Syrie: revue de presse – les préparatifs de l’agression se précisent

 

Damas: l'électricité aurait été coupé ,cette nuit.
Damas: l’électricité aurait été coupé ,cette nuit.

 

*Nouveau point sur les événements*

– Selon le Réseau Voltaire, l’électricité a été coupée dans plusieurs quartiers de Damas, durant la nuit de mardi 27 au mercredi 28 août. Des convois de camions déménageaient d’improbables chargements.
L’État syrien prenait ses précautions dans l’attente d’un possible bombardement par les États-Unis.
Même les satellites ne peuvent observer précisément ce qui se passe dans la nuit noire.

– Autre élément: Les soldats de l’armée gouvernementale auraient débuté leur fuite de Damas. Cette obscurité était donc nécessaire…

Chronologie (suite):

13h17 – Les forces armées de l’Arabie saoudite ont été placées en état d’alerte suite à l’imminence d’une intervention militaire contre la Syrie dans les prochains jours.

13h02 – Israël est en train de déployer tous ses missiles de défense par précaution contre d’éventuelles attaques de représailles de la part de Damas si les puissances occidentales devaient mener des frappes sur la Syrie, annonce Galeï Tsahal, la radio de l’armée israélienne. Évoquant le secret, la radio ne donne pas de détail sur le nombre ni sur le site de déploiement des batteries d’interception.

12h43 – Lakhdar Brahimi, émissaire spécial de l’ONU sur le conflit syrien: « Je pense que le droit international est clair à ce sujet. Le droit international dit qu’une action militaire doit être prise après une décision du Conseil de sécurité. C’est ce que dit le droit international », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Genève. « Je sais que le président Obama et le gouvernement américain ne sont pas réputés pour avoir la gâchette facile. Ce qu’ils décideront, je ne sais pas. Mais assurément, le droit international est très clair. »

12h38 – Un Conseil de défense est réuni à l’Élysée autour de François Hollande dans la foulée du Conseil des ministres. Quatorze hauts responsables, dont le premier ministre Jean-Marc Ayrault et trois ministres (Laurent Fabius, Manuel Valls et Jean-Yves Le Drian), participent à cette réunion annoncée la veille par le président de la République.
Ce Conseil est destiné à « faire un point de situation et examiner les différentes options possibles », précise l’Élysée, mais aussi à entendre les ministres qui ont également multiplié les contacts comme Jean-Yves Le Drian, de retour d’une mini-tournée dans le Golfe.

12h24 – Le Parlement français est convoqué mercredi prochain pour une session extraordinaire consacrée à la Syrie, indique le ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies.
Selon le ministre, il est « vraisemblable que ce travail soit précédé d’une information un peu plus précise, comme cela avait été fait dans d’autres circonstances, dans une réunion qui pourrait avoir lieu autour du premier ministre en début de semaine prochaine ». « Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères et le ministre de la Défense seront auditionnés par les commissions dès cette semaine à l’Assemblée nationale », affirme le ministre des Relations avec le Parlement.
« La convocation du Parlement ne préjuge aucunement de la décision qui sera prise par les autorités françaises, en lien avec leurs partenaires, sur la riposte appropriée à ce qui se passe en Syrie », assure la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, lors du compte rendu du Conseil des ministres.

12h16 – Des navires de guerre américains et britanniques déployés en Méditerranée orientale pourraient mener des frappes contre la Syrie à l’aide de missiles de croisière dès les premières heures de vendredi, selon Fox News.

11h40 – Le renseignement israélien a intercepté une conversation entre des responsables syriens concernant l’utilisation d’armes chimiques. C’est ce qu’aurait déclaré un ancien responsable du Mossad sous anonymat au magazine allemand Focus.

11h30 – Le Royaume-Uni va présenter dans la journée une résolution au Conseil de sécurité des Nations unies, affirme le premier ministre britannique David Cameron. Le texte condamne l’utilisation d’armes chimiques par le régime syrien et autorise les mesures nécessaires pour protéger les civils.
William Hague, le secrétaire britannique au Foreign Office, a auparavant déclaré que la sécurité de la Grande-Bretagne serait menacée en cas d’inaction contre le gouvernement syrien. « Nous devons procéder de façon prudente et réfléchie, mais nous ne pouvons permettre que notre propre sécurité soit compromise par la normalisation rampante de l’utilisation d’armes que le monde a passé des décennies à essayer de contrôler et d’éradiquer », écrit-il dans une tribune pour le Daily Telegraph.

11h03 – Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a appelé les membres du Conseil de sécurité à s’unir en vue d' »agir pour la paix » en Syrie. « Nous avons atteint le moment le plus grave de ce conflit », a-t-il ajouté lors d’un discours au Palais de la Paix, à La Haye.
Ban Ki-moon a également expliqué que les experts de l’ONU avaient besoin de temps pour déterminer qui a utilisé des armes chimiques. « Il est essentiel d’établir les faits, rappelle-t-il. Un équipe des Nations unies est actuellement sur le terrain pour accomplir cette mission. Quelques jours après l’attaque, ils ont collecté de précieux échantillons, interrogé des témoins et des victimes. »

10h45 – La Norvège ne veut pas y aller sans l’ONU. «Je suis profondément préoccupé par les signaux sur le recours à la puissance militaire sans que cela soit ancré à l’ONU», déclare le chef de la diplomatie norvégienne Espen Barth Eide au site du journal Verdens Gang (VG). En l’absence d’un mandat de l’ONU, une participation de la Norvège, membre de l’Otan, à des frappes contre la Syrie est exclue, a-t-il dit.

10h43 – L’ayatollah Ali Khamenei: « L’intervention de l’Amérique sera un désastre pour la région. La région est comme une poudrière. L’avenir est imprévisible », déclare le Guide suprême iranien, cité par l’agence de presse Isna.
L’Iran a également démenti la présence sur son sol du président syrien Bachar el-Assad. Cette rumeur a été relayée mercredi par certains opérateurs sur les marchés financiers.

____________________________________________________________________________________________________________
Relayé par MetaTV-RDPRS – FM

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.