Le mystère des trovants, les « pierres vivantes » de Roumanie

Dans le sud et le centre de la Roumanie loin des villes, on trouve des pierres bien surprenantes.

Les autochtones les appelles les trovants. Ces pierres sont capables non seulement de grossir mais aussi de se multiplier !

Dans le département de Valcea il y a 2 endroits ou on trouve ce type de pierres, mais le plus connu est le Musée en plein air de Costesti. Cette commune se trouve a environs 40 Km de Rm. Valcea (la capitale du département), sur la route vers Tg. Jiu. Le lieu a été déclaré réserve naturelle depuis 2005.

trovant1

 

 

 

trovant2

 

 

trovant3

 

 

Il est impossible de les conserver fendues en morceaux. Elles peuvent êtres sectionnée mais finissent toujours par s’arrondir. Dans ces régions, il y a certes beaucoup de différentes pierres qui sont également très grosses et se distinguent en apparence peu de ces pierres mystérieuses sauf que celles ci ont une particularité : lorsqu’il pleut elles se mettent à grossir comme si elles étaient vivantes !

Un trovant de quelques grammes peut devenir gigantesque et atteindre près d’une tonne ! Ce sont les pierres jeunes qui grandissent le plus vite et avec l’age cette particularité tend à s’atténuer.

 

trovant4

 

 

Lorsqu’on les sectionnent on peut voir apparaitre comme sur un tronc d’arbre les cercles concentriques semblant indiquer leur âge.

 

trovant5

 

Ce qui est étrange, c’est que 30 ou 40 minutes après une pluie, le sable humide commence à présenter de nouveaux petits éléments en formation, semblables aux pierres environnantes, phénomène qui fait penser à une « multiplication » ou à une « croissance ».

à la surface de ces pierres apparaissent des petites boursouflures qui se cassent et tombant à terre se multiplient.

 

trovant6

 

Les trovants sont assurément une des plus grandes curiosités pour les touristes visitant la Roumanie.

Quoiqu’il en soit le mystère demeure intacte, on dit, par exemple que les trovants représentent une forme intermédiaire entre le minéral et le végétal.

Source : http://www.fresher.ru/2012/05/15/zhivye-kamni/

http://geocer.wordpress.com/2010/07/13/les-trovants-des-pierres-etranges/

http://voyages.ideoz.fr/carpates-ouest-pays-moti-monts-apuseni-roumanie-tourisme-nature/

 

 

 

 

 

 

Publicités

Manifestations et protestations monstres en Ukraine

Le peuple es descendu dans la rue

Les combats ont éclaté dans une rue latérale menant à la Verkhovnaya Rada, ou Parlement, et à proximité de Place de l’Indépendance, qui a été le centre des manifestations.

MOSCOU ,19 janvier 2014 – Un grand rassemblement à Kiev, en Ukraine, qui a été appelé en partie pour protester contre une nouvelle série de lois réprimant les manifestations publiques a dégénéré dimanche quand les hommes encagoulés ont attaqué la police avec des bâtons et ont jeté des pétards et des pavés à eux.

La police a répondu avec des gaz lacrymogènes. En début de soirée, au moins un fourgon de police brûlait sur une rue du centre de la ville, et des témoins dit que les gens avaient été blessés, mais on voit mal comment sévèrement.

La violence semble être le pire dans au moins un mois pour le mouvement de protestation continue en Ukraine, et il signifiait une aggravation de la crise politique dans le pays, l’ancien Etat soviétique le plus peuplé à côté de la Russie.

Les protestations ont commencé en Novembre, après que le gouvernement du président Viktor Ianoukovitch F. a refusé de signer un accord de libre-échange de balayage avec l’Union européenne. Il a négocié plus tard un programme d’aide financière de la Russie.

Dans les discours sur la place, les dirigeants de l’opposition ont dénoncé les participants à la mêlée comme provocateurs et ont dit qu’ils ne représentent pas les aspirations des manifestants pacifiques. Mais les dirigeants étaient également impuissants à arrêter les combats.

A minuit, les rues étaient une scène de chaos total. Ceux qui luttent la police les a frappés avec des longueurs de tuyaux et de bâtons, et les pavés lancés de la taille de ballons de football dans leur milieu. Ils ont envoyé des feux d’artifice qui sifflent et des étincelles dans leurs rangs, et jeté ce qui semblait être des bombes incendiaires, floraison en flammes quand ils ont frappé. La police trébuché en arrière, caressant leurs vêtements comme le feu a brûlé leurs boucliers métalliques.

La police anti-émeute a pulvérisé à partir d’un canon à eau, malgré les températures glaciales. Gazeta.ru, un portail de nouvelles de Russie, a indiqué que 70 policiers ont été blessés et 40 hospitalisés.

La manifestation contre les nouvelles lois adoptées jeudi a attiré des dizaines de milliers de personnes, une petite foule de au sommet du mouvement de protestation en Décembre, mais plus grand que le week-end récentes.Depuis Novembre, les manifestants ont occupé les bâtiments carrés et plusieurs, y compris l’hôtel de ville.

Les manifestants ont dit qu’ils étaient en colère par les lois considérées comme circonscrivant les droits de réunion publique.

Les lois raidis les sanctions pour la mise en place des tentes et des stades dans les espaces publics. Ils ont interdit le port du casque et cagoule, une tactique des militants de l’opposition pour se protéger contre la police, l’identification ou l’arrestation.

Au mépris, de nombreux manifestants ont montré jusqu’à porter bouilloires à l’envers sur la tête.

Les dirigeants du mouvement ont du mal à formuler une réponse à la législation.

Lancer media viewerLes manifestants se sont protégés en lançant des feux d'artifice à la police anti-émeute à Kiev le dimanche.
Lancer media viewerLes manifestants se sont protégés en lançant des feux d’artifice à la police anti-émeute à Kiev le dimanche.

Les manifestants ont dit qu’ils étaient en colère par les lois considérées comme circonscrivant les droits de réunion publique.

Les lois raidis les sanctions pour la mise en place des tentes et des stades dans les espaces publics. Ils ont interdit le port du casque et cagoule, une tactique des militants de l’opposition pour se protéger contre la police, l’identification ou l’arrestation.

Au mépris, de nombreux manifestants ont montré jusqu’à porter des bouilloires à l’envers sur la tête.

Les dirigeants du mouvement ont du mal à formuler une réponse à la législation.

 

Les manifestants armés de bâtons ont essayé de briser le blocus de la police et d'assaut le Parlement ukrainien le dimanche.
Les manifestants armés de bâtons ont essayé de briser le blocus de la police et d’assaut le Parlement ukrainien le dimanche.

Arseniy Iatseniouk P., l’un des principaux organisateurs de la manifestation, a annoncé un plan pour former une ombre Parlement, le gouvernement et Kiev administration de la ville qui fonctionnerait selon les lois d’une Constitution de 2004 que M. Ianoukovitch a modifié illégalement -,a affirmé  un porte-parole de  l’opposition .

Dimanche soir, M. Iatseniouk, parlant de la scène sur la place, a dit qu’il avait reçu un appel de M. Ianoukovitch dit que le gouvernement était prêt à des négociations.

Vitali Klitschko, le leader de Punch, un parti politique, et un ancien champion de boxe poids lourd, dit à la foule qu’il était « annonce une élection présidentielle pression,« si l’opposition parlementaire n’a pas de motifs juridiques pour forcer un vote si M. Ianoukovitch ne pas démissionner.

Cette incapacité des dirigeants à imposer un changement politique en vertu de la Constitution actuelle ou consolider autour d’un chef unique, en dépit de l’appui populaire clair de leur ordre du jour antigouvernementale dans la capitale est devenue une cause immédiate de la violence, le dimanche.

Un chef de file d’un groupe de manifestants qui sont arrivés dans une colonne de voitures, un mouvement appelé Auto Maidan, après le nom de la place, a pris la scène et dit que l’opposition doit choisir un chef, et si elle ne pouvait pas, la foule devrait marcher au Parlement.

M. Iatseniouk a appelé ce discours une provocation à la violence. Mais certains dans la foule a agi de toute façon, se déplaçant vers le Parlement et des affrontements avec des policiers anti-émeute.

Après le début des combats, M. Iatseniouk, parlant de la scène sur la place, a appelé les manifestants à s’abstenir de toute violence et dénonce ceux qui luttent contre la police, disant qu’ils ne représentent pas l’opposition.

Source:New York Time

Israël : bientôt une loi pour autoriser les juifs de Judée-Samarie à « tirer à vue »

Une élue israélienne à la Knesset (du parti Habayit Hayehudi) vient d’ouvrir une bataille juridique pour permettre aux habitants des implantations juives de Judée et de Samarie de pouvoir « tirer à vue » sur tout ce qui pourrait s’apparenter à une menace. Une information publiée par le Haaretz.

juifs-armes

 

 

Orit Sitruk, membre du Comité de la Constitution, de la Loi et de la Justice et habitante de Hébron, a demandé au comité d’étendre à la Judée-Samarie un projet de loi qui permet à tous les israéliens d’utiliser une arme à feu contre « des vandales et des intrus suspects ». La loi Dromi supprime la responsabilité pénale des personnes qui tirent avec une arme à feu sur un intrus qu’ils soupçonnentde dangereux.

Puisque la Judée-Samarie ne fait pas officiellement partie d’Israël, l’administration militaire a le pouvoir de limiter l’application des lois civiles.

Juifs armés 002

 

Le comité tiendra une session extraordinaire la semaine prochaine pour revoir les règles d’engagement dans les implantations et évaluer la possibilité d’adopter une telle mesure. Dans la pratique, selon le rapport, l’armée israélienne limite les règles d’engagement des civils israéliens en Judée-Samarie afin de lutter contre les violences entre Juifs et Palestiniens.

Sitruk a fait valoir qu’il existe une contradiction entre les règles strictes de l’engagement que l’armée israélienne fait respecter et les plus légères celles qui s’appliquent à l’intérieur de la Ligne verte. Elle a indiqué qu’elle avait parlé à des personnes qui ont été empêchés de faire fuir les Palestiniens qui voulaient endommager leurs biens, parce qu’ils n’étaient pas autorisés à ouvrir le feu.

La proposition de Sitruk a rencontré l’opposition féroce de la part des politiciens de gauche.

   Source:                  SS News