Chase is urging like minded Americans to boycott their banks: A different take

Le Vol 5017 est disparu des contacts radars ce matin

L'avion se serait écrasé au Nord du Mali.
L’avion se serait écrasé au Nord du Mali.

 

Vidéo en relation avec le sujet: lien direct

Air Algérie a annoncé avoir perdu jeudi le contact avec un de ses appareils assurant la liaison entre Ouagadougou et Alger, 50 minutes après son décollage de la capitale au Burkina Faso. « L’avion a été affrété auprès une compagnie espagnole qui indique que 116 personnes se trouvaient à bord, dont 110 passagers », explique Neila Latrous, correspondante en Algérie.

Photo de l'avion au sol.
Photo de l’avion au sol.

L’avion, qui serait jet MD-83 passager, a perdu le contact 50 minutes après le décollage. « les services de navigation aérienne ont perdu le contact avec un avion d’Air Algérie jeudi volant de Ouagadougou à Alger, à 50 minutes après le décollage, » a indiqué la compagnie, selon l’agence de nouvelles de Algérienne APS. Air Algérie a mis en place un « plan d’urgence », indique l’agence.

La compagnie aérienne espagnole Swiftair serait l’exploitant du vol affrété par Air Algérie. Swiftair a confirmé qu’il y avait 110 passagers et six membres d’équipage à bord du vol AH 5017 d’Air Algérie.

Le vol AH 5017 n’était pas visible sur Flightradar24, un site de suivi en ligne pour tous les avions, car il était hors de la zone de couverture, a déclaré le service.

Mise à jour 1: Le vol AH 5017 d’Air Algérie se serait écrasé à Niger à cause du mauvais temps, l’avions aurait traversé une tempête majeure. La chaîne de télévision algérienne Elnahar confirme la nouvelle.

Mise à jour 2: écrasement confirmé par Flightradar24

Mise à jour 3: Pour l’instant nous savons que dans l’avion il y avait 2 fonctionnaires Français habitant Ouagadougou et Mariela Castro, la nièce de Fidel Castro.

Mariela Castro ,présidente de
Mariela Castro ,directrice du Centre National Cubain pour l’Éducation Sexuelle  et nièce de Fidel Castro était à bord de l’avion.

 

Ce que nous savons:
AH5017 s’est écrasé entre Gao et Tessalit, au Mali, tel que rapporté par la BBC.
Dans un autre rapport contradictoire, Elnahar a déclaré l’avion s’est écrasé à Niamey, capitale du Niger.
Air Algérie a perdu le contact avec l’avion 50 minutes après le décollage (01h55 GMT)
L’avion a disparu au-dessus de Gao, au Mali, à 500 kilomètres de la frontière algérienne
Le contact a été perdu peu après que l’avions ait changé de cap en raison de la mauvaise visibilité et pour prévenir le risque de collision avec un autre aéronef sur la route Alger-Bamako
La météo dans la région avait été mauvaise toute la nuit
Le vol AH5017 était en route de Ouagadougou à Alger
110 passagers et 6 membres d’équipage à bord
Avion en cause est non confirmé – les rapports indiquent soit un Airbus A320 ou un MD-83 appartenant à Swiftair, une société espagnole de transport aérien privé
Au moins 50 citoyens français étaient sur le vol
Le vol AH 5017 fait le vol Ouagadougou-Alger quatre fois par semaine.

 

C'est ce modèle d'avion qui  aurait été abattu.
C’est ce modèle d’avion qui aurait été abattu.

 

EN CONCLUSION:

La série  noire des accidents-détournemennts-attentats …voire « enlèvements en plein ciel »,se poursuit.Restons à l’écoute!

Histoires  à suivre,mes ami(e)s!

Sida : les enjeux de la 20e conférence internationale sur la maladie en sérieuse progression

Melbourne accueille depuis  le 20 juillet 2014, la 20e conférence sur le SIDA de l’IAS (International Aids Society). L’occasion pour nous de revenir sur les objectifs de ce congrès.

 

20 ième Conférence sur le SIDA
L’ouverture de la 20e Conférence Internationale sur le sida a eu lieu il y a quelques jours, en Australie. Pendant cinq jours, 12 000 participants, venant de 200 pays, sont réunis pour faire le point sur le sida, alors que près de 35 millions de personnes (selon l’Onusida) sont touchées par cette maladie dans le monde.

Tout reste à faire
Quelques jours avant le début du congrès, l’Onusida a présenté son dernier rapport. Si la maladie tend à progresser moins rapidement qu’elle ne le faisait il y a quelques années, 35 millions de personnes vivraient tout de même avec le VIH à travers le monde et une petite augmentation est à déplorer ce mois-ci (voir notre vidéo sur l’OMS). Parmi les malades, seuls 14 millions suivraient un traitement adapté. Pire encore, plus de la moitié des malades ignoreraient qu’ils portent le virus en eux. Une méconnaissance qui explique le nombre de nouvelles personnes contaminées chaque jour.

Il y a pourtant des chiffres dont on peut se réjouir. Selon l’Onusida, le nombre de décès dus au virus (1,5 million) aurait reculé de -11,8% en 2013. Côté recherches aussi, la situation s’améliore. Les traitements antirétroviraux (ARV) qui répriment le virus sont de plus en plus performants et accessibles. Leur usage, à titre préventif, est même exploré. « L’épidémie du sida a dévasté les familles, les communautés et a eu un impact majeur sur les pays où l’épidémie s’est implantée. Mais ces quinze dernières années, il y a eu de remarquables progrès, et nous sommes passés du désespoir à l’espoir », souligne Michel Sidibe, directeur exécutif de l’Onusida.

Malgré cela, il reste important de souligner qu’à ce jour, la médecine ne peut pas soigner et éradiquer totalement et définitivement le sida. « Guérir le sida, ou [trouver] un moyen d’obtenir une rémission à long terme, s’annonce ardu », reconnaît Sharon Lewin de l’université Monash à Melbourne.
 
Une conférence axée sur le droit des malades
Pour gagner du terrain sur la maladie, les experts estiment que la prévention est indispensable. Tout aussi important, il faut garantir les droits des personnes atteintes par le virus, de manière à faire tomber les barrières. C’est ainsi que les organisateurs ont établi leurs objectifs dans la Déclaration de Melbourne dont voici leurs principales revendications :

– Les états doivent interdire et révoquer les lois répressives et toute politique renforçant la discrimination et la stigmatisation liées à la maladie du sida.
 
– Les décideurs ne doivent pas tirer profit des rencontres internationales pour relayer leurs idéaux discriminatoires sur les malades du sida.
 
– Les organisations qui font l’apologie de l’intolérance et de la discrimination envers les personnes malades du sida (le sexisme, l’homophobie et la transphobie…) doivent être exclues des programmes de soutien financier pour le sida.
 
– Les professionnels de santé doivent mettre en place des programmes de sensibilisation non-discriminatives avant de pouvoir bénéficier de financements pour leurs programmes sur le sida.

– Les restrictions aux financements sous des prétextes discriminatifs (prostitution, usage de drogue) doivent être interdites.
 
Mettre en avant les discriminations
Outre la réunion des scientifiques qui travaillent sur la recherche d’un traitement contre le SIDA,  la Conférence Internationale donne aussi la possibilité à tous les militants de se retrouver. Parmi eux, on retrouvera l’ancien président des Etats-Unis, Bill Clinton, qui interviendra sur les droits des patients, ainsi que le musicien Bob Geldof. Tous deux envisagent de dénoncer les discriminations rencontrées par les malades. « Nous sommes tous préoccupés par l’homophobie, les mesures répressives, et le manque de volonté politique quant à l’accès aux soins et aux traitements », a expliqué Françoise Barré-Sinoussi, présidente de l’IAS, avant d’ajouter : « Nous devons faire pression autant que nous le pouvons sur les décideurs de ces pays… Nous devons faire en sorte qu’ils respectent les droits humains ».

 
En ligne de mire cette année,  la promulgation de lois en Afrique, qui stigmatisent l’homosexualité ou celles, en Russie, qui interdisent la propagande homosexuelle. Des répressions qui ne sont pas sans conséquence, comme l’explique le professeur Chris Beyrer de l’université Johns Hopkins aux Etats-Unis : « Lorsque les séropositifs deviennent des proscrits, la maladie se répand. En dépit de tous nos progrès scientifiques, en 2014,  la nouvelle dans beaucoup, beaucoup de pays, c’est une vague de nouvelles lois et politiques répressives… et de déni de mesures scientifiquement prouvées » a-t-il déploré lors d’un point presse en amont de la conférence.
 
Une conférence endeuillée
L’ouverture du congrès a pris une tournure inattendue ce dimanche. En effet, six personnes devant intervenir lors de la conférence étaient à son bord du vol MH17 qui s’est écrasé en Ukraine jeudi. Les victimes sont Joep Lange, une des figures mondiales en matière de lutte contre le virus, Pim de Kuijer, de STOPAIDSNOW, Lucie van Mens, directrice d’AIDS Action Europe et sa collègue Maria Adriana de Schutter, Glenn Thomas, un porte-parole de l’OMS et Jacqueline van Tongeren, de l’institut Amsterdam pour la santé mondiale et le développement. Françoise Barré-Sinoussi, présidente de l’IAS a tenu à respecter une minute de silence en leur honneur.

 

Sources:TF1

 

 

Découverte étonnante d’une méduse géante

 

 

Une méduse non encore répertoriée.
Une méduse non encore répertoriée.

 

L’animal, une grosse masse visqueuse de 1,5 m de diamètre, a été découvert par une famille sur l’île de Tasmanie, en Australie.

