Publicités
Accueil

Civilisations disparues et/ou visiteurs extraterrestres …voici des preuves sous vos yeux

Un commentaire

La question de savoir si nous avons ou non reçu des visiteurs de l’espace ne peut être répondu avec certitude que si et quand nous trouvons des preuves incontestables d’une telle visite ici sur Terre. Une telle preuve pourrait consister en la découverte d’artefacts dont l’âge exact peut être déterminé et dont la structure externe et interne peut être considérée comme «anormale dans le temps». Au cours des dernières années, de nombreux micro-objets ont été trouvés dans les Oural, qui semblent répondre à ces exigences. Il s’agit du premier rapport publié de la découverte.

Figure 1

 

Depuis de nombreuses années, les chercheurs de notre domaine ont suggéré que les
artefacts laissés par les visiteurs extraterrestres pourraient être trouvés dans les
dépôts géologiques . Beaucoup de preuves ont été trouvées, principalement par le Dr Johannes Fiebag (figure 1 et  2), à partir d’événements apparemment paradoxaux dans l’histoire de la Terre, que des expériences de manipulation génétique ont été menées sur des centaines de millions d’années par  des extraterrestres, ce qui a abouti à la création de Nous les humains. 

Malheureusement pour nous, toute découverte d’artefacts éventuellement venant des techniques de
l’Antiquité semble être très peu probable. Car les événements géologiques datant
seulement du  dernier million d’années sont documentés aujourd’hui dans seulement quelques centimètres de strates sédimentaires. Même en ce qui concerne les événements très récents – je pense à la fin de la Seconde Guerre mondiale – nous savons à quelle vitesse les objets techniques peuvent disparaître. Les armes, les munitions et même les grandes découvertes sont déjà presque complètement rouillées et se sont désintégrées.

Compte tenu de cela, les découvertes faites récemment en Russie sont d’autant plus
étonnantes. Au cours des années 1991-1993, des prospecteurs d’or sur la petite rivière
Narada, sur le versant oriental des monts des Oural, ont trouvé des
objets inhabituels, principalement en forme de spirale. La taille de ces choses varie d’un
maximum de 3 cm (1,2 po) à un incroyable 0,003 mm, environ 1/10 000e de pouce! À ce jour, ces artefacts inexplicables ont été trouvés par milliers dans différents sites près des rivières Narada, Kozhim et Balbanyu, et aussi par deux courants plus petits nommés Vtvisty et Lapkhevozh, principalement à des profondeurs comprises entre 3 et 12 mètres (10 et 40 pieds). )

Les objets en forme de spirale sont composés de divers métaux: les plus grands sont en cuivre, tandis que les petits et les très petits sont des métaux rares, le
tungstène et le molybdène. Le tungstène a un poids atomique élevé et est également
très dense, avec un point de fusion de 3410 degrés. C (6100 degrés F). Il est utilisé
principalement pour le durcissement des aciers spéciaux, et en forme non alliée pour
les filaments des ampoules électriques. Le molybdène a également une densité élevée et un
point de fusion respectable de 2650 degrés. C (4740 degrés F). Ce métal est également
utilisé pour durcir les aciers et leur conférer des propriétés résistantes à la corrosion,
principalement pour les pièces d’arme fortement accentuées et l’
armure du véhicule .

À l’heure actuelle, ces objets plus mystérieux sont
étudiés par l’Académie des sciences russes de Syktyvka (capitale de l’ancienne République soviétique de Komi), Moscou, Saint-Pétersbourg, et un institut scientifique à Helsinki (Finlande) . Les mesures exactes de ces objets souvent microscopiquement petits ont montré que les dimensions des spirales sont dans le rapport dite Golden Mean. Depuis l’époque classique antique, cette fraction a été la «règle du fer» dans l’architecture et la géométrie. Son utilité est dans le fait que si une certaine longueur est divisée en deux en utilisant ce rapport, le rapport de la longueur d’origine à la pièce plus grande est
identique à celui de la pièce plus grande à la plus petite pièce.

Indépendamment de ces subtilités, ces objets sont évidemment le produit
d’une technologie inexplicable et hautement avancée; Ils ont des
ressemblances remarquables pour contrôler les éléments utilisés dans les appareils micro-miniatures dans notre
toute dernière technologie, appelée nanomachines. Cette technologie en est encore à
ses balbutiants, mais déjà les ingénieurs pensent aux applications
pure science-fiction. Entre autres choses, ils envisagent de
construire des micro-sondes pour une utilisation en médecine qui peut être implantée, comme pour effectuer des opérations à l’intérieur des vaisseaux sanguins qui ne sont pas possibles avec les techniques chirurgicales présentes.

Figure 2

 

Figure 3

 

 

Figure 4

Quel était le but de cet objet, illustré ici en 100x et encore en
augmentation de 500x? (Fig. 2, 3). La figure 1 montre un autre objet dans sa
totalité sur une barre d’échelle de 200 microns de largeur (8 / 1000ths inch)! Tous les tests
effectués à ce jour donnent un âge pour les objets compris entre 20 000 et
318 000 ans, en fonction de la profondeur et de la situation du site. (3, 4)
Mais même si ce n’était que de 2 000 ou 20 000 ans, nous sommes confrontés à la question inévitable: qui, de toutes les personnes du monde, était à ce moment-là capable de créer de tels objets microfinigènes, Quelque chose que notre propre technologie commence tout juste à réaliser?

*Traduction de la langue russe.

Publicités

Dévoilement inattendu:La CIA publie enfin des documents secrets sur les OVNI

Laisser un commentaire

La CIA vient de déclassifier et quelques 930.000 documents secrets datant de sa création à aujourd’hui et a rendu le tout accessible avec un moteur de recherche dédié. Parmi ces documents, on trouve des photographies de soucoupes volantes, ou plus précisément d’OVNI, et des détails sur le projet d’expériences psychiques nommés « Stargate » entre autres perles. 

cia-publie-documents-secrets-sur-les-ovni-photos

 

 

En 1995, Bill Clinton signait un document qui allait permettre d’accéder à une montagne d’archives secrètes datant de plus de 25 ans. « Normalement », car la CIA s’est immédiatement exécutée, mais, volontairement, on imagine, avec la pire des volontés du monde : ces archives n’étaient accessibles qu’entre 9h et 16h30 sur 4 ordinateurs d’une salle des archives nationales. Alimentant tout un tas de théories du complot…

Alors en 2014, une association américaine, Muckroach, a trainé l’agence de renseignement américaine en justice pour que celle-ci publie enfin ses « x-files ». L’association a eu le soutien de la NSA et d’un journaliste qui souhaitait lui aussi obtenir une copie de ces documents, Michael Best. Et cette année, victoire : l’agence les a enfin mis en ligne, et on peut librement les consulter avec un moteur de recherche dédié.

cia-photo-ovni-1-340x213

En tout ce sont plus de 12 millions de pages qui sont disponibles. N’espérez cependant pas y trouver de vrais secrets d’Etat : les documents ont été dument relus et expurgés de contenu trop sensible. Alors on y trouve pêle-mêle des observations d’OVNI supposés avec des photos de piètre qualité, des documents au sujet d’un tunnel secret entre Berlin Est et Ouest construit par la CIA durant la guerre, et un mystérieux programme Star Gate entre autres perles.

cia-photo-ovni-2-340x213

 

cia-photo-ovni-3-340x213

 

cia-photo-ovni-4-340x213

 

 

cia-photo-ovni-5-340x213

 

cia-photo-ovni-6-340x213

 

cia-photo-ovni-7-340x213

 

 

 

Ce dernier programme ne révèle pas l’existence d’une vraie porte des étoiles mais plutôt des expériences de télépathie (oui oui!). Evidemment, ce contenu est à prendre avec des pincettes, et il est important de lire les textes des documents pour vraiment comprendre ce dont il est question. On vous a mis pour le plaisir des yeux quelques photos d’OVNI d’un document faisant partie de ces fichiers.

 

Le même document donne à chaque fois des explications rationnelles à ces phénomènes, et montre aussi un étonnant véhicule estampillé US Air Force dont la forme évoque une soucoupe volante ! Pour naviguer dans les méandres de ces fichiers, suivez tout simplement le lien Via en bas de cet article.

 

cia-photo-ovni-8-340x213

 

 

VIA

 

 

Ré-écrire l’histoire: l’exploration spatiale et l’application de la technologie extraterrestre par le Troisième Reich

Laisser un commentaire

Adolf Hitler et d’ autres importants officiers du parti national socialiste allemand  ont toujours écoutés les prédictions des prêtres et des astrologues païens,héritiers du lointain passé germanique. Mais on ne connaît pas ou peu l’intérêt du Troisième Reich envers une civilisation extraterrestre . Les ufologues en Occident pensent que la question a été délibérément gardée secrète parce qu’une grande part de l’armée et de la technologie du patrimoine classé par les nazis avait été saisi par les pays de la coalition anti-hitlérienne.

Une grande partie de ce qui est dit par les historiens et les ufologues occidentaux peut sembler trop fantastique et même absurde,aux yeux de nombreux lecteurs « rationalistes ».

Les archives secrètes du gouvernement allemand grouillent de photos montrant des disques volant.Celui-ci survole le Reichtag vers 1937.

