Alerte Fukushima: Fort séisme au large de Fukushima , le Japon redoute un tsunami

Le retour  des flots mortels!
Le retour des flots mortels!

 

Un raz-de-marée d’une hauteur de 1 mètre ou plus pourrait toucher les côtes de Fukushima dans les heures qui viennent.

ALERTE. Un avis de risque de tsunami a été émis dans la nuit du vendredi 11 à samedi 12 juillet 2014 dans le nord-est du Japon par l’agence de météorologie nippone après un violent séisme au large de Fukushima.

Une forte secousse de magnitude 6,8 s’est produite samedi vers 04H20 locales (vendredi 19H20 GMT) en face des côtes de Fukushima à une profondeur de 10 km, a précisé l’agence sur son site internet.

Un raz-de-marée d’une hauteur de 0,2 à 1 mètre devrait toucher les côtes de Fukushima ainsi que de préfectures voisines d’Iwate et Miyagi. La catastrophe du 11 mars 2011 ayant dévasté la centrale nucléaire japonaise avait, elle, été provoquée par des vagues de 14 mètres de haut.

L’AFP précise que l’alarme des téléphones portables de ses journalistes avait retentit une trentaine de secondes avant le tremblement de terre pour prévenir de sa probable survenue, grâce à un système de détection précoce de l’agence météo nippone.

CONFÉRENCE DE PRESSE. Peu après, l’information était confirmée par l’agence de météo et immédiatement apparaissaient les premiers témoignages sur Twitter, dont celui d’un travailleur de Fukushima disant « incroyable séisme ».

Une conférence de presse doit avoir lieu rapidement pour donner plus de détails sur le danger encouru et les précautions à prendre.

Dans les premières minutes, la compagnie gérante des deux centrales de Fukushima, Fukushima Daiichi et Daini, a indiqué « qu’aucune anomalie nouvelle n’avait pour l’heure été rapportée dans les installations ».

Un conseil d’évacuation a immédiatement été donné aux habitants de localités de la préfecture d’Iwate plus au nord.

Sources:Science et Avenir

 

Publicités

Scandal Fukushima: TEPCO receives a masterful help while the victims wait for few

une catastrophe est en cours actuellement: les médias restent muets!

 

Here officially that the Japanese government has decided to help TEPCO and the Japanese people :

Committees disaster recovery Liberal Democratic Party in power ( PLD) and its coalition partner , New Komeito , presented a recovery plan in Fukushima Prime Minister Shinzo Abe on November 11, 2013, which suggests that the government change his plans for Fukushima evacuees to return home .

The plan, which aims to accelerate the recovery work around the crippled Fukushima No. 1 nuclear power plant , was presented by Tadamori Oshima, former vice president of the LDP and New Komeito Secretary General Yoshihisa Inoue, who both head the task in their respective parties ‘ forces and on restoring Fukushima.

The plan proposes a system of financial support for residents near the Fukushima plant to relocate , and also government spending to manage the temporary storage of radioactive waste. The move represents a departure from the policy of the government to have an operations manager on site or Tokyo Electric Power Co. (TEPCO ) to take responsibility for all costs, including those to pay compensation to victims decontaminate the affected areas and dismantling the Fukushima reactors (if possible). so we’re looking to blame the disaster, it is more important than the victims.

Eleven municipalities in Fukushima Prefecture are now divided into three zones based on the level of radioactive contamination : the areas where the annual dose exceeds 50 millisieverts whose return is difficult areas of life restrictions are in place (one level annual radiation exceeds 20 millisieverts , but no more than 50 millisieverts ) , and areas that are preparing to lift evacuation orders ( annual radiation levels up to 20 millisieverts ) .

Abe et Tepco

The plan suggests that evacuees receive government support from the first area , including the towns of Futaba and Namie , reinforced with compensation so they can relocate. He stated that the prospect of returning to their hometowns is unrealistic , even in the long term , and some residents began to seek a new life in different places .

 

Meanwhile, the working groups have suggested that the government prioritize decontamination work in areas where radiation levels are relatively low, and accelerate the reconstruction of medical institutions , and commercial complexes so that the residents of these areas will be able to return sooner.

However, the decontamination work in some areas has been largely unsuccessful . Even in areas that are preparing to lift evacuation orders , the average radiation dose can top the annual permissible level of 1 millisievert per year except that which exists in nature.

Plans to achieve a maximum dose of 1 millisievert per year is considered a  » long term goal  » , since the International Commission on Radiological Protection (ICRP ) states that radiation doses from 1 to 20 millisieverts per year is a  » range. « 

In addition , the task forces suggested that the government pays for the construction of an interim storage facility for waste contaminated with radiation (estimated to cost about 1 billion yen ), and the municipal and national governments perform decontamination , even after the cleaning plane in progress is completed .

As for TEPCO , the working groups have asked the company to be divided into separate companies to manage the decommissioning of the nuclear power plant Fukushima No. 1 .

Abe urged to help TEPCO to restart Fukushima from public funds

TOKYO ( Kyodo ) – Prime Minister Shinzo Abe pledged Monday to speed up the recovery of Fukushima from one of the worst nuclear crises in the world, as it has received a proposal from the ruling parties to ask the government to make a major change of policy on the use of public funds to this end .

Given the proposal, the government should spend the taxpayers’ money to fund a portion of the cleanup of radiation-contaminated outside the Fukushima Daiichi nuclear complex hit areas, therefore finance Tokyo Electric Power Co. to recover its bad management and it avoid bankruptcy.

To carry out the task unprecedented scrapping reactors suffered meltdowns , the proposal also addresses the need for the giant TEPCO have  » a clear organizational structure  » as a new business internally to charge of dismantling . So TEPCO will be able to erase the evidence of its shortcomings , while paying the tax payers .

After receiving the document lawmakers of the Liberal Democratic Party and its coalition ally the New Komeito party , Abe said : « The government will work with the parties in power in the dismantling of the plant and management water radioactive . « 

He also said that the government should « criteria » for those affected by the crisis to help them decide how to put their lives in order.

Recovery of communities affected by the nuclear accident area was low compared to those affected by the terrible earthquake and tsunami in March 2011 areas, but affected by the nuclear crisis that followed.

After massive radiation leaks , more than 140,000 people in the prefecture of Fukushima still living as evacuees and a research institute estimates that the cost of decontamination of areas in the prefecture could reach more than 5 billion yen.

 

300 tonnes métriques  d'eau  radioactive par jour.
300 tons of radiactive  water link each day.

 

 

The ruling parties have said in the proposal that the government should consider playing a role in the decontamination needs to restore infrastructure that could emerge after the current consolidation plans are implemented .

The government should also get funds to build temporary storage facilities to keep the radioactive soil and other waste products in decontamination efforts , they said.

Regarding designated as  » difficult to return to  » for at least six years after the accident because of high radiation level areas, the government should clarify how long it will take before people can return and improve support evacuees who want to leave their homes and start a new life , said the proposal.

The importance of achieving the decommissioning of the Fukushima plant and manage the accumulation of a huge amount of radioactive water was also noted in the proposal as a « fundamental principle  » to achieve the recovery of Fukushima.

But the document says TEPCO alone can not handle difficult tasks. The government should strengthen its control of the issue by reorganizing some of its panels load, while TEPCO should have a clear organizational structure to support the operation of Fukushima, he said.

While calls are among some politicians that the troubled company should be allowed to go bankrupt , an LDP lawmaker said that the document states that the company is already effectively under the control of the state should « take the sudden and hard work.  » So it keeps alive a corrupt , lax and deceptive business … to the public purse !

All this while a continuous radioactive water ( 300 metric tons per day ) volume escape into the Pacific Ocean.

Last year, TEPCO received a capital injection of 1 trillion yen from a rescue fund backed by the State to strengthen its financial position. The Facilitation Fund liability for nuclear damage has also provided more than 3 billion yen in compensation purposes , that TEPCO had urgent need to eventually repay the state.

La nature parle et elle soufre.
The nature talk ..and suffer.

 

 

MEANWHILE IN REALITY … on the waterfront

Japanese experts at the nuclear power plant was destroyed by a tsunami in 2011. None mentioned the problems of contamination of water discharged into the ocean.

An  » emergency  » . Still, Fukushima is in a  » state of emergency  » , according to Prime Minister Shinzo Abe . Of highly radioactive water pours off into the ocean from Japan ‘s rugged Central . The Japanese government estimated that each day , approximately 300 tons of contaminated water flowing into the Pacific. And assured that  » instead of trusting Tepco [ the plant operator ] , the government would take action . »

But there, not a word.  » I spoke to told me very little of the sea, but the considerable work done to treat the land , » said Hervé Mariton on Europe 1 .  » There is a program , apparently carried out with efficiency should allow a number of evacuees being occupied by their inhabitants regions, » he added , noting that « the challenge of the sea was quite obscured . « 

The Greenpeace organization provides , for its part, that  » Japanese experts mastered anything, they tinker . » A view shared by not really elected , who believes  » that the situation does not justify pessimism today. »

 There is no one who trusts the government Abe frame the truth to his advantage and diverts public funds to rescue incompetent .

 

 

Scandale Fukushima : TEPCO reçoit une aide magistrale pendant que l’on tarde à aider les victimes

 

une catastrophe est en cours actuellement: les médias restent muets!
une catastrophe est en cours actuellement: les médias restent muets!

Voici  officiellement ce que le gouvernement japonais a décidé pour aider  TEPCO et le peuple japonais:

Comités de reprise après sinistre du Parti au pouvoir libéral-démocrate (PLD ) et son partenaire de coalition , le Nouveau Komeito , a présenté un plan de relance de Fukushima au Premier ministre Shinzo Abe , le 11 novembre 2013 , ce qui suggère que le gouvernement modifie ses plans pour tous les évacués de Fukushima de rentrer chez eux .

Le plan , qui vise à accélérer les travaux de récupération autour des estropiés Fukushima de la centrale nucléaire Numéro 1 , a été présenté par Tadamori Oshima, ancien vice-président du PLD et le Nouveau Komeito Secrétaire général Yoshihisa Inoue, qui ont tous deux la tête à la  tâche respective dans  leurs partis » et leurs  forces sur le rétablissement Fukushima .

Le plan propose un système de soutien financier pour permettre aux résidents de Fukushima  près de l’usine de s’installer ailleurs , et outre les dépenses du gouvernement pour gérer le stockage provisoire des déchets radioactifs . Le déménagement représente un départ de la politique du gouvernement  afin d’avoir  un responsable  des  opérations  sur place ,soit  Tokyo Electric Power Co. (TEPCO )  afin de  prendre la responsabilité de  tous les coûts, y compris ceux de verser une indemnité aux victimes , décontaminer les zones touchées et démantèlement  des réacteurs de Fukushima (si possible) .Donc on cherche à culpabiliser le désastre ,c’est plus important que les victimes.

Onze municipalités dans la préfecture de Fukushima sont maintenant séparées en trois zones en fonction du niveau de contamination radioactive : les zones où la dose annuelle dépasse les 50 millisieverts  dont  le retour est difficile , les zones où des restrictions de vie sont en place ( un niveau de radiation annuelle supérieure à 20 millisieverts , mais pas plus de 50 millisieverts ), et les zones qui se préparent à la levée des ordres d’évacuation ( un niveau de radiation annuelle jusqu’à 20 millisieverts ) .

Abe et Tepco
Le plan suggère que les personnes évacuées reçoivent le soutien du gouvernement  à partir de la première zone , y compris les villes de Futaba et Namie , avec compensation renforcé afin qu’ils puissent s’installer ailleurs . Il précise que la perspective de leur retour dans leurs villes natales est irréaliste , même à long terme, et que certains résidents ont commencé à chercher à commencer une nouvelle vie dans des endroits différents .

 

Pendant ce temps, les groupes de travail ont suggéré au gouvernement de prioriser les travaux de décontamination dans les zones où les niveaux de rayonnement sont relativement faibles , et d’accélérer la reconstruction des institutions médicales et des complexes commerciaux afin que les résidents de ces régions seront en mesure de revenir plus tôt .

Toutefois, les travaux de décontamination dans certaines régions a été largement infructueux . Même dans les zones qui se préparent à la levée des ordres d’évacuation , la dose moyenne de rayonnement peut couronner le niveau admissible annuel de 1 millisievert par an sauf celui qui existe dans la nature.

Les plans visant à parvenir à une dose maximale de 1 millisievert par an sont considérées comme un  » objectif à long terme  » , puisque la Commission internationale de protection radiologique (CIPR ) affirme que les doses de rayonnement de 1 à 20 millisieverts par an est une  » plage autorisée. « 

En outre, la tâche oblige a proposé que le gouvernement paie pour la construction d’une installation de stockage provisoire des déchets contaminées par les radiations ( coût estimé à environ 1 milliards JPY) et que les gouvernements municipaux et nationaux effectuer des travaux de décontamination , même après le plan de nettoyage en cours est terminée .

Quant à TEPCO , les groupes de travail ont demandé que la société  soit divisée en sociétés distinctes pour gérer  le déclassement de la  centrale nucléaire  Numéro 1 de Fukushima .

Abe a exhorté à aider TEPCO ,pour relancer Fukushima à même  les fonds publics

TOKYO ( Kyodo ) – Le Premier ministre Shinzo Abe lundi s’est engagé à accélérer la récupération de Fukushima à partir de l’une des pires crises nucléaires dans le monde , comme il a reçu une proposition de partis au pouvoir  pour demander au gouvernement de faire un changement majeur de politique sur l’utilisation des fonds publics vers cette fin .

Compte tenu de la proposition , le gouvernement devrait dépenser l’ argent des contribuables pour financer une partie de la dépollution des zones contaminées par les radiations en dehors du complexe nucléaire de Fukushima Daiichi frappée , donc  financer  Tokyo Electric Power Co.  pour récupérer sa mauvaise gérance et lui éviter la faillite.

Pour mener à bien la tâche sans précédent de mise au rebut des réacteurs qui ont subi des effondrements , la proposition porte également sur la nécessité pour  le  géant TEPCO  d’avoir  » une structure organisationnelle claire », comme une nouvelle entreprise en interne pour prendre en charge des opérations de démantèlement .Donc TEPCO va pouvoir effacer les preuves de ses carences,tout en faisant payer les  payeurs de taxe.

Après réception du document des législateurs du Parti libéral-démocrate et sa coalition alliée du parti New Komeito , M. Abe a déclaré : «Le gouvernement travaillera de concert avec les partis au pouvoir sur le démantèlement de l’usine et de la gestion de l’eau radioactive. « 

Il a également déclaré que le gouvernement devrait présenter des «critères» pour les personnes touchées par la crise pour les aider à décider comment mettre leur vie en ordre.

La récupération des zones touchées par l’accident nucléaire a été faible par rapport aux régions touchées par le terrible tremblement de terre et le tsunami au Mars 2011, mais affecté par la crise nucléaire qui a suivi .

Après les fuites de radiations massives , plus de 140.000 personnes de la préfecture de Fukushima vivent encore comme des personnes évacuées et un institut de recherche estime que le coût de décontamination des zones dans la préfecture pourrait atteindre plus de 5 milliards de yens.

300 tonnes métriques  d'eau  radioactive par jour.
300 tonnes métriques d’eau radioactive par jour.

Les partis au pouvoir ont dit dans la proposition que le gouvernement devrait envisager de jouer un rôle dans la décontamination besoins liés à la restauration des infrastructures qui pourraient émerger après les plans d’assainissement actuels sont mises en œuvre .

Le gouvernement devrait également obtenir des fonds pour construire des installations de stockage provisoire pour garder le sol radioactifs et autres déchets produits dans les efforts de décontamination , disaient-ils .

En ce qui concerne les zones désignées comme « difficile de revenir à  » pendant au moins six ans après l’accident en raison du niveau de radiation élevé , le gouvernement devrait préciser combien de temps il faudra avant que les gens puissent rentrer et améliorer le soutien aux personnes évacuées qui veulent abandonner leur maisons et commencer une nouvelle vie , dit  la proposition  .

L’ importance de parvenir à la mise hors service de la centrale de Fukushima et gérer l’accumulation d’une énorme quantité d’eau radioactive a également été souligné dans la proposition comme un « principe fondamental » pour atteindre la récupération de Fukushima.

Mais le document dit TEPCO seul ne peut pas gérer les tâches difficiles. Le gouvernement devrait renforcer sa maîtrise de la question en réorganisant certaines de ses panneaux en charge , tandis que TEPCO devrait avoir une structure organisationnelle plus claire de prendre en charge l’opération de Fukushima , dit-il .

Alors que les appels restent parmi certains politiciens que l’entreprise  en difficulté devrait être autorisé à faire faillite , un député du PLD a déclaré que le document stipule que l’entreprise  , déjà effectivement sous le contrôle de l’Etat, devrait « tenir le coup et travailler dur. « Donc on maintient en vie une entreprise corrompue,laxiste et mensongère …à même les fonds publics!

Tout cela pendant qu’un volume continuel d’eau radioactive (300 tonnes métriques par jour) s’échappent dans l’océan Pacifique.

L’année dernière, TEPCO a reçu une injection de capital de 1 trillion de yens à partir d’un fonds de sauvetage soutenue par l’État pour renforcer sa situation financière. Le Fonds de facilitation de responsabilité du fait des dommages nucléaires a également fourni plus de 3 milliards de yens à des  fins de la rémunération , que TEPCO a eu besoin urgent  pour éventuellement rembourser l’état .

La nature parle et elle soufre.
La nature parle et elle souffre.

PENDANT CE TEMPS ,DANS LA RÉALITÉ…sur le front de mer

les experts japonais du site de la centrale nucléaire, détruite par un tsunami en 2011. Aucun n’a évoqué les problèmes de contamination des eaux rejetées dans l’océan.

Une « situation d’urgence ». Pourtant, la centrale de Fukushima est dans une « situation d’urgence », selon le Premier ministre Shinzo Abe. De l’eau hautement radioactive se déverse au large du Japon dans l’océan depuis la centrale accidentée. Le gouvernement japonais estime que chaque jour, ce sont environ 300 tonnes d’eau contaminée qui se déversent dans le Pacifique. Et assuré qu' »au lieu de faire confiance à Tepco [l’opérateur de la centrale], le gouvernement allait prendre des mesures ».

Mais sur place, pas un mot. « Mes interlocuteurs m’ont très peu parlé de la mer, mais plutôt du travail considérable réalisé pour traiter les terres », a expliqué Hervé Mariton, sur Europe 1. « Il y a un programme, apparemment mené avec efficacité qui devrait permettre qu’un certain nombre de régions évacuées soient de nouveau occupées par leurs habitants », a-t-il ajouté, soulignant que « l’enjeu de la mer a été assez occulté ».

L’organisation Greenpeace assure, de son côté, que « les experts japonais ne maîtrisent rien, ils bricolent ». Un point de vue pas vraiment partagé par l’élu, qui estime « que la situation ne justifie pas de catastrophisme aujourd’hui ».

 Il n’y a plus personne qui fait confiance à ce gouvernement de Abe qui trame la vérité à son avantage et détourne des fonds publics pour sauver des incompétents.

 

La humanidad en peligro: una catástrofe mundial se está preparando

 

 

 

 

 

Un imposant glacier équatorial en train de fondre
Un imposant glacier équatorial en train de fondre

 

 

Situada muy alto en los Andes peruanos, las partes de la capa de hielo tropical más grande del mundo derretido a un ritmo increíble. Los científicos han descubierto que una parte significativa de la capa de hielo Quelccaya, que tuvo más de 1.600 años en formarse derretido en tan sólo 25 años.

 

 

La preuve devant vos yeux : la webcam installée face au Pôle Nord magnétiqu (en déplacement accéléré)
La evidencia ante sus ojos: la cámara web instalada en frente del Polo Norte magnético (en movimiento rápido)

 

 

Mientras tanto, en el otro extremo del planeta, en lugar de nieve y hielo girando en el viento, ya que podíamos ver, no sólo un año, un lago de lodo (en Quebec, esto se llama el slush), una o dos metros de profundidad ahora dando vueltas una webcam estacionado en el Polo Norte. El deshielo del lago comenzó a formarse el 13 de julio 2013, después de dos semanas de clima cálido en el Ártico. A principios de julio, las temperaturas fueron entre 2 y 5 grados por encima del promedio en la mayor parte del Océano Ártico Fahrenheit, según el Snow & Ice (Centro Nacional de Datos). Los estanques de agua de deshielo germinan más rápidamente en los últimos años, cubriendo la cuerda floja, lo que representa en la actualidad más de la mitad del hielo marino en el Ártico. Los lagos y estanques escapar en la superficie lisa del hielo ártico, promoviendo la creación de una red que atrapa el calor del sol.

Estamos siendo testigos de la desaparición gradual de determinadas hielo de varios años gruesa y arrugada, que sobrevivió más de una temporada de congelación-descongelación, debido a su superficie rugosa e irregular.

Julio es el mes de la fusión y las temperaturas más cálidas en el Ártico, donde el hielo se está reduciendo rápidamente. Un ciclón ártico, que puede competir con un huracán de gran fuerza, está prevista para esta semana, lo que ayudará a romper el hielo y el nivel de circulación de agua caliente del océano, acelerando el derretimiento de verano. El Ártico ha alcanzado niveles récord de la fusión del hielo fue el año pasado el 16 de septiembre de 2012, la menor área de hielo marino del Ártico registrado desde satélites comenzaron a monitorear el hielo del Ártico en la década de 1970.

La fusión rápida e implacable del Ártico es una « bomba de tiempo » que podría costar el mundo capitalista, por lo menos $ 60000 mil millones, según los investigadores que han comenzado a calcular las consecuencias financieras de uno de los climas más rápidos cambios el mundo … en toda su historia. Una caída récord del hielo marino en el Ártico ha sido ampliamente considerado como un beneficio económico hasta el momento por los economistas de Wall Street (el saldo del Nuevo Orden Mundial), porque abre más oportunidades para las expediciones y de perforación en un área se supone que contienen 30 por ciento de los yacimientos de gas natural en el mundo por descubrir y el 13 por ciento de su petróleo sin descubrir. Sin embargo, el papel central del Ártico en la regulación de los océanos y el clima significa que es probable que cause el cambio climático que podrían dañar los cultivos, las propiedades de las inundaciones y de la infraestructura de los restos del naufragio en el mundo , según un estudio realizado por académicos de la Universidad británica de Cambridge y la Universidad Erasmus de Rotterdam en los Países Bajos. Esto es probable que conduzca a la creación de nuevos costos que exceden los beneficios de tres o más órdenes de magnitud de los beneficios potenciales, dijo Chris Hope of Cambridge Judge Business School. « La gente se calculan los potenciales beneficios económicos de los miles de millones de dólares que estamos hablando acerca de los costos potenciales debido a los daños y el impacto adicional del orden de decenas de miles de millones de dólares », dijo. Ártico se calienta dos veces más rápido que el resto del mundo durante muchos años y la zona del hielo que se derrite y se vuelve después de cada verano, se redujo en una cantidad casi igual al tamaño del Reino Unido cada año desde 2001.
El año pasado, el hielo de verano se ha reducido a su nivel más bajo desde que comenzaron las observaciones por satélite en 1979, aumentando las preocupaciones sobre el impacto en el clima. Investigadores europeos han centrado en cómo las aguas más cálidas del Ártico deben acelerar el deshielo del permafrost bajo el mar de Siberia Oriental al norte de Rusia, que se supone que contiene grandes depósitos de metano. Es un gas de efecto invernadero 20 veces más potente que el dióxido de carbono, aunque no dura para siempre y en la atmósfera. Hay un gran debate acerca de cuánto tiempo podría tomar para liberar los depósitos de metano, y el impacto que eventualmente tendría. Pero algunos científicos dicen que ya hay pruebas de grandes penachos de metano escapando y otros temen que esto podría suceder lo suficientemente rápido para acelerar el calentamiento global y en última instancia, acelerar otros cambios tales como el derretimiento de la capa de hielo de hielo de Groenlandia, que contiene suficiente agua congelada para elevar los niveles del mar en 7 metros. Por ello, el grupo consideró que era importante evaluar el potencial impacto económico de estos cambios, dijo Peter Wadhams, profesor de física en Cambridge océano que cree que el hielo marino en el Ártico podrían desaparecer por completo en verano de 2015.

Ellos ya están detrás

Los científicos no parecen compartir la información existente, porque está comprobado que desde enero de 2011 mil millones de toneladas métricas de hielo se derritieron en el territorio de Groenlandia,

Terremotos

Terremotos contribuyen al calentamiento global por la liberación de las emisiones de gases de efecto invernadero muy potentes, como el metano de las profundidades del océano. Un estudio realizado por científicos suizos y alemanes descubrieron una fuente natural de las emisiones de gases de efecto invernadero.

 

 

 

OceanLayers

metano

Los investigadores subrayan que los climatólogos necesidad de considerar la cantidad de metano que se libera por los terremotos de fracturamiento fondo marino dejar fugas abiertas.

Para comprender mejor las distintas fuentes de emisión de GEI: los investigadores de la Universidad de Bremen han descubierto un terremoto submarino en Pakistán, hace 70 años rompieron dejando abierto el fondo del mar y la liberación de autor de las emisiones de gases de efecto invernadero, « metano » en la atmósfera. « Nos sugieren que esta nueva fuente podría ser considerado en el futuro, » David Fischer, investigador postdoctoral en la Universidad de Bremen, Alemania, y el plomo del estudio, citado en el New York Times. Los investigadores que analizaron muestras de sedimentos, se reunieron en 2007 en dos localidades en el norte del Mar Arábigo. Conocida como la zona de subducción Makran, el límite de la placa activa temblores más terrible de la tierra y asesinos como ocurrió en 1945 en Pakistán. Un terremoto de 8,0 grados de magnitud en Pakistán ha dado lugar a un tsunami que causa alrededor de 4.000 muertes, según informes LiveScience. Es bien sabido que el suelo del mar son ideales para la formación de metano en las profundidades del océano y el fondo marino. Los hidratos de metano son estables a bajas temperaturas y baja y la presión excesiva. La presión por debajo de la lámina de agua de 350 metros ayuda a estabilizar los hidratos.
Para este estudio, los investigadores analizaron los sedimentos tomadas desde donde los núcleos han puesto de manifiesto la presencia de grandes cantidades de metano. El cálculo de la tasa de metano en las zanahorias, se consideró que hubo un aumento significativo en el nivel de gas desde el terremoto de 1945. Los investigadores calcularon que en la última década, cerca de 7,4 millones de metros cúbicos de metano escaparon a la superficie. « En base a varios indicadores, que postula que el terremoto ha provocado una fractura del sedimento, la liberación de gas que ha sido atrapado por debajo de los hidratos en el océano », dijo Fischer.

Así que poco a poco, fácilmente superará el punto de no retorno y se envenenan nuestra atmósfera, matando a la mayoría de todas las formas de vida en Terre.Les líderes del Nuevo Orden Mundial somos conscientes de esta muerte e incluso tratamos de ‘entretenir.D Por otra parte, el Bill Gates de este mundo ya han saltado el arma y han construido refugios para la supervivencia, incluyendo todas las comodidades para un largo tiempo.

Nosotros, el pueblo de los Humanos Terrestres, estamos condenados a permanecer dormido y lejos de estas informaciones para Elite. Para permitirle prepararse para el peor escenario que prepara a nuestro alrededor.

Si luchamos por la Nueva Era, si luchamos por abolirlo, y buscamos una alternativa natural para el Nuevo Orden Mundial, vamos a impedir la continuación de la sexta gran extinción masiva de las especies que salen de un nuevo paraíso en las generaciones futuras del patrimonio.

Vota por la vida con el corazón!

L’humanité en danger: une catastrophe planétaire se prépare

Un imposant glacier équatorial en train de fondre
Un imposant glacier équatorial en train de fondre

Perchées très  hautes  dans les Andes péruviennes, des pièces de la plus grande calotte glaciaire tropicale du monde ont fondu à un rythme incroyable. Les scientifiques ont constaté que des parties importantes de la calotte glaciaire Quelccaya qui a eu plus de 1.600 années à se former ont fondu en seulement 25 ans.

La preuve devant vos yeux : la webcam installée face au Pôle Nord magnétiqu (en déplacement accéléré)
La preuve devant vos yeux : la webcam installée face au Pôle Nord magnétique (en déplacement accéléré)

Pendant ce temps,à l’autre bout du globe,au lieu de la neige et de la glace tourbillonnant dans le vent que nous pouvions apercevoir,il y a seulement un an , un lac de neige fondante (au Québec,on appelle cela de la sloche),de un à deux  pieds de profondeur clapote maintenant autour d’une webcam en poste au pôle Nord. Le lac d’eau de fonte a commencé à se former le 13 Juillet 2013 , après deux semaines de temps chaud dans le haut Arctique. Au début de Juillet, les températures étaient de 2 à 5 degrés Fahrenheit supérieur à la moyenne sur la majeure partie de l’océan Arctique, selon le Snow & Ice (Centre national de données). Les étangs d’eau de fonte germent plus facilement ,depuis quelques années ,recouvrant  la glace mince, qui représente désormais plus de la moitié de la banquise de l’Arctique. Les étangs d’eau de fonte  s’échappent  sur la surface lisse de la glace artique ,favorisant  la création d’un réseau qui emprisonne la chaleur du soleil.

Nous assistons à la disparition progressive et certaine de la glace pluriannuelle épaisse et ridée, qui a survécu plus d’une saison de gel-dégel, en ​​raison de sa surface rugueuse et irrégulière.

Juillet est le mois de fonte et d’élévation des températures  dans l’Arctique, la banquise rétrécit rapidement. Un cyclone Arctique, qui peut rivaliser avec un ouragan de grande force, est prévue pour cette semaine, ce qui contribuera à briser la glace et le niveau de circulation  de l’eau chaude de l’océan, accélérant la fonte estivale. L’Arctique a atteint un niveau record de la fonte de la  glace d’été  l’an dernier, le 16 septembre 2012, la plus petite surface de la banquise Artique  enregistrée depuis que les satellites ont commencé à surveiller la glace de l’Arctique dans les années 1970.

La  fonte rapide et inexorable  de l’Arctique est une «bombe à retardement économique» susceptible de coûter au monde capitaliste ,au moins $ 60 trillions, affirment des chercheurs qui ont commencé à calculer les conséquences financières d’un des plus rapides évolution des climats de la planète…dans toute son histoire. Une baisse record de la banquise arctique a été largement considérée comme économiquement bénéfique jusqu’à présent, par les économistes de Wall Street (à la solde du Nouvel Ordre Mondial),car elle ouvre plus  de possibilités  d’expéditions et de forages dans une région censée contenir 30 pour cent des gisements de  gaz naturel non découverts dans le monde et 13 pour cent de son pétrole non découvert. Cependant, le rôle central de l’Arctique dans la régulation des océans et du  climat signifie qu’elle est susceptible de provoquer des changements climatiques qui pourraient endommager les cultures, les propriétés des inondations et de l’infrastructure de l’épave dans le monde, selon une étude menée par des universitaires à l’université britannique de Cambridge et Université Erasmus de Rotterdam aux Pays-Bas. Ceci est susceptible d’aboutir à la création de nouveaux  coûts qui dépasseront les avantages de trois ou plusieurs fois les  ordres de grandeur des bénéfices possibles, a déclaré Chris Hope of Judge Business School de Cambridge. «Les gens calculent les avantages économiques possibles dans les milliards de dollars et nous parlons de coûts éventuels dus aux  dégâts matériels et les répercussions supplémentaires de l’ordre de dizaines de milliards de dollars », at-il dit. L’Arctique se réchauffe deux fois plus vite que le reste du monde depuis  de nombreuses années et la zone de sa banquise qui fond et se reforme après tous les étés, a diminué d’un montant presque égal à la taille du Royaume-Uni chaque année depuis 2001.
L’année dernière, la glace d’été a été ramené à son point le plus bas depuis que les observations satellites ont commencé en 1979, soulevant des inquiétudes quant à l’impact sur le climat. Les chercheurs européens ont mis l’accent sur la façon dont les eaux plus chaudes dans l’Arctique devraient accélérer le dégel du pergélisol sous la mer de Sibérie orientale  ,au nord de la Russie qui est censée contenir de vastes gisements de méthane. C’est un gaz à effet de serre environ 20 fois plus puissant que le dioxyde de carbone, même si elle ne dure pas aussi longtemps dans l’atmosphère. Il y a beaucoup de débats sur combien de temps cela peut prendre pour libérer ces dépôts de méthane, et l’impact que cela finirait par avoir. Mais certains scientifiques disent qu’il y a déjà des preuves de grands panaches de méthane s’échappant et d’autres craignent que cela pourrait se produire assez rapidement pour accélérer le réchauffement climatique et finalement accélérer d’autres changements tels que la fonte de la calotte glaciaire du Groenland, qui contient suffisamment d’eau gelée pour faire monter le niveau des mers de 7 mètres. C’est pourquoi le groupe a estimé qu’il était important d’évaluer l’impact économique éventuel de ces changements, a déclaré Peter Wadhams, professeur de physique de l’océan à Cambridge qui estime que la glace de mer dans l’Arctique pourrait complètement disparaître en été dès 2015.

Ils sont déjà en retard

Les scientifiques ne semblent pas  s’échanger les informations existantes ,car il est prouvé depuis janvier 2011 que  des milliards de tonnes métriques de glace ont fondues  sur le territoire du Groenland,

Les tremblements de terre

Les tremblements de terre contribuent au réchauffement climatique en libérant des gaz à effet de serre très puissants, dont le méthane, du fond de l’océan. Une étude menée par des scientifiques suisses et allemands a découvert une source naturelle d’émissions de gaz à effet de serre .

OceanLayers

le méthane

Les chercheurs soulignent que les climatologues doivent tenir compte de la quantité de méthane qui est libéré par  les tremblements de terre  par fracturation des  fonds océaniques  qui laissent les fuites ouvertes.

Afin de mieux comprendre les différentes sources d’émissions de GES:des chercheurs de l’Université de Brême ont découvert qu’un séisme sous-marin survenu au Pakistan, il y a 70 ans a déchiré  en laissant ouvert le lit de la mer et libérant  le gaz à effet de serre « , le méthane,« dans l’atmosphère. «Nous suggérons que cette nouvelle source  pourrait être envisager dans l’avenir », David Fischer, chercheur postdoctoral à l’Université de Brême, en Allemagne et auteur principal de l’étude, cité dans le New York Times. Les chercheurs qui ont analysé les carottes de sédiments ,se sont réunis en 2007 dans deux localités du nord de la mer d’Arabie. Désigné sous le nom de la zone de subduction du Makran, la limite de la plaque a déclenché des tremblements de terre les plus terribles et meurtrièrs comme celui qui s’est produit en 1945 au Pakistan. Un séisme de magnitude 8,0 au Pakistan a donné lieu à un tsunami provoquant  autour de 4000 morts, selon les rapports de LiveScience. Il est bien connu que les planchers de la mer sont un endroit idéal pour la formation de méthane dans  les profondeurs de l’océan et des fonds sous-marins . Les hydrates de méthane restent  froids et stables dans les basses températures et une pression excessive. La pression en dessous de la profondeur d’eau de 350 mètres  contribue à stabiliser les hydrates.
Pour la présente étude, les chercheurs ont analysé des sédiments prélevés à différents endroits où les carottes ont révélé la présence de grandes quantités de méthane. Sur le calcul du taux de méthane dans les carottes, ils ont estimé qu’il y avait eu une augmentation significative du niveau de gaz depuis le tremblement de terre de 1945. Les chercheurs ont calculé qu’au cours de la dernière décennie, près de 7,4 millions de mètres cubes de méthane s’est  échappé à la surface. « Sur la base de plusieurs indicateurs, nous avons postulé que le tremblement de terre a conduit à une fracturation des sédiments, libérant le gaz qui a été emprisonné en dessous des hydrates dans l’océan», a déclaré Fischer.

Donc lentement mais surement,nous dépasserons  facilement le point de non-retour et notre atmosphère deviendra empoisonnée ,tuant la majeure partie de toutes les formes de vie,sur Terre.Les dirigeants du Nouvel Ordre Mondial sont conscients  de cette mort et cherchent même à l’entretenir.D’ailleurs,les Bill Gates de ce monde ont déjà prévu le coup et se sont fait construire des abris de survie ,comprenant tout le confort possible pour une longue durée.

Nous,le peuple des Humains de la Terre ,sommes condamnés à rester endormis et éloignés de ces informations destinées à l’Élite .pour lui permettre de se préparer au pire  scénario qui se prépare autour de nous.

Si nous nous battons pour l’Ère Nouvelle,si nous  luttons pour abolir et chercher une alternative  naturelle au Nouvel Ordre Mondial,nous empêcherons la poursuite de la Sixième Grande Extinction Massive d’Espèces en laissant un Nouveau Paradis en Héritage aux Générations Futures.

Votons pour la Vie avec notre coeur!

Fukushima threatens the world

À Fukushima,un niveau record  de radiation a été découvert dans la laine isolante d'un toit.
At Fukushima, a record level of radiation was discovered in the insulation of a roof.

Radiation levels continue to rise in and around the Fukushima Daiichi plant, and critical information that could maddened crowd, do not come out in the media. Environmental agencies in Japan, the European Union and the United States have all raised the acceptable level of radiation, which proves that this disaster in the world is totally « filtered » and a « cover up » is course.

Les radiations s'étendent maintenant à tout le Pacifique.
Radiation is now spread throughout the Pacific.

FUKUSHIMA, July 6, 2013After more than two years, the levels of radioactive cesium found in moss on a roof in the center of Fukushima exceeded 1.7 million becquerels, the highest concentrations detected in one year, according to researchers and.

Ryoji Enomoto, associate professor at the University of Tokyo Institute for Cosmic Ray Research, who led the team, said that levels of radioactive cesium were exceptionally high in the samples.

Afin d'étudier les effets de la fonte des réacteurs nucléaires,on perce afin de recueuillir des échantillons.
To study the effects of melting nuclear reactors, are drilled to take samples.
Voici  des échantillons pris à la base des murs de rétentions.Il y a eu une  forte infiltration  de métal en fusion ,particulièrement  de l'uranium 237 provenant des barres de fusion des réacteurs.Il semble  que le combustible a fondu à plusieurs milliers de dégrés puis a coulé comme  une mer de lave ver les murs...et vers la mer.Tout le sol auour des centrales ,serait à décontaminer.
Here are some samples taken at the base of walls rétentions.Il there was a strong infiltration of molten metal, particularly of uranium 237 from bars melting réacteurs.Il seems that the fuel melted at thousands of degrees and flowed like a sea of ​​lava worm walls and towards the sea
All ground auour central, would be decontaminated.

The city is located more than 50 kilometers from the Fukushima No. 1 nuclear power plant crippled.

La zone évacuée est insuffisante:il faudrait 75 kilomètres au moins,alors que seulement  40 kilomètres environ ont été évacués.C'est  environ 25 millions de personnes qu'il faudrait relocaliser.
The evacuation area is insufficient: it would at least 75 km, while only about 40 km were évacués.C is about 25 million people should be relocated.
Une vaste zone a été évacuée,mais elle reste totalement insuffisante.
A large area was evacuated, but it is totally inadequate.

 

« The cleanup encompassing large areas are important, but it is also important to find places where radiation levels are high locally using simplified measurement tools and decontaminate the scene, » said Enomoto. « This will help to reassure people, » he said.

Une nouvelle variété de champignon ...en mutation.
A new variety of mushroom in mutation.

 

Les champignons en mutations dévorent les racines des arbres dans le sol...et ceux-ci s'abatrtent au sol.
Mushrooms, mutations devour the roots of trees in the ground and they fall down to the ground.

 

Enomoto measured radioactivity levels here in this hellish place, June 8 The researchers used a simplified camera to detect gamma radiation.

A non-profit group based in the city confirmed the initial results, their tests have detected 1.78 million becquerels of cesium.

Radiation levels of about 0.5 microsieverts per hour were measured one meter above the foam.

The government of the city of Fukushima plans to decontaminate the building, officials said contacted téléphone.Si we understand, these people are no longer in official statements.

 

Un niveau de radioactivité si élevé que certains poissons  dégagent une lumière dans la nuit.
A radioactivity level so high that some fish emit light at night.

 

TOKYO High levels of cesium detected yet never before come to be découvers in fish off the coast of Fukushima, Japon.Ces rates suggest that radioactive particles from the nuclear disaster in 2011, has accumulated on the bottom and can contaminate marine life for decades, according to a new study. Because cesium tends not to stay very long in the tissues of marine fish ., And because high levels of radiation were detected most frequently on groundfish It is also likely that fish are newly infected by cesium on the seabed, Mr. Buesseler wrote in a scientific paper. As much as four-fifths of radioactive substances released from the Fukushima Daiichi nuclear power are expected to have fallen at sea, either blown or released directly into the ocean water used to cool the reactor site following the accident. The ocean currents were quickly dispersed radioactivity, and readings taken on seawater off the coast of Fukushima had returned to levels close to normal last year. But the fish caught in the area continue to show high readings for radioactive cesium, which is associated with an increased risk of cancer in humans.

 

De nouvelles mutations apparaissent continuellement...et ceci donne naissance à de nouvelles espèces...de la  mauvaise vie!
New mutations occur continuously and this gives rise to new species the bad life!

How it affects us you may be wondering? If you eat fish, you might be affected. We receive a large quantity of our seafood from Japan and we know that there is no level of radiation is safe for humans. Since you can not be 100% safe, the best approach would be to severely limit your intake of fish.

 

Les enfants,les chats et tout ce qui est vivant est menacé par les radiations.
Children, cats and all that is living is threatened by radiation

 

 

Pourquoi l’Indonésie est si souvent frappée par les éruptions volcaniques et les tsunamis?

Les Indonésiens vont devoir une fois de plus avoir à faire face aux dangers de la vie sur leur archipel géologiquement agité. Lundi, un tremblement de terre a provoqué un tsunami, et une éruption volcanique, le lendemain,faisant de nombreux morts.

Un jour après un tremblement de terre de magnitude 7,7 a frappé la côte ouest de l’île indonésienne de Sumatra, générant un tsunami qui a, disent les responsables des secours , tué au moins 113 personnes,suite au réveil du  Mont Merapi  qui a éclaté mardi,dans une puissante éruption.

Dix-huit personnes sont mortes dans l’explosion initiale de gaz, de vapeur et de cendres du cône de 9700 mètres de haut.Les  spécialistes en vulcanologie  n’excluent pas  une autreéruption plus violente, l’événement pourrait continuer comme une série de petites   explosions  semblables à mardi.

« Si ça continue comme ça pendant un certain temps, nous aurons droit à une  longue  éruption », a déclaré Gede Suantika, un chercheur de l’Enquête sur la volcanologie de l’Indonésie, dans une interview à l’Associated Press.

Indonésiens sont une fois de plus avoir à faire face aux dangers de la vie sur un archipel géologiquement agité.

Comme la chaîne des îles volcaniques  Aléoutiennes, les îles de l’Indonésie se trouvent le long d’une tranchée d’eau profonde – une frontière entre deux plaques  sous-marines énormes dans la croûte terrestre.

Dans le cas de l’Indonésie, la croûte plus dense de la plaque australienne est plongée sous la croûte plus porteuse  de la plaque eurasienne, formant la Fosse de Java. Le frottement entre les plaques de roches chauffe au point de fusion, en fournissant le magma qui jaillit pour former des volcans qui parsèment les îles –  déclenchant ainsi  des tremblements de terre.
Des  zones de subduction similaires entourent le Pacifique,et vont  gagner les chaînes de volcans qui s’étendent  de la Cordillère des Andes à l’ouest du Pacifique ,d’ou le surnom de l’anneau de Feu du Pacifique.

Le séisme de lundi a provoqué un tsunami de 10 pieds qui a frappé les îles Mentawai, au large des côtes de Sumatra. La région a été tenue en alerte générale ,et des sismologues n’ont pu dormir la nuit parce qu’il contient également une section de la zone de subduction qui a été à l’origine de cette contrainte depuis  plus de 200 ans. Si cette couche devait être libéré dans cet  état de cause,un  tremblement de terre de magnitude 8,5 serait serait possible.Le centre est situé sous l’île de Siberut, au large de la ville côtière de Padang Sumatra. En Septembre 2009, un tremblement de terre de magnitude 7,6 a frappé juste au large de Padang. À première vue, il semblait s’inscrivent dans un schéma de tremblements de terre de magnitude similaires qui ont eu lieu le long d’autres sections de la côte depuis 2004 – lors d’une magnitude de 9,1, le séisme rupture de la zone de subduction au large du nord de Sumatra, tuant un 231.000 de personnes directement ou indirectement par les tsunamis qui se propagent dans tout le bassin de l’océan Indien.

Certains chercheurs disent qu’ils soupçonnent que la série de tremblements de terre un peu plus faible représente la zone de subduction qui se réajuste à l’évolution des schémas de contraintes établies par le tremblement de terre de 2004. Si cela devait être le cas pour le tremblement de terre de Padang, l’événement pourrait réduire la probabilité d’un grand séisme à cet endroit de sitôt.

Mais selon une équipe de sismologues de Grande-Bretagne et de  l’Indonésie qui ont travaillé dans la région, le tremblement de terre ‘de 2009 avait pratiquement eu aucun effet dans la réduction de la souche quiest en  construction depuis quelque 200 ans.

Ecrivant dans le journal Nature Geoscience en Janvier, l’équipe a mis en garde que le danger d’un plus grand tremblement de terre de magnitude 8,5 est resté le long du segment  de Padang.

Tout espoir que le séisme de lundi pourrait aider à soulager la pression est susceptible d’être écarté. D’après des informations préliminaires sur l’emplacement et la profondeur de la rupture, le tremblement de terre semble avoir été trop loin pour affecter l’accumulation des contraintes près de Padang, explique Belle Philibosian, un étudiant diplômé de l’Institut de technologie de Californie à Pasadena, qui étudie  les risques sismiques de la région.