Publicités
Accueil

Cuba: Des touristes américains se plaignent à leur tour d’un mal mystérieux

Laisser un commentaire

Le département d’Etat a reçu « une poignée » de plaintes de touristes américains à Cuba qui disent avoir souffert de symptômes similaires à ceux des diplomates affectés à La Havane par de mystérieuses « attaques », a annoncé un responsable.

Le gouvernement américain n’est cependant pas en mesure de vérifier les informations communiquées par ces ressortissants, a précisé ce responsable.

La semaine dernière, le département d’Etat a émis un avertissement, déconseillant aux touristes américains de se rendre à Cuba en raison de ces attaques inexpliquées, sources de pertes d’audition, de vertiges et de fatigue chez 22 diplomates américains.

L’administration Trump a ordonné mardi l’expulsion de 15 diplomates de l’ambassade de Cuba à Washington après le rapatriement de la moitié du personnel diplomatique américain en poste à La Havane la semaine passée.

Cuba dément toute implication. Les enquêtes lancées sur place n’ont pour le moment donné aucun résultat.

Dans son avertissement, Washington précisait la semaine dernière que ces attaques avaient eu lieu dans des « résidences diplomatiques et des hôtels fréquentés par les citoyens américains ».

 

 

 

Publicités

Internet:Gmail -Google va enfin arrêter d’espionner vos emails !

Laisser un commentaire

Gmail va enfin arrêter de scanner vos email à votre insu pour afficher de la publicité ciblée. Google a annoncé dans un communiqué la fin de cette pratique dénoncée depuis des années par les utilisateurs. Une intelligence artificielle pourra néanmoins toujours scanner le contenu de votre message dans certains cas, pour vous fournir certaines fonctionnalités, comme les réponses intelligentes ou des services de paiement. 

 

 

Surprise ! Google a annoncé qu’il arrêterait d’espionner les utilisateurs de Gmail à des fins de ciblage publicitaire. Ce changement, qui est déjà la norme pour les utilisateurs de la suite payante G Suite, sera disponible pour l’ensemble des utilisateurs Gmail dans le courant de l’année. Cela ne signifie pas que vous arrêterez de voir des publicités dans Gmail, mais celles-ci seront moins ciblées. En tout cas pas grâce au contenu de vos emails.

Gmail : Google annonce la fin des publicités ciblées basées sur la lecture de vos mails

Au cas où vous en doutiez, cela ne signifie pas vraiment que vos emails vont désormais rester dans un coffre-fort à l’abri des regards indiscrets : Il pourront quand même être lus par une intelligence artificielle pour vous proposer des services à valeur ajoutée. Par exemple, des réponses possibles à vos messages. Ou d’autres add-ons comme les paiements et l’émission de factures intégrés. On ne sait pas encore s’il sera possible de désactiver ces add-ons.

Depuis des années, de nombreux utilisateurs (ou ex-utilisateurs) du service reprochent à la firme son intrusion dans notre intimité pour vendre, entre autres, de la publicité ultra-ciblée. Dans le communiqué officiel de la firme, Google explique que la raison de ces changements est la convergence entre la suite gratuite et payante, fort du « succès » de la G Suite.

Ces services payants réservés aux professionnels auraient franchi la barre des 3 millions d’utilisateurs… dans le monde. À comparer aux quelques 1 milliards d’utilisateurs gratuits actifs de Gmail et de ses services.

 

 

 

 

 

Les dossiers de Michel Duchaine:L’étrange hôtel nord-coréen de Berlin

Laisser un commentaire

Checkpoint Charlie au temps de la Guerre froide. Berlin était partagée en plusieurs secteurs.

Le «Cityhostel» de Berlin offrait des chambres pas chères aux jeunes touristes qui visitent en masse Berlin… Mais cet hôtel avait la particularité d’appartenir discrètement à la Corée du… Nord. Confortable, central et bon marché, le «Cityhostel» va pourtant devoir fermer. Une décision qui fait suite au renforcement des sanctions internationales contre Pyongyang.

«Bienvenue à l’Hôtel, Un endroit charmant, Une jolie façade. Beaucoup de place à l’hôtel» Cityhostel. On trouve le Cityhostel de Berlin sur tous les sites de réservation en ligne. Avec d’excellents commentaires laissés par les clients. Son site internet vante ses qualités. Il est vrai que l’établissement affiche des prix intéressants pour les jeunes voyageurs. Il propose ainsi des chambres simples et doubles mais aussi des dortoirs pour quatre ou huit personnes. Les prix vont de 17 € le lit à 59 € pour une chambre simple.

