Selon The Guardian: des loges maçonniques repérées au sein du parlement UK

Les francs-maçons ont mis en place deux loges dans l’enceinte du Palais de Westminster à Londres et y manœuvrent dans le plus grand secret, affirme The Guardian.

 

Deux loges maçonniques opèrent secrètement au sein du parlement britannique, l’une réservée aux parlementaires et l’autre aux membres de la presse politique connue sous le nom de lobby, écrit The Guardian.

Il y a également une troisième loge, baptisée Alfred Robbins Lodge, qui a été créée elle aussi pour les journalistes qui se réunissent régulièrement à Londres, affirme le quotidien. Bien que l’identité de leurs membres ne soient pas connue du grand public, certains journalistes qui n’en font pas partie sont de toute évidence conscient de leur existence, indique le journal.

The Guardian affirme que la première loge, connue sous le nom de The New Welcome Lodge, réunit d’une trentaine à une quarantaine de membres, dont quatre seraient des députés. Cependant, aucun lord ne figurerait parmi ses membres.

Selon David Staples, directeur général de la Grande Loge Unie d’Angleterre (UGLE), il n’y a aucune contradiction entre la pratique du journalisme et l’appartenance à la franc-maçonnerie.

«Contrairement à l’idée que s’en fait le grand public, être franc-maçon aide ces membres dans leur rôles de journalistes, d’hommes politiques, de policiers et d’avocats, à mieux travailler en les encourageant à agir comme de meilleures personnes», explique M.Staples contacté par le journal. Toujours d’après lui, les membres de ces trois loges auraient bien révélé leurs identités et leurs activités s’ils n’avaient pas peur d’être traités de façon «injuste».

Note SM: toujours la même excuse bidon comme quoi la FM ne serait qu’un joyeux groupe de travail, discret, et non pas une société secrète qui tire les ficelles des pouvoirs.

En Grande-Bretagne, les députés, les pairs et les journalistes politiques ne sont pas obligés de déclarer leur appartenance à la franc-maçonnerie, bien qu’ils puissent le faire de leur propre initiative.

Source : https://fr.sputniknews.com

Publicités

Fusillade à l’entrée de la NSA: la guerre secrète entre les agences de renseignements US s’aggrave

Il s’agit du second « incident » rendu public par les médias US et qui concerne un des chapitres les plus secrets d’une guerre de l’ombre opposant des membres de la communauté pléthorique du renseignement US.

En 2015, des hommes armés déguisés en femmes ont tenté de pénétrer dans le complexe militaire abritant les sièges de la NSA (National Security Agency) et de l’US Cyber Command lorsque une fusillade éclate. L’un des deux hommes est criblé de balles tandis que l’autre, grièvement blessé, disparaît définitivement.

Cette fois, une fusillade éclate à l’entrée du complexe et l’on ne sait rien des tenants et aboutissants de ce nouvel incident rendu public suivant une narration altérée et sciemment atténuée.

A en croire des ex-membres de la communauté du renseignement US, il y a eu au moins cinq incidents similaires au cours des huit derniers mois et il semble que l’élection de Donald Trump ait aggravée les dissensions entre les différentes factions de ce que l’on appelle pudiquement l’État profond.

Les rumeurs faisant état d’une guerre entre une faction de la CIA et des membres de la NSA ne sont donc pas toute à fait infondées.

Nous y reviendrons prochainement.

Sources:Strategika51

Nouvel Ordre Mondial:Soros va utiliser 33 milliards de dollars pour faire sauter les gouvernements européens hostiles à l’immigration islamique (Farage)

Interrogé par un média hongrois sur le rôle joué par le milliardaire socialiste George Soros, la figure de proue de l’indépendantisme britannique Nigel Farage a fait part de ses inquiétudes quant aux plans du spéculateur américain d’origine juive.

Visegrad Post (source) :

Le traitement que j’ai subi en Amérique est incroyable. Je serais désormais un antisémite parce que j’ai critiqué M. Soros. On m’a traité de tout au cours des vingt dernières années, mais ça, on ne l’avait jamais dit, jusqu’à ce que j’attaque M. Soros. Je m’inquiète au sujet de M. Soros, parce que son Open Society a déjà injecté 15 milliards de dollars et s’apprête à y rajouter 18 autres. Dans le monde de la politique, on a jamais vu un groupe de pression disposant d’une telle masse d’argent. Ils ont plus d’argent que la plupart des gouvernements.
Pour ce que j’en vois, M. Soros veut détruire les États nationaux, il veut détruire la cellule familiale, il veut détruire toutes les normes de la société occidentale. Je pense que c’est une chose très dangereuse. Je sais que quiconque serait sur son passage passera un mauvais quart d’heure. Il s’est engagé dans une bataille à mort contre votre premier-ministre dans votre pays. Je ne crois que la plupart des gens comprennent vraiment l’étendue de l’organisation de cet homme, tout l’argent qu’il y a derrière elle. C’est une énorme guerre de propagande qui est en train de se dérouler.
J’ai montré qu’il avait 226 de ses amis au sein du Parlement européen. Je leur ai donc écrit à tous pour leur demander de déclarer quel était le niveau de leur engagement au sein de cette Open Society. Je n’ai pas eu une seule réponse. M. Soros constitue un réel problème, pas seulement pour la Hongrie. George Soros est l’ennemi majeur de l’État Nation et de la culture chrétienne.

L’intervention de Nigel Farage sur le sujet au parlement européen en novembre dernier.

 

 

 

Réseau pédophile mondial:les médias se taisent alors que plus de 1 500 pédophiles et trafiquants humains ont été arrêtés depuis que Trump a pris ses fonctions

En janvier 2017 , la Californie a lancé une opération massive contre les pédophiles. Plus de 474 de ces enfants prédateurs ont été arrêtés . 28 enfants commerciaux et sexuellement exploités, ainsi que 27 victimes adultes ont été sauvés lors de l’opération.

 

Le groupe de travail régional sur la traite des êtres humains de Los Angeles et plus de 30 organismes fédéraux, étatiques et locaux d’application de la loi ont participé à l’opération visant à expulser ces criminels méchants. Les responsables de l’application de la loi ont déclaré qu’ils voulaient envoyer un message clair au reste des États-Unis, à savoir que l’application de la loi en Californie partage un mandat unifié et que la traite des personnes ne sera pas tolérée dans l’État.

 

Pendant le raid, les agents d’application de la loi d’infiltration de la Californie se sont présentés comme des prostituées aux coins des rues. Des cyber-détectives formés se sont également présentés comme des adolescents vulnérables et ont interagi avec des suspects sur les réseaux sociaux, les trafiquants et les clients. Cela a permis aux agents de faire le balayage. Les militants des droits de l’homme ont salué les efforts des responsables de l’application de la loi en Californie. Ils ont exhorté les autres États du pays à imiter l’exemple brillant de la Californie. Les détails de l’opération apparaissent maintenant. Le président Donald Trump aurait autorisé l’opération contre les auteurs du crime. La journaliste chevronnée et militante du crime sexuel Liz Crokin a publié un rapport sur plus de 1 500 pédophiles et des trafiquants d’êtres humains ont été rassembléspar les responsables de l’application de la loi à travers les États-Unis. Certaines des personnes arrêtées incluraient des personnalités très en vue.

 

Selon le rapport, la répression massive des criminels a commencé après l’entrée en fonction de M. Trump le 20 janvier 2017. Le président Trump aurait rencontré des conseillers principaux et des représentants d’organisations s’occupant de la traite des êtres humains immédiatement après son entrée en fonction. Il a promis d’utiliser son bureau pour détruire ce qu’il a décrit comme « épidémie » et un « problème grave » face à la nation. Le rapport a révélé que l’opération d’éradication du trafic pédophile et de traite des êtres humains a commencé dans certains états et villes avant le gigantesque effondrement en Californie. Pour faire la lumière sur les arrestations effectuées jusqu’à présent, le rapport a sélectionné les quelques cas suivants pour prouver que l’opération a commencé après l’entrée en fonction de Trump: 

 

 

Le 27 janvier 2017, les forces de l’ordre ont arrêté 42 personnes dans une opération de traite de personnes au Tennessee.

Le 29 janvier 2017, les responsables de l’application des lois ont annoncé que plus de 474 personnes avaient été arrêtées dans une opération de traite des êtres humains en Californie. Certaines des victimes ont été sauvées.

108 ont été arrêtés du 18 janvier au 5 février 2017 dans l’Illinois dans le cadre d’une opération nationale de trafic sexuel.

178 personnes ont été arrêtées au Texas pour trafic sexuel dans une piqûre qui a fonctionné en janvier jusqu’au dimanche du Super Bowl. 16 personnes ont été arrêtées en janvier 2017 dans le Michigan pour trafic sexuel lors du Salon de Detroit.

En Février 2017, les autorités ont arrêté 11 en Virginie dans une piqûre sexuelle d’un enfant.

Le 14 février 2017, le shérif du comté de Polk a annoncé que 42 personnes avaient été arrêtées en Floride dans des affaires liées à la pornographie infantile.

De nombreuses personnalités, y compris des politiciens, des fonctionnaires, des militaires, des médias et des célébrités hollywoodiennes auraient été victimes de cette pratique odieuse. Vous trouverez ci-dessous un bref aperçu de certaines personnalités de haut niveau impliquées dans cet acte honteux.

Kansas City Républicain Rép. Huelskamp membre du personnel a été arrêté sur les accusations de 17 chefs d’accusation de crimes sexuels d’enfants, y compris l’exploitation sexuelle d’un enfant.

L’entraîneur de football américain, le fils adoptif de Jerry Sandusky a été arrêté pour agression sexuelle sur un enfant. L’ancien maire de Hubbard, Richard Keenan, fait face à la prison à vie après avoir plaidé coupable au viol d’un enfant de quatre ans.

Le sénateur de l’Oklahoma, Ralph Shortey, a été accusé de prostitution après avoir été arrêté par des agents de la force publique avec un garçon mineur dans une chambre d’hôtel. Il a depuis démissionné de son poste.

L’ancien maire de Stockton, Anthony Silva, a été arrêté à San Francisco pour profit, détournement de fonds et « autres charges ». Il a été arrêté pour cruauté envers un enfant après avoir été signalé pour avoir joué au « strip poker » avec des jeunes.

Un agent des services secrets pédophiles de l’ancien président Obama a été arrêté pour inculpation de jeune fille mineure.

Le colonel de l’armée de l’air William R. Jones a été arrêté après avoir été trouvé avec des photos sexuellement explicites d’enfants dès l’âge de 10 ans. Il a depuis plaidé coupable aux crimes.

Cependant, dans tous ces efforts déployés par l’administration Trump pour résoudre cette menace sociale dans le pays, les médias traditionnels restent complètement silencieux sur les progrès réalisés . Ils préfèrent parler de l’allégation frivole et non fondée selon laquelle la Russie s’est mêlée de l’élection présidentielle de 2016.

En écrivant sur le site d’information conservateur Townhall.com , Crokin a fustigé les médias pour avoir délibérément ignoré les arrestations en cours. Elle a écrit: « cela devrait être l’une des plus grandes histoires dans les nouvelles nationales … les médias traditionnels ont à peine, ou pas du tout, couvert aucune de ces arrestations de masse de pédophiles. » Voyez-vous la raison pour laquelle les médias font partie du problème les pédophiles et les trafiquants d’êtres humains prospèrent en Occident? En fait, certains propriétaires de médias font même partie de l’entourage criminel qui maltraite des enfants innocents. 

 

Article et vidéo:Justin Trudeau est un idiot fini…et dangereux

 

Justin Trudeau nous fait passer pour des imbéciles soviétiques partout sur la planète. Il est une vraie honte nationale. Ces valeurs soviétiques ne sont pas les nôtres. La religion soviétique politiquement correcte de Justin Trudeau et de tous les morons soviétiques endoctrinés dans nos écoles ne sont pas Canadiennes ni Québécoises.

Selon des milliers d’experts occidentaux, nos élites « progressistes » nous manipulent criminellement depuis des décennies avec des propandes soviétiques qui sont en réalité des attaques psychologiques pour nous détruire culturellement. psychologiquement, idéologiquement et économiquement. Le but est d’établir une dictature totalitaire.

Réveillons-nous et passons le message avant que ces élites « progressistes » criminelles réusissent à établir leur dictature totalitaire pour de bon.

Notre pleurnichard digne représentent féministe du people kind voit enfin son imbécillité, son incohérence et sa gênante incompétence reconnue à l’international ROFL 😂🤣

Oui Trudeau est un parfait imbécile, mais il est aussi dangereusement dévoué à l’agenda mondialiste d’islamisation de l’occident et ça c’est franchement moins drôle.

Vous vous demandez comment Trudeau peut concilier le fait d’être Féministe (totalement anti-patriarcal) et être un farouche supporteur de l’islam (totalement patriarcal) en même temps !?!

Vous vous posez la mauvaise question !
Ne cherchez pas à trouver comment il arrivera à faire triompher les deux idéologies haineuses en même temps… car ce qui l’intéresse dans ces idéologies dangereuse, c’est la destruction de la culture traditionnelle occidental.
Deux outils opposé qui ont la même effet sur notre civilisation.
Le vrai but est de détruire tout identité de genre, de tradition et de nationalité.
Le gars travail pour le NWO (Soros entre autre), qui a besoin de citoyens globaux, sans appartenance et sans identité. des gens désuni qui tomberont facilement à genoux comme des esclaves. 
Voilà le secret de Trudeau le clown!

 

 

 

 

Crise économique Mondiale:Le Dow Jones dégringole à New York

L’indice vedette de Wall Street, le Dow Jones, a clôturé la journée en baisse de 4,6 %. Il a connu plusieurs variations lundi, après des mois d’euphorie boursière.

En baisse rapide!

L’indice a brièvement perdu plus de 10 %, avant de réduire ses pertes, qui ont un moment dépassé les 1500 points, soit un recul proche de 6 %. Le Dow Jones a finalement fini la journée en baisse de 4,6 %, soit une perte de 1175 points. Ce recul vient ainsi effacer la totalité des gains cumulés depuis le début de l’année.

Les secteurs financier, énergétique et industriel ont été parmi les plus touchés par cette baisse.

Donald Trump se concentre sur les « fondamentaux »

La Maison-Blanche n’a pas tardé à réagir, rappelant que l’économie américaine demeurait « exceptionnellement forte ».

Tendance à la baisse

Ce repli a été entamé la semaine dernière . Il a été déclenché par un regain de nervosité face à la hausse des taux d’intérêt.

L’annonce d’une augmentation importante des salaires en janvier aux États-Unis a ravivé vendredi les craintes d’inflation et la possibilité de voir la banque centrale américaine (Fed) relever plus rapidement que prévu ses taux.

Cette possibilité a fait bondir les rendements sur le marché obligataire, le taux d’emprunt à 10 ans grimpant notamment lundi jusqu’à 2,88 %, son plus haut niveau depuis 2014.

Les marchés ont enchaîné les records ces derniers mois et de nombreux observateurs voyaient depuis un bon moment l’imminence d’une correction.

 

« La question maintenant est de savoir si les investisseurs qui ont profité ces derniers mois de chaque mouvement de repli pour faire des achats à bon compte vont encore une fois refaire leur apparition ou s’ils vont rester en retrait », a souligné un spécialiste des marchés pour la plateforme de courtage TD Ameritrade, JJ Kinahan.


Les places boursières mondiales en chute libre

 

LONDRES – Les places boursières de la planète ont été malmenées mardi, dans la foule de la dégelée encaissée par Wall Street la veille.

Les places boursières mondiales en chute libre© La Presse canadienne Les places boursières mondiales en chute libre

La situation s’est toutefois calmée quelques heures plus tard, quand Wall Street a donné des signes de stabilité avant son ouverture.

COTES DANS CET ARTICLE

Hang Seng Bank Ltd

HSNGF

23,41
-1,29
-5,22%
 
S&P/TSX Composite

0000

15 254,82
-79,99
-0,52%
 
S&P/TSX Venture Composite

ISPVX

806,47
+3,24
+0,40%
 
S&P TSX 60

TSP60

901,19
-5,51
-0,61%
 
 

La dégringolade de lundi a notamment été alimentée par des craintes de voir la Réserve fédérale des États-Unis augmenter les taux d’intérêt plus rapidement que prévu, en réponse à une flambée des salaires.

À Tokyo, le Nikkei 225 a clôturé en baisse de 4,7 pour cent à 21 610,24 points, après avoir perdu un impressionnant 7 pour cent de sa valeur en cours de séance.

Le Shanghai Composite Index a perdu 3,4 pour cent et le Hang Seng hongkongais 5,1 pour cent. En Australie, le S&P ASX a perdu 3,2 pour cent pendant qu’en Corée du Sud, le Kospi glissait de 1,5 pour cent.

La panique a ensuite contaminé l’Europe. Le FTSE 100 était en recul de 1,6 pour cent à Londres, le CAC 40 de 1,5 pour cent à Paris et le DAX de 1,9 pour cent en Allemagne.

…même en Chine l’explosion menace!

Plusieurs experts croient toutefois que la situation ne sera que de courte durée, puisque l’économie de la planète se porte bien et que le système financier est plus robuste qu’auparavant.

Ces experts ont raison de vous maintenir dans l’ignorance car ils savent que le système va s’écrouler!

 

 

 

Anarchie politique américaine:Une note explosive oppose Trump au FBI

Une note concernant les écoutes mises en place par le FBI est au coeur d’un bras de fer.

La bataille autour d’une note confidentielle sur des écoutes du FBI contre la campagne Trump s’envenimait jeudi entre le président américain, les démocrates et la communauté du renseignement, la première épreuve de la courte carrière du discret directeur du FBI.

Au coeur du bras de fer: une note rédigée à partir d’informations secrètes par le controversé président républicain de la commission du Renseignement de la Chambre des représentants, Devin Nunes. L’objet: les écoutes mises en place par le FBI contre un membre de l’équipe de campagne Trump en 2016, dans le cadre des investigations sur les tentatives d’ingérence et de manipulation russes.

Abus de pouvoir

La conclusion de cette note, dont Devin Nunes a demandé au président Donald Trump d’autoriser la publication, peut-être dès les prochains jours: le FBI s’est servi d’informations partisanes pour demander ces écoutes, en pleine campagne présidentielle. Un abus de pouvoir, accusent les républicains.

La politique et le renseignement forment un mélange hautement explosif. C’est pour cette raison que la procédure moderne de mise sur écoute, réformée aux Etats-Unis après le scandale du Watergate dans les années 1970, est isolée du pouvoir politique: le FBI doit demander l’autorisation de juges d’une cour spéciale.

Neutralité de la police

En démontant les étapes des investigations du FBI dans l’affaire russe, les républicains remettent en cause comme jamais auparavant la neutralité de la police fédérale. Ce qui a conduit à un clash extraordinaire entre le directeur du FBI et le président Donald Trump, qui l’a nommé.

Christopher Wray, confirmé en août dernier à son poste, s’est en effet publiquement opposé à la publication du «mémo Nunes»… alors même que Donald Trump, dans un aparté avec un élu enregistré mardi soir par une caméra de télévision, a assuré qu’il donnerait son accord «à 100%» pour déclassifier la note.

L’opposition démocrate, elle, croit voir clair dans le jeu des républicains: il s’agit ni plus ni moins de discréditer toute l’enquête sur les ingérences russes dans la campagne. Une enquête reprise en main l’an dernier par le procureur spécial Robert Mueller, et qui déstabilise toute la présidence du milliardaire septuagénaire, dont des dizaines de proches et collaborateurs ont déjà été interrogés par les enquêteurs. Lui-même pourrait être appelé à s’expliquer sur une éventuelle collusion avec Moscou.

Décision prochaine de Trump

Au Congrès, des républicains appellent à l’arrêt pur et simple de l’enquête du procureur spécial. «Toute cette enquête Mueller est une fiction qui n’aurait jamais dû être lancée», a dit le représentant républicain Matt Gaetz sur Fox News mercredi.

L’ancien directeur de la CIA Michael Hayden, défenseur de la communauté du renseignement, s’alarme des conséquences durables de ces attaques sur la légitimité du FBI et des procédures d’écoutes. «Je crains que cette intervention hyper-partisane dans le processus ne provoque des dégâts immenses dans les institutions, du Congrès à la présidence en passant bien sûr par le FBI», a-t-il dit jeudi sur la radio NPR.

Des «gens nouveaux»

Même si le comportement des hauts responsables du FBI, dont les bureaux occupent le fameux septième étage du siège en plein coeur de Washington, et notamment de l’ancien directeur James Comey, au début de l’enquête russe est critiqué par des membres du sérail.

«Beaucoup de monde pense que le septième étage doit être nettoyé et qu’il faut des gens nouveaux qui seront capables de ne pas être influencés par la politique», dit à l’AFP James Gagliano, ancien du FBI et aujourd’hui enseignant à l’université St. John’s à New York.

Le Congrès et le gouvernement attendaient du reste jeudi la décision du président concernant la publication de la note de Devin Nunes.

Ultime tentative

Les démocrates ont lancé une ultime tentative pour l’empêcher. Ils se sont rendu compte que la note transmise à la Maison Blanche par Devin Nunes comportait des changements, par rapport à la version adoptée par la commission lundi. Des changements «mineurs», selon Devin Nunes.

 

«Il est évident que le président Nunes ira jusqu’au bout pour saper l’Etat de droit et s’ingérer dans l’enquête russe», a dénoncé le leader des démocrates du Sénat, Chuck Schumer. Et la responsable de l’opposition de la Chambre, Nancy Pelosi, a appelé à son éviction immédiate de la présidence de la commission.