Publicités

Bill Gates-Jeffrey Epstein : la connexion qui révèle le Nouvel Ordre Mondial Sataniste

L’étau se resserre autour de Bill Gates : les preuves de sa relation « privilégiée » avec le pédocriminel maître-chanteur du Mossad Jeffrey Epstein éclatent de plus en plus au grand jour. À l’heure où un demi-million d’Américains pétitionnent pour réclamer une investigation sur les « crimes contre l’humanité » du multimilliardaire philanthrope, c’est tout un système qui prend l’eau.

 

Voyez cet article de Contrepoints intitulé « Haro sur les riches en général et sur Bill Gates en particulier ! » : il prouve à quel point les petits libéraux arrogants n’ont rien compris de la différence entre entreprenariat et monde de la finance. Ils croient faire partie de la « famille » mais ils n’en sont que les idiots utiles. Ce sont les mêmes qui ont voté Macron parce qu’il incarnait à leurs yeux le libéralisme, alors qu’il n’était que l’agent de la destruction ultra-libérale de l’économie. Non messieurs, Bill Gates n’est pas détesté parce qu’il est riche, mais bien parce qu’il est un rouage essentiel du capitalisme financier qui détruit tout, à commencer par la production réelle et tout ce que vous êtes censés défendre, vous les droitards, éternels cocus de l’histoire.
Mais pour le comprendre, le porte-monnaie ne suffit pas, encore faut-il avoir du courage et des connaissances, des couilles et un cerveau. Et lorsque l’on étudie sérieusement le parcours et les actions du pauvre Bill Gates, la vérité est assez implacable : c’est un pion. Un pion du Nouvel Ordre mondial dont chaque geste consiste à alimenter et soutenir – sous des oripeaux humanistes – un système fondé sur la domination de la bourse et des multinationales.
La fondation Bill-et-Melinda-Gates, dont le véritable gestionnaire est probablement le sioniste et démocrate Warren Buffet, a plusieurs intérêts :
- c’est un outil d’optimisation fiscale qui permet à ses responsables d’échapper aux impôts et de décupler leur fortune ;
- la mécanique de ses « donations » reposent sur l’investissement dans les marchés financiers et les grosses sociétés (Total, Exxon, Shell, Monsanto, McDonald’s, The Coca-Cola Company) ;
- les « dons » sont alloués à un faisceau d’organisations allant toutes dans le sens du mondialisme et de la grande industrie pharmaceutique…
Probablement recruté dans années 70 à Harvard (Gates est le premier Zuckerberg), Bill Gates est à la fois un agent de croissance et un agent d’influence du Nouvel ordre mondial oligarchique, un épouvantail mis en avant pour prendre les coups, un rouage d’un réseau allant de Wall Street à Israël en passant par Bill Clinton et Jeffrey Epstein.

EN COMPLÉMENT

Cette vidéo parle d’elle-même:

NBC News

Gates avait des liens avec le pédophile Jeffrey Epstein. Gates voulait établir une fondation pour aider les jeunes filles avec Epstein et la fondation JP Morgan (famille de richissimes banquiers).

Plusieurs rencontres ont eu lieu (au moins 6)
Pourquoi Gates montait-il à bord de l’avion d’Epstein connaissant ses antécédents de prédateur sexuel?
Pourquoi avoir menti qu’il n’entretenait pas de liens avec Epstein?

S’il a menti sur ses liens avec Epstein….serait-il capable de nous mentir sur ses véritables intentions en ce qui a trait aux vaccins?

Aider les jeunes filles! Sure! Epstein voulait aider les jeunes filles ou les exploiter sexuellement selon vous.
C’est ce même Gates qui veut la santé de vos enfants avec ses gentils vaccins et sa puce sous-cutanée comme carnet de vaccin.
Je vous rappelle que Martineau nous vend les vertus de Gates le philanthrope.

Qu’est-ce qu’il vous faut de plus pour comprendre ce qui se passe?

Ps: Trudeau a rencontré officiellement Bill Gates à sa résidence officielle d’Ottawa début mai. Pourquoi rencontrer un milliardaire du secteur privé en pleine crise pandémique?


Gates, Clinton, Epstein : les trois ont des liens étroits
- Bill Clinton a été financé par Epstein à travers le Parti démocrate et la fondation Clinton (qui est officiellement une ONG à but humanitaire) ; fondation qui est également financée par Bill Gates…
- Gates et Clinton sont partenaires au sein du conseil d’administration de l’organisation Unitaid de l’ancien ministre français de la Culture – soupçonné de pédophilie – Philippe Douste-Blazy…
- L’un des exécuteurs testamentaires de Jeffrey Epstein, Boris Nikolic, est « conseiller scientifique » à la fondation Bill-et-Melinda-Gates…
- La directrice des programmes de fondation Bill-et-Melinda-Gates, Mélanie Walker, est une ancienne « conseillère scientifique » de Jeffrey Epstein…
- Bill Gates, Jeffrey Epstein, Jes Staley (PDG de Barclays, ancien haut cadre de JP Morgan) et Lawrence Summers (secrétaire du Trésor des États-Unis de l’administration Clinton) ont tenté en 2011 de mettre sur pieds un « fonds mondial pour la santé », le Global Health Investment Fund…
- Gates a fait un don de 2 millions de dollars au laboratoire de recherche de l’Institut de technologie du Massachusetts, le Media Lab, sur « recommandation » d’Epstein…
- Gates a voyagé à au moins une reprise (en mars 2013) à bord de l’avion privé d’Epstein, le fameux Lolita Express dont Clinton était un habitué…

 

James Stewart sur MSNBC en octobre 2019 : « Gates nie les faits mais ils se sont rencontrés au moins six fois » (traduction ERTV)
Les défenseurs de Bill Gates vont-ils arguer de la « théorie du complot » pour balayer d’un revers de la main ces faits qui tendent à confirmer l’implication profonde du « philanthrope » dans un réseau de domination mondiale, criminel, politique et financier ? Doit-on rappeler les accusations de harcèlements sexuels, d’agressions sexuelles et d’appartenance à un réseau de trafic d’enfants et de pédocriminalité (Pizzagate) de Bill Clinton ? Doit-on rappeler aux grands médias soumis (la fondation Bill-et-Melinda-Gates a accordé 4 millions de dollars au quotidien Le Monde [devenu l’Immonde] entre 2014 et 2019) que Jeffrey Epstein était déjà inscrit sur la liste américaine des délinquants sexuels et avait déjà purgé une peine de prison pour une affaire de prostitution impliquant une mineure lorsque Bill Gates l’a soi-disant rencontré pour la première fois ?
Le fait que Gates, via l’OMS qu’il contrôle entièrement (le bouffon Tedros Ghebreyesus est d’ailleurs un ancien associé de la fondation Clinton), soit le principal pourvoyeur de psychose dans l’actuelle épidémie de coronavirus devrait mettre la puce à l’oreille à certains quant aux intérêts défendus… De ce point de vue-là, la pandémie prend des atours de lutte finale pour un système de parasites au projet dictatorial : l’affaiblissement et le contrôle du peuple par la vaccination et la surveillance généralisée étant bien l’une des dernières cartes à jouer.
Et dans cette lutte, la chute prochaine de Bill Gates est une hypothèse crédible (homme de paille goy des véritables oligarques prêts à le sacrifier, récent piratage des mails de l’OMS, de la fondation Bill-et-Melinda-Gates, de la Banque mondiale et de l’Institut de virologie de Wuhan).
Il ne manquerait plus qu’on trouve des liens entre Yves Lévy, Bill Gates et Jeffrey Epstein ! Qui a dit Pierre Bergé et l’arnaque du SIDA ?!

 

Retrouvez le portrait de Bill Gates dans le numéro 478 de Faits & Documents !

SOURCE

 

 

 

 

 

Publicités

Réseau pédophile de l’Élite:Les garçons et les filles vendus pour le sexe vingt fois par jour

«Les enfants sont chaque jour ciblés et vendus à des fins sexuelles en Amérique.» – John RyanNational Center for Missing & Exploited Children

Il ne peut y avoir qu’un seul gagnant sortant de l’affrontement du Super Bowl LIV de cette année entre les 49ers de San Francisco et les Chiefs de Kansas City, mais les plus grands perdants seront les centaines de jeunes filles et garçons – certains aussi jeunes que neuf ans – qui seront achetés et vendus pour le sexe au cours du grand match.



Il est courant de parler de cette pratique perverse, qui est devenue l’entreprise du crime organisé qui connaît la croissance la plus rapide et la troisième marchandise la plus lucrative, commercialisée illégalement, après la drogue et les armes à feu comme le trafic sexuel d’enfants, mais ce dont nous parlons vraiment est le viol.

Aux États-Unis, des adultes achètent des enfants pour des rapports sexuels au moins 2,5 millions de fois par an.

Mais ce ne sont pas seulement les jeunes filles qui sont vulnérables à ces prédateurs.

Selon un rapport d’enquête de USA Today, «les garçons représentent environ 36% des enfants pris dans l’industrie du sexe aux États-Unis – environ 60% sont des femmes et moins de 5% sont des hommes et des femmes transgenres».

Considérez ceci toutes les deux minutes, un enfant est exploité dans l’industrie du sexe.

Rien qu’en Géorgie, on estime que 7.200 hommes – dont la moitié dans la trentaine – cherchent à acheter des relations sexuelles avec des adolescentes chaque mois, soit en moyenne 300 par jour.

En moyenne, un enfant peut être violé par 6.000 hommes au cours d’une période de cinq ans.

On estime qu’au moins 100.000 enfants – filles et garçons – sont achetés et vendus à des fins sexuelles aux États-Unis chaque année, avec jusqu’à 300.000 enfants menacés de traite chaque année. Certains de ces enfants sont enlevés de force, d’autres sont des fugueurs et d’autres encore sont vendus sur le marché par des proches et des connaissances.


Le viol des enfants est devenu une grande industrie aux USA

C’est une industrie qui tourne autour du sexe bon marché à portée de main, avec des jeunes filles et des femmes qui sont vendues à 50 hommes chaque jour pour 25$ pièce, tandis que leurs proxénètes gagnent 150.000$ à 200.000$ par enfant chaque année.

Ce n’est pas un problème que l’on retrouve uniquement dans les grandes villes.

Cela se produit partout, juste sous notre nez, dans les banlieues, les villes et les villages du pays.

Comme le souligne Ernie Allen du National Center for Missing and Exploited Children«la seule façon de ne pas trouver cela dans une ville américaine est simplement de ne pas le chercher.»

Ne vous y trompez pas en croyant que cela ne concerne que les communautés à faible revenu ou les immigrants. Ce n’est pas le cas.

On estime qu’il y a de 100.000 à 150.000 travailleuses du sexe qui sont des enfants mineures aux États-Unis. Ces filles ne se portent pas volontaires pour être esclaves sexuelles. Elles sont attirées, forcées, victimes de la traite. Dans la plupart des cas, elles n’ont pas le choix. Chaque transaction est un viol.

Afin d’éviter la détection – dans certains cas aidés et encouragés par la police – et pouvoir répondre à la demande des acheteurs masculins pour des relations sexuelles avec différentes femmes, les proxénètes, les gangs et les syndicats du crime pour lesquels ils travaillent ont transformé le trafic sexuel en une entreprise très mobile, où les filles, les garçons et les femmes victimes de la traite sont constamment déplacés d’une ville à l’autre, d’un État à l’autre et d’un pays à l’autre.

Par exemple, la région de Baltimore-Washington, appelée The Circuit, avec son autoroute I-95 parsemée d’aires de repos, de gares routières et d’arrêts de camions, est une plaque tournante pour le commerce du sexe.

Aucun doute à ce sujet : il s’agit d’une entreprise de trafic sexuel très rentable, très organisée et hautement sophistiquée qui opère dans les villes, grandes et petites, récoltant jusqu’à 9,5 milliards de dollars par an aux États-Unis uniquement en enlevant et en vendant des jeunes filles à des fins sexuelles.

Chaque année, les filles achetées et vendues sont de plus en plus jeunes.

L’âge moyen des victimes de la traite est de 13 ans. Pourtant, comme l’a souligné le chef d’un groupe de lutte contre la traite : «Réfléchissons à ce que signifie la moyenne. Cela signifie qu’il y a des enfants de moins de 13 ans. Cela signifie des enfants de 8, 9 et 10 ans.»

«Pour 10 femmes secourues, 50 à 100 femmes supplémentaires sont amenées par les trafiquants. Malheureusement, elles n’ont pas 18 ou 20 ans», a noté une victime de la traite, âgée de 25 ans. «Ce sont des mineures aussi jeunes que 13 ans qui sont victimes de la traite. Ce sont des petites filles. « 

C’est le sale petit secret de l’Amérique.

Mais qu’est-ce qui motive ce mauvais appétit pour la chair fraîche ? Qui achète un enfant pour le sexe ?

Indifféremment, des hommes ordinaires de tous horizons. «Ils pourraient être votre collègue, votre médecin, votre pasteur ou votre conjoint»écrit le journaliste Tim Swarens, qui a passé plus d’un an à enquêter sur le commerce du sexe en Amérique.

Les églises catholiques et protestantes ont été particulièrement distinguées ces dernières années pour avoir abrité ces prédateurs sexuels. Vingt ans après que le scandale des abus sexuels commis par le clergé a secoué l’Église catholique, des centaines de prédateurs sexuels – prêtres, diacres, moines et laïcs – continuent de se voir confier des tâches à proximité des enfants. Dans de nombreux cas, les abus se poursuivent sans relâche.

Bien que beaucoup moins médiatisés, les crimes sexuels au sein de l’Église protestante n’en ont pas été moins flagrants. Par exemple, une récente exposition concernant des dirigeants de l’Église baptiste du Sud, présentée par le Houston Chronicle documente plus de 700 enfants victimes de violences sexuelles «qui ont été agressés, ont envoyé des photos ou des textes explicites, ont été exposés à la pornographie, photographiés nus ou violés à plusieurs reprises par de jeunes pasteurs. Certaines victimes, dès l’âge de 3 ans, ont été agressées ou violées dans les études des pasteurs et les salles de classe de l’école du dimanche.»

Et puis vous avez des événements sportifs nationaux tels que le Super Bowl, où des trafiquants sexuels ont été surpris en train de vendre des mineurs, certains dès l’âge de 9 ans. Pourtant, même si le Super Bowl n’est pas exactement une «aubaine» pour les trafiquants sexuels comme certains le prétendent, il reste une source lucrative de revenus pour l’industrie du trafic sexuel d’enfants et une attraction pour ceux qui sont prêts à payer pour violer de jeunes enfants.

Selon l’enquêteur judiciaire Marc Chadderdon, ces «clients» – les hommes dits «ordinaires» qui stimulent la demande de relations sexuelles avec des enfants – représentent un échantillon représentatif de la société américaine : chaque âge, chaque race, chaque milieu socio-économique, flics, enseignants, agents correctionnels, pasteurs, etc.

Et puis il y a les hommes extraordinaires, tels que Jeffrey Epstein, le milliardaire des fonds spéculatif / pédophile en série condamné qui a été arrêté pour avoir agressé, violé et trafiqué des dizaines de jeunes filles, pour finalement mourir dans des circonstances très inhabituelles.

On pense qu’Epstein exploitait son propre réseau de trafic sexuel personnel non seulement pour son propre plaisir, mais aussi pour le plaisir de ses amis et associés en affaires. Selon le Washington Post«plusieurs des jeunes femmes… disent qu’elles ont été offertes aux riches et célèbres en tant que partenaires sexuels lors des soirées d’Epstein.» À plusieurs reprises, Epstein a transporté ses amis dans son avion privé, surnommé le « Lolita Express. »[1]

Des hommes comme Epstein et ses copains, qui appartiennent à un segment de l’élite puissante et riche de la société, qui fonctionne selon ses propres règles, se baladent impunément en profitant d’un système de justice pénale qui se plie aux caprices des puissants, des riches et de l’élite .

D’où vient cet appétit pour les jeunes filles ?

Regardez autour de vous.

Les jeunes filles sont sexualisées depuis des années dans des clips, sur des panneaux d’affichage, dans des publicités télévisées et dans des magasins de vêtements. Les commerçants ont créé une demande de chair fraîche et un approvisionnement d’enfants prêts-à-porter sur-sexualisés.

«Dans un marché qui vend des talons hauts pour les bébés et des strings pour les préadolescentes, il ne faut pas être un génie pour voir que le sexe, sinon le porno, a envahi nos vies»écrit Jessica Bennett pour Newsweek«Que nous l’accueillions ou non, la télévision l’apporte dans nos salons et le Web l’apporte dans nos chambres. Selon une étude de 2007 de l’Université de l’Alberta, jusqu’à 90% des garçons et 70% des filles de 13 à 14 ans ont accédé au moins à un contenu sexuellement explicite.»

C’est ce que Bennett appelle la «pornification d’une génération».

En d’autres termes, la culture prépare ces jeunes à être la proie de prédateurs sexuels.

Les médias sociaux rendent tout cela trop facile. Comme l’a rapporté un média d’actualités : «Trouver des filles est facile pour les proxénètes. Ils regardent… les réseaux sociaux. Avec leurs assistants ils rodent dans les centres commerciaux, les lycées et les collèges. Ils viennent les chercher aux arrêts de bus ou de tramway. Le recrutement de filles par le bouche a bouche se produit parfois.» Les foyers d’accueil et les maisons d’hébergement pour jeunes sont également devenus des cibles privilégiées pour les trafiquants.

Ces filles se livrent rarement à la prostitution volontairement. Beaucoup commencent comme des fugueurs ou des fuyards, seulement pour se trouver finalement piégés par des proxénètes ou des réseaux sexuels plus vastes. D’autres, persuadées de rencontrer un étranger après avoir interagi en ligne via l’un des nombreux sites de réseaux sociaux, se retrouvent rapidement initiées à leur nouvelle vie d’esclaves sexuelles.

Debbie, une étudiante hétéro, très bien notée, qui appartenait à une famille soudée de l’Air Force vivant à Phoenix, en Arizona, est un exemple de ce commerce de chair. Debbie avait 15 ans lorsqu’elle a été draguée dans son allée par un ami de connaissance. Forcée dans une voiture, Debbie a été ligotée et emmenée dans un endroit inconnu, maintenue sous la menace d’une arme à feu et violée par plusieurs hommes. Elle a ensuite été placée dans un petit chenil et forcée de manger des biscuits pour chiens. Les ravisseurs de Debbie ont annoncé ses services sur Craigslist. Ceux qui ont répondu étaient souvent mariés, ont des enfants, et l’argent que Debbie «gagnait» par le sexe était remis à ses ravisseurs. Le viol collectif s’est poursuivi. Après avoir fouillé l’appartement où Debbie était captive, la police l’a finalement trouvée fourrée dans un tiroir sous un lit. Son épreuve a duré quarante jours.

Alors que Debbie a eu la chance d’être secourue, d’autres n’ont pas autant de veine.

Selon le Centre national pour les enfants disparus et exploités, près de 800.000 enfants disparaissent chaque année – environ 2.185 par jour.

Avec une demande croissante d’esclavage sexuel et un nombre immense de filles et de femmes susceptibles d’être victimes d’enlèvement, ce n’est pas un problème qui disparaîtra de si tôt.

Pour ceux qui sont victimes de la traite, c’est un cauchemar du début à la fin.

Ceux qui sont vendus à des fins sexuelles ont une espérance de vie moyenne de sept ans, et ces années sont un cauchemar vivant de viol sans fin, de drogues forcées, d’humiliation, de dégradation, de menaces, de maladies, de grossesses, d’avortements, de fausses couches, de torture, de douleur et toujours la peur constante d’être tué ou, pire, de voir ceux que vous aimez blessés ou tués.

Peter Landesman dépeint toutes les horreurs de la vie des victimes du commerce du sexe dans son article du New York Times «The Girls Next Door» :

Andrea m’a dit qu’elle et les autres enfants avec lesquels elle était détenue étaient fréquemment battus pour les garder déséquilibrés et obéissants. Parfois, ils ont été filmés pendant qu’ils étaient forcés d’avoir des relations sexuelles avec des adultes ou entre eux. Souvent, dit-elle, on lui a demandé de jouer des rôles : la patiente thérapeute ou la fille obéissante. Sa cellule de trafiquants sexuels offrait trois tranches d’âge de partenaires sexuels – des tout-petits à 4, 5 à 12 ans et des adolescents – ainsi que ce qu’elle appelait un «groupe de dégâts»«Dans ce groupe, ils peuvent vous frapper ou faire tout ce qu’ils veulent», a-t-elle expliqué. « Bien que le sexe fasse toujours mal quand vous êtes petit, il est toujours violent, tout était beaucoup plus douloureux une fois que vous étiez placé dans le groupe des dégâts. »

Ce qu’Andrea a décrit ensuite montre à quel point certaines parties de la société américaine sont devenues dépravées. « Ils vous affameraient pour vous entraîner » à avoir des relations sexuelles orales.  » Ils ont mis du miel sur un homme. Pour les plus petits, il fallait leur apprendre à ne pas vomir. Et ils poussaient des choses en vous pour que vous vous ouvriez mieux. Nous avons appris des attitudes. Comme être sensuels, sexy ou effrayés. La plupart d’entre eux voulaient que vous ayez peur. Quand je serais plus âgé, j’enseignerai aux plus jeunes comment se laisser dériver pour que les choses ne fassent pas mal. »

Les agents d’immigration et les douaniers du Cyber​​Crimes Center de Fairfax, en Virginie, rapportent qu’en matière de sexe, l’appétit de nombreux Américains a changé. Ce qui était autrefois considéré comme anormal est désormais la norme. Ces agents notent une tendance claire de la demande de pornographie plus hard sur Internet. Comme l’a fait remarquer un agent : « Nous sommes devenus insensibles aux trucs mous ; maintenant nous avons besoin de choses de plus en plus dures. »

Cette tendance se reflète dans le traitement que nombre de filles reçoivent aux mains des trafiquants de drogue et des hommes qui les achètent. Peter Landesman a interviewé Rosario, une Mexicaine victime de la traite à New York et maintenue en captivité pendant plusieurs années. Elle a déclaré : «En Amérique, nous avions des emplois spéciaux . Le sexe oral, le sexe anal, souvent avec de nombreux hommes. Le sexe est maintenant plus aventureux, plus difficile. »

Un fil conducteur tissé à travers les expériences de la plupart des survivants est d’être forcé de vivre sans sommeil ni nourriture jusqu’à ce qu’ils aient atteint leur quota sexuel d’au moins 40 hommes. Une femme raconte comment son trafiquant l’a fait allonger au sol, face contre terre alors qu’elle était enceinte, puis lui a littéralement sauté sur le dos, la forçant à faire une fausse couche.

Holly Austin Smith a été enlevée à l’âge de 14 ans, violée, puis forcée de se prostituer. Son proxénète, lorsqu’il a été jugé, n’a été condamné qu’à un an de prison.

Barbara Amaya a été échangée et vendue à plusieurs reprises entre des trafiquants, maltraitée, frappée, poignardée, violée, kidnappée, trafiquée et emprisonnée avant l’âge de 18 ans. «J’avais un quota que j’étais censé remplir tous les soirs. Et si je n’avais pas cette somme d’argent, j’étais battue, jetée dans les escaliers. Il m’a battu une fois avec des cintres en métal, du genre à accrocher des vêtements, il l’a redressé et tout mon dos saignait.»

Comme David McSwane le raconte dans un article effrayant pour le Herald-Tribune «À Oakland Park, une banlieue industrielle de Fort Lauderdale, des agents fédéraux ont trouvé en 2011 un bordel exploité par un couple marié. À l’intérieur de ‘The Boom Boom Room’, comme on l’appelait, les clients payaient, recevaient un préservatif et une minuterie, et étaient laissés seuls avec l’un des huit adolescents du bordel, des enfants dès l’âge de 13 ans. Un enfant de 16 ans, qui était là en famille d’accueil, a témoigné qu’il agissait comme gardien de sécurité, alors qu’une jeune fille de 17 ans a dit à un juge fédéral qu’elle avait été forcée d’avoir des relations sexuelles avec jusqu’à 20 hommes par nuit.»

Un réseau de trafic sexuel particulier s’adressait spécifiquement aux travailleurs migrants employés de façon saisonnière dans les fermes des États du sud-est, en particulier en Caroline, Nord et Sud, et en Géorgie, bien qu’il s’agisse d’une entreprise florissante dans tous les États du pays. Les trafiquants transportent les femmes de ferme en ferme, où les travailleurs migrants font la queue devant des cabanes, jusqu’à 30 à la fois, pour avoir des relations sexuelles avec elles avant d’être transportées dans une autre ferme où le processus recommençait.

Ce fléau croissant est au grand jour

Les enfants victimes de la traite sont présentés par annonces sur Internet, transportés sur l’autoroute et achetés et vendus dans des hôtels chics.

Malheureusement, comme je le dis clairement dans mon livre Battlefield America: The War on the American People, la guerre du gouvernement contre le trafic sexuel – tout comme la guerre du gouvernement contre le terrorisme, la drogue et le crime – est devenue une excuse parfaite pour infliger plus d’État policier – points de contrôle de la police, fouilles, surveillance et sécurité renforcée – sur un public vulnérable, tout en faisant peu pour protéger nos enfants des prédateurs sexuels.

 

 John W. Whitehead
Titre d’origine : Les plus sales petits secrets américains …

Avocat constitutionnel et auteur, fondateur et président du Rutherford Institute. Son nouveau livre Battlefield America: The War on the American People est disponible sur http://www.amazon.com. Whitehead peut être contacté à johnw@rutherford.org.


NOTES:1

USA. William Barr a des liens inquiétants avec Epstein

Le procureur général William Barr s’engage à enquêter sur le « suicide » d’Epstein, mais lui et sa famille ont des liens de longue date avec le pédophile agent du Mossad, ce qui est un autre signe qu’Epstein pourrait être en Israël. 

D’autre part, quel est le lien entre Epstein et la série de massacres que prédit Barr? Après que M. Barr ait déclaré « un incident majeur pourrait bien survenir à tout moment et susceptible de galvaniser l’opinion publique », et que le directeur du FBI, Wray, ait déclaré: « Les menaces les plus persistantes pour la nation sont les extrémistes violents du terrorisme national, les terroristes de chez nous … » des fusillades en masse ont été faites par trois Blancs les 28 juillet, 3 et 4 août, suivis par les appels à davantage de contrôles des armes à feu et d’Internet.

Jamais auparavant, nous n’avions vu une «information» officielle aussi immédiatement rejetée car majoritairement jugée non crédible, comme le prétendu «suicide» de Jeffrey Epstein dans un centre de détention fédéral américain.

Par exemple, le site financier mondial ZeroHedge, a rapidement publié des documents citant des professionnels de la prison expliquant comment le « suicide » d’Epstein en tant que prisonnier actuel le plus célèbre des États-Unis était pratiquement impossible:

https://www.zerohedge.com/news/2019-08-10/jeffrey-epstein-dead-apparent-suicide
https://www.zerohedge.com/news/2019-08-11/former-mcc-inmate-says-its-impossible-epstein-have-killed-himself

La « nouvelle » officielle semble absurde: Epstein « avait déjà tenté de se suicider » quelques jours plus tôt, manifestement sous surveillance spéciale … Et des dessins d’Epstein (lui ressemblant très peu) devant le tribunal …

Le ‘corps sur le chariot-brancard’ semblant avoir un nez, des oreilles, etc. différents, il n’est même pas évident qu’Epstein soit jamais allé en prison, après la fausse ‘arrestation’, alors que la police «enfonçait la porte» du manoir de 27.000  pied carré avec de nombreux domestiques d’Epstein vivant là 24/24 et 7/7, décrits dans les deux articles précédents sur « Opération Epstein »:

https://www.henrymakow.com/2019/07/epstein-arrest-is-mossad-operation.html
https://www.henrymakow.com/2019/07/what-behind-epstein-arrest-now.html

Ces articles parlaient de la probabilité que Jeffrey Epstein soit sur une plage en Israël en train de s’amuser comme un fou, ce que beaucoup pensent actuellement.

Le chantage d’Epstein au service du Mossad, qui aurait filmé d’innombrables personnalités politiques américaines et mondiales dans des situations compromettantes avec des adolescentes mineures, est probablement l’un des projets les plus réussis du Mossad au cours du dernier quart de siècle.

Israël serait non seulement reconnaissant envers Epstein, mais désireux de montrer aux agents actuels et futurs du Mossad qu’ils seront protégés … d’où l’évidence flagrante d’un « suicide » si faux et si  incroyable. C’est un message pour tous les collaborateurs du Mossad … Le Mossad prendra soin de vous … même au point de s’embarrasser, comme le mème de  4chan : « Sloppy Job, Mossad! »

Gordon Duff de Veterans Today écrit, souscrivant à l’opinion de Robert David Steele sur le thème « En route vers Tel-Aviv« :

« Epstein est un héros en Israël et ils feraient n’importe quoi pour le sauver … Les fichiers de chantage personnels d’Epstein … plus de 2000 noms y sont, vidéo, ADN, beaucoup d’ADN, le plus grand  » piège à miel « de l’histoire de l’espionnage. … son énorme chantage sur Trump, a conduit le procureur général William Barr, travaillant avec ses partenaires de longue date de la CIA et des services de renseignement israéliens, à mettre Epstein en sécurité. « 

https://www.veteranstoday.com/2019/08/11/intel-drop-the-truth-on-epstein-emerging-where-are-his-massive-blackmail-files/
https://www.veteranstoday.com/2019/08/10/epstein-short-and-sweet-an-intel-drop/

Remarque: le procureur général des États-Unis, William Barr, était officier de la CIA de 1973 à 1977 … Le cabinet d’avocats Barr, Kirkland Ellis, représentait Epstein … Donald Barr, le père de Bill Barr, est né juif et s’est converti au catholicisme. Il était agent de l’OSS (ancêtre de la CIA) durant la deuxième guerre mondiale … Don Barr a engagé Epstein pour enseigner avec lui aux adolescentes de 1973 à 1975 … Don Barr était aussi fasciné par l’esclavage sexuel qu’Epstein, Barr publiant un roman sur ce sujet en 1973, « Space Relations« .

L’opération Epstein a été lancée le 28 novembre 2018, le Miami Herald publiant un «journalisme d’investigation» sorti de nulle part et portant sur l’accord douteux conclu par Epstein dix ans plus tôt en 2007-08 … Cet article a été publié en plein milieu de 3ème population juive des États-Unis, ciblant une personne (Epstein) ayant des liens politiques avec des hommes importants du top des USA, et ayant des liens apparemment profonds entre le Mossad et un milliardaire juif, dans un important média … cette attaque médiatique contre Epstein a manifestement été « approuvé » les plus hauts niveaux, car le Miami Herald connaissait fort bien le pouvoir illimité des juifs sur les médias

https://www.miamiherald.com/news/local/article220097825.html

D’autres médias ont repris le flambeau et d’étranges événements anti-Epstein se sont produits, tels qu’Alan Dershowitz, ancien avocat d’Epstein, ayant poursuivi et remporté gain de cause devant un tribunal fédéral américain, pour obtenir la divulgation de ses documents personnels. Il était évident que le marteau était en train de tomber, mais le perspicace Epstein utilisait son jet privé pour voler de la France non pas vers Israël, mais vers les États-Unis, où une foule lui aboyait pour son scalp. Et maintenant, Jeffrey Epstein a, comme le dit plus précisément lady Aangirfan au Royaume-Uni, « disparu »:

http://aanirfan.blogspot.com/2019/07/jeffrey-epstein-comments.html

Le but réel de neuf mois d’action médiatique et judiciaire en cours, l’arrestation d’Epstein, puis sa disparition rapide pour «suicide», est de faire comprendre que les élites gouvernementales américaines possèdent les fichiers Epstein et probablement des bandes vidéo … sur peut-être des milliers de hautes personnalités des États-Unis et du monde. Ces fichiers restent, même si Epstein lui-même est «parti», que ce soit dans l’au-delà ou sur le front de mer de Netanya.

La manière exacte dont ces fichiers sont et seront utilisés reste à découvrir. Ces fichiers sont beaucoup plus importants qu’Epstein lui-même … Donc, confier l’homme Epstein au Mossad et Israël serait une partie bien comprise d’un « accord » CIA-Mossad.

L’ancien officier de la CIA, Robert David Steele, reste l’un des espoirs de la révolution Trump et reste optimiste sur le fait que les « casques blancs » peuvent utiliser et utiliseront les fichiers Epstein, peut-être discrètement, pour éliminer du pouvoir certains méchants. Certaines personnes pensent que les fichiers ne concernent pas Trump, mais le collègue de Steele chez Veterans Today, Gordon Duff, affirme que ses sources lui disent que les dossiers Epstein impliquent Trump.

TRUMP

 

Cela mène à une autre grande école de pensée sur Trump, qui est finalement un personnage terrorisé par le chantage, menacé par le Deep State de ne pas tenir ses promesses de campagne de 2016 … le chantage étant la raison pour laquelle Trump est un serviteur obéissant d’Israël, signe des budgets sans argent pour le mur des frontières, permet aux entreprises technologiques de censurer les propres partisans de Trump, et soutient désormais la confiscation des armes à feu après les récentes « fusillades » … en effet, le « chantage de Trump » est un thème puissant:

Jeffrey Epstein, le réseau de connexions brièvement évoqué ici, est décrit de manière plus détaillée dans le récent journalisme de Mme Whitney Webb sur Mint Press, qui décrit un gigantesque triangle entre un groupe de gangsters souvent juifs en Amérique du Nord, qui existe depuis un siècle, les agences de renseignement américaines et israéliennes et leurs partenaires; et un groupe toujours renouvelé de présumés maîtres-chanteurs souvent juifs, de Meyer Lansky à Roy Cohn à Jeffrey Epstein. Ses articles, y compris sa série Epstein en plusieurs parties, peuvent être trouvés ici:

https://www.mintpressnews.com/author/whitney-webb/

L’un des nombreux liens curieux tirés de l’écriture de Webb est que l’affaire Epstein est également liée au récent trio de «fusillades à grande échelle», qui avaient été quelque peu prédites par le procureur général américain Bill Barr et le directeur du FBI Christopher Wray, le même jour, le 23 juillet.

Barr a déclaré « qu’un incident majeur pourrait bien se produire à tout moment, susceptible de galvaniser l’opinion publique« , tandis que Wray a déclaré: « Les menaces les plus persistantes pour la nation sont les extrémistes violents originaires du pays, les terroristes nationaux … »

Ces « avertissements » ont été rapidement suivis par des fusillades en masse par trois hommes blancs les 28 juillet, 3 août et 4 août, suivies d’appels pour davantage de contrôles des armes à feu et d’Internet

Pour «aider à mettre fin aux tirs de masse», une réponse est fournie par «Carbyne911», une société liée au Mossad dirigée par les contacts privilégiés d’Epstein, Ehud Barak et Nicole Junkermann, la Chine utilisant déjà un produit de surveillance de type Carbyne. Bénéfice et contrôle accru garantis pour le Mossad et Israël, après Epstein, après tout.

Ce n’est pas facile de dire ce qui va se passer ensuite … mais le Mossad est peut-être heureux de voir que la moitié de l’auditoire se rend compte que « les infos sont fausse » concernant Jeffrey Epstein et que, pourtant, on ne peut rien faire à ce sujet … pendant que le barbu Jeffrey Epstein en Israël raconte peut-être ses incroyables histoires vraies à un public enthousiasmé du Mossad.

 

Source : William Barr has Disturbing Ties to Epstein

Jeffrey Epstein exilé en Israël ?La  « terre promise » des malfrats

Ou alors dans la suite présidentielle de la base militaire souterraine profonde (DUMB) dans la zone 51?

 

MISE À JOUR 1: Le masque de la CIA en stand-in ou en train de se reposer?

Des experts médicaux nous disent que cet homme est très vivant ou qu’il porte l’un de ces beaux masques théâtraux qu’il a faits de son vivant et qu’ils ont commis une erreur: ils ont oublié de fournir la couleur blanche à un homme vraiment mort.

 

Regardons encore cette photo:

 

Il est à noter qu’il n’est pas dans un sac mortuaire. Cela a été mis en scène.

Les suicidés surveillés qui ont déjà tenté de se suicider ne meurent simplement que si un prix très élevé a été payé pour leur mort OU – plus probablement – telle est la stratégie de sortie convenue. « Crémation » ce soir.

La complicité de la CIA et du FBI dans une fuite de l’agent du Mossad constituant une trahison ou faisant partie d’un accord laissant le président Trump triomphant.

NOUVELLE POSSIBILITÉ: un double corporel sera incinéré ce soir et au lieu d’aller en Israël, Epstein est maintenant dans un refuge spécial nous disant ce que nous ne savons pas: ce que chaque personne soumise au chantage a fait pour Israël, en détail, avec les délais.

Mon précédent rapport en préparant cette fausse histoire:

2019/07/25 Epstein en route pour Israël? MISE À JOUR 35 de la deuxième plus grande histoire jamais racontée2019/07/25  Epstein On Way to Israel? UPDATE 35 to the Second Greatest Story Ever Told

Vue d’ensemble de l’opération présidentielle des opérations sionistes / CIA / FBI:

2019/07/26 SPÉCIAL: Le sionisme en Amérique – Piégeage meurtrier de pédophilie – Les neuf voiles du mal [Le point 36 de l’histoire de Mossad-Epstein] 2019/07/26 SPECIAL: Zionism in America – Murderous Pedophilia Entrapment – The Nine Veils of Evil [Update 36 to the Mossad-Epstein Story]

Le Mossad – Maxwell – Histoire d’Epstein (Deuxième plus grande histoire jamais racontée):

2019/07/09 Tom Luongo: Marais au sommet de l’Epstein? Frappe sioniste 44 UPDATE 50 Epstein n’est pas mort sur le chemin d’Israël? 2019/07/09 Tom Luongo: Epstein Peak Swamp? Zionist Strike 44 UPDATE 50 Epstein Not Dead On Way to Israel?

À la une des médias – Des sacs de merde couchés dont vous n’avez aucune idée…

Epstein mort? @ Recherche Google Epstein Dead? @ GoogleSearch

Jeffrey Epstein ne s’est pas suicidé

«J’avais été incarcéré en attente de jugement dans une prison de comté à New York, très semblable à la situation de Jeff Epstein. Pour des raisons qui sont trop longues à expliquer ici, la prison m’a mis sous surveillance préventive, car mon cas était énorme à l’époque. Ils me surveillaient si étroitement que je ne pouvais même pas faire pipi dans la toilette de ma cellule sans que tout le personnel de la prison surveille chacun de mes mouvements. Non seulement cela, mais ils m’ont dépouillé de tous les moyens possibles de me tuer. Ils ne me laisseraient même pas avoir un petit fil de soie dentaire après avoir mangé. Les courroies étaient hors de question, de même que l’argenterie en plastique. Regardez, je n’étais certainement pas un «Jeffrey Epstein» et pourtant, les gardiens de la prison, les infirmières et les autres administrateurs planaient autour de moi comme des mouches volantes. Chaque instant passé sous surveillance était comme vivre le cauchemar du spectacle Truman. À quoi ça sert? Epstein ne s’est pas suicidé. Soit il a été assassiné par le personnel pénitentiaire, à l’instar du personnel médical, autorisé à être assassiné par un groupe d’assassinats furtifs de la CIA, soit il a été emmené en Israël où il poursuivra son psyop de Pedogate sous la couverture sombre du Mossad. Affaire flippin ’fermée! ! !

 

– Soumis à SOTN par un ancien détenu de la prison de New York

 

Ce qui est drôle, c’est que les mensonges sont arrivés si rapidement et furieusement que très peu de gens gobent le «suicide», même parmi les moutons de Panurge. Ainsi, peu importe la situation et peu importe s’il y aura une enquête ou non, les gens apprennent lentement à penser comme Deep State et à anticiper ses actions.

Il sera de plus en plus difficile de les forcer à faire tout ce qu’ils ne veulent pas, y compris payer des impôts ou rendre leurs armes sans se battre. Et en lisant les réactions du personnel pénitentiaire, l’application de la loi prend un énorme coup de massue sur la tronche par rapport à ce qu’elle croyait depuis le début de son rôle dans la société.

Donc… même si Deep State semble gagner à la surface, il est en train de perdre face à un peuple de plus en plus cynique de jour en jour.

Cela rend simplement plus probable qu’il finira par prendre de plus en plus du poil de la bête  et deviendra éventuellement violent.

Ils ne toucheront ni Clinton, ni Wexner, ni Trump, ni Ehud Barak, ni le Prince Andrew, ETC. ni quiconque d’importance internationale quelconque. Trop d’intérêts en jeu sur la scène internationale. Si des têtes tombent, elles seront strictement domestiques et assez mineures. Personne ne touche à Uranium One, au trafic de la drogue ou au trafic d’êtres humains. Bien trop rentable et toute l’économie de la Terre repose sur ces trafics.

 

 

 

 

 

Réseau Pédophile Mondial de l’Élite: Hollywood dominé par la pédophilie et le satanisme de l’Élite mondiale

Rod Serling a été le premier pionnier de la télévision et visionnaire à avoir créé l’une des meilleures émissions de télévision de l’histoire – «The Twilight Zone». pensé à méditer sur notre univers mystérieux jusqu’à l’épisode tout aussi évocateur de la semaine prochaine. Une émission en particulier a révélé comment l’Amérique suburbaine peut facilement être prise en charge en semant des graines de peur et de suspicion qui se transforment rapidement en paranoïa extrême et en violence meurtrière par une force invasive extérieure invisible ciblant l’Amérique dans un épisode intitulé «  Les monstres sont dus sur Maple Street.  » [1] Le thème et le message sous-jacents sont livrés tout au long de l’intrigue d’une demi-heure de l’émission, mais résumés dans les réflexions imitables, sages et sobres du créateur de la série lui-même:

Les outils de conquête ne viennent pas nécessairement avec des bombes et des explosions et des retombées. Il y a des armes qui ne sont que des pensées, des attitudes, des préjugés – que l’on ne trouve que dans l’esprit des hommes. Pour mémoire, les préjugés peuvent tuer – et les soupçons peuvent détruire – et une recherche effrayée et irréfléchie d’un bouc émissaire a ses propres retombées – pour les enfants – et les enfants à naître. Et le dommage est – que ces choses ne peuvent pas être confinées – à la zone crépusculaire. [2]

Ce morceau de vérité incisif offert au public il y a près de six décennies au cours de l’âge d’or de la télévision peut tout aussi bien s’adresser aux humains vivant aujourd’hui. Mais au lieu que les envahisseurs extraterrestres invisibles nous détruisent insidieusement, s’attaquant à nos vulnérabilités, nos peurs et nos vices, ce sont les contrôleurs planétaires, l’élite dirigeante déterminée à nous diviser et à nous conquérir de toutes les manières imaginables au point de s’autodétruire complètement. [3] Manipulation trompeuse des événements du monde mis en scène tels que présentés à travers l’objectif du tour de passe-passe des médias traditionnels, [4] avec une collusion soigneusement coordonnée de la machine de propagande hollywoodienne, façonne et détermine activement nos valeurs, croyances et perceptions mêmes de la réalité, maintenant à l’échelle mondiale. Mais une élite adoratrice luciférienne sombre et démoniaque est notre ennemi extraterrestre invasif actuellement pour nous détruire, et il n’y a pas d’arme plus puissante utilisée contre nous que le barrage de films, de télévision, de musique et de saletés de jeux vidéo et de déchets crachant du divertissement capitale du monde – Hollywood contrôlé par la pédophilie. Cette présentation dévoilera le sorcier violeur d’enfants connu sous le nom d’Hollywood, tirant frénétiquement les leviers et les cordes derrière l’écran semblable à Oz, dans une vaine tentative de nous garder ignorants dans l’obscurité, distraits, possédés et contrôlés par le pouvoir terrestre et la domination de Lucifer.
Corey Feldman
Et personne n’a joué un rôle plus important dans ses efforts persistants pour informer et éduquer le public sur la crise actuelle de la pédophilie à Hollywood que l’ancien enfant star et victime-survivant Corey Feldman. Bien que les rumeurs et la sensibilisation du public remontent aux studios de bosses fondateurs de l’industrie du divertissement en tant que satanistes à part entière, avec leur «canapé de casting» et un ensemble sordide d’histoires représentant de puissants prédateurs exploitant sexuellement des femmes et des enfants à Tinsel-Town pendant plus d’un siècle, [ 5] Corey Feldman n’a pratiquement pas été remarqué ou écouté depuis qu’il a commencé à sonner l’alarme il y a plus de dix ans. Il est resté pratiquement une voix seule dans le désert, noyé dans une mer de perversions secrètes ouvertes, de mépris suffisant et d’iniquités narcissiques.
Harvery Weinstein recevant un prix au centre Simon Wiesenthal
Seulement quand le producteur poids lourd et gangster sexuel belliqueux,soit  l’histoire chronique de Harvey Weinstein d’intimidation et  de viols  finalement le rattrapa à la  fin de l’ année dernière,ceci  enjoignait par l’hypocrisie de longue date, de la complicité honteuse de l’industrie, [6] il vomit tous les titres reçus  sur le monde ont des oreilles finalement requinquer jusqu’à payer un peu plus d’attention à Corey comme la seule voix dans le désert de Sodome et Gomorrhe. Tout comme le pédophile notoire du dernier chapitre, Jeffrey Epstein, a évité les poursuites et les peines réelles de prison pour ses centaines de crimes sexuels flagrants, jusqu’à son arrestation en juillet 2019. Weinstein a également évité de devoir répondre de tous ses innombrables crimes sexuels prédateurs [7] en payant simplement ses multiples victimes avec de l’argent et signé des accords de non-divulgation. [8] De même, les crimes sexuels commis par des membres du Congrès américain sont également récemment tombés sous le feu des projecteurs pour sa politique manifestement honteuse de faire taire les victimes avec des paiements secrets payés par l’impôt et une protection contre la divulgation. [9]  

 

En octobre dernier, l’écrivain Jack Cashill, lauréat d’un Emmy Award, a souligné que même s’il avait fallu plus de 13 ans pour dénoncer les crimes de Weinstein à Hollywood, les médias étaient assis sur le fait que depuis longtemps, de puissants hommes de Tinsel-Town s’attaquaient à de jeunes garçons. avec le silence complice de MSM « de peur d’offenser le lobby LGBT. » [10] Mais ce n’est que l’excuse de la couche superficielle. Le plus profond coupe au noyau de la structure du pouvoir luciférien qui contrôle ce monde tout en régalant les bébés et les petits enfants depuis des siècles en toute impunité, et en maintenant son statu quo au-dessus de la loi en s’assurant que ses marionnettes à visage public installées dans des lieux élevés sont compromis par le chantage sexuel.

 

En tant que microcosme encapsulé révélant la dynamique perverse du macrocosme environnant qui est et a toujours été le puisard d’Hollywood, l’histoire de Corey Feldman révèle la réalité triste et pathétique de milliers, voire de millions de jeunes victimes innocentes qui ont été exploitées et abusées sexuellement à Hollywood par les Crétois parasites les plus effrayants sur terre au cours des 100 dernières années. Le fait qu’il soit pour toujours resté un «secret ouvert» incontesté est atroce, mais n’est pas sans rappeler les péchés de l’église, du gouvernement et de la royauté qui ont également été balayés sous le tapis pendant des éons. 

 

L’enfant acteur dans certains des plus grands films pour adolescents des années 80 – «The Goonies», «Gremlins», «Stand by Me», «License to Drive», «The Lost Boys» – nous avertit depuis des années de « le problème. « Feldman a retenti sur un épisode ABC Nightline 2011 :

 

Je peux vous dire que le problème n ° 1 à Hollywood était et est et sera toujours la pédophilie. C’est le plus gros problème pour les enfants dans cette industrie … C’est le grand secret. [11]
Corey Haim
Et lui et son meilleur ami feu Corey Haim devraient le savoir. Ils se sont rencontrés à 14 ans lorsqu’ils ont joué ensemble dans « The Lost Boys ». Pendant le tournage du film « Lucas », Corey Haim, 13 ans, a été approché sur le plateau par un homme adulte affirmant que la norme hollywoodienne était les gars plus âgés montraient toujours aux jeunes garçons de l’entreprise les cordes sexuelles, rationalisant que «tous les gars le font» comme une sorte de rite de passage hollywoodien tordu. Selon un certain nombre de sources internes, dont l’ancien acteur Dominick Brascia en novembre 2017, cet «homme plus âgé» qui a sodomisé Corey Haim était un «mauvais garçon» de 19 ans, Charlie Sheen, qui a joué avec le jeune Corey Haim dans «Lucas». [12] Avec le viol qui se produirait sous l’intimidation et sous la pression initiée par Sheen, Haim soumettant à 13 ans peut difficilement être considéré comme consensuel, et évidemment à la fois illégal et prédateur. Bien sûr, Sheen, désormais infecté par le VIH, a catégoriquement nié les titres originaux de National Enquirer .

 

Il a été rapporté que juste après le rapport sexuel en 1986, Sheen a froidement rejeté Corey Haim. Des années plus tard, avant sa mort, Corey a dit à ses amis que lorsque Haim était dans la vingtaine, Charlie Sheen et lui ont eu une deuxième et dernière relation sexuelle consensuelle. Mais à ce moment-là, Corey Haim était déjà au-dessus de Charlie, la grande star, l’appelant «un perdant». Bien que Corey Feldman n’ait jamais publiquement confirmé que Sheen était le pédophile qui avait violé son meilleur ami pour la première fois, il a admis que c’était «une superstar hollywoodienne». [13] que bien sûr Charlie a continué à devenir avant sa propre chute imprudente de grâce, et Feldman n’a jamais rien eu de positif à dire à propos de Sheen, faisant allusion à causer du tort aux proches associés de Feldman.

 

Lorsque Corey Feldman et Corey Haim ont joué plus tard dans une émission de téléréalité ensemble en 2006, Feldman a demandé à son meilleur ami:

 

Pourquoi ne leur dites-vous pas enfin la vérité et sortez-la?

 

Feldman a déclaré que la réponse tortueuse de Corey Haim, 34 ans, était:

 

Parce qu’il va me tuer. Il me tuera. [14]

Corey Haim était convaincu que son violeur, très probablement l’épave du train sex-aholic infecté par le VIH, Charlie Sheen, lui infligerait un coup professionnel pour le faire assassiner. Cette déclaration très triste et révélatrice explique pourquoi les victimes n’identifient pas publiquement leurs auteurs dans cette ville isolée et connue où les services de police locaux sont soudoyés pour protéger les criminels locaux les plus puissants. Comme c’est le thème courant de ce site web depuis un temps, la pédophilie parmi l’élite est tout simplement acceptée comme d’habitude et toutes les victimes soient damnées, après tout, ce sont des consommables sans aucun pouvoir. C’est comme ça que ça a toujours été… jusqu’à maintenant peut-être alors que la marée semble enfin tourner.

 

Mais la pédophilie, à peine cachée à la vue, a été colportée et pratiquée dès les premiers jours des images silencieuses et parlantes d’Hollywood. Le nom «Hollywood» lui-même est originaire de la tradition druidique de l’arbre de houx comme la baguette de sorcellerie qui lance ses sorts occultes sur le public à travers les films magiques projetés sur le grand écran argenté. [15] Beaucoup de choses ont été écrites sur le début du 20ème siècle, fondant les bosses de studio hollywoodiens comme des juifs cabalistes et des satanistes pratiquants fermés. [16] Satan, la sodomie et la pédophilie vont de pair comme le suggère ce titre , et ils n’ont pas plus été mélangés en un seul appareil permanent qu’à Hollywood. Un directeur de studio anonyme a qualifié la pédophilie de «tradition séculaire dans cette ville».[17]
Shirley Temple
Un bref aperçu de la carrière de l’enfant star la plus célèbre de l’industrie dans l’histoire du cinéma – Shirley Temple – illustre comment la pédophilie a longtemps été intégrée comme une constante transparente. À partir de l’âge de 3 ans en 1931, les petits actifs de Shirley ont été exploités pour les intérêts prurigeants des pédophiles d’âge moyen qui sont rapidement devenus ses fans les plus enragés alors qu’elle était présentée comme une prostituée de la taille d’une pinte dans une série de castings pour enfants de 3 à 5 ans. des films «Baby Berlesk» de 1931-33. [18] Un documentaire révélateur de 13 minutes sonde la pléthore de thèmes pédophiles imprégnant les premières productions de Shirley Temple. [19] Et les éléments pornographiques exploiteurs ont suivi ses longs métrages ultérieurs lorsqu’elle est apparue comme la plus grande star du box-office d’Hollywood pendant quatre années consécutives pendant la période de dépression des années 1930. Plus tard, le roman à succès n ° 1 de Vladimir Nabokov et le film populaire « Lolita », dépeignant une histoire d’amour obsessionnelle pédophile comme son intrigue centrale, ont directement volé scène après scène la filmographie chargée de sexe de l’enfant prodige. Comme Disney Pictures, [20] les produits Shirley Temple transmettent également un programme sexuel subliminal mais pas si secret, caché à la vue, conçu pour contaminer et déformer l’inconscient formateur et impressionnable et les valeurs de génération après génération d’enfants en Amérique et dans le monde tout en visant principalement à faire appel aux intérêts pervers titillants des prédateurs pédophiles cachés.
Shirley Temple
Shirley Temple Black a raconté dans son autobiographie une réunion en 1939 au MGM Studios avec le producteur Arthur Freed quand il s’est exposé à la star de 11 ans tandis que le chef de MGM, Louis B.Mayer, tâtonnait simultanément la mère de Shirley dans son bureau. [21] Apparemment, les rencontres individuelles avaient à voir avec le casting de Shirley Temple en tant que Dorothy dans « Le Magicien d’Oz », ce qui bien sûr est allé à Judy Garland qui a plus tard accusé Mayer de pédophile qui l’a agressée à plusieurs reprises et a ruiné sa vie. [22] Shirley Temple Black a admis qu’à plusieurs reprises dans sa jeunesse, elle a rencontré des avancées pédophiles des plus grands producteurs, réalisateurs et acteurs d’Hollywood, parmi lesquels David Selznick, Samuel G. Engel et George Jessel. [23] Elle a probablement caché ses contes hollywoodiens les plus sombres à la divulgation publique. Puis, à l’invitation du mondialiste NWO Henry Kissinger, Shirley Temple Black a travaillé au Département d’État américain à divers titres de 1967 à 1992 alors qu’elle était mariée à un ancien officier du renseignement naval. Shirley a fait l’objet de nombreuses spéculations en tant qu’opératrice Illuminati contrôlée par l’esprit et en 2014, à 85 ans, elle a sans aucun doute emporté d’innombrables secrets de pédo-cabale dans sa tombe.
Avance rapide vers le croisé anti-pédophile Corey Feldman et ses racines familiales provenant d’une famille juive américaine très dysfonctionnelle. Les deux parents narcissiques de Corey ont saigné de façon parasitaire leur jeune soutien de famille depuis qu’il avait 7 ans, lui volant des millions de dollars pour que le jeune émancipé doive repartir de zéro sans argent à l’âge de 15 ans. Corey Feldman est rapidement devenu la vache à lait bien exploitée de ses parents, ne réussissant pas à protéger ou à aimer Corey comme chaque enfant a besoin de ses parents. Au lieu de cela, la mère de Corey était un ancien mannequin narcissique de Playboy qui souffrait de dépression et de toxicomanie tandis que son père était un musicien qui se défait avec son jeune fils. [24]
L’ancienne star des enfants Alison Arngrin qui a joué Nellie dans la célèbre série télévisée à succès des années 80 «Little House on the Prairie» a déclaré:
À Hollywood, il y a des parents qui vont pratiquement prostituer leurs enfants dans l’espoir de gagner de l’argent et d’aller de l’avant. C’est un piège horrible dans lequel se trouvent les enfants. [25]
Privé d’une enfance normale et de modèles adultes sains qui prenaient vraiment soin de lui, Corey Feldman est devenu de plus en plus sensible à l’influence extérieure de la famille. Un acteur de deux ans dans la vingtaine nommé John Grissom engagé par le père de Corey comme assistant personnel de la star de l’enfant a commencé à agresser sexuellement Corey à 14 ans, lui fournissant régulièrement de l’alcool, de la marijuana et des pilules. [26] Alors que les abus sexuels augmentaient et se généralisaient, Grissom a rapidement introduit de la cocaïne et de l’héroïne à l’adolescent en difficulté. Parmi le réseau de prédation des cintres hollywoodiens, Corey Feldman et Corey Haim ont été transmis comme des jouets pour garçons aux amis du requin pédo qui se cachent à chaque tournant de la communauté du divertissement. Étant donné que son éditeur de livres a exigé l’utilisation de pseudonymes pour empêcher d’éventuelles poursuites et, ce faisant, protéger les coupables, Corey a appelé Jon Grissom dans son autobiographie « Ron Crimson »:
J’avais pris des pilules, de la concoction que Ron avait préparée… Ron s’approcha et s’assit à côté de moi, un magazine triple-X dans ses mains… Ron commença à me toucher, atteignant ma cuisse jusqu’à l’entrejambe de mon pantalon… Quand Je me suis réveillé, il était sur moi, me touchant, tirant sur la fermeture éclair de mon pantalon. J’ai réalisé que cela se reproduisait. [27]
Feldman a déclaré que le pédophile Grissom affiche toujours des photos de deux Coreys comme trophées sexuels sur sa page Facebook, ajoutant:
Il le nargue toujours et le fait étalage. [28]
Les prédateurs pédophiles d’Hollywood ne choisissent jamais leurs proies au hasard. Encore une fois, Alison Arngrin précise que:
Ils sont généralement très prudents lors du choix. Ils recherchent des enfants dont les parents sont peut-être en train de divorcer, sont très naïfs, souffrent de problèmes de toxicomanie ou sont simplement des parents de scène fous qui vont détourner le regard. [29]
D’après un article de Fox News il y a une demi-décennie:
Il y a aussi des parents qui ne veulent pas bouger le bateau, même après avoir découvert que leur enfant a été maltraité. Une source a déclaré à FOX411 qu’un membre d’un groupe bien connu a récemment découvert que son enfant mineur avait des relations sexuelles avec une autre figure de l’industrie prospère de 25 à 30 ans son aînée. L’incident a été passé sous le tapis de peur de ruiner la réputation de l’agresseur et de ses collègues. [30]
Au milieu du scandale Weinstein l’automne dernier, en tant qu’invité au Dr. Oz Show , Corey Feldman a dénoncé deux autres pédophiles comme ses bourreaux sexuels – Marty Weiss, pédophile et responsable du talent des enfants reconnu coupable, qui figurait parmi les plus exposés dans le célèbre documentaire de 2014 «An Open Secret. »Le travail de Marty Weiss était à la recherche de talents masculins pour Nickelodeon et Disney et en plus de Feldman, il a trouvé Evan Henzi, 11 ans, abuser sexuellement 30 à 40 fois de 12 à 15 ans. [31] Enfin, après des années de traumatisme, Evan a courageusement engagé des poursuites, aboutissant à la condamnation de Weiss. Cependant, un accord de plaidoyer signifiait au moment de la condamnation (un an et cinq mois), le pédophile en série a immédiatement été libéré de prison après seulement six mois de prison, compte tenu du temps en attente de jugement. Une telle parodie de justice ne fait que doubler les souffrances de la victime dont la réaction a été:
Je suis en colère contre le système juridique. Je me suis blâmé et je me suis senti coupable. Pour en revenir au début, j’ai réalisé que ce n’était pas le cas et c’était juste moi qui essayais de croire que tout le monde était bon dans le monde et savait mieux que moi. Maintenant que je suis plus âgé, je sais que c’était juste malade . Vous n’avez pas de relations sexuelles avec un enfant de 11 ans. [32]
Alphy Hoffman, fils d’un directeur de casting majeur d’un studio hollywoodien qui dirigeait un club pour adolescents informel pour enfants acteurs appelé Alphy’s Soda Pop Club, était le deuxième perplexe de Feldman à l’émission Oz. [33] Les soirées pour adolescents de Hoffman étaient en grande partie des adultes sans surveillance et un aimant pour les pédophiles visqueux de l’industrie, tirant pleinement parti d’une situation de « choix facile ».
Parce que Corey Feldman pour tout son courage et sa force a reçu plusieurs menaces de mort, dont celle d’un A-lister qui utilise notoirement ses menaces comme sa carte de visite, ce perp reste l’une des trois autres personnes qui, selon Feldman, sont des pédophiles majeurs dont l’identité est toujours retenu. [34] Feldman a précisé qu’il était au courant des mauvais traitements infligés à la liste A, mais soutient qu’il n’a jamais été lui-même victime de sa part. Corey a choisi de ne pas divulguer son nom, craignant pour la sécurité de sa femme Courtney Anne Mitchell et de son fils de 13 ans, Zen Scott Feldman, qui Corey en tant que parent protecteur ne permettra pas à son enfant de faire du show-business.
À un moment donné, Corey Feldman a tendu la main à Michael Jackson qui a également eu son enfance volée et les deux se sont rapidement liés. Corey insiste sur le fait que Michael n’a jamais profité de lui et que Michael a fourni la relation masculine adulte la plus saine que Corey ait jamais eue en grandissant. Mais lorsque Jackson a été mal informé que Feldman prévoyait de publier une représentation négative de la superstar dans la prochaine autobiographie de Corey, poursuivie par des accusations d’abus sexuels, le paranoïaque Michael Jackson a brusquement rompu prématurément leur amitié autrefois étroite. [35]
Parce que de 16 à 18 ans, Feldman a été arrêté pour toxicomanie alors qu’il luttait contre la toxicomanie et les abus sexuels, ses rôles d’acteur en tant qu’adulte ont rapidement commencé à se tarir. Une fois que Corey Feldman s’est nettoyé, se réinventant pour former son propre groupe de rock, il a finalement commencé à parler de pédophilie à Hollywood. Mais personne ne l’a pris au sérieux. À plusieurs reprises à la télévision nationale, même ces dernières années, des piliers des médias traditionnels tels que Barbara Walters en 2013 ont accusé Corey de dénigrer l’industrie [36] et l’année dernière, Matt Lauer l’a harcelé pour ne jamais avoir divulgué les noms de ses pédophiles. [37] Bien sûr, comme son prédateur sexuel Charlie Rose, Lauer lui-même a rapidement été démis de ses fonctions et renvoyé par NBC pour ce qui s’avère être des années de harcèlement sexuel contre les femmes.
Corey Feldman voulait nommer des noms dans ses mémoires de 2013 Coreyography, mais son éditeur a refusé. Matt Lauer a également continué à réprimander Feldman pour ne pas être allé à la police alors qu’en fait Cory a signalé à plusieurs reprises tous les crimes et les identités des perps à la police, dès 1993 lorsqu’il a été interrogé par la police de Santa Barbara au sujet de l’enquête sur la chasse aux sorcières de Michael Jackson. Corey a déclaré qu’il avait donné le nom de chaque pédophile aux forces de l’ordre, mais en vain, car presque tous ses employés se promenaient toujours en tant qu’hommes libres employés dans une industrie qui ne se souciait pas de maltraiter les enfants tant qu’il était permis de continuer à fonctionner en toute impunité. .
Pendant des années, Corey Feldman a révélé qu’il existe un club pas si secret de pédophiles qui sont restés intacts et qui travaillent toujours régulièrement en tant que producteurs, réalisateurs, acteurs, publicistes, gestionnaires, directeurs de casting, photographes, assistants et dans pratiquement toutes les capacités commerciales au sein de la L’industrie hollywoodienne, toujours à la merci des enfants et des adolescents. Il soutient qu’un réseau sexuel d’enfants a longtemps prospéré dans un secret isolé protégeant les acteurs du pouvoir sodomisant de toutes les conséquences, exactement de la même manière que tant de politiciens pédophiles, de prêtres et de membres de la royauté se sont également enfuis avec leurs crimes flagrants.
Après que le copain de Feldman, Corey Haim, ait été sodomisé à 13 ans, Haim ne s’est jamais complètement rétabli, prenant de l’alcool et des drogues alors qu’il était très jeune pour se paralyser de la douleur, de la honte et des traumatismes en cours, mourant tragiquement à l’âge prématuré de 38 ans en raison de complications de la pneumonie, mais sans aucun doute plus de ses années d’abus sexuels en tant qu’acteur adorable. [38] Des décennies plus tard en 2006, alors qu’ils étaient presque brisés et déjà considérés comme trop élevés au milieu des années 30, «The Two Coreys» ont de nouveau été réunis et présentés comme une série de téléréalité A&E qui s’est transformée en un spectacle public de type zoo. . Dans un épisode mémorable, chacun accuse pathétiquement l’autre de ne jamais soutenir ou venir à son aide alors qu’ils étaient tous les deux contournés et horriblement maltraités. [39] Bien que, malheureusement, les affirmations de chacun n’aient jamais été prises au sérieux et que leur réseau de pédophiles de sodomiseurs connus n’ait pas été empêché de continuer à abuser des prochaines générations d’enfants d’Hollywood, malgré leur sort public angoissé de plus en plus «un secret de polichinelle», rares sont ceux dans l’industrie qui ont osé sauvegarder les controverses inquiétantes des Coreys. Comme mentionné précédemment, une ancienne enfant actrice qui l’a fait avec audace était Alison Arngrim, déclarant sur Fox News en 2011:

Cela dure depuis très longtemps, c’était le potin dans les années 80. Les gens ont dit: « Oh oui, les Coreys, tout le monde en a. » Les gens en parlaient comme si ce n’était pas grave. J’ai littéralement entendu dire qu’ils étaient «contournés». Le mot était qu’ils recevaient de la drogue et étaient utilisés pour des rapports sexuels. C’était horrible – c’étaient des enfants, ils n’avaient pas encore 18 ans. Il y avait toutes sortes d’histoires à propos de tout le monde, de leurs citations de «tuteurs», selon lesquelles ces deux personnes avaient été abusées sexuellement et étaient totalement corrompues de toutes les manières possibles. [40]

Pourtant, la vilaine vérité bien en vue a été ignorée. Alors que l’épidémie de pédophilie commise par des prêtres catholiques a été présentée dans le film primé aux Oscars 2015 «Spotlight» [41], décrivant comment les titres sensationnels du Boston Globe ont initialement brisé le scandale des abus sexuels horribles au sein de l’Église catholique en 2002 [42]. les mêmes crimes flagrants commis à Hollywood ont toujours rencontré une réponse «ho fred» dans l’industrie du divertissement blasée, sexuellement promiscuité, «tout va». Mais pour les victimes elles-mêmes, ce n’était jamais un ronflement, mais une torture indélébile imprimée pendant toute leur vie qui les tourmentait jusqu’à la fin. Accro depuis des années à la prescription et aux drogues illicites, Corey Haim a fait l’autre promesse de Corey si Haim mourait en premier que Feldman exposerait le fléau qui afflige tant de jeunes acteurs et artistes vulnérables à Hollywood. [43] Et depuis la mort de son meilleur ami en mars 2010, Corey Feldman s’est donné pour mission personnelle de révéler publiquement cette honteuse épidémie qui a longtemps envahi la capitale mondiale du divertissement. Mais malheureusement, ses avertissements n’ont jamais été correctement pris en compte, ni donnés leur diligence raisonnable pour éradiquer ce fléau méprisable, c’est-à-dire jusqu’à ce que les révélations de Weinstein révèlent la victimisation généralisée des femmes adultes. Mais en revanche, aujourd’hui, aucune femme adulte révélant qu’elle a été violée ne sera soumise au même niveau de ridicule, de doute et de mépris que Corey Feldman.
La mort de Corey Haim à un si jeune âge caractérise le sort malheureux de tant d’anciennes stars hollywoodiennes. Le mythe selon lequel ils ne parviennent pas à s’adapter et à prospérer après leur jeunesse parce qu’ils ne peuvent pas en quelque sorte passer à l’âge adulte est ce que les puissants pédophiles d’Hollywood qui les ont utilisés et abusés lorsqu’ils étaient enfants préféreraient l’opinion publique. L’abus de drogues et d’alcool devient invariablement un symptôme de ceux qui souffrent d’abus sexuels sur des enfants. L’idée que les enfants stars à leur apogée regorgent de talent et de puissance star, mais quand ils grandissent, perdent soudainement toutes leurs compétences d’acteur et leur talent créatif pour continuer à gagner leur vie est ridicule. La pédo-machine hollywoodienne, par sa nature très brutale, exploite les enfants, après les avoir utilisés et abusés, les mâche et les recrache à 18 ans.[44] Et la liste s’allonge d’anciens enfants étoiles qui meurent tragiquement beaucoup trop jeunes. [45]
Les révélations du mouvement #Me Too se précipitent en masse pour révéler publiquement de puissants prédateurs masculins comme Harvey Weinstein qui n’ont jamais tenu de comptes pendant des décennies parce que les femmes victimes savaient qu’on ne les croirait jamais et que leur carrière s’arrêterait brutalement. À l’ère actuelle de la tromperie où le manque total de transparence et la corruption rampante règnent, il n’a jamais été sans danger pour les victimes de moindre pouvoir d’oser accuser leurs auteurs de leurs crimes monstrueux. Mais heureusement, ces jours sont peut-être enfin révolus. Maintenant que la culture du silence a finalement été levée, protégeant de puissants prédateurs sous la forme de violeurs en série et de harceleurs sexuels chroniques qui victimisent régulièrement les femmes adultes, la prochaine phase de divulgation et de la pointe de l’iceberg actuellement en train d’être inauguré est d’affronter les hordes de destructeurs coupables de la vie des enfants qui se sont à jamais enfuis avec les crimes les plus odieux de tous, la prédation sur notre population la plus innocente et sans défense. En cette ère émergente de vérité et de responsabilité avec 15 accusateurs, Kevin Spacey a été parmi les premières grandes stars pédophiles à descendre,[46] bien sûr déjà entaché de son rôle dans le scandale d’Epstein exposé. Alors qu’il assistait à ses collègues pédos Bill Clinton et à la tournée Lolita Express en Afrique contre le sida de Jeffrey Epstein en 2002, Kevin Spacey s’est ensuite vanté dans ses cercles sociaux de la façon dont il avait payé les parents des garçons africains qu’il a souillés, même en les annulant comme une déduction fiscale.
À la suite de l’exposition de Harvey Weinstein, la victime d’abus sexuels Corey Feldman a gagné 30000 abonnés supplémentaires sur Twitter pendant la nuit, le suppliant d’identifier ses auteurs et l’encourageant à poursuivre sa croisade permanente contre les agresseurs d’enfants à Hollywood. [47] Au plus fort de la controverse de Weinberg en novembre dernier, Corey Feldman a de nouveau soumis son propre rapport d’abus basé sur des observations directes et une expérience personnelle au LAPD dénonçant l’existence de longue date d’un réseau pédophile établi opérant au sein de la communauté du divertissement. Les mots de Corey sur une Nightline 2011 :
J’étais entouré d’eux [pédophiles] à l’âge de 14 ans. Entouré. Littéralement. Je ne le savais même pas. Ce n’est que lorsque j’ai été assez vieux pour réaliser ce qu’ils étaient et ce qu’ils voulaient, et de quoi ils parlaient. … Oh mon Dieu, ils étaient partout, comme des vautours . [48]
En recevant le rapport de Corey, le LAPD a fait semblant d’ouvrir sa toute première enquête sur les accusations de Feldman, mais un jour plus tard, il a déclaré qu’il clôturait sa fausse enquête en raison du délai de prescription qui s’épuisait sur les réclamations de Feldman, c’est-à-dire que les affaires se déroulaient comme d’habitude en faisant semblant d’organiser des relations sexuelles avec des enfants. ring n’existe pas à Hollywood. Et encore une fois, les puissants prédateurs au sommet de la chaîne alimentaire sont protégés aux dépens des enfants. Corey a déploré publiquement dans des entretiens antérieurs que contrairement à d’autres États tels que New York, les pédo-élites veillent à ce que la loi californienne existante sur le délai de prescription appliqué à l’épicentre pédophile du divertissement du monde protège commodément les criminels lorsque les victimes de pédophilie vieillissent à 40 ans. [49 ] Malgré ses 47 ans en juillet 2018, Corey Feldman est actuellement à la tête d’une pétition pour éliminer les lois sur la prescription à travers l’Amérique pour les délits de pédophilie. Bien sûr, cela représenterait une énorme percée contre la pédo-cabale. Alors ne retenez pas votre souffle.
Une semaine plus tard, Newsweek a interviewé Corey avec le titre de l’article sensationnel qui semble conçu pour saper intentionnellement sa crédibilité croissante: «Corey Feldman: la force« démoniaque »l’a motivé à exposer les pédophiles présumés à Hollywood.» [50] Pourtant, son explication des raisons pour lesquelles il doit faire ce qu’il fait est très ancré dans une réalité trop crédible:
Je crois que la pédophilie à Hollywood est le symptôme d’un immense réseau motivé par des forces obscures. Les gens cachent des histoires comme celle-ci pour le pouvoir, pour la cupidité, et ils choisissent d’ignorer les victimes parce qu’ils ne veulent pas avoir à penser à ce qu’ils ont fait ou n’ont pas fait pour que les enfants soient en danger. [51]
Corey a également lancé une campagne de financement pour lever 10 millions de dollars afin de produire un long métrage de fiction qui raconte son histoire exposant les malades à Hollywood comme jamais auparavant. Feldman ne voulait pas faire un documentaire en partie parce qu’une excellente représentation émouvante et émouvante de la pédophilie à Hollywood a déjà été couverte par Emily Berg, nominée aux Oscars, dans son exposé documentaire de 2014 «An Open Secret». [52] Le film décrit cinq anciens enfants acteurs victimisés et leur litanie d’agresseurs, documentant les dommages incalculables subis par les victimes en souffrance, plongeant le public dans un aperçu agonisant raréfié des vies marquées de manière permanente par les abus sexuels sur enfants. Bien sûr, ceux au pouvoir à Hollywood dirigés par les coupables ont tenté à chaque tour de saboter le succès du film de ne jamais être sorti et distribué dans les théâtres, les festivals de cinéma, les réseaux câblés ainsi que sur Internet. Alors qu’Emily Berg avait obtenu une nomination aux Oscars pour son documentaire de 2006 «Délivrez-nous du mal», exposant la pédophilie au sein de l’Église catholique, quand elle a osé exposer la pédophilie dans l’arrière-cour d’Hollywood, elle a eu l’épaule froide de la censure ouverte et n’a même pas pu trouver Distribution. [53] Co-producteur Matthew Valentinas fait l’argument poignant:
Les animaux ont plus de protections et de droits sur un plateau de tournage que les enfants. [54]
Bien que les enfants victimes n’aient aucun droit, les enfants violeurs restent protégés. De même, un conteur de vérité fait face à des poursuites contre les coupables. Emily Berg a été menacée de poursuites par le syndicat SAG-AFTRA parce que le film montre comment les pédophiles condamnés dans l’industrie hollywoodienne sont régulièrement autorisés à continuer de travailler avec des enfants. [55] À la lumière du scandale Harvey Weinstein, les producteurs du film « An Open Secret » l’ont rendu disponible gratuitement sur Internet mais ont de nouveau rencontré une résistance ouverte de la part de « Hollywood Elite » (c’est-à-dire les pédo-perps qui possèdent et dirigent l’industrie du divertissement). Un autre producteur du film, Gabe Hoffman, a expliqué qu’avec une note d’approbation de 94% sur le site Web des critiques de cinéma rottentomatos.com , [56] le film a été ouvertement accueilli par les festivals de Cannes, LA, Toronto et Londres. Mais après que le feu vert ait été donné par des cadres de festival de niveau intermédiaire, deux semaines plus tard, les hauts responsables sont revenus sur l’invitation à chaque festival, parce que la machine pédophile d’Hollywood a fait pression sur les fonctionnaires pour qu’ils refusent de montrer « Un secret ouvert » ou autre. [57]
Marc Collins-Rector
Marc Collins-Rector
À travers des entretiens avec des victimes d’abus, le film de Berg expose le réseau de pédophiles homosexuels actifs qui prospèrent dans l’industrie cinématographique tout en exploitant et en s’attaquant à des acteurs mineurs, en se concentrant sur la criminalité perpétrée par les trois fondateurs du Digital Entertainment Network (DEN). L’entreprise était dirigée par l’entrepreneur technologique Marc Collins-Rector, son petit ami Chad Shackley et la star des enfants Disney ( The Mighty Ducks, First Kid ) Brock Pierce, qui en tant que vice-président de DEN à 17 ans, gagnait un quart de million de dollars par an. [58] En un temps remarquablement court, ils ont collecté 65 millions de dollars pour commencer à fournir du contenu en ligne en streaming mettant en vedette les exploits fictifs d’un adolescent sexuellement confus qui emménage avec son frère aîné et son petit ami dans leur manoir dans les collines qui, dans la vraie vie, était la résidence Encino du trio DEN .
Dans «An Open Secret», les anciens enfants stars expliquent en détail que tout au long de la fin des années 1990 et au début des années 2000, le recteur et ses amis bien connectés d’Hollywood ont acquis la réputation de lancer d’énormes fêtes au bord de la piscine, principalement fréquentées par des pédophiles homosexuels de l’industrie et des hommes mineurs ciblés. acteurs. Comme c’est la procédure opératoire standard prédatrice, les perps adultes drogueraient fortement les adolescents avant de commettre une agression sexuelle.
Le plus grand nom associé à ces orgies de viol d’enfant était le directeur de superproductions acclamées comme « The Usual Suspects » (avec son collègue prédateur pédophile Kevin Spacey) et la série « X-Men » – Bryan Singer. [59] Mais tant que ce bigwig de A-lister produisait des succès au box-office de plusieurs millions de dollars comme les deux premiers X-Men totalisant plus de 700 millions de dollars, offrant en quelque sorte suffisamment de marge de manœuvre pour que Singer se libère des poursuites judiciaires de plusieurs victimes qu’il aurait prétendument gagnées et dînées, puis droguée et violée, ce qui prouve une fois de plus que si vous vivez dans des endroits suffisamment élevés, vous restez inaccessible. Avec un certain nombre d’accusateurs, Singer aurait pour habitude de sodomiser brutalement des adolescents régulièrement. L’affaire la plus médiatisée de Bryan Singer a été poursuivie par l’ancien enfant acteur et mannequin Michael Egan dans «An Open Secret».
Mais en décembre 2017, un autre procès a été intenté contre le célèbre réalisateur pour avoir forcé un garçon de 17 ans à pratiquer le sexe oral sur lui avant de violer le mineur à bord d’un yacht en 2003. [60] Les menaces habituelles ont été proférées si la victime ne s’est jamais manifestée. Une fois le litige annoncé, le réalisateur volatile a rapidement été licencié de son projet actuel « Bohemian Rhapsody », un biopic de Freddie Mercury. Cela est arrivé après que Singer aurait jeté un objet sur l’acteur principal tandis qu’un autre acteur cessait ses conflits tendus avec le prédateur nerveux et souvent accusé qui a clairement du mal à garder sa bite des orifices des garçons. Comme Spacey, son succès lui est allé à la tête en pensant qu’il était trop important et puissant pour descendre. Comme Kevin, il avait tort.
Bien que le réalisateur de longue date, Bryan Singer, soit un habitué du circuit honteux de la fête de la piscine de jouets pour drogués, [61] organisé par des goûts du pédo reconnu coupable Marc Collins-Rector, les poursuites qui se sont multipliées contre lui ont à peine affecté sa carrière ni ses prédateurs illégaux compulsions. Cependant, il a été prouvé par un tribunal d’Hawaï que son copain Rector a détruit le rectum appartenant à Michael Egan parmi d’autres garçons. Avec plusieurs autres victimes, Egan a poursuivi Rector en prétendant que celui-ci l’avait forcé à avoir des relations sexuelles sous la menace d’une arme à feu, menaçant de lui tirer dans la tête s’il continuait à résister. [62] Rector a été un fugitif pendant un certain temps avant d’être arrêté en Angleterre et extradé vers les États-Unis pour y être jugé et condamné.
Même si deux autres investisseurs DEN et amis amoureux de garçons ont tous deux été nommés dans le procès d’Egan ayant une réputation largement connue dans l’industrie pour les abus sexuels sur enfants, ni Bryan Singer ni le producteur Gary Goddard n’ont finalement été poursuivis. Au lieu de cela, plutôt que Singer allant en prison, c’est Egan qui est allé, marqué d’une peine de 2 ans de prison pour une accusation d’investissement en matière de fraude non liée. [63] Punition pour avoir osé tenter de tenir les violeurs d’enfants puissants pour responsables? Sois le juge. Pendant ce temps, l’acteur bien connu Anthony Edwards a courageusement écrit un article émotionnel sur medium.com en novembre dernier décrivant comment Gary Goddard se faisant passer pour son mentor, professeur et «ami», l’a sodomisé à l’âge de 14 ans. [64]
Vous vous demandez peut-être si la pédophilie à Hollywood empire. Anne Henry, de la BizParentz Foundation, affirme que le problème auquel Feldman a fait allusion n’a fait que s’aggraver ces dernières années:
Les pédophiles et les prédateurs à Hollywood sont tout aussi endémiques aujourd’hui, sinon plus. L’industrie du divertissement est beaucoup plus grande qu’elle ne l’était à l’époque [de Feldman et Haim] . Pensez au nombre de chaînes câblées. À l’époque de Corey, il y avait les canaux 2-13. Nous avons également Internet aujourd’hui, qui permet aux prédateurs de traquer et de contacter virtuellement les enfants acteurs de manière plus personnelle. [65]
L’évaluation actuelle de Corey Feldman est d’accord, la pédophilie est de plus en plus répandue à Hollywood:
C’est plus que jamais parce que de nos jours, vous pouvez utiliser Internet pour créer de faux profils et de faux comptes. Ils atteignent les petits enfants sur Twitter, ils atteignent les petits enfants sur Facebook et ils disent: «Je suis un grand producteur et je peux vous aider. Avec les médias sociaux, nous avons plus que jamais accès à tout le monde. C’est un problème croissant, pas un problème qui diminue. [66]
Comme autre exemple de la façon dont l’industrie est notoirement et chroniquement opposée, rencontrez le scénariste-réalisateur condamné Victor Salva, qui, en 1988, il y a trois décennies, a été reconnu coupable de cinq chefs de copulation orale avec un enfant de moins de 14 ans, obscène et lascif. conduire et recruter un enfant à des fins de pornographie. [67] Un court métrage de Salva de 1986 avait tellement impressionné le célèbre réalisateur Francis Ford Coppola qu’il a produit le premier long métrage du pédophile la même année – « Clownhouse ». C’est alors que Victor Salva a commencé à abuser sexuellement de Nicholas Winters, le jeune de 12 ans. garçon dans le film de Salva. Le réalisateur a interdit la mère du garçon de l’ensemble, affirmant que Nicholas ne pouvait pas travailler avec sa mère qui regardait. La mère est devenue méfiante et a confronté son fils, qui a admis:
J’ai un secret et je ne peux le dire à personne. [68]
La police a fait une descente au domicile du pédodirecteur et a trouvé du matériel pornographique qui comprenait une vidéo maison de Salva se livrant à des relations sexuelles orales avec son enfant star. Malgré sa condamnation antérieure, Salva n’a purgé que 15 mois de plus d’une peine de trois ans avant d’être libéré en 1989 et de se frayer un chemin de retour aux affaires avec une industrie qui l’accueille à nouveau à bras ouverts. La famille Winters a poursuivi la société de production de Coppola pour 5 milliards de dollars et n’a obtenu que 100 000 dollars. Depuis la prison, Salva avait écrit un scénario qu’il avait ensuite autorisé à réaliser – le film de 1995 «Powder» distribué par Disney’s Hollywood Pictures. [69] Bien que Disney sache encore embaucher ce pervers criminel et maintenant deux fois pédophile condamné, Salva n’a jamais été entravé du projet, traînant régulièrement avec des enfants mineurs embauchés comme figurants, leur permettant de s’asseoir sur la chaise de son directeur et de déjeuner fréquemment avec eux [et probablement sur eux]. Ainsi, pendant trois décennies consécutives à Hollywood, la carrière de ce violeur n’a pas été affectée par son passé criminel et a été autorisée à continuer de prospérer tout en travaillant directement avec les enfants, réalisant son dernier long métrage «Jeepers Creepers 3» sorti en octobre 2017 [70]. En fin de compte, si les perps gagnent de l’argent pour les studios hollywoodiens, ils restent employés quel que soit le nombre de vies d’enfants détruites dans le processus.
Une autre histoire honteuse est le directeur de casting d’Hollywood James Murphy, responsable du dépistage et de l’embauche d’enfants dans certains des films les plus réussis des 15 dernières années, dont « School of Rock » et « Super 8. » Avant sa carrière à Hollywood, tout en vivant à Seattle , un obsédé de Murphy «est tombé amoureux» d’un petit garçon dans une école primaire voisine, l’a kidnappé déguisé en femme en 1996 et l’a emmené à New York où il a été repéré par un employé de l’hôtel qui l’a reconnu dans «America’s Most Wanted» . » [71] Murphy a été arrêté pour enlèvement et molestation et a été condamné pour pédophile. Mais seulement cinq ans après l’enlèvement de Seattle, il y était à nouveau, cette fois en tant que directeur de casting hollywoodien, choisissant des enfants acteurs pour de grands films. Finalement, son passé sordide l’a rattrapé, encore une fois aucune aide d’une industrie prise dans l’autre sens pour permettre à un autre prédateur en série d’accéder à des centaines d’enfants vulnérables. 
Bob Villard est devenu le manager de Leonardo DiCaprio et Toby Maguire avec de nombreux autres enfants acteurs au fil des ans. Pourtant, avant même que ces deux-là ne commencent leur carrière, Villard a été arrêté en 1987 pour pornographie juvénile, mais le parquet a fait exploser l’affaire et le pédophile a été libéré. [72] Pendant les 14 années suivantes, Villard a continué à travailler à Hollywood jusqu’à ce que son passe-temps criminel, collectant des photos de garçons mineurs, ne le mette finalement derrière les barreaux en 2001. Mais un temps incroyablement court plus tard, en 2005, l’agresseur a de nouveau été victime d’une agression sexuelle un client potentiel de 13 ans qu’il convoitait. Hollywood a honteusement permis à ce pédophile d’agir sexuellement et de se faire attraper trois fois après avoir blessé d’innombrables victimes avant de lui interdire enfin de travailler à nouveau sur le terrain.
Jason Michael Handy est un dernier cas dans cet échantillon toujours aussi bref de pédophiles qui travaillent à Hollywood et qui tombent dans le fichier « catch and release ». Mais gardez à l’esprit que des centaines de pédophiles condamnés sont également «à portée de main» même aujourd’hui, toujours à tous les niveaux de l’entreprise pour molester, violer et sodomiser plus d’enfants chaque fois qu’ils en ont l’occasion. Et pire encore, le fait que peut-être mille fois plus de personnes travaillent / travaillaient / travailleraient dans l’industrie du divertissement, mais leurs crimes sexuels n’ont pas encore été détectés ou arrêtés… ou s’ils sont jugés suffisamment importants, ils continuent simplement d’acheter secrètement leurs victimes avec de l’argent et des accords de non-divulgation.
Mais revenons à M. Handy, qui dans son journal privé s’est identifié comme un «pédophile à part entière». À l’aide d’un téléobjectif, ce pédophile voyeur a pris plus de mille photos de petites filles gambadant dans une école élémentaire en face de chez lui. . [73] En tant que bénévole de l’église de Malibu, il a travaillé régulièrement avec des enfants de 6 ans. Mais en tant qu’assistant de production chez Nickelodeon, l’un des plus grands producteurs d’émissions de télévision pour enfants, il a obtenu un accès illimité aux enfants à la fois sur et hors plateau. Se présentant comme un producteur majeur de Nickelodeon pour les filles mineures à la fois hors ligne et en ligne, Handy a promis à deux filles des célébrités avec des carrières à la télévision qu’il a bientôt agressées, brisant à jamais leurs espoirs et leurs rêves si ce n’est des vies. En 2004, le prédateur a été reconnu coupable de deux chefs d’accusation de crime, un acte obscène sur un enfant et la distribution de pornographie juvénile ainsi qu’un délit d’exploitation sexuelle des enfants. Après sa peine de prison, en 2009, Jason Michael Handy a déménagé vers l’est en Caroline du Nord où il a été contraint de s’inscrire comme délinquant sexuel condamné. [74] Mais une décennie après sa première condamnation, le pédophile en série a de nouveau été inculpé de trois chefs d’accusation de liberté indécente pour un enfant et de deux infractions sexuelles. Il faut se demander combien de vies ce pervers a ruiné de victimes qui n’ont jamais dénoncé ses crimes.
S’agissant de comptes impolis attendus depuis longtemps, revisités par deux A-listers vieillissants, Roman Polanski et Woody Allen n’ont pas encore légalement payé leurs crimes sexuels présumés. Avant la vague changeante de la mer de Weiner ou de WeinGate, ou plus comme un tsunami toujours brisé, il y a une minute amnésique, Hollywood hypocrite se mobilisait derrière l’injustice grossière depuis des décennies pour le cinéaste «très décrié» Roman Polanski pour son «indiscrétion» tant de gens Il y a quelques années, le réalisateur de 44 ans a alors admis avoir drogué et violé une jeune fille américaine de 13 ans qui, depuis, le fait vivre comme un fugitif en fuite par rapport à la loi américaine. [75]
Bien sûr, la communauté hollywoodienne peut également avoir exprimé sa sympathie pour le réalisateur pendant 8 ans plus tôt, perdant sa femme actrice enceinte de 8 mois, Sharon Tate, dans les tragiques meurtres sanglants de Laurel Canyon en 1969 aux mains sataniques du clan Charles Manson lié à la CIA. [76] Pendant que Sharon et son enfant à naître et d’autres étaient brutalement poignardés à mort, le pédophile A-lister filmait toujours ce qui allait devenir un classique de l’horreur du diable grandissant à l’intérieur de Mia Farrow après que le fondateur de l’église de Satan Anton LaVey jouant Satan lui-même ait Romarin imprégné dans «Le bébé de Romarin». [77] Le journaliste vétéran Randy « Rocket » Cody affirme avec force que Roman Polanski était membre du même clan satanique hollywoodien qu’il affirme que Warren Beatty et Jack Nicholson étaient les « appelants » qui ont poignardé la femme et l’enfant à naître de Polanski dans un sacrifice de sang satanique. [78]
Roman Polanski
Juste après avoir plaidé coupable en 1977 d’avoir violé Samantha Geimer (anciennement Gailey) chez Jack Nicholson (qui était absent à l’époque), le tristement célèbre réalisateur Polanski a fui l’Amérique avant qu’il ne soit condamné à une longue peine de 50 ans de prison, après que le juge eut changé son l’esprit de revenir sur un accord de plaidoyer extrêmement léger. [79] En tant que double citoyen franco-polonais, au cours des quatre prochaines décennies, le pédophile admis a réussi à échapper à la loi et a été autorisé à travailler librement, à voyager, à accepter les distinctions d’une industrie pédo-amicale et pédo-saturée et à vivre sans obstruction et  luxe dans diverses maisons en Europe. Mais le pire de tout, le pédophile en série était libre de violer plus de mineurs.
Puis, juste au moment où il est apparu, lui aussi était complètement immunisé contre la loi, après l’arrivée de Polanski à Zurich, en Suisse, en septembre 2009, pour accepter un prix international distingué pour ses réalisations exceptionnelles dans l’industrie cinématographique, sous la pression des États-Unis, la police suisse l’a soudainement arrêté. [80] En attendant une décision des autorités suisses sur son extradition aux États-Unis, Polanski a été brièvement emprisonné, mais a bientôt été autorisé à être assigné à résidence dans son chalet suisse pendant que le gouvernement de Berne décidait de se conformer ou non à la demande d’extradition des États-Unis. Finalement, en juillet 2010, le ministre suisse de la Justice a annoncé que Polanski ne serait pas extradé vers l’Amérique. [81] Le violeur d’enfants a donc esquivé une autre balle.
Tout comme les gros titres de Weinstein faisaient surface, Polanski a déclaré avec suffisance au Hollywood Reporter en octobre dernier que son cas de viol de 1977 était «terminé», affirmant qu’il avait payé son crime purgeant une courte peine en 1977 et de nouveau en 2009. [82] Mais la vérité est que Roman Polanski a non seulement évité illégalement des années derrière les barreaux pour son crime pédophile américain reconnu, il a également échappé au temps supplémentaire en tant que fugitif international et n’a jamais fait face à aucune autre accusation ou poursuite en tant que pédophile en série. Il est apparu qu’il aurait violé un certain nombre d’autres victimes mineures. Dans l’intervalle, sans aucun doute, en août 2017, le juge président de Los Angeles maintient l’affaire Geimer de 1977 toujours ouverte malgré la demande de la victime de le rejeter, pour son bienveillant plaidoyer le juge de le laisser derrière lui. [83]
Immédiatement après sa brève détention à Zurich en 2009, plus de 100 notables de l’industrie cinématographique, dont le pédophile présumé Woody Allen, Martin Scorsese, David Lynch, Alejandro Gonzalez Inarritu, Wong Kar Wai, Harmony Korine, Stephen Frears, Alexander Payne, Michael Mann, Wim Wenders , Tilda Swinton, Julian Schnabel et Pedro Almodovar ont tous signé une pétition demandant la libération de Polanski. [84] Pendant ce temps, malgré cinq autres femmes qui se sont manifestées ces dernières années pour accuser Roman Polanski d’avoir elles aussi été agressées sexuellement en tant que filles mineures, à une exception près toutes survenues dans les années 1970, et une prétendant n’avoir que 10 ans à l’époque , à l’exception de sa condamnation de 1977, Roman Polanski nie avoir agressé d’autres victimes. [85] L’actrice britannique Charlotte Lewis, qui a tourné un film avec Polanski en 1986, a affirmé en 2010 qu’en 1982 (une demi-décennie après avoir reconnu avoir violé la jeune fille de 13 ans) à 16 ans, le pédophile en série s’est également imposé à elle. [86]
L’année dernière, une ancienne actrice allemande a accusé Polanski en 1972 (avant son cas en Californie) d’avoir ramené la jeune fille de 15 ans à son chalet à l’extérieur de Berne sur la promesse d’un rôle d’acteur dans son prochain film avant de procéder au viol. [87] Après s’être excusé pour son crime, il lui a confié un petit rôle dans le film «Che?», Mais l’aurait ensuite violée une deuxième fois dans une maison à Rome. En novembre 2017, les espoirs de la victime de sa journée devant les tribunaux ont été contrecarrés, toujours en raison des lois sur la prescription, cette fois en Europe. Donc, encore une fois en raison de l’histoire ininterrompue d’un système juridique brisé qui protège mondialement les pédophiles puissants, toutes les enquêtes sur les crimes sexuels en série de ce directeur ont été abandonnées et Polanski, 84 ans, reste un homme libre pour vivre le reste de ses jours terre en dehors de l’Amérique dans la paix et la sérénité, contrairement à ses multiples victimes.
En ce qui concerne l’autre cas pédagogique très médiatisé impliquant un autre réalisateur octogénaire de renom, la confession de la lettre ouverte de 2014 de la fille présumée victime de Woody Allen, Dylan Farrow, dans le New York Times [88] et une récente interview de CBS pesant sur son côté de la molestation de 1992 l’incident [89] a pris une minute à New York pour faire à peine éclabousser avant d’être oublié trop tôt. Dylan a révélé graphiquement les abus sexuels de son père perpétrés lorsqu’elle avait 7 ans dans sa maison du Connecticut:
Mon père m’a emmené dans un petit vide sanitaire mansardé dans la maison de campagne de ma mère dans le Connecticut. Il m’a demandé de m’allonger sur le ventre et de jouer avec le train jouet de mon frère qui avait été installé. Et il s’est assis derrière moi dans l’embrasure de la porte, et alors que je jouais avec le train jouet, j’ai été agressé sexuellement. En tant que 7 ans, je dirais, j’aurais dit qu’il a touché mes parties intimes. Ce que j’ai dit. À 32 ans, il a touché mes lèvres et ma vulve avec son doigt. [90]
Pour esquiver cette balle juridique il y a plus d’un quart de siècle, Woody Allen a utilisé de manière opportuniste son influence et sa séquence d’événements pour rejeter catégoriquement les allégations de molestation initiales de sa partenaire de longue date, Mia Farrow. Allen a qualifié Mia de femme méprisée réagissant avec vengeance en découvrant des photos Polaroid nues d’une autre fille de Farrow – alors âgée de 21 ans, Soon-Yi avec les jambes écartées, assise sur un canapé pris par Woody à la suggestion de sa belle-fille. [91] Et la bataille épique sur la garde de leurs trois enfants partagés a été lancée. Le juge a non seulement confié la garde complète de leurs trois enfants à Mia, mais a interdit tout contact entre eux, sauf les visites surveillées avec son fils Ronan (alors nommé Satchel).
Il convient également de noter qu’en 1993, le procureur principal du bureau du procureur de l’État du Connecticut pensait qu’Allen avait abusé sexuellement de Dylan avec une «cause probable» pour poursuivre. Mais Mia Farrow et lui ne voulaient pas imposer davantage de traumatisme à l’enfant de 7 ans avec un procès, donnant tristement à Allen un laissez-passer gratuit avec la décision de ne pas poursuivre. [92] À ce jour, Dylan Farrow vit toujours avec le traumatisme et les abus sexuels et déplore qu’elle se soit également vu refuser sa journée devant les tribunaux. Pendant ce temps, le réalisateur de 82 ans continue de faire des films avec le soutien total de l’élite hollywoodienne, du public au box-office et des fans fidèles. Mais du point de vue de Dylan, le fait de voir des décennies de mensonges et de dénégations constants de son père l’a blessée au cœur. Avec ses propres jeunes enfants, Dylan Farrow travaille sans relâche pour aider à prévenir la maltraitance des enfants dans son soutien aux autres victimes de violence.
Son frère Ronan Farrow est venu à la défense de sa sœur, croyant que son père Woody Allen avait agressé sexuellement sa sœur aînée de deux ans. [93] En tant que journaliste ayant contribué à briser l’histoire de Harvey Weinstein, [94] Ronan sait personnellement de sa propre histoire familiale douloureuse comment la machine à filer PR de son père a été utilisée historiquement par de puissants prédateurs masculins comme une arme contre de jeunes victimes courageuses osant dire la vérité , sont toujours soumis au feu des frottis de campagne incessants, de l’assassinat de personnages et d’un cauchemar infernal de jugement et de condamnation. Il a été témoin de cette expérience avec sa mère et sa sœur lorsqu’il a été qualifié de «fou, entraîné et vindicatif» Jezebels. [95]
En tant que journaliste ces dernières années, alors qu’il couvrait la dissimulation de Bill Cosby juste avant l’éclatement de la bulle de déni de Cosby, Ronan a rencontré la complicité et la collusion des médias traditionnels en protégeant et en protégeant les pédophiles et les agresseurs sexuels de grands noms chez les bons garçons et filles de MSM ] réseau. [96] L’accès aux étoiles dépend du partenariat symbiotique entre la machine à étoiles et la presse. Ainsi, plonger dans un terrain trop personnel ou controversé est considéré comme tabou et interdit. Un exemple typique est l’histoire de sa propre sœur. Le New York Times a limité ses «aveux» à 936 mots dans l’article du journaliste lauréat du prix Pulitzer, Nicholas Kristof, rempli de mises en garde qui avait initialement été publié sur le blog de Kristof. En revanche, peu de temps après, le NYT a fourni à l’accusé deux fois plus d’espace d’impression placé au centre de la section principale sans réserves.
Le journaliste Ronan Farrow s’est initialement opposé à ce que sa sœur rende publique son histoire, ravivant de vieux souvenirs douloureux, mais quelque chose qu’il regrettera plus tard. Dans un article du Hollywood Reporter de mai 2016 , il a écrit:
Je crois ma soeur. Cela a toujours été vrai en tant que frère qui lui faisait confiance et, même à 5 ans, était troublé par le comportement étrange de notre père autour d’elle: grimper dans son lit au milieu de la nuit, la forçant à lui sucer le pouce – un comportement qui avait l’a incité à suivre une thérapie axée sur sa conduite inappropriée avec les enfants avant les allégations… J’ai abordé l’affaire en tant qu’avocat et journaliste, et j’ai trouvé ses allégations crédibles. Les faits sont convaincants et bien documentés… La seule décision judiciaire définitive est une décision de garde qui a jugé le comportement de Woody Allen «extrêmement inapproprié» et a souligné que «des mesures doivent être prises pour protéger [Dylan]». [97]
Avec toute l’agitation suscitée par le mouvement Weinstein #Me Too, les anciennes tendances pédophiles de Woody sont revenues pour le mordre à nouveau dans son petit cul maigre. Des stars des films précédents de Woody Allen, dont Colin Firth, Greta Gerwig et Mira Sorvino, sesont alignées pour s’excuser publiquement et prendre leurs distances, exprimant leur regret d’avoir jamais travaillé avec le célèbre réalisateur. [98] Pendant ce temps, Timothée Chalamet, la star du film actuel d’Allen «A Rainy Day in New York», a annoncé que tous ses revenus du film iront à des groupes de défense des femmes. Mais les alliés et amis les plus proches d’Allen comme Diane Keaton se sont récemment précipités à sa défense. Dans un tweet de fin janvier 2018, Keaton dit qu’elle croit toujours Allen et exhorte à regarder un vieil    interview   de 1992 60 Minutes  où Allen se défend publiquement.  Un autre tweet de l’acteur controversé Alec Baldwin compare cruellement Dylan, la victime de l’inceste de Woody, au personnage de To Kill a Mockingbird qui invente le mensonge selon lequel elle a été violée par un homme innocent. [100]
Un autre artiste riche et célèbre qui a échappé au paiement de ses crimes pédo enfouis depuis longtemps est la légende du rock n ‘roll et le chanteur des Eagles Don Henley. À l’époque de la drogue, au milieu de ses nombreuses stupeurs psychotropes, Henley a pris l’habitude de violer à plusieurs reprises des adolescentes. Un soir de novembre, juste avant l’Action de grâces 1980, Don a appelé sa proxénète pour rassembler de nouveaux jeunes chairs pour sa dépendance charnelle illégale. [101] Avec un approvisionnement illimité de cocaïne, de Quaaludes, de marijuana et d’alcool, le rockeur a drogué et violé une fugueuse de 15 ans et une comateuse de 16 ans qui, peu de temps après, ont subi de violentes convulsions. Henley a continué à prendre des Polaroids tout au long de la débauche de la nuit que la jeune femme de 15 ans a intelligemment réussi à glisser sous ses vêtements malgré l’arrivée des ambulanciers paramédicaux, des chargés de mission assignés en costume et des détectives de suivi. Juste une autre orgie infestée de drogue par un rock n ‘roller a mal tourné … le tout soigneusement nettoyé par ses complices bien payés – gestionnaires de divertissement et réparateurs juridiques, dépensant beaucoup d’argent en collusion avec des responsables de l’application des lois corrompus pour dissimuler efficacement un autre crime salissant de rockeur de batshit scène.
Après que la victime convulsée de 16 ans ait été libérée de l’hôpital et désintoxiquée dans un refuge local, un an plus tard, elle a été retrouvée morte près de l’autoroute 101. Ses amis et le personnel du refuge affirment que sa disparition n’a pas été causée par un suicide accidentel alors que les autorités ont statué si rapidement. Le célèbre batteur a même eu le culot d’enregistrer plus tard une chanson de mise en scène contre la «blonde à la tête de plage aux bulles», alias Christine Lund, la présentatrice de la chaîne KABC de LA, pour avoir fouillé dans son entreprise «Dirty Laundry» où les présentateurs recherchant la vérité laide don n’appartiennent pas, s’enrichissant incroyablement en tant que «victime» autoproclamée. [102]
Entre-temps, la fugueuse de 15 ans, qui a reçu de l’argent et un billet de bus aller simple pour quitter la ville, a également fini par devenir propre et dans le nord de la Californie, elle est allée à l’université, a obtenu son diplôme, s’est finalement mariée et a maintenant des enfants. Son mari, un politicien d’État prometteur, soutient l’ancienne fugue avec les plans des Polaroids pour emmener Henley, son ancien manager Irving Azoff et l’ancien magnat du label David Geffen devant les tribunaux en 2018, affectant tous les futurs produits du règlement judiciaire à l’aide aux victimes d’abus sexuels jeunesse. [103] Don Henley rejoint bien sûr des centaines de musiciens, acteurs et politiciens égoïstes, férus de drogue et de sexe, dont le mode de vie royal leur est monté à la tête, leur permettant toujours une impunité totale de détruire d’innombrables jeunes vies anonymes envoyées dans leurs premières tombes. Mais l’âge naissant de la vérité et de la responsabilité peut également être l’âge de la comeuppance karmique pour certains de ces pédophiles vieillissants qui frappent lourdement.
Sam Kinison
Un autre conte sombre et sinistre caché au plus profond du coffre-fort de la criminalité luciférienne il y a plus d’un quart de siècle n’est autre que le reniflement de coke, l’aéroport de Mena faisant passer en contrebande l’ancien gouverneur [104] et le pédo-prez Bill Clinton [105] (dont le nom se glisse en quelque sorte dans chaque chapitre de cette pédo-encyclopédie AZ). Il s’avère que le grand comédien décédé du milieu des années 1980 au début des années 90, le célèbre comédien de hurleurs Sam Kinison a été assassiné, pas la victime accidentelle d’un accident de la route de 1992 sur le chemin de Vegas comme les médias voudraient nous le faire croire. Non, Sam et sa femme devenaient terriblement nerveux et agités sachant que l’habitude de consommation de drogue de Bill et Sam était responsable de la mort par surdose d’une autre victime de viol statutaire mineure après que Sam ait fait la fête avec le gouverneur de l’Arkansas juste avant la course POTUS de Bill. [106] Mécontent de la responsabilité de Kinison, les malfaiteurs démoniaques ont trouvé leur solution, ont fait croire au petit ami de la jeune fille décédée que Sam lui avait fourni les drogues qui l’avaient tuée avant de la violer, puis a fait de l’ex-vengeur le «tueur sur la route, son cerveau»,se tortiller comme un crapaud »pour venger et neutraliser Sam Kinison. Et juste comme ça, sans être gêné par une autre situation potentiellement « désordonnée » pour interférer avec leur vie future ambitieuse, en novembre de la même année, Bill et Hillary ont eu le feu vert pour se retirer joyeusement à la Maison Blanche et le reste est leur histoire criminelle. Et la malheureuse veuve encore vivante de Sam, qui a survécu à l’accident, a gardé la bouche fermée depuis.
bill Clinton et Monica Lewinsky
Sur une note positive, ces derniers temps en grande partie grâce au scandale Weinstein, Corey Feldman a été rejoint par un petit mais croissant chœur de dénonciateurs d’acteurs véridiques parlant ouvertement de leurs propres observations et rencontres avec la pédophilie. Elijah Wood est peut-être l’ancien acteur enfant le plus connu devenu acteur adulte maintenant âgé de 37 ans qui a contribué à dénoncer la pédophilie à Hollywood. En mai 2016, dans une interview accordée au Sunday Times , il a fait les gros titres internationaux. Frais à son arrivée de l’Iowa et avec son premier rôle à l’âge de 8 ans, le protagoniste de la «trilogie du Seigneur des anneaux», dont la carrière d’acteur s’étend maintenant sur près de trois décennies, a réfléchi à son environnement de travail en tant qu’enfant acteur dans les années 1990:
De toute évidence, quelque chose d’important se passait à Hollywood. Tout était organisé. Il y a beaucoup de vipères dans cette industrie, des gens qui n’ont que leurs propres intérêts en tête. Il y a de l’obscurité dans le ventre… D’après mes lectures et mes recherches, j’ai été amené sur des chemins sombres pour réaliser que ces choses se produisent probablement encore . Si vous êtes innocent, que vous avez très peu de connaissances sur le monde et que vous voulez réussir, les personnes ayant des intérêts parasites vous verront comme leur proie . Ce qui me dérange dans ces situations, c’est que les victimes ne peuvent pas parler aussi fort que les personnes au pouvoir. C’est la tragédie de tenter de révéler ce qui arrive à des innocents: ils peuvent être écrasés, mais leur vie a été irrémédiablement endommagée. [107]
Wood a expliqué comment il avait évité le sous-ventre sombre de Tinsel-Town grâce à sa mère se concentrant davantage sur le fait qu’il ait été élevé «un bon humain» que sur le fait de le faire à tout prix en tant qu’enfant star:
Je ne suis jamais allé à des fêtes où ce genre de chose se passait. Cette industrie bizarre présente tant de chemins de tentation. Si vous n’avez pas de fondation, généralement de la famille, il sera difficile de la gérer. [108]
Après avoir pris de la chaleur pour avoir été si grossièrement audacieux pour suggérer que le scandale Jimmy Savile au Royaume-Uni est comparable au scandale sexuel des enfants à Hollywood, Elijah Wood a été contraint de retirer certains de ses commentaires précédents, admettant qu’il n’avait jamais directement eu d’expérience dans sa carrière avec la pédophilie mais qu’il se contentait de répondre au documentaire émotionnellement saisissant qu’il avait récemment regardé, [109] « Un secret ouvert ». L’écrivain Jack Cashill a supposé que Wood avait peut-être brusquement changé son air afin d’avoir sauvé sa propre carrière. [110]
L’enfant acteur Todd Bridges qui a joué dans la série télévisée des années 1980 «Diff’rent Strokes» a été rendu public en 2010, révélant que son manager, qui était également un ami de la famille, l’avait agressé sexuellement à l’âge de 11 ans à quatre reprises. [111] Todd a réussi à résister à la cinquième tentative et a ensuite agressé physiquement son agresseur lorsqu’il s’est présenté au domicile de sa famille, rejoint par sa mère, elle-même victime d’un enfant maltraité, qui a couru à la cuisine chercher un couteau après avoir entendu son fils crier, «Il m’a touché!» Bridges a été maltraité alors que sa sitcom était très populaire, mais comme c’est si courant, il n’en a jamais parlé à personne. En 1983, un épisode controversé en deux parties intitulé «Diff’rent Strokes» a abordé le sujet de la pédophilie qui a suscité chez Todd des sentiments intenses de colère bouillonnante, de honte et de douleur qui l’ont gardé en bouteille à l’intérieur, luttant plus tard contre la drogue.
En 2012, Bridges et Feldman se sont associés en tant que défenseurs des droits de l’enfant pour défendre avec succès la législation californienne exigeant des vérifications des empreintes digitales pour tous les gestionnaires de talents d’enfants, les photographes et les publicistes qui ont régulièrement un accès non surveillé aux enfants dans l’industrie du divertissement. [112] Lors d’une apparition en novembre 2017 dans l’émission du Dr Oz, l’homme de 52 ans a expliqué comment les prédateurs d’Hollywood soignaient régulièrement leurs proies ciblées afin de gagner la confiance des victimes avant d’emménager pour leur mise à mort.
L’acteur James Van Der Beek, une jeune star de la série «Dawson Creek» des années 90, a diffusé quelques tweets révélateurs en octobre dernier décrivant ses rencontres avec d’anciens prédateurs hollywoodiens établis:
J’ai eu mon cul attrapé par des hommes plus âgés et puissants, je les ai fait me coincer dans une conversation sexuelle inappropriée quand j’étais beaucoup plus jeune. Je comprends la honte, l’impuissance et l’incapacité injustifiées de dénoncer. Il y a une dynamique de pouvoir qui semble impossible à surmonter. [113]
En réponse à Weinstein, l’écrivain-réalisateur respecté à deux reprises Paul Haggis a suggéré qu’Hollywood avait en effet un problème majeur de pédophilie en son sein, estimant que les initiés couvraient et couvraient également les pédophiles. [114] Et en octobre dernier, une autre lauréate d’un Oscar, Reese Witherspoon, a révélé qu’elle avait été agressée sexuellement alors qu’elle était mineure, mais a fait allusion au fait que ce n’était que le début de rencontres plus prédatrices à venir:
[Je ressens] un véritable dégoût pour le réalisateur qui m’a agressé à l’âge de 16 ans et une colère contre les agents et les producteurs qui m’ont fait sentir que le silence était une condition de mon emploi. Et j’aimerais pouvoir vous dire que c’était un incident isolé dans ma carrière, mais malheureusement ce n’était pas le cas. J’ai eu plusieurs expériences de harcèlement et d’agression sexuelle et je n’en parle pas très souvent . [115]
Jon Robberson
Au cours des deux dernières années, Jon Robberson a émergé de la fosse aux serpents d’Hollywood comme un initié qui a intimement travaillé dans toutes les facettes de l’industrie du divertissement, y compris les longs métrages, la télévision et la programmation commerciale dans tous les principaux studios et réseaux pendant 16 ans. [116] Comme les acteurs Feldman et Wood, il a déclaré publiquement qu’un réseau pédophile satanique contrôle Hollywood. Il conclut que la pédophilie «sévit à Hollywood», qu’il qualifie de «culte de la mort satanique», faisant remarquer que:
Les plus hauts échelons supérieurs d’Hollywood, les vice-présidents exécutifs du développement, les producteurs, les méga-agents et les banquiers internationaux financent tout cela. [117] 
Robberson a déclaré que la pédo-cabale hollywoodienne accroche des enfants et des adolescents à la drogue et les implique ensuite dans des fêtes avec des caméras roulant pour s’engager dans des activités décadentes comme «homosexuels à plusieurs partenaires [orgies], saignements de sang et démembrement d’animaux» à des fins de chantage (un peu comme l’opération Epstein du dernier chapitre):
Une fois qu’ils ont les marchandises sur vous en vidéo, ils vous appartiennent. [118]
Jon Robberson maintient que les pédophiles hollywoodiens au pouvoir utilisent ensuite leur influence pour forcer des acteurs affamés compromis et capables de chantage à être possédés et contrôlés par leurs maîtres lucifériens. Bien que l’ homosexualité et la pédophilie ont longtemps été intégrés à Hollywood, au cours de son temps de travail dans Tinsel-ville au cours des 16 dernières années au cours de cette 21 e siècle, Robberson a été témoin d’ une prise de contrôle de pédophile pédéraste homosexuelle de l’ensemble de l’ industrie du divertissement. [119]
Pour arriver là où ils sont aujourd’hui, à peu près toutes les stars masculines du show-business doivent se soumettre docilement à se faire prendre au cul par les diables d’Hollywood au pouvoir. [120] Le «canapé de coulée» obligatoire s’étend aujourd’hui à pratiquement tous les hommes, femmes et enfants comme leur seul chemin vers le sommet. Ce système corrompu et ignoble explique également pourquoi le talent créatif qui a atteint le sommet de la hiérarchie ces dernières années a souffert et est tombé à un nouveau creux parce que ceux qui vendent leur âme pour la gloire et la fortune n’ont plus besoin de talent comme leur plus fort costume. Ils doivent simplement jouer leur rôle de soumission en tant qu’outils sataniques malléables, totalement manipulés et contrôlés, transmettant les perversions et la débauche dominantes de leur industrie à un public en attente de fans adorateurs et fortement influencés à travers le monde.
Le prix de la célébrité hollywoodienne vend votre âme aux démons qui dirigent Tinsel-Town, faisant appel à des forces démoniaques interdimensionnelles tout en participant à la sodomisation rituelle satanique, coupant et mangeant le cœur d’enfants innocents sacrifiés. Pour le rendre vraiment grand, pratiquement toutes les stars les plus célèbres des industries du cinéma, de la télévision et de la musique doivent se soumettre aux actes de perversion et de dégoût les plus dégoûtants et dégradants imaginables. C’est pourquoi ils remorquent tous la ligne. Et si l’on ose dire la vérité pour exposer ce système contrôlé par les démons, ils sont immédiatement jetés aux loups. Tout à coup, leur carrière et leur réputation sont ruinées par une mauvaise publicité, jugée «folle», «droguée», «gay», au milieu de brusques coups à la loi, ou même de mort « suicidée » ou prématurée, rarement, voire jamais, de nouvelles [121] et Dave Chappelle, [122] ou Will Smith et sa femme Jada Pinkett [123] … « sortez de la ligne, l’homme vient vous emmener. » [124]
Bob Dylan
Bob Dylan, Katy Perry, Rihanna, Beyoncé, [125] Jay-Z, [126] Lady Gaga [127] et d’autres sommités célèbres ont été enregistrés d’une manière ou d’une autre pour conclure leur accord sans réserve, en signant leur contrat luciférien. Jon Robberson articule l’option à deux accords pour les artistes qui souhaitent avant tout une renommée et une fortune illimitées, l’accord de 10 ans le plus commun à la foule des rock stars et le plan populaire de 20 ans généralement choisi par les stars de cinéma. Sans Robberson alléguant que des musiciens de haut niveau sur la liste des 27 clubs morts [128] (parmi eux Amy Winehouse, Kurt Cobain, Jimi Hendrix, Jim Morrison, Janis Joplin) ont tous fait des pactes avec le diable, ni les nombreuses célébrités célèbres qui sont mortes moins de un an à partir de leur 37 eanniversaire (Princess Di, Marilyn Monroe, Bob Marley, Vincent Van Gough, Corey Haim, Sam Kinison, John Kennedy Jr.), [129] mais le nombre absolu et démesuré au sein de ces clubs «morts trop jeunes» atteignant un tel statut de légende urbaine devrait ne pas être entièrement ignoré. Le négociateur luciférien n’est peut-être pas toujours celui qui meurt, car le sacrifice de sang de proches parents est peut-être plus courant, comme le mentionne l’affaire Polanski-Tate.
Les célébrités pop Lady Gaga et Beyoncé (alias Sasha Fierce) ont uni leurs forces en 2010 pour réaliser la vidéo Téléphone. Dans ce document, Beyoncé fait le signe de la main  le triple Six Illuminati tandis que Lady Gaga clignote l’œil qui voit tout.
Voici d’ailleurs cette vidéo suivi de Bad Romance (plein  de messages subliminaux sataniques):
L’audacieux initié hollywoodien Robberson aborde également le sujet inquiétant des éleveurs de bébés qui donnent naissance à des nourrissons dans le seul but d’être assassinés dans le cadre d’un sacrifice rituel satanique. Jon affirme que les parents de familles de sorcellerie Illuminati multigénérationnelles concluent une alliance avec un prêtre luciférien qui imprègne leur fille de 12 ans qui est ensuite relocalisée tranquillement là où une sage-femme Wiccan aide à donner naissance à l’enfant sans laisser de trace papier ou de certificat de naissance. [130] Lorsque le bébé n’a que quelques jours à quelques mois, les nouveau-nés jetables sont ensuite jetés sur un autel Moloch en pierre chauffée pour grésiller à mort dans un rituel satanique tout comme les jours de l’ancienne Babylone. Robberson a révélé qu’il était au courant de ces sites de meurtres hollywoodiens lucifériens dans des endroits secrets à Malibu ainsi que dans le désert de Californie.
Le lien entre les Illuminati et la CIA est également réputé posséder une myriade d’installations souterraines et de tunnels sous un certain nombre de centres de contrôle sexuel clés comme le Getty Museum de LA West Side, [131] à proximité de Disneyland et de Disney World en Floride [132] comme ainsi que des dizaines de DUMB comme sous la zone 51 dans le désert du Nevada. [133] À ces endroits top secrets, l’élite dirigeante déploie des recherches sur les opérations noires pour développer davantage des technologies super avancées (certaines grâce à la rétro-ingénierie de vaisseaux spatiaux extraterrestres) [134] ainsi que mener une expérimentation diabolique qui entraîne parfois des résultats désastreux, le tout bien sûr caché à la divulgation publique à des fins sinistres. De plus, la plupart des films de science-fiction à gros budget d’aujourd’hui issus de la technologie hollywoodienne possèdent déjà secrètement les contrôleurs au pouvoir.
Actuellement un catholique converti, l’ancien «grand sorcier» de l’Église mondiale de Satan depuis 26 ans, Zachary King a récemment parlé à un auditoire bondé lors d’une conférence à Toronto sur la guerre spirituelle. [135] Le vétéran de nombreux rituels sataniques exécutés pour l’élite hollywoodienne dit qu’il a « perdu le compte » du nombre, mais souligne l’hypocrisie pure lorsque:

Vous voyez ces célébrités et ces dirigeants d’entreprises de cinéma remercier Jésus aux Oscars, mais ce ne sont que des mensonges. Ce que vous ne voyez pas, c’est qu’ils boivent le sang d’un enfant qu’ils viennent de violer et de sacrifier alors qu’ils suppliaient Lucifer de les «  bénir  » avec plus de renommée et de richesses . [136]

Zachary King

Zachary King soutient que la grande majorité des superstars hollywoodiennes sont en fait «des enfants tuant des pédophiles qui adorent Satan», expliquant que la plupart ont «tué ou violé des enfants» lors d’un «sacrifice satanique». [137] Ayant lui-même été abusé sexuellement à 11 ans, ce qui l’a incité à 13 ans à rejoindre un clan satanique et à vendre son âme au diable, King est maintenant motivé pour exposer pleinement l’épidémie de pédophilie qui sévit dans l’industrie du divertissement. Il a déclaré que la guerre contre la pédophilie ne peut être menée que par une guerre spirituelle et ne peut être vaincue par des moyens physiques seuls, précisant que:

Si les gens travaillent ensemble, ils peuvent mettre fin à la misère que tant d’enfants traversent. Peut-être que certains peuvent être totalement épargnés par la vie moi-même, et tant d’autres ont dû endurer aux mains d’oligarques sataniques qui contrôlent notre monde. [138]

Les Lucifériens qui dirigent l’industrie du divertissement sont non seulement à la microgestion et au contrôle de leurs acteurs et musiciens de renommée mondiale pour faire leurs enchères sanglantes démoniaques en tant que marionnettes de powerbroker, tout comme leurs propres politiciens, mais ils sont également à contrôler les masses mondiales consommant leur production de masse , faire du divertissement louche. En tant que machine de propagande, Hollywood a produit un produit qui est un véhicule de contrôle mental de lavage de cerveau intégré pour manipuler, influencer et façonner de plus en plus les valeurs, les mœurs, les croyances, les comportements et la perception de la réalité des masses mondiales. Grâce à un processus d’osmose largement inconscient, le public mondial absorbe de manière subliminale des messages sous-jacents constants subtilement ou non subtilement intégrés dans des leçons thématiques amorales et immorales conçues et projetées de manière calculatrice par Hollywood.
Plus que jamais à l’histoire de l’humanité, les contrôleurs planétaires ont malicieusement exploité les effets néfastes des médias de masse dans cet âge électronique multimodal à bouton-poussoir comme un moyen efficace d’exercer une influence sans cesse croissante, un pouvoir centralisé et un contrôle accru sur la population mondiale addictée numériquement.
Depuis de nombreuses décennies, la communauté de la santé mentale a définitivement prouvé hors de tout doute que:
Les vidéoclips [télévision, films, jeux vidéo] socialisent les jeunes en communiquant des idées sur le comportement attendu, les relations et les rôles masculins et féminins. [139]
Glorifier la violence pour en faire volontairement non seulement une norme acceptable mais une forme souhaitable d’expression masculine en tant que mesure tangible de la prouesse masculine et de la force brute a été utilisée comme constante de l’industrie des médias de masse pour conditionner avec succès et attirer de jeunes hommes (et maintenant des femmes) erronés multigénérationnels ) pour s’inscrire, combattre et mourir dans des guerres élitistes sans fin perpétrées par les banquiers de Wall Street et le complexe militaro-industriel depuis aussi longtemps que Hollywood crée des films. [140] Semblable au contrôle de la CIA sur les HSH par les moqueurs [141] le reléguant à son rôle actuel de ministère de la «fake news» de propagande nationale, [142] une brigade d’agents de la CIA, de la NSA, du FBI et du MI est déployée à Hollywood pour contrôler la chaîne de production des studios qui garantit que la vérité révélant les mensonges, la corruption et le mal est effectivement censurée et ne parvient pas à atteindre le peuple alors que seul l’État profond a approuvé la désinformation et les faux récits être diffusé. [143]
Sur le sujet du contrôle de la CIA sur Hollywood, la comédienne de boule de feu toujours brutalement honnête Roseanne Barr a déclaré à RT en 2013 que la CIA gouverne Hollywood:
Hollywood est celui qui conserve toute cette structure de pouvoir. Ils perpétuent la culture du racisme, du sexisme, du classisme, du genre et maintiennent tout cela en place. Ils continuent de le nourrir et ils gagnent beaucoup d’argent en le faisant. Ils le font à la demande de leurs maîtres, qui dirigent tout. C’est une grande culture de contrôle de l’esprit, MK Ultra règne à Hollywood. [144]
Par conséquent, le gouvernement, propriétaire de YouTube, Facebook, Twitter et Google, a recours à une censure accrue [145] pour interdire les médias et vidéos en ligne les plus honnêtes et les plus précis sur les listes de « fausses nouvelles » de type McCarthy [146]alors que le Nouvel Ordre Mondial est à peine voilé couverture pour supprimer la vérité qui, par processus d’élimination, ne laisse que les représentants MSM et les propagandistes hollywoodiens comme les fournisseurs exclusifs des mensonges et de la tromperie de l’État profond. La machine de propagande hollywoodienne propage une stratégie de division et de conquête basée sur le racisme, le sexisme et le fanatisme, la peur et la tromperie. [147] Le totalitarisme n’est atteint qu’après qu’une population citoyenne contrôlée se soit totalement vu refuser l’accès à la vérité. Bienvenue dans le monde orwellien où «à une époque de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire» [148] et un conteur de vérité un ennemi de l’État.
 En tant qu’exemple très révélateur de cette crise mondiale en cours visant les révélateurs de la vérité, les journalistes du monde entier qui exposent ce qui se passe réellement aujourd’hui n’ont jamais été plus exposés à l’incarcération et à l’assassinat qu’aujourd’hui. [149] Internet, le seul lieu restant où une presse ouverte et libre existe toujours pour le peuple, est rapidement sous le contrôle de ce que l’ex-espion Robert David Steele appelle le contrôle de la Gestapo de Google alors que Deep State s’approche désespérément de sa mort, réprimant le dissident voix. [150] Mais heureusement, des solutions alternatives sont actuellement en cours et nous, l’accès du peuple à la vérité, ne serons jamais fermés. [151]
La concentration trop excessive et obsessionnelle d’Hollywood dépeignant de tels thèmes négatifs et sombres des forces du mal surnaturelles, occultes et démoniaques n’est pas un hasard. C’est par la conception calculée de NWO non seulement pour générer de gros gains au box-office, le genre d’horreur réduit également le sens de la moralité et de l’éthique des masses. [152] Selon la théorie cathartique, l’attrait des films effrayants est dérivé de l’offre par procuration d’une décharge émotionnelle de peur refoulée qui, à un niveau inconscient et plus profond, poserait autrement une anxiété trop menaçante et accablante pour tout individu moyen à supporter consciemment. Le soulagement du cinéphile est le crochet. [153]
La titillation contrôlée émise tout en regardant passivement des films d’horreur conçus avec suspense, car le divertissement d’évasion peut sembler inoffensif et banal à la surface. Mais une analyse plus approfondie transmet un flot incessant de messages subliminaux cachés propageant des valeurs déformées et dépravées dans un monde plus grand et de plus en plus dangereux contrôlé par des démons du pouvoir poussant leur agenda occulte surnaturel. Un régime régulier 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, composé d’une bouillie crasseuse et d’une saturation sanguine et gore, est destiné à désensibiliser et engourdir les humains à des niveaux extrêmes de violence, de perversion et de douleur pour les autres. [154] La structure du pouvoir pervers, longtemps cachée à la vue, normalisant constamment le sexe gratuit, la mort et le massacre de la vie innocente, est conçue pour laver le cerveau et conditionner les masses mondiales dans une acceptation, une soumission et une peur globales comme un moyen supplémentaire de prendre le contrôle absolu sur l’ensemble de la terre. population humaine.
En outre, les images et les messages ouvertement démoniaques de plus en plus transmis 24h / 24 et 7j / 7 par les industries du cinéma, de la télévision, de la musique et des jeux vidéo d’Hollywood, dirigés par les superstars de chaton sexuel contrôlées par l’esprit de MK Ultra Monarch, remontent aux déesses blondes Marilyn Monroe [155] et à la sataniste Jane Mansfield. [156] Mais avec le défilé d’aujourd’hui des âmes perdues blasées illustré par les goûts de la Cabaliste Madonna, les esclaves sexuelles Britney Spears, Lady Gaga, Katy Perry, Miley Cyrus, Rihanna et Beyoncé et tant de célébrités en étroite collaboration avec l’esprit Pizzagate cuisinant la prêtresse luciférienne Marina Abramovic , [157] l’ordre du jour de l’élite est limpide. [158] Ces chatons sexuels Monarch programmés en version bêta commercialisent tous directement leurs chansons et vidéos directement aux enfants, suintants de connotations sexuelles lucifériennes et d’images graphiques [porno]. [159] Un exemple exagéré est la vidéo de l’ancienne star de Disney Miley Cyrus pour sa chanson « BB Talk », les jambes écartées tout en portant une couche et un bonnet de bébé suçant un mamelon de bouteille de lait en chantant « baise-moi. » [160] Avec un modèle comme celui idolâtré par d’innombrables petites filles à travers cette planète, aucune imitation du tout et elles deviennent instantanément involontairement des appâts pour la pédophilie. Mais c’est toute l’idée derrière tout ça.

EN COMPLÉMENT 

Marina Abramovic, la beauté du diable

La photo de Marina Abramovic est récente (j’ai vérifié). Elle a effectivement l’aspect d’une femme de 35-40 ANS !
A 70 ans (elle est née en 1946), Marina Abramovic n’a pas une ride.

Les ingrédients (sang, sperme, lait maternel, urine…) qui entrent dans les performances artistiques, et le Spirit Cooking (parodie de cannibalisme) de cette artiste évoquent les rituels de longévité des satanistes et des lamas tibétains. 

Alexandra David-Néel écrit :

« Les Tao-sse chinois ont longuement poursuivi la recherche du breuvage rendant immortel, mais ils ne sont pas les seuls en Orient. Les Tibétains ont composé le « btchud lén gyi » ou « btchud kyi lén » (prononcer tchu ki lén) et le « nang ntchöd » (nang tcheu), les Hindous ont le rasâyana. Mais toutes ces potions ne sont que l’expression vulgaire et déformée de procédés appartenant aux sciences secrètes. Ainsi, tchu ki lén est, non pas une liqueur, mais un procédé mystique par lequel on saisit et on assimile la « sève nourricière », « l’énergie-vie » universelle. Il existe, à ce sujet, un ensemble de doctrines curieuses qui paraissent remonter à une haute antiquité. »

Des lamas tibétains connaissent l’art antique et maudit de soutirer la vitalité d’une personne jeune. Depuis des siècles, ils pratiquent une magie démoniaque pour reculer le moment de la vieillesse et réparer l’usure de leur corps.

Toujours selon Alexandra David-Néel, des initiés Böns-Noirs s’adonnent à de bizarres et cruelles pratiques qui permettent d’accroître leur vitalité en soutirant celle des autres. « Leur grand secret, écrit-elle, l’abomination qu’ils cachent à So sa ling, peut-être depuis des siècles, c’est leur breuvage d’immortalité. »

Pour ne pas vieillir, des sorciers tibétains se livrent à une forme d’anthropophagie. Ils consomment régulièrement l’énergie vitale qui s’écoule du corps de jeunes victimes soumises à une mort lente.

L’art satanique de Marina Abramovic est prisé par l’oligarchie américaine et les amis d’Hillary Clinton.
Rare photo de Marina Abramovic prise dans une messe satanique.

Note :
Le nang-tcheud (Alexandra David-Néel écrit « nang-tcheu ») désigne un rite criminel et l’élixir de longue vie,
 fait de sang et de chair humaine, des lamas dégénérés.


Walt Disney en 1950
Une présentation exposant le penchant d’Hollywood pour la pédophilie et la perversion ne serait pas complète sans reconnaître historiquement les énormes contributions diaboliques de luminaires Illuminati tels que Walt Disney et Hugh Hefner. Disney était un autre fanatique pédophile maçonnique-Illuminati avec une personnalité partagée entre le public et le privé, le Dr Jekyll et Hyde. À partir des années 1920, lorsque le dessinateur a créé sa première entreprise, Disney a travaillé sans relâche pour façonner une image extérieure positive du monde qui a évolué en le bienveillant «oncle Walt» qui «aimait» les enfants grâce à sa légendaire narration magistrale, offrant un «coffre-fort, lieu sain pour l’imagination créative des enfants du monde entier avec ses célèbres classiques d’animation et ses aires de jeux pour parcs d’attractions en famille Disneyland et Disney World.[161] Parce qu’il avait tellement de choses à cacher, même ceux qui le connaissaient bien affirmaient qu’ils le connaissaient à peine.
Né le fils bâtard d’une lavandière dans un village espagnol de 1901 qui a appelé la mère célibataire « La Bitcha » imprégnée par un médecin marié qui est décédé peu après la naissance de Walt, ou plus exactement, la naissance de Jose. [162] La mère a emmené son fils illégitime à Chicago pour vivre avec son frère où un prêtre a rapidement organisé une adoption fantôme. Donc, dès le début de sa vie, Disney était enclin à cacher des squelettes dans son placard familial. À l’âge d’un an, Walt a été adopté par un couple sévère du Midwest, Elias Disney, un père particulièrement cruel, physiquement et émotionnellement violent et une mère distante et froide Flora. En conséquence, le jeune Walt a grandi en aimant les animaux et s’entraîne plus que les gens. Pour sortir de son enfance douloureuse, Walt Disney s’est plongé dans les anciens enseignements secrets de la Gnose rosicrucienne,[163] à l’adolescence rejoignant l’Ordre de DeMolay, une organisation fraternelle parrainée par les francs-maçons. [164] Rappelons au chapitre 4 que Jacques DeMolay était le dernier grand maître de la société secrète catholique des Templiers avant son arrestation en 1307 et brûlé sur le bûcher en 1314 pour la renonciation de son Ordre à la trahison de Jésus.
Walt Disney quelques années avant sa mort.
Le pionnier de l’animation annoncé était profondément ancré et formé à la fois dans l’occultisme babylonien et égyptien, dans la tradition de la sorcellerie druidique, dans la doctrine maçonnique ainsi que dans l’art de la tromperie, le pouvoir de propagande et le contrôle mental d’Edward Bernays. [165] Avez-vous déjà remarqué la prépondérance obsessionnelle des breuvages de potions et de sorcières, des sorts et des sorts et une déférence respectueuse pour les rituels occultes comme thème récurrent dans tant de ses films Disney? Beaucoup de choses ont été écrites sur son autre marque de commerce, la promotion du sexe en masquant les images pédophiles sexualisées et les messages incriminés de manière subliminale dans ses films. Par exemple, dans « The Little Mermaid », les châteaux sont clairement des phallus et dans la petite amie de Mickey Mouse, Minnie, on voit de la cocaïne sniffer. [166] Les observateurs analytiques ont mis en évidence des centaines d’autres de ces exemples pas si cachés de contenu dérangeant et inapproprié absorbé par les enfants.
À partir des années 1930, tous les employés masculins de Disney étaient tenus de porter des cravates, d’être rasés de près et sans poils sur le visage, et étaient strictement interdits d’utiliser des blasphèmes ou ils seraient licenciés sur le champ. Alors que Disney appliquait la morale légaliste, la propreté et la sobriété à son personnel, le patron portait toujours sa moustache de marque, buvait de l’alcool quotidiennement au bureau et se lavait compulsivement les mains plusieurs fois par jour sur une base horaire (psychologiquement de la culpabilité d’avoir été impur). [167] Les forces sombres des Illuminati dominantes et les propres tendances maçonniques de Disney résonnant en lui ont fusionné pour former un pacte luciférien mutuellement égoïste. En tant que chef ambitieux de son empire en plein essor, Disney a entretenu une relation de travail confortable en tant qu’informateur payé par le FBI avec le principal pivot américain de l’application des lois et son collègue pédophile J Edgar Hoover, aidant à nommer Hoover, l’avocat Roy Cohn et le sénateur Joe McCarthy’s sur la liste noire du Commie. [168] Disney était également des amis très proches avec le prez pédophile Ronald Reagan et le bouffon des Illuminati Bob Hope, propriétaire de l’esclave sexuel présidentiel Bryce Taylor.
Le cinéaste et auteur Kenneth Anger a qualifié Disney de «vieil homme sale» [169], écrivant dans son livre Hollywood Babylon II :
Certains animateurs ont déclaré que le patron [Walt Disney] semblait être tombé amoureux du garçon. [170]
Bobby Driscoll (à droite) et Walt Disney contant une histoire.La jeune fille est une jeune actrice de l’époque.
«Le garçon» était l’acteur enfant Bobby Driscoll. «Oncle Walt» a pris un penchant pédo-fétiche particulier pour sa jeune star de «Treasure Island», en maintenant un appartement local pratique pour les rendez-vous secrets pour sodomiser régulièrement le jeune adolescent. [171] Le jouet pour garçon appartenant à Disney aurait été utilisé et maltraité, puis jeté, plongeant Driscoll sur le chemin usé vers l’ancien oubli d’enfant star rempli de sans-abris toxicomanes et à l’âge de 31 ans sa dernière pierre tombale non marquée RIP comme une autre victime de pédophile hollywoodien. Driscoll lui-même a fait remarquer:
… Je suis tombé comme une poubelle quand je n’étais plus un petit enfant mignon et je n’ai plus fait appel à [Walt]. [172]
Disney et l’establishment Illuminati se sont donné beaucoup de mal pour créer et maintenir le mythe de l’homme légendaire qui, en réalité, était basé sur des mensonges. Mais malheur aux diseurs de vérité qui font éclater la bulle de Disney. Le biographe de Walt, Leonard Mosley, a écrit:
Les flacks Disney étaient capables d’exercer une forte pression sur les éditeurs et les propriétaires ou, à travers les pages publicitaires, contre quiconque inférant que Walt Disney n’était pas l’incarnation d’une perfection bien récurée et bienveillante. [173]
De plus, la programmation de contrôle mental de CIA MK Ultra a trouvé une maison aux vues similaires, toujours vivante dans le monde de Disney, que ce soit par des tunnels souterrains construits sous tous ses parcs à thème mondiaux aux malheureux enfants qui disparaissent chaque année d’eux, subissant trouble dissociatif induit par un traumatisme par la drogue, la torture et le viol [174]. Pendant le mouvement anti-guerre des années 1960, les bases militaires américaines étaient de plus en plus surveillées et la décision fut prise d’utiliser Disneyland comme une base Illuminati importante d’opérations de contrôle de l’esprit pour toutes ses activités criminelles clandestines sordides. Fritz Springmeier, auteur de Bloodlines of Illuminati, a écrit:
Sous le déguisement de divertir le monde, ils se livraient au blanchiment d’argent, à l’esclavage des enfants et au contrôle de l’esprit. [175]
Le lien Disney-Deep State que Uncle Walt a établi avec J Edgar Hoover et la CIA a conduit à la programmation MK Ultra dans tous les parcs à thème Disney du monde entier, où les entrepreneurs de la CIA ont construit un vaste monde souterrain de tunnels, de chambres de torture et de centres de programmation de contrôle mental sous Disneyland et d’autres parcs, mais surtout sous le plus grand Disney World de Floride. [176]
De plus, les films Disney se sont révélés être un ajustement parfait pour le contrôle de l’esprit de la CIA. Encore une fois Springmeier dans son livre Illuminati Formula to Create a Mind Control Slave:
… Les films Disney et les autres émissions sont si importants pour les programmeurs. Ils sont l’outil hypnotique parfait pour amener l’esprit de l’enfant à se dissocier dans la bonne direction… La plupart des films Disney sont utilisés à des fins de programmation. Certains d’entre eux sont spécialement conçus pour le contrôle de l’esprit. [177]
Après que l’homme a accordé le plus d’ Oscars dans l’ histoire du cinéma à 22 morts à l’âge de 65 ans en 1966, les honneurs pleuvent. Le journalisme professeur Ralph S. a soutenu que les  valeurs représentées dans les films Disney sont « considérés comme précieux dans la société américaine chrétienne, » qui incluent « l’individualisme, la décence … l’amour pour nos semblables, le fair-play et la tolérance. » [178] C’est bien sûr l’image publique commune de l’héritage de travail de Disney. Mais contrastez cela avec la réalité de base de Walt. Le récit de Springmeier consacrant un chapitre à Disney dans ses 13 Bloodlines of the Illuminati :
Derrière le bon front de Disney, il y a du porno dur, des films à priser, de l’esclavage blanc, le contrôle de l’esprit des Illuminati et la séduction de plusieurs générations dans la sorcellerie. [179]
Bobby Driscoll en Peter Pan et Walt Disney tenant un texte.
Remarquez les collants qui moulent le corps du jeune acteur.
Inutile de dire que le conglomérat Disney n’a cessé d’étendre son niveau d’opérations néfastes dans les médias d’établissement, en achetant le réseau de télévision ABC et la chaîne sportive ESPN et en créant sa propre chaîne Disney. Les revenus de l’empire médiatique actuel de Disney sont presque égaux à ses bénéfices tirés de ses parcs à thème, complexes hôteliers et studios de cinéma réunis. [180] Disney a également acquis un certain nombre de sociétés de production cinématographique dans sa liste croissante de filiales qui incluent Touchtone, Miramax de Weinstein et Hollywood Pictures. [181] Avec Disney Company indiscutablement le plus grand conglomérat de divertissement multimédia dans le monde maintenant, avec le classement Forbes Fortune 500 2017 au # 52, [182] la dernière acquisition proposée est Twentieth Century Fox pour 52,4 milliards de dollars.[183] Ainsi, le pouvoir de Disney d’influencer, de façonner et de contrôler l’esprit de millions sinon de milliards à travers cette planète est incontestable.
Mais l’agenda de la pédophilie et des Illuminati cachés est également devenu de plus en plus évident, à commencer par le nombre démesuré de pédophiles régulièrement employés que Disney embauche et qui continuent de se faire écraser en nombre record. 35 travailleurs de Disney ont été arrêtés rien qu’en Floride pour divers délits de pédophilie. [184] Un éminent directeur de Disney et directeur de longue date de l’édition musicale de Disney, Jon Heely, 58 ans, a été arrêté en décembre 2017 pour trois chefs de maltraitance à enfant. [185] L’une des victimes abusées pendant quatre ans a été agressée pour la première fois à l’âge de 11 ans, une autre à l’âge de 15 ans. Et tout comme son oncle Walt, le pédophile vit le mensonge, affirmant sur sa biographie Twitter qu’il est tout au sujet de « Disney concerts et vivre pour glorifier Dieu en toutes choses.  » Un autre fait révélateur qui dément la fausse image saine est que l’une des filiales de Disney Company se trouve être le plus grand producteur américain de films porno pour adultes. [186]
Ce n’est pas non plus un hasard si, depuis son usine de Mouseketeer, le Mickey Mouse Club (à partir des années 1950, Annette Funicello), [187] Disney a lancé un défilé sans fin de superstars contrôlées par la CIA, en particulier depuis les années 1990, a livré la récolte exceptionnelle de marionnettes Illuminati des favoris tels que les chanteurs Justin Timberlake, Britney Spears et Christina Aguilera, et à une échelle moindre l’acteur de cœur Ryan Gosling et l’actrice Keri Russell. [188] Pendant ce temps, de Disney Channel devient une écurie prolifique qui a engendré des goûts de bonne fille Hannah Montana qui est devenue la mauvaise fille Miley Cyrus [189] suivie de Selena Gomez et Demi Lovato. Lindsay Lohan [190] est un autre ancien élève célèbre de Disney, qui est devenu fou, drogué et MK’d . et Shia LaBeouf. [191]
La formule standard de Disney prépare secrètement les agents de chaton sexuel Illuminati à commencer par des enfants showbiz aspirants désireux de projeter la marque Disney de bonté propre et craignant Dieu, pour se transformer du jour au lendemain en nymphos sexuelles Illuminati perpétuellement dans la chaleur alors que leur carrière d’adulte est catapultée vers de nouveaux hauteurs de renommée et de notoriété. La machine de chaîne de montage Disney fabriquant ce flux continu de cornemuseurs capricieux accroche d’abord, puis conduit les multitudes de jeunes enfants impressionnables en poussant des fans fidèles du monde entier dans le monde hédoniste de NWO grâce à la baguette magique d’Hollywood (et de la CIA) de contrôle mental de masse. Après tout, le succès de la phase finale des contrôleurs lucifériens dépend essentiellement de l’élevage d’une espèce docile, stupide, adorant les célébrités, recherchant le plaisir d’espèces humaines dépourvues d’intelligence, et surtout dépourvu de tout fondement spirituel ou boussole morale. Dans le Nouvel Ordre Mondial, seuls les robots contrôlables déshumanisés sont autorisés; les humains qui pensent encore de manière critique seront les premiers à être purgés.[192]
Et de l’autre côté du spectre des Illuminati vient le roi du porno doux, un autre magicien occulte du côté obscur et joueur de flûte désigné par le NWO a accordé la mission luciférienne de conduire la descente de l’Amérique (et du monde) vers une décadence sexuelle plus profonde et des perversions pédophiles – entrepreneur Playboy Hugh Hefner . [193] De son Playboy Mansion teinté d’orgie niché dans les collines à deux pas d’Hollywood, depuis plus d’un demi-siècle, Hugh Hefner est une icône du sexe divertissant des célébrités, des bosses pédophiles hollywoodiens, des politiciens et des titans des finances, colportant son empire médiatique. promiscuité, hédonisme à gogo, pédophilie et toutes les débauches de la Rome antique et de Sodome et Gomorrhe réunies.
Un bref aperçu du passé de Hefner en matière de pédophilie nous éclairera davantage. Hugh Hefner dans les années 1970 a publié un magazine moins connu appelé Sugar and Spice. En 1975, alors que Brooke Shields n’avait que 10 ans, Hefner a présenté des photos d’elle nue dans son magazine pédophile. [194] Hef était également personnellement présent pour une séance photo nue avec l’actrice française de 11 ans Eva Ionesco. Sexualiser des filles prépubères sur des photos et diffuser de la pornographie enfantine sont des délits pédophiles. Pourtant, aucune conséquence juridique n’a jamais eu lieu. Ces faits révèlent que depuis longtemps, il y a plus de 40 ans, Hugh Hefner s’est révélé par ses propres actes illégaux qu’il était un pédophile. 
Hugh Hefner, USA
Comme si cela ne révélait pas assez, le lancement de Hefner en 1953 de son magazine Playboy a été financé par la CIA (similaire à Mme Magazine de Gloria Steinem près de deux décennies plus tard). [195] À partir du chapitre 9, nous avons appris que la CIA par le biais de ses opérations MK Mind Control et de son viol systématique des enfants en tant que composante intégrale de la fabrication d’une armée multigénérationnelle d’esclaves sexuels d’enfants dissociés et de son rôle de proxénète en tant que principaux responsables du trafic sexuel mondial d’enfants le commerce, et la haute perche d’Hefner en tant que gourou du pédophile et du «sexe libre» depuis plus de six décennies, et tout commence à prendre beaucoup plus de sens.
Un voiturier qui a travaillé pour l’entrepreneur Playboy pendant quelques années en 1978-1979 a déclaré que Hefner avait toujours des caméras installées dans son manoir à des fins potentielles de chantage. [196] Et avec toutes les orgies qui étaient si courantes au fil des ans, invitant tant de célébrités et de VIP, Hefner a obtenu les marchandises sales sur d’innombrables personnes de haut niveau capturées sur film dans des situations compromettantes de débauches avec non seulement des prostituées, mais aussi des esclaves sexuels d’enfants contrôlés par l’esprit. À cet égard, son Hollywood Playboy Mansion est devenu une version de la côte ouest pour la CIA comme «Orgy Island» de Jeffrey Epstein était pour le Mossad.
Hugh Hefner’s Hollywood Playboy Mansion …jadis évaluée à $100 millions.
Depuis que la CIA a aidé Hefner à fonder Playboy Enterprises, les esclaves sexuels MK Ultra faisaient également partie du programme de Mansion et de l’opération de chantage. En tant que gestionnaire d’esclaves MK, le pédophile pervers s’est impliqué dans une merde profonde avec de nombreuses activités odieuses. Tout en effectuant des recherches sur le Hef et l’histoire de son manoir, le personnel de publication de Playboy est tombé sur des plans et des archives de photos. Il se trouve que «The Rape Mansion», comme il est venu à être appelé, a un système de tunnel souterrain entier construit dans les années 1970 qui s’étend sous la propriété à des maisons d’autres acteurs célèbres tels que Jack Nicholson, Warren Beatty, James Caan et Kirk Douglas parmi autres. [197] Un membre du personnel a déclaré que Hefner avait scellé les tunnels en 1985 après avoir épousé la camarade de jeu Kimberly Conrad. La CIA, Hefner et ses célèbres copains d’Hollywood comme Nicholson et Beatty auraient trafiqué des jeunes femmes et des filles mineures, dont beaucoup au fil des ans ont disparu, probablement vendues en esclavage ou snuffées dans des films à priser. [198] D’autres produits Hefner plus connus comme Playmates Dorothy Stratton et Paige Young et le mannequin Playboy Anna Nicole Smith étaient des esclaves sexuels MK qui ont été assassinés ou suicidés pour devenir des menaces indisciplinées. [199] Mais une fois de plus, avec le réseau Illuminati-Franc-maçon-Luciferian longtemps en place à Hollywood, possédant et contrôlant tous les niveaux de l’application des lois locales et nationales, la police sert à fournir la couverture nécessaire à leurs opérations meurtrières.
Donald Trump chez PlayboyIl était un ami d’Hefner…comme d’Epstein aussi!
hugh-hefner
Laurel Aston, ancienne opératrice et dénonciatrice de la CIA, a déclaré que Hefner était très lié à la CIA:
Hefner est un programmeur CIA, un gestionnaire d’esclaves sexuels CIA et un proxénète. Hefner a également participé à la gestion des super-assassins et des opérations MK Ultra . [200]
Un certain nombre de femmes de Hef ont également reconnu qu’il était homosexuel et avait régulièrement des relations sexuelles avec des hommes et rarement avec des femmes. [201] Hefner ne pouvait se rapporter aux femmes qu’en tant qu’objets sexuels exploités qui renforçaient son image de playboy mais étaient plus proches des hommes. Souvent, le playboy libéré sexuellement le plus célèbre du monde regardait les autres faire l’amour.
Impliquant davantage le prince hédoniste des ténèbres, comme la généalogie traçable de la plupart des présidents américains, la famille de Hugh Hefner renvoie également à l’une des 13 lignées Illuminati. Il s’avère que Hefner retrace directement sa lignée dans l’ancien culte dionysiaque de la lignée aryenne-anglo-saxonne Dragon Illuminati. [202] De plus, les peintures murales de Playboy Mansion ont ouvertement montré son étroite association avec son culte dionysiaque. Le plus grand shindig annuel du Playboy Mansion célèbre « Un rêve de nuit d’été » (lié aux vacances du solstice d’été satanique païen) qui a évolué directement à partir du cercle royal luciférien de l’élite qui comprend la lignée du dragon Archdruid de Hefner. Comme l’oncle Walt, Hefner a également participé à la doctrine secrète rosicrucienne se façonnant comme le Puck des temps modernes, une figure démoniaque médiévale mythologique. Le culte rosicrucien a une tradition ancienne de forte implication dans le contrôle de l’esprit et l’incitation à la transe semblable à la méthodologie de contrôle de l’esprit CIA MK Ultra. Depuis 1953, Hefner a secrètement utilisé son Playboy Empire comme base d’opérations de contrôle mental de la CIA. 
Le fait que Hefner soit décédé l’automne dernier à l’âge de 91 ans au moment même où les forces de l’ordre s’apprêtaient à l’arrêter alors qu’il cherchait frénétiquement l’immunité en échange de chanter comme un oiseau chanteur nommant des pédophiles de renom pour une affaire de plaidoyer de culpabilité a fait penser qu’il aurait pu être assassiné. [203] Il a également été rapporté par un certain nombre de sources qu’une plaignante nommée Sheri Denise Allred en 2009 a déposé une plainte accusant Hefner de l’avoir agressée sexuellement alors qu’elle n’avait que 5 ans. [204] Sheri a allégué que Hugh Hefner était au cœur d’un réseau sexuel pédophile hollywoodien. Il a récemment été signalé qu’en août 2017 (le mois avant la mort de Hefner), l’affaire avait été rouverte en raison d’autres plaintes contre le défunt playboy. La plainte déformée de Sheri à la Cour supérieure de Los Angeles pour dommages est mal rédigée et contient apparemment du mur, parfois des références inintelligibles. [205]
Sheri Allred mentionne à plusieurs reprises un chapeau couvrant sa tête « où tout le monde dans le monde peut entendre ses pensées et transférer des pensées sur son chapeau de Dieu. » MK Ultra a des casquettes de crâne EEG qui détectent en fait ses ondes cérébrales. Considérant qu’elle est très probablement une victime d’esclave sexuelle contrôlée par MK Ultra soumise à des drogues puissantes comme le LSD, la torture systématique et les abus sexuels, entraînant un trouble dissociatif, elle identifie avec précision Hefner comme la dirigeante du culte dionysiaque et se référant à Vénus de Milo La mythologie grecque ne semble pas si farfelue. [206] De plus, étant donné le contexte dans lequel elle a été endoctrinée avec le standard Walt Disney de MKthèmes et dogmes occultes, en cours de récupération de souvenirs refoulés avec les lacunes amnésiques typiques, tous les indicateurs de marque de la marque de programmation Illuminati MK, son compte écrit bizarre n’est peut-être pas si bizarre après tout. Rappelons également que les bourreaux-tortionnaires de MK comptent délibérément sur les affirmations cauchemardesques apparemment aux yeux sauvages d’une enfant ou d’une victime adulte pour être interprétées à tort comme un fantasme purement fabriqué ou une psychose délirante. Et avec la CIA False Memory Foundation et le label «Satanic Panic» bien en place depuis les années 1990, la machine de déni criminel Deep State a facilement détourné et rejeté les divagations de comptes apparemment non crédibles comme pure imagination fictive .
Lady Gaga
Pourtant, plus nous en apprenons sur l’intrigue diabolique luciférienne et le très réel apparatchik de contrôle de l’esprit opérant à l’échelle mondiale, ainsi que le réseau mondial de trafic de mineurs à caractère sexuel orchestré en grande partie par la CIA en utilisant des sociétés écrans impliquant des organisations caritatives des droits de l’homme, State Department, USAID, Red Cross, l’ONU, les militaires américains et les entrepreneurs privés, toutes les sociétés secrètes lucifériennes, l’Église catholique, la mafia, les adoptions familiales, le bien-être des enfants brisé, les systèmes éducatifs et juridiques… et comment les zones de guerre mondiales fournissent à la fois la couverture et les ressources pour le trafic international d’armes illégales, de drogues, de blanchiment d’argent, de parties du corps et de petits enfants, plus concrètement ce niveau massif de malfaisance se manifeste.L’idée que l’oncle Walt «bénin» et le playboy éternel Hef étaient des chefs de file occultistes dans un système mondial pourri il y a des siècles semble soudainement très plausible.
Le fait que Hugh Hefner soit décédé depuis fin septembre 2017 a sans aucun doute fourni une raison suffisante pour suspendre une enquête policière apparente, en particulier compte tenu du fait que la pédo-élite hollywoodienne possède et contrôle historiquement tous les organismes californiens du Sud et fédéraux. Plutôt que d’enquêter sur une affaire meurtrière ultra-désordonnée impliquant leur propre complicité et les auteurs de la cabale du crime international, une fois de plus dans l’intérêt de la protection de l’élite, il semble que les autorités ont choisi de laisser mentir les chiens endormis.
Par ailleurs, selon le journaliste rock Randy « Rocket » Cody, entre autres, les rockeurs suicidés de l’année dernière et des amis proches – Chris Cornell et Chester Pennington – ont tous deux été assassinés en tant que sacrifices rituels de célébrités par le satanique MK Ultra tuant la cabale pour avoir osé dénoncer le trafic de pédophilie de la cabale réseau dont le siège est à Washington et à Hollywood. [207] [208]
Même le réalisateur de renommée mondiale Steven Spielberg a montré des signes révélateurs qu’il pourrait aussi faire partie de cette sinistre cabale pédophile hollywoodienne. Le scénario original de « Raider de l’arche perdue » de Spielberg avait son personnage d’Indiana Jones violant une fille de 11 ans avec la coupe finale du film modifiant leur différence d’âge à Jones 24 et sa victime de viol 15. [209] L’acteur Crispin Glover a directement accusé Spielberg d’être un pédophile avec un penchant pour les petits garçons, remportant même un procès contre le réalisateur. La célèbre organisation de pédo North American Man Boy Love Association NAMBLA a publié de nombreux liens vers Spielberg, en particulier en relation avec la version du célèbre réalisateur Peter Pan appelée «Hook». À 21 ans, Spielberg a eu les moyens d’écrire et de réaliser son premier film, un 27 -minute court sans dialogue rempli d’un thème pédophile homosexuel appelé «Ambin», plus tard le nom de sa première société de production, relançant la carrière de Spielberg avec un contrat de télévision sans précédent de 7 ans, incitant le garçon à se demander le plus jeune réalisateur jamais donné un Hollywood à long terme Contrat. Depuis Tinsel-Town a été repris par des pédophiles homosexuels lucifériens, [210] cela pourrait expliquer son ascension fulgurante à ce jeune âge tendre. 
L’ordre du jour évident de l’élite dirigeante est de garder les masses citoyennes mal informées et ignorantes tandis que sa machine médiatique hollywoodienne continue de polluer, de déformer et de contaminer l’esprit des jeunes générations afin d’obscurcir complètement le bien du mal, d’embrasser et de répandre les perversions en tant qu’ingénierie sociale diaboliquement fabriquée, sans relâche faire avancer l’agenda LGBT en direct [211] en promouvant la flexion de masse des genres, la confusion des genres floue et le chaos d’identité sexuelle massif parmi nos enfants aussi jeunes que les tout-petits. [212] Dans le même temps, les efforts concertés des contrôleurs planétaires à travers leurs marionnettes politiques et médiatiques travaillant à abaisser l’âge légal des enfants pour le consentement sexuel est un autre stratagème flagrant pour faire de la pédophilie un choix de style de vie légalisé et une norme sociétale . Et dans la même veine, la pédo-élite à travers les films, la télévision, la musique et la propagande de désinformation sexuelle obligatoire rédige diaboliquement les heures supplémentaires pour sexualiser sataniquement et pervertir nos jeunes. [213] Si Hillary Clinton avait été élue présidente, des éléments de preuve documentés dans le ministère de la Justice du procureur général d’Obama Lynch confirment que la pédophilie et la bestialité devaient être légalisées sur les talons du mariage gay après le premier président gay connu. [214] [215]
Pendant ce temps, également selon la conception des Illuminati, l’élite luciférienne sape insidieusement et attaque sans relâche, dans le but ultime de détruire, la famille nucléaire ainsi que les droits parentaux, le christianisme en tant que religion dominante de l’Amérique, les libertés garanties par notre Constitution qui n’est plus respectée et notre souveraineté en tant que nation indépendante forte, les remplaçant par un gouvernement totalitaire mondial et une religion luciférienne mondiale comme leur programme de longue date. [216] Pour accomplir cette sombre fin sinistre, cette dictature provoquera une opération sous faux drapeau destinée à enflammer la Troisième Guerre mondiale [217] (comme la récente attaque ratée de missiles sur Hawaï [218] ) et l’effondrement de l’économie mondiale sont en cours. [219] À la manière d’un chien, les Illuminati comptent alors sur l’épidémie de pédophilie pour prendre nécessairement un siège arrière lorsque l’humanité est forcée de passer en mode de survie à la crise de guerre 24h / 24 et 7j / 7, permettant ainsi à la cabale internationale de pédo-criminalité de conserver son pouvoir et son contrôle. Nous devons continuer à dénoncer pour disposer de l’empire de la pédophilie.
Nicole Kidman
Grâce à ses vastes recherches et à sa préparation méticuleuse pour son dernier film «Eyes Wide Shut» [220], le grand réalisateur hollywoodien Stanley Kubrick a saisi la véritable essence du programme destructeur des suzerains planétaires [221] et en révélant leurs secrets intérieurs comme jamais affiché publiquement auparavant, cela peut lui avoir coûté la vie. [222] Quatre jours seulement après la coupe finale de l’écrivain-réalisateur, une heure de plus que la sortie en salles du film, un Kubrick de 70 ans, par ailleurs en très bonne santé, est soudainement mort mystérieusement d’une crise cardiaque présumée. [223] L’actrice audacieuse oscarisée Nicole Kidman vient tout juste de parler du réalisateur de renom, révélant dans ses mots révélateurs qu’en travaillant sur le film de 1999, Stanley Kubrick lui a enseigné:
… Comment le monde fonctionne et qui contrôle vraiment les coulisses. Stanley m’a dit que le monde est dirigé par des pédophiles. Il a étudié les sociétés secrètes toute sa vie, il a été fasciné par elles, et il a dit que l’élite, les sociétés les plus secrètes, sont pleines d’hommes avec une certaine prédilection. Ils sont liés, en quelque sorte, par la pédophilie. Ils connaissent tous les sombres secrets de l’autre. Il n’y a aucune issue pour aucun d’entre eux. C’est un lien à vie. Même si l’un d’eux voulait aller droit, se repentir, pour ainsi dire, il ne le peut pas. Ses pairs le feront tomber. Ils y sont jusqu’à la mort, entraînant la ruine du monde. C’est ainsi que Stanley l’a expliqué. [224]
Stanley Kubrick
Nicole Kidman a donné encore plus de raisons pour un assassinat de Kubrick:
Le prochain film de Stanley allait être sur les pédophiles psychopathes. Il a dit qu’il allait plus loin dans le terrier du lapin. [225]
Donc, près de deux décennies avant le phénomène PedoGate devenu pizza, le public mondial a appris à connaître les pédo-élites via le génie cinématographique de notre époque… un peu comme la fin abrupte d’un autre génie de la comédie George Carlin dont les sombres révélations peuvent avoir touché de trop près  le confort élitiste. [226]
Sans aucun doute, une composante essentielle des «pédophiles psychopathes» «« conduisant le monde à la ruine »passe par la descente rapide de l’homme vers une dégradation morale totale. La stratégie de contrôle mental à grande échelle de l’élite manipule la population mondiale pour dégénérer en un mode de vie à la Sodome et Gomorrhe guidé par aucune norme morale ou éthique, boussole ou conscience du tout. Alors, pas une seule âme ne prendra la peine de s’opposer à la torture rituelle, à la drogue, à la sodomie et au sacrifice rituels des adultes lucifériens à grande échelle. Détenu et contrôlé par de puissants pivots pédophiles en tant qu’épicentre du divertissement mondial pour représenter et colporter des niveaux extrêmes de débauche sexuelle et de corruption morale luciférienne, [227] Hollywood est depuis longtemps l’arme de propagande la plus puissante de l’élite dirigeante pour décriminaliser la sodomie contre les jeunes enfants. Et autant que le marais de Washington  DC a besoin d’être drainé, il en va de même de tout ce puisard sale connu sous le nom d’Hollywood, exempt des asticots parasites déterminés à nous abattre tous plus tôt que tard.
Appliquer l’épidémie de pédophilie à une autre branche du divertissement d’évasion – l’industrie du sport de plusieurs milliards de dollars – le chapitre suivant examine comment les abus sexuels sur les enfants et le trafic sexuel mondial imprègnent le domaine du sport à tous les niveaux, et comment les liens entre Hollywood, l’industrie du sport, les gouvernements , Les sociétés du Fortune 500, les banques et la religion travaillent toutes main dans la main dans la criminalité de haut niveau.  

EN COMPLÉMENT

le côté obscur de l’industrie du divertissement

En tant que co-fondatrice du magazine Paranoia en 1992 et actuellement rédactrice en chef associée, sans parler de l’auteur de l’anthologie Conspiracy Geek récemment publiée , Joan d’Arc a vu sa juste part d’étrangeté élevée au fil des décennies.

Lors d’une interview le 1er novembre, AMERICAN FREE PRESS a interrogé d’Arc sur le côté sombre de l’industrie du divertissement. Elle a répondu: «L’actrice Anna Nicole Smith, comme Marilyn Monroe avant elle, était un sex-symbol contrôlé par l’esprit. Son gestionnaire, Howard K. Stern, a fait une vidéo bizarre montrant une Anna Nicola droguée dans une autre personnalité. Portant un maquillage de clown criard et jouant avec une poupée qu’elle pensait vivante, Smith a également parlé d’une voix de bébé. »

Bien que cette vidéo n’ait jamais été destinée au public, elle montre Smith régressant à un niveau dissocié de neuf ans tout en recevant des instructions et des mots de code soigneusement interprétés de son gestionnaire. Alimentée par les personnes qui contrôlent sa vie, Smith a subi un traumatisme psychologique extrême lorsque son fils de 20 ans a fait une surdose dans sa chambre d’hôpital trois jours après avoir accouché. Moins de cinq mois plus tard, le 8 février 2007, Smith elle-même a péri à cause de la toxicomanie.

Poursuivant ce thème, d’Arc a commenté: «Une autre actrice célèbre, Britney Spears, a semblé faire irruption dans une autre personnalité lors d’une interview avec Diane Sawyer de ABC. Lorsqu’on lui a posé une question émotionnellement difficile, Spears a soudainement commencé à parler d’une voix beaucoup plus forte et différente, en disant: «Bonjour, je suis comme, bonté, bonjour.» »

En effet, cette interview télévisée de 2003 a révélé que Spears se glissait inexplicablement dans une personnalité alternative et conversait avec des personnes inexistantes comme un « problème de contrôle mental » interrompant temporairement son cours normal de pensée. En tant que l’une des stars les plus infâmes à émerger de l’usine pour enfants de Walt Disney Mouseketeer, Spears a souffert de ce qui semblait être une dépression nerveuse quand elle a bizarrement coupé en bourdonnement presque tous les cheveux de sa tête. Certains chercheurs ont qualifié ces épisodes de plaidoyers désespérés pour échapper à ses maîtres.

Un autre bref aperçu du côté sombre de l’industrie du divertissement s’est produit lorsque la célèbre légende du rock Bob Dylan a déclaré à Ed Bradley de 60 minutes : «J’ai fait une bonne affaire avec le [il arrête et brouille ce mot] il y a longtemps, et je tiens bon. du marché. « 

Faisant référence à ce moment particulier, d’Arc a précisé avec qui il a conclu ce marché. «Dylan a déclaré dans 60 minutes qu’il avait vendu son âme au commandant en chef de cette Terre et du monde que nous ne pouvons pas voir. Il semblait être dans un moment de vérité et ne semblait pas être poétique. »

Peut-être le plus dangereux de tous, d’Arc s’est ensuite plongé dans la vie excentrique et la mort du cinéaste Stanley Kubrick, dont beaucoup ont spéculé appartenir à une sorte de société secrète Illuminati. «Un exemple de film occulte est la sortie de Kubrick en 1999, Eyes Wide Shut avec Nicole Kidman et son mari scientologue de l’époque, Tom Cruise. Il a été dit que le rituel de magie sexuelle du film est une reconstitution des orgies auxquelles Kubrick a assisté à la Villa de la famille Aldobrandini, l’une des 13 lignées dirigeantes de la noblesse noire de Rome, connue sous le nom des Illuminati. Ces familles se situent bien au-dessus du Vatican, des Templiers, de la franc-maçonnerie, de l’Opus Dei et de toutes les familles les plus riches du monde. Après que Kubrick ait terminé ce film, il a eu une crise cardiaque soudaine dans son sommeil. »

Comme l’un des décès les plus alléchants de l’histoire d’Hollywood, d’Arc a parlé de la possibilité d’un acte criminel. «S’agit-il d’une crise cardiaque naturelle ou a-t-elle été provoquée? Il n’est pas étrange de supposer que la mort de Kubrick a été provoquée par quelqu’un comme punition pour avoir dévoilé des rituels secrets des familles dirigeantes du monde. Dans les années 1950, la CIA a étudié les moyens d’imiter la mort par des causes naturelles telles que la crise cardiaque et le cancer. Il a été constaté que l’utilisation de chlorure de potassium ou de gluconate de calcium pour provoquer une crise cardiaque ne soulèverait pas de suspicion, car ces produits chimiques sont naturellement présents dans le corps humain. Une autre façon de provoquer des crises cardiaques est d’utiliser des armes à radiofréquence. »

 

Grâce au rachat de l’essentiel du groupe Fox, Disney est devenu le premier groupe de médias et de divertissement au monde.

 

LES ÉTOILES PARLENT

Contrairement à l’ancien système de studio hollywoodien où les acteurs n’étaient rien de plus que des morceaux de viande traversant une machine de broyage, les stars d’aujourd’hui – au moins occasionnellement – dénoncent les abus de Tinseltown.

Résumant une culture qui se nourrit du désespoir, l’actrice modèle Melyssa Ford a déclaré aux journalistes: «Si votre objectif ultime est d’être célèbre, vous allez faire beaucoup pour y arriver, comme signer votre nom dans le sang sur un contrat avec le diable. « 

Le comédien Dave Chappelle, qui avoue manifestement un intérêt pour les théories du complot telles que le SIDA étant créé par l’homme, en a eu tellement marre de l’industrie qu’il a fui en Afrique. À son retour, il a dit à propos d’Hollywood: « L’environnement est malade. »

L’acteur Randy Quaid , alors qu’il était en fuite des autorités, a tenu une conférence de presse le 29 octobre 2010, où il a largué une bombe. «Nous pensons qu’il y a une tumeur maligne des star-whackers à Hollywood. . . Combien de personnes connaissez-vous personnellement qui sont décédées subitement et mystérieusement au cours des cinq dernières années? J’ai personnellement connu huit acteurs, parmi eux Heath Ledger, Chris Penn et David Carradine. . . Je crois que ces acteurs ont été battus, et je crois que beaucoup d’autres, comme Britney Spears, Lindsay Lohan et Mel Gibson, sont joués pour obtenir leur argent. »

Le 16 mai , la vedette Sean Young , qui a joué dans Blade Runner et Wall Street , est apparue sur Red Ice Radio où elle a exposé ce que de nombreux lecteurs de l’AFP savent déjà, à environ 13 minutes de la diffusion: « L’humanité est la proie, en tant qu’espèce , non seulement par de vieilles familles sataniques comme les Rothschild et les Rockefeller, Collins, Dupont, Warner, Russell, [plus] les monarchies du monde et le Vatican, mais ils sont également la proie des gouvernements, des militaires, des institutions bancaires et du monde universitaire. »

Le chanteur pop Michael Jackson , que beaucoup ressentent sous le coup de la colère de ces sources puissantes, a affronté Sony Music et son président en juin 2002. «Tommy Mattola est le diable», a-t-il déclaré à un public enthousiaste. « Nous devons continuer notre route jusqu’à ce qu’il soit résilié. » Une série interminable de scandales et de poursuites a tourmenté Jackson jusqu’à sa mort suspecte à cause du knock-out, le propofol, en 2009.

La star de l’enfant, Corey Feldman , qui a vu de nombreux acteurs tomber au bord du chemin, a déclaré à ABC News le 10 août 2011: «J’étais littéralement célèbre avant de connaître mon propre nom.» Plus dramatiquement, il a pointé du doigt les dirigeants de la disparition de ses amis. «Le problème numéro un à Hollywood était, est et sera toujours la pédophilie. Tout est fait sous le radar, mais c’est le grand secret. . . Ils entourent des enfants étoiles comme des vautours.

 

 

CALENDRIER CULTUREL

Le côté sombre de l’industrie du divertissement s’étend bien au-delà des vies brisées et des carrières compromises. Elle affecte également directement le cours de notre société.

À partir des années 1920 avec les marxistes culturels à l’école de Francfort, l’avènement des médias de masse et l’utilisation de la propagande par Edward Bernays pour stimuler le consumérisme effréné, les romans de F. les robes ajustées fumaient des cigarettes et se livraient à des «caresses». À l’époque, ces activités féminines étaient considérées comme scandaleuses. Les livres de Fitzgerald reflétaient des années folles d’excès, vivant au-dessus de ses moyens, et finalement un krach économique.

Avec une accalmie dans les années 1930 en raison d’une dépression de plusieurs décennies, suivie de la Seconde Guerre mondiale dans les années 1940, l’Amérique est apparue dans les années 1950 comme la superpuissance incontestée du monde. L’élite du NWO a réalisé qu’elle ne pouvait pas renverser les États-Unis militairement, alors l’érosion de l’intérieur est devenue leur objectif.

En utilisant les techniques de l’école de Francfort pour affaiblir la structure familiale et contester l’autorité patriarcale, Hollywood a présenté Marlon Brando comme un motard hors la loi dans The Wild One , tandis que dans Rebel Without a Cause , le père de James Dean a subi d’horribles émasculations en portant le tablier de sa femme. Dans le monde de l’art, Jackson Pollock – surnommé «Jack le goutteur» – a poussé l’expressionnisme abstrait à de nouveaux niveaux en éclaboussant de la peinture sur la toile. Musicalement, Elvis Presley a apporté du rythme et du blues «colorés» dans les chambres des adolescents blancs, tandis que les traditionalistes accusaient le magazine Mad et les bandes dessinées de glorifier la délinquance juvénile.

La meilleure illustration de la façon dont divers programmes ont été transmis est probablement arrivée sur la route de Jack Kerouac . Écrit à l’origine en 1950, ce roman bohème relatant la consommation de drogues à des fins récréatives et le sexe en dehors du mariage était tellement en avance sur son temps que les éditeurs ne le sortiront qu’en 1957. Utilisé comme tremplin pour accueillir dans le mouvement hippie en plein essor, les efforts littéraires de Kerouac ont été fustigés par des critiques juifs comme Norman Podhoretz comme créant des «Beatniks subversifs».

Dans les années 1960, les chansons de protestation de Bob Dylan ont allumé le fusible pour les militants anti-guerre et brûlé les cartes de projet. Une fois que les Beatles ont mené une invasion britannique sur les côtes américaines, toute une contre-culture a écouté des chansons prônant le LSD, l’amour libre et la révolution politique. À Tinseltown, sous l’impulsion des études de comportement sexuel falsifiées d’Alfred Kinsey, les cinéphiles ont vu pour la première fois à l’écran la nudité et les vulgarités qui étaient jusque-là interdites par le Code Hays [c’est-à-dire le principal appareil d’autocensure d’Hollywood].

Alors qu’une génération d’enfants de fleurs est tombée dans les années 1970, ils ont été déçus par une multitude d’assassinats (JFK, RFK, etc.), Kent State, des mensonges sur la guerre du Vietnam et le prochain scandale du Watergate. Ne vantant plus la paix et l’amour, les baby-boomers sont devenus la «génération Me», un terme né du romancier Tom Wolfe. Blasé et cynique, le cinéma des années 1970 reflétait plus de thèmes liés au complot qu’à aucun autre moment de l’histoire américaine. Alors que des films tels que Network ont révélé l’hypocrisie des nouvelles de l’entreprise, d’autres comme The Parallax View et Executive Action ont complètement dévoilé la tonalité du rapport Warren.

Aujourd’hui, avec l’avènement de la télévision par câble et des stations à la carte, les téléspectateurs habitués à regarder Father Knows Best ou à laisser passer Beaver ne reconnaîtront pas ce qu’ils voient. Tout en s’appuyant sur des concepts tels que le politiquement correct et la «tolérance», les marxistes culturels ont fait du rap gangster et des émissions de télévision comme Queer Eye for the Straight Guy communément acceptées, en particulier parmi les jeunes.


[1] «Les monstres sont dus sur Maple Street», wikipedia.com , https://en.wikipedia.org/wiki/The_Monsters_Are_Due_on_Maple_Street.
[2] Michael Sebastian, «Comment repérer l’endoctrinement de la culture pop», returnofthekings.com , 8 avril 2015,http://www.returnofkings.com/59994/how-to-spot-pop-culture-indoctrination.
[3] Joachim Hagopian, «Comment les« mondialistes »du nouvel ordre mondial divisent les Américains», Global Research, 28 octobre 2015,https://www.globalresearch.ca/how-the-new-world-order-globalists- sont-diviseurs-américains / 5483941.
[4] Dylan Charles, «4 exemples de médias grand public fabriquant des nouvelles pour pousser à la guerre», Waking Times , 4 novembre 2015, http://www.wakingtimes.com/2015/11/24/4-examples-mainstream- médias-fabrication-nouvelles-guerre-mondiale /.
[5] Pamela Hutchinson, « Moguls and Starlets: 100 years of Hollywood’s Corrosive, Systemic Sexism», The Guardian , 19 octobre 2017, https://www.theguardian.com/film/2017/oct/19/moguls-and -starlettes-100 ans-de-hollywoods-sexisme-systémique corrosif .
[6] Nick Allen, «Hollywood accusé d’hypocrisie sur les allégations de harcèlement sexuel de Harvey Weinstein», The Telegraph , 12 octobre 2017,https://www.telegraph.co.uk/news/2017/10/07/hollywood-accused -hypocrisie-harvey-weinstein-harcèlement sexuel /.
[7] David Hudson, «[Le Quotidien] Weinstein et Co.», critère.com , 12 octobre 2017,https://www.criterion.com/current/posts/5034-the-daily-weinstein-and- co.
[8] Nitasha Tiku, «Comment percer le secret autour du harcèlement sexuel Cass», Wired , 4 décembre 2017,https://www.wired.com/story/how-to-pierce-the-secrecy-around-sexual -cas de harcèlement /.
[9] Ashley Collman, «La représentante Jackie Speier réclame 15 millions de dollars en argent des contribuables a été utilisée pour régler les plaintes de harcèlement sexuel contre des membres du Congrès au cours des 10 à 15 dernières années», Daily Mail , 15 novembre 2017, http: // www.dailymail.co.uk/news/article-5085129/Congress-sex-harassment-claims-settled-tax-money.html.
[10] Jack Cashill, «Weinstein était facile, les pédophiles d’Hollywood ne le seront pas», World News Daily , 11 octobre 2017,http://mobile.wnd.com/2017/10/weinstein-was-easy-hollywood-pedophiles -ne sera pas /.
[11] Steven Baker et David Wright, «L’ acteur Corey Feldman dit que le problème de pédophilie n ° 1 pour les enfants étoiles, a contribué à la disparition de Corey Haim», «Nightline», ABC News , 10 août 2011, http: //abcnews.go .com / Divertissement / corey-feldman-pedophilia-problem-child-acteurs-contribue-demise / story? id = 14256781 .
[12] Jessica Finn,  » Charlie Sheen » nie catégoriquement « le viol de Corey Haim, 13 ans, sur le tournage du film Lucas après les déclarations d’un ami de feu l’acteur enfant », Daily Mail , 8 novembre 2017, http://www.dailymail.co.uk/news/article-5062721/Charlie-Sheen-sodomized-Corey-Haim-13-set-Lucas.html.
[13] Martha Ross, «Corey Haim Rape Claims: A-List Superstar was Perpetrator», San Jose Mercury News , 20 septembre 2016,https://www.mercurynews.com/2016/09/20/corey-haim- viol-revendique-une-liste-superstar-était-l’auteur /.
[14] McKenna Aiello, «Corey Feldman a fait une« promesse »à Corey Haim d’exposer les allégations d’abus sexuels», E News , 5 janvier 2018,http://www.eonline.com/news/904158/corey-feldman- fait-une-promesse-à-corey-haim-d’exposer-les-abus-sexuels présumés.
[15] «Jordan Maxwell – Hollywood Magic», vidéo YouTube, 06:21, publiée le 6 février 2010,https://www.youtube.com/watch?v=Emsc3DcEqD0.
[16] Hollywood Sex Scandals remonte à ses pères fondateurs juifs », rapport réaliste , 11 novembre 2017,http://therealistreport.com/hollywood-sex-scandals-go-back-to-its-jewish-founding-fathers /.
[17] Marine Fiola, « Top 10 Disturbing Stories about Hollywood’s Pedophile Problem», medium.com , 21 octobre 2017, https://medium.com/the-greatest/top-10-disturbing-stories-about-hollywoods- problème-pédophile-c246ab356c91 .
[18] Charlotte Alter, « Before the Good Ship Lollipop, Shirley Temple Did ‘Baby Burlesks», Time Magazine , 12 février 2014, http://time.com/12851/before-the-good-ship-lollipop- shirley-temple-did-baby-burlesks / # .
[19] «Hollywood Pedophilia: Shirley Temple &« Baby Burlesque », clip vidéo YouTube de« The Lolita Riddle Nabokov and Shirley Temple », 12 h 53, publié le 22 août 2017,https://www.youtube.com/ regarder? v = IFEw-EGhoKo.
[20] «L’Empire perverti de Walt Disney», The Conspiracy Zone ,http://theconspiracyzone.podcastpeople.com/posts/32979.
[21] Mike Miller, «Shirley Temple and Hollywood Pedophilia», henrymakow.com , 15 mai 2017,https://www.henrymakow.com/2017/05/shirley-temple-and-hollywood.html.
[22] Michael S. Rosenwald, «’Je vais vous ruiner’: Jusy Garland sur le fait d’être tâtonné et harcelé par de puissants hommes d’Hollywood», Chicago Tribune , 14 novembre 2017,http://www.chicagotribune.com/entertainment/ films / ct-judy-garland-harcèlement-20171114-story.html.
[24] Hollie McKay, «Experts: les pédophiles à Hollywood encore plus gros problème qu’à Corey Feldman’s Day», Fox News , 30 octobre 2013,http://www.foxnews.com/entertainment/2013/10/30/experts- pedophiles-in-hollywood-encore-plus-gros-problem-than-in-corey-feldmans-day.html.
[26] Kate Feldman, «Corey Feldman affirme que l’acteur Jon Grissom l’a agressé dans les années 80 dans le cadre de« Pedophilia Ring »», New York Daily News , 2 novembre 2017,http://www.nydailynews.com/entertainment/corey -feldman-revendications-acteur-john-grissom-molested-80s-article-1.3607482.
[28] Chris Baynes, «Corey Feldman nomme un acteur qui a« abusé de lui pendant son enfance »pendant le Dr Oz Show», indépendant , 3 novembre 2017,https://www.independent.co.uk/arts-entertainment/films /news/corefy-feldman-jon-grissom-child-abuse-claim-dr-oz-show-paedophiles-hollywood-sex-scandal-a8034946.html.
[31] Emily Blackwood, « Le jeune chanteur qui a dénoncé le pédophile hollywoodien Marty Weiss après avoir subi des années de maltraitance dans son enfance», Your Tango , 13 janvier 2018, https://www.yourtango.com/2018309802/who-evan- henzi-nouveau-détails-chanteur-abusé sexuellement-marty-weiss-hollywood-pédophile 
[32] Benjamin Lee, « Documentaire controversé et secret ouvert révèle la pédophilie à Hollywood», The Guardian , 22 mai 2015, https://www.theguardian.com/film/2015/may/22/an-open-secret- documentaire-révèle-pédophilie-à-hollywood .
[33] Tufayal Ahmed, «Qui est Alphy Hoffman? Corey Feldman révèle le nom du troisième agresseur présumé d’enfants », Newsweek , 14 novembre 2017,http://www.newsweek.com/who-alphy-hoffman-corey-feldman-reveals-name-third-alleged-child-abuser- 710384.
[34] Tufayal Ahmed, «Qui a abusé de Corey Feldman? L’acteur de «Goonies» vit dans la peur que Hollywood A-Lister soupçonné de pédophilie puisse le tuer », Newsweek , 10 novembre 2017,http://www.newsweek.com/who-abused-corey-feldman-goonies-actor-living -peur-hollywood-lister-suspect-708270.
[37] Vidéo YouTube «Corey Feldman laisse Matt Lauer sans voix», 10 h 08, publiée le 2 décembre 2017,https://www.youtube.com/watch?v=YLFX2oWK2-c.
[38] Joanne Cavanaugh et Edward Hyatt, «Quand Corey Haim est-il mort, qu’a-t-il dit au sujet des abus sexuels et quelles sont les allégations de viol de Charli Sheen?» The Sun , 11 novembre 2017,https://www.thesun.co .uk / tvandshowbiz / 4726890 / corey-haim-acteur-death-films-corey-feldman-abuse /.
[39] «Corey Feldman et Corey Haim discutent de leurs abus -« Les deux Coreys » », A&E , vidéo YouTube, 02:00, publiée le 13 août 2011,https://www.youtube.com/watch?v=BlZxPPzjIb0.
[40] Dorothy Cummings McLean, «Police Close Investigation into Hollywood Pedophilia, Citing Statute of Limitations», Life Site News , 9 novembre 2017,https://www.lifesitenews.com/news/police-open-investigation-of- hollywood-pedophilia-in-response-to-child-acto.
[41] David Usborne, « Spotlight: le gagnant du meilleur film aux Oscars raconte l’histoire du meilleur moment du Globe de Boston», Independent , 1er mars 2016, http://www.independent.co.uk/arts-entertainment/films/features /spotlight-oscar-nominated-film-tells-the-story-of-the-boston-globes-finest-moment-a6837561.html .
[42] «Eglise autorisée à abuser par un prêtre pendant des années», The Boston Globe , 6 janvier 2002,http://www.bostonglobe.com/news/special-reports/2002/01/06/church-allowed-abuse- prêtre-des-années / cSHfGkTIrAT25qKGvBuDNM / story.html.
[44] Oliver Thring, «Hollywood’s Evil Secret», The London Sunday Times , 22 mai 2016,https://www.thetimes.co.uk/article/hollywoods-evil-secret-mxsb5f3zl.
[45] «Acteurs enfants qui sont morts tragiquement trop jeunes», ranker.com ,https://www.ranker.com/list/30-child-actors-who-died-young/celebrity-lists.
[46] Maria Puente, « Kevin Spacey Scandal: A Complete list of the 15 Accusers», USA Today , 7 novembre 2017, https://www.usatoday.com/story/life/2017/11/07/kevin- spacey-scandal-complete-list-13-accusers / 835739001 / .
[47] Emily Gaudette, «Corey Feldman: la force« démoniaque »l’a motivé à exposer les pédophiles présumés à Hollywood», Newsweek , 17 novembre 2017,http://www.newsweek.com/corey-feldman-pedophile-abuse-corey -haim-714996.
[52] «An Open Secret», documentaire de 2015, vidéo YouTube, 1:39:36, publié le 12 septembre 2016,https://www.youtube.com/watch?v=t8uccDBgkpA.
[53] Maureen Callahan, «Will People Believe Corey Feldman about Hollywood Abusers?» New York Post , 18 octobre 2017,https://nypost.com/2017/10/18/will-people-now-believe-corey -feldman-about-hollywood-abusers /.
[54] Holly Millea, «Amy Berg a découvert le pire secret d’Hollywood», Elle , 14 novembre 2014,https://www.elle.com/culture/movies-tv/news/a19842/true-detective/.
[55] Ronnie Scheib, «Film Review: An Open Secret», Variety , 16 novembre 2014,http://variety.com/2014/film/reviews/film-review-an-open-secret-1201358006/#.
[56] «An Open Secret», documentaire de 2015,https://www.rottentomatoes.com/m/an_open_secret.
[57] Alex Thomas, « Hollywood Executives Specificly Tried to Kill Documentary Exposing Pedophiles», DC Clothesline , 22 octobre 2017, http://www.dcclothesline.com/2017/10/22/hollywood-executives-specifically-tried- to-kill-documentary-exposing-pedophiles-watch-it-now / .
[59] Jenna Marotta et Dana Harris, «The Brian Singer Timeline: A History of Alllegations and Defenses, from Troubled Films to Sexual Assault Claims», IndieWire , 8 décembre 2017,http://www.indiewire.com/2017/ 12 / bryan-chanteur-agression sexuelle-viol-allégations-chronologie-1201903868/2 /.
[60] Hannah Parry, Abigail Miller et Chris Spargo, «Le réalisateur de X-Men, Bryan Singer, a poursuivi pour« avoir violé un garçon de 17 ans et l’avoir forcé à pratiquer le sexe oral sur lui »lors d’une fête de yacht en 2003», Daily Mail , 8 décembre 2017, http://www.dailymail.co.uk/news/article-5158061/Bryan-Singer-sued-raping-17-year-old-boy.html.
[61] Jordan Sargent, «Les tristes vérités derrière la scène du parti LA qui a détruit Bryan Singer», defamer.gawker.com , 24 avril 2014,http://defamer.gawker.com/the-sad-truths-behind -la-scène-de-la-fête-qui-a-pris-le-1567145397.
[62] Affaire Michael Egan c. Bryan Singer, 4 e tribunal de district américain d’Hawaï, 16 avril 2014, documentcloud.org ,https://www.documentcloud.org/documents/1202887-egan-vs-singer-complaint. html.
[63] Ted Johnson, « Michael Egan, l’accusateur de Bryan Singer, condamné à deux ans de prison pour fraude à l’investissement», Variety , 8 décembre 2015, http://variety.com/2015/biz/news/bryan-singer- michael-egan-sex-abuse-1201656874 / .
[64] Anthony Edwards, «Oui maman, il y a quelque chose de mal», medium.com , 10 novembre 2017,https://medium.com/@anthonyedwards/yes-mom-there-is-something-wrong-f2bcf56434b9.
[66] Seth Abramovich, « Corey Feldman on Elijah Wood Hollywood Pedophilia Controversy:« I Love Love to Name Names », The Hollywood Reporter , 25 mai 2016, https://www.hollywoodreporter.com/news/corey-feldman- elijah-wood-hollywood-897403 .
[67] Amy Zimmerman, «The Pedophile Director Embraced by Hollywood», The Daily Beast , 3 octobre 2017,https://www.thedailybeast.com/the-pedophile-director-embraced-by-hollywood.
[71] Marine Fiola, « Top 10 Disturbing Stories about Hollywood’s Pedophile Problem», medium.com , 21 octobre 2017, http://nglilir.ga/10-disturbing-stories-about-hollywoods-pedophile-problem/2/ .
[72] Mark Oliver, «10 Disturbing Stories about Hollywood’s Pedophile Problem, listverse.com , 26 février 2017,http://listverse.com/2017/02/26/10-disturbing-stories-about-hollywoods-pedophile- problème /.
[73] Dawn C. Chmielewski, «Les cas d’abus pédosexuels attirent l’attention», Los Angeles Times , 8 janvier 2012, http://articles.latimes.com/2012/jan/08/business/la-fi-ct- hollywood-molesters-20120109 .
[74] Ryan Faughnder, «Un délinquant sexuel condamné à Hollywood fait face à de nouvelles accusations», Los Angeles Times , 8 octobre 2014,http://www.latimes.com/entertainment/envelope/cotown/la-et-ct-convicted-hollywood -sex-offender-20141008-story.html.
[75] Maureen Callahan, «Pourquoi Hollywood continue-t-il de défendre Roman Polanski», New York Post , 5 octobre 2017,https://nypost.com/2017/10/05/why-does-hollywood-keep-defending-roman -polanski /.
[76] Edward Morgan, « Comment la CIA a utilisé Charles Manson pour démystifier l’ensemble du mouvement hippie des années 60», Préparez-vous au changement , 20 février 2017, https://prepareforchange.net/2017/02/20/how-the-cia- used-charles-manson-to-debunk-whole-60s-hippie-movement / .
[77] Martha Ross, «L’histoire tragique d’Hollywood de Sharon Tate, la victime la plus célèbre de Charles Manson», The Mercury News , 20 novembre 2017,https://www.mercurynews.com/2017/11/20/the-tragic -hollywood-story-of-sharon-tate-charles-mansons-le-plus-célèbre-victime /.
[78] Randy «Rocket» Cody, «Linkin Park, Charles Manson and the Baby Killers», themetalden.com , 22 novembre 2017,http://themetalden.com/?p=62392.
[79] Jonathan Romney, «Roman Polanski: la vérité sur son crime notoire», indépendant , 4 octobre 2008,http://www.independent.co.uk/news/people/profiles/roman-polanski-the-truth -à propos de son crime sexuel notoire-949106.html.
[80] Esther Addley et Kate Connolly, «Roman Polanski arrêté en Europe 31 ans après avoir fui le procès», The Guardian , 27 septembre 2009,https://www.theguardian.com/film/2009/sep/27/roman- polanski-arrestation-suisse-garde à vue.
[81] Urs Geiser, «» Polanski ne sera pas extradé vers les États-Unis », Swissinfo.ch , 12 juillet 2010,https://www.swissinfo.ch/eng/polanski-will-not-be-extradited-to -le-nous / 15389712.
[82] Scott Roxborough, «Roman Polanski Comments on Rape Case: ‘It’s Over», The Hollywood Reporter , 2 octobre 2017, https://www.hollywoodreporter.com/news/roman-polanski-comments-rape-case -1044796.
[83] Ashley Cullins, «L’affaire de viol de Roman Polanski avance alors que le juge rejette la requête en rejet», The Hollywood Reporter , 18 août 2017,https://www.hollywoodreporter.com/thr-esq/roman-polanskis-rape- affaire-continue-comme-juge-nie-motion-rejet-1031007.
[84] Peter Knegt, «Plus de 100 dans la communauté cinématographique signent la pétition Polanski», Indie Wire , 29 septembre 2009,http://www.indiewire.com/2009/09/over-100-in-film-community-sign -polanski-pétition-55821 /.
[85] Jessica Schladebeck, «Une cinquième femme accuse Roman Polanski d’abus sexuels, demande à être expulsé de l’Académie», New York Daily News , 21 octobre 2017,http://www.nydailynews.com/news/national/ femme-accuse-roman-polanski-abus-sexuel-article-1.3578901.
[87] Christopher Brennan, «Roman Polanski évite les enquêtes sur le viol chez les adolescents alors que les procureurs reculent», New York Daily News , 9 novembre 2017,http://www.nydailynews.com/news/world/polanski-avoids-teen-rape -cas-procureurs-back-article-1.3621225.
[88] Dylan Farrow, «Une lettre ouverte de Dylan Farrow», The New York Times , 1er février 2014,https://kristof.blogs.nytimes.com/2014/02/01/an-open-letter-from -dylan-farrow /.
[89] Sopan Deb, «Dylan Farrow accuse Woody Allen d’abus sexuels dans une interview télévisée», The New York Times , 18 janvier 2018,https://www.nytimes.com/2018/01/18/movies/dylan -farrow-woody-allen.html.
[91] William M. Reilly, «Woody: Soon-Yi Suggested Nude Snapshots», UPI , 22 mars 1993,https://www.upi.com/Archives/1993/03/22/Woody-Soon-Yi- instantanés-suggérés / 3405732776400 /.
[92] Melinda Henneberger, «Le procureur du Connecticut ne déposera aucune accusation contre Woody Allen», The New York Times , 25 septembre 1993,http://www.nytimes.com/1993/09/25/nyregion/connecticut-prosecutor -won-t-file-charges-against-woody-allen.html.
[93] Ronan Farrow, « Mon père, Woody Allen et le danger des questions non posées», The Hollywood Reporter , 11 mai 2016, https://www.hollywoodreporter.com/news/my-father-woody-allen- danger-892572 .
[94] Ronan Farrow, «Des ouvertures agressives à l’agression sexuelle: les accusateurs de Harvey’s Weinstein racontent leur histoire», The New Yorker , 23 octobre 2017,https://www.newyorker.com/news/news-desk/from-aggressive -Overtures-to-sexual-agression-harvey-weinsteins-accusers-tell-his-stories.
[98] «Diane Keaton défend Woody Allen:« Je continue de le croire », The Hollywood Reporter , 29 janvier 2018,https://www.hollywoodreporter.com/news/diane-keaton-defends-woody-allen-i -continuez-croyez-le-1079921.
[99] «Diane Keaton défend Woody Allen:« Je continue de le croire »,https://www.hollywoodreporter.com/news/diane-keaton-defends-woody-allen-i-continue-believe-him-1079921.
[100] Ryan Parker, « Alec Baldwin compare Dylan Farrow au personnage qui a menti à propos de son viol dans« To Kill a Mockingbird »», The Hollywood Reporter , 28 janvier 2018, https://www.hollywoodreporter.com/news/alec -bladwin-compare-dylan-farrow-character-who-lied-her-viol-kill-a-mockingbird-1079172 
[101] «Blind Item # 1 – He Made Millions Violing Young Girls», CrazyDaysandNights.net (un site de blog), 12 novembre 2017,http://www.crazydaysandnights.net/2017/11/blind-item-1 -il-fait-des-millions-de.html #.
[102] «Article aveugle n ° 1 – Il a fait des millions de jeunes filles violant»,http://www.crazydaysandnights.net/2017/11/blind-item-1-he-made-millions-from.html#.
[103] «Blind Item # 1 – He Made Millions Violing Young Girls», CrazyDaysandNights.net , 12 novembre 2017,http://www.crazydaysandnights.net/2017/11/blind-item-1-he-made- millions-from.html #.
[104] David Benjamin, «Exposed: Clinton’s Trafficked Massive CIA Shipments of Cocaine when Bill was Governor of Arkansas», choiceandtruth.com , 15 mai 2016,http://www.choiceandtruth.com/2016/05/exposed-clintons -exploitations-massives-cia-trafiquées-de-cocaïne-quand-facture-était-gouverneur-de-arkansas.html.
[105] « The Clinton Pedophilia Connection – Steve Pieczenik», vidéo YouTube, 03:57, publiée le 4 novembre 2016, https://www.youtube.com/watch?v=DDC4CGIHuew .
[106] «Objets aveugles d’aujourd’hui – Sexe, drogues et mort – Hollywood, la politique et le bosquet de la Bohème», crazydaysandnights.net , 14 novembre 2017,http://www.crazydaysandnights.net/2017/11/todays-blind- items-sex-drug-death.html.
[109] Olivia Blair, «Elijah Wood traqué après ses suggestions, Hollywood a eu un scandale d’abus sexuel comparable à Savile», Independent , 2 décembre 2016,http://www.independent.co.uk/news/people/elijah-wood- jimmy-savile-hollywood-child-sex-abuse-scandal-pedophiles-a7452041.html.
[111] Jayme Deerwester, « Star Todd Bridges« Diff’rent Strokes »raconte avoir été molesté à« Dr. Oz », USA Today , 16 novembre 2017, https://www.usatoday.com/story/life/tv/2017/11/16/diffrent-strokes-star-todd-bridges-recounts-being-molested- dr-oz / 872347001 / .
[112] Debbie Emery, « Todd Bridges et Corey Feldman Backing Bill to Protect Child Actors from Sexual Predators», Radar Online , 18 avril 2012, https://radaronline.com/exclusives/2012/04/todd-bridges-corey -feldman-bill-protect-child-acteurs-sexual-predators / .
[113] Matt Young, «Abus of Young Boys Rife in Hollywood after Cocaine Fueled Parties organisé par Gang of Hollywood Pedophiles», news.com.au , 20 octobre 2017,http://www.news.com.au/entertainment / vie-de-célébrité / abus-de-jeunes-garçons-rife-in-hollywood-after-cocaine-fueled-parties-hold-by-gang-of-hollywood-pedophiles / news-story / d17e1e1b924183cd70e41862e343ae7e.
[114] Rosemary Rossi, «Paul Haggis demande à Hollywood,« Les gens se couvraient-ils de pédophiles, aussi? »» The Wrap , 22 octobre 2017,https://www.thewrap.com/paul-haggis-asks-hollywood-were -personnes-couvrant-pour-les-pédophiles-aussi /.
[115] Gwilym Mumford, «Reese Witherspoon allègue une agression sexuelle par le réalisateur à l’âge de 16 ans», The Guardian , 17 octobre 2017, https://www.theguardian.com/film/2017/oct/17/reese-witherspoon- allègue-agression sexuelle par le réalisateur quand elle avait 16 ans.
[116] Kyle Mantyla, «Jon Robberson: A Satanic Pedophile Ring Blackmailed Robin Williams into Making ‘Patch Adams», Right Wrong Watch , 16 mai 2017,http://www.rightwingwatch.org/post/jon-robberson- a-satanic-pedophile-ring-blackmailed-robin-williams-into-making-patch-adams /.
[119] « Hagmann & Hagmann – 25 juin 2015 – Jon Hollywood Insider – Hollywood Is a Satanic Death Cult, Hagmann & Hagmann Report , YouTube video, 5:26:47, publié le 12 juillet 2015, https: // www. youtube.com/watch?v=A66DX13sLWg .
[120] Roosh Valizadeh, «Dos the Hollywood Elite Use Rituals and Blackmail to Keep its Stars in Line?» Returnofthekings.com , 3 mai 2016,http://www.returnofkings.com/86217/does-the-hollywood- élite-utilisation-rituels-et-chantage-sexuel-pour-garder-ses-stars-en-ligne.
[121] «Katt Williams: nous sommes contre les Illuminati à notre propre détriment», Vigilant Citizen , 9 avril 2013,https://vigilantcitizen.com/latestnews/katt-williams-we-are-against-the-illuminuminati- à notre détriment /.
[122] «Quand les initiés exposent le côté laid de l’industrie du divertissement», Vigilant Citizen , 2 juin 2010,https://vigilantcitizen.com/vigilantreport/when-insiders-expose-the-ugly-side-of-the- divertissement-industrie /.
[123] Roosh Valizadeh, «Dos the Hollywood Elite Use Rituals and Blackmail to Keep its Stars in Line?» Returnofthekings.com , 3 mai 2016,http://www.returnofkings.com/86217/does-the-hollywood- élite-utilisation-rituels-et-chantage-sexuel-pour-garder-ses-stars-en-ligne.
[124] «Pour ce que ça vaut» par Buffalo Springfield, genius.com , https://genius.com/Buffalo-springfield-for-what-its-worth-lyrics
[125] Tina Marie Griffin, «Beyoncé dit qu’elle est possédée par des démons. J’accepte », counterculturemom.com , 3 janvier 2016,https://counterculturemom.com/beyonce-says-shes-demon-possessed-i-agree/.
[126] «10 musiciens qui ont vendu leur âme au diable», juicenothing.blogspot.com (un site de blog), 9 septembre 2015,http://juicenothing.blogspot.co.id/2015/09/10-musicians -qui-a vendu-son-âme-au-diable.html.
[127] «Lady Gaga:« Je regrette d’avoir vendu mon âme aux Illuminati Dark Forces », anonymous.com , 24 septembre 2017,https://anonymous.com.pt/lady-gaga-i-regret-selling-my- âme-à-illuminati-forces-sombres /.
[129] «Personnes célèbres décédées à 37 ans», who2.com , http://www.who2.com/famous-people-died-at-age-37-years-old/.
[130] «Pedogate: Breeder Babies, Satanic Child Trafficking Exposed by Former Hollywood Insider – Jon Robberson interviewé par Dave Hodges, Common Sense Show , 26 mars 2017,http://totalrehash.com/pedogate-breeder-babies-satanic- enfant-traite-exposé-par-l’ancien-hollywood-initié-jon-robberson-interview-css-offical-new-logo2 /.
[131] Steven Kelly, «Elite Satanists Prepared for Doomsday», henrymakow.com , 14 février 2016,https://www.henrymakow.com/2016/02/Elite%20Satanists-Prepared-for-Armageddon%20.html.
[132] Lizzy Dening, «What Lies Beneath: Going Underground to Uncover Disney’s Deepest Secrets», Daily Mail , 7 janvier 2014,http://www.dailymail.co.uk/travel/article-2533335/The-secrets- Disney-World-Florida-Going-underground-Orlando.html.
[133] James Casbolt, «Bases souterraines… Enfants disparus, extraterrestres», bibliotecapleyads.net,https://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/esp_sociopol_underground25.htm.
[134] «Technologie supprimée / secrète», whale.to , http://www.whale.to/b/technology.html.
[135] Jay Greenberg, «Satanic ‘High Wizard’: la plupart des élites hollywoodiennes sont des« satan adorant les pédophiles », Neon Nettle , 2 novembre 2017,http://www.neonnettle.com/features/1232-satanic-high-wizard – la plupart des élites hollywoodiennes sont des pédophiles adorant satan.
[139] Sarah L. Ashby et Michael Rich, «La vidéo a tué la radio: les effets des vidéoclips sur la santé des adolescents », Adolescent Medicine Clinics , vol. 16, numéro 2, p. 371-393,https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16111623.
[140] Joachim Hagopian, « The Glories of America’s Wars: ‘Made in Hollywood’ by the Pentagon’s Propaganda Machine, Global Research , 18 juin 2014, https://www.globalresearch.ca/the-glories-of-americas- wars-made-in-hollywood-by-the-pentagons-propaganda-machine / 5387521 .
[141] James Tracy, « La CIA et les médias: 50 faits que le monde doit savoir», Global Research , 25 août 2015, https://www.globalresearch.ca/the-cia-and-the-media- 50-faits-le-monde-a-besoin-de-savoir / 5471956 .
[142] Joachim Hagopian, «Fake News and the War on Freedom and Truth», Lew Rockwell , 26 novembre 2016,https://www.lewrockwell.com/2016/11/joachim-hagopian/fake-news/.
[143] Tom Secker et Matthew Alford, «Les documents révèlent comment Hollywood promeut la guerre au nom du Pentagone, de la CIA et de la NSA», medium.com , 4 juillet 2017, https://medium.com/insurge-intelligence/exclusive- documents-expose-direct-us-military-intelligence-influence-on-1-800-films-et-séries-de-télévision-36433107c307 .
[144] Arjun Walia, «Roseanne Barr:« MK Ultra Rules in Hollywood », Collective Evolution , 21 août 2013,http://www.collective-evolution.com/2013/08/21/roseanne-barr-mk- ultra-règles-à-hollywood /.
[145] Alanna Ketler, «La censure de Facebook, Google et YouTube à un niveau record – ce qui est jamais arrivé à la liberté d’expression», Collective Evolution, 1er mars 2018,http://www.collective-evolution.com/2018/ 03/01 / facebook-google-youtube-censorship-at-an-all-time-high-what-ever-never-ever-to-free-speech /.
[146] George Eliason, « Déballage de la tenue fantôme derrière la plus grande fausse histoire de 2017», Consortium News , 28 janvier 2018, https://consortiumnews.com/2018/01/28/unpacking-the-shadowy-outfit-behind -2017s-plus-fake-news-story / .
[147] Julie Bush, « Hollywood est la machine de propagande la plus réussie de tous les temps», medium.com , 17 novembre 2016, https://medium.com/adventures-in-the-peen-trade/bad-artists- bb8dbbde2f87 .
[148] « À une époque de tromperie universelle – Dire la vérité est un acte révolutionnaire», quoteinvestigator.com , 24 février 2013, https://quoteinvestigator.com/2013/02/24/truth-revolutionary/.
[149] Saba Aziz, «Record record de 262 journalistes emprisonnés en 2017: CPJ», Aljazeera , 13 décembre 2017,https://www.aljazeera.com/news/2017/12/record-high-262-journalists-imprisoned -2017-cpj-171213085027930.html.
[150] Robert David Steele, « Comment l’État profond contrôle les médias sociaux et assassine numériquement les critiques», American Herald Tribune , 7 novembre 2017, https://ahtribune.com/culture-media/1992-deep-state-social- media.html .
[151] JD Heyes, «Nouvelles alternatives à Twitter, Google, Facebook émergeant rapidement: ces sites ne vous censureront pas», Natural News , 29 novembre 2016,https://www.naturalnews.com/056184_social_media_censorship_alternatives.html.
[152] «Contrôle démoniaque de l’esprit satanique utilisant la pédophilie, la torture, les drogues et l’hypnotisme pour créer des sous-personnalités Demonic MK Ultra», energyenhancement.org , http://www.energyenhancement.org/Demonic-Satanic-Mind-Control-using- Pedophilia-Torture-Drugs-and-Hypnotism-Demonic-MKUltra-Sub-Personalities.htm.
[153] Sharon Begley, «Pourquoi nos cerveaux aiment les films d’horreur: la peur, Catharsis, un sens du destin», Daily Beast , 25 octobre 2011, https://www.thedailybeast.com/why-our-brains-love- films d’horreur-peur-catharsis-un-sentiment-de-malheur.
[154] « Les spectateurs engourdis des médias violents à la douleur des autres. » Science Daily, 20 février 2009, www.sciencedaily.com/releases/2009/02/090219202831.htm .
[155] «Marilyn Monroe: Mind Control Sex Slave», mediamonarch.com , 9 juin 2013,http://mediamonarchy.com/2013/06/marilyn-monroe-mind-controlled-sex-slave/.
[156] Nicole Canfield, « Hollywood Actress Jayne Mansfield a Celebrity Satanist?» Exemplore.com , 6 mars 2018, https://exemplore.com/misc/Jayne-Mansfield-Bombshell-Old-Hollywood-Actress-and-Satanist .
[157] « Vos célébrités préférées sont les cuisinières spirituelles, les satanistes et les amis de la sataniste Marina Abramovic», vidéo YouTube, 26:09, publiée le 25 mai 2017, https://www.youtube.com/watch?v=XZdRNSuA5Xk .
[158] «Project Monarch:« Sex Kitten »(programmation bêta)», Hollywood Subliminals (un site de blog),https://hollywoodsubliminals.wordpress.com/project-monarch/sex-kitten/singers/.
[159] Whitney Webb, «Pedophile Ring Exposed: Hollywood, the Vatican, and the 1% ‘Elites», The Millennium Report , 25 octobre 2017,http://themillenniumreport.com/2017/10/the-global- pedophile-ring-expose-hollywood-the-vatican-and-the-1-elites /.
[160] «Miley Cyrus – BB Talk», vidéo YouTube, 04:31, publiée le 11 décembre 2015,https://www.youtube.com/watch?v=DfwJA0f0UTg.
[161] Fritz Springmeier, Bloodlines of the Illuminati (Westminster, Colorado: Ambassador House, 1998), «The Disney Bloodline», http://www.lovethetruth.com/books/13_bloodlines/disney.htm .
[162] Tony Phillips, « La chanson secrète:« Coco »et les rumeurs persistantes de la naissance de Disney», Signature , 1er décembre 2017, http://www.signature-reads.com/2017/12/the-secret-song -coco-et-rumeurs-persistantes-de-reins-naissance.
[163] Moe, «Walt Disney: le rosicrucien maçonnique gnostique», gnosticwarrior.com , 28 mars 2015,https://gnosticwarrior.com/walt-disney.html.
[164] «Famous Non-Maons: Walt Disney», masonicinfo.com , http://www.masonicinfo.com/famousnon.htm.
[165] Richard Gunderman, « La manipulation de l’esprit américain: Edward Bernays et la naissance des relations publiques», The Conversation , 9 juillet 2015, http://theconversation.com/the-manipulation-of-the-american- mind-edward-bernays-and-the-birth-of-public-relations-44393 .
[168] Chris Pleasance, « How Walt Disney Helped ‘Blacklist» his own Staff as Communists at the Height of the Cold War is Revealed in FBI File », Daily Mail , 25 septembre 2015, http://www.dailymail.co .uk / news / article-3248533 / Agent-spécial-Mickey-Mouse-Walt-Disney-s-close-relation-J-Edgar-Hoover-FBI-révélé.html.
[169] Katrina Onstad, «Une vie de colère», The Guardian , 27 octobre 2006,https://www.theguardian.com/film/2006/oct/27/londonfilmfestival2006.londonfilmfestival.
[170] Kenneth Anger, Hollywood Babylon II (New York: Dutton, 1984), p. 192.
[172] Joseph Sciambra, «L’enfant star de Disney: un conte de perversité, de tragédie et de mort», josephsciambra.com ,http://josephsciambra.com/the-child-stars-of-disney-a-tale-of -perversité-tragédie-et-mort /.
[173] Leonard Mosely, Disney’s World (New York: Stein et Day, 1985), p. 10,https://www.amazon.com/Disneys-World-Biography-Leonard-Mosley/dp/0812885147.
[177] «Another Side of the Music Industry: Monarch Mind Control», Collective Evolution , 8 octobre 2013,http://www.collective-evolution.com/2013/10/08/monarch-mind-control-popular- musique /.
[178] Ralph S. Izard, «Walt Disney: maître du rire et de l’apprentissage», Peabody Journal of Education , juillet 1967, 45 (1), p. 36-41, https://www.jstor.org/stable/1491447 .
[180] Forbes Fortune 500, fortune.com ,http://fortune.com/fortune500/disney/
[182] Forbes Fortune 500,http://fortune.com/fortune500/disney/.
[183] Cynthia Littleton et Brian Steinberg, «Disneyachètera des actifs de Fox du20 e siècle pour 52,4 milliards de dollars dans une fusion historique à Hollywood», Variety , 14 décembre 2017,http://variety.com/2017/biz/news/disney- fox-merger-deal-52-4-billion-merger-1202631242 /.
[184] Joachim Hagopian, « Les Glories des guerres de l’ Amérique: ‘Made in Hollywood’ par la machine de propagande du Pentagone, » Global Research, le 18 Juin 2014, https://www.globalresearch.ca/the-glories-of-americas -guerres-faites-à-hollywood-par-les-pentagones-machine de propagande / 5387521 .
[185] Tyler Durden, «Un vétéran de Disney arrêté pour des accusations d’abus sexuels sur des enfants», Zero Hedge, 9 décembre 2017,https://www.zerohedge.com/news/2017-12-09/disney-executive-arrested- violence sexuelle envers les enfants.
[186] Braddon Mendelson, «Disney Acquires Porn Company», The Skunk , 23 juin 2013,https://theskunk.org/2013/06/disney-acquires-porn-company/.
[188] Frida Garza, « 10 raisons très convaincantes pour lesquelles tout le monde de« The Mickey Mouse Club »est dans les Illuminati», complex.com , 2 avril 2015, http://www.complex.com/pop-culture/2015 / 04 / les-membres-du-club-de-souris-de-mickey / .
[189] «Un autre côté de l’industrie musicale: Monarch Mind Control»,http://www.collective-evolution.com/2013/10/08/monarch-mind-control-popular-music/.
[190] «Lindsay Lohan’s Strange Accent: Another Telling Sign of Mind Control Slave», Vigilant Citizen , 3 novembre 2016,https://vigilantcitizen.com/latestnews/lindsay-lohans-strange-accent-another-telling-sign- esprit-contrôle-esclave /.
[191] Paul Joseph Watson, The Alex Jones Channel, «Breaking: Shia LaBeouf is a MK Ultra Mind Control Victim», vidéo YouTube, 04:49, publiée le 27 janvier 2017,https://www.youtube.com/ regardez? v = f5YF_xPwALs.
[192] Gordon Muir, «Nations Unies – Le dépeuplement de l’Agenda 21 des Nations Unies de 95% du monde d’ici 2030 est maintenant en cours, signé et approuvé par 200 dirigeants mondiaux au Sommet de la Terre de Rio, au Brésil en 1992», surviveunagenda21depopulation.com , http: //www.surviveunagenda21depopulation.com/.
[193] Joe Imbriano, « The True Legacy of Hugh Hefner: The Founder of American Immorality and the King of Filth», The Fullerton Informer , 2 octobre 2017, https://thefullertoninformer.com/the-true-legacy-of -hugh-hefner-le-fondateur-de-l’immoralité-américaine-et-le-roi-de-crasse / .
[194] «Hugh Hefner était-il pédophile?» Freeandfearless.org.uk , 13 novembre 2017,https://www.freeandfearless.org.uk/hugh-hefner-paedophile/.
[195] Prince Ray, «L’homicide de Sandy Bland, les omégas et le trou du lapin», Black Assassins ,https://mindcontrolblackassassins.com/tag/hugh-hefner/.
[196] Dana Schuster, «L’ancien valet de Hefner réfléchit sur« Pig Nights »avec Hookers et Hef», New York Post , 30 septembre 2017,https://nypost.com/2017/09/30/hefners-former-valet -réfléchit-sur-les-nuits-de-porc-avec-des-prostituées-et-hef /.
[197] Rupert Hawksley, «Alors, Jack, pourquoi y avait-il des tunnels secrets vers le manoir Playboy?» The Telegraph , 31 mars 2015,https://www.telegraph.co.uk/culture/film/film-news/11505950 /playboy-mansion-jack-nicholson-secret-tunnels.html.
[198] Randy «Rocket» Cody, «Chester Bennington – Was he Killed in a Snuff Film», themetalden.com , 20 novembre 2017,http://themetalden.com/?p=62333.
[199] Randy «Rocket» Cody, «Linkin Park, Black Magic & CIA Predictive Programming», themetalden.com , 17 décembre 2017,http://themetalden.com/?p=63420.
[200] «Hefner et Trump; Les homosexuels; CIA Mind Control », aangirfan.blogspot.com , 1er octobre 2017,http://aanirfan.blogspot.co.id/2017/09/hefner-and-trump-gay-people-cia-mind.html.
[201] «Hefner et Trump; Les homosexuels; CIA Mind Control,http://aanirfan.blogspot.co.id/2017/09/hefner-and-trump-gay-people-cia-mind.html.
[202] Prince Ray, «Bill Cosby Part IV, Selma, The Illuminati Movie, Rise of the Black Lesbianic, Dick Gregory & Huey Newton», mindcontrolblackassassins.com , 27 janvier 2015,https://mindcontrolblackassassins.com/2015/ 01/27 / bill-cosby-part-iv-selma-the-illuminati-movie-rise-of-the-black-lesbianic-satanic-cabal-dick-gregory-huey-p-newton /.
[203] «Police:« Le pédophile »Hugh Hefner a été assassiné», vidéo America Talks de David Zublick, YouTube, 37:15, publiée le 1er octobre 2017,https://www.youtube.com/watch?v=3PotGJeYDRQ.
[204] «Une femme« réincarnée »poursuit Hefner pour 3 milliards de dollars», TMZ , 9 juillet 2009,http://www.tmz.com/2009/07/09/reincarnated-woman-sues-hefner-for-3- milliards /.
[205] Sheri Denise Allred Los Angeles Cour supérieure Plainte déposée en juillet 2009, http://www.aolcdn.com/tmz_documents/0709_hugh_hefner.pdf .
[207] Randy « Rocket » Cody,http://themetalden.com/?p=63420.
[208] « ‘ Oui, 100 pc je crois que Chris Cornell et Chester Bennington ont été assassinés ‘ », Randy « Rocket » Cody interviewé par Monica K. Lerintiu, Journal de Roumanie , 29 août 2017,http: //www.romaniajournal. ro / exclusif-oui-100-je-crois-les-chris-cornell-et-chester-bennington-ont-été-assassinés /.
[209] «The Dark Side of Steven Spielberg & Hollywood», vidéo YouTube, 40:21, publiée le 20 février 2018,https://www.youtube.com/watch?v=7C7mL6oOZFo.
[210] Matt Agorist, «Hollywood Insider Speaks out, Claims a Global Pedophile Ring Controls Hollywood», The Free Thought Project , 19 mai 2017,http://thefreethoughtproject.com/hollywood-insider-speaks-out-claims-global -pedophile-ring-controls-hollywood /.
[211] Joachim Hagopian, «Fin de partie de l’ingénierie sociale de l’élite: une bataille entre les sexes où l’humanité perd», sott.net , 30 mai 2016,https://www.sott.net/article/319288-The-elites- ingénierie sociale-endgame-une-bataille-entre-les-sexes-où-l’humanité-perd.
[212] Camilla Turner, «Teach Toddlers about Transgender Issues, National Union of Teachers Say», The Telegraph , 12 avril 2017,https://www.telegraph.co.uk/education/2017/04/17/teach- les tout-petits-transgenre-questions-syndicat-national-enseignants-disent /.
[213] « Nos enfants sont sexuellement satanisés par les« élites »pédophiles», Humansarefree.com , avril 2014, http://humansarefree.com/2014/04/our-children-are-being-satanically.html .
[214] Robert David Steele interviewé par Sheila Zilinsky, Weekend Vigilante, 53:17, 5 décembre 2017,http://www.weekendvigilante.com/former-us-spy-drops-bombshell-will-make-hair-stand -fin /.
[215] Aleks Eror, «Cet homme a la preuve que Obama est gay», Vice , 11 octobre 2012,https://www.vice.com/sv/article/5gavex/this-man-has-proof-that- obama-est-gay.
[216] Claudia Thompson, «francmaçonnerie le but ultime des Illuminati, » religiouscounterfeits.org ,http://www.religiouscounterfeits.org/Freemasonry_Goal.htm.
[217] Kate Sheridan, «Quand aurons-nous une autre guerre mondiale? L’histoire dit bientôt selon la nouvelle étude de mathématiques », Newsweek, 1er mars 2018,http://www.newsweek.com/when-will-we-have-another-world-war-history-says-soon-according-new -822398.
[218] «Hawaii False Flag to Start WWIII?» The Daily Conspiracy , 17 janvier 2018,https://thedailyconspiracy.com/2018/01/17/hawaii-false-flag-to-start-wwiii/.
[219] Dan Falvey, « Warnings Global Financial Crash may be Imminent as US Stock Market Hits Two Year Low», Express , 5 février 2018, https://www.express.co.uk/finance/city/914478/financial -crash-us-stock-market-trading-dow-jones-Nasdaq-global-money .
[220] «Eyes Wide Shut (1999)», IMDb ,http://www.imdb.com/title/tt0120663/.
[221] Adam Gorightly, «An Interpretation of Kubrick’s Eyes Wide Shut», konformist.com , mai 2000,https://www.konformist.com/flicks/eyeswideshut.htm.
[222] Carl James, «The Stanley Kubrick Conspiracy – Part 6: Eyes Wide Shut», The Truth Seeker’s Guide (a blog site), 10 février 2014,http://thetruthseekersguide.blogspot.co.id/2014/02 /the-stanley-kubrick-conspiracy-part-6.html.
[223] Troy D. McLachlan, «Stanley Kubrick and the Saturn Death Cult», The Saturn Death Cult ,http://saturndeathcult.com/crimes-of-the-saturn-death-cult/stanley-kubrick-and-the -saturn-death-culte /.
[224] «Nicole Kidman:« Stanley Kubrick Said Pedophiles Run the World », rapport SGT , 25 février 2018,https://www.sgtreport.com/articles/2018/2/25/nicole-kidman-stanley- kubrick-said-pedophiles-run-the-world.
[225] «Nicole Kidman: ‘Stanley Kubrick Said Pedidiles Run the World’»,https://www.sgtreport.com/articles/2018/2/25/nicole-kidman-stanley-kubrick-said-pedophiles-run- le-monde.
[226] Bronte Baxter, «George Carlin est-il mort parce qu’il a parlé du nouvel ordre mondial?» Brontebaxter.wordpress.com , 24 juin 2008,https://brontebaxter.wordpress.com/2008/06/24/is- george-carlin-dead-parce-qu’il-parlait-du-nouvel-ordre-du-monde /.
[227] David Thorn, «Hollywood Babylon: le côté obscur de l’industrie du divertissement», American Free Press , 7 janvier

Réseau Pédophile Mondial de l’Élite:La procureure sioniste juive Ghislaine Maxwell sur les filles blanches qu’elle a recruté pour Jeffrey Epstein: «Elles ne sont rien; Ce sont des déchets »

PLUSIEURS ANCIENNES connaissances de Ghislaine Maxwell des cercles raréfiés dans lesquels elle a voyagé ont parlé à Vanity Fair  de Vanessa… Vanessa Grigoriadis.

Ghislaine Maxwell

À partir de leurs commentaires, une image commence à émerger d’une femme sans âme prête à faire presque n’importe quoi pour s’accrocher à son homme, le regretté, dépravé et impitoyable Jeffrey Epstein.

Maxwell était la « fille préférée du baron de la presse [pro sioniste juive] détourné des fonds, Robert Maxwell, décédé en tombant ou en étant poussé de son yacht, le Lady Ghislaine».

D’une certaine manière, les crimes de Maxwell étaient encore pires que ceux d’Epstein, car c’était sa responsabilité de procurer les filles qui le serviraient. Selon une source, Maxwell visiterait les spas et parlerait aux préposés de la salle de douche et se présenterait dans les parcs à roulottes à la recherche de jeunes et belles filles. Elle prétendrait qu’elle avait un emploi légitime à offrir, leur disant «vous ferez beaucoup d’argent, rencontrerez tout le monde et je changerai votre vie». La réalité de la situation était qu’elle les entraînait dans des vies de dégradation et désespoir. Mais Maxwell n’aurait pas pu s’en soucier moins.

La source a déclaré:  «Quand j’ai demandé ce qu’elle pensait des filles mineures, elle m’a regardé et m’a dit: … »elles ne sont rien, ces filles. Ce sont des ordures! »

Maxwell a obtenu une licence de pilote afin de pouvoir faire des aller-retour vers l’île principale, St. Thomas. De cette façon, personne n’a eu à se soucier d’être reconnu par un membre d’équipage.

La chose la plus troublante que Maxwell a peut-être partagée avec cette femme est peut-être que «l’île avait été complètement câblée pour la vidéo». Selon la source, « Maxwell et Epstein filmaient tout le monde sur l’île en tant que police d’assurance, en tant que chantage.» [Et , comme National Vanguard l’ a demandé à plusieurs reprises: où sont ces enregistrements maintenant? Qui contrôle les politiciens et autres élites à travers eux maintenant qu’Epstein est commodément mort? – Nd] « 

Internet a été en effervescence ces derniers jours avec des histoires selon lesquelles Epstein aurait pu gagner de l’argent en menaçant des hommes riches avec des preuves de leurs activités sur la petite île James.

Ghislaine Maxwell avec le magnat des médias «conservateurs», le fondateur de Fox News et le fanatique pro-israélien Rupert Murdoch

Cette femme connaissait très peu la nature de leur relation. Epstein n’était certainement pas fidèle à Maxwell. Il a expliqué à plusieurs femmes avec qui il était sorti qu’elle était une ancienne petite amie qui était « tombée dansdes moments difficiles et qu’il avait pris sur lui de maintenir sa position dans la société».

Une ex-petite amie a dit à VF que «Ghislaine flottait dans et hors de la maison avec les clés, et même si Jeffrey m’a dit qu’ils n’avaient pas de relation sexuelle, elle laisserait tomber son souffle qu’elle dormait dans son lit depuis de temps en temps. »

Elle a également déclaré : «Tous les deux [Epstein et Maxwell] aimaient avoir des secrets et la façon dont ces secrets déséquilibraient les gens. Jeffrey a toujours voulu donner l’impression qu’il était un homme international mystérieux – «Je contrôle tout le monde et tout, je collectionne des gens, je possède des gens, je peux endommager les gens.

Une autre connaissance de leur orbite a  décrit comment Maxwell « plaisantaitsur le fait de rester mince comme un rail parce que Epstein aimait les filles minces. Maxwell aimait choquer. «Elle a dit: ‘Je fais comme les nazis l’ont fait avec les Juifs, le régime d’Auschwitz. Je ne mange tout simplement pas. »» (Le père de Maxwell était juif.)

Le procureur général en partie juif, William Barr, a clairement indiqué ces derniers jours que la mort d’Epstein n’était pas la fin de cette enquête. Geoffrey Berman, également juif, est le procureur américain du district sud de New York. Dans une déclaration publiée après la mort d’Epstein, il a indiqué que l’enquête serait en cours. 

Nous attendons toujours…avec impatience!

 

Arrêt sur image de la vidéo de Rusty Shackleford du «temple» d’Epstein, l’un des endroits où des viols d’enfants blancs auraient eu lieu.

 


Des complots se produisent partout

Jeffré Epstein semble être au centre de nombreux complots.

 

 

IL Y A UNE Poussée de la gauche  pour classer toutes les théories du complot comme de fausses nouvelles dangereuses. Rien de plus mensonger.

Une théorie du complot est la supposition de quelqu’un sur le type de but poursuivi par un groupe d’autres personnes. Cette supposition peut être bonne ou mauvaise.

Une théorie du complot peut être entièrement spéculative ou peut être étayée par des preuves.

En ce qui concerne les théories du complot, la voix la plus forte n’est pas toujours correcte.

En ce qui concerne les théories du complot, les autorités et les experts ne sont pas toujours honnêtes.

En ce qui concerne les théories du complot, les premières personnes que vous devriez soupçonner de tromperie sont celles qui veulent limiter la discussion à leur sujet aux autorités présumées et aux soi-disant experts.

Par exemple, la théorie du complot de Pizzagate était un sous-ensemble du plus grand complot sur la pédophilie utilisé comme moyen de suborner et de faire chanter les responsables américains. La partie pizzagate de la théorie du complot de pédophilie est probablement fausse. Mais la plus grande conspiration dont il ne s’agissait que d’une petite partie est probablement vraie, comme l’ont montré les événements récents concernant Jeffrey Epstein et Ghislaine Maxwell.

En outre, la théorie du complot de pédophilie elle-même est un sous-ensemble de la théorie du complot plus large sur le pouvoir juif sioniste  international et les alliés du  sionisme lui-même.Cette théorie dans laquelle Israël [et la structure du pouvoir juif sioniste en général, qui est beaucoup plus grande qu’Israël – Note personnelle] utilise toutes sortes de subterfuges malhonnêtes et des tactiques sournoises pour contrôler la vie politique et culturelle d’autres pays, en particulier les États-Unis d’Amérique,le Canada et la France. C’est pourquoi vous trouvez continuellement des Juifs sortant de presque tous les scandales pédophiles.

Tout cela provient de la tradition de la mafia khazare d’ou provient la famille Trump,par exemple!

Et n’oubliez pas le meurtre de Jamal Khashoggi dont l’oncle Adnan a fait sa commission de 4 milliards de dollars en vendant des armes américaines aux Saoudiens. Et n’oubliez pas que Khashoggi était aussi l’oncle de Dodi Fayed décédé avec la princesse Diana. Peut-être qu’elle allait donner la richesse royale aux banques arabes pour la garder, mais ce n’est peut-être qu’une théorie du complot. Peut-être qu’elle a mentionné quelque chose comme ça à son bon ami Henry Kissinger qui a assisté à ses funérailles.


Pourquoi  les agents du FBI sont-ils assis sur les preuves d’Epstein?

 

PENDANT DES SEMAINES, le FBI et la police de New York sont assis sur un gros tas de pornographie juvénile ainsi que des vidéos de chantage de grosses perruques / célébrités qui ont été saisies dans le manoir de Jeffrey Epstein à Manhattan. Avez-vous entendu parler d’une personne riche et puissante arrêtée à la suite d’un examen officiel de ces vidéos? Non? Hmmm.

Pourquoi, il semble que la police soit plus intéressée à couvrir les enfants violeurs qu’à les poursuivre, n’est-ce pas? Hier et aujourd’hui, le FBI et le NYPD recherchent des preuves sur la petite île Saint James. Et, très probablement, ce qu’ils ont l’intention de faire avec toute preuve qu’ils trouvent, c’est de la détruire.

Il semble bien que nous ne puissions pas faire confiance à la police fédérale ou locale pour faire son travail correctement, lorsque les suspects sont des gens riches et puissants [en particulier les Juifs  sionistes]. Je pense que je peux maintenant comprendre pourquoi le FBI a récemment déclaré que les «théories du complot» étaient une menace terroriste. C’est leur façon de supprimer les théories du complot (probablement vraies) sur le FBI.

Jeffrey Epstein a été retrouvé mort en prison (comme prévu) le lendemain du jour où les tribunaux ont finalement rendu public un grand nombre de documents relatifs au scandale de la pédophilie dans lequel il était impliqué. Apparemment, certains des anciens clients de son entreprise de prostitution enfantine avaient déjà engagé des tueurs à gages, probablement certains des gardiens de prison, qui étaient prêts à partir lorsqu’une commande arrivait ou qu’un événement déclencheur se produisait. Bien que cela s’appelle un suicide, la mort d’Epstein est presque certainement un meurtre.

Maintenant, Epstein méritait très probablement de mourir, mais il en va de même pour les riches pédophiles d’élite qui ont violé des enfants sur les différentes propriétés d’Epstein. Epstein étant mort, les documents disparaîtront probablement – ces vols et incendies mystérieux dans la salle des preuves du département de police – et les preuves contre les coupables s’évaporeront tout simplement.

D’ÉTRANGES COÏNCIDENCES

Il y a des caméras partout dans la prison où Epstein était enfermé, mais ne retenez pas votre souffle en attendant une vidéo montrant exactement comment la mort d’Epstein s’est réellement produite. Vous entendrez parler de «difficultés techniques», vagues et non spécifiées, ou bien étrangement improbables. Les caméras de vidéosurveillance auraient été mystérieusement éteintes pour maintenance, ou il y a eu un dysfonctionnement ou une perte d’alimentation électrique… ce sera quelque chose dans ce sens. Et le gardien de prison qui était censé être en quart de travail pour la «montre suicide» 24 heures sur 24 d’Epstein aura pris une longue pause-café, au cours de laquelle Epstein est décédé. Oops.

 

Qu’est-ce qui a pris si longtemps pour que le FBI  s’attaque à l’île des Caraïbes d’Epstein?

Des agents du FBI ont fait une descente sur l’île de Little St. James, propriété du financier Jeffrey Epstein, deux jours après sa mort dans une prison de New York.

Un groupe de touristes sur un bateau affrété au large des côtes de l’île a repéré les forces de l’ordre lundi et a pris des photos et des vidéos du raid. 

« Nous étions en train de déjeuner lorsque nous avons vu plus d’une douzaine de personnes descendre de leurs vedettes rapides et atterrir sur l’île », a déclaré le témoin anonyme au Daily Mail , qui a obtenu les images. « Quand nous avons regardé de plus près, nous avons pu voir le logo du FBI sur le dos de leurs chemises. »

 

Epstein a acheté l’île de 71,5 acres en 1998 pour 7,95 millions de dollars et l’aurait utilisée pour des soirées sexuelles impliquant des filles mineures et des invités riches et puissants pendant des années. Son avion privé, surnommé le « Lolita Express », atterrirait sur l’île voisine de Saint-Thomas, d’où tout le monde prendrait le bateau du nom de son ex-petite amie et complice présumée, Ghislaine Maxwell.

Le FBI n’a pas officiellement commenté le raid, mais son timing – deux jours après la découverte d’Epstein mort dans la prison de Manhattan après un suicide apparent – a suscité des questions .

L’homme de 66 ans a été arrêté et emprisonné le 6 juillet 2019, pour trafic sexuel. Vendredi, quelque 2 000 pages de documents d’un procès contre Maxwell, détaillant les accusations sordides d’abus sexuels sur plusieurs filles mineures, ont été dévoilées au public. Epstein a été retrouvé mort dans sa cellule au Metropolitan Correctional Center du Lower Manhattan le lendemain.

Les médecins légistes qui ont pratiqué l’autopsie sur Epstein ont refusé de publier la cause du décès «en attendant de plus amples informations». Il a été rapporté qu’il n’avait pas été sous surveillance suicide, qu’il était seul dans sa cellule et que la caméra de surveillance à l’extérieur avait mal fonctionné. .

Le procureur général William Barr a condamné les «graves irrégularités» au MCC et a exigé une «enquête approfondie».

«Permettez-moi de vous assurer que cette affaire continuera contre toute personne complice d’Epstein. Tout co-conspirateur ne devrait pas être tranquille », a déclaré Barr lors d’un événement à la Nouvelle-Orléans lundi. «Les victimes méritent justice et elles l’obtiendront.»


Le trou du lapin de Jeffrey Epstein va beaucoup plus loin que vous ne le pensez…c’est la pointe de l’iceberg

Quand le FBI cherchait des témoins…pourquoi?

 

 

La famille du meilleur associé d’Epstein avait des liens avec le Mossad.

COMME BEAUCOUP d’entre vous, je suis l’histoire de Jeffrey Epstein avec horreur, dégoût et yeux ouverts depuis plusieurs années. Bien que ça ait toujours été une saga effrayante, tordue et complètement bizarre, je ne savais pas à quel point elle était inexplicable et étrange jusqu’à ce que je fasse encore plus de fouilles plus tôt aujourd’hui.

J’ai rassemblé un tas d’informations dans un fil Twitter, et plutôt que de réinventer la roue, la voici:

Plus j’en apprends sur Jeffrey Epstein et son réseau mondial de pédophilie, plus je découvre des liens bizarres. Je vais en examiner trois ici. 

1) Alex Acosta, l’homme qui a arrangé le départ d’Epstein en Floride, est maintenant le secrétaire au Travail de Trump.

 

 

2) L’homme qui a embauché Epstein quand il avait 20 ans pour être professeur de mathématiques à l’école privée d’élite de New York Dalton était Donald Barr, le père de William Barr, l’actuel procureur général des États-Unis. 

Bizarre!

3) Enfin, et celui-ci est un trou de lapin géant, concerne Ghislaine Maxwell, la femme accusée d’être la madame d’Epstein. Son père était Robert Maxwell… allez-y et faites des recherches sur ce type. https://en.wikipedia.org/wiki/Robert_Maxwell…

Voici comment Robert Maxwell est mort: 

«Le 5 novembre 1991, Maxwell a été en contact pour la dernière fois avec l’équipage de son yacht, le Lady Ghislaine, à 4 h 25, heure locale, mais a été retrouvé disparu plus tard dans la matinée. On a supposé que Maxwell était tombé par-dessus bord du navire, qui naviguait au large des îles Canaries, et son corps nu a ensuite été retrouvé dans l’océan Atlantique. La décision officielle rendue lors d’une enquête tenue en décembre 1991 a été la mort d’une crise cardiaque combinée à une noyade accidentelle. »

De plus, avant sa mort, Robert Maxwell faisait l’objet d’une enquête pour crimes de guerre:

Le baron des médias, Robert Maxwell, faisait l’objet d’une enquête pour crimes de guerre juste avant sa noyade en 1991, a-t-on appris aujourd’hui. theguardian.com

Enfin, Robert Maxwell a été accusé d’avoir des liens avec l’agence d’espionnage israélienne Mossad par le journaliste lauréat du prix Pulitzer Seymour Hersh. 

Il y a beaucoup de choses ici. J’espère que les gens regardent attentivement Epstein et Maxwell pour empêcher de nouveaux «suicides».

Il semble que toute l’affaire Epstein était une opération de chantage professionnelle élaborée destinée à piéger les riches et les puissants. Mais qui était vraiment derrière, qui finançait vraiment Epstein? Nous devons vraiment aller au fond des choses, puis les dominos tombent vraiment.

Il semble évident qu’Epstein essayait intentionnellement de faire attraper autant de personnes riches et puissantes que possible dans sa toile malade. Il ne s’agissait pas seulement de ses désirs malades, mais de faire du chantage sur les gros frappeurs mondiaux. Il est impératif de savoir pourquoi. Il y a une raison.

Cette chose a l’air d’être gérée comme une opération / entreprise professionnelle. Juste un pressentiment, mais je ne serais pas surpris s’il était une personne de premier plan.

J’entends toujours la même chose des gens. Tout sur Epstein est bizarre.

 

«Epstein avait attiré l’attention de la presse lorsqu’il avait piloté Bill Clinton à bord de son jet pour l’Afrique. Personne ne savait qui il était ni ne comprenait comment il avait gagné son argent. » 

Non, pas étrange du tout.

Lire cet article: 

«L’un était la source cachée de sa richesse – il a affirmé qu’il avait alimenté un style de vie de vastes maisons, un jet privé et des voyages sans fin en gérant l’argent des milliardaires et en prenant une commission, une histoire que personne que je parlé à cru. « 

https://www.thedailybeast.com/i-tried-to-warn-you-about-sleazy-billionaire-jeffrey-epstein-in-2003

« Les amis d’Epstein ont supposé que le détaillant Les Wexner était la véritable source de la richesse d’Epstein, Wexner (qui l’appelait » mon ami Jeffrey « ) n’a jamais commenté cela. »

«J’ai ouvert la première boîte, et il y a eu la déposition d’Epstein dans une affaire civile expliquant dans son propre témoignage qu’il avait en effet été coupable d’une« violation de la loi »pendant son séjour à Bear Stearns et qu’on lui avait demandé de quitter l’entreprise d’investissement . « 

 

Voici comment Alan Dershowitz a connu Jeffrey Epstein: 

«Son profil social a commencé à s’améliorer en 1996 après avoir rencontré le financier Jeffrey Epstein par l’intermédiaire de Lynn Forester de Rothschild, une amie de Martha’s Vineyard.»

https://www.bostonmagazine.com/news/2016/12/11/alan-dershowitz/2/

 

Il semble que le vrai travail de Jeffrey Epstein était d’obtenir du chantage sur certains des joueurs les plus riches et les plus puissants du monde, et en ce sens, il a été un énorme succès. La question beaucoup plus importante est de savoir s’il le faisait principalement pour lui-même ou s’il était un leader pour d’autres joueurs à qui de telles informations seraient inestimables.

La raison pour laquelle j’ai mis cela ensemble est d’exposer autant de personnes que possible à ces informations bizarres. J’espère que les journalistes et les enquêteurs criminels approfondiront toutes ces choses (et plus) afin de vraiment savoir qui est Jeffrey Epstein, d’où vient son argent et à qui, le cas échéant, il répond.

Il y a peut-être beaucoup plus ici que ce que l’on voit.

 

 

 

 


Le pédophile Jeffrey Epstein a travaillé pour le Mossad

 

L’ampleur de l’espionnage israélien dirigé contre les États-Unis est une énorme histoire qui n’est  que rarement abordée  dans les médias grand public.

L’État juif arrive régulièrement en tête de liste des pays ostensiblement amis qui mènent agressivement l’espionnage contre les États-Unis et l’américain juif Jonathan Pollard, qui a été emprisonné en 1987 pour espionnage pour Israël, est maintenant considéré comme l’espion le plus dommageable de l’histoire des États-Unis.

Les espions israéliens opérant plus ou moins librement aux États-Unis sont rarement interférés, et encore moins arrêtés et poursuivis, car il y a une réticence de la part des échelons supérieurs du gouvernement à le faire.J’ai cité le cas d’Arnon Milchan, un producteur milliardaire de films hollywoodiens qui avait une vie secrète qui comprenait le vol de technologies restreintes aux États-Unis pour permettre le développement du programme d’armes nucléaires d’Israël, ce qui était tout à fait contraire aux intérêts américains. Milchan a été impliqué dans un certain nombre d’autres vols ainsi que dans la vente d’armes pour le compte de l’État juif, à tel point que son travail en tant que producteur de films aurait en fait été moins lucratif que son travail d’espion et de marchand d’armes sur le marché noir. , pour lequel il opérait à commission.

Le fait que Milchan n’ait jamais été arrêté par le gouvernement américain ni même interrogé sur son activité illégale, bien connue des autorités, n’est qu’une manifestation de plus de l’efficacité du pouvoir juif à Washington, mais un cas bien plus convaincant impliquant un possible espionnage. avec des manifestations politiques majeures vient de refaire surface.

Je veux parler de Jeffrey Epstein, le «financier» milliardaire de Wall Street qui a été arrêté et accusé d’exploiter un «vaste» réseau de filles mineures pour le sexe, opérant à partir de ses hôtels particuliers à New York et en Floride ainsi que sur son île privée dans les Caraïbes, que les visiteurs appellent «Orgy Island». Parmi d’autres associés de grande valeur, il est affirmé qu’Epstein était particulièrement proche de Bill Clinton, qui a volé des dizaines de fois sur le 727 privé d’Epstein.

Alex Acosta à gauche

Epstein a  été arrêté le 8 juillet  après mise en accusation par un grand jury fédéral à New York. Cela fait plus d’une décennie qu’Alexander Acosta, le plus haut procureur fédéral de Miami, qui est maintenant le secrétaire du Travail du président Trump, a accepté un accord sur le plaidoyer impliquant des allégations similaires concernant la  pédophilie  qui n’a pas été partagé avec les accusateurs avant d’être finalisé devant le tribunal. Il y aurait eu des centaines de victimes, dont 35 ont été identifiées, mais Acosta a délibérément refusé aux deux plaignants de se présenter devant le tribunal pour témoigner avant la condamnation.

L’intervention d’Acosta a signifié qu’Epstein a évité à la fois un procès public et une possible peine de prison fédérale, au lieu de purger seulement 13 mois d’une peine de 18 mois dans la prison presque sans sécurité du comté de Palm Beach pour avoir sollicité la prostitution en Floride. Pendant sa détention, il a été autorisé à quitter la prison pendant seize heures six jours par semaine pour travailler dans son bureau.

Les crimes d’Epstein ont été commis dans son manoir de Manhattan de 56 millions de dollars   et dans sa villa au bord de l’océan à Palm Beach en Floride. Les deux résidences étaient équipées de caméras cachées et de microphones dans les chambres, qu’Epstein aurait utilisé pour enregistrer des rencontres sexuelles entre ses invités de renom et ses filles mineures, dont beaucoup venaient de milieux pauvres, qui ont été recrutées par des acheteurs pour s’engager dans ce qui était euphémiquement décrit comme des «massages» pour de l’argent. Epstein n’a apparemment fait aucun effort pour cacher ce qu’il faisait: son avion s’appelait le «Lolita Express».

Les démocrates appellent à une enquête sur l’affaire Epstein, ainsi que sur la démission d’Acosta, mais ils pourraient bien finir par regretter leurs demandes. Trump, la véritable cible de la fureur d’Acosta, n’était apparemment pas au courant des détails du plaidoyer de culpabilité qui avait mis fin à l’affaire Epstein. Bill et Hillary Clinton étaient cependant des associés très proches d’Epstein. Bill, qui a voyagé sur le «Lolita Express» au moins 26 fois, pourrait vraisemblablement être impliqué dans la pédophilie compte tenu de ses antécédents et du manque relatif de morale conventionnelle. Lors de nombreux voyages, Bill a refusé les escortes des services secrets, qui auraient été témoins de tout comportement répréhensible. Lors d’ un long voyage en Afrique en 2002, Bill et Jeffrey étaient accompagnés de l’acteur pédophile accusé Kevin Spacey et d’un certain nombre de jeunes filles, des «employés» légèrement vêtus identifiés uniquement comme des «massages». Epstein était également un contributeur majeur à la Fondation Clinton et était présent au mariage de Chelsea Clinton en 2010.

Avec une année électorale qui approche, les démocrates ne voudraient pas que le public se souvienne des exploits de Bill, mais il faut se demander où et à quel point l’enquête pourrait aller. Il y a aussi un angle possible de Donald Trump. Bien que Donald n’ait peut-être pas été un grand voyageur sur le «Lolita Express», il a certainement évolué dans les mêmes cercles que les Clinton et Epstein à New York et Palm Beach, et il est selon ses propres mots à peu près aussi amoral que Bill Clinton. En juin 2016, une  Katie Johnson a  déposé une plainte à New York, affirmant qu’elle avait été violée à plusieurs reprises par Trump lors d’un rassemblement à Epstein en 1993 alors qu’elle avait 13 ans. Dans une interview accordée au New York Magazine en  2002  Trump a déclaré: «Je connais Jeff depuis quinze ans. Un gars formidable… il est très amusant d’être avec. On dit même qu’il aime autant les belles femmes que moi, et beaucoup d’entre elles sont plus jeunes. Aucun doute là-dessus – Jeffrey aime sa vie sociale. »

Les enquêtes sélectives sur les actes répréhensibles, y compris les pointages intenses des doigts, sont le nom du jeu à Washington, et l’affaire Epstein a également toutes les caractéristiques d’une affaire d’espionnage majeure, probablement liée à Israël. Sauf si Epstein est un pédophile extrêmement malade qui aime regarder des films d’autres hommes baisant des filles de douze ans, toute la procédure de tournage sent un service de renseignement sophistiqué compilant du matériel pour faire chanter des politiciens éminents et d’autres personnalités publiques. Ceux qui font l’objet de chantage coopéreraient sans aucun doute dans la plupart des cas avec le gouvernement étranger concerné pour éviter un scandale majeur. Cela s’appelle recruter des «agents d’influence». C’est ainsi que fonctionnent les agences de renseignement et c’est ce qu’elles font.

Le fait qu’Epstein soit perçu comme étant lié au renseignement a été clairement indiqué  dans les commentaires d’Acosta lorsqu’il a été autorisé par l’équipe de transition de Trump. On lui a demandé: « L’affaire Epstein va-t-elle causer un problème [pour les audiences de confirmation]? » Il avait rompu l’accord de non-poursuite avec l’un des avocats d’Epstein parce qu’on lui avait dit de reculer, qu’Epstein était au-dessus de son salaire. «On m’a dit qu’Epstein appartenait à l’intelligence et de la laisser tranquille.» »

Les questions sur la richesse d’Epstein suggèrent également un lien avec une agence gouvernementale secrète aux poches profondes . Le New York Times  rapporte que  «exactement ce que son opération de gestion de l’argent a fait était caché dans le secret, tout comme la plupart des noms de qui il l’a fait. Il a prétendu travailler pour un certain nombre de milliardaires, mais le seul grand client connu était Leslie Wexner, le milliardaire fondateur de plusieurs chaînes de magasins, dont The Limited.

Mais à qui appartient le service de renseignement? La CIA et les services du FSB russe sont des candidats évidents, mais ils n’auraient aucun motif particulier d’acquérir un agent comme Epstein. Cela laisse Israël, qui aurait été désireux d’avoir une stable d’agents d’influence de haut niveau en Europe et aux États-Unis. Le contact d’Epstein avec les services de renseignement israéliens est probablement dû à ses associations avec Ghislaine Maxwell, qui aurait été son principal acheteur de jeunes filles. Ghislaine est la  fille de Robert Maxwell, décédé ou peut-être assassiné dans des circonstances mystérieuses en 1991. Maxwell était un homme d’affaires anglo-juif, de profil très cosmopolite, comme Epstein, un multimillionnaire très controversé avec ce qui était considéré comme des liens permanents avec le Mossad. Après sa mort, Israël a assisté à des funérailles d’État au cours desquelles six anciens et anciens chefs des services de renseignement israéliens ont écouté pendant que le Premier ministre Yitzhak Shamir  faisait l’ éloge de la cause : «Il a fait plus pour Israël que l’on ne peut dire aujourd’hui» 

* (Trump (à gauche) avec Robert Maxwell (à droite) lors d’un événement.)

 

Epstein a gardé un  livre noir  identifiant bon nombre de ses contacts sociaux, qui est maintenant entre les mains des enquêteurs. Il comprenait quatorze numéros de téléphone personnels appartenant à Donald Trump, dont l’ex-femme Ivana, la fille Ivanka et l’actuelle épouse Melania. Il comprenait également le prince Bandar d’Arabie saoudite, Tony Blair, Jon Huntsman, le sénateur Ted Kennedy, Henry Kissinger, David Koch, Ehud Barak, Alan Dershowitz, John Kerry, George Mitchell, David Rockefeller, Richard Branson, Michael Bloomfield, Dustin Hoffman, Queen Elizabeth, le roi saoudien Salman et Edward de Rothschild.

Le Mossad aurait exploité les contacts d’Epstein, organisant leur coopération en faisant en sorte qu’Epstein les mange et les dîne tout en les envolant vers des endroits exotiques, en leur fournissant des femmes et des divertissements. S’ils refusaient de coopérer, il serait temps de faire du chantage, des photos et des vidéos du sexe avec des femmes mineures.

Il sera très intéressant de voir jusqu’où et à quelle profondeur l’enquête sur Epstein et ses activités va. On peut s’attendre à ce que des efforts soient faits pour protéger des politiciens de premier plan comme Clinton et Trump et pour éviter tout examen d’un éventuel rôle israélien. C’est la pratique normale, comme en témoignent le rapport du 11 septembre et l’enquête Mueller, qui ont tous deux évité toute enquête sur ce qu’Israël aurait pu faire. Mais cette fois, s’il s’agissait bien d’une opération israélienne, il pourrait s’avérer difficile de dissimuler l’histoire car son aspect pédophile a déclenché une colère publique considérable de tous les horizons politiques. 

Le sénateur Chuck Schumer , se décrivant comme le «protecteur» d’Israël au Sénat, appelle haut et fort à la démission d’Acosta. Il pourrait juste changer son air s’il s’avère qu’Israël est une partie importante de l’histoire.

…À SUIVRE MES AMI(E)S!

 

 

 

 

Réseau pédophile mondial de l’Élite:Le Pentagone est un nid de pédophiles

Des parlementaires ciblent les pédophiles du Pentagone avec un projet de loi contre la pédopornographie.

Une législation bipartisane présentée par les Républicains. Abigail Spanberger (D-VA) et Mark Meadows (R-N.C.) vise à mettre fin à l’utilisation des réseaux informatiques du ministère de la Défense (DoD) pour télécharger ou distribuer de la pédopornographie.

 

Des centaines d’employés du gouvernement ont été impliqués dans le cadre de l’«Opération Flicker» en 2006 de l’Immigration and customs enforcement (ICE) – qui a permis d’identifier plus de 5.000 personnes qui avaient utilisé des cartes de crédit ou PayPal pour acheter de la pédopornographie ou s’abonner à des sites Web offrant ce «service». De ce nombre, l’ICE a identifié 264 employés ou entrepreneurs du ministère de la Défense qui avaient acheté de la pédopornographie en ligne.

Neuf d’entre eux détenaient une cote de sécurité «Très secret – Information compartimentée de nature très confidentielle», tandis que 76 d’entre eux avaient une cote de sécurité «Secret» ou plus.

Voilà le meilleur : Sur ces 264 suspects du ministère de la défense , 52 seulement ont fait l’objet d’une enquête du Service des enquêtes criminelles de la défense (DCIS) du Pentagone, ce qui signifie que l’administration Bush a délibérément ignoré plus de 200 pédophiles présumés travaillant pour le ministère de la Défense.

Le nouveau projet de loi, «The End Network Abuse Act», exigera que le Pentagone signe des contrats avec des groupes qui seront impliqués dans cet effort, notamment les forces de l’ordre, les services sociaux, les services de protection des enfants et les prestataires de soins aux victimes. Selon le journal «The Hill», cela permettrait également aux enquêteurs militaires de bénéficier d’une formation et d’une expertise technique supplémentaires :

Le National Criminal Justice Training Center, l’un des groupes qui a pesé de tout son poids en faveur du projet de loi, a rapporté en 2018 que le réseau du ministère de la défense se classait au 19e rang sur près de 3 000 réseaux à l’échelle nationale pour le partage de pédopornographie en peer-to-peer.»

Spanberger a décrit les problèmes d’exploitation et d’abus sexuels des enfants comme des «crimes horribles».

«L’idée que le réseau du ministère de la Défense et les ordinateurs du Pentagone puissent être utilisés pour visionner, créer ou diffuser des images aussi horribles est une honte absolue, et nous devons nous battre contre ça», a déclaré M. Spanberger dans un communiqué.

Le représentant Meadows a déclaré que «l’échange de pédopornographie en peer-to-peer est une pratique inacceptable et que les agences fédérales ne peuvent pas permettre

que leurs réseaux deviennent une plate-forme pour cette pratique».

Les sénateurs Brian Schatz (D-HI) et Lisa Murkowski (R-AK) ont présenté un projet de loi semblable au Sénat. Selon The Hill, «un porte-parole de Spanberger a déclaré à The Hill que, bien qu’il n’y ait pas de date fixe à la Chambre ou au Sénat pour l’adoption du projet de loi, les parrains essaient de l’adopter» à la fois en tant que projet de loi individuel et amendement «à d’autres mesures législatives».

Cependant, à part la sensibilisation, les projets de loi ne semblent pas offrir de remèdes spécifiques pour stopper l’épidémie de pédopornographie au Pentagone. Peut être dans une purge à venir ? Reste que la dynamique semble aller dans le bon sens.

Source : https://www.zerohedge.com/news/2019-07-03/lawmakers-target-pentagon-pedophiles-bipartisan-child-porn-bill

et

https://thehill.com/policy/cybersecurity/451383-house-bill-aims-to-stop-use-of-pentagon-networks-for-sharing-child

Traduction : ExoPortail

Un « Marais » de pédophiles dans l’Amérique «très chrétienne»

Donc, le Pentagone américain se classe au 19ème rang sur près de 3.000 réseaux identifiés dans le partage de la pornographie enfantine, selon le rapport de 2019. Non seulement ce problème n’a pas été réglé depuis une décennie, mais il semble s’être aggravé de manière exponentielle depuis que l’histoire a commencé à se faire jour, comme le montre le reportage du journal Le Monde du 23 juillet 2010 :

Plusieurs dizaines de personnes sont accusées d’avoir téléchargé des documents à caractère pédophile, parfois sur leur ordinateur de bureau.

Publié le 23 juillet 2010 à 21h50 –

5 000 personnes auraient été concernées par l’enquête, qui a abouti à plusieurs dizaines d’inculpations. REUTERS/YURI GRIPAS

Selon un  rapport officiel cité par le quotidien américain The Boston Globe vendredi 23 juillet, plusieurs dizaines d’employés du Pentagone, certains haut placés, font actuellement ou ont fait l’objet par le passé d’investigations de la part du FBI pour avoir téléchargé sur Internet des documents à caractère pédophile, parfois sur leur propre ordinateur professionnel. Certaines enquêtes non résolues seraient ouvertes depuis 2002, ajoute le quotidien.

Du fait de la fonction des personnes mises en cause, qui pour beaucoup ont accès aux informations les plus sensibles concernant la sécurité des Etats-Unis, cette affaire est considérée comme extrêmement sensible par le Pentagone, note le Boston Globe : de par l’importance de leur position, « ces personnes pourraient faire l’objet de chantage, de corruption ou de menaces ».  Un porte-parole du Pentagone, cité par le journal, a déclaré prendre l’affaire « très au sérieux ».

Plusieurs cas ont déjà été jugés, d’autres ont été abandonnés, et une grande partie est en cours d’instruction ou de jugement.

Alors la grande question est : comment se fait-il que ces «talibans chrétiens» du Pentagone cherchent à sodomiser des petits enfants ? à quoi rime cette culture super chrétienne représentée dans les forces armées américaines, comme  «la Confrérie des Officiers Chrétiens» et les « groupes de prière du Pentagone » ? Pourquoi  cette organisation ne peut-elle  pas nettoyer sa  merde?

Voilà un beau cadeau  de propagande pour la Russie ou l’Iran. Lorsque votre plus haute institution militaire et son service de maintien de l’ordre ne s’attaquent pas à cette pornographie enfantine endémique, cela fait-il partie de « l’exceptionnalisme américain »? C’est peut-être pour cela que Trump voudrait « rendre sa grandeur à l’Amérique », il est certainement au courant de l’envahissement de la société américaine par toutes sortes de déviants et de prédateurs sexuels, dont les pédophiles et autres LGBTQxyz ,  qu’il désigne par le terme général « le Marais.

 

 

 

 

 

Royaume-Uni : Une fille de 12 ans « vendue comme un morceau de viande » pour du sexe par un gang musulman

« Humiliée par un groupe d’hommes à Telford, dans le Shropshire, elle a été contrainte de commettre des actes sexuels dans le cimetière paroissial. »

 

Une jeune fille de 12 ans a “circulé comme un morceau de viande” alors qu’elle était vendue pour du sexe par un groupe d’hommes étrangers, a annoncé aujourd’hui un tribunal britannique.

L’enfant aurait été contrainte de commettre des actes sexuels dans un cimetière, violée au-dessus d’un magasin et maltraitée lorsqu’elle aurait tenté de refuser leurs avances.

Les infractions auraient eu lieu dans et autour de Telford, dans le Shropshire, et ont duré quelques années.

La jeune fille a “circulé comme un morceau de viande” (image du fichier)

 

Les cinq hommes accusés de ces actes horribles: Mohammed Ali Sultan, Amjad Hussain, Shafiq younas, Nazam Akhtar et Mohammad Rizwan nient tous les faits.

Michelle Heeley, QC, en charge du procès, a déclaré:

“Cette affaire concerne l’exploitation sexuelle d’une jeune fille, une fille traitée comme un morceau de viande pour la gratification sexuelle de plusieurs jeunes hommes, dont certains sont sur le banc des accusés.”

Elle s’est liée d’amitié à un moment où elle était très jeune, avec un homme appelé Tanveer Ahmed. La jeune fille a alors raconté comment Ahmed, qui travaillait à la livraison de plats à emporter pour Perfect Pizza, la récupérait tous les jours, après l’école.

“Après avoir “noué des amitiés” avec la jeune fille, Ahmed aurait commencé à la forcer à se livrer à des actes sexuels avec d’autres hommes.“

Mme Heeley a déclaré:

“Une nuit, il l’a conduite dans un appartement au-dessus d’un magasin, il l’a emmenée dans une pièce où se trouvaient trois hommes plus âgés, et il lui a dit qu’elle devait avoir des relations sexuelles avec ces hommes.

Elle ne voulait pas avoir de relations sexuelles, mais elle y a été forcée. Elle a été poussée sur un vieux matelas sale et violée.”

“Elle a vu des échanges d’argent.”

“Malheureusement pour elle, cela ne s’est pas produit une seule fois, mais à d’autres occasions, le tout orchestré par Tanveer Ahmed.”

“Il l’a elle-même obligée à lui faire une fellation, et si elle refusait, il la giflerait et la laisserait dans des endroits aléatoires à Telford.”

Ahmed a continué à la “vendre” pour des relations sexuelles, notamment en transmettant ses informations à d’autres hommes, a déclaré le parquet.

Les jurés ont appris que c’est ainsi que la jeune fille est entrée en contact avec le premier accusé, Mohammed Ali Sultan, 33 ans, anciennement de Telford.

“Ali Sultan la maltraiterait verbalement, l’appelant sal***, la frappait parfois ou lui tirait les cheveux.”

Ali Sultan fait face à quatre chefs d’accusation d’attentat à la pudeur et une accusation de viol.

Ahmed était absent du procès car il a été renvoyé au Pakistan pour des « infractions non liées ».

Shafiq Younas, âgé de 35 ans, est accusé d’avoir violé oralement la jeune fille dans le cimetière Wellington. 

Nazam Akhtar a été accusé de viol.

Mohammad Rizwan est accusé d’avoir forcé la jeune fille à des actes sexuels. Il fait face à deux accusations d’attentat à la pudeur.

SourceMirror.co

 

 

USA. Le FBI interroge un garçon présumé victime de viol par Bill Clinton; Détails glaçants sur les agressions sexuelles et les rituels sataniques sur un yacht

Les enquêteurs du bureau du FBI à New York sur la traite des enfants à des fins de trafic sexuel ont interviewé une victime d’un viol par Bill Clinton. Il a  fourni des détails glaçants sur le viol qu’il a subi sur un yacht en Nouvelle-Angleterre alors que la victime était un jeune garçon.

Bill Clinton faisant un salut illuminati bien connu.

« Nous le traitons comme une victime », a déclaré à True Pundit un responsable du FBI à New York avant son entretien avec le FBI.

De hauts responsables du FBI ont organisé l’entretien avec la victime, qui a déclaré avoir été violée par Bill Clinton alors qu’il n’avait que huit ans. L’interview a été menée par le groupe de travail du FBI chargé d’enquêter sur des plaintes pour agression sexuelle et trafic de personnes à caractère sexuel liées à Jeffrey Epstein et à ses associés et complices . Ce groupe de travail, également rattaché à la NYPD, reste actif même si Epstein se serait suicidé dans un centre de détention fédéral il y a quelques semaines à peine. 

Goulnora Islamova et Bill Clinton

« Nous avons encore du travail à faire ici et c’est ce que nous faisons« , a déclaré un responsable du FBI à ce journaliste.

L’entretien et les accusations contre Clinton sont à la fois détaillés et troublants. Nous avons décidé de publier la vidéo du récit de la victime dans ses propres mots, qui contiennent des détails explosifs de l’agression présumée et bien plus encore. Les agents fédéraux et moi-même connaissant le cas pensons que la victime est crédible.

Au crédit du FBI, le Bureau a traité la victime avec respect et dignité pendant l’entretien. J’ai personnellement escorté la victime au siège du FBI à Manhattan. Même si j’ai été un critique acharné du FBI, j’ai été impressionné par la façon dont ils ont traité la victime, qui a maintenant vingt-cinq ans. Créditons dons le FBI ici pour savoir écouter et enquêter.

Bill Clinton nu recevant un massage par une très jeune femme.
L’origine de la photo serait lié à des dossiers archivés par Jeffrey Epstein.

Mais le chemin qui a été suivi n’a pas été sans intrigues ni tragédies.

En juillet 2018, j’avais interviewé la victime avec la journaliste Jen Moore. La victime avait fourni des détails sur Bill Clinton et d’autres politiciens d’élite à des spécialistes de la traite des enfants du DHS (Département de la sécurité intérieure) et du FBI en train d’enquêter sur les allégations de l’homme de 26 ans qui, en tant que jeune garçon, aurait été agressé sexuellement par Bill Clinton et a été prostitué au cours de relations sexuelles privées auxquelles participaient d’autres élites de Washington DC .

Mais Moore et la victime traumatisée voulaient contacter Homeland Security et le FBI en premier pour savoir s’ils ouvriraient une procédure pénale contre Clinton avant de publier les informations.

Quatre semaines après avoir contacté les autorités fédérales, Jen Moore a été retrouvé morte dans une chambre d’hôtel à Washington DC. Moore serait morte d’une « attaque cardiaque », mais sa mort reste suspecte, surtout compte tenu du moment de cette mort. Après la mort de Moore, la victime, craintive pour sa propre vie, a décidé de ne pas divulguer cette interview au public.

Maintenant, il raconte son histoire. Et c’est ce qu’il a fait devant le FBI.

Lors de son séjour à New York, la victime a fourni des renseignements à des agents fédéraux, confirmant notamment avoir été témoin de maltraitance sexuelle et physique d’enfants et d’autres nombreuses personnes lors de plusieurs «fêtes en bateau», auxquelles participaient des élites de la classe politique de DC . .

Avant la mort de Jen Moore, j’avais discuté avec elle en juillet de l’idée que nous devions simplement publier les accusations portées contre Clinton sans avertir les fédéraux. La victime à ce moment-là a accepté d’utiliser son nom complet et son identité. Il s’est dit prêt à faire face à tout éventuel retour de manivelle. Mais Jen Moore a déclaré qu’elle souhaitait inciter d’abord les fédéraux à interroger la victime. Elle a décidé de faire cela. Voir sa vidéo , où elle décrit de manière obsédante sa frustration à l’égard du gouvernement fédéral quelques jours avant sa mort.

Le plan ultime était que, si les agents fédéraux ne poursuivaient pas les allégations de la victime ou n’enquêtaient pas sur ces allégations, nous en publierions les détails. Mais nous attendrions pour voir ce qui se passe.

Maintenant, la boucle est bouclée.

Nous revenons à ma stratégie initiale aujourd’hui et c’est ce que nous faisons.

J’espère que Jen serait fière. La victime ici mérite un crédit pour nous avoir permis de publier ces détails. Certains détails fournis par la victime ont été retenus cachés car ils pourraient avoir une incidence sur l’enquête en cours, mais ils pourraient être publiés au fur et à mesure de l’évolution du dossier. Quoi qu’il en soit, le récit de la victime reste tout à fait inquiétant et fournit un compte rendu de première main avec des détails glaçants des rituels sataniques entourant l’exploitation et les agressions sexuelles d’enfants.

Encore une fois, il s’agit d’un avertissement et mise en garde. La victime craint pour sa vie mais pense que travailler avec le FBI lui a offert une protection. J’espère qu’il a raison. Encore une fois, il mérite d’être félicité pour nous avoir donné le feu vert de la publication de cette interview et j’espère que cela l’aidera à accélérer son processus de guérison.

En tant que journalistes, nous devons faire la lumière sur de telles atrocités et, au besoin,  mettre notre tête sur le billot. Et c’est ce que nous faisons ici aujourd’hui… tout en réglant un vieux compte pour la défunte Jen Moore.

Voici la vidéo de l’interview:

Source :

GRAPHIC WARNING: FBI Interviews Alleged Boy Rape Victim of Bill Clinton; Chilling Details of Sex Assaults & Satanic Rituals on Yacht (Video)

 

 

 

 

Nouvel Ordre Mondial:LES PRATIQUES PÉDOPHILES, SATANIQUES ET CANNIBALES DE LA FAMILLE ROYALE BRITANIQUE

INFORMATIONS SUR LE RÉSEAU MONDIAL DE PÉDOPHILIE

LES PRATIQUES PÉDOPHILES ET SATANIQUES DE LA FAMILLE ROYALE BRITANIQUE

*Cet article et ceux qui vont suivre va surement être censure…S’il-vous-plait partagez le sur vos réseaux!

 

 

Le prince William

 

Meghan Markle,le prince Harry et leur fils Archie.

 

Le réseau pédophile d’élite en Angleterre n’est hélas pas un mythe. Dans les années 80, on a entendu parler d’un réseau pédophile installé par le MI6 au Kincora Boys Home, à Belfast. Peu après, ce sont les orphelinats du Pays de Galles qui ont fait parler d’eux. Puis ceux de Londres, d‘Ecosse, et finalement c’est Jimmy Savile qui est tombé. Aujourd’hui, les grandes manœuvres continuent afin d’étouffer le plus gros du scandale: l’implication de la famille royale dans ce réseau pédophile. On va donc parler de satanisme, de pédocrIminalité, et d’une sombre affaire de cérémonie qui a mal tourné dans le sud de la France.

En 2012, un certain Chris Jones affirme que ses deux frères, Adrian et Leander, ont été assassinés parce qu’ils s’apprêtaient à exposer le réseau pédophile d’élite, et notamment Margaret Thatcher. Chris Jones a expliqué qu’encore enfant, il a été forcé à des relations sexuelles avec un juge de la Haute Cour, ou encore avec un flic.

Jones dénonçait aussi John Allen, qui gérait un orphelinat dans le Nord du pays de Galles, où nombre de scandales ont été révélés récemment. Adrian Johns avait été pensionnaire à Bryn Alyn, et, en 1992, il avait menacé John Allen de le balancer s’il ne lui payait pas une compensation financière[1]. Il a été tué le 17 avril 1992 dans l’incendie criminel de sa maison.

En 1995, Chris et Leander ont témoigné contre Allen lors d’un procès. Peu après, Leander est mort d’une overdose.

Allen a été condamné à 6 ans de prison en 1995 pour des agressions commises entre 1972 et 1983. Puis, lors de l’enquête Waterhouse sur les viols commis dans les orphelinats du Pays de Galles, il a de nouveau été inquiété en 2003, mais a finalement échappé à 36 chefs d’accusation pour des abus dans les homes dont il était responsable.

Il était arrivé dans le business des orphelinats au milieu des années 60, après avoir commencé dans l’hôtellerie, et, en 1969, il a ouvert la Bryn Alyn Community Residential Schools, une chaîne d’orphelinats et de foyers pour enfants. Le premier « home » a fonctionné avec 11 personnes non formées à s’occuper d’enfants.

À un moment, Allen gérait une cinquantaine d’orphelinats dans le Nord du Pays de Galles et ailleurs, comme Londres et Brighton, et environ 500 enfants y seraient passés.

Le business était très rentable puisque, dans les années 80, l’État versait 15.000£ par an pour un enfant placé[2]. Au milieu des années 80, le chiffre d’affaires était d’environ 2,8 millions de livres par an pour un bénéfice de 80 à 90.000£, mais Allen touchait en 1988 pas moins de 204.800 £ par an, possédant un yacht et diverses propriétés, notamment sur la Côte d’Azur où il possédait une villa revendue en urgence à 200.000£.

En 1992, Allen a perdu ses agréments et les écoles ont fermé en 1997, suite à une gestion calamiteuse et à des dettes importantes.

172 personnes avaient déclaré avoir été victimes dans les orphelinats d’Allen. Evidemment, certains – 28 ont été finalement retenus – ont aussi dénoncé Allen comme étant un pédophile. Leander Jones était l’une de ses victimes. Il est devenu prostitué à Londres juste après avoir quitté le home. À 17 ans, il s’est ensuite rendu à Amsterdam. Il a témoigné lors de la procédure contre Allen, mais il est mort d’une overdose avant le début du procès, en février 1995. Comme par hasard, Allen a disparu de la circulation entre les déclarations de Leander et son décès, pour revenir comme une fleur nier en bloc à son procès.

Finalement, on n’a retenu contre Allen que des agressions sexuelles, mais pas de viols malgré les nombreux témoignages concordants.

Déjà en 1982, Allen avait été entendu par des policiers au sujet d’abus commis sur des enfants dans ses homes, mais cela n’a rien donné. À l’époque, une victime avait dit qu’Allen lui donnait de l’argent pour qu’il se taise. Logiquement, on peut se demander si les difficultés économiques d’Allen n’étaient pas directement liées aux chantages de ses victimes.

Le rapport Lost in Care considérait quant à lui que les abus commis par Allen étaient extensifs et répétés. Il estime qu’Allen entraînait un comportement pédophile du personnel des homes. Des enfants étaient envoyés dans des orgies, prostitués dans des hôtels, menacés. Certaines victimes étaient violées par les éducateurs et les responsables des orphelinats, mais aussi par les amis de ceux-ci. Évidemment, aucun signalement ni aucune plainte n’a abouti dès que des pédophiles puissants, flics ou magistrats étaient impliqués.


Les réseaux pédophiles Franc Maçonniques

Derrière toute cette histoire, l’ombre de la Franc Maçonnerie planait. Même si, comme toujours, on n’a officiellement rien trouvé, nombre de protagonistes essentiels de l’enquête étaient FM. À tel point que des victimes ont demandé au tribunal qu’on dresse une liste des magistrats, flics et autres intervenants appartenant à la franc-maçonnerie. Pourquoi ? Parce qu’on craignait un étouffement dans les règles, ce qui a d’ailleurs été le cas. Il faut dire qu’avec un Gerard Elias, membre de la loge Dinas Llandaff à Cardiff, juge à la haute cour qui dirigeait le tribunal, il pouvait difficilement en être autrement. Quant au chef de la police du nord du pays de Galles à l’époque des abus, Lord Kenyon, il était Grand Maître provincial[3] et a été pris plus d’une fois à protéger ses camarades.

Les enfants étaient envoyés dans des hôtels ou des villas pour y être violés par des pédophiles ayant un pouvoir d’achat certain.

On sait aussi que divers pédophiles, comme un certain Gary Cooke, alias Reginald Cooke, avaient leurs entrées dans les homes d’Allen. Ledit Cooke, qui avait quitté l’armée en 1974, introduisait ensuite les enfants auprès d’autres pédophiles. Un autre pédophile qui avait ses entrées chez Allen, Graham Stephens, avait même emmené un jeune au Danemark fin 1972.

On a aussi l’affaire du massacre de Dunblane, en mars 1996, où un « tueur fou » et pédophile notoire est entré dans une école pour massacrer 16 gamins et leur institutrice avant de se suicider; il avait été armé grâce à un permis d’armes signé par un franc-maçon devenu ensuite le secrétaire général de l’OTAN, Lord Robertson.

26th May 2000
NATO Secretary General, Lord Robertson, during an interview with the Glasgow Herald.

C’est d’ailleurs un franc maçon, Lord Burton, grand maître local, qui a dénoncé les protections incroyables dans cette histoire et a qualifié l’enquête de « cover-up ». Burton dénonçait surtout l’appartenance de Lord Cullen, le haut magistrat qui a mené une pseudo enquête sur ledit massacre, à la Speculative Society, liée à la FM, et dont certains membres violaient des enfants de l’école Queen Victoria – école pour les enfants de militaires, présidée par le Duc d’Edimbourg c’est-à-dire le prince Philip -, école où le tueur fou a justement traîné à une époque. Il n’empêche que  Cullen a été nommé baron en 2003, probablement en récompense pour avoir protégé ses camarades.

Et ceci n’est qu’une infirme partie des scandales pédophiles étouffés au Royaume Uni.


EN COMPLÉMENT

le Premier ministre britannique Gordon Brown est un pédophile

 

Dans les premiers mois de 2003, juste avant l’invasion illégale de l’Irak, et travaillant conjointement avec un journaliste indépendant basé à Londres, qui avait soigneusement vérifié les expositions publiées par le journal écossais ‘Sunday Herald’, j’ai publié les détails d’un enfant. – alliance entre des ministres de premier plan au sein du gouvernement Blair. 

J’ai initialement publié mes conclusions, issues de fuites discrètes d’une liste secrète fournie par le FBI américain au journal « Sunday Times », et j’ai découvert concomitamment que Tony Blair avait émis un ordre d’étouffement pour interdire toute discussion ultérieure sur un scandale qui aurait très certainement ont rapidement mis fin à son gouvernement et ont rendu impossible la collusion britannique dans la destruction de l’Irak. 

Les articles que j’ai écrits au sujet de l’opération de dissimulation «Opération Minerai» et de l’interdiction de 100 ans imposée au rapport concernant le massacre de Dunblane d’enfants utilisés et maltraités par de hauts ministres du gouvernement travailliste écossais se trouvent toujours ici:  

Cremation of Care: The Nouvel ordre mondial et fusillades à Dunblane  
www.cremationofcare.com/the_nwo_dunblane.htm 

[2003] Des documents secrets de Dunblane contiennent des lettres de ministres conservateurs et du Travail.

[2003] Tony Blair surpris en train de protéger l’anneau des pédophiles d’élite par Mike James

[2003 janvier] Les présumés pédophiles dirigent Blair’s War Room par MIKE JAMES

[Media mars 2003] Les documents secrets de Dunblane contiennent des lettres de ministres conservateurs et du travail

Ces histoires, qui impliquaient également le procureur général Lord Goldsmith, l’ancien boss de l’OTAN, Lord Robertson, et le Svengali de Tony Blair et l’accession au pouvoir de Gordon Brown, l’homosexuel flamboyant Peter Mandelson (aujourd’hui Lord Mandelson), ont été largement diffusées sur Internet, Un débat enthousiaste au sein de nombreux forums en ligne et a inspiré l’ancien parti Veritas de Robert Kilroy-Silk à entreprendre un examen approfondi de la mesure dans laquelle les ministres des plus anciens et des plus jeunes ministres proches de Gordon Brown étaient autorisés à exercer librement des activités pédophiles sous la protection du renseignement britannique. prestations de service. 

L’histoire incendiaire du Sunday Herald (« La pornographie infantile arrête trop lentement”, 19 janvier 2003), écrite par le correspondant de Home Affair, Neil Mackay, a rapidement disparu d’Internet quelques semaines après mon exposition. Le rédacteur en chef de Mackay, à la première coopérative, a par la suite refusé de répondre aux demandes de renseignements supplémentaires que lui ont adressées lui-même et le journaliste indépendant Bob Kearley. 

Chaque lettre que j’ai envoyée au Home Office britannique, à Scotland Yard et au Sunday Times ne sollicitait pas une seule réponse. 

Lord Robertson, membre franc-maçon avoué de la sinistre résidence de la «société spéculative» d’Édimbourg, qui entretenait une relation personnelle particulièrement étroite avec Thomas Hamilton, le meurtrier de masse d’enfants maltraités à Dunblane, n’a pas poursuivi le Sunday Herald en justice pour diffamation et a immédiatement disparu. vie publique. Les archives de la police révélèrent que Robertson avait contribué à accélérer le processus par lequel le candidat mandchou, Hamilton, déjà reconnu coupable d’agression sexuelle sur enfants et ayant des liens connus avec l’élite britannique, était en mesure d’obtenir une licence d’armes à feu. 

Roberston a travaillé en collusion avec Michael Forsyth (secrétaire d’État pour l’Écosse), un «franc-maçon spéculatif», et Robert Bell, associé de Malcolm Rifkind (secrétaire britannique aux Affaires étrangères). Robertson, à la demande de Tony Blair et de Gordon Brown, avait tout intérêt à «gaspiller» les enfants qui commençaient à parler. 

Le 13 mars 1996, Thomas Hamilton, un ancien dirigeant de scouts, entra dans l’école primaire de Dunblane avec deux pistolets de 9 mm et deux revolvers .357 Magnum. Il a tué seize petits enfants et un enseignant. L’enquête policière subséquente révéla qu’Hamilton avait chargé les chargeurs de son Browning d’une combinaison alternée de munitions à gaine entièrement métallique et à pointe creuse. Cet événement horrible a conduit à l’interdiction des armes de poing au Royaume-Uni. [Comme c’est pratique.] 

Le juge qui a mené l’enquête sur cette atrocité, au cours de laquelle deux enseignants ont affirmé avoir vu un autre homme mystérieux «guider» Hamilton sur les lieux, était Lord Cullen. Cullen, également membre de la Freemasonic Speculative Society et associé aux personnalités travailleuses de la «mafia écossaise», telles que Lord Robertson, Tony Blair, John Reid et Gordon Brown, a été accusé par des journalistes influents et par le personnel des services d’urgence d’avoir réussi à dissimuler . 

Selon le journaliste Marcello Mega, dans The News of the World, 28 décembre 2003:  

1. Un grand franc-maçon écossais, l’ancien grand maître Lord Burton, a déclaré que l’enquête de Lord Cullen sur le massacre de Dunblane était une dissimulation. 

Lord Burton dit que l’enquête de Cullen a supprimé des informations cruciales pour protéger des personnalités juridiques de premier plan. 

2. Ces personnalités juridiques de haut niveau peuvent appartenir à un groupe secret de «super-maçons» appelé The Speculative Society. 

Lord Burton a déclaré: « J’ai appris l’existence d’un lien apparent entre des membres éminents du pouvoir judiciaire impliqué dans l’enquête et la société spéculative secrète. La société a été créée à l’Université d’Edimbourg par le biais de connexions maçonniques. cette route.  » Lord Cullen et un certain nombre d’autres juges, shérifs et avocats seraient membres de la société spéculative. 

3. Certaines de ces personnalités avaient des liens avec l’école Queen Victoria «où le tireur Thomas Hamilton a été autorisé à se promener librement avant les atrocités de 1996». 

4. La police aurait enquêté sur des allégations selon lesquelles des élèves de l’école Queen Victoria auraient été régulièrement emmenés et victimes d’abus sexuels. 

5. L’ancien maître de maison Glenn Harrison a raconté à News of the World comment il avait trouvé Hamilton, 43 ans, rampant dans les dortoirs la nuit. Il a dit que Hamilton avait des liens étroits avec un policier supérieur. Glenn n’a jamais été appelé à témoigner lors de l’enquête Cullen. 

6. Lord Burton a déclaré: « J’ai essayé à plusieurs reprises de soulever des préoccupations au sujet de l’enquête au cours de mon séjour au sein des Lords, et j’ai été intimidé et menacé par de puissants pairs fidèles au gouvernement conservateur de l’époque, qui m’ont averti des conséquences désastreuses si je continuais. de les embarrasser.  » (Selon cette source en cache– ‘L’ami de Malcolm Rifkind et président du parti de sa circonscription à Edinburgh Edinburgh, Robert Bell, aurait déclaré, le 23 mars 1996, à la première page de l’Edinburgh Evening News, avoir vendu armes et munitions à Thomas Hamilton quelques semaines seulement avant le Dunblane massacre, et il aurait également déclaré qu’il lui vendrait des armes à feu. ‘)  

8. Glenn Harrison avait conservé des dizaines de dossiers auprès d’élèves alléguant des brimades et des abus alors qu’il était à l’école Queen Victoria School et avait écrit aux parents pour les avertir des dangers en 1991 Cela a conduit à son éviction de l’école et quelques jours avant son départ, la police a perquisitionné son domicile et a confisqué les fichiers. 

9. Glenn déclare qu’Hamilton était un ami de Ben Philip, maître de maison senior chez QVS. M. Philip est décédé en décembre 1993, à l’âge de 46 ans, alors qu’il était tombé d’une échelle alors qu’il suspendait des décorations. 

http://scot-land.blogspot.com/2007/12/lord-cullen-dunblane-lockerbie.html

Pour plus de précisions sur la dissimulation de William Burns, voir la réf. 3.  

Alan Milburn, proche allié de Tony Blair, a également démissionné de son poste de président du gouvernement travailliste peu après que l’enquête anti-pédophile de Scotland Yard ait été réprimée par l’administration Blair, invoquant la nécessité de « passer plus de temps avec ma famille. ”. 

Pour une raison quelconque, l’enlèvement d’enfants écossais à des fins de viol et de meurtre, toujours étroitement lié à de hautes personnalités politiques du parti travailliste, se poursuit sans relâche. 

[2006] Pressions exercées sur la police pour qu’elle libère un dossier relatif à un pédophile

Bien que le rôle présumé du Supremo Labor Peter Mandelson dans l’enlèvement de jeunes filles et de garçons pour le «plaisir» des commissaires d’élite de l’Union européenne à Bruxelles ait fait l’objet d’intenses spéculations bien avant la disparition de Madeleine McCann, je peux maintenant clore tout. spéculation sur le nom du «politicien le plus haut placé et le plus haut placé» de Tony Blair, tombé non seulement sous le contrôle de Scotland Yard pour crimes contre les enfants, mais également identifié par le FBI comme un membre actif de la filière pédophile dirigée par Thomas Hamilton . 

Ce nom m’a été révélé pour la première fois par Norman Lamont lors d’une soirée privée à Clapham en 1986, période au cours de laquelle j’ai travaillé comme scénariste pour la télévision britannique. Lamont devint plus tard chancelier de l’Échiquier sous l’administration conservatrice de John Major. À la suite d’enquêtes menées en 2003 par Bob Kearley et moi-même, ce nom est apparu maintes et maintes fois, et j’ai transmis les détails au journaliste sur Internet Paul Joseph Watson. 

Gordon Brown, l’actuel Premier ministre britannique, est un pédophile pratiquant dont les activités sont connues non seulement des services de renseignement britanniques, américains et israéliens, mais également de Rupert Murdoch et de son rédacteur en chef du Sunday Times. 

——————
Michael James, un patriote anglais, est un ancien journaliste indépendant basé sur une liste noire et surveillé résidant dans une Allemagne occupée par les sionistes depuis 1992, avec des séjours de longue durée supplémentaires en Afrique de l’Est. , Pologne et Suisse. Il prône une résistance sans chef pour détruire l’Union européenne soviétique et travaille activement à la création d’une Angleterre libre et indépendante. 
——————

http://thetruthseeker.co.uk/columnist.asp?ID=25 
http://gnosticliberationfront.com/mike_james_page_a_list_of_al.htm 
http://rense.com/Datapages/mikejamesdat.htm

——————

Réf. 1  [2003 janvier] Les présumés pédophiles dirigent Blair’s War Room par MIKE JAMES

Réf. 2  [2003] Tony Blair surpris en train de protéger l’anneau des pédophiles d’élite par Mike James

———-

Réf. 3

Remarque « Perceptions »: le courrier électronique ci-dessous provient d’un contributeur de longue date. Cependant, le sujet – l’assassinat massif d’écoliers par un pédophile réputé avoir eu des amis au pouvoir – pourrait choquer certains. 

Objet: VOMIT Burns / Date: mardi 13 janvier 2004 15:01:55 HNE / De: VOMITUK@aol.com 

Victimes de mauvais traitements maçonniques 10 janvier 2004

Avant-propos:  

La séparation illégale de George Farquhar par le Royal Edinburgh Hospital au motif qu’il accusait Cullen sur son site Internet d’une dissimulation maçonnique de pédophiles dans la haute société écossaise appelait à la radiation du Dr Chrichton du registre médical le banc du shérif Lothian. 

Le même abus de pouvoir et la corruption du processus psychiatrique par le Carstairs State Hospital visant à faire taire M. Arnold McCardle réclament des peines similaires à l’encontre des psychiatres et des juges impliqués dans l’affaire McCardle. Carstairs a également un autre « médecin » favorable aux pédophiles qui fait l’objet d’une enquête pour avoir utilisé le titre de « médecin ». 

William Burns  
18, chemin Shore  
South Queensferry  
EH30 9SG  
Tél: 0131 331 1855 

6 janvier 2004  
Bryan McConachie  Salle de 
soutien de l’équipe des pétitions publiques  
Salle 5.16 de  
la commission des pétitions publiques  
Siège du Parlement d’  
Édimbourg  
EH99 1SP  

Monsieur McConachie,  

PARLEMENT ÉCOSSAIS – DÉPÔT DES PÉTITIONS PUBLIQUES PE652 & PE685  

À l’appui des preuves présentées à la commission des pétitions publiques relative aux pétitions susmentionnées PE652 et PE685, vous trouverez ci-joint une copie d’un article de Marcello Mega qui a eu une signification sérieuse et qui a paru dans le News of the World le dimanche 28 décembre 2003. Il renforce mon article du 9 novembre 2003 sur Marcello Mega, News of the World, soumis précédemment. , ainsi qu’un article paru dans le Herald du mercredi 13 novembre 2003. 

Je m’excuse si je parais trop pressant avec cette supplication, mais je suis sûr que l’ensemble du PPC en appréciera l’énormité, en particulier à la lumière des révélations de Lord Burton dans News of the World. 

L’article «Nouvelles du monde à la recherche» de Marcello Mega, publié le 28 décembre 2003, est rédigé textuellement ci-dessous. 

L’enquête sur le massacre de Dunblane constituait une dissimulation massive, a déclaré de manière sensationnelle un franc-maçon écossais. L’ancien grand maître Lord Burton a déclaré que l’enquête officielle de Lord Cullen avait supprimé des informations cruciales afin de protéger des personnalités juridiques de premier plan. 

Il dit qu’ils peuvent appartenir à un groupe secret de « super-maçons » appelé The Speculative Society. Certains avaient des liens avec l’école Queen Victoria où le tireur Thomas Hamilton avait été autorisé à se promener librement avant l’atrocité de 1996. [TUNBLANE SCHOOL KILLINGS]  

Et Lord Burton a révélé qu’il avait été intimidé et menacé par d’autres pairs lorsqu’il avait tenté de faire valoir ses préoccupations à la Chambre des Lords. La nuit dernière, l’aristocrate de 79 ans a déclaré: « On ne peut échapper au fait qu’il y a quelque chose de sinistre dans toute cette affaire. » Il a été incité à agir après avoir lu dans le News of the World le mois dernier que la police enquêtait sur des allégations selon lesquelles des élèves de QVS auraient été régulièrement emmenés et victimes d’abus sexuels. 

L’enquête Cullen n’a pas permis d’enquêter sur les raisons pour lesquelles le présumé pédophile Hamilton était autorisé à se promener dans l’école à sa guise, organisant des camps et utilisant le champ de tir. 

L’ancien maître de maison Glenn Harrison nous a raconté qu’il avait même trouvé Hamilton, 43 ans, rampant dans les dortoirs la nuit. Il a ajouté que Hamilton, qui a assassiné 16 élèves et un enseignant à l’école primaire de Dunblane en 1996, avait des liens étroits avec un grand policier. Glenn a déclaré qu’il était consterné de n’avoir jamais été appelé à témoigner lors de l’enquête Cullen. 

Il a déclaré: « J’étais l’un de ceux qui faisaient des histoires sur Hamilton bien avant qu’il ne tue ces enfants, mais personne ne voulait écouter. » Lord Burton l’a contacté à son nouveau domicile dans les îles Shetland, affirmant qu’il pensait que Glenn n’était pas appelé à témoigner afin d’éviter que les plus grands noms légaux ne soient gênés. 

Le QVS est destiné aux écoliers des forces armées et entretient depuis longtemps des liens avec de hautes responsabilités. son patron actuel est le duc d’Édimbourg. Celui qui occupe le poste de secrétaire d’État pour l’Ecosse devient président et le juge le plus ancien d’Écosse, le Lord Justice-Clerk, devient commissaire. 

Lord Burton a déclaré: « À l’époque, j’étais grand maître de la Grande Loge d’Écosse et je suis conscient du fait que la plupart des théories du complot autour de Dunblane tournent autour d’allégations de complot maçonnique. Cela me pose un problème J’ai appris l’existence d’un lien apparent entre des membres éminents du pouvoir judiciaire impliqué dans l’enquête et la société spéculative secrète, qui a été créée à l’Université d’Edimbourg par le biais de connexions maçonniques, aussi j’accepte qu’il puisse exister un lien. un maçon. Son grand-père était.  » 

Intervention du pétitionnaire: Thomas Hamilton s’est inscrit en tant que membre du Lodge Garrowhill (Lanarkshire Middle Ward) n ° 1413, Garrowhill Drive, Garrowhill, Glasgow, en 1977, année de l’obtention du certificat d’armes à feu. Sans aucun doute, ses dossiers le reliant à la franc-maçonnerie seraient détruits après les atrocités du 13 mars 1996.] 

Lord Cullen et un certain nombre d’autres juges, shérifs et avocats figurent parmi les membres actuels de la société spéculative. Lord Burton essaie depuis des années de faire la lumière sur les théories du complot en usant de son influence à la Chambre des Lords jusqu’à ce que les réformes l’aient empêché de siéger à Westminster. Hier soir, il a déclaré: « J’ai essayé à plusieurs reprises de soulever des préoccupations au sujet de l’enquête lors de mon séjour au sein des Lords, et j’ai été intimidé et menacé par de puissants pairs fidèles au gouvernement conservateur de l’époque, qui m’ont averti des conséquences les embarrasser.  » 

[Intervention du pétitionnaire – rappelez-vous que Malcolm Rifkind était secrétaire aux affaires étrangères à l’époque – et ils ne sont pas beaucoup plus élevés dans le gouvernement que celui-là – et l’ami de Malcolm Rifkind et son président d’alors, son parti dans sa circonscription à Edinburgh Pentlands, selon Robert Bell. Le 23 mars 1996, le journal Evening Evening du journal Edinburgh Evening News avait vendu des armes et des munitions à Thomas Hamilton quelques semaines seulement avant le massacre de Dunblane. Il aurait également annoncé qu’il lui vendrait à nouveau des armes à feu. J’ai envoyé cette information à Lord Cullen dans une lettre datée du 27 février 2003, copie avec laquelle la commission des pétitions publiques a été remise à PE652 en tant que preuve supplémentaire.] 

Mais en 1999, le pair déterminé a insisté et a posé une question aux Lords qui révélaient que les documents de l’enquête avaient été bloqués depuis 100 ans. 

Parmi eux se trouvait un rapport de police révélant qu’Hamilton avait été accusé d’avoir abusé sexuellement de garçons et que certains policiers l’avaient considéré inapte à détenir un permis d’armes à feu. 

Lord Burton a ajouté: « Nous avons encore besoin de savoir pourquoi cela était nécessaire. Qui protégeait le secret? » 

Bien que la raison officielle soit de protéger les familles d’éventuelles victimes d’abus, il est inhabituel que des documents soient verrouillés sauf pour des raisons de sécurité nationale.
En juillet, Sandra Uttley, ambulancière de Dunblane, a raconté à News of the World comment elle et son amie Doreen Hagger avaient rédigé un dossier de 50 points et 5 000 mots appelant à la levée du secret entourant la tragédie. Ils ont affirmé que des dizaines de questions étaient restées sans réponse et que des axes d’investigation cruciaux avaient été ignorés. Sandra, une ancienne ambulancière, a déclaré: « D’autres personnes pourraient faire l’objet de poursuites. » 

Glenn Harrison avait gardé des dizaines de dossiers auprès d’élèves alléguant des brimades et des abus pendant son séjour au QVS et avait écrit aux parents pour les avertir des dangers en 1991. Cela l’avait conduit à être évincé de l’école et quelques jours avant son départ, la police avait fait irruption à son domicile. et confisqué les fichiers. Lorsque Glenn a lu l’histoire de Sandra, il est retourné à la police – et cette fois, ils ont accepté de mener une enquête. 

Hier soir, il a déclaré qu’il avait à son tour été ravi de recevoir l’appel de Lord Burton … Il a ajouté: « Je fais des bruits depuis des années et je suis parfois désespéré et pense qu’il est temps d’accepter « Mais je pense que nous devons à toutes les personnes qui ont été tellement touchées par les tueries de continuer à exiger des questions qui n’ont jamais été posées. » 

Glenn nous a dit qu’Hamilton était un ami de Ben Philip, le maître de maison senior de QVS. M. Philip est décédé en décembre 1993, à l’âge de 46 ans, alors qu’il était tombé d’une échelle alors qu’il suspendait des décorations. Glenn a déclaré: « C’étaient des amis, Hamilton était un visiteur régulier de l’école et on m’a présenté à lui. » Ben Philip était un gars honnête, très confiant. Je pense qu’il pensait que Hamilton et lui partageaient des intérêts communs pour des activités de plein air, et il ne pouvait pas voir que Hamilton avait un autre motif de vouloir fréquenter l’école. 

« Hamilton gérait des camps dans l’enceinte de l’école et utilisait librement le champ de tir. Il allait et venait à sa guise, presque comme s’il possédait cet endroit, et personne n’a jamais essayé d’expliquer pourquoi il avait une telle liberté. Je suis toujours hanté. par le souvenir de mon journal le 14 mars 1996 et la lecture de ce qui s’était passé à la Dunblane Primary School la veille. Je savais que le meurtrier devait être Thomas Hamilton. Il aurait dû être arrêté.  » 

Des demandes ont déjà été adressées à l’exécutif écossais pour enquêter sur l’influence de la société spéculative. Il a été formé en 1764 à l’origine des maçons et compte parmi ses membres les plus célèbres Sir Walter Scott, Robert Louis Stevenson et Hugh McDiarmid. 

La Spec, comme on l’appelle, est décrite par ses membres comme un club de discussion. Ils se rencontrent dans des coffres aux chandelles en dessous du Old College de l’Université d’Edimbourg en hiver. Les membres potentiels sont normalement sollicités alors qu’ils étudient encore à l’université. Sa composition – qui était secrète il y a un an – se lit comme un Who’s Who parmi les riches et les puissants d’Écosse. 

Les militants étaient déterminés à révéler la composition de leurs membres au milieu des préoccupations, souvent exprimées par des avocats chevronnés qui ne sont pas membres, de l’influence disproportionnée que la Spec aurait exercée. Une personnalité juridique qui a longtemps méfié de la Spec a déclaré: « Les membres se moquent de la suspicion et disent qu’il s’agit d’un club de débat. Mais, étant donné que les membres sont choisis comme étudiants de premier cycle et quasiment sans exception, ils arrivent au sommet de leur carrière , vous devez penser soit que ceux qui font le choix sont très astucieux pour repérer le potentiel, ou que l’affiliation vous donne une longueur d’avance dans la vie. Je sais quelle option je privilégie.  » 

Je serais très obligé si vous pouviez répondre dans les meilleurs délais. Tenez-moi également au courant de tout progrès concernant le PE652, qui a été entendu il y a plus de deux mois, et toute date proposée pour l’audition du PE685. 

Sincères salutations  

WILLIAM BURNS  

Éditeur: VOMIR UK Group Fax / Téléphone 020 7727 5300  
fichier-ID  www.p

 


 

Lord Robertson, qui a été intimement impliqué dans les événements qui ont conduit au massacre et a ensuite disparu de la vie publique 


 

 

L’affaire Elm Guest House, ce bordel pour pédophiles puissants installé au cœur de Londres, en est un autre. Pourquoi ces étouffements systématiques ? Parce que des noms de députés, de juges, de ministres, de premiers ministres, et même la famille royale sont cités par diverses victimes.

On va parler de la famille royale anglaise, mais là on va manquer de sources écrites, évidemment.

La famille royale anglaise, une coterie nazie ?

On ne va pas s’éterniser longtemps sur cet aspect des choses, aujourd’hui très bien documenté, n’en déplaise à certains propagandistes de l’Histoire officielle.

On sait que les liens de la famille royale anglaise avec les nazis ont été très étroits, et le sont probablement encore, si l’on en juge par le déguisement arboré récemment par le prince Harry.



EN COMPLÉMENTAIRE NO 2

Le réseau pédophile d’élite à Londres avait des ramifications aux Pays Bas

859270_482598188470162_1885540187_oEn Angleterre, on n’en finit pas de découvrir de nouveaux pédocriminels au sein des institutions, et jusqu’au gouvernement. Pour l’instant, si Downing Strret est dans le viseur, la famille royale est toujours préservée. Mais on apprend que le réseau implanté à Elm Guest House n’était qu’une part de la nébuleuse pédocriminelle.

 

Il y a une semaine, on apprenait qu’un député conservateur (mort en 1995) Geoffrey Dickens, avait prévenu le cabinet de Thatcher au sujet de l’étouffement d’affaires de réseaux pédophiles. Ce qui lui avait valu des menaces directes et des cambriolages dès qu’il a commencé à évoquer certaines personnes[1].

De 1981 à 1985, Dickens a tenté d’alerter le Parlement sur un réseau pédophile qui faisait dans la diffusion de films pédopornos. Mais ces allocutions n’ont eu aucun écho à l’époque.

Pourtant, il avait carrément cité un certain Peter Hayman, diplomate et membre du MI6, comme étant un pédophile qui avait échappé à des poursuites bien qu’il se soit fait pincer avec du matériel pédoporno. En 1983, Dickens a parlé d’un réseau pédophile qui impliquait des personnalités, « des gens dans des positions de pouvoir, d’influence et qui ont des responsabilités », personnalités qu’il a menacé de balancer au Parlement.

En 1984, Dickens demandait l’interdiction du Paedophile Information Exchange (PIE), une plateforme via laquelle les pédos s’échangeaient photos, vidéos et bonnes adresses[2]. On soupçonne aussi que le système servait à passer commande d’enfants. Dickens a aussi évoqué des viols d’enfants qui étaient alors sous l’autorité locale de Leon Brittan.

Dickens a dénoncé l’existence de bordels d’enfants à Islington, dans la banlieue de Londres (justement là où a vécu Tony Blair), et a précisé qu’une quarantaine d’enfants étaient victimes. Il a tout donné à Scotland Yard, qui n’a rien fait.

En 1984 les flics étaient vaguement en train d’enquêter sur Elm Guest House, cette auberge chic à Londres, dans laquelle des enfants venus des orphelinats voisins étaient viols sous l’œil de caméras, par des députés, juges et autres stars de la pop. Parmi les visiteurs d’Elm Guest House, on a justement Sir Peter Hayman.

.paedophile_diplomat_sir_peter_hayman

Finalement, l’enquête a tourné court, de même que celle de 2003. Et les autorités chargées des foyers n’ont jamais jugé utile de mener d’enquête bien qu’elles aient été alertées. Dickens avait aussi envoyé une partie des documents relatifs à cette affaire à l’enquêtrice Andrea Davison[3]. Mais, la police les a saisis en janvier 2010 par les flics du Pays de Galles.  Andrea Davison a expliqué qu’à cette époque, les flics avaient très peur que le réseau pédophile des VIPsoit exposé à cause des frasques de Savile.

Elle explique aussi que Dickens avait donné le même dossier à Leon Brittan, dont l’implication n’était pas établie à l’époque, mais qui en réalité faisait partie des visiteurs d’Elm guest House. Et Andrea Davison avait parlé de Brittan avec Dickens au début des années 90, et « Leon Brittan avait été cité par un certain nombre de survivants. C’était crucial pour le réseau pédophile de gagner la sympathie de personnes dans de hautes positions ».

Il s’est d’ailleurs avéré que le dossier de 50 pages, remis en mains propres par Dickens en 1984, avait disparu du bureau de Brittan au ministère des affaires intérieures (home office).

Quant au dossier de Dickens, il aurait été détruit par la famille à sa mort, car son épouse estimait que ledit dossier était trop sensible pour le garder au domicile familial. Mais, des copies existent, reste à savoir où elles se trouvent.

Début février, John Stingemore, ancien dirigeant du Grafton Close Home, l’orphelinat duquel venaient certains des enfants[4] exploités à Elm Guest House (et qui a fermé depuis), a été arrêté, de même que le père Tony McSweeney qui était, semble-t-il, un habitué de la guest house. De fait, certains éducateurs du Grafton Close étaient des pédophiles jamais inquiétés. Parmi eux, Neil Kier, qui chapeautait le home. Terry Earland, qui dirigeait quant à lui les services de l’enfance du comté de Richmond, où se trouvait le Grafton Close, avait justement arrangé le coup pour que Kier soit l’éducateur qui s’occupe des enfants sortis de la Elm Guest House le jour de la seule et unique descente de police en 1982.

Aujourd’hui, le même Earland, qui est pourtant en bonne place dans le dossier d’enquête sur Elm Guest House, explique qu’il a tenté deux fois d’alerter ses collègues et la police au sujet d’abus sexuels commis dans les orphelinats dont il avait la charge…

Il a aussi expliqué qu’il avait été averti à l’avance de la descente dans la guest house par la police elle-même. D’ailleurs, toutes les autorités étaient au courant, ce qui explique peut-être que l’endroit était quasiment vide[5]alors que les flics s’attendaient à tomber sur une partouze avec une trentaine d’adultes.

Pourtant, dans le quartier tout le monde savait très bien ce qu’il se passait dans la guest house. On parlait de ces députés et ces artistes qui quittaient le bordel la nuit, le pas rapide. On entendait les fêtes qui s’y déroulaient, on voyait les lumières… d’ailleurs, ils n’ont pas manqué de s’en plaindre à leurs représentants à l’époque, mais aujourd’hui ces politiciens semblent atteints d’amnésie.

CGHE_newsletterAujourd’hui, la police est forcée d’enquêter, et en décembre 2012, une douzaine de victimes –des hommes- avaient déclaré à la police qu’ils ont été violés par des hommes à Elm Guste House.

On apprenait encore récemment que, Peter Hatton-Bornshin, une victime qui a été placé au Grafton Close Children’s home après le suicide de sa mère, disait avoir subi des viols répétés alors qu’il était dans ce home. En 1994 à 28 ans, il s’est suicidé par overdose de cocaïne, trop marqué par les sévices qu’il avait subis dans son enfance. Il avait pourtant été reconnu comme victime et avait touché une forte compensation.

Une autre victime a expliqué aux  flics que lorsqu’il était placé à Grafton close dans les années 80, il a été prostitué à Elm Guest House (où de sfilms étaient tournés), mais a aussi été envoyé à Amsterdam, haut lieu de la pédocriminalité à cette époque.

 

Elm Guest House et les réseaux hollandais

On a déjà dit que Elm Guest House était liée au réseau Spartacus, qui faisait de la pub pour les partouzes qu’on y organisait. Spartacus était un guide pour pédophiles diffusé dans 150 pays,  qui donnait les bonnes adresses et même des bons de réduction, et qui était gérée par le père John Stamford. Et allez savoir pourquoi, il existe toujours.

D’après l’enquête d’une travailleuse sociale qui avait rencontré Carole Kasir, la propriétaire d’Elm Guest house à l’époque, Glencross éditait aussi la newsletter du groupe gay du parti conservateur[6], la CGHE Newsletter (Conservative Gay Homosexual Equality), dans laquelle on trouvait des pubs pour Elm Guest House.

D’après la même enquête, et d’après l’Operation Fairbanks menée par la police, un autre visiteur d’Elm Guest House était George Tremlett, ancien chef du Conseil du grand Londres, ex journaliste et auteur, notamment d’une biographie de David Bowie. Il s’y rendait souvent à l’époque où les abus ont eu lieu.

.379282_473600259369955_606726928_n

A l’origine, Elm Guest House était une guest house normale. Puis elle est devenue un lieu de rencontres homosexuelles à l’instigation de plusieurs personnes, dont John Rowe et le maquereau pédophile Terry Dwyer. Ce seraient également eux qui auraient introduit Carole Kasir auprès de Peter Glencross, ce curé qui a hébergé Hubert Védrine et était ami de son père. D’après ce rapport, Glencross était le « business manager » du guide Spartacus.

Lors d’une perquisition dans son presbytère de Saint Léger des Vignes –celui où Védrine a été hébergé quelques années[7] plus tôt et où il vivait avec ses cinq fils adoptifs- au début des années 90, on a trouvé une quantité de matériel pédoporno[8] et de quoi faire des séances photo. C’est un mois après cette perquisition qu’un autre curé pédophile, le « pasteur Doucé », du Christ Libérateur, a été assassiné, très probablement par la DGSE qui est venue le chercher chez lui (on notera que Doucé était un ancien amant de Philippe Carpentier, pilier du CRIES dont on a déjà parlé). Glencross a été incarcéré et est mort rapidement après sa sortie en préventive, d’une crise cardiaque. Apparemment, c’était Doucé qui distribuait les photos prises par Glencross dans son studio.

John Rowe était un pédophile qui organisait des voyages aux Pays bas pour les membres du Monday Club, un groupe de députés à l’aile droite du parti conservateur[9], et dont certains membres figuraient sur la liste des visiteurs d’Elm Guest House. Il était indiqué « MI5 » en face de son nom sur la liste des invités d’Elm Guest House, en relation avec un certain Russell Howard Tricker, ancien prof d’anglais condamné pour pédophilie devenu chauffeur  pour un tour opérateur pour pédophiles anglais à destination des Pays Bas, où il s’est réfugié après sa condamnation en Angleterre à la fin des années 80.

TRICKER

D’après l’enquête de Marcel Vervloesem, de l’association belge Morkhoven[10], transmise à la police, il transportait des enfants depuis l’Angleterre jusqu’au Pays Bas grâce à de faux passeports probablement obtenus grâce à ses contacts à l’ambassade d’Angleterre aux Pays Bas, afin de les envoyer dans des bordels.

En 1995, il a pris 15 mois de prison pour trafic d’images pédopornos, et a été condamné avec une dizaine d’autres personnes, puis a repris ses activités en trouvant des appartements à Amsterdam pour des pédophiles en goguette. La bande rencontrait des enfants à Amsterdam et les embarquait pour des partouzes filmées.  On peut aussi noter que John Stamford a été viré des Pays Bas en 1988 pour y avoir vendu des vidéos pédopornos, et s’est alors réfugié en Allemagne où les lois étaient plus laxistes en la matière.

Stamford a aussi été condamné en Belgique, où il était venu prendre sa retraite à côté d’Anvers, après que l’Allemagne ait renforcé ses lois en matière de pédocriminalité. Dans un reportage anglais, des journalistes infiltrés qui s’étaient vus proposer deux garçons à Manille par Stamford (qu’on appelait « l’ange des bidonville »), ont filmé le curé alors qu’il disait « si vous êtes discrets, je vous garantis que vous aurez autant de garçons que vous voulez aux Philippines ». En outre, quatre associations suisses de défense des enfants le poursuivaient aussi à la fin des années 90.

Enfin, à Amsterdam Tricker faisait partie de ce groupe d’anglais qui organisaient un réseau pédophile avecWarwick Spinks, qu’on ne présente hélas plus. Dans ce groupe (et également arrêté en 1995), Derek Brown, qui avait parlé d’un snuff movie qui n’était autre que celui du meurtre de Jason Swift en 1985, pour lequel une bande de marginaux a été condamnée. Brown a été condamné aux Pays Bas en 1989 pour production de films pédos avec des enfants hollandais et marocains, et était ami avec Mark Enfield, qui aurait été complice du meurtre de Jason Swift mais n’a jamais été inquiété. On reviendra très vite sur cette affaire Jason Swift, qui est loin d’être claire.347160_original1_7wksv

Quant à Warwick Spinks, on peut dire qu’il a beaucoup voyagé jusqu’à son arrestation en 2012 auretour de République Tchèque, qu’il est impliqué dans le pédoporno y compris des snuff movies, et qu’il est devenu très riche. A Amsterdam, il traînaitdans des bars gays où on fournissait aussi des enfants, et était en contact avec énormément de pédophiles venus d’Angleterre ou même d’Autriche,comme un certain René Osterwalder, médecin suisse émigré à Amsterdam,  qui voulait prendre des enfants roumains pour les massacrer dans des snuff movies[11]. Il a ensuite monté ses propres bordels, où on vendait des enfants « derrière le comptoir ». Spinks était au croisement de plusieurs réseaux, dont celui de Zandvoort, via ses contacts avec Norbert de Rijke et Lothar Glandorf.

Ensuite, Dwyer et un certain Barry Haddon ont transformé la guest house en bordel pour pédophiles.

Pendant ce temps, on apprend que Haroun Kasir, l’ex mari de Carole Kasir et propriétaire de la guest house, se prépare à quitter l’Angleterre pour rejoindre son fils aux Etats Unis.

On apprend aussi que le conseil de Richmond a préféré payer un arrangement à l’amiable avec une victime qui a porté plainte plutôt que de risquer un procès, et cela avec l’argent des contribuables. Apparemment, d’autres poursuites au civil ont eu lieu.

Enfin, certains sont en train de ressortir la liste des enfants disparus dans ce coin de Londres à l’époque d’Elm Guest House. Un ado de 15 ans, martin Allen, a disparu le 5 novembre 1979, et en 1981 c’est le jeune Vishal Mehotra qui disparaît. A Elm Guest House, plusieurs types avaient le profil pour commettre ces enlèvements,comme Anthony Milsom, qui fréquentait la guest house. Il a été condamné à vie en 2011 pour avoir violenté et violé une enfant mais trois mois plus tard en appel sa sentence a été réduite à 3 ans et demi. il était récidviste et avait aussi été condamné dans les années 90, pour le viol d’une enfant entre ses 4 et ses 8 ans et avoir fait des photos.

 

La liste

Liste des visiteurs d’Elm Guest House réalisée suite à des entretiens avec Carole Kasir, qui a voulu parler après qu’on ait commencé à l’accuser d’avoir violé ses propres enfants :

  • Stuart Bell, fournissait des garçons, connaissait Dwyer. Ancien député, mort en octobre 2012. Il a commencé sa carrière politique au début des années 80. Il a aussi été porte parole pour l’Irlande du Nord de 1984 à 1987. En 2006, Bell est devenu chevalier de Légion d‘Honneur en France, par Chirac[12]. En 2011, Bell s’est pris une volée d’œufs dans la figure. C’est le père d’un gamin violé qui avait demandé en vain de l’aide à Bell qui a envoyé les œufs. Le père avait trouvé son fils inconscient, et un type avait été condamné, mais le père de famille pensait que ce n’était pas le bon coupable.Stamford12
  • Guy Blackburn-Hamilton: fils du président d’une compagnie d’hélicoptères, il a fait de la prison pour une histoire de drogue au début des années 80. Un jour un des hélicos de son père a amené Leon Brittan, alors aux Affaires intérieures, à la guest house pour qu’il passe quelques heures avec un garçon.
  • Anthony Bluntagent double du MI5 et des soviétiques, proche de la famille royale. Quand il a été découvert, il a balancé des collègues agents doubles afin que ses activités restent secrètes. Mais, on peut se demander pourquoi le MI5 l’a recruté en 1939 alors que les sympathies de Blunt pour les communistes étaient connues[13]. Puis Thatcher le balance en plein parlement en 1979 ? et Blunt perd son titre de noblesse ! Il est mort en 1983, au moment de l’affaire Elm Guest House. Il était aussi cousin de la mère d’Elisabeth II et son père travaillait pour l’ambassade d’Angleterre à Paris. Blunt a aussi traîné du côté du Kincora Boys Home à Belfast, où les services secrets exploitaient un bordel pour pédos afin de compromettre diverses personnalités. D’après certains, Blunt aurait contribué à étouffer les affaires concernant Jimmy Savile….(encore lui).
  • Sir Peter Bottomley. Député conservateur et membre du Monday Club. Il a servi dans l’administration Thatcher aux Transports et à l’Emploi, puis en Irlande du Nord. Il a été président de la Church of England’s Children’s Society et a été membre du comité politique de One Parent Families, et était membre de la commission ecclésiastique. En 1984 il devient membre du gouvernement Thatcher, notamment à l’Emploi puis aux routes et transports,  et en 1989 il arrive en Irlande du Nord. Sa femme Virginia est l’une des dirigeantes de la London School of Economics, et en 1988 elle entre au gouvernement, comme sous secrétaire à l’environnement. Elle est aussi membre de la très atlantiste Fondation Dichtley. Le cousin de Virginia était ambassadeur aux Etats Unis
  • Ronald Brown, député travailliste mort en 2002, visiteur d’Elm Guest House et impliqué dans l’opération Fairbanks, au sujet de ladite guest house.
  • Peter Brooke: député conservateur, il a servi dans les cabinets de Thatcher et de John Major. Il a fait ses études à Harvard aux USA et est le fils d’un secrétaire aux affaires intérieures. En 1987 il était président du parti conservateur et en 1989 il  devient secrétaire d’Etat pour l’Irlande du Nord (il y reste jusqu’en 1992), qui semble décidément une destination très prisée des pédophiles du gouvernement anglais, même si à cette époque, le Kincora Boys Home était déjà fermé. Il a été anobli en 2001.The_Front_of_the_Barnes_Brothel_at_Rocks_Lane_South_West_London
  • Lord Leon Brittan, ex ministre de Thatcher, visiteur régulier d’Elm Guest House. En 1989, il quitte la politique nationale après avoir été anobli, pour devenir commissaire européen au commerce et aux affaires extérieures ainsi que vice président de la commission européenne en 1995 dans la commission Santer, qui a du démissionner en 1999 pour une histoire de corruption. En 2000 il est nommé baron, et est aussi vice président d’UBS AG Investment bank, directeur non exécutif d’Unilever et membre du conseil international de Total. En 2010, il est retourné au gouvernement comme conseiller au commerce jusque début 2011. Il était le bras droit de Thatcher lors de sa privatisation du pays à marche forcée. Tout au long de sa carrière, il a été sous le coup d’accusations de pédophilie, comme dans les années 80 avec l’affaire des orphelinats du Pays de Galles. En tant que « home secretary », c’est-à-dire les affaires intérieures, il a forcément été mis au courant des scandales de réseaux pédophiles ainsi que de leur étouffement systématique. Apparemment, la police s’est rendue chez lui à la fin des années 80 après avoir trouvé dans sa rue un garçon à moitié nu qui leur a dit avoir été violé par Brittan et ses amis et les a amenés jusque chez lui. Mais aucune suite n’a été donnée à cette affaire.
  • Peter Campbell, prof à la Reading University, membre du Monday Club, il a aussi créé le LGBTory en 1975. Ce groupe est revenu en 1991 sous le nom de TORCHE (Tory Campaign for Homosexual Equality).C’est lui qui a inséré les pubs d’Elm Guest House dans la newsletter du groupe gay du parti conservateur.
  • DC Chris Carter, conseil de Richmond
  • Jess Conrad, ex Pop Star, acteur et chanteur.
  • Chris Denning, ex DJ, notamment à la BBC où il était collègue de Savile et de Gary Glitteret pédo reconnu puisqu’il a été inquiété pour la première fois en 1974 pour des attouchements. Il a ensuite fait 18 mois de prison en 1985 pour la même raison, et encore en 1988, quand il a fait 3 ans de prison pour avoir abusé d’un garçon de 13 ans et pour possession de pédopornographie. Denning a été grillé comme membre d’un réseau pédophile basé dans une boîte disco pour les jeunes dans le Surrey. D’autres membres éminents étaient Tom Paton, le manager des Bay City Rollers, ou Jonathan King, un chanteur et producteur qui a été condamné à nouveau en 2000 pour des agressions sexuelles sur des garçons commises entre 1983 et 1989. Denning a du être extradé de République Tchèque pour comparaître à son procès. En 2008 il a été expédié en Slovaquie  où il vivait pour faire face à des accusations de production de pédopornographie, et a pris quatre ans de prison.
  • Peter Dolphin: ce serait un faux flic de Scotland Yard avec une solide réputation de pédophile. Il aurait été poursuivi pour la détention d’une collection de pédopornographie. D’après le dossier, Dolphin serait un acteur qui serait chargé chez les flics de s’occuper des questions de ponrographie enfantine.
  • Terry Dwyer, proxénète impliqué avec Barry Haddon dans un réseau pédophile, pour lequel ils auraient même créé un bordel. Dwyer était aussi informateur des flics. Parmi leurs clients, Louis Minster le directeur des services sociaux du coin, Colin Peter, Donald South, directeur de l’éducation à Wandsworth, et une partie des enfants étaient fournis par Niel Kier du Grafton Close Childrens Home.Elm_Guest_House_advertisement
  • Steve Everett, travailleur social à Westminster
  • Tom William Field: travailleur social
  • Peter Glencross, éditeur de la newsletter du Monday Club et trafiquant de films pédophiles.
  • Barry Haddon : fournisseur d’enfants et de matériel pédoporno, notamment pour Harvey Proctor.
  • Guy Hamilton Blackwell, fils du president de Westland Helicopters
  • Charles Irving, député conservateur à tendance très nationaliste et membre du Monday Club. Nul à l’école, il a repris la chaîne d’hôtels familiale et s’est lancé en politique à la fin des années 40. Une fois député dans les années 80, il a fondé la National Association for the Care and Resettlement of Offenders (Association nationale pour l’aide et la réinsertion des délinquants) et aussi, étrangement, la National Victims Association, probablement pour mieux canaliser et museler lesdites victimes, notamment en développant la « médiation » et le pardon. Accessoirement, il était connu comme étant homosexuel.
  • Peter Johnson: médecin et visiteur d’Elm Guest House ainsi que du bordel de Dwyer et Haddon.
  • Alan Jones
  • Colin Jordan, ex leader du National Front et qui avait aussi créé la White Defense League en 1957.L’héritière Dior, Françoise, fasciste notoire, l’a épousé en 1963, ce qui facilitera grandement le financement d’une sorte d’internationale néo fasciste. Françoise Dior travaillait à l’époque pour la World Union of National Socialists (WUNS), dirigé par Lincoln Rockwell, le chef de l’Amercian Nazi party. Dior a beaucoup sillonné l’Europe pour le compte de Jordan.
  • Niel Kier: travailleur social qui était responsable du Grafton Close Home, où il a violé des enfants et qu’il a quitté pour lancer ensuite une maison d’enfants handicapés. Kier était très probablement l’un de ceux qui fournissaient les enfants pour les partouzes de la guest house.
  • R Langley, de Buckingham Palace
  • DC David Lines, conseil de Barnes
  • Maurice McCall : probablement l’un de ceux qui fournissaient les enfants. On disait qu’il pouvait livrer un enfant en l’espace de deux heures, et que s’il n’en avait pas en stock il en kidnappait dans les rues.
  • Sheila McInnes
  • Stan Matthews qui tenait le Monday Club de Londres et vivait apparemment du trafic de pédoporno. Il a séjourné à la Guest house et aurait été l’ami de Haddon.
  • WPC Elizabeth Meredith
  • Richard Miles, du Monday Club
  • Anthony Milton: pédophile notoire, plusieurs fois condamné depuis les années 90.
  • Louis Minster, directeur des Services sociaux de Richmond depuis 1975, où était le Grafton Close Home. Pourtant, il a déclaré récemment au magazine Exaro qu’il n’avait jamais entendu parler d’Elm Guest house, contrairement à son collègue Terry Earland.
  • Ralph Morris: un visiteur d’Elm Guest House dont le nom a été dévoilé début mars. Des documents saisis dans le cadre de l’opération Fernbridge ont montré que Morris était un visiteur régulier d’Elm Guest House. A l’époque, il dirigeait l’école privée spéciale de Castle Hill à Ludlow, qu’il avait ouverte en 1981 avec un associé. L’école, destinée à des enfants ayant des problèmes de comportement, a fermé en 1991 après que Morris ait été condamné à 12 ans de prison pour avoir violé une quinzaine de garçons âgés de 11 à 16 ans. Mais au total, ce sont 44 garçons qui ont dénoncé des viols commis par Morris. Le conseil local payait Morris entre 16.000 et 19.000£ par an pour chaque enfant placé dans son établissement qui réalisait plus de 300.000£ de bénéfice chaque année, sur le dos d’enfants placés et sur celui des contribuables. Pour choisir ses victimes, Morris préférait les enfants qui avaient déjà été violés, qui étaient les plus perturbés, ou ceux dont les parents étaient totalement absents. Morris se serait suicidé en prison en  1996.
  • Donald Naismith, en charge de l’Education au conseil  de Richmond. Il a ensuite fait une brillante carrière dans le secteur de l’éducation où il a contribué à mener les grandes réformes libérales sous Thatcher.
  • Colin Peters, avocat au ministère des Affaires Etrangères, il fournissait des enfants à des clients.naismith Il a été envoyé en taule en 1989 pour avoir participé à un réseau pédocriminel qui a abusé de centaines d’enfants. Son arrestation a fait suite à un d’enquête dans le cadre de l’Operation Hedgerow, portant sur les accusations de 150 enfants. ce réseau fournissait des enfants à diverses personnalités. Certains enfants, dont l’une des victimes d’Elm Guest House, ont dit qu’ils avaient été envoyés à Amsterdam pour y être violés dans des bordels ou dans des villas, par des politiciens notamment. Déjà à l’époque de l’opération Hedgerow, Elm Guest House donc, mais aussi le Grafton Close Children home avaient été cités. Mais, il semble que les flics n’ont pas eu le temps d’investiguer plus d’un an sur cette affaire, par exemple sur la piste hollandaise. Plusieurs enfants ont cité Colin Peters comme un pédophile qui venait régulièrement à Elm Guest House, où il tournait des films pédopornographiques. Ils ont dit avoir été drogués, et beaucoup venaient d’écoles pour enfants difficiles. Peters a pris 8 ans (y compris pour avoir tenté de corrompre le tribunal) en 1989 et ses films ont été saisis. Depuis, on n’en a plus entendu parler.  Ont été condamnés avec lui Alan Delaney, un dirigeant d’entreprise qui passait pour le cerveau de la bande, Victor Burnett et Ernest Whittington. On aurait pu aller beaucoup plus loin avec ce réseau, et même les flics ont toruvé els condamnations particulièrement clémentes. De fait, le réseau Delaney était probablement connecté avec le réseau d’un Italien appelé Moncini, tombé en 1988, et qui procurait des enfants pour des partouzes satanistes.
  • Harvey Proctor, député et membre du Monday Club. En 1986, sa carrière politique a pris fin quand un magazine a publié des déclarations selon lesquelles Proctor avait battu des prostitués âgés de 17 à 21 ansdans son appartement de Londres. A cette époque, les relations homosexuelles n’étaient autorisées qu’à partir de 21 ans. Il s’en est tiré avec 1.450£ d’amende. Apparemment, il s’est vite refait, et en 2004 il régnait sur le château de Belvoir, un château de 365 chambres qu’on peut réserver pour des soirées privées ou des séminaires. Il y occupe le poste de secrétaire privé du duc et de la duchesse de Ruthland.
  • Patrick Puddles qui d’après Carole Kasir lui aurait mis la pression. Il tenait un magasin à Richmond et appréciait les séances photos dans le jacuzzi d’Elm guest House, avec des enfants bien sur.
  • Cliff Richard, Pop Star, connu à Elm Guest House sous le pseudo de “Kitty”.
  • John Rowe, membre du MI5 et ancien député à l’époque des faits. D’après Carole Kasir, c’est lui et Terry Dwyer qui l’ont persuadée de transformer la guest house en bordel homo puis pédophile. C’est aussi le duo Rowe – Dwyer qui aurait présenté Carole Kasir au père Glencross, qui gérait le magazine Spartacus. Ce qui laisse penser que le MI5 n’était pas étranger à la mise en place de ce réseau pédophile basé à Elm Guest House.
  • Jimmy Savile : il était un grand ami d’Haroun Kasir et venait régulièrement à la Elm Guest House.
  • PC Roderick Smeatonproctor
  • Cyril Smith, ancien député libéral de Rochdale mort en 2010, impliqué aussi dans l’affaire des orphelinats du Pays de Galles et de Jersey avec Jimmy Savile. En fait, la police savait déjà 7 ans avant qu’il ne soit élu député en 1965 que Smith était un pédophile. Deux sources l’ont identifiécomme un visiteur régulier d’Elm Guest house, notamment aux partouzes organisées chaque mois. Jusqu’à ce qu’il casse des WC et refuse de rembourser, si bien qu’il aurait été exclu de la guest house. Récemment, les flics ont admis qu’ils ont laissé de coté trois opportunités d’envoyer Smith en prison pour des viols de mineurs[14]. Un dossier le concernant et que la police a dit avoir perdu est désormais entre les mains du MI5 qui n’en fera probablement rien de plus. Tout au long de sa carrière, les rumeurs comme quoi il aimait les enfants n’ont cessé dans les rues de Rochdale. Dès le début de sa carrière, il s’est rapproché du domaine de l’enfance, prenant en charge les activités des jeunes, les écoles… Il a aussi créé un foyer pour les garçons de familles défavorisées, approchait les parents et disait que leur fils serait mieux dans le foyer. Financé avec l’argent public et avec des donations privées de businessmans du coin ou du Rotary Club, la Cambridge House a ouvert en 1962. Smith avait son propre jeu de clés et était là-bas, chez lui.
  • Warwick Spinks: hélas on ne le présente plus, mais il fait la connexion avec les réseaux hollandais au moins autant que Glencross ou Stamford.
  • John Stingemore, qui était donc le responsable du Grafton Close Children’s Home au jusqu’en 1981. Travailleur social des services de Richmond, il avait été poursuivi et arrêté dans les années 80 pour des abus sur des enfants. Il a été arrêté en février en même temps que le père Tony McSweeney, dans le cadre de l’opération Fernbridge.
  • DC Ron Thornton, conseil de Richmonduntitled7
  • George Tremlett, ancien leader du Conseil du grand Londres
  • Gary Walker, du Sinn Fein (parti nationaliste irlandais pourtant opposé radicalement à l’Angleterre). Il aurait plusieurs pseudonymes, dont celui-là.
  • Ron Wells, Musicien connu à Elm sous le pseudo de “Gladys”. Il s’agit très probablement de Ronnie Wells, qui a commencé sa carrière à la fin des années 50 alors qu’il était enfant.
  • PC Chris Wicks
  • Ray Wire, celui-là est intéressant : c’est un  expert en thérapies pour les enfants, mort en 2008. Il passe pour avoir été un pionnier dans le « traitement » des délinquants et criminels sexuels (notamment via des séances de masturbation), et avait créé à cet effet la Gracewell Clinic. Il passait très souvent dans les médiaspour donner son avis au sujet des pédophiles, et conseillait aussi la police et les tribunaux. Bizarrement, il a appuyé les propos d’enfants évoquant des abus sexuels rituels et il a listé des symptômes que présentent les victimes. Il a aussi fait la liste des comportements que présentent selon lui les délinquants et criminels sexuels. Evidemment, cette nomenclature exclut le profil de pédos qu’on trouvait par exemple à Elm Guest House.

 

 


[1] Dickens a aussi expliqué qu’on avait retrouvé son nom sur la liste noire d’un tueur à gages.

[2] Le PIO a été créé par Peter Righton, expert  anglais de la protection de l’enfance, et le trésorier était Charles Napier. Une descente a eu lieu chez Righton (de son vrai nom Paul Pelham) en 1992, et on a retrouvé des films pédopornos souvent hard core, tournés à Amsterdam ainsi que toute une correspondance avec des pédos à travers le monde, qui prouvaient qu’il avait exploité, violé et prostitué des enfants. Pour cela, Righton a pris 900£ d’amende. On a aussi appris que l’amant de Righton tenait une école pour enfants émotionnellement perturbés. Quant à Napier, il  avait déjà été condamné 1972 pour des abus sexuels sur mineur, puis est allé en Suède en 1978 où il a été enseignant, puis il a quitté le pays pour devenir prof d’anglais au Caire. Là, il s’est vanté de pouvoir envoyer des vidéos par valises diplomatiques anglaises. Napier a aussi contribué à créer une école en Turquie… En 1995, il fait 15 mois de prison pour un viol commis dans les années 80. Righton, en tant que chef de l’éducation en Angleterre, a même pris sa défense en 1972 pour dire que Napier n’était plus un risque pour les enfants, et même qu’il était un bon prof !

[3] Celle-ci a travaillé pour les renseignements britanniques, avant de retourner sa veste et de dénoncer l’existence d’un réseau pédophile d’élite impliquant des politiciens de premier plan, et dont les victimes provenaient souvent d’orphelinats. Elle a été poursuivie pour recel de documents et a subi de nombreuses procédures si bien qu’elle a demandé l’asile politique aux Etats Unis.

[4] Au moins sept garçons.

[5] Seul un ado de plus de seize ans, deux flics soi disant sous couverture et les patrons de la guest house étaient là ce jour-là.

[6] Qui comptait 171 membres en 1983.

[7] Lorsque Védrine a été parachuté par Mitterrand dans la Nièvre et qu’il lui fallait une adresse, pour la campagne de 1977. A ce sujet, Védrine a écrit  dans « Les Mondes de François Mitterrand » : « Mais comment, lui demandai-je [à Mitterrand], être candidat dans une commune où je ne connaissais personne ? Il allait s’en occuper, me dit-il, en me mettant en contact avec des amis, les Maringe, qui me mettraient à leur tour en relation avec le curé de Saint-Léger-des-Vignes, le père Glencross, un anglais original échoué dans le Nivernais depuis la guerre, adoré de ses paroissiens et très proche des animateurs de la jeune équipe socialiste, Robert Billoué et Guy Leblanc. Ainsi fut fait ». Védrine a ensuite gagné les élections, de même qu’en 1983 et 1989.

[8] Cela, en lien avec le réseau appelé Toro Bravo, qu’on n’a jamais découvert totalement. Le réseau a refait parler de lui en 1996, après qu’on ait trouvé des vidéos sur lesquelles apparaissaient des membres du réseau qui ont été laissés tranquilles. 72 arrestations s’en suivirent, dont celle de Bernard Alaptetite, réalisateur de films pédopornos, en lien avec un autre réseau appelé « Ado 71 », dans lequel on a compté plus de 800 perquisitions, 686 interpellations, 103 mises en examen et 15 suicides. Des clients de Toro bravo avaient aussi chez eux la revue Spartacus. La plupart ont eu du sursis et étaient amnistiables un an plus tard. Michel Caignet, un néo nazi pédophile qui fournissait des cassettes pédopornos, proche de Doucé et des réseaux Gladio, faisait partie de ce réseau. Il organisait aussi des tournages depuis la Colombie avec des mineurs. Là-bas, il collaborait avec Jean-Manuel Vuillaume, prof à Paris VIII en technique vidéo, qui tenait un bordel à Bogota. Caignet a dit qu’il achetait des vidéos pédopornos à Vuillaume pour 3.500 à 5.000F par original.

[9] Tellement à droite et bourré d’extrémistes qu’en 2001 le Monday Club a été suspendu du parti conservateur. En fait, c’était la tête de pont du mouvement néo colonialiste anglais, qui a même préparé une sorte de coup d’Etat dans les années 70 contre le gouvernement d’Harold Wilson.

[10] Association qui a découvert les CD Roms dits de Zandvoort, dans lesquels on a plus de 80.000 images d’enfants victimes de sévices. L’enquête a été étouffée dans certains pays et n’a même pas démarré dans d’autres, comme la France. On se rappelle notamment du substitut Yvon Tallec déclarant au JT de 20 heures qu’il fallait « minimiser » la portée de ces CD et donc de tout le réseau qui se trouve derrière, et j’espère pouvoir revenir sur ce sombre personnage très bientôt.

[11] Il est aujourd’hui en prison à vie et a été extradé des Pays bas avec sa copine pour avoir enlevé, violé et torturé des enfants.

[12] Le fait que Bell soit un pédophile notoire n’a probablement pas été un frein pour cette Légion d ‘honneur, bien au contraire.

[13] Certains disent que c’est Ted Rothschild qui l’avait recommandé, et Ted Rotschild était un espion à la solde d’Israël.

[14] Barry Fitton, une de ses victimes, a déclaré qu’on ne l’avait jamais cru quand il avait parlé des viols commis par Smith. Alan Neal, une autre victime de Smith dans les années 60, a dit que certaines de ses victimes s’étaient donné la mort à force de passer pour des menteurs. Neal a été violé et frappé par Smith quand il avait 11 ans et qu’il était dans un foyer en 1964. En 1969, une enquête portait sur les accusations de huit garçons du Cambridge House Hostel (créée par Smith) à Rochdale ont dénoncé des viols commis par Smith entre 1961 et 1969. En 1997, une nouvelle victime de Smith parle aux flics de viols commis à Cambrige House entre en 1965 et 1968 et en 1999 ce sont de nouveaux viols, commis entre 1962 et 1965 qui sont dénoncés. Il n’y a jamais eu aucune poursuite.


Lord Mountbatten et la reine Elisabeth II.

 

Edward VIII

 

Dans la famille royale aussi, on découvre quelques nazis. Comme le Prince Charles Edward, un duc de Saxe Cobourg Gotha et petit fils préféré de la reine Victoria[4], qui est passé pour un traître en Angleterre durant la première guerre mondiale et a rejoint le parti nazi dès sa création. En 1936, Hitler l’a envoyé en Angleterre pour devenir le président de l’Anglo German Friendship Society afin de développer les relations entre les deux pays, et l’a aussi nommé président de la Croix Rouge Allemande.

On a aussi Édouard VIII, qui a carrément donné à Hitler les plans de défense de la France avant le début de la deuxième guerre. Charles Edward s’est rapproché de lui par le biais de son association, mais, pas de chance, Edouard VIII a du abdiquer juste avant la guerre.

Quant à Philip, ses quatre sœurs sont mariées à des princes allemands aux sympathies nazies. L’un d’eux était Colonel dans la SS, attaché au service personnel d’Himmler. La mère d’Elisabeth II s’était d’ailleurs opposée au mariage de sa fille avec ce prince allemand.

Tout cela est prouvé par les archives et les recherches des historiens, mais il ne faut pas oublier que ce fut un grand tabou durant 60 ans. Philip n’a commencé à parler de ses connexions nazies que quand le feu a été allumé, pour mieux noyer le poisson.

C’est l’oncle de Philip, George van Battenberg, frère de Louis Montbatten, qui fut son représentant légal.

 

Lord Mountbatten

Lord Mountbatten

Il est considéré comme le mentor du prince Charles, après avoir été celui du prince Philip. Amiral de la navy, il était aux premières loges pour organiser le trafic de drogue entre l’Asie du sud est et l’Europe. Mountbatten était le frère de la reine de Suède, l’oncle du prince Philip, et les deux portent comme vrai nom celui de Battenberg, anglicisé en Mountbatten.

Mountbatten, tout comme Edward Heath, a été relié à l’affaire du Kincora Boys Home, un orphelinat où il est avéré que le MI5 a élaboré un réseau pédophile destiné à compromettre diverses personnalités. Des enfants du Kincora Boys Home étaient emmenés dans un château au centre de l’Irlande, qui appartenait à la famille du fondateur du Hellfire Club, un groupuscule élitiste fondé à la fin du XVIIIème.

Certains orphelinats du pays de Galles servaient également au MI5 pour filmer des diplomates étrangers dans des positions plus que compromettantes.

On sait aussi que c’est Mountbatten qui a permis à Savile d’être le premier civil à être décoré du « béret vert », une distinction militaire, en 1966.

On prête souvent une relation homosexuelle à Mountbatten et Edward VIII, qui étaient cousins.

Il est mort en 1979 dans l’explosion de son bateau qui a été attribuée à l’IRA parce qu’est pratique, mais plusieurs théories circulent notamment vers la piste des services secrets. Accessoirement, il était avec un garçon de 15 ans, Paul Maxwell, sur le bateau au moment de l’explosion.

Porphyrie

La porphyrie (du grec porphyra qui signifie violet) est une maladie du sang très répandue dans les familles royales européenneset chez les tsars russes, où la consanguinité est quasiment la règle. On nous explique que cette maladie, qui se présente sous différentes formes, a entraîné le mythe de Dracula car les personnes atteintes de porphyrie sont obligées de régénérer leur sang, soit par dialyse, soit en en buvant.

On peut ajouter qu’à force de se défoncer à la coke synthétique du matin au soir, le sang de certaines personnes est tellement pourri qu’ils doivent boire du sang neuf dès le matin au petit déjeuner[5]. Ca peut paraître incroyable, mais c’est vrai.

Le débat fait rage et les familles royales, notamment celle d’Angleterre, nient absolument être victimes de cette maladie, comme on le soupçonne chez leurs ancêtres Georges III et Mary Stuart. Charlotte, petite fille de la Reine Victoria, avait aussi la porphyrie, de même que sa mère Vicky ou le cousin de la reine Elisabeth, William de Gloucester.

C’est certainement un hasard si le prince Charles a déclaré en octobre 2011 qu’il était un descendant de Dracula par sa grand-mère, la reine Marie.

Sauf que Dracula n’est pas un mythe, pas plus que le fait de boire du sang ou de se protéger de la lumière du jour. Et quel est le sang le plus recherché ? Celui des enfants Blancs, évidemment.

La famille royale, une clique pédophile

La famille royale anglaise est surtout, comme tous les dirigeants des pays développés et probablement des autres pays aussi, vérolée jusqu’à la moelle par ses comportements pédocriminels.

Pourquoi ? Parce que, comme tous nos dirigeants, la famille royale anglaise est sataniste. 
À ce titre, elle est forcément pédophile. On pourrait ajouter que la reine d’Angleterre comme ses descendants sont cocaïnés jusqu’aux yeux, et consomment plusieurs kilos de cocaïne pure chaque mois.

On sait par exemple que deux anciens premiers ministres, Harold Wilson et Edward Heath, pratiquaient les sacrifices d’enfants, qui sont incontournables pour un bon sataniste bien taré. Heath, qui appréciait beaucoup les virées à Jersey, aurait ainsi tué plusieurs enfants. On le retrouve aussi du côté de Belfast, au Kicora Boys Home, directement lié au groupuscule satanique le Hellfire Club, et aussi du côté d’Elm Guest house.

En 2008, c’est un majordome de Buckingham Palace et ancien marine, Paul Kidd, qui s’est fait coincer pour des viols commis sur des mineurs durant 30 ans, alors qu’il travaillait pour la famille royale. Bien sûr, aucun lien n’a été fait entre le réseau pédophile mis en place par Kidd et la famille royale. Une de ses victimes a expliqué que, alors qu’il avait 14 ans, Kidd l’a invité à prendre le thé en compagnie de la reine à la fin des années 70.

En 1999, une enquête internationale appelée Operation Ore a mené à des arrestations, notamment aux Pays Bas et en Angleterre, et les policiers ont pu établir des liens entre des pédophiles du Labour présents au gouvernement et du trafic d’enfants dans un but de prostitution en Belgique et au Portugal[6]. Blair a eu tellement chaud aux fesses qu’il a imposé aux médias de ne citer aucun nom[7].

Quant à Savile, il ne fait désormais plus aucun doute qu’il s’adonnait à des cérémonies sataniques.

On sait qu’il fournissait des enfants au gouvernement, notamment à Jersey où un témoin l’a vu faire monter un enfant sur le yacht d’Edward Heath, alors premier ministre.

Ce n’est pas pour rien que le député Tom Watson a demandé une enquête sérieuse au sujet d’ « un réseau pédophile puissant lié au Parlement et à Downing Street ».

Plusieurs éléments corroborent ce penchant de la famille royale, notamment :

Jimmy Savile :

 

La star de la BBC était le fournisseur d’enfants pour les cercles fermés de la famille royale et du gouvernement. Il avait accès à de nombreux orphelinats (comme celui de Jersey par exemple), mais aussi à des pensionnats de jeunes filles, à des hôpitaux psychiatriques (dont il avait toutes les clés et où il était même hébergé[8]), et pouvait se fournir en enfants n’importe où et n’importe quand.

Savile, qui cumule aujourd’hui plus de 450 plaintes, a été introduit auprès du Prince Charles par Lord Mountbatten au début des années 70, soit une dizaine d’années après les premières plaintes d’abus sexuels contre Savile, en 1964.

Le prince Charles et Jimmy Savile

Ensuite, Savile est carrément devenu un proche conseiller de Charles, donnant son avis sur la nomination d’un assistant, ou même sur l’organisation de son mariage. Au palais, Savile se comportait normalement, c’est-à-dire comme un chien en rut.

Certains considèrent aussi que l’émission débile de Savile, Jim’ll fix it (1975 – 1994), n’avait pour but que de faciliter l’accès du prédateur aux enfants.

Ajoutons, qu’en plus d’être pédophile, Savile se livrait à des pratiques nécrophiles[9] ainsi qu’à des pratiques sataniques, ce qui est décrit dans plusieurs témoignages de victimes. Ce n’est probablement pas pour rien que le corps d’une jeune femme a été retrouvé juste devant chez lui le matin du 5 février 1977. D’ailleurs, les liens d’amitié de Savile avec le tueur en série Peter Sutcliffe qui a avoué le meurtre, et leur proximité géographique avant que Sutcliffe ne soit envoyé dans l’un des hôpitaux du circuit de Savile – Broadmoor -, posent aussi question.

Le neveu de Savile, Guy Mardsen, a expliqué il y a quelques mois comment son oncle l’emmenait dans des partouzes avec des types puissants, et comment il lui demandait de trouver d’autres enfants plus jeunes pour amuser la clique.

L’affaire des enfants volés dans un orphelinat indien du Canada : 

 

Un massacre de dizaines de milliers d’enfants autochtones abusés et torturés par des pervers.

J’ai déjà abordé cette affaire dans un article consacré au génocide des Indiens du Canada, notamment en envoyant leurs enfants dans des orphelinats tenus par l’Église, de véritables mouroirs dans lesquels opéraient des réseaux pédophiles. Pour résumer, trois survivants de ces orphelinats ont déclaré avoir été témoins de l’enlèvement d’une dizaine d’enfants par la Reine d’Angleterre. Lors d’une visite royale en octobre 1964 dans l’un de ces orphelinats à Kamloops, en Colombie Britannique, on a présenté les enfants à la reine et au prince Philip qui l’accompagnait. Le premier de ces témoins est mort rapidement après avoir parlé, et le dernier survivant, William Combes, est mort en février 2011, avant d’avoir pu témoigner au procès qui a valu notamment une condamnation à 25 ans de prison pour le pape et la reine d’Angleterre. Au passage, le décès de Combes ressemble beaucoup à un assassinat, selon certains, comme Kevin Annett qui a enquêté sur le sujet.

L’école était tenue par l’Église catholique, et les enfants y étaient systématiquement torturés, certains étaient même tués, comme ce fut le cas dans une bonne partie de ces « residential schools ». Le jour de la visite royale, certains enfants ont eu le privilège de pique-niquer avec la reine et Philip, ainsi que quelques prêtres. Combes, qui avait 12 ans à l’époque, se souvient: « Je me rappelle que c’était bizarre, parce qu’on a tous du baiser les pieds de la reine, qui avait des chaussures blanches à lacets ». Après un moment, la reine a quitté le pique nique avec dix enfants de l’école, sept garçons et trois filles âgés de 6 à 14 ans, « et ces enfants ne sont jamais revenus », dit encore le témoin dans sa déposition officielle le 3 février 2010, « on n’a plus jamais entendu parler d’eux et on ne les a jamais revus, même quand nous étions plus âgés ».

La condamnation récente de la Reine d’Angleterre 

– de même que du pape – par un tribunal canadien pour crimes contre l’humanité: On parle du massacre des indiens du Canada, envoyés dans des orphelinats tenus par l’Église qui étaient transformés en véritables bordels. On estime avoir totalement perdu la trace de 50.000 enfants, en plus de ceux dont on sait qu’ils y sont morts. Ce verdict est intervenu le 25 février 2013 après un mois de délibération par plus de trente jurés qui ont examiné 150 cas d’abus sexuels et maltraitances dans ces orphelinats. Benoît XVI a été condamné à 25 ans de prison, mais comme il a démissionné pile au bon moment et qu’il est âgé, il pourrait passer entre les mailles du filet. La reine d’Angleterre va-t-elle aussi démissionner, comme la Reine Beatrix qui vient de le faire, ou le roi des Belges Albert II qui a lui aussi le feu aux fesses avec des dossiers de pédocriminalité et s’apprête à faire de même ? Ces condamnations – ils ont tous pris 25 ans, et encore, ce n’est pas cher payé – sont le fruit d’une centaine d’années de combat des indiens du Canada pour faire reconnaître le massacre dont ils ont été victimes. La parole s’est libérée récemment, au cours des années 90, et des centaines de personnes se sont mobilisées pour accumuler des preuves de ces ignominies sans nom.

L’affaire château templier en 2001 :

L’affaire est très grave, et a été couverte principalement dans le but de faire chanter les coupables.

En 2001, dans le sud de la France, très probablement dans les Alpes Maritimes, et très probablement entre la mi-mai et la mi-août, la France a connu une affaire qui a fait jaser dans les services secrets, mais que le bon peuple ignore totalement, hélas. Chaque année, une grande cérémonie satanique est organisée dans un château templier près de Cagnes sur Mer, par et pour la famille royale anglaise. Le gratin sataniste anglais se devait d’y être présent, y compris de nombreux membres du MI5 et du MI6. Le programme, c’est des orgies, des tortures, des meurtres d’enfants et d’adultes en quantité. Pour cela, il fallait de nombreuses proies, qui étaient enfermée dans les sous-sols où avaient également lieu les rituels. Précisons que tout le monde était complètement défoncé, voire à moitié hypnotisé, et que des jeux de rôle mélangeaient encore les choses davantage.

Le truc, c’est qu’en 2001, de nombreuses victimes se sont échappées[10]. Ce qui a provoqué une véritable panique dans la campagne environnante et l’intervention de la gendarmerie française. Celle-ci a ensuite fait venir l’armée anglaise afin d’exfiltrer des membres de la famille royale, au moins William et Philip, en les cachant avec des sacs de pommes de terre qui les couvraient jusqu’à la taille[11]. De cette manière, ni les flics français ni les militaires anglais présents ne savaient qui avait été sorti discrètement du château et mis à l’arrière d’un van.

Tout aurait été pour le mieux si des services étrangers n’avaient pas mis la main sur des vidéos réalisées lors des rituels dans le château. La CIA et le Mossad ont ainsi leurs exemplaires, et il semble que des copies soient en vente un peu partout dans le monde.

Apparemment, plusieurs satanistes anglais sont sous le coup de chantage qui leur coûtent très cher depuis cette affaire.

[1] De fait, Allen a expliqué au procès qu’il avait versé entre 7 et 8.000£ à Leander et Adrian.

[2] Les enfants les plus difficiles rapportant davantage, Allen en prenait bien au-delà des capacités d’accueil de ses homes. Idem pour les placements en urgence. Selon la même logique financière – qu’on retrouve évidemment en France avec toutes ces associations privées qui se gavent sur le dos des enfants tout en conseillant aux tribunaux… de placer les enfants -, les enfants restaient la plupart du temps entre deux et trois ans dans les homes d’Allen.

[3] Son fils Thomas a même été voir un pédophile emprisonné dans cette affaire pour lui demander de ne pas balancer le réseau et qu’il interviendrait pour lui auprès de son père. Il était pédophile – ce que les policiers savaient parfaitement, pourtant sa victime préférée n’a pas été protégée, bien au contraire – et est mort du SIDA en 1993.

[4] C’est la reine Victoria qui a décidé d’envoyer son petit fils en Allemagne et qu’il deviendrait duc de Saxe Cobourg Gotha, la principauté allemande d’où venait son mari le prince Albert. À 16 ans il est devenu Carl Eduard, possédant 13 châteaux en Allemagne et en Autriche etc. Il s’est marié avec une fille du Kaiser et a combattu l’Angleterre durant la première guerre, si bien qu’il a perdu tous ses titres anglais en 1918.

[5] La prise de certaines drogues telles que la cocaïne, dont raffole toute la famille royale anglaise, peut déclencher une porphyrie latente ou empirer la maladie.

[6] Des enfants de la Casa Pia, cet orphelinat portugais qui servait à fournir des partouzes pédophiles en enfants, étaient embrigadés dans ce réseau.

[7] Ce qui a permis à l’un de ses assistants, Philip Lyon, de ne pas être inquiété avant 2003, quand il s’est fait pincer pour avoir téléchargé des images pédophiles.

[8] Savile avait son appartement à l’hôpital Stoke Mandeville et aussi à Broadmoor, pour lequel il avait lancé une collecte de fonds. Il se rendait seul à la morgue de l’hôpital, ce qui laisse désormais songeur. Il avait aussi toutes les clés de Broadmoor – hôpital psychiatrique -, où plusieurs viols ont été commis.

[9] Ce qui était d’autant plus facile pour lui qu’il avait accès aux morgues des hôpitaux précités, notamment.

[10] Actuellement, je ne sais pas si c’est l’une des victimes qui est parvenue à faire sortir les autres, ou si c’est un service étranger qui leur a permis de sortir, mais je penche pour la deuxième solution.

[11] Il paraît qu’on a appelé cette opération l’opération SPUDNIKS, du nom d’une marque de chips.

 

 

Réseau pédophile mondial:Arrestation de près de 1 700 pédophiles suspectés lors de l’opération «Cœur brisé»

Le ministère américain  de la Justice a annoncé ,le 11 Juin 2019, l’arrestation de près de 1 700 personnes soupçonnées d’avoir commis des crimes sexuels sur Internet au cours d’une opération nationale de deux mois menée par les forces opérationnelles contre crimes contre les enfants. Les forces opérationnelles ont identifié 308 délinquants qui ont produit de la pornographie juvénile ou commis des abus pédosexuels, et 357 enfants qui ont subi des abus sexuels récents, répétitifs ou anciens ou qui ont été exploités dans la production de pornographie enfantine.

Les 61 forces opérationnelles de «l’Independent Commission Against Corruption», répartis dans les 50 États et composés de plus de 4 500 services de police fédéraux, étatiques, locaux et tribaux, ont dirigé l’opération coordonnée connue sous le nom de «Cœur brisé» en avril et mai 2019. Au cours de l’opération, les équipes spéciales ont enquêté sur plus de 18 500 plaintes concernant des crimes à l’aide de la technologie visant des enfants et ont présenté plus de 2 150 présentations sur la sécurité sur Internet à plus de 201 000 jeunes et adultes.

«L’abus sexuel d’enfants est répugnant, et cela cible les plus innocents et les plus vulnérables de tous», a déclaré le procureur général William P. Barr.

«Nous devons faire respecter la loi contre les prédateurs sexuels et, avec l’aide de notre programme Crimes contre les enfants sur Internet, nous le ferons. En l’espace de deux mois seulement, nos groupes de travail de « l’Independent Commission Against Corruption » ont enquêté sur plus de 18 000 plaintes d’abus liés à Internet et aidé à arrêter 1 700 auteurs présumés d’abus. J’aimerais remercier notre Bureau des programmes du Bureau de la justice, tous les membres du groupe de travail, et en particulier les partenaires de l’État et les partenaires locaux qui nous ont aidés à atteindre ces résultats importants. Nous nous engageons à traduire en justice les accusés dans ces affaires et à protéger tous les enfants américains.»

L’opération visait des suspects qui :

(1) produire, distribuer, recevoir et posséder de la pornographie juvénile ;

(2) se livrer à l’incitation en ligne d’enfants à des fins sexuelles ;

(3) se livrer à la traite sexuelle d’enfants ;

et (4) voyager d’un État ou d’un pays étranger à l’autre et abuser sexuellement des enfants.

Le programme de «l’Independent Commission Against Corruption» est financé par le Bureau de la justice pour mineurs et de la prévention de la délinquance (OJJDP) du Département au sein du Bureau des programmes de justice (OJP). En 1998, l’OJJDP a lancé le programme des forces opérationnelles de «l’Independent Commission Against Corruption» afin d’aider les organismes d’application de la loi fédéraux, étatiques et locaux à améliorer leurs réponses d’enquête aux délinquants qui utilisent Internet, les systèmes de communication en ligne ou la technologie informatique pour exploiter les enfants. ce jour, les équipes spéciales de «l’Independent Commission Against Corruption» ont examiné plus de 922 000 plaintes pour exploitation d’enfants, qui ont abouti à l’arrestation de plus de 95 500 personnes. En outre, depuis la création du programme ICAC, plus de 708 500 agents des services de détection et de répression, procureurs et autres professionnels ont été formés aux techniques d’enquête et de poursuite dans les affaires liées à «l’Independent Commission Against Corruption».

Source : https://www.justice.gov/opa/pr/nearly-1700-suspected-child-sex-predators-arrested-during-operation-broken-heart

 

 

 

 

Un réseau international de pédophiles démantelé par Interpol

Une opération internationale sur le «Darkweb» a permis de sauver 50 enfants et de poursuivre au moins neuf délinquants sexuels des États-Unis, de Thaïlande et d’Australie

 

 

Un communiqué de presse publié jeudi par Interpol annonçait que l’«Opération Blackwrist» avait atteint de nouveaux sommets puisque 50 enfants, dont les plus jeunes n’avaient que 15 mois, ont été sauvés d’un réseau de pédophilie sur le «Darkweb». En outre, au moins neuf délinquants sexuels ont été condamnés ou attendent d’être jugés pour leurs crimes présumés d’exploitation sexuelle d’enfants.

L’«opération Blackwrist» a débuté en 2017 après que l’unité d’Interpol chargée des crimes contre les enfants eut été alertée sur du matériel sexuel impliquant l’abus de 11 garçons, tous âgés de moins de 13 ans, lors d’une «surveillance de routine du Darkweb», selon le communiqué. Interpol indique que le contenu a été rendu accessible à au moins 63 000 utilisateurs dans le monde entier par l’intermédiaire d’abonnements d’un site sur le Darkweb qui fonctionnait depuis plusieurs années.

Le site, qui a publié de nouvelles images et vidéos d’abus sexuels sur de jeunes enfants, aurait pris des précautions en ne révélant aucun indice audio ou visuel quant à l’origine du contenu.

Pour mener à bien cette opération, qui porte le nom d’un bracelet régulièrement porté par les agresseurs, Interpol s’est appuyé sur la coopération d’organismes tels que le Département des enquêtes spéciales (DSI) de la Thaïlande, le Homeland Security Investigations (HSI) des États-Unis et la Police fédérale australienne (AFP).

Les premières arrestations ont eu lieu en janvier 2018 après qu’Interpol eut identifié avec succès les premières victimes deux mois auparavant.

Réunion opérationnelle d’Interpol avant les arrestations de Salangam et Tokputza en janvier 2018.
Montri Salangam, l’administrateur principal du site sur le darkweb, a été arrêté en Thaïlande et identifié comme l’homme qui maltraite les 11 garçons dans les vidéos qui ont déclenché le lancement de l’opération Blackwrist. Selon Interpol, Salangam a attiré des garçons, dont son propre neveu, chez lui en leur promettant «des repas, un accès à Internet et des matchs de football».
Le pédocriminel Montri Salangam ( au centre) en garde à vue après son arrestation en janvier 2018.

Simultanément, Ruecha Tokputza, un autre administrateur du site, a été arrêté en Australie.

Lors des deux arrestations, les agents ont également découvert des milliers d’images mettant en scène les deux administrateurs comme principaux agresseurs. La procédure judiciaire en Australie-Méridionale a révélé plus tard que la plus jeune victime du duo n’avait que 15 mois…

 

Les agents recueillent des preuves sous forme d’appareils et d’autres pièces à conviction au domicile de Salangam, en Thaïlande.

 

En juin 2018, Salangam a été condamné à 146 ans de prison pour viol d’enfants, traite d’êtres humains et possession et distribution de matériel pédopornographique, selon Channel News Asia. La peine serait ensuite réduite à 50 ans, mais Salangam est également tenue de payer 500 000 baht (15 600 dollars) à cinq victimes.

Un complice, identifié comme enseignant d’école maternelle ayant des liens étroits avec Tokputza, a été condamné par un tribunal thaïlandais à 36 ans de prison après avoir été reconnu coupable des mêmes accusations que Salangam.Le communiqué d’Interpol indique qu’un tribunal australien a infligé à Tokputza «la peine la plus longue jamais prononcée en Australie pour des infractions sexuelles impliquant des enfants» le 17 mai 2019 : 40 ans et trois mois.

«Vous êtes le pire cauchemar d’un enfant, vous êtes l’horreur de tous les parents, vous êtes une menace pour la communauté», a déclaré le juge Liesl Chapman à Tokputza à Adelaide.

Bien que la publication ne donne pas d’autres détails sur les personnes arrêtées, Interpol a clairement indiqué que plusieurs autres auteurs présumés ont été capturés aux États-Unis, en Thaïlande et en Australie à la suite d’enquêtes en cours.

En outre, Interpol indique que la police de «près de 60 pays» examine actuellement les renvois en provenance de Nouvelle-Zélande et s’attend à ce que davantage de délinquants et de violeurs soient traduits en justice.

«Chaque image d’abus pédosexuel est la preuve d’un crime et INTERPOL apportera toujours son plein appui aux agents sur le terrain pour aider à identifier et à secourir les victimes dans le monde entier», a déclaré le Secrétaire Général d’Interpol, Jürgen Stock, dans cette publication.

Source : https://sputniknews.com/asia/201905231075280667-interpol-rescues-children-darkweb-ring/

Montri Salangam