Terrorisme islamique:Le jour de l’Aïd, Daesh met en scène l’exécution de 12 «espions» dans un abattoir (PHOTOS CHOC)

Les bourreaux de l'Etat islamique font entrer les suppliciés dans l'abattoir
Les bourreaux de l’Etat islamique font entrer les suppliciés dans l’abattoir

Le 12 septembre, l’Etat islamique a diffusé une nouvelle vidéo, mettant en scène l’exécution de prétendus «espions américains» dans un abattoir. Le document, d’une violence extrême, est intitulé «La Fabrique de l’illusion».

Menés à l’abattoir comme des bêtes, les douze prisonniers sont un à un égorgés, avant d’être suspendus à des crocs de bouchers, afin qu’ils se vident de leur sang. La vidéo de ces assassinats, filmée avec soin et à l’aide de plusieurs caméras, dure plusieurs longues minutes que RT vous épargne.

Les prisonniers sont sélectionnés un à un avant d'être égorgés
Les prisonniers sont sélectionnés un à un avant d’être égorgés

Le document de propagande qui intègre cette scène débute avec des extraits de films et de téléfilms d’espionnage, dont certaines images proviennent du blockbuster américain Mission Impossible5. Par la suite, des images d’anciennes exécutions perpétrées par Daesh, ainsi que celles d’attentats organisés par le groupe terroriste sont utilisées. Les observateurs avertis remarqueront que des scènes de l’attentat de Nice du 14 juillet y figurent en bonne place.

Une fois tués, les suppliciés sont pendus par les pieds
Une fois tués, les suppliciés sont pendus par les pieds

Cette dernière vidéo de Daesh a été diffusée le 12 septembre, soit le premier jour de la fête de l’Aïd el-Kebir, rappelant l’épisode biblique durant lequel dieu arrêta la main d’Abraham qui était prêt à lui sacrifier son fils, le remplaçant par un agneau pour qu’il l’égorge.

Sources: Russia Tv

 

 

 

 

Publicités

Allemagne : des réfugiés allocataires partent en vacances dans le pays qu’ils ont fui

Le journal allemand Die Welt am Sonntag révèle que des personnes réfugiées en Allemagne, bénéficiaires d’allocations, feraient des séjours dans leur pays d’origine. Cela jetterait le doute sur la réalité des persécutions ayant motivé leur exil.

Vive les vacances!...avec forfait pour l'État Islamique!
Vive les vacances!…avec forfait pour l’État Islamique!

Selon une enquête de l’hebdomadaire allemand Die Welt am Sonntag, des réfugiés enregistrés en Allemagne, et à ce titre bénéficiaires d’allocations, feraient de courts séjours dans leurs pays d’origine. On note parmi ces destinations la Syrie, l’Irak et l’Afghanistan. Autant de pays dont certains ressortissants obtiennent le statut de réfugié en Occident compte tenu des dangers et des persécutions dont ils pourraient être victimes en y vivant. Des pays où les consulats occidentaux recommandent de ne pas se rendre, sinon pour des raisons d’extrême urgence.

La Bundesamt für Arbeit (BA), l’agence fédérale allemande pour l’emploi, évoque pour sa part un «certain nombre de cas» de séjours de migrants au pays. Mais selon un porte-parole cité par Die Welt am Sonntag, l’agence est dans l’impossibilité de fournir des statistiques précises : «Il n’y a pas base légale pour cela, aussi nous n’avons aucune information.» Selon les règles allemandes régissant les droits des demandeurs d’asile, les migrants ont le droit de quitter leur pays d’accueil pour un durée maximale de 21 jours.

Des réfugiés économiques ?

Et si les réfugiés bénéficiaires d’allocations doivent communiquer à l’administration les dates et durée de leur «congé», rien ne les oblige à en donner la destination. Or, même si l’agence fédérale pour l’emploi venait à en être informée, cette dernière n’est pas autorisée à la transmettre à d’autres organismes publics et encore moins au public, au nom de la «protection des données personnelles».

L’Office fédéral de la migration et des réfugiés (BAMF) y voit pour sa part une bonne nouvelle. «S’il s’agit d’un voyage d’agrément, c’est une indication que le réfugié ne craint pas les persécutions». Mais le ministère allemand de l’Intérieur n’est pas de cet avis et a expliqué que le voyage d’un demandeur d’asile dans un pays dit de «persécution» prouvait de facto l’absence de danger – base de la demande d’asile – et pouvait conduire au retrait du statut de réfugié.

Mon avis après réflexion:

Donc,l’appellation « réfugiés de guerre » ou « réfugiés syriens » n’étaient que des expression de la propagande, l’arbre cachant la forêt, dissimulant une immigration économique. Avec 80% d’hommes parmi ces immigrés tout statisticien, démographe, historien ou sociologue sait qu’il ne s’agit pas de réfugiés de guerre. Si on ne comprend pas cela on peut le voir, il suffit de regarder les films sur l’exode française de 1940 et d’être doté d’un minimum de psychologie; en cas de guerre, qui met-on à l’abri en premier, les hommes ? A partir de là, le tourisme au pays n’a rien d’extraordinaire. Quand on a compris que l’on se trouvait face à une immigration économique, la question se pose de savoir pourquoi nos gouvernants veulent nous imposer cette immigration. D’autant qu’avec le regroupement familial cette masse initiale actuelle sera légalement multipliée par au moins 4 (et qu’avec l’élargissement à la fratrie de la définition juridique du regroupement familial étudié par l’UE le facteur multiplicateur, en respectant la légalité, pourrait être d’ au moins 10).

-Volonté de dissoudre les nations en juxtaposant des communautés entre lesquelles on suscite des oppositions afin de substituer des Etats techno aux Etats-Nations pour ainsi laisser le champs libre aux multinationales ?

-Théorie du remplacement de population ? -Importation du tiers-monde en Occident pour avoir une main d’oeuvre bon marché (à 80 cents de l’heure en Allemagne) ?

Quelqu’un quelque part serait le dindon de la farce!

 

 

Astronomie:découverte sensationnelle d’un diamant de la taille de notre Terre

diamond-as-big-as-the-sun-648469

Un diamant de la taille de la Terre a été découvert par les astronomes – peut nous fournir la preuve que notre propre soleil deviendra un jour aussi  une pierre de la taille de la planète Terre elle-même.

À gauche:dessin d'artiste illustrant ce qu'on pourrait voir de ce diamant de l'espace...en approche.
À gauche:dessin d’artiste illustrant ce qu’on pourrait voir de ce diamant de l’espace…en approche.

Le diamant de l’espace, estimé à 10 milliards de trillions de trillions de carats (un un suivi de 34 zéros) est environ 2.500 miles de diamètre et est à seulement 50 années-lumière de la terre dans la constellation du Centaure.

La pierre précieuse est moins romantique telle que  décrite par l’équipe de recherche au  Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics, dans le Massachusetts qui a  parlé de sa découverte comme une masse de carbone cristallisé.

 

Elle était autrefois connue sous le nom de  l’étoile BPM 37093  – une ancienne étoile à peu près la taille de notre soleil qui est effondrée sur elle-même après qu’elle ne pouvait plus supporter des réactions nucléaires parce que le combustible a été dépensé.

Une naine blanche reste chaud et palpite, mais au fil du temps les cristallise de carbone en diamant
Une naine blanche reste chaude et palpite, mais au fil du temps ,elle cristallise le carbone en diamant

 

Étonnamment,les  naines blanches  résonnent aussi comme des gongs gigantesques qui ont permis à l’équipe de mesurer et d’enquêter.

Notre Soleil deviendra un diamant qui sera  vraiment éternel.

Astronome Travis Metcalfe

L’un des découvreurs,l’astronome principal Travis Metcalfe a dit: « En mesurant les pulsations, nous avons pu étudier l’intérieur caché de la naine blanche, tout comme les mesures sismographiques des tremblements de terre permettent aux géologues d’étudier l’intérieur de la Terre.« Nous avons pensé que l’intérieur de carbone de cette naine blanche a solidifié pour former le plus grand diamant de la galaxie. »

 

Et notre soleil est jugée de la bonne taille pour devenir une naine blanche quand il mourra dans cinq milliards d’années. Environ deux milliards d’années après, le noyau de ce qu’était  le soleil, sera également cristallisé en laissant un diamant géant dans le centre du système solaire.

Le bijou cosmique a été découvert par des chercheurs du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics
Le bijou cosmique a été découvert par des chercheurs du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics

M. Metcalfe a ajouté: «Notre Soleil deviendra un diamant qui sera vraiment éternel. »