Hawaï: l’éruption du volcan Kilauea devient toxique

Les autorités locales ont averti d’un phénomène dangereux lié à l’arrivée dans l’océan Pacifique de lave provenant du volcan Kilauea entré en éruption le 3 mai.

Vue aérienne de résidences englouties par la lave en fusion à Hawaï, prise le 6 mai dernier.

La rencontre de la lave incandescente avec l’eau provoque des émanations toxiques. Des fumées acides se sont échappées, un phénomène appelé « laze » en anglais, mot formé à partir de « lava » (lave) et de « haze » (brouillard).

Deux coulées de lave « ont atteint l’océan sur la côte sud-est de Puna » sur la Grande île de Hawaï, selon un communiqué dimanche de l’agence américaine de géologie et sismologie (USGS). Une fissure ouverte sous l’une de ces coulées a toutefois « détourné la lave (…) dans des cavités souterraines », a poursuivi l’USGS.

« Le panache est un mélange irritant d’acide chlorhydrique (HCl), de vapeur et de petites particules de verre volcanique », selon l’USGS. « Ce mélange gazeux, chaud et corrosif avait provoqué deux morts dans le voisinage immédiat du point d’entrée côtier en 2000 alors que la mer touchait des coulées de lave récentes et actives ».

Des émissions de méthane

La géologue Janet Babb, de l’Observatoire des volcans de Hawaï, a signalé un autre danger: la lave s’écoule dans des zones de végétation dense où certaines plantes sont en décomposition, ce qui crée des émissions de méthane qui explosent au contact de la coulée incandescente.

L’USGS a également prévenu que les émissions de gaz « ont triplé en raison des éruptions volumineuses ». En raison de vents modérés, les zones situées sous le vent « pourraient expérimenter divers niveaux de « vog » (volcanic smog), du brouillard volcanique créé par la réaction des émissions à l’oxygène, l’humidité, la poussière et les rayons du Soleil, selon l’USGS.

Le fameux smog volcanique…ou vog!

Une coulée atteignant jusqu’à six mètres de hauteur a bloqué une partie de l’autoroute 137, a par ailleurs rapporté Hawaii News Now. Le Kilauea est l’un des volcans les plus actifs du monde et l’un des cinq que compte l’île de Hawaï, la plus grande de l’archipel. Plusieurs milliers de personnes ont été évacuées depuis le début de son éruption le 3 mai.

Les scientifiques estiment que l’activité volcanique est peut-être annonciatrice d’une éruption majeure similaire à celle du milieu des années 1920. Mais ils ne craignent toutefois pas de victimes car les zones résidentielles les plus exposées ont été évacuées et la région où se trouve le volcan –dans le sud-est de l’île– n’est pas très peuplée.

PAHOA, HI – MAY 12: Lava flows at a new fissure in the aftermath of eruptions from the Kilauea volcano on Hawaii’s Big Island as a local resident walks nearby after taking photos on May 12, 2018 in Pahoa, Hawaii. The U.S. Geological Survey said a recent lowering of the lava lake at the volcano’s Halemaumau crater Òhas raised the potential for explosive eruptionsÓ at the volcano. Authorities have confirmed the fissure is the 16th to open.
Les routes sont coupées!

 

 

 

 

Publicités

Astronomie:Découverte fantastique d’un objet mystérieux au-delà de Pluton donne des indices à l’existence de la planète Nine

Une découverte récente a ajouté des preuves que la mystérieuse Planet Nine – en orbite dans le nuage Oort bien au-delà de Pluton – existe. 


– Les astronomes à la recherche de preuves d’une grande planète qui se cache à la périphérie de notre système solaire ont plutôt localisé un étrange monde nain qui, bien qu’il ne soit pas exactement ce qu’ils recherchent, fournit néanmoins des preuves supplémentaires de la mystérieuse planète Nine. 
– Les observateurs astronomiques ont identifié un petit corps céleste techniquement dans le système solaire qui présente une orbite étrange qui – selon les chercheurs – ne peut s’expliquer qu’en supposant qu’un autre objet encore plus grand (et non détecté)  décrit également une orbite similaire autour du soleil . 

Pendant une poignée d’années, les astronomes ont affirmé l’existence d’une neuvième planète bien au-delà de l’orbite de Pluton entourant notre soleil et ont cherché des preuves dans les cieux. 
– 
La chasse est devenue sérieuse après que les observateurs du ciel en 2016 ont remarqué que plusieurs objets du système solaire lointain se comportaient étrangement. Les corps du système solaire de l’orbite lointaine – beaucoup plus loin que Pluton – ont tous orbité le soleil à un angle prononcé de celui des planètes intérieures. 
– 
La découverte a suggéré que l’influence gravitationnelle d’une autre planète – et beaucoup plus grande – affectait les orbites des corps orbitaux lointains. Maintenant, des découvertes récentes notant l’orbite étrange de l’objet planétaire nouvellement découvert 2015 BP519 ajoutent des preuves que Planet Nine est réel. 

2015 BP519, en orbite autour du soleil à un angle de 54 degrés par rapport à presque tout le reste à l’intérieur de l’orbite de Pluton, de nombreux astronomes théorisent que la planète Nine est la cause. 
– 
La découverte et la confirmation de la planète Nine – et de tous les corps du système solaire en orbite lointaine – est extrêmement problématique, étant donné que son emplacement est considéré comme étant plusieurs fois aussi éloigné que Pluton. 

Même les télescopes les plus puissants de l’humanité ont du mal à trouver un minuscule point qui est aussi complètement sombre , car on pense qu’il est trop éloigné pour que les rayons du soleil nous reviennent.

Bien que cela n’aide pas que les astronomes ne sachent pas exactement où pointer leurs télescopes, le nombre croissant de preuves indique que dans un avenir pas trop lointain, la mystérieuse planète Nine est due à son gros plan.