La Sexualité Sacrée:Aimez-vous les uns sur les autres

Saviez-vous que faire l’amour profite tant à la santé que cela devrait être prescrit par nos thérapeutes.

Tout cela est très sérieux, et d’éminents scientifiques se sont penchés sur la question.

Ils ont découvert qu’une femme qui fait l’amour produit un certain degré d’hormones oestrogènes, ce qui a comme conséquences de lui donner des cheveux luisants et une peau douce.

Ils nous apprennent aussi qu’il faut faire l’amour lentement, et tendrement, car cela réduit les problèmes de peau, de grains de beauté, les démangeaisons.

Si, en préliminaire à vos ébats amoureux, vous décidez de vous offrir une bonne table bien garnie, avec chandelles et champagne comme il se doit, lorsque ensuite vous ferez l’amour vous allez éliminer plus de calories que celles que vous avez accumulées lors de ce repas d’amoureux.

On pourrait même affirmer sans sourire que la pratique du sexe peut être assimilée à celle d’un sport.

A quand l’amour comme discipline olympique ?

En effet, faire l’amour étire et raffermit chaque muscle de nos corps.

Vous êtes dépressifs ?

Le psychologue américain, Stuart Brody préconise de faire l’amour au lieu de prendre des antidépresseurs.

En effet, la pratique sexuelle génère des endorphines qui, en coulant dans vos veines, vous procureront une sensation de bien-être et d’euphorie, et provoqueront un état de relaxation favorable au sommeil, en combattant le stress.

Faire l’amour est dix fois plus efficace que l’absorption de valium, car le sexe est le tranquillisant le plus sécuritaire au monde.

Embrasser votre partenaire, outre le plaisir que cela procure, a d’autres effets : cela éloigne le dentiste, car la salive nettoie et fait diminuer le niveau d’acide responsable des caries, et prévient contre la plaque dentaire.

De plus, faire l’amour soulage toutes les pressions dans les vaisseaux sanguins du cerveau : c’est donc la réponse idéale que l’on puisse faire à une femme qui prétextant un mal de tête, refuserait une proposition amoureuse.

Faire l’amour a d’autres effets : cela facilite l’écoulement nasal, et c’est efficace contre le rhume des foins et l’asthme.

D’après le Pr Ebrahim, les hommes qui ont au moins trois rapports par semaine, et pendant dix ans, courent deux fois moins de risques d’avoir une attaque cérébrale ou une crise cardiaque.

Cela permettrait de réduire de 15 % le risque de développer un cancer de la prostate.

Pour la femme, la stimulation des tétons et l’orgasme libèrent une hormone appelée ocytocine, bénéfique pour le sein.

Faire l’amour, c’est aussi un excellent exercice pour le muscle cardiaque qui a besoin de travailler pour bien se porter. Pendant les ébats amoureux, les pulsations passent de 75 à 180 à la minute au moment de l’orgasme !

Les ébats amoureux seront-ils un jour remboursés par la Sécurité sociale ?

Et pour ceux qui n’ont pas de partenaires pour célébrer le printemps, je n’ai qu’un conseil : pratiquez l’amour le plus souvent possible car plus vous le ferez, plus on vous fera d’offres.

En effet, les personnes sexuellement très actives sécrètent de grandes quantités de phéromones, et l’odeur dégagée rend l’humain fou de désir, homme autant que femme.

Et puis n’y a-t-il pas meilleur lieu pour soigner une convalescence qu’un grand lit, surtout quand on s’y trouve à deux ?

On vous le disait dès Mai-68 : « Faites l’amour, pas la guerre ».

Car comme disait un vieil ami africain : « Là où le cœur est, les pieds n’hésitent pas à y aller ».


 

UNE INVITATION À VISITER NOS BOUTIQUES EN LIGNE

Passez une bonne journée,mes ami(e)s!

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.