Les restes d’un dinosaure volant battent des records

Les restes d’un reptile retrouvé en Roumanie seraient ceux d’un ptérosaure énorme, et selon les chercheurs il ne s’agirait cependant pas du plus grand. En revanche, certaines de ses caractéristiques battraient déjà des records.

Jusqu’à aujourd’hui, le ptérosaure ayant la plus grande envergure a été découvert en 2009 par le paléontologue Mátyás Vremir, près de la ville roumaine de Sebeș en Transylvanie. Exposé au Dinosaur Museum Altmühltal (Allemagne), ce squelette a de la concurrence, mais restera vraisemblablement le plus imposant.

 Représentation d’un ptérosaure

 

En effet, Mátyás Vremir a étudié un autre squelette – ou plutôt un fossile de symphyse mandibulaire – c’est-à-dire une mandibule de ptérosaure. Selon le chercheur, le ptérosaure à qui cette mandibule appartenait n’est assurément pas le plus grand répertorié, si bien que le squelette découvert en 2009 n’a pas de soucis à se faire de ce côté-là.

En revanche, le nouveau fossile révèle le ptérosaure ayant eu la plus grande mâchoire inférieure, comme l’intéressé l’indique dans une récente publication parue dans la revue Lethaia. Selon Mátyás Vremir, la taille de la mâchoire inférieure de ce ptérosaure a été estimée entre 110 à 130 centimètres. Comme son prédécesseur, l’animal était lui aussi très grand, d’une envergure comprise entre 8 et 9 mètres.

Cette découverte appuie davantage la théorie concernant la Transylvanie, qui était un archipel durant le Crétacé. Selon Michael Habib, un des chercheurs travaillant sur cette région où l’on a retrouvé plusieurs grands spécimens, l’archipel devait être un endroit aux conditions très favorables. En effet, de nombreux ptérosaures de grande taille y avaient élu domicile.

Par ailleurs, la mâchoire étudiée par Mátyás Vremir a en quelque sorte été redécouverte. Bien que trouvée en 1978, elle n’avait pas été identifiée comme telle et avait été oubliée durant plusieurs décennies, avant d’être à nouveau considérée avec intérêt.

Source

 

 

 

 

 

 

Alerte Antartique: le « glacier le plus dangereux au monde » est sur le point de céder

Déjà connu pour être un glacier dont la fonte est très rapide, le « glacier le plus dangereux du monde » pourrait bientôt s’effondrer et cela pourrait représenter une véritable catastrophe, selon des chercheurs américains et britanniques.

 

Le glacier Thwaites, situé sur l’inlandsis Ouest-Antarctique, fond à un rythme d’environ 40 centimètres par an – et une accélération de cette fonte a été confirmée en 2002. Très surveillé en raison de son potentiel à contribuer à l’élévation du niveau des mers, le glacier Thwaites a déjà participé à 4 % de la montée des eaux durant les 25 dernières années.

Cependant, il existe un autre risque éventuellement catastrophique et proche dans le temps, à savoir un effondrement du glacier. Des chercheurs américains et britanniques craignent que les eaux de l’océan se soient infiltrées sous le glacier. Or l’édifice, dont la taille est équivalente à celle de la Floride, pourrait commencer à glisser vers l’océan, comme l’explique la BBC.

Suivant les estimations, un effondrement du glacier dans l’océan causerait une montée des eaux à l’échelle mondiale comprise entre 80 cm et 3 mètres, menaçant de nombreuses îles et villes côtières. Selon un communiqué du Conseil britannique sur la recherche environnementale (NERC) publié le 30 avril 2018, l’effondrement du glacier Thwaites « pourrait avoir des répercussions importantes sur le niveau de la mer à l’échelle mondiale ». Cependant, si le glacier contribue déjà progressivement à la hausse du niveau de la mer, son effondrement pourrait « commencer au cours des prochaines décennies ou des prochains siècles », une estimation tout de même assez vague.

Face à ce qui représente une urgence, l’US National Science Foundation (NSF) et l’UK Natural Environment Research Council (NERC) ont scellé un partenariat afin de mettre sur pied la plus grande collaboration scientifique en Antarctique depuis des décennies. Une centaine de scientifiques du monde entier mesureront les taux de changement du volume et de la masse de la glace jusqu’à 1500 mètres de profondeur, grâce à des foreuses à jet d’eau. Le but ? Confirmer une bonne fois pour toutes l’hypothèse déjà formulée depuis quelque temps déjà : le glacier est fortement fragilisé par le réchauffement des eaux océaniques circulant en dessous.

Sources : Sciences et Avenir – UP Magazine

 

 

 

Le dernier essai nucléaire de la Corée du Nord aurait déplacé une montagne

Une équipe internationale de chercheurs réévaluait il y a quelques jours les effets de l’essai nucléaire le plus récent de la Corée du Nord au mont Mantap, offrant de nouvelles estimations inquiétantes sur la force du dispositif utilisé et son influence sur la montagne elle-même.

 

 

En 2003, la République populaire démocratique de Corée du Nord est devenue le premier pays à se retirer du Traité de 1968 sur la non-prolifération des armes nucléaires. Dès 2006, elle entamait alors une série d’essais nucléaires, chacun plus fort que le précédent. Le 3 septembre 2017, le pays testait son sixième et plus puissant engin nucléaire, une possible bombe à hydrogène qui aurait déclenché un séisme de magnitude 6,3, et l’effondrement de la chambre d’essai nucléaire elle-même.

Depuis le test de 2017, les scientifiques ont cherché à comprendre l’ampleur de l’explosion souterraine, à la fois en termes de puissance destructrice potentielle, et ses effets sur la géologie locale. Pour ce faire, les scientifiques ont principalement étudié les formes d’ondes sismiques enregistrées sur le mont Mantap, l’emplacement du site d’essais nucléaires de Punggye-ri au nord-est de la Corée du Nord. Combinées aux données satellitaires, les analyses suggèrent que la chambre de détonation était située à environ 450 mètres sous le sommet. Le mont Mantap mesure 2 205 mètres de haut, ce qui signifie que la chambre d’essai était relativement peu profonde. Si les mesures suggèrent que la montagne aurait perdu 50 centimètres de hauteur, les mouvements horizontaux suggèrent qu’elle se serait aussi déplacée d’environ 3,5 mètres dans une direction ouest/sud-ouest après l’explosion.

Pour Teng Wang, chercheur à l’Université technologique de Nanyang (Singapour) et co-auteur de la nouvelle étude, ce mouvement horizontal est une surprise totale : « Nous n’avons jamais vu un tel déplacement provoqué par l’activité humaine. Le déplacement vertical est beaucoup plus petit comparé au déplacement horizontal ».

Les chercheurs ont également fourni de nouvelles estimations de la puissance de la bombe en combinant la profondeur nouvellement déterminée de l’explosion avec des données sismologiques, entre autres facteurs géologiques. La force la plus probable de l’appareil est de 209 kilotonnes, avec une marge d’erreur substantielle allant de 120 à 304 kilotonnes d’équivalent TNT. Si c’est exact, cela rendrait la bombe 20 fois plus puissante que celle utilisée à Hiroshima en 1945.

Vous retrouverez tous les détails de cette étude dans la revue Science.

 

 

 

Mystère en Arctique : ces rennes tournent en rond et personne ne sait pourquoi

Une incroyable vidéo tournée dans le nord-ouest de la Russie et publiée par un chercheur local laisse songeur. On y voit des troupeaux de rennes tourner en rond sans s’arrêter, une véritable course circulaire sans fin dont personne n’a encore trouvé la véritable raison.

 

Le 1er mai 2018, le chercheur Andrei Golovnev, par ailleurs directeur du musée d’ethnographie et d’anthropologie de l’Académie des sciences de Russie (Kunstkamera), a publié une vidéo surprenante sur sa page Facebook. Les images obtenues par un drone fin avril ont été tournées dans la péninsule de Kola, située dans l’extrême nord-ouest de la Russie.

 

Il est possible de voir sur ces images trois troupeaux de rennes tournant littéralement en rond à toute vitesse dans leur enclos. À défaut de donner une explication à ce phénomène, Andrei Golovnev a commenté la vidéo d’une façon non moins étonnante : « Un de mes amis dit que les combats et les tourbillons sont un chemin vers une réalité différente. »

Le fait est que ce phénomène reste toujours un épais mystère, puisque personne n’a donné d’explication jugée acceptable. Les images ont également été relayées sur le site officiel du musée de la Kunstkamera, et les internautes y sont allés de leur commentaire alors que certains évoquent des théories plus ou moins folles.

En effet, certains internautes pensent à des « cercles aliens » ou à « l’impact du champ magnétique de la Terre » puisque les animaux vivent près du Pôle Nord. D’autres personnes ont avancé des explications plus terre à terre. Il pourrait s’agir d’une technique de défense afin de protéger les individus les plus faibles contenus au centre du cercle, ou encore une manière de générer de la chaleur afin de résister au froid polaire. En revanche aucune de ces explications n’a été validée par un quelconque organisme scientifique, mais il ne serait pas surprenant que la question intéresse réellement quelques chercheurs.

 

 

 

 

 

 

Adolf Hitler: Dans le fourré de la forêt en Artois, 1916 (poème)

*On a récemment découvert ce poème du Führer Adolph Hitler dans une pile de dossiers dissimulés.Ce poème change notre vision du Fühere ,pour ceux qui le honnissent!

Photo d’Adolph Hitler datant de la même année que le poème.Vous le reconnaissez ici,à droite.

 

Dans le fourré de la forêt en  Artois
(Traduction directe de l’allemand au français)

C’était dans le bosquet du bois d’Artois.
Profondément dans les arbres, sur un sol imbibé de sang,
Lay étira un guerrier allemand blessé,
et ses cris résonnèrent dans la nuit.
En vain … aucun écho n’a répondu à son appel …
Sera-t-il saigner à mort comme une bête,
Ce coup dans l’intestin meurt seul?

Puis tout à coup …
Des pas lourds s’approchent de la droite.
Il entend comment ils frappent le sol de la forêt …
Et un nouvel espoir jaillit de son âme.
Et maintenant de la gauche …
Et maintenant des deux côtés …

Deux hommes s’approchent de son lit misérable.
Un Allemand et un Français.
Et chacun regarde l’autre d’un regard méfiant,
Et menaçant ils dirigent leurs armes.
Le guerrier allemand demande:
« Que faites-vous ici? »
« J’ai été touché par l’appel à l’aide du pauvre. »

« C’est ton ennemi! »
« C’est un homme qui souffre. »
Et tous les deux, sans paroles, baissèrent leurs armes.
Alors entrelacé leurs mains
Et, avec des muscles tendus, soigneusement soulevé
Le guerrier blessé, comme si sur une civière,
Et l’a porté à travers les bois.

Ils sont venus aux avant-postes allemands.
« Maintenant c’est fini, il aura de bons soins. »
Et le Français se retourne vers les bois.
Mais l’Allemand saisit sa main,
Looks, ému, dans des yeux affligés de tristesse
Et lui dit avec un pressentiment sérieux:

« Je ne sais pas ce que le destin nous
réserve , Qui régit d’une manière impénétrable dans les étoiles,
peut-être tomberai-je, victime de ta balle,
peut-être que la mienne te tombera sur le sable,
indifférente aux batailles.

Quoi qu’il en soit, quoi qu’il advienne:
nous avons vécu ces heures sacrées,
Où l’homme s’est trouvé dans l’homme …
Et maintenant, adieu! Et que Dieu soit avec vous!

Adolf Hitler, 1916

*Traduction :Michel Duchaine et Enrich von Echman

 

Nucléaire iranien: Donald Trump se retire de l’accord

En route vers la Guerre!…?

 

Le président américain quitte l’accord signé en 2015 avec l’Iran et les grandes puissances.

 

Donald Trump a déclaré depuis la Maison-Blanche se retirer du JCPOA (Joint Comprehensive Plan of Action). Le texte signé en 2015 par Barack Obama prévoit qu’en échange d’une levée progressive des sanctions, Téhéran ne se dote pas de l’arme nucléaire.

Quinze mois après son arrivée au pouvoir, Donald Trump risque de se mettre à dos une grande partie de la communauté internationale en remettant en cause ce texte, conclu en 2015 après 21 mois de négociations acharnées, par Téhéran et les grandes puissances (États-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni, Allemagne).

« Le président Rohani lui donnera (Trump) la réponse de l’Iran dès ce soir » à la télévision d’État, a déclaré un responsable iranien sous couvert d’anonymat, sans préciser l’heure exacte de l’intervention de Hassan Rohani.

Un retrait prévisible

« Il me paraît assez évident » qu’il va rétablir les sanctions, résumait lundi soir à Washington un diplomate européen.

Emmanuel Macron, avait tenté de raisonner le président américain. Il lui avait proposé lors de son déplacement aux États-Unis le 24 avril de négocier un « nouvel accord » avec l’Iran pour répondre aux inquiétudes américaines, d’une portée plus large. À l’issue de sa visite à Washington, le président français n’avait pas caché son pessimisme : selon lui, Donald Trump risquait de claquer la porte « pour des raisons de politique intérieure ».

Le président français doit s’entretenir avec Angela Merkel et Theresa May à 19h30 annonce l’Élysée.

Vallée du Geer. Les Volon-terres étendent leurs activités. Ils vont opérer des plantations dans les parterres communaux.

A Bassenge, on ne présente plus les Volon-terres qui opèrent tous les dimanches depuis un an dans les villages de la commune de Bassenge pour les débarrasser des déchets issus d’actes inciviques. On les applaudit. Et c’est à une autre tâche encore qu’ils ont décidé de s’atteler en ce mois de mai 2018 : opérer […]

via Vallée du Geer. Les Volon-terres étendent leurs activités. Ils vont opérer des plantations dans les parterres communaux. — Mes coups de coeur

Paris menace de frapper de nouveau la Syrie

© AP Photo / Hassan Ammar Alors qu’aucune preuve tangible susceptible de confirmer l’usage de substances toxiques par Damas à Douma n’a toujours été présentée, la France pourrait envisager de frapper de nouveau la Syrie si les autorités syriennes avaient recours à l’arme chimique, a déclaré la ministre française Continuer la lecture

via Paris menace de frapper de nouveau la Syrie — Cellule44

Conoco commence à confisquer les actifs pétroliers du Venezuela, exaspérant la Chine

« Les magouilles des Etats-Unis d’Amérique et leurs entités économiques en complicité avec une certaine Justice contrôlée contre l’État et le peuple du Venezuela ». Alors qu’il y a une guerre commerciale de plus en plus ouverte entre la Chine et les Etats-Unis d’Amérique, une lutte plus secrète – et sans doute importante – entre les deux […]

via « C’est Terrible pour PDVSA »: Conoco commence à confisquer les actifs pétroliers du Venezuela, exaspérant la Chine — MIRASTNEWS

‘Flames and Smoke Everywhere.’ Police Release 911 Calls From Deadly Military Plane Crash in Georgia

(SAVANNAH) — In frantic calls to 911, witnesses reported a fiery tragedy that dropped suddenly from above: a military cargo plane, one of its engines apparently not working, crashing nose-first onto a Georgia highway and raining flaming debris onto the blacktop. “I’ve got flames and smoke everywhere and stuff coming out of the sky,” one…

via ‘Flames and Smoke Everywhere.’ Police Release 911 Calls From Deadly Military Plane Crash in Georgia — TIME