Un volcan capable de détruire la terre pourrait entrer en éruption et la NASA veut le stopper

Sous le parc du Yellowstone, aux États-Unis, se trouve une chambre de magma qui, si elle entre en éruption, pourrait détruire l’humanité. Cette réalité inquiète la NASA qui cherche des solutions. L’une d’entre elles serait de… refroidir ce supervolcan en transformant la chaleur en électricité.

Le volcan de Yellowstone un jour va se réveiller!

Avec ses geysers, ses sources chaudes, ses bains à bulles naturelles et ses étangs aux couleurs variées, le Yellowstone est un parc qui attire des millions de touristes chaque année. Étendu sur trois états, le Wyoming, le Montana et l’Idaho, il concentre à lui seul deux tiers de tous les geysers de la planète. Mais c’est également une région sous laquelle se tient une véritable bombe à retardement.

Sous le Yellowstone se trouve une chambre de magma très importante – 50 kilomètres sur 70 – qui peut se transformer en un supervolcan si elle entre en éruption. Les supervolcans sont des volcans dont l’éruption est si importante qu’elle peut signer la fin de l’humanité. Si celui du Yellowstone se réveille, il pourrait éradiquer l’existence de l’homme en 74 jours, expliquait en 2017 la BBC.

Fin du monde en 74 jours

Le nuage de cendre d’un supervolcan priverait la Terre de soleil et obligerait les hommes à vivre sur leurs réserves. Or, selon un rapport de l’ONU datant de 2012, les réserves de la planète ne permettraient de tenir que 74 jours.

Cette possibilité préoccupe la NASA. Un chiffre en particulier rend pressant l’urgence de trouver des solutions: 600.000 ans. « Le Yellowstone explose tous les 600 000 ans environ, et cela fait environ 600.000 ans depuis sa dernière explosion, ce qui devrait nous amener à nous asseoir et à en prendre conscience », explique Brian Wilcox qui travaille à l’agence aérospatiale américaine.

 

Cela ne signifie pas forcément qu’il va exploser dans les prochaines années. En termes géologiques, « prêt à exploser » signifie qu’il pourrait le faire potentiellement aujourd’hui comme dans 10.000 ans. Le volcanologue

Cette carte montre les «calderas» de Yellowstone, qui sont des chambres massives qui se forment lorsque le magma et la lave jaillissent de la Terre.

Poland, qui se base sur les chiffres donnés par les nombreux capteurs et satellites qui surveillent en permanence le Yellowstone, explique au National Geographic que le volcan ne semble pour l’instant pas poser de menace.

Refroidir le volcan par géothermie

L’une des solutions envisagées par les scientifiques américains serait de refroidir le volcan. Dans un plan transmis à la BBC, l’équipe explique qu’elle pourrait empêcher une éruption en siphonnant la chaleur de la caldeira et en convertissant l’énergie géothermique en électricité.

Il faudrait envoyer de l’eau dans un trou de forage long de 10 kilomètres qui passerait au travers des roches bouillantes, puis remonterait à la surface à une température supérieure à 350 degrés Celsius. Cette chaleur serait alors utilisée pour faire tourner des turbines et générer de l’énergie électrique. Une fois refroidie, l’eau pourrait être renvoyée sous terre pour soustraire plus de chaleur.

Plusieurs risques majeurs

Il y a plusieurs problèmes liés à ce projet. Le premier est que ce dernier pourrait provoquer lui-même l’éruption du supervolcan. La deuxième difficulté consiste à faire venir l’eau sur place. L’eau est une denrée très précieuse et la gaspiller dans un projet aux conséquences incertaines ne convaincra pas beaucoup de monde, estime la NASA.

L’autre problème majeur est le temps. Refroidir le magma du Yellowstone pourrait se faire à un rythme d’un mètre par an. Il faudrait donc des dizaines de milliers d’années pour que la roche qui entoure le magma refroidisse et le volcan n’attendra peut-être pas. Mais Brian Wilcox reste optimiste. Si la communauté scientifique travaille de concert, des solutions pourraient être trouvées pour éviter cette catastrophe au moins aussi dangereuse que le crash d’un astéroïde géant.

