Instagram dit que «l’art» du génocide blanc est complètement casher

 

 

 

Tout d’abord, je tiens à m’excuser auprès de tout le monde de vous avoir tous soumis à cette hideuse «œuvre d’art» de deux «queenz» africaines obèses avec les têtes coupées de Blancs dans leurs mains.

C’est dégoûtant, mais c’est apparemment complètement casher sur Instagram.

Par exemple, «l’artiste» qui a peint le portrait officiel d’Obama adore peindre des femmes blanches décapitées par des femmes noires.

EN COMPLÉMENTAIRE

Le peintre que Barack Obama a choisi pour son portrait a vraiment peint une femme noire décapitant une blanche

Lundi 12 février 2018, l’ancien couple présidentiel Barack et Michelle Obama ont dévoilé leurs portraits officiels pour la National Portrait Gallery de Washington. Monsieur a choisi d’être peint par l’artiste Kehinde Wiley tandis que Madame a été représentée par Amy Sherald.

Today, @KehindeWiley and @ASherald became the first black artists to create official presidential portraits for the Smithsonian. To call this experience humbling would be an understatement. Thanks to Kehinde and Amy, generations of Americans — and young people from all around the world — will visit the National Portrait Gallery and see this country through a new lens. They’ll walk out of that museum with a better sense of the America we all love. Clear-eyed. Big-hearted. Inclusive and optimistic. And I hope they’ll walk out more empowered to go and change their worlds.

Une publication partagée par Barack Obama (@barackobama) le 

As a young girl, even in my wildest dreams, I never could have imagined this moment. Nobody in my family has ever had a portrait – there are no portraits of the Robinsons or the Shields from the South Side of Chicago. This is all a little bit overwhelming, especially when I think about all of the young people who will visit the National Portrait Gallery and see this, including so many young girls and young girls of color who don’t often see their images displayed in beautiful and iconic ways. I am so proud to help make that kind of history. But the fact is that none of this would be possible without the extraordinary artist and woman behind this portrait, @asherald. Thank you, Amy – it was a joy to work with you and get to know you.

Une publication partagée par Michelle Obama (@michelleobama) le 

Suite à cette présentation, plusieurs personnes et médias se sont plongés dans les oeuvres produites par les deux peintres.

Dans le cas de Kehinde Wiley, l’extrême-droite a créé une polémique en déterrant deux tableaux du peintre où l’on voit une femme noire décapitant une blanche. Il s’agit des peintures Judith and Holofernes achevées en 2012 et qui sont disponibles sur le compte Instagram de l’artiste : 

 

Il s’agit d’une réinterprétation d’une scène issue du Livre de Judith : la décapitation du général Holopherne par la veuve Judith. Cet épisode a souvent été peint durant la Renaissance, notamment par les peintres italiens Le Caravage et Giovanni Baglione (ci-dessous). 

On remarquera qu’à la différence de Baglione ou de l’épisode narré dans le Livre de Judith, le peintre américain a choisi de représenter Judith sous les traits d’une femme noire et Holopherne comme une femme blanche. 

Parti à la recherche d’explications sur ces peintures, le site américain, expert dans la vérification de rumeurs, Snopes.com a retrouvé des critiques publiées lors de leurs présentations. Selon le critique d’art Walter Robinson et selon une analyse du Musée d’Art de Caroline du Nord, il s’agirait pour l’artiste de dénoncer les idéaux de beauté des blancs et de mettre en avant les corps de femmes noires, pas assez mises en avant dans l’histoire de l’art. 

Cette restitution peut avoir plusieurs niveaux d’interprétations, y compris l’identité raciale et de genre et l’inégalité, la représentation des femmes dans l’histoire de l’art, et les idéaux de beauté de la société. Selon les mots de Wiley, «Je peins les femmes pour en finir avec les représentations du genre dans le contexte de l’histoire de l’art. Il faut élargir la conversation… Cette série d’oeuvres tente de réconcilier la présence de stéréotypes de femmes noires qui entoure leur présence et/ou leur absence dans l’histoire de l’art, et les notions de beauté, spectacle et du « grand » dans la peinture». 

Il faut remettre ces peintures en regard de l’art prôné par le peintre qui est, selon Le Monde, «réputé pour ses portraits d’Afro-Américains peints dans des postures triomphantes»«Kehinde élève ceux qui sont souvent hors champ et montre qu’ils méritent d’être au centre la société américaine», a d’ailleurs précisé Barack Obama. Dans une interview retrouvée par Snopeson entend d’ailleurs Kehinde Wiley expliquer que «au mieux, ce que fait l’art c’est de provoquer».

«Non seulement les Obama représentent le premier couple présidentiel afro-américain à être inscrit dans la collection, mais les peintres qu’ils ont choisi (…) sont eux aussi Afro-Américains», a expliqué le New York Times. Kehinde Wiley, 40 ans, a acquis une notoriété dans les années 2000 grâce à ses «portraits en taille réelle de jeunes afro-américains habillés en style hip-hop, mais dépeint à la maniète des grands maîtres des portraits royaux européens. Plus récemment, il a élargi son répertoire pour y inclure des sujets féminins, tout comme des modèles brésiliens, indiens, nigérians et sénégalais, créant ainsi une image collective d’une aristrocratie noire mondiale». 

En résumé, le peintre qui a réalisé le portrait de Barack Obama a bien produit deux réinterprétations de Judith décapitant Holopherne, où Judith est une femme noire et Holopherne une blanche. Cela s’inscrit dans le parcours artistique du peintre…qui banalise le meurtre des blancs et à plus long terme « Le Grand Remplacement »!

 

ENFIN, UNE PREUVE CONCLUSIVE! Michelle Obama est vraiment Big Mike

Tout d’abord, regardez attentivement cette photo de Barack Obama avec son bras autour de Big Mike pendant les années Mikhail Gorbatchev (1985-1991). Obama aurait environ 24 ou 25 ans.

 


Maintenant, regardez de plus près Big Mike ci-dessous en se faisant passer pour Michelle Obama, auteur de «Becoming» (devenir une femme?!), En 2013.

 

Portrait officiel de la Première Dame Michelle Obama
dans la salle verte de la Maison Blanche, le 12 février 2013
(Photo officielle de la Maison Blanche par Chuck Kennedy)

Ensuite, cliquez sur la photo ci-dessus pour l’agrandir considérablement. Maintenant, regardez de près les dents. Comparez les 2 dents des deux photos en commençant par la grande incisive à droite. Voyez comment il chevauche légèrement la dent à sa droite SUR LES DEUX PHOTOGRAPHIES.


Pour ceux qui ne peuvent pas voir clairement les 2 dents contiguës concernées, veuillez observer le chevauchement évident sur la photo suivante. Notez également que la canine du côté droit pointe de manière significative vers l’intérieur, tout comme sur la photo de Big Mike en haut de cet article.


Regardez, aucune Première Dame de l’histoire des États-Unis n’a jamais montré sans vergogne ses ÉNORMES épaules comme Michelle Obama l’a souvent fait. C’était un cadeau mort là-bas. La photo de Big Mike qui suit était une image familière – plus de 8 longues années – de la Première Dame avec une carrure d’Homme affichant ses muscles trapèzes massivement construits. Veuillez regarder la taille de ces muscles ! ! !

La Première Dame Michelle toute parée pour un dîner d’État

Vraiment, comment un ancien avocat et cadre d’hôpital (tous deux des emplois de cols blancs sédentaires) devenu Première Dame peut-il développer la taille et la force de ses muscles qui sont clairement illustrées sur la photo ci-dessus?!

Pour ceux qui ne connaissent pas le système musculo-squelettique, ce qui suit est un diagramme qui met en évidence l’emplacement exact des muscles trapèzes qui s’étendent du cou aux épaules (représentés en orange ).


Les muscles de Big Mike sont beaucoup plus développés que le modèle masculin musclé ci-dessus! Cependant, ce sont les dents qui présentent la preuve irréfutable que Michelle Obama est vraiment Big Mike . Il est bien connu des enquêteurs judiciaires que les dents fournissent souvent la preuve concluante pour identifier une victime de meurtre. Et il en est de même avec cette confirmation dentaire décisive de la véritable identité de Michelle «Michael LaVaughn Robinson» Obama, alias Big Mike .


Dans cette enquête de cas froid, un corps a apparemment été changé, mais avec le même corps. Maintenant, nous savons tous ce qui est vraiment arrivé à Big Mike . Ainsi que ce qui est arrivé à Barack.

Voir: Obama est gay, Michelle est transgenre (vidéo)


Barack Obama est officiellement fixé à 6 ′ 1 de hauteur tandis que Michelle mesure 5 ′ 11 ″. Un autre regard sur la photographie précédente reflète cette différence de hauteur qui offre une autre preuve convaincante que Michelle est vraiment Big Mike .


Maintenant, regardez Big Mike Transgender Into Michelle dans Seamless Transformation (vidéo) . Les Américains ne savaient pas que les occupants de la Maison Blanche à l’époque d’Obama n’étaient pas un POTUS hétérosexuel et une Première Dame, mais plutôt un POTUS gay et une Première Dame trans!


Bonne surprise d’octobre! ! !

 

Enfin, regardez cette vidéo YouTube hautement censurée, que l’on ne trouve désormais que sur Bitchute, où le président Obama appelle Michelle «Michael» lors d’un discours majeur . Le corps politique américain a-t-il besoin d’une autre preuve prouvant qu’il a été profondément trompé par les porte-étendards du Parti démocrate Barack Hussein Obama et Michael LaVaughn Robinson?


Note de l’éditeur: Pour les sceptiques parmi les États-Unis, sachez qu’il existe plusieurs autres photos d’un jeune Barack Obama dans des positions compromettantes avec Michael LaVaughn Robinson, maintenant connu sous le nom de Big Mike . Par exemple, il y a cette photo vintage:



COMMENTAIRE POLITIQUE DU SOTN: L’une des principales raisons pour lesquelles Barack Hussein Obama a été installé de manière inconstitutionnelle à la Maison Blanche était de déclarer le DOMA (loi sur la défense du mariage) inconstitutionnel. Cet acte unique de marxisme culturel a créé le climat nécessaire pour que la Cour suprême des États-Unis légalise illégalement le mariage homosexuel. Les maîtres d’Obama savaient qu’il ferait volontiers pression pour le mariage gay parce que cela légitimerait le sien. Il semble que Big Mike était vraiment le gestionnaire de Barack dans cette affaire et de nombreux autres qui se sont avérés déchirer irrémédiablement le tissu de la société américaine. C’est pourquoi le moment déterminant pour la présidence Obama a été d’éclairer la Maison Blanche avec l’arc-en-ciel LGBTQ; il a représenté un grand succès politique pour Obama et une célébration personnelle pour Big Mike . C’est pourquoi le candidat mandchou Barack Obama a été embauché dans le bureau ovale par la cabale mondialiste du Nouvel Ordre Mondial – pour effondrer les États-Unis d’Amérique.


Source : State of the Nation
11 octobre 2020


BIGMIKE gate : Il y a plusieurs raisons pour lesquelles il est maintenant évident que Michelle Obama est née un homme biologique!

Pourquoi tant de gens croient-ils que Michelle Obama est un homme biologique? Malik Obama a également tweeté cela

 

Apparemment, Michelle Obama est né un homme biologique nommé Michael LaVaughn Robinson, puis il a changé son nom en Michelle à 12 ans.

Barack Obama a qualifié Michelle de «Michael» à deux reprises à la télévision nationale (comme vous le verrez dans le documentaire intégré ci-dessous), et Michelle l’a dit dans une interview:

«Quand il s’agit de moi, ils deviennent vraiment, vraiment ignorants. Ils croient que simplement parce que j’ai une pomme d’Adam, je ne suis pas une vraie femme.

Comme nous le savons tous, seuls les hommes ont une pomme d’Adam, donc en admettant avoir une pomme d’Adam, «elle» a en fait admis être un homme biologique.

Le frère de Barack Obama, Malik Obama, a également tweeté que l’ancien président américain est gay, est né au Kenya (et a fourni une copie de son certificat de naissance à l’appui de sa revendication), et a déclaré que Michelle était en fait un homme et que son nom est Michael .

Et puis il y a ceux qui ont déclaré publiquement avoir eu des relations sexuelles avec Barack Obama.

N’importe qui peut changer et devenir une femme noire ou un homme noir à tout moment, grâce à une justice sociale fluide de genre et à une logique de gauche trans-tout.

Alors peut-être que nous devrions tous déclarer que nous sommes des femmes noires, tout comme Michael «Michelle» Obama l’a fait, et alors nous aurons tous droit à des réparations, si et quand elles viennent. Vous pouvez même utiliser la fluidité des sexes pour vous frayer un chemin vers le sommet de la politique.

C’est facile, vous voyez, parce que, prétendument, Michelle Obama est née un homme biologique nommé  Michael LaVaughn Robinson , puis il a changé son nom pour Michelle à 12 ans.

Transformer la transsexuelle de Michael Robinson en Michelle Obama

Michael Obama aurait subi une opération à la fin de la vingtaine, juste avant de rencontrer Barack Hussein, qui connaissait depuis le début la vraie Michelle.

Michael n’allait pas commencer cette relation sur la base d’un mensonge, alors il l’a dit à Barack, mais il le savait déjà. Leurs enfants sont tous issus du sperme de Barack mais ce sont des substituts. Michael est «maman» et c’est tout.

«Quand il s’agit de moi, ils deviennent vraiment, vraiment ignorants. Ils croient que simplement  parce que j’ai une pomme d’Adam,  je ne suis pas une vraie femme. [italiques ajoutés]

Le cadeau mort, lorsque vous essayez de dire le sexe biologique de quelqu’un ( cela s’appelle la science , au fait), c’est en regardant leur proéminence laryngée ou «triangle du cou».

Communément connue sous le nom de pomme d’Adam, c’est la saillie ou «masse» formée par un certain angle du cartilage thyroïdien qui entoure et protège le larynx.

Pour les hommes adultes, cette caractéristique sexuelle secondaire est clairement visible et également palpable. Ceci est lié à l’approfondissement de la voix, car elle s’accentue pendant la puberté.

Il existe une chirurgie esthétique, appelée  chondrolaryngoplasie , qui peut être effectuée pour remodeler la pomme d’Adam en réduisant une partie du cartilage thyroïdien. Mais ensuite, il y a ces grosses épaules viriles à combattre, quand on parle de Michael Obama ( source vidéo ):

 

Peut-être que tout le monde pensera qu’elle travaille très dur, et donc la solution la plus simple à ce problème de camouflage est de ne pas les couvrir, jamais.

Attention les femmes qui cherchent à développer des bras et des épaules comme «Michelle» Obama, si vous n’êtes pas aussi né un homme, il peut être difficile de simplement travailler et développer des épaules comme un secondeur de la NFL.

De tous les noms possibles dans le monde, pourquoi son livre est-il intitulé Becoming Michelle Obama?

Et n’oublions pas son livre récemment publié. La couverture se lit  Becoming Michelle Obama :

Les rumeurs selon lesquelles Barack Obama est gay

Et puis il y a les rumeurs interminables selon lesquelles  Barack Obama serait gay  (même  un call boy  quand il était à l’université), qu’il était  membre d’un bain gay à Chicago , et puis il y a les hommes qui prétendent avoir eu relations sexuelles avec lui.

Barack Obama a appelé Michelle « Michael » deux fois à la télévision nationale, comme vous le verrez dans le documentaire suivant, extrêmement révélateur:

 

Michael a toujours ses parties, parce que ce n’est pas une saucisse d’été qu’il prend

Regardez Michael «Michelle» Obama secouer ses parties sur le Ellen Show. C’est un paquet, à moins que «elle» ne porte simplement «sa» masse autour de sa taille dans «son» jock strap.

 

 

 

Michelle est un homme biologique, déclare le frère Malik de Barack Obama

 

 

Oups. Cela a-t-il été publié? Oui, le frère du tristement célèbre ancien président a renversé la vapeur sur le premier président gay que nous connaissons et le premier «premier homme» à vivre à la Maison Blanche .

Le frère de Barack, Malik, a  publié des tweets sur le fait que Michelle était vraiment Michael. Après tout, avec des mains aussi énormes, une pomme d’Adam et des épaules capables de soulever l’arrière d’une camionnette du sol, Malik déclarait simplement l’évidence.

Malik Obama a fourni la preuve, sous forme d’acte de naissance, que Barack Hussein Obama est né au Kenya

Voici une image plus grande du véritable acte de naissance de Barack Hussein Obama, qui prouve qu’il est né au Kenya:

Une  enquête de cinq ans a prouvé que l’acte de naissance fourni par Barack Hussein Obama était un faux , et même  l’avocat de M. Obama l’a admis devant le tribunal .

Le 7 mars 2012, la publication russe  «Pravda» a appelé la presse américaine pour avoir délibérément négligé le plus grand scandale de l’histoire américaine moderne .

Le shérif Joe Arpaio du comté de Maricopa, en Arizona, a publié des preuves médico-légales crédibles selon lesquelles Barack Obama, présumé président des États-Unis, a présenté au monde un faux certificat de naissance le 27 avril 2011.

Depuis, le scandale n’a fait que s’étendre. L’ancien employé du service postal des États-Unis, Allen Hulton, a récemment présenté un témoignage convaincant donné sous serment, qui ne mène qu’à une seule conclusion:  Barack Obama a étudié à l’université aux États-Unis en tant qu’étudiant étranger .

Mais je m’éloigne du sujet.

Ci-dessous, un tweet de Malik Obama qui a également suggéré que Michelle Obama est en fait un homme:

 

Est-ce juste une femme avec des problèmes de thyroïde et une grosse banane dans sa poche pour une collation plus tard? Seul son mari le sait.

Ce que nous savons avec certitude, c’est que chaque jour était le jour opposé pour Barack Obama lorsqu’il était au pouvoir pendant ces huit longues années, et il ment encore entre ses dents pour que sa cohorte sénile soit maintenant aux commandes.

Source:  Clearnewswire.com

 

 

 

 

 

Michelle Obama est un travesti et le scandale explose dans la controverse sous les attaques de Chelsea Clinton Infowars

  • Publié le 27 août 2017
    Dans une attaque contre Alex Jones, Chelsea Clinton affirmé Michelle Obama était « honorable, courageuse, bien – aimée et belle », ce qui est presque exactement la même louange donnée à Caitlyn Jenner après sa transformation. 

    https://www.infowars.com/update-chels…

Fraude électorale US:Le FBI rouvre le dossier Clinton après que de nouveaux e-mails sont trouvés dans le cas Anthony Weiner

La candidate démocrate Hillary Clinton a appelé le FBI vendredi,28 octobre 2016, pour libérer toutes les informations dans son enquête renouvelée dans son utilisation d’un serveur privé alors qu’ell était  secrétaire d’Etat.Ceci arrive  après que le FBI  a découvert de nouveaux e-mails – apparemment lors de l’enquète  de l’ancien sexting Anthony Weiner ( Republicain),ce qui provoque un retournement de situation  étonnant et inattendu  des événements quelques jours avant l’élection présidentielle.
http://video.foxnews.com/v/embed.js?id=5190015038001&w=466&h=263

 

« [Le directeur du FBI James Comey] lui aurait  dit qu’il ne sait pas si les e-mails … sont importants ou non », a déclaré Hillary Clinton aux journalistes dans l’Iowa vendredi soir. « Je suis confiante  qu’ils sont ne changeront pas la conclusion en Juillet. Par conséquent, il est impératif que le FBI tente  d’expliquer cette affaire, quelle qu’elle soit, sans aucun délai. »

Plus tôt vendredi, Comey a  informé les  membres importants  du Congrès dans une lettre que le FBI avait « appris l’existence des courriels qui semblent être pertinents à l’enquête. »

L’organisation d’Hillary Clinton a fustigé la police fédérale américaine (FBI), affirmant que les récents courriels qu’examine le corps policier ne sont pas liés à la candidate démocrate. Pendant ce temps, parcourant l’ouest des États-Unis, le républicain Donald Trump a tenté de tirer avantage de cette dernière controverse. John Podesta, le directeur de campagne de Mme Clinton, a déclaré aux journalistes que la lettre du directeur du FBI James Comey au Congrès était «pleine d’insinuations», mais n’apportait «aucun fait concret». D’autres démocrates ont dénoncé que cette révélation pourrait déterminer de façon injuste le résultat de l’élection présidentielle du 8 novembre. M. Podesta a insisté pour dire qu’il n’y avait «aucune preuve d’actes répréhensibles» et que rien ne prouve encore que ces courriels concernent Hillary  Clinton.
L’organisation d’Hillary Clinton a fustigé la police fédérale américaine (FBI), affirmant que les récents courriels qu’examine le corps policier ne sont pas liés à la candidate démocrate. Pendant ce temps, parcourant l’ouest des États-Unis, le républicain Donald Trump a tenté de tirer avantage de cette dernière controverse.
John Podesta, le directeur de campagne de Mme Clinton, a déclaré aux journalistes que la lettre du directeur du FBI James Comey au Congrès était «pleine d’insinuations», mais n’apportait «aucun fait concret». D’autres démocrates ont dénoncé que cette révélation pourrait déterminer de façon injuste le résultat de l’élection présidentielle du 8 novembre.
M. Podesta a insisté pour dire qu’il n’y avait «aucune preuve d’actes répréhensibles» et que rien ne prouve encore que ces courriels concernent Hillary Clinton.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA LETTRE

 

 

Voici un document important:

important-letter

Comey n’a pas précisé ces e-mails, disant seulement qu’ils ont fait surface « dans le cadre d’une autre affaire. »

Une source du FBI, cependant, a confirmé à Fox News que les nouveaux e-mails ont été découverts après que le bureau a saissi des dispositifs appartenant au  déshonoré ex-Republicain   Weiner et son épouse, Huma Abedin, une proche collaboratrice de  Clinton qui a récemment annoncé qu’elle se séparait de l’ancien membre du Congrès. Le New York Times a rapporté le premier ,les détails sur la connexion d’enquête Weiner, notant que le FBI enquêtait sur des  textes que Weiner a  envoyé à une jeune fille de 15 ans.

Comme Donald Trump et les républicains du Congrès saisis sur la décision du FBI, chef intérimaire du Parti démocrate Donna Brazile simplement tweeté, « Bon sang, » après que  les nouvelles de la connexion Anthony Weiner ont éclaté. Le directeur de  campagne de Clinton a qualifié la décision de revoir ce cas si proche de l’élection «d’extraordinaire» et a exhorté Comey de fournir plus de détails.

Comey a donné un bref aperçu dans sa lettre aux législateurs de ce qui a incité leur décision. Il a écrit que l’équipe d’enquête l’a informé de l’information un jour plus tôt, « et j’ai  convenu que le FBI devrait prendre des mesures d’enquête appropriées pour permettre aux enquêteurs d’examiner ces e-mails afin de  déterminer si elles contiennent des informations classifiées, ainsi que d’évaluer leur importance à notre enquête. « 

Il a dit que le FBI n’a pas encore pu déterminer si le nouveau matériel est important et il ne pouvait pas prédire combien de temps il faudra pour compléter « ce travail supplémentaire. »

Ce retournement de situation arrive  après  que Comey et le ministère de la Justice ont  décidé en Juillet de ne pas porter des accusations sur les pratiques de courriel de Clinton, en disant à l’époque que l’enquête était terminée.

Comey est devenu plus tard critiqué par Trump,des  législateurs GOP et d’autres qui prétendent que l’enquête a minimisé la mauvaise gestion des informations classifiées pendant le mandat de Clinton.

Une référence à l’oléoduc Keystone XL a été retirée des mémoires de Hillary Clinton pour des raisons politiques, selon la dernière série de courriels volés, publiée jeudi par WikiLeaks. Alors qu’elle écrivait le livre «Hard Choices» («Le temps des décisions»), Hillary Clinton avait inclus une référence à l’oléoduc à la suggestion de sa fille, Chelsea, selon un courriel apparemment envoyé en 2014 au président actuel de sa campagne, John Podesta. La note, signée par le rédacteur de discours de Mme Clinton Dan Schwerin, précisait que la politicienne avait décidé d’écrire sur Keystone parce que sa fille croyait que ce serait une omission évidente et qu’elle aurait l’air de vouloir éviter le sujet.
Une référence à l’oléoduc Keystone XL a été retirée des mémoires de Hillary Clinton pour des raisons politiques, selon la dernière série de courriels volés, publiée jeudi par WikiLeaks.
Alors qu’elle écrivait le livre «Hard Choices» («Le temps des décisions»), Hillary Clinton avait inclus une référence à l’oléoduc à la suggestion de sa fille, Chelsea, selon un courriel apparemment envoyé en 2014 au président actuel de sa campagne, John Podesta.
La note, signée par le rédacteur de discours de Mme Clinton Dan Schwerin, précisait que la politicienne avait décidé d’écrire sur Keystone parce que sa fille croyait que ce serait une omission évidente et qu’elle aurait l’air de vouloir éviter le sujet.

Trump, parlant sous les  applaudissements nourris de ses  partisans vendredi après-midi à Manchester, NH, a salué le FBI pour avoir le eu  «courage» de mettre à la  lumière du «droit l’horrible erreur qu’ils ont fait » , en disant qu’il espère que  tout est « corrigé ».

«La corruption de Hillary Clinton est sur une échelle que nous n’avons jamais vu auparavant », a déclaré Trump. « Nous ne devons pas laisser prendre en main   le Bureau ovale par  son régime criminel. »

Dans un clin d’œil à l’importance de l’annonce faite par le FBI, Trump a ironisé: « Le reste de mon discours va être tellement ennuyeux. »

D’autres législateurs GOP ont également  insisté, appelant le FBI à poursuivre une nouvelle enquête approfondie.

« La décision du FBI de rouvrir son enquête sur Mme Clinton renforce ce que le Comité judiciaire de la Chambre a affirmé pendant des mois: plus nous en apprenons sur l’utilisation de la secrétaire Clinton d’un serveur de messagerie privée, plus il devient clair qu’elle et ses associés ont commis  des actes répréhensibles  et compromis la sécurité nationale « , que le  président du Comité judiciaire Bob Goodlatte, R-Va., a déclaré dans un communiqué.

Puis, le président du Comité national républicain Reince Priebus a  dit que la découverte doit être «très grave» pour que le FBI  se met subitement à enquêter à partir  d’une  date si  proche de l’élection.

Hillary Clinton n’a pas répondu aux questions des journalistes au sujet du développement subit de cette affaire, comme elle venait  d’atterrir à Cedar Rapids, Iowa, et elle n’a même  pas abordé la question en prenant la  parole devant  ses partisans dans la même ville.

Mais le  Président de la Campagne d’Hillary Clinton, John Podesta ,a fortement remis en question la décision du FBI et dit que Comey devrait «fournir immédiatement» plus d’informations.

«À l’issue de cette enquête, il y a plus de trois mois, le directeur du FBI, Comey, a déclaré qu’aucun procureur raisonnable ne pouvait aller de l’avant avec un cas comme celui-ci et il a ajouté qu’il n’avait même pas reçu un appel à ce moment-là. Dans les mois qui suivirent , Donald Trump et ses alliés républicains ont été sans fondement deuxième à deviner ce qui pouvait bien arriver avec le FBI et, à la fois le  public et le privé, ont tenté  d’intimider les fonctionnaires de carrière  pour revoir leur conclusion dans une tentative désespérée pour nuire à la campagne présidentielle de Hillary Clinton « , a-t-il dit dans un communiqué.

Podesta a déclaré: «nous ne savions même pas  que ces e-mails [qui sont venus à la lumière] existaient et le directeur lui-même fait remarquer qu’ils ne peuvent même pas être significatifs. »

Selon une source reliée à la campagne Clinton qui a réclamé l’application de la loi, le FBI a quatre appareils  qui  appartiennent à Abedin, et au moins un appartient à Weiner. Jusqu’à présent, aucune information classifiée n’a été trouvé sur les appareils, selon Fox News.

Le développement inattendu de tout cela est arrivé  11 jours avant l’élection générale, et est la dernière « onde de choc »  à venir  frapper la campagne électorale de plein fouet. Jusqu’à présent,Hillary Clinton avait gagné dans les sondages sur Trump dans le sillage du dévoilement  des vidéos et des enregistrement  montrant Trump parler sans respect des femmes et les allégations ultérieures d’agression sexuelle et de harcèlement contre lui qu’il nie fortement.

Cependant, les révélations quotidiennes de piratage des courriels de la campagne Clinton obtenus par WikiLeaks sont devenus un casse-tête pour la campagne de la  démocrate. La reprise de l’enquête du  FBI pose potentiellement un  problème mille fois plus important que les dérapages clownesques de Donald Trump:c’est  la première fois dans l’histoire des États-Unis d’Amérique que les citoyens  peuvent  bien sentir  le vol et le pillage de leur gouvernement.

Ron Hosko, ancien directeur adjoint du FBI à la retraite, a déclaré à Fox News dans une interview téléphonique que des fonctionnaires du FBI étaient «livides de peur » face  à Comey sur le fait que des accusations criminelles  n’ont pas été portées contre Hillary Clinton dès le  premier jour de l’enquête,devant la masse de preuves qui s’accumulaient devant leurs yeux.

« Il l’a allumé le feu, puis est reparti», a déclaré Hosko,en parlant  de Comey,lors de  la tenue d’une conférence de nouvelles portant sur la mauvaise gestion d’Hillary Clinton sur des informations classifiées.

Hosko dit qu’il ose encore  défendre Comey  parce que le FBI a toujours agi de manière à prendre une décision « sur la base de ce qu’ils ont » à l’époque. Hosko dit qu’il pense que les agents ont trouvé des e-mails qui ont fait dire: «Oh mon Dieu, regardez ce que nous avons. »

Ils ne croyaient pas ce qu’ils voyaient parce qu’il croyaient au système politique dans lequel ils vivaient.Ils ne pouvaient pas croire,ni comprendre qu’une femme comme Hillary Clinton qui a si longtemps servi le gouvernement américain puisse être une si grande criminelle.

Elle semble plus vieille sur cette photo prise en Ohio le 28 octobre 2016.
Elle semble plus vieille sur cette photo prise en Ohio le 28 octobre 2016.

Discussions sur Twitter:

My full statement ⇩

 Paul Ryan (speaker) …on twitter this morning.

Président de la Chambre Paul Ryan a qualifié la décision du FBI « depuis longtemps. »


 

How many emails did the FBI find? Get your butt in gear, read them, assess them, form a conclusion. Letting this hang is so irresponsible.

Mais l’ancien porte-parole de l’administration Obama Tommy Vietor a réprimandé le FBI sur Twitter. 


En plus que de servir les Illuminati,elle sert aussi le CFR (Council of Foreign Relations) et elle est le choix du Groupe de Bilderberg. Hillary Clinton est l'ennemie No 1 du Peuple Américain.
En plus que de servir les Illuminati,elle sert aussi le CFR (Council of Foreign Relations) et elle est le choix du Groupe de Bilderberg.
Hillary Clinton est l’ennemie No 1 du Peuple Américain.

EN CONCLUSION

Profitant d’une première accalmie après des semaines à la dérive, Donald Trump s’en est donné à coeur joie, vendredi. « C’est plus gros que le Watergate », a-t-il lancé lors d’un rassemblement tenu dans le New Hamp-shire. « La corruption d’Hillary Clinton atteint une ampleur sans précédent », a ajouté M. Trump, alors que ses partisans scandaient« Enfermez-la ! ».

 

Cela, parce que le directeur du FBI, James Comey, a donné son accord pour que l’agence examine une nouvelle série de courriels qui « semblent pertinents à l’enquête » latente que mène le FBI sur l’usage d’une messagerie privée par Mme Clinton alors qu’elle était la secrétaire d’État.

 

Ces courriels ont été obtenus par hasard dans le cadre d’une enquête séparée qui n’a rien à voir avec Mme Clinton : elle concerne plutôt des messages à caractère sexuel envoyés par Anthony Weiner, l’ex-mari d’une proche conseillère de la candidate démocrate (Huma Abedin).

 

En évoquant le Watergate, M. Trump a pris plusieurs pas d’avance sur le directeur du FBI. Dans une lettre transmise à des présidents de commission parlementaire, M. Comey indique que « le FBI ne peut déterminer si ces informations seront ou non significatives ». Ce sera aux enquêteurs « d’examiner ces courriels et de déterminer s’ils contiennent des informations classifiées ».

 

Des détails !

 

Le flou maintenu par James Comey a fait bondir le chef de la campagne d’Hillary Clinton, John Podesta. « M. Comey devrait donner plus d’informations immédiatement, a-t-il écrit dans un communiqué publié en fin de journée. Nous n’avons aucune idée de ce que [les courriels visés] disent et le directeur reconnaît lui-même qu’ils sont peut-être non signifiants. C’est extraordinaire de voir quelque chose comme ça survenir à 11 jours d’une élection présidentielle. »

 

Hillary Clinton a lancé sensiblement le même message en soirée, se disant convaincue que le FBI « ne changera pas sa conclusion de juillet ».

 

Le scandale des courriels embête Hillary  Clinton depuis mars 2015, avant même son entrée en campagne. Lorsqu’elle dirigeait la diplomatie américaine (durant le premier mandat d’Obama), elle a utilisé une messagerie privée plutôt qu’un compte gouvernemental officiel, exposant ainsi potentiellement des informations confidentielles à un piratage.

 

Le FBI a ouvert une enquête, pour conclure en juillet 2016 qu’il n’y avait pas lieu de poursuivre Mme Clinton. Donald Trump a souvent vilipendé cette décision. James Comey avait tout de même souligné que l’ancienne secrétaire d’État avait fait preuve d’une« négligence extrême ». Hillary Clinton a présenté ses excuses dans cette affaire, mais elle a toujours prétendu n’avoir rien fait d’illégal.

 

Quel impact ?

 

Les révélations faites vendredi risquent-elles de renverser la vapeur dans une course qui annonce une victoire assez nette d’Hillary Clinton ? 

 

« Le FBI se doit de vérifier qu’aucun crime n’a été commis par l’usage d’une messagerie privée, dit-il. Mais je pense surtout que l’agence a voulu démontrer que c’est vraiment une institution indépendante, après avoir été souvent accusée par Donald Trump d’être à la solde des démocrates. »

 

Selon M. Tourreille, James Comey aurait « évoqué dans sa lettre s’il y avait quelque chose de majeur dans ces courriels. Or il est resté très vague. J’ai plus l’impression d’une démarche pour rassurer l’opinion publique [sur l’indépendance] du FBI. »

 

Directeur de la Chaire d’études politiques américaines du Cérium, Pierre Martin n’y voit pas un danger majeur pour Hillary Clinton à ce stade de la campagne. « Les informations [diffusées vendredi] ne sont pas fondamentalement différentes de ce qu’on savait déjà de ce dossier. C’est sûr que tout prend une dimension énorme en fin de campagne. Mais, dans les faits, ce dossier n’a pas eu énormément d’effets sur l’opinion publique dans le passé, et je ne pense pas que la lettre de M. Comey va convaincre un partisan de Mme Clinton de voter pour M. Trump. »

 

N’empêche que la décision du FBI n’est pas une bonne nouvelle pour la candidate démocrate, ajoute M. Martin. « On relance les questions sur son manque de transparence, on renforce cette perception qu’elle se croit au-dessus des règles. Mais ce sont des éléments qui sont dans le débat depuis longtemps. »

Donald Trump semble   terminer la course à l'élection avec beaucoup de forces et de supports nouveaux.
Donald Trump semble terminer la course à l’élection avec beaucoup de forces et de supports nouveaux.

ANNULER L’ÉLECTION OU FAIRE APPEL À L’ARMÉE POUR RÉTABLIR LA DÉMOCRATIE

 Donald Trump a suggéré jeudi,27 octobre 2016, lors d’un meeting électoral dans l’Ohio, d’annuler l’élection présidentielle et de le déclarer vainqueur, rapporte la chaîne américaine CNN.Ce serait peut être la meilleure solution dans cette campagne électorale.

 

 

Les allégations de fraude électorale martelées par Donald Trump se sont enracinées chez ses partisans, pour qui la victoire de Hillary Clinton ferait naître de sérieux doutes quant à la légitimité des résultats du scrutin, révèle un sondage Associated Press-GfK.

Seuls 35 pour cent des sympathisants du candidat républicain disent qu’ils accepteront probablement les résultats de l’élection si Mme Clinton accède à la Maison-Blanche, contre 64 pour cent qui affirment qu’ils s’en méfieraient sans doute.

D’autre part, 69 pour cent des partisans de l’ancienne secrétaire d’État se disent prêts à accepter l’arrivée de Donald Trump au pouvoir. Cependant, 30 pour cent d’entre eux manifestent une réticence face à cette idée.

Au total, 77 pour cent des électeurs probables disent qu’ils reconnaîtront le résultat du vote, même si Donald Trump en sort gagnant. À l’opposé, 70 pour cent des Américains qui se rendront sûrement aux urnes, le 8 novembre, adoptent la même position face à l’éventuelle victoire de la candidate démocrate.

Lors du troisième et ultime débat présidentiel, l’ex-vedette de téléréalité a refusé de dire s’il allait reconnaître ou non les résultats du dépouillement. «Je garde le suspense», avait-il répondu en souriant au modérateur.

Cet affront à la transition pacifique du pouvoir — un élément central de la démocratie américaine — lui a attiré bien des critiques, mais n’a pratiquement pas fait sourciller sa base partisane.

«Bien sûr, je crois que c’est truqué, et bien sûr je n’accepterai pas les résultats, a lancé Mike Cannilla, un électeur de Staten Island. Ça vient d’en haut: Obama essaie de prendre contrôle du pays, il cache tous les crimes de Hillary et il manipule les médias pour faire perdre Trump.»

«Notre seule chance, le 9 novembre, c’est si l’armée développe une conscience et prend les choses en main», a avancé le sympathisant républicain de 53 ans.

Bien qu’il y ait eu quelques cas isolés de fraude électorale aux États-Unis, aucune preuve ne permet d’affirmer — comme le répète M. Trump — qu’il s’agit d’un problème répandu. Un professeur de la faculté de droit de Loyola, à Los Angeles, n’a trouvé que 31 cas d’usurpation d’identité sur un milliard de bulletins de vote remplis entre 2000 et 2014 à travers le pays.

Par ailleurs, 40 pour cent des partisans de M. Trump disent avoir peu ou aucune confiance en l’exactitude du décompte des voix. Du côté des sympathisants de Mme Clinton, 79 pour cent des électeurs sondés ont déclaré avoir beaucoup ou assez confiance en la justesse des résultats. Plusieurs d’entre estiment que le magnat de l’immobilier devrait exprimer son soutien au système électoral même s’il est défait.

Le sondage Associated Press-GfK a été mené en ligne auprès de 1546 adultes, dont 1212 électeurs probables, du 20 au 24 octobre. L’échantillon a été tiré d’un panel de GfK, qui est conçu pour être représentatif de la population américaine. La marge d’erreur pour tous les répondants est de plus ou moins 2,75 points de pourcentage et celle concernant les électeurs probables, de plus ou moins 3,1 points de pourcentage.

LA GUERRE CIVILE MENACE L’EMPIRE AMÉRICAIN

Pourrait-on voir la violence éclater aux Etats-Unis et ce indépendamment de la personne qui gagnera les élections le 8 novembre prochain ?

Espérons que cela ne se produise pas, mais comme vous le verrez ci-dessous, la violence anti-Trump ravage toute l’Amérique. Si Trump venait à remporter les élections, cela pourrait engendrer une forte colère du côté de la gauche radicale et ce à un niveau que nous n’avons jamais vu auparavant. D’un autre côté, il y a d’énorme doutes quant à la bonne tenue du scrutin puisque certains pensent que cette élection pourrait être volée par Hillary Clinton. Et comme je l’ai montré hier, il semble que les machines électroniques permettant de voter au Texas soient déjà prêtes à transférer les votes pour Donald Trump à Hillary Clinton. Si Hillary Clinton venait à remporter cette élection dans des circonstances suspectes, cette situation pourrait déclencher des troubles civils généralisés dans tout le pays.

Actuellement, il reste moins de deux semaines avant les élections du 08 Novembre prochain, et une nouvelle enquête vient de révéler que la majorité des Américains craignent « des actes de violence » le jour du scrutin…

 

51% des électeurs américains expriment une certaine inquiétude quant à des possibles actes de violence le jour du scrutin; 20% se disent «très inquiets». 75% des américains disent avoir confiance dans le fait que la passation du pouvoir se déroule de manière pacifique comme cela s’est toujours passé depuis plus de 200 ans dans ce pays démocratique, mais seulement 40% se sont dits «très confiants».

Plus de 40% des partisans de Trump disent qu’ils ne reconnaîtraient pas la légitimité d’Hillary Clinton en tant que présidente des Etats-Unis si elle venait à remporter ces élections car pour eux, elle ne se sera pas imposée d’une manière loyale.

etoile-trump-walk-of-fame-300x201

Mais beaucoup d’américains à gauche n’attendront pas le résultat des élections afin de commettre des actes de violence. A Hollywood, Hier, le mercredi 26 Octobre 2016, un homme a brisé en morceaux l’étoile de Donald Trump sur le Walk of Fame à l’aide d’un marteau et d’une pioche…

Donald Trump a pris beaucoup de coups aujourd’hui, et pas seulement dans la course à la présidentielle. A moins de deux semaines avant que l’Amérique ne se décide si l’ancienne vedette de l’émission The apprentice arrachera une victoire surprise face à Hillary Clinton, l’étoile de Donald Trump a été vandalisée sur le Walk of Fame à Hollywood, puisqu’elle a été détruite tôt le mercredi en matinée par un homme portant un uniforme d’ouvrier et brandissant un marteau et une pioche.

…ET SI HILLARY CLINTON QUITTAIT L’ÉLECTION?

 

Si Hillary Clinton venait à quitter la course à la présidentielle américaine, les membres du Comité national du parti démocrate se réuniront pour élire un remplaçant. Les membres du comité national démocrate avait massivement soutenu Clinton même si la situation tendait à basculer vers le sénateur socialiste du Vermont Bernie Sanders.

Mark Paustenbach, le porte-parole du comité démocrate national indique qu’il y a actuellement 445 membres au comité démocrate – un nombre qui change au fil du temps et qui est régi par les propres statuts du groupe, qui accordent le statut de membre et des chefs de partis et attribuent 200 points pour la sélection au sein de chaque état, avec une option de 75 points que les membres du comité du parti démocrate peuvent choisir d’utiliser.

Mais les règles du parti pour le remplacement d’un candidat à la présidence précisent simplement que la majorité des membres doivent être présents à une assemblée extraordinaire convoquée par le président du comité. La réunion suivra les procédures établies par le Comité du parti démocrate et le vote par procuration ne serait pas autorisé.

Il serait extrêmement difficile de dégager une majorité de l’ensemble des membres du Comité national démocrate dans un délai aussi bref. Si Hillary Clinton devait abandonner la course à la présidentielle américaine la semaine prochaine, il serait pratiquement impossible de trouver un candidat démocrate de substitution avant le jour de l’élection.

Bref,ce serait l’anarchie.

Sans Hillary aux portes du pouvoir, les chances de voir Trump l’emporter seraient très importantes.

Donc, si Hillary était contrainte de quitter la course à la présidentielle du fait de l’enquête du FBI, Barack Obama et les démocrates voudront retarder ou suspendre l’élection aussi longtemps qu’ils le pourront s’ils le peuvent.

Pour l’instant, un tel scénario n’est que peu probable, mais étant donné la folle compagne à laquelle nous assistons depuis un an maintenant, tout peut arriver.

 

…ET QUE DIT L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE?

Incroyable,mais vrai!
Incroyable,mais vrai!

A défaut d’avoir la faveur des sondages américains, Donald Trump pourrait se réjouir puisque le système d’intelligence artificielle a prédit qu’il remportera les prochaines élections face à Hillary Clinton.

Si vous pensez que c’est un autre sondage bidon, sachez le système d’intelligence artificielle a réussi à prédire le résultat des trois dernières élections américaines, ainsi que les primaires démocrate et républicaine.

Développé en 2004 par Sanjiv Rai, MogIA analyse 20 millions de points de données en provenance des plates-formes sociales telles que Google, Facebook, Twitter et YouTube. Puis, il est en mesure de faire des prédictions.

«Si Trump perd, cela va défier la tendance de données pour la première fois au cours des 12 dernières années », a écrit M. Rai, à CNBC.

L’empire est au bord du gouffre!

Vive la Seconde Révolution Américaine!

À bas,la tyrannie du Nouvel Ordre Mondial!