Les astronautes d’Apollo 10 ont entendu une musique étrange derrière la lune

 L'équipage d'Apollo 10 le 3 avril 1969 au Centre spatial Kennedy: de gauche à droite Eugene Cernan, pilote du module lunaire, le commandant Thomas Stafford, et John Young, pilote du module de commande
L’équipage d’Apollo 10 le 3 avril 1969 au Centre spatial Kennedy: de gauche à droite Eugene Cernan, pilote du module lunaire, le commandant Thomas Stafford, et John Young, pilote du module de commande

 

La Nasa a rendu public l’enregistrement d' »une musique bizarre » entendue par l’équipage d’Apollo 10 en mai 1969 lors de leur survol de la face cachée de la Lune sans aucun contact radio avec la Terre.

Les trois astronautes, Thomas Stafford, le commandant, John Young, pilote du module de commande et Eugene Cernan, pilote du module lunaire, effectuaient le vol de répétition générale avant le premier alunissage le 21 juillet 1969 lors de la mission Apollo 11, qui fit de Neil Armstrong le premier homme à poser le pied sur le sol lunaire.

Le cas de ces sifflements a été présenté dimanche soir sur la chaîne câblée Discovery dans le cadre de sa série intitulée « Les dossiers inexpliqués de la Nasa ».

Ces sons ont duré quasiment une heure. Ils ont été enregistrés et transmis au centre de contrôle à Houston (Texas, sud des Etats-Unis) où ils ont été transcrits et archivés. La bande sonore a refait surface en 2008 et pu être entendue par le public seulement maintenant.

« Vous entendez ça? ce sifflement… », dit Eugen Cernan sur l’enregistrement. « C’est vraiment une musique bizarre », poursuit-il alors que leur vaisseau survole la face cachée de la Lune à 1.500 mètres d’altitude, coupé de tout contact radio avec la Terre.

Les trois astronautes ont jugé le phénomène tellement étrange qu’ils ont débattu du fait de savoir s’ils devaient ou pas le signaler au centre de contrôle à leur supérieurs, de crainte de ne pas être pris au sérieux et de compromettre leurs chances d’effectuer de futurs vols, selon l’émission de Discovery.

Aussi bizarres que puissent avoir été ces sons, ils n’ont pas une origine extra-terrestre, insiste la Nasa.

Un ingénieur de l’agence spatiale interviewé dans le cadre de cette émission a expliqué que « les radios dans les deux vaisseaux, le module lunaire et le module de commandement, (qui étaient alors attachés, Ndlr) créaient des interférences entre elles ».

Cette explication est mise en doute par l’astronaute Al Worden, commandant du module de commande de la mission Apollo 15. Intervenant dans cette même émission, il déclare que la « logique me dit que si quelque chose a été enregistré là bas, il devait y avoir quelque chose ».

John Young a effectué un autre vol vers la Lune dont il a pu fouler le sol en tant que commandant de la mission Apollo 16.

Eugene Cernan, commandant d’Apollo 17, la dernière mission lunaire, a éte le dernier homme à marcher sur la lune.

Douze personnes au total « auraient  marché » sur la lune.

Publicités

Conspiration et conjuration du secret:un vidéo où les ingénieurs de la NASA avouent n’être jamais allé sur la Lune

Documentaire fort  intéressant.. La propagande étasunienne essaie de  vendre  le projet Orion pour aller sur Mars,Dans leur discours ils ne se rendent même pas compte qu’ils avouent ne jamais être allé sur la lune… Les gars sur  l’ISS le disent:actuellement l’ISS est dans l’atmosphère terrestre même si l’air y est très rare et la pesanteur faible… et pour  les projets suivants on leur demande? 

Donc si on a bien compris: avec le projet Orion on pourra aller plus loin …vers  la lune, mars,etc…mais  la lune? on y est pas  sensé être  déjà allé? et l’autre gars le dit :avec Orion ,on pourra mesurer les radiations de la ceinture de van allen avant que l’on puisse envoyer des astronautes…. ah bon, on l’a pas déjà fait plusieurs fois pendant les missions Apollo?

Quelle contradiction majeure!

Photo exceptionnelle d’une comète en approche

Une photo  unique ,sans précédent dans l'histoire de l'astronautique.
Une photo unique ,sans précédent dans l’histoire de l’astronautique.

 

 

Nous voyons  ici est un selfie du  vaisseau cosmique  pris par la sonde spatiale Rosetta à quelques 271 million miles (436 millions de km) de la Terre et à environ 50 km de la comète 67P / Churyumov-Gerasimenko . L’image a été prise le 7 Septembre 2014 et capte le côté de la sonde Rosetta et une des ailes solaires (panneaux solaires) de  14 m de longueur de Rosetta, avec  la comète 67P / CG en arrière-plan. Deux images avec différents temps d’exposition ont été combinées pour faire ressortir les détails faibles dans cette situation de contraste très élevé. [ Source ]

Churyumov-Gerasimenko est la destination la mission Rosetta  de l’Agence spatiale européenne  , lancée le 2 Mars 2004 .La sonde Rosetta a fait son rendez-vous avec la comète le 6 Août 2014 et est entré en orbite sur le lander 10  Septembre 2014.De  Rosetta, la mini-sonde Philae , doit atterrir sur la la surface de la comète le 11 Novembre 2014.

La mission Rosetta atteindra de nombreuses premières historiques:

– Rosetta sera le premier vaisseau spatial en orbite autour du noyau d’une comète .
– Il sera le premier engin spatial à voler à côté d’une comète qui se dirige vers le système solaire interne.
– Rosetta sera la première sonde à examiner de près comment une comète gelée se transforme par la chaleur du Soleil.
– Peu de temps après son arrivée à la comète 67P / Churyumov-Gerasimenko, l’orbiteur Rosetta doit  expédier un atterrisseur robotique pour le premier touché contrôlée sur un noyau de la comète .
– Les instruments de l’atterrisseur de Rosetta va obtenir les premières images de la surface d’une comète et de faire la première analyse in situ  afin de savoir ce qui compose une comète. 
– Sur son chemin vers la comète 67P / Churyumov-Gerasimenko, Rosetta passera par la principale ceinture d’astéroïdes, avec la possibilité d’être le premier objet terrestre à faire une  rencontre rapprochée  avec un ou plusieurs de ces objets primitifs .
– Rosetta sera la première sonde à voler près de l’orbite de Jupiter en utilisant des cellules solaires comme source d’énergie principale.
– Les scientifiques attendront  avec impatience afin  de comparer les résultats de Rosetta avec les études précédentes par la sonde Giotto de l’ESA et par des observatoires terrestres. Celles-ci ont montré que les comètes contiennent des molécules organiques complexes – des composés riches en carbone, hydrogène, oxygène et azote,

Curieusement, ce sont les éléments qui composent les acides nucléiques et les acides aminés, les ingrédients essentiels à la vie comme nous la connaissons. La vie sur Terre a-t-elle commencé avec l’aide de l’ensemencement des comètes? Rosetta peut nous aider à trouver la réponse à cette question fondamentale. [ Source ]

 

 

Incroyable conception révolutionnaire d’un vaisseau spatial d’entrainement par la NASA

On le dirait sorti tout droit de Star Trek ...
On le dirait sorti tout droit de Star Trek …

 

 

 

C’est à cela  que le navire qui va nous permettre  d’explorer la galaxie va ressembler, selon les scientifiques de la NASA.

Le concept est encore au stade expérimental très tôt, mais si ces images 3D sont quelque chose qui lui ressemblent de  près, nous sommes déjà  en train de paniquer et très excité.

Le dr Harold «Sonny»  White  travaille sur le programme d’entraînement de chaîne (warp drive) au Centre spatial Johnson de la NASA, et en est venu avec ce concept avec l’aide de l’artiste 3D Mark Rademaker, Jesus Diaz présente au Sploid…Voir ce lien: Jesus Diaz

Comme Rademaker a expliqué à io9, la conception implique «un navire élégant niché au centre de deux bagues énormes, qui créent la bulle de la chaîne »(warp drive).

White a passé sa carrière à travailler sur les moyens de propulser des engins spatiaux  plus rapides  que la vitesse de la lumière, et ce modèle le ferait en courbant l’espace autour de lui , ce qui  rend la distance plus courte.

Cela signifie, écrit Diaz , que l’entreprise ne ferait pas briser la théorie de la relativité d’Einstein, que dans sa petite bulle, il ne pourrait pas se déplacer plus vite que la lumière.

Et il se trouve,que  White et son équipe sont plus près de ce but que vous pourriez penser.

………………………………………………………………………………………………

POUR VOIR PLUS DE PHOTOS DU NOUVEL ENTERPRISE,VOICI  pour vous tous:

 

Les premiers dessins du dr White donnaient ceci.
Les premiers dessins du dr White donnaient ceci.

 

Ensuite on opta pour du réalisme .
Ensuite on opta pour du réalisme .

 

Vaisseau spatial 008

 

 

Vaisseau spatial 002

 

Vaisseau spatial 003Vaisseau spatial 004

 

 

Vaisseau spatial 005

 

 

 

………………………………………………………………………………………………..

