À qui profite le crime:Les fortunes de Bezos, Musk et Zuckerberg augmentent de près de 1 TRILLION de dollars pendant la pandémie…

Alors que des millions de personnes luttent contre la pauvreté et se tournent vers les banques alimentaires pour leur prochain repas, un groupe d’élites financières américaines a vu leur fortune personnelle atteindre de nouveaux sommets inimaginables.

 

Alors que les verrouillages plongent les Occidentaux en difficulté dans la pauvreté et les obligent à s’appuyer sur les banques alimentaires, une poignée de milliardaires ont vu leur fortune personnelle exploser.

 

 

Le coronavirus a ravagé le monde et des familles du monde entier vivent sur la ligne de vie.

Mais pour 614 milliardaires en Amérique, leurs soldes bancaires ont augmenté d’un méga 931 milliards de dollars depuis que le virus s’est installé pour la première fois.

L’économie a chuté jusqu’à présent cette année avec des millions d’emplois en jeu et des budgets pour beaucoup plus serrés que jamais.

Au Royaume-Uni, les banques alimentaires sont plus utilisées que jamais – avec des chiffres montrant une augmentation de 61% des colis alimentaires distribués.

 

Pour le contexte, c’est six colis donnés à une famille affamée chaque minute.

Mark Zuckerberg, directeur général de Facebook. La société a déclaré que des millions de mots de passe de comptes d’utilisateurs avaient été stockés de manière non sécurisée…On s’en souvient!

Pendant ce temps, les patrons d’entreprises technologiques comme Microsoft, Google et Zoom ont vu leurs bénéfices augmenter lors des verrouillages, a rapporté UniLad.

USA Today a identifié les 30 milliardaires qui ont le plus profité de la pandémie, notamment Elon Musk, Mark Zuckerberg de Facebook et Jeff Bezos d’Amazon.

Jeff Bezos

Leur croissance combinée de 90,1 milliards de dollars de richesse représente près de 10% de l’augmentation totale dont bénéficient les milliardaires américains en 2020 seulement.

Elon Musk

Bezos, le fondateur et directeur général d’Amazon, a vu sa fortune grimper de 70 milliards de dollars à 185 milliards de dollars, principalement alors que des millions de ménages étaient enfermés à l’intérieur en fonction des livraisons.

Larry Page

 

 

Elon Musk, le franc-tireur derrière Tesla et personnalité franc Internet, a également vu des avantages financiers, tout comme Larry Page de Google et le gourou des médias sociaux Mark Zuckerberg.

 

 

 

Les demandes d'aide aux banques alimentaires ont explosées au Québec
Les demandes d’aide aux banques alimentaires ont explosées au Québec

 

Pour débuter l’année 2021:des vidéos importantes sur Arruda et l’agenda 21 sécurisés sur notre site web

Pour beaucoup de gens,le grotesque  et odieux personnage d’Horacio Arruda est apparu,un jour,au côté du psychopathe  François Legault,comme un souriant spécialiste des services de santé.

Laissez moi vous enlevez ce dangereux personnage mondialiste de son piedestal:

 


Le piège de l’agenda 21 …nous y sommes déjà dedans:

 

 

 

 

 

 

 

La Gigantesque arnaque du COVID -19:Voici la fuite du plan de verrouillage mondial et de la confiscation de nos biens et de nos libertés

 

Cette fuite vient des cercles internes du gouvernement canadien, si elle est vraie, elle confirme nos pires craintes exprimées dans nos articles depuis le début de cette colossale arnaque. Ce plan prévoit d’utiliser le canular COVID  comme prétexte pour détruire l’économie et enfermer tous ceux qui oseraient refuser le vaccin. Ils veulent confisquer tous nos biens en échange d’un revenu garanti. Et oui, ils ont aussi prévu un virus encore plus puissant et mortel.

Et que sur une courte période de temps, alors que de plus en plus de Canadiens passeraient au programme d’annulation de la dette, ceux qui refusaient de participer seraient considérés comme un risque pour la sécurité publique et seraient transférés dans des installations d’isolement, des goulags. Une fois dans ces goulags, ils auraient deux options, (1) soit participer au programme d’annulation de la dette et être libérés, (2) soit rester indéfiniment dans cet établissement d’isolement (goulag) sous prétexte d’un risque grave pour la santé publique, le gouvernement fera saisir tous leurs actifs. « 

 

 

 

 

 

« Que ce ne sera pas seulement le Canada, mais en fait, toutes les nations auront des feuilles de route et des programmes similaires. »

(Ceci est apparu à l’origine sur Facebook)
Par LPC_leaker@protonmail.com
(https://www.henrymakow.com/)
—————————————–
Je veux vous fournir des informations très importantes. Je suis membre du comité du Parti libéral du Canada. Je siège au sein de plusieurs groupes de comités mais les informations que je fournis proviennent du Comité de planification stratégique (qui est dirigé par le PMO (Project Management Office)). 

Je dois commencer par dire que je ne suis pas content de faire ça, mais je le dois. En tant que Canadien et surtout en tant que parent qui souhaite un avenir meilleur non seulement pour mes enfants, mais aussi pour les autres enfants. 

L’autre raison pour laquelle je fais cela, c’est qu’environ 30 p. 100 des membres du comité ne sont pas satisfaits de la direction que cela va prendre au Canada, mais nos opinions ont été ignorées et ils prévoient d’aller de l’avant vers leurs objectifs.

 Ils ont également indiqué très clairement que rien n’arrêtera les résultats prévus. La feuille de route et l’objectif ont été définis par le PMO et sont les suivants:  

– Mettre en place progressivement les restrictions de verrouillage secondaire sur une base continue, en commençant par les grandes régions métropolitaines en premier et en s’étendant vers l’extérieur. Prévu d’ici novembre 2020. 

– Accélérer l’acquisition (ou la construction) d’installations d’isolement dans chaque province et territoire. Prévu d’ici décembre 2020. 

– Les nouveaux cas quotidiens de COVID-19 augmenteront au-delà de la capacité de test, y compris une augmentation des décès liés au COVID en suivant les mêmes courbes de croissance. Attendu d’ici fin novembre 2020. 

– Verrouillage secondaire complet et total (beaucoup plus strict que les restrictions de première et deuxième phase glissante). Prévu fin décembre 2020 – début janvier 2021 

– Réforme et extension du programme de chômage en vue de sa transition vers le programme de revenu de base universel. Prévu d’ici le premier trimestre 2021. 

– Mutation projetée du COVID-19 et / ou co-infection avec un virus secondaire (appelé COVID-21) conduisant à une troisième vague avec un taux de mortalité beaucoup plus élevé et un taux d’infection plus élevé. Prévu d’ici février 2021. 

– Les nouveaux cas quotidiens d’hospitalisations au COVID-21 et de décès liés au COVID-19 et au COVID-21 dépasseront la capacité des établissements de soins médicaux. Prévu T1 – T2 2021.

 – Des restrictions de verrouillage améliorées (appelées troisième verrouillage) seront mises en œuvre. Des restrictions de voyage complètes seront imposées (y compris entre les provinces et les villes). Prévu T2 2021. 

