Ré-écrire l’histoire: l’exploration spatiale et l’application de la technologie extraterrestre par le Troisième Reich

Adolf Hitler et d’ autres importants officiers du parti national socialiste allemand  ont toujours écoutés les prédictions des prêtres et des astrologues païens,héritiers du lointain passé germanique. Mais on ne connaît pas ou peu l’intérêt du Troisième Reich envers une civilisation extraterrestre . Les ufologues en Occident pensent que la question a été délibérément gardée secrète parce qu’une grande part de l’armée et de la technologie du patrimoine classé par les nazis avait été saisi par les pays de la coalition anti-hitlérienne.

Une grande partie de ce qui est dit par les historiens et les ufologues occidentaux peut sembler trop fantastique et même absurde,aux yeux de nombreux lecteurs « rationalistes ».

Les archives secrètes du gouvernement allemand grouillent de photos montrant des disques volant.Celui-ci survole le Reichtag vers 1937.
Les archives secrètes du gouvernement allemand grouillent de photos montrant des disques volants.Celui-ci survole le Reichtag vers 1937.

Les chercheurs nazis ont réussi dans le développement de bombes nucléaires, d’autres armements mise à jour et ont atteint un très haut niveau technologique en général. On suppose avec raison que ce succès  technologique est survenu grâce à des contacts avec des extraterrestres ce qui serait  tout à fait acceptable.

Avant l’ arrivée d’ Hitler au pouvoir ,des nationaux  socialistes influents  avaient développé des projets destinés à trouver les origines des Aryens légendaires et l’emplacement du légendaire  Shambala . Ils devraient obtenir une certaine connaissance secrète supérieure afin de prendre en main  la domination sur le monde. Des expéditions secrètes ont été envoyés au Tibet et en Himalaya. Le nombre de ces expéditions ont considérablement augmenté lorsque les nazis sont arrivés au pouvoir en 1933.

Les projets secrets ont été particulièrement actifs durant la période de 1935-1939, et les expéditions ont probablement été même envoyées après le début de la  campagne militaire  en Europe . Mais tous les documents relatifs aux projets ont été détruits avant que  l’ Allemagne nazie capitule ou sont  probablement encore conservés dans des cachettes non divulguées.

Avec  la sortie des documents relatifs au crash ovni de Freiburg,survenu en 1936,de nombreux ufologues allemands ont   supposé que les  nazis  ont  probablement tombé sur un survivant de l’épave de l’ OVNI et ont pu contacter la civilisation d’origine de son équipage. Il est  très probable aussi que des rencontres secrètes  ont eu lieu,au Tibet ou ailleurs  dans l’Himalaya. D’après les archives allemandes, les Allemands ont  récupéré un survivant  parmi l’équipage des extraterrestres.  Maria Orsic et les sociétés secrètes allemandes auraient été contactées par ces mêmes frères de l’espace ,pour être informé de l’existence d’une base extraterrestre en Antartique.

C’est d’après moi,la raison fondamentale de l’organisation de l’expédition allemande en Antartique de 1938-39:il fallait retrouver la base alien et de plus,sur un sens pratique,il fallait une base éloignée de l’Europe pour développer les « nouvelles technologies ».

Les coûts de l'expédition Antartique Allemande ,contrairement à ce qui a été écrit,furent totalement absorbés par diverses sociétés secrètes allemande dont: l'Ahnenerbe,la Société du Vril,les Junkers,etc. Il y eut aussi de grands donateurs privés dont I.G. Farben. Vous voyez ici l'arrière du porte-avions Schwabenland qui fut  au coeur de l'expédition.
Les coûts de l’expédition Antartique Allemande ,contrairement à ce qui a été écrit,furent totalement absorbés par diverses sociétés secrètes allemandes dont: l’Ahnenerbe,la Société du Vril,les Junkers,etc.
Il y eut aussi de grands donateurs privés dont I.G. Farben.
Vous voyez ici l’arrière du porte-avions Schwabenland qui fut au coeur de l’expédition.

Cependant, la majorité des chercheurs pensent que les contacts entre les Allemands et les équipages des OVNIS accidentés étaient mutuellement bénéfiques. Les Aliens ont  obtenu des matériaux pour réparer leurs véhicules spatiaux, et les nazis ont  gagné de nouvelles connaissances et technologies des étrangers. Donc, beaucoup de recherches scientifiques de l’ Allemagne ont pu être  atteintes grâce à l’information obtenue à partir du contact extraterrestre venu des pléïades .

Pour avoir un indice du type d'appareil qui s'est écrasé en Foret Noire,en octobre 1936,il s'agit de regarder la photo de la une du Los Angeles Time du 25 février 1942.Je ferai un article et un vidéo prochainement sur cet événement trop négligé par les chercheurs.
Pour avoir un indice du type d’appareil qui s’est écrasé en Foret Noire,en octobre 1936,il s’agit de regarder la photo de la une du Los Angeles Time du 25 février 1942.Je ferai un article et un vidéo prochainement sur cet événement trop négligé par les chercheurs.

En effet, des chercheurs exceptionnels ont quitté l’Allemagne, et les écoles scientifiques nationales ont cessé de fonctionner pendant la Seconde Guerre mondiale. Et il est peu probable que les réalisations scientifiques et techniques que l’Allemagne s’était  fixé d’atteindre  pourraient être fait en tenant compte de la situation dans la science nationale en Allemagne. Dans le domaine des technologies modernes ,l’ Allemagne était loin devant ses ennemis de guerre de base – les Etats-Unis et l’Union soviétique qui avaient un immense potentiel scientifique.

Photo d'époque de Vera,en transes,une  voyante au service de Maria Orsic et de la Société du Vril.Vous noterez la longueur des cheveux qui d'après l'enseignement de Maria,permettrait plus facilement les contacts télépathiques.
Photo d’époque de Vera,en transes,une voyante au service de Maria Orsic et de la Société du Vril.Vous noterez la longueur des cheveux qui d’après l’enseignement de Maria,permettrait plus facilement les contacts télépathiques.

Personne ne peut dire avec certitude si les nazis avaient effectivement des contacts avec des étrangers ou non. Sur la question de la technologie de défense et de l’ économie, des experts affirment que : à la fin des années 1930 , l’ Allemagne possédait seulement 57 sous – marins, et au cours des quatre années de la Seconde Guerre mondiale , elle a construit 1.163 sous – marins modernes technologiquement avancés à ses chantiers navals et a même pu les mettre en service. Comment était – ce possible quand les Allemands étaient à court de matériaux pour faire la guerre, et sous la condition d’ un terrible bombardement continuel par les forces alliées? On peut aussi se demander pourquoi les nazis n’ont pas créé des technologies plus parfaites avec l’aide de l’ intelligence extraterrestre. En fait, les Allemands ont utilisé uniquement les technologies qui nécessitent une courte période de production.

L'Arado 555 aurait été le premier bombardier à réaction de portée intercontinentale. Il a été coçu pour transporter une ou deux bombes atomiques  pour les lancer au-dessus de New York. Son design montre une avance d'un minimum de 20 ans sur les autres technologies  de l'époque. Un jeune américain en a fait une maquette en 2013 qui vola très bien.
L’Arado 555 aurait été le premier bombardier à réaction de portée intercontinentale.
Il a été conçu pour transporter une ou deux bombes atomiques pour les lancer au-dessus de New York.
Son design montre une avance d’un minimum de 20 ans sur les autres technologies de l’époque.
Un jeune américain en a fait une maquette en 2013 qui vola très bien.

Les Nazis ont créé le premier bombardier à réaction qui pourrait faire jusqu’à 1000 km / h et était supérieur à tout avion connu dans la coalition anti-hitlérienne. C’ est un mystère d’expliquer comment les Allemands ont réussi à produire 2.000 nouvelles machines de combat au cours des mois de 1945 et même de pouvoir  les adopter.

Les archives de guerre des États-Unis et les archives de la Force aérienne britannique contiennent un grand nombre de rapports de pilotes militaires qui ont dit qu’ils sont tombés sur des appareils volants étranges ressemblant à des casques militaires britanniques lors du survol de l’Allemagne. L’Américain Kenneth Arnold qui est connu comme le découvreur des OVNI ,n’était pas la première personne contemporaine qui a été témoin d’observation des soucoupes volantes dans le ciel. certains pilotes britanniques et américains ont été témoins du phénomène au cours de la Seconde Guerre mondiale. Faire feu sur  ces objets,cela ne les endommageait pas du tout!

Le 14 octobre 1943,le major R. Holmes de l’ Air Force britannique  a rapporté qu’il avait été témoin de plusieurs « grands disques volants lumineux » lors du bombardement de Schweinfurt.

De nombreux rapports d'ovni furent transmis lors des bombardements au dessus de l'Allemagne par les pilotes alliés.
De nombreux rapports d’ovni furent transmis lors des bombardements au dessus de l’Allemagne par les pilotes alliés.

À sa grande surprise: les objets ne répondaient pas aux tirs des mitrailleurs des bombardiers.

Les pilotes d’intercepteurs de l’US Air Force qui ont survolé  le territoire allemand durant l’ hiver 1945 ont également assisté à des apparitions d’ OVNIS. Peu après l’hiver, les étranges boules de feu ont disparu..

L'appareil développé par les ingénieurs Habermol et Schriver aurait été opérationel dès les premiers bombardements alliés.Ce n'était pas un appareil à long rayon d'action,mais un appareil défensif.
L’appareil développé par les ingénieurs Habermol et Schriver aurait été opérationel dès les premiers bombardements alliés.Ce n’était pas un appareil à long rayon d’action,mais un appareil défensif.

Ces jours-ci, certains auteurs insistent sur le fait que les épisodes ci-dessus prouvent que le Troisième Reich avait des armes secrètes à sa disposition. Ils se réfèrent également aux ingénieurs allemands Schriever, Habermol, Miethe et BELLUZZO qui ont travaillé sur les disques volants depuis 1941. Mais les experts de l’aviation  ont nié la version. Ils ont dit que les technologies modernes elles-mêmes ne permettent pas la production d’avions aussi  invulnérables et rapides que ces objets. En effet, les experts ont tout à fait raison, mais ils ne considèrent pas le fait que les Allemands pourraient créer ces appareils après un contact avec des extraterrestres.Pour eux,le transfert de technologie ne se peut pas.


Le programme spatial du Troisième Reich
Plusieurs pseudo scientifiques affirment sans  trembler que le Reich allemand n’avait aucun programme spatial d’envergure.Voici pour contredire ces grands universitaires de salon qui ne veulent pas se mouiller:
1-La station spatiale permanente
Rudolf Nebel (1894-1978), pionnier de la fusée allemande, tenant une station spatiale modèle en 1955. Il avait élaboré ce projet avant la guerre,mais il était en avance sur son temps.Par contre il attira l'attention du Führer.Neber était un membre du groupe de fusée amateur influent de l'Allemagne, le VfR, dans les années 1930. Il a travaillé aux côtés, entre autres, de Hermann Oberth. Il a rejeté l'utilisation de roquettes dans la guerre, en choisissant de ne pas travailler sous Werner von Braun dans le développement de la fusée nazie V2. Après la Seconde Guerre mondiale, son encouragement et ses conférences publiques ont conduit au recommencement de la recherche allemande sur les fusées.
Rudolf Nebel (1894-1978), pionnier de la fusée allemande, tenant une station spatiale modèle en 1955. Il avait élaboré ce projet avant la guerre,mais il était en avance sur son temps.Par contre il attira l’attention du Führer.Neber était un membre du groupe de fusée amateur influent de l’Allemagne, le VfR, dans les années 1930. Il a travaillé aux côtés, entre autres, de Hermann Oberth. Il a rejeté l’utilisation de roquettes dans la guerre, en choisissant de ne pas travailler sous Werner von Braun dans le développement de la fusée nazie V2. Après la Seconde Guerre mondiale, son encouragement et ses conférences publiques ont conduit au recommencement de la recherche allemande sur les fusées.
 2-Le développement des astronautes
Raul Streicher serait au centre  avec son chien.
Raul Streicher serait au centre avec son chien.
Cette photo serait celle de Raul Streicher.
Cette photo serait celle de Raul Streicher.

 Raul Streicher, 85 ans, de l’Allemagne a fait une déclaration sensationnelle dans Der Spiegel en l’an 2000. Le vieil homme a insisté pour que ce fut lui qui était en fait le premier cosmonaute non soviétique  bien avant Youri Gagarine! Il a ajouté qu’il avait été la première fois en orbite en 1945. Cela  résonnait comme une fable absolue, et Der Spiegel avait  lancé une enquête spéciale sur  l’affaire et avait étudié les archives classées du Troisième Reich,avec la permission du gouvernement allemand. L’enquête a prouvé que le vieil homme ne mentait pas…Bref:nous sommes maintenu dans l’ignorance!

Avant la Seconde Guerre mondiale, suite au crash ovni de Freiburg en 1936,l’Allemagne a mis en place un réseau d’instituts de recherche secrets pour développer et améliorer les armes et les méthodes d’impact sur les humains. En 1938, (après le déménagement par les SS d’Himmler,des restes de l’ovni de Freiburg).un institut de recherche en ingénierie de fusée spécialisée a été fondée près de Wewelsburgh où se trouvaient le quartier général SS. Le maréchal de Reich  Herman Goering était le conservateur de l’institut qui a conçu le Panzerfaust, la décharge en concentration de masse de la grenade de poche Panzerknakke et divers missiles de guerre, y compris le complexe missile  Fau-3 . Les techniciens allemands avaient fondé  de grands espoirs dans ce dernier ainsi que dans le missile de croisière A9 / A10 qui faisait partie du complexe pourrait être utilisé soit comme missile  intercontinental (Hitler avait prévu de détruire New York, à l’été 1945) ou comme une fusée spatiale.

Un lancement d’essai du missile a eu lieu en 1943, mais l’invention est avéré être techniquement imparfaite et seize des 18 missiles lancés ont  explosé au décollage ou dans les airs. L’année suivante, l’institut de recherche a produit environ 40 missiles améliorés. Dans le même temps, le führer a ordonné de recruter des astronautes militaires parmi les as allemands. Un nouvel escadron composé de 100 à 500 pilotes a été créé en Mars 1944. Raul Streicher était aussi parmi eux.Il était mentionné comme le meilleur élément.

Après plusieurs essais réussis des fusées en 1944, la sélection finale des astronautes a eu lieu. Le führer Adolph Hitler a choisi deux candidats à en juger par leurs horoscopes personnels comme il aimait l’astrologie. Ce sont Martin von Dulen et Raul Streicher et le führer a évidemment sympathisé avec ce dernier.

C'est probablement une V2 modifiée qui transporta les premiers cosmonautes  du Reich dans l'espace. La fusée de Raul Streicher devait ressembler à cela.
C’est probablement une V2 modifiée qui transporta les premiers cosmonautes du Reich dans l’espace.
La fusée de Raul Streicher devait ressembler à cela.

Une fusée avec von Dulen à bord a été lancée le 18 Février 1945 et n’eut pas de   chance puisqu’elle a explosé  environ trois minutes après le décollage. En six jours, une autre fusée avec Raul Streicher à bord a été lancée avec succès.Elle se mit  alors sur orbite autour de la Terre et elle a  pu atterrir sur l’eau près du Japon. Donc, Streicher dit que son vol le 24 Février 1945 fut le début de l’exploration spatiale par l’homme.

Ler château de Wewelsburg a été rebâti depuis 1945. C'est dans des laboratoires rapprochés que l'ovni de Freiburg aurait été amené en 1936,sous l'ordre d'Henrich Himmler. Plus de 45 millions de reichmarks auraient été investi dans cette grande découverte.
Le château de Wewelsburg a été rebâti depuis 1945.
C’est dans des laboratoires rapprochés que l’ovni de Freiburg aurait été amené en 1936,sous l’ordre d’Henrich Himmler.
Plus de 45 millions de reichmarks auraient été investi dans cette grande découverte.

Lorsque les nazis ont réalisé.en 1945 que leur campagne de guerre était perdue, ils ont décidé de faire sauter un petit cosmodrome près de Wewelsburg et planifiées aux résultats de logement des enquêtes et des chercheurs de l’institut de recherche secret, dans un château dans les montagnes des Carpates. Le chef de l’institut de recherche était le propriétaire du château et il espèrait poursuivre des recherches là-bas, après la fin de la guerre et prendre  une revanche , un jour. Mais la puissante avance et le balayage opéré par les forces alliées ont renversés ses plans. Les forces américaines ont saisi le chef de l’institut de recherche, et les troupes soviétiques se sont emparées de quelques-unes des fusées conçues par l’institut. Plus tard, ils ont été utilisés dans le développement de la technique de spatiale soviétique.

Il y avait un ordre de liquider et faire disparaître  Streicher parce qu’il en savait trop. L’astronaute a vécu  dans la clandestinité en Europe orientale pendant un certain temps, puis après plusieurs années,s’est  installé en République Démocratique Allemande. Après le premier vol dans l’espace de Youri Gagarine en 1961,Raoul  Streicher sortit de l’ombre pour annoncer  que  c’était lui et non l’astronaute soviétique qui doit être considéré comme le pionnier de l’espace. Cependant, l’homme de 45 ans  n’avait pas réussi à fournir des preuves suffisantes  pour affirmer ses dires.Il fallut attendre l’intervention obscure de certains fonctionnaires  travaillant aux archives du gouvernement allemand pour faire ressortir cette affaire,longtemps après la mort de Streicher.

3-Les combinaisons spatiales

Il s’agit de la preuve la plus tangible d’adaptation  technologique alien.Les combinaisons spatiales doivent être devenue  un besoin réel  pour être développées si vite durant  la Deuxième Guerre Mondiale.Voici quelques photos et dessins:

Le "pilote d'essai" Erwin Ziller dans  une combinaison Draeger développée depuis 1941. L,appareil semble être un Horten,une aile volante.
Le « pilote d’essai » Erwin Ziller dans une combinaison Draeger développée depuis 1941.
L’appareil semble être un Horten,une aile volante.
Dessin d'artiste de la combinaison Draeger.
Dessin d’artiste de la combinaison Draeger.
La combinaison Draeger  pouvant supportée de hautes pressions fut développée jusqu'en 1945.
La combinaison Draeger pouvant supporter de hautes pressions fut développée jusqu’en 1945.
Un dessin à main levée de l'époque du reich. C'est ce dessin qui aurait servi de base.
Un dessin à main levée de l’époque du reich.
C’est ce dessin qui aurait servi de base au développement de la combinaison.
La première combinaison expérimentale en 1941.
La première combinaison expérimentale en 1941.

4-Les navettes spatiales

Le projet Amerika aurait permit de développer une véritable navette spatiale.

L’idée de base du projet amerika étant de bombarder l’Amérique grâce à un appareil puissant et rapide lancé dans l’espace,Voici:

Dessin d'artiste du Projet Amerika.
Dessin d’artiste du Projet Amerika.
D'après les informations,c'est ainsi que les savants allemands planifiaient le larguage d'une bombe atomique sur New York,en 1945.
D’après les informations,c’est ainsi que les savants allemands planifiaient le larguage d’une bombe atomique sur New York,en 1945.
Le Heinkel 177 portait de petits missiles guidés développés pour frapper des navires de surface.
Le Heinkel 177 portait de petits missiles guidés développés pour frapper des navires de surface.
Les missiles transportés par le Heinkel 177 étaient ainsi...avec une avance énorme sur leur temps.
Les missiles transportés par le Heinkel 177 étaient ainsi…avec une avance énorme sur leur temps.

5-Les communications télépathiques

Maria Orsic et la Croix de Thulé Provenant d'archives,ce dessin nous donne des indices sur le pouvoir de la grande pr^tresse qui recevait des communication par la pensée.
Maria Orsic et la Croix de Thulé
Provenant d’archives,ce dessin nous donne des indices sur le pouvoir de la grande prêtresse qui recevait des communication par la pensée.

 

Maria Orsic se levait subitement la nuit pour écrire ainsi. Certains types de caractères se retrouveront sur des pièces de métaux provenant de l,appareil de Roswell,en 1947.
Maria Orsic se levait subitement la nuit pour écrire ainsi.
Certains types de caractères se retrouveront sur des pièces de métaux provenant de l’appareil de Roswell,en 1947.

Voici des preuves de liens entre le Troisième Reich et une civilisation extraterrestre

Publicités

Réalisme fantastique:Des photos de possibles voyageurs du temps et présentation du théoricien Émile Drouet

Le voyage dans le temps est un sujet qui a toujours suscité la fascination de l’homme, sans doute parce que nous sommes obsédés aussi bien par les événements passés que par les événements à venir. Imaginez un peu, retourner dans le passé pour revivre nos bons souvenirs et peut-être réparer quelques erreurs, ce serait génial non?

Ce type, sur cette photo datée de 1905, sort vraiment de l’ordinaire?! Il arbore une crête sur la tête et porte une chemisette blanche alors que tout le monde autour de lui a sorti la chemise manches-longues, la veste et le chapeau?! Compte tenu de la popularité de la coupe iroquoise dans les années 70, on pourrait faire valoir que ce type a remonté le temps…
Ce type, sur cette photo datée de 1905, sort vraiment de l’ordinaire?! Il arbore une crête sur la tête et porte une chemisette blanche alors que tout le monde autour de lui a sorti la chemise manches-longues, la veste et le chapeau?! Compte tenu de la popularité de la coupe iroquoise dans les années 70, on pourrait faire valoir que ce type a remonté le temps…

 

 

 

 

 

 

Un branché qui voyage dans le temps?! C’est ce fameux cliché qui a déclenché l’engouement pour la recherche d’explorateurs temporels sur les vieilles photos. Avec ses lunettes de soleil, sa coupe de cheveux moderne et son t-shirt délavé, ce mec à l’air complètement en avance sur son temps. On remarque aussi qu’il est un peu plus grand que toutes les autres personnes sur la photo et qu’il a accroché autour du cou un appareil photo numérique compact…
Un branché qui voyage dans le temps?! C’est ce fameux cliché qui a déclenché l’engouement pour la recherche d’explorateurs temporels sur les vieilles photos. Avec ses lunettes de soleil, sa coupe de cheveux moderne et son t-shirt délavé, ce mec à l’air complètement en avance sur son temps. On remarque aussi qu’il est un peu plus grand que toutes les autres personnes sur la photo et qu’il a accroché autour du cou un appareil photo numérique compact…

 

Dans des séquences tournées en coulisse sur le film de Charlie Chaplin Le Cirque, une dame de grande taille, habillée de noir avec un chapeau dissimulant en grande partie son visage, tient à son oreille quelque chose qu’on pourrait confondre avec un téléphone portable. Et son attitude mystérieuse n’évoque en nous qu’une seule chose : exploratrice temporelle.
Dans des séquences tournées en coulisse sur le film de Charlie Chaplin Le Cirque, une dame de grande taille, habillée de noir avec un chapeau dissimulant en grande partie son visage, tient à son oreille quelque chose qu’on pourrait confondre avec un téléphone portable. Et son attitude mystérieuse n’évoque en nous qu’une seule chose : exploratrice temporelle.

 

Cette photo nous montre un astronaute sculpté sur l’un des piliers de la cathédrale de Salamanque en Espagne. Il aura fallu près de deux siècles (1600-1800) pour construire cette église. Mais alors, pourquoi ont-ils taillé dans la pierre une telle sculpture?? Qu’est-ce que cela peut bien représenter, sinon un astronaute??
Cette photo nous montre un astronaute sculpté sur l’un des piliers de la cathédrale de Salamanque en Espagne. Il aura fallu près de deux siècles (1600-1800) pour construire cette église. Mais alors, pourquoi ont-ils taillé dans la pierre une telle sculpture?? Qu’est-ce que cela peut bien représenter, sinon un astronaute??

 

En 2008, des archéologues chinois auraient découvert une minuscule montre en métal parfaitement reproduite alors qu’ils inspectaient un tombeau géant jusque-là resté inviolé. Cette tombe vieille de 400 ans était celle de Si Qing dans le comté de Shangsi en Chine. On rapporte que les archéologues étaient éberlués de voir la montre figée sur 10h03 avec l’inscription «?Suisse?» gravée au dos…
En 2008, des archéologues chinois auraient découvert une minuscule montre en métal parfaitement reproduite alors qu’ils inspectaient un tombeau géant jusque-là resté inviolé. Cette tombe vieille de 400 ans était celle de Si Qing dans le comté de Shangsi en Chine. On rapporte que les archéologues étaient éberlués de voir la montre figée sur 10h03 avec l’inscription «?Suisse?» gravée au dos…

 

En 2013, une vidéo datant de 1938 qui semble montrer une autre femme en train de parler dans un téléphone portable a fait surface, ravivant ainsi les discussions sur l’existence des voyages dans le temps. Cependant, le petit-fils de la dame en question s’est manifesté pour expliquer qu’elle se souvenait parfaitement de ce moment et que le département des communications de l’usine Dupont (où elle travaillait) disposait de téléphones.
En 2013, une vidéo datant de 1938 qui semble montrer une autre femme en train de parler dans un téléphone portable a fait surface, ravivant ainsi les discussions sur l’existence des voyages dans le temps. Cependant, le petit-fils de la dame en question s’est manifesté pour expliquer qu’elle se souvenait parfaitement de ce moment et que le département des communications de l’usine Dupont (où elle travaillait) disposait de téléphones.

 

Cette peinture, prétendument datée des années 1800, semble illustrer un homme tenant une boîte à CD alors qu’un autre homme est en train de retirer un CD de cette dernière. Comme nous le savons tous, les CD n’ont fait leur apparition qu’à partir des années 1980, ce qui amène certains à conclure que l’homme en question ne peut être qu’un explorateur temporel montrant sa collection de CD à ses nouveaux amis de l’époque victorienne. Ou s’agissait-il simplement d’une boîte avec un couvercle de verre??
Cette peinture, prétendument datée des années 1800, semble illustrer un homme tenant une boîte à CD alors qu’un autre homme est en train de retirer un CD de cette dernière. Comme nous le savons tous, les CD n’ont fait leur apparition qu’à partir des années 1980, ce qui amène certains à conclure que l’homme en question ne peut être qu’un explorateur temporel montrant sa collection de CD à ses nouveaux amis de l’époque victorienne. Ou s’agissait-il simplement d’une boîte avec un couvercle de verre??

 

La légende urbaine raconte qu’un homme nommé Rudolph Fentz fut tué par un taxi en juin 1950 à Times Square, New York. Apparemment, il était vêtu à la mode des années 1800, avait une médaille en cuivre, une lettre datée de 1876 et d’autres documents contemporains. Or, hasard ou coïncidence, un policier new-yorkais avait retrouvé la trace d’une personne disparue en 1876 à l’âge de 29 ans.
La légende urbaine raconte qu’un homme nommé Rudolph Fentz fut tué par un taxi en juin 1950 à Times Square, New York. Apparemment, il était vêtu à la mode des années 1800, avait une médaille en cuivre, une lettre datée de 1876 et d’autres documents contemporains. Or, hasard ou coïncidence, un policier new-yorkais avait retrouvé la trace d’une personne disparue en 1876 à l’âge de 29 ans.

 

 

L’histoire a été d’abord révélée par l’hebdomadaire Weekly World News pour réapparaître dans les journaux deux semaines après que Yahoo ait relayé l’information. Le fait divers raconte qu’un homme (ci-dessus) a en seulement deux semaines fait fructifier un investissement initial de 800 dollars pour se retrouver avec un portefeuille estimé à plus de 350 millions de dollars. Chacun de ses investissements était fait sur des entreprises dont la valeur boursière a explosé de manière inattendue. Gros coup de chance, ou connaissait-il l’avenir??
L’histoire a été d’abord révélée par l’hebdomadaire Weekly World News pour réapparaître dans les journaux deux semaines après que Yahoo ait relayé l’information. Le fait divers raconte qu’un homme (ci-dessus) a en seulement deux semaines fait fructifier un investissement initial de 800 dollars pour se retrouver avec un portefeuille estimé à plus de 350 millions de dollars. Chacun de ses investissements était fait sur des entreprises dont la valeur boursière a explosé de manière inattendue. Gros coup de chance, ou connaissait-il l’avenir??

 

Cette photo récemment mise en vente sur eBay a fait le tour d’internet. D’après Jack Mord, un antiquaire de photos anciennes, la photo est celle de l’acteur Nicolas Cage et constitue la preuve que Cage est une sorte de mort-vivant immortel. Évidemment, Mord demande un million de dollars pour cette photo ancienne certes, mais tout à fait ordinaire…
Cette photo récemment mise en vente sur eBay a fait le tour d’internet. D’après Jack Mord, un antiquaire de photos anciennes, la photo est celle de l’acteur Nicolas Cage et constitue la preuve que Cage est une sorte de mort-vivant immortel. Évidemment, Mord demande un million de dollars pour cette photo ancienne certes, mais tout à fait ordinaire…

 

 

 John Travolta...ou un faux professionnel? OK, c’est un peu troublant. La génétique est véritablement quelque chose de troublant, mais l’homme en photo ressemble comme deux gouttes d’eau à John Travolta. Peut-être que les gènes de son ascendance sont particulièrement coriaces…

John Travolta…ou un faux professionnel?
OK, c’est un peu troublant. La génétique est véritablement quelque chose de troublant, mais l’homme en photo ressemble comme deux gouttes d’eau à John Travolta. Peut-être que les gènes de son ascendance sont particulièrement coriaces…

 

 

Sir Victor Goddard, maréchal de l’air de l’armée de l’air britannique, a déclaré avoir voyagé dans le futur en 1935 et affirme avoir eu la vision d’un terrain d’aviation tel qu’ils seront dans le futur. Ici, il convient de souligner que par la suite Goddard se révélera être un amateur d’OVNI qui donnera des conférences sur le sujet. Allez comprendre pourquoi.
Sir Victor Goddard, maréchal de l’air de l’armée de l’air britannique, a déclaré avoir voyagé dans le futur en 1935 et affirme avoir eu la vision d’un terrain d’aviation tel qu’ils seront dans le futur. Ici, il convient de souligner que par la suite Goddard se révélera être un amateur d’OVNI qui donnera des conférences sur le sujet. Allez comprendre pourquoi.

 

En 2006, un Suédois nommé Håkan Nordkvist dit avoir fait un saut temporel momentané pour se retrouver en l’an 2042 alors qu’il bricolait son évier. Il a même pu rencontrer la version plus âgée de sa propre personne et a filmé son tatouage au bras (voir photo ci-dessus) pour prouver la véracité de ses dires. Avertissement : N’ESSAYEZ PAS DE REPRODUIRE CECI CHEZ VOUS.
En 2006, un Suédois nommé Håkan Nordkvist dit avoir fait un saut temporel momentané pour se retrouver en l’an 2042 alors qu’il bricolait son évier. Il a même pu rencontrer la version plus âgée de sa propre personne et a filmé son tatouage au bras (voir photo ci-dessus) pour prouver la véracité de ses dires. Avertissement : N’ESSAYEZ PAS DE REPRODUIRE CECI CHEZ VOUS.

 

Classified ad translation : RECHERCHE : Personne pour remonter le temps avec moi. Ce n’est pas une blague. BP 322 Oakview, CA 93022. Vous serez payé à notre retour. Apportez vos propres armes. Votre sécurité ne peut être assurée. Je n’ai fait ça qu’une fois auparavant. En 1997, une étrange petite-annonce a été publiée dans le magazine Backwoods Home Magazine. Comme vous pouvez l’imaginer, certaines personnes ont trouvé ça particulièrement étrange et naturellement l’annonce s’est retrouvée sur internet. Un film basé sur cette petite-annonce est même sorti en 2012 dont le titre était, bien évidemment, Safety Not Guaranteed (littéralement : Votre sécurité ne peut être assurée).
Classified ad translation : RECHERCHE : Personne pour remonter le temps avec moi. Ce n’est pas une blague. BP 322 Oakview, CA 93022. Vous serez payé à notre retour. Apportez vos propres armes. Votre sécurité ne peut être assurée. Je n’ai fait ça qu’une fois auparavant.
En 1997, une étrange petite-annonce a été publiée dans le magazine Backwoods Home Magazine. Comme vous pouvez l’imaginer, certaines personnes ont trouvé ça particulièrement étrange et naturellement l’annonce s’est retrouvée sur internet. Un film basé sur cette petite-annonce est même sorti en 2012 dont le titre était, bien évidemment, Safety Not Guaranteed (littéralement : Votre sécurité ne peut être assurée).

 

Comme on peut le voir sur la photo ci-dessus, la dame à côté de Marilyn Monroe est en train de prendre une photo avec un appareil étrangement moderne pour l’époque. On dirait presque un iPhone…
Comme on peut le voir sur la photo ci-dessus, la dame à côté de Marilyn Monroe est en train de prendre une photo avec un appareil étrangement moderne pour l’époque. On dirait presque un iPhone…

 

Une des histoires inexpliquées les plus anciennes à propos des voyages dans le temps prend son origine dans un petit château situé sur le domaine du palais de Versailles. Lors d’une douce soirée d’août 1901, deux universitaires se seraient vus gratifiés de la présence de Marie Antoinette elle-même. On se demande s’ils ont partagé une petite part de gâteau avec elle, ou peut-être que leur gâteau contenait un ingrédient TRÈS spécial…
Une des histoires inexpliquées les plus anciennes à propos des voyages dans le temps prend son origine dans un petit château situé sur le domaine du palais de Versailles. Lors d’une douce soirée d’août 1901, deux universitaires se seraient vus gratifiés de la présence de Marie Antoinette elle-même. On se demande s’ils ont partagé une petite part de gâteau avec elle, ou peut-être que leur gâteau contenait un ingrédient TRÈS spécial…

 

L’expérience de Philadelphie, ou «?Project Rainbow?», fut une expérience réalisée en 1943 par la marine de guerre américaine, cependant les tenants et aboutissants de cette expérience font encore aujourd’hui l’objet de spéculations. Officiellement, le but était de rendre le bâtiment de guerre USS Eldridge indétectable aux radars ennemis et l’on dit qu’au cours de l’expérience le bâtiment et tout son équipage auraient carrément remonté le temps de 10 secondes.
L’expérience de Philadelphie, ou «?Project Rainbow?», fut une expérience réalisée en 1943 par la marine de guerre américaine, cependant les tenants et aboutissants de cette expérience font encore aujourd’hui l’objet de spéculations. Officiellement, le but était de rendre le bâtiment de guerre USS Eldridge indétectable aux radars ennemis et l’on dit qu’au cours de l’expérience le bâtiment et tout son équipage auraient carrément remonté le temps de 10 secondes.

 

Le LHC, construit par le CERN, est la chose la plus complexe jamais créée par l’homme avec ses 27 kilomètres de circonférence enfuis dans le sol à 174 mètres de profondeur. C’est le plus grand accélérateur de particules un monde qui permet de créer des collisions de protons quasiment à la vitesse de la lumière. Certains scientifiques étaient même un peu inquiets que tout cela conduise à la création d’un trou noir ou d’un trou de ver… ou éventuellement à l’exploration temporelle.
Le LHC, construit par le CERN, est la chose la plus complexe jamais créée par l’homme avec ses 27 kilomètres de circonférence enfuis dans le sol à 174 mètres de profondeur. C’est le plus grand accélérateur de particules un monde qui permet de créer des collisions de protons quasiment à la vitesse de la lumière. Certains scientifiques étaient même un peu inquiets que tout cela conduise à la création d’un trou noir ou d’un trou de ver… ou éventuellement à l’exploration temporelle.

 

Le plus célèbre des internautes-futurologues s’appelait John Titor, un homme qui prétendait venir de l’an 2036. Certaines de ses prédictions étaient vagues, d’autres étaient plus spécifiques. Il affirmait que l’Amérique du futur serait divisée en 5 petites régions, que l’environnement et les infrastructures seraient dévastés à cause des guerres nucléaires, et que la plupart des grandes puissances mondiales seraient détruites…
Le plus célèbre des internautes-futurologues s’appelait John Titor, un homme qui prétendait venir de l’an 2036. Certaines de ses prédictions étaient vagues, d’autres étaient plus spécifiques. Il affirmait que l’Amérique du futur serait divisée en 5 petites régions, que l’environnement et les infrastructures seraient dévastés à cause des guerres nucléaires, et que la plupart des grandes puissances mondiales seraient détruites…

 

La photo de Basiago est censée avoir été prise lors du discours de Gettysburg donné par Abraham Lincoln le 19 novembre 1863. Bisiago a déclaré qu’il était le garçon debout au centre gauche qui regarde vers sa droite. Il affirme avoir perdu ses chaussures en traversant «?une faille temporelle quantique?» depuis le New Jersey de 1978 jusqu’au Gettysburg de 1863 en Pennsylvanie…
La photo de Basiago est censée avoir été prise lors du discours de Gettysburg donné par Abraham Lincoln le 19 novembre 1863. Bisiago a déclaré qu’il était le garçon debout au centre gauche qui regarde vers sa droite. Il affirme avoir perdu ses chaussures en traversant «?une faille temporelle quantique?» depuis le New Jersey de 1978 jusqu’au Gettysburg de 1863 en Pennsylvanie…

 

 

Indéniablement, ces deux hommes de petite taille se ressemblent vraiment. Peut-être que Tyrion est sur terre depuis un bon bout de temps, ce qui expliquerait pourquoi il est l’un des meilleurs personnages de Game of Thrones… il répète pour le rôle depuis une éternité?!
Indéniablement, ces deux hommes de petite taille se ressemblent vraiment. Peut-être que Tyrion est sur terre depuis un bon bout de temps, ce qui expliquerait pourquoi il est l’un des meilleurs personnages de Game of Thrones… il répète pour le rôle depuis une éternité?!

 

 

 L’homme entouré sur cette photo publiée dans le livre intitulé The Cape Scott Story a été découvert par Jamie Grant. La photo datée de 1917 montre quelques pionniers habillés avec des vêtements et des couvre-chefs typiques de l’époque et un «?explorateur temporel?» sortant du lot avec ses cheveux longs et son vieux t-shirt. L’homme à sa gauche semble le fixer du regard avec incrédulité…
L’homme entouré sur cette photo publiée dans le livre intitulé The Cape Scott Story a été découvert par Jamie Grant. La photo datée de 1917 montre quelques pionniers habillés avec des vêtements et des couvre-chefs typiques de l’époque et un «?explorateur temporel?» sortant du lot avec ses cheveux longs et son vieux t-shirt. L’homme à sa gauche semble le fixer du regard avec incrédulité…

 

Cet «?explorateur temporel?» autoproclamé soutient ses dires à l’appui des 4 photos ci-dessus prises à différentes époques. Il se prétend vampire également, pour un peu plus nous embrouiller. On pourrait croire effectivement que ces photos immortalisent une seule et même personne, mais on peut aussi penser que l’homme en question a simplement collecté des photos d’autres personnes qui lui ressemblent parfaitement?!
Cet «?explorateur temporel?» autoproclamé soutient ses dires à l’appui des 4 photos ci-dessus prises à différentes époques. Il se prétend vampire également, pour un peu plus nous embrouiller. On pourrait croire effectivement que ces photos immortalisent une seule et même personne, mais on peut aussi penser que l’homme en question a simplement collecté des photos d’autres personnes qui lui ressemblent parfaitement?!

 

 

En 1945,le Troisième Reich fait une série de test sur un nouvel appareil qui pouvait permettre la victoire à l'Allemagne:la Cloche (The Bell).Il s'agit dune adaptation de technologie extraterrestre et seul ,le Führer Adolph Hitler est au courant de la situation avec les Grandes Prêtresses de la Société du Vril.Fonctionnant avec,entre autres,du mercure et produisant beaucoup de radioactivité,il fut ordonné de gardé le silence sur les pertes de contrôle de l'engin,et les nombreuses victimes.Un engin va complètement disparaître à la vue de nombreux scientifiques en mars 1945. Le 9 décembre 1965, vers 16h30, plusieurs centaines de témoins répartis sur 3 états américains (Michigan, Ohio et Pennsylvanie) ainsi qu'au Canada aperçurent une boule de feu suivie d'une traînée de vapeur traverser le ciel sur un axe nord-ouest/sud-est. Plusieurs pilotes, en vol au moment des faits, aperçurent la boule de feu et parlèrent d'onde de choc ressentie lors du passage de l'objet. La traînée de vapeur persista plus de 20 minutes après le passage de l'objet (elle fut d'ailleurs filmée et photographiée par de nombreux témoins). À 16h45, 2 enfants qui jouaient dans un bois à côté de la petite ville de Kecksburg (Pennsylvanie) virent un objet lumineux s'écraser au milieu de la forêt et mettre le feu aux arbres alentour. Alors que les forces de police ainsi que les pompiers arrivaient juste sur le site, un escadron militaire de la base de Lockbourne (Ohio) se présenta sur les lieux, prit le contrôle de la zone et intima l'ordre à toutes les personnes présentes (pompiers, policiers ou civils) de partir immédiatement. Peu de temps après, le responsable du détachement militaire prévint les autorités locales qu'ils n'avaient rien trouvé sur le site et l'escadron repartit. On retrouva quelques débris métalliques à Lapeer (Michigan).Début 2002, John Podesta (ancien conseiller du président Bill Clinton) et Leslie Kean (journaliste indépendant) portèrent l'affaire en justice au nom de la Loi sur la Liberté de l'information afin d'obliger le gouvernement à publier les documents dont il disposait sur cette affaire. En décembre 2005, une décision de justice fut rendue et le porte-parole de la NASA annonça que « le gouvernement avait, en fait, récupéré à Kecksburg les restes d'un satellite russe mais que tous les documents d'époque avaient été égarés au début des années 90 ». Une deuxième action en justice est en cours afin d'en savoir plus sur la disparition des documents.Selon moi,la Cloche nazi et l'objet de Kecksburg sont le même appareil qui aurait voyagé dans le temps.Cette technologie aurait été développé sous la gouverne de Maria Orsic et divers savants ,dont certains sont nés sur une autre planète.
En 1945,le Troisième Reich fait une série de test sur un nouvel appareil qui pouvait permettre la victoire à l’Allemagne:la Cloche (The Bell).Il s’agit dune adaptation de technologie extraterrestre et seul ,le Führer Adolph Hitler est au courant de la situation avec les Grandes Prêtresses de la Société du Vril.Fonctionnant avec,entre autres,du mercure et produisant beaucoup de radioactivité,il fut ordonné de gardé le silence sur les pertes de contrôle de l’engin,et les nombreuses victimes.Un engin va complètement disparaître à la vue de nombreux scientifiques en mars 1945.
Le 9 décembre 1965, vers 16h30, plusieurs centaines de témoins répartis sur 3 états américains (Michigan, Ohio et Pennsylvanie) ainsi qu’au Canada aperçurent une boule de feu suivie d’une traînée de vapeur traverser le ciel sur un axe nord-ouest/sud-est. Plusieurs pilotes, en vol au moment des faits, aperçurent la boule de feu et parlèrent d’onde de choc ressentie lors du passage de l’objet. La traînée de vapeur persista plus de 20 minutes après le passage de l’objet (elle fut d’ailleurs filmée et photographiée par de nombreux témoins). À 16h45, 2 enfants qui jouaient dans un bois à côté de la petite ville de Kecksburg (Pennsylvanie) virent un objet lumineux s’écraser au milieu de la forêt et mettre le feu aux arbres alentour. Alors que les forces de police ainsi que les pompiers arrivaient juste sur le site, un escadron militaire de la base de Lockbourne (Ohio) se présenta sur les lieux, prit le contrôle de la zone et intima l’ordre à toutes les personnes présentes (pompiers, policiers ou civils) de partir immédiatement. Peu de temps après, le responsable du détachement militaire prévint les autorités locales qu’ils n’avaient rien trouvé sur le site et l’escadron repartit. On retrouva quelques débris métalliques à Lapeer (Michigan).Début 2002, John Podesta (ancien conseiller du président Bill Clinton) et Leslie Kean (journaliste indépendant) portèrent l’affaire en justice au nom de la Loi sur la Liberté de l’information afin d’obliger le gouvernement à publier les documents dont il disposait sur cette affaire. En décembre 2005, une décision de justice fut rendue et le porte-parole de la NASA annonça que « le gouvernement avait, en fait, récupéré à Kecksburg les restes d’un satellite russe mais que tous les documents d’époque avaient été égarés au début des années 90 ». Une deuxième action en justice est en cours afin d’en savoir plus sur la disparition des documents.Selon moi,la Cloche nazi et l’objet de Kecksburg sont le même appareil qui aurait voyagé dans le temps.Cette technologie aurait été développé sous la gouverne de Maria Orsic et divers savants ,dont certains sont nés sur une autre planète.

 

Maria Orsic,la grande prêtresse de la société du Vril s'est évadé de Berlin,le 18 mars 1945 en compagnie des autres  membres féminins de la Société secrète.Elles montèrent à bord d'un disque volant de modèle Vril-7 en état de vol. Seul Taute,la lieutenate de Maria fut aperçue en Uruguay,quelques mois après. Maria Orsic serait réapparue en Indonésie en mai 2005...aussi jeune qu'elle était en 1945. Canular ou voyage dans le temps?
Maria Orsic,la grande prêtresse de la société du Vril s’est évadé de Berlin,le 18 mars 1945 en compagnie des autres membres féminins de la Société secrète.Elles montèrent à bord d’un disque volant de modèle Vril-7 en état de vol.
Seul Taute,la lieutenate de Maria fut aperçue en Uruguay,quelques mois après.
Maria Orsic serait réapparue en Indonésie en mai 2005…aussi jeune qu’elle était en 1945.
Canular ou voyage dans le temps?

 


LA MACHINE A VOYAGER DANS LE TEMPS

Les trous de vers permettraient de voyager entre les galaxies.
Les trous de vers permettraient de voyager entre les galaxies.

Il est difficile de rester raisonnable quand on s’attaque au mystère du Temps. Quelqu’un a dit : le Temps c’est Dieu, car il est infini, éternel, inconnaissable et tout-puissant. Les dimensions, les notions, tout ce qui est matériel et tout ce qui ne l’est pas, tout peut disparaître, sauf le Temps qui défie le néant lui-même. Le Temps bleu ou noir, indestructible et patient, tissé de silence et d’inaccessibilité, indomptable. Dans le domaine scientifique, le Temps est une inconnue qu’on interprète et accommode avec toujours, en fin de compte, une erreur inévitable. Nous ne savons absolument pas en quelle année nous vivons. 19XX-19YY-19ZZ sont des approximations appuyées sur une incertitude majeure : la date de naissance du Christ.
On raconte une anecdote curieuse dont le Temps, le Diable et un alchimiste sont les héros. L’alchimiste, pour avoir le secret de la transmutation, avait signé un pacte avec Satan le 5 octobre, fête de saint François d’Assise, en l’an de grâce 1573. Il s’agissait d’un bail 3-6-9154
La première année, il donna le secret de l’or et l’alchimiste devint très riche ; la troisième année, il donna le secret de la que le preneur signa avec son sang, s’engageant à donner son âme à l’expiration, soit au bout de neuf années, jour pour jour. Il avait la possibilité de le résilier tous les trois ans, mais le diable savait à qui il avait affaire. Il n’était pas inquiet.

puissance et l’alchimiste devint un personnage considérable ; la sixième année, pour éviter la résiliation il donna le secret de jouvence et l’alchimiste cessa de vieillir. Mais arriva la neuvième année, et le Diable, le 4 octobre, tard dans la soirée, vint frapper à la porte du prédestiné à l’Enfer. Des laquais lui ouvrirent et le précédèrent dans une somptueuse salle de festin où deux couverts étaient mis : plats d’or et gobelets de vermeil, vins de France et mets succulents, fruits à point et desserts des îles. — Or ça, dit le Diable, j’imagine, mon compère, que tu veux quitter ce monde en grande liesse ? — Je vous attendais, messire Satan, et vous prie à souper en ma compagnie, s’il vous plaît ! Il n’était guère que 10 heures après le couvre-feu et le Diable se dit qu’il lui serait agréable de festoyer en attendant de prendre sa livraison, à minuit. Il s’assit donc devant l’alchimiste et lui fit raison, jetant de temps à autre un regard vers la pendule, car rien n’est si cher au coeur d’un diable que la possession d’une âme de chrétien. Enfin, les aiguilles marquèrent minuit moins deux minutes et Satan ne put se contenir. — Mon compère, il faut te préparer à me suivre. Dans deux minutes révolues nous serons au jour de demain. Ce qui a été conclu a été conclu ! — C’est-à-dire ? demanda l’alchimiste. — C’est-à-dire, que le 5 octobre 1573, tu as signé un pacte avec moi, me donnant ton âme neuf ans après jour pour jour. Un pacte est un pacte, nul ne saurait y contrevenir ! — Et quand donc devrai-je vous donner mon âme, messire Satan ? — Le 5 octobre… soit dans une minute trente secondes exactement. — Est-ce donc si pressé, messire Satan ? — Le pacte dit le 5 octobre et non un autre jour. Donc… dans une minute maintenant. — Vous dites bien le 5 octobre ?

— Oui, je dis le 5 octobre… Ni le 4, ni le 6, mais le 5 et je vais me servir. — Une seconde, s’il vous plaît, messire ! Ayant dit, l’Alchimiste frappa dans ses mains et deux Frères lais pénétrèrent dans la pièce. — Tu es perdu, compère, ricana le Diable. Les Frères lais n’y peuvent rien, ce qui est signé est signé et… La pendule égrena les douze coups de minuit dans un silence solennel et le Démon poursuivit : — Nous sommes maintenant le 5 octobre, ton âme est à moi!—Erreur ! s’écria le prétendu damné. Erreur, messire Satan ! Demandez plutôt à ces Frères ! Ils doivent dire la vérité et, si nous sommes le 5 octobre, je vous devrai mon âme ! — Eh bien, dit Satan s’adressant aux Frères, quel jour sommes-nous ? — Ce jour d’huy est le 15 octobre de l’an de grâce – on peut le dire ― 1582, par décision de Sa Sainteté Grégoire XIII qui vient de réformer le calendrier Julien. Dans tous les Etats catholiques du monde, ce jour est le 15 octobre ! — Vous le jurez ? demanda Satan. — Nous le jurons devant Dieu, dirent les Frères lais. Il y eut un grand tourbillon de flammes et de fumée, une nauséabonde odeur de soufre et le Diable disparut. C’était vrai : le 5 octobre 1582, le Temps avait fait un saut de chat pour remettre en place l’équinoxe du printemps, qui avait rétrogradé de dix jours par la faute du calendrier de Jules César. Et le Pape avait ordonné que ce 5 octobre deviendrait le 15. L’alchimiste, lui, s’appelait le comte de Saint-Germain. Ce jour-là encore, 15 octobre 1582, au juste milieu de la nuit, la Lune envoya sur la flèche de la cathédrale de Paris, à 300 000 km/seconde, des rayons de lumière qui mirent 10 jours et 1 seconde 1/3 pour parvenir à destination. Et voilà comment, pour la première fois dans l’Histoire, les hommes firent un Voyage dans le Temps – vers le Futur – brûlant de vitesse, en moins d’une seconde, les 240 heures d’une décade.
Le Voyage dans le Temps appartient à certaines nécessités mythiques comme l’amour, le rêve, le désir de voler dans l’espace, de gouverner le monde, de punir les méchants et de récompenser les bons. De tous ces vieux désirs, il est le plus tenace et le mieux ancré car dans tous les temps, passés, présents et futurs, il n’y eut, il n’est et il ne sera jamais un homme n’aspirant à un retour sur la chaîne de vie. Redevenir jeune, revenir seulement une heure, une minute en arrière, miracle auquel s’accroche le malheureux qui tombe dans un précipice, qui voit bondir sur lui l’auto meurtrière ou s’écrouler, frappé à mort, l’ami qu’il aurait pu sauver. Le Voyage dans le Temps est possible, mais, et c’est là ce qui prouve son caractère absolument exceptionnel, il est possible pratiquement et impossible en théorie. Par le cinéma, par le disque, par la pensée, par le rêve, l’homme peut, sinon se projeter dans le futur, du moins se retrouver ou cheminer dans le passé. Ce ne sont là que des évasions spirituelles ou sensorielles auxquelles notre corps ne participe pas. Le rêve seul offre l’illusion du voyage réel, avec sensations physiques parfaitement imitées (et souvent parfaitement réelles) : la rose émet son parfum, le coup de canon est assourdissant, le café est amer ou délicieux, la femme que l’on admire est adorablement belle, la volupté que l’on ressent est matériellement vraie. Notre subconscient connaît donc un mécanisme scientifique pour se déplacer dans le Temps alors que la science expérimentale, à l’état de veille, ne connaît qu’un autre mécanisme, loin d’être aussi dynamique. Mais le mécanisme du subconscient, le Voyage dans le temps du rêve, ne peut être accompli sur commande, il est fortuit. Il n’est aussi qu’une illusion et ne ressuscite la vérité du Passé que par des fantasmes et des apparences. Dans le rêve, tout est faux, arbitraire, mesures de distances, temps, opacité, pesanteur, sens logique.
Trois vérités seulement sont absolues : le rire, les larmes, la jouissance.
Il est d’autres vérités absolues, mais déterminées par le comportement physiologique « éveillé ». Le rire, les larmes, la volupté ont des résultantes physiques provoquées uniquement par l’émotion du rêve. Ce qui tendrait à prouver une sorte de connivence entre l’état de veille et l’état de rêve. , et c’est pourquoi le rêve est malgré tout imparfait.

et que la nécessité du Voyage dans le Temps à l’état de veille a toujours hanté les hommes. Parcourir la chaîne du Temps présente pour le moment de grandes impossibilités techniques et aussi des impossibilités théoriques dont même les auteurs de science-fiction n’ont pu venir à bout. La science cependant résoudra ce problème – peut-être l’a-t-elle résolu autrefois – puisque déjà la contraction du temps par la vitesse permet d’échafauder des hypothèses de moins en moins invraisemblables. Le Voyage dans le Temps n’est pas lié seulement à la curiosité des hommes, il se rattache à la conquête spatiale. L’étoile la plus proche de la Terre, Alpha du Centaure, est en effet à 4,5 années-lumière, ce qui, à la vitesse de 36 000 km/heure, représente déjà un voyage de 130 000 ans (2 600 ans à 1 800 000 km/heure). Soit une impossibilité pratique. Pourtant, il semble que les astronautes des Soucoupes Volantes, s’ils existent, aient trouvé la solution du problème, soit en contractant le temps, soit en contractant l’espace. Actuellement, aucune donnée scientifique ne permet d’imaginer une telle hypothèse, mais nous avons la prémonition, la certitude même que le Temps et l’Espace du voyage seront un jour vaincus et que les hommes sauront aller en une fraction de seconde jusqu’aux lointaines frontières du Cosmos. Peut-être par une opération mathématique, peut-être par désintégration, réintégration et transmission de la personnalité à la vitesse de la pensée, qui est infiniment plus grande que celle de la lumière, c’est-à-dire à la vitesse zéro.

 
L’INGENIEUR EMILE DROUET

 

L'ingénieur Émile Drouet (à gauche) et l'écrivain Robert Charroux (à droite).
L’ingénieur Émile Drouet (à gauche) et l’écrivain Robert Charroux (à droite).

En attendant cette lointaine échéance un seul essai sérieux a été tenté, par un Français, l’ingénieur astronome Émile Drouet. Pendant des années – à dater de 1946 ― nous avons participé avec une chimiste, Mlle Lucile Berthelot (parente de Marcelin Berthelot), et un lieutenant de l’Armée de l’Air, aux travaux d’Émile Drouet. Un tableau synoptique accroché au mur de notre studio nous rappelait les premières bases de départ : Vitesse Zéro = éternité 300 000 + x = passé Zéro – x = futur Très vite, le problème de 300 000 + x s’était changé en absurdité apparente. Imaginons un canon braqué sur notre poitrine. On introduit dans le canon un obus qui va être (c’est toujours l’hypothèse) propulsé à une vitesse de plus de 300 000 km/s. Que va-t-il se passer ? Allons-nous être transpercé, volatilisé, désintégré ? Non. Dépassant la vitesse de la lumière, l’obus va retourner dans le Passé, c’est-à-dire qu’il retournera dans la main du servant, dans l’obusier, dans l’arsenal, dans l’usine, dans la mine. Il ne sortira jamais de la volée (le tube) et nous serons sain et sauf. Mais comment concevoir ce départ de l’obus à 300 000 km/s ? En « réalité théorique », les choses ne se passent pas ainsi, mais de toute façon il était techniquement impossible, de 1946 à 1951, d’imaginer un solide atteignant ou dépassant la vitesse de la lumière. Et plus impossible encore – si l’on peut dire – d’aller à la vitesse zéro et plus lentement que le zéro à l’heure. Voici comment Émile Drouet établit d’abord son projet et ensuite une maquette. En bref, la Terre tourne sur elle-même et autour du Soleil. L’ensemble tourne en spirale dans le Cosmos à destination de l’Amas d’Hercule où notre galaxie ira s’abîmer dans x millions ou milliards d’années. (Voir la carte explicative du Voyage dans le Temps ; 3e page du 2e cahier de hors-texte.) En synthétisant à l’extrême, la Terre s’achemine de la Nébuleuse originelle à l’Amas d’Hercule.

Le temps, bien entendu, est immuable.
Donc, nous sommes dans le Ponex, aux portes de l’an mille dont il faut accrocher la longueur d’onde-temps. Un second vaisseau spatial qui a suivi le nôtre possède à son bord un radar à modulation de fréquence qui nous met en accord avec cette longueur d’onde-temps de l’an mille (ou avec un harmonique). Immédiatement, nous quittons notre XXe siècle, nous le perdons de vue et nous apercevons le royaume français du roi Robert le et c’est nous qui passons, nous, le globe, les montagnes, les océans, les cités, les maisons, les hommes, comme si, sur une chaîne vibratoire, une succession d’images naissaient et mouraient sans relâche. Cette chaîne vibratoire, infinie, paraît couler comme un paysage vu d’un train alors que seul le voyageur, en réalité, se déplace. Sur le trajet Nébuleuse-Amas d’Hercule, autrement dit Ponex-Apex, la Terre se situe par exemple au chiffre de l’année 1000 pour le siècle de la Grande Peur, 1789 pour la Révolution, 1914 pour la Grande Guerre. Admettons que nous entreprenions de voyager dans le Passé jusqu’à l’an mille. Que va-t-il se passer ? Nous devons quitter notre XXe siècle à bord d’une fusée spatiale très rapide, perpendiculairement au plan de l’écliptique en direction du Ponex jusqu’au point théorique où se trouvait la Terre de l’an mille.Mais nous ne le verrons point. En effet, nous sommes accordés sur une longueur d’onde-temps en perpétuelle croissance et nous ne percevons que les êtres et les objets accordés à cette longueur d’onde. Par exemple, l’homme H = 29 — I ― 19XY ― 23 h 52’ 24’’ 18/100e ne peut s’intégrer que dans l’univers-temps de même valeur. Et il change d’univers continuellement à un certain rythme inconnu de périodes-seconde (1/15 pour la perception rétinienne) qui le fait mourir x fois par seconde et ressusciter autant de fois. Cela s’appelle vieillir.
156 Pour Dieu éternel tous les temps sont présents. On ne saurait admettre l’Éternité si on lui fixe un commencement et une fin, un Passé et un Futur.

Pieux où notre fusée, qui a subi la même transformation que nous, peut se poser. Voilà le premier stade du Voyage dans le Temps, expliqué de façon quelque peu romanesque, car les dossiers de l’ingénieur Drouet ne s’adressent pas à un large public : L’appareil est libéré, sur place, de la pesanteur par une double rotation engendrant l’accélération centrifuge composée de l’effet de Coriolis, laquelle est perpendiculaire aux axes horizontaux d’une batterie de gyroscopes disposés à l’intérieur. Il faut, mais il suffit que cette force centrifuge soit égale à la pesanteur = IG. Condition réalisable par application de la formule :

             JC= m (2 ω r sin a Vr)2  /R

dans laquelle Jc est l’accélération composée, m la masse des corps soit P = 0’1 tandis que 2ωr exprime la vitesse angulaire de rotation du corps, d’où l’on déduit… Ce court extrait n’est que la préfiguration la plus sommaire d’un exposé qui recouvre 200 pages de papier quadrillé !
Ce voyage dans le Passé était un voyage sans retour. Le projet définitif prévoyait un Tore astronautique, ancêtre et père des soucoupes volantes, déjà réalisé en maquette en 1946, comme en témoignent plusieurs journaux
1 Dont Jeudi-Magazine, n° 19, du 10-10-46. . Ce Tore, propulsé de l’équateur par la force centrifuge de la Terre, était un engin parfaitement réalisable, infiniment plus rationnel, plus « intelligent », plus scientifique que les Spoutnik russes et les fusées américaines. A bord du Tore d’Émile Drouet, se trouvait le radar à modulation de fréquence qui faisait corps avec l’engin et s’accordait avec lui, permettant des raids vers l’Apex ou le Ponex sans nécessité de revenir à une base.

La seule base fixe, obligatoire, figée dans le Temps et dans le cosmos était l’énergie du vide – comme dans l’agravitation – qui existait aussi bien en l’an + 1000 qu’en l’an – 250 000. Nous vous ferons grâce des détails techniques, qui furent étudiés par James Forrestal, pour un projet de satellite terrestre américain, et par le Centre de Recherches Scientifiques de Meudon. On réalisera l’importance de la découverte de l’ingénieur Drouet en sachant que son Tore astronautique de 200 mètres de diamètre (là se trouvait peut-être l’écueil encore que la résistance des matériaux eût été sévèrement calculée), ce Tore donc, pourvu de gyroscopes, tournait sur un lac équatorial et était propulsé par la force centrifuge terrestre à la vitesse initiale de 108 000 km/heure, sans accélération. Ces 108 000 km/heure sont exactement la vitesse de rotation de la Terre autour du Soleil. Nous nous en accommodons fort bien. Ainsi se trouvait résolu, théoriquement, le problème du Voyage dans le temps. Le milliardaire Williamson, roi du diamant, fut contacté pour la réalisation du projet Drouet. Son coût, en 1946, était de 2 milliards de francs et, il faut bien le reconnaître, avec des risques immenses d’échec qui effrayèrent M. Williamson. Une telle entreprise ne pouvait être envisagée qu’à l’échelle d’une grande nation.

Une scène de la série culte"Au coeur du temps."
Une scène de la série culte »Au coeur du temps. »

LA VICTOIRE DE WATERLOO
La maquette du Tore Astronautique ne connut qu’une heure de gloire : sur le plan d’eau d’une sablière à Vigneux-sur-Seine, à l’intention des photographes. A vrai dire, cette solution du Voyage dans le Temps laissait subsister de nombreux points obscurs.

Revenons à notre hypothèse : les Voyageurs du Temps vont sur la Terre de 1815, à Waterloo, guident Grouchy vers le champ de bataille, déroutent Blücher et donnent la victoire à Napoléon. Allons plus loin : nos Voyageurs vont en l’an 1769 et assassinent Bonaparte enfant : Napoléon n’existera jamais ! Comment concilier l’inconciliable, ce qui fut avec ce qui ne fut pas ? Napoléon victorieux alors qu’il fut battu ? L’ingénieur Drouet ne voulait pas entendre parler de cette évidente absurdité et se cantonnait dans son rôle d’ingénieur astronome. — Vous me parlez philosophie, disait-il, et je ne suis pas un philosophe ! Si bien que pour demeurer dans la logique et pousser jusqu’au bout l’expérience, nous dûmes échafauder une théorie fascinante – les harmoniques de la chaîne vibratoire de vie. L’histoire des hommes, la vie des hommes se déroulerait sur une chaîne vibratoire de vie ou chaîne principale. Sur cette chaîne – pour prendre le cas de Napoléon ― nous trouvons le coup d’État du 18 Brumaire — Bonaparte Premier consul – couronné empereur – la victoire d’Austerlitz – l’abdication de 1814 —Waterloo en 1815 – la mort à Sainte-Hélène en 1821. Rappelons-nous les anciens postes de radio – ceux de 1927 – si peu sélectifs que l’on prenait une émission à la fois sur la longueur d’onde 522 mètres, et sur toutes les harmoniques de 522 : soit 696 mètres ― 870 mètres ― 1 044 mètres, etc. On pouvait, en se branchant sur 1 044 mètres, entendre en même temps un poème sur 1 044 mètres, de la musique espagnole sur 870 mètres et une chanteuse d’Opéra sur 522 mètres. Cependant, à puissance égale d’émission, c’est le poème qui dominait les autres perceptions, musique et chant ne formant en somme qu’un fond sonore. Or, c’est ce qui se produit avec les vibrations : elles ont toutes des harmoniques et la Chaîne de Vie a des harmoniques où Napoléon naît, gagne des batailles, en perd d’autres et meurt à Sainte-Hélène.
Que les Voyageurs se déplacent dans le Temps, et ils atterriront mathématiquement sur un des harmoniques,lesquels sont en nombre infini. Sur cet harmonique, tout s’est passé comme sur la chaîne principale, mais en pointillé si l’on peut dire, ou encore de manière révocable, car il ne s’agit en fait que d’une induction. Si l’on fait passer un courant propre à cet harmonique, c’est ce courant qui l’emportera. Sur l’harmonique n°1, les Voyageurs du Temps pourront donc faire gagner Napoléon à Waterloo et, en 1821, il sera le Maître du Monde. Sur un harmonique n°2, Bonaparte manquera son coup d’État, sera condamné à mort, gracié, envoyé en exil. Sur un harmonique n°3, il échouera encore le 18 Brumaire, prendra la fuite et finira sa vie dans un monastère. Sur un harmonique n°4, les Voyageurs ont apporté un virus grippal avec eux et Bonaparte meurt à 8 ans, Napoléon n’existera jamais. Voilà peut-être résolu un problème qui arrête tous les théoriciens : retourner dans le Temps, modifier le déroulement de l’Histoire et pourtant conserver la vérité historique vécue. Là encore, les dossiers de l’ingénieur Drouet et nos propres notes n’empruntent pas exactement ― tant s’en faut – au vocabulaire de ce livre. Il était question de vérité absolue, de vérités relatives et de vérités en projection. « Admettons, écrivait l’ingénieur astronome, la simultanéité des contraires et le principe des harmoniques de la Chaîne de Vie, perceptibles dans l’astral sur l’écran d’un radar à modulation de fréquence… » Le Voyage dans le Temps — Passé et Futur – selon le projet Emile Drouet, se composait d’une première partie techniquement réalisable (ou qui le sera dans un proche avenir) : le voyage vers le Ponex et vers l’Apex avec le Tore astronautique. D’une seconde partie incertaine : l’accord avec le radar à modulation de fréquence. D’une troisième partie hypothétique : la théorie des harmoniques.
D’aucuns jugeront que ce Voyage dans le Temps relève uniquement de la science-fiction. C’est partiellement vrai, pourtant le Tore astronautique d’Émile Drouet nous paraît plus scientifiquement valable que les fusées des Américains et des Russes. C’est un principe analogue qui, un jour, détrônera le système boulet de canon et alors peut-être songera-t-on à étudier et à mettre au point un accordeur d’ondes-temps. Et si déjà des Voyageurs du Temps étaient parmi nous ? S’ils se cachaient à l’intérieur du mont Shasta ? Il est curieux de signaler, ne fût-ce que pour les archives des temps à venir, que des théoriciens avancent cette hypothèse :
On peut admettre que dans plusieurs siècles, voire même dans plusieurs millénaires, le Voyage dans le Temps sera une réalité et une possibilité pratique158
158 Notes sur le Voyage dans le Temps, manuscrit non publié d’Émile Drouet. A signaler qu’en 1962, l’astronome russe Kozyrev a écrit que « la technique humaine permettrait bientôt de manipuler le Temps ». . Or, si par exemple, en l’an 5 000 des hommes peuvent remonter le Passé ou parcourir le Futur, il devient vraisemblable de penser qu’ils ont eu le désir ou la curiosité de s’intégrer à notre époque. Les soucoupes volantes sont peut-être le mode de locomotion de ces pirates du Temps ? Nos savants, les magnats du capitalisme, du marxisme et de toute puissance sociale ou politique, sont peut-être des Voyageurs du Temps. Ils agiraient soit dans des buts lucratifs, soit comme conducteurs éclairés. Comment le savoir ? Semblables à Moïse, à Gerbert, à Jechiélé, à tous les grands initiés de l’histoire (qui étaient peut-être des hommes des années 5 000, 10 000 ou 100 000 après J. C.) ils tiendraient secrets leur caractère, leur nature, leurs connaissances supérieures en biologie et en physique transcendante, connaissances leur permettant d’usurper par induction psychique (en habitant l’intellect conscient ou le subconscient) la personnalité propre de Nixon et de Mao. A l’insu, bien entendu, des êtres dont ils violent le moi et dirigent l’action. De toute façon, induction ou incarnation, leur identité physique serait indécelable. Le Voyage dans le Temps, réalité de demain, nous donne la certitude que les voyageurs du futur sont parmi nous.

S’identifiant à la Conquête du Cosmos, le Voyage dans le Temps, aussi longtemps qu’il ne sera pas résolu, constituera le Mur de la Défense que des forces supérieures semblent avoir édifié entre l’homme et les connaissances sacrilèges. Mais l’homme n’a peur de rien, pas même de son destin tragique, et même s’il doit perdre une seconde fois sa part de Paradis, il forcera la porte interdite.

Source:Robert Charroux

 

 

Nouvel Ordre Mondial:Voici ce que le 1% veut vous cacher à propos de Nikola Tesla et de Maria Orsic

A la fin de sa vie, Nikola Tesla est mort sans un sou. Le gouvernement américain lui avait confisqué ses journaux personnels. Et il fut largement oublié jusqu’il y a seulement quelques années.

Tesla bbb01

Mais pourquoi donc Tesla a-t-il été évincé à ce point?

Le gouvernement essayait-il de lui voler sa technologie?

L’invention la plus renommée de Tesla portait sur l’énergie, qui est l’une de nos ressources les plus importantes et précieuses. Tesla croyait, et était également en mesure de démontrer que cette énergie pouvait être littéralement extraite de l’air et qu’il n’était pas nécessaire d’avoir recours à des centrales nucléaires existantes ni à la production d’énergie polluante générée par les centrales à charbon.

Imaginez seulement comment ces progrès en vue auraient pu affecter les poches des riches?

Page d'un journal de 1919.
Page d’un journal de 1919.

Tesla avait des centaines, voire des milliers d’autres idées d’inventions dont nous ne sommes tout simplement pas au courant. Au cours de sa vie, il a fait breveter plus d’une centaine d’inventions qui donnent un regard profond et tangible sur le monde. Le fait d’accéder librement à ses documents est nécessaire pour comprendre son travail et peut-être même nous faire entrer et nous guider jusqu’au seuil du siècle prochain.

Voici ce que les riches et les puissants ne veulent pas vous sachiez à propos de Nikola Tesla  :

 

 

 

 

 


TESLA,LES SOUCOUPES VOLANTES ET L’ANTI-GRAVITÉ

 

 

Il semble que chaque fois que quelqu’un  parle de Tesla ,on ne peut cesser de se demander comment est – il possible qu’un homme comme lui  est passé inaperçu dans les livres d’histoire? Je veux dire, pourquoi quelqu’un comme Tesla a littéralement été effacé de l’ histoire?  Pourquoi son héritage a-t-il été  poussé hors  de tout accès de la société ?

Voici ce que j’ai découvert:

Ovni 002

Tesla était un homme extrêmement en avance sur son époque, en fait,il est  le plus incroyable inventeur qui ait jamais vécu sur Terre. Si cet homme n’était pas né, nous ne connaîtrions aucune de ces choses usuelles à notre époque actuelle:les  smartphones,la  radio, le contrôle à distance, etc …des  appareils comme le  Serian ,sont encore totalement inconnu pour nous,les gens du 99%.

Cependant, dans une partie de ces investissements « classiques », Tesla avait quelques inventions qui semblent  être sorti d’un script pour un film de science-fiction. Les ovnis, l’antigravité et  la vision d’ êtres étrangers à notre planète peuvent paraître  comme n’importe  quoi …que ce soit , mais c’était l’ inconnu du temps de  Tesla. Il avait même dit à un ami de l’époque « avoir eu  « un contact’ avec des êtres qui ne sont pas de la Terre tout en travaillant sur un de ses projets.Tout cela fait réfléchir.

« Mon cerveau est un récepteur dans l’univers qui ne sert point de base à partir de laquelle «nous» obtenons la connaissance, la force et l’inspiration. Non, il a pénétré les secrets de ce noyau, mais elle existe. » (Nikola Tesla)

Tesla voyait et inventait des choses à l’ intérieur de grandes  technologies qu’aujourd’hui la plupart des scientifiques ne peuvent même pas imaginer. En 1928, Tesla avait même enregistré un autre brevet, le numéro 1655144: une machine volante , un hélicoptère  et un avion.Avant sa mort, Tesla avait développé les plans pour le système de propulsion de l’avion. « DRIVE SPACE » sur le terrain :un système de propulsion par  anti-électromagnétique. Fait intéressant, selon William R. Lyne sur « Occult Ether Physic « lors d’ une conférence que Tesla avait préparé pour le Welfare Institute ,le 12 mai 1938: »Je parle de la théorie dynamique de la gravité. »Tesla avait découvert les secrets pour créer le véhicule parfait qui pourrait amener les gens dans l’espace, Engin relativement pas cher à construire, et qui  avait le système de propulsion qui n’ utilisait pas le carburant. Tesla avait découvert un moyen d’exploiter l’énergie débordante dont il disait se trouver un peu  partout autour de nous. Il était de notre devoir d’utiliser et de développer cette énergie et Tesla savait le faire.

campi-magnetici

« Il a travaillé dans les moindres détails à donner de l’ espoir à l’humanité en utilisant  son esprit ouvert sur l’ univers . Cela explique les causes de cette force et les mouvements des corps célestes sous leur influence de manière satisfaisante qui mettra fin à la spéculation oisive et des  fausses conceptions ( espace courbe). Seul l’existence d’une force d’union universelle  peut rendre compte des mouvements des corps observés, et son hypothèse dispense de la courbure de l’ espace. toute la littérature sur ce sujet est donc futile et destinée à l’ oubli et à la poubelle de l’histoire. Donc , toutes les recherches scientifiques  tentent d’expliquer le fonctionnement de l’univers, sans reconnaître l’existence de l’éther et le rôle indispensable dans les phénomènes inter-reliés ».

Tous ceux et celles qui ont cherché à expliquer les recherches de Tesla et l’origine de sa science ont oublié qu’il était en relation avec Maria Orsic.Maria Orsic,la Grande Prêtresse de la Société du Vril aurait influencé Tesla et elle aurait reçue ,elle-même, une partie de sa science et de ses « relations extraterrestres ».

Maria Orsic...la fondatrice de la Société du Vril.
Maria Orsic…la fondatrice de la Société du Vril,disparue depuis le 18 mars 1945.

Tesla a découvert que sur  une émission de surface électrostatique, un conducteur se concentre toujours lorsque la surface est courbe, ou en ayant un bord. Bien plus raide de la courbe, ou coin, Maire est la concentration d’émission d’électrons. Tesla a également observé une charge électrostatique … coulée sur la surface d’un conducteur plutôt que de le  pénétrer. Ceci est appelé le Eats ou effet Faraday,découvert par Michael Faraday.

Voir mon important article sur : Maria Orsic et le crash ovni de freiberg

 

Cela explique aussi les principes de la cage de Faraday, qui est utilisé dans les laboratoires de recherche de haute tension pour protéger les êtres humains et l’endommagement du matériel électro-sensible.

Selon les rapports sur l’ intérieur de ces «véhicules» , ils se composaient de canaux ou de colonnes circulaires passant par le centre de la nef. Ceux – ci servent … une superstructure pour le reste du disque de l’ objet – en forme et ont une haute tension et une bobine de haute fréquence.Ceci  est considéré comme un transformateur non résonnant qui donne une charge électrostatique et électromagnétique :la charge NEF et la polarité( la nef de la bobine d’intérieur est ce que nous appelons aujourd’hui une bobine de Tesla , inventé par Nikola Tesla en 1891 .

 

Nikola Tesla a déclaré: «Il y a une différence entre le progrès et la technologie, le progrès profite à l’ humanité. La technologie n’a pas à le faire. »

L’étranger, Tesla et la première soucoupe volante artificielle

Ce serait la seule cope de la photo de la fameuse soucoupe volante de Nikola Tesla.
Ce serait la seule copie de la photo de la fameuse soucoupe volante de Nikola Tesla.

Une nuit , alors qu’il était seul dans son  laboratoire, Tesla a observé ce phénomène prudemment (EAT) et  les actions électriques qui semblaient définitivement  être des signaux intelligents visés. Des modifications  ont été effectuées régulièrement et avec une suggestion claire du nombre et de  l’ ordre des signaux qui ne pouvaient pas être attribuée à une cause particulière. Ensuite ,il comprit d’ou venaient les signaux intelligents:de l’espace!

Ce fut le premier incident de beaucoup d’autres dans lequel Tesla a intercepté ce qu’il  désigna comme des « signaux intelligents de l’ espace ». A cette époque, les scientifiques éminents ont suspecté que Mars pourrait être un refuge  probable pour la vie intelligente dans notre système solaire et Tesla ,dans ce  temps-là,se mit à penser   que ces signaux pouvaient provenir de la planète rouge.

Alors que dans le Colorado Springs, Tesla a intercepté des signaux radio extraterrestres qui se propagaient à travers les médias incroyablement rapidement. Tesla a capté des signaux inhabituels à partir de son  recepteur , Tesla a conclu que ces signaux pourraient effectivement être des signes qui ont pour origine quelque part dans l’ espace. Il a mentionné ces signaux dans une lettre au journaliste Julian Hawthorne en Amérique du Nord ,soit à Philadelphie le 8 Décembre, 1899 et non Décembre 1900 a vu une lettre sur les découvertes possibles dans le nouveau siècle à la société la Croix – Rouge, où un message « d’un autre monde » s’adressait à  Leia, et disait  « 1 … 2 … 3 … » .

 

La race extraterrestre qui serait venue amicalement en contact avec Tesla et Maria serait celle des b;onds d'Aldébaran.
La race extraterrestre qui serait venue amicalement en contact avec Tesla et Maria serait celle des blonds d’Aldébaran.

Mais Tesla ,à son  époque ,est le seul qui a pu intercepter ces signaux mystérieux. Guglielmo Marconi, 1er marquis de Marconi était non seulement  inventeur et ingénieur électricien italien, mais connu aussi  pour son travail de pionnier dans la transmission radio à longue distance et le développement de la loi Marconi ,dont  le système de télégraphe de radio. Guglielmo Marconi a pu  intercepter également des signaux provenant de l’espace de quelques années après Tesla. Les chercheurs ont affirmé que Tesla et Marconi ont recoupé les mêmes signaux.

L’OVNI parfait: Par Tesla

Tesla-UFO

Les méthodes utilisées dans la conception de la soucoupe volante correspondent aux descriptions de ceux qui prétendaient à avoir vu de l’intérieur ,un OVNI: avec un condensateur discoïde de taille suffisante pour fournir une poussée permettant son envol, tandis que d’ autres petits condensateurs pour contrôler la direction de la soucoupe volante,son  système gyroscopique le contrôle de stabilisation et d’ entraînement électrique. De plus,si tout cela ne suffit pas, Tesla avait prévu davantage :les dessins montraient que l’intérieur de la nef aurait  été équipé d’écrans plats et des caméras vidéo externes pour que les  pilotes  puissent accomplir des taches aveugles.

 

L’OVNI Tesla a des yeux, et ceux – ci ont été faits de lentilles électro-optiques, disposés en quadrants, ce qui permet au pilote de voir tout. Écrans et moniteurs sont placés sur une console dans laquelle le navigateur peut observer toutes les zones autour du véhicule, et  cette invention étonnante  aurait pu être repositionnée.

En gros , c’est un avion incroyablement bien conçu qui aurait réellement pu réussir dans la construction d’ aujourd’hui. Or , nous avons déjà construit? … Qu’est -il arrivé à cette invention? pourquoi la NASA ne s’est pas emparé de cette invention pour lancer  des astronautes dans l’ espace  ?

Poser la question,c’est y répondre!

Voilà pourquoi:

 

La relation « Top Secret » entre  Nikola Tesla et Maria Orsic

Nicolas Tesla et Maria Orsic...2 complices.
Nicolas Tesla et Maria Orsic…2 complices.

Deux Yougoslaves sur les deux côtés du grand océan Atlantique,ont maintenu une correspondance étendue  sur la construction d’un avion anti-gravité. Tesla était un scientifique à New York, Maria,une grande médium  dans l’Allemagne du Troisième Reich et une amie intime d’Enrich Himmler. Tesla est mort mystérieusement  en 1943 et Maria a mystérieusement disparu un certain 18 mars 1945 …en compagnie des autres grandes prêtresses du Vril.

Tous deux étaient d’origine yougoslave, amoureux des animaux, des végétariens, pas de collège terminé, célibataires et sans enfant, sans religion, contre la guerre, pauvre et presque sans ressources, et les deux ont été étroitement surveillés par les agences militaires et de renseignement: Nikola Tesla par le FBI, l’ OSS et de la CIA, et Maria Orsic par la Gestapo et les SS. Nikola a émigré à New York et Maria à Berlin.

Si les découvertes et les inventions dans le domaine électromagnétique de Nikola Tesla a été l’un des plus grands secrets gardés par des organismes militaires, il était encore plus élevé à un  degré de classification, la sécurité, depuis les nombreuses lettres qu’il avait échangées avec Maria Orsic.

Maria  et Nikola ont été liés à la construction d’une machine volante anti-gravitationnelle et des contacts avec des extraterrestres . Nikola était un scientifique, un génie de l’électromagnétisme, mais Maria était une jeune fille qui aimait à porter les cheveux longs en dessous de la taille, presque à genoux, elle a enseigné le ballet pour les débutants et  fut une extraordinaire enseignante   de langues, mais un jour,elle  est tombé en transe et a commencé à avoir des expériences médiumniques continus dans lesquels elle  a reçu toutes sortes de données techniques et de dessins pour la construction d’un disque volant à énergie anti-gravitationnelle.

Les deux Maria et Tesla, ont  maintenu une grande correspondance dont on ne sait (officiellement) plus  rien, et ,notons au hasard ,que cette correspondance a toujours été un des enregistrements de la plus  haute sécurité classée (autant par les américains que les allemands). Parmi les documents de Tesla élaborés  en plusieurs détails  figurent majoritairement des dessins et des plans d’une machine volante anti-gravité trouvée dans la ligne UFO allemande  du Vril (particulièrement la fameuse cloche  développée en Allemagne par  Maria Orsic).

Dans l’ Allemagne nazi , il y avait deux lignes distinctes dans la construction d’OVNIS  sur le  Vril Troisième Reich allemand : les scientifiques allemands et autrichiens travaillant sur les bases de savoir (si elles étaient traditionnelles) ou en  découpe  de documents d’origine technologique inconnue (les  » bords » scientifiques des groupes motopropulseurs de données par exemple)  , bientôt transmis à la commande « prioritaire » de la SS, (et de  Maria Orsic- le projet Vril- et le Dr Otto Schumann sur la base de données techniques fournies par les « étrangers »).

Maria  a reçu des informations techniques dans la langue sumérienne des êtres qui prétendaient être des messagers de la planète Ashtari / Aldebaran et le Dr Otto Schumann, dès le début,  avait été impressionné de voir que les avions des projets avant – garde de Viktor Schauberger et Karl Haushofer …n’étaient pas si avancés(!).

COÏNCIDENCES

Le RFZ1 fut le premier disque volant construit sous les informations émises par Maria Orsic...Il est directement dérivé d'après les plans du Crash ovni de Freiburg.
Le RFZ1 fut le premier disque volant construit sous les informations émises par Maria Orsic…Il est directement dérivé d’après les plans du Crash ovni de Freiburg.

Tout comme Maria Orsic qui vivait à des milliers de kilomètres de lui,Nikola Tesla avait des informations sur les « étrangers » qui avaient écrit en sanskrit dans son carnet, et a dit que deux races extraterrestres en guerre, étaient  fortement préoccupé par l’avenirl’humanité, et c’est pour cette raison a inventé le  » rayon de la mort  » qui pourrait détruire les navires étrangers.

Sigrun et Traute ...les dernières photos connues. J'ai identifié un moteur de Junker 88,un bombardier ou avion de transport allemand.
Sigrun et Traute …les dernières photos connues.
J’ai identifié un moteur de Junker 88,un bombardier ou avion de transport allemand.

Le 20 Juillet 1931, Nikola Tesla a fait la déclaration suivante à la revue  » Time Magazine « : « Je l’ ai conçu d’ une manière qui permettra à l’ homme de transmettre de l’ énergie en grande quantité, des milliers de chevaux, d’une planète à une autre , quelle que soit la distance « .

LES DERNIERS JOURS DE NIKOLA TESLA ET DE MARIA ORSIC

Nikola Tesla est retrouvé mort le 7 Janvier 1943 à sa chambre, en deux morceaux, dans l’Hôtel New Yorker et immédiatement tout son travail et ses biens ont été confisqués par le gouvernement des États-Unis. Maria a disparue le 18  Mars 1945 à Berlin et n’a jamais plus été revue par la suite.


Maria Orsic

Maruia Orsic
Maruia Orsic

Maria Orsic était professeure de ballet et a enseigné les langues à Berlin. Le jour du 10 Février 1917, Maria tomba dans une transe, une sorte de coma pendant plusieurs heures. Elle a dit à sa mère qu’elle  a vu des êtres supérieurs de lumière pendant cette période. Le lendemain , c’est arrivé à nouveau et elle lui a dit que ces êtres enverraient bientôt des messages d’eux et il ne fallait rien dire à personne , sauf aux médiums Traute , Gudrun , Sigurn et Heike .

 

Huit jours plus tard , Maria a de nouveau reçu une communication dans laquelle il a été dit qu’ils étaient des messagers de Aldebaran (Alpha Centauri) . Les révélations étaient de deux sortes: les enseignements métaphysiques, l’univers, l’origine de la race humaine, Atlantis, Lemuria et d’ autres mondes; et le mode de données techniques détaillées pour construire une machine volante, les données qui ont été transmises dans une langue inconnue à Maria. Elle a attiré des dizaines de documents avec des dessins, illustrations, croquis, des formules, des graphiques, etc. On  ne la comprenait pas,à l’époque.

Le père de Maria a demandé l’ aide et la réalisation de contact physique  du Dr. Winfried Otto Schumann , qui était fasciné et est allé chez elle, pour faire face à la question en  demandant  à rencontrer les extraterrestres. La langue dans laquelle les données furent reçues par  Maria ,en provenance d’ Aldebaran était le sumérien.

Nikola Tesla

Nikola Tesla
Nikola Tesla

Après la mort de Nikola, son neveu Sava Kosanovic , un officier yougoslave soupçonné de liens avec le Parti communiste dans son pays, a été arrêté, isolé et interrogé par le FBI pendant plusieurs jours. Il a déclaré que son oncle ne lui avait pas parlé de sa machine volante anti-gravité et un prototype qui a volé dans un endroit inconnu au Mexique , bien qu’il savait que Tesla a voyagé dans ce pays et a déclaré que le vol avait  été un succès: »(…) mais Je ne savais pas où il était et où il a gardé cet appareil »,avait-il dit . Le FBI a demandé si Tesla lui avait dit quelque chose au sujet des « étrangers » et il a répondu que pas grand – chose, sauf que « ils étaient une grave menace pour la Terre. » Selon Kosanovic, de toutes les inventions de son oncle, dont le FBI était le plus intéressé,c’ était la machine volante et le « Death Ray » (Rayon de la Mort).

 

Les agents du FBI craignaient que leurs inventions, et surtout « Death Ray », de tomber dans les mains des communistes russes, mais quand examiné les documents qu’ils confisqués ont découvert un dossier que Tesla a titré le « Exotericon Gama  » écrit en codes et en  vieux sanskrit , et il avait marqué le mot «gouvernement». Tesla lui avait écrit comment les extraterrestres et les messages interceptés entre eux, communiquent. Poussé par le Pentagone, le FBI a été forcé d’éliminer la mention «étranger» de leurs rapports sur  Tesla tous les dossiers et la correspondance avec Mary Orsic avaient disparu,comme par magie.

Construction de Vril Mary Orsic

Avec les fonds de riches Allemands en Mars 1922 , le premier prototype a été achevé Jenseitsflugmaschine ou machine volante  de forme soucoupe . Mais le premier vol d’essai a été un échec total: une partie du navire fut désintégré et une autre machine  a explosé  en fragments multiples.

Le Dr. Winfried Otto Schumann a été dévasté. Mais après trois jours Maria  revint avec de nouvelles informations, transmis par ses « messagers », qui ont donné le Schumann assez découragé. Après deux heures de l’ examen de nouveaux documents est dit, « vous pouvez le faire ».

Le navire, apparemment piloté à partir du sol doit être mentalement par une bande magnétique fixée à l’avant du visage de Marie. (Un ruban adhésif qui a été trouvé dans l’épave de l’ accident de Roswell 1947 )

Certains des plus grands investisseurs se sont retirés, mais toujours le 17 Décembre, 1923, un nouveau modèle Jenseitsflugmaschine a été terminé. Le vol a été un succès, le navire a volé 55 minutes atteint 300,000 kmh, mais le tour a été une surprise qui a terrorisé tous les ingénieurs. Le navire avait vieilli comme de  100 ans.Maria a expliqué que lorsqu’un objet pénètre dans une autre dimension, leurs propriétés sont instantanément modifiées et le Dr Schumann a commencé à comprendre …

Maria et le groupe de médiums faisaient partie de la fondation de la  » Société Vril  » et ses femmes membres étaient connus comme « Les Dames du  Vril « . Le prototype a été utilisé pour d’ autres projets qui utilisaient la bande de pilotage mentale, comme étant le Vril 7 Geist .

Une photo du Vril 7 durant l'hiver 1939.
Une photo du Vril 7 durant l’hiver 1939.

L’intérêt pour l’utilisation comme une arme de guerre se réveilla en 1944 et Maria a refusé. Craignant que la SS et Hitler de saisir le navire a dit qu’il avait besoin d’améliorations et a été envoyé à un hangar de Munich, et les vols arrêté. Deux petits modèles de 8 mètres de diamètre ont commencé à se faire construire si l’avion aurait pu voler. Dr. Schumann a recruté quatre ingénieurs pour le développer et construire des petits plats de Marie; selon l’OSS, la CIA et le renseugnement militaire et  certains ingénieurs: ces deux petits modèles ont finalement été construits et…ont volés!

La fin de la guerre (traduction de l’allemand…archives allemandes)

En Mars 1945 Maria Orsic a reçu la communication de ses « messagers » prédisant la défaite nazie avant la fin de 1945. ..Elle fit dire cela à plusieurs amis, certains d’entre eux comme les frères Horten ont quitté l’Allemagne et ont fui vers l’Argentine.

Le jeudi 15 Mars, 1945, Maria Orsic a rencontré le Dr Schumann pour la dernière fois et il  lui a donné un paquet avec tous les documents et dessins d’OVNIS allemands et dit au revoir en pleurant. Le samedi 17 Mars 1945, Maria et son groupe ont pénétré dans les hangars de la Société Vril ( Messerschmidt), à Augsburg,  afin de prendre possession du « disque volant » entreposé.Le dimanche 18 Mars, 1945, Maria Orsic et les Dames du Vril…de  Munich, elles  sont partis pour une destination inconnue…

En Mars 1945, un lieutenant colonel nord-américain  dit qu’il a vu une énorme roue de bateau circulaire,  suspendue dans le ciel de Munich jaillit à haute vitesse et trois jours après que les observateurs militaires américains ont rapporté avoir vu une autre. Dr. Schumann, et Hanna Reitsch  Leni Riefenstahl ont  affirmé que Hitler était à bord de la dernière forme de « cloche » volante (expression mainte fois utilisée lors de leur arrestation) .Mes informations très détaillés sont à l’effet que le Führer aurait fuit le 26 avril 1945,vers 18h00…sous le nez des armées russes.

Des dossiers du renseignement militaire secrets du Troisième Reich  ont  révélé que , avant la fin de la Seconde Guerre mondiale, les officiers supérieurs de la SS, et les scientifiques ont fui vers une base secrète en Amérique du Sud, et les bases militaires souterraines allemandes de Neuschwabenland (Nouvelle  Souabe) dans l’Antarctique .

 

Le travail de Tesla

La fameuse tour de communication.,,le Teslascope.
La fameuse tour de communication.,,le Teslascope.

Nikola Tesla avait construit une machine à communiquer avec les étrangers (le Teslascope) et  certains scientifiques militaires ont conclu que deux races extraterrestres se battaient l’une contre l’ autre, et certains étrangers étaient déjà là. « ON » a confisqué la documentation de Tesla qui  a également été utilisé quand un OVNI s’est écrasé près de  Roswell en 1947 .

Tesla était apparemment très préoccupé par la sécurité de la Terre et pour cette raison qu’il n’avait jamais cessé de travailler sur un système d’armes pour agir contre les attaques extraterrestres ,comme  » The Death Ray « . Leurs conclusions ont dû faire avec une race extraterrestre hostile et une autre race extraterrestre qui a vécu sous l’ eau. En 1958, le président Eisenhower en secret , sans en informer le Congrès,fit  attribuer un budget énorme pour un top – projet secret et la construction d’une base militaire dans le but de travailler sur ces questions, les données techniques du Vril du milieu de Maria Orsic, les papiers de Tesla, et le conflit extraterrestre menaçant. Aussi en 1958, les Russes, qui avaient saisi des documents provenant des dossiers de Tesla par un agent double, avaient commencé à travailler sur des projets similaires.

Dans les États-Unis, à travers la liberté de l’ information de la Loi (FOIA) , promulguée en 1966, par laquelle elle peut demander l’ accès aux documents ou des renseignements des organismes fédéraux, l’ intérêt toujours élevé du gouvernement américain a été confirmé par les travaux de Tesla «le rayon de la mort», la soucoupe volante de l’ anti-gravité, des boules de feu électromagnétiques, communication possible avec l’ennemi, en plus de la relation de ce travail avec l’expérience de Philadelphie .


HORS TEXTE

Sur les voyages dans le temps et sur l’Expérience de Philadelphie.

Il eut la vision du voyage dans le temps.
Il eut la vision du voyage dans le temps.

Il y a des endroits où le temps et l’ espace sont naturellement plié. Un exemple est l’étrange Lordsburg Door, situé près de Lordsburg, Nouveau – Mexique.

Périodiquement, la porte ouvre, un tronc d’arbre avec une jambe humaine intégrée que l’ on voit près de la marque du Mile 17 sur l’ autoroute US 90. 

Il existe certaines preuves que ces flux dans l’ espace et le temps peuvent être induites artificiellement. Cela semble avoir été le cas avec l’USS Eldritch, qui a pris part à l’expérience de Philadelphie le 15 Août, 1943.

 

Le génial inventeur Nikola Tesla et le théoricien Albert Einstein sont tous deux auraient été impliqués dans cette expérience. 

Le but était de rendre le navire invisible en enveloppant la coque dans le câble de pouce d’épaisseur mais lequel a été induit par  un signal à haute fréquence à partir d’ un système complexe de des générateurs et des bobines de Tesla .

Les résultats ont été désastreux. Lorsqu’il est activé, le navire a généré un brouillard vert et  a disparu de Philadelphie, réapparaissant à Norfolk Port 24 heures plus tard . 

L'expérience de Philadelphie.
L’expérience de Philadelphie.

Beaucoup  d’hommes de l’équipage se sont retrouvés  imbriqués dans les murs du navire. D’ autres sont devenus fous. Certains ont été heureusement expédiés avec un coup de pistolet à la tête. Ceci fait partie d’un compte rendu écrit de l’ un des rares survivants de l’équipage 176 homme.

Tesla était un génie d’ une telle ampleur que certains de doute qu’il était en réalité humaine. Beaucoup d’inventions de Tesla, comme le « récepteur d’énergie libre» et la longue portée du   » rayon de la mort » peut avoir été supprimée pour éviter l’effondrement des services publics, les industries du charbon et du pétrole et de l’électricité ou pour des raisons de sécurité nationale.

Tesla a également tenté une expérience :utiliser le noyau de la Terre comme un« diapason » pour générer une  « libre » électricité. Dans le processus, il a fondu le générateur de la ville de Colorado Springs. 

Exactement au même moment, une explosion inexpliquée en Sibérie d’environ 15 mégatonnes a nivelé des centaines de miles carrés de forêts de pins. Cette explosion est souvent rejeté comme un impact de comète ou météore.

Après sa mort , à New York, les fichiers et les notes de Tesla sur les rayons de la mort et d’ autres questions ont été confisqués par le FBI. Certains des dossiers du FBI sur Tesla ont été publiés sur Internet en vertu du Freedom of Information Act, mais ceux – ci ont depuis été supprimés.

Il est facile de dramatiser cet immigrant américain étrange. Il est tombé en amour avec un pigeon femelle blanche aux yeux violets. Il a dit qu’il a vu des rayons de lumière émanant de ses yeux. Il a insisté sur exactement 17 serviettes en lin pliées à chaque repas. 

Il a construit une tour dans le New Jersey pour communiquer avec les étrangers.Cependant sa renommée repose sur roche réalisations solides: l’invention du courant alternatif, moteurs à courant alternatif, le premier émetteur et récepteur radio (deux ans avant Marconi) et le premier à exploiter la puissance de l’ eau qui tombe à produire de l’électricité (à Niagara Falls).

 

Des plans pour une machine à énergie solaire.
Des plans pour une machine à énergie solaire.

 

 


Maria et Tesla

Provenant de toute une panoplie d'inventions militaires...afin de protéger la Terre,voici le canon à sons...de Tesla.
Provenant de toute une panoplie d’inventions militaires…afin de protéger la Terre,voici le canon à sons…de Tesla.

Les deux Nikola et Maria  ont constaté que certaines de leurs inventions et idées ont été copiés ou volés par d’autres. Maria Orsic par la  SS et la Luftwaffe de Himmler.Tesla par Thomas Edison, Marconi, et d’autres. Tesla est mort dans la pauvreté abjecte et Marie quand elle  a quitté Berlin en Mars 1945 ,n’avait reçu pas un sou sur ses recherches.Elle est parti  avec un jeune pigeon sur le bras, les oiseaux qu’elle adorait.Sur son bureau,elle avait écrit une dernière lettre  ou elle annonçait son départ vers Aldébaran!

UFO - Advanced Propulsion - Nazi Saucer Designs - German Military Ships - Haunebu - Drawing of Inside - General Labeled Schematics - Adamski

Vous noterez en terminant cet article que nous ne sommes qu’au-début des dévoilements de secrets,car je viens de recevoir une masse énorme de documents provenant des archives soviétiques (acquises  dernièrement par un de mes supporteurs).Nous avons déjà la confirmation que Traute,l’une des grandes prêtresses,s’était réfugiée en…Uruguay.J’aurai beaucoup de plaisirs à tout vous traduire.

Michel Duchaine,votre serviteur.

 

Les archives secrètes nazies: la technologie extraterrestre au service du Reich partie 1

Nous ouvrons aujourd’hui une série d’articles sur les archives nazies en ma possession.C’est un travail qui ne se terminera jamais,compte tenu de la quantité accumulée.Elles seront parfois accompagnées d’une analyse  pouvant provenir de chercheurs allemands ,de mes correspondants et de moi-même.

Ces archives prouvent que l’édification du parti nazi et l’accession au pouvoir du Führer Adolph Hitler,ne sont pas le fruit du hasard et que tout a été préparé minutieusement par des sociétés secrètes qui se sont regroupées autour de la Société de Thulé (ou Groupe Thulé) et  particulièrement la Société du Vril.

Tard le 6 juin 1944, Adolph Hitler s'entoura de ses généraux...pour consultations.
Tard le 6 juin 1944, Adolph Hitler s’entoura de ses généraux…pour consultations.

En 1919, la Société de Thulé a été fondée en Allemagne par un groupe d’ultra-nationalistes dans le but  de rebâtir la puissance  politique et militaire allemande. De ce groupe
la société Vril a été séparée de l’ensemble lui-même…afin d’atteindre  la solution ciblée : soit développer des technologies de propulsion et de les utiliser pour atteindre une suprématie militaire.

Voici l'appareil  qui aurait été dessiné par Maria Orsic et développé autour d'un moteur à implosion.
Voici l’appareil qui aurait été dessiné par Maria Orsic et développé autour d’un moteur à implosion.

À l’été 1922 ,sous les conseils et les plans de la voyante Maria Orsic (ou Orsich) ,la première soucoupe volante fut construite  en forme de bateau volant, en utilisant comme
base  l’implosion,comme moyen de propulsion. Elle se composait d’ un disque de huit mètres de diamètre, sur la  partie centrale était monté un disque parallèle  de six mètres et demi
de diamètre ,et comprenant en outre un disque de sept mètres de diamètre supplémentaire. Ces trois disques fonctionnaient  par une unité d’entrainement  de 2,40 mètres  centrée  au milieu d’un  trou 1,80 m  (un trou mesuré avec une extrème précision) . En dessous , courait le   corps moyen d’une pointe en forme de cône de la 
atteingnant  le fondement de l’appareil ,servant comme un pendule  pour la stabilisation de l’engin. Dans l’état ​​activé, le disque le plus bas et le disque supérieur …tournaient en   sens inverse ce qui  permettait en  premier, de  construire un champ électromagnétique tournant.
Après services rendus, ce premier disque volant est tombé dans l’inconnu…et l’oubli. En tout cas ,il servit pendant  deux ans à faire de l’expérimentation avant qu’il fut  démonté et
probablement rangé  dans les  ateliers  Augsburger Messerschmidt .

Le disque volant monté  par Maria Orsic en forme de bateau correspond à ce dessin ...récupéré au sous-sol des archives allemandes.
Le disque volant monté par Maria Orsic en forme de bateau correspond à ce dessin …récupéré au sous-sol des archives allemandes.

Certes, sortie tout droit  de cette période de rodage la machine volante  VRILTriebwerk  ,toutefois, permit de mettre au point  le Schumann
SM-Levitator »,une invention venant des recommandations de nulle autre personne que Maria Orsic.
Sous la direction du professeur WO Schumann, est né le premier avion expérimental en forme de disque , le fameux  RFZ 1, sur
le site de l’usine aéronautique allemande Arado ,à Brandebourg. Dans sa première et aussi parallèlement…son dernier vol: il s’est élevé verticalement à une hauteur d’environ 60 m, mais a commencé plusieurs minutes de culbutage  et de danse …non contrôlée  dans l’air . L’ajout de la  queue Arado 196 s’est avérée totalement inefficace. C’est avec beaucoup de difficultés que  le pilote Lothar Waiz, a réussi à rapporter le RFZ 1  sur le terrain,  pour ensuite sauter et s’enfuir avant que  le disque volant ait  commencé de se comporter comme une toupie, puis est tombé sur  le sol durement  pour  littéralement se  déchiqueter. Ce fut la fin du   RFZ 1, mais le début  réel des appareils Vril …même avant la fin de 1934 quand  le RFZ 2 a été terminé Il s’agissait d’une  machine  volante Vril  qui se propulsait grâce à  un contrôle des impulsions magnétiques  ». Il correspond à 5m de diamètre et présente les caractéristiques de vol suivantes:
Flou optique des contours de plus en plus de vitesse et les  lumières colorées typiques des ovnis de nos jours. Les lumières émanant des appareils étaient choisies selon le stade d’entraînement  des pilotes :rouge, orange, jaune, vert, blanc, bleu ou violet.
Il a travaillé et il a été en 1941 ont encore un destin remarquable devant lui. et
Bien qu’il ait été pendant la «bataille d’Angleterre» appelée phase de la guerre, lorsque le
les chasseurs classiques allemands ME 109  furent écartés des vols transatlantiques de reconnaissance en raison de leur trop court ,
la Gamme des appareils Vril  s’est révélée inefficace en tant que chasseur  et fut  utilisé comme reconnaissance à longue portée.


HORS TEXTE

*Fin 1941, le RFZ2  était photographié dans Atlantique Sud , comme sur le chemin du  croiseur auxiliaire Atlantis dans les eaux de  l’Antarctique.Cette relation particulière est devenue une preuve embarrassante pour les rationalistes qui cachent souvent ce détail.Aucun livre d’histoire sur la Deuxième Guerre Mondiale n’aborde ce sujet.On appelle cela « du sérieux »…moi j’appelle cela « une déformation de Vérités ».On nous présente seulement ce qui fait l’affaire des politiciens et des professeurs d’histoire.
  La raison pour laquelle il ne pouvait pas être utilisé comme un  appareil combat est : parce que le RFZ 2 en raison de son contrôle de l’impulsion que les changements de direction de 90 °, 45 ° et 22,5 ° qu’il pouvait effectuer. Incroyable!..  sera ce que certains vont penser mais exactement ces rectangulaires changements de vol sont le comportement de  ces soi-disants ovnis de notre époque et sont liés à des  comportement de vol tout à fait typiques que ceux rapportés par les témoins actuels.


Après le succès  fantastique de la petite soucoupe volante  RFZ 2 comme appareil  à longue portée  pour la reconnaissance ,Enrich Himmler et Goering demandèrent à
la Société du Vril  de bâtir un site d’essais privés en Brandebourg. Fin de 1942 ,des améliorations portées à l’appareil  permirent le développement du  disque volant « Vril-1 de  combat« . Il  avait 11,5 mètres de diamètre,c’ était un monoplace et elle était équipé  d’un appareillage mis au point par  Schumann ,un savant membre de la Vril Society!

Était-il le Premier Ovni  allemand ? …Ma réponse est oui!

………………………………………………………………
Le levitator  »et un champ magnétique  pour le contrôle de l’Impulsor

Photo d'un Vril 1 ...au-dessus du Reichstag à Berlin.
Photo d’un Vril 1 …au-dessus du Reichstag à Berlin.

Avec ce nouveau matériel dont l’origine provient de l’ovni  écrasé en Forêt Noire,en octobre 1936,le Vril 1  a atteint une vitesse de 2.900 à 12.000
km / h, était en pleins changements  de vitesses en vol … en perpendiculairement…avec des virages  à effectuer sans que le pilote  (ni de près ) ni de loin ne 
soit touché.L’habitacle intérieur  était indépendant du temps extérieur  et avait une Weltallfähigkeit  (traduction libre suggérée: l’envergure d’un espace autour d’un pilote qui lui permet d’absorber un choc )! de 100%. Du  VRIL 1,on construira
17 véhicules (ou disques volants) et il y avait aussi plusieurs biplaces , équipés d’un dôme de verre variants.
Toujours à cette époque ,entraîné dans un projet distinct, on  termina le Vril-7  dont plusieurs disques volants porteront ce nom .C’est  sous ce nom aussi que seront
construits  plusieurs disques volants avec des moteurs à réaction classiques. C’est sur la base du Vril 1 qu’Andreas Epp  lancera la  construction du  RFZ 7, une combinaison d’un disque en lévitation de vol avec propulseur par réaction. A cela, les groupes de développement SchrieverHabermohl et Miethe- ont travaillé aussi avec  l’ingénieur italien Belluzo.

Le RFZ 7 avait un diamètre de 42m, mais qui s’écrasa et se détruisit complètement  lors d’un atterrissage au Spitzberg. Toutefois, une réplique du RFZ 7 a été photographié à l’extérieur de Prague tard. En Juillet
1941 , Schriever et Habermohl  construisirent un  ADAV à propulsion à jets  en forme de disque,mais qui avait aussi des lacunes.

« Nous avons développé une nouvelle Elektrogravitations-Flugkreisel »avec, tachyons durs, qui a été un succès ».

Ceci a été suivi par la RFZ 7 T, que Schriever, Habermohl et Belluzo ont  construits et qui était  aussi pleinement fonctionnel .

Les disques volants V-7 ont été, cependant , une espèce de jouet , comparés aux disques Vril et Haunebu. Encore une fois, la distinction Vril et Haunebu tranche
sensiblement l’une de l’autre. C’était principalement parce que les missiles Vril des avionneurs
ont été réalisés dans leurs œuvres, et les Haunebus dans les chantiers sous-marins. d’où
les Haunebus étaient beaucoup plus stable, mais aussi plus lourd grâce à un sytème  basé sur des lois d’AntiGravitation.
Toutefois, le lecteur n’a pas de signification.

Dessin représentant l'appareil développé par les ingénieurs Schriever et Habermolt. En dessous ,une photo tirée des archives allemandes qui nous donne un aperçu de l'appareil.
Dessin représentant l’appareil développé par les ingénieurs Schriever et Habermolt.
En dessous ,une photo tirée des archives allemandes qui nous donne une aperçue de l’appareil.

 
 Les employés et aussi de nombreux  témoins ont rapporté de nombreux faits sur l’avance technologique allemande développée depuis surtout 1936.
Depuis 1938, il y a eu des expéditions organisées 
 vers  l’Antarctique, le Reich allemand  chercha à développer une base secrète sur le territoire de  « Nouvelle Souabe » (ou Neue Schwabenland) .
Les rapports de cette période font  état de transport massif  de  machinerie lourde et
 d’équipements pour  des installations minières à travers dans ce domaine. L’hypothèse selon laquelle les Allemands derrière le développement  de disques volants performants (Geschichte ) est , principalement due   à des événements et des développements technologiques
pendant le Troisième Reich attribué à:
1 Depuis 1933, le développement du Schnorkel  Walter. Le premier V80 (sous-marin expérimental)  atteint déjà dès
le premier test ,une vitesse de croisière sous-marine (Unterwassergeschwindigk) de 26 noeuds (50 km / h) et dépassant 
  ainsi à 9 noeuds le record d’époque d’une  vitesse  atteinte par un sous-marin …et de loin.
2 A partir de 1943, les Allemands travaillaient à la puissance maximale dans la production de  type de sous-marin  (UBoot) révolutionnaire,
Malgré que le chaos croissant de la guerre jusqu’en 1945  eut encore augmenté. Beaucoup de bateaux ont disparu
après la guerre, sans aucune action de l’ennemi. Le haut commandement du Reich avait ordonné que la  production de  sous-marin doit par tous les moyens
être gardé hors de l’effondrement général. Le sort de quelque 100 sous-marins n’a jamais été résolu même après la guerre.Aussi
Les rumeurs les plus folles ont fait le tour ici. Ainsi, par exemple, les nombreux dirigeants nazis auraient gagné l’Amérique du Sud ou Neue Schwabenland  avec ces sous-marins. Mais ici, il ne s’agit pas de  sous-marins nazis manquants, mais d’OVNI et disques Vril…qui firent leurs apparitions au-dessus de l’Argentine et du Chili.
Après la seconde guerre mondiale, tout était détruit  et ce n’était  pas  le temps de perdre les plans et devis  des disques volants Vril etHanebu  qui
pourraient être prises par les Américains. parmi eux,  des documents et croquis des disques Vril ainsi que d’un V2 complet
et la documentation appropriée. On sait que, sur la base du V 2,le  programme spatial de la NASA a abouti. Mais  qui était à l’entraînement
des disques Vril? Pensez-vous que les savants allemands pris au piège n’ont pas marchandé quelques croquis et documents  aux militaires des  Etats-Unis? Par conséquent, il était de bonne guerre en 1947  de voir tant d’OVNI et d’observations  d’engins inexpliqués,voire paranormaux dans leurs approches au-dessus des États-Unis! Ce sont deux
théories nouvelles (wiedersprüchliche). D’un côté, les OVNIS de
 la Société du  Vril (alliée à une force extraterrestre) et de l’autre les  OVNI …d’origine allemande et ensuite américaine …et  aussi soviétique?

Dessin d'artiste représentant l'appareil du crash de Freiburg,en 1936. MariaOrsic aurait reçu le message téléphatique d'un des occupants de l'appareil.
Dessin d’artiste représentant l’appareil du crash de Freiburg,en 1936.
Maria Orsic aurait reçu le message téléphatique d’un des occupants de l’appareil.

Les allemands ont ramassé un appareil en 1936 sur le sol de la Forêt Noire.Maria Orsic avait été elle-même contactée par un message téléphatique et avait alerté Enrich Himmler au téléphone.Il y aurait eu un seul survivant dans ce crash ovni et les soldats SS ont tout ramassés. La technologie d’entraînement des disques Vril est en fait rien de nouveau( voir
« The Philadelphia Experiment »).

Maria Orsic ,peu importe son origine et le lieu ou elle a fuit le 26 avril 1945,rêvait de fabriquer un engin spatial dont l’énergie provenait du Vril et de la puissance de la pensée humaine.Sa  vision  d’améliorer le monde en libérant l’humanité de la dépendance aux énergies polluantes et fossiles est toute proche de la mienne et elle correspond à la vision de Nicola Tesla .Il ne faut jamais regarder le positionnement politique d’un individu pour dire s’il (ou elle) est bon (ne).

Nicola Tesla est reconnu depuis longtemps comme un pionnier  pour son travail de recherche  sur les énergies en général, mais la plupart de ses inventions  n’ont jamais été développées. Les raisons de cette état de chose sont évidentes. Une source d’énergie qui est pratiquement « inépuisable » ne correspond pas à
notre système économique capitaliste ,basé sur le profit et l’exploitation  des masses. Donc vous ne pouvez pas faire de l’argent avec ce qui est gratuit et à la portée de votre main.

CONCLUSION

 Vous venez de lire mon entrée en matière sur les archives nazies qui vont nous emmener sur un long chemin qui passe par de nombreuses sociétés secrètes,de puissants médiums,des interventions extraterrestres,des explorations  jusqu’aux Pôles,des découvertes scientifiques toujours cachées et censurées par la science rationaliste actuelle,de grands politiciens,des êtres démoniaques et sataniques et l’héritage qu’ils ont laissés aux gouvernants actuels pour leur permettre de consolider le Nouvel Ordre Mondial.

Si Adolph Hitler et les nazis avaient gagnés la guerre en 1945,nous aurions une autre planète avec d’autres divisions géopolitiques,une autre science et une religion nouvelle pour toute l’humanité…soit exactement ce que les  Maîtres Actuels du Monde prévoient pour leur Nouvel Ordre Mondial.Comprendre la valeur de ce travail de traduction  et d’évaluation des événements,c’est prévoir ce qui arrive …maintenant.

Au prochain article,nous allons  commencer à divulguer les travaux de Jonas Epp qui forment une masse considérable de documents sur ces disques volants.

À la prochaine mes ami(e)s!

Michel Duchaine

Technologie extraterrestre: Maria Orsic et la Société du Vril

 

 

 

Le logo de la Société du Vril
Le logo de la Société du Vril

 

 

 

La Société Vril « Alldeutsche Gesellschaft für Metaphysik » de son nom original, fut fondée par une bien mystérieuse jeune femme, du nom de Maria Orsic. Maria était une femme très belle et charmante, nous ne connaissons que très peu de choses sur elle. Nous savons qu’elle est née le 31 octobre 1895 à Zagreb, d’un père croate et d’une mère autrichienne. On pense que leurs noms seraient Tomislav et Sabine. Elle et ses parents quitteront Zagreb pour aller vivre à Vienne, ou on dit qu’elle rejoindra le Mouvement National Allemand. Maria finira par aller vivre à Munich en 1919, ou elle entra en contact avec la Société Thulé. C’est durant cette année qu’elle décidera de fonder son propre cercle, qu’elle nommera donc « Alldeutsche Gesellschaft für Metaphysik » le nom de « Société Vril » vint plus tard.

L’organisation était un petit cercle uniquement composée de jeunes femmes qui furent nommées « Vrilerinnen ». Une caractéristique marquante chez ces femmes après leur beauté était leurs chevelures ; elles étaient particulièrement longues. C’était pour elles un moyen de montrer leur rejet de la modernité et de la mode féminine de l’époque qui consistait à avoir des cheveux plutôt assez courts et coupés en carré. Mais il y aussi une signification plus spirituelle au sujet du pourquoi ces très longues chevelures. La Société Vril se basait spirituellement sur les croyances d’une autre organisation encore plus secrète ; DHvSS – Die Herren vom Schwarzen Stein, en français les « Seigneurs de la Pierre Noire ». Cette organisation remonte au XIII ème siècle, elle fût fondée par des templiers allemands qui quittèrent l’ordre après avoir découvert certains secrets sur la création du monde. Ces Seigneurs de la Pierre Noire auraient eu l’apparition d’une déesse complètement inconnue, s’étant présenté à eux sous le nom d’Isais. Cette dernière aurait eu en sa possession une pierre noire, d’ou le nom « DHvSS », cette pierre serait selon eux la matérialisation de la force et de l’esprit divin inconscient féminin. Par la force divine on entend donc bien sûr l’énergie Vril, qui, si vous la maniez, fait de vous un être similaire à un dieu. Comme DHvSS, cette Isais fût donc au centre de la spiritualité des Vrilerinnen. La très longue chevelure de ces dernières vient des représentations originales faites d’Isais. Isais enseigna que la principale partie vibratoire du corps des femmes sont les cheveux, et que plus ils sont longs, mieux les vibrations sont captées. Maria fût en assez grande partie initiée par la « Societas Templi Marcioni » qui avait hérité du savoir des Seigneurs de la Pierre Noire. Mais les croyances de la Société Vril ne s’arrêtent pas à là, on ne peut pas dire qu’une religion à part entière fût adoptée. Mais la spiritualité des Vrilerinnen était composée de croyances venant de diverses sources, notamment de chez les germains, les hindouistes, les perses, les sumériens, les assyriens, et dans une moindre mesure, dans le mysticisme chrétien.

Maria Orsic,une femme qui ne vieillit pas.
Maria Orsic,une femme qui ne vieillit pas.

 

Pour ce qui est du symbolisme de la Société Vril, il est aussi très lié à ces derniers. Le symbole principal de l’emblème des Vrilerinnen est l’éclair Vril, la toute puissante énergie spirituelle. La première représentation connue de ce symbole nous vient du moyen-orient, on peut le retrouver sur la lance du roi de Babylone Sargon II qui fût d’ailleurs aussi roi des Assyriens. DHvSS a aussi utilisé l’éclair Vril pour l’intégrer à leur emblème au moyen-âge, ils utilisèrent aussi les couleurs noire et violette. Couleurs qui, lorsqu’elles sont combinées représentent la fameuse pierre noire d’Isais, l’esprit divin féminin. Le violet étant la couleur de la lumière divine générée par cette même pierre. Ces couleurs sont donc une manière de symboliser la déesse Isais. La fusion de toute cette symbolique nous donne donc : la force Vril féminine. On peut s’apercevoir qu’elles utilisèrent aussi le Soleil Noir, producteur d’énergie Vril, mais elles le nommèrent sous le nom de « Soleil Magique » ou « Ilum ». Le terme Ilum étant dérivé de « Ilu » qui est un autre nom pour désigner le Vril.

Des racines lointaines...
Des racines lointaines…

La lance du roi Sargon II.

Un jour, Maria entra subitement en transe et elle capta télépathiquement des informations dans une langue qui lui était totalement étrangère. Dans son état second elle rédigea de nombreux textes dans ces deux langues mystérieuses. D’après elle, ces messages télépathiques lui avaient était transmis depuis… Le système solaire d’Aldébaran… Aldébaran est une étoile qui forme « l’oeil » de la constellation du taureau, elle située à 68 années-lumière de la Terre, et est 44,2 fois plus grande que notre Soleil. Elle est d’ailleurs l’une des quatre étoiles sacrées des Perses. Les habitants de ce système solaire, seraient des hommes-dieux aryens, qui, pour certains d’entre-eux seraient venus sur notre planète, afin de s’y installer suite à l’expension de leur étoile, rendant temporairement inhabitable leur planète. Ce serait grâce à leur venue sur Terre que notre race aurait ensuite été créée, . Ils seraient donc nos lointains descendants. Des empreintes fossilisées de pas humains vieilles d’environ 500 millions d’années retrouvées dans l’Utah aux USA, pourraient peut-être être une preuve physique de cette très lointaine colonisation. Un trilobite fossilisé du même âge est piétiné avec le talon. Le trilobite est une écrevisse primitive qui vivait à cet âge la et qui a disparu il y a 400 millions d’années. De plus, l’empreinte prouve que la personne qui l’a faite possédait des chaussures, or l’homme porterait des chaussures depuis à peine seulement quelques milliers d’années. Vous pensez bien que cette extraordinaire découverte fût réfutée, pourtant, les preuves parlent d’elles-mêmes. La théorie de la colonisation terrestre par des êtres supérieurs dotés d’une technologie possédant des milliers d’années d’avance ne peut en aucun cas être jetée, compte-tenu des centaines de preuves existantes au sujet d’un probable lointain passé technologique sur Terre.

 

Empreintes 001

 

Les traces de pas en question.

En décembre 1919, une maison forestière fut louée près de Berchtesgaden, pour y organiser une réunion ou se rencontrèrent quelques personnes des Sociétés Thulé, Vril et de la Societas Templi Marcioni. Parmi elles, Maria et Sigrun. Sigrun, dont le nom vient d’ailleurs Valkyrie, était la seconde figure de proue de la Société Vril, elle travaillait beaucoup avec Maria. Elles se rendirent donc tout deux à cette réunion pour discuter des étranges messages qui avaient été envoyés à Maria. Cette dernière présenta ses textes, et la langue étrange fût tout de suite reconnue par les hommes de la Societas Templi Marcioni. Ceux-ci affirmèrent qu’elle avait déjà été utilisé au moyen-âge par les Seigneurs de la Pierre Noire et d’autres Templiers, pour leur permettre de dissimuler leurs secrets mystiques et scientifiques. Ils se mirent donc en collaboration et travaillèrent ensemble à la traduction de ces textes, et il s’avère que les informations transmises contenaient des précisions techniques très précises pour construire… Des disques volants… Si vous vous mettez à chercher des informations sur la Société Vril, et sur ce qui gravite autour de celle-ci, vous tomberez souvent sur cette forme d’écriture.

écritures 001

 

 

Vrill 004

 

Vous pouvez voir les mêmes écritures autour de ce Soleil Noir.

Une fois entièrement traduits, les plans de construction et les renseignements techniques reçus par Maria étaient si précis que naquit l’idée la plus fantastique qui soit : la construction de disques volants. Le concept d’une « autre science » une science alternative, mûrit alors dans les esprits. La Société Thulé accepta de financer le projet, il fallut trois ans pour qu’il soit mis en place. Mais pari réussi, durant l’été 1922 la construction du premier prototype de soucoupe volante débuta, on baptisa cet engin « Jenseitsflugmaschine » ou la machine volante vers l’au-delà. On ne connaît pas les performances de ce premier disque volant. Il fut expérimenté pendant deux ans avant d’être démonté et entreposé dans les ateliers de Messerschmidt à Augsbourg. Par la suite plusieurs scientifiques se joignirent aux projets de construction de soucoupes volantes. Mais je tiens à dire fermement qu’aucun de ces chercheurs, malgré ce que tout le monde dit (sans d’ailleurs savoir quoi que ce soit) ne fit partit de la Société Vril en elle-même. Elle était uniquement composés de femmes et jamais aucun homme n’y entra, ils n’y étaient même pas admis. Et de plus l’organisation n’avait pas un but scientifique mais spirituel et mystique. Voici ci-dessous des photos relatives à l’engin en question.

 

Ovni 001

ovni 002

ovni 003

 

 

Le physicien Winfried Otto Schumann, inventeur des « résonances de Schumann » qui travaillait désormais sur les plans de constructions de de soucoupes volantes, fit un exposé à la Faculté des sciences de Munich au sujet de cette nouvelle « autre science ». En voici un extrait sortit des archives secrètes de la SS :

« Dans tous les domaines, il y a deux principes qui déterminent les événements : la lumière et l’ombre, le bien el le mal, la création et la destruction, comme le plus el le moins en électricité. Il s’agit toujours de : d’une façon d’une façon ou d’une autre ! Ces deux derniers principes – désignons-les concrètement comme les principes créateurs et destructeurs – déterminent aussi nos moyens techniques. ( … ) Le principe destructeur qui est l’oeuvre du diable, le principe créateur l’oeuvre de Dieu. ( … ) Toute technique basée sur le principe de l’explosion ou de la combustion peut être cataloguée de technique satanique. La nouvelle ère qui arrive sera l’ère d’une technique nouvelle, positive et divine ! (…) »

Le scientifique et inventeur Viktor Schauberger, dont nous je vous parlais dans mon article sur l’énergie Vril, travaillait à la même période sur un projet similaire. Cela concernait la « science de l’implosion » cela signifie l’utilisation du potentiel des mondes intérieurs dans le monde extérieur. Il découvrit cette science en étudiant les enseignements de Johannes Kepler qui était en possession de la doctrine secrète des pythagoriciens, qui fût reprise et tenue secrète par les Templiers. Adolf Hitler et les membres des Sociétés Thulé et Vril savaient que le principe divin est toujours créateur, une technologie qui par contre repose sur l’explosion, comme la nôtre actuellement, est destructrice et donc par cela opposée au principe divin et à la nature. On voulut donc créer une technologie reposant sur l’implosion. Avec cette technique, on pourrait dissoudre la pesanteur.

En 1934, Schauberger fut présenté à Hitler et aux scientifiques qui travaillaient en partenariat avec la Société Vril. A la suite d’un entretien ils décidèrent de collaborer ensemble à la construction de disques volants. Au mois de juin de la même année, sous la direction du Dr.Schumann, le second engin volant circulaire fut construit, il fut baptisé RFZ-1. RFZ est l’abréviation de « RundFlugZeug » la série d’avions ronds. Cet engin doté d’une propulsion à antigravitation électro-magnétique. Il fit son premier vol conduit par le pilote Lothar Waiz. Ce premier essai failli mal se terminer, son premier vol sera aussi le dernier ; il s’éleva à une hauteur d’environ 60 m et se mit alors à tournoyer et à danser dans l’air pendant plusieurs minutes. C’est avec beaucoup de peine que Lothar Waiz réussit à le poser au sol, à s’en échapper et à s’en éloigner en courant car l’appareil se mit à tourner comme une toupie avant de capoter et d’être complètement mis en pièces. Ce fut la fin du RFZ-1. Mais fin 1934, un autre appareil, le RFZ-2, muni d’une « propulsion vril » et d’un pilotage « à impulsion magnétique » vola enfin. Voici comment le vol fut décrit : « Les contours de l’appareil s’estompaient quand il prenait de la vitesse. Il s’illuminait de différentes couleurs. Suivant la force de propulsion, il passait successivement du rouge à l’orange puis jaune, vert blanc, bleu ou violet ». Cette description ressemble aux témoignages des témoins visuels des apparitions d’ovnis après guerre.

 

ovni 004

 

 

Dessous d’un RFZ-2

Le 17 décembre 1938 eut lieu une expédition allemande en Antarctique menée par le porte-avions Schwabenland. Les Allemands s’attribuèrent 600 000 km² de terres qu’ils baptisèrent « Neuschwabenland » (Nouvelle Souabe). Des flottes entières de sous-marins allemands prirent plus tard la route de l’Antarctique. Jusqu’à ce jour, plus de cent sous-marins allemands y disparurent. Ils étaient tous équipés du « tube Walter » qui leur permettait de rester plusieurs semaines sous l’eau. Ils y emportèrent probablement des soucoupes volantes en pièces détachées et un grand nombre d’archives de la Société Vril.

En août 1939 décolla le premier RFZ-5. Il était équipé d’armes moyennement lourdes et on fini par le nommer sous le nom bien connu de « Haunebu ». Il avait un équipage composé de huit hommes, avait 25m de diamètre, sa vitesse au départ était de 4.800km/h pour atteindre, plus tard, jusqu’à 17.000km/h. Elle était équipée de deux « canons à rayons forts » (KSK) de 60mm, montés sur tourelles rotatives, et de quatre MK106 et avait une aptitude moyenne à voler dans l’espace. On ne connaît rien sur les deux précédents modèles.

En 1941 sortit le Vril-1, qui fut le premier engin vraiment fiable. Il avait 11,5 mètres de diamètre, possédait un siège et une « propulsion à lévitation Schumann ». Il atteignait des vitesses de 2.900 à 12.000km/h, pouvait accomplir en pleine vitesse des changements de vol à angle droit sans préjudice pour le pilote, il n’était pas soumis aux conditions atmosphériques et était parfaitement apte à voler dans l’espace. Puis la série Vril se poursuivit avec plusieurs autres prototypes, ils gardaient en fait les mêmes caractéristiques au niveau de la propulsion, mais ils étaient toujours plus grands, plus rapides et mieux équipés. Les deux plus prometteurs furent le Vril-7 et le Vril-8. Ces deux modèles subirent toutes sortes de modifications au cours des essais. Apparemment les américains parvinrent à photographier un Vril-7 décollant de Prague. Ce modèle fût testé pour la première fois par Sigrun. Le Vril-8 quant à lui ne fût créé qu’en un seul exemplaire que l’on nomma Odin. Un Vril-9 aurait aussi du voir le jour, mais jamais il ne fût construit, il resta à l’état de croquis.

Ovni  Vril 7

 

 

Le Vril-7.

Au début de l’année 1943, on lança même le projet d’un énorme astronef en forme de cigare, long de 139 mètres, qui devait être construit dans les chantiers de Zeppelin, c’était l’Appareil Andomeda. Il devait transporter plusieurs soucoupes pour des vols interstellaires de longue durée.

En décembre 1943, eu lieu une importante à Kolberg en Pologne, sur la côte de la mer du Nord à laquelle Maria et Sigrun assistèrent. Le sujet de cette réunion concernait le projet Aldébaran. Les Vrilerinnen avaient reçu de nouvelles informations ; deux planètes habitables tourneraient autour de l’étoile. Elles avaient aussi appris qu’un « Wormhole » (trou de ver) existait entre notre système solaire et celui d’Aldébaran. Les trous de ver sont des connexions spatio-temporelles indépendantes de la vitesse de la lumière, reliant différents points de l’univers à d’autres. Ce sont des trous dans l’espace-temps.  Un voyage à bord d’un disque volant modèle Vril-7 fut donc programmé pour s’y rendre. Le 2 janvier 1944, Hitler, Himmler, Künkel et Schumann se rencontrèrent pour en parler. A son retour, d’après des photos du Vril-7, on aurait dit qu’il avait voyagé pendant plus d’un siècle, le revêtement extérieur de l’engin paraissait très usagé et il était abimé en de maints endroits. Mais quoi qu’il en soit, l’opération fût une réussite.

Ovni 005

Fin mars 1945, des disques volants Vril-7 et le Vril-8 Odin décollèrent de Brandebourg après avoir fait sauter tout le terrain d’essais et en emmenant tout les membres de la Société et une partie des scientifiques. Aucune Vrilerinnen ne fut retrouvée, ni Maria, ni aucune autre, toutes disparurent subitement de la surface de la Terre. Il ne fait aucun doute que la destination prévue était Aldébaran. Des gens qui travaillent sur le sujet et qui ont eu accès à plusieurs documents ont affirmé qu’il s’agissait bien de ça, et qu’Aldébaran n’était pas un nom de code pour un quelconque lieu sur Terre. Nous espérons de tout coeur qu’elles s’en soient sortis. Une lettre écrite par une vrilerin nommée Gudrun a pu être retrouvée. On sait que Gudrun fût une des membres les plus importantes de la Société. Voyant la défaite de l’Allemagne venir à grands pas, elle annonce le départ. Le début commence bien avec « le voyage d’Odin » programmé entre fin mars et avril. La fin quant à elle se termine avec « Personne ne reste ici. Avec courage, vers de nouveaux horizons ». Ci-dessous la lettre en question, vous pouvez l’agrandir, il n’existe pas de meilleur modèle .

 

La lettre d'adieu de Maria Orsic.
La lettre d’adieu de Maria Orsic.

 

A la fin de la guerre l’Amérique lança une opération d’envergure « High Jump » qui visait la saisie de tout les documents sur les technologies secrètes de l’Allemagne, et l’enlèvement des scientifiques ayant travaillés dessus. C’est comme ça que fût recruté dans la NASA Wernher von Braun, l’inventeur du missile V2. Ce dernier joua un très grand rôle dans l’invention du système de fuselage. Viktor Schauberger fût aussi amené aux Etats-Unis, ou il du travailler pour la CIA, il fut obligé de livrer tout son savoir à ces vipères. Il mourra cinq jours après avoir été relâché… Les soviétiques auraient fouillé son appartement de Vienne, en emportant des documents et plans, qui auraient été ensuite détruits. Les forces spéciales américaines se serait emparé de tous les appareils présents à son domicile et l’aurait placé en détention durant 9 mois, afin qu’il établisse un bilan de ses recherches. Les russes seraient parvenus quant à eux à trouver des documents techniques sur le Vril-7.

En 1947, L’opération « High Jump » est lancée, les américains se rendent en Antarctique sous les ordres de l’Amiral Byrd qui avait à sa disposition 5000 hommes, un navire de guerre, un porte-avions entièrement équipé et tout un système complet de ravitaillement. La raison officielle pour laquelle eu lieu cette opération d’envergure fut « l’exploration de l’Antarctique ». Byrd disposait de huit mois de réserves mais fut mystérieusement obligé d’interrompre toute l’opération au bout de seulement huit semaines, et ce après avoir subi de grandes pertes d’avions, le nombre exact de disparus ne fut jamais communiqué. Durant son séjour, il dit avoir découvert quelque chose d’extraordinaire : le passage de la terre creuse et le peuple d’êtres supérieurs qui y vivent (voir journal de bord l’Amiral Byrd). Ces êtres souterrains utilisaient des « flugelrads » des disques volants sur lesquels étaient marqués des Svastikas. Il expliqua plus tard : « c’est dur à entendre mais dans le cas d’une nouvelle guerre il faudra s’attendre à des attaques d’avions qui peuvent voler d’un pôle à l’autre ». Il laissa entendre qu’il y avait là-bas une civilisation avancée qui se servait, en accord avec les SS, d’une technologie nettement supérieure. Tout ce qu’il a pu écrire dans son journal de bord concorde étonnamment bien avec « Vril, the Power of the Coming Race » le roman d’Edward Bulwer-Lytton. Si vous prenez le temps de lire le temps de lire le petit journal de Byrd, à première vue cela vous paraîtra probablement complètement irréel. Mais au moment ou vous vous direz que ce sont de folles élucubrations, posez-vous cette question : pourquoi un amiral renommé, prendrait le risque de se faire passer pour aliéné ou terrible menteur ?

Maria lettre 002

 

 

Le physicien Wilhelm Reich, que j’ai cité dans mon précédent article sur l’énergie Vril, disait, comme Schauberger, qu’il était possible, par le biais d’une certaine énergie cosmique, de créer des système de propulsion pour ovnis. Il nommait cette énergie « Orgone » qui n’est rien d’autre que le Vril. Virgil Armstrong, un ex membre de la CIA et ancien officier des services secrets de l’US Air Force, déclara que les engins volants allemands pendant la seconde guerre pouvaient atterrir et décoller à la verticale et faire instantanément des virages à 90°. La CIA et les services secrets britanniques étaient au courant en 1942 de la construction et de l’emploi de tels objets volants et d’ailleurs plusieurs rapports datant des années 50 en témoignent. Le physicien allemand Hermann Oberth, l’un des pères du vol spatial déclara un jour, après la fin de la guerre. On raconte aussi qu’existent des photos d’un disque volant ayant atterrit en RDA dans les années 60 pour repartir aussitôt ensuite. Une Balkenkreuz et une Svastika étaient peintes dessus… Et voici deux témoignages qui ont était fait à monsieur Jean-Marc Roeder un docteur en physique et spécialiste de l’antigravitation, suite à une conférence sur les soucoupes volantes Allemandes :

« Il y a environ deux ans, à la fin d’une petite conférence que je donnais au Lion’s club de Strasbourg sur les soucoupes nazies, deux messieurs très âgés vinrent me trouver. Le premier m’expliqua que, alsacien enrôlé de force dans la wermacht, il avait observé une soucoupe de couleur rougeâtre survolant sa position à basse altitude (environ 60 mètres) lors de la bataille de Koursk sur le front russe. Il estimait la taille de l’engin à environ 20 à 30 mètres de diamètre. Il m’affirma aussi que la soucoupe qu’il avait vue ressemblait à s’y méprendre à un des modèles de Vril dont j’avais montré les photos durant la conférence. De plus, l’officier commandant leur position d’artillerie leur dit de ne pas s’inquiéter car il s’agissait d’une nouvelle arme de vengeance ultrasecrète testée sur le front. L’autre monsieur, alsacien engagé volontaire dans les Waffen SS, me donna un témoignage encore plus impressionnant. Il m’expliqua que, alors qu’il était basé à Augsbourg en 1944, il fut convoqué avec une vingtaine de ses camarades par son commandant SS. Le commandant leur annonça qu’ils se rendraient le jour même à l’aéroport militaire d’Augsbourg pour sécuriser celui-ci durant un test ultra secret. Il leur précisa aussi que la moindre révélation sur ce qu’ils verraient serait sanctionnée par une exécution immédiate. Le témoin m’expliqua qu’il vit sortir d’un hangar, à 100m de sa position, une soucoupe d’environ trente mètres de diamètre et quinze mètre de hauteur, en forme de cloche et surmontée d’un petit dôme. Elle émettait un faible sifflement ainsi qu’un bourdonnement d’abeilles. L’engin semblait flotter à deux mètres du sol en oscillant lentement.  Il se dirigea lentement vers la piste de décollage puis s’éleva doucement verticalement jusqu’à cent mètres d’altitude en oscillant comme une feuille morte. Détail intéressant, l’engin de couleur noire devint lumineux en s’élevant, passant d’une luminosité bleue électrique à une couleur rouge grenat sur le côté et orange vif sous le dessous. Il accéléra ensuite à une vitesse foudroyante et disparu à l’horizon en deux seconde en émettant un « son d’orgue ». L’engin réapparu dix minute plus tard au dessus du hangar et chuta en feuille morte devant celui-ci avant de se plaquer au sol avec un bruit métallique sourd. Dès l’atterrissage, le témoin et ses camarades furent immédiatement rembarqués en camion vers leur caserne et ne purent approcher le prototype. Bien sûr, il ne s’agit que d’un témoignage qui n’a pas valeur de preuve mais il m’a parut sincère, d’autant plus que cet ancien combattant avait les larmes aux yeux en me racontant son aventure. Il me remercia même en m’affirmant qu’il attendait depuis cette époque de comprendre ce qu’il avait vu. Je pense que ces témoins ont vu le prototype antigravitationnel Vril 8 « Odin ».»

J’ai aussi pu constater que selon plusieurs sources, un retour de la Société Vril sur Terre, accompagnés des hommes-dieux d’Aldébaran devrait avoir lieu au XXI ème siècle. Un lien avec le Troisième Sargon/Avatar qui doit faire irruption sur le monde pour écraser le mal qui dirige la terre ? Qui sait…

« Nous avons déjà les moyens de voyager vers les étoiles, mais ces technologies sont gardées secrètes au sein de « projets noirs » et il faudrait une acte divin pour qu’elles soient utilisées au bénéfice de l’humanité… »

Ben Rich – Membre de la Fraternité…

vril de retour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La télépathie Toute la vérité pour lire dans les pensées

COMMENT SE PROPAGENT LES ONDES

Il s’agit de l’élément premier à comprendre afin de pouvoir évoluer dans la science de la Société du Vril. 

 

 

Maria Orsic...la fondatrice  de la Société du Vril.
Maria Orsic…la fondatrice de la Société du Vril.
On désigne sous ce nom un ensemble de phénomènesqui révèlent une communication de pensées ou d’images, ouune apparition, à distance, sans intermédiaire matériel etsans le concours des sons ordinaires.A l’heure où l’on échange des messages internet, entrel’Europe et l’Amérique, à l’heure où
l’être humain essaye decapter des signaux venus d’autres système solaire
.Alors que le téléphone portable permet la visiophoniepour se voir et se parler sur une bonne partie du globeterrestre.Alors que l’on tente des expériences pour représentergraphiquement les rêves humains.Il serait invraisemblable, qu’après toutes cesdécouvertes, on se refusât à admettre la communication parondes volontaires entre deux cerveaux, chacun d’euxformant, par le fait, un véritable «poste». Il est certain quede pareils messages sont à tout instant échangés, mais notreignorance complète de la télépathie nous rend aussiincapable d’utiliser ce moyen de communication qu’unhomme du siècle de Louis XIV serait incapable decomprendre ce que veulent dire les signes mystérieuximprimés sur la bande de papier d’un appareil Morse.Pour nous qui savons que le progrès se fait par lascience, par les découvertes et par le perfectionnement denos sens, nous attribuons à cette question une importance capitale et nous pensons comme le professeur GeorgesPouchet, qui écrivait dans le Temps_du 12 août 1893: «Démontrer qu’un cerveau, par une sorte de gravitation, agit àdistance sur un autre cerveau, comme l’aimant sur l’aimant,le soleil sur les planètes, la terre sur le corps qui tombe,arriver à la découverte d’une vibration nerveuse sepropageant sans conducteur matériel!… »« Le prodige, c’est que ceux qui croient peu ou prou àquelque chose de la sorte, ne semblent même pas, lesignorants! se douter de l’importance, de l’intérêt, de lanouveauté qu’il y aurait là-dedans et de la RÉVOLUTIONque ce serait pour la science, pour le monde de demain. »« Trouvez-nous donc cela, prouvez-nous cela, et votrenom ira plus haut que celui de Newton dans l’immortalité, et je vous réponds que les Berthelot, les Darwin, vous tirerontleur chapeau bien bas. »Pour communiquer véritablement, il faut s’entraîner etse placer dans un état spécial.L’Unité de processus est mathématiquement nécessairedans la nature, et quelles que soient les différences existantentre la force psychique et la force électrique, quelle quesoit la différence existant entre la volonté et la matière,toutes ces choses obéissent aux mêmes lois générales. Lescourants psychiques, les ondes de pensées engendrent desattractions, des répulsions et des phénomènes analogues àceux qui s’exercent entre les courants électriques.La téléphonie sans fil est la transmission à distance dela parole, sans voie spéciale utilisée, ni fil conducteur, nitube acoustique. Les ondes émises restent invisibles; étantsans sonorité, la parole n’est pas perceptible pendant leparcours. Il faut que le récepteur soit accordé et c’est lui quiprend la vibration, silencieuse en elle-même, et latransforme, pour notre sens auditif, en paroles, en sons.Henri Hertz a démontré que la propagation des effetsélectro-dynamiques et d’induction, a lieu d’une façonanalogue à celle des ondes sonores et lumineuses à traversl’espace. Deux diapasons étant à l’unisson, touchez l’und’entre eux, l’autre résonnera aussitôt par sympathie. Demême les deux appareils émetteur et récepteur, de la T. S.F., doivent être dans un accord électrique parfait.Le cerveau émet des ondes particulières pluscomplexes, qui constituent une pensée qu’un autre cerveau en harmonie avec le premier peut recevoir. Aussi lesexemples de télépathie se produisent le plus souvent entredes êtres liés par la sympathie, entre une mère et son enfant,des frères et des soeurs, entre jumeaux surtout.Les vibrations de la pensée se propagent dans l’éther,ce fluide subtil, expansif, idéal, qui remplit les espaces etqui est le milieu, le médium transporteur de toutes lesvibrations: de la chaleur, de la lumière, comme de la pensée.Quand je pense fortement avec mon cerveau physique,à une forme concrète et simple, je reproduis cette formedans la matière éthérique et j’émets autour de moi des ondeséthériques.Quand les ondes mentales frappent un autre cerveau,elles tendent à reproduire en lui la même image. Ce n’est pasl’image qui est projetée, mais une série de vibrations quireproduiront l’image. Cela ressemble au téléphone danslequel ce n’est pas la voix elle-même qui est transmise, maisun certain nombre de vibrations électriques produites par lavoix, et qui sont transformées en son dans le récepteur. Sil’on coupe le fil et qu’on écoute sans récepteur, on n’entendrien.Chaque espèce de pensée a un mode vibratoire propre,comme chaque son. C’est ainsi que les vibrations de lapensée, projetées avec intensité, se propagent au loin etpeuvent influencer des organismes en affinité avec le nôtre.Des images, des messages flottent dans l’atmosphère,impressionnent les cerveaux ayant un rythme vibratoiresemblable dans leurs pensées. De là, beaucoup d’idées,d’inspirations qui nous viennent, que, dans notre orgueil,nous nous attribuons, dont nous voulons nous croire lescréateurs, les propriétaires, alors que nous les avons prisesau vol, dans l’océan infini des connaissances, où règne leplus parfait communisme, tout le monde y puisantgratuitement.Dans la Télévision, l’étincelle électrique de l’appareil émetteur qui répand autour d’elle des ondes vibratoires,correspond au cerveau du suggestionneur; le tube de limaille du récepteur, qui est influencé par ces ondes occultes qui setransmettent instantanément sans souci des distances, c’est lecerveau du lecteur, du sujet, du médium; et pour qu’il y aittransmission, il faut que, dans l’une ou l’autre de cestélépathies, les deux postes soient accordés à l’unisson.En somme, après avoir nié la télépathie, on s’apercevraque tout est télépathie, c’est-à-dire que tout est unetransmission vibratoire à travers le fluide éthérique: qu’ils’agisse du transport de la lumière entre les astres, del’influence de l’aimant à distance, du transport de la voixhumaine ou de la pensée.Télépathie : le vin qui fermente dans les caves aumoment où les vignes sont en fleur et qui revient bientôt àl’état normal.Télépathie : les sourciers, les baguettisants, dont lefluide nerveux est influencé par les cours d’eau souterrainsou les dépôts métallifères, cours d’eau et minerais quiémettent des radiations capables de faire osciller la baguettede coudrier que ces hommes tiennent en main.Télépathie : l’expérience suivante: une femelle depapillon bombyx du Japon fut placée dans une cage en pleinair aux États-Unis où ce papillon est inconnu; un mâlemarqué fut lâché à 4 kilomètres de distance. Ce mâle fut,dès le lendemain, capturé près de la cage.(Piéron, maître de conférences.)Télépathie : aussi le terrible engin construit parl’ingénieur Gabet: torpille que l’on peut diriger à volonté aumoyen d’ondes invisibles.Longue de près de 9 mètres et pesant 4.000 kilogs, latorpille automobile, au moyen d’organes électriques trèscompliqués, placés dans l’engin même, reste constammentsous l’influence du poste qui la projeta dans l’Océan, et dontles ondes, selon la façon dont elles sont émises, agissentdifféremment sur l’appareil de l’engin qui peut ainsi changerde direction à volonté et éclater lorsqu’on le désire. Mais il ya mieux. Non seulement la torpille obéit à des ordreslointains et occultes, mais elle n’obéit qu’à eux, et les ondes hertziennes lancées par les navires qui tenteraient d’éloignerun aussi gênant voisin n’auraient aucune influence sur leterrible engin.Reconnaître et admettre partout la télépathie entre lesradiations de la matière et nier la télépathie possible entreêtres vivants, est un de ces paradoxes permis seulement à lafaiblesse mentale de nos académies savantes…
Expériences et preuves
L’explication physiologique
 
C’est à Edmond Gurney que nous devons le premieressai d’expérimentation systématique du phénomènetélépathique. Et c’est grâce à la Société de RecherchesPsychiques, de Londres, composée des hommes les plusdistingués de l’Angleterre, soit savants, soit philosophes, quel’attention des penseurs a été ramenée sur ces phénomènes.Cette société a publié un volume, sous le titre: Phantasms of the Living, où elle a groupé près de 1.500 faits dont elle a puvérifier l’authenticité.M. Mariller, maître de conférences à la Sorbonne, en afait une traduction abrégée en français, précédée d’unemagistrale préface de Ch.Richet.Dans les expériences de la Société de RecherchesPsychiques, l’opérateur et le percipient étaient placés dansdeux salles différentes, ensuite dans deux maisonséloignées. Les pensées à transmettre étaient inscrites par lesmembres témoins et tirées au sort.Les cerveaux se perfectionnant et se sensibilisant parl’évolution, le sens télépathique, sorte de sixième sens, seraaussi général et ordinaire que le sens visuel ou le sens del’ouïe. Il paraîtrait que c’est la glande pinéale qui estl’ébauche de cet organe nouveau, de ce nouveau récepteurvibratoire.La glande pinéale est un petit organe qui se trouve àpeu près au milieu du cerveau. Sa place importante, sonenchâssement entre les deux tubercules quadrijumeaux, saconstruction, en font un organe mystérieux pour nosanatomos-physiologistes. Que vient-il faire au centre duplus noble organe? L’examen microscopique semble révélerles éléments d’un oeil bizarre: en avant, une sorte decristallin; en arrière du cristallin, une cavité centrale rempliede liquide; une fausse rétine et comme les rudiments d’un 

choroïde. Cet oeil pinéal est relié au cerveau par unensemble de faisceaux nerveux, appelés pédoncules.Les anatomistes ont voulu y voir un organe atrophié,un sens dégénéré. Un organe déjà en décadence au centremême du cerveau envoie d’évolution, représente uneanomalie qui ne nous permet pas de nous incliner si vitedevant les conclusions de l’anatomie comparée, malinterprétée dans ce cas. La glande pinéale nous paraît être,au contraire, l’organe télépathique en voie d’évolution. Uneforte pensée concentrée entraîne un léger frisson dans laglande pinéale, un courant magnétique s’établit à traversl’éther cérébral et gagne l’éther extérieur pour aller atteindreun cerveau harmonisé, et l’image ou la pensée apparaît àl’oeil pinéal du sujet récepteur.
L’effet de la transmission de pensée
 
A l’exemple du docteur Gibert et de Pierre Janet, dontle sujet, Léonie, obéissait à la suggestion à un kilomètre dedistance, le docteur Balme avait le pouvoir de transmettrementalement sa volonté à une demoiselle de Lunéville. Ill’obligeait ainsi à venir dans son cabinet, à Nancy, réclamerses soins. Un jour, ayant concentré et dirigé vers elle sapensée, il prononça les paroles suivantes: «Venez, je vousattends par le train de midi.» A l’heure dite, la jeune filleentrait chez lui, disant: «Me voici».Le docteur Balme n’était pas arrivé à un tel résultatsans travail. Les premiers essais ne donnèrent aucunrésultat. Tous les jours, à la même heure, et pendantlongtemps, ils poursuivirent leur tentative. Les penséeséchangées furent d’abord contradictoires. Un jour cependantun mot fut perçu avec exactitude; puis, par la suite, desphrases de quatre à cinq mots. Enfin, au bout de deux ans,ils communiquèrent à distance, à n’importe quel moment dela journée, en frappant d’abord quelques coups dans leursmains.
Les entraînements ne sont pas toujours aussi longs,cela dépend des deux cerveaux en présence. Dans l’avenir,on commencera jeune, et il y aura dans les écoles de la «Société Future », un cours de télépathie pratique.La fonction crée l’organe. Une fois l’organetélépathique suffisamment développé, nous recevrons lesondes de pensée par la glande pinéale comme nous recevonsles ondes sonores par le tympan.Emile Boirac, correspondant de l’Institut et recteur del’Académie de Dijon, a écrit un très bon ouvrage sur laPsychologie Inconnue. Il y cite (page 269) quelques faits detransmission de pensée, improvisée en quelque sorte, car iln’y a pas eu d’entraînement préparatoire.C’est en faisant quelques expériences sur latransposition des sens qu’il fut amené à constater latransmission de pensée.«_Lud S…, les yeux bandés, endormi, venait de déchiffrerles premiers mots d’une carte postale en promenant lesdoigts sur le texte. Je lui mets entre les mains unephotographie qu’il me décrit exactement.« Savez-vous son nom? »« Pas du tout. »« Donnez-moi la main et je vais vous le dire mentalement. »Presque aussitôt, il me donna le nom. Je renouvelai cetteexpérience sur d’autres noms et nous réussîmes très bien.»Le docteur von Mautner-Marknof a rapporté le cas de«deux époux qui correspondaient entre New-York etCopenhague, chacun d’eux écrivant les nouvelles que l’autrelui communiquait par la pensée.»Des cas de télépathie accidentelle se produisentfréquemment, et aujourd’hui le nombre relevé en estconsidérable. Les journaux, il y a quelques dizaines
d’années, ont rapporté le fait suivant. Je reproduis ici le récitque le Rappel en a fait en son numéro du 14 janvier 1909,sous le titre: Un miracle dans les décombres. Ce rapport estle plus bref. Le récit donné par le Matin du 10 janvier est plus circonstancié. C’était durant le dernier tremblement deterre de Messine.Le député Italien Casciani a raconté, à son retour deMessine, un très curieux cas de télépathie dont il a ététémoin.Un soldat rêva que sa fiancée, qu’il croyait perdue, etqu’il pleurait, disait qu’elle était vivante et lui demandait dela sauver. Il fit part de son rêve à son capitaine, qui, trèsobligeamment, lui donna des compagnons et, après defatigantes fouilles, on trouva, au bout de dix jours, la jeunefille bien vivante.M. Casciani, qui est un médecin de talent, a examinéla rescapée et l’a reconnue en bonne santé.Elle avait été trouvée couchée dans son lit, à moitiéerecouverte par les décombres; un seul oeil était libre parlequel elle distinguait très bien le jour et la nuit, mais elle nepouvait faire aucun mouvement et ne pouvait crier pourappeler au secours. Enfin, elle a pu compter les jours de sonensevelissement et a eu l’intuition qu’elle ne devait pasmourir.Dans l’horrible position où elle se trouvait, la jeunefille avait toute sa lucidité d’esprit et sa pensée se reportaitnaturellement vers son fiancé, qui devait être son sauveur.Ce fut l’amour qui fut son viatique.Gageons que l’Eglise verra là un miracle et qu’elles’en servira pour exalter la foi religieuse des malheureusespopulations de la Sicile et de la Calabre, qui n’ont pasencore compris, au milieu des malheurs qui les ont sicruellement frappées, que le Dieu qu’elles adorent serait leplus abominable des criminels s’il existait réellement.Un fait curieux s’est produit sous l’autorité judiciairemême, en 1888, au tribunal de Paimboeuf, avec le juged’instruction H.-G. de Penenpron.Un vol avait eu lieu, on avait arrêté le voleur, maisl’argent n’avait pu être retrouvé. Le juge d’instruction mit levoleur en communication avec un télépathe, Zamora, qui lut 

dans le cerveau du coupable la cachette de l’argent dérobé.Les recherches faites d’après ses indications amenèrent ladécouverte de la somme. Ce fait est judiciairementauthentiqué, sous la signature même du juged’instruction[2].[Note 2: Voir récit plus détaillé de ce fait dansl’Hypnotisme, de Nizet, p. 132.]
Au seuil de la mort
Il se produit souvent des cas de télépathie sous formed’apparitions au moment de la mort. Au milieu de centainesde ces faits contrôlés, je publierai, à titre d’exemple, un seulcas. Ce cas a été complètement authentiqué.Le 14 février 1888, à Londres, Mme Florence Brucese présenta dans les bureaux de l’India-Office, vers dixheures du matin, pour s’informer de son mari, le capitaineArthur Bruce, en garnison habituelle à Peshawur, en missionaccidentelle devant la passe de Khyber, sur la frontière del’Afghanistan. Au fonctionnaire qui la reçoit, elle rapporteune apparition qu’elle a eue la veille au soir, au moment dese mettre au lit.Son mari s’est brusquement dressé devant elle pourdisparaître presque aussitôt. Mais elle avait eu le temps devoir le capitaine vêtu seulement d’une chemise, de sonpantalon d’uniforme et d’une paire de bottes. Il n’avait niarmes, ni tunique, ni coiffure. Sa poitrine et ses bras étaientcouverts de sang.On rassura Mme Bruce en lui assurant que son marine pouvait avoir été tué ou blessé sans que l’administrationen ait été avertie, et elle rentra chez elle à demi-réconfortée.Mais la nouvelle de la mort de M. Bruce arriva lesurlendemain. Il avait été surpris avec sa petite troupe parune bande d’Afridis, au moment où il procédait à sa toiletteet il était tombé frappé de plusieurs coups de lance aux braset à la poitrine. Seulement, la dépêche officielle n’était pasd’accord avec la veuve sur la date de ce triste événement.Mme Bruce plaçait la mort de son mari à la date du 13 

février, à une heure correspondant avec celle de soncoucher, tandis que le rapport militaire adressé à l’IndiaOffice mentionnait que le capitaine avait été tué le 12, soitla veille, à une autre heure.L’aventure était déjà extraordinaire, mais le ministrede l’Inde c’était alors M. Arthur Cross eut la curiosité dedemander une expérience de contrôle et, finalement, il setrouva que c’était Mme Bruce qui avait raison et que lerédacteur du rapport s’était trompé. Le capitaine avait été tuédevant la passe de Khyber au moment précis où sa femmel’avait vu apparaître à Londres dans sa chambre à coucher._Une dame, à Londres, qui n’avait jamais été sujette àdes rêves prophétiques, rêva que son enfant tombait en jouant devant la terrasse de sa maison du Northumberland,et restait étendu comme mort avec un bras cassé. Elle fitpart de ce rêve à son mari. On sut bientôt pa l’institutriceque le garçonnet était tombé sur un tas de pierres, s’étaitcassé le bras et était resté étendu sans connaissance[3].Trousseau soignait chez un jeune homme uneophtalmie rhumatismale, et celui-ci lui dit: « Mon frère jumeau, qui est à Vienne, doit avoir en ce moment la mêmemaladie que moi. » Le médecin rit, mais une lettre deVienne vint confirmer ce dire quelques jours plus tard[4].[Note 3: Crowe. Nightside of Nature_, I, 54.][Note 4: Ruxel. Histoire et philosophie dumagnétisme.]
Des cas de voyance
Je pourrais citer des expériences personnelles. J’ai eu lachance d’être souvent en présence de personnes, femmesparticulièrement, ayant une grande sensibilité mentale.Mme F…, sur laquelle j’avais entrepris une étude quedes circonstances regrettables m’ont obligé d’abandonner,présentait des facultés vraiment merveilleuses. Sans la prévenir, je lui transmis plusieurs fois ma pensée, qu’elle meredit.Je l’ai vue souvent présenter des faits comme celui-ci,que je garantis authentique: Mme F…, cause avec une damesur le trottoir et, au milieu de la conversation, s’écrie: Mais,Madame, je vois votre mari blessé, qu’a-t-il donc?Oh! non, répond la dame, mon mari est parti ce matin àson travail et il se porte bien.Oui, mais je le vois blessé en ce moment, il saigne, onl’emporte.La dame rentre chez elle où on ne tarde pas à luiamener son mari dont l’oeil avait été atteint dans le Métropar une épingle à chapeau.Lorsque je causais avec Mme F…, chez elle, elleinterrompait souvent la conversation pour me dire: «Je voistelles personnes qui viennent me voir; je vais être forcée deles recevoir, cela va nous déranger.Quelques instants après, elle recevait la visite despersonnages annoncés.Plus tard la sonnette d’entrée retentit de nouveau; enmême temps Mme F… dit à son mari: « On va te demanderau téléphone ». Le mari va ouvrir et le concierge en effet dit:« On vous demande au téléphone ». Pendant que son maridescendait, Mme F… me dit: « C’est Mme Mélo quidemande par le téléphone que j’aille la voir. »Après quelques minutes, M. F… remonte et, s’adressantà sa femme:« C’est Mme Mélo qui veut que tu te rendes chez elle; j’ai répondu que tu étais grippée et ne pouvais sortir ».Ces faits sont habituels chez Mme F. Toute la journée,elle reçoit des messages télépathiques, et je m’étais chargéde les contrôler, d’en vérifier le plus grand nombre.Un soir que je faisais avec Mme F. des expériences devisions astrales ou fluidiques, ou par le sixième sens (peuimporte le nom), elle me dit:
« Je vois un incendie. Cet incendie provient d’uneexplosion, je sens comme une odeur d’eau jetée sur de lacendre chaude; ce n’est pas à Paris, mais aux portes de Paris,dans la direction de Nanterre, mais pas à Nanterre, c’est dansla direction Nord-Ouest; il s’agirait d’une usine et je voisd’autres usines à proximité.»Le lendemain, on pouvait lire dans le journal « LeMatin » :« Hier soir, une explosion a causé d’importants dégâtsdans une usine de Courbevoie, 49, rue de Bitche.Des vapeurs d’essence de pétrole répandues parmégarde dans l’étuve servant à déshuiler la farine demoutarde prirent feu et une formidable explosion seproduisit. Les portes et fenêtres de l’immeuble volèrent enéclats et l’incendie s’alluma immédiatement dans l’usine. »D’après ce simple reportage, nous constatons que lavoyante avait vu juste:1° L’incendie; 2° par explosion; 3° hors Paris; 4°direction N.O., aux portes de Paris; 5° dans une usine; 6°dans un pays où il y a d’autres usines.Quant à l’odeur ressentie par Mme F…, elle peuts’expliquer par l’action de l’essence de pétrole enflamméesur la farine de moutarde.Olivier Lodge, le grand savant américain, dans sondiscours à la réunion pour l’avancement des sciences,s’exprime ainsi, au sujet de ces phénomènes:« La découverte d’un nouveau mode decommunication par une action plus immédiate, peut-être àtravers l’éther, n’est nullement incompatible avec le principede la conservation de l’énergie, ni avec aucune de nosconnaissances actuelles, et ce n’est pas une preuve desagesse que de se refuser à examiner des phénomènes, parceque nous nous croyons sûrs de leur impossibilité. Comme si notre connaissance de l’Univers était complète !
Est-il donc impossible qu’une pensée ou imagepuisse être transportée d’une personne à une autre par unprocessus auquel nous ne sommes pas accoutumés, à traversun intermédiaire immatériel, éthéré peut-être ?Ici, j’ai l’évidence pour moi, j’affirme que j’ai vu et jesuis parfaitement convaincu du fait. D’autres ont vu aussi.Pourquoi alors parler de cela à voix basse comme d’unechose dont il faut rougir ? De quel droit rougirions-nousdonc de la vérité ? »Au temps de la conquête de l’Algérie, les cheiks arabesinitiés à ces procédés, étaient avisés de l’issue desengagements avant que le télégraphe ait pu en apporter lanouvelle aux autorités françaises. M. de Lesseps en rapportedes exemples curieux.Les Anglais en fournissent de nombreuses preuves àpropos de la guerre qu’ils engagèrent avec les Cipayes.
L’influence
de la pensée
Il y a un ensemble considérable de phénomènes dansnotre vie dont le déterminisme n’est pas connu et que l’onattribue au hasard. Un grand nombre de ces phénomènessont dus à cette cause: l’influence réciproque que lesindividus exercent les uns sur les autres par leurs vibrationscérébrales.« On ne saurait nier a priori, écrit M. Fouillée, quecertaines ondulations cérébrales ne puissent se transmettreau loin et produire un effet sensible sur les cerveaux ensympathie[5] ».[Note 5: Psychologie des Idées-Forces_, t. II, p. 394.]D’ailleurs, on a réussi à photographier la pensée elle-même, confirmant ainsi qu’elle est bien un mode vibratoire.Une personne se place devant un appareil renfermant une plaque sensible et pense fortement à quelque chose dont elle essaie de se figurer le plus exactement possible les  contours et l’image, à un chien, par exemple, et lorsqu’onrévèle cette plaque on voit apparaître un chien.Le docteur Baraduc, qui s’est fait une spécialité de cesexpériences, avait une collection remarquable de cesphotographies de l’invisible.Le cliché qui m’a le plus impressionné est celui qui aété obtenu en plaçant devant l’appareil une mère qui avaitperdu son petit bébé et qui se le représentait cérébralementavec force. Le cliché reproduit le bébé étendu mort sur sacouchette comme la mère l’avait vu lorsqu’il expira etcomme elle se le représentait au moment de reproduire saphotographie.La photographie de la pensée prouve objectivement que la pensée est un mouvement vibratoire, comme la paroleest un mouvement vibratoire, comme la lumière, la chaleuret tous les phénomènes naturels. Nous savonsscientifiquement que tout mouvement vibratoire esttransmissible par les atomes fluides qui se le repassent del’un à l’autre. Nier la télépathie est faire preuve d’ignorance.Ce qui a empêché de concevoir ces choses plus tôt, cesont les philosophies subjectivistes par lesquelles on niaitl’objectivité des phénomènes. Or, la vérité est inverse, non seulement le monde extérieur est objectif, composé d’unesubstance réelle en mouvement (même lorsqu’elle ne tombepas sous nos sens actuels), mais le plus profond de nous-même, notre entendement, notre être intime, notreconscience même est objective, car il n’y a pas deconscience en dehors de la sensation et il n’y a pas de sensations sans vibrations d’une substance. Notre pensée estun mouvement vibratoire aussi réel que la parole, mais mille fois plus complexe, et si l’humanité était plus savante, elle ramènerait ainsi l’Idée, la Pensée, la Conscience à la mathématique et à la mécanique avec autant de précisionqu’on le fait pour la parole.En attendant, la plaque photographique confirme déjà ce que nous avançons.
On a dit: « le cerveau secrète la pensée comme le reinsecrète l’urine ».Si choquante, si puérile, si fausse que soit une tellecomparaison, elle a fait école. Mais une secrétion estquelque chose de matériel, toute le monde voit l’urine. Maisquel savant a vu la pensée dans son laboratoire et en a faitun examen dans des tubes d’analyses? Un histologisteanglais, plus sérieux, disait au contraire que, bien qu’ayantpassé une partie de sa vie à regarder au microscope desfragments de matière cérébrale, à suivre les formes descellules, les trajets des fibres, le groupement des faisceaux,cela ne lui avait rien appris sur la pensée et il ajoutait quecelui qui se borne à regarder des structures matérielles resteaussi étranger aux phénomènes de l’esprit que le cocher deLondres qui parcourt sans cesse avec son cab les rues de lagrande cité est ignorant de ce qui se dit et se fait à l’intérieurdes maisons.Un savant qui découpe des tranches de cerveau pour ytrouver l’explication des systèmes de la pensée est aussiridicule qu’un enfant qui découperait les fils, bobines etressorts d’un sonnette électrique pour comprendre sonfonctionnement. Il n’y trouverait jamais le fluideimpondérable qui l’anime et il pourrait dire que l’appareilsecrète le son comme le foie secrète la bil .
Exercices pratiques
 
Pour pratiquer la télépathie, deux conditions sontnécessaires. Ce sont, d’une part, chez l’opérateur, laconcentration et l’extériorisation de la pensée. Pour agirmentalement à distance, il faut se recueillir ou diriger sapensée avec persistance vers le but choisi. On provoqueainsi un dégagement partiel de l’être psychique et l’on créeun courant de vibrations qui nous unit à notrecorrespondant. Chez celui-ci, un degré suffisant desensibilité est nécessaire. Là, comme en tout, le succèsdépend de la persévérance.Quand vous avez trouvé une personne de bonne santé,mais sensitive, impressionnable, vous pouvez essayer avecelle la transmission de pensée.Bandez-lui les yeux, qu’elle tende un moment tous sesmuscles, chasse toute préoccupation extérieure, qu’elle créele vide en son cerveau.Alors elle devra prendre vos mains entre les siennes,les porter une ou deux minutes à ses tempes pendant quevous pensez mentalement: « Je veux que tu obéisses ».Le sujet ainsi préparé, vous lui ferez savoir que vousallez lui transmettre une des deux injonctions mentalessuivantes: en avant ou en arrière. Il posera très légèrementles doigts de sa main gauche sur la face interne de votremain droite, votre bras droit replié à 90 degrés, sans raideur.Après quelques séances de répétition, le sujet devra sesentir entraîné et pencher du côté que vous avez voulumentalement.Ensuite, vous essaierez avec les injonctions de lepencher à droite ou à gauche. Puis vous réunirez les quatreinjonctions: en avant, en arrière, à droite, à gauche.Le suggestionneur doit être énergique, convaincu,capable d’effort mental. Il peut graduer les entraînementsd’après son intelligence personnelle. Le sujet doit prendre comme suggestionneur une personne très sympathique, lasympathie étant la conséquence de deux fluides quis’attirent, s’accordent. Commencer les entraînements seuls,car les pensées des assistants troublent l’atmosphèrementale, à moins qu’ils soient solidaires de vos expériences.Ensuite, vous entreprenez, par exemple, l’expériencesuivante:Vous faites asseoir votre sujet dans une chaiseconfortable, la figure tournée vers un coin de la chambre.Vous pouvez lui bander les yeux et lui remettre crayon etpapier. Vous prenez un paquet de cartes à jouer et allez vousplacer à quelque distance derrière le sensitif. Tirez une carte.Attachez-vous d’abord à la couleur: rouge ou noire;puis trèfle, pique, coeur ou carreau; ensuite, vous essayerezde transmettre la valeur de la carte: as, roi, dix, etc. Lapersonne qui doit recevoir le message notera l’informationqui lui viendra. Après quelques essais, on transmettra desmessages très exacts. Dès que les organisations mentales desdeux personnes sont en harmonie, on peut expérimenteravec des pièces de monnaie, des mots isolés, de courtesphrases et plus tard des messages de n’importe quellelongueur.En prenant du sel, du sucre, du vinaigre, etc., dans labouche, on peut transmettre le goût à la personne qui joue lerôle de récepteur. En demandant à une personne éloignée dese rendre passive à une certaine heure, et de prendre notedes pensées qui lui viendront, on obtiendra les mêmesrésultats.On a fait aussi les expériences suivantes: on plaçait unsujet dans un angle de la pièce, face au mur et les yeuxvoilés; les opérateurs réunis autour d’une table, à troismètres derrière lui, fixaient intensément leurs regards sur unobjet quelconque placé sur la table en pleine lumière, et lesujet impressionné par la volonté des opérateurs nommait oudessinait l’objet.Pour les sujets qui voudraient pousser plus loin cesexpériences, un régime devient nécessaire, végétarisme de préférence, du thé plusieurs fois par jour, et, matin et soir,une heure d’isolement, de concentration, de méditation.Alors, un sixième sens, que l’on peut appeler le sens astral,se développe.Puisque les anarchistes veulent surtout se modifier eux-mêmes avant de modifier les autres, c’est en développant desfacultés nouvelles qu’ils s’individualisent.
Développer nos sens
Voir sans la vue
La télépathie ou sixième sens va enrichir le cerveaud’images nombreuses venant du plan astral qui actuellementéchappent à nos cinq sens comme échappent à un aveugleles vibrations spéciales ou images qui n’impressionnent quele sens de la vue. Tout sens ne répond qu’à un certain ordrede vibrations, tout ce qui est en dehors de ce mode estobscurité, néant, pour ce sens. Toutes les vibrations d’unecertaine forme et vitesse sont néant pour l’ouïe, maisaffectent l’oeil, sans lequel un aspect de l’univers seraitinexistant; toutes les vibrations plus lentes à largesamplitudes sont néant pour l’oeil, mais affectent l’ouïe.Chaque sens nous révèle une partie de l’Univers ou unplan de l’Univers: le plan auditif, le plan optique, etc. Unnombre infini de vibrations, c’est-à-dire d’images, d’êtres etde choses échappent encore à l’organisme humain dontl’évolution n’est pas terminée. Le sens télépathique nousrévélera les images d’un autre plan, qu’on peut appeler leplan astral.La faculté de voir à distance et à travers les corpsopaques ne nous paraît extraordinaire, incompréhensible,que parce qu’elle constitue un sens dont nous ne jouissonspas encore dans l’état normal. Les aveugles de naissance necomprennent pas qu’un fluide lumineux est l’intermédiairequi nous met en rapport avec les objets éloignés et nous enapporte l’image.Sans la connaissance des propriétés du fluide odique,magnétique ou nerveux (atomes vitaux renfermés dans lesconduits nerveux et les plexus organiques, atomessuréthérés, moins denses et plus vibrants), nous necomprenons pas la vue sans le secours des yeux. Pourtant,en nous plaçant dans certains états, actuellement provoquéset artificiels, mais naturels pour l’avenir, nous pouvons voir comme avec les rayons Roentgen et mieux encore. C’est cequi a lieu dans le vrai somnambulisme.« Une somnambule douée de la vision à travers lescorps opaques fut mise à notre disposition, écrit le docteur J.Charpignon dans son admirable traité de _Physiologie duMagnétisme, dont nous recommandons la lecture. Nous luicollâmes les yeux avec plusieurs bandes de papier collant,nous recouvrîmes cet appareil d’un bandeau qui descend jusqu’aux narines et les bords de ce bandeau sont aussicollés sur la peau des ailes du nez, fermant la plus minimefissure. Alors nous donnâmes à la somnambule des objetsdivers, elle les nomma aussitôt, nous ouvrîmes un livre, ellelût très couramment, etc.».Le somnambulisme dont nous parlons n’a rien à voiravec ces femmes aux yeux mal bandés que l’on voit dansParis, sur les places ou dans les fêtes. Il s’agit là de motsconventionnels employés par le camelot qui joue le rôle demagnétiseur et la réponse de la prétendue somnambule estcontenue dans la question de son associé. Ces méthodes sonten vente dans les commerces de prestidigitation et nedemandent que quelques semaines d’entraînement.En nous isolant du monde physique, en fermant chaque jour nos sens extérieurs pendant 15 à 20 mn, à heure fixe,nous permettrons au nouveau sens de fonctionner, derecevoir les images invisibles.La science est arrêtée dans une impasse, elle ne peutplus dans l’étude des phénomènes supérieurs de la vie, de lapensée, de la clairvoyance, du spiritisme, se baser surl’observation qui est sa méthode. Les méthodes employées jusqu’ici ne peuvent aller plus loin, puisque nos sens actuelsne répondent pas à la délicatesse, à la subtilité des ondesd’un autre ordre, des vibrations d’un rythme plus complexe.Sous nos sens matériels et grossiers pouvait tomber lamatière dense, mais l’autre: la matière subtile et ce qui s’yreflète, s’y photographie, y palpite, n’est plus de leurdomaine. Alors le progrès est fini ? Non.
Car un sixième sens s’élabore pour nous montrer deschoses, occultes aujourd’hui, mais objectives quand nous lesverrons.Aussi commençons-nous seulement aujourd’hui àpouvoir comprendre cet aphorisme, dédaigné, incompris:« Aphorisme 255. Si l’extension d’un sens (du sensde la vue par le télescope) a pu produire une révolution dansnon connaissances, quel champ plus vaste encore va s’ouvrirà notre observation, si, comme je le pense, l’extension desfacultés de chaque sens, de chaque organe peut être portéepar le magnétisme aussi loin et même plus loin que leslunettes n’ont porté l’extension de la vue; si cette extensionpeut nous mettre à portée d’apprécier une multituded’impressions, de les combiner, et par là de parvenir à uneconnaissance intime et particulière des objets qui lesproduisent. »(Mémoires et Aphorismes, par Mesmer).
Repousser les pensées négatives
Ces connaissances et vibrations nouvelles enrichirontnotre système de pensées, notre mental, notre corps mental:combinaison d’atomes spéciaux vibrants distribués enconduits et circonvolutions. Nous avons chacun notre corpsmental siégeant dans le cerveau, comme chacun notreintestin, notre estomac; il a été constitué par l’ensemble desimages photographiées dans son sein et disposées,comparées, arrangées par notre entendement.Nous appelons «lumière» certains mouvementsaffectant l’oeil; nous appelons « pensée » certainsmouvements affectant le mental. Ce sont toujours desvibrations.Chaque mental a sa constitution propre, résultat de sesopérations antérieures; aussi chacun de nous contemple-t-ille monde extérieur à travers son mental. Bien que vivantdans le même Univers et dans la même société: les images,les événements, les phénomènes étant extérieurement les  mêmes, nous voyons tous différemment. Les syndicalistes,les socialistes, les catholiques regardent les mêmes choses etvoient souvent le contraire.« Empruntons une comparaison à la lumière, écritAnnie Besant. Si nous mettons un morceau de verre rougedevant nos yeux et si nous regardons des objets verts, ilsnous paraîtront noirs. De même si nous regardons un objetbleu à travers un verre jaune ». Notre sphère mentale étantdéjà en activité, ayant déjà sa couleur (du rougerévolutionnaire au blanc royaliste) le panorama social seteinte pour chacun de nous différemment. Il existe desindividus qui, mis en présence, n’ont aucune vibration quipuisse se répondre: ils se haïssent du premier coup.Le mental est comme un aimant, il attire et il repousse.Si nous avons donné à notre corps mental une nourritureintellectuelle choisie, s’il vibre d’un mode sage, scientifique,élevé, tout ce qui est faux, hypocrite, viendra se choquercontre ce corps mental et rebondira « comme une pierre quiheurte une roue en mouvement. » Nous ne pourrons plusrecevoir que ce qui est juste, raisonnable, sage, et toutes lesincohérences, toutes les folies, seront chassées. Ainsi lesGarnier, Bonnot, Valet, Callemin, n’auraient pas étéaccessibles à de tels égarements. Ils ont privé l’humanité deleur superbe énergie en pleine jeunesse. Je crois qu’ilsauraient plus fait pour l’éducation des hommes, ens’efforçant d’acquérir et d’apporter des connaissances; et parla parole, l’écrit, l’éducation, l’invention, ils auraient pu faireévoluer des cerveaux.Je connais un jeune anarchiste qui a failli se laisseraveugler par le banditisme: qui même s’est laissé entraîner àcertaines actions qu’il regrette. Un jour il assiste à unevéritable révélation scientifique.Son mental prend conscience de l’évolutionsubstantielle des choses et des êtres. Il s’aperçoit que lui quicroyait tout savoir parce qu’avec des « copains » audacieuxon paraphrasait des sentences narquoises, il s’aperçoit qu’ilne sait rien et que les « pontifes » étaient des imbéciles.
Aujourd’hui, il regarde avec pitié ces pauvres têtesfaibles qui se croient fortes parce qu’elles se laissenthypnotiser par quelques poseurs de l’anarchie, fiers de fairecénacle, et qui se croient des chefs parce qu’ils manifestentune volonté faite d’incompétence, têtue et brutale.Maintenant que le mental de ce jeune homme s’estenrichi, qu’il est constitué d’atomes plus nombreux, plusvibrants, plus riches, ces suggestions malsaines ne pourrontplus jamais pénétrer, pas plus que les doigts d’un éphèbedans le biceps solide d’un athlète. Son mental est réceptif pour la science et le vrai; il est répulsif pour la phraséologiedes vaniteux, des ambitieux et des arrivistes.C’est à ce perfectionnement mental que coopèreactuellement « L’Idée Libre », et je crois que les résultatsdéjà obtenus sont intéressants.« Trop longtemps, écrit admirablement Lorulot,dans, nous nous sommes contentés de répondre par desclichés pompeux ou par des phrases retentissantes. Nouspensons qu’il est temps de substituer aux formules abstraiteset aux déclamations puériles, des conceptions basées sur lesfaits, l’expérience et la connaissance. »Ce que nous pouvons recevoir de l’Univers, ce quenous pouvons admirer et comprendre, marque, non pas leslimites de cet Univers, mais le stade de notre évolution. Laréalité est constamment agrandie par l’apparition et ledéveloppement des sens.Pour chaque être, la réalité est un rapport, une relationentre son organisation et les effets qui l’impressionnent. Lavérité est toujours au-delà de ce qui pour nous est réel, carelle est au-delà de ce que nous révèle notre organisation quin’a pas atteint les limites du perfectionnement. Nous nousrapprochons donc de la vérité, nous atteignons de plus enplus la réalité objective et certaine des choses en essayant dedévelopper des sens et des facultés qui nous manquent. C’estce qui se produit dans l’état merveilleux du somnambulisme.Cet état nous révèle un aspect invisible de la réalité.
L’impondérable, l’éther devient luminescible, devientfluide éclairant pour l’être en somnambulisme, et parconséquent toutes les images qui vibrent dans ce fluideinvisible, peuvent lui apparaître comme apparaissent à nosyeux les images matérielles des objets lointains lorsque lalumière physique, en les baignant, établit un rapportpossible entre eux et nous.Perfectionnons nos sens et surtout notre corps mental etnous pourrons voir et utiliser de plus en plus de forces.L’Univers ne peut rien ajouter à lui-même, c’est nous quidevons sans cesse développer des pouvoirs perceptifs ensensibilisant nos nerfs par l’entraînement, l’étude, l’isolementet la méditation, afin d’atteindre de lui une portion toujoursplus étendue. Voilà pourquoi l’étude ou la conquête d’un sixième sens nous paraît un problème majeur.
Les cartes télépathiques
C’est l’américain
J. B. Rhine qui, vers 1930, auteurde différentes expériences sur la télépathie, créa ces cartes etpermis
de prouver le phénomène de la télépathie. C’est en
effet avec ces formes géométriques que les expériences ontété les plus concluantes, en dépassant largement le seuil deprobabilité.Vous trouverez ci-dessous les 5 mo
tifs. L’idéal estd’imprimer chacune de ces formes géométriques 5 fois. En
effet, il y a dans le jeu 25 cartes (5 x 5). Je vous conseille deles découper et de les imprimer sur du papier épais oulégèrement cartonné.Vous pouvez, vous aussi faire
l’expérience de Rhinequi consiste à placer 2 personnes dans 2 pièces séparées, unémetteur et un récepteur. Les 25 cartes sont tirées les unesaprès les autres,
l’émetteur se concentre quelques secondes
avec le désir de transmettre le symbole. Le récepteur doitalors
faire signe lorsqu’il a choisi son motif pour passer à la
suivante.
L’expérience est
considérée comme concluantelorsque les résultats trouvés sont supérieurs à 20%.Il a aussi été prouvé que les expériences sont plusconcluantes lorsque ce sont les
membres d’une mêmefamille qui font l’expérience. Cela vient sûrement du lien
affectif qui les unit.Je vous souhaite de bons moments exaltants etpourquoi pas vous découvrir un don insoupçonné. Mais
n’oubliez pas que rien dans ce monde n’est
statique, tout se développe. «
La rigidité n’existe pas».
29-e73bc3d740
30-b7dfd1bc83
31-7a982b40e5

La société du Vril:Maria Orsic et le crash ovni de Freiburg en 1936

Maria Orsic...la fondatrice  de la Société du Vril.
Maria Orsic…la fondatrice de la Société du Vril.

Maria Orsic, aussi connu comme Maria Orschitsch était une  célèbre médium qui est devenue  la  cheffe  de la Vril Gesellschaft.

OFFICIELLEMENT

Elle est née à Vienne (Autriche). Son père était un immigrant croate de Zagreb, sa mère était de Vienne.

Maria bientôt suivi le mouvement national allemand, qui était actif à ce moment, le principal objectif du mouvement était d’annexer l’Autriche avec le Reich allemand. En l’an 1919 Maria s’installe à Munich, à son petit ami, qui devint plus tard son fiancé. On ne sait pas si ils se sont mariés ou non, parce que les deux ont disparu en 1945.

OFFICIEUSEMENT

L’origine,depuis la naissance ,reste douteuse et mystérieuse dans le cas de Maria Orsic.

Les informations qui suivent,dans cet articles et sur plusieurs autres ,proviennent  des fichiers secrets du NKVD, KGB, OSS, Gestapo, SS, le MI5, et les agences de renseignement dans 6 pays. Tout a commencé avec Maria Orsic, y compris les messages extraterrestres, les contacts des étrangers et les ovnis dans les temps modernes. Le phénomène OVNI, les premiers contacts avec des extraterrestres de civilisations au-delà de notre système solaire, et les messages  psychiques  extraterrestres, tout a commencé avec un mouvement occulte métaphysique-mystique-psychique créé  par Maria Orsic en 1917,dans  un milieu particulier  nageant dans l’occultisme , et  cette femme très mystérieuse ,fondatrice  de la Vrilerinnen (La société du  Vril ).

Tout cela fut fondé sur la base de messages qu’elle recevait des extraterrestres d’Aldebaran (Alpha Tauri), qui contiennent des données techniques et des instructions précises sur la façon de construire une superbe    machine volante  que nous appellerons « disque volant » ,que des journalistes désigneront  sous le nom  de soucoupe volante et que tout récemment nous appelons « objet volant non-identifié (OVNI).

MARIA ORSIC,SA NAISSANCE…SA VIE

D’après les informations que j’ai reçu , cette femme est née le 31 Octobre 1895 à Zagreb, en Croatie.Cependant,il existe une autre  source qui est souvent utilisé comme une base  de commentaires et de discussions  sérieuses sur les OVNI  :de nombreux chercheurs et ufologues  allemands et d’Europe de l’Est n’ écrivent pas  la date de naissance de Maria Orsic…nulle part! C’est tout  juste pour dire dans certains milieux , qu’elle  est née à Vienne ,elle  aurait  la nationalité croate par le père de sa mère un Allemand de Vienne. Maria Orsic ,à mes yeux ,est une femme superbe avec un  visage attrayant et les cheveux longs:j’éprouve un sentiment d’attraction seulement à regarder  son portrait.Depuis les années que j’ai ses rares photos sous les yeux,car je pense avoir tout lu sur elle,il y a comme une relation qui s’est établi entre elle et moi.De plus,j’ai étudié et mis en pratique sa philosophie et sa vision psychique,sauf que je suis resté un homme.Dans les articles qui suivront ceux que je vais faire sur la Société du Vril,je vais me permettre de vous enseigner cette science des grandes Prêtresses du Vril,car j’estime que ce pouvoir pourrait permettre de contrecarrer la puissance des Psychiques travaillant pour le Nouvel Ordre Mondial.À cela,comme dans tout art martial,la force télépathique du Vril exige une véritable discipline.

Les longs cheveux des Grandes Prêtresses

Peut-être que  les cheveux longs  sont devenus une marque de commerce  de la  société du  Vril dans son ensemble. En raison de Sigrun et Traute photo (vous verrez leurs photos ci-après), elles ont tous deux en commun, à savoir les cheveux longs. C’est l’une des  recommandations de  Maria Orsic,elle-même.

Sigrun et Traute ...les dernières photos connues. J'ai identifié un moteur de Junker 88,un bombardier ou avion de transport allemand.
Sigrun et Traute …les dernières photos connues (1945).
Derrière Sigrun,j’ai identifié un moteur de Junker 88,un bombardier ou avion de transport allemand.

A Munich, Maria était en contact avec la Thulé Gesellschaft et bientôt elle a créé son propre cercle avec Traute A. de Munich et plusieurs autres amies: la « Gesellschaft für Alldeutsche  Métaphysique»,le  nom officiel de la Vril Gesellschaft. Toutes étaient des jeunes filles, qui, entre autres choses étaient contre la mode résultant des courtes coiffures pour les femmes,à l’époque. Les deux Maria et Traute étaient de  belles dames avec des cheveux très longs, Maria était blonde et Traute était brune. Elles avaient des queues de cheval longues, une coiffure très rare à cette époque. Cela est devenu une caractéristique disctinctive à toutes les femmes qui ont intégré  la Société du Vril qui s’est maintenue jusqu’au mois de mai 1945. Elles croyaient que leurs longs cheveux agissaient  comme des antennes cosmiques qui leur permettraient  de recevoir  des communications  extraterrestres …et de l’ au-delà. En public, cependant, elles n’ont presque jamais exposées leurs cheveux en queue de cheval . Pour l’identification, les membres du  Vril (également appelés « Vrilerinnen ») portaient un disque qui a représenté les deux médiums: Maria Orsic et Sigrun.

Symbolisme satanique et logo de la société DHvSS.
Symbolisme satanique et logo de la société DHvSS.
Logo du Groupe Thulé.
Logo du Groupe Thulé.

En Décembre 1919, un petit groupe de personnes du Groupe  Thulé, de la Société du Vril et et de la  DHvSS (Hommes de la pierre noire) louèrent  une loge d’un  petit forestier dans les environs de Berchtesgaden (Allemagne) où ils ont rencontré, en compagnie de Maria Orsic et une autre supporteuse  qui est seulement connue comme étant  Sigrun. Maria a affirmé avoir reçu télépathiquement  des  transmissions sur  un très  » secret manuscrit templier allemand »(1) – dans  une langue inconnue d’elle – contenant des données techniques pour la construction d’une machine volante.Des  documents de la Société du Vril (2) mentionnent  ces messages télépathiques  qui ont leur origine dans Aldebaran, un système à  68 années-lumière  du soleil ,dans la constellation du Taureau. Elle avait deux piles de papiers: une avec le script Templiers, l’autre avec une écriture lisible. Maria soupçonnait  que la deuxième pile serait écrite  dans une langue ancienne de l’Est et, par conséquent, elle pourrait être facilitée par les « Panbabylonists», un cercle étroit de la société de Thulé qui a été intégré par Hugo Winckler, Peter Jensen, Friedrich Delitzsch et autres. Il s’est avéré que la langue apparemment mystérieuse  était en fait  du Summérien ancien et donc la langue des anciens fondateurs de la culture babylonienne. Sigrun, de la Gesellschaft Vril a  aidé à traduire la langue et à déchiffrer les  » images mentales étranges » d’une machine de vol circulaire.

C’est pourquoi,l’histoire d’un jeune homme qui aurait pu devenir son amant et fiancé,ne tient pas la rampe.Maria Orsic vivait en permanence avec ses amies.Elles dormaient souvent ensemble, car il fallait interpréter les écrits et les messages télépathiques de Maria …qui se levait souvent dans son sommeil pour écrire ou dicter ses rêves,ses messages venus de l’au-delà.Elle écrivait ou dessinait de façon automatique,comme guidée par des entités.Toutes ces années ou j’ai fait de la recherche sur le sujet,je n’ai jamais vu une photo ou une représentation de ce jeune homme,mais de nombreuses photos ou représentations des  grandes prêtresses …parfois en petite tenue,parfois nues.L’hypocrisie de la société  bourgeoise allemande de l’époque acceptait davantage les « amitiés particulières » entre femmes qu’une cohabitation homme-femme hors mariage.J’ai aussi lu des documents de la Société du Vril qui parlent de l’exposition de son corps…nu face aux étoiles,la nuit,pour faciliter les communications avec les puissances extraterrestres.Dans les textes,il n’est fait mention que de femmes seulement.J’ai pu remarquer le développement d’une « sexualité sacrée »,voire d’un érotisme cosmique  entre ces femmes et …en invitant les entités extraterrestres vers elles.Le premier à avoir respecté cet état de fait,est Henrich Himmler lui-même.Le chef des SS était un homme beaucoup plus tolérant que l’histoire écrite nous relate.La réalité étant différente.

Maria Orsic...les cheveux longs et des textes en langue sumérienne dictés dans son sommeil.
Maria Orsic…les cheveux longs et des textes en langue sumérienne dictés dans son sommeil.

Le concept de «autre science» (ou «science alternative») entre  à échéance en ce moment et pour  les années suivantes. En raison des difficultés de financement, il a fallu trois ans avant que le projet de machine volante a commencé à prendre forme. En 1922, les pièces de la machine ont commencé à arriver indépendamment de diverses sources industrielles payées en totalité par Thule et Vril.

À la fin de Novembre 1924, elle a visité Rudolf Hess dans son appartement à Munich, avec Rudolf von Sebottendorf, le fondateur de la Société de Thulé. Sebottendorf voulait communiquer avec Dietrich Eckart, qui avait décédé un an avant. Eckert avait traduit les pièces d’Ibsen en allemand et en avait publié le magazine « Auf gut Deutsch », il a également été membre de la Société de Thulé. Pour établir le contact avec Eckart, Sebottendorff et autres Thulists (parmi eux Ernst Schulte-Strathauss) a rejoint mains autour d’une table drapé de noir.

…………………………………………………………………………………..……

ÉVÉNEMENT EXTRÊMEMENT IMPORTANT

 

Le RFZ1 fut le premier disque volant  construit sous les informations émises par Maria Orsic...Il est directement dérivé d'après les plans du Crash ovni de Freiburg.
Le RFZ1 fut le premier disque volant construit sous les informations émises par Maria Orsic…Il est directement dérivé d’après les plans du Crash ovni de Freiburg.

Le crash ovni de Freiburg

29/07/1936… 15h00 (tel). Un «disque volant  » a survolé le territoire de la  France,à partir des Pays Basques. Puis  il survole Vintimille à très basse altitude (600 mètres), puis viole la zone militaire de Gouta et de Bayard. Malgré la faible altitude, aucun des observateurs militaires n’est capable d’identifier le modèle de l’ »avion Fantôme »,ni sa nationalité. Par un étrange « hazard »,aucun média ne sera sur place pour faire un communiqué.L’électricité manque et de nombreux appareils tombent en panne (pour un blackout…pas de  journaliste sur les lieux?) Le quartier général  des gardes-frontières italiens,au nord de l’Italie,pourra entendre le bruit de l’appareil  et alertera plus  tard  les préfectures de La Spezia et Imperia. L’alarme est donné  partout  au sujet de  » l’avion fantôme » (en fait un disque volant).

En Allemagne,Maria Orsic,la grande voyante et grande prêtresse de la Société du Vril,entre en trance.Elle écrira avoir reçu un message télépathique des occupants de l’appareil.À la tombée du jour,elle avertit  le Reichführer  Heinrich Himmler par téléphone qu’un appareil volant en forme de disque …venant d’un autre monde ,va s’écraser en Forêt Noire.

Himmler qui a une confiance aveugle en Maria Orsic ,va mobiliser tout son monde à portée de main.

Vers 18h00(3),sous un ciel nuageux et sombre un ovni s’écrase près de Freiburg,en pleine Forêt Noire.Curieusement,ce sont les grandes prêtresses de la Société du Vril et un détachement de la SS qui seront les premiers sur les lieux.Les officiers crieront des ordres à haute voix ,les civils et les curieux seront éloignés pendant que deux camions seront chargés à plein ,des débris et morceaux de l’appareil.Il y aurait au moins un survivant parmi les occupants de l’appareil.

Tout le matériel sera envoyé au Château de Wewelsburg.

Le Führer aurait été mis en présence du « survivant de l’écrasement ».Quelques jours plus tard,il se réveillera vers 2h30 du matin, en criant devant ses aides et gardes du corps: »J’ai vu le surhomme…et j’ai tremblé devant lui! »

Grâce à cet événement inespéré,la technologie militaire et scientifique allemande va connaître un envol …extraordinaire.Maria Orsic est à l’origine de la mise au point du premier « Ovni Nazi »!

(Sources: mes nombreuses recherches personnelles…voir mon article sur les avions fantômes: Avions fantômes

…………………………………………………………………………………….

Kolberg en 1940

Hess trouvait  énervant de regarder les yeux de Maria Orsic ,la voir se reculer et ne montrant que les blancs, et de voir son effondrement en arrière dans sa chaise, bouche bée. Cependant Sebottendorff sourit de satisfaction dès que la voix de Eckart a commencé à sortir du milieu de la pièce.

 Eckart a annoncé qu’il a été obligé de laisser la voix de quelqu’un d’autre venir à travers lui, avec un message important. Une voix étrange s’est alors identifié elle-même comme « le Sumi,la voix des habitants d’un monde lointain, qui tourne autour de l’étoile Aldébaran dans la constellation que vous appelez le  Taureau ». Hess et Schulte-Strathaus clignotaient de l’un  à l’autre leur surprise. Selon la voix, le Sumi était une race humanoïde qui avait brièvement colonisé la Terre il ya 500 millions d’années. Les ruines de l’ancienne Larsa, Shurrupak et Nippur en Irak avaient été construites par eux.Ceux d’entre eux qui ont survécu à la grande inondation de Ut-Napishtim (le déluge de l’Arche de Noé) était devenu les ancêtres de la race aryenne.Sebottendorff resta sceptique et avait  demandé des preuves. Alors que Maria était encore dans un état de transe, elle a griffonné quelques lignes de marques bizarres . Ces marques se sont révélés être des caractères anciens  en Summérien, la langue des fondateurs de la plus ancienne culture babylonienne.

En Décembre 1943 Maria a participé, en collaboration avec Sigrun, à une réunion organisée par  la Société du Vril à la station balnéaire de Kolberg. L’objectif principal de la réunion était de faire face au  « projet Aldebaran ». Les médiums Vril avaient reçu des informations précises sur les planètes habitables autour du soleil Aldebaran et ils étaient prêts à planifier un voyage. Ce projet a été examiné de nouveau le 22 Janvier 1944 à une réunion entre Hitler, Himmler, le Dr W. Schumann (scientifique et professeur à l’Université technique de Munich) et Kunkel, de la Vril Gesellschaft. Il a été décidé que le Vril 7 « Jäger » serait envoyé à travers un canal de dimension indépendante de la vitesse de la lumière vers  Aldebaran. Selon N. Ratthofer (écrivain), un premier vol d’essai dans le canal de dimension a eu lieu à la fin de 1944.Le vol d’essai a  presque fini dans le désastre, car après le vol, le Vril 7 ressemblait à un appareil suranné  «comme si il  volait depuis une centaine d’années ». Sa tolerie  extérieure avait l’air vieille  et avait subie des dommages en plusieurs endroits.

Maria Orsic  a disparu en 1945. Le 11 Mars 1945 ,un document interne de la Vril Gesellschaft a été envoyé à tous ses membres, une lettre écrite par Maria Orsic. La lettre se termine: « niemand bleibt hier » (personne ne séjourne ici). Ce fut la dernière annonce du Vril, et depuis lors, personne ne entendu de nouveau de Maria ou le reste des membres. Il est spéculé,par de nombreux chercheurs  qu’ils  se sont échappé en direction d’Aldebaran.

Le 26 avril 1945,en soirée,un disque volant fut aperçu et photographié par un pilote anglais au dessus de la Tamise.La photo montre  le symbole de la Luftwaffe sur sa carlingue.

(À Suivre mes ami(e)s car Maria ,croyez=le ou pas,serait de retour!)

…………………………………………………………………….

NOTES:

(1): Traduction de l’allemand.

(2):ces documents  viennent d’archives du Troisième Reich conservées à Berlin.Ce sont des fuites qui me les ont mis sous mes yeux.

(3):Il  existe une autre version des faits qui donne une heure très imprécise…entre 2h00 et 3h00 du matin.