Divulgation de la NASA:il y a bien de l’eau salée sur Mars

 Des scientifiques assurent qu'ils ont la preuve de la présence d'eau liquide à la surface de Mars.
Des scientifiques assurent qu’ils ont la preuve de la présence d’eau liquide à la surface de Mars.

 

 

 

Il y a bien de l’eau liquide sur Mars. C’est du moins ce qu’affirme avec certitude une équipe de scientifiques, dirigée par Lujendra Ohja du Georgia Institute of Technology (Etats-Unis), qui publie ses travaux ce lundi dans la revue Nature Geoscience.

La Nasa a ménagé le suspense en annonçant jeudi dernier, sur son site Internet, une «découverte majeure» à propos de la planète rouge. A 17h30 (heure de Paris), l’agence spatiale américaine dira comment les chercheurs ont, comme elle l’affirme, «résolu un mystère» de Mars.

On sait depuis plus d’une décennie que Mars possède de l’eau glacée dans ses régions polaires. En revanche, il n’avait jamais été prouvé que de l’eau à l’état liquide, nécessaire à l’existence d’une vie potentielle, y coulait à sa surface. En 2011, Lujendra Ohja et son équipe avait émis cette hypothèse, sans toutefois pouvoir la valider. Interrogée par leParisien.fr, sa collègue, la chercheuse française Marion Massé, explique comment les travaux qu’elle cosigne aujourd’hui ont vu le jour.

Quelles étapes ont-elles précédé votre découverte ?

Dans le cadre de nos travaux publiés en décembre 2011, nous avions constaté qu’il se produisait, chaque année à la saison chaude, des écoulements linéaires sur de fortes pentes situées face au Soleil. La première chose que nous nous sommes dits, c’est qu’il devait s’agir d’écoulements liquides. Pour le prouver, nous avons voulu utiliser la spectroscopie : c’est une technique qui permet de repérer, sur une image, la présence d’un minéral en fonction de la quantité de lumière solaire qu’il réfléchit. Mais c’est très difficile de voir un liquide à la surface de Mars.

Sur les clichés dont nous disposions, un pixel équivaut à 18 mètres, tandis que la largeur des écoulements est estimée à 5 mètres. Par ailleurs, la thèse de l’eau liquide n’était pas des plus évidentes. Pour avoir de l’eau liquide en surface, il faut une température comprise entre 0 et 100°C, ce qui est par moment possible sur cette planète.

Mais pour qu’elle s’écoule, il faut aussi une pression suffisante. Or, la pression sur Mars est très basse et ne permet pas à l’eau liquide d’être stable. La solution, c’est d’ajouter du sel dans l’équation. De la même manière que le sel fait fondre la glace sur les routes en hiver, il peut permettre à l’eau de s’écouler avant qu’elle s’évapore. C’était une explication qui avait du sens, car il y a des sels partout sur Mars, notamment des sulfates. Nous n’avions cependant pas pu les détecter à l’époque.

Vous avez la preuve aujourd’hui de la présence de sels et d’eau liquide dans ces écoulements ?

Oui, nos derniers résultats confirment la présence de saumure, un mélange de sels et d’eau, à la surface de Mars. Pour y parvenir, nous avons observé les mêmes zones à des moments différents. En croisant les images, nous avons découvert que des sels, les perchlorates, apparaissent tous les ans pendant la période d’activité des écoulements. Nous pensons qu’ils se cristallisent alors, tandis que l’eau s’évapore.

D’où cette eau vient-elle ?

Il y a trois solutions. La première serait qu’elle provienne de la glace située sous la surface, le pergélisol [ou permafrost, comme en Sibérie, ndlr]. Mais si cette eau gelée fond partiellement tous les étés, il faut qu’elle puisse se reformer l’hiver. Et nous n’avons pas trouvé comment.

La deuxième solution serait du givre saisonnier qui se déposerait en hiver. Mais normalement, le givre disparaît au printemps et là, les écoulements ont lieu plus tard dans l’année.

L’hypothèse que nous privilégions s’appelle la déliquescence : les sels absorberaient l’humidité atmosphérique qui se transformerait en liquide. Mais cette explication pose quand même un souci, car il n’y a pas beaucoup d’eau dans l’atmosphère martienne. On favorise quand même cette hypothèse car plusieurs modélisations montreraient que c’est possible.

Comment aller plus loin dans ces recherches ?

On pourrait imaginer une nouvelle mission en orbite avec un instrument ayant une meilleure résolution que l’outil de Mars Reconnaissance Orbiter. On pourrait aussi faire atterrir un robot à côté des écoulements. Mais la communauté scientifique ne veut pas contaminer les autres planètes. Si l’on envoie un robot avec une petite bactérie dans un endroit sec, ça va. En revanche, une bactérie dans un milieu liquide peut se développer.

Pour l’instant, nous voulons reproduire le mécanisme en laboratoire, dans une chambre martienne, avec la même pression et la même température que sur Mars. Avec des perchlorates aussi, qui sont assez rares sur Terre. Cela permettrait de valider ou non nos hypothèses.

Que nous apprennent vos découvertes sur l’éventualité d’une forme de vie sur Mars ?

La brique essentielle à la vie, c’est l’eau. C’est pour ça que l’on est content quand on trouve de l’eau sur une planète. Mais pour l’instant, nous n’avons aucun moyen de dire s’il existe une forme de vie sur Mars.

Le processus de déliquescence que nous décrivons se produit également dans le désert de l’Acatama, au Chili. Dans ces sels, il a été observé des communautés microbiennes. Un liquide salé n’est pas incompatible avec la vie. Mais sur Mars, les écoulements semblent durer seulement une ou deux heures, avant que l’eau s’évapore. Cela se répète peut-être plusieurs jours d’affilée, pendant les périodes les plus chaudes.

Cela me parait compliqué qu’il y ait de la vie sur Mars, la pression étant très basse et l’atmosphère étant trop ténue pour protéger des organismes des rayonnements solaires.

 

Sources:Le Parisien

La photo choc de Curiosity: une vie intelligente sur Mars…ou une fraude monumentale de la NASA

 

La photo que  je surnomme la Conspiration de Mars Curiosity.
La photo que je surnomme la Conspiration de Mars Curiosity.

 

 

Cela  ressemble à l’ombre d’une figure humaine. Elle est assez longue, se penche sur Mars rover « Curiosity », étend son bras .

On dirait un employé au travail…sur Mars ?!?!Tout récemment en 2014,  la NASA diffusait cette photo au milieu  d’une masse de photos!

OU PEUT-ÊTRE  PAS?

Bien que la photo de l’agence spatiale américaine, la NASA n’est pas nouvelle, mais elle  fournit actuellement le net pour les théories de la spéculation et de complot …sauvages.

 

C’est reconnaissable: Le personnage porte un casque, les cheveux sont facile à reconnaître (brins). Les réservoirs d’air arrière sont visibles et l' »Être » porte un costume qui couvre presque tout le corps .

Cela conduit aux considérations suivantes:

1. Est-ce une preuve que le Rover roule  sur la terre (en Arizona,près de la zone 51,etc) ,mais n’est PAS sur Mars – et ce que l’on voit,ce sont des gens qui sont responsables pour le nettoyage et l’entretien?

2. Cela a été démontré que des gens vivent sur Mars dans des bases abandonnées des étrangers? A cet effet, il faut  aller sur le site Web du hacker Gary McKinnon .

3. Est-ce que  l’image serait la preuve que des étrangers travaillent sur  le Rover pour créer des illusions?

« Ce que nous savons »

Ce ne est pas la première fois que des photos étranges sortent de la surface de Mars, puisque le véhicule sans pilote « Curiosity » a atterri en Août 2012, sur la planète rouge. En Avril 2014, une  photo  montrait une  figure présumée debout avec les bras tendus …pour la spéculation!

Mise à jour  du 24 mars 2015:

Il faut noter que l’athmosphère de Mars n’est que de 1% celle de la Terre:elle est très ténue…et mince!Sa composition est très particulière:95% de Co2,35,3% de nitrogène,1.6 % d’argon qui font de  l’athmosphère martienne,un véritable poison.

La poursuite de mon enquête sur cette photo-choc m’a fait découvrir de nombreuses autres photos et images provenant du site de la NASA et …d’autres bloggers,comme moi qui ont su sauvegarder ces preuves émises comme par erreur par  l’agence spatiale américaine. En voici donc quelques spécimen:

Le 26 septembre 2012,à 16h01:11 UTC, la caméra de navigation (NAVCAM) donnait cette image. (Archives du rover Curiosity sur Mars.)
Le 26 septembre 2012,à 16h01:11 UTC, la caméra de navigation (NAVCAM) donnait cette image.
(Archives du rover Curiosity sur Mars.)

 

 

 

À 14h00:36  cette photo était reçue le 26 septembre 2012.
À 14h00:36 cette photo était reçue le 26 septembre 2012.

 

Le 26 septembre 2012 à 14h00:07
Le 26 septembre 2012 à 14h00:07
À 13h59:02 celle-ci!
À 13h59:02 celle-ci!

 

...mais à 13h59:04,regardez bien!
…mais à 13h59:04,regardez bien!

 

Ma conclusion

Il est plus que probable que l’exploration martienne du rover Curiosity ,ne soit qu’une belle mise en scène,une fumisterie organisée par des professionnels de la tromperie…et à ce niveau,le silence des autoritées de la NASA devient un aveu.

Le but de cette escroquerie est d’arracher des contrats et des subventions au gouvernement américain,soit voler l’argent du peuple lui-même!

Sources:NASA JPL

 

 

Mars perd un océan mais gagne du potentiel pour la vie

 

 

Les scientifiques de la NASA ont déterminé qu'un océan primitif sur Mars a tenu plus d'eau que l'océan Arctique de la Terre et que la planète rouge a perdu 87 pour cent de cette eau à l'espace. L'eau aurait couvert 20% de la planète il y a environ 3 milliards d'années. Crédit: NASA / GSFC
Les scientifiques de la NASA ont déterminé qu’un océan primitif sur Mars a tenu plus d’eau que l’océan Arctique de la Terre et que la planète rouge a perdu 87 pour cent de cette eau à l’espace. L’eau aurait couvert 20% de la planète il y a environ 3 milliards d’années. Crédit: NASA / GSFC

 

Il est difficile de croire maintenant en  regardant le  poussiéreux, paysage desséché de Mars qu’il possédait une fois un vaste océan. Une étude récente de la NASA de la planète rouge à l’aide des télescopes infrarouges les plus puissants du monde indiquent clairement une planète qui a soutenu un plan d’eau plus grand que l’océan Arctique de la Terre.

Si répartir uniformément à travers le globe martien, il aurait couvert toute la surface à une profondeur d’environ 450 pieds (137 mètres). Plus probablement, l’eau regroupées dans les plaines basses qui couvrent une grande partie de l’hémisphère nord de Mars. Dans certains endroits, il aurait été près d’un mile (1,6 km) de profondeur. 

Trois des meilleurs observatoires infrarouges dans le monde ont été utilisés pour étudier la normale à l'abondance de l'eau lourde dans l'atmosphère de Mars, en particulier les calottes polaires, pour créer une carte mondiale de la teneur en eau de la planète et en déduire un ancien océan. Crédit: NASA / GSFC
Trois des meilleurs observatoires infrarouges dans le monde ont été utilisés pour étudier la normale à l’abondance de l’eau lourde dans l’atmosphère de Mars, en particulier les calottes polaires, pour créer une carte mondiale de la teneur en eau de la planète et en déduire un ancien océan. Crédit: NASA / GSFC

Maintenant, voici la bonne partie: Avant de prendre la fuite  ,molécule par molécule dans l’espace, les vagues léchaient les rives du désert pendant  plus de 1,5 milliards années …de plus  de temps nécessaire pour développer la  sur la Terre. Par voie de conséquence, la vie avait suffisamment de temps pour se  préparer à ce coup de fouet sur Mars, aussi.

Un atome d'hydrogène est constitué d'un proton et un électron, mais sa forme lourde, appelé deutérium, contient également un neutron. HDO ou de l'eau lourde est rare par rapport à l'eau potable normale, mais étant plus lourd, plus susceptibles de rester lorsque la forme plus légère se vaporise dans l'espace. Crédit: NASA / GFSC
Un atome d’hydrogène est constitué d’un proton et un électron, mais sa forme lourde, appelé deutérium, contient également un neutron. HDO ou de l’eau lourde est rare par rapport à l’eau potable normale, mais étant plus lourd, plus susceptibles de rester lorsque la forme plus légère se vaporise dans l’espace. Crédit: NASA / GFSC

En utilisant les trois télescopes infrarouges les plus puissants de la planète – l’Observatoire WM Keck à Hawaii, Very Large Telescope de l’ESO et Infrared Telescope Facility de la NASA – scientifiques de Goddard Space Flight Center de la NASA ont étudié les molécules d’eau dans l’atmosphère martienne. Les cartes montrent qu’ils ont créé la distribution et la quantité de deux types d’eau – la version normale de H2O nous utilisons dans notre café et HDO ou de l’eau lourde, rares sur Terre, mais pas tellement sur Mars comme il s’avère.

Cartes montrant la répartition des H20 et HDO (eau lourde) à travers la planète fait avec le trio de télescopes infrarouges. Crédit: NASA / GSFC
Cartes montrant la répartition des H20 et HDO (eau lourde) à travers la planète fait avec le trio de télescopes infrarouges. Crédit: NASA / GSFC

 

Dans l’eau lourde, l’un des atomes d’hydrogène contient un neutron en plus de son seul proton, formant un isotope de l’hydrogène appelé  deutérium . Parce que le deutérium est plus massive que l’hydrogène ordinaire, l’eau lourde est vraiment lourd que l’eau normale tout comme son nom l’indique. Les nouvelles « cartes des eaux » ont montré comment le rapport de la normale à l’eau lourde varié à travers la planète selon l’emplacement et la saison. Remarquablement, les nouvelles données montrent les calottes polaires, où une grande partie de l’eau courante de jour de Mars est concentrée, sont hautement enrichi en deutérium.

On pense que la décroissance du champ magnétique fois-mondiale de Mars, le vent solaire dépouillé grande partie de début, l'atmosphère épaisse de la planète, permettant à la lumière UV solaire pour briser les molécules d'eau en dehors. Briquet hydrogène sorti dans l'espace, en se concentrant la forme plus lourd. Certains de l'hydrogène peut également quitté en raison de la faiblesse de gravité de la planète. Crédit: NASA / GSFC
On pense que la décroissance du champ magnétique fois-mondiale de Mars, le vent solaire dépouillé grande partie de début, l’atmosphère épaisse de la planète, permettant à la lumière UV solaire pour briser les molécules d’eau en dehors. Briquet hydrogène sorti dans l’espace, en se concentrant la forme plus lourd. Certains de l’hydrogène peut également quitté en raison de la faiblesse de gravité de la planète. Crédit: NASA / GSFC

Sur Terre, le rapport deutérium à l’hydrogène normale dans l’eau est de 1 à 3200, mais les calottes polaires de Mars, ce est 1 à 400. Normal, l’hydrogène léger est lentement perdu à l’espace une fois une petite planète a perdu son enveloppe atmosphère protectrice, la concentration de la forme lourd de l’hydrogène. Une fois que les scientifiques savaient que le ratio d’hydrogène/deutérium était  normal, ils pourraient déterminer directement la quantité  d’eau  que Mars doit avoir eu quand elle  était jeune. La réponse est …beaucoup d’eau!

Les scientifiques  de Goddard estiment que seulement 13% des réserves d'eau d'origine de Mars sont encore là aujourd'hui, concentrée dans les calottes polaires glacées. Le reste se est envolé pour l'espace. Crédit: NASA / GSFC
Les scientifiques de Goddard estiment que seulement 13% des réserves d’eau d’origine de Mars sont encore là aujourd’hui, concentrée dans les calottes polaires glacées. Le reste se est envolé pour l’espace. Crédit: NASA / GSFC

Seulement 13% de l’eau d’origine reste sur la planète, enfermé principalement dans les régions polaires, alors que 87% de l’océan original a été perdu dans l’espace. L’endroit le plus probable pour la localisation de  l’océan aurait été les plaines du nord, une vaste région , de basse altitude , idéale pour retenir les  énormes quantités d’eau. Mars aurait été une planète beaucoup plus  comme la terre,à l’époque ,avec une atmosphère plus épaisse, pour fournir la pression nécessaire, et le climat plus chaud pour soutenir l’océan ci-dessous.

Mars à l'heure actuelle a peu ou pas d'eau liquide à sa surface froide, comme un désert. Il y a bien longtemps, le Soleil a presque certainement vu son reflet dans les lacs de vagues ondulées et une mer du Nord. Crédit: NASA / GSFC
Mars à l’heure actuelle a peu ou pas d’eau liquide à sa surface froide, comme un désert. Il y a bien longtemps, le Soleil a presque certainement vu son reflet dans les lacs de vagues ondulées et une mer du Nord. Crédit: NASA / GSFC

Quoi de plus excitant sur ​​les résultats  que  le fait que Mars serait resté beaucoup plus longtemps humide qu’on ne le pensait à l’origine. Nous savons maintenant  à partir de mesures faites par le Rover Curiosity que l’eau a coulé  sur ​​la planète pendant 1,5 milliards d’années après sa formation. Mais la nouvelle étude montre que…à  la surface de Mars,le matériel est resté bourré d’eau (en bon québécois:il s’est formé de la sloshe)  beaucoup plus longtemps. Étant donné que la première preuve de vie sur Terre remonte à il y a 3,5 milliards années – seulement un milliard d’années après la formation de la planète – Mars peut avoir eu assez de temps pour l’évolution de la vie elle-même.

Ainsi, alors que nous pourrions déplorer la perte d’une si merveilleuse  chose comme un océan, nous nous retrouvons avec la possibilité alléchante que c’était assez longtemps pour donner naissance à la plus précieuse des créations de l’univers …la vie.

Pour citer Charles Darwin: « …  à partir d’un commencement si simple, les plus belles et les plus merveilleuses formes de vie sans fin ,ont existé , et ont évolué. »

Illustration montrant Mars...jadis.L' évolution d'un monde humide pour l'actuelle où l'eau liquide ne peut pas former un étang sur sa surface sans  se vaporiser directement dans les airs de la planète. Comme Mars a perdu son atmosphère au cours des milliards d'années, l'eau restante,s'est  refroidie et condensée  pour former le nord et le sud des calottes polaires. Crédit: NASA / GSFC
Illustration montrant Mars…jadis.L’ évolution d’un monde humide pour l’actuelle où l’eau liquide ne peut pas former un étang sur sa surface sans se vaporiser directement dans les airs de la planète. Comme Mars a perdu son atmosphère au cours des milliards d’années, l’eau restante,s’est refroidie et condensée pour former le nord et le sud des calottes polaires. Crédit: NASA / GSFC

 

 

 

Sources :NASA

 

 

Des preuves de vie extraterrestre photographiées sur Mars

Il y a plus de 3 ans,la NASA rendait publique une longue séquence de photos de la surface de la planète Mars .Une courte séquence de 5 photos  révélait que la petite sonde robotisée   Spirit Rover avait  capté  sur une période approximative  de sept jours ,ce qui semble être un animal à proximité d’un ensemble distinctif de roches. Deux des cinq images montrent un objet qui apparaît là où d’autres images de la séquence ne montrent rien d’autre  auparavant. L’objet, de la même taille qu’un ballon de basket, s’était clairement déplacé, non pas une fois mais plusieurs fois dans la séquence. L’objet semble avoir relativement parlant …un  long cou et se marie bien avec les roches environnantes,comme un caméléon. La conclusion tirée par Scott Waring, propriétaire du quotidien  UFO Sightings est particulièrement  surprenante : Spirit  Rover avait capté des images d’une  forme  de vie indigène sur la surface  martienne qui s’harmonise bien avec les roches environnantes.Il s’agirait d’une  forme de vie parfaitement adaptée à son environnement aride …pour nous ,bien sur! 

Première série de trois images de Spirit Rover montrant  un objet (?) ou un animal en mouvement sur Mars
Première série de trois images de Spirit Rover montrant un objet (?) ou un animal en mouvement sur Mars
 

La séquence d’images Spirit Rover fut d’abord trouvée et identifiée , il y a trois ans par Scott Waring. Le 14 mai 2014, il a décidé de poster une mise à jour sur son blog ,afin de  fournir une analyse plus détaillée de l’objet en mouvement dans les images de  Spirit Rover. Waring fourni la séquence chronologique des images qui montrent clairement un objet qui à deux reprises apparaissait où il n’y avait déjà plus rien auparavant. Aucune modification des images n’a eu lieu qui ont tous été pris directement à partir du site de la NASA JPL créé pour stocker les images du Mars Rover . La conclusion de Waring est que les images révèlent une sorte d’animal se déplaçant sur ​​la surface de Mars.

Il est assez difficile d’ignorer la propre imagerie de la NASA qui montre clairement un objet de la taille d’un ballon de basket paraissant mobile sur la surface martienne. Alors, pourquoi la NASA n’a pas dit quelque chose à ce sujet? Scott Waring pensait  donner à quelqu’un de la NASA une chance de répondre.

Le 15 mai 2014, il a écrit un post sur ​​le forum de la science NASA affiliés, NASASpaceFlight.com, pour obtenir des commentaires d’expert sur ​​la séquence d’images Spirit Rover. NASASpaceFlight.com a été conçu par son propriétaire, Chris Bergin, avec le soutien de la NASA gestionnaires de vols spatiaux de donner ingénieurs de différents programmes spatiaux nationaux un forum pour partager des informations sur les missions spatiales. Voici ce qu’il  a écrit:

Il y a une séquence d’images par le Rover Spirit sur plus d’une semaine environ (images (Sol) 1830-1836) qui montrent un ensemble distinctif de roches. Un objet apparaît dans la séquence. Certains prétendent que c’ est une forme de vie indigène. Waring  aimerait avoir l’avis d’experts sur ce qu’il est. Il a joint un composite de trois images de la séquence qui montrent l’objet (notation est par le promoteur de la vie).

La fameuse capture d'écran du post de Waring sur le forum...qui  sera responsable de son renvoi.
La fameuse capture d’écran du post de Waring sur le forum…qui sera responsable de son renvoi.

Son post a été rapidement éliminé par Bergin, et il a  été banni indéfiniment du forum . La raison invoquée était que le forum ne discute pas d’OVNIS, mais dans sa demande de commentaires sur les images du  Spirit Rover, je ne ai pas mentionné les ovnis ou quoi que ce soit de vol pour cette question. De toute évidence, les experts de l’espace ne veulent pas discuter des questions découlant de ses instruments scientifiques de la NASA qui suggèrent la vie possible sur Mars, encore moins l’existence des ovnis.

Les cinq images de la mission Spirit Rover montrent un objet qui a clairement déplacé dans la séquence. L’objet semble être une sorte d’animal qui se marie bien avec la roche environnante. Étant donné que les experts de la NASA refusent de discuter de cette possibilité, il est raisonnable d’être en  accord avec Waring. Il y a une grande évidence a été constaté qu’il ya une sorte de vie indigène itinérante  sur la surface de Mars.


Autres faits:un crâne ou  une statue   d’une tête allongée… photographié sur le sol de Mars

Statue de la tête allongée trouvé sur Mars avec des flèches bleues, blanches et rouges insérées par la NASA. Flèche jaune avec un grossissement de la tête allongée insérée par l'auteur. NASA / JPL
Statue de la tête allongée trouvé sur Mars avec des flèches bleues, blanches et rouges insérées par la NASA. Flèche jaune avec un grossissement de la tête allongée insérée par l’auteur.
NASA / JPL

Un des Mars rovers a photographié ce qui semble être une statue de pierre d’une tête allongée sur la surface martienne qui, étonnamment, la NASA avait identifié comme une anomalie d’intérêt. Dans un post publié aujourd’hui sur UFO Sightings Daily, Scott Waring décrit l’anomalie de pierre comme un «visage de Mars.« La NASA avait souligné la statue de la tête apparente avec d’autres anomalies de pierre avec différentes flèches de couleur. Cela a permis d’attirer  l’attention de Waring, qui prétend que la tête était probablement partie d’une statue plus grande qui a été démantelées au cours d’un événement cataclysmique passé. La clarté de la tête et du visage est magnifique. Cela rend difficile de rejeter la conclusion de Waring que la photo est une preuve puissante d’une civilisation passée sur Mars.

La photo a été prise lors de la mission Pathfinder Mars et l’ origine est disponible sur le photojournal de la NASA Jet Propulsion Laboratory (JPL) le site. Voici l’explication de JPL pour ce que les différentes flèches actuelles dans la photo signifient.


UN OS FOSSILISÉ…CELUI D’UNE CUISSE

Facile <à comparer avec un os de dinosaure (à droite).
Facile à comparer avec un os de dinosaure (à droite).

Le 14 Août 2014, le Mars Rover Curiosity a photographié un objet qui semble être un os de  cuisse d’animal  sur la surface martienne. Lorsque la photo a été libéré par la NASA de JPL affilié quelques jours plus tard, les observateurs initiaux ont affirmé que l’objet était un fragment d’os fossilisé. Les premières demandes de fossiles de la cuisse le 20 Août 2914  ont suscité beaucoup d’attention des médias et de la controverse publique avec une couverture par les grands médias comme le Huffington Post et celui  de la Grande-Bretagne,le  Daily Mirror Dans une réponse exceptionnellement rapide, la NASA a répondu à la controverse croissante le 21 Août en affirmant que l’objet était au peu plus …un rocher. Aujourd’hui, Science.com a publié une histoire pour sauvegarder la face…à  la demande de la NASA que la photo n’est rien de plus qu’un rocher. Pas si selon un nombre croissant de chercheurs indépendants qui ont découvert,dans le  passé,les  images  du Curiosity Rover de ce qui semblent être différentes formes de vie sur la surface de Mars.

L’image a été prise par la caméra MastCam de Curiosity Rover qui fournit en  haute résolution panoramique des images en couleur de l’environnement martien. Parmi les premiers observateurs de l’objet à la recherche de la cuisse a été le site Web populaire UFO Blogger qui a publié un message le 20 Août 2014… affirmant:

« Après  la colonne vertébrale fossilisée et le doigt maintenant le rover de la  NASA, Curiosity ,le 14 Août, 2014,a  photographié  une cuisse ou un objet semblable à un os fossilisé sur Mars. »

Alors que Space.com et d’autres grands médias semblent satisfaits par l’explication de la NASA, les chercheurs indépendants sont en désaccord. En fait, les dernières images montrées par le  Mars Rover ce qui semble clairement être des animaux itinérants la surface de Mars.

En Août 2013, par exemple, une photo de Curiosity Rover a montré ce qui semblait être un canard sur Mars
En Août 2013, par exemple, une photo de Curiosity Rover a montré ce qui semblait être un canard sur Mars
Une autre image Rover Curiosity prises en Février 2013, a montré ce qui ressemblait à un lézard sur la surface de Mars.
Une autre image Rover Curiosity prises en Février 2013, a montré ce qui ressemblait à un lézard sur la surface de Mars.

Dans encore une autre photo de Curiosity Rover capturé sur Septembre 2012, un écureuil semble être sur Mars. Enfin, dans une série de cinq images capturées par Rover Spirit en 2009, un objet apparaît clairement avoir déplacé; curieusement, experts de la NASA ont refusé de commenter.

L’explication de la NASA que toutes les images ci-dessus sont simplement roches apparaissent comme des animaux ou des fossiles génère controverse non seulement dans le grand public, mais parmi les scientifiques de la NASA eux-mêmes. Richard Hoover a travaillé pour la NASA comme un astrobiologiste depuis 46 ans, et affirme qu’en 2004, le Mars Rover, Opportunity a photographié ce qui ressemblait clairement les restes fossilisés d’un crinoïde, un animal marin qui ressemble à un lys de mer. Hoover a montré à des collègues qui ont immédiatement reconnu l’objet comme un crinoïde. Toutefois, plutôt que d’examiner la possibilité passionnante qui Opportunity avait photographié les restes fossilisés d’un organisme vivant, Hoover a déclaré que moins de quatre heures après la prise de la photo, l’outil d’abrasion de occasion rez la zone où le fossile possible était en poussière. Il a demandé à David McKay, l’ancien chef de astrobiologiste Johnson Space Center, pourquoi cela avait été fait. Selon Hoover, la réponse qu’il a reçue était moins que satisfaisante. La conclusion de Hoover était que les scientifiques de la NASA ont été  activement en train de détruire des preuves de fossiles martiens.

Si les animaux parcourent  la surface de Mars, que les photographies de Mars Rover suggèrent, puis les fossiles d’os et fragments d’os seront également susceptibles d’être détectés sur la surface de Mars comme Hoover prétend. Les preuves photographiques et  les dénonciateurs  suggèrent que les explications de la NASA Mars Rover que les images ne sont que des rochers, semblent être des faux-fuyants conçus pour tromper le grand public sur la véritable composition de l’atmosphère de Mars et de la vie sur Mars.

…à moins que toute l’exploration martienne ne soit qu’un immense canular ,un odieux mensonge pour détourner des fonds publics américains et autres..!

…ou bien que le canard et les deux reptiles suivis du rat …s’étaient caché dans les rovers sans que les spécialistes de la NASA les voient…!

Un vaisseau en forme de disque découvert sur Mars..et d’autres artéfacts

Vaisseau spatial étranger trouvé sur Mars le 19 juillet 2014

 

« Cet ancien disque a été trouvé dans une image de Mars Surveyor ce mois-ci. Sa forme circulaire est très typique des soucoupes volantes vues depuis des siècles dans le monde entier. D’un côté du disque ,on voit  la zone qui ressemble à un compartiment moteur ou des dommages possibles  apparaissent « , dit Scott Waring, auteur de  UFO Sightings  .

Alien spaceship on Mars

 

 

 « Ce disque est totalement hors de propos dans cet environnement de crêtes et de falaises dans ce cratère.  C’est un travail d’ artisanat ancien abandonné, probablement endommagé au-delà de réparation possible  ou la technologie a été rendue obsolète par les nouvelles technologies. « , Dit Waring .

« L’objet est en forme de soucoupe  et semble concave avec de possibles dommages à son arrière , ce pourrait également être un système de propulsion, nous ne pouvons que spéculer en raison de la mauvaise qualité d’image fournie par la NASA, ajoute Hannard. 

Une histoire à suivre!

………………………………………………………

…ET D’AUTRES ARTÉFACTS

 

Curiosity,de son côté a multiplié les découvertes.Jugez vous-mêmes:

Un étrange objet métallique...
Un étrange objet métallique…

 

Date de découverte: 4 Juillet, 2014
Lieu de découverte: Mars
 
 
Je vérifiais quelques photos de Mars et suis tombé sur quelques objets anciens fraîches que je pensais que certains d’entre vous pourraient être intéressés . 
 
La photo ci-dessus a deux fonctionnalités en elle. 1er est la clé comme le bras et le 2ème est un visage d’une fenêtre dans un rocher. 
 
La photo ci-dessous montre un objet long qui ressemble à un bord d’un trottoir ou d’un bâtiment. 
 

 

...comme une barre métallique..
…comme une barre métallique..

 

 

…et cet autre objet me laisse perplexe:

Un artéfact qui laisse supposer qu'une forme de vie est passée ici.
Un artéfact qui laisse supposer qu’une forme de vie est passée ici.

 

Je continue d’explorer la filière de la NASA!

 

 

Des preuves de vie extraterrestre …censurées par la NASA

 

Il y aurait de la vie sur Mars,mais tout ce passe comme si  toutes ces preuves doivent être tenues secrètes.

 

 

Photos prises récemment et affichées sur le site de la NASA.
Photos prises récemment et affichées sur le site de la NASA.

 

En MARS 2013, des  preuves de vie extraterrestre auraient été découvertes

 

Cette photo prise en mars  2013 par le rover Opportunuity...on a nettement l'impression d'un fossile d'animal ...possiblement marin.
Cette photo prise en mars 2013 par le rover Opportunuity…on a nettement l’impression d’un fossile d’animal …possiblement marin.

 

Selon de nombreuses sources, la NASA soupçonne que 2013 a été l’année où l’on aurait  enfin trouver la preuve d’une vie extraterrestre sur Mars. Il est dit que cette preuve serait sous la forme de micro-vie ,de très petits fossiles …très anciens.

Plusieurs sources affirment  que la NASA utilisera ces données pour financer un vol habité vers Mars.

 

 la NASA aurait trouvé la preuve …et la détiendrait

Des rapports selon lesquels  que le Rover de la NASA «Curiosity» est censée avoir fait une découverte phénoménale qui ne doit être annoncé …que plus tard. Le rapport publié par le Canada comprend également une vidéo qui parle de ce que la découverte pourrait être sur une forme fossilisée de vie.

Voici  ce que dit  le rapport:

« Mars rover Curiosity de la NASA a apparemment fait une découverte » pour les livres d’histoire », mais il faudra attendre quelques semaines pour savoir ce que la nouvelle trouvaille venant de la  planète rouge a peut-être faite selon  les rapports des médias . La découverte a été faite par l’analyse des échantillons de Curiosity directement sur  Mars, NPR … « .

Il nous donne aussi une idée de ce que nous pouvons  nous attendre de la prochaine annonce et dit à mots couverts:

« SAM est à bord du laboratoire de chimie du rover, et il est capable d’identifier des composés organiques – les blocs de la vie bâtiment contenant du carbone comme nous le savons. SAM apparemment repéré quelque chose d’intéressant dans l’immense bras robotique d’un échantillon de sol  que Curiosity a  livré à l’instrument récemment. « Ces données vont  être un jour  ,écrits dans  les livres d’histoire, » selon le  responsable  de Curiosity et  scientifique en chef John Grotzinger, de Caltech à Pasadena, « Il cherche vraiment bien. »

 

…………………………………………………………………………………………………………………..

Le dernier buzz de la NASA est sur ces photos de Mars (venant du rover) qui montrent clairement ce qui ressemble à une colonne vertébrale fossilisée d’un très gros animal.

Un certain nombre de photos HD de la NASA ont été mis à disposition, et encore – aucune explication n’a été donnée.

 

Il s'agit d'une évidence que de  constater que cette photo nous montre un squelette.
Il s’agit d’une évidence que de constater que cette photo nous montre un squelette.

La NASA est sur le point de faire une grande annonce de sa mission Curiosity Rover sur  Mars selon John Grotzinger, son chercheur principal. Serait-ce un pas de géant dans la recherche de vie sur Mars? La spéculation a commencé peu après que Grotzinger a donné une interview sur la radio publique .

Peu de temps après ses commentaires, les images originales qui ont causé tout un  bruit ont été retirés du site de la NASA, mais pas avant qu’ils circulaient dans le monde via Internet.

La formation inhabituelle ressemble indéniablement un animal épineux, avec un épi, la structure osseuse semble fossilisé furtivement de la roche environnante. Une structure courbe inhabituelle semble être relié à la « colonne vertébrale » du squelette de l’objet et une queue semble serpent loin du «corps» à la piste poussiéreux de la formation

L'agrandissement nous fournit plus de détails.
L’agrandissement nous fournit plus de détails.

 

Une idée de ce qui a été découvert, c’est que les données proviennent de l’analyse des échantillons de curiosité à des instruments de Mars – essentiellement un laboratoire de chimie de bord qui est capable d’identifier des composés organiques – les blocs de la vie bâtiment contenant du carbone comme nous le savons. Tandis que les composés organiques ne signifient pas nécessairement que la vie existe / existait sur Mars, ils sont un ingrédient essentiel dans la formation de la vie. Grosse annonce à venir de la NASA est le plus susceptible d’être qui il a découvert des composés organiques sur Mars – peut-être, les restes fossilisés de l’ancienne vie martienne.

 

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

 

AUTRES PHOTOS D’ÉTRANGES OBJETS

 

Plusieurs personnes ont l'impression de voir un crâne d'animal...moi aussi. Cette photo ressemble à du déjà vu!
Plusieurs personnes ont l’impression de voir un crâne d’animal…moi aussi.
Cette photo ressemble à du déjà vu!

 

Ici ,on voit un animal.
Ici ,on voit un animal…mort,pétrifié…ou vivant?

 

D'étranges objets apparaissent sur cette photo.
D’étranges objets apparaissent sur cette photo.

 

...ici aussi!
…ici aussi!Les objets semblent fabriqués parfois.

 

 

On croirait voir une boite carrée!
On croirait voir une boite carrée!

 

 

 

CONCLUSION:

La NASA semble dépassée par ce qu’elle découvre et organise des fuites de documents en feignant l’ignorance.Le but pourrait être de nous préparer  à une annonce prochaine de découverte de vie extraterrestre.

Nous allons être rapidement informé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une étrange lumière repérée sur Mars

photo-une-etrange-lumiere-reperee-sur-mars001

 

La possibilité de vie ou d’eau sur Mars alimente les fantasmes depuis longtemps. A ces conjectures, il faut ajouter désormais une étrange image qui fait beaucoup parler d’elle sur le web ce mardi 8 avril.

La « Houston Chronicle », quotidien généraliste américain publié au Texas, s’interroge en effet sur ce qui semble être une émission de lumière sur une image saisie par une caméra à bord du robot américain Curiosity.

Le phénomène a été repéré par Scott C. Waring, qui gère le site UFO Sightings Daily (que l’on pourrait traduire par « Des nouvelles quotidiennes des ovnis »), et qui a diffusé l’image le 6 avril, rapporte le journal.

Si vous regardez attentivement la photo, vous remarquerez un petit point lumineux en haut à gauche :

 

Photo étrange lumière sur mars 002

 

 

« Une source de lumière artificielle a été vue cette semaine sur cette photo de la Nasa qui montre de la lumière qui brille vers le haut depuis… le sol. Cela pourrait indiquer qu’il y a une vie intelligente souterraine qui utilise la lumière comme nous le faisons », écrit carrément et sans l’ombre d’un doute le mordu des ovnis Scott C. Waring.

Voici la vidéo qu’il diffuse :

 

 

Actualité > Sciences > PHOTO. Une étrange lumière repérée sur Mars

PHOTO. Une étrange lumière repérée sur Mars

Le Nouvel Observateur

Voir tous ses articles

Publié le 08-04-2014 à 11h58Mis à jour à 11h59

Ce trait blanc vu sur Mars, est-ce de la lumière artificielle ? Une image capturée par le robot Curiosity commence à alimenter tous les fantasmes.

Ce qui semble être une émission de lumière sur une image saisie sur Mars par le robot américain Curiosity, le 3 avril 2014. (NASA/JPL-Caltech)
Ce qui semble être une émission de lumière sur une image saisie sur Mars par le robot américain Curiosity, le 3 avril 2014. (NASA/JPL-Caltech)

La possibilité de vie ou d’eau sur Mars alimente les fantasmes depuis longtemps. A ces conjectures, il faut ajouter désormais une étrange image qui fait beaucoup parler d’elle sur le web ce mardi 8 avril.

La « Houston Chronicle », quotidien généraliste américain publié au Texas, s’interroge en effet sur ce qui semble être une émission de lumière sur une image saisie par une caméra à bord du robot américain Curiosity.

Le phénomène a été repéré par Scott C. Waring, qui gère le site UFO Sightings Daily (que l’on pourrait traduire par « Des nouvelles quotidiennes des ovnis »), et qui a diffusé l’image le 6 avril, rapporte le journal.

Si vous regardez attentivement la photo, vous remarquerez un petit point lumineux en haut à gauche : 

« Une source de lumière artificielle a été vue cette semaine sur cette photo de la Nasa qui montre de la lumière qui brille vers le haut depuis… le sol. Cela pourrait indiquer qu’il y a une vie intelligente souterraine qui utilise la lumière comme nous le faisons », écrit carrément et sans l’ombre d’un doute le mordu des ovnis Scott C. Waring.

Voici la vidéo qu’il diffuse :

Toujours est-il que cette image a bien été publiée sur le site du Jet Propulsion Laboratory (JPL), qui supervise les missions non habitées de la Nasa, notamment sur Mars. Le cliché a été saisi par une caméra à bord de Curiosity, le 3 avril, à 10 heures UTC, indique sa légende.

 

Voir le reste de l’article sur ce lien: Observateur

 

 

 

 

 

 

La NASA poursuivie pour une roche martienne

Photo
8773261_orig002
Le demandeur, Dr Rhawn Joseph, poursuit La NASA devant les tribunaux pour motif de n’avoir pas correctement enquêté sur un objet se trouvant sur la surface de Mars, dont il pense qu’il pourrait s’agir d’un présumé organisme biologique.À la mi-janvier, le rover Opportunity de La NASA a photographié un mystérieux caillou sur Mars qui ne se trouvait pas à cet endroit lorsqu’Opportunity a photographié ce même lieu seulement douze jours avant.Le docteur Rhawn Joseph a déposé une requête pour obtenir une ordonnance devant un tribunal fédéral, le mardi 28 janvier 2014, dans laquelle il réclame à ce que La NASA « effectue un examen scientifique et public de cet objet de plus près, et de photographier soigneusement ce présumé organisme biologique. « La NASA a déjà inspecté l’objet mystérieux. Et comme « Popular Science » l’explique : « pour la petite histoire, La NASA a identifié l’objet comme étant un rocher. Une pierre très spéciale, avec des propriétés rares. Mais certainement un rocher.
« L’organisation estime que cette roche a été tout simplement soulevée par le rover ».

​Cependant Joseph n’est pas d’accord avec cette explication. Sa conviction est que le « roc » était toujours resté à cet endroit. Il a juste pris le temps de se développer suffisamment pour devenir visible affirme-t-il. Il ajoute que :  » Le refus de prendre des photos de près sous différents angles, et de capturer des images microscopiques de l’échantillon, ainsi que le fait de refuser de libérer des photos en haute résolution, est inexplicable et étrange. « 

Fantastic discovery on planet Mars

Hole in mars

What created this unusual hole in Mars? The hole was discovered by chance on images of the dusty slopes of Mars’ Pavonis Mons volcano taken by the HiRISE instrument aboard the robotic Mars Reconnaissance Orbiter currently circling Mars. The hole appears to be an opening to an underground cavern, partly illuminated on the image right. Analysis of this and follow-up images revealed the opening to be about 35 meters across, while the interior shadow angle indicates that the underlying cavern is roughly 20 meters deep. Why there is a circular crater surrounding this hole remains a topic of speculation, as is the full extent of the underlying cavern. Holes such as this are of particular interest because their interior caves are relatively protected from the harsh surface of Mars, making them relatively good candidates to contain Martian life. These pits are therefore prime targets for possible future spacecraft, robots, and even human interplanetary explorers.

 

Sources: http://www.nasa.gov/ ,http://www.jpl.nasa.gov/ ,http://hirise.lpl.arizona.edu/

Découverte fantastique sur Mars

Hole in mars

 

Qui a créé ce trou inhabituel  sur  Mars? Le trou a été découvert par hasard sur des images des pentes poussiéreuses de Pavonis Mons (un volcan de Mars ) une photo prise par l’instrument HiRISE à bord du robot Mars Reconnaissance Orbiter actuellement orbitant autour de  Mars. Le trou semble être une ouverture vers une caverne souterraine, partiellement éclairé sur la droite de l’image. L’analyse  et le suivi des images ont  révélé l’ouverture à environ 35 mètres de diamètre, tandis que l’angle de l’ombre intérieur indique que la caverne sous-jacente est d’environ 20 mètres de profondeur. Pourquoi  y- a-t-il  un cratère circulaire entourant le trou? Tout cela  reste un sujet de spéculation, tout comme la mesure totale  de la caverne sous-jacente. Les trous de ce genre sont d’un intérêt particulier parce que leurs cavernes intérieures sont relativement protégées contre la surface dure de Mars, ce qui les rend relativement  de bons candidats pour contenir vie martienne. Ces fosses sont donc des cibles de choix pour les futurs véhicules spatiaux vers de  possibles missions de recherches de la vie martienne, ainsi que pour les futurs robots et les explorateurs interplanétaires mêmes humains.

L’utilité de ces découvertes sont immenses ,ne serait-ce que  pour protéger des habitats de colonisations futurs,sur Mars!

Sources:http://www.nasa.gov/, http://www.jpl.nasa.gov/,http://hirise.lpl.arizona.edu/