Les archives secrètes du gouvernement allemand grouillent de photos montrant des disques volants.Celui-ci survole le Reichtag vers 1937.

Les chercheurs nazis ont réussi dans le développement de bombes nucléaires, d’autres armements mise à jour et ont atteint un très haut niveau technologique en général. On suppose avec raison que ce succès  technologique est survenu grâce à des contacts avec des extraterrestres ce qui serait  tout à fait acceptable.

Avant l’ arrivée d’ Hitler au pouvoir ,des nationaux  socialistes influents  avaient développé des projets destinés à trouver les origines des Aryens légendaires et l’emplacement du légendaire  Shambala . Ils devraient obtenir une certaine connaissance secrète supérieure afin de prendre en main  la domination sur le monde. Des expéditions secrètes ont été envoyés au Tibet et en Himalaya. Le nombre de ces expéditions ont considérablement augmenté lorsque les nazis sont arrivés au pouvoir en 1933.

Les projets secrets ont été particulièrement actifs durant la période de 1935-1939, et les expéditions ont probablement été même envoyées après le début de la  campagne militaire  en Europe . Mais tous les documents relatifs aux projets ont été détruits avant que  l’ Allemagne nazie capitule ou sont  probablement encore conservés dans des cachettes non divulguées.

Avec  la sortie des documents relatifs au crash ovni de Freiburg,survenu en 1936,de nombreux ufologues allemands ont   supposé que les  nazis  ont  probablement tombé sur un survivant de l’épave de l’ OVNI et ont pu contacter la civilisation d’origine de son équipage. Il est  très probable aussi que des rencontres secrètes  ont eu lieu,au Tibet ou ailleurs  dans l’Himalaya. D’après les archives allemandes, les Allemands ont  récupéré un survivant  parmi l’équipage des extraterrestres.  Maria Orsic et les sociétés secrètes allemandes auraient été contactées par ces mêmes frères de l’espace ,pour être informé de l’existence d’une base extraterrestre en Antartique.

C’est d’après moi,la raison fondamentale de l’organisation de l’expédition allemande en Antartique de 1938-39:il fallait retrouver la base alien et de plus,sur un sens pratique,il fallait une base éloignée de l’Europe pour développer les « nouvelles technologies ».

Les coûts de l'expédition Antartique Allemande ,contrairement à ce qui a été écrit,furent totalement absorbés par diverses sociétés secrètes allemande dont: l'Ahnenerbe,la Société du Vril,les Junkers,etc. Il y eut aussi de grands donateurs privés dont I.G. Farben. Vous voyez ici l'arrière du porte-avions Schwabenland qui fut  au coeur de l'expédition.

Les coûts de l’expédition Antartique Allemande ,contrairement à ce qui a été écrit,furent totalement absorbés par diverses sociétés secrètes allemandes dont: l’Ahnenerbe,la Société du Vril,les Junkers,etc.
Il y eut aussi de grands donateurs privés dont I.G. Farben.
Vous voyez ici l’arrière du porte-avions Schwabenland qui fut au coeur de l’expédition.

Cependant, la majorité des chercheurs pensent que les contacts entre les Allemands et les équipages des OVNIS accidentés étaient mutuellement bénéfiques. Les Aliens ont  obtenu des matériaux pour réparer leurs véhicules spatiaux, et les nazis ont  gagné de nouvelles connaissances et technologies des étrangers. Donc, beaucoup de recherches scientifiques de l’ Allemagne ont pu être  atteintes grâce à l’information obtenue à partir du contact extraterrestre venu des pléïades .

Pour avoir un indice du type d'appareil qui s'est écrasé en Foret Noire,en octobre 1936,il s'agit de regarder la photo de la une du Los Angeles Time du 25 février 1942.Je ferai un article et un vidéo prochainement sur cet événement trop négligé par les chercheurs.

Pour avoir un indice du type d’appareil qui s’est écrasé en Foret Noire,en octobre 1936,il s’agit de regarder la photo de la une du Los Angeles Time du 25 février 1942.Je ferai un article et un vidéo prochainement sur cet événement trop négligé par les chercheurs.

En effet, des chercheurs exceptionnels ont quitté l’Allemagne, et les écoles scientifiques nationales ont cessé de fonctionner pendant la Seconde Guerre mondiale. Et il est peu probable que les réalisations scientifiques et techniques que l’Allemagne s’était  fixé d’atteindre  pourraient être fait en tenant compte de la situation dans la science nationale en Allemagne. Dans le domaine des technologies modernes ,l’ Allemagne était loin devant ses ennemis de guerre de base – les Etats-Unis et l’Union soviétique qui avaient un immense potentiel scientifique.

Photo d'époque de Vera,en transes,une  voyante au service de Maria Orsic et de la Société du Vril.Vous noterez la longueur des cheveux qui d'après l'enseignement de Maria,permettrait plus facilement les contacts télépathiques.

Photo d’époque de Vera,en transes,une voyante au service de Maria Orsic et de la Société du Vril.Vous noterez la longueur des cheveux qui d’après l’enseignement de Maria,permettrait plus facilement les contacts télépathiques.

Personne ne peut dire avec certitude si les nazis avaient effectivement des contacts avec des étrangers ou non. Sur la question de la technologie de défense et de l’ économie, des experts affirment que : à la fin des années 1930 , l’ Allemagne possédait seulement 57 sous – marins, et au cours des quatre années de la Seconde Guerre mondiale , elle a construit 1.163 sous – marins modernes technologiquement avancés à ses chantiers navals et a même pu les mettre en service. Comment était – ce possible quand les Allemands étaient à court de matériaux pour faire la guerre, et sous la condition d’ un terrible bombardement continuel par les forces alliées? On peut aussi se demander pourquoi les nazis n’ont pas créé des technologies plus parfaites avec l’aide de l’ intelligence extraterrestre. En fait, les Allemands ont utilisé uniquement les technologies qui nécessitent une courte période de production.

L'Arado 555 aurait été le premier bombardier à réaction de portée intercontinentale. Il a été coçu pour transporter une ou deux bombes atomiques  pour les lancer au-dessus de New York. Son design montre une avance d'un minimum de 20 ans sur les autres technologies  de l'époque. Un jeune américain en a fait une maquette en 2013 qui vola très bien.

L’Arado 555 aurait été le premier bombardier à réaction de portée intercontinentale.
Il a été conçu pour transporter une ou deux bombes atomiques pour les lancer au-dessus de New York.
Son design montre une avance d’un minimum de 20 ans sur les autres technologies de l’époque.
Un jeune américain en a fait une maquette en 2013 qui vola très bien.

Les Nazis ont créé le premier bombardier à réaction qui pourrait faire jusqu’à 1000 km / h et était supérieur à tout avion connu dans la coalition anti-hitlérienne. C’ est un mystère d’expliquer comment les Allemands ont réussi à produire 2.000 nouvelles machines de combat au cours des mois de 1945 et même de pouvoir  les adopter.

Les archives de guerre des États-Unis et les archives de la Force aérienne britannique contiennent un grand nombre de rapports de pilotes militaires qui ont dit qu’ils sont tombés sur des appareils volants étranges ressemblant à des casques militaires britanniques lors du survol de l’Allemagne. L’Américain Kenneth Arnold qui est connu comme le découvreur des OVNI ,n’était pas la première personne contemporaine qui a été témoin d’observation des soucoupes volantes dans le ciel. certains pilotes britanniques et américains ont été témoins du phénomène au cours de la Seconde Guerre mondiale. Faire feu sur  ces objets,cela ne les endommageait pas du tout!

Le 14 octobre 1943,le major R. Holmes de l’ Air Force britannique  a rapporté qu’il avait été témoin de plusieurs « grands disques volants lumineux » lors du bombardement de Schweinfurt.

De nombreux rapports d'ovni furent transmis lors des bombardements au dessus de l'Allemagne par les pilotes alliés.

De nombreux rapports d’ovni furent transmis lors des bombardements au dessus de l’Allemagne par les pilotes alliés.

À sa grande surprise: les objets ne répondaient pas aux tirs des mitrailleurs des bombardiers.

Les pilotes d’intercepteurs de l’US Air Force qui ont survolé  le territoire allemand durant l’ hiver 1945 ont également assisté à des apparitions d’ OVNIS. Peu après l’hiver, les étranges boules de feu ont disparu..

L'appareil développé par les ingénieurs Habermol et Schriver aurait été opérationel dès les premiers bombardements alliés.Ce n'était pas un appareil à long rayon d'action,mais un appareil défensif.

L’appareil développé par les ingénieurs Habermol et Schriver aurait été opérationel dès les premiers bombardements alliés.Ce n’était pas un appareil à long rayon d’action,mais un appareil défensif.

Ces jours-ci, certains auteurs insistent sur le fait que les épisodes ci-dessus prouvent que le Troisième Reich avait des armes secrètes à sa disposition. Ils se réfèrent également aux ingénieurs allemands Schriever, Habermol, Miethe et BELLUZZO qui ont travaillé sur les disques volants depuis 1941. Mais les experts de l’aviation  ont nié la version. Ils ont dit que les technologies modernes elles-mêmes ne permettent pas la production d’avions aussi  invulnérables et rapides que ces objets. En effet, les experts ont tout à fait raison, mais ils ne considèrent pas le fait que les Allemands pourraient créer ces appareils après un contact avec des extraterrestres.Pour eux,le transfert de technologie ne se peut pas.


Le programme spatial du Troisième Reich
Plusieurs pseudo scientifiques affirment sans  trembler que le Reich allemand n’avait aucun programme spatial d’envergure.Voici pour contredire ces grands universitaires de salon qui ne veulent pas se mouiller:
1-La station spatiale permanente
Rudolf Nebel (1894-1978), pionnier de la fusée allemande, tenant une station spatiale modèle en 1955. Il avait élaboré ce projet avant la guerre,mais il était en avance sur son temps.Par contre il attira l'attention du Führer.Neber était un membre du groupe de fusée amateur influent de l'Allemagne, le VfR, dans les années 1930. Il a travaillé aux côtés, entre autres, de Hermann Oberth. Il a rejeté l'utilisation de roquettes dans la guerre, en choisissant de ne pas travailler sous Werner von Braun dans le développement de la fusée nazie V2. Après la Seconde Guerre mondiale, son encouragement et ses conférences publiques ont conduit au recommencement de la recherche allemande sur les fusées.

Rudolf Nebel (1894-1978), pionnier de la fusée allemande, tenant une station spatiale modèle en 1955. Il avait élaboré ce projet avant la guerre,mais il était en avance sur son temps.Par contre il attira l’attention du Führer.Neber était un membre du groupe de fusée amateur influent de l’Allemagne, le VfR, dans les années 1930. Il a travaillé aux côtés, entre autres, de Hermann Oberth. Il a rejeté l’utilisation de roquettes dans la guerre, en choisissant de ne pas travailler sous Werner von Braun dans le développement de la fusée nazie V2. Après la Seconde Guerre mondiale, son encouragement et ses conférences publiques ont conduit au recommencement de la recherche allemande sur les fusées.

 2-Le développement des astronautes
Raul Streicher serait au centre  avec son chien.

Raul Streicher serait au centre avec son chien.

Cette photo serait celle de Raul Streicher.

Cette photo serait celle de Raul Streicher.

 Raul Streicher, 85 ans, de l’Allemagne a fait une déclaration sensationnelle dans Der Spiegel en l’an 2000. Le vieil homme a insisté pour que ce fut lui qui était en fait le premier cosmonaute non soviétique  bien avant Youri Gagarine! Il a ajouté qu’il avait été la première fois en orbite en 1945. Cela  résonnait comme une fable absolue, et Der Spiegel avait  lancé une enquête spéciale sur  l’affaire et avait étudié les archives classées du Troisième Reich,avec la permission du gouvernement allemand. L’enquête a prouvé que le vieil homme ne mentait pas…Bref:nous sommes maintenu dans l’ignorance!

Avant la Seconde Guerre mondiale, suite au crash ovni de Freiburg en 1936,l’Allemagne a mis en place un réseau d’instituts de recherche secrets pour développer et améliorer les armes et les méthodes d’impact sur les humains. En 1938, (après le déménagement par les SS d’Himmler,des restes de l’ovni de Freiburg).un institut de recherche en ingénierie de fusée spécialisée a été fondée près de Wewelsburgh où se trouvaient le quartier général SS. Le maréchal de Reich  Herman Goering était le conservateur de l’institut qui a conçu le Panzerfaust, la décharge en concentration de masse de la grenade de poche Panzerknakke et divers missiles de guerre, y compris le complexe missile  Fau-3 . Les techniciens allemands avaient fondé  de grands espoirs dans ce dernier ainsi que dans le missile de croisière A9 / A10 qui faisait partie du complexe pourrait être utilisé soit comme missile  intercontinental (Hitler avait prévu de détruire New York, à l’été 1945) ou comme une fusée spatiale.

Un lancement d’essai du missile a eu lieu en 1943, mais l’invention est avéré être techniquement imparfaite et seize des 18 missiles lancés ont  explosé au décollage ou dans les airs. L’année suivante, l’institut de recherche a produit environ 40 missiles améliorés. Dans le même temps, le führer a ordonné de recruter des astronautes militaires parmi les as allemands. Un nouvel escadron composé de 100 à 500 pilotes a été créé en Mars 1944. Raul Streicher était aussi parmi eux.Il était mentionné comme le meilleur élément.

Après plusieurs essais réussis des fusées en 1944, la sélection finale des astronautes a eu lieu. Le führer Adolph Hitler a choisi deux candidats à en juger par leurs horoscopes personnels comme il aimait l’astrologie. Ce sont Martin von Dulen et Raul Streicher et le führer a évidemment sympathisé avec ce dernier.

C'est probablement une V2 modifiée qui transporta les premiers cosmonautes  du Reich dans l'espace. La fusée de Raul Streicher devait ressembler à cela.

C’est probablement une V2 modifiée qui transporta les premiers cosmonautes du Reich dans l’espace.
La fusée de Raul Streicher devait ressembler à cela.

Une fusée avec von Dulen à bord a été lancée le 18 Février 1945 et n’eut pas de   chance puisqu’elle a explosé  environ trois minutes après le décollage. En six jours, une autre fusée avec Raul Streicher à bord a été lancée avec succès.Elle se mit  alors sur orbite autour de la Terre et elle a  pu atterrir sur l’eau près du Japon. Donc, Streicher dit que son vol le 24 Février 1945 fut le début de l’exploration spatiale par l’homme.

Ler château de Wewelsburg a été rebâti depuis 1945. C'est dans des laboratoires rapprochés que l'ovni de Freiburg aurait été amené en 1936,sous l'ordre d'Henrich Himmler. Plus de 45 millions de reichmarks auraient été investi dans cette grande découverte.

Le château de Wewelsburg a été rebâti depuis 1945.
C’est dans des laboratoires rapprochés que l’ovni de Freiburg aurait été amené en 1936,sous l’ordre d’Henrich Himmler.
Plus de 45 millions de reichmarks auraient été investi dans cette grande découverte.

Lorsque les nazis ont réalisé.en 1945 que leur campagne de guerre était perdue, ils ont décidé de faire sauter un petit cosmodrome près de Wewelsburg et planifiées aux résultats de logement des enquêtes et des chercheurs de l’institut de recherche secret, dans un château dans les montagnes des Carpates. Le chef de l’institut de recherche était le propriétaire du château et il espèrait poursuivre des recherches là-bas, après la fin de la guerre et prendre  une revanche , un jour. Mais la puissante avance et le balayage opéré par les forces alliées ont renversés ses plans. Les forces américaines ont saisi le chef de l’institut de recherche, et les troupes soviétiques se sont emparées de quelques-unes des fusées conçues par l’institut. Plus tard, ils ont été utilisés dans le développement de la technique de spatiale soviétique.

Il y avait un ordre de liquider et faire disparaître  Streicher parce qu’il en savait trop. L’astronaute a vécu  dans la clandestinité en Europe orientale pendant un certain temps, puis après plusieurs années,s’est  installé en République Démocratique Allemande. Après le premier vol dans l’espace de Youri Gagarine en 1961,Raoul  Streicher sortit de l’ombre pour annoncer  que  c’était lui et non l’astronaute soviétique qui doit être considéré comme le pionnier de l’espace. Cependant, l’homme de 45 ans  n’avait pas réussi à fournir des preuves suffisantes  pour affirmer ses dires.Il fallut attendre l’intervention obscure de certains fonctionnaires  travaillant aux archives du gouvernement allemand pour faire ressortir cette affaire,longtemps après la mort de Streicher.

3-Les combinaisons spatiales

Il s’agit de la preuve la plus tangible d’adaptation  technologique alien.Les combinaisons spatiales doivent être devenue  un besoin réel  pour être développées si vite durant  la Deuxième Guerre Mondiale.Voici quelques photos et dessins:

Le "pilote d'essai" Erwin Ziller dans  une combinaison Draeger développée depuis 1941. L,appareil semble être un Horten,une aile volante.

Le « pilote d’essai » Erwin Ziller dans une combinaison Draeger développée depuis 1941.
L’appareil semble être un Horten,une aile volante.

Dessin d'artiste de la combinaison Draeger.

Dessin d’artiste de la combinaison Draeger.

La combinaison Draeger  pouvant supportée de hautes pressions fut développée jusqu'en 1945.

La combinaison Draeger pouvant supporter de hautes pressions fut développée jusqu’en 1945.

Un dessin à main levée de l'époque du reich. C'est ce dessin qui aurait servi de base.

Un dessin à main levée de l’époque du reich.
C’est ce dessin qui aurait servi de base au développement de la combinaison.

La première combinaison expérimentale en 1941.

La première combinaison expérimentale en 1941.

4-Les navettes spatiales

Le projet Amerika aurait permit de développer une véritable navette spatiale.

L’idée de base du projet amerika étant de bombarder l’Amérique grâce à un appareil puissant et rapide lancé dans l’espace,Voici:

Dessin d'artiste du Projet Amerika.

Dessin d’artiste du Projet Amerika.

D'après les informations,c'est ainsi que les savants allemands planifiaient le larguage d'une bombe atomique sur New York,en 1945.

D’après les informations,c’est ainsi que les savants allemands planifiaient le larguage d’une bombe atomique sur New York,en 1945.

