L’éruption des Tonga était « des centaines de fois » plus puissante que la bombe atomique d’Hiroshima, selon la NASA

L’éruption ce mois-ci d’un volcan sous-marin près des Tonga était des centaines de fois plus puissante que la bombe atomique d’Hiroshima, selon la NASA.
Jim Garvin, scientifique en chef au Goddard Space Flight Center de la NASA, a déclaré que l’éruption du volcan Hunga-Tonga-Hunga-Ha’apai le 15 janvier a libéré « des centaines de fois l’énergie mécanique de l’explosion nucléaire d’Hiroshima« , faisant référence à l’une des deux bombes atomiques larguées par les États-Unis sur le Japon pendant la Seconde Guerre mondiale.
« Il s’agit d’une estimation préliminaire, mais nous pensons que la quantité d’énergie libérée par l’éruption équivalait à quelque part entre 4 et 18 mégatonnes de TNT », a déclaré Garvin sur le site Web de l’Observatoire de la Terre de la NASA.

En comparaison, les scientifiques estiment que l’éruption du mont St. Helens en 1980 a libéré 24 mégatonnes d’énergie, et le Krakatoa – l’un des plus grands événements volcaniques de l’histoire – a éclaté en 1883 avec 200 mégatonnes, selon la NASA.

L’éruption près des Tonga a envoyé des matériaux volcaniques jusqu’à 40 kilomètres  dans l’atmosphère et a généré des vagues de tsunami  de15 mètres de haut qui ont frappé certaines parties de l’archipel, y compris l’île principale de la nation du Pacifique.

Un nuage volcanique s’est étendu pour couvrir l’ensemble des quelque 170 îles du pays, selon le Premier ministre des Tonga, touchant l’ensemble de la population de plus de 100.000 personnes.

Les images satellites du 6 janvier (à gauche) et du 18 janvier (à droite) montrent l’impact de l’éruption volcanique Hunga-Tonga-Hunga-Ha’apai.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Garvin et une équipe de chercheurs internationaux ont évalué les changements dans la masse terrestre du volcan depuis 2015, lorsqu’une éruption a relié deux îles préexistantes, Hunga Ha’apai et Hunga Tonga, en une seule masse terrestre.

Suite à l’éruption de ce mois-ci, toutes les nouvelles terres des deux îles préexistantes, se sont cassées en « gros morceaux », ont déclaré les chercheurs.

L’éruption et le tsunami ont tué un nombre encore indéterminé de personnes, détruit des centaines de maisons et laissé des îles éloignées coupées du monde sans aucune communication. Les photos montrent des îles entières recouvertes d’épaisses cendres volcaniques et de débris.

L’éruption du volcan Tonga a produit des ondulations concentriques mystérieuses et déroutantes dans l’atmosphère

Les scientifiques sont déconcertés par une étrange série d’ondulations qui ont été observées dans l’atmosphère terrestre à la suite de la récente éruption du volcan tongien.

L’imagerie satellite montre un schéma inhabituel d’ondes de gravité qui n’a pas été vu dans le passé avec des éruptions volcaniques. Se pourrait-il qu’un certain type d’armement ait été impliqué pour provoquer la récente éruption aux Tonga ?

« C’est vraiment unique », a commenté Lars Hoffman, un scientifique de l’atmosphère au Jülich Supercomputing Center en Allemagne. « Nous n’avons jamais rien vu de tel dans les données auparavant. »

La découverte a été faite sur des images recueillies par le sondeur infrarouge atmosphérique (AIRS), qui est monté sur le satellite Aqua de la NASA. Il a capturé les vagues dans les heures qui ont suivi l’éruption du volcan Hunga Tonga-Hunga Ha?apai le 14 janvier.

Des dizaines de cercles concentriques pouvaient être vus, chacun représentant une onde se déplaçant rapidement dans les gaz atmosphériques qui s’étendait sur plus de 16.000 kilomètres. Ces vagues ont atteint la surface de l’océan jusqu’à l’ionosphère.

Les chercheurs pensent également que ces ondes ont fait plusieurs fois le tour du globe avant de se dissiper.

« Cet instrument fonctionne depuis environ 20 ans maintenant et nous n’avons jamais vu d’aussi beaux modèles d’ondes concentriques« , a ajouté Hoffman.

Des armes nucléaires ont-elles été impliquées dans l’éruption du volcan tongien ?

Les ondes de gravité atmosphériques se produisent lorsque les molécules d’air dans l’atmosphère se répartissent verticalement plutôt qu’horizontalement. Cela peut se produire lorsque le vent accélère et monte au sommet d’une montagne, par exemple, ou à la suite de la convection dans les systèmes météorologiques locaux.

Les ondes de haut en bas transfèrent de l’énergie et de l’élan à travers l’atmosphère, montrant souvent leurs effets sous forme d’ondulations dans les nuages ​​élevés.

Dans le cas du volcan tongien, il se pourrait que le courant ascendant rapide d’air chaud et de cendres de l’éruption ait déclenché ces vagues, bien qu’à une échelle beaucoup plus grande. Cependant, rien de tel n’a jamais été observé avec des éruptions antérieures depuis le lancement de l’instrument AIRS en mai 2002 .

« C’est ce qui nous laisse vraiment perplexe« , a ajouté Corwin Wright, physicien de l’atmosphère à l’Université de Bath au Royaume-Uni. « Cela doit avoir quelque chose à voir avec la physique de ce qui se passe, mais nous ne savons pas encore quoi. »

Le mieux que Wright et ses collègues aient trouvé jusqu’à présent est qu’un « gros tas de gaz chauds et graisseux » dans la haute atmosphère peut avoir déclenché ces ondes en « montant haut dans la stratosphère et en heurtant l’air tout autour « .

Une autre idée est que la composition fondamentale de l’atmosphère a été modifiée électrochimiquement d’une manière ou d’une autre, peut-être avec la géo-ingénierie ou les « chemtrails ».

Il y a même des rumeurs selon lesquelles les volcans auraient peut-être été déclenchés par une sorte de détonation nucléaire [1].

Quoi qu’il en soit, l’éruption du volcan tongien a été si bruyante que des habitants de tout le Pacifique Sud et même de certaines régions des États-Unis ont déclaré avoir entendu des bruits extrêmes au fur et à mesure qu’ils se produisaient.

Encore une fois, cela indique-t-il une possible cause nucléaire ou autre cause militaire de l’étrange explosion ?

D’autres reportages connexes peuvent être trouvés sur Nuclear.news..

Les sources de cet article incluent :

StrangeSounds.org

NaturalNews.com

NOTES

1-Une explosion massive au milieu du Pacifique

Une explosion sous-marine massive s’est produite ce samedi dans les profondeurs de l’océan Pacifique. Elle était si puissante qu’elle a été vue de l’espace. 

 

 

Cette explosion sous-marine était si terrifiante que son onde de choc a été entendue dans toute la région du Pacifique. Après cette explosion, des vagues de tsunami ont frappé des îles Tonga juqu’au Pérou en passant par le Japon et ont inondé les ports comme Santa Cruz en Californie.

 

Certains observateurs attribuent cette explosion à la super bombe atomique russe, qui serait une première mise en garde adressée aux  Américains et à l’OTAN, qu’une telle explosion serait tout aussi possible dans l’Océan Atlantique. Elle détruirait toutes les villes et régions bordant cet océan.  Cette menace est d’autant plus terrifiante que les sous-marins russes (ou bien la torpille Poséidon) n’ont pas été détectés par la marine américaine.
Cependant, afin de limiter les dégâts dans les pays limitrophes, les Russes auraient choisi un endroit extrêmement profond, et le plus loin possible de toutes les terres émergées.

N’OUBLIEZ PAS DE VISITER  LA BOUTIQUE EN LIGNE DE VOTRE SITE WEB FAVORI

Sur ce lien:Vintage par Michel

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.