Un trésor de la Seconde Guerre mondiale découvert en Mer du Nord

Dans le cadre d’un chantier de nettoyage des fonds marins en Mer du Nord, un rare bombardier américain B-17 a été découvert.

 

 

Des pièces quasiment intactes d’un bombardier américain B-17 tombé en Mer du Nord pendant la Seconde Guerre mondiale ont été découvertes au large de la Belgique, poussant l’armée américaine à consulter ses archives sur les avions disparus afin d’identifier d’éventuels occupants. La découverte, évoquée mardi par la presse belge, a été faite à l’occasion d’un nettoyage des fonds marins dans le cadre du chantier « Nemo Link », un vaste projet d’interconnexion électrique entre la Grande-Bretagne et la Belgique. Elle date de l’été dernier mais n’a été dévoilée qu’après la pose du câble sous-marin « dévié » de sa trajectoire initiale à cause de l’épave, a expliqué à l’AFP Sven Van Haelst, archéologue maritime à l’Institut flamand de la Mer (VLIZ, Vlaams Instituut voor de Zee), à l’origine de la découverte.

Plusieurs pièces identifiables ont été remontées à la surface. Il s’agit d’un turbocompresseur typique des moteurs de ce bombardier et de pièces métalliques avec des numéros de série encore visibles, qui ont permis de conclure à la présence d’un Boeing B-17 de type G, en service à partir de 1943. Surnommé la « forteresse volante », capable de transporter deux tonnes de bombes, le B-17 est le plus célèbre bombardier utilisé par l’US Air Force pendant le second conflit mondial. Depuis des bases britanniques, les quadrimoteurs partaient frapper des sites du Reich allemand. Celui qui a été découvert a vraisemblablement sombré en mer sur le chemin du retour. Les eaux territoriales belges ont la réputation d’être un cimetière de sous-marins, bateaux et avions des deux guerres mondiales, mais il est rare de découvrir des épaves bien conservées, selon M. Van Haelst.

L’appareil a coulé plus ou moins intact

« La concentration de métal déterminée par le magnétomètre (utilisé pour les travaux de sondage des fonds) indique que l’appareil a coulé plus ou moins intact », a souligné le chercheur. L’armée américaine, informée de la découverte, a effectué des recherches dans ses archives recensant les B-17 disparus, dans l’espoir d’identifier l’appareil retrouvé et d’éventuels occupants. Dix soldats pouvaient prendre place dans ce type d’avion. « La question d’éventuels restes humains est complexe. Il faut d’abord identifier précisément l’avion. A ce stade nous avons quatre candidats possibles », a ajouté M. Van Haelst.

Philippe Braquet va envoyer les vestiges d’un bombardier americain abattu pendant la Deuxieme Guerre Mondiale a la famille de l’equipage

Dans un premier temps, une plongée sous-marine devra être organisée en collaboration avec les Américains pour vérifier si l’épave s’est brisée en plusieurs morceaux ou pas. Elle repose ensablée à 30 mètres de fond, à environ 30 km au large de la ville côtière de Nieuport (nord). Sa localisation précise n’a pas été dévoilée pour ne pas tenter les chasseurs de trésors.

Publicités

Un commentaire sur “Un trésor de la Seconde Guerre mondiale découvert en Mer du Nord

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.