Le Heinkel 177 portait de petits missiles guidés développés pour frapper des navires de surface.

Le Heinkel 177 portait de petits missiles guidés développés pour frapper des navires de surface.

Les missiles transportés par le Heinkel 177 étaient ainsi...avec une avance énorme sur leur temps.

Les missiles transportés par le Heinkel 177 étaient ainsi…avec une avance énorme sur leur temps.

5-Les communications télépathiques

Maria Orsic et la Croix de Thulé Provenant d'archives,ce dessin nous donne des indices sur le pouvoir de la grande pr^tresse qui recevait des communication par la pensée.

Maria Orsic et la Croix de Thulé
Provenant d’archives,ce dessin nous donne des indices sur le pouvoir de la grande prêtresse qui recevait des communication par la pensée.

 

Maria Orsic se levait subitement la nuit pour écrire ainsi. Certains types de caractères se retrouveront sur des pièces de métaux provenant de l,appareil de Roswell,en 1947.

Maria Orsic se levait subitement la nuit pour écrire ainsi.
Certains types de caractères se retrouveront sur des pièces de métaux provenant de l’appareil de Roswell,en 1947.


Voici des preuves de liens entre le Troisième Reich et une civilisation extraterrestre

Les dossiers de Michel Duchaine:photos d’appareils militaires ultra-secrets

3 commentaires

Certains secrets militaires doivent être bien gardés pour la propre sécurité des populations (ou pour garder un contrôle dessus). Les secrets concernant les aéronefs militaires sont d’une importance capitale pour éviter que l’ennemi reprenne à bon compte des connaissances qui lui permettraient de construire ses propres modèles. Dans certains cas, ces prototypes volants peuvent se révéler technologiquement très supérieurs à tout ce qui existait auparavant. Mais heureusement pour nous, il arrive que des secrets militaires soient levés et révélés au grand public. Voici plusieurs aéronefs militaires secrets dont vous ignorez sans doute tout.

 

Beaucoup d’avions militaires volent à des vitesses incroyables. Le Falcon Hypersonic Test Vehicle 2 est l’aéronef militaire américain le plus rapide jamais conçu. Le Falcon reste néanmoins au stade expérimental. Cet aéronef est un avion-fusée sans pilote contrôlé à distance grâce à des instruments de navigation automatisés. Le but d’un tel appareil est de prendre l’air afin d’administrer des attaques explosives sans que les radars ennemis aient le temps de le détecter.

Beaucoup d’avions militaires volent à des vitesses incroyables. Le Falcon Hypersonic Test Vehicle 2 est l’aéronef militaire américain le plus rapide jamais conçu. Le Falcon reste néanmoins au stade expérimental. Cet aéronef est un avion-fusée sans pilote contrôlé à distance grâce à des instruments de navigation automatisés. Le but d’un tel appareil est de prendre l’air afin d’administrer des attaques explosives sans que les radars ennemis aient le temps de le détecter.

 

 

 

Le Northrop XB-35 illustre parfaitement l’idée qu’en essayant de nouvelles choses on peut réaliser des objectifs scientifiques spécifiques. L’idée derrière le bombardier Northrop XB-35 était de créer un avion qui fonctionnerait non pas contre, mais en symbiose avec les facteurs environnementaux et les courants aériens. Dans les années 40, le XB-35 faisait si bien l’affaire qu’on lui donna le nom d’aile volante. La conception de l’avion permettait de réduire la traîne et d’en faire un appareil énergétiquement très efficient, ce qui est un avantage indéniable lors de longues missions. Cependant, des problèmes rencontrés avec les hélices ont finalement mis un terme au projet.

Le Northrop XB-35 illustre parfaitement l’idée qu’en essayant de nouvelles choses on peut réaliser des objectifs scientifiques spécifiques. L’idée derrière le bombardier Northrop XB-35 était de créer un avion qui fonctionnerait non pas contre, mais en symbiose avec les facteurs environnementaux et les courants aériens. Dans les années 40, le XB-35 faisait si bien l’affaire qu’on lui donna le nom d’aile volante. La conception de l’avion permettait de réduire la traîne et d’en faire un appareil énergétiquement très efficient, ce qui est un avantage indéniable lors de longues missions. Cependant, des problèmes rencontrés avec les hélices ont finalement mis un terme au projet.

 

 

Pour ce prototype, l’armée de l’air voulait un appareil capable d’atteindre des vitesses incroyables. Le Boeing X-51 Waverider répond parfaitement à cette attente. L’idée était d’atteindre des vitesses supérieures Mach 6 et les ingénieurs ont réalisé cet objectif avec succès. Son statoréacteur utilisant un combustible hydrocarboné permet au X-51 d’atteindre des vitesses hypersoniques après s’être fait larguer dans l’atmosphère par un B-52.

Pour ce prototype, l’armée de l’air voulait un appareil capable d’atteindre des vitesses incroyables. Le Boeing X-51 Waverider répond parfaitement à cette attente. L’idée était d’atteindre des vitesses supérieures Mach 6 et les ingénieurs ont réalisé cet objectif avec succès. Son statoréacteur utilisant un combustible hydrocarboné permet au X-51 d’atteindre des vitesses hypersoniques après s’être fait larguer dans l’atmosphère par un B-52.

 

Le concept du Boeing X-37B est de créer un appareil volant capable de survivre dans l’espace. Fruit d’une collaboration entre le ministère de la défense américain et la NASA, personne ne sait exactement ce qu’il en est du Boeing X-378. Nous savons simplement qu’il peut rester dans l’espace pendant un mois et qu’il peut ensuite se poser sur la Terre comme un avion ordinaire. La mise en orbite s’effectue à l’aide d’un réacteur de fusée à usage unique.

Le concept du Boeing X-37B est de créer un appareil volant capable de survivre dans l’espace. Fruit d’une collaboration entre le ministère de la défense américain et la NASA, personne ne sait exactement ce qu’il en est du Boeing X-378. Nous savons simplement qu’il peut rester dans l’espace pendant un mois et qu’il peut ensuite se poser sur la Terre comme un avion ordinaire. La mise en orbite s’effectue à l’aide d’un réacteur de fusée à usage unique.

 

Dans les années 90, Lockheed-Martin a sorti un prototype d’avion furtif sans pilote. Le concept du RQ-3 Darkstar est identique à celui des drones d’aujourd’hui. L’idée était d’utiliser le Darkstar pour effectuer des missions de reconnaissance. Certaines rumeurs disent que le projet fut abandonné en 1998, alors que d’autres pensent qu’il a servi à l’invasion de l’Iraq en 2003.

Dans les années 90, Lockheed-Martin a sorti un prototype d’avion furtif sans pilote. Le concept du RQ-3 Darkstar est identique à celui des drones d’aujourd’hui. L’idée était d’utiliser le Darkstar pour effectuer des missions de reconnaissance. Certaines rumeurs disent que le projet fut abandonné en 1998, alors que d’autres pensent qu’il a servi à l’invasion de l’Iraq en 2003.

 

 

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, un avion d’aspect inhabituel baptisé Vought V-173 a fait son apparition. En raison de sa forme originale, les gens l’ont surnommé «?Pancake Volant?». Le V-173 possède deux énormes hélices et s’apparentait plus ou moins à une aile ronde. Malgré une manœuvrabilité incroyablement simple, l’armée n’a pas su trouver d’usage légitime pour cet avion.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, un avion d’aspect inhabituel baptisé Vought V-173 a fait son apparition. En raison de sa forme originale, les gens l’ont surnommé «?Pancake Volant?». Le V-173 possède deux énormes hélices et s’apparentait plus ou moins à une aile ronde. Malgré une manœuvrabilité incroyablement simple, l’armée n’a pas su trouver d’usage légitime pour cet avion.

 

Le Sukhoi SU-47 fut le fruit de l’ingénierie russe. Ce prototype d’avion de combat supersonique a vu le jour pendant la guerre froide. Le SU-47 était un avion véloce pouvant atteindre des vitesses supérieures à Mach 1. Son design incomparable avec son aile en flèche inversée lui permettait d’atteindre des vitesses très élevées.

Le Sukhoi SU-47 fut le fruit de l’ingénierie russe. Ce prototype d’avion de combat supersonique a vu le jour pendant la guerre froide. Le SU-47 était un avion véloce pouvant atteindre des vitesses supérieures à Mach 1. Son design incomparable avec son aile en flèche inversée lui permettait d’atteindre des vitesses très élevées.

 

Pour complémenter les manœuvres d’appui aérien et les missions de reconnaissance, quelqu’un a décidé de créer le De Lackner HZ-1. Le pilote contrôlait les déplacements de cette plateforme volante en penchant son corps dans la direction souhaitée. Malgré l’achat de nombreux modèles, l’armée avait fait le choix de ne pas utiliser le De Lackner en raison de divers problèmes comme son pilotage difficile.

Pour complémenter les manœuvres d’appui aérien et les missions de reconnaissance, quelqu’un a décidé de créer le De Lackner HZ-1. Le pilote contrôlait les déplacements de cette plateforme volante en penchant son corps dans la direction souhaitée. Malgré l’achat de nombreux modèles, l’armée avait fait le choix de ne pas utiliser le De Lackner en raison de divers problèmes comme son pilotage difficile.

 

Le Tupolev TU-95LAL était un bombardier conçu par l’Union soviétique en 1961. Le bombardier était propulsé par un réacteur VVRL-100. Le TU-95 était un prototype d’avion destiné à tester la viabilité des avions à propulsion nucléaire. Après une quarantaine de vols d’essai, le projet fut abandonné pour différentes raisons de sécurité.

Le Tupolev TU-95LAL était un bombardier conçu par l’Union soviétique en 1961. Le bombardier était propulsé par un réacteur VVRL-100. Le TU-95 était un prototype d’avion destiné à tester la viabilité des avions à propulsion nucléaire. Après une quarantaine de vols d’essai, le projet fut abandonné pour différentes raisons de sécurité.

 

 

Le Sikorsky UH-60 modifié et transformé en Stealth Black Hawk. Selon la propagande américaine,deux de ces hélicoptères ont été capables de s’infiltrer dans la pseudo cache de Ben Laden sans être détectés par les radars, avec à leur bord 25 U.S. Navy Seals. Les hélicoptères étaient si silencieux que personne ne s’était rendu compte de leur présence avant qu’ils ne soient au-dessus de leurs têtes. Pendant le raid, un des hélicoptères s’est écrasé.Fait à noter:lea totalité des Seals ayant réussi la soi-disante mission,sont tous morts de mort violente rapidement.

Le Sikorsky UH-60 modifié et transformé en Stealth Black Hawk. Selon la propagande américaine,deux de ces hélicoptères ont été capables de s’infiltrer dans la pseudo cache de Ben Laden sans être détectés par les radars, avec à leur bord 25 U.S. Navy Seals. Les hélicoptères étaient si silencieux que personne ne s’était rendu compte de leur présence avant qu’ils ne soient au-dessus de leurs têtes. Pendant le raid, un des hélicoptères s’est écrasé.Fait à noter:lea totalité des Seals ayant réussi la soi-disante mission,sont tous morts de mort violente rapidement.

 

Les avions traditionnels ont besoin d’une piste de décollage et d’une piste d’atterrissage. Dans le monde, certaines pistes sont particulièrement courtes et comportent donc beaucoup de risques. Pour contourner les contraintes liées au besoin de longues pistes d’atterrissage et de décollage, en 1953 la marine américaine décida d’entreprendre la création d’un appareil capable de décoller à la verticale. Ryan Aeronautical créa deux prototypes du X-13 avant que le projet ne soit abandonné.

Les avions traditionnels ont besoin d’une piste de décollage et d’une piste d’atterrissage. Dans le monde, certaines pistes sont particulièrement courtes et comportent donc beaucoup de risques. Pour contourner les contraintes liées au besoin de longues pistes d’atterrissage et de décollage, en 1953 la marine américaine décida d’entreprendre la création d’un appareil capable de décoller à la verticale. Ryan Aeronautical créa deux prototypes du X-13 avant que le projet ne soit abandonné.

 

On ne sait que très peu de choses à propos de l’Aurora. La plupart des informations rassemblées ne sont que spéculations. Dans les années 80, un rapport du budget de la défense fait référence à des dépenses s’élevant à 455 millions de dollars pour la production d’un avion noir. Or, un avion noir a été observé dans le ciel et des bangs supersoniques ont été enregistrés par l’U.S.G.S. (l’institut de recherches géologiques américain) au sud de la Californie, ce qui nous pousse à penser que cet avion a existé ou existe toujours. Deplus,de nombreuses observation d'ovni semble pointer du doigt cet appareil.

On ne sait que très peu de choses à propos de l’Aurora. La plupart des informations rassemblées ne sont que spéculations. Dans les années 80, un rapport du budget de la défense fait référence à des dépenses s’élevant à 455 millions de dollars pour la production d’un avion noir. Or, un avion noir a été observé dans le ciel et des bangs supersoniques ont été enregistrés par l’U.S.G.S. (l’institut de recherches géologiques américain) au sud de la Californie, ce qui nous pousse à penser que cet avion a existé ou existe toujours.
De plus,de nombreuses observation d’ovni semble pointer du doigt cet appareil.

 

L’armée de l’air américaine a disposé dans sa flotte du Lockheed U-2 «?Dragon Lady?» pendant plus de 50 ans. Le U-2 est un appareil-espion possédant un moteur unique et qui se pilote avec une seule personne à son bord. Il est capable de s’élever à plus de 70?000 pieds et peut voler sans encombre dans presque toutes les conditions météorologiques. Pour éviter les accidents de décompression, le pilote devait respirer de l’oxygène pur pendant une heure afin d’éliminer le nitrogène de son corps une heure avant le décollage.

L’armée de l’air américaine a disposé dans sa flotte du Lockheed U-2 «?Dragon Lady?» pendant plus de 50 ans. Le U-2 est un appareil-espion possédant un moteur unique et qui se pilote avec une seule personne à son bord. Il est capable de s’élever à plus de 70,000 pieds et peut voler sans encombre dans presque toutes les conditions météorologiques. Pour éviter les accidents de décompression, le pilote devait respirer de l’oxygène pur pendant une heure afin d’éliminer le nitrogène de son corps une heure avant le décollage.

 

 

Le D-21, conçu par Lockheed, était un drone de reconnaissance impressionnant. Il pouvait s’élever à plus de 90?000 pieds et atteindre Mach 3,5. Les D-21 étaient des appareils à usage unique qui s’autodétruisait une fois leur mission accomplie, et après avoir éjecté la caméra contenant les précieux renseignements collectés. Ils furent en service seulement deux ans, de 1969 à 1971.

Le D-21, conçu par Lockheed, était un drone de reconnaissance impressionnant. Il pouvait s’élever à plus de 90,000 pieds et atteindre Mach 3,5. Les D-21 étaient des appareils à usage unique qui s’autodétruisait une fois leur mission accomplie, et après avoir éjecté la caméra contenant les précieux renseignements collectés. Ils furent en service seulement deux ans, de 1969 à 1971.

 

L’A-12 Oxcart est également un appareil conçu pour des vitesses et altitudes extrêmes. La CIA a eu recours à cet avion pour des missions impliquant Cuba et l’URSS. L’A-12 n’a cependant pas servi longtemps à la CIA, ses missions n’ont duré que de 1963 à 1968. Après son retrait du service, il fut remplacé par un autre appareil.

L’A-12 Oxcart est également un appareil conçu pour des vitesses et altitudes extrêmes. La CIA a eu recours à cet avion pour des missions impliquant Cuba et l’URSS. L’A-12 n’a cependant pas servi longtemps à la CIA, ses missions n’ont duré que de 1963 à 1968. Après son retrait du service, il fut remplacé par un autre appareil.

 

Le F-117 Nighthawk est un avion impressionnant. Il affiche une envergure de 13 m pour 20 m de longueur. Le F-117 est le tout premier avion de combat furtif au monde. Grâce à sa conception et son revêtement, seulement 0,001 m2 (la taille d’un bourdon) de sa surface est détectable par les radars.

Le F-117 Nighthawk est un avion impressionnant. Il affiche une envergure de 13 m pour 20 m de longueur. Le F-117 est le tout premier avion de combat furtif au monde. Grâce à sa conception et son revêtement, seulement 0,001 m2 (la taille d’un bourdon) de sa surface est détectable par les radars.

 

Lorsqu’on parle d’avions impressionnants, on ne peut pas omettre le SR-71 Blackbird. Ce dernier pouvait s’élever à plus de 70?000 pieds et atteindre Mach 3. Sa vitesse incroyable lui permettait d’échapper aux missiles antiaériens. L’armée américaine l’a retiré du service dans les années 90.

Lorsqu’on parle d’avions impressionnants, on ne peut pas omettre le SR-71 Blackbird. Ce dernier pouvait s’élever à plus de 70,000 pieds et atteindre Mach 3. Sa vitesse incroyable lui permettait d’échapper aux missiles antiaériens. L’armée américaine l’a retiré du service dans les années 90.

 

Le RQ-170 Sentinel est un appareil de reconnaissance sans pilote conçu par Lockheed-Martin. Très peu d’informations ont été publiées sur sa conception et ses fonctionnalités. On spécule qu’il est utilisé par l’armée de l’air américaine et la CIA.

Le RQ-170 Sentinel est un appareil de reconnaissance sans pilote conçu par Lockheed-Martin. Très peu d’informations ont été publiées sur sa conception et ses fonctionnalités. On spécule qu’il est utilisé par l’armée de l’air américaine et la CIA.

 

Le Tacit Blue est un appareil particulièrement original. Il a été conçu pour démontrer l’efficacité des technologies furtives de l’époque. Surnommé «?la Baleine?», il n’a jamais été mis en service par l’armée de l’air américaine. Lors de son retrait en 1985, il avait 250 heures de vol à son actif.Il aurait coûter une fotune aux contribuables américains,ce qui explique le secret tenu autour de cet appareil.

Le Tacit Blue est un appareil particulièrement original. Il a été conçu pour démontrer l’efficacité des technologies furtives de l’époque. Surnommé «la Baleine», il n’a jamais été mis en service par l’armée de l’air américaine. Lors de son retrait en 1985, il avait 250 heures de vol à son actif.Il aurait coûté une fortune aux contribuables américains,ce qui explique le secret tenu autour de cet appareil.

