Accueil

Astronomie: fantastiques photos de supernovae quadruples

Un commentaire

 

Une vue large sur le ciel nocturne de l’Observatoire Palomar en Californie révèle une toile de fond étonnante pour une image composite de la supernova iPTF15geu de type Ia. L’image la plus à gauche provient de Sloan Digital Sky Survey.L’image centrale et de droite provient du télescope spatial Hubble de la NASA / ESA et montre la lentille galaxy SDSS J210415.89-062024.7 au centre et quatre images à lentille de l’explosion de la supernova autour de la galaxie des lentilles.


Photo no 2

 

 

À 2,5 milliards d’années-lumière, galaxy SDSS J210415.89-062024.7 a servi de lentille à une supernova encore plus loin dans le cosmos. La lentille gravitationnelle a créé quatre images distinctes de l’explosion.


Photo no 3

La lumière de la supernova iPTF16geu a parcouru 4,3 milliards d’années pour se rendre à la Terre. La seule raison pour laquelle les astronomes ont vu que c’était l’avant-plan de la galaxie allumait la lumière, la grossissant de 50 fois. La lentille gravitationnelle a également provoqué la lueur de la supernova à apparaître dans quatre endroits distincts dans le ciel entourant la galaxie des lentilles.


Photo no 4

 

Sur Palomar Mountain en Californie, l’Observatoire Palomar a recueilli cette large vue sur le ciel nocturne. Une explosion de supernova dont la lumière a parcouru 4,3 milliards d’années a été découverte dans la partie inférieure centrale de l’image en raison de la lentille gravitationnelle.


Photo no 5

À l’aide de Sloan Digital Sky Survey, les astronomes ont parcouru le ciel pour les supernovae, en utilisant un télescope optique grand angle de 2,5 mètres à l’Observatoire Apache Point au Nouveau-Mexique.Le minuscule point rouge au centre gauche de l’image est l’explosion iPTF16geu.


Photo no 6

L’Observatoire de Keck à Hawaï est passé à l’action pour capturer cette vue de la supernova iPTF16geu après avoir été repéré avec le télescope spatial Hubble, un événement de lentille qui l’agrandit de 50x.


Photo no 7

 

La supernova iPTF16geu située dans une image par le télescope Palomar de 48 pouces en Californie. La première photo montre une image de la zone de l’étude du sommet de San Diego, et les images du télescope spatial Hubble révèlent une galaxie de premier plan et la supernova lointaine, dont la lumière s’est penchée autour de la galaxie pour arriver à Hubble quatre fois de plus. Une image de la supernova du télescope Keck est également incluse.


Photo no 8

Ce diagramme montre comment la supernova iPTF16geu a obtenu un coup de pouce visuel d’une galaxie qui l’entourait et du télescope spatial Hubble.La gravité de la galaxie intermédiaire a déformé la lumière provenant de la supernova, l’envoyant à Hubble divisé en quatre images et en la rendant de plus de 50 fois (50X).


Photo no 9

Les chercheurs se sont précipités pour capturer les vues de la supernova iPTF16geu avec différents télescopes lorsque la supernova a été capturée magnifiée 50 fois alors qu’une galaxie de premier plan passait entre elle et le télescope spatial Hubble.


Sources: NASA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements

Astronomie:L’explosion spectaculaire d’une étoile double illuminera le ciel en 2022

Laisser un commentaire

Des scientifiques du département astronomie du Calvin College (Michigan, USA) ont détecté un système d’étoiles double en train de se donner un « baiser de la mort ». Et ont établi un modèle pour savoir quand est-ce que ces étoiles vont fusionner et exploser dans une nova rouge lumineuse. L’évènement, qui sera vraisemblablement visible à l’oeil nu pendant six mois depuis la Terre, devrait avoir lieu à l’horizon 2022. 

explosion-spectaculaire-etoile-double-illuminera-ciel-2022

 

En 2022, la lumière d’une nova rouge lumineuse devrait nous parvenir après un voyage de 1800 années. Depuis 2013, en effet, des scientifiques du Calvin College observent avec curiosité le système binaire KIC 9832227. On a donc deux étoiles qui dansent une sorte de valse funèbre, avec une révolution de 11 heures environ. Elles partagent déjà leur atmosphère, et devraient finir par fusionner avant d’exploser.

L’explosion sera alors très lumineuse, si lumineuse qu’on devrait pouvoir admirer la nova depuis la Terre dans le ciel à l’oeil nu. Et ce pendant au moins six mois. Les scientifiques ont remarqué que l’orbite entre les deux étoiles s’accélère petit à petit. Des données similaires, relèvent-ils, à celles en provenance de V1309 Scorpii avant que ce système ne finisse lui aussi par exploser en nova en 2008.

Les astronomes amateurs pourront contrôler si les prédictions sont exactes

 

Du coup, ils ont établi un modèle (le premier du genre) pour prédire à un an près le moment où ce système double fusionnera puis explosera. Cela devrait donc se passer dans la fourchette 2021-2023. Les astronomes amateurs peuvent, selon eux, déjà observer eux-même le système double en pointant leur télescope dans la bonne direction dans la constellation du Cygne.

 

N’imaginez pas que vous pourrez voir les deux étoiles distinctement avec un simple télescope : elles sont très proches et 1800 années-lumière, ça commence à faire loin. Mais vu que l’on parle d’une étoile binaire à éclipses avec une périodicité d’environ 11 heures, il est possible de mesurer l’accélération de cette rotation en mesurant les variations de luminosité au cours du temps.

Matt Walhout, un des auteurs de l’étude, explique l’intérêt de la prédiction de son équipe :

« Ce projet a du sens pas seulement à cause des résultats scientifiques, mais aussi parce que [cette nova] a toute les chances de capturer l’imagination des gens dans la rue. Le timing de l’orbite peut être mesurée par des astronomes amateurs. C’est assez incroyable l’équipement qui est disponible de nos jours. Ils peuvent mesurer les variations de luminosité de cette étoile de magnitude apparente de 12 lorsqu’elle s’éclipse et voir par eux-mêmes si tout se déroule selon nos prédictions ou non. »

 

 

Bref, 2022 ça laisse encore de temps pour observer ce système binaire. Ils pensent en apprendre au passage beaucoup sur les causes précises de l’explosion d’une étoile. On a en tout cas hâte de voir ça de nos propres yeux !

mystere-energie-noire-ebranle-nouvelles-mesures

 

 

 

 

 

 

 

Astronomie:découverte sensationnelle d’un diamant de la taille de notre Terre

Laisser un commentaire

diamond-as-big-as-the-sun-648469

Un diamant de la taille de la Terre a été découvert par les astronomes – peut nous fournir la preuve que notre propre soleil deviendra un jour aussi  une pierre de la taille de la planète Terre elle-même.

À gauche:dessin d'artiste illustrant ce qu'on pourrait voir de ce diamant de l'espace...en approche.

À gauche:dessin d’artiste illustrant ce qu’on pourrait voir de ce diamant de l’espace…en approche.

Le diamant de l’espace, estimé à 10 milliards de trillions de trillions de carats (un un suivi de 34 zéros) est environ 2.500 miles de diamètre et est à seulement 50 années-lumière de la terre dans la constellation du Centaure.

La pierre précieuse est moins romantique telle que  décrite par l’équipe de recherche au  Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics, dans le Massachusetts qui a  parlé de sa découverte comme une masse de carbone cristallisé.

 

Elle était autrefois connue sous le nom de  l’étoile BPM 37093  – une ancienne étoile à peu près la taille de notre soleil qui est effondrée sur elle-même après qu’elle ne pouvait plus supporter des réactions nucléaires parce que le combustible a été dépensé.

Une naine blanche reste chaud et palpite, mais au fil du temps les cristallise de carbone en diamant

Une naine blanche reste chaude et palpite, mais au fil du temps ,elle cristallise le carbone en diamant

 

Étonnamment,les  naines blanches  résonnent aussi comme des gongs gigantesques qui ont permis à l’équipe de mesurer et d’enquêter.

Notre Soleil deviendra un diamant qui sera  vraiment éternel.

Astronome Travis Metcalfe

L’un des découvreurs,l’astronome principal Travis Metcalfe a dit: « En mesurant les pulsations, nous avons pu étudier l’intérieur caché de la naine blanche, tout comme les mesures sismographiques des tremblements de terre permettent aux géologues d’étudier l’intérieur de la Terre.« Nous avons pensé que l’intérieur de carbone de cette naine blanche a solidifié pour former le plus grand diamant de la galaxie. »

 

Et notre soleil est jugée de la bonne taille pour devenir une naine blanche quand il mourra dans cinq milliards d’années. Environ deux milliards d’années après, le noyau de ce qu’était  le soleil, sera également cristallisé en laissant un diamant géant dans le centre du système solaire.

Le bijou cosmique a été découvert par des chercheurs du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics

Le bijou cosmique a été découvert par des chercheurs du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics

M. Metcalfe a ajouté: «Notre Soleil deviendra un diamant qui sera vraiment éternel. »

 

 

 

 

 

Astronomie: une « lueur mystérieuse » sert de preuve à l’existence d’un univers parallèle

Laisser un commentaire

Une-lueur-mysterieuse-signe-d-un-univers-parallele_article_landscape_pm_v8

 

Bien plus fort que le Doc de « Retour vers le Futur », l’astrophysicien Ranga-Ram Chary, chercheur au Datacenter du télescope Planck, assure avoir retrouvé les traces d’un univers parallèle en remontant le temps jusqu’à 13 milliards d’années, peu après l’instant fatidique du Big Bang. Cette annonce qui semble tirée d’un récit de science fiction est pourtant parue dans la prestigieuse revue New Scientist.C’est en tentant d’établir une cartographie du fameux fond cosmique de micro-ondes, le rayonnement électromagnétique issu du Big Bang, que Ranga-Ram Chary a mis en évidence une « lueur mystérieuse ». Plus précisément, des zones lumineuses dans le cosmos 4500 fois plus brillantes que ce que prévoyaient les calculs.

L’irruption dans notre monde d’une matière en provenance d’un univers parallèle

astéroîde 001

Dans son article intitulé « Spectral Variations of the Sky : Constraints on Alternate Universes » (Variations Spectrales du Ciel : Contraintes sur des univers alternatifs), l’astrophysicien défend l’hypothèse que cette lueur pourrait être provoquée par l’irruption dans notre monde d’une matière en provenance d’un univers parallèle. Ces zones luminescentes se seraient formées quelques centaines de milliers d’années après le Big Bang, « au moment où les électrons et les protons se combinaient pour créer l’hydrogène émetteur de lumière. »

Au cours de ce processus, un certain nombre de ces protons et de ces électrons seraient entrés en contact avec un autre univers ce qui aurait augmenté leur luminosité.
Si l’hypothèse est séduisante, elle ne convainc pas tous ses collègues. L’astrophysicien David Spergel, de l’université de Princeton, estime qu’il y a d’autres explications possibles à étudier avant de faire intervenir des univers parallèles. Ranga-Ram Chary lui-même reconnaît que « les affirmations extraordinaires exigent des preuves extraordinaires ».

Happy Galactic New year 2016/ Bonne Année Galactique 2016/Galáctica Feliz Año Nuevo 2016

Laisser un commentaire

1935864_10153140694965916_3800294293091253582_nHappy Galactic New Year !!

The galactic year, also known as a cosmic year, is the duration of time required for the Solar System to orbit once around the center of the Milky Way Galaxy. Estimates of the length of one orbit range from 225 to 250 million terrestrial years.The Solar System is traveling at an average speed of 828,000 km/h (230 km/s) or 514,000 mph (143 mi/s) relative to the galactic center, which is about one 1300th of the speed of light—a speed at which an object could circumnavigate the Earth’s equator in 2 minutes and 54 seconds.

The galactic year provides a conveniently usable unit for depicting cosmic and geological time periods together. By contrast, a « billion-year » scale does not allow for useful discrimination between geologic events, and a « million-year » scale requires some rather large numbers.

Bonne année Galactique !

L’année galactique, également connu comme une année cosmique, est la durée de temps nécessaire pour que le système solaire exécute une orbite complète autour du centre de la Voie Lactée. Les estimations de la longueur de temps  d’une  orbite  du système solaire terrestre s’évalue entre  225-250,000,000  d’années.Le globe terrestre se déplace à une vitesse moyenne de 828000 kilomètres par heure (230 km / s) ou 514000 mph (143 mi / s) par rapport au centre galactique , qui est d’environ un 1300e de la vitesse de la lumière une vitesse à laquelle un objet peut faire le tour de l’équateur de la Terre en 2 minutes et 54 secondes.

L’année galactique fournit une unité commodément utilisable pour représenter les périodes cosmiques et géologiques ensembles. En revanche, une échelle d’ « un milliard d’années » ne permet pas de discrimination entre les événements géologiques utiles, et une échelle  en « millions d’années » exige d’assez grand nombre.

 

Galáctica Feliz Año Nuevo!

El año galáctico, también conocido como un año cósmico es la cantidad de tiempo que tarda el sistema solar realiza una órbita completa alrededor del centro de la Vía Láctea. Las estimaciones de la cantidad de tiempo de una órbita del sistema solar de la Tierra se evalúa entre 225-250000000 años.El de la Tierra se mueve a una velocidad promedio de 828,000 kmh (230 km / s) o 514000 mph ( 143 mi / s) del centro de la galaxia, que es aproximadamente un 1300a de la velocidad de la luz, una velocidad a la que un objeto puede dar la vuelta al ecuador de la Tierra en 2 minutos y 54 segundos.

El año galáctico proporciona una unidad convenientemente utilizables para representar cósmicos y geológicos conjuntos períodos. Sin embargo, una escala de « mil millones de años » no discrimina entre los eventos geológicos útiles, y una escala de « millones de años » requiere unos cuantos.

 

Nous sommes petits dans l’univers

Laisser un commentaire

Voici quelques images qui prouvent notre petitesse dans l’univers connu ainsi que dans notre système solaire.

Notre galaxie est ce petit point à gauche...sur cette photo....nous sommes presqu'invisible dans l'espace profond.

Notre galaxie est ce petit point à gauche…sur cette photo….nous sommes presqu’invisible dans l’espace profond.Alors que notre galaxie,la Voie Lactée ,comporte environ 100 millions d’étoiles s’étalant sur 100,000 années-lumières,la galaxie  IC 1101 en comporte 100 trillions sur 6,000,000 d’années-lumières.

 

La Terre et la Lune vues de la planète Mars.

La Terre et la Lune vues de la planète Mars.

 

Les taches solaires du 24 octobre 2014 sont  beaucoup plus grandes que la Terre.

Les taches solaires du 24 octobre 2014 sont beaucoup plus grandes que la Terre.

 

L'éruption solaire du 16 novembre 2014 aurait anéantie toute forme de vie sur Terre,si elle aurait été dirigée vers nous ...dans toute sa puissance.

L’éruption solaire du 16 novembre 2014 aurait anéantie toute forme de vie sur Terre,si elle aurait été dirigée vers nous …dans toute sa puissance.

La planète Vénus...devant le Soleil.

La planète Vénus…devant le Soleil.

 

 

Extreme Deep  Field ...photo prise par Hubble ...chaque point est une...galaxie!

Extreme Deep Field …photo prise par Hubble …chaque point est une…galaxie!

 

Une de ces nombreuses galasxies...plus grande que notre "petite" Voie Lactée!

Une de ces nombreuses galaxies…plus grande que notre « petite » Voie Lactée!

 

La grande galaxie d'Andromède...

La grande galaxie d’Andromède…

 

Nous sommes observés...n'en doutez pas!

Nous sommes observés…n’en doutez pas!

 

 

 

En regardant et en méditant sur notre raison d’exister …devant cette extraordinaire réalisation qu’est l’Univers lui-même,nous ne pouvons que laisser libre cours à notre émotion,notre imagination et notre…Amour de Dieu et de la Vie!

D’étonnants crop circles viennent d’apparaître en Angleterre

Laisser un commentaire

Au matin du 27 juillet 2014,voici les photos de ce que les gens ont découvert:

 

Crop circles apparus le 27 juillet 2014 en Angleterre.

 

Photo 1

Photo 1

 

 

 

Photo 2

Photo 2

Qu’en pensez-vous?

Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :