Nouvel Ordre Mondial:Lady Gaga dénonce les Illuminati et l’agenda transhumaniste de Facebook

Lady Gaga DENONCE les illuminati et l’agenda transhumaniste de Facebook. Dans la vidéo ci-dessous, IlluminatiWatcher présente quelques manipulations occultes utilisées par le persona de Lady Gaga et la lutte à mort de Facebook pour imposer une apocalypse transhumaine. Accrochez-vous bien tandis que nous nous enfonçons encore plus profondément dans le terrier du lapin blanc comme jamais auparavant.

Vidéo en anglais, activez les sous titres en français:

 

Source: Before It’s News

Traduit par http://www.nouvelordremondial.cc

Autre sourcehttp://www.elishean.fr/

Publicités

Juliette Greco parle de notre époque

Juliette Greco
Juliette Greco

 

La grande Juliette Greco n’a pas peur de mourir: Elle se désole de la barbarie qui revient en force dans le monde:

 

Répétons-le…

Bien d’accord avec cette grande dame…

« Je suis assez contente d’avoir mon âge (88 ans ndlr) et de mourir bientôt. L’avenir me fait peur.
Or je n’ai jamais eu peur de ce qui allait se passer. Je me suis toujours dit « on va se battre, l’intelligence va gagner. J’ai en général un amour profond pour la race humaine. Là, j’ai peur.

Nous sommes revenus à la décapitation au sabre, à la barbarie ordinaire. On marche à reculons à toute pompe. Je suis bouleversée et inquiète.

Autrefois, je voyais une femme enceinte, je souriais. Aujourd’hui, je m’inquiète. C’est terrible. On va vers le refus des femmes, le racisme ordinaire. On avait fait des progrès, maintenant c’est fini. On redevient totalement barbare. Ce qui se passe est grave ? Il faut un peu se réveiller. Je vois mal cet avenir avec la peur des autres (…) « 

Juliette Gréco, dans « l’Humanité », septembre 2015.

Conspiration de l’élite du show business:100% de l’EDM de merde est produite par 1% des DJs les plus riches

Une récente étude a révélé que 100% de la musique électronique de merde dite « EDM » dans le monde est produite par 1% des DJs les plus riches.

Des résultats décrits comme « largement attendus » par les experts du monde entier.

« Les majors ou les gros labels ne vont pas investir de l’argent dans quelque chose qui est différent » raconte un des experts aussi compétent en sniffage de cocaïne qu’en fellations forcées. « Ils sont évidemment beaucoup plus enclins à aller vers quelque chose qui a déjà marché et qui a fait de l’argent. C’est pourquoi tout ce qui tourne autour de l’EDM suit une formule simple et identique ».

« C’est simple… Ecoutez un morceau de musique électronique et si vous pensez qu’il a sa place dans une discothèque pour ados boutonneux ou que vous le trouvez simpliste et chiant au bout de 20 secondes, c’est qu’il a été produit par ces fameux 1% » précise un observateur.

David Guetta
David Guetta

Comme David Guetta, Martin Garrix ou Calvin Harris pour ne pas les nommer mais en nommer certains quand même.

« C’est un déséquilibre permanent dans l’économie de la musique électronique mais ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose » poursuit l’initié. « Imaginez… On sait qu’il y a deux sortes de musique : la bonne et la mauvaise. OK ? 1% des producteurs produisent 100% de la musique de merde, cela signifie donc que 99% font 100% de la bonne musique. C’est énorme, c’est bien ! »

« Bien sûr, ils font de l’argent maintenant mais personne n’aura plus aucun respect pour eux dans deux ou trois ans quand la bulle éclatera. On les retrouvera gisant sur un trottoir dégueu dans leur propre sperme à force de se branler sur leur propre musique. Et on pourra leur cracher dessus et leur jeter des cailloux ».

« Le seul aspect malheureux dans tout ça est que la bonne musique est largement méconnue du grand public. En effet, ces gros tourteaux pleins de fric ont une telle emprise sur les médias et sur le marketing qu’ils peuvent vomir leur soupe indéfiniment sans que personne n’aille chercher plus loin ».

« Un peu comme Fox News mais avec de la musique à la place de la propagande ».

Source : Wunderground