Courte autobiographie de Michel Duchaine

Afin de vous familiariser avec  moi,je me permets aujourd’hui ,de vous présenter  ma courte autobiographie ,telle que je vous l’ai promis,il y a longtemps déjà!Dans la vie,on fait ce qu’on peut avec les meilleurs outils disponible,dans notre environnement.J’ai développé au fil du  temps,un esprit de recherche et un grand intérêt personnel à vous divulguer mes informations.

Aussi,dans le but de bien vous faire connaître mon développement personnel,je considère  que la propre divulgation de mon être est devenue fondamentale afin d’établir un lien de confiance  dans le futur de l’évolution du Mouvement Mondial de Désobéissance Civile ,conjointement au développement québécois de ce mouvement:le Mouvement Québécois de Désobéissance Civile.

À cela,il convient d’associer la création d’un parti politique ,l’Ère Nouvelle du Québec qui devra assumer la gérance de l’état,une fois que le système politique corrompu se sera effondré.Il est important,pour la sécurité publique nationale et dans l’intérêt des Premières Nations et de la Nation Métissée du Québec…que la gérance soit assurée sans discontinuité.

Donc je passe aux actes,car même si ce n’est qu’une courte autobiographie,précédent une longue qui sera éditée,cette divulgation de ma personne fera  écho,vous le verrez.

Aussi,étant donné le volet en parti international de notre affaire,je traduirai cette autobiographie en anglais,en espagnol,en portugais,en italien,en indonésien,en russe,en chinois,en arabe,en allemand ,en créole et en hébreux.

Vous m’excuserai des dérangements car nous avons une révolution à faire et on risque de faire du bruit!

 


MICHEL DUCHAINE,autobiographie

Courte,mais honnête!

 

PRÉAMBULE

En parlant de l’ évolution, vous avez besoin de comprendre dès le départ qu’aucune évolution mécanique n’est possible. L’évolution de l’ homme est l’évolution de la conscience. Et la conscience ne peut pas évoluer inconsciemment.
La conscience est un héritage divin.Elle a été donné par dieu (ou les Annunaki) pour permettre l’adaptation et l’évolution des néandertaliens!
La Libération des Humains de la Terre a nécessité un « réveil »!
« Le réveil commence quand un homme se rend compte qu’il ne va nulle part, et ne sait pas où aller. »

Mon réveil personnel est arrivée tôt dans ma vie qui fut menacée,dès le début.

 


AVANT PROPOS

Ce que vous allez lire est ma courte biographie,celle qui doit permettre à mes nombreux lecteurs de mieux me connaître.Elle sera suivi d’une version longue qui pourrait  amener de nombreuses suites.Je tiens à rendre hommage à tous ceux et celles qui ont cheminé avec moi,même un court instant.

 

 


Photo prise par un parent de ma mère ,en aout...1959!Oui,c'est bien moi assis entre mon père et ma mère:j'avais cinq ans à ce moment-là!/ Photo taken by a relative of my mother, in August 1959 ...! Yes, that's me sitting between my father and my mother: I was five at the time! / Foto tomada por un pariente de mi madre, en agosto de 1959 ... Sí, ese soy yo, sentado entre mi padre y mi madre: yo tenía cinco años en el momento
Photo prise par un parent de ma mère ,en aout…1959!Oui,c’est bien moi assis entre mon père et ma mère:j’avais cinq ans à ce moment-là!/

Chapître 1-De l’origine à l’adolescence 

 

L’ancêtre le plus lointain que l’on m’a cité proviendrait de la Normandie,en France,mais tout est relatif.C’est donc dire qu’il y a toujours eu du sang nordique dans ma famille.Mon arrière-grand-père s’appelait Joseph Duchaine  (ou Duchesne car l’autographie du  nom va changer avec mon grand-père qui fera cette erreur toute sa vie).Joseph Duchaine  aurait été un coureur des bois qui faisait la navette entre  Québec et le Saguenay-Lac St-Jean et  parfois aussi en passant par la région de Charlevoix qui n’était que très peu peuplée,à l’époque.

On parle de la période débutant vers 1844 environ et qui correspond à l’installation de la compagnie Price .Il n’y avait pratiquement pas de route à ce moment-là et c’est pourquoi l’on utilisait des « coureurs des bois » à cette époque,pour envoyer du courrier ou faire des commissions.Aussi,avec les débuts de l’exploitation forestière,Joseph Duchaine décida-t-il de prendre femme et de fonder une famille.Il y a plusieurs années on m’avait expliqué  que mon aïeul avait du faire une échange de biens  afin de pouvoir marier sa femme qui était d’origine attikamek.

Ce couple aurait eu plusieurs enfants dont mon grand-père,Arthur Duchaine.Mon grand-père  qui s’était marié à Albertine Tremblay laissera  douze héritiers derrière lui.Durant sa vie,il aura travaillé pour la compagnie Price,aura été propriétaire d’une scierie ,travailleur d’élections pour Maurice Duplessis au Lac St-Jean et constructeur de maisons.La dernière maison qu’il bâtit,deviendra l’une des plus dispendieuse de la ville d’Alma.Il mourra à 78 ans  des suites d’un accident cardio-vasculaire.Sur le point de mourir,il se fit relever dans son lit afin de regarder une dernière fois une photo de l,ancien  premier-ministre du Québec,Maurice Duplessis entouré de ses ministres.

Je retiens une citation de mon grand-père: »Quand une maison est trop vieille que le solage est brisé et qu’elle sent la pourriture et la vermine,on la détruit et on en rebâtit une neuve.C’est la même chose avec un gouvernement.On ne bâtit pas du neuf avec du vieux. »

Mon père mourra en 1985 à l’âge de 57 ans seulement…lui aussi d’un acv.Il aura travaillé toute sa vie pour la Compagnie Alcan,Ce n’est que durant la deuxième Guerre Mondiale qu’il  travailla occasionnellement sur la base de Peterwawa,,en Ontario.Ce fut le seul  autre travail qu’il fit,à part l’Alcan.En 1952,les contremaîtres de l’Alcan ratissaient les campagnes pour trouver des employés.En 1952,mon père gagnait $110 clair par 2 semaines…et c’était un excellent salaire à l’époque .Il mourra dans l’année ou les dirigeants de la compagnie lui eurent refusé sa pré-retraite.Il était contremaître et il était responsable de la programmation des hauts fourneaux ,avant de mourir.Il n’aura pas eu le temps de se reposer car il était propriétaire d’un chenil ou nous faisions l’élevage des chiens (16 races) et de quelques chats.Mon père est celui qui m’a appris à programmer en basic,à l’époque.

Ma mère est toujours vivante.Elle a 87 ans et vit avec un ami dans un appartement à Alma.Durant la Seconde Guerre Mondiale,elle était enseignante,mais abandonna sa carrière en se mariant:c’était mal vu qu’une femme puisse continuer à travailler après son mariage à l’époque,au Lac St-Jean.

 

Chapître 2-Ma naissance et mon enfance

Je suis né le jour de Noël en 1953 au matin.J’ai eu une enfance très heureuse auprès de mes parents.Comme j’étais leur seul enfant,nous étions entouré par de grosses familles de 14 ,12 et 10 enfants.Dans les années ’50,les curés montaient en chaire et parlaient de l’importance pour les femmes de mettre au monde le plus d’enfants possibles.Ma mère s’occupait particulièrement bien de mon éducation:elle me montra à lire avant l’âge de 5 ans.À 6 ans j’avais déjà reçu en cadeau l’encyclopédie de la Jeunesse,l’encyclopédie Grolier et Pays et Nations de Grolier.Avant même ma deuxième année,je connaissais bien l’histoire,je connaissais ma géographie par coeur.Je pouvais,déjà en  deuxième année,parler plusieurs minutes  sur des sujets comme les animaux,les plantes,mêmes les planètes du système solaire.

Mon enfance s’est avéré difficile,car les autres enfants me voyaient   comme différent d’eux et me rejetaient.La jalousie des autres familles qui ne pouvaient payer des jouets,de la bonne nourriture et de bons vêtements à leurs enfants a tôt fait de dresser plusieurs bras vengeurs contre moi.Durant toutes mes années de cours primaires,ce fut une succession de batailles à coup de poings et coups de pieds sur le chemin du retour de l’école.J’ai subi parfois de bonnes raclées,mais j’en ai donné de bonnes aussi.

Par la suite,mes parents ont adoptés 3 filles qui devinrent mes soeurs et la source  future de grands conflits dans ma famille.

Cette période prit fin quand j’ai comment ma huitième année (ou ma première année de secondaire).J’étais déjà devenu un érudit dans plusieurs domaines et je donnais beaucoup d’aide aux autres autour de moi.J’avais énormément de facilités à étudier et j’aimais  discourir.En septième année,je commençais déjà à donner des conférences en classe et j’aimais partager mes découvertes sur des recherches que je faisais,alors.

Chapître 3-Mon adolescence

Je me souviens comment des conférences faites en classe avaient  ravi mes compagnons de l’époque:j’étais passé de zéro à héro en un temps très court.Mes meilleures et plus remarquables conférences de cette époque furent faites sur les dinosaures,l’espace,la mort de Winston Churchill et surtout l’assassinat de John Kennedy.

L’assassinat de John Kennedy fut pour moi,l’élément déclencheur qui remit tout en question.J’étais assis devant la vieille télévision Fleetwood en noir et blanc .Toute la famille regardait le cortège quand les coups de feu se firent entendre.Je ne voyais plus les gens de la même manière,après cela…à tel point qu’en 1968,emporté par le vent de changement de l’époque,je fus l’un des premier à exposer le  fameux petit livre rouge de Mao sur mon pupitre en entrant en classe.J’étais devenu un ado très rebelle qui avait une certaine influence qui déteignait sur les autres.

Le petit livre rouge se retrouva dans le poêle à bois,le jour ou je  tombai sur le fameux livre de Jacques Bergier  et de Louis Powell: »Le matin des Magiciens ».Ce livre m’a ouvert la porte au réalisme fantastique.Par la suite,je lirai complêtement les oeuvres de jimmy Guieu,Robert charroux,Guy Tarade,etc

Je finirai par la suite à me documenter sur le Troisième Reich .

Chapître 4-Les événements d’octobre 1970

Durant les événements d’octobre 1970,au Québec,je serai en contact avec la cellule des Fils de la Liberté.Afin de soutenir l’action révolutionnaire du Front de Libération du Québec,nous avions  organisé un syndicat étudiant « Front commun des Étudiants »,afin d’affronter la système politique.En pleine crise d’octobre ,nous affrontions la police au milieu de la rue   pour soutenir le FLQ:j’avais 17 ans.Nous étions plus de 100 étudiants à alma contre la dictature libérale et la loi sur les mesures de guerre.Une mini-cellule avait commencé la guerilla urbaine contre les institutions de l’époque.

Qui de nos jours referait cela?Il u a 47 ans,je parlais déjà de désobéissance civile.J’ai du me battre contre des dizaines d’interrogatoires,des menaces,etc pour pouvoir revenir à la liberté.

Chapitre 5-Retour aux études et au travail

Un défi: en 1974,je me porte volontaire dans le programme de protection civile en cas de guerre atomique.Un cours que j’ai adoré.

Puis,je suis retourné aux études après avoir voyagé un peu.J’ai dirigé mes intérêts vers les cours techniques et professionnels:j’ai étudié toute ma vie ,tout en accumulant pas moins de 14 diplômes dont la robotique,la tôlerie aéronautique,l’électronique,mécanique industrielle,etc.J’ai du lire des milliers de livres.J’ai traduit des milliers de textes en langues diverses.

J’ai travaillé sur des prototypes,de nombreux équipement industriels,J’ai travaillé ,entre autres chez Pratt & Whitney et de grandes entreprises d’aciéries ,des cartonneries,etc

Actuellement ,je travaille dans une grande entreprise de Repentigny.

 

Chapître 6-Les projets pour le Québec et le Monde

 

En 2007,il y aura 10 ans,le 10 septembre 2017,j’ai fondé les Défenseurs de la Terre dans un restaurant de Montréal.Il s’agit d’une association de chercheurs sur le web qui cherchent la Vérité des choses.

En 2011,je me présentais pour le Parti vert du Canada,le 2 mai et j’ai réussi un bon résultat en étant laissé à moi-même.

Depuis,devant la montée de la corruption politique au Québec,je cherche à changer l’ordre des choses: actuellement je regarde ce que l,on peut faire en faisant la promotion du Mouvement Québécois de Désobéissance Civile et d’un parti politique: l’Ère Nouvelle du Québec…et je rêve du jour ou les gens vont se réveiller!

 

L'astronome amateur.
L’astronome amateur.

Chapître 7-Les passe-temps personnels

La lecture,l’écriture,la recherche,l’astronomie et la photographie.JJe suis aussi un passionné de plein air,de vélo,de modèles réduits et un collectionneur de timbres.

 

PS

Il ne s’agit que d’une courte  biographie,la prochaine sera très complète et détaillée et porterra le tître de:Chroniques de vie.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s