La Nasa et Orbital ATK expérimentent une nouvelle manière plus économique de lancer des satellites : utiliser une fusée plus petite lancée depuis un avion. Aujourd’hui, l’agence spatiale américaine va ainsi lancer en partenariat avec Orbital ATK huit satellites météorologiques en orbite basse d’un coup. 

 la-nasa-et-orbital-atk-vont-lancer-huit-satellites-depuis-un-avion

Aujourd’hui, la Nasa et Orbital ATK vont lancer huit satellites d’observation météorologiques depuis une fusée attachée à un avion de ligne modifié. Le but est de bien évidemment réduire les coûts en carburant. L’avion de la mission baptisée CYGNSS va décoller de Cape Canaveral avec une fusée à trois étages Pegasus XL attachée sur son ventre.

Lorsque l’avion arrivera, au-dessus du pacifique, à une altitude d’environ 12 kilomètres, la fusée sera larguée, et son premier étage commencera à propulser l’engin 5 secondes plus tard. Ses deux autres étages seront successivement allumés en cours de route, et si tout se passe bien, les satellites seront en orbite basse 14 minutes 30 après le largage.

Et trois heures plus tard, après que les satellites aient déployé leurs panneaux solaires et un e fois qu’il sont à portée des antennes de la Nasa, les choses sérieuses pourront commencer. L’heure du décollage de l’avion est prévu pour 13:26 heure de Paris. Le largage de la fusée devrait avoir lieu un peu moins d’une heure plus tard, à 14:19, pour une fin de mission prévue pour 14:24.

 

 

Selon The Verge, les conditions météo sur le Pacifique pourraient cependant provoquer un report du lancement. Orbital ATK ne veut en effet prendre aucun risque pour cette mission. Mais l’attente ne devrait pas être longue : dans le cas d’un éventuel report, ce lancement pourrait avoir lieu très vite, dès le lendemain.

 

 

Advertisements