 

Le Vril-7 ou RFZ-7 développé par la société du Vril,en Allemagne. La photo que vous voyez aurait été prise en 1939,selon les archives allemandes.Il serait issu de la technologie extraterrestre.

Le Vril-7 ou RFZ-7 développé par la société du Vril,en Allemagne.
La photo que vous voyez aurait été prise en 1939,selon les archives allemandes.Il serait issu de la technologie extraterrestre.

 

L'aile volante Horten fut en développement durant la Deuxième Guerre Mondiale.Les américains s'emparèrent des plans et de plusieurs prototypes durant l'opération Paperclip,en 1945. C'est cet appareil que Kenneth Arnold aurait aperçu en vol et qui fit naître le surnom de "soucoupe volante",en 1947.

L’aile volante Horten fut en développement durant la Deuxième Guerre Mondiale.Les américains s’emparèrent des plans  de plusieurs prototypes durant l’opération Paperclip,en 1945.
C’est cet appareil que Kenneth Arnold aurait aperçu en vol et qui fit naître le surnom de « soucoupe volante »,en 1947.

 

L'Arado 555 était le bombardier le plus secret et possédant la technologie la plus sophisticée de la Deuxième Guerre Mondiale.Les allemands n'ont pas eu le temps de le fabriquer,mais il aurait pu emporter la bombe atomique jusqu'à New York.Cet appareil semble avoir 20 ans d'avance sur son temps,car un ingénieur en a fait un modèle réduit qui fonctionne.

L’Arado 555 était le bombardier le plus secret et possédant la technologie la plus sophistiquée de la Deuxième Guerre Mondiale.Les allemands n’ont pas eu le temps de le fabriquer,mais il aurait pu emporter la bombe atomique jusqu’à New York.Cet appareil semble avoir 20 ans d’avance sur son temps,car un ingénieur en a fait un modèle réduit qui fonctionne.

 

Le TR-3b serait l'un des derniers appareils ultra-secrets sans pilote développé par les américains. L'origine de cette technologie est douteuse et serait extraterrestre. L'appareil utiliserait un "coussin magnétique" pour ses déplacement. Les responsables américains nient totalement l'existence de cet appareil qui aurait été vu dans...la zone 51.

Le TR-3b serait l’un des derniers appareils ultra-secrets sans pilote développé par les américains.
L’origine de cette technologie est douteuse et serait extraterrestre.
L’appareil utiliserait un « coussin magnétique » pour ses déplacement.
Les responsables américains nient totalement l’existence de cet appareil qui aurait été vu dans…la zone 51.

 

 

 

 

 

 

OVNI / ET : les témoignages officiels qui accréditent le phénomène — intérêt pour tous

Laisser un commentaire

via OVNI / ET : les témoignages officiels qui accréditent le phénomène — intérêt pour tous

Selon un scientifique de la NASA :nous vivons dans une matrice, une prison numérique, conçue par des extraterrestres

9 commentaires

Dans son article, le philosophe britannique Nick Bostrom a suggéré qu’une race de descendants très évolués pourrait être derrière notre emprisonnement numérique.

Les êtres futuristes – humains ou autre – pourraient utiliser la réalité virtuelle pour simuler un événement dans le passé ou recréer les conditions lointaines dans lesquelles leurs ancêtres vivaient.

Nous vivons dans une simulation de la réalité. Toutes nos relations, tous nos sentiments, notre mémoire, peuvent avoir été générés par les capacités d’un super ordinateur. En d’autres termes, nous sommes les enfants d’un code informatique ultra sophistiqué.

Cela parait ahurissant et ça pourrait être le super scénario d’un film de science fiction mais le Dr. Bostrom de la NASA pense le contraire.

D’après l’Express, Rich Terrile, le directeur du Centre pour l’évolution informatique et le design automatisé au Jet Propulsion Laboratory de la NASA, a parlé d’une simulation numérique.

Dans la mécanique quantique, les particules n’ont pas d’état défini à moins qu’elles ne soient observées. L’une des explications est que nous vivons à l’intérieur d’une simulation, et voyons ce que nous avons besoin de voir quand nous avons besoin de le voir.

Quand bien même nous vivons dans une simulation ou dans différents niveaux d’une simulation, quelque part dans tout ça quelque chose s’est échappé du tuyau primordial pour devenir ce que nous sommes et créer des simulations qui nous ont façonné.

« En ce moment-même les supers ordinateurs de la NASA vont environ à deux fois la vitesse de celle du cerveau humain, » a déclaré un scientifique de la NASA à Vice.

« Si vous faites un calcul très simple en utilisant la loi de Moore (qui stipule qu’en gros les ordinateurs deviennent deux fois plus puissants tous les deux ans), vous découvrirez alors que ces supers ordinateurs, en une seule décennie, auront la capacité de recréer la vie complète d’un être humain de 80 ans – toutes ses pensées, toutes ses émotions, tout ce qu’il a vécu durant sa vie – en à peine un mois. »

Si nous nous intéressons à l’idée du Dr. Bostrom, que notre univers est une simulation informatique, créée par un super esprit et généré par un code informatique, cela résout un grand nombre d’incohérences et de mystères à propos du cosmos. Nous avons le droit de nous demander qui se cache derrière cette simulation, où sont-ils et pourquoi ne les voyons-nous pas?

L’univers est incroyablement grand – des milliards de milliards d’étoiles et encore plus de planètes peuplent ce gigantesque espace, donc il doit y avoir de la vie ailleurs n’est-ce pas, mais où est-elle?

Selon le physicien Enrico Fermi (Le Paradoxe de Fermi):

La taille et l’âge de l’univers suggèrent que plusieurs civilisations extraterrestres hautement sophistiquées doivent forcément exister. Cependant, cette hypothèse semble rentrer en contradiction avec le manque de preuves et d’observations pour la soutenir.

Le soleil est une étoile lambda, et relativement jeune. Il y a des milliards d’étoiles dans notre galaxie qui ont des milliards d’années de plus que le soleil.

Il y a une très forte probabilité que ces étoiles hébergent ou ont hébergé des planètes similaires à la Terre. En assumant que la Terre est typique, certaines de ces planètes peuvent donc développer la vie telle que nous la connaissons.

Certaines civilisations extraterrestres peuvent avoir développé le voyage interstellaire, une technologie qui est en phase d’être découverte sur cette planète (hype).

A la vitesse à laquelle nous envisageons à l’heure actuelle les voyages interstellaires, la galaxie peut être complètement colonisée en l’espace de quelques millions d’années.

En suivant cette ligne de pensées, la Terre a forcément du être colonisée par le passé, ou bien a reçu la visite de quelqu’un. Mais Fermi ne pense pas que c’est une preuve satisfaisante, tout comme il n’y a pas de vie intelligente ailleurs dans la galaxie ou ailleurs dans l’univers observable.

Alors il reste la question… Sommes-nous seuls dans l’univers ou sommes nous le produit d’un super esprit?

Si nous suivons l’explication de Enrico Fermi, cela pourrait dire  que la Terre et l’humanité sont vraiment le centre de l’univers mais d’après Nick Bostrom nous sommes le produit d’un code informatique ultra sophistiqué et nous vivons dans une matrice, une prison digitale qui a été créée par des extraterrestres.

Source :UFO Sighting Report

La conjuration du secret:les révélations d’Arthur Newman sur les secrets de la Nasa

2 commentaires

Le temps est une sorte d’arbre aux multiples branches, où les événements futurs ne sont que des possibilités. Mais nous sommes en train de finir de couper la branche sur laquelle nous nous croyions assis et installés à jamais. C’est ce qui ressort du témoignage d’Arthur Newman, plus connu sous le pseudonyme d’Henry Deacon.

Henry Deacon  est un physicien, haut fonctionnaire américain impliqué dans la question des relations du gouvernement des États-Unis avec les extraterrestres. À plusieurs reprises, il a pris des risques pour dénoncer les méfaits de l’incroyable technologie développée dans l’ombre par les « black programs » américains : voyages spatio-temporels, portes des étoiles, colonisation de Mars, armes climatiques et contrôle démographique.

La réalité va bien au-delà des fictions les plus audacieuses, puisqu’il s’avère que ces technologies ont déjà provoqué des fissures au niveau de notre trame spatio-temporelle. Le problème de ces ruptures dans notre espace-temps est qu’elles ouvrent la voie à des choses et même à des êtres « indésirables » qui risquent de nous compliquer la tâche au cours de notre transition vers l’Ère Nouvelle. 

Arthur Newman alias Henry Deacon.

Arthur Newman alias Henry Deacon.

 

Voici une partie de son témoignage.

« Je suis fonctionnaire au sein d’un organisme gouvernemental bien connu dont le sigle se compose des trois lettres NSA. J’ai été impliqué dans de nombreux projets, au sein de plusieurs agen­ces différentes et durant plusieurs années.

Pour commencer par l’essentiel, je pense être un « walk-in », c’est-à-dire une âme ayant remplacé au début de son incarnation celle d’un jeune collégien. J’ai des souvenirs d’une autre planète qui se mélangent dans un certain désordre avec mes sou­venirs d’enfance. Ce que je ressens est bizarre et dif­ficile à expliquer. J’ai toujours eu, intuitivement, la capacité de pénétrer des informations scientifiques complexes et de comprendre des systèmes savants sans avoir reçu de formation préalable. Je travaille principalement sur ces systèmes. En toute modestie, je dois vous dire que je suis en possession d’une grande masse d’informations scien­tifiques avancées ;  mais je ne peux rien révéler à ce sujet pour le moment.

Il y en a tant de choses à dire…Je ne sais par où commencer. Par exemple, concernant le 11 septembre, j’étais au courant deux ans avant, pas en détail, mais dans les grandes lignes. On en parlait, il fallait un événement suscep­tible de changer la donne. Je sais qu’une guerre est prévue et planifiée depuis des années entre les États-Unis et la Chine. Voilà deux sujets dont j’ai eu vent au passage, mais je n’ai jamais eu accès à des informations détaillées…

Cela vous semblera peut-être invraisemblable, mais c’est une réalité : les États-Unis et la Chine travaillent en commun depuis plusieurs années à un projet de guerre simulée. Le Pentagone s’y est mis dès 1998. Il vous faut savoir que les États-Unis et la Chine sont comme cul et chemise pour pratiquement tout ; cette guerre est une sorte d’opération conjointe en préparation depuis des années.

Les physiciens et programmateurs du complexe militaro-industriel ont des décennies d’avance sur la physique officielle publiée dans les revues spécialisées et accessibles au public. Certains programmes abor­dent des sujets qui dépassent ce qui est concevable pour des physiciens classiques..

Ils ont développé à Livermore un projet qui s’appelle Shiva Nova et qui utilise des batteries de lasers géants. Ils sont vraiment énor­mes, avec des condensateurs géants, des terawatts d’énergie. Les essais se passent dans un énorme bâtiment construit sur des ressorts, les lasers sont braqués sur un minuscule petit point. Cela provoque une réaction de fusion qui reproduit certaines conditions d’essais d’armes nu­cléaires. Ce sont des essais nucléaires en laboratoire qui permettent d’enregistrer des données très avancées sur le petit point où se concentre toute cette énergie.

"Étoile" miniature développée dans le cadre du projet Shiva Nova : un laser de 300 milliards de Watts frappe une cible de 0,5 millimètres de diamètre contenant du combustible deutérium-tritium.

« Étoile » miniature développée dans le cadre du projet Shiva Nova : un laser de 300 milliards de Watts frappe une cible de 0,5 millimètres de diamètre contenant du combustible deutérium-tritium.

Le problème, c’est que ces tirs à très hautes énergies provoquent des déchirures dans le tissu spatio-temporel. On a déjà pu observer cela à Hiroshima et Nagasaki et on peut même le déceler dans d’anciens documents cinématographiques qui montrent les premiers essais nucléaires. Le problème des ruptures dans l’espace-temps, gran­des ou petites, c’est qu’elles ouvrent la voie à des choses ou à des êtres indésirables.

La venue de ces êtres bizarres, leur influence cacophonique, crée d’énormes problèmes. Lorsqu’on provoque des ruptures du tissu spatio-temporel, qu’on le veuille ou non, on brouille le temps lui-même. Les tentatives de ré­paration n’ont fait qu’engendrer une superposition complexe de boucles temporelles. Il y a des extraterrestres qui essayent de nous aider, d’autres qui se réjouissent de ces perturbations et qui les utilisent pour essayer de nous contrôler. C’est un énorme désordre ! Nous avons ouvert la boîte de Pandore mais restons incapables d’en gérer les conséquences.

Représentation d'une boucle temporelle.

Représentation d’une boucle temporelle.

 

 

 

Le risque, c’est que chaque fois qu’on essaye de réta­blir la situation, on aggrave les choses, et cela ne fait qu’empirer. Montauk, par exemple, n’est pas une fable. c’était une expérience authentique. Et cela s’est terminé par un désastre; ils ont provoqué une rupture du temps qu’ils sont toujours dans l’impossibilité de réparer.

NOTA : Développé dans une base secrète souterraine de l'armée américaine située non loin de Manhattan (New York), tout près de l'île de Long Island, le projet Montauk avait pour objectif la mise au point et l'expérimentation d'un système permettant à des humains d'acquérir l'invisibilité, d'ouvrir un sas dans notre espace-temps et, accessoirement, d'établir des contacts avec des civilisations extraterrestres présentes, passées et mêmes futures.

NOTA : Développé dans une base secrète souterraine de l’armée américaine située non loin de Manhattan (New York), tout près de l’île de Long Island, le projet Montauk avait pour objectif la mise au point et l’expérimentation d’un système permettant à des humains d’acquérir l’invisibilité, d’ouvrir un sas dans notre espace-temps et, accessoirement, d’établir des contacts avec des civilisations extraterrestres présentes, passées et mêmes futures.

Notez que cela concerne aussi le Programme Ar-en-Ciel (Rainbow Project), les Portes des Étoiles… ils y travaillaient aussi. L’une de ces portes nous connecte à Mars, et c’est un lien stable, quelles que soient les positions respectives des deux planètes. Nous avons déjà une base là-bas depuis les années 60, plusieurs bases en fait.

Si vous avez quelques notions de physique, vous savez ce qu’est un signal non local : deux particules en des endroits différents de l’univers, peuvent communiquer entre elles instantanément, quelle que soit la distance. Des systèmes ont été mis au point qui permettent des communications, localement ou sur de vastes distances, en ayant recours à une technologie qui rend toute écoute indiscrète impossible parce que rien, aucun signal, ne circule entre les deux stations qui puisse être codé ou intercepté. L’élégance de la chose, c’est que ces systèmes sont très faciles à construire. Sur deux planches à pain, avec des composants bon marché que n’importe qui peut acheter, vous pouvez créer deux circuits chaotiques et communiquer de cette façon ; c’est à votre portée si vous savez comment faire.

Il y a d’ailleurs d’autres applications que les communications : on peut voyager sur de très grandes distances en utili­sant des portes. Certains parmi nous sont passés par des portes des étoiles, mais pas pour se rendre sur Zeta de Reticulum, comme on l’a dit. Ils sont allés sur Alpha du Centaure. Zeta 1 et 2 sont très loin l’une de l’autre, alors que Alpha et Proxima du Centaure sont très pro­ches. Alpha du Centaure possède un système solaire très semblable au nôtre, bien que plus ancien, et ses planètes sont sur des orbites stables. Il y a trois planètes habitées, la deuxième, la troisième et… je crois, la cinquième.

Il est relativement facile d’arriver là-bas, c’est à moins de cinq années-lumière, autrement dit, à côté de la porte. Les gens là-bas ont un aspect très humain, ils ne sont pas du tout comme les « Gris », ils nous ressemblent beaucoup. D’ailleurs, la forme humaine est très répandue dans l’univers. Ils ont des enfants, qu’ils élèvent avec amour, mais ils ne sont pas soumis à la dualité et vivent dans l’harmonie.

Une autre application a été le projet Looking Glass [nom emprunté au titre du tome II d’Alice au Pays des Merveilles : Through the Looking Glass = « À travers le miroir »]. Il s’agissait d’une technologie qui permet­tait de lire dans le futur. Nous ne sommes pas les concepteurs de cette technologie, nous l’avons reçue ou récupérée d’un vaisseau capturé. Je n’ai pas travaillé là-dessus.

Je préférerais vous parler d’un événement réel qui s’est produit à Hunter Liggett, et auquel j’ai directement participé.

Hunter Liggett se trouve à 145  km dans le sud-­est de Monterey en Californie. À l’époque, j’étais à Fort Ord. C’était au début des années 70, j’étais militaire et enrôlé au CDCEC (Combat Developments Command Experimentation Command). Vous pouvez vérifier. Nous faisions les essais de toutes sortes de systèmes et nous vivions en campagne. Nous portions souvent des lunettes de protection contre les lasers et devions régulièrement subir des examens de la rétine. On avait même posé des lunettes spéciales au bétail qui se trouvait dans les champs ! C’était le spectacle le plus insolite que vous puissiez imaginer. Un jour; pendant nos essais, un disque est venu se placer en vol stationnaire juste devant nous au-dessus des champs. Alors nous avons abattu ce foutu machin !

Ovni abattu

Nous n’aurions jamais dû ; ce n’était pas moi personnellement, mais mon groupe. Nous avions toutes ces armes spéciales sous la main et je crois qu’ils ont paniqué et se sont crus en train de jouer dans un polar. Le vaisseau endom­magé a été capturé ainsi que ses occupants, que j’ai pu apercevoir brièvement. C’était des humanoïdes de taille enfantine au crâne glabre avec de petits yeux, et non les grands yeux en amande. Je ne sais pas si ce fait est connu, je ne crois pas que cela se trouve sur Internet.

La plupart des autres témoins se sont retrou­vés au Vietnam et beaucoup ont été tués ; peut-être suis-je le dernier témoin vivant de cette affaire… Je ne sais pas. J’ai possédé jadis une vraie photo d’un alien. Je l’ai montrée à une femme remarquablement intelligente, une microbiologiste qui travaillait pour l’une des agences.

