Julian Assange qui vit maintenant depuis juin 2012 dans l’ambassade d’Equateur est toujours sans internet, et semble bien s’ennuyer ferme. La preuve ? Plusieurs témoins ont pu photographier lundi son chat déguisé avec un col et une cravate. On imagine en effet qu’il ne doit pas y avoir grand chose à faire à l’intérieur.

 

toujours-prive-dinternet-julian-assange-sennuie-et-deguise-son-chat

C’est officiel, l’ambassade d’Equateur semble avoir eu raison de la patience de Julian Assange, qui, du coup, semble bien s’ennuyer ferme. En même temps on le comprend : cela fait plus de 4 ans qu’il a choisi de trouver refuge dans l’ambassade d’Equateur à Londres. Depuis, il n’a pas pu mettre une seule fois le pied dehors. Même si, on imagine, cela doit être difficile de se faire raison certains jours.

Car des équipes de surveillance quadrillent le pâté de maisons 24 h/24 avec la ferme intention de l’arrêter à la moindre tentative de sortir de l’ambassade. Du coup, il s’ennuie. Pour ne rien arranger, l’ambassade a également dû prendre des mesures pour cause d’élections. Son accès internet lui a été coupé. Le fondateur de WikiLeaks avait en effet lancé à la mi-octobre une nouvelle salve de fuites visant la candidate démocrate Hillary Clinton.

Et l’Équateur ne voulait plus qu’il n’interfère plus dans les élections américaines. De toute évidence, comme le montrent l’électroencéphalogramme plat de ses comptes twitter et les photos de ce chat à la fenêtre, il semble que l’ambassade ne soit pas encore revenue sur sa décision.

Au moins le chat a la fenètre pour regarder!

Au moins le chat a la fenêtre pour regarder!

 

Comment sait-on que ce chat est bien le sien, me direz-vous ? Ce chat lui a été offert en mai, et il répond au doux nom d’Embassy Cat. Il a un compte Twitter et Instagram, et est bien évidemment passionné de politique internationale. Julian Assange et probablement aussi l’équipe de Wikileaks le mettent régulièrement en scène.

 

 

 

 

 

Advertisements