Economic Armageddon is start:US Feds post $666 billion deficit for 2017 as government finances deteriorate

The american federal government posted a $666 billion deficit in the just-completed fiscal year 2017, the Treasury Department announced Friday, marking another year of deteriorating finances as the government slinks back toward the trillion-dollar mark.

Trump_Inauguration_37599.jpg-22a69_c0-217-5179-3236_s885x516
President Donald Trump walks with former President Barack Obama on Capitol Hill in Washington, Friday, Jan. 20, 2017, prior to Obama’s departure from the 2017 Presidential Inauguration

 

It’s a black eye for both President Trump and former President Barack Obama, who split responsibility for the fiscal year, which began Oct. 1, 2016, and ran through Sept. 30.

The deficit is the worst since 2013.

Federal spending grew twice as fast as revenue, accounting for the massive jump in red ink, which rose $80 billion over last year’s $586 billion total.

The figures come just as Republicans are hoping to pass a budget that could lead to even deeper deficits in the near future, and could complicate the GOP’s path to a major tax overhaul.

But Trump administration officials sought to use the numbers to bolster their case for tax cuts, blaming “historically subpar economic growth” for the fiscal struggles.

White House budget director Mick Mulvaney said Sunday that the administration has concluded Congress isn’t interested in trimming the budget, so there’s only one option.

“We had offered $54 billion worth of discretionary cuts in our budget back in March. Only about $4 billion or $5 billion had survived so far on the Hill. We’re not going to be able to cut our way to balance,” Mr. Mulvaney told “Face the Nation” on CBS.

“So the next part of the plan, the next part of that — sort of the calculus, right [that] deficits are revenues less expenditures — is to focus on the revenues. How do we get government revenues up?” he said.

The biggest drivers of the spending increases were Social Security, Medicare and Medicaid — the large entitlement programs that budget watchdogs say will eventually break the federal budget.

Social Security and Medicare increases were a reflection of the aging population, while Medicaid’s increase was due to Obamacare expansion, the CBO said in its analysis of the numbers.

But President Trump has said he won’t consider changes to those programs — a vow Mr. Mulvaney said the president has reiterated to him in recent days — so there’s little chance of a solution there.

Spending on Obamacare’s subsidies for health plans purchased on the exchanges soared by 27 percent as taxpayers had to cover ever-rising premiums within the struggling marketplaces.

The Defense Department, by contrast, grew at just 1 percent.

Other big changes were spikes in loan guarantee costs at the Education and Housing and Urban Development departments.

Interest on the debt also soared by 10 percent.

Veterans Affairs spending grew by $9 billion as the department tried to keep up with growing demand and the fallout from the waitlist scandal that led to a new program allowing veterans to seek care at private clinics and have the government reimburse those costs.

 

 

 

 

 

Publicités

Harvey Weinstein incarne la culture hollywoodienne de l’excès et de l’abus de pouvoir

La seule surprise sur les révélations selon lesquelles le ponte de l’industrie du cinéma de Hollywood Harvey Weinstein est un violeur en série est que quelqu’un puisse en être surpris. Après tout, nous parlons ici d’une ville, d’une industrie et d’une culture qui, non contente de produire des monstres, s’ingénie à les cultiver et à […]

via Harvey Weinstein incarne la culture hollywoodienne de l’excès et de l’abus de pouvoir – RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ — Salimsellami’s Blog

Voilà le cimetière des engins spatiaux

//players.brightcove.net/2142506936001/SyQ2SXo_default/index.html?videoId=5621220452001

 

Les engins spatiaux viennent mourir là. Au fil des ans, un point de l’océan Pacifique est devenu un véritable cimetière à satellites. Explications, alors que la station spatiale chinoise Tiangong 1 pourrait bientôt venir s’écraser.

 

Certes, personne ne sait vraiment où cet engin hors de contrôle va venir mourir. Mais dans une majorité des cas, les objets spatiaux viennent s’écraser dans le « pôle océanique d’inaccessibilité », comme l’explique à la BBC l’astronome David Whitehouse. Autrement dit l’endroit le plus éloigné de toute terre.

Le point Nemo

C’est un point situé quelque part entre l’Australie, la Nouvelle-Zélande, et les côtes ouest de l’Amérique du Sud. À 2700 kilomètres au sud des îles Pitcairn, un territoire d’outre-mer britannique posé au milieu de l’océan Pacifique. Il est parfois appelé « Point Nemo ».

 

https://maps.googleapis.com/maps/api/js?client=google-maps-embed&paint_origin=&libraries=geometry,search&v=3.exp&language=fr_FR&region=ca
https://maps.gstatic.com/maps-api-v3/embed/js/30/10/intl/fr_ALL/init_embed.js

Logique, donc, que les concepteurs de satellites aient choisi l’endroit le plus éloigné de toute présence humaine. Beaucoup de ces objets spatiaux finissent leur vie sur Terre, même si les plus petits se désagrègent au contact de l’atmosphère. 

Alors, les profondeurs sous-marines de l’endroit regorgent de vestiges d’engins spatiaux. Ce véritable cimetière s’étend sur 1500 kilomètres carrés. 260 satellites reposeraient là, la plupart d’entre eux russes, selon le chercheur. Le plus célèbre : la station spatiale Mir, lancée en 1986 et qui s’est écrasée ici en 2001. 

Mais tous les objets spatiaux qui viennent mourir sur la Planète bleue ne terminent pas dans ce cimetière. En 1991, la station spatiale soviétique Salyut 7 avait envoyé des débris sur la ville argentine de Capitán Bermúdez. Plus tôt, en 1979, la station spatiale Skylab de la NASA avait projeté certains de ses restes à l’extérieur de la ville de Perth, en Australie. 

Et pour Tiangong 1 ? Il faudra attendre un peu avant de savoir où la station spatiale lancée en 2011 viendra mourir. 

« Elle devrait tomber fin 2017, début 2018 », selon Jonathan McDowell, un astrophysicien de l’université Harvard.

 

 

Sources : BBC | BBC | Live Science

 

 

 

 

 

 

 

 

// <![CDATA[

 

 

 

 

 

 

// ]]>

La Sexualité Sacrée: Se montrer nue sans retouche ou la vraie beauté

Prendre en photo des femmes dans leur quotidien mais nues. Voici ce qu’est The Nu Project en une phrase. Une idée simple, mais pas facile à appliquer.

 

On tenait à vous présenter ces séries de photos de femmes naturelles et pas retouchées, une chose suffisamment rare de nos jours pour qu’elle soit soulignée. Ces femmes sont tout simplement sublimes sans fioritures.

La genèse du Nu Project

C’est en 2005 qu’un Américain et sa femme débutent ce projet. A la suite d’une discussion sur un forum, Matt Blum, photographe, se rend compte que beaucoup de femmes ne connaissent pas le corps de leurs pairs.

En effet, tous les autres corps de femmes qu’elles voient ne sont que ceux retouchés et publiés dans les magazines. Pour beaucoup, il est impossible de s’identifier à cette beauté standardisée.

Matt dit lui-même qu’il a eu l’idée de ce projet car il n’aimait pas la majorité des photographies nues qui sont, soit faites pour montrer un corps parfait, soit faites pour montrer que toutes les femmes sont dans la moyenne.

 

 

 

Si le photographe a choisi de se focaliser sur le corps des femmes et non celui des hommes, c’est parce qu’il pense qu’elles sont jugées bien plus durement sur leur physique que ces derniers.

Le déroulement du Nu Project

Etant photographe, Matt Blum a choisi de s’investir bénévolement et de ne pas faire payer ses services. Matt shoote dans un premier temps des femmes de tout âge et physique originaires d’Amérique du Nord où il habite.

Une femme, un lieu, une photo

Il n’y a aucun parti pris sur une typologie de femme, juste des femmes dites « normales ». Pour qu’elles se sentent bien, chaque photo est prise dans leur habitation et dans un univers qui leur ressemble.

La mise en scène est simple, spontanée. Matt ne rencontre effectivement pas son modèle avant et ne connait pas la topologie du lieu du shooting. Cette authenticité est marquée aussi par le fait que les clichés ne sont pas retouchés ce qui est très rare de nos jours.

Le but du Nu Project

Ces femmes qui dévoilent leurs corps sans vêtements sont rondes, minces, avec une taille marquée, des fesses bombées ou non et n’ont rien en commun. Ainsi, elles illustrent parfaitement la diversité qui existe sur Terre en termes de morphologie.

Bien qu’elles ne fassent pas la une des grands magazines de mode, elles ne sont pas moins toutes dotées d’une beauté naturelle et d’une grande sensualité.

La revendication d’une beauté simple

Avec « The Nu Project », c’est un nouveau visage de la femme que nous montre Matt Blum, bien loin des physiques de rêve couchés sur papier glacé et entièrement photoshopés Ce sont avant tout des physiques proches de la réalité qu’il veut nous montrer.

Au départ, il était difficile pour Matt de trouver des femmes acceptant de poser nu. Celles-ci avaient avant tout peur du regard des autres et d’être jugées seulement sur leur apparence ce qui est très restrictif. Au fur et à mesure, elles ont réussi à gagner en confiance et à relever ce défi.

 

 

Regardez bien attentivement le corps de ces femmes. Il nous raconte une histoire. On devine un tatouage, une cicatrice, des vergetures. Des marques pleines de mystères mais qui n’ont pas besoin de grand discours pour deviner ce qui en est l’origine.

On admire ces femmes magnifiques avec de belles formes sans fard. La vérité des photos nous rassure car on comprend que ce sont elles les femmes à qui l’on voudrait ressembler et pas celles des magazines. Bien évidemment, la nudité peut déranger certains et des critiques sont toujours présentes. Cependant, les mentalités continuent de changer, lentement mais surement.

 

L’avenir du Nu Project

Matt Blum compte à ce jour plus de 150 photos de femmes. Il ne fut pas facile de les convaincre de poser nues mais elles ont compris l’intérêt du projet artistique et accepté.

Dans un désir de rassembler le plus de morphologies différentes possibles, Matt Blum voyage et photographie les femmes de tous les continents.

 

 

Comment participer au Nu Project ?

Après avoir photographié les femmes nord et sud-américaines, Matt s’attaque à l’Europe et cherche de nouveaux modèles. Vous aussi, posez nue pour ce magnifique projet ! Pour cela, la seule condition à remplir est d’être âgée d’au moins 21 ans et d’accepter d’être photographiée entièrement nue bien entendu.

Toutes les femmes sont volontaires et ne sont pas rémunérées pour poser. En contrepartie, le photographe leur offre les clichés pris qu’elles peuvent utiliser à leur guise. Sachant qu’une séance de photos personnelle avec un professionnel peut coûter plus de 2.000$, c’est un bon moyen d’obtenir de belles photos de vous.

L’inscription se fait directement sur le site internet de The Nu Project. Lancez-vous !

 

 

 

Pour aller plus loin…

L’œuvre de celui-ci nous donne une véritable leçon sur la beauté au naturel, sur le fait de s’assumer avec ses formes. Un livre a vu le jour «Beauty in Every Body » réunissant toutes les photos du Nu Project.

Le What’s Underneath Project

Il y a  ce projet dans une interview de Clémentine Desseaux. Il s’agit d’une série de vidéos postée sur YouTube. Pour chaque vidéo, une personne avec un parcours ou physique atypique se présente et répond à une série de questions sur différents moments marquants de sa vie, quelle partie de son corps elle préfère…

A la fin de chaque question, l’interviewée doit retirer un de ses accessoires ou vêtements jusqu’à être uniquement vêtue de sa lingerie.

Votre personnalité fait aussi partie de votre style

Le but est de montrer que le style ne dépend pas uniquement des vêtements que l’on porte ni des tendances du moment. C’est avant tout votre état d’esprit et qui vous êtes, donc ce qu’il y a en dessous de vos vêtements qui représente votre style.

Profitez-en pour vous enrichir de l’expérience de ces femmes telles que Myla Dalbesio, jeune mannequin « entre deux ».  Elles viennent d’horizons variés : mannequinat, art, sport… et comprendre comment elles ont fini par s’accepter avec un corps ou une vie différente de ce qui est présenté comme la norme. Quelques hommes ont également participé à ce projet original.

 

La Lemon Team aime beaucoup ce vent de fraîcheur qui nous aide à accepter notre corps tel qu’il est. En effet, toutes ces femmes nous montrent que même s’il est difficile pour beaucoup d’avoir une totale confiance en soi, elles ont su avancer grâce à leurs expériences et ont tiré le meilleur de leur personnalité.

 Nous espérons qu’elles vous auront inspiré et aidé à avoir confiance en vous.

S’il-vous-plait,partagez cet article…il sera traduit en plusieurs langues dont le coréen!

Lee Sung-yeon,notre nouvelle collaboratrice et éditrice ,s’intéresse aussi  au Nu Project et prévoit  même y  participer.Elle en fera une ou deux traductions!

 

 

 

 

 

 

A Month of French Authors/Un Mois d’Auteurs Français — Evelyne Holingue

The French author Françoise XENAKIS is going solo for the letter X It’s good to have Xenakis alone as the auteure du jour. I still remember reading Zut, on a encore oublié Madame Freud in the 1980s. The book is not available in English, but its translated title would be something like, “Shoot, we’ve again […]

via A Month of French Authors/Un Mois d’Auteurs Français — Evelyne Holingue