Cela lui a fichu une trouille terri­ble, je n’en revenais pas. Elle ne voulait pas en entendre parler. J’en conclus que le public, y compris les scientifiques, ne sont pas prêts à recevoir ce genre d’information. Cette personne était intelligente mais cela ne l’a pas empêché de péter les plombs, de refuser de savoir.

Extraterrestre

Cette photo montrait un petit être à peau sombre, presque noire et ridée, le seul survivant d’un accident ; il est mort peu après. Il portait un vêtement auto-régénérant, une sorte de tissu capable de se réparer tout seul. Il était muni d’un instrument qui ressemblait à une télécommande, on le lui a confisqué.

Comment cet être est arrivé sur la Terre ? C’est tellement complexe que peut-être per­sonne ne possède toute l’information. Tout est tellement cloisonné, jusqu’au sommet, que la plupart des agences ne savent pas ce que savent les autres, personne ne parle à personne.

Il arrive que des projets entiers soient réalisés en double, au prix de Dieu sait combien de milliards, parce que l’existence de l’autre projet est complètement ignorée. En tant que scientifique, je peux vous assurer que ceux de notre espèce travaillent sou­vent avec un bras lié derrière le dos parce que nous ne pouvons communiquer librement.

En fait, la plupart du temps, nous ne pouvons pas même communiquer du tout ! Et il y a des dizaines, des centaines de projets classifiés, de grands projets, c’est un désordre total. Notez ceci : il y a de nombreux groupes d’aliens, et d’ailleurs nos propres ancêtres y sont étroitement mêlés. Les boucles temporelles se superposent dans une grande confusion. Même avec un QI de 190, vous ne pourriez y voir clair !

La plupart des photos de la Lune ont été retouchées. C’est une pratique courante à la NASA. Peu de gens savent que les images radar du National Weather Service (Service Météo National) sont aussi retouchées ; il y en a qui ne sont pas pu­bliées. Je ne parle pas de retouches manuelles, mais de filtrage électronique avec un logiciel. Certaines traces radar sont énormes.

En outre, les radars météo sont incapables de déceler les objets qui ce déplacent au-delà d’une certaine vitesse, environ 3.200 km/h, mais il reste des traces qui sont supprimées. La plupart sont des OVNI. Ils sont souvent invisibles à l’œil nu mais apparaissent au radar. On les détecte aussi par l’ultraviolet. Je ne pense pas que cela soit connu du public.

Revenons aux boucles temporelles : qu’arrive-t-il si je re­monte dans le temps et que je tue mon grand-père ? Rien. Si vous remontez le temps et modifiez le passé, cela crée une nouvelle série chronologique qui est un embranchement de la première. Sur cette nouvelle branche, vous ne seriez pas né et donc vous n’existeriez pas, c’est le seul fait exact du paradoxe. Mais sur la ligne chronologique actuelle, qui vous situe ici et maintenant, vous existez et poursuivez votre existence ; il n’y a donc pas de paradoxe. Le temps est une sorte d’arbre aux multiples branches ; aucun principe n’est violé. Quant aux événements futurs, ce sont des possibles, pas des certitudes et c’est une nuance très importante.

J’ai travaillé dans un groupe ; « ils » nous ont remis un rapport qui, curieusement, ne semblait avoir aucun lien avec nos activités ; c’est arrivé comme ça, personne ne s’y attendait. Je n’oublierai jamais ce que le type nous a dit ; sur le moment, cela m’a sem­blé vraiment incohérent : « Il y a les loups et il y a les moutons, et nous sommes les loups. » « Ils » nous l’ont fait lire et puis c’est tout. Il n’y avait pas de choix et il n’y en a toujours pas. « Ils »considèrent que nous sommes trop nombreux et, vous savez, au fond « ils » n’ont pas tort ! « Ils »cherchent donc des moyens de réduire le nombre ; mais il se trouve que je n’approuve pas leur méthodes. Outre les problèmes d’espace-temps dont j’ai parlé, il y a celui du surpeuplement. C’est très simple : il existe des programmes de réduction de la population mondiale pour le bien de tous. Croyez-le ou non, l’intention est positive. Kennedy avait élaboré cela il y longtemps. La RAND Corporation était impliquée ainsi qu’un des Rockefeller…, Lawrence, je crois.

On a généré des virus arti­ficiels, disséminés de manières diverses, qui sont difficiles à détecter, à identifier et impossibles à soigner. Tout a été calculé pour que les médecins ne puissent pas comprendre ni même soupçonner ce qui se passe.

En tant qu’individu humain de chair et d’os, je suis épouvanté. En tant que scientifique entraîné à prendre du recul, à voir les choses d’un point de vue global, je dois avouer que je comprends la logique de la démarche. Comprenez­-moi bien, je ne cherche ni à défendre, ni à ignorer cela ; mon commentaire procède d’un point de vue scientifique abstrait. Nous devons faire face, sur cette planète, à des problèmes si énormes que peu de gens possèdent la formation ou l’expérience per­mettant d’appréhender l’ensemble dans un même champ de vision.

La nature de mon travail m’a offert la chance de voir beaucoup de choses que la plupart des gens ne voient pas. J’ai travaillé dans plusieurs agences différentes et cela me donne une vue d’ensemble. Savez-vous qu’il est légal d’es­sayer des agents chimiques et biologiques sur des citoyens américains ? C’est légal, il suffit d’obtenir l’approbation du maire d’une ville, ou de son équivalent n’importe où, ou d’un représentant officiel, Personne ne sait cela, mais vous pouvez vérifier. C’est bien caché dans la loi mais c’est du domaine pu­blic.

Je n’aime choquer per­sonne, mais je ne suis pas opti­miste. Les problèmes auxquels notre race doit faire face sur cette planète sont gigantesques. Je ne pense pas que la plupart des civils soient prêts et aptes à comprendre ni à en gérer la complexité. Ils ont tous assez de mal à s’occuper de leur vie quotidienne et ceci est d’un tout autre niveau. Le surpeuplement est une affaire très grave et tous les autres problèmes y sont liés. Je comprends que les militaires doivent prendre les choses en main.

Je voudrais terminer sur ce message essentiel : j’espère vraiment et je voudrais croire qu’en tant que peuple humain, nous puissions gérer tout cela, mais en me réveillant le matin, parfois j’en doute. Pourtant, profondément, je souhaite que les gens prennent conscience des choses importantes qui nous ont toujours été dissimulées et décident de travailler ensemble à changer tout cela. »

Henry Deacon


 

Jardin d'Eden

 

 

Il est clair que les inventions diaboliques de l’homme et ses actes d’agression envers la Terre et le système solaire tout entier, résultent de notre façon de penser et d’envisager la relation avec notre milieu naturel. Nous pensons que la Terre ne mérite pas d’être prise en considération, que nous pouvons agir pour notre seul intérêt personnel sans avoir à nous soucier d’elle, et nos actes sont le prolongement de cette pensée.

Chacun sait désormais que les inondations, les ouragans, les tremblements de terre, les éruptions volcaniques et toutes les terribles catastrophes que subit la Terre depuis quelques années ne sont pas des accidents qui surviennent au hasard. Les bouleversements terrestres sont principalement la conséquence logique du manque de spiritualité de l’humanité et de ceux qui la gouvernent.

Nous pouvons pourtant atténuer ou supprimer ces catastrophes planétaires et les souffrances humaines consécutives. La parade semble même évidente : il suffirait que chacun adopte un comportement de bienveillance et de compréhension vis-à-vis des animaux, de la nature et des autres humains, que chacun prenne conscience que l’humanité, la planète et tous les êtres vivants qui la peuplent forment une véritable unité. C’est ce que savent et affirment depuis toujours les grands Maîtres spirituels de l’humanité et les peuples de la Terre qui ont su rester en contact avec la nature et les forces cosmiques de l’Univers, notamment les Amérindiens. Ils se sont toujours sentis unis à la nature, ils savent l’écouter, la respecter, la comprendre.

L’intelligentsia scientifique et politique occidentale s’imagine que l’avenir de l’humanité dépend entièrement des avancées technologiques, mais ce n’est qu’un aveu d’orgueil et d’ignorance. Et cela le restera aussi longtemps que la science demeurera coupée du cœur de l’Univers et des forces de la nature. Si ceux qui ont échafaudé des plans diaboliques de domination planétaire et de conquête spatiale, si ceux qui ont mis au point les « black programs » commençaient enfin à faire preuve d’un peu d’humilité, à s’interroger sur leur conduite et à porter attention aux multiples signes par lesquels leur répond la Terre, les effets les plus désastreux de la déchirure actuelle de notre trame spatio-temporelle pourraient peut-être encore être évités.

Cultivons des pensées d’humilité et de respect. Agir avec compréhension et bienveillance dans notre quotidien, c’est contribuer au nettoyage de la Terre et de la conscience collective de l’humanité. Respectons les autres, comprenons que nous sommes tous et toutes les cellules d’un même corps. Nous avons trop tendance à nous critiquer et à nous juger. Aidons à construire un monde de paix, sans luttes territoriales ou économiques, sans projets de guerres et de colonisations planétaires. Mettons en place la coopération, le partage, la Fraternité. Et alors nous aborderons tous ensemble et sans encombre une nouvelle boucle spatio-temporelle, qui sera celle d’un nouvel Âge d’Or de l’humanité.

 

 

 

 

 

Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :