Une invitation à visiter notre Réseau Audiologique Mondial

Earth-1-580x580

 

Nous sommes en train d’ajouter de nombreux autres vidéos  sur notre Réseau Audiologique Mondial.

Vous  y aurez accès sur ce lien:

http:RaudM.onlc.fr

Vous y trouverez des vidéos tels que:

Histoires de la Seconde Guerre Mondiale de Pearl Arbour à Midway

http://youtu.be/sLjkj4Nvf7w

Les Civilisations Disparues La Tombe 33 Un Mystère Égyptien

http://youtu.be/Wfl7lTwozkc

Je tiens à souligner l’énorme  travail de notre ami Enrich von Echman qui fait beaucoup de recherches et d’ajouts sur notre grand Réseau.

Souvenez-vous qu’à chaque visite sur notre Réseau Audiologique Mondial,vous nous permettrez  de créer une fondation afin de pouvoir démarrer notre expédition en Antartique…vers les bases secrètes allemandes.

Merci de nous supporter.

Publicités

La partie hiaviste de la Bible

Yahweh Elohim (tétragramme YHWH), Yahweh ou Yavhé est le nom donné à un des Elohim, apparemment, celui qui a autorité, le chef des armées d’Elohim 

( Le premier texte est plutôt Elohiste et ne dit pas qu’il y a une autorité, c’est toute l’équipe qui travaille.)

Note : On constate que la succession de la création correspond à la façon dont les biologistes imaginent les diverses étapes de l’évolution. Apparemment les gens de cette époque le savaient  aussi !

Ensuite :Après ce que Eve et le Serpent ont fait, Elohim n’est pas content et il s’adresse au Serpent et lui dit ceci :

« Puisque tu as fait  CELA, maudit sois-tu … »

« …sur ton ventre désormais tu marcheras  et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.. je mettrais l’inimitié entre toi et la femme,  entre sa race et ta race… »(Gen.III,14)

Le serpent à d’abord eu des pattes comme le lézard, la Salamandre etc. ensuite, il les perdues et est devenu le reptile comme on le connaît aujourd’hui.Dans le texte biblique, selon toute évidence, il ne s’agit pas du serpent au sens « animal » du terme.  Le mot ramper veut dire beaucoup plus.  Le mot rampant à le sens qu’il a à l’heure actuelle :

Dans un aéroport, il y a deux sortes de personnels :

1) Ceux qui volent (les pilotes etc.)

2) Ceux qui restent au sol et qu’on appelle « des rampants » .

Les dieux avaient la possibilité de planer au dessus des eaux, donc de voler.. Cela voudrait donc dire que la race des fils du serpent seront désormais condamnés à « ramper » sur terre, donc « interdit de vol »…

« Inimitié entre les deux races » :  « …celle-ci t’écrasera la tête et toi tu la viseras au talon ».

Cela veut dire que le croisement entre les fils du Serpent et les Terriennes, ne donnera plus d’enfants normaux. En effet, ces croisements futurs donneront des Géants.(voir « les Titans »).

Ces Géants vont s’imposer avec force et cruauté. Ils écraseront la tête des hommes et eux ne pourront que les blesser aux talons, (le talon d’Achille…) au point faible, pour la déséquilibrer (la race) et la faire tomber.

Note : Le déluge avait pour but de détruire  l’Eden et cette race de géants. Bien que quelques uns y ont survécu. 

La colère de Yahvé se retourne contre Eve à présent et il lui  dit :

« Je vais multiplier tes souffrances et tes grossesses, et c’est désormais  dans la souffrance que tu enfanteras  tes fils… »

Le serpent avait raison. La seule différence entre l’homme et les dieux est la notion de conscience. Plus rien ne distingue sauf une chose : “ l’immortalité”.

Et il est écrit :

« Maintenant il faut éviter qu’il n’ étende sa main, prenne aussi de l’arbre de vie, en mange et vive à jamais ».

  L’ homme qui n’a aucune expérience de la vie, a la connaissance du bien et du mal donc le droit à l’initiative. Il a donc la possibilité d’agir à sa guise, et ne s’en  prive pas. Mais, il est dangereux car il ne maîtrise pas bien ses pouvoirs, il et est plus destructif que constructif.

  L’homme a été chassé de l’Eden et la femme ? Il semblerait que Eve, probablement enceinte du Serpent, est restée jusqu’à l’accouchement dans l’Eden et qu’elle ai rejoint Adam après…

  « Le Seigneur Dieu l’expulsa du jardin d’Eden, pour qu’il cultivât la terre d’où il avait été tiré. Après avoir chassé  l’homme, il posta à l’orient du jardin  d’Eden  les chérubins armés d’un glaive à lame flamboyante,  pour garder le chemin de l’arbre de vie. » (Genèse 003 :023 – 024)

*

Eve conçut et donna le jour à  Caïn. « J’ai acquis, dit-elle, un homme, avec l’aide du Seigneur. » (La Genèse 004 :001)

On nous a enseigné que toute l’humanité est conçue d’un couple, une homme et une femme. Si on accepte cela, il y a un problème manifeste d’inceste ayant une répercussion évidente de dégénérescence de la race. Les mariages consanguins provoquent la dégénérescence.

Cette théorie n’était pas possible. Ils n’étaient plus que trois, Adam, Eve et Caïn, la descendance de Caïn ne donna que des garçons pendant six générations (pauvre Eve). Elle continua à avoir des fils avec son mari, elle enfanta de Seth (Genèse, IV,25) Adam avait alors 130 ans !

Les événements ne se sont pas du tout passés comme cela, il est évident qu’il devait y avoir d’autres hommes sur Terre à l’époque de Adam et Eve et on va le vérifier.

La fabrication d’Adam et Eve était faite autour d’une idée nouvelle qui veut que la femme soit l’aide de l’homme. Il s’agit de travailler ensemble en commun dans un but précis.

Probablement à cause de sa “conscience de la douleur”, la femelle humaine est un des seuls animaux à enfanter dans la douleur. Un animal sent qu’il a mal, mais ne comprend pas pourquoi. Il ne somatise pas…Ne bénéficiant plus de l’appui médical, ni de l’environnement  privilégié du paradis terrestre, l’humain risque de voir les enfants mourir en bas âge. Dès lors, lorsqu’une espèce est en danger, la fécondation augmente. Donc les grossesses seront multipliées pour assurer la continuité de l’espèce.

Ensuite :

«C’est dans la souffrance que tu enfantera et ton élan  ira vers ton mari et lui te dominera ».