C’est un type encore non répertorié. Cela ressemble plus à un tas de mousse. Mais c’est bien une méduse qui s’est échouée cette semaine sur une plage australienne. L’animal, une grosse masse visqueuse de 1,5 m de diamètre, a été découvert par une famille sur l’île de Tasmanie.

Selon la biologiste Lisa Gershwin, elle est apparentée à la méduse à crinière de lion, une espèce qui peut atteindre deux mètres. « Nous connaissons cette espèce mais elle n’a pas encore été classée », a-t-elle expliqué à l’AFP, précisant que les scientifiques observaient depuis quelques semaines une prolifération de grandes méduses dans les eaux de Tasmanie.Devons-nous comprendre que des mutations graves commencent à s’opérer dans les fonds marins…Serons-nous les prochaines victimes?

Sources:TF1

a

Vol MH-17: le 17 juillet 2014,le congrès américain votait la guerre contre la Russie

 

LE CONGRES USA A VOTE LE 17 JUILLET UNE DÉCLARATION DE GUERRE CONTRE LA RUSSIE

Le jour du crash du Boeing , voici ce qui avait été voté…

Ils ont voté la Guerre

Au Congrès des USA,ils doivent  prendre les gens pour des idiots.
Au Congrès des USA,ils doivent prendre les gens pour des idiots.

Le congrès a adopté, le 17 juillet, le jour du crash du boeing 777 de la Malaysia MH17, l’ « Acte de prévention de l’agression russe», qui garantit à l’Ukraine, la Géorgie et la Moldavie, le statut d’«alliés majeurs non-OTAN des États-Unis», autorisant le président à fournir à ces pays et à d’autres pays de l’Est, directement ou par l’intermédiaire de l’OTAN, le maximum d’aide militaire et économique pour s’opposer à la Russie.

Le crash est la signature de déclaration de guerre envoyée à la Russie.

La guerre mondiale vient de commencer…

http://www.mondialisation.ca/tragedie-mondiale-du-vol-mh17-ukraine-objectif-centre/5392665

Les États-Unis se préparent à renverser Poutine

Le Département d’Etat des États-Unis va fournir 30 milliards de dollars afin de financer une ingérence directe dans les affaires intérieures de la Russie, ou, pour être exact, renverser Poutine.

Numéro de document 2277 sur le site officiel du Congrès des États-Unis appelé «Loi sur la prévention de l’agression russe 2014» (la «Loi sur la prévention de l’agression de la part de la Russie 2014»).
Budget: 10 milliards de dollars par an sur la période 2015-2017.But des crédits « le développement de la démocratie en Russie ». (amélioration de la gouvernance démocratique, la transparence, la responsabilité, la primauté du droit et mesures anti-corruption)

Le site du crash du Vol MH17.
Le site du crash du Vol MH17.

En fait cette guerre était déjà décidée

“Le département d’Etat américain n’envisage pas de répondre aux questions de l’Etat-major de l’armée russe relatives au crash du Boeing 777 malaisien dans l’est de l’Ukraine, a annoncé lundi aux journalistes la porte-parole de la diplomatie US Mary Harf.
Selon cette dernière, les déclarations publiques de la partie russe ne méritent aucune confiance, Moscou étant impliqué “dans la propagande et la désinformation”.

http://fr.ria.ru/world/20140722/201897667.html

Le 17 juillet dans l’UE

Le parlement Européen a également voté une loi le 17 Juillet qui considère que l’annexion de la Crimée est une violation du Droit International. L’UE est donc complice des USA.

http://www.les-crises.fr/resolution-pe-ukraine/

Le nouveau drapeau de l'union Européenne.
Le nouveau drapeau de l’union Européenne.

Appel urgent aux statisticiens du monde entier

Quelle est la probabilité pour qu’un avion s’écrase le jour où le Congrès Américain décide d’autoriser l’implantation de soldats dans les pays limitrophes du pays qu’on rend responsable de ce crash et le jour ou le Parlement européen adopte une résolution lui donnant le droit de faire une intervention armée pour réparer une annexion déclarée comme étant une violation du droit international ?

* 4 jours après le crash de l’avion ,Moscou accusait l’Ukraine:lien vidéo

SOURCES: WikiStrike

Quand le FBI paye des Américains musulmans pour commettre des attentats

http://lci.tf1.fr/monde/amerique/quand-le-fbi-paye-des-americains-musulmans-a-commettre-des-attentats-8455246.html

 

AmériquesAfin d’augmenter le nombre d’arrestations et justifier les lois anti-terroristes, le FBI a encouragé et payé des musulmans américains pour les inciter à commettre des attentats au cours d’opérations montées de toute pièces après le 11-Septembre.

Le FBI a « encouragé, poussé et parfois même payé » des musulmans américains pour les inciter à commettre des attentats, au cours d’opérations de filatures et clandestines montées de toutes pièces après le 11-Septembre, conclut un rapport de Human Rights Watch (HRW) étayé de nombreux exemples.
 
Dans nombre des plus de 500 affaires de terrorisme conduites par les tribunaux américains depuis le 11 septembre 2001, « le ministère américain de la Justice et le FBI ont ciblé des musulmans américains dans des opérations clandestines de contre-terrorisme abusives, fondées sur l’appartenance religieuse et ethnique », dénonce ce rapport.
 
L’organisation aidée de l’Institut des droits de l’homme de l’Ecole de droit de l’Université de Columbia a en particulier étudié 27 affaires, de l’enquête au procès, en passant par l’inculpation et les conditions de détention, et interviewé 215 personnes, qu’il s’agisse des inculpés ou condamnés eux-mêmes ou de leurs proches, d’avocats, juges ou procureurs.

Des agents du FBI au travail.
Des agents du FBI au travail.

 
Le FBI fournit même l’idée et la logistique
 

« Dans certains cas, le FBI pourrait avoir créé des terroristes chez des individus respectueux de la loi en leur suggérant l’idée de commettre un acte terroriste », résume un communiqué, estimant que la moitié des condamnations résultent de coups montés ou guet-apens. Dans 30% des cas, l’agent infiltré a joué un rôle actif dans la tentative d’attentat.
 
« On a dit aux Américains que leur gouvernement assurait leur sécurité en empêchant et en punissant le terrorisme à l’intérieur des Etats-Unis« , a déclaré Andrea Prasow, l’un des auteurs du rapport. « Mais regardez de plus près et vous réaliserez que nombre de ces personnes n’auraient jamais commis de crime si les forces de l’ordre ne les avaient pas encouragés, poussés, et parfois même payés pour commettre des actes terroristes ».
 
L’étude cite notamment les quatre de Newburgh, accusés d’avoir planifié des attentats contre des synagogues et une base militaire américaine, alors que le gouvernement avait, selon un juge, « fourni l’idée du crime, les moyens, et dégagé la voie » et transformé en « terroristes » des hommes « dont la bouffonnerie était shakespearienne ».
 
Selon HRW, le FBI a aussi souvent ciblé des personnes vulnérables, souffrant de troubles mentaux et intellectuels. Le rapport cite également le cas de Rezwan Ferdaus, condamné à 17 ans de prison à l’âge de 27 ans pour avoir voulu attaquer le Pentagone et le Congrès avec des mini-drones bourrés d’explosifs. Un agent du FBI avait dit de Ferdaus qu’il avait « de toute évidence » des problèmes mentaux, mais le plan avait été entièrement conçu avec le policier infiltré.

Nouvel Ordre Mondial:La Commissaire de L’ONU pour les droits de l’Homme parle de crimes de guerre à Gaza

Israel crime de guerre

 

 

Ahurissant !

Alors que, après deux semaines de bombardements par l’armée israélienne, les morts, les blessés, les déplacés ne se comptent plus, Navi Pillay, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, évoque « de possibles crimes de guerres à Gaza » ! Parle d’une « forte possibilité que le droit international et humanitaire a été violé » lors des bombardements israéliens et les tirs de roquette depuis la bande de Gaza. Souligne que « chacun de ces incidents doit faire l’objet d’une enquête rigoureuse et indépendante ».

Que de précautions oratoires ! On n’avait pas vu Madame Pillay en prendre autant quand il s’agissait d’accuser Bachar el-Assad et son armée qui eux tentaient pourtant de protéger leur peuple de la barbarie djihadistes.

Que de contorsions diplomatiques pour mettre de façon scandaleuse sur le même plan le nombre énorme de civils palestiniens tués et mutilés par les bombes d’une armée d’occupation et les très rares victimes civiles israéliennes des roquettes de la résistance palestinienne !

Faut-il en rire ou en pleurer ?Donc selon l’ONU, la définition d’un meurtre d’enfant syrien aurait évolué jusqu’aux meurtres récents des enfants palestiniens…(?)                    

Commentaire : Selon wikipedia:

En 1945, le procès de Nuremberg, chargé après la Seconde Guerre mondiale de juger les criminels et organisations nazis, définissait ainsi le crime de guerre, dans la Charte de Londres :

« Assassinat, mauvais traitements ou déportation pour des travaux forcés, ou pour tout autre but, des populations civiles dans les territoires occupés, assassinat ou mauvais traitements des prisonniers de guerre ou des personnes en mer, exécution des otages, pillages de biens publics ou privés, destruction sans motif des villes et des villages, ou dévastation que ne justifient pas les exigences militaires2. »

 

Les crimes contre l’humanité : cette notion est récente à l’échelle de l’histoire de la guerre, puisqu’elle a été introduite en 1946 en réaction aux crimes particulièrement graves des nazis. Bien que leur définition ait évolué depuis, ils ont été définis ainsi à l’époque par la Charte de Londres6 :

« Les Crimes contre l’Humanité [sont] l’assassinat, l’extermination, la réduction en esclavage, la déportation, et tout autre acte inhumain commis contre toutes populations civiles, avant ou pendant la guerre, ou bien les persécutions pour des motifs politiques, raciaux ou religieux (…). »

Le Génocide a été défini en 1948 par la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide2

 

« L’un quelconque des actes ci-après, commis dans l’intention de détruire, ou tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, comme tel :

a) Meurtre de membres du groupe;
b) Atteinte grave à l’intégrité physique ou mentale de membres du groupe;
c) Soumission intentionnelle du groupe à des conditions d’existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle;
d) Mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe;
e) Transfert forcé d’enfants du groupe à un autre groupe. »

Sources:SOTT.net

 

Le Québec et le Canada :victimes d’une révolution colorée

 

Les résultats des élections au Québec le 7 avril 2014 ont surpris de nombreux observateurs. Certains ont blâmé la stratégie du Parti québécois, d’autres le projet indépendantiste, la personnalité de Pauline Marois et enfin l’inconscience des électeurs.

Mais ces explications ne suffisent pas pour expliquer la débâcle. Est-ce possible que le Québec soit la victime d’une révolution colorée ?

 

L'espion canado-saoudien au pouvoir du Québec,Phillippe Couillard. Le crime organisé a un visage.
L’espion canado-saoudien au pouvoir du Québec,Phillippe Couillard.
Le crime organisé a un visage.

LA SIGNATURE D’UNE RÉVOLUTION COLORÉE

Comment peut-on identifier une révolution colorée ? Selon John Laughland [1], spécialiste en la matière,

« La technique moderne du coup d’État se présente essentiellement sous trois formes : ONG, contrôle des médias et agents secrets. »

Les ONG (organismes non-gouvernementaux) jouent un rôle important pour organiser et camoufler la subversion :

« En réalité, bien sûr, (les révolutions colorées) ce sont des opérations très organisées, souvent mises en scène pour les médias et habituellement créées et contrôlées par les réseaux transnationaux d’« ONG » qui sont des instruments du pouvoir occidental. »

Le contrôle des médias est stratégique :

« À vrai dire, le contrôle des médias durant un changement de régime est si important qu’une des caractéristiques de ces révolutions est la création d’une réalité virtuelle. »

« L’opinion est le « forum » où l’on pratique la subversion et Mucchielli montre les différentes manières d’utiliser les mass médias pour créer une psychose collective. Selon lui, les facteurs psychologiques sont extrêmement importants à cet égard, particulièrement dans la poursuite de stratégies importantes comme la démoralisation d’une société. L’adversaire doit être amené à perdre confiance dans le bien-fondé de sa cause et tous les efforts doivent être tentés pour le convaincre que son adversaire est invincible. »

Pour expliquer le recours aux agents secrets :

« (…)l’ouvrage qui correspond le mieux au débat actuel est celui de Roger Mucchielli, La Subversion, publié en français en 1971 et qui montre que la désinformation, autrefois tactique auxiliaire pendant la guerre, est devenue une tactique principale [2]. Selon lui, la stratégie s’est développée au point que l’objectif est maintenant de conquérir un pays sans même l’attaquer physiquement, en particulier en recourant à des agents d’influence à l’intérieur ».

Les précédents

Pour comprendre l’élection au Québec, il est utile de s’interroger sur la présence d’éléments subversifs ailleurs au Canada. Sinon le Québec serait non seulement une société distincte mais un peu extra-terrestre. Le Professeur Anthony J. Hall répond à ces questions dans un excellent article sur la fraude électorale au Canada. [3]

Pour résumer, l’auteur explique que la démocratie canadienne repose sur le parlementarisme hérité de la tradition britannique. La voix du peuple s’exprime par la voix des députés élus démocratiquement. Cette tradition est mise à rude épreuve par les tactiques électorales des conservateurs de Stephen Harper, méthodes inspirées du Parti républicain des États-Unis. La légitimité du processus électoral s’en trouve remise en question.

L’élection fédérale du 2 mai 2011 a été la scène de fraude à grande échelle avec le scandale « robocon » ou « robocall ».

Plusieurs pétitions ont dénoncé cette situation dont une au gouverneur-général pour annuler l’élection et une pour demander une commission royale d’enquête sur le scandale des élections. Le Conseil des Canadiens et les électeurs de 7 circonscriptions poursuivent le gouvernement en rapport avec des accusations de suppression de vote par l’usage d’appels robotisés ou personnels visant à diriger les électeurs vers des bureaux de votes inexistants ou les harcelant pour les décourager d’aller voter.

En conséquence :

« Le personnel de Marc Mayrand, Directeur général d’Élections Canada, enquête sur des allégations d’intervention illégale dans le processus électoral dans 200 des 308 circonscriptions fédérales [4]. Les circonscriptions affectées sont réparties dans les 10 provinces et 1 des 3 territoires fédéraux. L’enquêteur principal au dossier a ouvert 250 dossiers distincts, certains consolidant plusieurs plaintes qui se recoupaient. À cause du système uninominal d’élection des députés au Parlement, la majorité du Parti conservateur à la Chambre des communes s’appuie sur un maigre 6,201 voix dans 14 circonscriptions électorales. » [5]

Or les appels controversés étaient ciblés avec précision. Le Parti conservateur fait appel à une compagnie de collecte et exploration massive de données. [6] Il s’agit de Responsive Marketing Group de Toronto et Washington DC dirigée par Michael Davis et associée à Xentel DM de Calgary maintenant iMarketing Group. Ces deux compagnies se spécialisent dans les levées de fonds pour les organismes de charité. Elles agissent comme des ONG sous un couvert humanitaire. Mais en fait elles conservent 70 à 90% des fonds exempts d’impôt qu’elles collectent au nom des organismes de charité. De plus elles conservent la propriété des données qu’elles collectent.

C’est RMG qui a constitué la banque de données politiques formidable du Parti conservateur en consolidant les données de campagnes d’appels passées et nouvelles. Cette banque de données, le CIMS ou Constituent Information Management System, donne plusieurs longueurs d’avance au Parti conservateur et explique ses succès électoraux. C’est ce système qui a permis les communications ciblées du scandale « robocall ». Ces communications attribuées faussement à Pierre Poutine de la rue Séparatiste à Joliette venaient vraisemblablement de la compagnie RackNine d’Edmonton et RMG. Les députés Inky Mark et Garth Turner ont démissionné du Parti conservateur en protestation contre les méthodes de manipulation de leur parti.

Ajoutez à cela le sabotage du recensement canadien en 2010 et l’opposition ne dispose d’aucun moyen comparable pour cibler les électeurs. De plus les Conservateurs participent à l’International Democratic Union (IDU), une association de partis de droite de 60 pays vouée à la promotion des partis de droite à tous les niveaux de gouvernement. Cette association permet d’exporter les méthodes du Parti républicain des États-Unis et du Likoud d’Israël, par exemple sous la forme des services de Front Porch Technologies de Columbus, Ohio, une compagnie qui a travaillé aux campagnes de George W. Bush et Mitt Romney.

Aux mêmes élections fédérales de 2011, profitant de la vague de sympathie envers Jack Layton mourant, le NPD en raflé la majorité des sièges au Québec, et formé la première oppositon à la Chambre des communes en écrasant le Parti libéral et le Bloc québécois. En mars 2012, Thomas Mulcair a remplacé Jack Layton à la tête du NPD. Or le NPD a dénoncé une « tentative massive d’empêcher le vote démocratique » lorsque 10,000 ordinateurs ont attaqué le système de vote électronique du parti. Les délégués regroupés au Centre des Congrès de Toronto et d’autres ailleurs se sont vus privés de leur droit de vote. Thomas Mulcair, un politicien connu au Québec mais sans racines néo-démocrates, a remporté la course à la chefferie.

Les attaques des conservateurs contre la démocratie parlementaire ne se comptent plus. En 2008, ils ont demandé la prorogation de la session parlementaire pour éviter un vote de non-confiance au sujet du financement public des partis. Ce vote les aurait renvoyés dans l’opposition au profit d’une coalition des autres partis. Cette mesure contraire à la tradition équivaut à un coup de force. En 2009 ils ont répété le coup pour faire avorter une commission d’enquête qui aurait pu impliquer les Forces armées et le Bureau du Premier ministre dans la torture en Afghanistan : un cas de crime de guerre. Les conservateurs s’emploient maintenant à saboter la loi électorale (projet de loi C-23). [7] De plus le gouvernement Harper est un des acteurs principaux du coup d’état en Ukraine. [8]

Le cas de l’élection de 2014 au Québec

Qu’en est-il de l’élection au Québec : y a-t-il les signes d’une révolution colorée : la présence d’ONG, le contrôle des médias, et le recours à des agents secrets ?

1- La présence d’ONG

Compte-tenu de ce qui se passe au Canada et des révélations de la Commission Charbonneau sur le financement des partis politiques et les élections « clé en main », il serait étonnant qu’il n’y ait pas d’intervention d’ONG extérieure dans l’élection de 2014.

Dans le comté de Côte de Beaupré, une inconnue a battu Pauline Marois et dès le lendemain de l’élection son local était vide. [9]

Et puis Preston Manning a louangé le rôle d’une ONG de charité dans les élections à tous les niveaux y compris provincial soulignant en 2009 :

« le rôle de RMG pour aider à bâtir le mouvement de droite au Canada. RMG a recueilli plus de $75 millions pour des causes à droite du centre politique et aidé à élire des centaines de politiciens à droite du centre aux niveaux municipal, provincial et national. » [10]

2-Le contrôle des médias

Le contrôle des médias ne devrait plus faire de doute. Les journaux de Gesca et Radio-Canada sont entièrement vendus à la propagande fédérale. Quand à Québécor, ses médias offrent une couverture plus variée mais les journalistes pro-libéraux sont plus aggressifs. Il faut voir les journalistes traiter les péquistes de malhonnêtes parce qu’ils ne parlent pas d’indépendance. Mais personne n’ose questionner les libéraux sur des conflits d’intérêts évidents, des scandales non éclaircis, un programme remplis de clichés. Depuis quand l’intégrité n’est pas un thème électoral ? Les programmes des libéraux et de la CAQ sont des promesses vagues et des phrases creuses à la gloire de l’idéologie néo-libérale. Qui s’est interrogé sur les conséquences de ces programmes sur la privatisation des services et des biens publics ? Il s’ensuit un déséquilibre en faveur des partis de droite.

« Nous sommes dominés par un nombre relativement réduit de personnes qui connaissent les processus mentaux et les caractéristiques sociales des masses. Ce sont elles qui contrôlent l’opinion. » (Bernays)

« Plus que jamais, des « experts » apparaissent sur nos petits écrans pour nous expliquer les événements et ils sont toujours des véhicules de la ligne officielle du parti. On les contrôle de différentes manières, généralement avec de l’argent ou par la flatterie. » [11] (Münzenberg)

Mais lorsque Pierre-Karl Péladeau a manifesté son intention légitime de promouvoir l’indépendance, la machine médiatique s’est déchaînée pour démoniser Mme Marois et le Parti québécois et créer une psychose malgré toutes les assurances de Mme Marois. On reprochait au Parti québécois de ne pas parler d’indépendance, mais lorsqu’il en parle on ne veut pas l’entendre ni l’écouter. La marge de manœuvre de Mme Marois s’en est trouvée anéantie.

3- Les agents secrets

Philippe Couillard et Arthur Porter étaient tous deux des agents du CSARS, une agence d’espionnage fédérale.[12] Tous les deux ont dû démissionner de l’agence lorsque le National Post a révélé le scandale de leurs liens incompatibles avec l’agence, le premier avec l’Arabie saoudite, et le second avec un trafiquant d’armes en relation avec Israël et la Russie. Pourtant c’est le bureau du premier ministre Harper qui les avait nommés à l’agence. Alors pour qui travaille le franc-maçon Philippe Couillard ? Quelle est sa mission au Québec ? Quelle est son entente avec l’Arabie saoudite, un état terroriste ? Pourquoi les médias n’ont-ils pas soulevé ces questions au lieu de harceler Mme Marois ?

Conclusion

En définissant la révolution colorée comme une tentative de subversion utilisant des ONG, le contrôle des médias et la présence d’agents secrets, on peut analyser les événements récents au Canada et au Québec.

Ces éléments sont présents lors de la fraude électorale de 2011 au Canada ce qui permet de penser que l’élection des Conservateurs en 2012 a été volée. L’élection de Thomas Mulcair à la tête du NPD, et la prorogation de la session parlementaire au Canada en 2008 et 2009 sont aussi des coups de force.

Dans le cas de l’élection de 2014 au Québec, plusieurs indices laissent croire à l’ingérence d’ONG extérieures, les médias manifestent leur servilité aux partis de droite et des agents secrets sont bel et bien présents : tout ceci ressemble à une révolution colorée.

Non seulement le Parti québécois n’a pas usé d’une mauvaise stratégie mais le nombre d’appuis qu’il a recueillis avant le déferlement de l’opération de guerre psychologique nous indique qu’il était sur la bonne voie. Le contexte créé par l’opération de subversion a anéanti la marge de manœuvre de Mme Marois. Non seulement elle n’a pas démérité mais elle mérite toute l’admiration et la gratitude des Québécois pour leur avoir redonné confiance et espoir. Elle a été une très grande première ministre et son équipe de candidats une des meilleures.

Souhaitons que le Parti québécois poursuive la consultation qu’avait prévue Mme Marois afin que tous les Québécois abordent la question de leur avenir comme un projet de société à bâtir librement et sereinement entre eux.

Souhaitons que les médias alternatifs comme Vigile continueront de défendre ce projet de société comme un projet de solidarité nationale pour tous. Merci à l’équipe éditoriale pour le beau travail. Souhaitons que tous soutiendront Vigile financièrement parce que ce médium appartient à tous et nous en avons besoin pour pour comprendre les enjeux de la société et promouvoir l’indépendance. C’était le vœu des son fondateur Bernard Frappier.

Souhaitons que les Québécois poursuivrons le chemin démocratique que René Lévesque, Mme Marois et son équipe ont tracé…

/Article de Michel Matte  dans la tribune libre de Vigile…

Notes

[1] John Laughland, La technique du coup d’État coloré,
http://www.voltairenet.org/article163449.html

[2] La subversion, par Roger Mucchielli, C.L.C ; Nouvelle éd. revue et mise à jour édition, (1976)

[3] Anthony J. Hall, CANADA : Fixing Elections Through Fraud, On the Need for a Royal Commission on Electoral Practices in Canada
http://www.veteranstoday.com/2012/04/05/fixing-elections-through-fraud/
http://www.globalresearch.ca/canada-fixing-elections-through-fraud/30447

[4] http://www.montrealgazette.com/news/Fraudulent+robocalls+absolutely+outrageous+Mayrand/6383004/story.html

[5] http://www.leadnow.ca/robocall-fraud

[6] https://fr.wikipedia.org/wiki/Exploration_de_donn%C3%A9es

[7] Le DGE s’inquiète pour le droit de vote au Canada
http://www.ledevoir.com/politique/canada/401991/r
http://www.info07.com/Article-de-blogue/b/26036/Rien-ne-peut-arreter-Harper

[8] Ukraine : la filière canadienne
http://www.mondialisation.ca/ukraine-la-filiere-canadienne/5376838

[9] http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/quebec/archives/2014/04/20140408-191335.html

[10] « RMG Receives Manning Centre Pyramid Award for Political Technology, » 7 April, 2007
http://www.rmgsite.com/news.php#ZlGpZm

[11] John Laughland, La technique du coup d’État coloré,
http://www.voltairenet.org/article163449.html

[12] http://dossiercouillard.com/philippecouillard.html

 

 

Fantastique découverte d’une dinosaure à 4 ailes et une longue queue

Dessin d'artiste représentant  le fameux dinosaure ailé.
Dessin d’artiste représentant le fameux dinosaure ailé.

 

 

 

Une nouvelle espèce de dinosaure entièrement couvert de plumes, à la queue d’une longueur exceptionnelle, a été identifiée en Chine. une trouvaille qui renforce la théorie selon laquelle le vol existait déjà avant l’apparition des oiseaux, indique une étude publiée mardi dans la revue Nature Communications.

Vieux de 125 millions d’années, le reptile a été baptisé Changyuraptor yangi et appartient au groupe des « microraptoriens », ces dinosaures de petite taille aux pattes et à la queue emplumées qui leur donnaient vraisemblablement l’allure de gros poulets dotés de dents. Malgré la présence de ces plumes et leur anatomie rappelant celle des oiseaux, la capacité des microraptoriens à planer ou à voler continue à provoquer de vifs débats entre spécialistes.

Exhumé du fabuleux gisement fossile de Jehol, dans la province de Liaoning au nord-est de la Chine, Changyuraptor mesurait environ 1,30 m de la pointe du nez au bout de la queue. Et à elles seules, les plumes ornant cette queue représentaient près d’un tiers de sa longueur totale, soulignent les chercheurs.

Le crâne de notre dinosaure ailé,tel que découvert.
Le crâne de notre dinosaure ailé,tel que découvert.

 

« Avec 30 cm de long, ces extraordinaires plumes de la queue du Changyuraptor sont de loin les plus longues jamais trouvées chez un dinosaure à plumes », assure dans un communiqué Luis Chiappe, paléontologue au Muséum d’histoire naturelle de Los Angeles, qui a participé à l’identification de ce spécimen.

Des analyses de la structure osseuse de l’animal ont montré qu’il avait atteint sa taille adulte et qu’il devait peser environ 4,5 kg, ce qui en fait le plus gros de tous les dinosaures « à quatre ailes » connus. Un surnom donné à cette famille de dinosaures en raison de la présence de plumes sur leurs quatre pattes (antérieures et postérieures) qui a amené de nombreux chercheurs à la conclusion qu’ils étaient capables de voler, même maladroitement, pour capturer leurs proies.
    
« De nombreuses autres caractéristiques longtemps associées avec les oiseaux ont en réalité évolué chez les dinosaures bien avant que les oiseaux n’entrent en scène », affirme Alan Turner, spécialiste en anatomie à l’université Stony Brook de New York, co-auteur de l’étude.

 

L'animal  apparatient à une sous-famille des vélociraptors.
L’animal apparatient à une sous-famille des vélociraptors.

 

« Ca inclut par exemple les os creux, la nidification, les plumes… et peut-être bien le vol », détaille-t-il. Si tel est le cas, les oiseaux et leurs ailes n’auraient pas la primeur du vol mais en auraient hérité de leurs ancêtres reptiliens.
    
Tout en se gardant bien de se prononcer sur les capacités aériennes du Changyuraptor (vol battu, vol plané ou seulement « bonds améliorés »), les chercheurs estiment que son imposante queue emplumée devait lui permettre de contrôler sa descente « et donc jouer un rôle clef dans l’atterrissage » en diminuant sa vitesse d’approche au sol.
    
« Ce nouveau fossile illustre le fait que chez les dinosaures, le vol n’était pas limité aux très petits animaux », analyse Luis Chiappe. « Il faudra beaucoup d’autres éléments pour saisir toutes les nuances du vol chez les dinosaures, mais le Changyuraptor nous fait faire en grand bond en avant », se réjouit-il.

 

Autre reconstitution  de l'animal.
Autre reconstitution de l’animal.