Une des façons dont la NASA envisage de sauver le monde est de forer à la base du volcan et d’y injecter de l’eau hautement pressurisée, supprimant la chaleur dans la chambre magmatique. Cependant, Wilcox a déclaré qu’il y a de fortes chances que la tentative ne soit pas couronnée de succès et qu’elle finisse par une catastrophe.

La NASA envisage de sauver des personnes de ce que l’on appelle une “éruption super volcanique”comme celles des éruptions les plus étonnantes de l’histoire du monde. Des photographies ont été prises à partir de la lave flottant vers le bas de Kilauea avec des cendres en train de se répandre hors des cratères, en envoyant des panaches de fumée qui s’élèvent à plusieurs milliers de mètres dans le ciel. L’une des éruptions les plus violentes était celle du mont Sakurajima.

Le sol se déforme de plus en plus au centre du parc (le centre de la caldéra)

 

 

 

 

Publicités

Surveillance de Yellowstone:plus de 200 séismes en 10 jours

Les scientifiques ont révélé qu’un essaim de 200 petits séismes avait été détecté  au supervolcan de Yellowstone au cours des 10 derniers jours. Cela fait suite à la nouvelle que le magma sous la surface du volcan a montré des signes de fatigue. Cela a conduit les gens à demander si le volcan pouvait être proche de l’éruption.

L’USGS dit que l’essaim s’est considérablement accru

Des experts du US Geological Survey ont indiqué que le dernier essaim avait débuté le 8 février à huit miles au nord-est de West Yellowstone au Montana et qu’il avait considérablement augmenté dans les jours qui ont suivi. Les scientifiques ont déclaré qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter pour le moment, car si l’on pense que les tremblements de terre sont causés par un mélange de processus sous la surface, l’activité est faible et le niveau d’alerte est resté normal pour le Supervolcano.

Le supervolcan de Yellowstone abrite de nombreuses failles et a connu une longue histoire d’activité sismique. Alors que les processus naturels se produisent sous la surface, les effets de stress pour les événements survenus par le passé continuent de maintenir leur adhérence. Selon l’USGS, la région reste un foyer de sismicité et d’activité en essaim.

Tremblements de terre à Yellowstone Caldera West

L’USGS a déclaré que l’essaim se produisait dans la même région que celle de l’essaim de Maple Creek qui a eu lieu l’été dernier. Environ 2 400 petits séismes se sont produits sur une période de quatre mois. Les stations de sismographie de l’Université de l’Utah ont été les premières à détecter le tremblement de terre, elles les ont remarquées a partir du 12 février  jusqu’au 18 février 2018.On  en comptait plus de 200. On pense qu’un nombre beaucoup plus  grand est passé inaperçu.

Les tremblements de terre étaient à environ 5 milles sous la surface

L’USGS a déclaré que l’essaim a commencé le 8 février 2018 et que quelques événements se sont produits chaque jour. Puis, le 15 février 2018, les taux de séismicité ont considérablement augmenté. Le plus gros séisme s’est produit le 18 février et il s’agissait du M2.9. Aucun tremblement de terre n’a été ressenti et tous se sont produits à environ 5 miles sous la surface.

Carte topographique de Yellowstone Caldera West

L’USGS a déclaré que les essaims montrent les changements de contrainte sur les petites failles sous la surface et qu’ils sont généralement provoqués par des changements de pression sous la surface grâce à l’accumulation et / ou au retrait de fluides ou de forces tectoniques à grande échelle. Ils ont poursuivi en disant que la région de l’essaim actuel voit les deux processus mais il n’y a aucune raison de s’alarmer. Les experts ont déclaré que ces formes de tremblement de terre se produisent couramment à Yellowstone et représentent environ 50% de l’activité sismique qui se produit dans le parc.