Comme l’explique Gizmodo, ils ont déjà commencé à expérimenter avec de minuscules bulles de chaîne:

Travaillant à la NASA Eagleworks-une opération de skunkworks profondeur à l’équipe Johnson Space Center-le Dr  White  de la NASA essaie de trouver des preuves de ces lacunes. Ils ont « lancé un banc d’essai de l’interféromètre qui va essayer de générer et détecter une instance microscopique d’une petite bulle de chaîne» à l’aide d’un instrument appelé le White-Juday  Warp  Field  Interférometer.

White  estime que si son travail est un succès, il va créer un moteur qui pourrait nous amener à Alpha Centauri dans deux semaines. Il a créé la feuille de route ci-dessous des mesures qui doivent être prises.

OK Dr White, nous sommes là!

Regarder un discours fascinant par White donnée lors de la conférence SpaceVision 2013 ci-dessous.

 

 

Sources: NASA,org , Science alert.com

Le Lapin de Jade s’est posé sur la Lune

media_xll_6331538

 

 

 

La Chine est devenue samedi,14 décembre 2013 , la troisième nation mondiale à réussir un alunissage en douceur, avec sa sonde spatiale Chang’e-3 qui a déposé dimanche sur la surface lunaire un véhicule d’exploration téléguidé, le «Lapin de jade».

 

Le Lapin de Jade sur sa base,le 1 er décembre 2013.
Le Lapin de Jade sur sa base,le 1 er décembre 2013.

Cet exploit technologique, que sont uniquement parvenus à réaliser les États-Unis et l’URSS, marque une étape importante dans l’ambitieux programme spatial de la Chine, qui rêve d’être le premier pays asiatique à envoyer un homme sur la Lune, probablement après 2025.

La photo historique .
La photo historique .

Le précédent alunissage en douceur remontait à la mission soviétique Luna 24, en août 1976, il y a plus de 37 ans.

Le processus final de descente du module de Chang’e-3, d’une altitude de 15 kilomètres au-dessus de la surface lunaire, a débuté à 21 h (8 h à Montréal) et duré douze minutes : l’opération été diffusée en direct à la télévision chinoise, le tout doublé d’images de synthèse.

Le module chinois ,en router vers la Lune.
Le module chinois ,en router vers la Lune.

 

Une salve d’applaudissements dans la salle de contrôle à Pékin a salué l’alunissage sur un territoire nommé la «Baie des arcs-en-ciel». Les médias officiels chinois ont immédiatement annoncé le «succès» de l’opération, censée être la plus risquée de la mission.

 

Une des premières photos retransmises par l'agence chinoise.
Une des premières photos retransmises par l’agence chinoise.

Les puissants réseaux sociaux chinois ont également relayé l’information, avec souvent des accents patriotiques.

«Bravo à mon pays !», a par exemple réagi un internaute. «Gloire et longue vie à la Chine !», a écrit un autre.

L’atterrisseur de Chang’e-3, campé sur ses quatre pieds télescopiques, a ensuite déployé une rampe qui a permis, «plusieurs heures» après l’alunissage, au «Lapin de jade», véhicule mobile tout-terrain, de descendre à la surface de la Lune.

La Chine est devenue samedi la troisième nation mondiale à réussir un... - image 2.0

Agrandir

 

 

La chaîne de télévision d’État CCTV a twitté une photo montrant selon elle le véhicule d’exploration se séparant de la sonde à 4 h 35 heure de Pékin (15 h 35 à Montréal).

La sonde Chang’e-3 avait été lancée le 1er décembre par une fusée Longue Marche à partir de la base de lancement des satellites de Xichang, dans la province du Sichuan (sud-ouest).

De nombreux Chinois suivent jour après jour le déroulement de cette mission Chang’e-3, source de fierté nationale. Ils avaient été des millions à voter en ligne pour baptiser le véhicule lunaire, dont le nom fait référence à la mythologie chinoise.

Selon la légende, le lapin lunaire – ou «lièvre de la Lune» – vit sur le satellite de la terre, où il pile l’élixir d’immortalité dans son mortier. L’animal apothicaire a pour compagne Chang’e, la déesse chinoise de la Lune.

La Baie des arcs-en-ciel est un territoire lunaire encore inexploré, d’après l’administration spatiale chinoise. Cette zone plane, formée de lave basaltique, offre des conditions favorables à la fois d’ensoleillement et pour la communication avec la Terre.

Le «Lapin de jade» est un engin tout-terrain à six roues, rempli d’électronique et pesant environ 120 kilos. Il sera chargé d’effectuer des analyses scientifiques, notamment géologiques.

Doté de panneaux solaires pour se fournir en énergie, il enverra aussi vers la Terre des images en trois dimensions de la Lune.

L’engin sera opérationnel trois mois, pendant lesquels il se déplacera à une vitesse maximale de 200 mètres par heure.

Les sondes lunaires Chang’e-1, lancée en octobre 2007, et Chang’e-2 (octobre 2010) ont permis, après leur mise en orbite, d’effectuer des observations détaillées du satellite de la Terre.

Pékin avance aussi à grandes enjambées en vue de se doter d’une station orbitale permanente, et a amélioré ces deux dernières années sa maîtrise des rendez-vous spatiaux entre modules.

Mais, tout comme pour son premier vol spatial habité il y a dix ans, la Chine se trouve toujours dans une phase de rattrapage technologique en reproduisant des expériences réalisées il y a des décennies par les Américains et les Soviétiques.

 

Un tag du Lapin de Jade véhiculé dans les réseaux sociaux ,en Chine.
Un tag du Lapin de Jade véhiculé dans les réseaux sociaux ,en Chine.

«Le programme lunaire chinois se déroule au rythme prévu sans qu’il y ait de rupture», a expliqué à l’AFP Isabelle Sourbès-Verger.

Cette spécialiste du programme spatial chinois au Centre national de la recherche scientifique (CNRS, France) souligne que la Chine a un «souci prioritaire : montrer qu’elle rattrape progressivement les premières puissances spatiales et s’assurer ainsi une place de partenaire de premier plan dans les coopérations internationales futures».

Source: AFP 

 

 

 Devoir refaire l'album de Tintin...pauvre Milou.
Devoir refaire l’album de Tintin…pauvre Milou.

 

Lancement réussi de la mission spatiale chinoise vers la Lune

La fusée géante Chaghe -3 emmène  Jade Rabbit (Le Lapin de Jade) vers la lune
La fusée géante Chaghe -3 emmène Jade Rabbit (Le Lapin de Jade) vers la lune.

PEKIN – La Chine a lancé sa première mission rover sur la lune ,ce lundi,2 décembre 2013. En effetl’envoi d’un engin robotisé nommé »Lapin de  Jade » va  pouvoir aller  gambader à travers le paysage lunaire, examiner sa géologie et d’envoyer des  images vers la Terre.

Une fusée transportant le rover à bord d’un vaisseau spatial non habité Chang’e 3 ,a été lancé avec  succès , lundi matin à partir d’un centre de lancement dans le sud-ouest de la Chine et devait arriver sur la Lune à la mi-Décembre, a affirmé  l’Agence Officielle de Nouvelles  Xinhua .

« Nous nous efforcerons de rêve  notre rêve  d’exploration de l’espace dans le cadre du rêve chinois de rajeunissement nationale », a déclaré le directeur de Xichang Satellite Launch Center, Zhang Zhenzhong.

Un lancement  spectaculaire.
Un lancement spectaculaire.

Si la mission  lancée par la nouvelle fusée Chang’e 3  a du succès ,en envoyant le « Lapin de Jade » sur la lune, la Chine deviendra le troisième pays à le faire, après les États-Unis et l’ancienne Union soviétique. Un atterrissage en douceur est prévu ,afin  ne pas endommager l’embarcation et l’équipement qu’il transporte. Un  véritable travail d’artisanat chinois  sera  placé plus tôt en orbite et a recueilli des données avant d’intentionnellement fait atterrissage en catastrophe sur la lune.

« Chang’e » est une déesse mythique chinoise de la lune, et « Yutu » – ou « lapin de Jade » – est son animal de compagnie.

Le rover solaire passera en revue les structures géologiques de la lune et mettre en place un télescope pour étudier la surface ainsi que d’observer la plasmasphère de la Terre, c’est une région  dense, un plasma froid qui entoure la planète, a indiqué Xinhua.

La Chine a envoyé son premier astronaute dans l’espace en 2003, devenant le troisième pays après la Russie et les États-Unis  à réussir un  Voyage spatial habité de façon indépendante. La Chine a déjà déclaré que ses objectifs éventuels doivent comprendre  une station spatiale et de mettre un astronaute sur la lune.

Le programme spatial soutenu par l’armée est une énorme source de fierté nationale pour la Chine  et a propulsé en avant le pays , dans une série bien orchestrée et  des étapes chronométrées méthodiquement. Il a déjà fait des percées majeures dans un temps relativement court, même si elle est loin derrière les États-Unis et la Russie en matière de technologie et de l’expérience de l’espace.

Le Lapin de Jade (Jade Rabbit) sera le premier  rover lunaire chinois à fonctionner sur la lune.
Le Lapin de Jade (Jade Rabbit) sera le premier rover lunaire chinois à fonctionner sur la lune.

 

SOURCES: Agence Chine Nouvelle