Page d’accueil du site internet du Cityhostel de Berlin

 

Certes, le bâtiment fleure bon l’architecture un peu rude de l’Allemagne de l’Est et dans le bâtiment mitoyen, on trouve l’ambassade de…Corée du Nord. Mais les jeunes qui fréquentent le Cityhostel sont loin de se douter que l’argent qu’ils versent pour le prix d’une chambre, du petit-déjeuner ou des boissons file dans les caisses de Pyongyang. 

Berlin nid d’espions 
On est plus là dans une affaire d’argent que dans le fantasmagorique Berlin nid d’espions. L’auberge, située dans l’ancien quartier diplomatique, aurait rapporté au gouvernement nord-coréen plusieurs millions d’euros par mois au cours de la dernière décennie. C’est après la chute du Mur que la Corée du Nord s’est mise, de façon très capitaliste, à rentabiliser ce bâtiment autrefois destiné aux diplomates devenus trop nombreux.

Rien n’indique que l’hôtel appartient à la Corée du Nord. Le Cityhostel fonctionnait discrètement derrière un gérant allemand ou turc qui tenait l’hôtel depuis 2004 et le louait 40.000 euros par mois aux Coréens. Mais le secret semblait pourtant bien connu dans Berlin.

Hélas pour les Coréens, il leur est désormais impossible d’exploiter commercialement des locaux à l’étranger. Pour se mettre en conformité avec les sanctions décidées par l’ONU, le gouvernement allemand a confirmé qu’il agissait «aussi rapidement que possible» pour mettre fin à cette situation.

Le Cityhostel de Berlin est donc en vente.

Selon la journaliste du New York Times qui relaye cette étrange histoire révélée par la presse allemande, un détail pouvait interpeller le visiteur. On peut voir dans l’hôtel les restes d’une fresque murale sur laquelle on peut lire «Construction du Mur, 1961. Chute du Mur, 1989»… Il est vrai que le Cityhostel n’est qu’à quelques pas du fameux CheckPoint Charlie, l’un des principaux points de passage du temps de la RDA et du sinistre ouvrage de maçonnerie qui divisiat alors Berlin.

 

 

On peut désormais pirater votre voix en une minute à peine

Laisser un commentaire

Pirater une voix n’est plus de l’ordre de la science-fiction. Un simple enregistrement d’une minute suffit désormais pour copier la voix de n’importe quel individu et de s’en servir à volonté. Présidents et célébrités comme personnes lambdas ne sont donc pas à l’abri d’être victimes de fausses déclarations. La technologie soulève un grand nombre de questions d’ordre éthique et légal.

 

S’ils peuvent être à l’origine de canulars hilarants, les logiciels permettant de recréer les voixde personnes existantes peuvent aussi représenter un risque majeur pour les individus. Imaginez par exemple qu’une personne mal-intentionnée se serve de votre voix pour produire un faux témoignage. Comment prouveriez-vous votre innocence ?

Pirater votre voix en une minute chrono

C’est la question que s’est posée Lyrebird. Cette entreprise canadienne a en effet donné naissance à une technologie capable de pirater la voix de n’importe qui sur la base d’un enregistrement d’une minute seulement. Autrement dit dès aujourd’hui, une simple conversation téléphonique suffirait à un pirate pour créer de faux documents audio.

Pour prouver son efficacité, Lyrebird a mis en ligne plusieurs fichiers sur Soundcloud, dans lesquels on peut notamment entendre Barrack Obama, Donald Trump et Hillary Clinton discuter au cours d’une conversation montée de toutes pièces. Selon la société, le logiciel est même capable de reproduire certaines émotions telles que la colère ou la joie. Fascinant et terrifiant.

 

La prouesse est impressionnante, et ce genre de piratage éclair n’est pas sans rappeler celui de d’Alexandre Korznikov, qui permettait de pirater un compte Windows dans des délais similaires. Pour Lyrebird, cependant, il ne s’agit pas de faciliter la tâche à de potentiels pirates. Au contraire, on peut lire sur son site officiel :

En révélant l’existence de cette technologie et en la rendant disponible, nous souhaitons conjurer l’apparition de tels risques. Nous espérons que le public prendra conscience qu’imiter une voix est devenu possible et que cela doit relativiser à l’avenir la valeur de preuve accordée aux enregistrements audio.

 

La vocation de Lyrebird est donc avant tout de prévenir le public de l’émergence de ce genre de détournements. Dans un futur très proche, le témoignage audio n’aura peut-être plus la même puissance et utilité qu’aujourd’hui.

 

 

 

 

 

 

 

Comment la CIA peut hacker à distance à peu près tout, même les voitures :un dosdsier de Wikileaks

2 commentaires

Selon Wikileaks, la CIA pourrait prendre à distance le contrôle d’une voiture pour provoquer un accident, et donc procéder « à des assassinats presque indétectables ». Wikileaks vient de publier une énorme quantité de leaks qui révèlent comment la CIA peut accéder à tous les objets qui nous sont familiers : smartphones, TV Connectées, voitures… pour servir ses objectifs. 

 

 

 

Si les données contenues dans les leaks publiées par Wikileaks se révèlent exactes, il y a de quoi vouloir vivre éloigné de toute technologie. On apprend ainsi que la CIA possède de nombreux exploits zero day lui permettant d’entrer dans des ordinateurs tournant sous Windows, Mac OS, diverses distributions Linux, Solaris, iOS, Android, et une kyrielle d’autres systèmes.

En outre ce qui nous a particulièrement frappé, c’est qu’à en croire ces fuites, la CIA sait également infecter le système de contrôle utilisé dans les voitures et camions récents. Wikileaks explique :

 

« La raison d’un tel contrôle n’est pas spécifiée, mais cela permettrait à la CIA de s’engager dans des assassinats presque indétectables »

Wikileaks : la CIA peut prendre le contrôle d’une voiture pour provoquer un accident

Outre les voitures, on apprend que la CIA saurait entrer dans n’importe quelle Smart TV de Samsung, en mode « fake-off » c’est à dire en faisant croire que la TV est éteinte, de manière à la transformer en dispositif d’espionnage. En outre, l’agence serait capable de contourner le chiffrement de WhatsApp, Signal, Telegram, Wiebo, Confide et Cloackman, « en collectant l’audio et les messages avant que le chiffrement ne soit appliqué ».

 

En cela la CIA, pense Wikileaks, « aurait créé sa propre NSA ». Vous pouvez lire le communiqué de Wikileaks et le contenu des fuites complet (en anglais) directement sur le site de l’organisation. Selon Wikileaks, ce serait « la plus importante publication d’espionnage de l’histoire ». Si cela est avéré, ce serait effectivement très grave.

 

Sources:Wikileaks

 

 

 

 

LE MOSSAD PRÉDIT UN COUP D’ETAT MILITAIRE EN ALGÉRIE

Laisser un commentaire

 

drapeaux-israel-nazi

 

 

Société 7 juillet 2016 A LIRE: Révélation de 135 documents secrets Les milieux du renseignement extérieur israélien estiment qu’un coup d’Etat militaire en Algérie est inévitable. Bienvenue à…

Source : LE MOSSAD PRÉDIT UN COUP D’ETAT MILITAIRE EN ALGÉRIE

Les dossiers de Michel Duchaine:Windows 10 vous espionne en permanence, voici comment tout bloquer

Laisser un commentaire

Windows 10 vous espionne en permanence

 

Windows 10 espionne en permanence vos données personnelles, mais heureusement il possible de bloquer certaines adresses IP et bloquer ces indiscrétions. L’entreprise de cyber-sécurité Plixer s’est penché sur les données collectées par Microsoft à partir de Windows 10, et le constat est alarmant : un envoi toutes les 5 minutes, même en relevant le niveau de sécurité !

windows-10-vous-espionne-en-permanence-voici-comment-tout-bloquer

La dernière analyse de l’entreprise en sécurité Plixer envenime la polémique autour du peu de cas que semble faire Microsoft de vos données personnelles. C’est même pire que cela : Microsoft, via Windows 10, organise une collecte massive de données sans qu’on ne sache vraiment à quoi elles servent. Avec le bridage de la connexion internet, le plantage des webcams ou l’oubli du fichier .mof qui casse le PowerShell, la liste des griefs en direction de Windows 10 semble s’allonger de jour en jour.

