La Chine créé l’ordinateur quantique le plus puissant au monde

Une équipe de scientifiques chinois affirme avoir mis au point un ordinateur quantique unique au monde, qui est 24 000 fois plus rapide que ses équivalents internationaux. Il s’agit pour ainsi dire de l’ordinateur quantique le plus puissant jamais créé à ce jour.

La course au développement des ordinateurs à haute performance se poursuit. Non content d’être le pays détenant le superordinateur le plus puissant au monde, le TaihuLight, la Chine vient de franchir un nouveau pas en développant l’ordinateur quantique le plus rapide jamais créé.

Chine : un ordinateur quantique qui dépasse largement la concurrence

Il a été construit par des chercheurs de l’Université des sciences et de la technologie de Chine. Cela fait des années que plusieurs acteurs de l’univers de la technologie ont fait le pari de porter les avancées dans ce domaine, avec la promesse de créer des machines d’une vitesse de calcul incroyablement plus rapide que celle des superordinateurs classiques. IBM et D-Ware en sont deux des principaux pionniers.

Les ordinateurs quantiques sont donc potentiellement beaucoup plus rapides que les ordinateurs conventionnels les plus puissants. Ils sont particuliers en ce sens qu’ils effectuent des calculs en se basant sur les bits quantiques (qubits). C’est une approche différente comparativement aux ordinateurs classiques qui, au niveau le plus basique, traitent les données en bits, représentés par les chiffres 0 et 1.

Les qubits peuvent compter sur la possibilité de superposition et d’intrication propre à la physique quantique. Cela leur permet de prendre une multitude d’états différents de manière simultanée et donc de procéder à des calculs parallèles ultra-rapides.

Selon une analogie permettant de mieux comprendre le principe, l’informatique quantique, c’est comme être capable de lire tous les livres dans une bibliothèque de manière simultanée. L’informatique classique quant à lui ne permettrait que de lire ces livres l’un après l’autre.

Une percée réalisée par la Chine

Même si les ordinateurs quantiques promettent par leur potentiel des avancées considérables en manière de vitesse de traitement des données, la construction de machines quantiques capables de surpasser les ordinateurs classiques dans certaines tâches spécifiques reste un défi. La raison est toute simple : des contraintes technologiques limitent pour l’heure le nombre de qubits manipulables avec haute précision.

La Chine vient toutefois d’introduire l’informatique quantique basée sur l’utilisation de photons multiples. Cinq pour être plus précis. Leur architecture de calcul quantique est donc plus avancée que celles antérieures ne se basant que sur un seul photon. Résultat : les chercheurs affirment être parvenus à développer un circuit quantique supraconducteur contenant 10 qubits, avec une vitesse de calcul jusqu’à 24 000 fois plus rapide que les prototypes de calculateurs quantiques existants déjà. Nous sommes tout de même encore loin de la suprématie quantique.

 

 

 

 

Publicités

Stephen Hawking nous annonce quand l’être humain disparaîtra de la planète

 

steven-hawkins-001

L’un des plus célèbres physiciens de la planète, Stephen Hawking, encourage les humains à aller dans l’espace pour le futur de l’humanité, rapporte CBS.

«Je ne pense pas que nous allons survivre encore 1000 ans sans s’échapper de notre planète qui est très fragile», a expliqué le physicien et cosmologiste lors d’un débat organisé par l’Oxford Union Society le 14 novembre.

Ce n’est pas la première fois que Hawking tient des propos à sensations pour nous mettre en garde, selon Russia Today. En janvier dernier, le scientifique a affirmé que les êtres humains mettraient près d’un siècle avant d’installer des colonies humaines sur la planète Mars.

Selon Stephen Hawking, la seule solution pour assurer la survie de l’espace reste donc de coloniser une nouvelle planète.

Lors de la fin de son discours, le professeur de 74 ans a encouragé les universitaires à qui il s’adressait à rester curieux et à toujours regarder vers les étoiles et non vers leurs pieds.

 

les étoiles et l’espace sont l’avenir de l’humanité

Le célèbre homme de sciences a donné son opinion quant à la nécessité vitale pour l’humanité de porter son regard au-delà de la Terre, vers le cosmos. Stephen Hawking espère pouvoir cartographier l’univers à l’aide d’un superordinateur.

«Je ne pense pas que nous puissions survivre encore un millier d’année sans nous échapper au-delà de notre planète fragile», a expliqué le physicien et cosmologiste Stephen Hawking lors d’un débat organisé par l’Oxford Union Society le 14 novembre. 

Le scientifique a souligné avec force sa conviction et argué qu’il était nécessaire de «continuer à aller dans l’espace pour l’avenir de l’humanité».

En janvier 2016, Stephen Hawking avait cependant estimé que les humains mettraient un siècle avant de mettre en place des colonies humaines sur Mars.

 «Nous allons cartographier la position de millions de galaxies à l’aide de [super] ordinateurs comme Cosmos. Nous serons à même de mieux comprendre notre place dans l’univers», a exposé avec espoir le célèbre scientifique avant d’encourager tout un chacun à «se rappeler de tourner le regard vers les étoiles et non vers ses pieds».


Stephen Hawking: Remember to look up at the stars, not at your feet. Try to make sense of the wonder that is around you.


Cosmos est l’un des plus grands superordinateurs à mémoire partagée au monde. Il est situé au Stephen Hawking Centre for Theoretical Cosmology (CTC) de l’Université de Cambridge au Royaume-Uni.