Un vaccin contre l’épatite B tue 8 nourrissons en Chine

Chine enfant

L’Administration chinoise de l’alimentation et du médicament a suspendu l’usage du vaccin concerné et a déclenché une enquête sur ces décès, rapporte l’agence officielle Chine nouvelle. Plus de 44 millions de doses de ce vaccin sont en stock ou ont déjà été vendus, dans 27 provinces et régions à travers le pays, a précisé de son coté un journal.

Selon les médias, un huitième bébé est par ailleurs décédé après l’injection d’un vaccin anti-hépatite fourni par une autre entreprise. Si les tests n’ont pas prouvé jusqu’à présent la responsabilité du vaccin dans la mort des nourrissons, cette série de décès très médiatisée intervient à la suite d’une longue liste de scandales dans l’alimentation et la pharmacie. En 2008 notamment, six enfants avaient été tués et des milliers rendus malade par du lait infantile contaminé par de la mélamine. « Vaccin mortel » était aussi le deuxième sujet le plus discuté mercredi sur le réseau social Weibo, équivalent chinois de Twitter, la plupart des internautes exprimant leurs inquiétudes et leur colère. Le vaccin contre l’hépatite B fait partie de la dizaine de vaccins gratuits et obligatoires que doivent recevoir la plupart des enfants en Chine. Il doit être injecté dans les 24 heures après la naissance, et des doses supplémentaires sont prévues un et six mois plus tard.

Source:  7 sur 7 .be

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.