– Transition des individus dans le programme de revenu de base universel. Prévu mi T2 2021. 

– Ruptures projetées de la chaîne d’approvisionnement, pénuries de stocks, grande instabilité économique. Prévu fin T2 2021. – 

– Déploiement de personnel militaire dans les principales zones métropolitaines ainsi que sur toutes les routes principales pour établir des points de contrôle des déplacements. Limiter les déplacements et les déplacements. — Fournir un soutien logistique à la région. Attendu pour le troisième trimestre 2021.    

Parallèlement à cette feuille de route fournie, le Comité de planification stratégique a été invité à concevoir un moyen efficace de faire la transition des Canadiens pour faire face à une entreprise économique sans précédent. Une solution qui changerait le visage du Canada et changerait à jamais la vie des Canadiens.

CONFISCATION ÉCONOMIQUE DE RÉDUCTION-DETTE-PROPRIÉTÉ 

On nous a dit que pour compenser ce qui était essentiellement un effondrement économique à l’échelle internationale, le gouvernement fédéral allait offrir aux Canadiens un allégement total de la dette. 

Voici comment cela fonctionne: le gouvernement fédéral proposera d’éliminer toutes les dettes personnelles (hypothèques, prêts, cartes de crédit, etc.) dont tout le financement sera fourni au Canada par le FMI dans le cadre de ce qui deviendra le programme mondial de réinitialisation de la dette. 

En échange de l’acceptation de cette remise totale de la dette, l’individu perdrait à jamais la propriété de tous les biens et actifs. 

L’individu devrait également accepter de participer au calendrier de vaccination COVID-19 et COVID-21, ce qui lui permettrait de voyager sans restriction et de vivre sans restriction, même sous un verrouillage complet (grâce à l’utilisation d’une pièce d’identité avec photo appelée passe-santé du Canada). . 

 Les membres du comité ont demandé qui deviendrait le propriétaire des biens et des actifs confisqués dans ce scénario et ce qui arriverait aux prêteurs ou aux institutions financières, on nous a simplement dit: « le programme de réinitialisation de la dette mondiale traitera tous les détails ». 

Plusieurs membres du comité se sont également demandé ce qui arriverait aux individus s’ils refusaient de participer au programme World Debt Reset, ou au HealthPass, ou au calendrier de vaccination, et la réponse que nous avons obtenue était très troublante.

 

«RISQUE DE SÉCURITÉ PUBLIQUE»

Essentiellement, on nous a dit qu’il était de notre devoir de nous assurer que nous élaborions un plan pour que cela ne se produise jamais. On nous a dit qu’il était dans l’intérêt des individus de participer.

Lorsque plusieurs membres du comité ont poussé sans relâche pour obtenir une réponse, on nous a dit que ceux qui refusaient vivraient d’abord indéfiniment sous les restrictions de verrouillage.

Et que sur une courte période de temps, alors que de plus en plus de Canadiens passeraient au programme d’annulation de la dette, ceux qui refusaient de participer seraient considérés comme un risque pour la sécurité publique et seraient transférés dans des établissements d’isolement. Une fois dans ces établissements, ils auraient deux options, participeraient au programme d’annulation de la dette et seraient libérés, ou resteraient indéfiniment dans l’établissement d’isolement sous la classification d’un risque grave pour la santé publique et auraient tous leurs biens saisis.

Donc, comme vous pouvez l’imaginer après avoir entendu tout cela, cela s’est transformé en une discussion passionnée et s’est intensifiée au-delà de tout ce que j’ai jamais vu auparavant.

En fin de compte, le PMO a laissé entendre que l’ensemble de l’ordre du jour ira de l’avant, peu importe qui est d’accord ou non.

Que ce ne sera pas seulement le Canada mais en fait, toutes les nations auront des feuilles de route et des programmes similaires. Que nous devons profiter des situations qui nous attendent pour promouvoir un changement à plus grande échelle pour le mieux-être de tous. Les membres qui s’y opposaient et ceux qui soulevaient des questions clés qui découleraient d’une telle chose ont été complètement ignorés. Nos opinions et préoccupations ont été ignorées. On nous a simplement dit de le faire.

Tout ce que je sais, c’est que je n’aime pas cela et je pense que cela va placer les Canadiens dans un avenir sombre.

———————

LIEN CONNEXE – Hal Turner affirme que cette information provient d’un député 

——————–

Premier  commentaire de Sara

Deux ou trois choses ici n’ont aucun sens. 

Premièrement, il n’existe pas actuellement de «comité de planification stratégique» au Parlement du Canada. En outre, il n’existe actuellement aucune commission parlementaire « dirigée par le PMO » 

Deuxièmement, l’écrivain prétend être «… membre du comité au sein du Parti libéral du Canada». Pourtant, un parti politique est très différent du gouvernement actuel (membres du cabinet et hauts fonctionnaires nommés) lui-même, en particulier le PMO. Le cabinet du premier ministre, le reste du Cabinet du Canada et le caucus parlementaire du PLC ne sont légalement liés à aucune décision prise par le PLC lui-même. Cela s’applique à tous les gouvernements et partis politiques dans une démocratie parlementaire. 

Troisièmement, l’auteur affirme que « en échange de l’acceptation de cette remise totale de la dette, l’individu perdrait à jamais la propriété de tous les biens et actifs ». – mais ils déclarent plus tard que « Et que sur une courte période de temps, alors que davantage de Canadiens passeraient au programme d’annulation de la dette, ceux qui refusaient de participer seraient considérés comme un risque pour la sécurité publique et seraient réinstallés dans des installations d’isolement. ils auraient deux options, participeraient au programme de remise de dette et seraient libérés, ou resteraient indéfiniment dans l’établissement d’isolement sous la classification d’un risque grave pour la santé publique et auraient tous leurs biens saisis.  » 

N’est-ce pas exactement le même résultat, mais simplement par deux voies différentes? Pourquoi une personne endettée refuserait-elle de céder TOUS ses biens si le défaut de le faire entraînerait la saisie de tous ses biens? 

Quatrièmement, qu’arrive-t-il à ceux qui n’ont AUCUNE dette mais qui ont des actifs? 

Cinquièmement, comment tout cela à distance serait-il légal ou constitutionnel, en particulier les vaccinations obligatoires, la détention illimitée et les saisies d’avoirs?

 Je me demande en particulier comment il serait à distance légal, constitutionnel ou pratique de refuser à une personne le droit de propriété de tous les biens et actifs «pour toujours»? 

J’imagine que les tribunaux, les barreaux et les groupes de défense des libertés civiles du Canada auraient quelque chose à dire au sujet de telles actions. 

————–

Merci à Sara pour son point de vue, mais les événements semblent suivre la trajectoire décrite ci-dessus, et nous savons que le gouvernement est en train de modifier les installations de quarantaine. Aussi, quel serait le but de cela s’il s’agissait d’un canular? Je suis d’accord qu’il y a une contradiction interne sérieuse concernant l’annulation de la dette et la confiscation de votre propriété, mais les Illuminati ont prouvé qu’ils étaient arrogants au point de stupidité. -HM

—————————————————————————————–

RAPPEL : Du confinement au « Grand Reset »

Le 1er août 2020 –

Le confinement, lié à la pandémie de coronavirus, a
accéléré
 la mise en œuvre de plans de longue date visant à établir un « nouvel ordre mondial ». Sous les auspices du Forum économique mondial (WEF), les décideurs politiques mondiaux plaident en faveur d’un « Grand Reset » dans le but de créer une technocratie mondiale. Ce n’est pas par hasard que le 18 octobre 2019, à New York, le WEF a participé à l’« Event 201 » lors de l’exercice de pandémie « de haut niveau » organisé par le Centre John Hopkins pour la sécurité sanitaire.

 

Cette technocratie à venir implique une coopération étroite entre les responsables de l’industrie numérique et des gouvernements. Avec des programmes tels que le revenu minimum garanti et les soins de santé pour tous, le nouveau type de gouvernance combine un contrôle sociétal strict avec la promesse d’une justice sociale complète.

La vérité, cependant, est que ce nouvel ordre mondial de tyrannie numérique s’accompagne d’un système de crédit social complet. La République populaire de Chine est le pionnier de cette méthode de surveillance et de contrôle des individus, des entreprises et des entités sociopolitiques.

Pour l’individu, son identité est réduite à une application ou une puce qui enregistre presque toute son activité personnelle. Afin d’obtenir quelques droits individuels, et ne serait-ce que pour se rendre dans un certain lieu, une personne doit trouver un équilibre entre ces privilèges apparents et sa soumission à un ensemble de règlements qui définissent en détail ce qui constitue un « bon comportement » et est considéré comme bénéfique pour l’humanité et l’environnement. Par exemple, lors d’une pandémie, ce type de contrôle s’étendrait de l’obligation de porter un masque et de pratiquer la distanciation sociale à celle d’avoir des vaccinations spécifiques afin de postuler à un emploi ou de voyager.

Il s’agit, en somme, d’une sorte d’ingénierie sociale qui est à l’opposé d’un ordre spontané ou d’un développement. Comme l’ingénieur mécanicien avec une machine, l’ingénieur social – ou technocrate – traite la société comme un objet. À la différence des éliminations brutales du totalitarisme d’autrefois, l’ingénieur social moderne va essayer de faire fonctionner la machine sociale par elle-même, selon la conception qu’il en a. À cette fin, l’ingénieur social doit appliquer les lois de la société comme l’ingénieur mécanicien suit les lois de la nature. La théorie comportementale a atteint un stade de connaissance qui rend possible les rêves de l’ingénierie sociale. Les machinations de l’ingénierie sociale n’opèrent pas par la force brute, mais subtilement par des coups de pouce.

Selon l’ordre envisagé par le « Grand Reset », le progrès technologique n’est pas destiné à servir l’amélioration des conditions du peuple mais à soumettre l’individu à la tyrannie d’un État technocratique. « Les experts savent mieux », telle est la justification.

Ordre du jour

Le projet de refonte du monde est le fruit de l’imagination d’un groupe d’élite d’hommes d’affaires, de politiciens et de leur entourage intellectuel qui se réunissait chaque année en janvier à Davos, en Suisse. Créé en 1971, le Forum économique mondial est devenu depuis lors un événement méga-mondial. En 2020, plus de trois mille dirigeants du monde entier ont participé à la réunion.

Sous la direction du WEF, l’agenda du Grand Reset indique que l’achèvement de la transformation industrielle actuelle nécessite une révision en profondeur de l’économie, de la politique et de la société. Une telle transformation globale nécessite l’altération du comportement humain, et donc la « transhumanisation » fait partie du programme.

Le Grand Reset sera le thème de la cinquante et unième réunion du Forum économique mondial de Davos en 2021. Son ordre du jour est l’engagement à faire évoluer l’économie mondiale vers « un avenir plus juste, plus durable et plus résistant ». Le programme appelle à un « nouveau contrat social » centré sur l’égalité raciale, la justice sociale et la protection de la nature. Le changement climatique nous oblige à « décarboner l’économie » et à mettre la pensée et le comportement humains « en harmonie avec la nature ». L’objectif est de construire « des économies plus égales, plus inclusives et plus durables ». Ce nouvel ordre mondial doit être mis en œuvre « d’urgence », affirment les promoteurs du WEF, et ils soulignent que la pandémie « a mis à nu la non-durabilité de notre système », qui manque de « cohésion sociale ».

Le projet de Grand Reset du WEF est de l’ingénierie sociale au plus haut niveau. Les partisans du Reset affirment que l’ONU n’a pas réussi à établir l’ordre dans le monde et n’a pas pu faire avancer avec force son programme de développement durable – connu sous le nom d’Agenda 2030 – en raison de sa manière bureaucratique, lente et contradictoire de travailler. En revanche, les actions du comité d’organisation du Forum économique mondial sont rapides et intelligentes. Lorsqu’un consensus a été formé, il peut être mis en œuvre par l’élite mondiale partout dans le monde.

Ingénierie sociale

L’idéologie du Forum économique mondial n’est ni de gauche ni de droite, ni progressiste ni conservatrice, elle n’est pas non plus fasciste ou communiste, mais carrément technocratique. En tant que telle, elle reprend de nombreux éléments des idéologies collectivistes antérieures.

Au cours des dernières décennies, un consensus s’est dégagé lors des réunions annuelles de Davos sur le fait que le monde a besoin d’une révolution et que les réformes ont pris trop de temps. Les membres du WEF envisagent un profond bouleversement à brève échéance. Le délai devrait être si court que la plupart des gens auront du mal à se rendre compte qu’une révolution est en cours. Le changement doit être si rapide et si spectaculaire que ceux qui reconnaissent qu’une révolution est en cours n’auront pas le temps de se mobiliser contre elle.

L’idée de base de la Grand Reset est le même principe qui a guidé les transformations radicales de la Révolution française à la Révolution russe et chinoise. C’est l’idée du rationalisme constructiviste incorporé dans l’État. Mais des projets comme le Grand Reset laissent sans réponse la question de savoir qui dirige l’État. L’État lui-même ne gouverne pas. C’est un instrument de pouvoir. Ce n’est pas l’État abstrait qui décide, mais les dirigeants de partis politiques spécifiques et de certains groupes sociaux.

Les régimes totalitaires précédents avaient besoin d’exécutions massives et de camps de concentration pour maintenir leur pouvoir. Aujourd’hui, grâce aux nouvelles technologies, on pense que les dissidents peuvent être facilement identifiés et marginalisés. Les non-conformistes seront réduits au silence en disqualifiant les opinions divergentes comme étant moralement méprisables.

Le confinement de 2020 offre peut-être un aperçu du fonctionnement de ce système. Le confinement a fonctionné comme s’il avait été orchestré – et c’est peut-être le cas. Comme s’ils avaient suivi un seul commandement, les dirigeants de grandes et de petites nations – et de différents stades de développement économique – ont mis en œuvre des mesures presque identiques. Non seulement de nombreux gouvernements ont agi à l’unisson, mais ils ont également appliqué ces mesures sans se soucier des conséquences horribles d’un confinement mondial.