La NASA a un plan de 3,46 milliards de dollars pour refroidir le volcan

Ce n’est que récemment que des scientifiques ont découvert qu’une petite chambre magmatique était sous la surface et la NASA pense que s’ils forent six milles plus bas dans le Supervolcan, ils pourraient pomper de l’eau à haute pression et cela refroidirait. Cela coûterait 3,46 milliards de dollars, mais la NASA estime que ce serait la solution la plus viable. Ils ont dit qu’ils pourraient utiliser la chaleur comme ressource et que cela paierait le plan. La chaleur pourrait alors être utilisée pour la création d’une centrale géothermique, ce qui pourrait générer de l’électricité à des prix d’environ 0,10 dollar par kWh.

Observatoire du volcan Supervolcano de Caldera

Cependant, le plan de la NASA risque de se retourner contre eux et de déclencher l’éruption du Supervolcan qu’ils essaient d’éviter. Il a été dit que le forage dans la chambre magmatique était très risqué, mais que le forage minutieux sur les côtés inférieurs pouvait fonctionner. Les plans de refroidissement Yellowstone n’est pas simple et sans risques et se révélerait être un processus très lent, à environ un mètre par an. Il faudrait des dizaines de milliers d’années pour le refroidir complètement. Il n’y aurait toujours pas de garantie de succès pour des milliers d’années.

 


Décalage tectonique majeur détecté à Yellowstone

 

Les éruptions du volcan à Hawaï ont fait que l’attention a été accrue sur le supervolcan de Yellowstone.

Les sonnettes d’alarme ont sonné et le volcan a provoqué des craintes d’éruption en raison de l’activité accrue en dessous et au-dessus de la surface.

Craintes multiples d’éruption de geyser et de petits tremblements de terre

Il y a eu plusieurs tremblements de terre au parc national de Yellowstone avec une autre éruption du geyser dormant, et c’est le quatrième. Cela a conduit les scientifiques à spéculer sur le fait que le plus grand volcan au monde pourrait éclater. Le volcan Yellowstone est situé sur la ceinture de feu du Pacifique, et c’est ce qui a provoqué l’activité volcanique et le tremblement de terre le long de l’océan Pacifique, les plus récents, notamment à Hawaii et en Indonésie.

Le geyser Steamboat

Le geyser de Yellowstone porte le nom de Steamboat et est en dormance depuis 2014. Cependant, soudainement le 15 mars, il a éclaté, puis à nouveau les 19, 27 et 4 avril 2018.

200 petits séismes sur deux semaines à Yellowstone

En deux semaines, plus de 200 tremblements de terre ont frappé Yellowstone, ce qui a permis aux scientifiques de constater qu’un important déplacement de plaques tectoniques avait eu lieu sous la surface de la Terre. Il a été dit que deux des trois signes avant-coureurs d’une éruption imminente provoquaient la panique lorsque les visiteurs étaient sur le site. Les signes avant-coureurs incluent une activité sismique croissante, une augmentation de la sortie de gaz à la surface et une déformation du sol.

 

Bien qu’il n’y ait eu aucun signe de déformation du sol, en 2018, il y a eu une augmentation de la sortie de gaz et de l’activité sismique, à la fois sous et au-dessus du sol. Beaucoup de gens ont commencé à devenir nerveux. Les sismologues ont déclaré que s’il y avait une éruption à Yellowstone, il y aurait une destruction massive. Cependant, les experts travaillant au Centre national d’information sur les tremblements de terre ont minimisé leurs craintes.

Le sismologue de l’US Geological Survey, Harley Benz, fait partie des personnes qui surveillent le site et a déclaré que les habitants de la région auraient beaucoup d’avertissements et que cela pourrait prendre des semaines ou des mois avant que le volcan n’éclate. Il a été dit que le volcan deviendrait plus intense en ce qui concerne l’activité sismique afin que les gens sachent longtemps à l’avance.

L’augmentation de l’activité a suscité des craintes pour la chaîne de 13 volcans de plus de 800 milles sur la côte ouest.

Liz Westby, un géologue de l’observatoire géologique américain Cascades Volcano Observatory, a déclaré que si Yellowstone faisait irruption, cela pourrait entraîner une destruction massive. Cependant, Michael Pologne, scientifique en chef de l’observatoire de l’USGS à Yellowstone Volcano, a déclaré qu’il n’y aurait pas de tremblement de terre majeur. Il a dit que les gens se concentraient sur la possibilité d’une grande éruption. Quand cela se produit, cela secoue sévèrement la région et les gens devraient être préparés à cela.

Si le volcan Yellowstone éclate, les conséquences pourraient se traduire par des cendres qui dévasteraient la plupart des États-Unis.


EN COMPLÉMENT

Supervolcan de Yellowstone : activité thermique la plus forte dans le bassin du haut Geyser depuis 1957

 

Des représentants du parc national de Yellowstone ont confirmé qu’il existait une activité thermique inhabituelle dans la région de Geyser Hill du bassin supérieur de Geyser, ce qui n’a pas été le cas depuis le printemps 1957.

Activité inhabituelle au parc national de Yellowstone

Les autorités ont rapporté que le samedi 15 septembre, la région a connu une activité thermique rare impliquant de nouveaux évents en éruption qui ont projeté de l’eau sur la voie publique, des fractures de surface et même une petite éruption de Ear Spring. Il a été rapporté que le matériel qui avait été expulsé du geyser comprenait des roches et d’autres objets assortis qui avaient été jetés ou déposés dans le geyser au fil des ans, tels que des pièces de monnaie, des canettes et d’autres déchets.

Afin de contenir les dommages causés au parc national et de protéger les nombreux visiteurs de la région, certains des trottoirs et sentiers de Geyser Hill ont été temporairement fermés au public. Le personnel a déclaré que ces fermetures sont clairement signalées par des panneaux et que les visiteurs auront toujours l’occasion de visiter d’autres sites emblématiques du parc national, comme Old Faithful, qui n’est pas affecté par les activités thermiques.

À ce stade, les responsables de Yellowstone ne sont pas tout à fait certains des conséquences de cette activité bizarre pour l’avenir du parc. Ils ont déclaré qu’il y avait deux résultats possibles à l’avenir. Il est possible, a-t-on dit, que la zone de sol chauffé thermiquement puisse s’étendre et provoquer un certain nombre d’incidents au cours des prochaines années, ce qui signifierait que le personnel devrait procéder à une reconfiguration majeure des passerelles. Alternativement, il peut y avoir simplement un grand événement thermique impliquant une explosion hypothermique qui formerait un cratère et expulserait des roches et de l’eau chaude sur une grande distance.

Les responsables du parc ont informé le public qu’un changement dans les caractéristiques hydrothermales des geysers est un phénomène assez courant et qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter d’une éventuelle éruption du supervolcan de Yellowstone.

 

 

 

 

Alerte Yellowstone:le Supervolcan pourrait entrer en éruption

Le super-volcan de Yellowstone menace de se réveiller plus tôt que prévu. Les chercheurs de l’Arizona State University s’inquiètent des retombées du nuage de cendres et de dioxyde de carbone à l’échelle de la planète.

Le volcan dans le parc national du Yellowstone, situé dans le Wyoming et le Montana aux États-Unis, est l’un des 20 super-volcans de la Terre. Et celui-ci menace de se réveiller plus tôt que prévu… Selon National Geographic, des chercheurs de l’Arizona State University ont étudié pendant plusieurs semaines les dépôts fossiles des cendres retombées lors de la dernière éruption. En analysant les minéraux, ces spécialistes ont remarqué une évolution de la température en quelques dizaines d’années alors qu’ils pensaient qu’il faudrait quelques milliers d’années avant d’observer la moindre modification.

Entré en éruption pour la dernière fois il y a 640.000 ans, selon National Geographic, les chercheurs estiment que le volcan du Yellowstone est censé se réveiller tous les 600.000 ans. Ils ont déterminé qu’il rejeterait 1000 km³ de cendres et de dioxyde de soufre dans l’atmosphère, soit 2500 fois plus que lors de l’éruption du Mont Saint Helens en 1980. Cet amas expulsé pourrait réfléchir la lumière du Soleil sur une partie de la Terre, provoquant un « hiver volcanique ».

Inquiètant, lorsque l’on sait que sous la chambre magmatique, se trouve un gigantesque réservoir de magma, mesurant 19 km de haut sur 64 km de long et 40 km de large. Les roches en partie fondues qu’il contient rempliraient 11,2 fois le Grand Canyon du Colorado, ont calculé des volcanologues dont les travaux ont été publiés par le journal américain Science.

S’ensuivrait une chute brutale des températures pendant des mois, voire des années, empêchant toute culture agricole de la terre. Les cendres pourraient recouvrir le sol sur une épaisseur d’au minimum 2,5 centimètres tandis que des pluies acides dues à la présence de dioxyde de soufre dans l’air détruiraient une partie des récoltes de l’agriculture et polluerait une bonne partie des eaux.

Certaines projections font aussi état de 90.000 morts, suite à l’éruption du super-volcan, d’autres décès interviendraient dans la foulée.

 

 

 

 

Alerte Yellowstone:DES FEUX ÉTRANGES AU SUPERVOLCAN DE YELLOWSTONE: PRÉCURSEUR D’ÉRUPTION? L’ESSAIM SISMIQUE GONFLE À + 1100 secousses

Photo de la grande caldeira du 26 juin 2017.

 

 

Peu de temps après la foudre de Yellowstone, la caméra d’observation  est tombée « en panne ». «Un tremblement de terre est un phénomène aérien lumineux inhabituel qui apparaît apparemment dans le ciel à ou près des zones de stress tectonique, d’activité sismique ou d’éruptions volcaniques». selon Wikipedia. Cela pourrait-il être un précurseur d’un tremblement de terre ou d’une éruption massive du supervolcan de Yellowstone ? 

 

 

LES DONNÉES DE L’USGS CONFIRMENT L’ESSAIM ÉNORME DANS YELLOWSTONE EN COURS

Notation des séismes depuis peu par l’USGS.

Au cours des deux dernières semaines, les scientifiques ont mesuré plus de 1000 tremblements de terre provoquant des tremblements à Yellowstone.

Cela représente le total jusqu’à 1.100 depuis le 12 juin. Alors que cette activité est plus élevée que la normale, ce n’est pas la concentration la plus élevée d’essaims dont les scientifiques ont été témoins.

En 1985, plus de 3 000 tremblements de terre ont été enregistrés en quelques mois seulement. Les essaims de tremblements de terre sont communs, et malgré que Yellowstone soit un site volcanique, ces essaims ne provoquent plus le volcan . Le mouvement Magma est une cause possible, tandis qu’un autre est un tremblement de terre le long d’une faute comme. Il y a une grande pression sous Yellowstone. Par conséquent, ce sont les geysers, qui peuvent aussi provoquer de petits tremblements. Si le magma devait commencer à monter à la surface, on pourrait s’attendre à des tremblements de terre plus importants avec des conséquences potentiellement plus dévastatrices. Le groupe de tremblements de terre qui ont secoué Yellowstone ces dernières semaines était plus élevé que les chercheurs, mais rien de nouveau. Ce n’est pas le nombre le plus élevé d’essaims que le parc ait jamais vu. Dans les années 2002, 2004, 2008 et 2010, Yellowstone a été touché avec des nombres plus importants encore. Au cours des 2,1 millions d’années, il n’y a eu que trois éruptions majeures à Yellowstone, avec d’autres mineures en cours de route. Donc, alors que les chances de l’éruption des volcans ne sont pas élevées, c’est et continuera d’être une possibilité. Un 4,4 a frappé le parc il y a quelques semaines, devenant le plus important depuis 2014. Cependant, ce n’est pas le tremblement de terre de grande magnitude que Yellowstone a vu. Dans l’histoire récente, le tremblement de terre le plus mémorable à Yellowstone s’est produit dans les années 50. En 1959, un tremblement de terre d’une magnitude de 7,5 a traversé le parc, près du lac Hebgen.

Cette information peut sembler effrayante car Yellowstone est un super volcan, mais les scientifiques nous ont rassuré qu’il n’y avait rien à craindre quand il s’agissait d’essaims. Les chances d’éruption du volcan sont d’environ 1 sur 700 000, donc vous pouvez vous reposer facilement…si vous faites confiance à la science officielle!

 

 

 

 

 

Alerte Yellowstone: Activité thermique importante

Yellowstone National Park a été temporairement fermé à la circulation,depuis le 16 juillet 2015, en raison de l’activité thermique qui affecte les routes avoisinantes. 

Photo du 19 juillet 2015
Photo du 19 juillet 2015
  

Le reponsable de la sécurité du parc a dit qu’une nouvelle activité thermique est devenu visiblement active depuis  mai 2015 , près  du stationnement de la terrasse supérieure , en voyant des températures allant jusqu’à 152 degrés Fahrenheit.

Voir les  rapports:

Les Rangers ont remarqué l’activité thermique supplémentaire cette semaine à côté et sous la chaussée, ce qui a déclenché la fermeture temporaire.

L’imagerie thermique montre la chaleur sous la chaussée .

Employé à Yellowstone,le  géologue Dr. Hank Heasler dit, « Nous connaissons bien  cette région  qui avait la chaleur près de la surface sur la base du fait qu’elle ne retient pas la neige en hiver. Nous avons foré deux trous d’un demi-mètre (20 pouces) de profondeur.Actuellement,il n’y a pas d’eau bouillonnant à la surface ou près de la surface.

Texte d’origine:

(Park geologist Dr. Hank Heasler said, “We have known this area had heat near the surface based on the fact that it does not hold snow in the winter. We drilled two holes a half-meter (20 inches) deep, both of which now have hot water bubbling at the surface or very near the surface.”)

 Rangers at Yellowstone National Park have temporarily closed Upper Terrace Drive near Mammoth Hot Springs to vehicles due to a new thermal feature that is affecting the road. (Yellowstone National Park photo)

Rangers at Yellowstone National Park have temporarily closed Upper Terrace Drive near Mammoth Hot Springs to vehicles due to a new thermal feature that is affecting the road. (Yellowstone National Park photo)

Les visiteurs du parc sont encore capables de marcher sur la terrasse supérieure .

Le personnel d’entretien se prépare  pour protéger les voies de circulation de  l’activité  thermique .

Une fois la sécurité du parc rétablie,la circulation sera réouverte.

Heasler  a noté: »Comme dans toutes les zones thermiques, les visiteurs doivent rester sur les trottoirs ou les zones pavées et éviter de toucher aux caractéristiques thermiques. »

Les voies fermées depuis le 16 juillet 2015.
Les voies fermées depuis le 16 juillet 2015.

 

 

 

 

 

Yellowstone Alert: Countdown to apocalypse is engaged

 

 

At this point, the basement of Yellowstone National Park stands at a record pace. In fact, it amounts to a rate of about three inches per year. The reason it is so concerned that the park is in the super-volcano Yellowstone- the largest North American volcano. Scientists tell us that it is inevitable that from erupting again someday, and when that happens the devastation is almost unimaginable. A complete eruption of Yellowstone send a thick layer of volcanic ash up to 1000 miles away, and it would make much of the United States uninhabitable. When most Americans think of Yellowstone, they tend to conjure up images of Yogi Bear and « Old Faithful », but the truth is that sleeping under Yellowstone volcanic beast that could destroy our nation in one day, and now the beast begins to awaken.

Cette photo de la fin de 2012,nous montre  le dégré élevé de la température sur le site./ This photo of the end of 2012, shows the high degree of temperature on the site. / Esta foto de la final de 2012, muestra el alto grado de temperatura en el sitio. /
Cette photo de la fin de 2012,nous montre le dégré élevé de la température sur le site./
This photo of the end of 2012, shows the high degree of temperature on the site. /
Esta foto de la final de 2012, muestra el alto grado de temperatura en el sitio. /

At this point, the basement of Yellowstone National Park stands at a record pace. In fact, it amounts to a rate of about three inches per year. The reason it is so concerned that the park is in the super-volcano Yellowstone- the largest North American volcano. Scientists tell us that it is inevitable that from erupting again someday, and when that happens the devastation is almost unimaginable. A complete eruption of Yellowstone send a thick layer of volcanic ash up to 1000 miles away, and it would make much of the United States uninhabitable. When most Americans think of Yellowstone, they tend to conjure up images of Yogi Bear and « Old Faithful », but the truth is that sleeping under Yellowstone volcanic beast that could destroy our nation in one day, and now the beast begins to awaken.

yel_USGS_UUSS_cursismic activ

The Yellowstone volcano is so vast that it is difficult to summarize in a few words. According to the Daily Mail, the pocket of magma beneath Yellowstone is about 300 miles wide

The Yellowstone caldera is one of the most impressive creations of nature and sits atop the largest volcanic field in North America.

Its name means « pot » and « kettle » and was formed when the land collapsed following a volcanic explosion.

In Yellowstone, some 400 miles below the surface of the Earth is a « hot spot » of magma that rises to 30 miles underground before spreading over an area of 300 miles through the geological layers.

At the top, but always under the surface, is the dormant volcano.

Délimitation géographique de la caldéra./ Geographic  limit of the caldera./ Delimitacion geografica de la cadera.
Délimitation géographique de la caldéra./
Geographic limit of the caldera./
Delimitacion geografica de la cadera.

 

When most Americans think of volcanic eruptions United States, they remember the catastrophic eruption of Mount St. Helens eruption in 1980. But this would not even be worth comparing to a full-blown eruption of the Yellowstone supervolcano.

And now, the area around Yellowstone is more seismically active. In fact, Dr. Bob Smith said he has never seen anything like this in the 53 years he watched Yellowstone

Until recently, Bob Smith had never witnessed two successions of simultaneous earthquakes in its 53 years of monitoring seismic activity in and around the Yellowstone caldera.

Now Smith, a professor of geophysics at the University of Utah, saw three estates of both earthquakes.

La poussée du grand lac de lave sous la caldeira annonce  fort probablement la mort de notre civilisation./ The thrust of the largest lava lake in the caldera announcement likely death of our civilization./ El empuje del mayor lago de lava en el anuncio caldera muerte probable de nuestra civilización.
La poussée du grand lac de lave sous la caldeira annonce fort probablement la mort de notre civilisation./
The thrust of the largest lava lake in the caldera announcement likely death of our civilization./
El empuje del mayor lago de lava en el anuncio caldera muerte probable de nuestra civilización.

 

In September 2013, 130 earthquakes hit Yellowstone during a single week. This has made many observers extremely concerned about Yellowstone

Latest estates earthquakes in Yellowstone began Sept. 10 and trembled until about 11:30 September 16

« A total of 130 earthquakes of magnitude 0.6 to 3.6 have occurred in these three areas, however, most were in the lower Geyser Basin, » said a researcher from the University of Utah. « In particular, much of the seismicity in Yellowstone is as swarms. « 

 

Les limites extrèmes de la grande caldeira./ The extreme limits of the great  caldera.
Les limites extrèmes de la grande caldeira./
The extreme limits of the great caldera.

So what’s the worst scenario?

Well, according to the Daily Mail, a full eruption of Yellowstone could leave two-thirds of the United States completely uninhabitable

If we had it exploded, it would with a force more powerful than the Mount St Helens in 1980 thousand times.

While spewing its lava far into the sky, a cloud of toxic ash assassinate all the vegetation on the ground, in a movement range and everything would be covered by a good 10 feet in hot acid and layer depth of up to 1,000 miles from  there.

 

yellowstone-eruptions-passees

Two thirds of the US could become uninhabitable as toxic air sweep through it all, on land and thousands of flights were canceled and millions of people would be forced to leave their homes.

Can you think of another potential disaster that could do the same thing?

That is why what is happening in Yellowstone right now is so important, and the American people deserve to know the truth. Here are some more explicit facts about Yellowstone that I compiled that I included in a previous article …

# 1 A large-scale eruption of Yellowstone could be up to 1,000 times more powerful than the eruption of Mount St. Helens in 1980.

# 2 A large-scale eruption of Yellowstone could spit volcanic ash up to 25 miles into the air.

# 3 The next eruption of Yellowstone seems to be getting closer with each passing year. Since 2004, some areas of Yellowstone National Park increased by not less than 10 inches in height.

# 4 There are about 3,000 earthquakes in the Yellowstone region each year only.

5 In the case of a large-scale eruption of Yellowstone, almost all northwest of the United States will be completely destroyed.

# 6 A massive eruption of Yellowstone would mean that almost everything in a 100 mile radius of Yellowstone would be killed immediately.

# 7 A large-scale eruption of Yellowstone could potentially dump a layer of volcanic ash that is at least 10 feet in height up to 1000 miles away.

# 8 A large-scale eruption of Yellowstone could cover almost all of the Midwestern United States with volcanic ash. Food production in America would be almost completely destroyed.

# 9 A « volcanic winter » would be caused by a massive eruption of Yellowstone, which could drastically cool the planet. Some scientists believe that global temperatures could drop to 20 degrees on a global scale.

# 10 America would never be the same after a massive eruption of Yellowstone. Some scientists believe that a major eruption of Yellowstone would make two-thirds of the United States completely uninhabitable.

# 11 Scientists tell us that this is not a question of « if » Yellowstone will erupt, but rather « when » the next inevitable eruption will take place.

 

La surface recouverte par  plusieurs mètres  de cèdres lors des éruptions passées.
La surface recouverte par plusieurs mètres de cèdres lors des éruptions passées./ The area covered by several meters of ash eruptions during the past surface. / El área cubierta por varios metros de erupciones de ceniza durante la superficie pasado.

 

What makes all this even more alarming is that a number of other prominent volcanoes in the world are to go right now as well.

For example, an article of inquisiter in July 2013 describes how starting to become very active and threatening « the most dangerous volcano in Mexico! »

« The Popocatepetl volcano is erupting again. The active volcano near Mexico City have broken out again this morning, spewing ash into the sky. « 

The volcano is currently in the midst of an extremely active phase. According to the International Business Times, the volcano has registered 39 exhalations in the past 24 hours.

An eruption earlier this month caused several cancellations of flights in and out of Mexico City.

The BBC notes that officials have raised the alert yellow alert level after the eruption of Popocateptl Saturday morning. Yellow is the level of caution to third in the seven-step scale of the city.

And an NBC News article from August 2013 noted that one of the most dangerous volcanoes in Japan came erupting 500 times so far this year in 2013!

Ash floated as high as 3 miles above the volcano Sakurajima in the southern city of Kagoshima, on Sunday afternoon, forming its highest since the plume Japan Meteorological Agency began keeping records in 2006. Dish sank just over half a mile of the crack, and several huge volcanic rocks tumbled down the mountain.

Although the eruption was more massive than usual, the inhabitants of the city of about 600,000 inhabitants are accustomed to hearing the mood swings of their neighbor of 3,664 feet. Kagoshima officials said in a statement that the eruption was the 500th of Sakurajima in this year alone.

So what does all this mean?

We are now entering a period where volcanic eruptions become much more common in the world?

Could we be fast? Approaching the day when absolutely devastating volcanic eruption will cripple a large part of North America?

I hope not, because it could easily spell the end of the human race a strong part, at least.

Original Article: endoftheamericandream.com

Other articles on the same subject:

https://michelduchaine.com/2013/11/21/notes-et-recherches-sur-le-supervolcan-de-yellowstone/

https://michelduchaine.com/2013/12/02/eruption-imminente-du-supervolcan-de-yellowstone/

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :