Un trésor de la Seconde Guerre mondiale découvert en Mer du Nord

Dans le cadre d’un chantier de nettoyage des fonds marins en Mer du Nord, un rare bombardier américain B-17 a été découvert.

 

 

Des pièces quasiment intactes d’un bombardier américain B-17 tombé en Mer du Nord pendant la Seconde Guerre mondiale ont été découvertes au large de la Belgique, poussant l’armée américaine à consulter ses archives sur les avions disparus afin d’identifier d’éventuels occupants. La découverte, évoquée mardi par la presse belge, a été faite à l’occasion d’un nettoyage des fonds marins dans le cadre du chantier « Nemo Link », un vaste projet d’interconnexion électrique entre la Grande-Bretagne et la Belgique. Elle date de l’été dernier mais n’a été dévoilée qu’après la pose du câble sous-marin « dévié » de sa trajectoire initiale à cause de l’épave, a expliqué à l’AFP Sven Van Haelst, archéologue maritime à l’Institut flamand de la Mer (VLIZ, Vlaams Instituut voor de Zee), à l’origine de la découverte.

Plusieurs pièces identifiables ont été remontées à la surface. Il s’agit d’un turbocompresseur typique des moteurs de ce bombardier et de pièces métalliques avec des numéros de série encore visibles, qui ont permis de conclure à la présence d’un Boeing B-17 de type G, en service à partir de 1943. Surnommé la « forteresse volante », capable de transporter deux tonnes de bombes, le B-17 est le plus célèbre bombardier utilisé par l’US Air Force pendant le second conflit mondial. Depuis des bases britanniques, les quadrimoteurs partaient frapper des sites du Reich allemand. Celui qui a été découvert a vraisemblablement sombré en mer sur le chemin du retour. Les eaux territoriales belges ont la réputation d’être un cimetière de sous-marins, bateaux et avions des deux guerres mondiales, mais il est rare de découvrir des épaves bien conservées, selon M. Van Haelst.

L’appareil a coulé plus ou moins intact

« La concentration de métal déterminée par le magnétomètre (utilisé pour les travaux de sondage des fonds) indique que l’appareil a coulé plus ou moins intact », a souligné le chercheur. L’armée américaine, informée de la découverte, a effectué des recherches dans ses archives recensant les B-17 disparus, dans l’espoir d’identifier l’appareil retrouvé et d’éventuels occupants. Dix soldats pouvaient prendre place dans ce type d’avion. « La question d’éventuels restes humains est complexe. Il faut d’abord identifier précisément l’avion. A ce stade nous avons quatre candidats possibles », a ajouté M. Van Haelst.

Philippe Braquet va envoyer les vestiges d’un bombardier americain abattu pendant la Deuxieme Guerre Mondiale a la famille de l’equipage

Dans un premier temps, une plongée sous-marine devra être organisée en collaboration avec les Américains pour vérifier si l’épave s’est brisée en plusieurs morceaux ou pas. Elle repose ensablée à 30 mètres de fond, à environ 30 km au large de la ville côtière de Nieuport (nord). Sa localisation précise n’a pas été dévoilée pour ne pas tenter les chasseurs de trésors.

Publicités

Du nouveau sur l’épave du U-Boat trouvé près des côtes du Danemark

En avril de cette année, lors d’un projet de cartographie des navires coulés dans la mer du Nord et Skaggerak, le musée de la guerre de la mer à Thyborøn a fait une découverte sensationnelle.

 

S’étendant sur 123 mètres de profondeur, à dix milles nautiques au nord de Skagen, se trouvait l’épave du type le plus avancé de sous-marin Kriegsmarine produit: un type XXI.

De toutes les armes développées par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale, l’U-boat était l’un des plus redoutés, et à juste titre. Les sous-marins allemands étaient responsables du naufrage d’environ 2 779 navires, pour un total d’environ 14,1 millions de tonneaux de jauge brute – environ 70% de toutes les pertes de navires alliés sur tous les théâtres de guerre.

Ce bateau particulier, désigné U-3523, a été chargé en profondeur par un bombardier britannique Libérateur le 6 mai 1945 – le lendemain de la capitulation officielle de l’Allemagne. Il n’était pas engagé dans une mission mais essayait probablement de s’échapper.

La découverte a été d’autant plus surprenante que l’épave a été retrouvée à environ neuf milles marins à l’ouest de la position donnée par le bombardier britannique.

Le bateau de type XXI était le premier sous-marin conçu pour opérer principalement submergé, plutôt que de passer le plus clair de son temps comme navire de surface. Il a également eu une gamme beaucoup plus grande que les types précédents et pourrait théoriquement avoir navigué tout le chemin vers l’Amérique du Sud en une seule fois.

Le sous-marin découvert était l’un des deux qui ont fini en service sur les 118 commandés, et aucun d’eux n’a pris part au combat réel.

Après la guerre, la Grande-Bretagne, la France et la Russie ont tous construit un certain nombre de sous-marins ex-nazis de type XXI afin d’étudier la technologie.

En Russie, ils sont devenus connus sous le nom de bateaux de classe Whiskey et ont été utilisés jusque dans les années 1980. Un mémorable s’est échoué dans les skerries suédois.

En raison de la profondeur de l’épave, le musée n’a pas l’intention d’élever le sous-marin. Aujourd’hui, seul un exemple de ce type de sous-marin existe toujours. C’est au musée maritime de Bremerhaven.

 

 

 

Un mystérieux sous-marin U-Boat du Troisième Reich retrouvé près du Danemark

Le sous-marin U-36 de l’armée allemande

Depuis 73 ans, la disparition du sous-marin nazi U-3523 alimentait les fantasmes les plus fous. Or, ce dernier a été retrouvé près des côtes danoises.

 

Selon The Independant, qui a reçu les informations du Musée de la guerre de la mer du Jutland (Danemark), le U-3523 se serait volatilisé le 6 mai 1945, deux jours avant la fin officielle de la Seconde guerre mondiale en Europe. Or, l’épave du sous-marin vient d’être retrouvée à environ 15 km de Skagen, ville la plus au nord du Danemark. Grâce aux images radar du navire océanographique Vina, le sous-marin a été repéré, planté dans le plancher océanique à une profondeur de 120 mètres, la poupe en l’air à 45° – dont seulement 20 mètres sont visibles.

 

Le U-3523 est célèbre pour l’histoire de sa disparition, plus que pour son importance dans la flotte allemande. En effet, au moment où le B24 de la Royal Air Force (armée de l’air britannique) annonce avoir coulé le U-3523, le relevé de sa position aurait fait l’objet d’une erreur, indiquant un écart de 15 km avec la réelle position de l’épave. À l’époque, cette mystérieuse disparition avait fait l’objet de nombreuses spéculations. Certains pensaient que le sous-marin transportait de l’or ou que des dirigeants nazis (et Hitler lui-même) s’en étaient servi pour rejoindre l’Amérique du Sud.

En revanche, si nous sommes désormais certains que le U-3523 a bien été coulé par un avion britannique, la panique de la dernière semaine du IIIe Reich a fait en sorte qu’aujourd’hui encore « personne ne sait quelle était la destination du U-boat, et personne ne sait s’il transportait des objets de valeurs ou des passagers en plus de ses 58 membres d’équipage », selon l’équipe du musée de Jutland.

Par ailleurs, si certaines fabulations existent bel et bien sur le U-3523, l’idée que celui-ci ait voulu rejoindre l’Amérique du Sud n’est pas extravagante. En effet, les U-977 et le U-530 sont bien arrivés en Argentine plusieurs mois après la fin de la guerre.

Hors le U-3523 est exactement le mod`le développé pour le transport < longue  distance vers …Neu Schwabenland et l’Antartique,…donc c’est une histoire à suivre!

 

Première Guerre Mondiale: Photos extraordinaires d’un U-Boat allemand

uboat-interieur-controles électriques -sousmarin-21

 

Le SM UB-110 était un sous-marin de Type UB III utilisé par la marine Allemande à la fin de la Première Guerre Mondiale.

Il entre en service actif au printemps 1918, armé de 10 torpilles et d’une mitrailleuse sur sa tour. Il pouvait accueillir une trentaine d’officiers, matelots et soldats sur un rayon d’action de presque 14 000km à 15km/h submergé.

Le 19 juillet 1918 le SM UB-110 fut coulé à proximité de la Tyne dans le nord de l’Angleterre par le HMS Garry.

Le 4 octobre il fut renfloué pour être démantelé et ses matériaux réutilisés.

Ces photos ont été retrouvé par hasard dans un album se trouvant dans les archives du chantier naval où a eu lieu l’opération.

 

Le sous-marin en cale sèche après son renflouage.
Le sous-marin en cale sèche après son renflouage.

 

poste de pilotage vers la tour
poste de pilotage vers la tour

 

poste de pilotage vers l'arrière côté babord
poste de pilotage vers l’arrière côté babord

 

poste de pilotage vers l'arrière côté tribord
poste de pilotage vers l’arrière côté tribord

 

poste de pilotage vers l'arrière,vue générale.
poste de pilotage vers l’arrière,vue générale.

 

poste de pilotage vers l'avant,vue générale.
poste de pilotage vers l’avant,vue générale.

 

 

poste de pilotage vers l'avant 002
poste de pilotage vers l’avant 002

 

 

poste de pilotage vers l'avant 003
poste de pilotage vers l’avant 003

 

 

Quartiers de l'équipage
Quartiers de l’équipage

 

Quartier de l'équipage :salle du dortoir
Quartier de l’équipage :salle du dortoir

 

Salle des machines avec le moteur diésel
Salle des machines avec le moteur diésel

 

salle des moteurs
salle des moteurs

 

salle des torpilles vers l'arrière
salle des torpilles vers l’arrière

 

Salle des torpilles vers l'avant
Salle des torpilles vers l’avant

 

controles électriques vers l'arrière du sousmarin
controles électriques vers l’arrière du sousmarin

 

 

Autres contrôles électriques.
Autres contrôles électriques.

 

 

uboat-interieur-controles-sousmarin-02-743x920

 

 

Entrée d'un tube lance torpilles.
Entrée d’un tube lance torpilles.

 

uboat-interieur-controles-sousmarin-07

 

 

Intérieur:tubes lance torpilles à l'avant.
Intérieur:tubes lance torpilles à l’avant.

 

Vue arrière du sous-marin.
Vue arrière du sous-marin.

 

Vue de la cale sèche.
Vue de la cale sèche.

 

Autre angle de la cale sèche.
Autre angle de la cale sèche.