Des mois d’immobilité économique ont détruit la base économique de millions de familles. Associé à l’éloignement social, le confinement a produit une masse de personnes incapables de prendre soin d’elles-mêmes. D’abord, les gouvernements ont détruit les moyens de subsistance, puis les politiciens se sont présentés comme les sauveurs. La demande d’aide sociale n’est plus limitée à des groupes spécifiques, mais est devenue un besoin des masses.

 

Autrefois, la guerre assurait la cohésion de l’État. Aujourd’hui, c’est la peur de la maladie. Ce qui nous attend, ce n’est pas l’apparente convivialité d’un État providence global et bienveillant, avec un revenu minimum garanti, des soins de santé et une éducation pour tous. Le confinement et ses conséquences ont donné un avant-goût de ce qui nous attend : un état de peur permanent, un contrôle comportemental strict, des pertes d’emploi massives et une dépendance croissante vis-à-vis de l’État.

Avec les mesures prises à la suite de la pandémie de coronavirus, un grand pas a été fait pour remettre l’économie mondiale sur les rails. Sans résistance populaire, la fin de la pandémie ne signifiera pas la fin du confinement et de la distanciation sociale. Toutefois, à l’heure actuelle, les opposants au nouvel ordre mondial de la tyrannie numérique ont toujours accès aux médias et aux plateformes pour exprimer leur désaccord. Pourtant, le temps presse. Les auteurs du nouvel ordre mondial ont senti l’odeur du sang. Déclarer le coronavirus comme une pandémie s’est avéré utile pour promouvoir le programme du Grand Reset. Seule une opposition massive peut ralentir et enfin arrêter l’extension de l’emprise de la technocratie tyrannique qui monte.

Antony P. Mueller

Le Dr Antony P. Mueller est un professeur d’économie allemand qui enseigne actuellement au Brésil. Consultez son site web et son blog.

 

 

De nouvelles vidéos sur Alexis Cossette-Trudel et autres sécurisées et relayées

Nous allons répondre à la censure politique de la dictature covidienne par une action préventive afin de s’assurer un minimum de liberté d’expression et le droit de parole.

Le Québec est connu,comme le Canada,comme étant une société démocratique,donc nous allons agir en démocrate:

 

 

 

 

 

 

La Gigantesque Arnaque du COVID-19:L’OMS confirme (accidentellement) que le Covid-19 n’est pas plus dangereux que la grippe

L’Organisation mondiale de la santé a enfin confirmé ce que nous (et de nombreux experts et études) disons depuis des mois – le coronavirus n’est ni plus mortel ni plus dangereux que la grippe saisonnière.

Les hauts gradés de l’OMS ont fait cette annonce lors d’une session spéciale des 34 membres du conseil exécutif de l’OMS le lundi 5 octobre, c’est juste que personne ne semblait vraiment le comprendre.

En fait, ils ne semblaient pas le comprendre complètement eux-mêmes.

Lors de la session, le Dr Michael Ryan, le chef des urgences de l’OMS, a révélé qu’il pensait qu’environ 10% de la population mondiale avait été infectée par le Sars-Cov-2. Il s’agit de leur «meilleure estimation», et une énorme augmentation par rapport au nombre de cas officiellement reconnus (environ 35 millions).

Le Dr Margaret Harris, porte-parole de l’OMS, a confirmé plus tard le chiffre, déclarant qu’il était basé sur les résultats moyens de toutes les grandes études de séroprévalence réalisées dans le monde.

Autant l’OMS tentait de considérer cela comme une mauvaise chose – le Dr Ryan a même déclaré que cela signifie que «la grande majorité du monde reste en danger». – c’est en fait une bonne nouvelle. Et confirme, une fois de plus, que le virus n’a rien d’aussi mortel que tout le monde l’avait prédit.

La population mondiale est d’environ 7,8 milliards de personnes , si 10% ont été infectés, c’est 780 millions de cas. Le bilan mondial actuellement attribué aux infections à Sars-Cov-2 est de 1 061 539 .

C’est un taux de mortalité par infection d’environ 0,14%. En accord avec la grippe saisonnière et les prévisions de nombreux experts du monde entier.

0,14% est 24 fois plus faible que le «chiffre provisoire» de l’OMS de 3,4% en mars . Ce chiffre a été utilisé dans les modèles qui ont été utilisés pour justifier les verrouillages et autres politiques draconiennes.

En fait, compte tenu de la surdéclaration de décès présumés de Covid , l’IFR est probablement même inférieur à 0,14% et pourrait montrer que Covid est beaucoup moins dangereux que la grippe.

Aucun de la presse grand public n’a repris cela. Bien que de nombreux médias aient rapporté les propos du Dr Ryan, ils ont tous tenté d’en faire un titre effrayant et de semer la panique.

Apparemment, ni eux, ni l’OMS n’étaient capables de faire les calculs simples qui nous montrent que c’est une bonne nouvelle. Et que les sceptiques de Covid ont toujours eu raison.

___

SOURCE:
https://thewallwillfall.org/2020/10/09/who-accidentally-confirms-covid-is-no-more-dangerous-than-flu/comment-page-1/?unapproved=12146&moderation-hash=a8047294e8d50c86e376d9b00d70d015#comment -12146

La Gigantesque Arnaque du COVID-19:Rothschild a breveté les tests biométriques Covid-19 en 2015 et en 2017 !

Ce n’est pas contestable, puisque les informations proviennent de registres officiels des brevets aux Pays-Bas et aux États-Unis. Et nous avons toute la documentation. Comme nous l’avons montré dans les expositions précédentes, toute la Covidiocratie est une mascarade et une simulation préparées depuis longtemps par la Banque mondiale / FMI / Les Rothschild et leurs lemmings, avec le partenariat Rockefeller. Nos dernières découvertes viennent compléter ces révélations précédentes.

 

Source: site Web du registre des brevets du gouvernement néerlandais

Source: site Web du registre des brevets du gouvernement néerlandais

Info (copie textuelle):

L’invention concerne un procédé d’acquisition et de transmission de données biométriques (par exemple, des signes vitaux) d’un utilisateur, les données étant analysées pour déterminer si l’utilisateur souffre d’une infection virale, telle que COVID-19. Le procédé comprend l’utilisation d’un oxymètre de pouls pour acquérir au moins le pourcentage de saturation en oxygène du pouls et du sang, qui est transmis sans fil à un smartphone. Pour s’assurer que les données sont exactes, un accéléromètre intégré au smartphone est utilisé pour mesurer le mouvement du smartphone et / ou de l’utilisateur. Une fois les données précises acquises, elles sont téléchargées sur le cloud (ou sur l’hôte), où les données sont utilisées (seules ou avec d’autres signes vitaux) pour déterminer si l’utilisateur souffre (ou risque de souffrir) d’une infection virale, comme COVID-19. En fonction des besoins spécifiques, les données, leurs modifications,et / ou la détermination peut être utilisée pour alerter le personnel médical et prendre les mesures correspondantes.

Deuxième enregistrement:  2017

La source

Informations détaillées ci-dessous, mais avant cela, examinons le Facebook de l’inventeur pendant un moment ou deux

Detailed info below, but before that, let’s contemplate inventor’s Facebook for a moment or two

 

 

 

Notice anything?

Informations sur les brevets (copie textuelle):

Titre: Système et méthode d’utilisation, biométriques et d’affichage de données biométriques Demande de brevet des États-Unis 20170229149 Code de type: A1

Résumé: L’invention concerne une méthode pour traiter et afficher les données biométriques d’un utilisateur, soit seules, soit ensemble (en synchronisation) avec d’autres données, telles que les données vidéo de l’utilisateur pendant une période pendant laquelle les données biométriques ont été acquises. Le procédé comprend le stockage de données biométriques de sorte qu’elles soient liées à un identifiant et au moins un horodatage (par exemple, une heure de début, une fréquence d’échantillonnage, etc.), et le stockage de données vidéo de manière à ce qu’elles soient liées à l’identifiant et à au moins un horodatage (par exemple, une heure de début). En stockant des données de cette manière, les données biométriques peuvent être affichées (en temps réel ou différées) en synchronisation avec les données vidéo, et les données biométriques peuvent être recherchées pour identifier au moins un événement biométrique. La vidéo correspondant à l’événement biométrique peut alors être affichée,soit seul, soit avec au moins un élément biométrique de l’utilisateur lors de l’événement biométrique.

Inventeurs: Rothschild, Richard A. (Londres, GB)

Macklin, Dan (Stafford, GB)
Slomkowski, Robin S. (Eugene, OR, US)
Harnischfeger, Taska (Eugene, OR, US)
Numéro de demande: 15/495485
Date de publication : 08/10/2017
Date de dépôt: 24/04/2017
Export Citation: Cliquez pour la génération automatique de bibliographie

Destinataires:
Rothschild Richard A.
Macklin Dan
Slomkowski Robin S.
Harnischfeger Taska

Classes internationales: G11B27 / 10 ; G06F19 / 00 ; G06K9 / 00 ; G11B27 / 031 ; H04N5 / 77

Voir les images de brevets: Télécharger le PDF 20170229149  

Références de brevets américains:

20160035143 N / A 04/02/2016
20140316713 N / A 23/10/2014
20140214568 N / A 31/07/2014
20090051487 N / A 26/02/2009
20070189246 N / A 16/08/2007

Examinateur principal:

  MESA, JOSE M Avocat, agent ou cabinet: Fitzsimmons IP Law (Gardena, CA, US)

Le document complet, d’environ 40 pages est ici :

ATOMIC BOMBSHELL: Rothschilds patented Covid-19 biometric tests in 2015. And 2017.

by Silviu « Silview » Costinescu

NB :

Plusieurs années après le meurtre prémédité du Grand Guide Lybien ,sa pensée continue de nous marquer!

Muhammar Kadhafi a été traité de fou, par les Grands Médias Menteurs, lorsqu’il a déclaré :
« Ils (les juifs?) inventent un vaccin puis ils créent la maladie qui ne peut être soignée que par ce vaccin! »


VIDÉO SÉCURISÉE EN LIEN AVEC L’ARTICLE:

 

 

La Gigantesque Arnaque du COVID-19 : les pédiatres dénoncent le « sacrifice » d’une génération d’ados au Québec

Les restrictions sanitaires sont en train de créer de sérieux problèmes chez toute une génération d’ados, croit l’Association des pédiatres du Québec, qui parle d’un « sacrifice générationnel » dans un communiqué publié lundi,le 4 octobre 2020.

 

Des jeunes sont réunis dans un parc, le 1er octobre 2020.

L’Association s’attaque en partie aux mesures plus restrictives annoncées lundi par le gouvernement de la CAQ, notamment le port du masque en classe dans les écoles secondaires en zone rouge. Elle estime qu’il est erroné d’affirmer que les écoles sont responsables de la deuxième vague.

«C’est si facile d’associer cette perte de contrôle à la « téméraire » rentrée scolaire alors que le coupable, le vrai, c’est le comportement du virus, écrit l’Association. En revanche, les mesures en place fonctionnent, la plupart des éclosions comportent moins de 5 cas et ne sortent pas des bulles-classes.»

«Ces éclosions scolaires reflètent davantage la transmission communautaire, dont les jeunes ne sont pas exclus, et ne semblent pas contribuer significativement à cette seconde vague.»

Toujours dans les zones rouges, le gouvernement a également annoncé lundi que les élèves de la 4e et 5e année du secondaire iront à l’école un jour sur deux, afin de réduire la concentration humaine dans les écoles. Les activités sportives de groupe seront aussi interdites.

Les ados vont mal

«On ne parle pas des adolescents […] et la réalité, c’est qu’actuellement, ils ne vont pas bien et on ne l’entend pas assez», a pour sa part déploré la médecin Marie-Claude Roy, pédiatre au CIUSSS de l’Estrie et membre du conseil d’administration de l’Association des pédiatres du Québec, en entrevue à En direct avec Patrice Roy.

C’est en ce sens que l’Association parle d’un «sacrifice générationnel».

«Des adolescents qui ne vont pas bien à cause de la COVID, il n’y en a à peu près pas, mais des adolescents qui vont mal à cause des mesures mises en place depuis six mois, il y en a des centaines et des milliers», dit la médecin Roy.

La pédiatre estime qu’avec les nouvelles mesures annoncées, le gouvernement retire à ces jeunes «ce qui les motive», soit une «socialisation saine et des sports, parce que la vague est là où elle est».

«Ce qui se passe dans les écoles, ce n’est pas la cause de la deuxième vague. La deuxième vague, elle est là, et les adolescents en font partie comme nous tous.»

Elle ne nie cependant pas que certains rassemblements sont problématiques, et que le port du masque autour de l’école puisse être utile, reconnaissant au passage que les «14-18 ans sont surreprésentés» dans les statistiques liées à la COVID-19 actuellement.

«Ceci étant dit, […] la propagation ne se fait certainement pas lorsque les élèves sont assis à leur bureau à faire des problèmes d’algèbre», avance-t-elle.

«Je n’ai pas l’impression que c’est là que le problème se situe. Il se situe, oui, autour de l’école, dans les récréations, dans les rassemblements. Les adolescents continuent à vivre en dehors des murs de l’école.»

« Il faut prendre les moins pires des mesures »

À Québec, le premier ministre François Legault semble tout à fait conscient de l’effort qu’il exige de la part des adolescents. «De façon générale, la pandémie n’a pas aidé les jeunes depuis le mois de mars», a-t-il reconnu en point de presse lundi.

M. Legault semble toutefois se sentir pris entre l’arbre et l’écorce en ce qui concerne la présence des secondaires 4 et 5 seulement un jour sur deux à l’école.

«Dans un monde idéal, il faudrait réduire la taille de toutes les classes. Mais on n’aurait pas assez d’écoles et d’enseignants pour faire ça.»

On essaie de «prendre les moins pires des mesures», de «trouver l’équilibre», pour «ne pas compromettre l’école pour tous les enfants», explique-t-il.

Le directeur national de santé publique du Québec, Horacio Arruda, a de son côté tenté de se faire rassurant quant à cette restriction concernant la présence en classe. «C’est transitoire. Ce n’est pas jusqu’à la fin de l’année», a-t-il assuré.

