Permis de tuer:21 réfugiés subsahariens abattus comme de la vermine

Que vaut la vie humaine pour la Guardia Civile espagnole?
Que vaut la vie humaine pour la Guardia Civile espagnole?

Événements de Mélilla:

Être un membre de la sécurité aux frontières (édictées par les anciens Maîtres du Monde ),donne-t-il carte blanche pour assassiner sommairement et légalement un africain?

C’est là la question de $1 million de dollars qu’il faut se poser en regardant cette première photo.

Mardi,le 11 février 2014,

Plus de 450 d’immigrés clandestins originaire du Sud-Sahara ont pris d’assaut une barrière de barbelés de six mètres de haut au Maroc pour tenter de pénétrer dans l’enclave espagnole de Melilla, le mercredi . Quelque 300 immigrants ont attaqué la barrière mardi après-midi, et une centaine ont pu la franchir avant d’être rattrapés par la police et placé dans des centres d’accueil temporaire, a précisé Irene Flores, porte-parole du ministère de l’Intérieur de Melilla.parmis lesquelles ils y a eu 8 morts et plus précisement 6 camerounais.

…………………………………………………………………………………………

Événements de Ceuta

De nombreux réfugiés ont tenté de contourner les barrières en nageant.
De nombreux réfugiés ont tenté de contourner les barrières en nageant.

Mensonges officiels:  plus de 1001 versions de la tragédie de Ceuta…les agents de la Guardia sont  embarrassés

Un examen chronologique totalement différent de la version officielle, que le ministère espagnol de  l’Intérieur a dû sortir dans sa composition et son contrôle  de l’information ,tout en cherchant à discréditer les témoignages affiché dans les dernières heures,dans les médias.

À 9 h , le jeudi 5 Février 2014,les médias  obtiennent  les premières nouvelles de la mort de migrants entre le Maroc et  l’enclave espagnole de Ceuta . Ils se sont noyés en essayant de contourner la  clôture de la frontière   ,par  la mer .

    La version officielle # 1

– 400 personnes sont venues à la frontière et ont été  » repoussés  »  en trois points de la frontière .

– Les forces de sécurité espagnoles n’ont pas eu à agir du tout. Ils ont pris soin de tous les Marocains .

– Un seul non immigrant a été  fait prisonnier sur ​​le territoire espagnol .

– Les gens se sont noyés sans  aucun épisode de violence .

– Les gardes espagnols n’ont eu aucun contact avec les immigrés et ont reçu les coordonnées des  décès et les détails de ce qui s’est passé grâce à des contacts sur le côté marocain .(!?)

A 17h,les témoignages d’immigrants qui accusent la Garde Civil de les charger de gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc … sont publiées dans le journal   eldiario.es. En réaction à ces témoignages , le ministère espagnol de l’intérieur dressé contre et fait un tout autre récit des événements .

    La version officielle # 2

– Un porte-parole officiel de la Garde civile a déclaré que « peut-être ils auraient utilisé des armes blanches », mais « qui ne font  rien ,pas de mal , juste du  bruit . « (!?)

– Introduire l’élément de la violence des immigrants : «Ils ont jeté des pierres sur tout ce qu’ils ont pu  » .

A 19h, une nouvelle preuve a pu survenir alors que  les gardes espagnols auraient ouvert le feu avec des balles en caoutchouc  pour percer les  flotteurs et des  fumigènes pour disperser la foule .

Compte tenu de la situation ,le ministère  de l’Intérieur reviendra afin de fournir les  données sur la participation de la Garde civile dans l’épisode .

    La version officielle # 3

– Les forces espagnoles n’ont pas  intervenu .

– Le matériel de  contrôle des émeutes de la Garde civile  aurait été utilisée contre les immigrés, mais seulement sur ​​la première tentative d’entrer  par terre .

– Aucune action n’a été entreprise par les autorités  espagnoles  sur la clôture ou dans l’eau ou sur la plage .