Note : Vers qui d’autre l’élan de Eve pouvait-il aller…le Serpent ?

Cette phrase est la base de toute la phallocratie occidentale. Mais, à l’époque il n’y avait pas  moyen de faire autrement. Depuis que la femme devient (presque) l’égale de l’homme, nous constatons que les couples au lieu de se consolider, font l’inverse. Il y a autant de divorces que de mariages. A l’époque de la création, il fallait que l’espèce humaine se développe. Il fallait qu’il y ait beaucoup d’enfants qui grandissent dans un milieu sain, équilibré et protecteur pour leur survie. Donc, les couples devaient être unis.

Ensuite :  « Tu travailleras à la sueur de ton front etc.. » 

Ce qui est logique, étant donné qu’ils devront quitté l’Eden et se débrouiller seuls.

Et puis, voici la phrase clé qui est donnée par Yahvé :

« Voici que l’homme est devenu comme l’un de nous, 

grâce à la  conscience du bien et du mal  »  . (Gén.III,22)

Si on comprend bien le texte, l’homme et la femme sont fabriqués différents du point de vue sexuel, pour fabriquer une descendance, mais aussi complémentaires psychiquement pour un programme d’ensemble d’évolution d’humanité.

La différence psychologique entre l’homme et la femme et la différence de comportement est complémentaire et ils doivent travailler ensemble pour la meilleure réussite de leur évolution au sens humain ou spirituel du terme ! La femme ne devait pas travailler pour l’homme, les textes relatent qu’Elohim avait placé les animaux pour aider l’homme. A ce moment là, il a introduit l’idée d’animal domestique.

Eve mit ensuite au monde Abel, frère de Caïn.

Abel devint   berger, et Caïn cultivateur. (Genèse 004 :003)

         Au bout d’un certain temps, Caïn présenta des fruits de la  terre en offrande au Seigneur.  Abel, de son côté, offrit des premiers-nés de son troupeau  et de leur graisse. Le Seigneur eut égard pour Abel et pour son  offrande,   mais ne regarda pas Caïn et la sienne. Caïn en fut très irrité  et son visage‚ était tout défait.(La Genèse 004 :006)

Note : « AB EL » signifie fils de EL, on remarque la nette préférence de Dieu pour sa progéniture et le dédain envers le fils du Serpent…On remarque aussi la pudeur des traducteurs de la Bible qui désigne Adam comme le géniteur d’enfants qui ne sont pas de lui… Probablement le premier cocu de l’histoire de l’humanité…En refusant son offrande, le Seigneur dit froidement à Caïn :

« Si tu agis bien, ne te relèveras-tu pas ? Alors que si tu n’agis pas bien,

le péché est tapi à ta porte : son élan est vers toi,

mais toi, domine-le » (Gen.IV,7)

Cela signifie en clair : « Tu es  incapable de faire le bien, tu as en toi (comme ton père) l’esprit du mal,  essaie de le dominer… »

Mais Caïn ne peut pas se dominer et fou de jalousie, il, tue Abel. Il va être puni, pour cela . Je suppose que n’importe quel « fils d’homme normal » aurait été condamné à mort pour avoir osé tuer un fils de EL…Mais Caïn « fils du serpent » eut la vie sauve et fut simplement bannit de l’Eden et reçu même « un signe » pour le protéger.

Il dit ceci :

« Je serai fugitif et fuyard sur la Terre et il arrivera que quiconque

 me rencontrera me tuera ».

Dieu répondit : « Si quiconque tue Caïn, il sera vengé sept fois etc.. »

Donc, il n’est pas seul, il y a d’autres hommes et femmes en dehors de l’Eden !

Ensuite :

«  Caïn sortit de devant Yahvé et il habita au pays de Not à l’Orient d’Eden,

 il y connu sa femme (il y avait bien d’autres femmes) et elle conçu et

 enfanta Hénoch. Comme il bâtissait  une ville, il appela la ville du

 nom de son fils Hénoch « ….

A partir de là, les textes deviennent prolixes en filiations très précises et en prénoms de toutes sortes : Eve, Caïn, Seth, Aenosch, Kénan, Mahalabel, Yéred, Lamek et ses deux épouses Ada et Sella etc. Dix lignes de textes contenant une avalanche de noms. Il y avait d’autres femmes et d’autres hommes, assez pour peupler une ville !

Il devait y avoir beaucoup d’êtres plus rudimentaires, mais bien sûr, la race Adamique « améliorée » était de toute évidence génétiquement supérieure.

“C’est vérifié du point de vue historique. Prenez l’hypothèse que le gène caractérisant la race Adamique est un gène prédominant de telle façon que quel que soit le croisement d’un être humain de la race Adamique avec un autre hominien, c’est le gène dominant qui l’emporte. Cela nous le savons puisque tous les types préhominiens, au point de vue archéologique, ont disparu sans laisser de trace et il n’y a pas de chaînon intermédiaire, ce qui semble bien indiquer l’apparition d’un gène dominant qui amène la disparition de l’espèce ou gène récessif, il n’y a pas de hasard, tout se tient très bien.”(conf.L.D’Alès)

Le serpent …et le diable

Le serpent dit  à la femme :

« Si vous mangez de cet arbre, vous ne mourrez pas, mais Elohim sait que  le jour ou vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et vous serez comme  des dieux, connaissant le bien et le mal »…  

Nous sommes créés à l’image de Dieu et apparemment, la seule distinction entre l’homme d’alors et les dieux, était qu’ils n’avaient pas la conscience du bien et du mal.   Ensuite :

La femme voyant que le fruit de l’arbre était bon à manger, appétissant d’aspect et précieux pour ouvrir l’intelligence, en prit et en présenta à son mari…Alors leurs yeux s’ouvrirent et ils virent qu’ils étaient nus, et, ajoutant ensemble des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceintures…”.

 “…Ils entendirent des bruits de pas (Il marche ?), le Seigneur Dieu se promenait dans le jardin…”

Prendre conscience de sa nudité, c’est ce qui distingue l’homme de l’animal. L’homme mange quand il n’a pas faim, boit quand il n’a pas soif, s’accouple en dehors des périodes de reproduction etc. En résumé, le « Serpent » à mis Eve au courant de choses qu’elle ne devait pas encore savoir (Remarquons au passage que Eve a été instruite la première et que si elle n’avait pas ouvert les yeux à Adam, il ne serait encore toujours qu’un animal domestique dans un superbe zoo… ) Cela va même plus loin : Que dit Eve pour se défendre ?  

« Le serpent m’a dupée » (Genèse.III,13)

Dupée en hébreu = ischiani *: trompée, entraînée, séduite, ensemencée…  …»

(*Traduit par le Rabin Askenazi. Interprétation de la psychanalyste Maryse Choisy Lire Y.Guerrier : Le premier Testament des Dieux)

De cette union encore compatible devra naître Caïn qui sera un homme « normal ».

Note : si on réfléchi, Eve à été amenée « adulte » à Adam. Même si elle était un « bébé éprouvette », elle à du grandir auprès des Célestes et elle a du être instruite par un de ceux-ci. Dans cette hypothèse là, il n’est pas impossible qu’il y ai eu « sympathie  et attachement » entre l’élève et son professeur/docteur (cela arrive encore de nos jours…)

Parmi les Anges il y avait les « Veilleurs » qui ne dorment jamais…

Deux cents de ces Veilleurs qui étaient sous les ordres d’Azazel,

se sont laissé séduire par les filles des hommes.

Pour leur punition, ces Anges désobéissants furent jetés sur la Terre. Dès lors on les appelle les Néphilim (de Nephel qui signifie : tomber)


Nous n’avons pas à lutter contre des êtres de chair et de sang, mais contre les Principautés et les Puissances, contre les maîtres de ce monde de ténèbres, contre les mauvais esprits répandus dans les régions célestes. (St. Paul, Eph.VI,10,12)   

Le diable et les humains

 

 « Or le Serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que Dieu avait créés. » 

 Dans le texte original de la genèse, le Serpent est nommé Nashash.

Dans les textes hébreux : Nashash représente tantôt la passion venue du monde des fluides, tantôt la passion qui nous ramène à nous-mêmes. (le serpent qui peut se replier sur lui-même), tantôt, l’être rampant.

Dans les textes Rabbiniques : Il est renseigné que « Nashash » a des membres et une tête hideuse. Il ressemble aux monstres de l’époque secondaire. Un être aux traits méprisables, reptiliens. 

Le « Serpent » ou « Nashash » de la Genèse est totalement différent de Satan qui tenta Job. Ce Satan là, est un serviteur zélé de l’Eternel. Il  lui parle, fait des paris avec Lui, (Job,1,6 à 12) est admis devant le trône de Dieu et aux réunions célestes.. 

« Le conseil des Dieux se réunit et Satan est parmi eux… » (Hénoch) 

Satan n’était pas « l’Esprit du mal » à proprement parlé, mais l’intermédiaire disciplinaire (par la souffrances et les sanctions) entre Dieu et l’homme. Il est donc considéré comme l’ennemi de l’homme.  

C’est par le Diable que la mort est entrée dans le monde : en feront l’expérience ceux qui sont la part du démon. » (Sagesse, II,24) 

1.Lucifer est un ange déchu, mais toujours décrit comme noble et orgueilleux. 

2.Satan est un ange déchu vulgaire, rustre, et représenté comme grotesque.  

Le premier tente « l’homme » par l’orgueil, et l’hérésie, le deuxième tente « l’homme » par la luxure et les vices. 

3.Asmodée est  l’ange exterminateur (Glaive flamboyant) de l’Apocalypse.  

Les Dieux et les déesses qui deviendront des…démons

Ils seront représentés hideux et grotesques dans tout l’art du Moyen-âge…

Belzébuth =dieu calomnié. Divinité cananéenne devenue chez les Juifs, le Prince des démons

Moloch =divinité cananéenne et phénicienne,à qui était offerts des sacrifices humains.  

Python = esprit des prophéties (pythonisses)      

Astarté  ou Ashtart ou Ishtar =divinité Phénicienne assimilée à l’Aphrodite grecque.  

Bélial = esprit de la perfidie et de la trahison.

BAL = désigne dans la Bible, tous les faux dieux.(Ex: Bal-Moloch)

« Les démons » qui hantent nos cauchemars et nos obsessions sont, d’après, C.G.Jung, les « ombres de notre personnalité ». Ils n’existent que dans notre imagination et peuvent provenir de notre éducation religieuse. Ex:Au temps de l’inquisition, les hommes étaient terrifiés par tout ce qui ne comprenaient pas, ils pensaient que c’était des diableries. Ils voyaient le « mal »  partout et étaient conditionnés aux terreurs et aux sanctions divines ou malignes.)

Dans les manuscrits de la mer Morte on parle de l’opposition entre l’Ange de Vérité et l’Ange des ténèbres. En voici un extrait :

« C’est à cause de l’Ange des Ténèbres que s’égarent tous les fils de la justice;

toutes leurs iniquités, toutes leurs fautes sont l’effet de son empire, conformément aux mystères de Dieu, jusqu’au terme fixé par lui… »

Satan = opposé à Dieu                         Diable = calomniateur, esprit du mal.

 Samaël = poisson supérieur…Il est associé à Mars et au Serpent

Lucifer son nom signifie «  le porteur de lumière ». Chef des Anges déchus, on retrouve les principaux textes qui parlent de lui, dans les Apocryphes de l’Ancien Testament : le livre d’Hénoch *Lucifer n’apparaît que bien plus tard dans les textes postérieurs à la Diaspora. Citations de Lucifer  : « J’escaladerai l’altitude des nuées, je ressemblerai à l’Eternel ! » (Isaïe)

*

“…Ton coeur s’est enflé et tu as dit : “Je suis Dieu et me suis assis sur

le trône de Dieu… (Ezéchiel)

Adam et Eve

Elohim dit : « Faisons l’homme à notre image, selon notre  ressemblance. Qu’il règne sur les poissons de la mer, sur  les oiseaux des cieux, sur le bétail, sur les bêtes sauvages  et sur tous les animaux qui rampent sur le sol. »  (Donc en principe sur les Serpents…)     Dieu créa l’homme à son image ; à l’image de Dieu il le créa,  homme et femme il les créa. Dieu les bénit : « Soyez féconds, dit-il, multipliez, remplissez  la terre et soumettez-la. » (Genèse 001 : 024 à 029) Il semblerait que dans un premier temps, le « mâle et la femelle » qui ont été créés, étaient encore très proche des animaux..

« Elohim créa adam (homme, femme, invariable) à son image «  « Vaïbéra Elohim  æt ha-adam betsalemo Betsalem Elohim bara oto (singulier) Zakhar ou-nequevà bara otam (pluriel) »   

Elohim va donc procéder comme un éleveur d’animaux de race, il va sélectionner les meilleurs éléments pour la reproduction, en manipulant peut-être un peu les gènes, et il doit isoler ces reproducteurs afin qu’ils ne soient pas contaminés par leurs congénères. Il les plaça donc dans un « jardin. Donc, une parcelle de terre sur la surface du globe…

« Dieu plaça l’homme dans le jardin d’Eden, pour le cultiver et le soigner »

« le-aveda ou le-shamera » (Genèse, 11,15)   

Mais l’homme étant encore dispenser des travaux durs de la Terre, il est probable que c’est  lui, Adam, que Dieu veut cultiver et soigner… Dieu dit : « Je vous donne toute herbe portant semence sur   toute la surface de la terre, ainsi que tous les arbres fruitiers  portant semence ;ce sera votre nourriture.  Il semblerait que le premier homme vivant qui ai été créé est la synthèse de tout ce qui se trouve dans la Terre et  que cette première espèce était végétarienne.

« Alors Elohim forma l’homme, poussière provenant du sol et il insuffla dans ses narines une haleine de vie, et l’homme devint âme vivante. »(Gen.II,7)  « Sol » en hébreu se dit « adâmâh », tant que l’homme n’eut pas « d’esprit », il est appelé « Adam », nom commun,  nom  collectif, qui deviendra  progressivement le nom propre du premier homme. Ensuite il deviendra « ish ». Elohim mit donc « l’homme » dans une sorte de paradis terrestre, (sorte de jardin protégé appelé Eden) et « quelque » chose est insufflé à l’homme dans ses narines…(Cela correspond à la cosmogonie chinoise, ou l’énergie qui rend l’être humain vivant est « une » des énergies). l y a l’énergie de structure qui fabrique spécialement les structures moléculaires, l’architecture globale du corps, puis vous avez l’énergie qui en fait un être vivant, qui donne tous les instincts et tous les comportements, qui forme des êtres entiers. Chez les chinois il y a une troisième énergie qui est le « Tcheng » qui est la partie la plus divine de l’ensemble des énergies. Il semblerait que cette énergie ait été donnée plus tard, après l’incident qui ce produisit au paradis terrestre. (conf.L.D’Alès)   

« Alors le Seigneur Dieu, qui avait façonné de la terre tous  les animaux des champs et tous les oiseaux des cieux, les  amena vers l’homme, pour voir comment il les appellerait ;   Tout  être vivant devait ainsi porter le nom que l’homme lui donnerait.  L’homme imposa des noms à toutes les bêtes, à tous les oiseaux  des cieux et à tous les animaux des champs ; mais pour lui, il ne se trouva pas d’aide qui lui fut assortie. » ( Genèse 002 :019) 

Donc Adam parle déjà. On s’aperçoit que  dès le départ, il y a un projet…L’ homme peut vivre dans le  paradis terrestre et a le droit de jouir de tout ce qui s’y trouve. La seule chose qui était interdite, c’était de manger de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Distinguer le bien du mal, c’est avoir “de la conscience”. Il semblerait que le premier Homme n’avait pas cela. Il était donc, comme une sorte d’animal…   (Genèse II : 11,16,17)

Elohim estime : « qu’il n’est pas bon que l’homme soit seul » « Il lui faut une aide qui lui soit assortie » (Genèse, 11,18)     

(Donc, on continue de supposer qu’il n’y avait toujours pas de femelle assortie à Adam…les premières ne devaient pas être très réussies…)Elohim va donc procéder sur l’homme a un prélèvement organique qui va permettre de refaire une femelle améliorée grâce à la génétique :

«  Alors le Seigneur Dieu fit descendre une torpeur sur l’homme,   qui s’endormit ; il lui prit une côte, et à  la place de laquelle  il referma la chair. De cette côte qu’il avait enlevée à l’homme, le Seigneur  Dieu fit une femme, qu’il amena près de l’homme ».  (Genèse 002 :021)

 Anesthésie, scalpel, ligature… Tout y est, on s’y croirait… Et on obtient ainsi un couple qui « devient une seule chair quand l’homme s’attache à sa femme »  

comme le dit le verset 24 pour décrire l’accouplement.

C’est à ce moment précis que le mot Adam (invariable homme/femme) cède la place pour la première fois, au mot ‘ish pour homme, et ‘ishsshâh pour la femme. (Des jumeaux en quelque sorte).Ils s’appelleront comme cela tout le temps qu’ils seront dans l’Eden. Ils seront baptisés autrement lorsqu’ils en seront chassés. Adam rebaptisera alors sa compagne du nom de « Eve » qui signifie  « vie » ou « mère de l’humanité ».(Nous pouvons évidemment tous compter nos côtes, il ne nous en manque pas une seule, ce n’est donc pas de l’ablation d’une côte thoracique qu’on nous décrit là…)

-Aucuns textes ne prouve qu’Adam était un androgyne dont on aurait extrait la partie mâle pour obtenir une femme, mais cette théorie est à considérer aussi…

Misraki démontre une théorie par la génétique :

  • Les chromosomes XX déterminent le sexe féminin.
  • Les chromosomes YX ou XY déterminent le sexe masculin.

Si on regarde la différence entre le X et le Y, on peut penser qu’on a enlevé une « côte », ou 

un côté au Y.  C’est une théorie qui se tient aussi, étant donné que les Célestes étaient des experts en génétique…

Une autre hypothèse propose ceci :

Eve serait issue du code génétique d’Adam. Le mot “code” serait, par mauvaise interprétation, devenu “côte”…

– D’autres hypothèses disent que Eve étant le complément d’Adam, on les mit « côte à côte… »     Donc la première femme proposée ne plaisait pas à Adam, (elle s’appellait Lilith). 

Mais ensuite après, la compagne idéale tant attendue est là, et Adam très content s’exclame 

« Cette fois, celle-ci est l’os de mes os et la chair de ma chair. Celle-ci on l’appellera femme parce que d’un homme, celle-ci a été tirée. C’est pourquoi l’homme laissera  son père et sa mère, s’attachera à sa femme et ils deviendront une seule chair. »

En comparant la Bible …le Popol Vuh

Bible poétique rescapée des destructions des conquérants, celle de l’inquisition Espagnole notamment. Elle a été sauvegardée grâce à la mémoire des Mayas précolombiens qui l’ont transmise de génération en génération. Ce témoignage date d’env.2000 ans av. J.C. (Traduit de l’espagnol par Valerie Faurie)

« …Voici le récit du temps où tout était en suspension, tout calme, tout en silence,  tout immobile, muet et vide dans l’extension du ciel…”

“…Il n’y avait encore ni hommes, ni animaux, ni oiseaux, ni poissons, ni crustacés, ni arbres, ni pierres, ni cavernes, ni gorges, ni herbes, ni forêts; seul le Ciel existait…”“…Seuls étaient la mer calme et le ciel dans son extension…”

Ensuite apparaissent les créateurs :  

Tzacol : le Créateur,    Bitol    : le Formateur;

            Tepeu  : le Puissant;    Gucumatz : Serpent Emplumé

“Les Géniteurs étaient dans l’eau, entourés de clarté, cachés sous des plumes vertes et bleues.”

Note : Il pouvait s’agir d’une base sous-marine, éclairée ou, d’un engin spatial immergé.On remarque ici aussi, que les dieux créateurs sont plusieurs, et ils ont des fonctions différentes.

Ensuite : “Leur nature était celle de grands sages et de grands penseurs.”

Note : Il pouvait donc bien s’agir d’êtres venus d’ailleurs qui mettaient au point un projet “Terre”. Vérifions cette hypothèse :

“…Ils parlèrent, se consultèrent, et méditant entre eux, ils se mirent d’accord pour assembler leurs paroles et leurs pensées…”“…Tandis qu’ils méditaient sur l’apparition de l’homme à la venue de l’aube, la clarté se manifesta. Ils disposèrent de la création, et de la croissance des arbres et des lianes, de la naissance de la vie et de la création de l’homme…”

 Ensuite, quelque chose qui se nomme “le COEUR DU CIEL” et qu’on peut comparer à la “Nuée” ou à la “Gloire” biblique, se met au travail :

 Tout se mit en place dans les ténèbres et dans la nuit, par le Coeur du Ciel qui se nomme Huracan.”

– Le premier signe se nomme : Caculha Huracan : Maître Géant Eclair.

– Le deuxième est Chipi Caculha  :  Trace de l’Eclair

– Le troisième est Raxa Caculha   :  Splendeur de l’Eclair

                       Tous trois sont le Coeur du Ciel.

Note : Il est donc très probable qu’ils s’agisse d’engins volants très puissants. Dans leur ignorance,  les Indiens, les prirent pour des êtres vivants et pensants. En fait ceux qui pensent et qui vivent sont bien évidemment à l’intérieur. Les Indiens ne pouvaient pas savoir cela…Ensuite :

“Tous se joignirent à Tepeu et Gucumatz pour tenir conseil sur la vie et la clarté, pour concevoir l’aube et celui qui serait le producteur de l’aliment et de la substance.”(l’homme)

Note : Tout se passe donc grosso-modo comme dans la Genèse Biblique ! Ils vont donc commencer à écarter les eaux, afin que surgissent les Terres :

“Que cette eau se retire, et désoccupe l’espace, que surgisse la terre et qu’elle se raffermisse ! Que naisse l’aube dans le ciel et sur la terre …”

 “…Comme la brume, comme le nuage, comme le tourbillon fut la création, lorsque surgissent de l’eau les montagnes et qu’elles se mirent aussitôt à grandir…”

Note : Toutes ces descriptions suivent une succession tout à fait logique de la mise en place des éléments de la création.“…Le Serpent Emplumé fut rempli d’allégresse…”

Il dit :“…Bonne est ta venue, Cœur du Ciel ! Huracan et toi, Maître Géant Eclair, 

Trace de l’Eclair, Splendeur de l’Eclair…”

Note : on peut prendre cela dans le sens : félicitations, vous tous, car vous avez fait du bon travail…Ils répondirent :

“Notre oeuvre, notre création sera achevée. Après les montagnes

et les vallées, furent conçus les fleuves, qui se divisèrent en rivières,

courant librement entre les monts.”   

Et les dieux furent satisfait de leur travail !

**************

Après avoir crée tous les végétaux, Ils vont créer tous les êtres vivants : les animaux de toutes espèces et leurs attribuer leurs territoires respectif. 

“Ayant terminé de les former leur dirent : parlez, criez, gazouillez; que chacun fasse entendre son langage selon son espèce, sa variété…Dites nos noms, louangez-nous, nous, votre père, votre mère…”

Note : Il semblerait qu’il y avait des hommes et des femmes parmis les dieux…

Invoquez Huracan, le Coeur du Ciel, Splendeur de l’Eclair, Trace de l’Eclair, Esprit du Ciel, Esprit de la Terre, le Créateur, le Formateur, les Géniteurs; parlez, invoquez-nous, adorez-nous, dirent-ils.”

Note : Il est clair que ces dieux très orgueilleux, ont mis au point se chef-d’œuvre dans le but d’être admirés, loués et adorés par leurs créatures.

“Alors, le Créateur, le Formateur, les Engendreurs se mirent de nouveau à l’œuvre : “Créons celui qui nous substantera, nous alimentera ! “Tentons maintenant de créer des êtres obéissants, respectueux, qui nous soutiennent et nous nourrissent, dirent-ils.”

Note : Apparemment, ils cherchèrent le super-domestique fait sur mesure, pour les servir. 

La création de l’homme

 

“De terre et de boue ils façonnèrent la chair de l’homme. Mais il constatèrent qu’il n’était pas réussi : il était mou, se défaisait, n’avait pas de mobilité, ni de force. Il tombait, s’amollissait, ne pouvait pas bouger la tête, sa vue était voilée et il ne pouvait pas regarder en arrière. Il parla, mais ce qu’il disait était dénué de sens. Très vite il s’humidifia et ne put tenir debout.”

Note : La première tentative de créer un homme avec toutes les matières premières de la Terre, ne fut pas très convaincant et Ils le détruisirent. Ensuite, ils invoquèrent leurs devins afin qu’ils leurs viennent en aide. Ils se mirent à faire des hommes en bois…

 “Des mannequins charpentés dans le bois ressemblaient à l’homme et parlaient. Ils peuplèrent la surface de la terre et se multiplièrent, eurent des fils et des filles ! Mais ils n’avaient aucune conscience et ne se souvenaient ni de leurs Créateurs, ni de leurs Formateurs. Ils ne parlèrent plus, leur tête s’est desséchée, leur pieds et leur mains avaient perdu de leur consistance, ils n’avaient ni sang, ni substance, ni humidité, ni graisse; leurs joues étaient sèches, leurs pieds et leurs mains rigides et leur chair jaune. Ce furent les premiers hommes qui en grand nombre peuplèrent la face de la terre…”

Les dieux supprimèrent ces hommes de bois par un déluge, car ils avaient oublié leur mère et leur père. La seule chose qui restait de ces hommes de bois furent des singes et leurs descendances…

La Création

Dès le début de la Bible, on est troublé par la genèse qui dit :

« Au commencement ELOHIM créa le ciel et la terre… »

Béréshit bara Elohim æt-shamaïm ve-æt ha-arets.

  Tout au long des textes le mot ELOHIM ou ADONAÏ est utilisé. Or, ce sont deux pluriels qui signifient « les dieux », au pluriel ! En hébreu, Adon signifie Maître, Monseigneur ou Monsieur et Adonaï signifie Messeigneurs. Elohim est le pluriel d’Eloha’h  « dieu, ou supérieur ». Toute une série de noms et de mots tournent autour de ce même archétype de la même idée.

Voici quelques noms de dieux prémosaïques :

EL = dieu                                ELOHIM = les dieux

EL-Eloha’h-Israël  signifie El dieu d’Israël, 

EL-ELYON = divinité de la tradition sémitique dont le sanctuaire cananéen se trouve à Salem sous la garde du prêtre Melchisédech considéré en fait, comme le véritable messie. Ce dieu ancien s’appelait Elyon à Ugarit *. Il était le Dieu primordial, créateur du cosmos, père de tous les dieux ? Il était connu à Babylone sous le nom d’Il-Ilanù. Il était le Dieu des dieux, ou le dieu profond ou lointain ou très-haut (dans l’espace et le temps).

EL-SHADDAI = dont le sanctuaire se trouvait à Moreh au pied du Mont-Ebal et qu’Abram s’appropria (Pentateuque). Shaddai se traduit par montagne ou steppe. Ce dieu est donc le dieu de la montagne et/ou dans la steppe.

ADONAÏ = Seigneurs

YHWH = tétragramme. Dans la tradition de Moïse, il était interdit de prononcer le nom divin. Pour l’écrire, ils ont donc supprimé les voyelles. C’est en prenant ces voyelles vocales hébraïques et en les intercalant entre les consonnes que des chrétiens mal informés obtinrent le fameux  JEHOVAH. En fait le tétragramme YHWH, orthographié de multiple façon, c’est Moïse qui l’a inventé et qui l’introduisit dans l’histoire d’Israël.

EL-ROI = roi signifie qui voit. El-Roï est donc un dieu-qui-voit… Sa fonction était probablement de superviser, de téléviser, ou de prévoir.

EL-BETHEL : dieu de Jacob.

Voici les dieux principaux. Viennent ensuite les troupes inférieures, Anges, Archanges, avec une hiérarchie et une fonction pour chaque « troupe ». Le mot « ange » vient du grec aggelo (latin angelus) signifiant messager sans aucun caractère divin.

Ex : Le nom des anges : Gabriel, Raphaël, Israël, … venant de :  Gabri eloha , Micha ël.. Chaque nom avait une signification : Phamuël signifie « face de Dieu », Michel signifie « qui est semblable à EL etc.». 

Donc, Tout ce qui contient le radical EL signifie qu’il y a référence au « supérieur ».

Quand on dit : « Au commencement Elohim créa le ciel et la Terre »,  le verbe est au singulier mais le sujet est au pluriel. Comme si on dirait : un gouvernement qui sous-entend une équipe ou un groupe, qui créa le ciel et la terre… » Ex :  « La NASA créa une base sur la Lune… »

(Les versions originales de la Bible gardent le mot “Elohim”. Les nouvelles traductions disent “Dieu”…)

Ensuite : « La Terre était déserte et vide, il y avait des ténèbres au-dessus de l’abîme »

Dans la première phrase, on lit :

“ L’esprit d’Elohim planait au-dessus des eaux « esprit avec un petit « e »”.

Donc il ne s’agit pas du « Saint Esprit »).

Donc l’esprit des dieux planait…

On utilise le terme planait plutôt que soufflait sur les eaux qui est parfois utilisé, car le terme hébreu est “Merakhéfet” qui désigne l’aigle qui plane au-dessus de ses petits.

Tout au long de la genèse, dans l’ancien et le nouveau testament, les termes qui sont employés, à savoir « esprit, gloire, nuée etc.. sont représentés en symbolique par des oiseaux : colombe, faucon…

(Pas seulement dans la Bible mais dans tous les récits de l’antiquité Egyptienne aussi)

Il se fait que le Faucon est un des rares oiseaux capable de voler sur place. Ce choix n’est pas dû au hasard. Le Faucon est considéré comme l’oiseau qui porte les dieux. C’est l’esprit qui est représenté sous forme d’un Faucon ou la Colombe. 

Le texte hébreu dit ceci :

Extrait du livre “La Bible et les Extraterrestres.” P.J.Moatti (p.17)

«ve-rouakh-elohim merakhéfet al pnéï-hamaïm»

Traduisons littéralement :

 ve    =    et

rouakh = vent                                               rouakh-pératsim  = courant d’air

rouakh-qadim      = le vent d’Est                 neshef = souffle        

neshama = âme

merakhéfet           = rakhof : trembler, s’agiter, s’ébranler et par extension,

rakhef et irékhif = glisser, planer                al = sur                            pnéï = la face

ha-maïm              = l’eau

Donc : « Et le vent d’Elohim tremblait sur la face de l’eau » ou « le vent d’Elohim agitait la surface de l’eau.. »

Il semble bien que nous soyons en présence d’un être ou d’un objet qui se déplace dans les airs et dont le souffle, le vent qu’il provoque, fait palpiter et s’agiter la surface de l’eau. (fin cit.)

*

Notre planète n’était pas encore habitable, d’épais nuages noirs l’entourait, les eaux la recouvrait presque entièrement, il faisait humide et sombre.

Alors Elohim, (les dieux) se mirent au travail :

  • Le premier jour : Ils vont d’abord dissiper les nuages en obtenant une précipitation d’eau sur le sol, en transformant en pluie des nuages épais (qui sont à point, surtout quand l’atmosphère a atteint un certain degré de saturation hygrométrique). Dès lors, la lumière apparaît sur la Terre.

Le texte hébreu dit alors :

« vaïaré Elohim  æt ha-or ki tov » « Dieu vit que la lumière était bonne »

 Ce qui laisse supposer qu’il n’en était pas certain avant d’essayer. Ce n’est pas un « Dieu qui sait tout… »

  • Le deuxième jour : Elohim sépara les eaux d’en haut d’avec celles d’en bas et en amassant les eaux du dessous en une seule masse, il fit apparaître les continents.
  • Le troisième jour :  Il a ensemencé la Terre d’herbe et d’arbres fruitiers etc…
  • Au quatrième jour le ciel fut suffisamment dégagé que pour laisser passer la lumière des deux luminaires : le Soleil pour le jour, la Lune et les étoiles pour la nuit.
  • Le cinquième jour : Il le consacra aux poissons et aux oiseaux.
  • Le sixième jour : Il créa l’homme à son image…
  • Le septième jour :  Elohim se reposa…

Si la Bible nous énumère longuement les différentes étapes de la création du monde, c’est donc qu’il n’y a pas eu  « instantanéité »  mais échelonnement dans la réalisation de ces énormes travaux.

A combien de temps réel peut-on évaluer ces échelonnements ? 

  La Bible à différentes occasions, nous dit que pour Elohim, un jour c’est comme mille ans. 

« Car mille ans sont à tes yeux, Seigneur, comme le jour d’hier qui est  passé et comme une veille dans la nuit » (Psaumes, XC,4)

  Saint Pierre, dans son épître consacrée « aux faux docteurs »,  dit :

« Mais voici un point que vous ne devez pas ignorer :  c’est que devant le Seigneur, un jour est comme mille ans et mille ans comme un jour » (Deuxième Epître de Pierre,III, 8)

*

Le Coran dit :  

            « …Un jour auprès d’Allah est comme mille années de  celles que vous comptez ! » (Qòran, Sourate XXII,46-47)

  Donc, il nous est permis de supposer que la durée de la création est de six mille ans, le septième millénaire (de repos) devant servir à laisser la nature suivre son évolution seule.

Pour des « êtres » qui maîtrisent parfaitement le cosmos, l’espace et le temps, rien est impossible et il est évident que si les célestes se sont donnés tant de temps et de peines pour faire tout cela, ce n’est pas pour tout démolir un jour, cela n’a pas de sens !

Les quatre courants principaux de la Bible

LA GENESE COMPORTE QUATRE COURANTS PRINCIPAUX :

l’élohiste = on utilise le nom « Elohim »

le Yahviste = on emploie le nom de « Yahvé » ou le tétragramme « YHWH »

le code sacerdotal = impersonnel et légaliste

le chroniqueur = qui fait cas des généalogies.

Peu de gens ont véritablement lu la vraie Bible, et il y a quelques années elle était mise à l’index, et depuis sa création, elle a subit beaucoup de changements. Chaque Pape l’a faite retraduire et y a fait apporté des modifications. Notre époque est appelée “époque de l’apocalypse” c.à.d. en traduction exacte “époque de la révélation”. A présent, notre niveau de culture est tel, que les textes, avant incompréhensibles, peuvent être compris. Au fur et à mesure que la connaissance et la maturité augmentent, les phrases acquièrent un nouveau sens. Lorsqu’on lit la Bible, comme je l’ai fait, en admettant les phrases telles quelles, sans y chercher de sens caché, la “révélation apparaît !”

Certains diront que l’on ne peut plus se fier à des textes aussi trafiqués et controversés, qu’importe, je suis persuadée que « des êtres supérieurs » se sont servit de toutes nos croyances et coutumes pour nous insuffler des messages importants… Nous avons crée des dieux à notre imagerie, et ces dieux se sont servit de cette imagerie pour nous atteindre, c’est une grande preuve d’intelligence. Ne nous mettons-nous pas aussi au niveau de l’enfant lorsqu’on parle à un enfant et l’enfant a besoin de contes de fées. Examinons donc ces chroniques avec un regard nouveau, comme si on n’en avait encore jamais entendu parler.

Introduction aux mystères de la Bible

Il y a encore de nombreux mystères à élucider :

Notre système solaire et notre Terre seraient vieux de 4,5 milliards d’années.

Une tombe d’un général Chinois, datant du 3è ou 4è siècle fut retrouvée contenant

des boucles de  85% d’alliage d’aluminium. Or, nous n’avons découvert l’aluminium qu’en 1808.

Il est plus que probable que des protocivilisations Atlandides, Mû etc., aient existées il y a env. 12.000 ans et furent détruites. Notre civilisation est née de leurs cendres.

En Mésopotamie, dans les vallées du Nil, on retrouve des traces d’une civilisation hautement intelligente,au moins 7.000 ans av. J.C. au point de vue : agriculture, astronomie, etc.

On peut lire dans le journal « Le Soir » du 16 avril 1998 :

Des archéologues américains ont mis au jour dans le désert occidental de l’Égypte les restes d’un site d’habitation humaine vieux de 9.000 ans, qui pourrait être l’un des plus anciens connus dans le monde. Le site compte 18 villages répartis sur une zone de 38 km² par groupes de 18 à 50 habitations de forme ovale, bâties en pierres. La zone, située à 180 km à l’ouest des célèbres temples d’Abou Simbel, dans l’extrême sud du pays, comportait un lac saisonnier formé par la pluie.

Des squelettes entiers de vaches ont été retrouvés enterrés à part, ce qui conduit les experts à penser que les anciens les considéraient comme sacrées. Les archéologues ont également retrouvé des preuves de l’élevage domestique de vaches et d’autres animaux, ainsi que des restes d’œufs d’autruche, des silex et un atelier de poterie. C’est la première fois que des sites préhistoriques intacts sont retrouvés en Égypte, a relevé l’archéologue américain Fred Wendorf , qui dirige des fouilles dans le désert occidental depuis les années 60.

Le culte des vaches sacrées devait correspondre à l’époque Taureau.

Voici ce que dirent les anciens :
Ce qui a été, c’est ce qui sera;
ce qui s’est fait, c’est ce qui  se fera .
Il n’y a rien de nouveau sous le soleil ! »
*
« Il est telle chose dont on dirait volontiers :
Voyez ceci est nouveau ! Eh bien ! Cette chose
a déjà existé dans les temps qui nous ont précédés. »
*
« Nul souvenir ne subsiste des anciens;
de même, de leurs plus récents successeurs,
il ne demeurera aucun souvenir chez ceux qui viendront plus tard .
Ecclésiaste chap.1 (250 av. J.C.)
*
Les prêtres égyptiens du 6è siècle av. J.C. dirent à Solon :“…O Solon, vous les Grecs vous êtes comme des enfants – vous ne savez rien des anciens jours ou de la vieille connaissance du passé…

Que penser de la Bible ?

« BIBLE » du latin Biblia, en Hébreu Sepher : signifie « petits livres ». Donc une série de chroniques qui sont à l’origine de notre pensée judéo-chrétienne, venant de Sumer en Mésopotamie. C’est de là que partit le grand courant culturel qui a donné tout ce qui est la pensée occidentale, en passant en particulier par le monde judéo-chrétien qui est devenu dominant chez nous. La littérature biblique comprend des « versions » ou « Targum ». Plusieurs chapitres ont été retirés de la Bible originale. Ces chapitres sont appelés « Apocryphes ». Ce mot provient du grec « Apokuphos » qui signifie « caché ». La plus célèbre version, est le Talmud. « Les septante » demandée par Ptolémée au IIIe siècle av. J.C. pour son usage. Cette version devint la Bible des premiers Chrétiens avant la Vulgate latine. C’est seulement au VIIe siècle av. J.C. que la Bible fut mise en texte manuscrit. Le reste de la connaissance restera occultée et véhiculée dans le sein du Collège des prêtres, ou parmi les sectes et les fraternités secrètes, grâce aux apocryphes, la Mishna, la Merkaba, la Kabbale, le Zohar, le Pentateuque etc.

LA GENESE COMPORTE QUATRE COURANTS PRINCIPAUX :

l’élohiste = on utilise le nom « Elohim »

le Yahviste = on emploie le nom de « Yahvé » ou le tétragramme « YHWH »

le code sacerdotal = impersonnel et légaliste

le chroniqueur = qui fait cas des généalogies.

Peu de gens ont véritablement lu la vraie Bible, et il y a quelques années elle était mise à l’index, et depuis sa création, elle a subit beaucoup de changements. Chaque Pape l’a faite retraduire et y a fait apporté des modifications. Notre époque est appelée “époque de l’apocalypse” c.à.d. en traduction exacte “époque de la révélation”. A présent, notre niveau de culture est tel, que les textes, avant incompréhensibles, peuvent être compris. Au fur et à mesure que la connaissance et la maturité augmentent, les phrases acquièrent un nouveau sens. Lorsqu’on lit la Bible, comme je l’ai fait, en admettant les phrases telles quelles, sans y chercher de sens caché, la “révélation apparaît !”

Certains diront que l’on ne peut plus se fier à des textes aussi trafiqués et controversés, qu’importe, je suis persuadée que « des êtres supérieurs » se sont servit de toutes nos croyances et coutumes pour nous insuffler des messages importants… Nous avons crée des dieux à notre imagerie, et ces dieux se sont servit de cette imagerie pour nous atteindre, c’est une grande preuve d’intelligence. Ne nous mettons-nous pas aussi au niveau de l’enfant lorsqu’on parle à un enfant et l’enfant a besoin de contes de fées. Examinons donc ces chroniques avec un regard nouveau, comme si on n’en avait encore jamais entendu parler.

Les boucles du général Shou Shu

C’est en 1956, dans la province de Jiangsu (Chine orientale) que l’on met au jour la tombe d’un général de l’époque Jin (265-316 après-J.-C.), appelé Shou Shu. Parmi les pièces du costume figurent des boucles de ceinture métalliques, de couleur gris-brun. A l’évidence, elles sont en bon état, à peine corrodées. Comme beaucoup d’autres objets de la tombe, ces boucles sont analysées par les laboratoires chinois, et entre autres par la faculté de chimie de l’université de Nankin. Et les résultats sont pour le moins surprenants : certaines de ces boucles sont faites d’un alliage d’aluminium et de cuivre ! Confirmées par d’autres laboratoires tout aussi prestigieux, ces analyses font l’objet d’un rapport, bientôt traduit et publié dans deux revues spécialisées, la suédoise « Metalen » et la française « Revue de l’aluminium ». Pour la suite de cet exposé succinct, nous retiendrons deux caractéristiques essentielles de ces boucles :

  1. elles sont faites d’un alliage Al-Cu riche en aluminium,
  2. elles ont remarquablement résisté à la corrosion.

En fait, cette découverte est tout à fait sensationnelle, car la fabrication de ces « pièces à conviction » nécessite un niveau de connaissance que les métallurgistes de l’époque étaient loin d’avoir atteint. Les Chinois de cette époque connaissaient bien entendu le bronze, et avaient acquis un savoir-faire certain dans la fabrication d’objets en fer. Ils avaient en outre développé des techniques de chauffage qui leur permettaient d’atteindre la température de fusion du fer, soit 1539° C.

Pour ce qui est de l’aluminium, il est vrai que ce métal se trouve facilement dans la nature, sous forme de bauxite et de cryolite entre autres. Pour obtenir l’aluminium, deux procédés sont possibles :

  1. L’électrolyse d’une solution de bauxite dans de la cryolite fondue. Solution impensable puisqu’elle nécessite de l’électricité, et en grandes quantités.
  2. La réduction thermique de l’alumine Al2O3 par le carbone en présence de cuivre. On obtient un alliage Al-Cu (l’alliage donc des boucles de ceinture), contenant 30 à 40% d’aluminium. La difficulté consiste à atteindre la température nécessaire, soit 1800°C. Pour fixer les idées, cette température est celle qui est atteinte dans la partie basse d’un haut-fourneau.

Les archéologues en charge du dossier ont tenté une reconstitution de la fabrication des boucles, par ce procédé de réduction thermique. Ils ont obtenu « un peu d’alliage Cu-Al, avec environ 30% d’aluminium ». Mais on ne peut considérer cette reconstitution comme valable, le pourcentage d’aluminium étant ici de 30% seulement, alors que les analyses faites sur les boucles parlent de « forte proportion d’aluminium » (on mentionne même 85% d’aluminium).

Reste le problème de la corrosion, qui a eu peu de prise sur les boucles, ainsi que le soulignent les rapports d’analyse. Pour les spécialistes, une telle résistance à la corrosion ne peut s’obtenir qu’en satisfaisant à deux conditions :

  1. la passivité (le métal est protégé par une mince couche d’oxyde),
  2. l’homogénéité (on obtient une structure homogène par traitement thermique).

On voit tout de suite que, si la passivité peut être fortuite, il n’en est pas de même pour l’homogénéité, qui doit être voulue par l’artisan. Un artisan qui, dans le cas de nos boucles chinoises, devait en « connaître un bout » en métallurgie !

Manifestement, ces boucles ont été fabriquées intentionnellement : on ne peut parler de hasard lorsqu’on obtient un alliage si riche en aluminium. De plus, l’artisan qui les a fabriquées connaissait parfaitement son métier et maîtrisait les techniques de hautes températures. Et enfin, aucune autre découverte de ce type n’a été faite dans les environs. On peut donc estimer que ces objets ont été importés. D’où ? A ce niveau, le mystère reste entier. »