Un objet mystérieux tourne autour de la Terre depuis 50 ans – et les experts ne savent toujours pas ce que c’est

 

 

L’objet surnommé par de nombreux chercheurs: le Chevalier Noir (Black Knight)

Nous sommes en 1899 et Nikola Tesla vérifie les signaux reçus par l’immense tour de radio qu’il a construite sur le toit de son laboratoire-maison de Colorado Springs. Incroyablement, le célèbre scientifique a capté des signaux mystérieux – dont il a finalement décidé qu’ils provenaient de Mars. D’autres, cependant, affirment plus tard que les signaux provenaient en réalité d’un objet extraterrestre énigmatique vieux de 13 000 ans en orbite autour de la Terre.

Nikola Tesla

 

Ingénieur serbo-américain et pionnier de l’électricité né en 1856, Tesla a été très tôt sur la scène de la chasse aux aliens. Mais la croyance en la vie extra-terrestre et sa recherche de celle-ci sont devenues de plus en plus populaires à partir du milieu du 20e siècle. Et un éventail de personnes, des scientifiques sérieux aux conspirateurs complices, ont suivi la poursuite.

 

Maria Orsic

Je tiens à faire remarquer que Nikola Tesla était souvent en communication avec Maria Orsic,la grande prêtresse de la Société du Vril qui dessina et fit construire le premier disque volant allemand.C’était une grande voyante qui avait des dons de télépathie et de clairvoyance.Elle est à l’origine de la découverte du crash ovni de 1936,en Forêt Noire,près de Freiburg.

La liaison de Tesla avec cette femme serait à l’origine de son assassinat en 1943.

Dans la culture populaire, l’idée de vie extraterrestre est inextricablement liée aux observations d’OVNIS. Et peut-être le plus célèbre de ceux-ci est ce qui est largement connu comme l’incident de Roswell. Cela nous ramène à un titre de journal de 1947. Le message figurant sur la première page du Roswell Daily Record le 8 juillet de cette année était ainsi libellé: «La RAAF capture une soucoupe volante au ranch de la région de Roswell». L’OVNI aurait apparemment atterri au ranch.

La RAAF – Roswell Army Air Field – se trouvait au Nouveau-Mexique et existe toujours sous le nom de Walker Air Force Base. Quant à l’article susmentionné, il est rapidement devenu national, faisant apparemment appel au zeitgeist américain du jour. Le rapport était certainement sensationnel. Et un  journaliste du Roswell Daily Record a même retrouvé des témoins oculaires.

Un certain M. et Mme Wilmot étaient assis devant leur maison à Roswell vers 22 heures, quand ils ont vu quelque chose de très éclairé qui courait à toute vitesse dans le ciel nocturne. Selon M. Wilmot, l’objet volant volait à 1 500 pieds à une vitesse comprise entre 400 et 500 mi / h. De plus, il était en forme de soucoupe – un OVNI classique.

Et comme si ce reportage n’était pas assez sensationnel, l’histoire a grandi et a été embellie de façon extraordinaire. Un livre de 1980 intitulé  The Roswell Incident , de Charles Berlitz et William Moore, affirmait que le personnel gouvernemental avait en fait enlevé deux étrangers décédés du navire accidenté – et que le gouvernement américain avait ensuite couvert tout l’incident.

Le fait qu’en 1947, des représentants du gouvernement aient annoncé que le prétendu vaisseau spatial extraterrestre était en réalité un ballon météo qui s’était écrasé ne permettait absolument pas de décourager les conspirateurs féroces. Et le phénomène que nous avons mentionné plus tôt – le satellite qui aurait été construit il y a 13 000 ans et qui entoure la Terre – a également alimenté les débats pour les fans de la théorie du complot.

 

Comme vous vous en souviendrez, c’est Nikola Tesla qui, en 1899, capta pour la première fois d’étranges signaux radio provenant de l’espace. À l’époque, cependant, il ne savait pas exactement ce qu’il avait détecté, même s’il avait par la suite formulé des hypothèses extravagantes. Selon toute vraisemblance, les sons entendus par Tesla étaient des signaux de radiation de pulsars – des phénomènes inconnus jusqu’en 1968 et qui sont en réalité des étoiles à neutrons lointaines.

 

Plus tard, d’autres ont décidé que Tesla avait été la première personne à suivre ce qu’on a appelé le Black Knight Satellite (le Satellite Chevalier Noir). Tesla lui-même pensait qu’il avait reçu des signaux de la part de la vie extraterrestre sensible sur la planète rouge. En 1923, il déclara au télégramme d’Albany : «J’ai la conviction profonde que des êtres extrêmement intelligents existent sur Mars. En expérimentant dans le Colorado… j’ai obtenu une preuve expérimentale extraordinaire de l’existence de la vie sur Mars. ”

« J’avais perfectionné un récepteur sans fil d’une sensibilité extraordinaire, bien au-delà de ce que l’on sait, et j’ai capté des signaux que j’ai interprétés comme signifiant 1–2–3–4», poursuit Tesla. « Je crois que les Martiens ont utilisé des chiffres pour communiquer parce que les chiffres sont universels. »

D’autres ont émis l’hypothèse que Tesla aurait peut-être écouté des tempêtes spatiales sur Jupiter ou une sorte d’ondes radio dans l’espace lointain. Mais il y a aussi ceux qui, vers le milieu du XXe siècle, ont commencé à croire que Tesla avait capté les signaux du Black Knight Satellite.

C’est là que la sombre histoire du Black Knight a commencé . Il semble, en effet, provenir de diverses sources, avec des faits variés ensuite fusionnés en un tout. Par exemple, en 1954, Donald Keyhoe, un responsable des OVNIS, déclara que l’armée de l’air américaine avait identifié une paire de satellites en orbite autour de la Terre.


HORS TEXTE

DONALD KEYHOE

 

Donald Keyhoe naît à Ottumwa (Iowa), le dimanche 20 juin 1897, à l’aube de la conquête de l’air. Comme Roscoe Henry Hillenkoetter, il est diplômé de l’Académie Navale, promotion 1920, à Annapolis (Maryland), avec un B. S. et le grade de 2nd lieutenant du Corps des Marine. Au cours de sa dernière année à l’Académie, Robert Goddard publie un article théorique, Une Méthode pour Atteindre des Altitudes Extrêmes (les fusées), et 2 ans plus tard Hermann Oberth écrit La Fusée dans l’Espace Interplanétaire.

Les frères Wright ont volé à Kitty Hawk, N.C., lorsque Keyhoe est adolescent. Les vols de ballons sont également d’actualité. Le jeune lieutenant devient un aviateur naval, pilotant à la fois des ballons et des avions dans la période de l’entre-deux guerres. Dans les années qui mènent à la seconde guerre mondiale, le lieutenant Keyhoe commande un escadrille d’hydravions transportés des Etats-Unis à l’île de Guam, où il est affecté. Après un crash de nuit à Guam, il quitte le service actif et commence à écrire en freelance.

En rejoignant le service du gouvernement, il devient éditeur des publications Coast and Geodetic Survey, puis est nommé Directeur de l’Information de la Branche Aéronautique du Département du Commerce américain (branche qui deviendra plus tard la FAA). Après que Floyd Bennett ait survolé le Pôle Nord le dimanche 9 mai 1926 dans un vol historique, Keyhoe est chargé de s’occuper de sa tournée au travers du pays dans l’avion du Pôle Nord Josephine Ford. Ensuite lorsque le colonel Charles A. Lindbergh, environ un an plus tard, franchit avec succès l’Atlantique dans le Spirit of St. Louis et devient un héros national et international, Keyhoe est lui est affecté comme aide, accompagnant le pilote au cours de sa tournée triomphale de 48 états. Plus tard il écrit le charmant et populaire ouvrage sur cette épisode de sa vie .

Keyhoe se lance ensuite dans l’écriture de fictions, exploitant sa connaissance des airs, d’abord sous forme de série dans le Daily Globe , puis dans les années 1930s et au début des années 1940s, au travers de récits d’aventures liées à l’aviation pour des magazines bon marché populaires, inventant les pilotes héroïques « Phil Strange » et « Dick Knight, » entre autres héros et vilains. Il contribue également à nombre d’articles factuels des principaux magazines de l’époque sur divers sujets, dont beaucoup popularisant l’aviation. Parmi ces magazines on trouve le Saturday Evening PostCosmopolitanAmericanRedbook, et True avec qui il collaborera plus tard sur les ovnis. D’autres articles et brèves paraissent dans le journal supplément du dimanche This Week et American Weekly.

Donald Keyhoe

Lorsque la guerre apparaît en Europe, Keyhoe publie un livre à propos de la mobilisation américaine pour l’effort de guerre. Au cours de la seconde guerre mondiale il est rappellé au service actif avec le grade de major et est affecté au Pentagone, à la Division de l’Entraînement de l’Aviation Navale. Après la guerre il retourne une nouvelle fois à la vie civile et reprend sa carrière d’écrivain.

Durant les années 1940s et le début des années 1950s, Keyhoe procède personnellement aux essais d’une grande variété d’appareils et évalue leur performance et caractéristiques pour True Magazine. Lorsque les premières observations de « soucoupes volantes » sont signalées en juin 1947, Keyhoe, en tant qu’aviateur expérimenté, est sceptique. Mais True lui demande d’enquêter en 1949 et, en interrogeant de nombreux pilotes ainsi que des officiers du Pentagone, il découvre que des observateurs experts ont vus les disques inexpliqués, et souvent de près. Plus il enquête, plus il devient convaincu que les ovnis n’ont rien à voir avec cette planète, et qu’ils viennent apparemment de l’espace. Il conclut que l’USAF doit être au courant et qu’elle dissimule la vérité. Il va devenir un des pères fondateurs de l’ufologie.

Son article intitulé « Les soucoupes volantes existent » dans le numéro de janvier 1950 de True devient l’un des articles les plus lus et discutés de l’histoire de la publication, et fait sensation. Il y explique que les soucoupes volantes viennent d’autres planètes, que l’USAF le sait et conserve soigneusement le secret. Sa conclusion : Je pense qu’on nous prépare pour ce que le projet UFOsait déjà : que la Terre est surveillée par des voyageurs interplanétaires. L’article est développé dans un livre de poche et touche un plus grand public encore.

En mai 1954, il annonce que 2 satellites artificiels gravitent autour de la Terre, défiant les lois de la physique avec une orbite très irrégulière. Il ne s’agit pas d’engins fabriqués par l’homme.

En 1956, il démissionne des Marines américains où il était pilote, et se recycle dans le journalisme, spécialiste du sujet ovni. La même année sort Earth Versus the Flying Saucers, un film s’inspirant librement des travaux de Keyhoe. A la fin de l’année, il rejoint le NICAP à Washington, dont il est nommé directeur dès janvier 1957.

Keyhoe sur CBS le 22 Janvier 1958

Le mercredi 22 janvier 1958, Keyhoe participe à une émission télévisée populaire de CBS pour discuter du sujet ovni. Plusieurs portes-paroles de l’USAF sont invités, mais imposent comme condition à leur participation d’avoir en main le script de l’intervention de Keyhoe. CBS envoie le script est envoyé à Keyhoe, coupé en de nombreux endroits, car décrit comme « trop long ». L’émission venue, Keyhoe ignore le téléprompteur et déclare et maintenant je vais révéler quelque chose qui n’a jamais été dévoilé auparavant… durant les 6 derniers mois nous avons travaillé avec une commission du Congrès enquêtant sur le secret concernant les ovnis… CBScoupe alors brutalement le son, laissant l’image seulement. Keyhoe proteste.

Une nouvelle invitation sur CBS le 3 mars, mis sur le grill par Mike Wallace, lui donnera l’occasion de dénoncer la censure dont il a fait l’objet.

Sous sa direction, le NICAP l’association donne une publicité sérieuse au phénomène ovni dans les années 1960s et encourage les auditions parlementaires au Congrès. Il reste directeur du NICAP jusqu’en 1969.

Son dernier livre est publié en 1973. A cette époque Keyhoe est définitivement convaincu que la CIA est l’agence principale derrière la dissimulation. Il passe ses dernières années de retraite à « Bluemont » dans la belle Vallée de Shenandoah hors de Luray (Virginie), avec sa femme Helen Gardner Keyhoe, native du comté de Page (Virginie). Mme Keyhoe est membre des Filles de la Révolution Américaine .

Auteur de :

  • Flying Saucers from Outer Space, New York: Henry Holt & Co., 1953.
  • The Flying Saucer Conspiracy, Henry Holt 1955, New York
  • Flying Saucers: Top Secret, Henry Holt 1959, New York / G. P. Putnam’s Son 1960, New York
  • « Follow the Boucing Ball » – Sur le cas de Goshen/Adickes notamment.
  • « What Radar Tells About Flying Saucers », True
  • « I Know The Secret of the Flying Saucers », True, janvier 1966
  • « Someone Watching Over Us », The True Report on Flying saucers, 1967
  • « Down Down Down Censorship », The True Report on Flying saucers, 1967
  • « Radar Tracks Blips and Blobs », The True Report on Flying saucers, 1967
  • avec Lore, G. (Eds.) 1969. Strange Effects from UFOs. Washington, DC: NICAP.
  • avec Lore, G. (1969). UFOs: A New Look. Washington, DC: NICAP.

 

Spoutnik I

 

Selon l’affirmation de Keyhoe, ces satellites tournaient autour de la planète avant que les Soviétiques lancent ce que l’histoire reconnaît comme étant le satellite artificiel d’origine, Sputnik 1, en 1957. Certains ont réfuté les affirmations de Keyhoe, voulant faire remarquer et soulignant que l’ancien pilote du Marine Corps voulait vendre un livre sur les ovnis .

Le fameux projet de fusée Black Knight

 

Un autre facteur susceptible de contribuer à la croissance de l’histoire de Black Knight Satellite est peut-être le fait qu’il existe un véritable projet de fusée Black Knight de 1958 à 1965. Il s’agissait d’une affaire britannique. Et bien que la fusée ait été utilisée pour des tests, elle n’a jamais propulsé un satellite en orbite.

Dessin d’un satellite GPS de la NASA.

Puis, en 1960, le magazine Time a publié un article sur un étrange objet sombre détecté en orbite. La chose étrange était que l’objet était sur une orbite polaire – et pourtant, autant qu’on sache, les satellites américains et soviétiques de l’époque étaient tous sur des orbites équatoriales. Certains ont dit que c’était le chevalier noir. Cependant, il s’est avéré par la suite qu’il s’agissait d’un satellite américain secret participant à une mission de photo-reconnaissance.

 

Ensuite, un auteur de science-fiction écossais, Duncan Lunan, a présenté une théorie ahurissante. Lunan a déclaré que les mystérieux signaux radio captés par Tesla et par la suite des chercheurs pourraient être un vaisseau spatial vieux de 13 000 ans en orbite autour de la Lune. L’auteur a ensuite nié que ce soit lui qui avait commencé l’histoire de Black Knight. Cependant, il semble certainement y avoir contribué, même si ce n’est que involontairement.

 

Mais ce que les chercheurs considéraient peut-être comme la preuve la plus solide à ce jour de l’existence du satellite Black Knight apparut en 1998. Une photo prise lors du premier vol de la navette spatiale vers la Station spatiale internationale montrait un mystérieux objet noir apparemment suspendu dans l’espace à l’arrière-plan.

Et enfin, c’était ça: une photo prise par une mission spatiale du satellite Black Knight par la NASA. Enfin, il y avait une preuve irréfutable qu’il existe vraiment un satellite vieux de 13 000 ans provenant d’une autre galaxie entourant la Terre.

 

LA DÉSINFORMATION DE LA NASA ET LE SYNDROME DU BALLON SONDE DE JESSE MARTEL

 

Malheureusement pour les chercheurs sérieux, il s’est avéré qu’il y avait une explication « toute faite » à l’identité de l’objet énigmatique. Le journaliste James Oberg, qui écrit souvent sur l’espace, a interviewé Jerry Ross, l’un des astronautes qui avait participé à la mission à la Station spatiale internationale. Et Ross avait une réponse à la question brûlante.

Loin d’être le satellite Black Knight, l’objet sur la photo était, semble-t-il, une couverture thermique. Selon Ross, un de ses collègues et lui-même avaient participé à une sortie dans l’espace pour installer la couverture autour d’un composant métallique à l’extérieur de la station spatiale. Cependant, la couverture s’était alors détachée et avait volé dans l’espace. Croyable? Ton appel. Mais si vous êtes déterminé à croire au Black Knight Satellite, vous pouvez toujours rejeter cette explication comme une nouvelle dissimulation par le gouvernement américain.

Au regard des nombreuses photos ,recherches et expertises faites sur le Chevalier Noir,on peut se demander si le gouvernement américain nous prend pour des idiots!

Voici diverses photos et documents de diverses époques:

New York Times du 10 octobre 1954

 

 

Photo de la NASA

 

Top Secret article page 1

 

Top Secret article p.2
Top Secret article p.3
Top Secret article p.4

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Le projet Montauk: téléportation, dimensions parallèles, et Voyage dans le Temps

Le professeur von Newmann...un pionnier des systèmes d'ordinateurs en 1948...près de l'ENIAC.
Le professeur von Newmann…un pionnier des systèmes d’ordinateurs en 1948…près de l’ENIAC.

Une série de projets secrets des États-Unis,venant  du gouvernement dans le but de développer des techniques de guerre psychologique et de la recherche particulière  en téléportation, les dimensions parallèles, et  surtout le « Voyage dans le Temps »,fut  appelé Le Projet Montauk .Toutes ces expériences  auraient  été menée au Camp Hero ou Air Force Station Montauk  , à long Island. Le Dr John Von Neumann a commencé l’expérimentation préliminaire aux laboratoires nationaux de Brookhaven. Des réclamations  venant de lui et de ses subordonnés ,affirment que l’on pourrait rendre les objets invisibles et l’on peut créer de la matière ,par la simple concentration de son esprit , à tout point dans le temps, entre autres, par la manipulation de la haute énergie des champs électromagnétiques.

En 1948, le docteur John Von Neumann a acquis sa réputation en faisant plusieurs modifications à l’ordinateur ENIAC (électrique numérique intégrateur et calculatrice). Le précurseur de l’ordinateur moderne d’aujourd’hui, l’ENIAC avait effectué des opérations arithmétiques et de transfert en même temps, ce qui a causé des difficultés de programmation. Von Neumann a suggéré que la sélection de code de commande des commutateurs connexions de câbles afin enfichables pourraient rester fixe. Il a ajouté un code de convertisseur pour permettre un fonctionnement en série.

Le Dr John Von Neumann a tenté de relier des ordinateurs avec des esprits et avait apparemment réussi . En utilisant ce lien humain – ordinateur , Von Neumann a affecté les esprits des autres et a finalement réussi à ouvrir un vortex de temps en  1943 lors de l’expérience de Philadelphie . En 1943 , l’invisibilité radar a été l’objet de recherches à bord de l’ USS Eldridge sous le titre de «Projet Montauk  » . Depuis l’USS Eldridge a été amarré dans le Philadelphia Naval Yard, il est communément appelé  » The Philadelphia Experiment  » . Il a également affirmé avoir envoyé un homme du nom de Preston B. Nichols à travers deux lignes de temps , un fait confirmé par M. Duncan Cameron en 1985 . Cameron a été formé par la National Security Agency , si son témoignage est valable . Beaucoup de gens croient que le projet Montauk se poursuit toujours actuellement , bien que la plupart des informations disponibles sur ce sujet  est brouillé par la spéculation et la désinformation .

 

L’objectif principal de l’ expérience de Philadelphie était de faire disparaître un bateau afin de ne pas être détecté par radar . Cet objectif a été atteint et que le navire , l’USS Eldridge a été rendu invisible , ayant éventuellement été téléporté inter- dimensionnelle . Mais , pour les personnes concernées ce ne fut pas sans effets( inattendus et dramatiques) secondaires certains ont effectivement perdu il vit d’avoir été intégré dans la cloison du navire . L’équipage du navire,ses  effectifs ont été transportés hors de cette dimension avec le navire . Quand ils sont revenus , ils étaient désorientés et horrifiés . Ils n’ont pas tous survécu , mais ceux qui n’ont été rejeté comme inaptes mentalement et dans un effort pour couvrir l’expérience ont été évacués de la Marine .

 

Al Bielek a été recruté dans le Rainbow Project , un précurseur de la  » Philadelphia Experiment  » Il prétend qu’il a fait son travail normal de jour, en Californie , puis un jour,il a vécu  une petite expérience de lévitation magnétique dans le  métro souterrain  de Los Angeles ,en rapport avec  Montauk . En Janvier 1988, ses souvenirs de son implication dans l’expérience de Philadelphie ont commencé à refaire surface. Tout en travaillant pour divers entrepreneurs militaires , les personnes qui ont travaillé avec lui ont commencé à révéler la vérité sur l’implication du gouvernement américain dans les opérations psychologiques . Bielek a alors pris la décision de rendre publique l’information sur sa participation dans les expériences de Montauk et le projet de Philadelphie en 1989 .

eldritch

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale Dr John von Neumann a continué sa recherche sous le nom de « Projet Phoenix  » , voilà pourquoi  les gens ne faisaient pas le lien avec l’enquête.

Il fut soumis à des phénomènes inter-dimensionnels ,sans préjudice grave pour lui, mais parfois  des risques mortels pouvant  affecter  les participants impliqués . Grâce à l’armée , Von Neumann avait de vastes ressources à sa disposition qui comprenait une base de données sur  la recherche psychologique nazie . Avec un équipement radio perfectionné ,Von Neumann a tenté de se connecter à l’informatique pour contrôler l’esprit des gens . Il a réussi à créer un esprit machine de lecture virtuelle , avoir des pensées humaines reçues par les récepteurs de radio de cristal ésotériques et relayés dans un ordinateur qui a enregistré les pensées  par  bits d’information. Ces bits peuvent être affichées sur un écran d’ordinateur et imprimés sur du papier . Un technicien pourrait avec cette technologie projet un à un ordinateur et de manipuler l’esprit d’une autre personne . Par peur de leurs propres esprits étant contrôlées Congrès après avoir été présenté le rapport commandé que le projet soit officiellement arrêt .
L’Exorciste électrique de Nikola Tesla

Le projet a ensuite été progressivement dans le secteur privé et a été autorisé à progresser indépendante du gouvernement sur place . Un groupe secret relié militairement avec des poches profondes financiers mis au point le nouveau centre de recherche dans une base abandonnée de la Force aérienne à Montauk Point, New York . Cette Air Station occupe une antenne radar SAGE qui émet la même bande de fréquence nécessaire pour entrer la conscience humaine . Le militaire est devenu le principal bénéficiaire des développements des projets ayant été convaincu d’ intégrer la technologie dans leurs programmes psy- ops . En 1972 , le Projet Montauk était pleinement en cours avec massif expérimentation de contrôle de l’esprit se fait sur les humains , les animaux et les autres formes de conscience .

Sous l’utilisation du matériel développé par les découvertes de Nikola Tesla ,le projet Montauk a continué à développer les capacités psychiques de personnes manifestant ainsi les deux illusions subjectives et objectives pour amplifier la pensée . Ils sont allés jusqu’à découvrir que sous les directives d’ un technicien qualifié,on peut contrôler sa pensée  jusqu’à à apparaître à un moment donné . C’est cette découverte qui a conduit à l’idée du temps de pliage. Après des années de recherche, les portails de temps ont été ouverts à des expériences massives et scandaleuses . Le projet s’est  dans une boucle temporelle bizarre,la  boucle S’est bouclée lorsque le temps de vortex s’est ouvert en  1943 ,lors de l’ expérience de Philadelphie originale . Aucun élément de preuve confirmant les expériences qui se produisent effectivement n’a jamais refait surface , ni a des preuves d’une installation souterraine n’a été trouvée .

On navigue dans les Cahiers Noirs du Gouvernement Américain ou …de ce qui le contrôle:le gouvernement invisible!

nikolatesla-1
Le plus grand inventeur de tous les temps:Nikola Tesla.

Nouvel Ordre Mondial:Voici ce que le 1% veut vous cacher à propos de Nikola Tesla et de Maria Orsic

A la fin de sa vie, Nikola Tesla est mort sans un sou. Le gouvernement américain lui avait confisqué ses journaux personnels. Et il fut largement oublié jusqu’il y a seulement quelques années.

Tesla bbb01

Mais pourquoi donc Tesla a-t-il été évincé à ce point?

Le gouvernement essayait-il de lui voler sa technologie?

L’invention la plus renommée de Tesla portait sur l’énergie, qui est l’une de nos ressources les plus importantes et précieuses. Tesla croyait, et était également en mesure de démontrer que cette énergie pouvait être littéralement extraite de l’air et qu’il n’était pas nécessaire d’avoir recours à des centrales nucléaires existantes ni à la production d’énergie polluante générée par les centrales à charbon.

Imaginez seulement comment ces progrès en vue auraient pu affecter les poches des riches?

Page d'un journal de 1919.
Page d’un journal de 1919.

Tesla avait des centaines, voire des milliers d’autres idées d’inventions dont nous ne sommes tout simplement pas au courant. Au cours de sa vie, il a fait breveter plus d’une centaine d’inventions qui donnent un regard profond et tangible sur le monde. Le fait d’accéder librement à ses documents est nécessaire pour comprendre son travail et peut-être même nous faire entrer et nous guider jusqu’au seuil du siècle prochain.

Voici ce que les riches et les puissants ne veulent pas vous sachiez à propos de Nikola Tesla  :

 

 

 

 

 


TESLA,LES SOUCOUPES VOLANTES ET L’ANTI-GRAVITÉ

 

 

Il semble que chaque fois que quelqu’un  parle de Tesla ,on ne peut cesser de se demander comment est – il possible qu’un homme comme lui  est passé inaperçu dans les livres d’histoire? Je veux dire, pourquoi quelqu’un comme Tesla a littéralement été effacé de l’ histoire?  Pourquoi son héritage a-t-il été  poussé hors  de tout accès de la société ?

Voici ce que j’ai découvert:

Ovni 002

Tesla était un homme extrêmement en avance sur son époque, en fait,il est  le plus incroyable inventeur qui ait jamais vécu sur Terre. Si cet homme n’était pas né, nous ne connaîtrions aucune de ces choses usuelles à notre époque actuelle:les  smartphones,la  radio, le contrôle à distance, etc …des  appareils comme le  Serian ,sont encore totalement inconnu pour nous,les gens du 99%.

Cependant, dans une partie de ces investissements « classiques », Tesla avait quelques inventions qui semblent  être sorti d’un script pour un film de science-fiction. Les ovnis, l’antigravité et  la vision d’ êtres étrangers à notre planète peuvent paraître  comme n’importe  quoi …que ce soit , mais c’était l’ inconnu du temps de  Tesla. Il avait même dit à un ami de l’époque « avoir eu  « un contact’ avec des êtres qui ne sont pas de la Terre tout en travaillant sur un de ses projets.Tout cela fait réfléchir.

« Mon cerveau est un récepteur dans l’univers qui ne sert point de base à partir de laquelle «nous» obtenons la connaissance, la force et l’inspiration. Non, il a pénétré les secrets de ce noyau, mais elle existe. » (Nikola Tesla)

Tesla voyait et inventait des choses à l’ intérieur de grandes  technologies qu’aujourd’hui la plupart des scientifiques ne peuvent même pas imaginer. En 1928, Tesla avait même enregistré un autre brevet, le numéro 1655144: une machine volante , un hélicoptère  et un avion.Avant sa mort, Tesla avait développé les plans pour le système de propulsion de l’avion. « DRIVE SPACE » sur le terrain :un système de propulsion par  anti-électromagnétique. Fait intéressant, selon William R. Lyne sur « Occult Ether Physic « lors d’ une conférence que Tesla avait préparé pour le Welfare Institute ,le 12 mai 1938: »Je parle de la théorie dynamique de la gravité. »Tesla avait découvert les secrets pour créer le véhicule parfait qui pourrait amener les gens dans l’espace, Engin relativement pas cher à construire, et qui  avait le système de propulsion qui n’ utilisait pas le carburant. Tesla avait découvert un moyen d’exploiter l’énergie débordante dont il disait se trouver un peu  partout autour de nous. Il était de notre devoir d’utiliser et de développer cette énergie et Tesla savait le faire.

campi-magnetici

« Il a travaillé dans les moindres détails à donner de l’ espoir à l’humanité en utilisant  son esprit ouvert sur l’ univers . Cela explique les causes de cette force et les mouvements des corps célestes sous leur influence de manière satisfaisante qui mettra fin à la spéculation oisive et des  fausses conceptions ( espace courbe). Seul l’existence d’une force d’union universelle  peut rendre compte des mouvements des corps observés, et son hypothèse dispense de la courbure de l’ espace. toute la littérature sur ce sujet est donc futile et destinée à l’ oubli et à la poubelle de l’histoire. Donc , toutes les recherches scientifiques  tentent d’expliquer le fonctionnement de l’univers, sans reconnaître l’existence de l’éther et le rôle indispensable dans les phénomènes inter-reliés ».

Tous ceux et celles qui ont cherché à expliquer les recherches de Tesla et l’origine de sa science ont oublié qu’il était en relation avec Maria Orsic.Maria Orsic,la Grande Prêtresse de la Société du Vril aurait influencé Tesla et elle aurait reçue ,elle-même, une partie de sa science et de ses « relations extraterrestres ».

Maria Orsic...la fondatrice de la Société du Vril.
Maria Orsic…la fondatrice de la Société du Vril,disparue depuis le 18 mars 1945.

Tesla a découvert que sur  une émission de surface électrostatique, un conducteur se concentre toujours lorsque la surface est courbe, ou en ayant un bord. Bien plus raide de la courbe, ou coin, Maire est la concentration d’émission d’électrons. Tesla a également observé une charge électrostatique … coulée sur la surface d’un conducteur plutôt que de le  pénétrer. Ceci est appelé le Eats ou effet Faraday,découvert par Michael Faraday.

Voir mon important article sur : Maria Orsic et le crash ovni de freiberg

 

Cela explique aussi les principes de la cage de Faraday, qui est utilisé dans les laboratoires de recherche de haute tension pour protéger les êtres humains et l’endommagement du matériel électro-sensible.

Selon les rapports sur l’ intérieur de ces «véhicules» , ils se composaient de canaux ou de colonnes circulaires passant par le centre de la nef. Ceux – ci servent … une superstructure pour le reste du disque de l’ objet – en forme et ont une haute tension et une bobine de haute fréquence.Ceci  est considéré comme un transformateur non résonnant qui donne une charge électrostatique et électromagnétique :la charge NEF et la polarité( la nef de la bobine d’intérieur est ce que nous appelons aujourd’hui une bobine de Tesla , inventé par Nikola Tesla en 1891 .

 

Nikola Tesla a déclaré: «Il y a une différence entre le progrès et la technologie, le progrès profite à l’ humanité. La technologie n’a pas à le faire. »

L’étranger, Tesla et la première soucoupe volante artificielle

Ce serait la seule cope de la photo de la fameuse soucoupe volante de Nikola Tesla.
Ce serait la seule copie de la photo de la fameuse soucoupe volante de Nikola Tesla.

Une nuit , alors qu’il était seul dans son  laboratoire, Tesla a observé ce phénomène prudemment (EAT) et  les actions électriques qui semblaient définitivement  être des signaux intelligents visés. Des modifications  ont été effectuées régulièrement et avec une suggestion claire du nombre et de  l’ ordre des signaux qui ne pouvaient pas être attribuée à une cause particulière. Ensuite ,il comprit d’ou venaient les signaux intelligents:de l’espace!

Ce fut le premier incident de beaucoup d’autres dans lequel Tesla a intercepté ce qu’il  désigna comme des « signaux intelligents de l’ espace ». A cette époque, les scientifiques éminents ont suspecté que Mars pourrait être un refuge  probable pour la vie intelligente dans notre système solaire et Tesla ,dans ce  temps-là,se mit à penser   que ces signaux pouvaient provenir de la planète rouge.

Alors que dans le Colorado Springs, Tesla a intercepté des signaux radio extraterrestres qui se propagaient à travers les médias incroyablement rapidement. Tesla a capté des signaux inhabituels à partir de son  recepteur , Tesla a conclu que ces signaux pourraient effectivement être des signes qui ont pour origine quelque part dans l’ espace. Il a mentionné ces signaux dans une lettre au journaliste Julian Hawthorne en Amérique du Nord ,soit à Philadelphie le 8 Décembre, 1899 et non Décembre 1900 a vu une lettre sur les découvertes possibles dans le nouveau siècle à la société la Croix – Rouge, où un message « d’un autre monde » s’adressait à  Leia, et disait  « 1 … 2 … 3 … » .

 

La race extraterrestre qui serait venue amicalement en contact avec Tesla et Maria serait celle des b;onds d'Aldébaran.
La race extraterrestre qui serait venue amicalement en contact avec Tesla et Maria serait celle des blonds d’Aldébaran.

Mais Tesla ,à son  époque ,est le seul qui a pu intercepter ces signaux mystérieux. Guglielmo Marconi, 1er marquis de Marconi était non seulement  inventeur et ingénieur électricien italien, mais connu aussi  pour son travail de pionnier dans la transmission radio à longue distance et le développement de la loi Marconi ,dont  le système de télégraphe de radio. Guglielmo Marconi a pu  intercepter également des signaux provenant de l’espace de quelques années après Tesla. Les chercheurs ont affirmé que Tesla et Marconi ont recoupé les mêmes signaux.

L’OVNI parfait: Par Tesla

Tesla-UFO

Les méthodes utilisées dans la conception de la soucoupe volante correspondent aux descriptions de ceux qui prétendaient à avoir vu de l’intérieur ,un OVNI: avec un condensateur discoïde de taille suffisante pour fournir une poussée permettant son envol, tandis que d’ autres petits condensateurs pour contrôler la direction de la soucoupe volante,son  système gyroscopique le contrôle de stabilisation et d’ entraînement électrique. De plus,si tout cela ne suffit pas, Tesla avait prévu davantage :les dessins montraient que l’intérieur de la nef aurait  été équipé d’écrans plats et des caméras vidéo externes pour que les  pilotes  puissent accomplir des taches aveugles.

 

L’OVNI Tesla a des yeux, et ceux – ci ont été faits de lentilles électro-optiques, disposés en quadrants, ce qui permet au pilote de voir tout. Écrans et moniteurs sont placés sur une console dans laquelle le navigateur peut observer toutes les zones autour du véhicule, et  cette invention étonnante  aurait pu être repositionnée.

En gros , c’est un avion incroyablement bien conçu qui aurait réellement pu réussir dans la construction d’ aujourd’hui. Or , nous avons déjà construit? … Qu’est -il arrivé à cette invention? pourquoi la NASA ne s’est pas emparé de cette invention pour lancer  des astronautes dans l’ espace  ?

Poser la question,c’est y répondre!

Voilà pourquoi:

 

La relation « Top Secret » entre  Nikola Tesla et Maria Orsic

Nicolas Tesla et Maria Orsic...2 complices.
Nicolas Tesla et Maria Orsic…2 complices.

Deux Yougoslaves sur les deux côtés du grand océan Atlantique,ont maintenu une correspondance étendue  sur la construction d’un avion anti-gravité. Tesla était un scientifique à New York, Maria,une grande médium  dans l’Allemagne du Troisième Reich et une amie intime d’Enrich Himmler. Tesla est mort mystérieusement  en 1943 et Maria a mystérieusement disparu un certain 18 mars 1945 …en compagnie des autres grandes prêtresses du Vril.

Tous deux étaient d’origine yougoslave, amoureux des animaux, des végétariens, pas de collège terminé, célibataires et sans enfant, sans religion, contre la guerre, pauvre et presque sans ressources, et les deux ont été étroitement surveillés par les agences militaires et de renseignement: Nikola Tesla par le FBI, l’ OSS et de la CIA, et Maria Orsic par la Gestapo et les SS. Nikola a émigré à New York et Maria à Berlin.

Si les découvertes et les inventions dans le domaine électromagnétique de Nikola Tesla a été l’un des plus grands secrets gardés par des organismes militaires, il était encore plus élevé à un  degré de classification, la sécurité, depuis les nombreuses lettres qu’il avait échangées avec Maria Orsic.

Maria  et Nikola ont été liés à la construction d’une machine volante anti-gravitationnelle et des contacts avec des extraterrestres . Nikola était un scientifique, un génie de l’électromagnétisme, mais Maria était une jeune fille qui aimait à porter les cheveux longs en dessous de la taille, presque à genoux, elle a enseigné le ballet pour les débutants et  fut une extraordinaire enseignante   de langues, mais un jour,elle  est tombé en transe et a commencé à avoir des expériences médiumniques continus dans lesquels elle  a reçu toutes sortes de données techniques et de dessins pour la construction d’un disque volant à énergie anti-gravitationnelle.

Les deux Maria et Tesla, ont  maintenu une grande correspondance dont on ne sait (officiellement) plus  rien, et ,notons au hasard ,que cette correspondance a toujours été un des enregistrements de la plus  haute sécurité classée (autant par les américains que les allemands). Parmi les documents de Tesla élaborés  en plusieurs détails  figurent majoritairement des dessins et des plans d’une machine volante anti-gravité trouvée dans la ligne UFO allemande  du Vril (particulièrement la fameuse cloche  développée en Allemagne par  Maria Orsic).

Dans l’ Allemagne nazi , il y avait deux lignes distinctes dans la construction d’OVNIS  sur le  Vril Troisième Reich allemand : les scientifiques allemands et autrichiens travaillant sur les bases de savoir (si elles étaient traditionnelles) ou en  découpe  de documents d’origine technologique inconnue (les  » bords » scientifiques des groupes motopropulseurs de données par exemple)  , bientôt transmis à la commande « prioritaire » de la SS, (et de  Maria Orsic- le projet Vril- et le Dr Otto Schumann sur la base de données techniques fournies par les « étrangers »).

Maria  a reçu des informations techniques dans la langue sumérienne des êtres qui prétendaient être des messagers de la planète Ashtari / Aldebaran et le Dr Otto Schumann, dès le début,  avait été impressionné de voir que les avions des projets avant – garde de Viktor Schauberger et Karl Haushofer …n’étaient pas si avancés(!).

COÏNCIDENCES

Le RFZ1 fut le premier disque volant construit sous les informations émises par Maria Orsic...Il est directement dérivé d'après les plans du Crash ovni de Freiburg.
Le RFZ1 fut le premier disque volant construit sous les informations émises par Maria Orsic…Il est directement dérivé d’après les plans du Crash ovni de Freiburg.

Tout comme Maria Orsic qui vivait à des milliers de kilomètres de lui,Nikola Tesla avait des informations sur les « étrangers » qui avaient écrit en sanskrit dans son carnet, et a dit que deux races extraterrestres en guerre, étaient  fortement préoccupé par l’avenirl’humanité, et c’est pour cette raison a inventé le  » rayon de la mort  » qui pourrait détruire les navires étrangers.

Sigrun et Traute ...les dernières photos connues. J'ai identifié un moteur de Junker 88,un bombardier ou avion de transport allemand.
Sigrun et Traute …les dernières photos connues.
J’ai identifié un moteur de Junker 88,un bombardier ou avion de transport allemand.

Le 20 Juillet 1931, Nikola Tesla a fait la déclaration suivante à la revue  » Time Magazine « : « Je l’ ai conçu d’ une manière qui permettra à l’ homme de transmettre de l’ énergie en grande quantité, des milliers de chevaux, d’une planète à une autre , quelle que soit la distance « .

LES DERNIERS JOURS DE NIKOLA TESLA ET DE MARIA ORSIC

Nikola Tesla est retrouvé mort le 7 Janvier 1943 à sa chambre, en deux morceaux, dans l’Hôtel New Yorker et immédiatement tout son travail et ses biens ont été confisqués par le gouvernement des États-Unis. Maria a disparue le 18  Mars 1945 à Berlin et n’a jamais plus été revue par la suite.


Maria Orsic

Maruia Orsic
Maruia Orsic

Maria Orsic était professeure de ballet et a enseigné les langues à Berlin. Le jour du 10 Février 1917, Maria tomba dans une transe, une sorte de coma pendant plusieurs heures. Elle a dit à sa mère qu’elle  a vu des êtres supérieurs de lumière pendant cette période. Le lendemain , c’est arrivé à nouveau et elle lui a dit que ces êtres enverraient bientôt des messages d’eux et il ne fallait rien dire à personne , sauf aux médiums Traute , Gudrun , Sigurn et Heike .

 

Huit jours plus tard , Maria a de nouveau reçu une communication dans laquelle il a été dit qu’ils étaient des messagers de Aldebaran (Alpha Centauri) . Les révélations étaient de deux sortes: les enseignements métaphysiques, l’univers, l’origine de la race humaine, Atlantis, Lemuria et d’ autres mondes; et le mode de données techniques détaillées pour construire une machine volante, les données qui ont été transmises dans une langue inconnue à Maria. Elle a attiré des dizaines de documents avec des dessins, illustrations, croquis, des formules, des graphiques, etc. On  ne la comprenait pas,à l’époque.

Le père de Maria a demandé l’ aide et la réalisation de contact physique  du Dr. Winfried Otto Schumann , qui était fasciné et est allé chez elle, pour faire face à la question en  demandant  à rencontrer les extraterrestres. La langue dans laquelle les données furent reçues par  Maria ,en provenance d’ Aldebaran était le sumérien.

Nikola Tesla

Nikola Tesla
Nikola Tesla

Après la mort de Nikola, son neveu Sava Kosanovic , un officier yougoslave soupçonné de liens avec le Parti communiste dans son pays, a été arrêté, isolé et interrogé par le FBI pendant plusieurs jours. Il a déclaré que son oncle ne lui avait pas parlé de sa machine volante anti-gravité et un prototype qui a volé dans un endroit inconnu au Mexique , bien qu’il savait que Tesla a voyagé dans ce pays et a déclaré que le vol avait  été un succès: »(…) mais Je ne savais pas où il était et où il a gardé cet appareil »,avait-il dit . Le FBI a demandé si Tesla lui avait dit quelque chose au sujet des « étrangers » et il a répondu que pas grand – chose, sauf que « ils étaient une grave menace pour la Terre. » Selon Kosanovic, de toutes les inventions de son oncle, dont le FBI était le plus intéressé,c’ était la machine volante et le « Death Ray » (Rayon de la Mort).

 

Les agents du FBI craignaient que leurs inventions, et surtout « Death Ray », de tomber dans les mains des communistes russes, mais quand examiné les documents qu’ils confisqués ont découvert un dossier que Tesla a titré le « Exotericon Gama  » écrit en codes et en  vieux sanskrit , et il avait marqué le mot «gouvernement». Tesla lui avait écrit comment les extraterrestres et les messages interceptés entre eux, communiquent. Poussé par le Pentagone, le FBI a été forcé d’éliminer la mention «étranger» de leurs rapports sur  Tesla tous les dossiers et la correspondance avec Mary Orsic avaient disparu,comme par magie.

Construction de Vril Mary Orsic

Avec les fonds de riches Allemands en Mars 1922 , le premier prototype a été achevé Jenseitsflugmaschine ou machine volante  de forme soucoupe . Mais le premier vol d’essai a été un échec total: une partie du navire fut désintégré et une autre machine  a explosé  en fragments multiples.

Le Dr. Winfried Otto Schumann a été dévasté. Mais après trois jours Maria  revint avec de nouvelles informations, transmis par ses « messagers », qui ont donné le Schumann assez découragé. Après deux heures de l’ examen de nouveaux documents est dit, « vous pouvez le faire ».

Le navire, apparemment piloté à partir du sol doit être mentalement par une bande magnétique fixée à l’avant du visage de Marie. (Un ruban adhésif qui a été trouvé dans l’épave de l’ accident de Roswell 1947 )

Certains des plus grands investisseurs se sont retirés, mais toujours le 17 Décembre, 1923, un nouveau modèle Jenseitsflugmaschine a été terminé. Le vol a été un succès, le navire a volé 55 minutes atteint 300,000 kmh, mais le tour a été une surprise qui a terrorisé tous les ingénieurs. Le navire avait vieilli comme de  100 ans.Maria a expliqué que lorsqu’un objet pénètre dans une autre dimension, leurs propriétés sont instantanément modifiées et le Dr Schumann a commencé à comprendre …

Maria et le groupe de médiums faisaient partie de la fondation de la  » Société Vril  » et ses femmes membres étaient connus comme « Les Dames du  Vril « . Le prototype a été utilisé pour d’ autres projets qui utilisaient la bande de pilotage mentale, comme étant le Vril 7 Geist .

Une photo du Vril 7 durant l'hiver 1939.
Une photo du Vril 7 durant l’hiver 1939.

L’intérêt pour l’utilisation comme une arme de guerre se réveilla en 1944 et Maria a refusé. Craignant que la SS et Hitler de saisir le navire a dit qu’il avait besoin d’améliorations et a été envoyé à un hangar de Munich, et les vols arrêté. Deux petits modèles de 8 mètres de diamètre ont commencé à se faire construire si l’avion aurait pu voler. Dr. Schumann a recruté quatre ingénieurs pour le développer et construire des petits plats de Marie; selon l’OSS, la CIA et le renseugnement militaire et  certains ingénieurs: ces deux petits modèles ont finalement été construits et…ont volés!

La fin de la guerre (traduction de l’allemand…archives allemandes)

En Mars 1945 Maria Orsic a reçu la communication de ses « messagers » prédisant la défaite nazie avant la fin de 1945. ..Elle fit dire cela à plusieurs amis, certains d’entre eux comme les frères Horten ont quitté l’Allemagne et ont fui vers l’Argentine.

Le jeudi 15 Mars, 1945, Maria Orsic a rencontré le Dr Schumann pour la dernière fois et il  lui a donné un paquet avec tous les documents et dessins d’OVNIS allemands et dit au revoir en pleurant. Le samedi 17 Mars 1945, Maria et son groupe ont pénétré dans les hangars de la Société Vril ( Messerschmidt), à Augsburg,  afin de prendre possession du « disque volant » entreposé.Le dimanche 18 Mars, 1945, Maria Orsic et les Dames du Vril…de  Munich, elles  sont partis pour une destination inconnue…

En Mars 1945, un lieutenant colonel nord-américain  dit qu’il a vu une énorme roue de bateau circulaire,  suspendue dans le ciel de Munich jaillit à haute vitesse et trois jours après que les observateurs militaires américains ont rapporté avoir vu une autre. Dr. Schumann, et Hanna Reitsch  Leni Riefenstahl ont  affirmé que Hitler était à bord de la dernière forme de « cloche » volante (expression mainte fois utilisée lors de leur arrestation) .Mes informations très détaillés sont à l’effet que le Führer aurait fuit le 26 avril 1945,vers 18h00…sous le nez des armées russes.

Des dossiers du renseignement militaire secrets du Troisième Reich  ont  révélé que , avant la fin de la Seconde Guerre mondiale, les officiers supérieurs de la SS, et les scientifiques ont fui vers une base secrète en Amérique du Sud, et les bases militaires souterraines allemandes de Neuschwabenland (Nouvelle  Souabe) dans l’Antarctique .

 

Le travail de Tesla

La fameuse tour de communication.,,le Teslascope.
La fameuse tour de communication.,,le Teslascope.

Nikola Tesla avait construit une machine à communiquer avec les étrangers (le Teslascope) et  certains scientifiques militaires ont conclu que deux races extraterrestres se battaient l’une contre l’ autre, et certains étrangers étaient déjà là. « ON » a confisqué la documentation de Tesla qui  a également été utilisé quand un OVNI s’est écrasé près de  Roswell en 1947 .

Tesla était apparemment très préoccupé par la sécurité de la Terre et pour cette raison qu’il n’avait jamais cessé de travailler sur un système d’armes pour agir contre les attaques extraterrestres ,comme  » The Death Ray « . Leurs conclusions ont dû faire avec une race extraterrestre hostile et une autre race extraterrestre qui a vécu sous l’ eau. En 1958, le président Eisenhower en secret , sans en informer le Congrès,fit  attribuer un budget énorme pour un top – projet secret et la construction d’une base militaire dans le but de travailler sur ces questions, les données techniques du Vril du milieu de Maria Orsic, les papiers de Tesla, et le conflit extraterrestre menaçant. Aussi en 1958, les Russes, qui avaient saisi des documents provenant des dossiers de Tesla par un agent double, avaient commencé à travailler sur des projets similaires.

Dans les États-Unis, à travers la liberté de l’ information de la Loi (FOIA) , promulguée en 1966, par laquelle elle peut demander l’ accès aux documents ou des renseignements des organismes fédéraux, l’ intérêt toujours élevé du gouvernement américain a été confirmé par les travaux de Tesla «le rayon de la mort», la soucoupe volante de l’ anti-gravité, des boules de feu électromagnétiques, communication possible avec l’ennemi, en plus de la relation de ce travail avec l’expérience de Philadelphie .


HORS TEXTE

Sur les voyages dans le temps et sur l’Expérience de Philadelphie.

Il eut la vision du voyage dans le temps.
Il eut la vision du voyage dans le temps.

Il y a des endroits où le temps et l’ espace sont naturellement plié. Un exemple est l’étrange Lordsburg Door, situé près de Lordsburg, Nouveau – Mexique.

Périodiquement, la porte ouvre, un tronc d’arbre avec une jambe humaine intégrée que l’ on voit près de la marque du Mile 17 sur l’ autoroute US 90. 

Il existe certaines preuves que ces flux dans l’ espace et le temps peuvent être induites artificiellement. Cela semble avoir été le cas avec l’USS Eldritch, qui a pris part à l’expérience de Philadelphie le 15 Août, 1943.

 

Le génial inventeur Nikola Tesla et le théoricien Albert Einstein sont tous deux auraient été impliqués dans cette expérience. 

Le but était de rendre le navire invisible en enveloppant la coque dans le câble de pouce d’épaisseur mais lequel a été induit par  un signal à haute fréquence à partir d’ un système complexe de des générateurs et des bobines de Tesla .

Les résultats ont été désastreux. Lorsqu’il est activé, le navire a généré un brouillard vert et  a disparu de Philadelphie, réapparaissant à Norfolk Port 24 heures plus tard . 

L'expérience de Philadelphie.
L’expérience de Philadelphie.

Beaucoup  d’hommes de l’équipage se sont retrouvés  imbriqués dans les murs du navire. D’ autres sont devenus fous. Certains ont été heureusement expédiés avec un coup de pistolet à la tête. Ceci fait partie d’un compte rendu écrit de l’ un des rares survivants de l’équipage 176 homme.

Tesla était un génie d’ une telle ampleur que certains de doute qu’il était en réalité humaine. Beaucoup d’inventions de Tesla, comme le « récepteur d’énergie libre» et la longue portée du   » rayon de la mort » peut avoir été supprimée pour éviter l’effondrement des services publics, les industries du charbon et du pétrole et de l’électricité ou pour des raisons de sécurité nationale.

Tesla a également tenté une expérience :utiliser le noyau de la Terre comme un« diapason » pour générer une  « libre » électricité. Dans le processus, il a fondu le générateur de la ville de Colorado Springs. 

Exactement au même moment, une explosion inexpliquée en Sibérie d’environ 15 mégatonnes a nivelé des centaines de miles carrés de forêts de pins. Cette explosion est souvent rejeté comme un impact de comète ou météore.

Après sa mort , à New York, les fichiers et les notes de Tesla sur les rayons de la mort et d’ autres questions ont été confisqués par le FBI. Certains des dossiers du FBI sur Tesla ont été publiés sur Internet en vertu du Freedom of Information Act, mais ceux – ci ont depuis été supprimés.

Il est facile de dramatiser cet immigrant américain étrange. Il est tombé en amour avec un pigeon femelle blanche aux yeux violets. Il a dit qu’il a vu des rayons de lumière émanant de ses yeux. Il a insisté sur exactement 17 serviettes en lin pliées à chaque repas. 

Il a construit une tour dans le New Jersey pour communiquer avec les étrangers.Cependant sa renommée repose sur roche réalisations solides: l’invention du courant alternatif, moteurs à courant alternatif, le premier émetteur et récepteur radio (deux ans avant Marconi) et le premier à exploiter la puissance de l’ eau qui tombe à produire de l’électricité (à Niagara Falls).

 

Des plans pour une machine à énergie solaire.
Des plans pour une machine à énergie solaire.

 

 


Maria et Tesla

Provenant de toute une panoplie d'inventions militaires...afin de protéger la Terre,voici le canon à sons...de Tesla.
Provenant de toute une panoplie d’inventions militaires…afin de protéger la Terre,voici le canon à sons…de Tesla.

Les deux Nikola et Maria  ont constaté que certaines de leurs inventions et idées ont été copiés ou volés par d’autres. Maria Orsic par la  SS et la Luftwaffe de Himmler.Tesla par Thomas Edison, Marconi, et d’autres. Tesla est mort dans la pauvreté abjecte et Marie quand elle  a quitté Berlin en Mars 1945 ,n’avait reçu pas un sou sur ses recherches.Elle est parti  avec un jeune pigeon sur le bras, les oiseaux qu’elle adorait.Sur son bureau,elle avait écrit une dernière lettre  ou elle annonçait son départ vers Aldébaran!

UFO - Advanced Propulsion - Nazi Saucer Designs - German Military Ships - Haunebu - Drawing of Inside - General Labeled Schematics - Adamski

Vous noterez en terminant cet article que nous ne sommes qu’au-début des dévoilements de secrets,car je viens de recevoir une masse énorme de documents provenant des archives soviétiques (acquises  dernièrement par un de mes supporteurs).Nous avons déjà la confirmation que Traute,l’une des grandes prêtresses,s’était réfugiée en…Uruguay.J’aurai beaucoup de plaisirs à tout vous traduire.

Michel Duchaine,votre serviteur.

 

How the U.S. government removed the first civilian industry developping a civilian spacecraft in the world …

In 1955, Otis T. Carr, a protégé of Nikola Tesla began a highly visible public effort to develop a civilian spacecraft, a prototype that could be mass produced in the form of kits to assemble, and sold to the public. If successful, Carr would have developed the first civilian spacecraft in the world and have revolutionized the aviation industry.

The vehicle must be powered by an electric generator drawing electrical energy from the environment, and have produced an anti-gravity effect for propulsion. Carr said he was taught everything he knew about the principles of electromagnetic energy and anti-gravity by the famous Yugoslav inventor Nikola Tesla. He had resided in a New York hotel where Carr worked part-time while pursuing his studies.

Tesla had publicly stated in 1915 that he knew how to build a flying vehicle operating on the principle of antigravity:

« My flying machine will have neither wings nor propellers. You can see it on the ground and you would never guess that it was a flying machine. Yet she will be able to move at will through the air in all directions with perfect security.  » [2]

The flying car Tesla is powered by electrical energy consumed from the earth’s atmosphere and stored in special coils. Frustrated by the lack of industry support, Tesla revealed his radical ideas to the young Carr over a period of three years.

Tesla taught Carr, how electromagnetic energy can be freely operated from the abundant electrical energy in the atmosphere. The possibility that electrical energy can be freely acquired without the need for expensive power plants, son drivers, relay stations, telephone poles and the significant loss of power, which challenged the conventional utilities.

Tesla said that his radical ideas would not be funded from JP Morgan and other industries would not be able to assay the free electrical energy that could be easily pulled from the atmosphere.

In fact, Tesla’s ideas have challenged the foundations of the global economy and the monetary system … so the New World Order.

Inspired by the aging Tesla, Carr began to test the principles of Tesla in 1937 when he began to create spacecraft on its model. [3] Carr finally became convinced that he could develop a civilian ship that could travel in the upper atmosphere, and travel up to the moon and even reach the speed of light.

All this could be achieved by following the advice of Tesla are tapping into electrical energy in the atmosphere to power the spacecraft, storing this energy in a « coil regenerative » special for interplanetary flights.

Otis Carr attempts to build the first civilian spacecraft World

Carr founded a company, OTC Enterprises Inc in 1955 in Maryland, and began to raise funds and find qualified personnel for the construction of its models. These could be tested to validate a large-scale prototype. These models vary in size and included a version of six feet to be tested to prove the feasibility of their ideas for a prototype spaceship 45 foot wingspan, provided cemoment there.

In November 1959, Carr has successfully patented his design of a civilian spacecraft scale he called OTC-X1. [4] He had a circular design that made him look like a flying saucer.

Otis carr 002

To obtain a patent for his design of a European Patent Office skeptical, he said that the OTC-X1 was an entertainment device.

OTC-X1  002

The introduction of its claims:

« This invention generally relates to tools entertainment devices, and more particularly to an improved entertainment device type where passengers will feel to ride in an interplanetary spacecraft. »

In a radio interview in 1959 Carr describes the different tests to develop its civilian spacecraft, its prototype:

« We plan to build a prototype demonstration device. Now I want to say that some models were built and tested by me. Everyone took to the air. One was completely lost in space. We had a system of control and it did not work. This has already been done.  » [5]

The OTC-X1 will be powered by a number of capacitor as objects that Carr called « Utrons. » In a previous interview in 1957, Carr describes Utrons that

« A cell storage of electrical energy. During operation, it generates electricity at the same time it uses its electromotive force. This is the central supply system for our vehicle space. » [ 6]

The Utrons provide a series of rotating magnets against energy they need to overcome the gravitational field of the Earth.

Carr describes the details of this process as follows:

« We capacitor plates and electro-magnets in this system. Yet it is counter-rotating, the electromagnets turn in one direction with the battery, turn the battery in the other. Plates of capacitor run in conjunction with the battery so that we have a schedule and a timetable anti. Now the third system that keeps the cabin crew safety.

Cockpit does not rotate because it is fixed that the two bodies are rotationally clockwise and counterclockwise. Therefore, the system causes the vehicle to escape the pull of gravity. The machine itself, because this system has always internal gravity because it still has the same weight he had in the beginning.

Carr would design a new gravitational field inside the machine. This effectively creates an environment of zero mass inside the vehicle, it would mean that the normal laws of inertia do not would work. This environment massless allow the spacecraft to reach the speed of light. It should also allow occupants to withstand acceleration and huge changes in opposite directions without being sprayed with huge g-forces, inside the craft directions.

Carr detailed description of the complex electromagnetic drive his spaceship in his patent in 1959 (see chart above). Carr said that the power supply is removed from the atmosphere and would be stored in sufficient quantity in the « bobbins » regenerative power to the machine during interplanetary travel:

« We are able here for the first time to our knowledge, the use of air power as a charging system. This is done as a main part of the operation of the machine ». [7]

Carr showed a small model in an interview as described in the « Fate Magazine »

Otis T. Carr, president of OTC OT Enterprises, Inc., detailing its claims in an interview and demonstration of a crude model of a machine with a circular movement which he said is the principle of « free energy circular » d a spacecraft that can build, if someone puts there money.

He said the machine can be adapted to any size device to produce absolutely free DC dissipation. Immediate application, Carr said, it would be in a spaceship – that would be able to fly among the planets in controlled flight. It could land or take off at will on earth, the moon or any planet in the solar system, from the ground, he said. [8]

Plan de l'OTC X-1
Design of the OTC X-1

Carr had planned to test his model of six feet in April 1959, before an audience of about 400 people in Oklahoma City. Technical difficulties and sudden illness contracted by Carr led to the cancellation of the event.

OTC X-1 004

An article published in the « Fate Magazine » described how the test failed as follows:

Serious field of UFOs and flying saucer research suffered a setback in Oklahoma City in late April when a highly publicized attempt by OTC Companies Baltimore, Maryland launch, resulted in a failure. Hundreds of people were invited to Oklahoma City by Otis T. Carr to watch « launch a model OTC X-1, a prototype of six feet, a spaceship that works on energy » UTRON. « Those who were there came away disappointed. The flying saucer did not fly. [ 9]

All that was shown to the public were three dimensional illustrations of its design. Carr was found. Long John Nebel, a famous radio host in New York, saw Carr at Mercy Hospital, near where he had been admitted for eight days due to pulmonary hemorrhage. Mysteriously, Carr fell ill on the eve of what would have been a major publicity coup for him. The proposed spacecraft Carr was increasingly shrouded in mystery and controversy, from there.

Those present were unhappy and some have complained that they were not even able to see the test sample:

« I do not know what happens, but I think they never had the intention to try and run the model. I could not see the plans in order for the model and, in fact, I understand that Mr. Maywood Jones presented only what he called the « three-dimensional illustrations » ideas Carr [10].  »

Many people have publicly criticized that Carr had planned to promote his OTC-X1 to create interest in the project carousel park Frontier City in Oklahoma City.

It is also in Oklahoma City, a television journalist expressed the general feeling of the inhabitants of the city: « This thing will never be able to leave the ground. And I think they give a lot of noise on this unit is linked to the project manèege at Frontier City. I tried constantly to get to see the model saucer, but they kept hidden.  » [11]

With increasingly hostile public opinion against him, Oklahoma, Carr decided to move his center of operations in Apple Valley, California at the end of 1959. To avoid further public outbursts, he decided not to announce test flights in advance. With the new funding and a large plant, Osbrink, at its disposal, Carr has made plans to develop and test the spacecraft. Major Wayne Aho, a veteran of the U.S. Air Force, intelligence officer during World War II, and chief pilot Carr, proclaimed that he would « fly to the moon in a flying saucer December 7, 1959 « . [12]

Gradually, it was then efforts and many plans to test its prototype in flight, before the eyes of Carr. No public reports exist for all subsequent tests.

Increasing revenues from its program spacecraft, Carr was having increasing difficulties with the Securities and Exchange Commission of the United States had placed an injunction against Carr, ordering him to stop selling Shares Not Deposited « . [13]

California, June 2, 1960, Carr told an audience of 300 that was

« They were treacherous misstatement of fact to say or infer that we [OTC Enterprises] are coming to California to raise money in stock sales ». [14]

esp_ex6

In January 1961, the Attorney General of New York, Louis J. Lefkowitz, according to Carr had swindled $ 50,000. He was charged with « the crime of selling securities without registering the same. » Carr was sentenced to a term of imprisonment of 14 years. Meanwhile, True Magazine labeled Carr a mystifying and effectively ending all public sympathy left for him. After serving part of his mandate, Carr was released from prison, and disappeared from the public eye.

Suffering from poor health and cut supporters, he lived in the dark. He died in Gardnerville, Nevada, in 2005. Apparently, the development of a bold industry civilian spacecraft had shamefully failed. Its pioneer, protected the great Nikola Tesla, was publicly disgraced as criminal elements who apparently faked the public with wild tales of building civilian spacecraft while in fact promoting an amusement park amusement.

The real story of what happened with Carr and his effort to develop an industry of vital spacecraft remain secret for almost 50 years. It’s only public appearance of one of the technicians Carr confidence that the truth would eventually be told what had happened with the first effort of the civilian spacecraft in the world.

Ralph Ring emerged again to reveal the successful development of prototype Carr, the OTC-X1

In March 2006, a largely unknown individual came to reveal that he was one of three drivers of successful testing of the prototype scale Carr’s OTC-XI [15]. Ralph alerted a technician who was recruited into the team Carr trying to build a 45 foot prototype vessel after Carr had moved to California in 1959.

Ring at the time was a talented inventor who had grown frustrated with the lack of interest of the business sector in the innovative principles of electromagnetic energy. He had previously helped the French oceanographer Jacques-Yves Cousteau developed the famous scuba, and then worked in a research organization funded by the Government called Kinetics.

In a series of interviews and public presentations, Ring described the initial conditions Advanced Kinetics. He claims to have solved two complex engineering problems involving electromagnetism.

Confident of a job promotion, Ring was instead told by the manager that they were government funded organization and « we are paid to look for answers, but not to find them! » [16] In frustration, ring left and Carr met at the end of 1959 and was quickly impressed by his ideas, including a plan to build a civilian spacecraft.

In his first public interview, Ring Carr described as follows:

He was an undisputed genius. Tesla had recognized its quality immediately and taught him everything he knew. He was inspired, and – like Tesla – seemed to know exactly what to do to make something work. He was a private man and was also very metaphysical in his thinking. I think the fact that he was not formally trained in physics helped. It was not hampered by preconceived ideas. As crazy as it may seem today, he was determined to go to the moon and really believed it could be done. I thought. We’ve all done it. [17]

Ring had directly participated in the test of the smallest models of the OTC-XI developed by Carr. He described how they had been tested and had unique features with success in achieving certain speeds:

« … The metal turned to Jell-o. You can push your finger right into it. It has ceased to be solid. It turned into another form of matter, which looked as if it was not entirely here in this reality. This is the only way I can try to describe it. It was strange, one of the strangest sensations I’ve ever felt.  » [18]

More importantly, the ring demands that the foot 45 OTC-XI prototype developed by Carr was completed and successfully tested back in 1959. Ring said he was one of three drivers on the machine that flew 10 miles instantly. Ring described how Carr was able to maintain communications with the team of three men driving the OTC-X1 who were asked to complete a series of tasks before returning to the launch site.

When asked if the OTC-XI had flown to its destination, Ring said:

Flying is not the right word. He closed the distance. It seemed to take some time. I was with two other engineers when we piloted the 45 ‘craft about ten miles. I thought it had not moved – I thought it had failed. I was completely surprised when we realized that we had returned with samples of rocks and plants from our destination. It was a spectacular success. It was more like a kind of teleportation. [19]

Ring describes how the test flight had been able to change the course of time:

« Moreover, the time has been distorted in some way. We felt we were in about the trade fifteen or twenty seconds. We were told later that we had been carefully timed as having been in the business are only three or four minutes. I still have no complete idea how it worked. [20]

The most remarkable part of the testimony of the ring for unique navigation system used by pilots to control the movements of the OTC-XI. According to Ring, the navigation system used for conscious drivers rather than conventional technology.

The Utron was the key to everything. Carr said it accumulated energy because of its shape, and worn, and also responded to our conscious intentions. When we operated the machine, we have not worked out of control. We went into a kind of meditative state and all three of us focus our intentions on the effect we wanted to achieve. It sounds ridiculous, I know.

But that’s what we did, and that’s what worked. Carr had tapped into a principle that is not understood, in which consciousness merges with engineering to create an effect. You can not write that in the equations. I have no idea how he knew it would work. But he did. [21]

Successful first test of full scale OTC-XI meant that planning flights in outer space and the moon was now over for good. Ring said that Carr and his crew worked tirelessly to complete the test program before announcing the results to the public.

The most spectacular part of the testimony concerns Ring what happened two weeks after the successful test of the OTC-X1. He said the operation Carr was closed by the FBI and other government agencies in a secret raid involving seven or eight trucks of armed government personnel. The FBI told Carr that his project was closed « because of your threat to overthrow the monetary system of the United States of America ». [22]

Indeed, the successful testing of Carr civilian spacecraft, he was allowed to go ahead, have revolutionized the energy industry and the aerospace industry. Industry conventional energy using fossil fuels to produce electricity and the aviation industry would become redundant overnight. Interests of U.S. companies in the energy sector have lost their substantial investment. Lack of corporate profits would throw countless jobs number in the thousands.

The financial impact of the industry civilian spacecraft using electrical energy from the atmosphere for power would indeed put enormous pressure on the U.S. monetary system may cause its collapse.

In a series of interviews and public presentations, Ring claims FBI agents confiscated all the equipment, including the prototype OTC-XI. They debriefing all employees Carr warned them to keep quiet about what had happened, and made to sign non-disclosure agreements Carr. The testimony of Ring, if it is true, reveals what happened dramatically with the draft Civil spacecraft Otis Carr d. Rather than seeing the project Carr as a fraud who deceived a number of investors to finance his new ideas for the park, the project Carr had been a success.

Its success directly threaten entrenched interests in the energy sector, which is why its operation was stopped with the full approval and knowledge of a number of government agencies concerned with the financial impact on the U.S. monetary system. Carr himself had to endure false accusations to discredit him and end his bold attempt to develop an industry vital spacecraft.

How credible was the testimony of Ralph Ring?

Is there any evidence to corroborate the testimony of Ring? Ring is a very nice and sincere person who has impressed audiences with his authenticity and honesty. Bill Ryan and Kerry Cassidy, founders of Project Camelot, a website with video interviews with whistleblowers, were the first to interview Ring, in March 2006. [23]

After a series of interviews, they conclude:

« There is no doubt in our minds that Ralph Ring is 100% authentic and honest. Everyone who met him and heard his story in person strongly agree ». [24]

This is something that I can personally verify that since I am able to hear Ring present his ideas to International UFO Congress in 2007 and I was able to speak with him personally. I agree with Ryan Cassidy and the personal qualities of the Ring make it very credible. It seems to be motivated by the simple desire to tell the truth about the events that occurred there nearly 50 years and have revolutionized life on the planet.

Ring has provided a number of photographs of the OTC-XI developed by Carr. These photographs have not been published previously. The photos show that Carr had indeed managed to build a number of models, including a machine 45 feet (see photo below) prototype. Photos dispel the idea that Carr had failed to develop a spacecraft large-scale prototype. Photos of Ring are physical evidence that he actually worked with Carr on the OTC-X1, as he claims.

Photo de l'OTC X-1 au sol.
Photo of the spaceship ‘OTC X-1 on the ground

Perhaps the most important is what happened shortly after his entrance before revealing his experiences with Otis Carr in March 2006. Bill Ryan describes what happened:

Shortly afterwards, Ralph went to the hospital for an examination (and treatment) for routine his knee. He accidentally received the wrong treatment, and almost died three times. In July 2006, he emerged with a less intensive health care – but he is determined to tell his story. Before that, he had enjoyed perfect health for 71 years. [25]

In his presentation at the International Congress « UFO 2007 » Ring described how he was taken by ambulance to a hospital 25 miles away, without going through an adjacent hospital where he was. Ring passed dangerously close to death as a result of « abuse » and the long ambulance ride. The « accidental » application of the medication to another patient, and the « circumvention » of nearest hospitals would they part of a secret assassination attempt on the life of Ring?

The circumstances are suspicious and certainly do not indicate a serious effort to silence Ring. This series of events « accidental » that almost took the life of Ring shortly after his public appearance provides circumstantial evidence to support his claims.

The exopolitiques Implications

We can now bring together the various elements on the OTC-XI Otis Carr project and the testimony of Ralph Ring. Development managed by Carr, a fully operational civilian spacecraft using radical electromagnetic propulsion and navigation systems has led to a backlash from the U.S. federal government agencies. Agents sent by the FBI raided the plant construction Carr, equipment confiscated, employees intimidépour they were silent, and they publicly discredited Carr through false accusations orchestrated by the « American stock exchange « and the Securities Commission.

The public testimony Ring and photographic evidence he provided of the existence of the OTC-X1 Carr suggests that elements within the U.S. government suppressed an industry full of Civil spacecraft. Several reasons for this deletion appear now in the open.

The first and main reason for withdrawal by the government was to protect the interests of American capitalist industrial sector energy that would have been threatened by the knowledge of how to draw free electricity from the atmosphere. U.S. companies dominate the energy sector around the world, and the emergence of technologies taking « free energy » could wreak havoc on their market value. This would have a negative impact on the overall U.S. economy.

A second related reason for this suppression is the impact of free energy « technologies » of the U.S. monetary system -. Explanation given by FBI agents to raid the plant Carr Developing energy technologies Free render unnecessary the conventional energy sector held by U.S. companies eventually leading to a collapse of the U.S. dollar.

A third possible reason is to prevent the development of an industry vital spacecraft that could travel in outer space and on other planets with minimal or no government regulation. This industry civilian spacecraft can easily get to nearby planets and possibly confirm whether intelligent life forms have ever lived or continue to live on the Moon, Mars and elsewhere in our solar system (lyrics Ring). There is evidence that intelligent extraterrestrial life has been discovered on the Moon and other planets, but it is suppressed by the major governments of the Earth. [2]

Many analyzes of NASA photographs of the Moon and Mars show artificial structures and abnormal phenomenon under intelligent control. Despite widespread public interest in them, NASA refuses to seriously investigate this evidence and many have concluded a cover up is ongoing. [27]

A fourth reason to delete the project OTC-XI Carr was to keep secret technology already under development projects classified. Carr’s work was not considered important enough to be classified so that he and his technicians were able to continue to work on developing his ideas of a spaceship that could go to the moon at the speed of light . His project has been closed, Carr discredited and intimidated in order to silence technicians. There is an obvious explanation for this response by government authorities.

ufo 0010

The reason for this treatment was given to Carr and technicians was that the government did not need Carr ideas on how to develop a spacecraft capable of speed of light, which could tap into the power available in the atmosphere of the Earth. Government authorities do not have either the need for unique navigation system developed by Carr’s OTC-XI interface that uses new technology, creating a link between pilot and spacecraft.

This is not because government authorities were not interested in these ideas. More likely, the authorities already had a classified for an anti-gravity capable of near light speed and powered by electrical energy from the natural craft project. [28] The principles of space flight to the « speed of light were probably so well known (by the U.S. military) and civilian efforts inventors have simply not necessary in civil projects using antigravity.

The conclusion is that in the 1950s, the U.S. government has had a number of operational spacecraft that were able to reach a speed close to the light, and could draw electrical energy from the atmosphere Earth and could be stored for space travel.

The question a million: where did this technology? (…)

A last possible reason for the closure of the program spacecraft Carr is an exclusive group of quasi-governmental or « shadow government » with close ties to secret societies, would not go to the regular military forces and / or governmental authorities of the existence of such a technological breakthrough.

Dr. Steven Greer describes an interview a former Apollo astronaut Edgar Mitchell had with Vice Admiral Tom Wilson in 1997, when Wilson J-2, Chief Intelligence Division (Chiefs of Staff). When advised of some special access programs involving possible extraterrestrial technology, Wilson denied access to it because it does not have a « need to know ». [29]

This unprecedented action, restricting an intelligence chief (Chiefs of Staff), shows a group of authorities, « the shadow government » maintains technology from of government and regular military. L existence of such a « shadow government » was proposed earlier by Jimmy Guieu and a number of leading U.S. politicians including Senator Daniel K. Inouye:

« There is an invisible government with its own air force, its own Navy, its own funding mechanism, and the ability to pursue its own ideas of national interest, free from all checks and balances, and freed the law itself.  » [30]

The program stop civilian spacecraft Carr deny regular military and government officials of knowledge and access to this technology. That would put the regular army to the great disadvantage to monitor what is happening in the deep black projects involving advanced technology controlled by government agencies in the shade outside the regular chain of command.

Mysterious disease Carr before the public test of his six-foot model in 1959, and the near death of Ralph Ring in 2006, after his arrival, before revealing his testimony suggest covert government operations to prevent public demonstrations and knowledge of technologies. The government security agencies (NSA and CIA) have been observed historically targeting inventors and researchers working on advanced technologies. [31]

Discredit, while silencing or terminate the action of inventors and / or whistleblowers continues now with what we saw against Manning and Snowden in 2013.

Conclusions

In 1959/1960, Otis Carr and his team had succeeded in developing the first civilian satellite in the world. This remarkable achievement was brutally suppressed, and Carr was jailed on false charges in 1961. The collusion of certain elements of the U.S. government by removing the emergence of an industry of civil spacecraft appears as an essential historical fact. U.S. companies in the energy sector, aware of the ambitious Carr, was probably a key factor in this suppression.

The implications of the testimony of witnesses and achievements Carr are memorable for humanity. Rather than a criminal who fooled the public with radical ideas civilian spacecraft, Carr was a heroic inventor who succeeded despite enormous difficulties in the construction of the first civilian spacecraft in the world. Carr and his team of collaborators should be recognized and honored for their pioneering efforts.

Congressional investigators should be immediately launched to full light on what happened to Carr. The FBI and other government agencies involved in the raids facilities Carr and confiscated equipment, must reveal what happened. The precise role of U.S. corporations complicit in these enforcement actions should also be scrutinized.

Appropriate legislation should be developed to prevent future instances of pioneering inventors who are targeted by government agencies acting at the behest of interest groups.

The technological revolution that will come to a thorough investigation on the achievements of Carr should be adopted rather than hidden in the general public. Government agencies and secret societies operating in the shadows, are responsible for the removal of the public emergence of this technology, even to the point of denying regular military forces, must be identified and held accountable.

Mankind is on the threshold of a remarkable achievement, the development of an industry of inexpensive civilian spacecraft that can afford to take trips to the planets of our solar system and beyond starsThese acquired financial interests to fossil fuels, the forces of neoliberalism and para-governmental groups such as corporations related to space technology can no longer be allowed to keep secret, this remarkable achievement.

Notes, links and renvoies:

[1] Thanks to Jack Davis.

[2] Nikola Tesla, interviewed in The New York Herald Tribune, October 15, 1911

[3] See 1957 Interview with Long John Nebow where Carr describes how he began creating models of his ideas: http://www.keelynet.com/gravity/carr4.htm

[4] US Patent # 2,912,244, Amusement Device (November 10, 1959).

[5] Transcript of Radio Interview: “Long John” Nebel & Otis Carr, et al. (WOR Radio, NY, 1959). Available online at: http://www.rexresearch.com/carr/1carr.htm

[6] Cited at: http://www.keelynet.com/gravity/carr4.htm

[7] Cited from 1957 Interview with Long John Nebow, available at: http://www.keelynet.com/gravity/carr4.htm

[8] Original source: Gravity Machine? FATE magazine (May 1958) p. 17. Online copy available at: http://www.keelynet.com/gravity/carr1.txt

[9] W. E. Du Soir, “The Saucer that didn’t Fly,” FATE magazine, (August 1959) p. 32. Cited online at: http//www.keelynet.com/gravity/carr3.htm.


[10] Du Soir, “The Saucer that didn’t Fly.” Cited at: http//www.keelynet.com/gravity/carr3.htm

[11] Du Soir, “The Saucer that didn’t Fly.” Cited at: http//www.keelynet.com/gravity/carr3.htm

[12] Cited online at: http//www.keelynet.com/gravity/carr3.htm. Biographical information on Wayne Aho is available at: http://www.answers.com/topic/wayne-sulo-aho

[13] Cited from Project Camelot website: http://www.projectcamelot.net/ralph_ring.html

[14] Du Soir, “The Saucer that didn’t Fly.” Cited at: http://www.keelynet.com/gravity/carr3.htm

[15] Ring first met with Bill Ryan and Kerry Cassidy in March 2006 to reveal his remarkable story.

[16] Ralph Ring, conference presentation at the International UFO Congress, Laughlin, Nevada, 2007.

[17] Extracted from Project Camelot interview with Ralph Ring at: http://www.projectcamelot.net/ralph_ring.html

[18] Cited from Project Camelot interviews with Ralph Ring, http://www.projectcamelot.net/ralph_ring.html

[19] Cited from Project Camelot interviews with Ralph Ring, http://www.projectcamelot.net/ralph_ring.html

[20] The original citation from Project Camelot listed 15 to 20 minutes. This was corrected in a private phone conversation I had with Ralph Ring on March 25, 2007:, http://www.projectcamelot.net/ralph_ring.html

[21] Cited from Project Camelot interviews with Ralph Ring, http://www.projectcamelot.net/ralph_ring.html

[22] Ralph Ring, conference presentation at the International UFO Congress, Laughlin, Nevada, 2007.

[23] More information on Project Camelot available at: http://www.projectcamelot.net

[24] Cited from Project Camelot interviews with Ralph Ring, http://www.projectcamelot.net/ralph_ring.html

[25] Cited from Project Camelot interviews with Ralph Ring, http://www.projectcamelot.net/ralph_ring.html

[26] See Michael Salla, Exopolitics: Political Implications of the Extraterrestrial Presence (Dandelion Books, 2004); Steven Greer, Disclosure: Military and Government Witnesses reveal the Greatest Secrets in Modern History (Crossing Point Press, Inc., 2001).

[27] See Richard C. Hoagland, The Monuments of Mars: A City on the Edge of Forever, 5th Edition (North Atlantic Books, 2003); and Fred Steckling, We Discovered Alien Bases on the Moon (G.A.F. International, 1990).

[28] For discussion of antigravity technology and government classification of such principles, see Nick Cook, The Hunt for Zero Point (Broadway Books, 2001).

[29] Steven Greer, Hidden Truth, Forbidden Knowledge (Crossing Point, Inc., 2006) 158-59.

[30] Inouye made this claim at the Iran-Contra hearings conducted by the U.S. Senate. Cited online at: http://www.sourcewatch.org/index.php?title=Shadow_Government

[31] See G. Cope Schellhorn, “Is Someone Killing Our UFO Investigators,” http://www.metatech.org/ufo_research_magazine_evidence.html

http://www.bibliotecapleyades.net/exopolitica/esp_exopolitics_ZZZZB.htm

http://exopoliticsjournal.com/vol-2/vol-2-1-Salla.pdf

Comment le gouvernement américain a supprimé la première industrie civile developpant un engin spatial civil au Monde …

En 1955, Otis T. Carr, un protégé de Nikola Tesla a commencé un effort public très visible pour développer un vaisseau spatial civil ,un prototype qui pourrait être produit en masse  sous la forme de  kits à monter, et vendu au public. En cas de succès, Carr aurait développé le premier engin spatial civil du monde et aurait révolutionné l’industrie de l’aviation.

Le véhicule devait être alimenté par un générateur électrique puisant l’énergie électrique à partir de l’environnement, et aurait produit un effet anti-gravité pour la propulsion. Carr a affirmé avoir été enseigné tout ce qu’il savait sur ​​l’énergie électromagnétique et des principes anti-gravité par le célèbre inventeur  yougoslave  Nikola Tesla. Il avait résidé dans un hôtel de New York Carr a travaillé à temps partiel tout en poursuivant ses études.

Tesla avait publiquement déclaré en 1915 qu’il savait comment construire un véhicule volant fonctionnant sur le principe de  l’antigravité:

«Ma machine volante n’aura ni ailes ni hélices. Vous pourrez la voir sur le terrain, et vous ne devineriez jamais que c’était une machine volante. Pourtant, elle  sera capable de se déplacer à volonté dans l’air dans toutes les directions avec une parfaite sécurité ». [2]

Le véhicule volant de Tesla serait alimenté par de l’énergie électrique consommé à partir de l’atmosphère de la terre et stocké en spires spéciales. Frustré par le manque de soutien de l’industrie, Tesla a révélé ses idées radicales au jeune Carr sur une période de trois ans.

Tesla a enseigné à Carr,comment  l’énergie électromagnétique peut être librement exploité à partir de l’énergie électrique abondante dans l’atmosphère. La possibilité que l’énergie électrique peut être librement acquise sans avoir besoin de coûteuses centrales électriques, les fils conducteurs, des stations relais, de poteaux téléphoniques et la perte de puissance importante, qui remettait en cause les compagnies d’électricité classiques.

Tesla a dit que ses idées radicales ne seraient pas financées depuis JP Morgan et que  d’autres industriels ne seraient pas en mesure de doser l’énergie électrique libre qui pourrait être facilement tiré de l’atmosphère.

En effet, les idées de Tesla ont contesté les fondements de l’économie mondiale et le système monétaire…donc le Nouvel Ordre Mondial.

Inspiré par le vieillissement de Tesla, Carr se mit à tester les principes de Tesla en 1937 quand il a commencé à créer des engins spatiaux  sur son  modèle. [3] Carr est finalement devenu convaincu qu’il pourrait développer un vaisseau civil qui pourrait se déplacer dans la haute atmosphère,et voyager jusqu’ à la lune et même atteindre la vitesse de la lumière.

Tout cela pourrait être réalisé en suivant les conseils ,soient de Tesla de puiser dans l’énergie électrique dans l’atmosphère pour alimenter le vaisseau spatial, le stockage de cette énergie dans une «bobine régénérative» spéciale pour les vols interplanétaires.

Otis Carr prétend construire le premier vaisseau spatial civil du monde

Carr a fondé une société, OTC Enterprises  Inc, en 1955, dans le Maryland, et se mit à lever des fonds nécessaires et de  rechercher le personnel qualifié pour la construction de ses  modèles. Ceux-ci pourraient être testés pour valider un prototype à grande échelle. Ces modèles varient en taille et inclus une version de six pieds pour être testé pour prouver la faisabilité de ses idées pour un prototype de vaisseau spatial de 45 pieds d’envergure,  prévu à cemoment-là .

En Novembre 1959 ,Carr a breveté avec succès sa conception d’un vaisseau spatial civil à grande échelle qu’il a appelé OTC-X1. [4] Il avait une conception circulaire qui faisait  ressembler à une soucoupe volante.

Otis carr 002

Afin d’obtenir un brevet pour sa conception d’un Office européen des brevets sceptique, il a affirmé que le  OTC-X1 était  un appareil de divertissement .

OTC-X1  002

L’introduction de ses revendications:

« Cette invention se rapporte généralement à des outils en appareils de divertissement, et plus particulièrement un dispositif de divertissement amélioré du type où les passagers recevront l’impression de rouler dans un vaisseau spatial interplanétaire.« 

Dans une interview à la radio  en 1959 Carr décrit les différents tests effectués pour développer son vaisseau spatial civil ,son  prototype:

«Nous prévoyons de construire un prototype de dispositif de démonstration. Maintenant, je tiens à préciser que certains modèles ont été construits par moi et testé. Chacun a pris l’air. L’un a été entièrement perdu dans l’espace. Nous avions un système de contrôle et celui-ci ne fonctionnait pas. Cela a déjà été fait ». [5]

L’OTC-X1 serait alimenté par un certain nombre de condensateur comme des objets que  Carr a appelé «Utrons ». Dans une précédente entrevue 1957, Carr a décrit les Utrons que,

« Une cellule de stockage de l’énergie électrique. En fonctionnement, il génère de l’électricité en même temps qu’il  utilise sa  force électromotrice. C’est le système d’alimentation central pour notre véhicule  de l’espace ». [6]

Les Utrons fourniraient une série de contre-aimants rotatifs d’énergie dont ils ont besoin pour surmonter le champ gravitationnel de la Terre.

Carr a décrit les détails de ce processus comme suit:

« Nous avons plaques du condensateur et électro-aimants dans le cadre de ce système. Or, c’est contra-rotatifs, les électro-aimants tournent dans un sens  avec  l’accumulateur, les piles tournent dans l’autre. Les plaques du condensateur tournent  en conjonction avec la batterie de sorte que nous avons un horaire et  un anti horaire. Maintenant, le troisième système est la cabine qui maintient l’équipage en sécurité.

La cabine de pilotage  ne tourne pas, elle est fixée en raison du fait que les deux corps sont en rotation dans le sens horaire et dans le sens antihoraire. Par conséquent, le système provoque le  véhicule afin  d’échapper à l’attraction de la gravité. L’engin lui-même, à cause de ce système, a toujours gravité interne, car il a toujours le même poids qu’il avait au début.

La conception de Carr créerait un tout nouveau champ de gravitation à l’intérieur de l’engin. Cela créerait effectivement un environnement de masse nulle à l’intérieur de son véhicule, cela signifierait que les lois normales de l’inertie ne fonctionneraient pas. Cet environnement de masse nulle permettrait au vaisseau spatial pour atteindre la vitesse de la lumière. Il devait également permettre aux occupants de supporter des accélérations et des changements énormes dans des directions opposées  sans être pulvérisé par d’immenses forces g ,à l’ intérieur de l’engin.

Carr  a détaillée la description de son  système de propulsion électromagnétique complexe de son vaisseau spatial dans son brevet en 1959 (voir le schéma ci-dessus). Carr a déclaré que l’alimentation électrique serait extraite de l’atmosphère et serait stockée en quantité suffisante dans les « bobines » régénératrices pour alimenter l’engin pendant le voyage interplanétaire:

« Nous sommes en mesure ici, pour la première fois à notre connaissance, d’utiliser l’électricité atmosphérique comme un système de recharge. Ceci est fait comme une partie  principale  du fonctionnement de l’engin. « [7]

Carr a montré un petit modèle dans une interview comme indiqué dans le « Destin Magazine »:

Otis T. Carr, président de gré à gré  de O.T. Enterprises, Inc., détaille ses prétentions dans une interview et la démonstration d’un modèle brut d’une machine à mouvement circulaire qui est selon lui le principe d’une « énergie libre circulaire  » d’un vaisseau spatial  qu’il peut construire, si quelqu’un y met l’argent.

Il dit que la machine peut être adapté à des appareils de toute taille pour produire du courant continu absolument exempt de dissipation. Son application immédiate, Carr a dit,  qu’il serait dans un vaisseau spatial – qui serait capable de voler parmi les planètes en vol contrôlé. Il pourrait atterrir ou de décoller à volonté sur la terre, la lune ou n’importe quelle planète dans le système solaire,à partir  de la terre, dit-il. [8]

Plan de l'OTC X-1
Plan de l’OTC X-1

Carr avait  prévu un test pour son modèle de six pieds en Avril 1959 ,devant un auditoire d’environ 400 personnes à Oklahoma City. Les difficultés techniques et une maladie soudaine contractée par Carr a conduit à l’annulation de l’épreuve.

OTC X-1 004

Un article publié dans Le « Destin Magazine » a décrit comment le test a échoué ainsi :

Le champ sérieux des OVNIS et la recherche de soucoupe volante a subi un revers à Oklahoma City à la fin avril quand une tentative de lancement très médiatisée par OTC Entreprises de Baltimore, dans le Maryland, ont abouti à un échec. Des centaines de personnes avaient été invitées à Oklahoma City par Otis T. Carr pour le regarder « lancer un modèle OTC X-1,un prototype de six pieds, un vaisseau spatial qui travaille sur l’énergie »UTRON.« Ceux qui étaient là sont repartis déçus. La soucoupe volante n’a pas volée. [9]

Tout ce qui a été montré au public étaient trois illustrations des dimensions de sa conception. Carr était introuvable. Long John Nebel, un célèbre animateur de radio de New York, avait vu  Carr à l’hôpital de la Miséricorde, à proximité, où il avait été admis depuis huit jours en raison d’une hémorragie pulmonaire. Mystérieusement, Carr était tombé malade à la veille de ce qui aurait été un coup publicitaire de grande envergure pour lui. Le projet de vaisseau spatial de Carr a été de plus en plus entourée de mystère et de controverse,à partir de là.

Les personnes présentes étaient mécontentes et certaines se sont plaintes  qu’elles n’ont même pas été capable de voir le modèle à tester:

« Je ne sais pas ce qui se passe, mais je pense qu’ils n’ont jamais eu l’intention d’essayer  ou de lancer le modèle. Je ne pouvais pas voir les plans en vue pour le modèle et, en fait, je crois comprendre, que M. Maywood Jones a présenté seulement ce qu’il a appelé  des «illustrations en trois dimensions» des idées de Carr [10]. »

Beaucoup  de gens ont  critiqué publiquement  que Carr avait  planifié la promotion de son OTC-X1 afin de créer de l’intérêt pour son  projet de manège de parc à Frontier City ,à Oklahoma City.

C’est aussi à Oklahoma City,qu’un  journaliste de télévision a exprimé le sentiment général des habitants de la ville: «Cette chose ne sera jamais capable de  quitter le sol. Et je pense que beaucoup de tapage qu’ils donnent sur cet appareil, est lié au projet de  manèege  , à Frontier City. J’ai essayé constamment d’entrer pour voir le modèle de soucoupe, mais ils ont gardé caché ». [11]

Avec de plus en plus l’opinion publique hostile contre lui, en  Oklahoma, Carr a décidé de déplacer le centre de ses opérations à Apple Valley, en Californie, à la fin de 1959. Pour éviter d’autres débâcles publics, il a décidé de ne pas annoncer des vols d’essai à l’avance. Avec le nouveau soutien financier et une grande usine de production, Osbrink, à sa disposition, Carr a procédé à ses plans pour développer et tester son vaisseau spatial. Le Major Wayne Aho, ancien combattant  de l’armée de l’air américaine ,officier du renseignement pendant la Seconde Guerre mondiale, et chef pilote de Carr, a proclamé qu’il  irait «voler jusqu’à la lune dans une soucoupe volante, le 7 Décembre 1959.» [12]

Petit à petit, on a fait  ensuite  des efforts et des plans nombreux pour tester  son prototype,en   plein  vol,devant les yeux de de Carr. Pas de rapports publics existent de tous les tests ultérieurs.

En augmentant les revenus de son programme de vaisseau spatial, Carr éprouvait des difficultés croissantes auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis qui avait placé une injonction contre Carr, lui ordonnant de cesser de vendre des actions non déposées ». [13]

Californie, le 2 Juin 1960, Carr a déclaré à un auditoire de 300 qu’il était,

« C’étaient des inexactitudes perfide fait de dire ou de déduire que nous [OTC Entreprises] sont à venir en Californie pour lever des fonds dans les ventes d’actions». [14]

esp_ex6

En Janvier 1961, le procureur général de New York, Louis J. Lefkowitz, selon Carr avait escroqué 50.000 dollars. Il a été inculpé de «crime de vendre des titres sans enregistrer le même. » Carr a été condamné à une peine d’emprisonnement de 14 ans. Dans le même temps, le magazine True étiqueté Carr un mystificateur, mettant ainsi fin efficacement toute la sympathie du public reste pour lui. Après avoir purgé une partie de son mandat, Carr a été libéré de prison, et a disparu de la scène publique.

Souffrant d’une mauvaise santé et coupé de partisans, il a vécu dans l’obscurité. Il est mort à Gardnerville, Nevada, en 2005. Apparemment, le développement audacieuse d’une industrie de l’engin spatial civil avait honteusement échoué. Son pionnier, un protégé du grand Nikola Tesla, a été publiquement disgracié comme un criminel ayant des éléments apparemment truquées du grand public avec ses contes sauvages de la construction d’engins spatiaux civils alors qu’en fait la promotion d’un manège de parc d’attractions.

La véritable histoire de ce qui s’est passé avec Carr et son effort pour développer une industrie de l’engin spatial civil resterait secrète pendant presque 50 ans. C’est seulement l’apparition publique de l’un des techniciens de confiance de Carr que la vérité finirait par être informée de ce qui s’était passé avec le premier effort de l’engin spatial civil du monde.

Ralph Ring   ressorti de nouveau afin de révéler le  développement réussi du prototype de Carr , l’OTC-X1

En Mars 2006, un individu largement inconnu vint à révéler qu’il était l’un des trois pilotes de la réussite des  tests du prototype à grande échelle de Carr de l’OTC-XI [15]. Ralph  alerta  un technicien qui a été recruté dans l’équipe de Carr  pour tenter de construire un prototype pied vaisseau 45 après Carr avait déménagé en Californie en 1959.

Ring à l’époque était un inventeur talentueux qui avait grandi frustré par le désintérêt du secteur des entreprises dans les principes novateurs en matière d’énergie électromagnétique. Il avait auparavant aidé l’océanographe français Jacques-Yves Cousteau célèbre développer le scaphandre autonome, et a ensuite travaillé dans un organisme de recherche financé par le gouvernement appelé Kinetics .

Dans une série d’interviews et de présentations publiques, Ring a décrit les conditions de départ Kinetics avancée. Il prétend avoir résolu deux problèmes d’ingénierie complexes impliquant l’électromagnétisme.

Confiant d’une promotion de l’emploi, Ring a plutôt été racontée par le directeur qu’ils étaient gouvernement lucratif financé et « nous sommes payés pour chercher des réponses, mais pas de les trouver!» [16] Dans la frustration, annulaire gauche et rencontré Carr à la fin de 1959 et a été rapidement impressionné par ses idées, y compris un plan pour construire un vaisseau spatial civil.

Dans sa première interview publique, Ring décrit Carr comme suit:

Il était un génie incontesté. Tesla avait reconnu sa qualité immédiatement et lui avait appris tout ce qu’il savait. Il a été inspiré, et – comme Tesla – semblait savoir exactement quoi faire pour faire fonctionner quelque chose. Il était un homme privé et était également très métaphysique dans sa pensée. Je pense que le fait qu’il n’a pas été officiellement formé en physique l’a aidé. Il n’a pas été entravée par des idées préconçues. Aussi fou que cela puisse paraître aujourd’hui, il était déterminé à aller sur la lune et croyait vraiment qu’il pourrait être fait. Je croyais. Nous avons tous fait. [17]

Ring avait directement participé à l’essai des modèles plus petits de l’ OTC-XI développée par Carr. Il a décrit comment ceux-ci avaient été testés et présentaient des caractéristiques uniques avec succès lors de la réalisation de certaines vitesses de rotation:

« … Le métal se tourna vers Jell-o. Vous pouvez pousser votre doigt en plein dedans. Il a cessé d’être solide. Il s’est transformé en une autre forme de la matière, qui était comme si elle n’était pas entièrement ici, dans cette réalité. C’est la seule façon que je peux essayer de le décrire. C’était étrange, l’un des plus étranges sensations que j’ai jamais ressenti ». [18]

Plus important encore, les demandes d’anneau que le pied prototype 45 OTC-XI développée par Carr a été achevé et testé avec succès en arrière en 1959. Ring  dit qu’il était l’un des trois pilotes sur l’engin qui a volé 10 miles instantanément. Anneau décrit comment Carr avait été en mesure de maintenir les communications avec l’équipe de trois hommes pilotage de la OTC-X1 qui ont été invités à compléter une série de tâches, avant de retourner sur le site de lancement.

Lorsqu’on lui a demandé si l’OTC-XI avait volé à sa destination, Ring a déclaré:

Voler n’est pas le mot juste. Il parcourut la distance. Il semblait prendre peu de temps. J’étais avec deux autres ingénieurs lorsque nous avons piloté la 45 ‘artisanat environ dix miles. J’ai pensé qu’il n’avait pas bougé – J’ai pensé qu’il avait échoué. J’ai été complètement surpris quand nous avons réalisé que nous étions rentrés avec des échantillons de roches et de plantes de notre destination. Ce fut un succès spectaculaire. C’était plus comme une sorte de téléportation. [19]

Ring  décrit comment le vol d’essai avait été capable de changer le cours du temps:

«Qui plus est, le temps a été déformée en quelque sorte. Nous sentions que nous étions dans le métier environ quinze ou vingt secondes. On nous a dit par la suite que nous avions été soigneusement chronométré comme ayant été dans le métier ne sont plus que trois ou quatre minutes. Je n’ai toujours aucune idée complète comment il fonctionnait. [20]

La partie la plus remarquable du témoignage de Bague concerne le système de navigation unique utilisé par les pilotes de contrôler les mouvements de l’OTC-XI. Selon Ring, ce système de navigation utilisé l’intention consciente des pilotes plutôt que la technologie conventionnelle.

Le Utron était la clé de tout. Carr a déclaré qu’il énergie accumulée à cause de sa forme, et a porté, et a également répondu à nos intentions conscientes. Lorsque nous avons opéré la machine, nous n’avons pas travaillé tout contrôle. Nous sommes entrés dans une sorte d’état méditatif et tous les trois d’entre nous concentrons nos intentions sur l’effet que nous voulions atteindre. Cela semble ridicule, je sais.

Mais c’est ce que nous avons fait, et c’est ce qui a fonctionné. Carr avait puisé dans un principe qui n’est pas comprise, dans lequel la conscience fusionne avec génie pour créer un effet. Vous ne pouvez pas écrire que dans les équations. Je n’ai aucune idée de comment il savait que ça marcherait. Mais il l’a fait. [21]

Succès de la première épreuve de la pleine échelle OTC-XI signifiait que la planification des vols dans l’espace extra-atmosphérique et à la lune était maintenant en cours pour de bon. Ring  dit  que Carr et son équipage avaient  travaillé sans relâche pour compléter le programme d’essais avant d’annoncer les résultats au grand public.

La partie la plus spectaculaire du témoignage des préoccupations de Ring  ce qui est arrivé deux semaines après l’essai réussi de l’OTC-X1. Il a déclaré que l’opération de Carr a été fermé par le FBI et d’autres agences gouvernementales dans un raid secrète impliquant sept ou huit camions de personnel armés du gouvernement. Le FBI a dit Carr que son projet a été fermé « en raison de votre menace de renverser le système monétaire des Etats-Unis d’Amérique». [22]

En effet, des essais concluants de Carr d’un engin spatial civil, il avait été autorisé à aller de l’avant, aurait révolutionné le secteur de l’énergie et de l’industrie aérospatiale. L’industrie de l’énergie conventionnelle utilisant des combustibles fossiles pour produire de l’énergie électrique et l’industrie de l’aviation serait devenu superflu du jour au lendemain. Intérêts des grandes entreprises américaines dans le secteur de l’énergie auraient perdu leurs investissements substantiels. Manque de bénéfices des sociétés jetterait un nombre incalculable d’emploi par milliers.

L’incidence financière de l’industrie de l’engin spatial civil utilisant l’énergie électrique à partir de l’atmosphère pour le pouvoir aurait en effet mis une pression énorme sur le système monétaire américaine peut causer son effondrement.

Dans une série d’interviews et de présentations publiques, Ring prétend agents du FBI ont confisqué tout le matériel, y compris le prototype OTC-XI. Ils debriefing tous les employés de Carr, les ont avertis de garder le silence sur ce qui s’était passé, et ont fait signer des accords de non-divulgation Carr. Le témoignage de Ring, si il  est vrai, révèle ce qui s’est passé  radicalement avec le projet de vaisseau spatial civil  d’ Otis Carr. Plutôt que de  voir le projet de Carr comme étant une fraude qui a trompé un certain nombre d’investisseurs  afin qu’ils financent ses idées   nouvelles  de parc  ,le projet de Carr avait été un succès.

Son succès menaçait directement  des intérêts bien établis dans le secteur de l’énergie, ce qui explique pourquoi  son fonctionnement a été arrêté avec la pleine approbation et la connaissance d’un certain nombre d’organismes gouvernementaux ,concernés par l’impact financier sur le système monétaire américain. Carr lui-même dut endurer de fausses accusations visant à le discréditer, et mettre fin à sa tentative audacieuse pour développer une industrie de l’engin spatial civil.

Comment crédible était  le témoignage de Ralph Ring?

Existe-t-il   des preuves pour corroborer le témoignage de Ring? Ring est une personne très sympathique et sincère qui a impressionné le public avec son authenticité et la franchise. Bill Ryan et Kerry Cassidy, fondateurs de Project Camelot, un site web avec des interviews vidéo des dénonciateurs, ont été les premiers à interroger Ring, en Mars 2006. [23]

Après une série d’entretiens, ils concluent:

« Il ne fait aucun doute dans notre esprit que Ralph Ring est 100% authentique et honnête . Tous ceux qui l’ont rencontré et entendu son histoire en personne sont entièrement d’accord ». [24]

C’est quelque chose que je peux vérifier personnellement depuis que je suis en mesure d’entendre Ring  présenter ses idées au Congrès International UFO en 2007 et j’ai pu m’entretenir personnellement avec lui. Je suis d’accord avec Ryan Cassidy et que les qualités personnelles de Ring  le rendent  très crédible. Il semble être motivé par le simple désir de dire la vérité sur les événements qui se sont produits il y a près de 50 ans  et qui aurait révolutionné la vie sur la planète.

Ring  a fourni un certain nombre de photographies de l’OTC-XI développées par Carr. Ces photographies n’avaient précédemment pas été publiées. Les photos montrent que Carr avait en effet réussi à construire un certain nombre de modèles, y compris le prototype d’un engin de 45 pieds (voir photo ci-dessous). Les photos dissipent l’idée que Carr n’avait pas réussi à développer un prototype vaisseau spatial à grande échelle. Les photos de Ring sont des preuves matérielles qu’il a effectivement collaboré avec Carr sur l’OTC-X1, comme il le prétend.

Photo de l'OTC X-1 au sol.
Photo de l’OTC X-1 au sol.

Peut-être le plus important est ce qui est arrivé , peu après son entrée avant de révéler ses expériences avec Otis Carr ,en Mars 2006. Bill Ryan décrit ce qui s’est passé:

Peu de temps après, Ralph est allé à l’hôpital pour un examen  (et des traitements)de routine pour  son  genou . Il a reçu accidentellement le mauvais traitement, et a failli mourir trois fois. En Juillet 2006, il est ressorti  avec une santé diminuée  des soins intensifs mais il est déterminé à raconter son histoire. Avant cela, il avait bénéficié d’une santé parfaite pendant 71 ans. [25]

Dans sa présentation lors du Congrès International » UFO 2007 « Ring  a décrit comment il avait été transporté par ambulance à un hôpital éloigné de 25 miles, sans passer par un hôpital adjacent à l’endroit où il se trouvait. Ring  a passé dangereusement proche de la mort à la suite de la «maltraitance» et le long trajet en ambulance. L’application «accidentelle» de la médication d’un autre patient, et le « contournement » des hôpitaux plus proches feraient-ils  partie d’une tentative secrète d’attentat sur la vie de Ring ?

Les circonstances sont certainement suspectes et n’indiquent  pas un effort sérieux  pour faire taire Ring . Cette série d’événements «accidentels» qui ont presque pris la vie de Ring  peu après son apparition publique fournit une preuve circonstancielle à l’appui de ses prétentions.

Les Implications exopolitiques

Nous pouvons maintenant rassembler les différents éléments relatifs du projet OTC-XI  d’Otis Carr et le témoignage de Ralph Ring. Le Développement réussi par  Carr,d’un vaisseau spatial civil entièrement opérationnel utilisant la propulsion électromagnétique radicale et  des systèmes de navigation a conduit à une réaction brutale de la part des organismes gouvernementaux fédéraux américains. Les agents ,envoyés par le FBI ,ont attaqué les installations de construction de Carr, le matériel confisqué,les  employés furent intimidépour qu’ils gardent  le silence, et  ils ont discrédité publiquement Carr à travers de fausses accusations orchestrées par le « stock exchange américain » et de la Commission des valeurs mobilières.

Le  témoignage public de Ring  et des preuves photographiques qu’il a fourni de l’existence de l’OTC-X1 de Carr, donnent  à  penser que les éléments à l’intérieur du gouvernement américain ont réprimé une industrie à part entière de l’engin spatial civil . Plusieurs motifs de cette suppression apparaissent ,maintenant au grand jour.

Le premier et le principal motif de la suppression par le  gouvernement était de protéger les intérêts  capitalistes des industriels américains du secteur de l’énergie qui aurait été menacé par la connaissance de la façon de tirer de l’énergie électrique libre de l’atmosphère. Les entreprises américaines dominent le secteur de l’énergie autour de la planète, et l’apparition de technologies tirant de « énergie libre »  pourrait  faire des ravages sur leur valeur boursière. Cela aurait un impact négatif sur l’ensemble de l’économie américaine.

Un deuxième lié motif de cette suppression est l’impact des technologies «libres d’énergie » sur le système monétaire américaine – l’explication donnée par les agents du FBI pour piller l’usine de Carr. Le développement des technologies de l’énergie libre rendrait inutile le secteur de l’énergie conventionnelle détenue par des sociétés américaines conduisant éventuellement à un effondrement du dollar américain.

Une troisième raison possible est d’empêcher le développement d’une industrie de l’engin spatial civil qui pourraient voyager dans l’espace extra-atmosphérique et  sur d’autres planètes avec la réglementation gouvernementale minimale ou nulle. Une telle industrie de l’engin spatial civil peut facilement se rendre à des planètes proches  et éventuellement confirmer si des formes de vie intelligentes ont jamais résidé ou continuer à résider sur la Lune, Mars et ailleurs dans notre système solaire (paroles de Ring ). Il existe des preuves que la vie extraterrestre intelligente a été découvert sur la Lune et d’autres planètes, mais cela est réprimé par les principaux gouvernements de la Terre. [2]

De nombreuses analyses de la NASA photographies de la Lune et de Mars révèlent des structures artificielles et le phénomène anormal sous contrôle intelligent. Malgré l’intérêt du public répandue dans celles-ci, la NASA refuse d’enquêter sérieusement sur ces éléments de preuve et beaucoup ont conclu un couvercle en place est en cours. [27]

Un quatrième motif pour supprimer le projet OTC-XI de Carr était de garder secrète la technologie déjà en cours de développement dans les projets classés. Le travail de Carr n’a pas été jugée suffisamment important pour être classé de  sorte que lui et ses techniciens ont pu continuer à travailler sur le développement de ses idées d’un vaisseau spatial qui pourrait aller sur la lune à la vitesse de la lumière. Son projet a été fermé, Carr discrédité et ses techniciens intimidés  dans le  but de garder le silence. Il y a une explication évidente de cette réponse par les autorités gouvernementales concernées.

ufo 0010

La raison pour laquelle ce traitement  a été accordé à  Carr et ses techniciens était que les pouvoirs publics n’avaient pas besoin des idées de Carr sur la façon de développer un vaisseau spatial capable de vitesse de la lumière, et qui pourrait puiser dans l’énergie électrique disponible gratuitement dans l’atmosphère de la Terre. Les autorités gouvernementales responsables n’auraient pas non plus nécessité pour le système de navigation unique développée par Carr pour son OTC-XI qui utilise une interface de  technologie nouvelle ,créant un lien  entre les pilotes et les vaisseaux spatiaux.

Ce n’est pas parce que les autorités gouvernementales n’ont pas été intéressés par ces idées. Plus probablement, ces autorités avaient déjà un projet classifié pour un engin anti-gravité capable de vitesse de la lumière proche et alimenté par l’énergie électrique tirée de l’environnement naturel. [28] Les principes de vol dans l’espace à la  «vitesse de la lumière ont probablement été si bien connu (par les autorités  militaires américaines)  que les efforts des inventeurs civils n’ont tout simplement pas été  nécessaire dans les  projets civils utilisant  l’antigravité .

La conclusion est que dans les années 1950, le gouvernement américain a déjà eu un certain nombre d’engins opérationnels qui étaient capables d’atteindre une vitesse proche de la lumière, et pouvaient tirer de l’énergie électrique à partir de l’atmosphère de la Terre  et qui pouvait être stocké pour voyager dans l’espace.

La question à un millions de dollars : d’où venait cette technologie?      (…)

Un dernier motif possible pour la fermeture du programme de vaisseau spatial de Carr est qu’un groupe exclusif des autorités quasi-gouvernementales ou de «gouvernement fantôme» avec des liens étroits avec les sociétés secrètes , ne voulait pas alerter les forces militaires régulières et / ou les autorités gouvernementales de l’existence d’une telle avancée technologique.

Le Dr Steven Greer décrit une interview qu’un  ancien astronaute d’Apollo ,Edgar Mitchell a eu avec le vice-amiral Tom Wilson en 1997, quand Wilson a J-2, chef de la division du renseignement ( Chiefs of Staff). Lorsqu’il a été avisé de certains programmes d’accès spécial impliquant  une possible  technologie extraterrestre, Wilson a refusé l’accès à celui-ci car il ne dispose pas d’un «besoin de savoir». [29]

Une telle action sans précédent, restreignant un chef d’intelligence ( Chiefs of Staff), démontre qu’un groupe d’autorités « du gouvernement de l’ombre» maintient des technologies de pointe à partir d’ autorités gouvernementales et militaires régulières. L’existence d’un tel «gouvernement de l’ombre» a été proposé  ,antérieurement par Jimmy Guieu et par un certain nombre de politiciens américains de premier plan dont le sénateur Daniel Inouye K.:

« Il existe un gouvernement invisible  avec sa propre  force de l’air, sa propre marine, son propre mécanisme de financement, et la capacité de poursuivre ses propres idées de l’intérêt national, libre de tous les contrôles et de contrepoids, et affranchi de la loi elle-même. » [ 30]

L’Arrêt du programme de vaisseau spatial civil de Carr nierait  militaire régulier et les autorités gouvernementales des connaissances et l’accès à cette technologie de pointe. Cela placerait l’armée régulière au grand désavantage de surveiller ce qui se passe dans les projets noirs profonds impliquant une technologie de pointe contrôlé par des organismes gouvernementaux dans l’ombre en dehors de la chaîne de commandement régulière.

La Mystérieuse maladie de Carr avant le  test public de son modèle de six pieds en 1959, et la proximité de la mort de Ralph Ring en 2006 ,après sa venue ,avant de révéler son témoignage, suggèrent des opérations gouvernementales secrètes pour prévenir toute manifestation publique et la connaissance des technologies de pointe. Les agences de sécurité gouvernementales (NSA et CIA) ont été observés historiquement à cibler les inventeurs et les chercheurs travaillant sur les technologies avancées. [31]

Discréditer,tout en  faisant taire ou de mettre fin à l’action des  inventeurs et / ou des dénonciateurs  se poursuit maintenant avec ce que nous avons vu contre Manning et Snowden,en 2013.

Conclusions

En 1959/1960, Otis Carr et son équipe avaient  réussi à développer le premier satellite civil du monde. Cette réalisation remarquable a été brutalement réprimée, et Carr a été incarcéré sur de fausses accusations en 1961. La collusion de certains éléments du gouvernement américain en supprimant l’émergence d’une industrie de l’engin spatial civil apparaît comme un fait historique essentiel. Les entreprises américaines dans le secteur de l’énergie, conscients de l’ambitieux programme de Carr, étaient probablement un facteur clé dans cette suppression.

Les implications du témoignage des témoins et les réalisations de Carr sont mémorable pour l’humanité. Plutôt que d’un criminel qui mystifié le grand public avec des idées radicales de vaisseau spatial civil, Carr était un inventeur héroïque qui a réussi, malgré d’énormes difficultés dans la construction du premier vaisseau spatial civil du monde. Carr et son équipe de collaborateurs doivent être reconnus et honorés pour leurs efforts de pionniers.

Les enquêteurs du Congrès doivent être immédiatement lancés pour faire  pleinement lumière sur ce qui est arrivé  à Carr. Le FBI et d’autres agences gouvernementales impliquées dans les raids des installations de Carr et qui ont confisqué l’équipement ,doivent  révéler ce qui s’est passé. Le rôle précis des sociétés américaines complices de ces actions répressives doivent également être examiné minutieusement.

Une législation appropriée doit être élaborée pour prévenir les futures instances des pionniers inventeurs  qui sont  ciblés par des organismes gouvernementaux agissant à l’instigation de groupes d’intérêts.

La révolution technologique qui verra le jour à une enquête approfondie sur les réalisations de Carr doit être adoptée plutôt que cachée au grand public. Les organismes gouvernementaux et les sociétés secrètes agissant dans l’ombre,sont responsables de la suppression de l’émergence publique de cette technologie, même au point de nier aux forces militaires régulières, doivent être mis en évidence et rendre des comptes.

L’humanité est au seuil d’une réalisation remarquable, le développement d’une industrie de l’engin spatial civil peu coûteux qui peut permettre d’ entreprendre des  voyages aux planètes de notre système solaire et par delà  les étoiles.Les intérêts financiers acquis à l’énergie fossile  ,aux forces du néolibéralisme  et les groupes para gouvernementaux ,comme les corporations reliées  à la  technologie spatiale , ne peuvent plus être autorisés à tenir secrète , cette réalisation remarquable.

Notes ,liens et renvoies:

[1] Nos remerciements à  Jack Davis .

[2] Nikola Tesla, interviewed in The New York Herald Tribune, October 15, 1911

[3] See 1957 Interview with Long John Nebow where Carr describes how he began creating models of his ideas: http://www.keelynet.com/gravity/carr4.htm

[4] US Patent # 2,912,244, Amusement Device (November 10, 1959).

[5] Transcript of Radio Interview: “Long John” Nebel & Otis Carr, et al. (WOR Radio, NY, 1959). Available online at: http://www.rexresearch.com/carr/1carr.htm

[6] Cited at: http://www.keelynet.com/gravity/carr4.htm

[7] Cited from 1957 Interview with Long John Nebow, available at: http://www.keelynet.com/gravity/carr4.htm

[8] Original source: Gravity Machine? FATE magazine (May 1958) p. 17. Online copy available at: http://www.keelynet.com/gravity/carr1.txt

[9] W. E. Du Soir, “The Saucer that didn’t Fly,” FATE magazine, (August 1959) p. 32. Cited online at: http//www.keelynet.com/gravity/carr3.htm.


[10] Du Soir, “The Saucer that didn’t Fly.” Cited at: http//www.keelynet.com/gravity/carr3.htm

[11] Du Soir, “The Saucer that didn’t Fly.” Cited at: http//www.keelynet.com/gravity/carr3.htm

[12] Cited online at: http//www.keelynet.com/gravity/carr3.htm. Biographical information on Wayne Aho is available at: http://www.answers.com/topic/wayne-sulo-aho

[13] Cited from Project Camelot website: http://www.projectcamelot.net/ralph_ring.html

[14] Du Soir, “The Saucer that didn’t Fly.” Cited at: http://www.keelynet.com/gravity/carr3.htm

[15] Ring first met with Bill Ryan and Kerry Cassidy in March 2006 to reveal his remarkable story.

[16] Ralph Ring, conference presentation at the International UFO Congress, Laughlin, Nevada, 2007.

[17] Extracted from Project Camelot interview with Ralph Ring at: http://www.projectcamelot.net/ralph_ring.html

[18] Cited from Project Camelot interviews with Ralph Ring, http://www.projectcamelot.net/ralph_ring.html

[19] Cited from Project Camelot interviews with Ralph Ring, http://www.projectcamelot.net/ralph_ring.html

[20] The original citation from Project Camelot listed 15 to 20 minutes. This was corrected in a private phone conversation I had with Ralph Ring on March 25, 2007:, http://www.projectcamelot.net/ralph_ring.html

[21] Cited from Project Camelot interviews with Ralph Ring, http://www.projectcamelot.net/ralph_ring.html

[22] Ralph Ring, conference presentation at the International UFO Congress, Laughlin, Nevada, 2007.

[23] More information on Project Camelot available at: http://www.projectcamelot.net

[24] Cited from Project Camelot interviews with Ralph Ring, http://www.projectcamelot.net/ralph_ring.html

[25] Cited from Project Camelot interviews with Ralph Ring, http://www.projectcamelot.net/ralph_ring.html

[26] See Michael Salla, Exopolitics: Political Implications of the Extraterrestrial Presence (Dandelion Books, 2004); Steven Greer, Disclosure: Military and Government Witnesses reveal the Greatest Secrets in Modern History (Crossing Point Press, Inc., 2001).

[27] See Richard C. Hoagland, The Monuments of Mars: A City on the Edge of Forever, 5th Edition (North Atlantic Books, 2003); and Fred Steckling, We Discovered Alien Bases on the Moon (G.A.F. International, 1990).

[28] For discussion of antigravity technology and government classification of such principles, see Nick Cook, The Hunt for Zero Point (Broadway Books, 2001).

[29] Steven Greer, Hidden Truth, Forbidden Knowledge (Crossing Point, Inc., 2006) 158-59.

[30] Inouye made this claim at the Iran-Contra hearings conducted by the U.S. Senate. Cited online at: http://www.sourcewatch.org/index.php?title=Shadow_Government

[31] See G. Cope Schellhorn, “Is Someone Killing Our UFO Investigators,” http://www.metatech.org/ufo_research_magazine_evidence.html

http://www.bibliotecapleyades.net/exopolitica/esp_exopolitics_ZZZZB.htm

http://exopoliticsjournal.com/vol-2/vol-2-1-Salla.pdf