«On va faire un travail avec le ministère de l’Éducation pour balancer ce choix, entre les risques et les avantages d’être en présentiel.»

«Je comprends très bien les pédiatres, je comprends aussi les parents qui sont inquiets. C’est une balance qui est très difficile», a-t-il expliqué.

«Il n’y a pas une décision qui n’a pas un effet pervers sur un groupe.»

 

 

 

 

 

 

 

La Gigantesque Arnaque du COVID-19:Donald Trump a le Covid-19, l’internet et les satanistes rigolent bien

Donald Trump, celui-là même qui avait suggéré de s’injecter du désinfectant ou d’utiliser les UV contre le Covid-19, est contaminé par la maladie, tout comme sa femme Melania. Le couple s’est mis en quarantaine.  Les réactions n’ont pas tardé à fuser ; dans cette année 2020 qui ressemble à une série apocalyptique écrite par des scénaristes jusqu’au-boutistes, la contamination du président américain est comparée à un énième rebondissement dans une intrigue déjà BIEN riche !

Photo de profil, ouvre la page de profil sur Twitter dans un nouvel onglet
Now, which witch want it?
@bsaysthis
Girl, we gotta give it up to the 2020 writers… the way they wrote Miss Rona to go from most hated character to one you root for?! Whew character development!
180,7 k
29,9 k personnes tweetent à ce sujet.

Il faut reconnaître le talent des scénaristes de 2020… faire passer Miss Rona [le coronavirus, ndlr] de « personnage le plus haï » à « celle que tout le monde soutient » ?! Quelle évolution du personnage !

Un autre : *quand on racontera l’année 2020 à nos gosses dans 20 ans*

« Attends, c’est le meilleur moment : et là, LE MEC A CHOPÉ LE COVID ! »

 

 

 

 

Certains et certaines ne cachent pas leur joie, estimant que la contamination de Donald Trump est un retour de karma bien mérité pour celui qui a fait souffrir tant de gens par sa médiocrité et ses discours haineux.

Il l’a bien cherché, il l’a bien cherché [en référence à la chanson de la comédie musicale Chicago, ndlr]

Sur TikTok aussi, les réactions se sont multipliées ; la journaliste du New York Times Taylor Lorenz en a compilé une bonne brassée dans ce thread à dérouler !

La France n’est pas en reste. Avec quelques heures de retard dues au décalage horaire, le Twitter francophone a enchaîné les mèmes pour se moquer de Trump.

Trump positif au covid :

Tout le monde :#TrumpHasCovid pic.twitter.com/WARlnn60se

— アテム𓄿 (@Slayer_Road) October 2, 2020

En parallèle des moqueries, un phénomène étrange s’est produit.

De très nombreuses réponses au tweet de Trump sont écrites dans un alphabet inconnu pour la plupart des gens, et comportent des images allant de « bizarre » à « inquiétantes » en passant par « carrément dégueu ». En voici un exemple soft :

ኃጢአተኛ ነፍስህ ከመዳን በላይ ናት እናም ሰላምን ወይም ሥቃይን አታውቅም ፣ የንስሐ ቅዝቃዜ ብቻ አብቅቷል ፣ ምክንያቱም ኃጢአቶችህ ከማንኛውም ተልእኮ የላቀ ስለሆነ ፣ መጨረሻው ቀርቧል ፣ የኃጢአት መርከቦች pic.twitter.com/WGAHLfWtvl

— ElBuni (@therealbuni) October 2, 2020

Obscur présage ? Conglomérat de sorcières modernes jetant un sort au président américain ? Langage millénaire porteur de malédiction pour quiconque le traduira ?  Eh bien non. Il s’agit, comme l’explique cette journaliste de Mashable, d’une langue tout à fait existante, et pas maudite pour un sou.

Mdr, mais non c’est pas un culte satanique maudissant Trump et la Première dame. C’est un copier-coller en en amharique, la langue officielle de l’Éthiopie. Les gens associent des messages inquiétants (souvent religieux) avec des images chelou pour troller dans les réponses […]

Le texte qui va avec l’image du Joker, ci-dessus, signifie selon Google Traduction : « Votre âme pécheresse est au-delà du salut et vous ne connaissez ni la paix ni la douleur, seul le froid de la repentance est passé, parce que vos péchés sont plus grands que toute mission, la fin est proche, les navires du péché ». Des propos similaires ont été traduits à la va-vite et postés en masse sous le tweet de Donald Trump.

C’est peut-être « pour le LOL », mais utiliser la langue bien réelle d’un pays bien réel avec sa culture et son héritage propre, et la faire passer pour un langage maudit… on a vu plus respectueux. La prochaine fois, autant insulter Trump en latin, ça fera plus traditionnel !

Avez-vous pouffé devant ces réactions ? Ou avez-vous l’âme trop pure pour rire de la maladie frappant un être humain âgé ? Promis, personne ne vous jugera.

En conclusion

L’annonce de Trump intervient à un moment très étrange. Octobre est connu pour être le mois le plus actif dans les cercles occultes et il culmine avec le sabbat le plus important de l’année – Samhain – le 31 octobre.

De plus, le mois d’octobre de cette année est spécial: il contiendra deux pleines lunes. La lune des moissons était le 1er octobre et une «lune bleue» aura lieu le… 31 octobre. Bien que, pour la plupart, ces faits soient complètement hors de propos, ils sont de la plus haute importance dans les cercles occultes.

Si certains d’entre vous sentent que cette année a été régie par «l’énergie noire», les semaines à venir pourraient sembler encore plus sombres. Cependant, comme le dit le dicton: il fait toujours plus sombre avant l’aube.

———————————————

L’hôpital Walter Reed met en danger la vie de  Trump

Source : To Dr. Scott Atlas: Walter Reed doctors are endangering Trump’s life;   by Jon Rappoport

Lettre ouverte à Scott Atlas, conseiller en coronavirus de la Maison Blanche

Scott:

Si les rapports des médias sont corrects, le président reçoit 2 médicaments expérimentaux: le cocktail d’anticorps, Regeneron, et l’antiviral, Remdesivir.

Outre leurs effets indésirables individuels…

CES MÉDICAMENTS N’ONT JAMAIS ÉTÉ ÉTUDIÉS POUR LEURS EFFETS COMBINÉS SUR UN PATIENT. ET MAINTENANT CE PATIENT… LE PREMIER PATIENT À LES RECEVOIR… EST LE PRÉSIDENT DES ÉTATS-UNIS.

Vous connaissez les effets indésirables du Remdesivir, Scott. Ils sont plus qu’inquiétants. Lésion rénale aiguë, par exemple. Et ce médicament n’a qu’une autorisation d’urgence, et c’est explicitement pour les patients qui sont des cas de COVID GRAVE. Trump n’est pas un cas grave. Que se passe-t-il? Pourquoi les médecins de Walter Reed en font-ils des tonnes?

L’autre médicament, Regeneron, le cocktail d’anticorps, des versions synthétisées d’anticorps de souris et d’humains, est toujours en essais cliniques. Il n’y a AUCUNE autorisation pour son utilisation.

Dans les essais antérieurs de médicaments à base d’anticorps, l’infection a fortement augmenté. Très dangereux.

Et priez que ces médecins n’optent pas soudainement pour un ventilateur. Ils pourraient le faire, si l’état de Trump s’aggrave, à cause des effets des médicaments. Ils appelleront ces effets «une aggravation du COVID».

Dans une vaste étude menée à New York sur des patients atteints de COVID dans le groupe d’âge de Trump, 97% des patients sous respirateur sont décédés. Le traitement par ventilation, comme vous le savez, implique une sédation lourde et prolongée.

Le président est dans une situation très dangereuse.

Chaque foutu médecin qui a une éthique quelconque devrait crier au meurtre sanglant en ce moment. Ce n’est pas une supposition. Est-ce que vous prescririez à un patient non pas un, mais deux médicaments hautement expérimentaux, dont chacun a des effets très néfastes? Les prescririez-vous ENSEMBLE? DÉJÀ? Surtout lorsque le patient n’est pas près d’être gravement malade? Surtout lorsque les effets combinés des médicaments n’ont jamais été étudiés?

POURQUOI LES MÉDECINS DE WALTER REED TRAITENT-ILS TRUMP COMME SI IL ÉTAIT DANS  ÉTAT DÉSESPÉRÉ?

Ils s’en prennent au président comme si celui-ci  s’accrochait à la vie par un fil et ils doivent lui jeter tout ce qu’ils ont.

Qui veille sur la vie du président? Ces médecins essaient-ils de le tuer?

AU BOULOT, SCOTT. MAINTENANT.

Jon Rappoport

L’auteur de trois collections explosives, THE MATRIX REVEALEDEXIT FROM THE MATRIX, and POWER OUTSIDE THE MATRIX, Jon était candidat à un siège du Congrès américain dans le 29e district de Californie. Nommé pour un prix Pulitzer, il a travaillé comme journaliste d’investigation pendant 30 ans, écrivant des articles sur la politique, la médecine et la santé pour CBS Healthwatch, LA Weekly, Spin Magazine, Stern et d’autres journaux et magazines aux États-Unis et en Europe. Jon a donné des conférences et des séminaires sur la politique mondiale, la santé, la logique et le pouvoir créatif à des publics du monde entier. Vous pouvez vous inscrire pour recevoir ses e-mails NoMoreFakeNews gratuits ici ou ses e-mails gratuits OutsideTheRealityMachine ici.


Vidéo sécurisée sur le sujet sur notre site:

 

 

 

 

 

 

 

 

La Gigantesque Arnaque du COVID 19:comment transformer un virus inoffensif en bénéfices illimités pour vous et vos amis

 

Imaginez que vous disposiez des ressources et de l’influence suffisantes pour créer une pandémie mondiale, que devriez-vous faire? Comment commenceriez-vous? Et comment en tirer le meilleur parti et augmenter vos profits? Nous avons les réponses ici. Un plan simple en 12 étapes.

  1. Trouvez des critères vagues pour ce qui constitue les symptômes que vous voulez que les gens recherchent.Tout ce qui est subjectif auquel beaucoup de gens peuvent s’identifier est idéal. Prenons les problèmes de mémoire et / ou la confusion + quelques-uns qui sont courants dans la liste Covid. La fatigue, les courbatures et les douleurs sont assez courantes et subjectives. (Pour le covid19, les symptômes sont: fièvre, toux sèche, fatigue. Symptômes moins courants: courbatures, maux de gorge, diarrhée, perte de goût ou d’odeur, éruption cutanée ou décoloration des doigts ou des orteils). Ce serait une bonne idée de prendre quelque chose de très courant chez les personnes âgées afin que nous puissions utiliser la mort de la vieillesse comme preuve de la létalité du nouveau virus.
  2. Ensuite, nous aurions besoin de quelque chose de biologique à tester.N’importe quelle séquence d’ARN ferait l’affaire, tant qu’elle n’est pas présente dans toute la population. Si c’était le cas, quelqu’un pourrait réclamer très rapidement l’immunité collective. En fait, il pourrait s’agir d’une séquence d’ARN qui n’existe pas vraiment chez l’homme mais quelque chose qui pourrait exister sous forme de contamination dans les laboratoires, comme par exemple dans la poussière ou l’eau. Ce serait suffisant pour qu’un test RT qPCR soit considéré comme un faux positif. De nombreux RT PCR ont des taux de faux positifs de 3 à 5%, ce qui serait suffisant pour créer une peur. (En ce qui concerne Covid, le taux de faux positifs est impossible à connaître avec certitude, car nous n’avons pas d’étalon-or à vérifier, mais pour de nombreux autres tests similaires, le taux moyen de faux positifs est supérieur à 3%. Et différent laboratoires testent différentes séquences. Nous pouvons compter sur les laboratoires sur-stressés pour être plus sujets à la contamination que les laboratoires participant à la recherche, sachant que leur exactitude sera vérifiée, pour ceux qui ont donné plus de 3% de faux positifs. Peut-être que le taux d’erreur pour un laboratoire stressé moyen est aussi élevé que 8%. BMJ compte 5% comme une estimation raisonnable. Avec 8%, nous aurions tous les tests positifs aux États-Unis expliqués par des faux positifs.

 

3. Ensuite, nous sommes tous prêts à y aller. Nous devons simplement affirmer que nous avons découvert un nouveau groupe de symptômes et qui est lié à une nouvelle séquence d’ARN. Cela commence par la perte de mémoire et la confusion. En d’autres termes, il s’agit d’un virus neurotoxique, et il conduit à la mort de toutes les manières avec lesquelles les personnes âgées peuvent mourir, comme par accident vasculaire cérébral, crise cardiaque, pneumonie, insuffisance rénale, septicémie, insuffisance organique, déshydratation. Peu importe si le patient était de toute façon au seuil de la mort, en raison de ses maladies existantes. Nous pouvons toujours affirmer que sans notre nouveau virus, ce patient ne serait pas mort. Qui pourrait contrer cela? (Tout comme Covid; les gens meurent de toutes sortes de troubles qu’ils avaient déjà avant le test Covid).

 

  1. Par miracle, nous avons déjà découvert exactement le virus responsable parmi les millions de virus différents qui existent dans un centimètre cube d’air. Nous avons donc déjà un test RT PCR prêt à être utilisé.Cela nous fait ressembler à des chercheurs très compétents. Bien sûr, nous avons déjà acheté d’avance des actions dans les principaux laboratoires d’essais. Nous avons également acheté des actions des plus grands fabricants de vaccins. Ce sera finalement le plus gros producteur d’argent, heureusement pendant des années, car il sera difficile d’obtenir des anticorps contre quelque chose qui n’existe pas vraiment.
  2. Il ne nous reste plus qu’à propager la nouvelle qu’une nouvelle pandémie mortelle se propage dans le monde entier, et chaque pays doit commencer les tests.On peut compter sur les 5% d’hypocondriaques de la population générale qui vont courir pour se faire tester en premier. Il faudra toujours un certain temps à chaque pays pour commencer à intensifier ses tests, de sorte que les graphiques sont garantis d’être exponentiels au début.

 

  1. Tout ce dont vous avez besoin maintenant, c’est que les gens amènent leurs personnes âgées et désorientées pour les tests, et avec 5% de faux positifs, nous aurons bientôt la plupart des lits d’hôpitaux remplis de vieux patients désorientés. Nous pouvons compter sur les médecins pour les traiter de manière agressive. La plupart de ces personnes âgées prennent déjà un cocktail de médicaments, donc l’ajout de quelques médicaments supplémentaires en tant que «traitement d’attaque» ne manquera pas de les pousser à bout. Beaucoup auront une pneumonie due à la grippe saisonnière, nous pouvons donc simplement prolonger cela en les mettant sous respirateur. Ensuite, ils mourront un mois plus tard et on peut dire que ce n’était pas la grippe puisque la saison grippale aurait dû s’arrêter un mois plus tôt.
  2. Les graphiques des nombres testés positifs seront exponentiels au début, mais s’aplatiront lorsque les testeurs atteindront leur niveau maximum. Après un certain temps, les techniciens de laboratoire seront épuisés et auront tendance à bâcler le travail, la pression pour les tests sera incessante et les laboratoires deviendront de plus en plus sales, et nous obtiendrons des taux de faux positifs de plus en plus élevés. Habituellement, les médias seront satisfaits de ne rapporter que le nombre de tests positifs, mais au cas où quelqu’un penserait à vérifier la proportion de tests positifs par rapport au nombre total de tests, ils obtiendraient un nombre plus élevé chaque semaine en raison de travailleurs de laboratoire surchargés et sujets aux erreurs. A terme, la société manquera d’hypocondriaques qui viendront volontairement passer des tests , et beaucoup auront compris qu’en cas de test positif, ils seront mis en contact avec des personnes vraiment malades, non protégées, puisqu’elles ont toutes le même virus… Alors les courbes vont aplatir et commencer à descendre.
  3. Si vous voulez détruire l’économie pendant la pandémie, vous demanderez à un programmeur de faire une prédiction de millions de décès (en fait, 70 millions meurent chaque année de toute façon, ce n’est donc pas vraiment difficile) si nous ne verrouillons pas la société . Il faut juste leur faire peur pour qu’ils se bloquent juste avant que la courbe ne s’aplatisse (quand on manque des 5% d’hypocondriaques) et tous les politiciens penseront et diront qu’ils ont sauvé leur pays.
  4. Juste pour le plaisir, pour voir à quel point nous pourrions étrangement faire agir les gens crédules, nous pourrions inventer différentes stratégies de protection.La distanciation sociale peut sembler vraiment drôle dans un supermarché, et toutes les manières originales de saluer sont intéressantes, la jambe touchant le coude se touchant (même si nous toussons maintenant dans les coudes). Nous pourrions aussi gagner beaucoup d’argent sur les masques, les gants et les désinfectants.
  5. Afin de gagner de l’argent sur les vaccins, nous commencerons à tester les anticorps. Ici, le taux d’erreur de faux positifs est encore plus élevé, de sorte que nous pouvons facilement obtenir 10% avec des anticorps uniquement à partir de faux positifs. Mais lors d’un nouveau test, nous n’obtiendrons statistiquement qu’un pour cent de tests positifs si nous testons les mêmes personnes. Cela signifie que nous pouvons affirmer que nous aurons besoin de nombreux rappels du vaccin. Afin de maximiser les profits, nous pouvons mettre dans le vaccin quelque chose qui rend les gens malades et ensuite nous pouvons les guérir avec un médicament très coûteux produit par une entreprise dans laquelle nous avons déjà investi. Mais pour être sûr que le maximum de pays paiera presque quel que soit le prix du vaccin, nous devons attendre qu’ils soient vraiment désespérés.
  6. Nous pouvons toujours compter sur plusieurs vagues de virus puisque la grippe et le rhume viendront chaque année et tueront des centaines de milliers de personnes comme chaque année, et 3 à 10% d’entre eux seront à chaque fois testés faux positifs pour notre adorable virus. Nous avons donc une source d’argent fantastique pour des années: des tests coûteux, des médicaments coûteux et des vaccins coûteux pour 7 milliards de personnes chaque année.

 

  1. Nous pouvons compter sur les médecins qui sont certains d’avoir raison dans tout ce qu’ils font.Ils s’affronteront à chaque tour, et comme il n’y a pas de véritable nouvelle maladie à guérir, la recherche se heurtera à des impasses sans fin. Cela incitera tous les médecins à accepter un vaccin. Nous devons simplement nous assurer qu’il n’y a pas de médicament efficace et bon marché couramment disponible. Si tel est le cas, nous pouvons toujours payer certains médecins pour créer des chiffres à publier (comme la fausse recherche négative sur l’hydroxychloroquine dans le Lancet).

Rédigé par Nils Nilsen via Off-Guardian.org,


Le psychopathe Horacio Arruda annonce que

Le Québec  est «dans la deuxième vague»

 

Horacio Arruda ,notre psychopathe au pouvoir

 

La forte hausse de cas enregistrée lundi permet désormais au directeur national de santé publique de le dire: le Québec est «dans la deuxième vague» de la pandémie de COVID-19.

C’est ce qu’a affirmé le Dr Horacio Arruda, «très, très, très préoccupé» lors d’un point de presse à Québec.

Ces propos viennent au lendemain du passage de trois régions du Québec dans la zone d’«alerte» orange du gouvernement du Québec. «Si le comportement actuel demeure le même», il est devenu «fort probable» que certaines régions, dont la région métropolitaine, se retrouvent même dans le rouge, l’alerte maximale, a confirmé Dr Arruda.

Celle-ci signifierait un reconfinement presque total.

Dans les 24 dernières heures, la Santé publique a enregistré près de 600 nouveaux cas de COVID-19, un total qui n’avait pas été touché depuis le mois de mai.

«La courbe n’est pas [encore] comme au printemps», a relativisé Dr Arruda, faisant de grands signes des mains comme au printemps, quand ses points de presse quotidiens avaient attiré l’attention de plusieurs millions de québécois.

Limiter les contacts

Aux côtés de Dr Arruda, la vice-première ministre Geneviève Guilbault, a lancé un message à ses commettants de la Capitale-Nationale, qui sont passés dimanche dans l’orange, mais aussi à tous les Québécois.

Selon elle, le temps est venu de limiter «en partie notre vie sociale». Si plusieurs rassemblements demeurent permis, l’élue caquiste décourage tout rassemblement non-professionnel et non-essentiel.

«On a été pendant un certain temps en jaune, et l’idée, c’était de faire en sorte qu’on ne passe pas au orange. Il faut qu’on fasse un effort particulier», a averti Mme Guilbault.

Alors que…:

Voir cette vidéo:Vidéo sécurisée

 

 

Vidéo sécurisée sur notre site: Vers la vaccination forcée

La vidéo ayant été bloquée: voici le lien sécurisé:

Les politiciens québécois sont disconnectés de la réalité…voyez:

1- Le Dr Rosenberg de la santé publique admet en entrevue que la COVID n’est pas plus dangereuse que la grippe. 2- COVID, passeport sanitaire et identité numérique.