On apprend cette fois-ci que si l’utilisateur fait confiance à Microsoft lorsqu’il achète son ordinateur, il partage automatiquement ses contacts, son agenda, le texte saisi, les interactions avec le système,  la localisation des données « et bien plus ». Même lorsque les options les plus respectueuses de la vie privée sont activées, Windows 10 envoie quand même des métadonnées à Microsoft toutes les 5 minutes.

Impossible de savoir, d’ailleurs, quel est leur contenu. Ces données sont en effet cryptées par la firme, d’une manière inhabituelle ce qui rend leur déchiffrage impossible. Comme l’explique sans détour le rapport de Plixer :

[Ce chiffrement] indique non seulement que Microsoft ne veut pas que les utilisateurs non autorisés de la machine accèdent aux données [mais] aussi qu’il ne veut pas que l’utilisateur final tout court sache vraiment ce qui est envoyé. 

Plixer a audité d’autres éditeurs, et pointe dans son rapport également les pratiques de McAfee et de Plantronics. Cela étant, par son étendue, et la quantité d’informations pouvant être récoltées, Microsoft inquiète particulièrement les chercheurs. Et en France, on peut légitimement se demander ce que la CNIL pense du problème.

Comment désactiver l’envoi de données télémétriques à Microsoft

Malheureusement, il est impossible de désactiver simplement l’envoi de ces « données télémétriques » – un terme d’ailleurs tout aussi rassurant qu’il sonne creux. Sauf dans la version Enterprise, la plus chère à l’achat, qui dispose de cette option. Un traitement qui, vous vous en doutez, suscite la grogne chez certains utilisateurs.

 

Alors que faire ? Nous vous conseillons tout d’abord de complètement désactiver Cortana. L’assistant personnel envoie en effet beaucoup de données à Microsoft, et on ne sait pas si celles-ci sortent ou non du cadre strict de son utilisation.

Optez pour un blocage via le Firewall

Il est ensuite conseillé de bloquer certaines adresses utilisées par Microsoft pour collecter des données :

  • 65.55.113.11
  • 65.55.113.12
  • 65.55.113.13
  • 134.170.30.221

Il est possible de réaliser ce blocage directement au niveau de votre routeur internet. Le problème de cette solution, toutefois, c’est que le blocage est levé à partir du moment où vous utilisez une autre connexion internet que celle de votre domicile. Il est également possible de bloquer ces adresses via les paramètres avancés du firewall Windows.

Il est également conseillé de changer la redirection des adresses DNS ssw.live.com et dmd.metaservices.microsoft.com pour qu’elles pointent sur localhost ou 127.0.0.1. Ces adresses peuvent changer lors d’une prochaine mise à jour du système, mais nous tiendrons nous aussi cet article à jour !

Bloquez la télémétrie depuis le registre système

Les install de Windows 10 peuvent en version Enterprise désactiver cette télémétrie, mais ce n’;est malheureusement pas le cas des autres versions. Ce qui a suscité la curiosité de certains utilisateurs qui ont trouvé comment désactiver la télémétrie vie des clés registre système.

  • Ouvrez Regedit
  • Allez à la clé (si elle n’existe pas, créez-la)
    HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Policies\Microsoft\Windows\DataCollection
  • Créez une valeur DWORD 32 bits nommée AllowTelemetry et de valeur 0
  • Fermez Regedit et ouvrez le menu Démarrer
  • Faites un clic droit sur Explorateur de Fichiers puis cliquez sur Gérer
  • Allez dans Applications > Services dans la colonne de gauche et désactivez les services suivants :

Connected User Experiences and Telemetry / Diagnostics Tracking Service
dmwappushsvc

Pour cela, il suffit de double-cliquer sur le service en question puis choisir Disabled/Désactivé dans le menu déroulant puis OK.


 

Windows 10 : comment désactiver Cortana pour ne plus être pisté

Cortana est à Windows 10 ce que Siri est à l’iPhone. L’assistant personnel de Microsoft est en la matière plus efficace et plus intelligent, mais s’il peut faire tout cela, c’est parce qu’il collecte quantité d’informations personnelles sur vous. D’autres utilisateurs se plaignent aussi de performances amoindries à cause de l’assistant. Voici comment le supprimer. 

 

cortana-illus

 

Comment supprimer Cortana

Quelle utilisation Microsoft fait-il de nos données personnelles ? C’est en se posant cette question que de nombreux utilisateurs désactivent l’assistant personnel Cortana. Celle-ci semble en effet collecter bien d’autres données que celles issues des recherches dans l’assistant, sans que l’on sache vraiment ce que Microsoft en fait.

Selon l’entreprise, il s’agit d’améliorer l’expérience utilisateur.  Mais au vu de l’attitude de Microsoft, il semble souvent y avoir un monde entre les communiqués officiels et les intentions réelles de l’entreprise. Et puis comment ne pas se méfier après tous les efforts plus ou moins honnêtes de la firme pour forcer ses utilisateurs à mettre à jour vers Windows 10 ?

Vous allez le voir, de prime abord, supprimer Cortana semble simple. Selon Microsoft, les premières étapes de ce tutoriel devraient permettre d’empêcher Microsoft de poursuivre sa collecte de données. Pourtant, et sans être parano, on se demande bien à quoi le processus Cortana.exe peut bien servir une fois l’assistant personnel désactivé.

Nous allons vous présenter une méthode qui semble marcher avec certains builds pour vraiment virer l’assistant et le processus qui y est attaché. Seul inconvénient : Microsoft a bien fait les choses : enlever Cortana vous prive de la fonction recherche.

Désactiver Cortana par le menu

Le premier réflexe, c’est de suivre les instructions de Microsoft pour désactiver Cortana :

  • Cliquez sur l’assistant

 

cortana

 

  • Cliquez sur l’icône en forme de bloc-notes

 

cortana-carnet-de-notes

 

  • Cliquez sur Paramètres

 

cortana-parametres

 

  • Désactivez Cortana, puis cliquez sur Gérer ce que Cortana sait de moi dans le cloud

De là, vous pouvez effacer les données personnelles collectées par Microsoft directement dans votre compte Bing.

Pourquoi Cortana.exe reste-t-il actif ?

C’est une bonne question. Officiellement Microsoft explique qu’aucune donnée personnelle n’est collectée après la désactivation de Cortana. Et pourtant le processus reste actif, et est « évidemment » impossible à fermer, comme vous pouvez le voir dans la capture suivante :

gestionnaire-des-taches

 

 

 

 

Alors que faire ? Certains utilisateurs semblent avoir trouvé la parade en renommant le dossier contenant Cortana grâce à une astuce, car ce n’est pas normalement possible. Nous vous la donnons, mais malheureusement cela n’a pas fonctionné chez nous (peut-être un problème de Build). Dites-nous si cela a marché chez vous !

  • Faites un clic droit sur Cortana et cliquez sur Accéder à l’emplacement du fichier
  • Vous allez alors vous trouver dans la fenêtre suivante. Essayez d’ajouter .bak à la fin du nom du dossier :

emplacement-cortana

 

 

  • Tel quel, Windows va vous dire qu’un ou plusieurs fichiers contenus dans le dossier sont utilisés. Et c’est le cas !
  • Revenez dans le Gestionnaire des tâches sans annuler le message d’erreur issu du renommage, et gardez cette fenêtre à portée de clic (car il va falloir être rapide).
  • Maintenant, faites un clic droit sur Cortana.exe et cliquez sur Accéder aux détails…

gestionnaire-des-taches-cortana-acceder-aux-details

 

 

  • Vous êtes maintenant sur le processus source SearchUI.exe

searchui-exe-fin-de-tache

 

 

  • Cliquez très vite et dans l’ordre sur Fin de tâche puis Réessayer dans la fenêtre d’erreur obtenue lorsque vous aviez tenter de renommer le dossier de Cortana

L’assistant ne devrait désormais plus vous importuner ! Bien sûr, si vous souhaitez annuler les effets de cette manip, revenez au dossier de Cortana et enlevez le .bak à la fin du nom du dossier.

Voilà pour Cortana!

 


Windows 10 bride votre connexion internet, voici comment l’en empêcher

 

Windows 10 semble brider la bande passante TCP de votre connexion internet depuis la dernière mise à jour anniversaire. Le fautif serait en réalité à chercher du côté d’une fonctionnalité dite d’Auto-Tuning, censée améliorer les performances des applications qui reçoivent des données sur le socket TCP. Mais heureusement, il est possible de désactiver cette limitation.

windows-10-bride-votre-connexion-internet-voici-comment-len-empecher

 

Pourquoi Windows 10 semble brider la connexion internet depuis la mise à jour

Plusieurs utilisateurs de Windows se sont plaints ces derniers jours d’une baisse de débit de leur connexion internet. À chaque fois, ce problème est survenu après l’installation de la mise à jour anniversaire de Windows 10. Le problème provient d’un système d’optimisation normalement censé permettre de meilleures performances pour les applications utilisant TCP.

