La Sexualité Sacrée:Quand le sexe entre les dieux et les humains ébranlait le ciel et la terre

 

Les extraterrestres cherchent-ils à améliorer notre patrimoine génétique ?

Selon les partisans de la théorie des anciens astronautes, les premiers hommes se seraient accouplés avec des êtres d’origine extraterrestre. L’ADN humain aurait été analysé sous toutes les coutures et il semble ou tout du moins, selon certains, qu’un changement de 7% aurait été observé. 7% ce n’est pas grand-chose, mais ça peut tout changer et cela prouverait que notre ADN aurait pendant une brève période, changé de façon significative. Voilà comment en venir à la conclusion suivante : nous serions la descendance d’accouplements entre extraterrestres et humains.

Ishtar…représentation plus récente pour une fête se situant à …Pâques!

Il est vrai que de nombreuses cultures et autres mythologies, des légendes s’approchant de cette théorie y sont inscrites à l’encre rouge. Mais cela est-il vraiment crédible ? Si cela s’avérait exact, quel aurait réellement été le but de ces extraterrestres ? En tant qu’humains, nous sommes relativement insignifiants, du moins à ce qu’il semble. Dans la bible, ce serait des anges déchus qui auraient copulé avec les filles des hommes, de nombreux écrits se rejoignent donc, à ça près.

Ishtar…venue des étoiles!

On peut se demander alors si ces soi-disant extraterrestres (et/ou intraterrestres) n’auraient pas voulu en s’unissant avec les terriens, manipuler leur ADN de façon à ce qu’il contienne un peu du leur. Mais pourquoi auraient-ils fait cela ? Toujours selon la bible, les enfants nés de ces unions auraient porté le doux nom de ‘’Nephilims’’. S’ils ont réellement existé, il est très clair que nous devrions être capables d’en apporter la preuve. Selon certains, des squelettes à la taille hors norme auraient été découverts, mais aujourd’hui, personne ne sait ce qu’ils sont devenus. Il semble d’ailleurs que des squelettes similaires aient été retrouvés partout à travers le monde. Certains vont plus loin en affirmant que les extraterrestres eux-mêmes auraient provoqué le déluge alors qu’ils se seraient aperçus que leur petite expérience prenait un bien mauvais chemin.


EN COMPLÉMENT:

                                       LES NEPHILIMS

« Les Néphilim étaient sur la terre à cette époque et aussi après, quand les fils de Dieu allèrent vers les filles des hommes et eurent des enfants par elles. » – Genèse 6: 4

Qui étaient les « fils de Dieu »? C’étaient des anges et ils se sont alliés à des femelles humaines (« filles d’hommes ») pour créer une race hybride d’anges humains (les Nephilim), dont certains sont réputés être encore en vie de nos jours. A quoi ressemble le sexe avec des anges? On dit qu’une fois ange, on ne retourne jamais à l’homme. Avoir des relations sexuelles avec des anges est-il dangereux? Y a-t-il une vérité derrière la rumeur selon laquelle les anges sont obsédés par les cheveux des femmes, comme l’a suggéré saint Paul? Le sexe avec des anges est-il le sexe le plus pur ou le plus sale?



 

 

 

Aujourd’hui, de nombreux témoins affirment avoir été enlevés par des extraterrestres. Qu’en est-il vraiment ? Quel intérêt auraient-ils à faire cela ? Certains disent également avoir été approchés par des succubes, elles auraient toujours selon eux, eu des rapports sexuels avec eux. Tous les témoignages se regroupent d’une certaine façon puisque tous relatent avoir retrouvé un seul cheveu blonds sur leur drap. L’un d’entre eux aurait d’ailleurs été analysé en laboratoire, il aurait subi une analyse ADN et le résultat aurait été plutôt inhabituel car le cheveu était transparent. L’être dont il dépendait aurait été très clair et aurait sans aucun doute eu les yeux bleus, comme le stipulent tous les témoins. L’ADN en somme n’était absolument pas naturel.

Marduk

Que croire alors ? Les extraterrestres enlèvent-ils des humains pour accomplir sur eux de mystérieuses expériences ? Est-il vrai qu’ils volent également des fœtus à certaines femmes enceintes ? Que feraient-ils de ces fœtus ? Des expériences sur leur ADN ? Des clonages ? Un homme raconte avoir vu à deux reprises une extraterrestre. La première fois, il aurait couché avec un succube et la deuxième fois, il l’aurait de nouveaux aperçu mais cette fois-ci avec la créature, une enfant. Selon ses dires, il aurait tout de suite compris qu’un lien fort l’unissait à l’enfant et pour cause, puisque elle aurait été la sienne. 

Nous allons répondre à ces questions qui originent de la Grande Prophétie et qui nous influencent davantage depuis le 21 décembre 2012!
 

DANS L’ANCIENNE MÉSOPOTAMIE …UNE ÉTUDE RATIONNELLE

 

La sexualité était au cœur de la vie dans l’ancienne Mésopotamie, une région du Proche-Orient ancien souvent décrite comme le berceau de la civilisation occidentale, correspondant à peu près à l’Irak moderne, au Koweït et à certaines parties de la Syrie, de l’Iran et de la Turquie. Ce n’était pas seulement ainsi pour les humains ordinaires mais pour les rois et même les divinités.

Les divinités mésopotamiennes ont partagé de nombreuses expériences humaines, avec des dieux se mariant, procréant et partageant des tâches domestiques et familiales. Cependant, lorsque l’amour échouait, les conséquences pourraient être terribles au ciel et sur la terre.

Les érudits ont observé les similitudes entre la «machine à mariage» divine trouvée dans les œuvres littéraires anciennes et la parade historique des mortels, bien qu’il soit difficile de les démêler, plus particulièrement dans les soi-disant «mariages sacrés», qui ont vu les rois mésopotamiens épouser des divinités. .

Sexe divin

Les dieux, étant immortels et généralement d’un statut supérieur à l’être humain, n’avaient pas strictement besoin de relations sexuelles pour maintenir leur population, mais les aspects pratiques de la question semblent avoir peu contribué à freiner leur enthousiasme.

Les relations sexuelles entre divinités mésopotamiennes ont inspiré une grande variété de récits. Ceux-ci incluent des mythes sumériens tels qu’Enlil et Ninlil et Enki et Ninhursag , où il a été démontré que les interactions sexuelles compliquées entre divinités impliquaient la duperie, la tromperie et le déguisement.

La déesse Ishtar telle que représentée dans Mythes et légendes de Babylone et d’Assyrie, 1916, de Lewis Spence.

 

Dans les deux mythes, une divinité masculine adopte un déguisement, puis tente d’obtenir un accès sexuel à la divinité féminine – ou d’éviter la poursuite de son amant. Dans la première, la déesse Ninlil suit son amoureux, Enlil, jusqu’aux Enfers, et cherche des faveurs sexuelles pour obtenir des informations sur l’endroit où se trouve Enlil. La présence d’une fausse identité dans ces mythes est utilisée pour faire le tour des attentes de la société en matière de sexe et de fidélité.

La trahison sexuelle pourrait être condamnée, non seulement pour les amants errants, mais pour l’ ensemble de la société . Lorsque la reine des enfers, Ereshkigal, est abandonnée par son amant, Nergal, elle menace de ressusciter le cadavre s’il ne lui est pas rendu, faisant ainsi allusion à son droit à la satiété sexuelle.

La déesse Ishtar fait la même menace face à un rejet romantique du roi d’Uruk dans l’épopée de Gilgamesh. Il est intéressant de noter qu’Ishtar et Ereshkigal, toutes deux soeurs, utilisent l’une des menaces les plus puissantes à leur disposition pour résoudre les problèmes du cœur.

Ancienne empreinte de sceau de cylindre sumérien montrant Dumuzid en train d’être torturé aux enfers par les galla…des démons.

Les intrigues de ces mythes mettent en évidence le potentiel de tromperie pour créer une aliénation entre les amoureux pendant les parades. Le parcours amoureux de ces mythes et son utilisation complexe de l’imagerie littéraire ont établi des comparaisons savantes avec les travaux de Shakespeare .

Poésie d’amour

Les auteurs anciens de la poésie d’amour sumérienne, décrivant les exploits de couples divins, montrent une richesse de connaissances pratiques sur les étapes de l’excitation sexuelle féminine. Certains chercheurs pensent que cette poésie a toujours eu un but éducatif: enseigner aux jeunes amants inexpérimentés de l’ancienne Mésopotamie les relations sexuelles. Il a également été suggéré que les textes avaient des objectifs religieux, voire une puissance magique .

Plusieurs textes parlent de la cour d’un couple divin, Inanna (l’équivalent sémitique d’Ishtar) et de son amant, la divinité des bergers Dumuzi. La proximité des amants est illustrée par une combinaison sophistiquée de poésie et d’images sensuelles, ce qui constitue peut-être un exemple édifiant pour les nominés de Bad Sex in Fiction de cette année .

 

*Représentation d’Ishtar retrouvée à Babylone.

 

 

Dans l’un des poèmes, des éléments de l’excitation sexuelle de l’amante sont répertoriés, de la lubrification accrue de sa vulve au «tremblement» de son point culminant. Le partenaire masculin est présenté se délectant de la forme physique de son partenaire et lui parlant gentiment. La perspective féminine sur l’amour est soulignée dans les textes à travers la description des fantasmes érotiques de la déesse. Ces fantasmes font partie des préparatifs de la déesse en vue de son union et contribuent peut-être à sa satisfaction sexuelle.

Dans l’un des poèmes, des éléments de l’excitation sexuelle de l’amante sont répertoriés, de la lubrification accrue de sa vulve au «tremblement» de son point culminant. Le partenaire masculin est présenté se délectant de la forme physique de son partenaire et lui parlant gentiment. La perspective féminine sur l’amour est soulignée dans les textes à travers la description des fantasmes érotiques de la déesse. Ces fantasmes font partie des préparatifs de la déesse en vue de son union et contribuent peut-être à sa satisfaction sexuelle.

Le «Burney Relief», censé représenter soit Ishtar, la déesse de l’amour et de la guerre mésopotamienne, ou sa sœur aînée Ereshkigal, reine des enfers (environ le XIXe ou le XVIIIe siècle av. J.-C.).

Bonne déesse, heureux royaume

Le sexe divin n’était pas l’apanage des dieux, mais pouvait aussi impliquer le roi humain. Peu de sujets de Mésopotamie ont autant captivé l’imagination que le concept de mariage sacré. Dans cette tradition, le roi historique mésopotamien serait marié à la déesse de l’amour, Ishtar. Il existe des preuves littéraires de tels mariages remontant à la Mésopotamie très tôt, avant 2300 av. J.-C., et le concept a perduré bien plus tard.

La relation entre les rois historiques et les divinités mésopotamiennes était considérée comme essentielle au maintien de l’ordre terrestre et cosmique. Pour le monarque mésopotamien, la relation sexuelle avec la déesse de l’amour impliquait donc probablement une certaine pression.

 

Statuette d’une femme nue, peut-être la Grande Déesse de Babylone (ou Ishtar). De la nécropole de Hillah, près de Babylone.

Certains érudits ont suggéré que ces mariages impliquaient une expression physique entre le roi et une autre personne (telle qu’une prêtresse) qui incarnait la déesse. L’opinion générale est à présent que s’il s’agissait d’un acte physique relatif à un rituel du mariage sacré, il aurait été conduit de manière symbolique plutôt que charnelle, le roi partageant peut-être son lit avec une statue de la divinité.

L’imagerie agricole était souvent utilisée pour décrire l’union de la déesse et du roi. Le miel, par exemple, est décrit comme doux comme la bouche et la vulve de la déesse.

Une chanson d’amour de la ville d’Ur entre 2100 et 2000 avant JC est dédiée à Shu-Shin, le roi et Ishtar:

«Dans la chambre à coucher dégouttant de miel, laissez-nous profiter encore et encore de votre charme, de la douceur. Lad, laisse-moi te faire les choses les plus douces. Mon précieux chéri, laisse-moi t’apporter du miel. »

Le sexe dans cette poésie d’amour est décrit comme une activité agréable qui renforce les sentiments amoureux d’intimité. Ce sentiment de proximité accrue a été considéré comme apportant de la joie au cœur de la déesse, résultant en une fortune et une abondance pour toute la communauté – illustrant peut-être une première version mésopotamienne de l’adage «épouse heureuse, vie heureuse».

La présentation diversifiée du sexe divin crée en quelque sorte un mystère autour des causes de l’accent culturel mis sur la copulation cosmique. Alors que la présentation du sexe divin et du mariage dans l’ancienne Mésopotamie servait probablement de nombreux objectifs, certains éléments des relations intimes entre dieux témoignent d’un report aux unions mortelles.

Alors que la malhonnêteté entre amants pouvait mener à l’aliénation, les interactions sexuelles positives comportaient de nombreux avantages, notamment une plus grande intimité et un bonheur durable.

 


Chaînon du règne animal ou créé spontanément, l’homme a dû forcément être édité à plusieurs exemplaires, en plusieurs prototypes fort différents et qui n’évoluèrent pas tous selon les mêmes normes.

 

 

De plus, notre globe, au cours de son existence, subit vraisemblablement des
bombardements radioactifs naturels ou provoqués, générateurs de mutations accélérées ( Les nations dites « atomiques », pour se débarrasser de leurs déchets radioactifs,les jettent clandestinement au fond des océans. Il est à peu près inévitable que des monstres naissent dans les zones infestées. La radioactivité terrestre détermine elle aussi des mutations accélérées et les enfants monstrueux naissent en grand nombre, mais bien entendu, le fait est tenu secret.
Des espèces disparurent dans certains points du globe — par exemple le cheval en Amérique – d’autres prirent un caractère anarchique, monstrueux.
Une espèce irradiée put subir un développement soudain et extraordinaire de ses facultés intellectuelles : l’homme serait-il le produit d’une de ces heureuses mutations?
Une raison milite en faveur de cette thèse : la procréation lente, hasardeuse de l’humanité, contrairement à ce qui se passa pour les autres animaux. Or, on sait qu’une des premières conséquences de l’irradiation est précisément de détériorer l’engendrement.
S’il y eut un premier homme — Adam — ou une première femme – Eve – à exemplaire unique et spontané, l’un ou l’autre, pour assurer sa continuité , dut avoir des rapports sexuels, soit avec les animaux dont il était issu, soit avec des animaux d’une espèce différente.
 On peut admettre que le premier être humain fut hermaphrodite. Cette thèse est d’ailleurs presque classique.
S’il y eut plusieurs prototypes humains, ce qui est très probable, ils furent tous obligatoirement dissemblables. De toute façon, de l’exemplaire unique ou des différents prototypes découlèrent naturellement des monstres, et il est intéressant d’étudier si, en cette conjecture, ces monstres eurent un rapport direct avec ceux de la mythologie et, par conséquent, avec les héros et demi-dieux qui jouèrent un rôle énigmatique dans la protohistoire de l’humanité.
Pour les biologistes, l’accouplement entre animaux de différentes espèces, s’il est possible en fait, est obligatoirement stérile quant au résultat.
Pourtant, certains mettent en doute cette théorie, d’autant qu’elle ne répond à aucun critère scientifique .
 En 1965, le Pr Henry Harris et le Dr J.F. Watkins d’Oxford ont localisée la
fusion des cellules d’hommes et de souris, et obtenu des cellules hybrides.
D’autres mariages ont réussi entre espèces et entre ordres différents. Ainsi, au niveau cellulaire, l’hybridation entre mammifères et poissons, et peut-être entre oiseaux et plantes est possible. Le ménage cellulaire a reçu le nom de « hétérokaryon ».

Il est certain que de nombreuses expériences ont été tentées entre des animaux inférieurs : souris, chats, cobayes, etc., mais jamais, semble-t-il, entre des animaux et des êtres humains.
Il n’est pas du tout exclu qu’une femme puisse avoir des enfants à partir d’un animal mâle, et l’aventure de Thérèse X. à Vichy, semble en fournir la preuve.
La jeune fille (seize ans) vivait avec son père et un petit singe dans une roulotte stationnant sur un terrain vague. Un jour, Thérèse se trouva enceinte, et les gendarmes, soupçonnant peut-être une affaire d’inceste, firent une enquête discrète.
Le père de la jeune fille, homme fort ignorant mais d’esprit très chrétien, fut
rapidement mis hors de cause, d’autant qu’il croyait très sincèrement que par l’opération du Saint-Esprit, exactement comme à Bethléem (et pourquoi pas?), son humble roulotte allait être honorée d’une naissance miraculeuse !
.Enfin, la fille accoucha normalement… mais ce fut un monstre à la fois singe et homme qu’elle mit au monde. L’être était non seulement vivant mais parfaitement viable.
Thérèse avoua alors ses amours coupables avec le singe, si bien que le produit du couple fut supprimé par piqûre quelques jours après sa naissance.
Le Dr T…, de Vichy, fit des études sur le monstre; son rapport scientifique et l’enquête judiciaire sont conservés aux archives de la ville.
Le problème de l’hybridation animale serait donc remis en question; d’autre part, ce qui est vrai pour les animaux en général ne l’est peut-être pas pour l’homme en particulier, celui-ci jouissant, à n’en pas douter, d’un privilège exceptionnel qui s’exprime par son psychisme, son intelligence, et peut-être par ses facultés de reproduction.
On pourrait aussi spéculer sur le fait que les hommes venus d’une autre planète, qui firent des enfants aux Terriennes, n’étaient peut-être pas exactement conditionnés comme nous? Il n’est pas impossible, par surcroît, que leurs connaissances scientifiques leur aient donné le pouvoir d’assurer des procréations entre humains et animaux, par exemple à titre expérimental.

 

Si nos modernes cosmonautes atterrissent un jour sur une planète où la vie humaine normale est soumise à des obstacles majeurs, il est permis de penser qu’ils essaieront par insémination artificielle de créer sur cette planète une espèce hybride, mi-terrestre, mi-autochtone?
De toute façon, la science du futur vaincra fatalement ce qui est pour le moment une difficulté insurmontable, et le problème des monstres mythologiques eut peut-être une solution favorable en fonction de la science mystérieuse des cosmonautes d’Hyperborée.
Les traditions andines assurent que notre humanité descend d’une cosmonaute vénusienne : Orejona, et d’un père qui était un tapir; le biologiste espagnol Garcia Beltran accueille cette assertion avec un certain préjugé favorable.

La Genèse selon le Livre d’Enoch

Dessin mural de Pompéi représentant Parsipaé et son taureau.

L’accouplement entre femmes et bêtes tient une place importante dans les traditions, surtout en Egypte et en Grèce.

L’accouplement de Pasipae avec le taureau fut repris dans toutes les traditions et inspira de grands artistes comme ici Osuna.

La très belle Pasiphaé, en proie à une irrésistible passion érotique, voulut connaître l’amour avec un taureau blanc qui la rendit mère du Minotaure.
Les Propoétides se prostituaient à tout venant et ne craignaient pas de provoquer le rut des animaux, ce qui lut — dit-on aussi — le cas des belles Arméniennes et Lydiennes qui consacraient au culte très impudique de la déesse Anaïtis (l’Anahid des Orientaux).

Anaïtis (ou Anahit)
Anahit, déesse de la fertilité et des naissances, était la fille (ou l’épouse) du grand dieu Aramazd; elle fut identifiée avec Artémis ou Aphrodite.
Tête d’Anahit
Timbre à l’effigie d’Anahit
La « Grande Dame Anahit » était l’une des déesses les plus aimées et honorées du panthéon arménien; elle était souvent représentait avec un enfant dans ses bras, et la tête revêtue de la coiffe particulière aux femmes arméniennes; elle était aussi considérée comme une déesse guerrière et une déesse de l’eau.
Les temples dédiés à Anahit étaient établis à Armavir, Artashat, Ashtishat. Strabon raconte que la prostitution sacrée avait lieu dans ces sanctuaires mais les écrivains chrétiens locaux n’en parlent pas.
D’après Plutarque le temple d’Eriza était le plus riche et le plus réputé d’Arménie avec une magnifique statue en or de la déesse. Cette statue fut mise en pièces par les armées de Marc-Antoine mais elle fut remplacée par une nouvelle statue et vénérée jusqu’à l’investiture de Grégoire l’Illuminateur, le premier catholicos de l’Arménie en 314.

Dans la grotte magdalénienne de Lussac-les-Châteaux (Vienne), furent trouvés des galets à représentation humaine, où l’on voit des hommes dont la tête a un caractère canin nettement accusé.
Sans doute aussi faut-il accorder une particulière attention au chapitre LXXXIV (section 17) du Livre d’Enoch, où l’auteur décrit, d’après une vision, de très ( (ranges scènes de procréation :
2. – Voici un taureau sortant de la terre,
3. – Et ce taureau était blanc.
4. – Ensuite sortit une génisse et avec elle deux jeunes veaux dont l’un était noir et l’autre rouge.
Note : le taureau blanc (couleur de justice) désigne Adam; la génisse est Eve; le veau noir est Caïn; le veau rouge est Abel.
Chapitre LXXXV. – Enoch enregistre la prolifération des taureaux, des génisses et poursuit :
6. – Je regardai et admirai ces choses et voici que les taureaux commencèrent à entrer en feu et à monter sur les génisses; celles-ci ayant conçu mirent au monde des éléphants, des chameaux et des ânes…
Puis, on trouve la narration d’une bataille entre éléphants, taureaux et autres bêtes, puis l’érection de la tour de Babel, suivie d’une grande confusion terrestre avec aboutissement à Noé et au déluge.
Cette genèse, très différente de la genèse biblique, tendrait à faire croire conjointement
avec les mythologies qu’il y eut une mystérieuse interférence entre les taureaux et les
hommes. Quel que soit le sens que l’on donne aux taureaux et aux génisses, (êtres humains ou
animaux véritables), Enoch précise bien que les autres bêtes furent enfantées par eux, qu’ils
eurent pour mère soit une génisse, soit, et c’est beaucoup plus probable : une femme.
Une tradition des tribus indiennes de l’Amérique du Nord, rapportée par le père Charlevoix, prétend que tous les humains ayant été détruits par un grand cataclysme, Dieu, pour repeupler la terre, avait changé les animaux en nommes.
Certes, nous n’accordons pas un grand crédit à ces relations, mais il est curieux de noter que les peuples anciens, à tort ou à raison, ne jugeaient pas impossibles les engendrements entre animaux d’espèces différentes.

Oannès ,le dieu venu de la mer qui enseignait.

Oannès l’initiateur-poisson
On ne sait pas si les Chaldéens étaient de même race que les Hébreux — et c’est peu probable — toujours est-il que leurs traditions porteraient à croire qu’un étrange personnage,
ni homme ni bête, est leur ancêtre supérieur : Oannès, à la fois dieu et civilisateur des peuples de Babylone (1).
(1) Oannès, Oan = Ogen, Okean, Okéanos = Oceanos. C’est le Janus sagace et
initié des Romains, et aussi le Prométhée des Grecs.
On le représente sous la forme d’un monstre moitié homme, moitié poisson — on a dit
aussi moitié grenouille – qui venait de la « mer Érythréenne » (golfe Persique et mer Rouge).
Il avait deux têtes, l’une d’homme, l’autre de poisson, des jambes qui s’adaptaient à sa queue et il était doué de parole.

Chaque matin, il sortait de la mer pour venir parmi les humains enseigner les sciences,
les arts, les lettres et l’agriculture.
En syriaque, Oannès signifie étranger, ce qui renseigne bien imparfaitement sur
l’origine de ce dieu grand initié.
Était-ce les vêtements d’Oannès qui lui donnaient une ressemblance avec les poissons,
ou bien était-il, par quelque miracle incroyable, le résultat d’un croisement monstrueux (1)?
(1) Le 1er novembre 1964, une chienne de Courthezon (Vaucluse) a mis bas sept
chiots, dont six ressemblent étrangement à des poissons : museau allongé, pas d’oreilles,
pattes palmées, corps aminci en fuseau et se terminant en « queue de poisson ». La peau
elle-même a l’apparence luisante des écailles. Serait-ce là une preuve de croisement
monstrueux ou de mutation fantastique? De toute façon le fait existe, même s’il est
inexplicable.
Notre logique nous inclinerait plutôt à voir en cet être extraordinaire, s’il a existé, le
représentant d’une race extraterrestre venu sur Terre dans un engin spatial, analogue à un
sous-marin, ou pouvant se comporter après atterrissage comme une sorte d’habitation sousmarine.
En tout cas, il reste que les hommes à constitution physique anormale n’étaient pas
faits pour effrayer les peuples anciens, comme si la monstruosité avait été non pas l’exception,
mais un phénomène assez commun.
De si loin qu’elles surgissent, ces traditions, ces légendes, souvent, forment la
substance essentielle à la compréhension de l’histoire inconnue des hommes, même si elles
paraissent s’opposer aux lois scientifiques d’une évolution universelle beaucoup plus
aventureuse qu’on le croit !
Car enfin, si le monde a été détruit plusieurs fois, si des déluges ont noyé l’humanité,
comment l’évolution aurait-elle pu se poursuivre sans altérations profondes?
Altérations que d’ailleurs on trouve à profusion dans tous les règnes !
Les monstres, les bêtes fantastiques, les hommes physiquement extraordinaires ne
pourraient-ils trouver une place logique, rationnelle dans l’acheminement de la matière, de
l’intellect et du psychisme vers le dernier maillon actuel de la chaîne : l’homme !
Est-il insensé de croire que lors de la création des premiers hommes, certains mutants
doués d’intelligence et peut-être de perversion engagèrent avec l’homo sapiens une lutte
implacable dont l’enjeu était la suprématie terrestre?
La Bête Fantastique
Les traditions de tous les pays rapportent que des géants ou que des bêtes
monstrueuses, parfois semi-humaines, parfois entièrement animales, exigeaient des rançons
de jeunes garçons ou de jeunes vierges, ou décimaient les populations.
On peut se demander jusqu’à quel point ces monstres : Minotaure, Sphinx, Volta,
géants, dragons ou créatures sataniques, pouvaient perpétuer le souvenir d’un très antique
fléau.
Dans le labyrinthe de la mort, les hommes normaux finirent par l’emporter sur la Bête
Fantastique, l’évolution humaine put s’opérer librement et le peuplement du globe acquérir un
rythme naturel.
La Bête Fantastique des Anciens était-elle un symbole, un mutant redoutable, une véritable bête ou un pollen de mort?

Sous le voile de la fable et de la légende, se cache une vérité que nous craignons
d’identifier.
La mémoire des hommes n’a le pouvoir de conserver exact un souvenir que durant une
quarantaine d’années; plus loin dans le temps, les faits commencent à se déformer et entrent
peu à peu dans la légende.
Les guerres napoléoniennes seraient depuis longtemps devenues des chansons de
geste, si les chroniqueurs ne les avaient consignées par écrit.
Le souvenir des monstres semi-humains est donc entré dans un merveilleux où il sied
de discerner la parcelle de vérité initiale.
La formidable Bête de Gévaudan n’était même pas un loup ordinaire, mais un gros
chat ou loup-cervier !
La bataille titanesque qui opposa Roland aux Sarrasins dans le défilé de Roncevaux fut
tout au plus une escarmouche !
En général, les petits faits anciens sont démesurément grossis, mais s’ils ont été
démesurément importants, il arrive, au contraire, qu’ils soient relativement minimisés.
Par exemple, la guerre des Titans contre Zeus, qui ébranla l’Olympe et fit trembler les
dieux, fut vraisemblablement un cataclysme universel où sombra une grande partie de
l’humanité !
Entre ces extrêmes, quelle valeur doit-on donner aux monstres antiques? Et
notamment aux Cyclopes, Minotaures, Titans, Gorgones, Faunes, Anges, Ogres, Hydres, au
Léviathan et au Béhémoth des mythologies et des traditions?
Le docteur américain I. Velikovsky a prouvé – et personne ne songerait à le contredire
– que le déluge date approximativement de l’an 1500 av. J.-C. et qu’un cataclysme universel,
un passage de comète pense-t-il, troubla profondément la Terre 1 500 ans avant notre ère.
Dans la pensée d’Aristote, notre système solaire était régulièrement perturbé et remis
en place au cours de « l’Année suprême », laquelle comportait un grand hiver dit Kataklusmos
(déluge, catastrophe) et un grand été appelé ekpyrosis (incendie), ce qui rejoint l’explication
de I. Velikovsky = déluge universel et incendie du monde.
Les monstres mythologiques datant du dernier déluge auraient-ils été engendrés à la
suite des irradiations produites par le passage d’une comète?
La Bible ne faisant pas état de cette prolifération de bêtes extraordinaires, nous
pensons devoir reporter leur apparition avant le déluge, c’est-à-dire à l’époque indéterminée
(on a avancé le chiffre de 9 000 années) où, selon nos hypothèses, le globe aurait été atomisé
en Amérique et dans le désert de Gobi.
Ensuite, les quelques rescapés de la catastrophe, irradiés, auraient pu engendrer des
monstres et leur disputer le droit de survivre. Peut-être même, s’ils furent très peu nombreux,
durent-ils, pour perpétuer leur race, avoir des relations sexuelles avec des animaux?
Les monstres sont-ils plus anciens encore? Datent-ils des temps primhistoriques où
l’homme fut créé par mutations exceptionnelles? Il est difficile de le croire, car le souvenir en
serait tellement lointain que la mémoire n’eût pu en garder la moindre trace.
Si nous ne sombrons pas à la façon des exégètes classiques qui font de la Terre le
centre du monde, nous pouvons essayer une meilleure explication !
Les géants
Pourquoi ne pas continuer à envisager que la Terre a été une sorte de parc zoologique
et de jardin des plantes d’une humanité extraplanétaire?
Comme tout alors s’enchaîne, s’éclaire et devient logique : des commandos d’hommes
venus d’une autre planète atterrissent sur notre globe, apportent une civilisation, des semences
de plantes inconnues, des spécimens d’animaux qu’ils espèrent acclimater.
104
Certes, ils trouvent des Terriens et essaient, soit de les coloniser, soit de s’intégrer à
eux, mais non sans risques, sans payer la dîme du sang, car ces cosmonautes ne sont pas
biologiquement identiques à nous.
Leur union avec les femmes des hommes produira donc des enfants plus grands que la
normale terrestre, soit, avec le grossissement du temps : des géants.
L’existence de ces géants avant le déluge dit universel est attestée par tous les peuples
anciens (1).
(1) On a trouvé dans une grotte d’Alguetca, près de Mangliss (II.R.S.S.) des
squelettes d’hommes mesurant 2,80 m à 3 mètres (l’ouilles du Caucase – 1964).
D’après une tradition des Indiens Cholula, consignée dans un manuscrit du Vatican, «
avant la grande inondation qui eut lieu 4 008 ans après la création du monde, le pays
d’Anahuac était habité par des géants; tous ceux qui ne périrent pas furent transformés en
poissons… ».
En Egypte, « les géants étaient en guerre contre les hommes et émigrèrent en revêtant
des formes d’animaux ».
Les rabbins juifs ont essayé d’établir, d’après des souvenirs trop lointains pour être
précis, que la taille du premier homme atteignait plusieurs centaines de pieds. La Bible parle
longuement des géants et notamment du dernier d’entre eux, le roi de Basan, Og, qui périt
dans sa lutte contre Moïse. Cet Og, semi-légendaire, dut avoir des descendants puisque les
Hébreux eurent encore de longues guerres à soutenir contre eux.
Les Thaïlandais anciens prétendaient que les hommes des premiers temps étaient d’une
taille colossale, et les Nordiques, se référant à des traditions hyperboréennes, disent que les
premiers êtres de la création étaient grands comme des montagnes.
Toutefois, compte tenu de « l’agrandissement » qui est un fait habituel à la légende, à
l’imagination et au temps, on doit penser que ces géants antiques ne mesuraient guère plus de
deux mètres.
Les fantastiques géants de Nicolas Henrion !
Un numismate et historien du XVIIe siècle, Nicolas Henrion, fit à ce sujet une étude
curieuse mais dénuée de fondements sérieux, que nous rapportons pour son pittoresque.
D’après une certaine loi de décroissance, Henrion déterminait, disait-il, avec une
exactitude rigoureuse, les variations de la taille des hommes depuis leur création originelle.
Il en résulterait qu’Adam « avait dû avoir » 123 pieds 9 pouces (soit environ 49
mètres!), Noé 103 pieds, Abraham 27, Moïse 13, Hercule 10, Alexandre 6, César 5, etc.

Les géants d’Hyperborée

 

La mythologie grecque donne une indication, qui tendrait à accréditer la thèse
d’hommes extraplanétaires plus grands et plus intelligents que les hommes de la Terre. En
effet, les géants étaient invincibles et les dieux mêmes ne pouvaient les vaincre qu’avec le
secours des mortels, ce qui, en tenant compte de l’exagération, pourrait fort bien se rapporter à
des êtres beaucoup plus civilisés que les Terriens et paraissant de ce fait invulnérables.
A l’appui de cette thèse, nous rappelons que les Nordiques situent la patrie des géants
vers cette Thulé où, pense-t-on, durent atterrir les premiers êtres venus d’une planète, car les

Hyperboréens selon les traditions celtiques et Scandinaves fournirent la race des hommes
supérieurs qui sombra avec leur continent, quand se produisit le cataclysme atomique
américain et asiatique.
Les géants hyperboréens auraient actuellement une descendance avec les « sumotori »
(lutteurs de sumo) qui, au Japon, sont des personnages de haute popularité se situant, dans la
hiérarchie, immédiatement après les dieux et l’empereur.
Leur force est prodigieux, leur poids peut atteindre 200 kg et leur taille 2,40 m.
Au début, écrit l’historien Pierre Darcourt, les sumotori se recrutaient chez les géants
Aïnous à la peau claire (1).
(1) Le Monde et la Vie, N° 141, février 1965.
Les Aïnous sont des Blancs, des proto-Caucasiens, qui auraient émigré à travers la
Sibérie. Leur dieu « Kamu » englobait le soleil, le vent, l’océan et l’ours.
Ces montagnards de l’Hokkaïdo, velus, lourds et puissants, buveurs d’alcool chaud,
étaient de formidables lutteurs…
Les autres Japonais, de teinte cuivrée, seraient originaires des îles polynésiennes, de la
Malaisie et de la Chine. Ils avaient, grâce à leur science et à leurs armes perfectionnées,
vaincu les géants.
Les vainqueurs, poursuit Pierre Darcourt, avaient emporté en croupe, vers le sud, les
belles femmes blanches (de leurs adversaires) et de leurs accouplements étaient nés des
géants asiates qui devinrent les premiers gardes du corps de l’empereur.
Selon cette thèse, le Japon du Nord pourrait donc être considéré comme étant
l’Extrême-Occident du globe avec ses autochtones hyperboréens, ou peut-être encore comme
un îlot préservé de l’antique terre de Mû dont les habitants étaient de même race extraterrestre
que ceux d’Hyperborée.
Il ne s’agit là que d’un indice, mais qui s’ajoute à une foule d’autres et milite dans le
sens de notre hypothèse d’ancêtres supérieurs venus de Vénus ou d’une étoile.
De ces Hyperboréens extraplanétaires, auraient découlé en premier lieu les « hommes
géants et fameux » cités par la Bible et enfin, par altération, accouplements monstrueux (les
fils du Ciel dévoyés de la Genèse) ou irradiation, les monstres semi-humains de la légende et
les géants à forme animale qui « émigrèrent en Egypte ».
A moins de nier purement et simplement l’existence des géants et des monstres
antiques, et alors il faut réfuter la Bible, les Apocryphes et toutes les traditions, nous ne
concevons aucune autre explication rationnelle à opposer à cette interprétation.
mes-taureaux (le Minotaure), ces faunes à jambes de bouc, ces sphinx à tête de femme,
ces gorgones, ces sirènes, etc.
Les géants de la Bible
Les géants, d’après la Bible, étaient bien des êtres supérieurs puisqu’ils engendrèrent
l’élite des peuples : rois, héros, initiés.
C’est ce que relate la Genèse, chapitre VI, verset 4 :
Or, il y avait des géants sur la terre en ce temps-là. Car depuis que les enfants de
Dieu eurent épousé les filles des hommes, il en sortit des enfants qui furent des hommes
puissants et fameux dans le siècle.
Nous voilà donc avec une explication sur les géants qu’il suffit d’appliquer au règne
animal pour avoir la clef de l’énigme.

En premier lieu, ces « enfants de Dieu » venus sur Terre pour voler les filles des
hommes ou violer leurs épouses ne forniquèrent-ils pas avec certaines bêtes?
De nos jours encore, ces pratiques anormales sont courantes chez les obsédés sexuels
et à plus forte raison le furent-elles chez des êtres sans doute sevrés d’amour depuis fort
longtemps !
Les cosmonautes purent fort bien engendrer des enfants monstrueux, mi-hommes mi-chevaux
ou mi-hommes mi-vaches…
Par ailleurs, le cheptel animal qu’ils lâchèrent dans la nature terrestre dut avant de
disparaître ou de s’acclimater, et à la suite de croisements naturels perturbés ou
d’accouplements extraordinaires, passer par des stades d’où la monstruosité physique découlait
obligatoirement.
Et voilà peut-être expliqué à la fois ces humains géants, ces hommes-chevaux (les
centaures), ces hommes-taureaux (le minotaure), ces faunes à jambes de bouc, ces sphinx à
tête de femme, ces gorgones, ces sirènes, etc…

Les monstres contre les hommes
A corps monstrueux, esprit tortueux, dit la sagesse populaire !
Ces êtres déformés par la légende, car le Minotaure, par exemple, n’était sans doute
qu’un géant à mufle de taureau, ou bien ces mutants, pour reprendre aussi la thèse de
l’irradiation, voulurent-ils jouer un rôle dans la société?
C’est probable, et ils trouvèrent alors, dans les êtres normaux,- des adversaires décidés
à préserver leurs prérogatives et leur race.
D’où une guerre quasi fratricide qui, durant de longues années, endeuilla l’humanité.
Les monstres avaient pour eux la force, la brutalité, au service d’une intelligence
bornée…
Les hommes avaient moins de force physique, mais une intelligence plus subtile, et ils
étaient le nombre.
Les « Bêtes mythologiques » firent de la jeunesse humaine un carnage rappelé par les
sacrifices, les tributs de sang frais, mais finalement, les héros, entendez par là les « Géants »,
fils des extraplanétaires et des filles des hommes, eurent raison de la tyrannie des êtres
anormaux.
Peut-être aussi pouvons-nous penser qu’en souvenir impérissable de la grande bataille
des temps antiques, les hommes vainqueurs érigèrent les seize cents monstres énigmatiques
du Temple de Karnak, et à l’ouest des Pyramides de leurs connaissances, la statue colossale de
l’ennemi héréditaire vaincu : le Sphinx .
Quelle magnifique épopée pour les bardes antiques et comme on comprend
l’enthousiaste métamorphose qu’ils firent des événements !
Les héros victorieux furent certainement promus demi-dieux, mais la vérité nichait au
fond de l’affabulation !
Exhortation du Dieu jaloux
La Bible nous apporte à ce sujet des précisions du plus haut intérêt.
Dans Exode (chap. XXXIV) le Seigneur, qui se nomme lui-même le Dieu jaloux, fait
ses recommandations aux Hébreux.
15. — Ne faites point alliance avec les habitants de ce pays-là…
16. – Vous ne ferez point épouser leurs filles à vos fils…

24. – Car lorsque j’aurai chassé les nations de devant votre face, et que j’aurai étendu
les limites de votre pays…
Il s’agit, bien entendu, de montrer l’alliance du Seigneur avec les tribus d’Israël, mais
un peu plus loin, dans Lévitique (chap. XVIII) Dieu donne une étrange raison qui fait des
Hébreux le « Peuple élu » :
22. – Vous ne commettrez point cette abomination où l’on se sert d’un homme comme si c’était une femme.
23. – Vous ne vous approcherez d’aucune bête, et vous ne vous souillerez point avec elle. La femme ne se prostituera point aussi en cette manière à une bête, parce que c’est un crime abominable.
24. – Vous ne vous souillerez point par toutes ces infamies dont se sont souillés tous les peuples que je chasserai devant vous.
Voilà qui est nettement formulé et d’une importance primordiale pour l’évolution humaine : il fut un temps, après le déluge, où il était de pratique générale, pour les hommes et pour les femmes, de se prostituer avec des animaux.
En résulta-t-il quelque engendrement monstrueux? La Bible semble muette à ce sujet, mais la mythologie grecque accréditerait le fait.


EN CONCLUSION

LAISSONS PARLER ZECHARIA SITCHIN

 

 

Un des récits les plus énigmatiques (et théologiquement difficiles) de la Bible est raconté dans les premiers versets du chapitre 6 de la Genèse – le récit des Néfilim, fils des dieux qui (dans les jours précédant le Déluge «et par la suite aussi») ont pris «des filles de l’homme» comme épouses et ont eu des enfants héroïques par elles. 

Il y a quelque quatre-vingts ans, un écolier, heureux d’étudier la Bible dans son hébreu original, a été réprimandé pour avoir demandé pourquoi, alors que Néfilim voulait dire «Ceux qui étaient descendus» (du ciel à la terre), les traducteurs traduisaient le mot en «géants». L’écolier, c’était moi et la réprimande injuste m’a amené à étudier les mythes anciens, à remonter à la première civilisation connue de l’homme à Sumer et à écrire The 12th Planet.et des livres ultérieurs comprenant le scénario «Anciens astronautes»: Les Néfilim, également appelés Anakim dans la Bible, étaient les Anunnaki sumériens – «Ceux qui sont venus sur Terre sont venus du ciel» – et plus précisément de Nibiru, une planète lointaine dans notre propre système solaire. 

 

 

C’étaient les anciens dieux dont les exploits, détaillés dans des textes sumériens inscrits sur des tablettes d’argile, étaient rappelés dans les récits de la Genèse d’Adam et Eve, du Jardin d’Éden et des mariages ultérieurs. Cela avait du sens (du moins pour moi); il expliquait des énigmes allant de la biologie à l’astronomie; elle était appuyée par d’innombrables représentations picturales sur des objets appelés sceaux de cylindre. Mais pourrait-on le prouver?

À la même époque, il y a quelque quatre-vingts ans, le célèbre archéologue britannique Leonard Woolley, lors d’une fouille en Irak dans l’enceinte sacrée d’Ur – la ville sumérienne où le voyage d’Abraham à Canaan et le monothéisme – découvrit un groupe de tombes inhabituelles. Ils étaient et restent extraordinaires par leur construction et leur tracé, étonnant par la richesse incroyable et la fabrication artisanale des artefacts trouvés dans cet endroit (même les ustensiles les plus courants étaient en or) et surtout par l’inhumation de nombreux assistants ( soixante-treize dans une seule tombe!) qui ont été enterrés vivants aux côtés des personnalités décédées – une pratique inconnue à tout moment, avant ou après.

Qui étaient les personnalités si enterrées – au troisième millénaire avant notre ère – dans ce qui a été connu depuis comme les tombes royales d’Ur? Diverses inscriptions les reliaient à la première dynastie d’Ur. Deux des personnalités ont été identifiées par leurs scellés cylindriques comme étant une femelle appelée Nin.Puabi et un mâle Mes.kalam.dug. Leurs restes squelettiques ont été emportés à Londres, passés aux rayons X et examinés pour leurs particularités anthropologiques. Ils ont été répertoriés comme étant les restes d’une « reine » et d’un « prince » de Su-mer – et oubliés. 

Mais maintenant, quatre-vingts ans plus tard, les deux événements ont bouclé la boucle et, combinés, constituent la preuve insaisissable d’une présence extraterrestre sur Terre dans le passé antique. 

Qu’après trente-cinq ans écoulés depuis La 12ème planètele cycle des données bibliques et le cycle de la découverte scientifique, comme deux roues combinées dans un coffre-fort, entrent en jeu dans l’ouverture du chapitre 6 de Genesis, ce qui n’était ni prévu ni prémédité par moi; mais c’était peut-être prédéterminé et inévitable par la nature même du sujet: les origines humaines.

En regardant en arrière, on s’aperçoit maintenant que les récits de notre création (brève dans la Bible, assez détaillée dans les textes sumériens) sont des récits d’ADN, de génomique et de génie génétique: la «graine de vie» (ADN) est transmise de Nibiru à la Terre lors d’une collision céleste; L’homme est façonné par les Elohim / Anunnaki en ajoutant certains de leurs gènes à ceux d’un hominidé primitif pour atteindre un Homo sapiens; l’hybride stérile a la capacité de procréer par une autre manipulation génétique (l’épisode du «jardin d’Éden»); et puis le cycle est complété par l’accouplement des dieux et des terriens, amenant la réalisation précieuse, les demi-dieux.

C’est avec les demi-dieux que cette chaîne de mélange génétique revêt un intérêt personnel pour nous tous. Les indices sont mis en lumière dans le récit épique de Gilgamesh, le plus célèbre de tous les demi-dieux connus, qui fut roi dans la ville d’Uruk vers 2650 av. J.-C. Son père était le demi-dieu Lugalbanda; mais parce que sa mère était la déesse Ninsun, il était plus qu’un demi-dieu – il était «les deux tiers de lui divin». Cela, croyait-il, lui donnait droit à la longévité (alias «immortalité») des dieux. Mais sa recherche, lui avait-il été prévenu, serait vaine parce que, comme le dit l’épopée de Gilgamesh: 

« Quand les dieux ont créé la compréhension de l’homme, ils se sont perfectionnés pour lui;La sagesse qu’ils lui avaient donnée; À lui ils avaient donné la connaissance – la vie éternelle qu’ils ne lui avaient pas donnée. »

À bien y penser, c’est exactement la leçon du conte biblique du jardin d’Éden: après avoir pris part à l’arbre de la connaissance, les terriens sont expulsés et n’ont pas accès à l’arbre de vie. 

Qu’est-ce que c’est génétiquement que les dieux nous ont délibérément retenu? Quels gènes qui garantissent la longévité, repoussent le cancer? 

Avec les avancées scientifiques révolutionnaires de la génomique, de telles différences génétiques pourraient être vérifiées si nous pouvions mettre la main sur un dieu Anunnaki, ou un demi-dieu, pour effectuer le séquençage du génome de comparaison. 

Et cela, je le révèle dans mon dernier livre Il y avait des géants sur la Terre, pourrait maintenant être possible – parce que Mes.kalem.dug était un demi-dieu et que Nin.Puabi n’était pas une « reine » – elle était une NIN, une déesse. Étant une femme, son ADN mitochondrial qui traverse la lignée féminine était 100% nibourien. 

Une fois sa lignée établie, j’ai approché le Natural History Museum de Londres. Ils ont confirmé l’existence des restes squelettiques, mais ont rejeté ma suggestion de procéder au séquençage du génome de comparaison. Après deux ans d’incitation, la publication deThere Were Giants a conduit le Musée à atténuer son «non» absolu à «nous pourrions le considérer» si un institut de génomique qualifié entreprend le projet.

J’ai approché certains des scientifiques les plus en vue dans ce domaine, en leur proposant de financer un «projet Goddess of Ur Genome». Il reste donc à voir si la science pourra relever le défi qui consiste à prouver que Il y avait des extraterrestres sur la Terre . 

Z. Sitchin, juin 2010

 

 

 

 

 

 

 

Les géants de Patagonie,aperçus en Amérique du Sud,ne sont pas une illusion.La science officielle ne s’y interresse pas…parce qu’ils dérangent!
Publicités

Civilisations extraterrestres:Les dropas et le crash ovni antique de Chine

 

Disque dropa ancien
Extrait d’ Anunnaki: L’héritage des dieux par Sasha Alex Lessin, Ph.D. (Anthropologie, UCLA) et Janet Kira Lessin (PDG, Aquarian Radio)

 

 Les Chinois rapportent des Gris Extraterrestres qu’ils appellent les «Dropa», qui étaient en expédition d’exploration sur la Terre, il y a environ 12 000 ans dans les montagnes Baian-Kara-Ula, à la frontière sino-tibétaine. Ils ont laissé des peintures et leurs petits squelettes (un peu plus de 4 pieds de haut) dans une grotte où ils se sont abrités. L’archéologue chinois Chi Pu Tei a trouvé la grotte et les squelettes en 1938 mais les Chinois ont vite effacé son travail  ainsi que ses découvertes – et peut-être aussi l’ont-ils assassiné .

 Avant que Chi et ses preuves ne soient cachées, les Soviétiques ont obtenu et analysé plusieurs des disques.

Selon des savants soviétiques,voici à quoi ressembleraient les dropas lors de leur crash en Chine.

 

Peintures rupestres Dropa

Le Dropa a laissé des disques en pierre que les Chinois appelaient «pierres de Dropa». Les disques avaient un trou au milieu et, lorsqu’ils étaient filés, ils émettaient des impulsions électriques. 

 

 

 

Les disques dropas.

 

Le Dropa a couvert les murs de la caverne avec des pictogrammes qui montrent notre système solaire et tracent des itinéraires parmi les étoiles avec des lignes et des points qui se croisent.

Leurs pictogrammes illustrent des êtres fragiles de quatre pieds avec des bols ronds semblables à des casques sur leurs têtes bombées.

Représentation soviétique d’un vaisseau dropa.

Dans l’une de leurs grottes, un disque de pierre avait un mince sillon en spirale rempli de hiéroglyphes qui racontaient que le Dropa avait écrasé son vaisseau spatial il y a 1200 ans. Ils ne pouvaient pas, dit les pictogrammes, réparer leur engin. Les Chinois locaux (Han) ont tué la plupart d’entre eux; les survivants étaient ceux qui s’étaient enterrés dans la caverne.

Localisation de l’endroit.

Les communistes chinois ont-ils tué un lanceur d’alerte?La vidéo  ci-dessous le suggère:

 

LES PYRAMIDES  QUE LES CHINOIS, COMME LES ÉGYPTIENS, PRÉTENDENT  CONSTRUITES SELON LEURS PROPRES RÈGLES ANCESTRALES.

Les pyramides sont aplaties au sommet pour les avions (ou appareils volants) qui atterrissaient dans le nord et le centre de la Chine (bien que les patrons chinois cachent cela) rivalisent avec l’Égypte et l’Amérique centrale il y a 12 000 ans – et leur taille.

Les pyramides chinoises.

 

Les empereurs chinois ont réclamé la descente de ces  » Dieux descendus du Ciel » qui ont atterri dans les « dragons volants »  venant d’une autre planète. Les pyramides montrent l’alignement astronomique qui les date à l’époque où les Anunnaki ont ceint la Terre avec ces structures. Les archives de cette époque parlent des empereurs descendant du ciel en dragons volants.

 

La plus haute pyramide signalée s’élève à 300 mètres de haut. Ses côtés mesurent 500 mètres de long, deux fois plus grand que vingt fois le volume de la Grande Pyramide de Gizeh. Les pyramides de Chine et de Gizeh alignent leurs lignes de base avec nord-sud et ouest-est. Les pierres couvraient autrefois les pyramides chinoises mais maintenant seulement quelques pierres se trouvent au fond; les deux ont des canaux d’eau des rivières voisines.  

La pyramide de Xianyang, dans la province de Qinghai, près du sommet du mont Baigong, s’élève à 200 pieds au milieu de conduites de carburant et d’eau pressurisées faites de cobalt et d’éléments exogènes de la Terre.

Le vol de l’empereur chinois.

En 2309 BCE, Hou Yih (l’ingénieur de l’empereur Yao) et sa femme Chang Ngo ont navigué sur l’ordinateur embarqué d’une fusée et ont volé sur la lune. « Hou Yih a exploré l’espace en montant le courant d’air lumineux – l’échappement de sa fusée. Il a volé dans l’espace où il n’a pas perçu le mouvement rotatoire du soleil. « Seulement dans l’espace nous ne voyons pas le soleil bouger chaque jour.

L’empereur Chen-Tang.

En 1766, l’empereur Cheng Tang vola à Honan, puis ordonna que son engin soit détruit de peur que «le secret de son mécanisme ne tombe entre de mauvaises mains». En 300BCE, Chu Yang fit voler un engin et arpenta les montagnes Kun Lun et le désert de Gobi. Les Chinois appelaient des avions battant des dragons. [Childress, 2000: 153, 157]

L’alignement des pyramides chinoises est le même que celui des pyramides égyptiennes…une coïncidence vous croyez?

 

 

 

 

Vidéo:L’origine de l’homme selon les sumériens,par Peter Moore

NIBIRU et
L’origine de l’homme selon les Sumériens et les Annunakis (Zecharia Sitchin)

La Genèse selon les Sumériens est mal traduite dans la Bible. De toute évidence, ce ne sont pas des « erreurs » mais des manipulations. Est-ce que ça signifie que Dieu n’existe pas ou que toute la Bible est mensonge? Bien sûr que non. Mais ça signifie que certains aspects ont été honteusement falsifiés à des fins de domination politique. Il est donc impératif de ne SURTOUT pas prendre la Bible mot-pour-mot et de débattre de différents aspects. Mieux encore, il faudrait retraduire les tablettes sumériennes, mais une traduction conforme à la réalité cette fois-ci.

Malheureusement, la manipulation va encore plus loin lorsqu’on réalise que Jésus était un être de lumière à la vie éternelle sans peur, ni haine …

mais que l’image de Jésus que la haute hiérarchie chrétienne a rendue la plus populaire au monde est celle de Jésus, mort, crucifié, éteint, en sang, torturé. C’est le contraire de ce qu’il a toujours été et de ce qu’il représente.

Mais le message est clair. Vous voulez questionner la hiérarchie inéquitable et archaïque existante? Vous allez mourir comme Jésus par la torture. Et, comme NOUS, les oligarques sommes plus forts que Dieu lui-même, Jésus est mort et nous avons continué de contrôler les moutons que vous êtes. Nous pouvons tuer le fils de Dieu, sans aucune conséquence. Et, au pire, au jour du jugement, nous demanderons pardon. Dieu pardonne toujours à tous. 🙂

« Vous préférez mourir debout que vivre à genou? Et on bien on se chargera de vous tuer comme on a fait si facilement avec le fils de Dieu. »

Est-ce que ça peut être plus clair que ça?

Ne vous demandez plus pourquoi vous n’avez pas les couilles de vous révolter. En vous a endoctriné depuis la naissance à avoir peur des Oligarques et de la torture qu’ils vous réservent si vous osez.

:'(
_____________________

Ceci dit. Je vous propose de me suivre dans ce voyage fantastique au cœur de nos origines et de la civilisation sumérienne.

Ré-écrire l’histoire:Les Anunnaki et l’Histoire Interdite de l’Humanité

Les anciens textes sumériens nous renvoient à la venue d’un Anunnaki « qui est descendu du ciel», une race d’êtres extrêmement puissants et plus avancés que nous.

Ils nous ont conçus  et nous ont contrôlés pendant des centaines  de milliers d’années.

Les Anunnaki auraient utilisé la science génétique pour créer les Humains de la Terre.
Les Anunnaki auraient utilisé la science génétique pour créer les Humains de la Terre.

Selon le  récit de la Genèse, la douzième planète, une planète  connue sous le nom de  Nibiru a été peuplée par des êtres très semblable à nous : les humains humanoïdes. Ensuite , ils ont rencontré un problème grave dans leur atmosphère. Ils sont partis alors,dans une quête à travers le système d’ordre solaire,afin  de trouver de l’or, mais aussi une matière non métallique spéciale sur  une autre planète qui pourrait  guérir leur monde.

Quand Nibiru est venue proche de   l’ orbite de la Terre, il y a environ 432 mille ans avant Jésus-Christ, les Niburiens  ont utilisés des nefs spatiales pour envoyer des marchandises et des personnes essentielles à leur installation sur la planète Terre. Après avoir atteint la surface, ces êtres plus avancés que nous,ont établis des bases dans l’ ancienne Mésopotamie.

Pour extraire le métal précieux, des mines d’ or ont été établies dans ce que nous appelons actuellement l’Afrique du Sud , où les dépôts abondants de cette richesse minérale étaient présents et nombreux. Par contre,pour  faire ce travail ,il leur faillait des travailleurs-esclaves  adaptés aux travaux miniers sur la planète Terre .

Le Dieu Enki.
Le Dieu Enki.

Aussi,parce que les  Nibiriens  étaient incapables de s’adapter à l’environnement terrestre, le peuple Anunnaki a été envoyé pour faire le travail pour eux. les Annunaki étudièrent les espèces vivantes sur Terre et développèrent une sorte d’animal-esclave pour effectuer leurs travaux miniers.Cet animal issu des modifications génétiques deviendra,au fil des millénaires l’homo sapiens actuel,c’est-à-dire »nous »!Il est clair que c’est ce qui représente l’élément de travail fondamental  de l’organisation et de l’établissement de cette société implantée sur notre planète:bien que leurs caractéristiques physiques et intellectuelles étaient au summum  de l’époque,il faut bien comprendre que l’ une de nos normes humaines modernes actuelles qui ont été imposées,c’est-à-dire implanté de force dans la génétique humaine,à partir de l’ADN des Annunaki.

Pour créer de la vie nouvelle,il faut donc une vie de base:c’est pourquoi les Annunaki se prirent en partie comme modèles.

 

.

Les déplacements de Nibiru dans le système solaire.
Les déplacements de Nibiru dans le système solaire.

Nos ancêtres lointains

Pour parler de l’une de ses caractéristiques supérieures des Annunaki en tant que race,il faut voir le cheminement qui conduisit  à l’élaboration de la race des  esclaves-humains.

Un jour,avant la création des humains,les Anunnaki se révoltèrent contre leurs   superviseurs venus de Nibiru et  exigèrent  de ne pas être reconnu comme un ordre inférieur et demandèrent de créer un autre « êtrede rang inférieur » pour faire de ce « petit » travail à la place. Les dirigeants se consultèrent  et ils ont  finalement conclu que cette progéniture était  nécessaire pour ce type d’exploitation du travail, et ils ont donc créé une nouvelle race d’animal-esclave  combinant leurs gènes avec ceux des primates supérieurs vivant sur Terre à ce moment-là, c’étaient probablement les Australopitechus.

Zecharia Sitchin
Zecharia Sitchin

Dans un premier temps , Enki et Ninmah (deux chefs) conçus avec une force redoutable et la taille qui ont travaillé pour la Anunnaki sur Terre, aidé d’ un extrait d’ or. EATS si parfait quecela semble, sa création était non flux important – pas ils pourraient se reproduire, et soi-disant «dieux» dû créer toujours plus d’entre eux pour maintenir le processus d’exploitation minière encours d’ exécution sur la capacité souhaitée.

Au fil du temps, Enki et Ninmah développèrent  plusieurs types d’êtres jusqu’à ce qu’ils eurnt réussi à atteindre le but désiré. Après toutes ses luttes, a réalisé le cherché, que les nouveaux êtres pourraient jouer entre eux, de sorte que la première race humaine est apparue sous la forme d’Homo Erectus.

Zecharia Sitchin et le dieu Enki,à gauche.
Zecharia Sitchin et le dieu Enki,à gauche.

Chaque fois que Nibiru se déplaçait loin de la Terre, une partie des «dieux» émigrèrent sur leur  planète jusqu’à la fin du cycle de 3.600 ans. Cette période de temps , ils ne l’appellent pas par le temps, les Anunnaki sont resté sur  la terre pour prendre soin des mines d’or et des esclaves, précisément cela leur  avait  été ordonné par leurs «dieux». Parce que les nouveaux êtres créés possèdaient de nombreuses caractéristiques humaines ,, comme leurs créateurs (ils ont été créés à son image), ils ont finalement commencé un combat pour des désirs matériels et terrestres.

 

Profitant de la situation, les esclaves ont formé une alliance et se révoltèrent  contre leurs maîtres  les Anunnaki autrefois. Beaucoup d’entre eux ont réussi à échapper aux mines et se sont  finalement installés comme des gens libres dans d’ autres parties de la Terre,Ils vécurent leur vie comme  cela est decrit dans de nombreux textes anciens, c’est-à-dire «comme des bêtes sauvages. »

nibiru 002

Après 3.600 ans , le cycle s’est terminé une fois de plus, les dirigeants des Anunnaki  sont retournés sur Terre et étaient très malheureux de voir que la situation était hors de Contrôle. Ils ont condamné les Anunnaki à travailler dans les mines à nouveau.

Au cours de son bref séjour sur la Terre, les Initiateurs ont mené d’ autres expériences pour créer une race plus sophistiquée de travailleurs. Après la conception de l’Homo habilis et de l’Homo Erectus, ils ont développé une race capable de penser, de parler et de se reproduire, et de l’ homme nouveau  créé ,il  portera le nom d’Homo Sapiens ,plus tard.

Plus  loin dans le temps,le scientifique en chef Enqi et le paramédical Ninti, chef de la Anunnaki  ont utilisés les manipulations génétiques et la fécondation in vitro dans le but de créer une créature  humaine . Le résultat du processus a été le développement d’un organisme biologique non  adapté à l’environnement contrôlé.  Semblable verre tubes de laboratoire ,, comme indiqué dans l’ancien sceau cylindrique non sumérienne.

Alignement

Mâle et femelle ,il  Les créa Heureux et appela son nom Adam, au jour où ils ont été créés – Genèse 5: 2

Le mot hébreu pour l’homme est Adam, ne se référant pas à une personne, mais plutôt, dans notre cas, à une tribu d’humains appelé Adamites ou  » les Fils de la  terre».

Après que les  Anunnaki eurent créé l’ homme ,l’Homo Sapiens,ils faisaient  toujours face à un gros problème: les esclaves qui se sont échappés et dispersés sur une grande partie de la planète. La solution est venue avec la grande inondation ,le fameux Déluge qui fit son entrée ,résultat de ce que ce qui se passait dans notre système solaire à cette époque.

Cela avait  été convenu et ce déluge allait  donner la mort  à tous ceux créés parmi  les espèces « fugitives » ,sachant ce qui allait arriver. Cependant, le directeur scientifique Enqi qui était l’ un des leaders, et il avait convaincu que sa dernière création, l’Homo sapiens, était  trop complexe et unique, et méritait donc de vivre sur cette planète .Lui Enki,en avait donc finalement décidé ainsi. Les événements qui ont suivi apporté la grande inondation, balayant l’ humanité ,mais épargnant l’Homo sapiens,par  exception.

Les  expériences sur des races terrestres avant la réussite de l'homo sapiens.
Les expériences sur des races terrestres avant la réussite de l’homo sapiens.

Les récentes découvertes scientifiques ,comme les mines d’or du Néolithique en Afrique australe ou la surveillance de l’ensemble de l’ADN humain conduisent à une source unique, appelée « Eve » de la Genèse,ont  été en mesure de confirmer l’interprétation des documents sumériens.

Un autre fait intéressant est ce que la science officielle nous apprend que l’ homo sapiens n’est apparu il y a seulement environ 49 ans mille ans, sans aucune explication possible sur son évolution soudaine.

Zecharia sitchin 01

Cette étude a été basée sur les travaux de Zecharia Sitchin  dans son oeuvre  bien connue « Les Chroniques de la Terre  » mettant en vedette l’histoire interdite de l’espèce humaine, de nombreuses études et les interprétations des anciennes civilisations qui prospéraient autrefois et se sont développées en utilisant des techniques aujourd’hui oubliées.

 

Est-ce Nibiru la nouvelle planète géante baptisée Planet 9…dans notre système solaire?

Mon article d’aujourd’hui cherche à définir si cette fameuse Planète 9 serait bien la mythique Nibiru.Aussi ,je tiens à rendre un vibrant hommage à Zecharia Sitchin ,l’homme  qui mit au jour l’histoire fantastique des Annunaki. 

La quête de la neuvième planète

En 1846, lors de la découverte de Neptune par le Français Urbain Le Verrier, de nombreux astronomes se disent qu’il n’y a aucune raison de s’arrêter là et redoublent d’efforts pour dénicher d’autres planètes après la géante glacée. Parmi les plus acharnés, l’Américain Percival Lowell. L’astronome délaisse l’étude ingrate des inexistants canaux martiens pour rechercher, sans plus de succès, l’hypothétique Planète X, selon le nom que lui attribue Percival Lowell. C’est cet astre introuvable qui serait à l’origine des anomalies dans les orbites d’Uranus et Neptune. 

Pluton, planète née sous X Pluton, découverte en 1930 par Clyde W. Tombaugh, fait figure d’excellente candidate au titre de Planète X. Mais, au fil des années, la masse de Pluton est sans cesse revue à la baisse jusqu’à l’humiliation finale de sa relégation au rang de planète naine. Pluton ne peut pas être responsable des contradictions dans les orbites des planètes géantes.

 

Finalement,nous arrivons à l’épilogue de l’histoire de la planète X , dont l’année dernière encore la NASA déclarait qu’elle n’avait trouvé aucune traces après avoir balayé tout le ciel …D’après  moi,ce ne serais pas Nibiru  « redécouverte » ,car selon moi et plusieurs personnes,Nibiru pourrait être un vaisseau-mère de très grande taille, d’où serait venu les Annunaki de la tradition sumérienne.Au mieux,ce pourrait être la prochaine à être découverte ,mais je doute que la vie puisse foisonner sur une planète ou la température avoisinerait le zéro absolu!

Dessin d'artiste donnant une idée de la Planète 9.
Dessin d’artiste donnant une idée de la Planète 9.

Les scientifiques disent finalement disposer de «preuves solides» qui témoignent de la présence d’une neuvième planète aux confins de notre système solaire.

La géante gazeuse aurait la même taille que Neptune et serait en orbite autour du soleil à des milliards de kilomètres de là — ce qui signifie qu’elle mettrait entre 10 000 et 20 000 ans à compléter une seule orbite.

La «planète 9», telle qu’elle a été baptisée par des chercheurs de l’université américaine Caltech, n’a pas encore été aperçue. Sa présence a été calculée à partir de modèles informatiques et mathématiques. Elle devrait être détectée par un télescope d’ici cinq ans.

La découverte est annoncée mercredi dans la publication scientifique Astronomical Journal.

«Nous aurions pu nous taire et chercher tranquillement pendant cinq ans pour la trouver nous-mêmes, a dit à l’Associated Press l’astronome Mike Brown. Mais j’aimerais mieux que quelqu’un la trouve maintenant que moi plus tard. Je veux la voir. Je veux voir à quoi elle ressemble. Je veux comprendre où elle est, et que je pense que ça va vous aider.»

M. Brown a contribué à la démotion de Pluton au rang de planétoïde.

«Pour la première fois en 150 ans, il y a de bonnes preuves que le recensement planétaire du système solaire n’est pas complet», a dit son collègue Konstantin Batygin.

Les deux hommes ont constaté que six objets dans la lointaine ceinture de Kuiper, aux confins du système solaire, semblent être influencés par la présence d’une planète. Un de ces objets, le planétoïde Sedna, avait été découvert par M. Brown il y a plus de dix ans.

«C’est une prédiction, a ajouté M. Batygin. Nous avons trouvé la trace gravitationnelle de planète 9 en bordure du système solaire. Nous n’avons pas trouvé l’objet lui-même.»

«Nous avons ressenti un grand bouleversement de la Force», a poursuivi M. Brown.

La nouvelle planète se trouverait à entre 3,2 milliards et 160 milliards de kilomètres de la Terre. On pourrait donc avoir besoin d’un téléscope spatial pour la photographier, à moins qu’un astronome amateur n’y parvienne si elle est assez proche de nous.

La nouvelle planète serait dix fois plus grosse que la Terre et 5000 fois plus grosse que Pluton. Elle pourrait aussi posséder des anneaux et des lunes.

Ce n’est pas la première fois qu’une nouvelle planète est ainsi «découverte», mais M. Brown a dit croire que celle-ci sera la bonne.

 


CE QUE DISENT LES SUMÉRIENS SUR NIBIRU

 

Sur le cylindre (sceau) ci-dessus, on a donc notre planète, que les sumériens appelaient « Nibiru », non seulement bien placée, mais à la bonne proportion SVP Les tailles des planètes montrées peuvent être considérées comme des approximations. Néanmoins, il est évident que Nibiru ait été considéré non seulement beaucoup plus grande que Pluton, mais également que la terre. La taille serait ici à peu prés correcte proportionnellement par rapport aux infos qu’on a sur cette nouvelle planète . Ce n’était donc pas « une roche glaciale » dans la ceinture de Kuiper. Nibiru, pour les Babyloniens, était le corps céleste lié au dieu Marduk. En Akkadien cela signifie « l’ endroit de croisement » ou « l’endroit de la transition ». Mais dans la plupart des textes babyloniens Marduk est identifié avec la planète Jupiter.
Sur le cylindre (sceau) ci-dessus, on a donc notre planète, que les sumériens appelaient « Nibiru », non seulement bien placée, mais à la bonne proportion SVP!
Les tailles des planètes montrées peuvent être considérées comme des approximations. Néanmoins, il est évident que Nibiru ait été considéré non seulement beaucoup plus grande que Pluton, mais également que la terre elle-même.
La taille serait ici à peu prés correcte proportionnellement par rapport aux infos qu’on a sur cette nouvelle planète .
Ce n’était donc pas « une roche glaciale » dans la ceinture de Kuiper. Nibiru, pour les Babyloniens, était le corps céleste lié au dieu Marduk. En Akkadien cela signifie « l’ endroit de croisement » ou « l’endroit de la transition ». Mais dans la plupart des textes babyloniens Marduk est identifié avec la planète Jupiter.


LA SCIENCE OFFICIELLE NOUS DIT

 

 

Selon un  bon chercheur associé à mon réseau,il s’agit de  l’épilogue d’une histoire qui a commencé en 1982 . 

En 1982 la NASA elle-même avait officiellement reconnu la possibilité de l’existence de la Planète X, en annonçant qu’un objet était bien là – bien au-delà des planètes les plus éloignées.

En 1983 avec la coopération de la NASA un groupe d’astronomes commence une étude détaillée du ciel à l’aide du Infrared Astronomical Satellite (IRAS). A l’automne de cette année, l’IRAS découvre divers objets se déplaçant au voisinage du système solaire, dont 5 comètes inconnues, quelques comètes « perdues », 4 nouveaux astéroïdes et un objet énigmatique semblable à une comète. Les titres sont Un objet géant mystifie les astronomes et Un corps mystérieux trouvé dans l’espace.

Le Washington Post avait publié le fameux article suivant :

Un Objet Géant au Bord du Système Solaire est un Mystère

Un corps céleste peut-être aussi grand que la planète géante Jupiter et a priori assez proche de la Terre pour faire partie de ce système solaire a été découvert dans la direction de la Constellation d’Orion par un télescope en orbite nommé IRAS. Cet objet est si mystérieux que les astronomes ne savent pas s’il s’agit d’une planète, d’une comète géante, d’un « proto-étoile » qui n’a jamais été assez chaude pour devenir une étoile, une galaxie éloignée si jeune qu’elle est encore dans le processus de formation de ses premières étoiles, ou une galaxie si enveloppée de poussière qu’aucune lumière émise par ses étoiles ne filtre jamais. « Tout ce que je peux vous dire c’est que nous ne savons pas ce que c’est, » dit Gerry Neugebauer, directeur scientifique de l’IRAS. »

Depuis c’était presque le silence radio , l’idée d’une « planète X » avait quasiment été enterrée par l’agence spatiale Américaine, qui avait même « confirmé » qu’il n’y avait pas de Planète X l’année dernière . 

En parallèle d’autres chercheurs avançaient des éléments en sa faveur grâce aux découvertes d’objets et l’étude des orbites liées a ces objets » trans-neptuniens » .

Et voilà qu’aujourd’hui , tout ceci est en train de devenir un fait scientifique .

Selon les astrophysiciens cette planète pourrait être une géante glacée du type d’Uranus, mais l’hypothèse d’une naine brune (type L ?) a aussi été évoquée, ce qui expliquerait l’extrême difficulté à la trouver .

La situation de l'orbite de la Planète 9 ,par rapport au système solaire...compris totalement au centre de l'image. C'est loin,très loin de nous et de la chaleur du soleil.
La situation de l’orbite de la Planète 9 ,par rapport au système solaire…compris totalement au centre de l’image.
C’est loin,très loin de nous et de la chaleur du soleil.

L’info est quasiment définitive, reste à la trouver concrètement cette 9e planète . Et ce n’est surement pas le seul corps non encore découvert . Par contre c’est surement le dernier objet qu’on peut nommer planète qu’il restait à découvrir dans notre système .

Maintenant  la question plus que jamais pertinente reste celle ci : Quel impact est ce que cette nouvelle planète peut avoir sur notre environnement immédiat ? Car elle en a forcément un .

Quand ? A quel degrés ?

Est ce que cette planète est responsable, ou une part de responsabilité, dans les extinctions périodiques ?

Et aussi, un lien avec l’omniprésence de la Constellation d’Orion dans notre folklore ? 

Ce sera l’objet d’autres articles .

En attendant savourons un peu cette nouvelle, en voici plus sur cette confirmation, ou « découverte » historique relayée par tous les médias :

Deux astronomes américains affirment avoir la preuve que cette lointaine « Planète 9 » existe, et ont même estimé sa masse : 10 fois celle de la Terre .

C’est un peu le serpent de mer du système solaire : depuis plus d’un siècle, de nombreux astronomes ont cherché une planète géante au-delà de l’orbite de Neptune, avant même la découverte de Pluton. C’est d’ailleurs la recherche de ce que l’on a longtemps surnommé « planète X », ou « dixième planète », qui a abouti à la découverte de Pluton.

La « planète X » est depuis entrée dans la légende : baptisée Nibiru par certains, du nom d’un dieu des enfers babylonien, elle a même été associée à des prophéties apocalyptiques pour 2012, des catastrophistes imaginant qu’elle allait foncer sur la Terre.

Des astronomes très sérieux ont cependant poursuivi la quête de cette planète. Dans les milieux scientifiques, on parle désormais de « Planet Nine » (Planète 9), Pluton ayant depuis été rétrogradée au rang de planète naine. L’an dernier, deux astrophysiciens européens ont d’ailleurs affirmé qu’il n’y avait non pas une mais deux planètes au-delà de Neptune.Ce que je crois fermement!

Découverte par le « tueur de Pluton »

Pourtant, l’annonce faite  récemment avec la parution d’un article dans la revue « The Astronomical Journal » ne semble pas être seulement un épisode de plus dans la quête d’une planète fantôme. Car l’un des deux astrophysiciens signataires de cette étude n’est autre que Mike Brown, célèbre pour avoir découvert plusieurs objets transneptuniens, dont les planètes naines Eris et Makémaké. Le Dr Brown s’est également illustré en publiant un ouvrage « Comment j’ai tué Pluton, et pourquoi elle l’a bien cherché« , racontant comment ses découvertes ont provoqué la déclassification de cette dernière en planète naine.

Aujourd’hui, avec son ancien élève et aujourd’hui collègue au prestigieux California Institute of Technology (CalTech) Konstantin Batygin, Mike Brown pourrait fort bien signer une découverte éclipsant son rôle dans la perte (toujours contestée) par Pluton du statut de planète à part entière : celle d’une géante glacée aux confins du système solaire.

Voici le range,l'espace ,à l'intérieur de laquelle les astronomes vont centrer leurs recherches.
Voici le range (en rose),l’espace à l’intérieur de laquelle les astronomes vont centrer leurs recherches.

20 fois plus loin que Neptune

Brown et Batygin n’ont pas observé la nouvelle planète, mais ils ont déduit sa trajectoire en compilant de nombreuses données sur les orbites d’objets transneptuniens. Ils ont ainsi constaté que six d’entre eux parcouraient des orbites pointant dans la même direction.

« C’est un peu comme avoir six aiguilles d’une horloge, chacune avec une vitesse différente, et lorsque vous les regardez, elles sont toutes au même endroit », explique Mike Brown. De plus, ces six orbites sont inclinées de la même manière, et font un angle de 30 degrés par rapport au plan de l’écliptique, qui comprend les huit planètes connues.

Évaluation en 2014 de la situation de la Planète X (nom donnée à ce mnoment-là de la Planète 9) La planète naine, pour l'instant baptisé 2012 VP113, car elle a été repéré dans les images prises en Novembre 2012 - est une découverte intéressante en soi. Scott Sheppard de la Carnegie Institution for Science à Washington DC et ses collègues ont constaté qu'elle est un morceau de roche et de glace de 450 kilomètres de large et se situe à 80 unités astronomiques du soleil à son point le plus proche (1 UA est la distance de la Terre du soleil) .
Évaluation en 2014 de la situation de la Planète X (nom donnée à ce mnoment-là de la Planète 9)
La planète naine, pour l’instant(lors de sa découverte) baptisée 2012 VP113, car elle a été repéré dans les images prises en Novembre 2012 – était une découverte intéressante en soi. Scott Sheppard de la Carnegie Institution for Science à Washington DC et ses collègues ont constaté qu’elle est un morceau de roche et de glace de 450 kilomètres de large et se situe à 80 unités astronomiques du soleil à son point le plus proche (1 UA est la distance de la Terre du soleil) .

 

 


 

LA NASA NE PARLE JAMAIS DE ZECHARIA SITCHIN…ET POURTANT C’EST LUI QUI DONNA LA PREUVE DE L’INTERVENTION DES ANNUNAKI DANS  L’HISTOIRE DES HUMAINS DE LA TERRE*

 

Donc en hommage à ses  travaux qui ont pris sa vie,voici la vision du grand Sitchin d’après ses nombreuses recherches sur les  tablettes sumériennes:

 Il ya six mille ans, les hommes de Nibiru firent la dicté d' Enuma Elish,l'épopée de la création des humains aux Sumériens. De Sumer, l'épopée de la Création de l'Humanité s'étendit à toutes les anciennes civilisations de la Terre; Ancien Testament de la Bible fait écho de l'Enuma. -Zécharia Sitchin

Il y a six mille ans, les hommes de Nibiru firent la dicté d’ Enuma Elish,l’épopée de la création des humains aux Sumériens. De Sumer, l’épopée de la Création de l’Humanité s’étendit à toutes les anciennes civilisations de la Terre; l’Ancien Testament de la Bible fait écho de l’Enuma.
-Zécharia Sitchin

 

 

Les LUNES de Nibiru, alors que  NIBIRU  frappat la Terre dans notre système solaire, ont créé un nuage de gaz qui tournait en son propre centre dans le sens antihoraire, refroidi et formé à la fois notre soleil et, dans la formulation de Andy Lloyd,aurait  formé aussi une étoile , nommée  Nemesis ,une naine brune  . Le soleil et Nemesis  ont développé des  planètes qui les ont encerclé.

L'orbite de Némésis
L’orbite de Némésis

 

 

 

La preuve

 

 

Tiamat, la planète très liquide qui allait devenir la Terre tournait autour du soleil entre les orbites de Jupiter et de Mars. L’ancienne épopée d’Enuma Elish décrit comment, il y a  4.5 milliards d’années, notre soleil a créé Tiamat, puis Mercure.
Le soleil alors, dit l’Enuma,a  envoyé Mercure avec de l’eau et de l’or,des comètes et météorites,à Tiamat. Les planetes furent formées par paires: Vénus avec Mars, Jupiter et Saturne, Uranus et Neptune. Ces planètes autour du Soleil dans le sens antihoraire, comme l’a fait Tiamat.
Il n’y avait pas de planète entre Vénus et Jupiter, où la Terre réside maintenant et Pluton était une lune de Saturne .Il manquait un partenaire-planète

 Tiamat, mais une de ses lunes, Kingou,fut  agrandie. Kingou a commencé à collaborer avec Tiamat. Puis Kingou pouvait orbiter autour du Soleil, mais pas Tiamat. Mais, il y a quatre milliards d’années, avant Kingou pourrait orbite autour du Soleil, soit Nibiru et Nemesis qui envahirent le  système planétaire interne du Soleil. (Je l’appelle l’envahisseur Nibiru, mais il pourrait être Nemesis.) Nibiru, nouvellement formé, crachait le feu et il en sortait le rayonnement. La gravité de Neptune tiré dans le système solaire interne, où il a changé les orbites des planètes de tous Solaris. Quand il approcha de Tiamat, et « à la fois  de Tiamat et Nibiru  ont germées des  lunes. [Lloyd, Dark Star: 41, 122 -124; Z echaria Sitchin, 12ème Planète: 219]
Nibiru, encore plastique ensuite passé Uranus, en orbite dans le sens antihoraire. La gravité d’Uranus déchiré importe hors Nibiru. Cette question a constitué quatre lunes (appelés Sud, Nord, Est et Ouest) qui Vents orbite autour Nibiru aiguilles d’une montre. Hit One: Nibiran Lune Vent du Nord a frappé la Terre: Dans le premier proto-Terre vs Nibiru,il y eu  affrontement. Les planètes ne se sont  pas frappé, mais certaines lunes se sont formées autour de Nibiru comme il est passé Uranus, frappé Tiamat [Lloyd, Dark Star: 122 -124; Zecharia Sitchin, Giants: 111-114].

 

Nibiru
Nibiru

 

Lorsque Nibiru percé notre système solaire, il a perdu trois de ses lunes et déchiré quatre lunes d’Uranus. Lorsque Nibiru passé Uranus, il incliné l’orbite d’Uranus. Une orbite de Nibiru dans le système solaire interne forcé nouvelles lunes de germination de tous Tiamat de l’orbite dans le sens antihoraire en orbite dans le sens horaire. 12 nouvelles lunes alors encerclé Nibiru (au lieu de Tiamat). Ils ont formé « comètes en orbite rétrograde. » Périgée de Nibiru aspiré Kingou air et bloqués orbite autour du Soleil Kingou Kingou restée la lune de la Terre.
Hit 2, Partie 2: Nibiru et ses lunes frappé Tiamat en bûches. Il ya 200 millions d’années, que Nibiru nouveau transféré le système solaire interne, de la gravité de Jupiter et Mars déchira trois autres lunes, le mal Vent, Whirlwind et Matchless Vent, de Nibiru. Mal Vent frappé Tiamat. La collision a frappé bits de Tiamat et ses eaux dans des orbites dans le sens horaire. Tiamat a blocs de construction génétiques de cette lune de Nibiru avait développés. Nous appelons les comètes ainsi formés, rétrograde (sens horaire) comètes. Puis Nibiru se frappé Tiamat Tiamat et divisé en deux parties.
La collision a creusé un énorme écart, le bassin du Pacifique, dans les restes supérieures de Tiamat, laissant plus de matériel génétique de Nibiru sur Terre. Nibiru a frappé toutes les terres émergées restants en un seul continent sur le côté opposé de la jauge du Pacifique.
Hit 2, Partie 3: la lune de Nibiru Vent du Nord a alors frappé la partie supérieure et frappa de sa position orbitale entre Mars et Jupiter dans une nouvelle orbite, entre Mars et Vénus.

 De cette nouvelle orbite, la Terre stabilisé et a commencé à tourner sur sa propre orbite inclinée comme il tournait autour de Solaris. Hit 2, partie 4: La prochaine fois que Nibiru passé à travers le système solaire interne, il a frappé la partie inférieure, le corps des restes de Tiamat. Nous appelons ces tessons, qui ont  heurté l'espace, "astéroïdes"; les Nibirans les appelaient  "Le Bracelet martelé."

De cette nouvelle orbite, la Terre,une fois  stabilisée  a commencé à tourner sur sa propre orbite inclinée comme elle tournait autour du Soleil.
Hit 2, partie 4: La prochaine fois que Nibiru a passé à travers le système solaire interne, il a frappé la partie inférieure, le corps des restes de Tiamat. Nous appelons ces tessons, qui ont heurté l’espace: « astéroïdes »; les Nibirans les appelaient « Le Bracelet martelé. »

 

 

nibiru 002

 

 

La croûte terrestre s’est formée il y a 4 milliards d’années sur les continents, mais s’est formée il ya 200 millions d’années dans le Pacifique. La croûte, mesure de 12 à 45 miles de profondeur sur la terre, mais se situe 3,5 – 5 miles sous l’océan Pacifique. Quand le Vent du Mal  et Nibiru ont frappé Tiamat, on est resté sans croûte est resté dans le Gap Pacifique,mais  seulement un trou béant.

MÉTÉORE 001

 

Après les collisions, le limon a couru dans le fossé de la terre et des volcans  ont craché de la lave  en elle; ils ont créé la croûte plus mince dans le Pacifique. Le Vent du Mal  et Nibiru ont cassé la croûte terrestre en plaques.

Puis la Terre « a atteint la forme d’un globe dicté par forces de gravité. Waters se sont réunis dans la cavité sur le côté arraché. La terre sèche est apparue sur l’autre côté de la planète. Dissolution de la croûte de la Terre, la tectonique des plaques, les différences entre les croûtes continentales et océaniques, émergence de  Pangaea [un seul continent] sous les eaux, l’océan encerclement primordiale »a conduit à nos scientifiques à confirmer le modèle Nibirien de la Terre formée après le Vent du Mal (EvilWind)  puis Nibiru a frappé Tiamat. [ZS, Genesis: 96 -105].

 

 Inclinées 21 de la Terre - 24 degrés sur les sa trajectoire autour du soleil. Nibiru ou sa lune ou un météore massif douchent il ya 65 millions d'années de la Terre inclinée. L'inclinaison rend saisons; elle rend aussi les jours où le soleil, quand il se lève, semble se tenir toujours à l'horizon. Quand le mal Vent et Nibiru frappé Tiamat, ils lui ont donné le molybdène rare, nécessaire pour des réactions enzymatiques. Nibiru et le Mal Vent définir un «code génétique unique pour toute la vie terrestre." Dans le Pacifique, les eaux et les graines de vie de Nibiru et Tiamat ont évolué ensemble. [ZS, 12ème Planète: 255 -256; 2010, Giants: 109-114].

Inclinées 21 de la Terre – 24 degrés sur les sa trajectoire autour du soleil. Nibiru ou sa lune ou un météore massif douchent il ya 65 millions d’années de la Terre inclinée. L’inclinaison rend saisons; elle rend aussi les jours où le soleil, quand il se lève, semble se tenir toujours à l’horizon. Quand le mal Vent et Nibiru frappé Tiamat, ils lui ont donné le molybdène rare, nécessaire pour des réactions enzymatiques. Nibiru et le Mal Vent définir un «code génétique unique pour toute la vie terrestre. » Dans le Pacifique, les eaux et les graines de vie de Nibiru et Tiamat ont évolué ensemble. [ZS, 12ème Planète: 255 -256; 2010, Giants: 109-114].
 

 

 Nibiru stabilisé dans un sens horaire orbite de 3600 ans.

Nibiru stabilisée dans un sens horaire et sur une orbite éliptique d’une durée  de 3600 ans.

 

Zecharia Sitchin  et des liens entre Nibiru et la Planète 9

Toutes les anciennent traditions parlent du mythe du serpent ,même de la confrérie du Serpent.Les nibiriens pourraient être des reptiliens. Le fameux symbole ,ici pourrait représenter le passage de Nibiru dans le système solaire? Qui sait?
Toutes les anciennent traditions parlent du mythe du serpent ,même de la confrérie du Serpent.Les nibiriens pourraient être des reptiliens.
Le fameux symbole ,ici pourrait représenter le passage de Nibiru dans le système solaire? Qui sait?

Sitchin explique  dans ses écrits qu’en 10,900 avant Jésus Christ ,Uranus a dérivé loin du Soleil et a filé vers la Terre …se rapprochant de Nibiru (qui était entré plus tôt que 3600 ans dans le système solaire). Comme Nibiru a circulé vers elle, Uranus captura  Miranda, une lune de Nibiru. Miranda, maintenant une lune d’Uranus, au lieu de Nibiru.
À partir de 10.000 avant Jésus Christ, Uranus influença  l’orbite de Nibiru à 3450 années terrestres plutôt que 3600. Nibiru est retourné à son périgée en 7450, 4000 et 556 avant Jésus christ ,et les prochaines reviendront  à l’intérieur du système solaire  vers l’an  2900  de notre Ère actuelle plutôt que de 2,012  ,comme beaucoup de  nombreux fumistes l’avaient prévu. Elle reviendra ,comme Sitchin l’avait  prévu ,sur sa  plus haute période de    3600 ans (si les débris rocheux de Nibiru sont toujours à  180 degrés sur le chemin  traditionnel de l’orbite de Nibiru). Son présent point de Lagrange (en déplacement) serait  en procession harmonique toujours opposé à nous,dans le système solaire. Nibiru, se dirige peut-être vers  nous maintenant.

 

 Nibiru a ses  points de LaGrange placés à  des décalages de  90 degrés et 180 degrés à partir du  centre du système solaire, en tout temps sur son trajet orbital. Les astéroïdes et les comètes ,par rapport à ces points, gardent toujours la même distance de Nibiru.

Nibiru a ses points de LaGrange placés à des décalages de 90 degrés et 180 degrés à partir du centre du système solaire, en tout temps sur son trajet orbital. Les astéroïdes et les comètes ,par rapport à ces points, gardent toujours la même distance de Nibiru.

Les nibiriens peuvent communiquer avec et même voyager sur Terre à la fois avant et après le périple de Nibiru par les deux « Portes du Ciel » (Heaven Gates).( L’imagerie infrarouge par satellite et l’Observatoire Naval a confirmé Nibiru [MBOL 61 \ f « TypographicSymbols WP » \ s 12s existence 1983 -1984.]

«La NASA a tenté d’étouffer » la découverte de Nibiru dans un IRAS publié alors refusé d’observation. [Sapiens Rising. Partie 1; Dark Star: 75; Fin: 315 – 317]

Le matériel génétique des collisions a ensemencé la Terre avec le matériel génétique de Nibiru. La perturbation de la collision a causé égalementla  création de notre Lune à partir de l’ancienne paire presque planétaire de Tiamat (proto-Terre). Le passage de Nibiru et ses satellites  ont envoyé des météorites lourds de Mercure à la Terre, prédisposant la mise en place la Terre en tant que dépositaire de l’or que les  Nibiriens sont venus exploiter, et, finalement, la nécessité de Nibiru  de préparer une expédition pour  aller exploiter  l’or de  la Terre et le rapporter  sur Nibiru. Pour obtenir l’or, ils nous ont créé ,nous  la race d’esclaves, pour creuser l’or et les servir dans la construction, l’exploitation minière, les conflits armés et les temples tantriques.

« La croûte terrestre, la tectonique des plaques, les différences entre les croûtes continentales et océaniques, l’émergence de la Pangée sous les eaux, l’océan de  encerclement primordial: les découvertes de la science moderne, tout cela a  corroboré l’ancienne science . La seule explication de la façon dont les terres ont  émergé,que  les océans et l’atmosphère de la Terre ont évolué est un cataclysme il y a quatre milliards d’années. Quel était ce cataclysme! [ZS, Genesis: 88-106]

Le dieu Enki,chef suprême des Annunaki.
Le dieu Enki,chef suprême des Annunaki.

Le conte sumérien prédit les géo-fonctionnalités de la Terre

« À la suite de la bataille céleste, la Terre a évolué vers une planète indépendante et a atteint la forme d’un globe dicté par les forces de gravité. Les eaux se sont réunies dans la cavité sur le côté arraché. La terre sèche est apparue sur l’autre côté de la planète. La croûte terrestre est de 12 miles à 45 miles d’épaisseur; mais dans les régions prises par les océans que la croûte soit seulement 3,5 miles d’épaisseur. Alors que l’élévation moyenne des continents est de 2300 pieds, la profondeur moyenne des océans est de 12.500 pieds. La croûte continentale épaisse atteint beaucoup plus bas dans le manteau [de couche de roche], alors que la croûte océanique est une mince couche de sédiments solidifiés. Dans le Pacifique, la croûte a été arrachés à certains points  pour 7 miles. Si nous pouvions retirer de la chaussée de la croûte du Pacifique construit au cours des 200 derniers millions d’années, nous arrivons à des profondeurs de 12 miles sous la surface de l’eau et 60 miles sous la surface terrestre.»[Genèse: 93- 98].

« Les scientifiques croient que l’atmosphère terrestre fut  reconstituée initialement à partir  de gaz éjectés  de  la Terre blessée. Les nuages furent  rejetés à partir de ces éruptions venant du manteau de la  Terre et elle  a commencé à refroidir, l’eau vaporisée  s’est condensé et descendait dans des pluies torrentielles. L’oxydation des roches et des minéraux a fait le premier réservoir à des niveaux plus élevés de l’oxygène sur la Terre. La flore a ajouté de l’oxygène et du dioxyde de carbone dans l’atmosphère et a commencé le cycle de l’azote à l’aide de bactéries. « La cinquième tablette de l’Enuma Elish décrit la lave jaillissant comme des « crachats »de Tiamat comme il répandu, l’assemblage des nuages ​​d’eau; après que les fondements de la Terre ont été soulevées et les océans se sont réunis », tout comme  le disent les versets de la Genèse . « Par la suite, la vie est apparue: l’herbe verte sur les continents et des essaims dans les eaux. » [Genèse: (. Genesis condense Enuma) 134]

Il y a 3,4 milliards d’années, les « argiles ont agi comme les laboratoires de chimie, où des matériaux inorganiques ont été transformés en des molécules plus complexes. Les proto-organismes inorganiques dans l’argile   ont agi comme un modèle à partir duquel les organismes vivants [d’un  amas d’algues microscopiques unicellulaires comme les algues bleu-vert d’aujourd’hui] ont évolué. Les défauts dans les argiles ont agi comme des sites où furent stockés les énergie et les directions chimiques pour la formation de proto-organismes développés. « Les algues vertes  » furent les précurseurs de plantes chlorophylliennes qui utilisent la lumière du soleil pour convertir leurs nutriments à des composés organiques, émettant de l’oxygène dans le processus après la propagation des  algues   sur la terre ferme. Pour  développer toutes les formes des plantes pour traiter l’oxygène, ils avaient besoin de roches contenant du fer pour lier l’oxygène; l’oxygène libre était encore poison pour les formes de vie. Ces formations-fer rubanées enfonçaient dans fonds océaniques pendant que les sédiments, les organismes unicellulaires ont évolué vers les pluricellulaires sous l’eau. La couverture des terres avec des algues a précédé l’apparition de la vie maritime. [Genèse: 136 – 139].

Les preuves  des faits avancés se retrouve  sur le fameux rouleau décrit comme le livre d'Enki par Zecharia Sitchin.
Les preuves des faits avancés se retrouve sur le fameux rouleau décrit comme le livre d’Enki par Zecharia Sitchin.


Crick et Orgel, nos scientifiques  gagnants de prix Nobel, écrivirent  dans « Directed panspermia », qu’une société technologiquement avancée sur une autre planète ,venant dans un vaisseau spatial très puissant,est venue  avec une raison importante pour établir  une protection et un environnement afin de maintenir  la vie, ensemencer la Terre. » Crick et Orgel « en vinrent à exclure la possibilité que le matériel génétique essentiel eu le temps d’évoluer sur Terre. « Ils ont constaté l’existence des mêmes vingt acides aminés dans tous les organismes vivants sur Terre. Les organismes de toute la terre, quand ils ont évolué, se sont incorporés dans les mêmes quatre nucléotides Athat et aucun autre. [Icarus, vol. 19];
Genesis: 152]

Zecharia Sitchin au-côté de sa représentation favorite du dieu Enki,notre créateur.
Zecharia Sitchin au-côté de sa représentation favorite du dieu Enki,notre créateur.

Les Nibiriens  » avaient  planifiés l’évolution de la Terre »

 Les vertébrés marins sont venus il y a 500 millions d’années; les vertébrés terrestres, 100 millions d’années plus tard. Il y a 225 millions d’années, les poissons remplirent les eaux. Les plantes et les amphibiens de la  mer furent déplacés de l’eau à la terre. Les plantes ont attirés les amphibiens à la terre; les amphibiens se sont adaptés en reptiles ovipares. Certains reptiles ont évolué en oiseaux; les reptiles sur terre ont précédé l’évolution  des dinosaures. Il ya 65 millions d’années, les dinosaures se sont éteints. Nous voyons tout en  «accord complet ici » parmi les Enuma, la Genèse et la science moderne »[Genèse: 141-145].

Bravo Zecharia Sitchin,même si vous n’aviez pas raison partout,vous avez fait un lien continu!


LE RETOUR DES DIEUX ET LA COMMUNICATION  QUI A COMMENCÉ AVEC NOS FRÈRES DE L’ESPACE

Les tablettes dites d'Ilat-Litum
Les tablettes dites d’Ilat-Litum

NIBIRU: SON  PERIGEE ARRIVE SUR NOUS?
Penre écrit: «Nibiru a une orbite qui ressemble à un symbole de l’infini. Chaque seconde fois autour de cette figure en forme de 8, donne que Nibiru va provoquer des inondations, des tremblements de terre, des éruptions volcaniques et, éventuellement, un basculement des pôles. Si cette information auprès des Tablettes  d’ Ilat-Litum  est vraie,cela explique  pourquoi ce qu’une expédition nazie en 1939 a  trouvée dans l’Antarctique est correct, beaucoup de gens meurent à cause de cela. Dans le même temps nous sommes confrontés au retour  des Anunnaki, qui pourrait conduire à une guerre dévastatrice où les Homo sapiens seraient pris au milieu du champ de bataille. Maintenant Nibiru revient avec les  escadrons d’Ea [Enki] . Si les 13 lignées Illuminati n’ont pas changé les choses, il y aura une guerre pour tuer et chasser les Illuminati sous terre « . [2009: 182]
Les tablettes d’Ilat-litum expliquent que latéralement,le 8 de l’orbite de Nibiru signifient  ainsi: «le point de passage se trouve sur un niveau, mais pas au même point dans l’espace. UNE FOIS LA RENCONTRE EFFECTUÉE  EN [la maison zodiacale d’] AQUARIUS  ,CELA FORCERA L’ORBITE  DE LA TERRE À CHANGER, mais dans d’autres TEMPS ,la rencontre se fera sur l’orbite autour de la ceinture d’astéroïdes sans perturber la TERRE. [Penre, op. cit., 1665]

 

Le crop cercle de décembre 2012 en Angleterre reproduit exactement l'arrivée du "vaisseau" Nibiru dans notre système solaire.
Le crop cercle de décembre 2012 en Angleterre reproduit exactement l’arrivée du « vaisseau » Nibiru dans notre système solaire.

 

 

Nous vivons maintenant dans l'Ère Nouvelle de toute la Terre! Aimons-nous tous dans l'attente d'un Puissant Monarque!
Nous vivons maintenant dans l’Ère Nouvelle de toute la Terre!
Aimons-nous tous dans l’attente d’un Puissant Monarque!

 

 

Le porte-avions Neue Schwabenland ,lors de sa mise au point pour l'expédition de 1938-39. Le crash ovni de Friberg est lié à ceci aussi.Les annunaki avaient fait alliance avec  l'Allemagne.
Le porte-avions Neue Schwabenland ,lors de sa mise au point pour l’expédition de 1938-39.
Le crash ovni de Friberg est lié à ceci aussi.Les annunaki avaient fait alliance avec l’Allemagne.

 

 

Maria Orsic est une intermédiaire.
Maria Orsic est une intermédiaire.

 

 

 

 


 

*Selon vous,les trop  nombreux journalistes rationalistes , les théories de Sitchin sont n’importent quoi ? Qu’en savez- vous ? Vous êtes scientifiques ou journalistes ? L’existence même de cette nouvelle planète 10 fois plus grosse que la terre dans notre système solaire faisait encore rire les pseudo-journalistses « Mainstream »  avant quelle ne soit officialisée.Faisant passer les théoriciens de sa réalité une foi de plus pour des conspirationnistes ridicules du web.Quand est-ce allez vous,vous les journalistes à la solde de l’obscurantisme,enfin  reconnaître vos erreurs et faire vraiment votre travail ? Votre travail qui est d’enquêter vraiment sur des faits plutôt que de juger sans réfléchir les gens qui se posent des questions et proposent des théories.Il en va de même pour le 11 Septembre 2001.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les descendants des Annunaki sur Terre …identifiés

Aujourd’hui,je vous invite à partager la vision de David Hicke et de Zecharia Sitchin .

Les Annunaki  sont descendu du ciel...à la rencontre des humains de la Terre.Des tablettes sumériennes font état de leurs croisements avec les femmes de la Terre et la naissance d'une race hybride...il y a plusieurs millénaires (voir les travaux de Zecharia Sitchin).
Les Annunaki sont descendu du ciel…à la rencontre des humains de la Terre.Des tablettes sumériennes font état de leurs croisements avec les femmes de la Terre et la naissance d’une race hybride…il y a plusieurs millénaires (voir les travaux de Zecharia Sitchin).

A ma connaissance, on leur attribue cinq origines possibles.
Ils pourraient venir de la Terre elle-même ! C’est en tout cas ce qu’affirme John Rhodes (chercheur et écrivain américain, spécialiste des reptiliens) qui nous a offert dans son ouvrage « Dragons of the Apocalypse » une large description de ce peuple.

Ces propos sur l’origine des Lézards sont appuyés par la thèse de l’ufologue David Barclay, dont les travaux tendent à démontrer qu’en 150 millions d’années de « règne », la race des dinosaures aurait pu engendrer un reptile-humanoïde intelligent… Et c’est ce dernier qui aurait été à l’origine de la catastrophe planétaire de la limite Crétacé/Tertiaire (!!), il y a 65 millions d’années, détruisant ainsi les membres de sa propre espèce – en plus de tous les autres dinosaures.

Pendant de nombreuses années,je me suis intéressé à la paléontologie...et mon plus grand étonnement fut ce travail exécuté par un grand savant américain. Un squelette d'un nouveau type de dinosaure fut retrouvé dans les années '70 et quelques années plus trd,aidé par un des premiers ordinateurs personnels en fonction,il chercha à évaluer l'évolution possible de cette nouvelle trouvaille. Ce dinosaure apparu vers la fin du crétacé (juste avant l'arrivée du "grand Météore" et l'extinction massive qui en suivit) montrait une vision périphérique ...contrairement à la vision latérale des dinosaures connus alors. Aussi,une étude de sa boite cranienne montrait une nette augmentation du volume interne ,soit de la masse cérébrale et qui plus est,possédait une station debout. Donc,si Chixulub ne tombe pas sur Terre,l'évolution de ce petit dinosaure aurait très probablement donné une forme de vie intelligente...reptilienne! ...et nous n'aurions probablement jamais existés ...dans cette vie! C'est de ce dinosaure que  je  parle,ici,dans mon article.
Pendant de nombreuses années,je me suis intéressé à la paléontologie…et mon plus grand étonnement fut ce travail exécuté par un grand savant américain.
Un squelette d’un nouveau type de dinosaure fut retrouvé dans les années ’70 et quelques années plus trd,aidé par un des premiers ordinateurs personnels en fonction,il chercha à évaluer l’évolution possible de cette nouvelle trouvaille.
Ce dinosaure apparu vers la fin du crétacé (juste avant l’arrivée du « grand Météore » et l’extinction massive qui en suivit) montrait une vision périphérique …contrairement à la vision latérale des dinosaures connus alors.
Aussi,une étude de sa boite cranienne montrait une nette augmentation du volume interne ,soit de la masse cérébrale et qui plus est,possédait une station debout.
Donc,si Chixulub ne tombe pas sur Terre,l’évolution de ce petit dinosaure aurait très probablement donné une forme de vie intelligente…reptilienne!
…et nous n’aurions probablement jamais existés …dans cette vie!
C’est de ce dinosaure que je parle,ici,dans mon article.

Barclay reprend qu’un petit nombre de ces créatures auraient échappé à la destruction. Aurait également survécu un « animal familier », créé par les Reptiliens à partir de leur propre souche, et qui allait devenir un jour l’homo sapiens. Au cours de ces derniers millions d’années, cette race auraient fini par évoluer pour se transformer au fil des âges en la race des Gris.
Cette thèse expliquerait le caractère humanoïde commun aux trois races : les hommes, les Gris et les Lézards.

Une véritable cohabitation   .
Une véritable cohabitation .

D’autres sources ,telles certaines  venant de contactés, affirment avoir appris l’origine de l’homme par des membres de la première race humanoïde de la planète bleue : les Reptiliens. C’est ainsi le cas d’Ole K., un Suédois affirmant avoir interviewé une Reptilienne en Janvier 2000. Celle-ci lui aurait affirmé que sa race serait native de la Terre. Elle serait apparue ,il y a 65 millions d’années après une guerre terrible entre deux peuplades extraterrestres (une reptilienne et une humanoïde) se battant pour la possession de la Terre. La destruction des dinosaures aurait été le point final de cette lutte ne laissant aucun vainqueur…

Les Humains de la Terre auraient reçu  un héritage génétique venu d'ailleurs.
Les Humains de la Terre auraient reçu un héritage génétique venu d’ailleurs.

Si ce n’est l’émergence d’une nouvelle race reptilienne : Les fameux Lézards ou plutôt leurs ancêtres. Ils auraient évolué pendant 30 millions d’années d’un animal à un être humanoïde pensant. Il y a 15 millions d’années, 3 sous-espèces de cet ancêtre reptilien auraient évolué jusqu’à atteindre un niveau technologique élevé. Il y a 10 millions d’années, ils auraient modifié génétiquement leur race pour l’améliorer et stopper son évolution. A partir de là, ils auraient colonisé d’autres planètes et construit de grandes cités sur Terre (détruites par les caprices de la nature) . Ils vivraient aujourd’hui sous la surface de la Terre.
En ce  qui concerne leur location d’origine, c’est toujours la Terre selon beaucoup, mais pas dans cette dimension d’existence !

En effet, ils auraient évolué à l’instar des humains sur Terre mais « en parallèle », sur une seconde Terre qui auraient vécu une histoire différente. Dans celle-ci, les Dinosaures ont survécu après la catastrophe de la limite Crétacé/Tertiaire et une race humanoïde de reptile aurait supplanté toutes les autres espèces de dinosaures et de mammifères. Cette thèse s’approche nettement de la précédente à la différence que les Lézards n’ont pas été à l’origine de l’homme dans celle-ci !

Abordons à présent une approche tout aussi sérieuse menée entre autres par David Icke.

Nous allons quitter la Terre ,mais pas le système solaire ! Car à l’intérieur de celui-ci se trouverait une planète inconnue, une dixième planète appelée Nibiru par les Sumériens. Cette planète aurait une ellipse particulière qui la ferait s’approcher de la Terre tous les 3600 ans environ. Sur cette planète se serait développé une espèce de type reptoïde de quelques millénaires d’avance sur l’homme. C’est cet avantage technologique qui aurait permis à cette race de coloniser la lune, Mars puis… notre belle planète bleue. Ils auraient exploité l’homme (mis en esclavage) après lui avoir donné la vie, en croisant leurs gènes à ceux de l’espèce primitive la plus évoluée de la Terre à cette époque : l’homo erectus. Cet épisode se serait déroulé il y a 200 000 à 300 000 ans et serait représenté dans la Bible comme la Tentation d’Eve et la « Chute » de l’homme éconduit de l’Eden.

Selon les Cassiopéens (Entités de dimensions supérieures contactées par channelling), la tentation d’Eve serait la faiblesse de la part intuitive de l’homme, le serpent représenterait la race de ce peuple ; quant à l’Eden il représenterait la Terre lors de l’Âge d’Or des traditions. Après ce passage de l’histoire, l’homme (anciennement Néandertalien ou Homo Erectus) se serait retrouvé dans l’acceptation de l’emprise des Lézards sur son espèce. Ils auraient toujours le pouvoir sur notre planète en agissant sur elle à partir de la 4ème dimension d’existence (celle qui est juste supérieure à la nôtre) grâce à leurs activités psychiques et physiques. Cependant les Cassiopéens n’attribuent pas l’origine des Reptiliens à la 10ème Planète mais à la constellation d’Orion semble-t-il…

Ayant quitté le système solaire pour Orion, nous pouvons maintenant nous rendre sur une planète peu connue de la constellation du Sagitaire d’où les Reptiliens viendraient (selon un texte anglophone issu du sitehttp://www.olywa.net/george/george_egypt.html). Ils auraient en fait été « invité », il y a 26 millions d’années par les Créateurs de la Terre à habiter celle-ci dans la troisième dimension avec un autre peuple sauriens : les ETs dinoïdes. Ces deux races auraient été aidées par une race ET pré-cétacéenne (ancêtres des dauphins et baleines) pour l’apport de nourriture.

Il y a 10 millions d’années les sauriens ne se seraient rebellés en décidant à se « séparer » de leurs nourrices. Mais avant que les sauriens n’attaquent les pré-cétacéens, ces derniers engendrèrent une énorme explosion planétaire qui détruit la majorité des reptiliens.

Les survivants se réfugièrent sur Tiamat. Quant aux pré-cétacéens, ils se scindèrent en deux groupes : l’un retournant sur leur planète d’origine et l’autre restant dans les océans de la Terre pour se transformer progressivement en cétacés, fuyant la technologie.

Les créateurs de la Terre assumèrent leur erreur et se remirent en quête d’une nouvelle race pour la Terre. Ils la trouvèrent dans le système de Vega : une espèce primitive qui commençait à sortir des océans (cf thèse qu’on retrouve dans le dossier sur la création de l’humanité). Avec l’accord des dirigeants spirituels de Vega, ils confièrent la Terre à ces hommes. Mais les Lézards préparaient leur vengeance, qu’ils appliquèrent en dirigeant une comète vers la Terre qui anéantit tous les hommes (il y a 1 million d’années). A cette déclaration de guerre, le Conseil des Mondes ordonna le passage de Nibiru dans l’axe de rotation de Tiamat : ce qui détruit à jamais cette planète et ses habitants. L’homme fut remis sur Terre et le peuple des Lézards vit toujours.

– Les traditions d’Orient soutiennent que l’humanité avait des ancêtres reptiliens (contrairement à l’image anthropomorphique du Dieu de l’Occident)
· Les premiers empereurs chinois proclamaient qu’ils descendaient des dragons
· Il existe toujours en Inde des familles de haute caste affirmant que leurs ancêtres sont des Dieux serpentiformes hindoues appelées « Nagas »
· Les Dogons du Mali, aux connaissances astronomiques extraordinaires, prétendent que leur science leur vient de leurs ancêtres venus du ciel et à l’aspect de reptiles (« nommos »)
· Les Egyptiens avaient leur dieu serpent, Kneph, et les pharaons étaient souvent représentés avec des serpents
· Les cultures d’Amérique centrale avaient leur dieu Quetzalcoatl : un serpent ailé
· Les Indiens Hopi ont un dieu nommé Baholinkonga : un serpent à plumes
· Les Phéniciens avaient Agathodémon, une représentation ophidienne
· Les adeptes du Vaudou ont un dieu qu’ils appellent Damballah Wedo et qui est dépeint comme un serpent
· Les Hébreux ont un Nakhustan, le serpent d’airain.
· L’ancien dieu britannique, connu comme le maître dragon du monde, était appelé HU.
· Le premier autel érigé aux cyclopes à Athènes était dédié à Ops, le dieu-serpent
· Les Aborigènes d’Australie possèdent aussi leur mythe du Dieu-Serpent…

Les activités des Reptiliens semblent innombrables tellement on les accable de l’entière responsabilité de divers événements. Pour garder une certaine cohérence, nous allons étudier leur influence sur l’humanité de manière chronologique.
Ils seraient à l’origine de la disparition des dinosaures ,il y a 65 millions d’années (selon John Rhodes entre autres). Ils auraient en tous les cas survécu à cette catastrophe, selon « Lacerta File », et ce pour voir l’homme évoluer du simple primate arboricole à ce qu’il est de nos jours : nos ancêtres auraient même été leurs bêtes de zoo.

Ils auraient colonisé (selon D. Icke et « Lacerta File ») Mars puis la Lune (ainsi que d’autres planètes de notre système solaire) avant la venue de l’homme sur Terre.
Toujours avant l’arrivée de l’homme, selon les Zetains, un roi reptilien aurait construit les sites mégalithiques tels Stonehenge et Avenbury.
Selon différentes sources (Cassiopéens, Tablettes Sumériennes), ils seraient à l’origine de la transformation de l’homme en homo sapiens (homme imparfait car régit par la peur et le désir) sachant que l’homme existait déjà. Les reptiliens seraient les Annunaki venus de Nibiru (selon D. Icke).

Les Cassiopéens les mentionnent déjà lorsqu’ils parlent de l’Atlantide. En effet, les Atlantes seraient arrivés à leur niveau de technologie seuls… mais aidé par des forces extérieurs : les Lézards. Une partie de ce peuple en tout cas, avide de conquêtes et de technologie (les fils de Belial mentionnés dans les lectures d’Edgar Cayce et représentant tout d’abord une ethnie puis par la suite un groupe idéologique) ont accéléré la fin de toute leur civilisation.
Ils sont de nouveau cités par les Cassiopéens, il y a environ 8000 ans av. JC, lorsqu’ils sont venus aider l’homme à reconstruire des civilisations grâce à leur connaissance léguée aux descendants des Grandes civilisations telles l’Atlantide, la Lémurie, la Grande Egypte, les Mayas…
La tour de Babel, ou la déroute des langages, était un outil qui avait pour but d’altérer l’esprit des masses pour une unification spirituelle. Les « dieux » qui « regardaient » du haut de la tour, qui en avaient l’utilité et qui ont détruit leur travail… sont les Lézards (Cassiopéens).
La destruction de Sodome et Gomorrhe est due à une explosion nucléaire couplée à des vibrations electro-magnétiques par les reptoïdes (Cassiopéens) pour imposer la peur et l’obéissance. C’est aussi ce qu’a essayé de démontrer D. Icke.

Coïncidences ?

Selon les Cassiopéens, les « Bigfoot » sont en quelque sorte les esclaves, les « animaux domestiques » des Lézards. Ce sont ces Sasquatch qui auraient habité la planète Mars (NDLR : Le visage de Mars n’est-il pas plus proche de celui d’un primate que celui d’un homme ?). Ils y ont été déposés et retirés par leurs maîtres reptoïdes. Se rapporter au premier témoignage où un « Bigfoot » est aperçu aux côtés de reptiliens…
Selon Michael Relfe (The Mars Records) l’état du Missouri aux Etats-Unis serait un haut-lieu de l’activité reptilienne. Le premier témoignage a lieu à Mont Vernon dans… le Missouri !

Les premiers aryens (la race blanche souche qui serait le vecteur principal des Lézards dans notre dimension) auraient émergé en Perse (connu comme l’empire aryen dans les anciennes traditions) et y auraient été amenés d’une autre planète du système solaire (Mars pour D. Icke et Tiamat pour les Cassiopéens) par les Lézards. Edgar Cayce, le prophète endormi, déclare (lors de la lecture d’une de ces vies antérieures) avoir été incarné dans le premier aryen, né de l’Union d’une perse et des « dieux » des monts iraniens… Pour les ethnologues, la race blanche trouverait effectivement son origine en Perse.

Dans les années 80/90, nombreux furent les séries ou les films à faire intervenir des Lézards d’origine extra-terrestre. Le meilleur exemple de série TV est « V » ( il y a l’ancienne série des années ’80 et celle de 2009). Cette série traitait de la cohabitation ET/Humain après l’arrivée d’un peuple de l’espace sur notre belle planète. Les premières « cibles » d’atterrissage des vaisseaux -mères ET étaient les capitales et leurs premiers soutiens étaient les dirigeants des grands pays de la Terre. L’aspect des ET était humain, mais ce n’était en fait qu’un masque de latex qui cachait une apparence de reptile. Des reptiles qui se nourrissaient la plupart du temps de chair fraîche (comme des rongeurs : pauvres ancêtres !) et à l’occasion d’êtres humains dont ils faisaient le stock dans leurs immenses embarcations interstellaires…

Concernant le cinéma, c’est Stargate qui fit la part belle aux Reptiliens. Le film les décrit comme des parasites s’insinuant dans le corps humain pour le posséder et comme les instaurateurs des grandes civilisations humaines – et de l’évolution de l’homme en général. Ces deux exemples ne sont pas sans rappeler, le serpent de la Bible, à l’origine de l’évolution de l’homme ou encore le caractère vampiro-parasitaire de la race reptilienne (dépeint de si nombreuses fois) associée au pouvoir de l’élite mondiale.

D. Icke décrit le lieu de résidence des Reptiliens principalement dans des bases sous-terraines. Comme le témoignage apporté dans « The Mars Records ». C’est encore sous Terre que les Amérindiens situent les forces obscures reptiliennes. Dans « Lacerta File », Ole K., a interviewé une reptilienne affirmant que ses ancêtres ont été longtemps (et le seraient toujours) réfugiés sous Terre. Quant aux Zétains, ils localisent aussi une race reptilienne dans les profondeurs de la planète.

Les Indiens Hopis, selon leurs légendes, auraient vécu à l’intérieur de la Terre et auraient été nourris et vêtus par un peuple de fourmis, probablement les extraterrestres connus comme étant les Gris. Les Hopis font référence à leurs ancêtres comme à leurs « frères serpents » et le plus sacré de leurs rituels souterrains est la danse du serpent. Les Hopis disent qu’un jour, sous les ordres de leur déesse, la Femme Araignée, ils sont remontés à la surface et ont émergé de leur caverne qu’ils ont appelé le Sipapuni. Une histoire à peu près similaire est décrite par un récit des Cassiopéens dans lequel les Hopis sont sauvés des eaux et transférés d’un lieu à un autre (sous Terre ?)… Par la volonté des Lézards. Le rapprochement des Gris et des Lézards est de plus en plus conséquent.

Etats des Lieux

Les Reptoïdes agiraient d’une dimension d’existence imperceptible aux sens communs des hommes. Ils se situeraient peut-être dans le bas-astral, d’où proviennent les esprits ou démons que l’homme invoque.
Pour les shamans amazoniens, les Méso-américains précolombiens, les néos shamans, les « contactés », comme pour les enseignements télépathiques reçus par certains :
Des entités – qui sont vues en transe shamanique comme des créatures noires ressemblant à des dragons, voire à des insectes géants – disent avoir été chassées de leur propre planète par une force supérieure contre laquelle ils étaient rebelles – et avoir pris possession de la terre il y a des éons de cela, bien avant l’apparition des hommes dont par ailleurs elles se prétendent (mensongèrement disent les indiens) les créateurs.
Ces entités sont perçues par les shamans comme étant localisées dans les ténèbres les plus profondes, sous terre ; elles se nourriraient des énergies négatives provenant des comportements mauvais qu’elles induisent en nous.
Toutefois ces mêmes shamans disent qu’il ne faut pas exagérer leurs pouvoirs qui seraient limités contrairement à ce qu’elles affirment.
Elles seraient selon certains « contactés » combattues par d’autres forces galactiques opposées au service des Ténèbres et nous ferions donc les frais d’être placés sur un champ de bataille cosmique entre ces deux énergies.
Ces entités seraient donc la cause réelle des maux qui affectent toutes les civilisations terrestres.
Plusieurs autres sources prétendent que les Lézards occuperaient des bases souterraines sur toute la surface du globe, en accord avec le Nouvel Ordre Mondial.

Dans les traditions, les Lézards seraient associés aux dragons présents chez tous les peuples de la Terre, aux vampires (car ils partagent avec les congénères de Dracula le besoin de sang, le fait de se nourrir de l’énergie du sexe et de la peur des « mortels »), aux chuppacabras (ou suceurs de chèvres) issus du folklore hispanique dont l’aspect serait celui d’un gros lézard qui attaque les animaux pour les vider de leur sang… L’énergie absorbée par les Lézards ne serait que négative et leur servirait (D’après M. Relfe dans The MarsRecords) à faire du « troc » avec des forces démoniaques supérieures. Bien que la majorité des Lézards aient du dédain pour les hommes, il en existerait des très bons et généreux, ne cherchant qu’à aider les hommes (mais ils sont rares !).

Le premier vecteur d’action à travers lequel les Lézards agiraient sur la planète Terre serait la race aryenne (race issue d’un croisement des lignées royales des reptiliens, les dracos, et d’êtres humains). Les blancs d’aujourd’hui n’en serait que la descendance. C’est de par leur nature que les blancs seraient plus aisément manipulables ou « possédables » par les Lézards. C’est pourquoi les lignées plus « pures » des descendants des aryens continueraient de se reproduire entre elles (familles royales…etc).

Les Lézards agiraient principalement sur notre planète à travers la manipulation organisée depuis des milliers d’années et qui a commencé avec l’instauration de religions (à commencer par le christianisme, issu de la religion essénienne, elle-même inspirée de la religion égyptienne dans laquelle on retrouve les cultes concernant le soleil, le feu et le serpent… qui soit-disant auraient déjà été des symboles d’adoration d’une idéologie atlante,hehe !) et qui a continué avec la mise en place de sociétés secrètes gérées par des lignées plus « pures » issues de croisement génétiques entre des Lézards et des hommes (blancs principalement).
A l’instar des Gris, les Lézards auraient peut-être eux aussi cherché à se croiser génétiquement avec des hommes. Ces êtres auraient même fait une apparition dans les livres d’histoire sous le nom de Cagots ou Chrestians : hybrides humano-reptiliens d’aspect et de comportement.

Le Nouvel Ordre Mondial qui agirait en coulisse et qui serait aux commandes du monde, serait géré par les descendants des membres des anciennes sociétés secrètes… Membres manipulés (consciemment ou inconsciemment) voire même « possédés » par les reptoïdes.

En effet, les reptiliens ne s’incarnent que rarement dans notre dimension car la matérialisation d’un corps à long terme est épuisante. Ils s’incarnent donc en des corps humains « propices » à cela génétiquement parlant (blancs majoritairement). Ils font aussi intervenir d’autres matérialisations : celles des MIB (Men In Black ou hommes en noir) d’après D. Icke et les Cassiopéens, et celles des gris (ou ET de type « Roswell) qui ne seraient que des robots biologiques, des Formes Pensées (Ou FP) utilisés pour les « tâches courantes » des reptiliens (enlèvements, accords militaires, mutilations animales).
Conclusion

Une des raisons pour lesquelles les reptiliens continueraient de vouloir posséder la Terre, c’est pour la reprendre aux humains post-diluvien, le déluge détruisit la quasi totalité des reptiliens et engloutie leur civilisation aux quatre coins du monde ce sont eux les bâtisseurs des pyramides et non les pharaons , les survivants mélèrent leur sang aux humains pour mieux se cacher parmi eux et ce sont les rois et les dirigeants du l’histoire moderne tous aussi sanguinaire les uns que les autres car n’éprouvant aucune pitié ni remord devant le chaos et la désolation, voilà la cause de la méchanceté de ce monde et de tous les génocides comment peut on les reconnaitre le seigneur leur a donné comme malédiction le gigantisme et six doigts de pieds et six doigts aux mains  ces hybrides ne sont pas des extraterrestres ne viennent pas de l’espace ils ont toujours été sur terre avant l’apparition de l’homme la fausse histoire de la terre ne parle t-elle pas de reptiles qui occupaient la terre avant l’homme ? Cette histoire et très romancée pour nous éloigner de la vérité comme l’invention de l’homme singe et tout le mensonge de l’évolution de Darwin….

Regardant quelques personnes célèbres avec 6 orteils: les plus grands acteurs de Hollywood auraient cette malformation  …Oui et bizarrement autant  chez nos élites, quel hasard diront les critiques et alors, rajouteront les sceptiques ….

Michelle Obama
Michelle Obama

Halley Berry
Halley Berry

Gemma Arterton
Gemma Arterton

Le comédien américain Taye Diggs et l’actrice anglaise Gemma Arterton sont nés avec six doigts à chaque main. Un petit extra – appelé polydactylie – dont ils se sont débarrassés quand ils étaient encore bébés.
Le comédien américain Taye Diggs et l’actrice anglaise Gemma Arterton sont nés avec six doigts à chaque main. Un petit extra – appelé polydactylie – dont ils se sont débarrassés quand ils étaient encore bébés.

Les pieds d'Oprah Winfrey.
Les pieds d’Oprah Winfrey.

Sharon Stone...vous regardez les pieds,bien sur!
Sharon Stone…vous regardez les pieds,bien sur!

Sharon Stone...un double pouce!
Sharon Stone…un double pouce!

MISES EN GARDE

Il n’y a pas de hasard tout est lié. Les chemtrails par exemple, ils changent la composition de l’atmosphère pour que l’air soit plus respirable pour eux, et ils baissent   la luminosité  au sol,car les êtres de  types draconiens sont très gênés par elle .

En même temps, on éradique les humains ,petit à petit, le serpent fait son nid sans que personne ne comprenne rien .Voilà pourquoi ils ne craignent pas d’être intoxiqués,car  ce qui est mauvais pour nous est bon pour eux et ils détestent les créatures divines,les êtres de bonté ,mais surtout « Les Êtres de Lumières ».

Selon certains chercheurs :

C’est à cause de la haine pour ADAM qu’ils ont été maudits et privé d’âme et de leurs chakras . Voilà pourquoi ils partent en guerre, dans le monde comme vous partez en vacance:sans  aucune  émotion ,ni empathie! Le mal qu’ils font devraient éveiller l’esprit de celui qui cherche la raison de tout ce mal et de toute cette destruction à travers le monde.

Ils détestent les croyants et veulent la perte de l’humanité… pour finir sur les pierres de  l’ensemble de  la Georgia Guidestones.Ils parlent de maintenir la population mondiale en dessous de 800 millions d’individus. C’est drôle, en fait, ils ne resteraient que des reptiliens …en fait c’est l’éradication totale des humains qui serait le but final …Notre mort,à tous!

Sans ce corps, ces êtres polymorphes volent autour de vous et s’introduisent en vous par les cavités comme les narines et les oreilles …de là ils contrôlent  vos rêves , vos cauchemars et vos organes .Voilà à  quoi ressemblent  ces incubes et  ces succubes qui volent autour de vous la nuit.Vous les avez déjà vu mais vous n’aviez pas  compris ce que c’était, voilà les images :

Image 88

image 89

image 90

POUR VOIR CES DÉMONS AUTOUR DE NOUS:

Pour les voir: fermez vos yeux et déportez votre vision au niveau des sourcils ,juste au milieu de votre champ de vision. Si vous vous exercez  souvent,vous finirez par voir avec votre 3 ième  oeil .Cela viendra naturellement, ne cherchez pas à voir avec vos yeux :ils ne verront rien à part des formes floues,et  cela dépend de votre éveil. Si vous faites des rêves prémonitoire et êtes médium alors vous verrez , mais vous ne vous servez pas de cette vision  du moins  pas consciemment et éveillé ……..l’homme est plein d’options secrètes qui  ne se développent  que lorsque qu’on s’en sert et qui n’apparaissent  que lorsque qu’on y croit .

Nos possibilités sont énormes; voilà pourquoi les  esprit sont  occupés par le matérialisme …….Voilà aussi pourquoi,le néolibéralisme cherche à vous distraire en vous vendant des illusions.

Sources: David Hicke,Zecharia Sitchin …l’ensemble de leurs oeuvres ,Rusty James  ,      http://rustyjames.canalblog.com/archives/2013/03/30/26778805.html

Histoire de la conspiration sur l’évolution de l’humanité .partie 1

Effet monotonique du froid sur le cerveau humain
Effet monotonique du froid sur le cerveau humain

Selon  cette conspiration,l’ histoire de la manipulation génétique de l’espèce humaine par des êtres extraterrestres et extra-dimensionnels a commencé autour de 5000 av.

Ces êtres avancés qui à travers l’histoire ont visité la Terre, ont été pris pour les deux antagonistes:  Anges et Démons… par ceux qui les ont vus . Selon les textes anciens non frelatés du monde entier leur première apparition aurait eu lieu là où l’Euphrate entre dans le golfe Persique . La raison étant que dans ce domaine caché dans l’eau de mer se trouve  de vastes concentrations de ce qu’on appelle l’or monoatomique .

Les crânes allongés découverts depuis plusieurs années,seraient d'origine Annunaki (extraterrestre).
Les crânes allongés découverts depuis plusieurs années,seraient d’origine Annunaki (extraterrestre).

Les visiteurs ont été appelés » les Annunaki « qui, selon tablettes cunéiformes sumériens , un peuple qui vivait dans la partie sud-est de ce qui est maintenant connu comme l’Irak , où le fleuve Euphrate se jette dans  le golfe Persique,signifie littéralement ceux qui descendus  du ciel  sur  la terre  . Les visiteurs sont venus sur  la Terre  afin d’exploiter l’or monotomique (ou monoatomique) afin de  reconstituer les réserves épuisées sur leur propre planète . La substance nommée « Le Pain de la Présence Divine « par les pharaons de l’Egypte antique aurait  été élaborée  pour améliorer et réparer toutes les fonctions corporelles , faire avancer l’intelligence et arrêter le vieillissement  du  corps humain. Loin d’être un mythe archaïque en termes scientifiques modernes ,l’or monoatomique est connu comme un métal supraconducteur.

LA SUPRACONDUCTIVITÉ ET SON INFLUENCE

La supraconductivité permet à l’ efficacité optimale de la retransmission  de l’énergie . Signifie l’apport d’énergie maximal devient la sortie d’énergie maximum , il n’y a aucune perte d’énergie due à la dissipation de la chaleur . En appliquant ce principe à la machine molle électro- magnétique ,le cerveau humain  qui est une énorme machine électrique ,l’ or monoatomique augmente la productivité intellectuelle par super- charge des voies nerveuses afin qu’elles agissent comme une autoroute d’entraînement quantique . Cela signifie que tous vos sens reçoivent des intrants de manière optimale et les entrées peuvent être traitées de façon optimale , en activant les parties dormantes de votre cerveau,donnant une  amélioration de la mémoire , la résolution de problèmes , la capacité psychique et l’augmentation de la perception cognitive . De la même manière que nous venons de le décrire,l’uranium 235 est aussi produite . Les éléments monoatomiques sont séparés de leurs contre- parties multi- atomiques , en les traitant de la même  manière  que l’or , le plus souvent en paires de 8 atomes de carbone par molécule , qui peuvent être divisé en particules libres.

L'arbre de vie Selon les Sumériens
L’arbre de vie Selon les Sumériens

Comme décrit sur ​​les tablettes d’argile des Sumériens :

Pour l’utilisation comme esclaves intelligents ( les Annunaki auraient  enlevé une côte  d’un humain  qui contient la moelle osseuse et une source idéale pour l’extraction d’ADN) .

Ainsi,dans la Bible ,Dieu (Yahvé) extrait une côte d’Adam ,le premier homme afin de créer Ève,sa future compagne.

Tout est écrit.

La conception moderne de l'hélice de l'ADN : Les éléments constitutifs de la vie
La conception moderne de l’hélice de l’ADN : Les éléments constitutifs de la vie

Les  Annunaki  ont modifié l’ ADN des Humains de la Terre ,pour une meilleure manipulation des humains et ont inséré un  implant dans une femme qui a donné naissance à des enfants qui ont été génétiquement modifiés par procuration . Ces humains sont devenus les ouvriers des  Annunaki et traités l’or monoatomique  pour eux,les dieux . Un échange d’informations a eu lieu entre les deux races dans laquelle une élite  de la science et de la connaissance a été  mise en place pour établir  la construction de la civilisation ,le développement de  la culture et de  l’astronomie terrienne . Mais tout cela  ne fut donnée qu’à une élite afin que les masses puissent être mieux contrôlées . Ensuite, les Annunaki disparurent de l’histoire  humaine .

Par conséquent, le symbole universel de l’ADN humain ressemble au  mot YAH qui en hébreu se  traduit par DIEU .

Arbre de vie Kabbalistique
Arbre de vie Kabbalistique

Pourtant ,certains des êtres humains  ont reçu des instructions sur la construction d’ une partie de la technologie de pointe des   Annunaki . Ceci est même très clairement écrit:  selon certains chercheurs ,c’était le peuple juif qui aurait  construit un super- conducteur portable ,plus communément appelé par les historiens et les théologiens ,comme étant  l’Arche  d’alliance ( Traduction libre du sumérien :arc en arc – lumière ) .Il s’agirait d’une technologie venant de l’Egypte . Avant de les imiter, l’arche  venait des terres des Sumériens , des Babyloniens et des Tibétains . Cet arche  a été construit  pour contenir des pouvoirs immenses tels que la lévitation et la capacité de produire et de livrer le feu des étoiles, attribué à la stabilisation de des éléments monotomiques (…ou monoatomiques)  qui y sont contenus . Ceux qui étaient au courant de cette science  et de son fonctionnement, se sont vu  accorder une  longue et prospère vie, comme Mathusalem qui aurait vécu jusqu’à 950 ans.
La science derrière les éléments de l’Arche , techniquement connu comme ORMES  (Orbitale Rearranged Monoatomiques) sont des éléments  détenus par le public et sont exonérés de la « Freedom of Information Act » américaine  comme une question de sécurité nationale  US. Connaître les secrets réels de ORMEs ,se prête à la manipulation de ces éléments et à un grand pouvoir à la nation qui l’exerce . Ces pouvoirs sont censés inclure le contrôle de l’ anti- gravité , l’énergie libre , le calcul quantique , la télépathie , la télé- portation , la visualisation à distance et de voir à la fois l’avenir et le passé. La technologie ne peut être utilisée par l’accès direct et la manipulation de la conscience , donc la force de l’objet et la clarté d’esprit sont nécessaires de peur que la technologie reste inerte et sans effet .
Le mot ORME est le même que le mot hébreu qui signifie : «l’Arbre de Vie  » .
ORMEs se compose  de huit métaux connus comme la famille du platine qui comprend : le ruthénium, le rhodium , le palladium et l’argent, ainsi que de l’osmium , de l’iridium , du platine et de l’or ou du groupe du platine lourd . La gestation de ces métaux sous forme monoatomique devrait prolonger la vie et d’améliorer et de réparer les fonctions corporelles . En suivant ce qui est appelé un régime à large spectre , vous pouvez fournir à votre corps des éléments monoatomiques supra conducteurs, en insérant dans votre alimentation des aliments  tels que les raisins, les carottes , les fruits rouges et bleu-foncé et les légumes et les poissons .

Ce que nous mangeons fait aussi parti d’un héritage génétique ancien.

Sources: les innombrables travaux menés par Zecharia Sitchin