Julian Assange de Wikileaks vient-il de supprimer son compte Twitter?

@ JulianAssange n’est plus?

Julian Assange, le fondateur de Wikileaks, aurait pu nous donner une surprise de Noël via Twitter ou en avoir un lui-même. Il semblerait que pendant Noël de 2017, la page Twitter de Julian Assange a été supprimée. Selon le message laissé sur le site, il avait été supprimé par Assange lui-même. Cependant, il y a ceux qui soupçonnent que Twitter a lui-même pris sa page et l’a suspendu. Cependant, il doit être souligné que le message laissé sur la page est celui du fait que quelqu’un a enlevé leur page, et Twitter a un autre message qui est posté quand la page est suspendue. Pourtant, les théories et les rumeurs sont là.

Oui, tout le monde aime une théorie du complot, mais on ne peut nier qu’il y a une base pour celle-ci. Tout d’abord, Julian Assange a annoncé publiquement qu’il avait annoncé qu’il prévoyait de faire ça chaque semaine. Certains soupçonnaient qu’Assange avait de la misère sur Clintons ou le DNC qu’il avait l’intention de partager avec ses partisans, ce qui aurait sans aucun doute explosé dans les médias grand public. Maintenant, que la grande annonce est juste de la spéculation,  bien sûr, certains y croient.

…Et comme si cela ne suffisait pas pour spéculer sur Twitter, il y a la rumeur que ce ne serait pas Assange lui-même qui a fermé  le compte il y a la quantité de presse négative que Twitter et d’autres plates-formes de médias sociaux ont lancé récemment. Il y a eu, bien sûr, la révélation que beaucoup de ces plateformes ont pris de l’argent pour la publicité lors de l’élection présidentielle de 2016 qui aurait pu endommager la campagne d’Hilary Clinton et aurait pu servir à influencer le vote. Donc, encore une fois, certains pensent que Twitter pourrait être derrière cela pour sauver la face avec le grand public et certainement avec les médias. Donc, est-ce vrai, bien jusqu’à présent Twitter n’a pas encore commenté qui est derrière la suppression de la page Twitter  d ‘Assange bien que les rumeurs continuent de voler et certaines ne sont pas belles. Quant à Assange, s’il a des nouvelles majeures, il a d’autres plates-formes pour le faire savoir, comme Wikileaks par exemple.

 

Mise à jour 10h04: le compte d’Assange est revenu en ligne lundi matin (bien qu’avec une fraction de ses anciens partisans) sans aucune explication sur la disparition du compte et l’illustration suivante de 2010.

 

 

 

 

Publicités

Les dossiers de Michel Duchaine: Julian Assange veut déposer une demande d’asile en France

Le responsable de Wikileaks Julian Assange veut désormais déposer une demande d’asile en France. C’est Juan Branco, candidat aux législatives de la France Insoumise et « avocat de Wikileaks » qui a révélé cette information. Suite à l’abandon des poursuites pour viol de la Suède ce matin, Julian Assange peut espérer quitter enfin l’ambassade d’Equateur qu’il occupe depuis 7 années. Mais les ennuis judiciaires ne sont pas pour autant terminés. 

 

Julian Assange…après toutes ces années en réclusion.

Julian Assange souhaiterait demander l’asile à la France pour se protéger des poursuites, notamment américaines, contre lui. Depuis ce matin, la situation du « lanceur d’alerte » créateur de Wikileaks reclus depuis 7 ans dans l’ambassade d’Equateur s’est nettement améliorée. La Suède qui avait émis un mandat d’arrêt européen à son encontre dans une affaire de viol a décidé de classer le dossier sans suite, faute de progrès.

Wikileaks : Julian Assange veut déposer une nouvelle demande d’asile en France

Cela laisse entrevoir une prochaine sortie de l’ambassade, mais il y a encore deux gros problèmes. Le premier c’est qu’il débarquerait dès lors immédiatement sur le territoire du Royaume-Uni, où il est visé par un mandat d’arrêt international émis par les Etats-Unis. Il pourrait dès lors toujours être immédiatement arrêté et extradé. Du coup, son avocat français, Juan Branco, a annoncé qu’il déposerait une demande d’asile en France.

« Julian Assange va essayer maintenant de sortir de l’ambassade d’Equateur à Londres et de réclamer notamment à la France qu’un geste soit fait, afin de l’accueillir et qu’asile lui soit donné, pour le protéger des poursuites qui sont menées contre lui aux États-Unis ».

Reste que cela risque de s’annoncer compliqué. Surtout depuis ses sorties sur Marine Le Pen « qui aurait perdu par sexisme ». Ou de son ingérence dans l’élection américaine, entre autres sorties polémiques qui devraient peser dans la décision du nouveau ministre de l’Intérieur. Il faudrait également que Julian Assange puisse se trouver sur le territoire français lors de la demande ce qui paraît à l’heure actuelle pratiquement impossible.