Sauf que dans certaines situations, ce système, baptisé Window Auto-Tuning ou Réglage auto fenêtre de réception dans la version française de Windows fait le contraire de ce qu’il devrait faire (et oui, chez Microsoft, on n’a pas peur des traductions à la truelle !). Cette fonctionnalité fait partie de Windows depuis Vista, mais elle provoque dans certaines circonstances ce qui revient à un bridage de votre connexion internet.

Quand ce ne sont pas des déconnexions intempestives comme le rapportent certains utilisateurs. Ne cherchez pas dans le panneau de configuration, vous ne trouverez rien. Nous allons vous expliquer comment le désactiver via cmd. Si vous voulez davantage d’explications pour comprendre pourquoi Windows bride votre connexion, allez directement en fin d’article !

Comment désactiver le « Window Auto-Tuning » ou « Réglage auto de fenêtre de réception »

Nous allons devoir ouvrir l’invite de commandes cmd.exe en tant qu’Administrateur. Nous allons pour cela utiliser une méthode rapide avec des raccourcis clavier. En cas de difficulté, vous pouvez réaliser la même opération en vous rendant dans C:\Windows\System32\ en faisant un clic droit sur cmd.exe et Exécuter en tant qu’administrateur…

  • Appuyez sur la touche Windows
  • Tapez cmd
  • Appuyez sur Ctrl + Maj + Entrée
  • Validez

Il est également possible d’ouvrir un invite de commandes et de taper runas.exe /savecred /user:administrator cmd pour le même résultat.

Nous allons maintenant consulter l’état de l’auto-tuning Windows :

  • Tapez la commande suivante :

netsh interface tcp show global

  • Vous devriez voir quelque chose qui ressemble à ça :

 

window-auto-tuning

 

 

 

  • ur une install en français vous l’aurez compris, la ligne à regarder est Réglage auto fenêtre de réception

Si le réglage est différent de disabled ou désactivé, le système est en place, et vous pourrez essayer de le désactiver pour de meilleures performances. Sinon, c’est que vos problèmes de connexion viennent d’ailleurs.

  • Tapez maintenant la commande suivante :

netsh int tcp set global autotuninglevel=disabled

Le Réglage auto fenêtre de réception est maintenant désactivé. vous pouvez facilement le réactiver en entrant à nouveau cette dernière commande en remplaçant disabled par normal. Certains sites ayant donné cette méthode recommandent également d’essayer de désactiver uniquement la mise à l’échelle. Vous pouvez faire cela en laissant l’auto-tuning en mode normal et en tapant la commande suivante :

netsh interface tcp set heuristics disabled

Quelques explications supplémentaires

En fait, de nombreux aspects permettent de définir la bande passante que l’on obtient au final. Et l’un de ces facteurs, c’est, sur votre ordinateur, la fenêtre de réception TCP (aussi connue sous l’acronyme RWIN). Celle-ci est définie socket par socket par votre système d’exploitation. Mais votre système d’exploitation peut aussi l’adapter, c’est à dire l’augmenter et la réduire, de telle sorte à ce que toutes vos applications utilisant des socket TCP profitent de la meilleure connexion possible (scaling).

C’est ce que fait Windows avec son auto-tuning. Le problème c’est qu’il y a différents niveaux d’auto-tuning et que ces niveaux changent automatiquement en fonction de « l’emplacement réseau » (réseau public, privé…) sur lequel se trouve votre ordinateur. Sur un réseau public, par exemple, le réglage passe systématiquement en « restreint » ce qui réduit la bande passante. Vous savez maintenant tout !

 

Alors évidemment ce type de désagrément n’est pas la première déconvenue subie par les utilisateurs de Windows 10. Il y a eu par exemple ces notifications intrusives pour forcer la mise à jour. Et également quelques failles de sécurité majeures, qui, dans certains cas, ont mis du temps à être corrigées. Mais Windows 10 est aussi un saut technologique intéressant, et on espère que ce type de problèmes sera moins fréquent à l’avenir…Surtout si cet avenir est débarrassé du Nouvel Ordre Mondial.

pyramide

 

 

 

 

 

 

 

 

Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :