Here at the End of All Things

« Fantasy worlds are defined by limits: much is unknown in these worlds, and the unknown either resists being known, or it is left in peace. » A longread on losing oneself in the geography of fantasy worlds, from Middle Earth to Westeros.

via Here at the End of All Things — Discover

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s