Peut-on construire l’avenir quand on considère les autres animaux comme des meubles?