Nouvel Ordre Mondial:La véritable raison pour laquelle l’Etat Islamique détruit des temples en Syrie

Palmyre-plus-de-200-personnes-executees-par-l-Etat-islamique

 

L‘Etat Islamique détruit des temples antiques de Syrie pour cacher que tout y a été pillé, écrit Mick Van loon sur Newsmonkey . L’EI vend en effet, les statues, les frontons en pierre et les fresques à des commerçants internationaux, avance L’archéologue franco-libanaise Joanna Farchakh, une sommité en matière d’antiquités du Moyen-Orient. « Des antiquités de Palmyre sont déjà en vente à Londres », déclare l’experte. Mais ce n’est pas tout, des objets syriens et irakiens volés par l’EI se trouvent déjà en Europe. Ils ne se sont plus en Turquie où ils étaient arrivés en premier.

Cette statue d'un dieu-lion vieille de 1900 ans aurait été détruite ou...vendue.
Cette statue d’un dieu-lion vieille de 1900 ans aurait été détruite ou…vendue.

La destruction de temples n’a en soi rien à voir avec l’idéologie du groupe, bien qu’il utilise ces saccages à des fins idéologiques. L’EI dissimule en fait ses gains et efface les preuves de ses pillages. « Ils détruisent les preuves. Personnes ne sait donc ce qui a été dérobé précédemment », affirme l’archéologue.

L’EI collabore notamment avec des organisations de malfaiteurs turcs pour faire passer en fraude les inestimables trésors de l’Antiquité en Europe et trouver des acheteurs. Des preuves existent démontrant que des collectionneurs et des marchands d’art passent des commandes auprès de l’EI qui pille d’abord l’endroit où se trouvent ces trésors et le fait ensuite exploser.

L'entrée de Palmyre.
L’entrée de Palmyre.

L’EI emploie toute une équipe de spécialistes qui utilisent des pelleteuses et d’autres outils pour prendre les objets d’art. Selon des sources syriennes, ces voleurs professionnels d’œuvres d’art percevraient même un salaire fixe.

Que ces objets ne puissent pas être montrés tout de suite une fois achetés n’est visiblement pas un problème. Il existe deux sortes de clients et dans les deux cas, ils ont beaucoup d’argent. La première catégorie se compose de collectionneurs qui aiment les antiquités. L’autre catégorie est composée d’investisseurs qui envisagent la chose à long terme. Ils comptent sur le fait que dans 15 ans ou plus, ces objets auront perdu de leur intérêt et que plus personne ne les réclamera. Contrairement aux œuvres d’art que les nazis ont volées aux Juifs, il n’y a dans ce cas aucun descendant qui pourrait exiger de les récupérer, explique le journaliste.

Destruction du temple de Baal,à Palmyre.
Destruction du temple de Baal,à Palmyre.

D’un côté, ces deux dernières années, l’EI a appris comment faire grimper  les prix et, de l’autre, comment obtenir un rendement maximal du vol d’antiquités. Palmyre en est l’exemple parfait. C’est une raison pour laquelle l’EI ne détruit pas tout immédiatement à cet endroit.

Destruction du lion Athéna ,à Palmyre.
Destruction du lion Athéna ,à Palmyre.

« Plus la destruction dure longtemps, plus les prix montent sur le marché international de l’antiquité », affirme Joanna Farchakh dans The Independent. En outre, chaque destruction partielle est un spot publicitaire gratuit de l’EI à l’intention d’acheteurs potentiels. C’est pourquoi il s’est passé un certain temps avant que l’EI ne fasse exploser le premier temple à Palmyre : pour donner du temps aux clients. Selon l’archéologue, ces derniers savent déjà que le temple romain sera le prochain à être détruit, après les temples de Baal Shamin et celui de Bel. Suivront ensuite l’agora et les souks de Palmyre.

 

 

 

 

 

 

Publicités

Le Coran est l’arme absolue contre l’islam

VIVE LE CORAN !

C’est l’arme absolue contre l’islam!

 

Le fameux livre qui nous sert de référence.
Le fameux livre qui nous sert de référence.

Après la lecture de ces deux pages, vous pourrez répondre aux questions suivantes :

L’islam est-il une religion comme les autres? Est-ce une religion de tolérance et de paix?

1-ISLAM,CORAN,HADITHS ET SUNNA

 

Support: la suite des Demandes d'Isis »Que Les musulmans Du monde Entier déclarent Leur allégeance au califat, certains des semblent déjà-soi faire. Cette photographie, prise apparemment Dans Le Pays-Bas, une partie d' Été en ligne par les partisans ISIS
Support: la suite des Demandes d’Isis »Que Les musulmans Du monde Entier déclarent Leur allégeance au califat, certains des semblent déjà-soi faire. Cette photographie, prise apparemment Dans Le Pays-Bas, une partie d’ Été en ligne par les partisans ISIS

L’islam est un système religieux, politique, juridique et social initié au VIIe

siècle par Mahomet, qui se déclare être le dernier prophète et donc LE prophète

à qui Allah aurait transmis ses préceptes par l’entremise de l’ange Gabriel. Ces

préceptes sont compilés dans le Coran. Ce Coran, fixe, immuable, non interprétable

est formé de 114 chapitres appelés sourates et chaque sourate est formée

d’un nombre variable de phrases appelées versets. Les sourates et les versets sont

numérotés de manière standard depuis 1923, par exemple [4:34] désigne le verset

34 de la sourate 4. Il est à noter que Mahomet entendait les paroles de l’ange

Gabriel pendant des crises mystiques ! « Les témoins disent qu’il (Mahomet) avait

des syncopes au cours desquelles il avait de l’écume aux lèvres et des rugissements

analogues à ceux d’un jeune chameau » (Mizanu’l Haqq, p. 345).

En plus de leur livre saint, les musulmans prennent aussi pour modèle

Mahomet en s’inspirant de ses actes et paroles rapportés entre le VIIIe et le Xe

siècle par les traditionnistes, Bukhari, Muslim, Daoud et d’autres encore dans

les hadiths (les dires), qui forment la Sunna (tradition).

En parcourant les hadiths et le Coran (traduit en français par Hamidullah,

version largement acceptée par les musulmans et qui est aussi celle que l’on

trouve sur le site de l’UOIF), vous allez constater que l’islam est violent dès ses

origines, qu’il est inégalitaire et discriminatoire envers les femmes, les

non-musulmans,les homosexuels,etc,et,qu’en fait ,l’islam combat

tout ce qui n’est pas lui-même.

C’est une idéologie qui instrumentalise une religion dans le but de soumettre par la

persuasion ou la violence tous les non-musulmans du monde. D’ailleurs islam veut

dire soumission en arabe et musulman soumis. Bien sûr les musulmans ne partagent

pas cette analyse, d’où cet argumentaire ayant pour objectif de les contrer à l’aide de leur propre Coran et ainsi de montrer  que l’islam est

incompatible avec la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen qui est le fondement de la Constitution de la France moderne.

Featured Image -- 6583

2-TACTIQUE ET DIALECTIQUE DE L’ISLAM (GRANDES LIGNES)

a)Un point fondamental:Ne soyez jamais étonné  qu’un musulman mente par

omission ou par action, dissimule ou falsifie car c’est une presciption coranique.

Quand il s’agit de développer l’islam, tous les coups sont permis. La taqqya, qui

s’écrit aussi takia (dissimulation) ,est un devoir pour les croyants en situation

d’infériorité (= de minorité). Par contre, dès que le rapport de force s’inverse,

alors le musulman peut envisager l’agression :

« Ne faiblissez donc pas et n’appelez pas à la paix alors que vous êtes les plus 

hauts,qu’Allah est avec vous ,et qu’il ne vous frustera jamais (du mérite) de

vos oeuvres. » [Coran 47:35].

On trouvera 2 exemples de cet « art de la taqqya » aux adresses suivantes :

http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=7296

ou

http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=8545

b)Quand on s’oppose à un musulman qui affirme que l’islam est une religion de tolérance,

de paix et d’amour en lui citant quelques sourates violentes, misogynes, antichrétiennes

ou antijuives et qu’il est à court d’arguments il finit toujours par dire au bout

du compte «… oui mais le Coran, pour le comprendre, il faut le lire en arabe. »

La parade est simple : si tel était le cas, alors un converti de langue  française , sauf s’il lisait

l’arabe, ce qui doit être extrêmement rare, serait une personne qui adopterait une

religion dont il serait incapable de lire un traître mot du livre saint ! Ce n’est pas

tenable, donc le musulman doit bien reconnaître implicitement qu’il existe des traductions

du Coran en français acceptables pour un mahométan, ne serait-ce que

celle de l’UOIF qu’on ne peut soupçonner d’être islamophobe et que l’on peut

lire à l’adresse http://www.uoif-online.com. Ensuite il reste à le contredire avec

les sourates de « son » Coran.

c)Il faut aussi réfuter l’argument récurrent utilisé par les musulmans qui

souvent n’ont jamais lu le Coran, ainsi que par des Français ignares en islamologie

qui jouent les idiots utiles de l’islam et qui affirment que l’islam est une

religion comme les autres et donc que les musulmans ont les mêmes droits que

les adeptes des autres religions. Il faut objecter à cette affirmation que de nombreux

nombreux

versets incitant au meurtre figurent dans le Coran (aller au paragraphe 4

pour des exemples) ou encore lire les hadiths où le messager d’Allah, Mahomet

lui-même, commandite de nombreux assassinats. Donc l’islam ne saurait être

considéré comme une religion comme les autres.

d)À la longue liste de versets du Coran appelant clairement au meurtre des

mécréants, les musulmans rétorquent souvent qu’ils ne faisaient que répliquer,

que se défendre face aux attaques des « méchants » polythéistes. On reconnaît

déjà à cette époque la posture victimaire des musulmans. Il faudrait donc croire

que les arabo-musulmans ont conquis d’immenses territoires au nom d’Allah,

uniquement en se défendant et parce que les autres peuples les attaquaient. Pour

se convaincre au contraire de l’arrogance et de l’agressivité du chef de guerre

Mahomet, il suffit de lire les lettres missionnaires qu’il envoyait aux différents

chefs ou rois, pour les « inviter » à embrasser l’islam : aux chefs des tribus

d’Arabie, aux rois de Byzance, de Perse, d’Abyssinie, etc. Voici la « lettre d’invitation

» au peuple d’Oman : « Paix soit sur celui qui suit le chemin droit ! Je

vous appelle à l’islam.Acceptez mon appel ,et vous serz indemne.Je suis le

messager de Dieu envoyé à l’humanité, et l’annonce sera effectuée sur les

mécréants. Si, donc, vous vous identifiez à l’islam, j’accorderai la puissance sur

vous. Mais si vous refusez d’accepter l’islam, votre puissance disparaîtra, mes

chevaux camperont sur l’étendue de votre territoire et nous régnerons en votre

royaume. Signé : Mahomet, messager de Dieu ».

e)Il faut aussi savoir que 2 versets peuvent se contredire ,mais Allah est

omniscient et infaillible, a tout prévu. Dans un tel cas il a développé la doctrine

des versets abrogeants  (nazik) et des versets abrogés (manzuk) qui consiste à

décider que le verset le plus récent annule le plus ancien et donc qu’un verset

médinois ou post-Hégire peut annuler, en cas de contradiction, un verset

mecquois ou pré-Hégire. L’ Hégire désigne la période où Mahomet a été chassé

de la Mecque pour aller se réfugier à Médine. Pour preuve de ce qui précède,

on peut citer les deux versets : « si nous abrogeons un verset quelconque ou que

nous le faisons oublier, nous en apportons un meilleur ou un semblable. Ne

sais-tu pas qu’Allah est omnipotent ? » [Coran 2:106] et « Quand Nous

remplaçons un verset par un autre – Et Allah sait mieux ce qu’Il fait descendre –

ils disent : « Tu n’es qu’un menteur ». Mais la plupart d’entre eux ne savent pas. »

[Coran 16:101].

Donc ne vous laissez pas désarçonner quand un adepte d’Allah vous cite un

verset tolérant car il est vraisemblablement  abrogé ou rendu obsolète par un

verset médinois. Si l’islam était pacifique il ne devrait pas y avoir un seul

verset violent dans le Coran… or des mots tels que « tuer », « combattre » ou

« jihâd » y apparaissent des centaines de fois !

3 CHOIX DU CORAN

 

Nous avons déjà signalé tout l’intérêt que représente pour nous de choisir un Coran

en français agréé par les musulmans eux-mêmes.C’est donc le Coran d’Hamidulla

qui servira de référence dans la suite et uniquement celui-là. On peut le parcourir sur

le site http://www.religare.org/unity-mmu.htm, qui est très utile pour quelqu’un

désirant se cultiver sur le Coran et l’islam. Toute personne éprise de rigueur aura le

loisir de vérifier nos dires en consultant Internet ou en se procurant le Coran

d’Hamidullah en version papier.

Remarque importante : le Coran (« récitation » en arabe) est moins un texte que

la récitation  de ce texte en arabe.C’est donc pour les non-arabophones,une

longue suite de sons appris par cœur ,dans des  » écoles coraniques  » (madrassa)

où le musulman apprend à haïr l’Occident). Il s’agit donc d’un véritable bourrage

de crâne, un lavage de cerveau auquel le musulman est soumis souvent dès

l’âge de 4 ans !

Le projet secret du gouvernement américai: le proche-Orient élargi.
Le projet secret du gouvernement américain: le proche-Orient élargi.

4-AU FIL DU CORAN

Dans ce qui suit, quand les mots « les » ou « ils » ne seront pas précisés ils

désigneront tous ceux qui ne sont pas soumis à Allah : les Juifs, les Chrétiens,

les hérétiques, les infidèles, les associateurs, les polythéistes et les mécréants.

a)Appels au meurtre

(Coran 2:191) Et tuez-les,où que vous les rencontrez et chassez-les d’où ils

vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez

pas près de la mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus.

S’ils vous y combattent,tuez-les donc.Telle est la rétribution des mécréants

[Coran 4:89] Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru : alors

vous seriez tous égaux!Ne prenez donc  pas d’alliés parmi eux,jusqu’à ce qu’ils

émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et

tuez-les où que vous les trouvez,et ne prenez parmi eux ni allié,ni secoureur.

[Coran 4:91] Vous en trouverez d’autres qui cherchent à avoir votre confiance, et

en même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu’on les pousse

vers l’association (l’idolâtrie) ils y retombent en masse. (Par conséquent,) s’ils

ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent

 pas leurs mains (de vous combattre),alors ,saisissez-les et tuez-les où que vous

les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons donné une autorité manifeste.

[Coran 5:33] La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager,

et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre c’est qu’ils soient tués,

ou crucifiés ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées ou

qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas ; et dans

l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment.

[Coran 8:12] Et ton Seigneur révéla aux anges: « Je suis avec vous : affermissez

donc les Croyants. Je vais jeter l’effroi dans les coeurs des mécréants.

Frappez donc au-dessus des cous (décapitation) et frappez-les sur tous les

bouts des doigts.

(Coran 8:17) Ce n’est pas vous qui les avez tués,mais c’est Allah qui les a

tués. Et lorsque tu lançais (une poignée de terre), ce n’est pas toi qui lançais :

mais c’est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d’une belle épreuve

de sa part!Allah est Audient et Omniscient.Autrement dit,c’est l’absolution

par avance pour un meurtrier  pour peu qu’il tue un infidèle au nom d’Allah.

(Coran 9:5) Après que les mois sacrés expirent,tuez les associateurs où que

vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade.

Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salât et acquittent la Zakát,

alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

[Coran 17:33] Et, sauf en droit, ne tuez point la vie qu’Allah a rendu sacrée.

Quiconque est tué injustement, alors Nous avons donné pouvoir à son proche

[parent]. Que celui-ci ne commette pas d’excès dans le meurtre, car il est déjà

assisté  (par la Loi) .Donc selon le Coran,il existe des raisons tout à fait valables,

conformes au droit de tuer.

(Coran 33:61) Ce sont des maudits Où qu’on les trouve,ils seront pris et tués

impitoyablement.

[Coran 47:4] Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru,

frappez-en les cous (décapitation).Puis ,quand vous les avez dominés,enchaînez-

les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon,

jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait,

Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns

par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah, Il ne rendra

jamais vaines leurs actions.

b)Haine contre les Juifs,les Chrétiens et les Infidèles.

(Coran 5:51) Ô les croyants!Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens:ils sont alliés les uns des autres.

Et celui d’entre vous qui les prend

pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.

[Coran 9:30] Les Juifs disent : « Uzayr est fils d’Allah » et les Chrétiens disent :

« Le Christ est fils d’Allah ». Telle est leur parole provenant de leurs bouches.

Ils imitent le dire des mécréants avant eux.Qu’Allah les anéantisse!Comment

s’écartent-ils (de la vérité) ?

[Coran 5:14] Et de ceux qui disent: « Nous sommes Chrétiens », Nous avons

pris leur engagement. Mais ils ont oublié une partie de ce qui leur a été rappelé.

Nous avons donc suscité entre eux l’inimitié et la haine jusqu’au Jour de la

Résurrection. Et Allah les informera de ce qu’ils faisaient.

Dans les hadiths, on peut facilement faire une « moisson » de propos antijuifs

et antichrétiens parfois très violents comme : « Un groupe des Banû Israel (fils

d’Israel) était perdu.Je ne sais pas ce qui leur est arrivé,mais je pense qu’ils

se sont transformés en rats.. (Récit d’Abu Huraira,Muslim XI,II 7135 et

Bukhari LIV 524).

c)Les 3 inégalités de l’Islam

 

Les mercenaires de Boko Haram aux services du capitalisme d'affaires.
Les mercenaires de Boko Haram aux services du capitalisme d’affaires.

Le musulman est supérieur au non-musulman

[Coran 3:110] Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les

hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à

Allah. Si les gens du Livre (Chrétiens et Juifs) croyaient, ce serait meilleur pour

eux,il y en a qui ont la foi,mais la plupart d’entre eux sont des pervers.

L’homme est supérieur à la femme

(Coran 4:34)Les hommes ont autorité sur les femmes,en raison des faveurs

qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils

font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et

protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la

protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance,

exhortez-les,éloignez -vous d’elles dans leurs lits et  et frappez-les.Si elles

arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est

certes, Haut et Grand !

Le maître est supérieur à l’esclave

L’islam n’a pas encore abrogé l’esclavage, encore pratiqué en Arabie saoudite

et au Soudan où la traite des Noirs est encore d’actualité, comme l’atteste le

témoignage poignant d’un Soudanais noir et chrétien, nommé Simon Deng,

réduit en esclavage par le régime arabe islamiste de Khartoum, témoignage

recueilli par la journaliste Caroline Fourest, que l’on peut trouver sur le site

Internet : http://www.occidentalis.com/article.php?sid=2738. Si l’islam n’a pas

aboli l’esclavage (le peut-il ?) c’est tout simplement que son objectif est

d’établir le califat mondial où les  non-musulmans auraient le choix entre la

conversion,la mort ou,dans le meilleur des cas,la dhimminitude pour les Gens

du Livre (Juifs et Chrétiens), qui est un statut de sous-homme

(http://www.dhimmitude.org/archive/articlef1.html).

D)Peine de mort pour celui qui quitte l’islam

« Mais sans aucun doute je les aurais tués puisque le Prophète a dit: si quelqu’un (un

musulman) s’écarte de sa religion,tuez-le » (Récit  d’Ikrima,Bukari I,II 260).Vous

en connaissez beaucoup, des religions qui appellent à tuer celui qui désire les quitter ?

5-MAHOMET,LE  » BEAU MODÈLE »

 

On ne peut pas terminer sans parler de ce drôle de « prophète » pour cette drôle

de « religion ».Quelques traits du caractère de celui que tout bon musulman se

doit d’imiter,trouvés dans les Hadiths ou le Coran:

 

Mahomet était un tortionnaire

« Quand l’apôtre d’Allah eut coupé les pieds et les mains de ceux qui avaient

volé ses chameaux et qu’il leur eut enlevé les yeux avec des clous chauffés au

feu, Allah le gronda et il révéla : la punition de ceux qui font la guerre à Allah

et à son apôtre et qui les affrontent avec toutes leurs forces pour semer la

discorde sur la terre sera l’exécution (par décapitation) ou la crucifixion. »

(Récit d’Abu Zinad, Dawud XXXVIII 4357).

Mahomet était un assassin

« L’apôtre d’Allah a lapidé à mort une personne de la tribu des Banu Aslam,

un Juif et sa femme. » (Récit de Jabir Abdullah, Muslim XVII 4216).

Mahomet les aimait jeunes

« Khadija (première femme de Mahomet) est morte 3 ans avant que le Prophète

parte à Médine. Il y est resté environ deux ans et il se maria ensuite avec Aïcha

qui était une fillette de 6 ans:elle était âgée de neuf ans quand il a consommé le mariage ».

(Récit du père de Hisham ,Bukhari LVIII 236)

 

 

Mahomet était un pillard

« Quand l’apôtre d’Allah avait l’intention de conduire une expédition de

pillage, (ghazw ou ghazwa en arabe, ce que l’on traduit en français par razzia –

dans le cas du Prophète, un tel pillage constituait un aspect du jihâd) il employait

une formule équivoque pour faire croire qu’il allait dans une autre direction. »

(Récit de Ka’b ibn Malik, Bukhari LII 197). « Au nom d’Allah le Très

Miséricordieux. Ils t’interrogent au sujet du butin. Dis : « Le butin est à Allah et

à Son messager. » Craignez Allah, maintenez la concorde entre vous et obéissez

à Allah et à Son messager, si vous êtes croyants. » [Coran 8:1].

Tel est l’islam depuis quatorze siècles ! C’est une idéologie qui instrumentalise une

religion et qui vise à soumettre l’humanité au même titre que le nazisme ou le

communisme. L’islam est donc incompatible avec la déclaration des Droits de

l’Homme et du Citoyen constitutive des lois de notre République. On peut trouver

les hadiths (en anglais) sur le site de la Muslim Students Association of

South California University, http://www.usc.edu/dept/MSA/reference/searchhadith.html.

Pour savoir si une sourate est médinoise ou mecquoise, visitez le site

http://www.islamophile.org/spip/rubrique5.html. Cet argumentaire est à votre

disposition pour téléchargement sous format PDF à l’adresse Web

http://www.france-echos.com/IMG/pdf/presentation_islam.pdf. Ce document a

été visé par un spécialiste de l’islam. Certaines URL sont susceptibles d’être

désactivées provisoirement.

Diffusez ce document mes ami(e)s !

William Gladstone

 

Confirmation de l’installation de l’armée russe en Syrie…vaste déploiement!

Provenant  d’agences de nouvelles  moyen -orientales, j’ai reçu l’information confirmant que:

La RUSSIE construit une base aérienne en Syrie ,depuis quelques jours afin de pouvoir déployer  des  pilotes de chasse et des troupes dans la bataille contre l’ État islamique (Isis) dans une tentative désespérée pour soutenir le président Bachar al-Assad, qui est apparu souriant et heureux ,aujourd’hui.

Les troupes russes sont vraiment là.
Les troupes russes sont vraiment là.

Vladimir Poutine a ordonné la construction d’un énorme complexe militaire  pouvant acueuillir  1000  personnes  ,au centre du dispositif militaire   syrien assiégé dans un  signe  montrant la participation  croissante de son pays dans la région.

Le président russe a jeté son plein soutien derrière le seul président arabe  et laïque , qui est ul’n de ses principaux alliés, et que George Osborne cette semaine décrit comme le «mal».

Les responsables de la défense des États-Unis ont maintenant révélé que l’armée russe a transporté assez de bâtiments militaires préfabriqués  en Syrie,déchirée par la guerre , pour abriter 1000 soldats.

Les ingénieurs ont également construit une nouvelle tour de contrôle de circulation aérienne à un aérodrome près de la ville portuaire de Lattaquié, fournissant les derniers éléments de preuve que les pilotes russes se préparent à effectuer des sorties dans le pays.

Photos très récentes montrant des soldats russes travaillant avec leurs homologues syriens...à Lataquié.
Photos très récentes montrant des soldats russes travaillant avec leurs homologues syriens…à Lattaquié.

Le mouvement va augmenter le malaise sur les politiques ouvertement déterminées  du président  Poutine et la Russie se met sur une trajectoire de collision avec la Grande-Bretagne et l’ Amérique une fois de plus. ..selon l’officier américain responsable de l’information.

David Cameron et Barack Obama ont tous deux insisté sur le fait que toute résolution de la guerre civile en cours en Syrie aurait finalement pour résultat :la fin du régime d’Assad.

John Kerry, secrétaire d’Etat, a téléphoné à son homologue russe  pour  exprimer ses préoccupations au sujet des derniers développements.

Un porte-parole du département d’Etat américain a déclaré: « Le secrétaire a précisé que si ces rapports étaient exacts, ces actions pourraient aggraver encore le conflit,et  conduire  à une plus grande perte de vies innocentes, augmenter les flux de réfugiés et de la confrontation des risques avec le fonctionnement de la coalition anti-Isil en Syrie. « 

Le président Assad,heureux et détendu,ce matin ,en compagnie de sa charmante épouse.
Le président Assad,heureux et détendu,ce matin ,en compagnie de sa charmante épouse.
Les révélations sont venus après Poutine a encore son admission plus forte que la Russie fournissait déjà un soutien militaire et logistique au régime d’Assad.Il a dit que l’armée de son pays donnait au gouvernement syrien son « aide très grave », mais a nié que que les soldats soient  impliqués sur le terrain. 

Cependant, les vidéos ont émergé qui semblent montrer les troupes russophones et les avions de combat russes pénètrent  au plus profond de la Syrie. 

Photo d'un jet russe déployé en Syrie,ce matin.
Photo d’un jet russe déployé en Syrie,ce matin.

La télévision d’Etat syrienne a aussi montré des images d’une avancée de construction russe véhicule blindé dans le combat.

Une source de la défense des États-Unis a déclaré: « Si ils se déplacent les gens pour aider le gouvernement syrien à combattre leur propre lutte, qui est une chose, mais si ils se déplacent dans les forces terrestres et de larguer des bombes sur des zones peuplées, qui est une question entièrement différente.. « 

Moscou justifie de plus en plus son soutien au peuple syrien, en soulignant les progrès qui Isis a faites en Syrie. 

Les combattants du groupe terroriste État Islamique,financés par  les alliés des  États-Unis,tels Israel,le Qatar,l’Arabie Saoudite et certains pays d’Europe, ont conquis de larges pans du pays et sont l’une des principales raisons pour lesquelles tant de réfugiés fuient désormais à l’Europe.

Les soldats russes bien équipés se déploient rapidement.
Les soldats russes bien équipés se déploient rapidement.

Cependant, l’ingérence russe est susceptible d’être rencontré avec une extrême méfiance par les gouvernements occidentaux après son annexion de la Crimée de l’année dernière. 

Les troupes de Poutine  déjà combattent aux côtés des rebelles séparatistes dans l’est de l’Ukraine, qui ont été blâmés pour une série d’atrocités, y compris la destruction en vol du Malaysian Airlines MH17. ..selon l’OTAN.

Le Canada aide Israël à protéger son arsenal nucléaire

 

Logo Canada-Israel

 

Israël remercie le Canada pour son opposition, la semaine dernière, à une résolution de l’ONU qui aurait permis la tenue, d’ici 2016, d’une conférence sur le désarmement – notamment nucléaire – au Moyen-Orient.

Mais d’autres nations du monde ont été déçues de la position du Canada qui, à l’instar du Royaume-Uni, a décidé de se ranger derrière les États-Unis contre la résolution au cours de la conférence quinquennale chargée d’examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), la semaine dernière à New York.

Le document prévoyait une conférence sur le désarmement au Moyen-Orient, ce qui aurait pu contraindre Israël à reconnaître publiquement qu’elle détenait l’arme nucléaire – un aveu que n’a jamais fait l’État hébreu.

Pendant un entretien téléphonique, dimanche, le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a remercié Stephen Harper « d’avoir fait reposer sur des principes l’approche du Canada à l’égard de la question d’une zone sans armes de destruction massive au Moyen-Orient », selon un communiqué du cabinet du premier ministre canadien.

À l’issue de la conférence sur la non-prolifération des armes nucléaires, qui s’est achevée vendredi après un mois de débats à New York, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, s’était déclaré déçu par l’absence de résultats concrets. Il a regretté en particulier, samedi, « que les États aient été incapables de réduire le fossé qui les sépare sur l’avenir du désarmement nucléaire, ou d’arriver à une nouvelle vision collective sur la façon de parvenir à un Moyen-Orient exempt d’armes nucléaires et de toute autre arme de destruction massive », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

L’ancien ministre libéral des Affaires étrangères Lloyd Axworthy appuie la position du gouvernement conservateur dans ce dossier. Selon lui, certains pays voulaient inviter le dossier du Proche-Orient aux négociations sur le désarmement nucléaire dans le seul but d’embarrasser le gouvernement israélien.

Le premier ministre Harper, lui, a réaffirmé l’engagement du Canada à l’égard du désarmement et de la non-prolifération, « notamment dans le cadre du TNP », mais a rappelé que pour le Canada, « une zone sans armes de destruction massive ne peut être véritablement efficace que si tous les pays du Moyen-Orient participent librement et de manière constructive à son établissement ».

Sources:Égalité et Réconciliation

La guerre criminelle d’Israël place Gaza dans une crise humanitaire

Une offensive aérienne et terrestre israélienne  d’un mois sur la bande de Gaza a laissé les gens, à travers le territoire palestinien sous blocus, dans un état désespéré ,en manque  des besoins  nécessaires  de la vie, rapporte Press TV.

Des Palestiniens inspectent des bâtiments  détruits dans une partie de al-Tufah ,un quartier de la ville de Gaza le 6 Août 2014.
Des Palestiniens inspectent des bâtiments détruits dans une partie de al-Tufah ,un quartier de la ville de Gaza le 6 Août 2014.

 

 

 

Depuis qu’Israël a retiré ses troupes du territoire assiégé, le monde a commencé à réaliser l’ampleur des dégâts causés à l’enclave déjà appauvrie.

Un correspondant de Press TV a déclaré dans un rapport, mercredi 06 août 2014, que le champ  de  dévastation et de misère dans la bande de Gaza est massif.

De nombreux blessés sont abandonné à eux-mêmes,dans le besoin de traitement et les résidents n’ont pas de maisons pour se loger.

Le régime de Tel-Aviv a également attaqué les hôpitaux dans son offensive militaire de grande envergure et pilonné les centres médicaux qui sont dans le besoin désespéré de médicaments et de matériel.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a fortement dénoncé les forces israéliennes pour laisser une trace massive de destruction dans des sites civils à travers la bande de Gaza. 

Le président du CICR Peter Maurer a dit que  la destruction laissé par les forces du régime de Tel-Aviv est sans précédent.

L’offensive israélienne dans la bande de Gaza est également estimée avoir laissé au  territoire palestinien, au moins 4,6 milliards de dollars en dommages. Les sources du ministère de l’économie palestiniennes disent que le chiffre ne comprend que les dommages directs à l’économie de Gaza.

Le développement viendra comme un cessez-le feu de 72 heures dans la bande de Gaza qui en  est à sa deuxième journée. Le cessez-le feu est une pause dans un conflit de quatre semaines qui a fait au moins 1.900 morts palestiniens, dont 430 enfants.

Responsable du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a déclaré conflit avec Israël a jusqu’ici apporté la victoire aux groupes de la résistance palestinienne.

Survivre serait devenu une victoire pour le Hamas?

Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a récemment adopté une résolution appelant à une enquête indépendante sur les crimes de guerre d’Israël à Gaza.

Sources :Press.tv et diverses agences.

 

 

 

 

 

 

Nouvel Ordre Mondial:Washington relance son projet de partition de l’Irak

Le brusque écroulement de l’État irakien est présenté par la presse internationale comme la conséquence de l’attaque du groupe terroriste ÉIIL. Mais qui peut croire qu’un État puissant, armé et organisé par Washington, pourrait s’écrouler en moins d’une semaine devant un groupe jihadiste officiellement indépendant de tout État ? En outre, qui peut croire que ceux qui soutiennent l’ÉIIL en Syrie condamnent sincèrement son action en Irak ?

 

 

 

Le projet secret du gouvernement américai: le proche-Orient élargi.
Le projet secret du gouvernement américai: le proche-Orient élargi.

 

epuis 2001, l’état-major des États-Unis tente de fracturer le « Proche-Orient élargi » en une multitude de petits États ethniquement homogènes. La carte de la région remodelée a été publiée en juillet 2006 [1]. Elle prévoit de diviser l’Irak en trois, un État sunnite, un chiite et un kurde.

L’échec d’Israël face au Hezbollah, à l’été 2006 [2], et celui de la France et du Royaume-Uni face à la Syrie, en 2011-14, laissaient penser que ce plan avait été abandonné. Il n’en est rien : l’état-major US tente de le reprendre par l’intermédiaire de ces condottières modernes que sont les jihadistes.

Les événements survenus en Irak la semaine dernière doivent être vus sous cet angle. La presse internationale insiste sur l’offensive de l’Émirat islamique en Irak et au Levant (ÉIIL ou « Daesh » en arabe), mais celle-ci n’est qu’une partie de la vaste action en cours.

L’offensive coordonnée de l’ÉIIL et des Kurdes

En une semaine, l’ÉIIL a conquis ce qui devrait devenir un Émirat sunnite tandis que les peshmergas ont conquis ce qui devrait être l’État kurde indépendant.

L’armée irakienne, formée par Washington, a donné Ninive aux premiers et Kirkouk aux seconds. Sa structure même de commandement a facilité sa désagrégation : les officiers supérieurs devant en référer au cabinet du Premier ministre avant de déplacer leurs troupes étaient à la fois privés d’initiative d’ensemble et installés comme des roitelets sur leurs zones d’action. Dès lors, il était facile au Pentagone de corrompre certains officiers pour qu’ils incitent leurs soldats à faire défection.

Les parlementaires, convoqués par le Premier ministre Nouri-al-Maliki, ont également fait défection et n’ont pas voté l’état d’urgence faute de quorum, laissant le gouvernement sans possibilité de riposte.

Sans autre choix pour sauver l’unité de son pays, M. al-Maliki a fait appel à tous les alliés imaginables. Il a d’abord sollicité son propre peuple en général et la milice chiite de son rival Moqtada el-Sadr en particulier (l’Armée du Mahdi), puis les Gardiens de la Révolution iraniens (le général Qassem Suleimani, commandant la Force Jérusalem est actuellement à Bagdad), enfin les États-Unis auxquels il a demandé de revenir et de bombarder les assaillants.

La presse occidentale souligne, non sans raison, que la manière de gouverner du Premier ministre a souvent heurté à la fois la minorité sunnite arabe et les laïques du Baas, tant elle est apparue principalement favorable aux chiites. Cependant, ce constat est relatif : les Irakiens ont reconduit, lors des élections législatives du 30 avril, la coalition de Nouri al-Maliki. Celle-ci a obtenu un quart des voix, soit trois fois plus que le mouvement de Moqtada el-Sadr, le reste des voix étant éparpillé entre une multitude de petits partis.

La préparation de l’offensive contre l’autorité de Bagdad

L’offensive de l’EIIL d’un côté et des Pehmergas de l’autre a été préparée de longue date.

Le Kurdistan irakien a commencé à voir le jour, sous la protection des États-Unis et du Royaume-Uni, avec la zone d’exclusion aérienne décrétée entre les deux invasions occidentales (1991-2003). Depuis le renversement du président Saddam Hussein, il a acquis une très forte autonomie et est entré dans la zone d’influence israélienne. De ce point de vue, il est impensable que Tel-Aviv ait été absent de la prise de Kirkouk. Toujours est-il que l’actuel gouvernement régional d’Erbil a étendu sa juridiction sur l’ensemble de la zone irakienne prévue par l’état-major états-unien pour former le Kurdistan indépendant.

L’ÉIIL est une milice tribale sunnite ayant intégré les combattants d’Al-Qaïda en Irak, après le départ de Paul Bremer III et la remise du pouvoir politique aux Irakiens. Le 16 mai 2010, un responsable d’Al-Qaïda en Irak qui avait été libéré dans des circonstances inconnues, Abou Bakr el-Baghdadi, a été nommé émir et s’est efforcé, par la suite, de placer l’organisation sous l’autorité d’Al-Qaïda.

Au début 2012, des combattants de l’ÉIIL créent en Syrie le Jabhat al-Nosra (c’est à dire le Front de soutien au peuple du Levant), comme branche syrienne d’Al-Qaïda. Ce groupe se développe avec la relance de l’attaque franco-britannique contre la Syrie en juillet 2012. Il est finalement classé « organisation terroriste » par Washington à la fin de l’année, malgré les protestations du ministre français des Affaires étrangères qui salue en eux « des gens qui font du bon boulot sur le terrain » (sic) [3].

Les succès des jihadistes en Syrie, jusqu’au premier semestre 2013, ont modifié l’attractivité de leurs groupes. Le projet officiel d’Al-Qaïda d’une révolution islamiste globale est apparu utopique, tandis que la création d’un État islamique sur un territoire donné semblait à portée de main. D’où l’idée de lui confier le remodelage de l’Irak que les armées US n’étaient pas parvenues à réaliser.

Le relifting de l’ÉIIL a été réalisé au printemps 2014 avec la libération de prisonniers occidentaux qu’il détenait, Allemands, Britanniques, Danois, États-uniens, Français et Italiens. Leurs premières déclarations confirmaient en tous points les informations des services de renseignement syriens : ÉIIL est encadré par des officiers états-uniens, français et saoudiens. Cependant, rapidement les prisonniers libérés faisaient machine arrière et infirmaient leurs propos sur l’identité de leurs geôliers.

C’est dans ce contexte que l’ÉIIL a rompu avec à Al-Qaïda en mai 2014, se posant en rival, tandis qu’Al-Nosra restait la branche officielle d’Al-Qaïda en Syrie. Bien sûr tout cela n’est qu’affichage puisqu’en réalité ces groupes sont, depuis leur création, soutenus par la CIA contre des intérêts russes (Afghanistan, Bosnie-Herzégovine, Tchétchénie, Irak, Syrie).

Redevenu en mai une organisation régionale (et non plus l’antenne régionale d’une organisation mondiale), l’ÉIIL se préparait à remplir le rôle que ses commanditaires lui avaient assigné il y a plusieurs mois.

L’organisation est certes commandée sur le terrain par Abou Bakr al-Baghdadi, mais elle est placée sous l’autorité du prince Abdul Rahman al-Faiçal, frère du prince Saoud al-Faiçal (ministre saoudien des Affaires étrangères depuis 39 ans) et du prince Turki al-Faisal (ancien directeur des services secrets et actuel ambassadeur à Washington et Londres).

En mai, les al-Faiçal ont acheté une usine d’armement en Ukraine. Des stocks d’armes lourdes ont été transportés par avion vers un aéroport militaire turc, d’où le MIT (services secrets turcs) les a acheminés par trains spéciaux à l’ÉIIL. Il paraît peu probable que cette chaîne logistique ait pu être mise en place sans l’Otan.

L’offensive de l’ÉIIL

La panique qui a saisi la population irakienne est à l’image des crimes commis par l’ÉIIL en Syrie : égorgements en public des « musulmans renégats » et crucifixion des chrétiens. Selon William Lacy Swing (ancien ambassadeur US en Afrique du Sud, puis aux Nations unies, et actuel directeur de l’Office des migrations internationales), au moins 550 000 Irakiens auraient fui devant les jihadistes.

Ces chiffres montrent l’ineptie des estimations occidentales de l’ÉIIL selon lesquelles il ne dispose que de 20 000 combattants au total en Syrie et en Irak. La vérité est probablement 3 fois supérieure, de l’ordre de 60 000 combattants ; la différence étant composée exclusivement d’étrangers, recrutés dans l’ensemble du monde musulman et souvent pas arabes. Cette organisation est devenue la principale armée privée dans le monde, jouant le rôle moderne des condottières de la Renaissance européenne.

Elle devrait encore se développer compte tenu de ses prises de guerre. Ainsi, à Mossoul, elle a saisi le Trésor du district de Ninive, soit 429 millions de dollars en liquide (de quoi payer leurs combattants durant une année complète). En outre, elle s’est emparée de nombreux Humvees et de 2 hélicoptères de combat qu’elle a immédiatement intégrés à son dispositif. Les jihadistes n’ayant pas les moyens de former des pilotes, la presse internationale laisse entendre que ce sont d’anciens officiers baasistes du président Saddam Hussein. C’est hautement improbable, d’une part compte tenu de la guerre opposant les baasistes laïques aux jihadistes qui constitue la toile de fond de la guerre en Syrie, et surtout parce que des pilotes ayant interrompu leur entraînement durant plusieurs années ne sont plus aptes au combat..

Réactions internationales

L’offensive des Peshmergas et de l’ÉIIL était attendue par les partisans de l’Arabie saoudite dans la région. Ainsi, le président libanais Michel Suleiman (qui avait conclu une allocution en janvier par un retentissant « Vive l’Arabie saoudite ! » à la place d’un « Vive le Liban ! ») a tenté par tous les moyens d’obtenir une prolongation de son mandat (expirant le 25 mai) pour les six mois à venir, de manière à être aux manettes durant la crise actuelle.

Quoi qu’il en soit, les réactions internationales à la crise irakienne sont incohérentes : tous les États, sans exception condamnent l’ÉIIL en Irak et dénoncent le terrorisme, alors que certains d’entre eux —les États-Unis et leurs alliés— considèrent au même moment l’ÉIIL comme un allié objectif contre l’État syrien, et que quelques uns commanditent cette offensive —les États-Unis, l’Arabie saoudite, la France, Israël et la Turquie—.

Aux États-Unis, le débat politique public oppose les Républicains, qui demandent un redéploiement militaire en Irak, aux Démocrates, qui dénoncent l’instabilité suscitée par l’intervention de George W. Bush contre Saddam Hussein. Ce petit jeu oratoire permet de masquer que les événements en cours servent les intérêts stratégiques de l’état-major et qu’il y est directement impliqué.

Il se pourrait cependant que Washington ait piégé Ankara. L’ÉIIL aurait tenté au même moment de prendre le contrôle du tombeau de Süleyman Şah, en Syrie dans le district de Raqqa. Ce tombeau est propriété de la Turquie qui dispose sur place d’une petite garnison en vertu de la clause d’exterritorialité du Traité d’Ankara (imposé par le colonisateur français en 1921). Mais cette action peut très bien avoir été commanditée par la Turquie elle-même qui avait envisagé de trouver ainsi un prétexte d’intervention ouverte en Syrie [4].

Plus grave, lors de la prise de Mossoul, l’ÉIIL a fait prisonniers 15 diplomates turcs et leurs familles ainsi que de 20 membres des forces spéciales turques à leur consulat, provoquant la colère d’Ankara. L’ÉIIL avait également arrêté des chauffeurs de poids lourds qui ont été relâchés ultérieurement. La Turquie, qui a assuré la logistique de l’attaque de l’ÉIIL, se sent trahie sans que l’on sache pour le moment si elle l’a été par Washington, Riyad, Paris ou Tel-Aviv. Cette affaire n’est pas sans rappeler l’arrestation, le 4 juillet 2003, de 11 membres des forces spéciales turques par l’armée états-unienne à Souleimanieh (Irak) popularisée par le film La vallée des loups Irak [5]. Cet épisode avait provoqué la plus importante crise des soixante dernières années entre les deux pays.

L’hypothèse la plus probable est qu’Ankara ne prévoyait pas de participer à une offensive aussi large et a découvert en cours de route que Washington programmait de réaliser la création du Kurdistan qu’il avait échouée en 2003. Or, toujours selon la carte publiée en 2006, celui-ci doit inclure une partie de la Turquie, les États-Unis ayant prévu de disséquer non seulement leurs ennemis, mais aussi leurs alliés. L’arrestation des diplomates et forces spéciales turcs serait un moyen d’empêcher Ankara de saboter l’opération.

Arrivant jeudi à Ankara en provenance d’Amman, la représentante spéciale des États-Unis au Conseil de sécurité, l’ambassadrice Samantha Power, a hypocritement condamné les actions de l’ÉIIL. La présence au Proche-Orient de la thuriféraire de l’interventionnisme moral de Washington laisse à penser qu’une réaction états-unienne a été prévue dans le scénario.

De son côté, l’Iran s’est dit prêt à aider à sauver le gouvernement du chiite al-Maliki en envoyant des armes et des conseillers militaires, mais pas de combattants. L’actuel renversement de l’État irakien profite à l’Arabie saoudite, grand rival régional de Téhéran, alors que le ministre des Affaires étrangères, le prince Saoud al-Faiçal (le frère du patron de l’ÉIIL), l’a invité à négocier.

Source :Al Watan,Thierry Messan,

 

 

 

Vidéo:Yasser Arafat et le mouvement palestinien

 

Le 11 novembre 2004, Yasser Arafat, chef historique du mouvement palestinien s’éteint à Paris. Fondateur du Fatah, un mouvement de libération de la Palestine, il devient le chef de l’OLP en 1969. En dépit de son rôle controversé dans le terrorisme internationale, il fait accepter l’OLP comme seul représentant du peuple palestinien et plaide en 1974 pour une solution politique au conflit avec Israël. Finalement reconnu comme interlocuteur par l’état hébreu après les accords d’Oslo en 1993, il est élu président d’une autorité palestinienne. Mais la stagnation du processus de paix et la répression israélienne favorisent les mouvements radicaux et marginalisent le chef de l’OLP qui décède sans avoir pu instaurer un État Palestinien indépendant.

D’après un texte religieux:L’Arche d’Alliance sera bientôt révélée à l’Humanité

 

 

Représentation de l'Arche d'Alliance.
Représentation de l’Arche d’Alliance.

La révélation du millénaire 

*Traduction d’un texte en éthiopien.
L’Arche d’Alliance, selon la Bible, est la boîte qui contenait les tables de la Loi de Moïse , les Dix Commandements, et est, sans aucun doute, l’objectif …le  plus convoité et le plus  sacré de tous  ceux qui ont été recherché par les hommes, dans les différentes parties de la terre, de l’Afrique au Moyen-Orient. Entouré de mystères, encore aujourd’hui, c’est l’un des trésors les plus légendaires de l’Ancien Testament. Pendant des siècles, l’Arche a enflammé l’imagination des fans, des mystiques, des aventuriers, des archéologues et des écrivains. Toute la  recherche sur  l’histoire a été implacable, les maçons eux-mêmes ou les Templiers sont venu près de la  trouver, mais peu  furent béni pour  l’avoir vu. Il semble être que l’Arche est en Ethiopie et que l’humanité est sur ​​le point d’assister  à une Révélation: La patriarche copte orthodoxe d’Ethiopie, Abuna Paulos, juste debout sur ​​la question de la relique et a dit dans une conférence de presse à l’Hôtel Aldrovandi de Rome, qu’il a «vu» l’Arche de l’Alliance et  que son état ​​de conservation est « bon ». Paulos estime que le moment de vérité est arrivé, dit qu’il ne peut pas dire où l’arche se trouve, mais veiller à ce que la scie et c’est la façon dont il est décrit dans la Bible. Selon la tradition copte orthodoxe éthiopienne, l’Arche de l’ Alliance, est conservé dans la cathédrale de Tsion Maryam, dans le royaume d’Axoum en Ethiopie, après qu’il a été volé de Jérusalem par le fils du roi Salomon souches empereur Menelik I, et prise à Axum, considéré comme le Jérusalem de l’Ethiopie. En Axoum,elle  a été gardé pendant des siècles et aujourd’hui encore, par  les moines orthodoxes de la ville … Paulos dit qu’il avait  invité le pape Benoît XVI à se rendre en Ethiopie et dans la ville sainte d’Axoum qui pour construire un grand musée, mais est encore à décider si elle sera le lieu idéal pour garder la vraie Arche de l’Alliance. Est-ce que  le Pape François Ier sera  la prochaine personne élue  pour voir l’arche, devant le monde pour assister à sa révélation? Et une dernière question, si vraiment la relique a été pendant tout ce temps en Ethiopie , comment le monde n’a pas remarqué cela avant? . La réponse sera de nouveau à chercher dans  la légende. Comment est arrivée  l’Arche d’Israël en Ethiopie:il y a 3000 ans, l’Arche a été porté à Jérusalem et adoré comme le plus sacré des objets sacrés pour les gens de cette époque, l’Arche signifiait la personnification de la présence de Dieu sur Terre. Cependant, à un certain moment dans le passé lointain, l’Arche a disparu, ce qui a donné lieu à une quête qui a inspiré les croyants et les chasseurs de fortune depuis des millénaires. La Bible nous dit que dans les temps de Salomon et  de Saba, Menelik I est né, son fils la tige et le premier roi d’Ethiopie. Menelik fut des  années plus tard envoyé à la maison de son père à Jérusalem pour  son éducation, malgré les efforts pour rester Salomon, est retourné à l’Ethiopie avec Ménélik le premier fils du grand prêtre. La tradition veut que des gens portaient l’arche et  l’ont placé dans un temple à proximité de l’île d’Eléphantine , où il est resté pendant 800 ans. Mais  que  s’est-il  passé après ces 800 ans? L’Éthiopie a été convertie  au christianisme et le roi Christian est venu avec son armée, a pris l’Arche à Axoum et l’a  placé dans l’église de Sainte-Marie de Sion où cela n’a pas changé  depuis. 

Fait intéressant, l’Arche est l’objet de culte  chrétien d’ Ethiopie le plus vénéré, chacune des 20, 000 églises d’Ethiopie contient une réplique de l’Arche d’Alliance. Le Mystère de l’Arche d’Alliance sera finalement  révélé et on a donc commencé le compte à rebours du jour et de l’heure de cette révélation du grand  mystère de l’arche sacrée du Pacte . Dans plus de 200 références de l’Ancien Testament,on  décrit en détail les incroyables pouvoirs légendaires de l’Arche, capable, entre autres, de libérer des éclats de lumière divine dont les rayons peuvent brûler une  personne physiquement. Selon la tradition juive, il y a les tables la loi, c’est à dire les Dix Commandements et dont les matériaux peuvent être trouvés parmi les bois d’acacia. Pour  que Moïse  conduise  le peuple vers la liberté, l’Arche d’Alliance qui contenait les Tables de la Loi,en dehors est décoré avec de l’or et était en possession du peuple juif depuis longtemps.Les Tables  l’accompagnèrent sur ​​ses expériences passées, ses batailles et  de nombreuses  luttes contre les Philistins et  elles furent détenues dans divers endroits jusqu’à ce que le roi David a pensé  les mettre dans la sécurité de Jerusalem. Mais  l’Arche passa à Salomon,  fils et successeur de David , qui, finalement plaça l’Arche dans le Temple de Jérusalem, qu’il avait construit. Cette histoire est étroitement liée à d’autres événements historiques et religieux. En fait, l’Arche a disparue en 586 avant JC ,lors de la conquête de Jérusalem par les Babyloniens et la destruction ultérieure du Temple, à Jérusalem.

Pendant le règne de Salomon, Jérusalem devint le centre de la vie politique et religieuse de  la terre sainte. Au coeur du Temple de Jérusalem construit par Salomon, à Alvergue, l’Arche de l’Alliance. L’Arche est restée dans le temple jusqu’à ce que quelque temps après 900 avant JC quand mystérieusement  elle a disparu et a  résisté aux recherches. Depuis beaucoup  de gens ont parlé d’elle qui  n’a pas été faite dans la Bible…,mais dans les Cieux. Inexplicablement l’Arche a disparu et plus de 2000 années de recherches  et de navigation , des dizaines  d’écrits ,de légendes et de théories sur la photo  de l’Arche Perdue.L’ Arche de la recherche pour les Templiers: il y a presque 1000 ans, les croisades chrétiennes avaient  repris le contrôle de Jérusalem  aux mains des musulmans qui avaient gouverné la ville depuis le septième siècle.En 1119 AD, un groupe composé de neuf nobles français, qui s’appelaient eux-mêmes les Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon, vint à Jérusalem. Ils s’installèrent  sur la montagne, où se dressait autrefois le temple de Salomon. Les Chevaliers  ont fait valoir que leur mission en Terre Sainte a été maintenue libre de bandits sur  la route de Jérusalem. Cependant, nul n’a jamais quitté le temple de la montagne et la place-forte. Ils ont commencé à creuser. Le travail se fit  à l’extérieur de la mosquée:ils  ont commencé à creuser la caverne naturelle située sous la pierre sacrée. La grotte, selon la tradition islamique, connue comme le « Puits des Âmes », un passage menant aux entrailles de la terre et menant à un trésor gardé par des démons; fait ce chevaliers voulaient était l’Arche de Alliance. Mais jamais trouvé. Plus récemment, les archéologues israéliens ont découvert le tunnel, ils ont creusé les chevaliers du temple de montagne. Le tunnel passe sous la montagne, mais en raison de restrictions imposées par le gouvernement musulman, n’a jamais été explorée. En 1989, un journaliste britannique a fait une déclaration qui a choqué le monde. La  légendaire Arche perdue n’a pas été effectivement perdue, mais gardée en toute sécurité, cachée dans une église en Ethiopie, où elle  avait été secrètement déplacée, il y a plus de 1000 ans. Maintenant, nous  commençons à recevoir  des nouvelles de l’existence de l’Arche en Ethiopie.

Arche d'Alliance 001

Conclusion 

Prochainement,devant  l’authenticité  confirmée des  Reliques, tout nous laisse croire que nous pourrions attendre une réponse de la part des différentes communautés religieuses qui ont été impliqués dans la recherche…ou la sécurité de  l’arche sainte dans le passé. Peut-être, nous devrions évaluer les avantages et les inconvénients de dire la vérité, il peut être préférable de laisser  en paix , le mystère entourant l’Arche d’Alliance et surtout si  les énigmes ne sont toujours pas divulgués.

Car même si nous vivons dans un monde matérialiste,il est important de se souvenir de l’avertissement inscrit dans l’Ancien Testament …concernant l’Arbre de la Science ,du Bien et du Mal…Il y a une Bonne Science et une Mauvaise Science …dépendant de la conscience et de l’interprétation  des Humains qui entrent en contact avec elle,cette Science!C’est comme une arme  quelconque:aucune arme n’a jamais tuée aucun humain,c’est  l’homme qui prend l’arme  qui est responsable de ses actes.

arc.of_.the_.covenant

………………………………………………………………………….

Mais dans la  vision du réalisme fantastique …qu’est-ce que serait l’Arche d’Alliance:

 

Une machine qui permet  à Moïse de  parler avec Dieu et qui pourrait être utilisé comme une arme et beaucoup d’autres choses. Lorsque l’on regarde la description de l’appareil à partir d’un point de vue purement ingénierie :ce  dispositif pourrait bien avoir été un certain type de super ordinateur (principalement la machine ultime ).

Le dispositif n’était pas seulement un communicateur avec celui  qu’on appelle Dieu, mais un certain type d’arme de haute énergie tout aussi bien, avec qui ils ont détruit les ennemis et, par exemple, créé de l’ énergie avec puissance.

Quel que puisse être l’Arche d’Alliance, quand nous commençons à assumer que  le dispositif a réellement existé et qu’il  il était capable de faire les choses décrites dans la Bible, nous ne pouvons que conclure que c’était une machine, un appareil ou un certain type d’ordinateur donné par une entité très avancé.Il y a de fortes chances que nous soyons,ici, en présence d’une technologie extraterrestre.

Je pense que lorsque  nous regardons le passé , les textes et les histoires des temps anciens, il y a beaucoup de descriptions que si on les regarde bien, nous avons l’impression de  pointer vers  une ancienne connaissance des ordinateurs et machines de pointe qui ne sont pas  définie ainsi dans les livres d’histoire..

Outre les faits,les  ordinateurs anciens et  ces machines  technologiquement avancées existaient ,et je suis déconcerté par ceux qui les ont construites. Alors que certaines ont clairement été faite par l’homme d’autres descriptions semblent pointer vers les ordinateurs et les périphériques créés par différentes entités réelles…fort probablement de civilisations plus avancées que la nôtre. Une conclusion très intrigante dont j’espère que nous serons en mesure d’en savoir plus dans les années à venir.

Peut-être que nos machines et nos  ordinateurs ne sont pas des inventions modernes, après tout,mais des  technologies venues d’ailleurs et re-découvertes de nos jours.

Soyons patients,les dieux ont un oeil sur nous,ils nous observent et  vont revenir dans toute leur Gloire!Moi,j’attend le Retour des Dieux!

Attaque surprise de l’aviation israélienne sur Gaza

 

Israel-jet

 

 

Les Avions de guerre israéliens ont effectué au moins sept raids aériens sur différentes zones de la bande de Gaza assiégée, tirant  près de 18 roquettes, rapporte Press TV.

Les raids ont eu lieu « juste après minuit, » résultant « de la blessure d’au moins trois personnes, »selon ce qu’ un correspondant de Press TV a rapporté de l’enclave côtière.

« Plusieurs des domaines comme les terres agricoles, les terres agricoles, les usines et quelques magasins ont également été touchés. Aussi un lieu près de Gaza centrale solaire a été frappé, « notre journaliste ajouté.

«Les gens ici se préparent à quelque chose de lourd à se produire dans la prochaine heure ou deux en raison de l’important volume de roquettes qui ont été tirés dans les 15 à 20 minutes, » at-il dit.

Tel Aviv a récemment intensifié ses attaques sur le territoire, tuant et blessant de nombreux Palestiniens.

Selon des témoins,c’est  le 26 Mars 2014 que les forces israéliennes ont tiré sur les bateaux près de la ville de Rafah, située à 30 kilomètres (19 miles) au sud de la ville de Gaza, blessant quatre pêcheurs.

Gaza a été bloqué depuis Juin 2007, une situation qui a provoqué une baisse du niveau de vie, les niveaux de chômage sans précédent, et la pauvreté implacable.

Le régime d’apartheid d’Israël nie environ 1,7 millions de personnes dans la bande de Gaza de leurs droits fondamentaux, comme la liberté de mouvement, des emplois qui paient des salaires corrects,  les soins de santé et une éducation adéquate.

HN / MHB / SS

Israhell …au nom de qui?

Asherah', la Cybèle mésopotamienne,  épouse de Yahvé
Asherah’, la Cybèle mésopotamienne, épouse de Yahvé
 Voilà plus d’une décade, le 29 octobre 1999, paraissait dans le journal Ha’aretzmagazine, un article qui allait secouer Israël : Deconstructing the walls of Jericho : who are the Jews ? (Déconstruction des murs de Jéricho : Qui sont les Juifs ?) de Ze’ev Herzog, professeur d’archéologie et d’études du Proche-Orient à l’Université de Tel-Aviv :   
« Après soixante-dix ans d’intensives excavations sur la terre d’Israël, écrivait-il, les archéologues ont découvert que : les actions des patriarches sont des légendes, nous n’avons pas séjourné en Égypte ni connu l’exode, nous n’avons pas conquis de territoire. Aucune mention n’est faite de l’empire de David et Salomon. Les intéressés le savent  depuis des années mais Israël est un peuple entêté et ne veut rien entendre ».
    Ainsi, les Israélites ne seraient jamais allés en Égypte, n’auraient pas erré dans le désert ni conquis, par une campagne militaire, une terre qu’ils auraient ensuite léguée aux douze tribus d’Israël. La monarchie de David et de Salomon, décrite dans la Bible comme un pouvoir régional aurait été, dit-il, « tout au plus le royaume d’une petite tribu ». Et quel choquante révélation : le Dieu unique, YHWH (Yahvé), avait une épousenommée Asherah – fait confirmé par la découverte d’inscriptions : ‘YHWH et saAsherah’, ‘YHWH Shomron et sa Asherah’, ‘YHWH Teman et sa  Asherah’, sur deux sites différents : l’un à Kuntilet Ajrud au sud-ouest du Negev, l’autre à Khirbet el-Kom dans le piémont judéen. 
Ce qui confirmerait l’adoption du monothéisme par les hébreux seulement au 7ème siècle av.JC – et non pas institué par Moïse sur le Mont Sinaï – mont qui, incidemment, n’a pu être localisé avec certitude, pas plus d’ailleurs que les campements des tribus dans le désert. « Aucun site ne correspond au compte rendu biblique » affirme Z.Herzog.
Isis-Ra-El...les sources profondes du sionisme.
Isis-Ra-El…les sources profondes du sionisme.
                                                                          
    En 1960, lors d’une investigation archéologique du « portail hexagonal » (six-sided gate) de Megiddo, Yigael Yadin de l’Université de Tel-Aviv l’avait déjà situé au 9ème siècle et non pas au 10ème av. JC, sous Salomon, comme le prétendent les textes. Et Ze’ev Herzog de déclarer que « Salomon et David [sont] totalement absents du rapport archéologique… La plupart de ceux qui se sont engagés simultanément  dans l’étude scientifique de la Bible, de l’archéologie et de l’histoire du peuple juif –  jusqu’à se rendre sur le terrain à la recherche de preuves – s’accordent à penser que les événements historiques concernant les périodes de l’émergence du peuple juif sont radicalement différents de ce qui est écrit …L’impact de cette ‘révolution archéologique’ n’a pas encore sciemment atteint le public mais ne peut cependant pas être ignoré.
    Contrairement à la Mésopotamie, l’archéologie en Palestine se développa à une date relativement tardive. Les premières excavations eurent lieu dans les années 1920, à Jéricho et Shechem (Nablus) sous la direction du chercheur William Foxwell Albright, maîtrisant aussi bien l’archéologie et l’histoire que les langues locales et celles du Proche-Orient. 
    Albright était convaincu que la découverte d’anciens vestiges réfuterait doutes et critiques envers la véracité des textes bibliques. Pourtant, de la conquête de la Terre promise (Canaan), en particulier les prises d’Aï et de Jéricho, à la fin du XIIIème siècle av. JC – décrites avec force détails dans le livre de Josué comme ‘une campagne militaire’ – les excavations ne révélèrent, malgré les efforts,  aucune cité sur ces emplacements ni murs qui auraient été détruits. Bien sûr, certains ont tout bonnement prétendu que les fameux murs avaient été ‘emportés par la pluie ou utilisés à d’autres fins’… 
    Et il en fut de même pour le passage de la Mer Rouge par les Israélites et l’anéantissement des troupes pharaoniques dont aucun vestige ne peut témoigner. Quant à Jérusalem, les chercheurs ont conclu qu’elle ‘n’avait eu de statut central qu’après la destruction de sa rivale, Samarie, en 721av.JC 1.    Dès la deuxième moitié du XIXème siècle, des critiques émanèrent, essentiellement de l’école Wellhausen d’Allemagne. Julius Wellhausen affirmait en effet que « l’historiographie biblique avait été formulée, dans une large mesure,‘ inventée’ pendant l’exil babylonien » et que « toutes ces séries d’évènements n’étaient pas plus que leur reconstruction tardive à des fins théologiques ».
Opinions reprises par les ‘minimalistes’, influent groupe de chercheurs à prédominance danoise (dont Niels Peter Lemche et Thomas Thompson) et anglaise (Philip Davies and Keith Whitelam).

Alors, qui sont les Juifs ?

Obama ami d'Israhell


    Les découvertes archéologiques semblent cependant corroborer un fait important : au début de l’Âge du Fer (1200 av. JC), correspondant à la ‘période sédentaire’, des centaines de petites colonies se sont établies dans la région centrale du pays, habités par des fermiers travaillant la terre ou élevant des moutons. S’ils ne sont pas venus d’Égypte, quelle est donc l’origine de ses colons ?
    Selon Israel Finkelstein, directeur de l’Institut d’archéologie à l’Université de Tel-Aviv, « le peuple juif serait originaire de ces bergers tout d’abord nomades puis sédentarisés, car forcés, par la force des choses, à produire leurs propres grains pour se nourrir » mais il ajoute toutefois qu’il « ne croit pas – au XIIème siècle av. JC – à une entité ethnique cohérente et fonctionnelle sous le nom  d’Israël ».
    Pour sa part, l’historien Josephus (37 – 100 apr. JC), nie non seulement la captivité des Hébreux en Égypte mais les identifie aux Hyksos, envahisseurs mi-asiatiques, mi-sémites, selon certains 2 qui, chassés par les invasions indo-européennes dans l’Asie intérieure, s’infiltrèrent par la vallée du Nil et conquirent la basse Égypte aux environs de 1674 av. JC. Expulsés dans un premier temps, par les princes de Thèbes, ils le furent définitivement par Amosis, roi d’Égypte de 1580 à 1558 av. JC qui s’empara de leur capitale Avaris en fondant la XVIIIème dynastie.
Il est rejoint dans ses affirmations par l’éminent égyptologue Jan Assmann de l’Université d’Heidelberg en Allemagne qui parle de ‘l’Exode comme étant en fait l’expulsion des hyksos’ ; de même que par Donald P. Redford de l’Université de Toronto, dans son livre :  Egypt, Canaan and Israel in ancient times  qui reçut le premier prix d’archéologie en 1993.     Durant l’été 2008, était découverte Itil, la capitale du royaume khazar, près du village de Samosdelka au nord de la mer Caspienne, par des archéologues russes, commandités par le congrès juif et l’Université juive de Moscou.
Évoquant ce fait d’importance capitale, selon lui, le professeur Shlomo Sand lui aussi de l’Université de Tel-Aviv et spécialiste de l’histoire européenne, confirme effectivement que « plusieurs siècles plus tard, les Khazars se sont convertis en masse au judaïsme, devenant la genèse des Juifs ashkénazes de l’Europe de l’est et du centre ».
Dans son livre : When and How Was the Jewish People Invented ? (Comment le peuple juif fut inventé. De la Bible au sionisme, Fayard, 2008) il n’hésite pas à déclarer que la seule solution politique au conflit avec les Palestiniens est ‘d’abolir l’État hébreu’. « Comme beaucoup d’Israéliens, dit-il, j’ai pris comme un fait acquis que les Juifs vivaient en Judée et qu’ils avaient été poussés à l’exil par les Romains en l’an 70. Mais, recherchant des preuves, je me suis aperçu que les royaumes de David et Salomon n’existaient pas, pas plus que l’exil, d’ailleurs. » 
Devant le peu d’intérêt accordé par les médias à la portée d’une telle nouvelle pour l’histoire juive, il dénonce l’étrange état de déni dans lequel vivent les Israéliens. 
    « Si la majorité des Juifs, questionne-t-il, n’ont jamais quitté la Terre sainte, qu’est-il advenu d’eux ? Cela n’est pas enseigné à l’école, mais la majorité des premiers leaders sionistes, David Ben Gourion inclus, pensaient que les palestiniens étaient les descendants des Juifs originaires de la région…[qui] s’étaient alors convertis à l’islam [] L’édifice de l’histoire juive enseignée dans les universités israéliennes est construit comme un château de cartes », conclut-il. 

    On le voit, l’écheveau n’est pas près d’être démêlé ni de s’éteindre une polémique dans laquelle n’est pas négligeable l’hostilité de certains chrétiens se disant offensés dans leur ‘croyance fondamentale’ et le refus obstiné d’une majorité d’Israéliens devant une dérangeante évidence : les écrits de l’Ancien Testament n’auraient donc aucun ou peu de fondements historiques. « Le coup, fait remarquer Z. Herzog, porté aux fondations mythiques de l’identité israélienne est apparemment trop menaçant et il est donc plus commode de l’ignorer délibérément… »
    Mais à quel prix ! pourrions-nous dire. Et c’est bien ce que porte à penser l’arrogante présomption d’Ariel Sharon, le 22 septembre 2002, déclarant à des visiteurs chrétiens : « Cette terre est la nôtre… Dieu nous en a donné les titres de propriété… ». 

    Hélas, on ne peut que constater aujourd’hui les funestes conséquences d’une telle supercherie.

Caricature-juifs-contre-israel

Notes

1) En 2007, Ze’ev Herzog, Israel Finkelstein, Lily Singer-Avitz et David Ussishkin ont réfuté l’annonce d’Eilat Mazar prétendant avoir découvert le palais du roi David à Jérusalem. Cette structure porte désormais le nom de : « Large Stone Structure ».

2) Selon certaines hypothèses, les Hyksos étaient constitués de tribus sémites établies en Palestine ; pour d’autres, il s’agirait d’un ensemble de tribus originaires du Caucase qui auraient entraîné à leur passage des pasteurs sémites. Ils apportèrent en Egypte chevaux et chars, répandirent l’usage du bronze et introduirent le culte de divinités asiatiques, provoquant la colère des Égyptiens. On les dit aussi adorateurs de Seth qu’ils assimilèrent à Baal, le dieu cananéen.

3) Sur ce point, dans une recension qui reconnaît la pertinence des questions soulevées par la jeune école révisionniste israélienne, notamment Shlomo Sand (« Le peuple juif a-t-il été « inventé » ? », Éléments n° 133, octobre-décembre 2009), Alain de Benoist estime qu’ « Il (Shlomo Sand) va néanmoins trop loin quand il fait bon marché des études réalisées récemment sur l’ADN des communautés juives qui, même imparfaites (elles ne portent que sur les lignées masculines), semblent au moins démentir le bien-fondé de la thèse faisant descendre les Juifs Ashkénazes des anciens Khazars. »