Nouvel Ordre Mondial:55 meurtres en 98 jours et Londres s’effondre dans le cauchemar de la criminalité non-blanche

Le lien racial avec le crime et le fléau du meurtre à Londres a été ouvertement admis par l’ex-chef noir de la «Commission pour l’égalité raciale», d’origine jamaïcaine, Trevor Phillips.

 

 

Dans une interview au Mail on Sunday, Phillips a appelé à «une police plus sévère dans les communautés noires frappées par des crimes de couteau que dans les zones blanches avec moins de violence» et a déclaré: «Ce ne sont pas des garçons blancs à Surrey qui poignardent ou poignardent d’autres personnes.

Phillips a également attaqué les dirigeants politiques « pour ne pas avoir reconnu que la montée du crime de couteau à Londres impliquait la course », a rapporté le journal.

«Nous devons être honnêtes et dire que la question centrale n’est pas que les garçons blancs de Surrey soient poignardés ou poignardent d’autres personnes. Les victimes et les auteurs sont principalement issus d’horizons différents et nous ne devrions pas avoir peur de le dire. Ils viennent généralement de milieux afro-antillais noirs « , a-t-il dit.

Phillips a appelé à la réintroduction du maintien de l’ordre «stop and search», une pratique qui a été stoppée en 2014 suite aux affirmations de la gauche selon lesquelles elle «visait injustement les Noirs et les minorités ethniques».

La vague de criminalité noire enveloppant Londres est souvent capturée sur des caméras mobiles et téléchargée sur des sites de médias sociaux, comme celui des Noirs attaquant et chassant la police d’une rue de la capitale britannique.

Un autre article du Mail a révélé que des Noirs âgés de neuf ans jouent à un jeu malade appelé « Scores » où ils gagnent des points pour avoir poignardé des gens et commis des crimes. Selon le rapport, la compétition «entre les gangs rivaux qui se disputent les uns les autres» est alimentée par les auteurs «se vantant de leur travail horrible sur les médias sociaux».

Un «tarif» informel des crimes va des éléments de bas niveau tels que l’invasion du territoire d’un gang rival à poignarder quelqu’un et finalement jusqu’au meurtre, le rapport a continué, ajoutant que «plus de points sont accordés si le couteau est inséré jusqu’à la poignée ou si la victime est poignardée au visage ou dans une autre zone où une cicatrice sera visible. « 

L’article a également révélé que la «musique préférée» des Noirs, appelée «Drill Rap», se caractérise par «des artistes masqués frappant à propos de drogues, de fusillades et de coups de couteau».

Comme on pouvait s’y attendre de la part de l’establishment, le ministre britannique de l’Intérieur, Amber Rudd, a annoncé un paquet de « nouvelles mesures » le week-end dernier après une semaine d’attaques violentes.

Les nouvelles mesures annoncées par Rudd comprennent des plans visant à rendre illégale la possession de certains types de couteaux et d’acide et à introduire des «ordonnances de restriction des télécommunications sur les drogues» qui permettront à la police de fermer les lignes téléphoniques utilisées par les gangs.

Aucune de ces mesures n’aura le moindre effet, parce que la cause du crime n’est pas l ‘«environnement», comme le croient les négationnistes, mais simplement le fait que Londres est majoritairement non-blanc et a donc une culture qui reflète le la majorité des habitants y vivent maintenant.

La seule «réponse» au «problème de la criminalité» de Londres est le rapatriement de sa population non-blanche importée vers son pays d’origine – tout le reste est une perte de temps.

 

 

 

Publicités

Nouvel Ordre Mondial:Allemagne: 91% – ou 1,98 million – les «réfugiés» toujours sur l’assistance sociale trois ans plus tard

Les affirmations selon lesquelles l’afflux massif de non-Blancs prétendant être des réfugiés en Allemagne «stimulerait l’économie» ont été réfutées encore une fois.

Un nouveau rapport officiel admettant que 91 pour cent des plus de deux millions d’envahisseurs qui sont entrés dans le pays depuis 2015 sont encore sur l’aide sociale – et que ceux qui travaillent sont pour la plupart dans le niveau de subsistance fausses « emplois » gouvernementaux.

Selon le dernier rapport de l’Institut für Arbeitsmarkt- und Berufsforschung (Institut pour la recherche d’emploi, IAB), un institut de recherche du Bundesagentur für Arbeit (bureau spécial de l’Agence fédérale pour l’emploi, BA), «l’intégration au marché du travail loin . . . pour la plupart des réfugiés. « 

Selon le rapport, « seulement neuf pour cent des réfugiés arrivés en Allemagne en 2015 et 2016 sont employés ».

Plus révélateur encore sont les nouvelles contenues dans le rapport que parmi les «réfugiés» qui ont fait leur chemin en Allemagne en 2013 ou avant, au moins 66% sont encore assistés sociaux.

Selon un autre reportage de la Deutsche Welle, 216 000 «réfugiés» auraient trouvé du travail (bien que ce service de presse n’admette pas que la plupart étaient dans des «apprentissages» sponsorisés par le gouvernement et d’autres faux emplois).

Si ce chiffre est exact, cela signifie qu’il y a environ 2.184.000 faux «réfugiés» non blancs en Allemagne en ce moment, étant donné que seulement 9% ont du «travail», et que 1.968,00 vivent de l’aide sociale subventionnée par les contribuables.

Cela tend à lier avec les chiffres officiels du gouvernement allemand, qui a dit que en Octobre 2017 qu’il y avait 1,6 million de « Hartz IV » les bénéficiaires de l’aide sociale qui étaient « les migrants non-européens, » un chiffre qui « était de 1,36 millions la période précédente de 12 mois. « 

En décembre 2017, l’Office fédéral des migrations et des réfugiés (BAMF), chargé de l’administration de la politique allemande en matière de réfugiés, a admis qu’il «manquerait ses propres objectifs d’intégration – parce que les non-blancs refusaient même de participer à cours. »

Le BAMF fait place pour 430.000 « cours d’intégration » en 2017, mais seulement 280.000 des envahisseurs ont pris la peine d’assister aux cours gratuits et de ce nombre, le BAMF dit que 84000 ont pris part à des « cours de soutien linguistique axés sur une carrière en Allemagne. »

 

 

Nouvel Ordre Mondial:Soros va utiliser 33 milliards de dollars pour faire sauter les gouvernements européens hostiles à l’immigration islamique (Farage)

Interrogé par un média hongrois sur le rôle joué par le milliardaire socialiste George Soros, la figure de proue de l’indépendantisme britannique Nigel Farage a fait part de ses inquiétudes quant aux plans du spéculateur américain d’origine juive.

Visegrad Post (source) :

Le traitement que j’ai subi en Amérique est incroyable. Je serais désormais un antisémite parce que j’ai critiqué M. Soros. On m’a traité de tout au cours des vingt dernières années, mais ça, on ne l’avait jamais dit, jusqu’à ce que j’attaque M. Soros. Je m’inquiète au sujet de M. Soros, parce que son Open Society a déjà injecté 15 milliards de dollars et s’apprête à y rajouter 18 autres. Dans le monde de la politique, on a jamais vu un groupe de pression disposant d’une telle masse d’argent. Ils ont plus d’argent que la plupart des gouvernements.
Pour ce que j’en vois, M. Soros veut détruire les États nationaux, il veut détruire la cellule familiale, il veut détruire toutes les normes de la société occidentale. Je pense que c’est une chose très dangereuse. Je sais que quiconque serait sur son passage passera un mauvais quart d’heure. Il s’est engagé dans une bataille à mort contre votre premier-ministre dans votre pays. Je ne crois que la plupart des gens comprennent vraiment l’étendue de l’organisation de cet homme, tout l’argent qu’il y a derrière elle. C’est une énorme guerre de propagande qui est en train de se dérouler.
J’ai montré qu’il avait 226 de ses amis au sein du Parlement européen. Je leur ai donc écrit à tous pour leur demander de déclarer quel était le niveau de leur engagement au sein de cette Open Society. Je n’ai pas eu une seule réponse. M. Soros constitue un réel problème, pas seulement pour la Hongrie. George Soros est l’ennemi majeur de l’État Nation et de la culture chrétienne.

L’intervention de Nigel Farage sur le sujet au parlement européen en novembre dernier.

 

 

 

Le Royaume financier d’Al Qaïda:L’Arabie saoudite expulse 4 millions d’immigrés

Arabie Saoudite  immigration

Après avoir donné six mois aux 8 millions de travailleurs immigrés pour régulariser leur situation, le Royaume d’Arabie saoudite a décidé d’expulser tous ceux qui n’avaient pas eu le temps de remplir les conditions administratives, soit 4 millions de personnes, principalement des noirs africains, des Indiens et des Yéménites.

En une semaine, plusieurs centaines de milliers de travailleurs immigrés ont quitté le pays. Des émeutes ont éclaté dans la banlieue pauvre de Riyadh faisant au moins 2 morts et 68 blessés graves. La police a arrêté 561 étrangers tandis que Saoudiens armés de battes de base-ball lynchaient des Éthiopiens. Dimanche matin, des centaines de travailleurs immigrés préféraient se rendre à la police que de risquer d’être assassinés.

Outre une forte amende, les travailleurs en situation irrégulière encourent 2 ans de prison.

Pour calmer la tension, le ministre du Travail a annoncé que son administration accepterait les dossiers en retard, mais il est impossible pour la plupart de ces migrants de réunir les pièces nécessaires.

L’économie saoudienne est complétement paralysée par cette expulsion massive. Cependant, le gouvernement estime qu’à terme cette mesure libérera des emplois pour les Saoudiens, bien qu’il soit peu probable que les sujets du roi Abdallah acceptent de ramasser des ordures ou de construire des routes.

Inquiet pour leur sécurité, l’Éthiopie a annoncé son intention de faciliter le retour de 200 000 femmes de ménage.

Le Yémen, déjà très instable, ne pourra pas absorber le retour de 400 000 personnes, ont indiqué les Nations Unies.

Source: Voltairenet.org)