De plusieurs façons ,l’information officielle détaillée apparaît, comme dans ce graphique ,montrant le pays .

L'enclave espagnole de Ceuta:un vestige du colonialisme.
L’enclave espagnole de Ceuta:un vestige du colonialisme.

À 10h le vendredi le 14 février 2014, le nombre de morts  est confirmés à 13 victimes.

Pour les changements de version et de la confusion parmi les sources officielles, des journalistes ont demandé si nous pouvons voir des images de caméras de sécurité qui ont généralement autour des postes frontaliers.

     La version officielle # 4

– Un porte-parole de la Garde civile a déclaré que dans la tragédie (poste frontière, barrière et de l’eau environnante qui l’entoure) aucune  des caméras  ne fonctionnait et donc on ne peut pas voir les images de ce qui s’est passé.

     La version officielle # 5

– Version officielle  du  gouvernement espagnol: pas de caméras en fonction »dans toute la région. »

– Version de la Police: oui il y a des caméras, mais personne n’a encore vu les images, 24 heures plus tard.

Qu’il y avait des gardes espagnoles le long de la clôture et le long de l’eau, les immigrants eux-mêmes ont foulé le sol espagnol et les agents les ont retournés immédiatement en utilisant  ​​des moyens  illégaux: A 14h une vidéo qui montre trois choses particulières  se répand sur internet.

La version officielle # 6

– Les forces espagnoles ont agi le long de la clôture  seulement.

– Bien que la Loi sur l’immigration interdit le retour des immigrés à la volée , la Guardia Civil a attiré les immigrants à Ceuta,les ont retiré  hors de l’eau et  les ont retourné de l’autre côté,en territoire marocain . Il est «normal» et ils l’ont fait  » pour des raisons humanitaires  » ,ont ajouté les autorités espagnoles.

– Le territoire de l’Espagne ne démarre pas en suivant la ligne de clôture, mais derrière  les gardes civils . Aussi pour que les immigrants n’entrent  pas officiellement en Espagne, la Garde civile les attendait sur ​​la plage pour les rejeter de l’autre côté de  la clôture.
Voici donc la  X-ième version officielle des événements:

– Un groupe d’immigrants est arrivé à la frontière entre le Maroc et Ceuta et a essayé d’aller par la route vers l’Espagne .

– La Garde civile a agi avec fumigènes et a tiré des salves , des coups à blanc et  des balles en caoutchouc en l’air pour dissuader les immigrants.

– Les immigrants se sont retirés et ont essayé un autre endroit , où la police marocaine a  tenté de les arrêter.

– Le groupe s’est déplacé vers l’eau et la clôture  de la mer environnante.

– Les gardes civils ont été déployés le long de la clôture sur la plage afin de les  décourager d’entrer  par  la mer .

– Certaines personnes réussirent à traverser par la plage de Ceuta et ont été retournés au Maroc .

– Les blessures  et les noyades se sont  produit  sans que personne n’utilise  la violence contre les immigrés .

– Aucun des décès  ne sont survenus dans les eaux espagnoles .
Comparer avec la version n ° 1 .

Les morts n'ont pas seulement eu lieu  par noyade,mais aussi par la tentative d'escalader  la barrière frontalière.
Les morts n’ont pas seulement eu lieu par noyade,mais aussi par la tentative d’escalader la barrière frontalière.

En conclusion:

Il s’agit ni plus,ni moins que d’un meurtre légal .Les agents de la Guardia ont un ordre non écrit de tirer à vue et sont « couverts » par leur gouvernement .

Le sang d’un réfugié africain,ne semble pas faire un pli  aux autorités colonialistes espagnoles.Dans combien de siècles,le Maroc pourra-t-il reprendre en main,la souveraineté des enclaves de Mélilla et de Ceuta?

Est-ce que ces deux événements reliés ensemble vont disparaître dans notre passivité,notre négligence  et notre suffisance?

Que vaut la vie de 21 réfugiés africains en 2014?

Avons-nous perdu toute forme de compassion?

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.