Des scientifiques russes disent avoir trouvé des preuves de l’existence de la « licorne de Sibérie ». Cet animal aurait cohabité avec les humains, il y a 26, 000 ans.

La licorne de Sibérie devait peser 5 tonnes.

La licorne de Sibérie devait peser 5 tonnes.

Des scientifiques russes de l’université de Tomsk en Russie disent avoir découvert de nouvelles traces de la « licorne de Sibérie », appelée elasmotherium sibiricum, rapporte RTL, mardi 29 mars. Leur travail a été publié dans la revue scientifique American Journal of Applied Sciences (en anglais).

Les paléontologues pensaient jusqu’ici que cet animal, qui ressemble à un rhinocéros avec une grosse corne, avait disparu il y a 350 000 ans. Mais ils ont découvert que cette espèce aurait vécu beaucoup plus longtemps. Selon ces résultats, l’animal, qui mesurait environ 4,5 mètres de long et 2 mètres de haut, aurait vécu dans l’actuel Kazakhstan, il y a 29 000 ans.

Autrement dit, il aurait pu cohabiter avec les êtres humains, qui vivait dans cette région il y a déjà 50 000 ans. Le fait que nos ancêtres aient croisé cette imposante espèce, qui pesait jusqu’à 5 tonnes, pourrait donc expliquer l’existence du mythe de la licorne chez les humains.

 

Publicités