Accueil

Tchernobyl : une vidéo montre le corium ultra-radioactif de près, grâce à des robots

3 commentaires

 

Une caméra de sécuritéavait capté ces images de l,explosion du réacteur No 4,le 28 avril 1986.

Une caméra de sécurité avait capté ces images de l,explosion du réacteur No 4,le 26 avril 1986.

Une vidéo prise dans les entrailles de Tchernobyl montre le corium, cette masse de ultra-radioactive de métaux fondus sous le réacteur numéro 4, de près. Cette chose est si radioactive que quelques minutes d’exposition à son rayonnement peut provoquer une hémorragie interne puis la mort. Il existe peu d’images de ce corium : les premières ont été prises en 1996, mais la robotique permet à nouveau de l’observer de près sans risques cette fois.

 

Voici l’une des premières images prises du corium en 1996 lors d’une dangereuse expédition.

Voici l’une des premières images prises du corium en 1996 lors d’une dangereuse expédition.

 

Le 26 avril 1986 à 1 h 23, a lieu la pire des catastrophes nucléaires de l’histoire. Le coeur du réacteur numéro 4 de la centrale de Tchernobyl, en Ukraine, fond et explose. Près de là, dans la ville de Prypiat, des centaines de milliers de personnes sont immédiatement exposées à de fortes retombées radioactives. Le gouvernement d’URSS tarde alors à évacuer.

L’incendie qui suit et ses conséquences sont un véritable défi, avec l’emploi de centaines de milliers de liquidateurs (entre 500.000 et 800.000 personnes) qui tenteront de refroidir le réacteur et de mitiger les conséquences de cette catastrophe au péril de leur vie. Des dizaines de milliers voire des centaines de milliers selon les estimations en sont morts. Plus d’une centaine de milliers de liquidateurs en gardent toujours des séquelles sur leur santé.

Les radionucléides libérés ont par ailleurs contaminé et provoqué des conséquences sanitaires bien au-delà de l’Ukraine. La centrale continue par aussi de contaminer l’environnement en radionucléides, bien qu’une nouvelle enceinte de confinement est en passe d’être terminée, ce qui devrait enfin permettre de démanteler la centrale avec des robots.

Tchernobyl : ce corium qui émet 10.000 rontgens est capable de vous tuer en quelques minutes

Reste que dans les entrailles de la centrale, se cache l’une des choses les plus terrifiantes que l’humanité ait jamais produites. On vous l’a dit plus haut, le contenu du réacteur numéro 4 a fondu et explosé. Le résultat, c’est un mélange constitué de l’acier des barres de combustibles, du combustible mais aussi du graphite modérateur et probablement du métal du réacteur lui-même, puisque lors de sa fonte, on estime que cette sorte de lave a atteint 3000 °C.

Cet amalgame, surnommé le « pied d’éléphant » a coulé sous le réacteur en sept amas dont le rayonnement atteint encore 10.000 rontgens, et qui sont exposés à l’air libre. Ce corium est encore extrêmement dangereux et le restera en l’état des milliers d’années. Une exposition de deux minutes provoque des hémorragies internes. À 4 minutes, s’ajoutent vomissements, fièvre et diarrhée. 5 minutes d’exposition, et vous n’avez plus que deux jours à vivre.

Les premières images de ces amas n’ont été prises qu’en 1996 suite à une dangereuse expédition dans les entrailles de la centrale. La qualité des photos argentiques, parsemées de bruit à cause des extrêmes radiations témoigne à elles seules l’extrême dangerosité des émissions ce blob métallique radioactif. Le photographe à qui on doit ces images, c’est Arthur Korneyev. Il a passé 5 ans autour de la centrale, et en garde de lourdes séquelles.

Les risques de contamination liés à ce corium continuent d’inquiéter

Plus récemment, d’autres explorations ont eu lieu, cette fois-ci grâce à des robots et ont permis de prendre les autres clichés de cette vidéo. Aujourd’hui, le nouveau confinement de la centrale (qui serait terminé d’ici fin 2017) va enfin permettre de démanteler le réacteur. Ce qui pourrait prendre encore des dizaines d’années.

 

Néanmoins le corium, probablement la substance la plus toxique jamais créée par l’homme, continue d’inquiéter les scientifiques. Leur crainte, c’est que ce corium finisse par contaminer les nappes phréatiques et les cours d’eau environnants. La taille de cette masse de métal et sa disposition dans les sous-sols de la centrale vont rendre son extraction extrêmement difficile.

Voir le vidéo sur Dailymotion:

http://dai.ly/x59buew

 

En rouge, les endroits où le corium se trouve, dans les entrailles du réacteur nr 4

En rouge, les endroits où le corium se trouve, dans les entrailles du réacteur nr 4

 

 

Plus de 30 ans après le désastre:les radiations sont  toujours là,dans l'environnement.

Plus de 30 ans après le désastre:les radiations sont toujours là,dans l’environnement.

 

Advertisements

Le sarcophage géant coiffe désormais la centrale nucléaire de Tchernobyl — Enjeux énergies et environnement

Laisser un commentaire

explosion-reacteur-3-centrale-nucleaire-fukushima-japon

Au départ de l,explosion,on voit bien le champignon caractéristique.Les retombées seront énormes.C’était le réacteur 3 de la centrale de Fukushima …Est-ce que l’homme a appris quelque chose depuis Tchernobyl?

http://www.lemonde.fr/energies/article/2016/11/29/le-sarcophage-geant-coiffe-desormais-la-centrale-nucleaire-de-tchernobyl_5040157_1653054.html Tchernobyl dispose de son nouveau sarcophage. Trente ans après la plus importante catastrophe nucléaire mondiale, la société Novarka, une coentreprise des géants français du BTP Vinci et Bouygues, a définitivement installé, dimanche 27 novembre, la nouvelle enceinte de confinement de la centrale. Juste à temps pour la cérémonie d’inauguration organisée, mardi 29 novembre, en présence du […]

via Le sarcophage géant coiffe désormais la centrale nucléaire de Tchernobyl — Enjeux énergies et environnement

%d blogueurs aiment cette page :