Submergée de déchets, Moscou étouffe

La Russie produit près de 70 millions de tonnes de déchets par an, selon les estimations de l’organisation écologiste Greenpeace. Le tri sélectif n’existe que dans une centaine de villes russes et la plupart des déchets s’accumulent depuis des décennies dans des décharges de plus en plus polluantes.

 

 

Moscou étouffe. Les déchets qui s’accumulent dans les décharges, avec leurs odeurs incommodantes et leurs rejets toxiques, insupportent les habitants de la périphérie de la capitale russe. Et l’incinération, solution brandie par les autorités, est loin de satisfaire tout le monde. Selon Greenpeace, au cours des dix dernières années, le volume des déchets en Russie a augmenté de 30%. Seuls 2% de ces déchets sont incinérés et 7% recyclés, tandis que le reste est stocké dans les décharges.

 

«La Russie semble réaliser la prédiction du physicien Niels Bohr selon laquelle l’humanité mourra en étouffant sous ses propres déchets», ironise un responsable de Greenpeace-Russie, Alexeï Kisseliov. Dans les environs de Moscou, 24 décharges ont été fermées au cours des cinq dernières années parce qu’elles avaient atteint les dimensions maximales, tandis que 15 autres – d’énormes montagnes puantes à ciel ouvert – continuent à recevoir de nouvelles masses de déchets polluants non triés. «La plupart ont été créées il y a 50 ans, sans aucune technologie de traitement du gaz et des eaux usées» qui en découlent, reconnaît le ministère local de l’Écologie.

Des enfants empoisonnés

Ce problème a fait irruption dans le débat public il y a un an, lorsque les habitants de Balachikha, une ville à six kilomètres à l’ouest de Moscou, étouffant sous les odeurs d’une décharge avoisinante, ont demandé sa fermeture au président Vladimir Poutine lors d’une cession de questions-réponses à la télévision. A cette date, la situation demeure inchangée.

Fin mars, une cinquantaine d’enfants ont dû recevoir une assistance médicale à Volokolamsk, au nord-ouest de Moscou, après avoir été intoxiqués par un gaz émanant d’une décharge proche. Des milliers d’habitants ont alors manifesté, un fait rare en Russie, pour réclamer sa fermeture. Le mouvement de révolte s’est étendu à d’autres villes, parfois avec une virulence très rare dans une Russie où toute protestation est accueillie avec fermeté par le pouvoir. La Russie s’est alors esnuite adressée aux Pays-Bas en demandant de lui fournir un système pour neutraliser les gaz toxiques, faute de technologie russe efficace dans ce domaine. Selon les experts, près de 11 millions de tonnes de déchets s’accumulent chaque année rien que dans les alentours de Moscou, soit 16% de tous les déchets du pays. «Le plus grave, c’est que personne ne fait attention au problème tant qu’il n’y a pas une émission de gaz, une fuite d’eau polluée ou un incendie dans une décharge», déplore M. Kisseliov.

Face à cette catastrophe écologique, le gouvernement russe a promis de construire cinq usines d’incinération des déchets: quatre dans la région de Moscou et une à Kazan, sur la Volga. Les deux premières usines, en mesure d’incinérer 700.000 tonnes de déchets par an et de produire chacune 70 mégawatts d’électricité, doivent être terminées en 2021 à Voskressensk, dans le sud-est de Moscou, et à Naro-Fominsk, dans le Nord-Est. «L’objectif, c’est de mettre fin au stockage des déchets dans les décharges», explique Andreï Chipelov, directeur de la société RT-Invest qui développe le projet.

Incinérer ou recycler?

Les travaux doivent débuter dans les prochaines semaines, mais la population locale a multiplié les actions de protestation, craignant un impact négatif sur l’environnement. «Nous voulons des usines de recyclage et non des usines d’incinération», s’insurge une habitante de Naro-Fominsk, Marina Melnikova. Comme d’autres habitants de sa ville, qui ont réuni 4000 signatures contre le projet transmises au président Poutine, Marina avoue craindre la pollution par les dioxines cancérogènes qui pourraient émaner des rejets de l’usine. «Il faut bien résoudre le problème des déchets. Mais pourquoi commencer par le dernier maillon de la chaîne? Où sont le recyclage et le tri?», s’interroge un militant communiste, Igor Vavilov.

Le 14 avril, des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes de la région de Moscou pour réclamer la fermeture et la réhabilitation des décharges. Plusieurs milliers de manifestants ont aussi dénoncé la construction des incinérateurs. M. Chipelov, le directeur du projet, rejette ces accusations, assurant qu’il s’agit «des technologies les plus sophistiquées» développées par le groupe suisso-japonais Hitachi Zosen Inova, qui a déjà construit 500 incinérateurs dans différents pays, soit un tiers de toutes les usines de ce type dans le monde. «Ces usines ne sont absolument pas dangereuses. Ni les dioxines, ni d’autres éléments dangereux n’émaneront de l’usine», promet M. Chipelov. «Les hautes températures permettront de détruire les dioxines les plus dangereuses dans le réacteur», affirme-t-il.

Les écologistes sont pour leur part convaincus que le développement de l’incinération n’est pas la meilleure solution en Russie, comme l’explique M. Kisseliov: «À quoi bon créer une nouvelle source de pollution, alors que nous pouvons résoudre le problème avec des usines de retraitement?»

 

 

 

 

 

Publicités

Nouvel Ordre Mondial:L’illusion de l’éradication de l’État Islamique

La chute du Califat et la dispersion des jihadistes de Daesh ont ouvert une période de recyclage de ce personnel. Considérés selon les cas comme des combattants fanatiques ou de simples psychopathes cachés derrière une idéologie, ils sont courtisés par les États et les sociétés multinationales qui les ont indirectement employés. Ici on  dresse le paysage de leur seconde chance et met en garde face à la complaisance dont les Occidentaux font preuve vis-à-vis de l’idéologie de l’État Islamique, c’est-à-dire de celle des Frères musulmans.

Si, avec la chute de l’État Islamique, les dirigeants du monde entier s’interrogent sur la reconstruction de l’Iraq et de la Syrie, bien d’autres questions se posent plus difficiles encore, même s’il n’est pas d’usage de les évoquer en public.

À l’issue de toute guerre idéologique, comme les guerres de religion du XVIème siècle européen ou la Seconde Guerre mondiale au XXème siècle, la question se pose de l’avenir des soldats vaincus. Beaucoup ont commis des crimes atroces et ne paraissent pas ré-intégrables dans les sociétés victorieuses.

Depuis les chutes successives de Mossoul, Rakka, Deir ez-Zor et Boukamal, le Califat n’a plus de territoire. La fin de l’État islamique fait suite à l’abandon par les États-Unis du projet de « Sunnistan », coupant la route de la soie en Iraq et en Syrie (plan Robin Wright [1] censuré par l’intervention du président Trump en mai 2017). En définitive, les jihadistes ont été défaits par les armées irakiennes et syriennes.

Les fameuses Jeeps Toyota de l’État Islamique furent livré par le département d’éta américain (cad: la CIA)

Durant trois ans, la Coalition globale anti-Daesh a alterné des bombardements inefficaces et des largages d’armes aux jihadistes, ainsi qu’en a longuement attesté le Parlement iraquien. Elle n’a joué de rôle décisif que durant la bataille de Mossoul au cours de laquelle elle a tenté d’exterminer les jihadistes restants, en rasant complètement la ville.

En 2015, le Califat disposait de 240 000 combattants : 
– 40 000 jihadistes, membres de Daesh en tant que tel. 
– 80 000 membres de l’Ordre des Naqchbandis, anciens soldats de l’armée iraquienne licenciés par Paul Bremer. 
– 120 000 hommes des tribus sunnites de l’Ouest de l’Irak, descendants de combattants yéménites.

Au Québec,nous retrouvons ce Salam Elmenyaei,,un terroriste protégé par de puissants avocats et des symphatisans de Québec Solidaire.

Il n’existe aucun moyen d’évaluer combien sont morts au combat et combien de nouveaux jihadistes ont été acheminés durant la guerre. Quelles que soient les déclarations des uns et des autres, on ignore combien ils sont aujourd’hui et l’on peut juste se référer aux chiffres antérieurs à titre approximatif.

Si les 200 000 Iraquiens qui avaient rejoint Daesh se sont à nouveau fondus dans la population sunnite iraquienne, que faut-il faire des 40 000 criminels endurcis que sont les jihadistes étrangers ?

Abu Bakr al-Baghadi ,le calife autoproclamé de l’État Islamique est un ancien agent du Mossad israélien.

Combattre le Califat
À titre de comparaison, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, si la Wermarcht (c’est-à-dire l’armée allemande) a été démobilisée sans esclandre, que fallait-il faire des SS (les troupes du mouvement nazi reconnues comme organisation criminelle par le Tribunal de Nuremberg) ? Ils étaient près de 900 000 et il n’était évidemment ni question de les tuer, ni même de les juger. Beaucoup retournèrent chez eux se faire oublier. Les officiers furent massivement récupérés par les États-Unis pour lutter contre l’URSS, soit pour saboter l’économie soviétique, soit pour installer des régimes anti-communistes un peu partout dans « le monde libre » (sic). Quelques-uns refusèrent la paix et poursuivirent la guerre durant deux ans encore, ce furent les « loups solitaires » ; expression que l’on réutilise actuellement.

Le recyclage des SS fut mené par le premier directeur de la CIA, Allen Dulles, et son frère, le secrétaire d’État, John Foster Dulles. Personne n’en sut rien jusqu’à ce que le Congrès US ne découvre l’ampleur et les conséquences de cette opération. Les Commissions Church et Nedzi-Pike, ainsi que la Commission présidentielle sur les activités de la CIA aux États-Unis, ont établi les faits de manière indiscutable à partir de 1975. Le président Jimmy Carter décida de mettre fin à ce programme tandis que l’amiral Stansfield Turner purgea la CIA.

L’opinion publique internationale a retenu que durant près de trente ans les États-Unis étaient une crypto-dictature dans laquelle des centaines de milliers de citoyens étaient frappées d’interdiction professionnelle et des millions d’autres étaient espionnés. Elle a par contre complètement oublié que des pays aussi divers que l’Arabie saoudite, la Bolivie, la Corée du Sud, le Guatemala, l’Iran, les Philippines ou encore Taïwan étaient gouvernés par des dictatures cruelles s’appuyant sur les SS recyclés par la CIA [2]. Les programmes de manipulation mentale, les expériences d’ingestion de drogues et les écoles de torture sont parfois évoqués de manière distincte alors qu’ils forment un ensemble cohérent prolongeant la « science nazie » (sic).

Il importe donc de réfléchir maintenant à la solution du problème des jihadistes afin de ne pas reproduire ce type d’erreur et de ne pas imposer à nos enfants la suite des crimes de Daesh.

Certes, la situation actuelle est différente de celle de la Seconde Guerre mondiale. D’un côté, elle est plus facile car les jihadistes sont beaucoup moins nombreux que ne l’étaient les SS. D’un autre, elle est plus complexe car si Adolf Hitler avait été vaincu, les commanditaires des jihadistes ne l’ont pas été.

– 1. Laissons de côté ceux qui fuient de manière isolée. Ils représentent un problème de police, mais pas plus.

– 2. D’autres, en groupes, tentent de s’approprier de nouveaux territoires dont ils puissent être les caïds, soit à proximité de l’ancien Califat, soit dans leur pays d’origine. Mais ils ne semblent plus participer à une stratégie globale.

Environ 200 d’entre eux se sont repliés sur la province d’Idleb, contrôlée par Al-Qaïda. Ils s’y affrontent à divers groupes insurgés.

Certains se sont déplacés en Afrique. Ils sont présents au Sinaï, où ils se battent contre l’alliance militaire égypto-israélienne [3] ; en Libye où ils tiennent la Tripolitaine ; et au Nigeria où ils affrontent l’alliance tchado-nigériane.

– 3. L’essentiel des jihadistes de Daesh s’est divisé en deux groupes. Les États-Unis (via les anarchistes kurdes) et la Turquie les traitent comme des combattants professionnels et leur offrent un avenir de mercenaires.

a) Le premier groupe a été récupéré par Brett McGurk et le général Joseph Votel pour former la moitié d’une Force de protection des frontières stationnée en Syrie. Ce projet ayant été censuré par le général Jim Mattis, cette Force n’a pas été constituée. Ces hommes campent à Kasham, à la sortie de la base militaire US [4].

La semaine dernière, le Parti de l’union démocratique (PYD), c’est-à-dire le parti anarchiste kurde syrien, les a amnistiés et a commencé à les incorporer dans ses milices, les Unités de protection du peuple (YPG), ainsi que l’a dénoncé au Conseil de sécurité l’ambassadeur russe, Vassily Nebenzia. Or, les YPG étant officiellement armées et encadrées par des militaires US, ces jihadistes se trouvent de facto sous le commandement du Pentagone même si ce n’est pas au titre d’une Force de protection des frontières.

b) Le second groupe a été recyclé par Recep Tayyip Erdoğan sous le drapeau de l’Armée syrienne libre (ASL). Présentée en 2011 par la presse atlantiste comme créée par des déserteurs de l’Armée arabe syrienne, l’ASL était en réalité constituée de combattants libyens d’Al-Qaïda sous encadrement militaire français [5]. Dispersée deux fois, elle a été reconstituée et se bat aux côtés de l’Armée turque à Afrin.

La rupture au sein des jihadistes entre pro-US et pro-turcs reflète la désagrégation de l’alliance turco-US. 
• Brett McGurk avait fait partie de l’équipe de John Negroponte et Donald Rumsfeld qui imagina et organisa l’Émirat islamique en Irak (futur Daesh) afin de transformer l’unanimité de la Résistance anti-US en guerre civile sunnito-chiite. 
• Au début de sa carrière politique, alors qu’il était un des dirigeants de la Millî Görüş, une organisation islamiste irako-germano-turque créée par Ezzat Ibrahim al-Duri (le grand-maître de l’Ordre iraquien des Naqchbandis) et Necmettin Erbakan (Turquie), Recep Tayyip Erdoğan supervisait l’approvisionnement en armes des jihadistes tchétchènes contre la Russie. Beaucoup plus tard, lorsqu’il fut Premier ministre, il aida les jihadistes dans leur lutte contre la République arabe syrienne et soutint Daesh sans réserve [6].

Quoi qu’il en soit, la répartitions des jihadistes semble tenir à la fois des opportunités et des origines ethniques. Par exemple, Abdullah Sufuni, l’ancien émir d’Alep, se serait rangé du côté US pour se venger des pertes subies lors de l’intervention turque en Irak. Tandis que les jihadistes caucasiens se sont tournés vers la Turquie parce qu’ils ont d’étroites relations avec elle depuis trente ans.

– 4. Si le Pentagone a renoncé à créer un État pour couper la voie de communication reliant la Méditerranée à l’Iran et à la Chine, il n’a pas pour autant abandonné la stratégie de l’amiral Arthur Cebrowski visant à détruire les sociétés et les États du « monde non-globalisé » [7]. Certains des combattants de Daesh ont donc été récupérés pour poursuivre ce plan, comme des Forces spéciales supplétives.

Dans ce contexte, des jihadiste ont été acheminés par les armées US dans le sous-continent indien, en Afghanistan, au Pakistan, en Inde, au Bangladesh et au Myanmar (mais pas au Sri Lanka), ainsi que l’a révélé Zamir Kabulov, l’envoyé spécial de Vladimir Poutine en Afghanistan.

Le chef d’état major iranien, le général Mohammad Baqeri, a confirmé que l’US Air Force transférait une partie des membres de Daesh d’Irak et de Syrie vers l’Afghanistan. Le président iranien, cheikh Hassan Rohani, a joint par téléphone son homologue russe, Vladimir Poutine, pour lui confirmer cette information. Puis, s’adressant à la presse, il a révélé avoir proposé l’aide de l’Iran à l’Afghanistan contre les jihadistes pro-US de Daesh.

Mahendra Modi,premier ministre de l’Inde : un allié pour le nouvel Ordre Mondial.

Selon le sénateur pakistanais Rehman Malik, l’Inde organiserait une collaboration entre les jihadistes et le Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS), la milice du parti hindou du Premier ministre indien, Narendra Modi. Il s’agirait de pénétrer les insurgés musulmans du Cachemire pour les anéantir. Le RSS, qui assassinat le mahatma Gandhi, a une longue tradition d’extrême violence. Rehman Malik n’est pas un simple sénateur, il fut nommé chef du contre-espionnage par Benazir Bhutto, puis devint ministre de l’Intérieur du Pakistan. Il vient de lancer une procédure afin que l’Onu porte l’affaire devant la Cour pénale internationale et que Narendra Modi soit jugé.

Le haut-commissaire de l’Onu aux Droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a déclaré la semaine dernière que la crise des Rohingyas au Myanmar [8] pourrait déboucher sur un conflit régional. Si ce devait être le cas, le conflit démarrerait d’abord au Bangladesh et en Malaisie où résident de nombreux réfugiés.

Quelques centaines d’autres jihadistes sont retournés en Amérique latine. Principalement originaires de Trinité-et-Tobago, ils ont tenté d’organiser un méga-attentat lors du carnaval des 13 et 14 février, mais ont été arrêtés cinq jours auparavant [9]. La mission de ce commando était de reprendre la tradition islamiste de l’île des Caraïbes, dans la lignée du coup d’État manqué de juillet 1990. Puis, ils devaient profiter du désordre créé au Vénézuéla pour plonger le pays dans une guerre comparable à celle qu’à connu la Syrie.

Combattre l’idéologie du Califat
Si, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, les Occidentaux ont raté la réinsertion des anciens SS, ils ont par contre réussi à éradiquer presque partout leur idéologie : le nazisme. Celle-ci ne s’est maintenue qu’à travers les SS recyclés dans les réseaux stay-behind chargés de saboter l’économie soviétique, dans les pays Baltes et en Ukraine où elle ressurgit aujourd’hui.

À leur création, les Nations Unies furent avant tout une coordination internationale pour la dénazification et la lutte contre la propagande de guerre. Tous ses États membres ont interdit les symboles et les publications nazies. Le parti nazi, le NSDAP, a été dissous et la propagande de guerre censurée. Or, personne, à l’exception de la Fédération de Russie et de ses alliés, ne semble actuellement s’inquiéter de lutter contre l’idéologie de l’islam politique et contre son parti : la Confrérie des Frères musulmans [10].

À titre d’exemple, la France dispose d’une institution chargée de représenter les musulmans du pays. Elle est parvenue à y faire siéger deux représentants de la Confrérie et à en retirer la présidence à un fonctionnaire algérien pour la confier à un membre de la Millî Görüş turque. Simultanément, elle organise une campagne de presse mondiale contre Tariq Ramadan, le petit-fils du fondateur des Frères musulmans, actuellement poursuivi dans une affaire criminelle. L’idée est de personnaliser le débat, de manière à faire disparaître de la vue ce symbole gênant, sans pour autant se confronter à l’idéologie de la Confrérie.

La Confrérie des Frères musulmans a déjà été dissoute, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, à la fois en raison des assassinats politiques qu’elle avait perpétrés en Égypte et des renseignements qu’elle avait fournis à l’Allemagne nazie. Mais rien n’a été entrepris contre son idéologie. Pis, le MI6 britannique a profité de l’incarcération de ses principaux dirigeants pour réorganiser la Confrérie à son image. La situation n’a pas changé. Après l’épisode désastreux de Mohammed Morsi, l’Égypte a à nouveau interdit la Confrérie, mais le président Abdel Fattah al-Sissi, soucieux de pacifier son pays, laisse son épouse porter le voile (le voile n’a aucun rapport avec l’islam et n’est apparu qu’avec les califes de Bagdad).

Les Iraquiens et les Syriens viennent de renverser le Califat de Daesh, mais la bataille est loin d’être terminée. Une partie des jihadistes poursuit sa mission, tandis que leur idéologie continue à avoir droit de cité. Une nouvelle fois, il est très difficile pour les Occidentaux d’abandonner un instrument si utile à leur stratégie.

Source principale:un article de Thierry Messan


NOTES ET SOURCES

 

[1] “Imagining a Remapped Middle East”, Robin Wright, The New York Times Sunday Review, September 8, 2013.

[2Inside the League, Scott & Jon Lee Anderson, Dodd Mead & Company, 1986. « La Ligue anti-communiste mondiale, une internationale du crime », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 12 mai 2004.

[3] “Secret Alliance : Israel Carries Out Airstrikes in Egypt, With Cairo’s O.K.”, David D. Kirkpatrick, The New York Times, February 3, 2018.

[4] « Secrets, mensonges et confusion US au Nord de la Syrie », par Thierry Meyssan, Al-Watan (Syrie) , Réseau Voltaire, 23 janvier 2018.

[5] « Islamistas libios se desplazan a Siria para « ayudar » a la revolución », Daniel Iriarte, ABC (Espagne), 17 décembre 2011. Version française : « Des islamistes Libyens en Syrie pour « aider » la révolution », traduction de Mounadil Al-Djazaïri, 18 décembre 2011. « L’Armée syrienne libre est commandée par le gouverneur militaire de Tripoli », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 18 décembre 2011,

[6] Sur l’histoire de Daesh et sur celle du président Erdoğan, on se référera à Sous nos Yeux, de Thierry Meyssan, éditions Demi-lune, 2017.

[7The Pentagon’s New Map, Thomas P. M. Barnett, Putnam Publishing Group, 2004. « Le projet militaire des États-Unis pour le monde », par Thierry Meyssan, Haïti Liberté (Haïti) , Réseau Voltaire, 22 août 2017.

[8] « L’islam politique contre la Chine », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 3 octobre 2017.

[9] « Un commando de Daesh arrêté à Trinité-et-Tobago », Réseau Voltaire, 9 février 2018.

[10] Je récuse le concept d’« islamo-fascisme » car l’idéologie des Frères musulmans n’a aucun rapport avec l’islam même si elle en instrumente le langage.

 

 

 

Astronomie:Des comètes seraient composées de matière plus ancienne que notre système solaire

La matière organique découverte dans le noyau de la comète Tchouri lors de la mission de la sonde Rosetta ne se serait pas formée lors de la naissance du système solaire, mais auparavant, dans l’espace interstellaire.

Cette théorie émise par les Français Jean-Loup Bertaux et Rosine Lallement, respectivement de l’Université de Versailles Saint-Quentin et de l’Observatoire de Paris, remet en question la théorie largement avancée en astronomie selon laquelle les astéroïdes et les comètes datent de la formation du système solaire.

Si comme le pense le duo français, la matière organique des comètes a bel et bien été créée dans le milieu interstellaire, alors elle a également pu atteindre d’autres planètes de notre galaxie et y permettre l’apparition de la vie.

Un noyau qui livre ses secrets

La mission Rosetta de l’Agence spatiale européenne s’est terminée en septembre 2016. La sonde s’est alors écrasée sur la comète Tchouri, mettant un terme à une mission spatiale historique de plus de 12 ans.

Les données recueillies ont permis d’établir que la matière organique représente près de 40 % de la masse du noyau de la comète Tchouri (67P Churyumov-Gerasimenko).

Cette masse est composée de molécules à base de carbone, d’hydrogène, d’azote et d’oxygène, certains de ces éléments étant nécessaires à l’apparition de la vie telle que nous la connaissons sur Terre.

Mystérieuse lumière céleste

Selon les scientifiques français, cette information est sous les yeux des astronomes depuis 70 ans.

En effet, l’analyse de la lumière émise par les étoiles montre partout dans le milieu interstellaire des absorptions inconnues, à des longueurs d’onde bien précises. Elles sont connues sous le nom de bandes interstellaires diffuses (BID).

Selon l’astrophysicien américain Theodore Snow, ces bandes sont attribuées à des molécules organiques complexes, qui constitueraient « le plus grand réservoir connu de matière organique dans l’Univers ».

Cette matière organique interstellaire est généralement proportionnelle à la matière interstellaire dans son ensemble, sauf dans le cas d’un nuage très dense, comme une nébuleuse protosolaire. Dans le cœur de ces nébuleuses, où la matière est encore plus dense, les BID plafonnent, voire diminuent.

Cette réalité est une indication que les molécules organiques qui provoquent les BID disparaissent, par agglutination les unes aux autres. Une fois collées ensemble, elles ne peuvent plus absorber autant que lorsqu’elles flottent librement dans l’espace.

C’est ce type de nébuleuse primitive qui finit par former les systèmes solaires comme le nôtre, composé de planètes et de comètes.

Des comètes créées à partir de matière interstellaire

La mission Rosetta a aussi permis d’établir que les noyaux de comètes se sont formés par accrétion : les petits grains se collent les uns aux autres pour former des grains plus gros, lesquels se rassemblent à leur tour jusqu’à atteindre la taille d’un noyau de comète, de quelques kilomètres.

Selon les scientifiques français, les molécules organiques provoquant les BID, et préexistantes dans les nébuleuses primitives, n’ont donc probablement pas été détruites, mais ont pu faire partie des grains constituant les noyaux cométaires, où elles se trouvent toujours, 4,6 milliards d’années plus tard.

Vers une future mission

Une mission spatiale rapportant sur la Terre des échantillons de matière organique d’une comète pourrait, selon eux, permettre son analyse en laboratoire et révéler la nature exacte de cette mystérieuse matière interstellaire.

 

Les détails des présents travaux sont publiés dans les Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.

Civilisations disparues en Antartique:un vaisseau extraterrestre découvert en Antarctique grâce à Google Earth

C’est à l’aide de Google Earth qu’un  russe du nom de Valentin Degteryov a fait une découverte incroyable : il aurait trouvé un OVNI vieux de plusieurs millions d’années enfoui en Antarctique. Pour appuyer ses propos, il a décidé d’uploader une vidéo et de partager quelques-unes de ses théories.

Valentin Degteryov, est comme quelques autres ce que l’on appelle un chasseur d’OVNI. Passionné de la vie extra-terrestre, il s’aide de Google Earth dans ses recherches et pense avoir trouvé des traces de la présence d’aliens en Antarctique. Connaissant la suspicion que chacun peut avoir concernant ce sujet, il a décidé de prouver ses dires en vidéo.

Un OVNI en Antarctique : Google Earth montre une forme dépassant de la neige

Il y a quelques mois déjà, des internautes pensaient avoir trouvé une soucoupe volante en Antarctique. Il serait davantage question ici d’une structure étendue sous la surface, et dont un « bout » dépasserait. Pour expliquer le fait que personne n’ait décelé ceci avant lui, Valentin Degteryov évoque la fonte des neiges.

Le potentiel vaisseau, situé à cet endroit, reste difficile à identifier et il pourrait ne s’agir que d’un amas rocheux ou de toute autre structure similaire. Valentin Degteryov n’est bien sûr pas du tout de cet avis et semble au contraire persuadé qu’il s’agit là d’un vaisseau spatial présent depuis des millions d’années, qui s ‘étendrait sur plusieurs centaines de mètres sous la surface…

Pour se défendre face aux sceptiques, le russe a tenu à partager sur Youtube une vidéo « explicative ». Elle est en fait constituée d’une suite de screenshots Google Earth et des coordonnées du site mystérieux censés prouver ses dires, afin que tout le monde puisse aller voir par lui-même de quoi il en retourne. Mais il est peu probable que ces images convaincront les sceptiques.

Un cerveau vivant 10 minutes après sa mort!

Le titre de cet article peut sembler un peu étrange, c’est que la situation ne l’est pas moins. On considère que l’activité du cerveau cesse, au plus tard, dans les deux minutes qui suivent l’arrêt des battements cardiaques. Des chercheurs canadiens (University of Western Ontario) qui voulaient étudier précisément ce qui se passait au moment du décès de quatre patients ayant donné leur consentement, ont eu une grosse surprise, rapportent-ils dans le Canadian Journal of Neurological Sciences.

Pour l’un d’entre eux, un homme de 67 ans, ils ont observé des signaux électriques persistants à l’électroencéphalographe (EEG) pendant 10 minutes et 38 secondes, après que le cœur a cessé de battre! Une activité d’autant plus étrange que pour les trois autres patients c’est plutôt l’inverse qui se produisait: une chute d’activité cérébrale précédant l’arrêt du cœur.

 

 

Une histoire qui date de la révolution française

Il y a six ans, des chercheurs néerlandais avaient décapité des rats pour vérifier la véracité des anecdotes, puisées dans les flots de sang de la Révolution française, selon lesquelles certaines têtes auraient continué à cligner des yeux ou remuer les lèvres après avoir été tranchées («rupture cataclysmique des artères carotides», lit-on dans certains certificats de décès). De fait, chez le rongeur une activité électrique du cerveau était notée jusqu’à une minute après la décapitation. Il s’agissait cependant d’une mort brutale provoquée et non d’une mort naturelle.

Les auteurs de l’étude canadienne expliquent que cette activité peut être un artefact, autrement dit un faux signal… Mais ils restent bien impuissants à en expliquer l’origine.

Astronomie:Quelque chose dans l’espace fait mourir des galaxies entières

Une nouvelle étude s’alarme d’une tendance troublante observée dans une dizaine de milliers galaxies lointaines. Ces galaxies se vident de leur gaz, indispensable à la formation de nouvelles étoiles, et sont donc condamnées à mourir prématurément. Ce qui signifie en fait en termes galactiques à refroidir inexorablement. La force qui évacue ce gaz est encore mal comprise par les scientifiques. 

 

La galaxie NGC4402 est un exemple de ram-pressure stripping à mesure qu’elle s’approche de l’amas de la Vierge (en direction du bas de l’image)
La galaxie NGC4402 est un exemple de ram-pressure stripping à mesure qu’elle s’approche de l’amas de la Vierge (en direction du bas de l’image)

 

Selon une publication du Centre for Astronomy Research un phénomène encore mal compris purgerait les galaxies de leur gaz, ce qui empêcherait la formation de nouvelles étoiles et par ricochet provoquerait la mort prématurée de galaxies, qui finiraient par devenir froides. Ce phénomène, baptisé ram-pressure stripping survient lorsque des galaxies se rassemblent dans de gros amas.

Un « vent » pousse alors le gaz et les poussières qu’elles contiennent, peu arrimées à leur galaxie, alors que la force gravitationnelle attire ces mêmes galaxies vers le cluster, ce grand rassemblement galactique. Résultat : la matière première indispensable à la formation de nouvelles étoiles se perd en route.

Et condamne la galaxie à une fin inexorable : une fois que ces étoiles s’éteindront, il ne restera plus qu’une galaxie morte, faite de corps froids. Toby Brown, l’un des scientifiques de l’étude, explique :

 

« Au cours de leur vie, les galaxies habitent des halos [de gaz et de poussières] de taille différentes, pouvant aller de celle de notre voie lactée, à des halos des dizaines de milliers de fois plus massifs. Au fur et à mesure que ces galaxies se rapprochent, le plasma intergalactique surchauffé entre les galaxies les prive de leur gaz dans un processus rapide appelé ram-pressure stripping. Vous pouvez le voir comme un balai géant galactique qui va aller physiquement balayer le gaz hors de ces galaxies. Et si vous enlevez le carburant nécessaire à la formation d’étoiles, vous tuez effectivement la galaxie et la transformez en un objet mort. »

Plusieurs preuves du phénomène du ram-pressure stripping ont été observés. C’est le cas de la galaxie à spirale NGC4402 (voir illustration de cet article)qui se dirige droit vers le centre du cluster de l’amas de la Vierge. Son disque semble se disloquer et on voit que les poussières et les gaz à droite de l’image, semblent quitter le coeur de la galaxie.

Heureusement, en ce qui nous concerne, nous faisons partie du Groupe Local, modeste amas galactique, lui même membre de ce que l’on appelle le Superamas Local, qui s’étend sur quelques 18,4 millions de parsecs soit environ 60 millions d’années-lumières. Et quand bien même nous finirions par être victimes à notre tour de ram-pressure stripping ce processus « rapide » prend des dizaines de millions d’années.

w-705-constellation-bootes

 

Une durée donc plus grande encore que ne pourraient l’apprécier des millions de générations futures. On ne risque donc pas grand chose, mais répondre à ce type de question permet de mieux comprendre d’où nous venons, et surtout, comment l’univers finira, un jour, par mourir.

 

Sources

 

Des photos et dessins de mystères non -résolus

Le monde est parsemé d’histoires fascinantes qui dérangent l’esprit et viennent occuper notre pensée.Cependant, certaines histoires défient toute sorte de raison et ce sont ces événements qui semblent vivre éternellement. Nous avons décidé de regarder 10 des plus étonnants mystères non résolus jamais. Préparez-vous à passer une journée à penser à certaines théories, car celles-ci risquent  de venir hanter un peu  votre quotidien.

 

Loch Ness Nous pourrions passer des heures détaillant diverses réclamations de cryptozoologie, mais finalement ce serait faire vos yeux ternes et vous finirait par se sentir comme vous venez de lire un manuel sur un devis d'assurance automobile. Ainsi, au lieu que nous allons aller de l'avant et de se concentrer sur l'un des plus célèbres 'cryptids' les de tous les temps: Loch Ness. Le monstre du Loch Ness est le monstre officiel de l'Ecosse et il aurait été tapi dans le loch d'eau douce du même nom dans les Highlands écossais. Le monstre du Loch Ness est originaire à la lumière en 1933 et la popularité a depuis fait un bond. Vidéos et photos ont commencé à inonder l'Internet, mais il va vraiment pas les vérifier dans l'âge de photoshop et canulars. Si un monstre NE en effet se cachent entre les eaux du Loch Ness alors le candidat le plus probable est un plésiosaure survivant - un animal perdu d'une autre époque. Fossiles du plésiosaure ont été découverts dans les années 1820 et les scientifiques croient qu'ils existaient dans la période du Trias tardif, il y a près de 205.000.000 années. Serait-ce notre Nessie? Honnêtement, nous avons aucune idée. Tout est conjecture à ce point que la science n'a pas encore pour confirmer ou infirmer ce mystère de longue date.
Le fameux monstre du Loch Ness
Nous pourrions passer des heures détaillant diverses réclamations de cryptozoologie, mais finalement ce serait faire comme  si vous veniez de lire un manuel sur un devis d’assurance automobile. Ainsi, au lieu que nous allons aller de l’avant et de se concentrer sur l’un des plus célèbres ‘cryptids’ les de tous les temps: Loch Ness. Le monstre du Loch Ness est le monstre officiel de l’Ecosse et il serait  tapi dans le loch d’eau douce du même nom dans les Highlands écossais. Le monstre du Loch Ness est originaire à la lumière en 1933 et la popularité a depuis fait un bond. Vidéos et photos ont commencé à inonder l’Internet, mais il va vraiment pas les vérifier dans l’âge de photoshop et canulars. Si un monstre du genre de  Nessie en effet se cache entre les eaux du Loch Ness alors le candidat le plus probable est un plésiosaure survivant – un animal perdu d’une autre époque. Fossiles du plésiosaure ont été découverts dans les années 1820 et les scientifiques croient qu’ils existaient dans la période du Trias tardif, il y a près de 205.000.000 années. Serait-ce notre Nessie? Honnêtement, nous n’avons aucune idée. Tout est conjecture à ce point que la science n’a pas encore pu confirmer ou infirmer ce mystère de longue date.

 


DB Cooper

 

D B Cooper,l'un des criminels les plus fascinant de tous les temps.
D B Cooper,l’un des criminels les plus fascinant de tous les temps.

C’était le 24 novembre 1971, quand un homme mystérieux, connu seulement comme étant  DB Cooper, a détourné un avion  Boeing 727  avec un parachute fait maison sur son dos. De là, l’homme a réussi à voler $200 000  en espèces qui équivaut à plus de  $1 million en 2016. Cooper n’a pas attendu que l’avion atterrisse pour essayer de faire son escapade. Au lieu de cela Cooper s’est parachuté de  l’avion et n’a jamais été vu ou  donner un signe de vie…depuis. Ceci est le seul dossier ouvert  encore dans l’histoire de l’aviation américaine et il a augmenté à plus de 60 volumes dans la base de données du FBI. Les théories ont été de plus en plus abondantes à mesure  que les années ont passé, mais il n’y a rien d’assez  solide pour permettre de mettre la main au collet de  Cooper. Il y a eu beaucoup de criminels « en cavale », au fil du temps et aucun d’entre eux  n’ont eu le succès que DB Cooper a eu jusqu’à présent. En fait, le crime de Cooper était un tel succès qu’il a été le premier rouage dans la refonte de façon spectaculaire de la sécurité aérienne – quelque chose de très actuel et que  les citoyens américains peuvent comprendre facilement.Les tarifs pour l’assurance du transport aérien, un peu comme l’assurance automobile  de nos jours, est monté en flèche et les gens ont été obligés de passer par de nouveaux contrôles de sécurité pour  pouvoir voler comme ils avaient droit avant l’évasion audacieuse de DB Cooper. Tout ce que nous savons est que, en 1980, les gens du FBI ont trouvé une cachette de demandes de rançon correspondant à ce DB Cooper aurait volé. De là – le silence radio. Cooper est « un fantôme  libre comme le vent » et l’un des criminels les plus mystérieux de tous les temps.


Jack l’éventreur

 

jack-the-ripper

Alors que le tueur du Zodiaque est probablement le plus célèbre tueur en série moderne, il fut précédé par  Jack l’Eventreur qui est devenu le premier phénomène culturel de  l’art de tuer. « Jack the Ripper » aurait parcouru  les rues de Londres pour assassiner des prostituées de manière horrifiante. Jack aurait erré dans les rues  de 1881-1891 quand ses meurtres brusquement s’arrêtèrent, ou au moins  s’arrêtèrent pour ceux  étant attribués à lui. Ce que nous savons, en dehors de la légende urbaine, est que Jack l’Eventreur a cinq vérifié tue à son nom avec la crainte que beaucoup d’autres se inaperçue. Beaucoup plus fascinant que l’assurance automobile escompte, mais sans doute plus difficile à résoudre. Le nom de Jack the Ripper sera griffonné dans les pages de l’histoire pour l’éternité avec la justice éludant toujours les victimes.

 

 

 



Le Saint-Suaire de Turin
Le Saint-Suaire de Turin

Le Saint Suaire de Turin
Vous pouvez suivre le christianisme de retour pour des milliers d’années à travers la planète. Vous pouvez même suivre l’idée d’un Jésus comme la figure à travers plusieurs religions dominantes dans le monde entier. Pourtant, la religion est un sujet de bouton chaud où la preuve et la foi sont utilisés de manière interchangeable. Un élément de preuve de l’existence possible de la réelle Jésus Christ de Nazareth est le Suaire de Turin. Le Suaire de Turin est un morceau de tissu d’enterrement qui montre l’empreinte d’un visage humain et le corps sur le tissu. chercheurs chrétiens suggèrent que cette enveloppe pourrait être l’enterrement linceul de Jésus-Christ avant qu’il ait été ressuscité des morts. Nous ne saurons jamais, mais il est passionnant de penser.

 


 

Les lettres du zodiaque

Le tueur du Zodiaque
Le tueur du Zodiaque

 

A partir des années 60 au début des «fin des années 70 il y avait un tueur en série  en liberté en  Californie du Nord qui a été connu pour ses lettres  qu’il enverrait à la presse dans la région de la baie. Au cours de ses meurtriers enquêteurs spree a réussi à déchiffrer une seule lettre unique qui détaillait horribles détails relatifs à l’assassiner de deux jeunes gens, un homme et une femme, que le tueur aurait pu seulement connu. Jusqu’à présent, cinq meurtres ont été attachés au tueur mystérieux et il est pensé pour être jusqu’à 37 victimes au total, si les revendications par les lettres peuvent être cru. Bien que le seul individu captivé, terrifié, et assassiné son chemin à travers toute une décennie, la police n’a jamais obtenu près d’attraper le criminel malgré tous leurs efforts et le poids du monde en les regardant. A ce jour, il y a des dossiers ouverts pour le tueur Zodiac toute la Californie, y compris le comté de Napa, Comté de Solano, et le DoJ Californie en général. Il est peu probable que ces crimes horribles seront jamais résolus.


La  Cité perdue  d’Atlantis

 

L'Atlantide
L’Atlantide

Y at-il la ville comme l’Atlantide qui a gagné tant la renommée pour potentiellement ne pas exister? Atlantis est la ville légendaire de puissance et il se trouve à travers les œuvres de Platon.Atlantis dans la culture pop aurait été la maison de sirènes et tritons et d’être en possession de la technologie en avance sur son temps. Platon a écrit que la ville de l’Atlantide avait attaqué Athènes et que l’Atlantide avait échoué. Peu après, la ville a été coulé et disparu de la face de la Terre. Platon était une personne réelle et il y a la croyance qu’il dit la vérité sur Atlantis mais les scientifiques et les chercheurs ne sont pas parvenus à trouver un endroit où Atlantis aurait pu exister qui correspond avec les comptes de Platon. Croyons-nous que l’Atlantide était vraiment une ville semi-magique? Probablement pas, mais il est probable réel. Les scientifiques pensent que cela aurait pu être sur l’île de Santorin, qui a fini par couler quand un volcan a éclaté. Le problème avec clouer cette histoire en utilisant l’œuvre de Platon est que Platon fait également référence à des colonnes d’Hercule à l’extérieur debout de la ville mais jusqu’à présent, aucune recherche n’a été en mesure de vérifier l’endroit. Nous allons probablement jamais connaître la vérité à coup sûr de cette 10ème merveille du millénaire, si elle existait.


Le signal WOW

Contact!
Contact!

 

Le papier d'enregistrement du message...avec le Wow ! .
Le papier d’enregistrement du message…avec le Wow ! .

 

Le graphique des paramètres du message enregistré.
Le graphique des paramètres du message enregistré.

 

La région de l'espace d'ou provient le message WOW!
La région de l’espace d’ou provient le message WOW!

 

 

C’est devenu quelque chose  ressemblant à un cliché culturel  que de se prononcer: «Nous ne sommes pas seuls » lors du référencement des extraterrestres potentiels se cachent dans les étoiles de notre galaxie.Cependant, en dehors des vidéos granuleuses  d’OVNI et difficiles à en  vérifier les observations, les étrangers ont été largement maintenus «sous le radar» pour ainsi dire. Afin de vraiment croire que les étrangers pourraient être parmi nous, nous aurions besoin d’une pièce vérifiable de preuves … .du quelqu’un comme Jerry Ehman attaché  au projet SETI à Wesleyan Unviersity. Ehman était au travail quand il a ramassé un second signal 72 émettant de la constellation du Sagittaire. Le signal a été émis d’une manière qui  a fait réagir  Ehman  pour écrire le célèbre «Wow!» sur un morceau de papier présentant le  signal. Personne ne connait l’origine  des ondes radio  et encore moins de personnes n’ont pu le traduire. Tout ce que nous avons ,c’est cela :nous nous retrouvons avec est un petit mot écrit en grosses lettres  présentant un signal provenant de ce monde et un homme qui a été surpris d’être là quand il est a été capté,venant de l’espace.

 


 

Le SS Orang Medan

Le SS Ourang Medan
Le SS Orang Medan

 

Il y a quelque chose de fascinant de la vie sur la mer ouverte. Voilà pourquoi nous sommes absolument captivés par le navire malaisien, SS orang Medan. Un message SOS en 1947 provenait de la SS outang Medan et il a dit que tout l’équipage, y compris le capitaine, était mort.La personne qui a télégraphié le message a également été retrouvée morte lorsque le navire a été trouvé et inspecté. Tout le monde à bord a été retrouvé mort et personne ne sait ce qui les a tués ou comment ils sont morts. Les derniers messages reçus au cours de la lecture du télégramme: « Probablement que  l’ensemble des membres d’équipage sont morts. Je meurs. »

 


 

Stonehenge

stonehenge1
La formation de Stonehenge se trouve dans le Wiltshire, en Angleterre juste à l’extérieur de Amesbury. Les chercheurs ont placé la construction de Stonehenge quelque part entre 3000 BC et 2000 BC grâce à la datation au radiocarbone tests effectués sur la maçonnerie. Même si Stonehenge a été dans sa situation apparemment pour toujours, nous ne sommes pas près de comprendre ce que le monument est en fait pour ou qui a construit ou même comment. Stonehenge chercheurs théorisent que cela pourrait être considéré comme un lieu de sépulture en considérant que les restes humains ont été trouvés sur le site, mais même cela ne suffit pas de béton. À l’heure actuelle Stonehenge existe dans cet espace intéressant où la vraie science rencontre les théories de la culture pop. Nous allons probablement ne sait jamais pourquoi cette belle mais rudimentaire monument a été érigé.


 

Le Wedge aluminium de Aiud

the-aluminum-wedge-of-aiud

En 1974, les travailleurs en Roumanie ont trouvé trois objets distincts 10 mètres de profondeur à l’intérieur d’une tranchée de sable. Deux de ces articles étaient des os d’éléphants qui ont été trouvés à carbone daté aussi vieux que 2,5 millions d’années. Le troisième objet était ce que soufflait gens loin: un coin en aluminium. L’aluminium était presque impossible de concevoir dans le 19ème siècle et il n’y a aucune raison pour qu’il soit situé là où ces os ont été trouvés.Beaucoup de gens prennent cette pièce d’aluminium d’être positif preuve des étrangers ou une sorte de Voyage dans le temps. Nous ne sommes pas sûrs et nous ne pouvons pas être sûr, mais les possibilités sont infinies.

 


LE TRÉSOR D’ADOLPH HITLER

L'or pillé des banques allemandes devrait être en lingot.
L’or pillé des banques allemandes devrait être en lingot.

Ceci est censé être le plus grand et le plus grand cache jamais: un trésor inimaginable de barres pillées or, des bijoux et des devises étrangères, avec une valeur estimative de $4 milliards . Ces richesses volées ont disparu en un clin d’œil des voûtes de la Reichsbank allemande. Dans les décennies qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, des caches d’objets de valeur pillés ont été trouvés au Portugal, en Suisse, en Turquie, en  Espagne et en Suède, mais ils ne se comparent guère en valeur au soit-disant trésor d’ Hitler ,lui-même.

Des groupes partout dans le monde sont encore à la chasse pour  retrouver son trésor , mais même après toutes ces années, la question demeure: Où est l’or de Hitler? La seule chose sûre est que le mystère du trésor reste entier, avec toutes ses rumeurs, spéculations et mythes encore enlacé autour de lui. Une des croyances les plus populaires est que Hitler lui – même l’aurait enterré dans un lieu secret quelque part dans Deutschneudorf, Allemagne. Certains chasseurs de trésor croient que le butin est couché au fond du lac Toplitz en Autriche, tandis que d’autres suggèrent qu’il est caché dans les banques du monde entier.La seule chose certaine est que, quand il n’y a rien d’ autre que la spéculation sur l’emplacement d’un trésor de $ 4 milliards , il grandit dans la légende.


La disparition de l’USS Cyclops

Le USS Cyclops
Le USS Cyclops

Le Triangle des Bermudes est célèbre pour les disparitions mystérieuses qui ont eu lieu il y a au fil des ans. Même si les scientifiques sont aujourd’hui en mesure de fournir des explications logiques pour la plupart des disparitions dans ce domaine, certains ont jamais été expliqué, y compris la disparition non résolu de l’USS Cyclops, un charbonnier de classe  Proteus de la marine américaine.

Au cours de la Première Guerre mondiale, l’USS Cyclops a été envoyé au Brésil pour alimenter les navires britanniques dans l’Atlantique Sud. De retour de Rio de Janeiro, il a fait une brève escale à l’île de la Barbade, puis partit pour Baltimore, le 4 Mars 1918. Depuis ce temps, personne n’a vu ou entendu quoi que ce soit sur le Cyclope jamais. L’équipage et les 306 passagers ont disparu une fois pour toutes, et aucune trace d’eux ou du navire n’a jamais été trouvé. Il reste la plus grande perte non-combattante  à vie dans l’ histoire navale américaine. Même si les autorités navales américaines ont essayé pendant des années de  donner une explication logique, la disparition reste un mystère absolu avec de nombreuses questions sans réponse .


Emplacement des restes de Christophe Colomb

Ou sont les restes de Christiphe Colomb?
Ou sont les restes de Christiphe Colomb?

Christophe Colomb est probablement le plus célèbre explorateur de tous les temps, et nous savons à peu près tout ce qui concerne sa vie – sauf un mystère: Après sa mort en 1509, ses restes ont continué à voyager, et nous ne savons pas où ils ont fini. Initialement enterré dans la ville espagnole de Vigiadolid, en 1537 ses os ont été transférés à l’île d’Hispaniola dans les Caraïbes, conformément à ses souhaits.Mais quand les Espagnols a perdu la région à la partie  française en 1795, ses restes ont été transférés à Cuba, où ils sont restés jusqu’à la guerre hispano-américaine. Ils ont finalement été renvoyés à Séville, en Espagne, en 1898.

La version officielle de la République dominicaine, cependant, affirme que les restes de Colomb n’ont jamais quitté Hispaniola. En 1877, dans la cathédrale de Saint – Domingue, une boîte a été découverte portant une inscription indiquant que les restes, à l’ intérieur, étaient ceux de « Colon Cristobal glorieux et éminent. »  Une analyse d’ADN menée sur les os de Séville, et à ceux du frère de Columbus Diego (qui est enterré dans la même ville) a montré que les deux échantillons correspondaient parfaitement. Lorsque les chercheurs ont annoncé ces résultats en 2006, la controverse entourant les restes terrestres de Colomb aurait dû en venir à une fin définitive. Toutefois, la République dominicaine conteste ouvertement les résultats de l’analyse de l’ ADN, et pendant des années a exigé une analyse de l’ ADN des os en Hispaniola, en laissant ouverte une fenêtre de doute.


Les secrets du disque de Phaistos

Le fameux disque de Phaistos.
Le fameux disque de Phaistos.

La civilisation minoenne est considéré par la plupart des historiens comme la première civilisation occidentale organisée, et il a été nommé «le premier maillon de la chaîne européenne. » 

Le disque de Phaistos  , qui a été découvert en 1908 par l’ italien archéologue Luigi Pernier dans l’ancienne ville de Phaistos, a donné l’ espoir d’égaliser les moins optimistes parmi nous que ce serait nous aider à comprendre la civilisation minoenne plus en détail.

Mais le disque de Phaistos est une énigme mondiale qui a gardé ses secrets cachés depuis des milliers d’années. De nombreuses suggestions  furent proposées sur  ses moyens d’inscription qui comprennent un hymne, une prière, un théorème géométrique pour le calendrier, et le récit d’une histoire.Cependant, la communauté scientifique mondiale n’a pas été en mesure de confirmer l’ une ou l’autre  de ces hypothèses. Après des décennies de recherche, une équipe diversifiée de scientifiques qui étudient intensivement la langue minoenne et le texte du disque de Phaistos a peut – être venu près de résoudre l’ un des plus grands mystères de l’ archéologie, mais jusqu’à présent , le disque reste absolument un mystère non résolu .


Le Lieu de repos final  de Genghis Khan

Un monument à la mémoire du grand Genghis Khan.
Un monument à la mémoire du grand Genghis Khan.

 

En 1206, Gengis Khan a uni les tribus en guerre de sa région, devenant le chef de tous les Mongols .Il  fonda un empire qui s’étendit  de la Chine à la Hongrie. Mais l’ emplacement de la tombe du célèbre guerrier a été un mystère depuis sa mort en 1227. Selon la légende, un groupe de ses fidèles l’enterra, puis ils  tuèrent tous les témoins. Tous les soldats et les esclaves qui étaient présents à l’enterrement ont été assassinés, et les chevaux piétinaient le site d’enfouissement pour détruire toute trace de celui – ci. Ses fidèles sujets sont même allé dire avoir détourné une rivière  sur sa tombe de sorte qu’il ne pourrait jamais être détecté.

Cependant, le scénario le plus probable est que Khan a été enterré près de sa ville natale dans la province Khentii Aimag de la Mongolie.Au fil des ans, un certain nombre de tentatives pour localiser la tombe ont été interdit par les autorités pour éviter de perturber les habitants ou par manque de respect envers l’histoire de la région, mais en 2004, une équipe d’archéologues a découvert le palais de Genghis Khan. Il est maintenant spéculé que la tombe se trouve à proximité, mais après près de dix années d’exploration et de recherche, rien n’a été trouvé.


Repérer l’étoile de Bethléem

Représentation de l'étoile de Bethléhem.
Représentation de l’étoile de Bethléhem.

 

Pour les chrétiens, l’apparition de l’étoile de Bethléem est un événement basé sur la foi , et aucune autre explication n’est nécessaire.Mais pour les scientifiques et les non-chrétiens, de nombreuses questions demeurent. Pour près de 2000 ans, l’étoile brillante a été un mystère. Était – ce un miracle que la religion chrétienne enseigne, un phénomène naturel, ou peut – être un vaisseau spatial extraterrestre? Saint Jean Chrysostome a même suggéré qu’il n’y avait pas une étoile, mais une force invisible qui a pris cette forme.

Le phénomène a fait l’objet d’intenses études pour les chercheurs, les astronomes, les historiens et les archéologues depuis l’ antiquité. Les savants modernes suggèrent parfois qu’il était un objet volant non identifié parce que, selon l’Écriture, il était visible en permanence jour et nuit et n’a pas suivi un cours de l’ est à l’ ouest comme les autres étoiles font. Certains chercheurs britanniques proposent que l’étoile de Bethléem était une nova brillante, comme celle décrite par les Chinois au printemps de l’an  5 BC. Le grand astronome allemand Johannes Kepler a soutenu qu’elle était la conjonction de deux planètes formant une temporaire « nouvelle étoile » , et Origène de l’ antiquité (185-254 AD) a affirmé qu’elle était une comète brillante, comme l’astronome A. Stentzel en 1913 . Mais aucune explication  scientifique satisfaisante n’a été fournie à ce jour, et l’étoile mystérieuse demeure inexpliquée .


Les Dieux de l’ Olympe seraient des extraterrestres

Vision de l'Olympe.
Vision de l’Olympe.

Est – il possible que des formes de vie intelligentes ont visité Terre il y a des milliers d’années, apportant avec eux la technologie qui a affecté considérablement le cours de l’ histoire humaine et l’ évolution ? Si oui, ce que les gens les considèrent comme des dieux? Selon quelques historiens et scientifiques hérétiques adhérant comme moi à la vision du réalisme fantastique, c’est exactement ce qui est arrivé. « Nous , les humains modernes, selon Hésiode, appartenons à la cinquième faction créée par Zeus, la course de fer, un mélange de bien et le mal,» dit l’ auteur suisse Erich Von Daniken .

Selon son livre Odyssey of the Gods , les anciens dieux grecs étaient des êtres extraterrestres de fait avec une intelligence supérieure qui ont visité la Terre, apportant avec eux leur technologie de pointe. Ils ne sont pas des créatures mythologiques, mais des extraterrestres réels.Bien sûr, aucune de ces théories peut être prouvé historiquement exact, mais comme Von Daniken fait remarquer à ses détracteurs, rien ne peut prouver la divinité de Jésus.


La vérité derrière le chemin de Bimini 

Les dalles de la route de Bimini.
Les dalles de la route de Bimini.

 

En 1968, sous les fonds marins au large de la côte de l’ île de Bimini dans les Bahamas , les plongeurs ont découvert des dizaines d’énormes blocs de calcaire plat formant une parfaitement droite route d’un kilomètre de long – une formation peu susceptible d’être créé naturellement. Beaucoup prétendent que les blocs sont les ruines d’une ancienne civilisation , tandis que d’ autres sont convaincus que cela est un phénomène naturel unique.

Mais aucune de ces explications ne peut représenter une prophétie faite dans les premières décennies du 20e siècle. Un prophète célèbre et guérisseur de l’époque, Edgar Cayce, a fait une prédiction en 1938: « Une partie des ruines du continent perdu d’Atlantis sera découvert dans la mer autour des îles de Bimini … Cela sera fait en 1968 ou 1969. » La prédiction de Cayce était en effet curieusement très  précise.


L’identité de la femme Babushka 

babushka-lady

Dans les films et les photos d’ enregistrement  de l’assassinat de John F. Kennedy ,en 1963, une femme inconnue peut être vu dans la foule , debout près de la limousine de  Kennedy. Elle est vu portant un manteau brun et un foulard sur la tête, ce qui lui a donné le surnom de «Dame Babushka». Dans certains moments du film, cette femme semble tenir une caméra à ses yeux. Après la fusillade, alors que la plupart des gens se sont dispersés, la  Babushka Lady est resté là,continuant l’ enregistrement tranquillement des événements. Peu de temps après, elle a disparu dans la foule en  marchant jusqu’à la rue Elm.

Ce qui rend le cas encore plus bizarre est que , bien que le FBI, à travers la presse, a demandé à cette femme  de venir produire son film, elle n’a jamais paru. En 1970, une femme nommée Beverly Oliver a prétendu être la Babushka Lady, mais son histoire  avait de nombreuses lacunes et d’ inexactitudes, et elle est largement considérée comme une artiste con . Personne ne sait qui la femme avec l’écharpe de babouchka était, ou pourquoi elle n’a jamais livré ce qu’elle avait enregistré avec son appareil photo.

 

Vous avez des mystères non résolus que vous sentez que nous aurions dû mentionner? Faites-nous savoir dans les commentaires ci-dessous.