Enfin on se souvient d’une demande similaire en 2015 à la France. Une demande refusée en raison du mandat d’arrêt européen mais aussi de l’absence de « danger immédiat » vu qu’il avait élu domicile dans l’ambassade d’Equateur.

 

 

 

 

 

 

Dossier fuites de Wikileaks: Toujours privé d’internet, Julian Assange s’ennuie et déguise son chat

Julian Assange qui vit maintenant depuis juin 2012 dans l’ambassade d’Equateur est toujours sans internet, et semble bien s’ennuyer ferme. La preuve ? Plusieurs témoins ont pu photographier lundi son chat déguisé avec un col et une cravate. On imagine en effet qu’il ne doit pas y avoir grand chose à faire à l’intérieur.

 

toujours-prive-dinternet-julian-assange-sennuie-et-deguise-son-chat

C’est officiel, l’ambassade d’Equateur semble avoir eu raison de la patience de Julian Assange, qui, du coup, semble bien s’ennuyer ferme. En même temps on le comprend : cela fait plus de 4 ans qu’il a choisi de trouver refuge dans l’ambassade d’Equateur à Londres. Depuis, il n’a pas pu mettre une seule fois le pied dehors. Même si, on imagine, cela doit être difficile de se faire raison certains jours.

Car des équipes de surveillance quadrillent le pâté de maisons 24 h/24 avec la ferme intention de l’arrêter à la moindre tentative de sortir de l’ambassade. Du coup, il s’ennuie. Pour ne rien arranger, l’ambassade a également dû prendre des mesures pour cause d’élections. Son accès internet lui a été coupé. Le fondateur de WikiLeaks avait en effet lancé à la mi-octobre une nouvelle salve de fuites visant la candidate démocrate Hillary Clinton.

Et l’Équateur ne voulait plus qu’il n’interfère plus dans les élections américaines. De toute évidence, comme le montrent l’électroencéphalogramme plat de ses comptes twitter et les photos de ce chat à la fenêtre, il semble que l’ambassade ne soit pas encore revenue sur sa décision.

Au moins le chat a la fenètre pour regarder!
Au moins le chat a la fenêtre pour regarder!

 

Comment sait-on que ce chat est bien le sien, me direz-vous ? Ce chat lui a été offert en mai, et il répond au doux nom d’Embassy Cat. Il a un compte Twitter et Instagram, et est bien évidemment passionné de politique internationale. Julian Assange et probablement aussi l’équipe de Wikileaks le mettent régulièrement en scène.

 

 

 

 

 

Entretien exclusif de John Pilger avec Julian Assange, l’otage le plus célèbre (VERSION COMPLETE)

Le fondateur de WikiLeaks a accordé un entretien exclusif au journaliste australien John Pilger. RT publie cette conversation franche, revenant sur les fuites des emails d’Hillary Clinton, les accusations liant WikiLeaks à la Russie, la guerre en Libye et l’afflux de migrants de ce «bouchon de la bouteille de l’Afrique», sa vie recluse et la capacité de l’être humain à s’adapter à tout.

 

 

 

Fuite importante de Wikileaks:L’État Islamique et la Fondation Clinton financés depuis la « même » source

Les récentes révélations de WikiLeaks jettent une lumière crue sur le financement du groupe terroriste État Islamique, qui n’est pas sans liens avec la Fondation Clinton, affirme le lanceur d’alerte Julian Assange.

Dans une interview exclusive accordée à la chaîne russe RT, le lanceur d’alerte Julian Assange se prononce sur les récentes révélations concernant les couriels d’Hillary Clinton et sur le financement souterrain du groupe djihadiste Daech.

Dans un email datant de 2014, Hillary Clinton s’adresse à John Podesta, alors conseiller de Barack Obama (à présent chef de la campagne électorale d’Hillary Clinton, ndlr), et l’appelle à « faire pression » sur le Qatar et l’Arabie saoudite, « qui apportent clandestinement un soutien financier et logistique à Daech et à d’autres groupes sunnites radicaux », rappelle le lancer d’alerte.

Il a également indiqué que le courriel de la candidate démocrate contenait des informations sur le plus important contrat en matière de vente d’armes conclu par les États-Unis avec l’Arabie saoudite, dont le montant s’élevait selon certaines estimations à 80 milliards de dollars.

Concernant les liens entre la Fondation Clinton et le financement clandestin de l’État islamique, M. Assange affirme que le groupe terroriste a été créé grâce à un versement de fonds provenant des mêmes personnes que celles qui soutient actuellement l’ONG de la candidate démocrate.

Auparavant, le site WikiLeaks a publié une partie des courriels confidentiels de John Podesta contenant des citations d’interventions privées d’Hillary Clinton qui ont eu lieu en 2013-2014. Un discours crucial a été prononcé par Clinton lors d’une rencontre avec des banquiers durant laquelle elle a indiqué qu’elle suivait deux lignes politiques, « publique et privée, qui sont totalement différentes ».

Cette photo d'elle entourée de mercenaires djihadistes au lendemain du renversement de Kadhafi,en Libye,nous fait méfier d'elle.
Cette photo d’elle entourée de mercenaires djihadistes au lendemain du renversement de Kadhafi,en Libye,nous fait méfier d’elle.

 

 

 

 

 

 

 

 

Vidéo important Illuminati au pouvoir:L’avocat de Julian Assange écrasé par un train aprés avoir révèlé qu’il pouvait mettre fin à la carrière de Hillary Clinton !

 

 

 

L’Avocat de Julian Assange  vient d’être retrouvé mort,en ce 15 août 2016,aprés avoir menacé de divulguer des secrets pouvant mettre fin à la carrière politique de Hillary Clinton.

L’élection de Novembre approche rapidement, aussi Donald Trump n’est pas la seule personne qui fait obstacle à la candidature de Hillary Clinton à la présidence.

Il y a aussi le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, qui continue de divulguer des informations préjudiciables sur la candidate démocrate dont elle aurait préféré garder le secret.

En fait, il semble bien que Hillary est prête à tuer pour garder ses squelettes dans le placard …

John Jones 48 ans, l’un des meilleurs avocats des droits de l’homme de la Grande-Bretagne, et un représentant de  Julian Assange,a été tué lundi dernier, le 15 Août 2016, quand il a été frappé par un train de banlieue.Cette mort a été interprété comme un suicide par la police.

Les  policiers des transports britanniques ont été appelé à la gare de West Hampstead au nord de Londres à 07h07 le lundi, après avoir reçu le rapport qu’un homme a été frappé par un train. Il aurait été déclaré mort sur la scène et sa mort n’est pas traitée comme suspecte.

Jones a travaillé sur la même équipe que l’épouse de l’acteur George Clooney, Amal. Il se spécialise dans l’extradition, les crimes de guerre et le contre-terrorisme. Il était connu pour défendre les cas de l’ex-Yougoslavie, le Rwanda, la Sierra Leone, le Liban et le Cambodge.

Les nouvelles sont particulièrement inquiétantes, comme stratège démocrate et CNN hôte, Bob Beckel est récemment apparu dans une interview  de FOXTV et a lancé un appel à l’assassinat de Julian Assange (ou plus exactement, « Juste tuer ce fils de pute! »).

Assange semble planifier tranquilement un « Octobre Surprise » pour Hillary Clinton,une  fuite stratégique d’un email incriminant d’ Hillary Clinton, juste avant l’élection présidentielle américaine. Il contient des informations  qui ,prétendument , peuvent définitivement la mettre derrière les barreaux.

Un Julian Assange fort ému ...surement de cette nouvelle!
Un Julian Assange fort ému …surement de cette nouvelle!

 

 

Se soulever ou mourir

Combien d'enfants vivent ainsi?
Combien d’enfants vivent ainsi?

Les pauvres et la dictature des marchés

Les multinationales font les lois. Elles contrôlent nos médias. Elles gèrent le théâtre politique des élections et imposent les programmes éducatifs. Le système judiciaire est à leur service. Elles ont détruit les syndicats et les autres organisations indépendantes de masse, et elles ont acheté le Parti Démocrate qui défendait autrefois les droits des travailleurs.

Comme il n’y a plus de réformes au fur et à mesure des besoins – c’était le rôle principal des institutions libérales démocratiques – nous sommes laissés sans protection contre le pouvoir des multinationales.

La violente persécution de la presse par le gouvernement – menée par un grand nombre d’agences gouvernementales liguées contre WikiLeaks, Bradley Manning, Julian Assange et des militants comme Jeremy Hammond – se combine avec l’emploi de la loi de 2001 autorisant à se servir de l’armée pour assassiner des citoyens étasuniens ; et avec l’emploi du FISA Amendments Act, qui légalise après coup ce que notre Constitution ne permettait pas autrefois : la surveillance et la mise sur écoute sans mandat de dizaines de millions de citoyens étasuniens ; et avec l’emploi de la Section 1021 du National Defense Authorization Act qui permet au gouvernement de se saisir de citoyens étasuniens, de leur retirer tous leurs droits et de les maintenir indéfiniment en détention. Toutes ces mesures prises ensemble sonnent le glas de presque toutes nos libertés civiles.

Une poignée d’oligarques internationaux du monde des affaires concentre tout – la richesse, le pouvoir et les privilèges – et le reste d’entre nous doit lutter pour survivre à l’intérieur d’une vaste classe de sous-citoyens de plus en plus pauvres et réprimés. Il y a des lois pour nous ; et d’autres lois pour une puissante élite qui fonctionne comme une mafia sans frontières.

Nous assistons impuissants au désastre. Le droit de vote ne nous sert à rien contre la puissance des multinationales. Les citoyens n’ont pas les moyens d’attaquer en justice les banquiers et les financiers de Wall Street pour fraude, ni les officiels de l’armée et des services secrets pour torture et crimes de guerre, ni les officiers de surveillance et de sécurité pour atteinte aux droits de l’homme.

– CHRIS HEDGES

:: source ::
http://www.legrandsoir.info/se-soulever-ou-mourir.html