Publicités
Accueil

Les dossiers de Michel Duchaine:Des courriels déclassifiés révèlent que l’OTAN a tué Kadhafi pour mettre fin au projet libyen d’une monnaie soutenue par l’or

3 commentaires

kadhafi-001

 

 

En dépit de la résolution française,en 1973,  adoptée par le  Conseil de sécurité de l’ ONU ,créant une zone d’exclusion aérienne sur la Libye avec l’intention « expresse » de la protection des civils, l’ un des  3000 nouveaux courriels d’Hillary Clinton publié par le Département d’ Etat, à la veille du Nouvel An de 2016,  contient des preuves accablantes sur les nations occidentales qui  se sont servi de l’ OTAN ,comme un outil pour renverser le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. Le renversement de Kadhafi par  l’ OTAN n’a pas été  fait pour la protection des personnes, mais afin de contrecarrer la tentative de Kadhafi pour créer une monnaie africaine basée sur l’or ,menaçant de  concurrencer le monopole central occidental bancaire dans toute l’Afrique.

Les courriels indiquent que l’initiative militaire de l’OTAN dirigée par les Français en Libye a également été motivée par le désir d’avoir accès à une plus grande part de la production de pétrole libyen, et de porter atteinte à un plan à long terme de  Kadhafi visant à supplanter la France comme puissance dominante dans l’Afrique francophone .

Avril 2011,un courriel  envoyé à la secrétaire d’Etat Hillary Clinton  par le conseiller officieux et conseiller  de longue date  Sidney Blumenthal avec la ligne d’objet « le client et de la France de l’or de Kadhafi, » révèle les intentions occidentales prédatrices.

Le Foreign Policy Journal rapporte :

Le courriel identifie le président français Nicolas Sarkozy comme leader de l’attaque sur la Libye avec cinq objectifs précis en tête: pour obtenir le pétrole libyen, d’assurer l’influence française dans la région, d’accroître la réputation de Sarkozy au niveau national, affirmer la puissance militaire française, et pour empêcher l’influence de Kadhafi dans ce qui est considéré comme «l’Afrique francophone. »

La plus étonnante information  est la longue section délimitant la grande menace que l’or et l’argent des réserves de Kadhafi, estimées à « 143 tonnes d’or, et un montant similaire en argent, » pose au franc français (CFA) en circulation comme monnaie africaine prime.

L'esclavage du peuple libyen avait commencé bien avant la Deuxième Guerre Mondiale par l'invasion italienne .

L’esclavage du peuple libyen avait commencé bien avant la Deuxième Guerre Mondiale par l’invasion italienne .

 

C'était ces photos de la mise en esclavage du peuple libyen par les soldats italiens que Kadhafi aborait sur son uniforme devant Berlusconi...pour discuter de la dette italienne à l'endroit de la Libye.

C’était ces photos de la mise en esclavage du peuple libyen par les soldats italiens que Kadhafi aborait sur son uniforme devant Berlusconi…pour discuter de la dette italienne à l’endroit de la Libye.

Le courriel indique clairement que les sources de renseignement indiquent que  la détermination derrière l’attaque française sur la Libye était un geste calculé pour consolider une plus grande puissance, à l’aide de l’OTAN comme un outil de conquête impérialiste, et non pas une intervention humanitaire que le public a été faussement conduit à croire.

Selon l’ email :

 

Cet or a été accumulée avant la rébellion actuelle et était destiné à être utilisé pour établir une monnaie panafricaine basée sur le Dinar or libyen. Ce plan a été conçu pour fournir les pays africains francophones comme une alternative au franc français (CFA).

(Source Commentaire: Selon des personnes bien informées cette quantité d’or et d’argent est évalué à plus de $7 milliards US selon les  officiers de renseignement français ont découvert ce plan peu après que la rébellion actuelle a commencé, et ce fut l’un des facteurs qui ont influencé la décision du président Nicolas Sarkozy à commettre l’attentat. France à l’attaque sur la Libye.)

Le courriel offre un coup d’oeil  privilégié derrière le rideau pour  nous révéler la façon dont la politique étrangère est souvent réalisée dans la pratique. Bien que rapporté dans les médias qui se sont fait l’écho de la propagande néolibérale , l’intervention militaire en Libye, soutenue  par l’Occident est  montrée comme nécessaire pour sauver des vies humaines, mais le  véritable moteur de l’intervention a été  le fait que Kadhafi avait prévu de créer un haut degré d’indépendance économique africaine… avec une nouvelle monnaie panafricaine , ce qui aurait réduit l’influence et la puissance française dans la région.

La preuve indique que lorsque l’intelligence française a pris connaissance de l’initiative libyenne de créer une monnaie afin  de rivaliser avec le système central occidental bancaire, la décision de renverser le régime par des moyens militaires avait  commencé, y compris  l’alliance de l’OTAN.


EN CONCLUSION

Paul Desmarais,ancien chef illuminati au Québec,Nicolas Sarkozy ,alors président illuminati de la France et Jean Charest ,alors premier-minitre du Québec qui a édifié le système politique actuel du Québec autour  de la corruption et de la collusion.De ces 3 hommes,seul Paul Desmarais est mort,mais les autres mériteraient d'être condamné à la peine capitale pour leurs crimes.Ils représentent ce que l'Occident chrétien a fait de pire,en ce début du Troisième Millénaire!

Paul Desmarais,ancien chef illuminati au Québec,Nicolas Sarkozy ,alors président illuminati de la France et Jean Charest ,alors premier-minitre du Québec qui a édifié le système politique actuel du Québec autour de la corruption et de la collusion.De ces 3 hommes,seul Paul Desmarais est mort,mais les autres mériteraient d’être condamné à la peine capitale pour leurs crimes.Ils représentent ce que l’Occident chrétien a fait de pire,en ce début du Troisième Millénaire!

Le Grand Guide Socialiste du Peuple Libyen,Mouammar Kadhafi,malgré  tous ses défauts,malgré sa violence et son  manque de condescendance,était résolu à laisser plus de liberté et d’indépendance aux peuples d’Afrique.En  voulant laisser ,en héritage, une monnaie  convertible en or et qui soit liée à l’environnement politique ,social et économique africain,il est entré en conflit avec  un personnage sans scrupule ,membre important des Illuminati: Nicolas Sarkozy.

En 1991,il inaugurait le Grand Bassin de Nubie...grâce  aux propres finances du Peuple Libyen.La Libye ne faisait pas affaires avec les banques de Rotschild.

En 1991,il inaugurait le Grand Bassin de Nubie…grâce aux propres finances du Peuple Libyen.La Libye ne faisait pas affaires avec les banques de Rotschild.

Sarkozy,membre de l’élite illuminati qui se  donne rendez-vous au Siècle,est l’un des meilleurs amis de la famille Bush qui s’est ralliée récemment derrière Hillary Clinton pour barrer la route à Donald Trump.

Combien de temps encore,les peuples d’Afrique vont attendre avant de vivre la naissance et la montée d’un aussi grand Guide…?Combien de temps encore  le terrorisme islamique,financé et armé  par le Nouvel Ordre Mondial et ses alliés (USA,France,Italie,Israël,Arabie Saoudite,etc) va continuer de menacer la paix et la sérénité des nations au nom du satanique pétrole?

Comment peut-on dire d’un pays « qu’il est démocratique » quand il complote pour  déstabiliser et renverser d’autres gouvernements légitimes?

Comment ne pas voir dans cette affaire que l’OTAN est une secte criminelle qui sert d’outil au service du Nouvel Ordre Mondial afin d’étendre le  pouvoir esclavagiste de l’oppression contre les peuples et les nations?

Le crime organisé contrôle de nombreux gouvernements de par  le monde;les cas du Québec,des états-Unis d’Amérique et de la France sont loin d’être les seuls!

Aussi,j’invite le peuple français,le peuple québécois et tous les peuples du monde  à s’unir dans la Révolte pacifique mais courageuse contre le crime organisé qui gère nos pays au nom du Nouvel Ordre Mondial!

Il faut arrêter le bain de sang actuel avant qu’il ne devienne incontrôlable et seule la désobéissance civile,pacifique mais résolue,peut débarrasser les peuples du monde qui rêvent de liberté,du péril grandissant des gouvernements néolibéraux et de leurs alliés.

Dans peu de temps,le point de non-retour sera franchi…Réveillez-vous !

kadhafi-livre

 

Publicités

Vidéo:Il était une fois Mouhammar Kadhafi

Laisser un commentaire

Biographie de Mouammar Kadhafi,le grand Guide libyen

Un commentaire

Mouammar Kadhafi, né le 19 juin 1942 à Syrte et mort le 20 octobre 2011 près de Syrte, en Libye, aussi appelé « colonel Kadhafi », est de facto le chef de l’État de la Libye depuis 1970, à la suite du coup d’État du 1er septembre 1969.

Né, selon sa propre légende, sous une tente bédouine dans le désert de Syrte le 7 juin 1942, Mouammar Kadhafi, fils de berger de la tribu des Kadhadfa, reçoit une éducation religieuse rigoureuse avant d'entrer dans l'armée en 1965. Il a 27 ans quand il renverse le vieux roi Idriss le 1er septembre 1969, sans qu'une goutte de sang ne soit versée

Né, selon sa propre légende, sous une tente bédouine dans le désert de Syrte le 7 juin 1942, Mouammar Kadhafi, fils de berger de la tribu des Kadhadfa, reçoit une éducation religieuse rigoureuse avant d’entrer dans l’armée en 1965. Il a 27 ans quand il renverse le vieux roi Idriss le 1er septembre 1969, sans qu’une goutte de sang ne soit versée

Officiellement, Kadhafi est désigné comme le Guide de la grande révolution de la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste.

Al-Kadhafi est le plus jeune enfant d’une famille de paysans bédouins. Il grandit dans la région désertique de Syrte, reçut une éducation primaire traditionnelle et religieuse, puis suivit les cours de l’école préparatoire de Sebha dans le Fezzan, de 1956 à 1961. Kadhafi et un petit groupe d’amis qu’il rencontra dans cette école vinrent à former le noyau d’un groupe de militants révolutionnaires ayant pour but de s’emparer du pouvoir. Kadhafi s’inspira de Gamal Abdel Nasser, président de l’Égypte voisine, qui se hissa au pouvoir en prônant l’unité arabe. En 1961, Kadhafi fut exclu de Sebha à cause de son activisme politique.

En 1977, il proclame la "Jamahiriya", qu'il définit comme un "Etat des masses" qui gouvernent par le biais de comités populaires élus, et s'attribue le seul titre de "Guide de la révolution". Son pouvoir reste intact

En 1977, il proclame la « Jamahiriya », qu’il définit comme un « Etat des masses » qui gouvernent par le biais de comités populaires élus, et s’attribue le seul titre de « Guide de la révolution ». Son pouvoir reste intact

Kadhafi étudia le droit à l’Université de Libye. Il entra ensuite à l’Académie militaire de Benghazi en 1963, où il organisa avec quelques militants un mouvement secret dans le but de renverser la monarchie libyenne pro-occidentale. Après l’obtention de son diplôme en 1965, il fut envoyé en Grande-Bretagne pour suivre un entraînement supplémentaire au British Army Staff College, et revint en 1966 en tant qu’officier dans le corps des transmissions.

Le 1er septembre 1969, à 27 ans, il mène avec un groupe d’officiers un coup d’état contre le roi Idris al-Mahdi, alors que celui-ci est en Turquie pour un traitement médical. Son neveu le Prince Hasan as-Senussi devait s’installer sur le trône le 2 septembre 1969 lorsque l’abdication du roi Idris annoncée le 4 août devait prendre effet. Dans la journée du 1er septembre la monarchie est abolie, la république est proclamée, et le Prince mis en prison.

En 2003, l'ex-paria s'ouvre à l'Occident. Il reconnaît la responsabilité de son pays dans les attentats contre un avion américain au-dessus de Lockerbie, en Ecosse (270 morts en 1988) et un avion français au Niger (170 morts en 1989), et verse des indemnisations aux familles des victimes. Le 24 novembre 2004, Jacques Chirac rend visite à Mouammar Kadhafi à Tripoli. Le président français devient le premier chef d'Etat occidental à renouer des liens avec le Guide./

En 2003, l’ex-paria s’ouvre à l’Occident. Il reconnaît la responsabilité de son pays dans les attentats contre un avion américain au-dessus de Lockerbie, en Ecosse (270 morts en 1988) et un avion français au Niger (170 morts en 1989), et verse des indemnisations aux familles des victimes. Le 24 novembre 2004, Jacques Chirac rend visite à Mouammar Kadhafi à Tripoli. Le président français devient le premier chef d’Etat occidental à renouer des liens avec le Guide./

Kadhafi s’octroie l’avancement du grade de capitaine au grade de colonel qu’il a gardé jusqu’à sa mort.

A propos de ce grade, insuffisant selon des critères occidentaux pour diriger un pays et commander à son armée, il déclare que la Libye est « gouvernée par son peuple », et que cela dispense le « guide» de titres civils ou militaires particuliers. Cette démarche n’est pas nouvelle et peut être rapprochée de celle d’un Gamal Abdel Nasser qui garde le titre de colonel quand il prend le pouvoir en Égypte, tandis que Jerry Rawlings, ex président du Ghana, n’a conservé que son grade de flight lieutenant.

Le 24 juillet 2007, la Libye accepte l’extradition vers leur pays d’origine des cinq infirmières bulgares condamnées à mort, puis à la prison à vie. Suspectées d’avoir participées à la contamination de près de 400 enfants par le virus du sida à l’hôpital de Benghazi, elles ont été graciées dès leur arrivée à Sofia. La France et particulièrement la première dame Cécilia Sarkozy s’est largement investie dans le processus de médiation. Nicolas Sarkozy se rend sur place à l'automne

Le 24 juillet 2007, la Libye accepte l’extradition vers leur pays d’origine des cinq infirmières bulgares condamnées à mort, puis à la prison à vie. Suspectées d’avoir participées à la contamination de près de 400 enfants par le virus du sida à l’hôpital de Benghazi, elles ont été graciées dès leur arrivée à Sofia. La France et particulièrement la première dame Cécilia Sarkozy s’est largement investie dans le processus de médiation. Nicolas Sarkozy se rend sur place à l’automne

Ayant pris le pouvoir à Tripoli lors d’un coup d’État le 1er septembre 1969, il prône à ses débuts le passage à un socialisme d’État teinté de panarabisme. Il nationalise certaines entreprises (notamment celles détenues par des ressortissants italiens). En 1977, il déclare la « révolution du peuple » : il change le nom du pays de République arabe libyenne en Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste et met en place des « comités révolutionnaires ». Le multipartisme demeure interdit en Libye.

Il oblige les États-Unis d’Amérique à évacuer leur bases militaires dont Wheelus Airfield. En septembre 1970, à l’aide de son ami et conseiller Abdessalam Jalloud il réussit à imposer pour la première fois une augmentation du prix du baril de pétrole, ouvrant la voie aux autres pays producteurs de pétrole.

Séducteur, il apprécie la compagnie féminine. Entouré souvent par des femmes en tenue de soldat, ses "amazones", il se nourrit frugalement, notamment de lait de chamelle. Personnage théâtral, il se singularise par des actes et des propos qui ont amusé le monde, distribuant les affronts à ses pairs arabes ou émettant des théories très personnelles sur l'histoire et les hommes. Ses gardes du corps rapprochés étaient toutes des femmes choisies pour leur beauté,et entrainées dans tous les arts martiaux,par les meilleurs instructeurs.

Séducteur, il apprécie la compagnie féminine. Entouré souvent par des femmes en tenue de soldat, ses « amazones », il se nourrit frugalement, notamment de lait de chamelle. Personnage théâtral, il se singularise par des actes et des propos qui ont amusé le monde, distribuant les affronts à ses pairs arabes ou émettant des théories très personnelles sur l’histoire et les hommes. Ses gardes du corps rapprochés étaient toutes des femmes choisies pour leur beauté,et entrainées dans tous les arts martiaux,par les meilleurs instructeurs.

Par représailles, au cours des années 1980, son régime est mis au ban de la communauté internationale également à cause de son soutien supposé à de nombreuses rébellions dans le monde et de ses implications supposées dans plusieurs actes terroristes : attentat dans une discothèque berlinoise fréquentée par des militaires américains en 1986, attentat de Lockerbie en Écosse contre un avion de ligne civil américain qui explose en plein vol en 1988 (270 morts), bien que l’implication réelle de la Libye dans cet attentat soit de plus en plus douteuse, ou encore attentat contre un avion français, le Vol 772 UTA reliant Brazzaville à Paris en 1989 (170 morts).

 

Le 15 avril 1986, Ronald Reagan ordonne un raid de bombardement (opération El Dorado Canyon) contre Tripoli et Benghazi. 45 militaires et fonctionnaires sont tués, ainsi que 15 civils, dont une fille adoptive de Khadafi, Hannah. Ce raid de représailles faisait suite à l’interception d’un message de l’ambassade libyenne à Berlin-Est suggérant l’implication du gouvernement libyen dans l’attentat à la bombe du 5 avril dans une discothèque de Berlin-Ouest, où un militaire américain avait été tué. Le colonel Kadhafi est blessé lors du bombardement de sa résidence.

À partir du milieu des années 1990, Kadhafi œuvre pour que son pays retrouve une place moins inconfortable d’un point de vue diplomatique. Ainsi en 1999, les agents des services secrets suspectés de l’Attentat de Lockerbie sont livrés à la Justice écossaise, ce qui provoque la suspension des sanctions de l’ONU envers le pays et le rétablissement des relations diplomatiques avec le Royaume-Uni.

Par la suite, en 2003, la Libye reconnaît officiellement « la responsabilité de ses officiers » dans l’Attentat de Lockerbie — ainsi que dans celui du Vol 772 UTA — et paie une indemnité de 2,16 milliards de dollars aux familles des 270 Pan Am victimes, ce qui a pour conséquence la levée définitive des sanctions de l’ONU et (partiellement) des États-Unis à son encontre.

En contre-partie de la libération des infirmières, Nicolas Sarkozy accepte que le Guide libyen séjourne en France en décembre 2007, à l'occasion d'une tournée en Europe. Un séjour polémique : l'accueil du chef d'un Etat libyen où les droits de l’Homme ne sont pas toujours respectés provoque l’indignation de l’opposition ainsi que d’une partie de la majorité de Nicolas Sarkozy -et notamment Rama Yade, alors secrétaire d'Etat chargée des droits de l'Homme. Mais entre eux,les Illuminati se comprennent bien!/

En contre-partie de la libération des infirmières, Nicolas Sarkozy accepte que le Guide libyen séjourne en France en décembre 2007, à l’occasion d’une tournée en Europe. Un séjour polémique : l’accueil du chef d’un Etat libyen où les droits de l’Homme ne sont pas toujours respectés provoque l’indignation de l’opposition ainsi que d’une partie de la majorité de Nicolas Sarkozy -et notamment Rama Yade, alors secrétaire d’Etat chargée des droits de l’Homme. Mais entre eux,les Illuminati se comprennent bien!/

En parallèle, le président Kadhafi entame des négociations diplomatiques, pendant toute l’année 2003, entre responsables libyens, britanniques et américains, et annonce en décembre de la même année qu’il renonce officiellement à son programme d’armes de destruction massive. Enfin, en mars 2004, il signe le protocole additionnel du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP).

Il instaure par ailleurs une politique d’assouplissement de la réglementation libyenne en matière économique permettant l’ouverture du marché local aux entreprises internationales, ce qui aide à la survie du régime. Il parvient par là même à se rapprocher des puissances occidentales et particulièrement de certains pays européens, comme le Royaume-Uni, la France, l’Espagne et l’Italie. Ainsi, le président Kadhafi déclare désormais qu’il entend jouer un rôle majeur dans la pacification du monde et la création d’un Moyen-Orient sans armes de destruction massive.

De 1999 à 2007, l’affaire des infirmières bulgares, jugées pour la contamination d’enfants libyens par le virus du Sida, sera utilisée à des fins politiques par Kadhafi et fortement médiatisée à travers le monde.

Le numéro un libyen se lance quelques années plus tard dans une politique de réconciliation avec l'Italie. Il arrive le mercredi 10 juin 2009 à Rome pour une visite que le gouvernement italien qualifie "d’historique". Rome et Tripoli devraient ainsi définitivement solder les comptes de la décolonisation. L’Italie verse des dédommagements, en contrepartie la Libye s’engage à mieux contrôler l’immigration clandestine au départ de ses côtes.

Le numéro un libyen se lance quelques années plus tard dans une politique de réconciliation avec l’Italie. Il arrive le mercredi 10 juin 2009 à Rome pour une visite que le gouvernement italien qualifie « d’historique ». Rome et Tripoli devraient ainsi définitivement solder les comptes de la décolonisation. L’Italie verse des dédommagements, en contrepartie la Libye s’engage à mieux contrôler l’immigration clandestine au départ de ses côtes.

Il a écrit le Livre vert, en référence au Petit Livre rouge écrit par Mao Zedong, dans lequel il explique de manière succincte ses solutions aux problèmes posés par la démocratie et l’économie. Il y fait l’apologie de la démocratie directe.

Khadafi est aussi considéré comme progressiste dans le monde musulman concernant la question féminine. Il entretient une garde personnelle constituée exclusivement de femmes, ses « amazones ». Certains progrès existent tels que la condamnation des mariages arrangés et la possibilité d’accéder à l’éducation pour les femmes.

Kadhafi tente de convaincre les dirigeants des autres pays de créer des « États-Unis d’Afrique ». Il considère en effet que c’est le meilleur moyen de développement pour le continent africain. Ce projet passerait par la création d’une monnaie unique et une seule armée de 2 000 000 de militaires. Kadhafi porte souvent un badge représentant l’Afrique sur son uniforme.

En 2007, il s’est ainsi rendu à Bamako, Abidjan ou encore Accra, pour présenter son projet d’un gouvernement unique pour l’Afrique, un État fédéral. Mais cet objectif semble loin d’être atteint.

Certains opposants au projet disent que Kadhafi veut régner sur l’Afrique à travers ce projet.

En février 2011, en plein Printemps arabe, il doit lui aussi faire face à une révolte populaire, qu’il tente de réprimer par des tirs à balles réelles et des bombardements aériens sur la population.

 

Le 20 octobre 2011, le Conseil national de transition annonce la mort de Kadhafi à Syrte, sa ville de naissance qui était en proie à de violents combats.

Mohamed Leith, annonce dans un premier temps à l’AFP que Mouammar Kadhafi a été arrêté blessé aux jambes et à la tête mais vivant avant que plus tard dans la journée, Khalifa Haftar, un haut responsable militaire du CNT n’annonce la mort de l’ex dirigeant libyen et la libération de la ville de Syrte. La chaine de télévision pro-Kadhafi Al-Libya, dément quand à elle la capture ou la mort de Mouammar Kadhafi.Plus tard,ce pseudo Conseil National de Transition  exposera le corps meurtri du grand Guide Socialiste du Peuple Libyen .

Depuis sa mort,la Libye est plongée dans une guerre civile sanglante …orchestrée par des groupes mercenaires à  la solde du Nouvel Ordre Mondial.

Alerte en Libye:l’escalade du terrorisme alimenté par les mercenaires djihadistes se poursuit

Laisser un commentaire

Que signifie encore le drapeau libyen?

Que signifie encore le drapeau libyen?

LE CAIRE Le ministre des Affaires étrangères de la Libye a déclaré dimanche,28 décembre 2014, que des groupes extrémistes  intensifient leurs attaques et  font  un nouvel effort pour s’emparer des ressources pétrolières du pays, après une agression sur les terminaux de l’Est  qui a mis  les réservoirs de stockage en feu, envoyant des nuages massifs de fumée noire dans le ciel.

Le ministre des Affaires étrangères Mohamed Dayri, parlant au Caire, a déclaré que les forces de son gouvernement espèrent repousser l’assaut lancé par des milices basés dans la ville occidentale de Misrata et loyal au gouvernement islamiste   rival ,basé à Tripoli (ce gouvernement a récemment reconnu l’autorité du calife de l’État Islamique). Il a dit  que des groupes djihadistes extrémistes ont rejoint l’attaque, qui a entraîné la fermeture du plus grand terminal maritime du pays.

Un fonctionnaire de compagnie pétrolière, Mohammed alHarari, a déclaré samedi soir que 850 000 barils de pétrole ont été perdus en raison de l’incendie dans cinq réservoirs de stockage.

Les combats ont éclaté autour du plus grand terminal pétrolier de la Libye, Sidra, qui est actuellement sous le contrôle des miliciens anti-islamistes alliés au gouvernement internationalement reconnu basé dans la ville orientale de Tobrouk. Le gouvernement djihadiste  basé à Tripoli avait promis de « libérer » Sidra plus tôt ce mois.

Les frappes aériennes ont été rapportés dimanche à Misrata pour la première fois, dans ce qui semblait être une réponse à l’attaque sur les terminaux pétroliers. Ahmed alMusmari, porte-parole militaire de l’armée dirigée par Tobrouk, dit alWasat (agence de nouvelles du site Web de la Libye) que les frappes aériennes  étaient ciblées  vers les bases utilisées pour attaquer ses troupes.

Un agent de sécurité à Misrata a déclaré que les frappes aériennes étaient près de l’aéroport principal de la ville, avec un missile frappant à 300 mètres d’une tour de l’aéroport mais il a manqué le tarmac. Le fonctionnaire a déclaré que le raid aérien a entraîné la suspension d’un vol Turkish Airlines, mais sans faire de victimes. Le fonctionnaire a parlé anonymement parce qu’il ne était pas autorisé à informer les journalistes.

Dayri, le ministre des Affaires étrangères pour le gouvernement   « dit légal »  de Tobrouk, dit  que les extrémistes, dont certains ont prêté allégeance au groupe extrémiste État islamique, ont accru leur présence en Libye, y compris dans la capitale.

« Nous sommes préoccupés ,nous  les Libyens. Mais le monde arabe et la communauté internationale devraient l’être aussi à cause de la volonté de ces groupes terroristes extrémistes pour atteindre les ressources pétrolières et les revenus de l’état. C’est une question dangereuse « , a déclaré Dayri.

Des pourparlers parrainés par l’ONU entre les gouvernements rivaux sont prévues pour le 5 janvier 2015.

En Libye, une catastrophe écologique sans précédent se prépare à Tripoli…en flammes

Laisser un commentaire

En Libye, un incendie incontrôlable fait craindre une catastrophe à Tripoli

 

Le feu s’est déclaré hier dans un immense dépôt d’hydrocarbures. Il a été déclenché par des combats entre des milices rivales près de l’aéroport de la capitale.

Le gouvernement libyen évoque la possibilité d’une « explosion d’une grande ampleur ». Les autorités libyennes mettent en garde, lundi 28 juillet, contre une « catastrophe » dans la capitale Tripoli après avoir échoué à maîtriser deux incendies ravageant un immense dépôt de stockage d’hydrocarbures. 

Ce site de stockage de dérivés de pétrole, qui contient plus de 90 millions de litres de carburant en plus d’un réservoir de gaz naturel, est situé sur la route de l’aéroport, où se déroulent des combats entre milices rivales, qui ont fait plus de 97 morts et 400 blessés en deux semaines, selon un dernier bilan.

L'incendie a commencé le 27 juillet 2014.

L’incendie a commencé le 27 juillet 2014.

Un autre incendie déjà déclaré et « hors de contrôle »

Le premier incendie a été déclenché dimanche par l’explosion d’une roquette lors d’affrontements entre milices pour se disputer le contrôle de l’aéroport de Tripolie. Le tir a touché un réservoir contenant plus de 6 millions de litres de carburant. La Compagnie nationale de pétrole (NOC) a annoncé lundi après-midi que ce feu était désormais « hors de contrôle »« Les pompiers ont quitté le site définitivement » en raison des combats qui se poursuivaient à proximité, selon la NOC, qui prévoit « une explosion inévitable ».

Un second incendie s’est déclaré, lundi, sur le site de stockage et les flammes pourraient se propager jusqu’aux réservoirs de gaz. « Une grande explosion risque alors de se produire et provoquer des dégâts sur un rayon de 3 à 5 km », précise la Compagnie nationale de pétrole. 

Le gouvernement libyen a demandé une aide à plusieurs pays, qui ont annoncé leur disposition à envoyer des Canadairs. Mais des pays comme l’Italie ou la Grèce ont posé comme condition l’arrêt des combats entre milices rivales. Le gouvernement a appelé à plusieurs reprises à l’arrêt des combats. En vain.

 

Conclusion:

La Libye proche de la catastrophe ? Comme si la catastrophe n’avait pas encore eu lieu ? La destruction du pays par la France, les USA et les forces de l’OTAN, l’assassinat de Kadhafi, c’était quoi ? Tout ça pour des petits calculs mesquins, pour l’avidité de certains et pour masquer la corruption d’autres … Voilà la belle démocratie promise au libyens ! Pays en ruine, milices qui font la loi, pas d’état, pseudo gouvernement corrompu, mais ce qui inquiète les occidentaux, c’est comment préserver le pétrole ! C’est dégoûtant de lâcheté et de veulerie.L’explosion de l’ensemble du dépôt de pétrole va être gigantesque.

 

 

 

GBAGBO ET KADHAFI: LES HOMMES D´HONNEUR

Laisser un commentaire

Le président  Gbagbo et le Grand Guide Socialiste du Peuple Libyen,Mouhamar Kadhafi.

Le président Gbagbo et le Grand Guide Socialiste du Peuple Libyen,Mouhamar Kadhafi.

GBAGBO ET KADHAFI: LES HOMMES D´HONNEUR

Je ne pleure pas l’arrestation, le kidnapping et la séquestration du président élu de Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo car il est resté droit dans ces bottes au milieu de son peuple pour résister contre l’ agression sauvage française et ouattariste. 

Je ne pleure pas la mort de Kadhafi, car après tout il a été fidèle à l’engagement qu’il s’était donné : ne jamais quitter la Libye et mourir plutôt que d’être pris.

Les grands hommes n’ont pas peur de la mort. La mort est d´ailleurs leur seconde épouse. C’est ce qui fait leur grandeur et leur différence avec le commun du mortel.

 

 

Il était une fois la Libye

Laisser un commentaire

La Lybie.

La Lybie.

«Il est de la responsabilité de l’Occident de ´´nettoyer le désordre qu’il a mis´´ en Libye, où la rébellion a proclamé révolue l’ère de Mouammar Kadhafi après sa prise de contrôle de la majeure partie de Tripoli», a estimé la presse d’Etat chinoise. ´´Renverser le régime de Kadhafi représente un spectacle pour les médias, discuter de la reconstruction ne l’est pas´´.»

 Editorial du quotidien chinois Global Times rapporté par l’AFP le 23 08 2011

 D’une façon prophétique, Mustafa Abdul Jalil, l’ex-chef du CNT, a déclaré à al-Jazeera que si les insurgés commettaient des actes de vengeance, il démissionnerait. «Il y a des groupes islamistes extrémistes qui cherchent à créer des turbulences dans la société libyenne. Je ne serai pas fier d’être à la tête d’un Conseil avec de tels rebelles.» C’était il y a deux ans, quelques semaines avant le lynchage d’El Gueddafi qui n’a pas apporté le bonheur aux Libyens, c’est plus que jamais le chaos.

 

Le Grand Guide  Socialiste du Peuple Lybien:Muhammar Kadhafi

Le Grand Guide Socialiste du Peuple Lybien:Muhammar Kadhafi

Ce qui reste de la Libye: la guerre de tous contre tous

La Libye heureuse a disparu! Dans une analyse sans concession, un éditorialiste de la Voix de la Russie écrit: «La menace de famine, les conflits intestins incessants, le collapse de l’économie et la probabilité de désintégration nationale sont les réalités de la Libye d’aujourd’hui après «la leçon de démocratie» donnée par la coalition occidentale. Existe-t-il une chance de remettre ce pays dans la voie de la paix et qui doit être tenu pour responsable des conséquences désastreuses d’une révolution financée de l’extérieur? Deux ans après la «révolution libyenne», la situation dans ce pays a atteint le point critique. Les autorités actuelles et les leaders d’une énième vague de protestations bloquent les relations économiques élémentaires du pays avec le monde extérieur dont dépendent énormément de choses. Les uns ne peuvent pas payer les importations de denrées alimentaires parce que les autres bloquent les exportations de pétrole qui sont nécessaires comme l’oxygène pour renflouer le budget. Par ailleurs, la production de pétrole a chuté de 10 fois par rapport à l’époque «prérévolutionnaire» parce que le pays est à nouveau en proie aux affrontements armés entre les différentes fractions rivales, ce qui bloque les autorités qui le tentent d’enrôler des hommes armés pour les intégrer aux forces de sécurité» (1).

 

Le Grand Guide  du Peuple Lybien était littéralement tombé amoureux de Condoleeza Rice .Celle-ci ,vous vous en doutez s'en était bien servi .

Le Grand Guide du Peuple Lybien était littéralement tombé amoureux de Condoleeza Rice .Celle-ci ,vous vous en doutez s’en était bien servi .

Pour l’éditorialiste russe: «Les pays occidentaux sont responsables – y compris financièrement – face au peuple libyen: «Ils doivent assumer leur responsabilité. Ils ont fait passer la résolution les autorisant à prendre la défense du peuple prétendument opprimé par le régime de Kaddhafi. Ils ont porté 30.000 frappes aériennes contre la Libye et ont réduit en ruine 11 villes de ce pays. L’Occident avait promis 10 milliards de dollars pour les reconstruire mais elles sont toujours en ruine. Si les pays occidentaux voulaient réellement instaurer la paix pour les Libyens, ils devraient prendre des mesures urgentes pour que la Libye reste au moins un État fédéré au lieu de partir en morceaux), explique-t-il. C’est la menace d’une catastrophe humanitaire d’envergure pour ce pays de 6 millions d’habitants dépourvu de secteur agro-industriel digne de ce nom. C’est ainsi que l’incertitude pèse actuellement sur la livraison de 50 000 tonnes de blé, quantité qui suffit à nourrir pendant plusieurs mois la population de la seule capitale, mais pas le reste du pays. Si l’ONU avait rempli sa vocation elle aurait dû accuser ceux qui ont poussé le pays à la crise et leur faire payer les frais de reconstruction de l’économie, de l’éducation, de la santé publique et des autres secteurs. Ceux qui ont ruiné le pays doivent en assumer la responsabilité. Après tout, cette responsabilité avait été en son temps imposée à l’Allemagne.» (1)

Misrata ...avant et après la guerre provoquée par l'occident.

Misrata …avant et après la guerre provoquée par l’occident.

Mehdia Belkadi abonde dans le même sens et écrit: «Instabilité politique, insécurité alarmante, situation critique des droits de l’homme, économie désastreuse, embrasement dans la région et risque de guerre civile féroce, le constat est sans appel. Deux ans après l’assassinat de l’ex-guide Mouamar Al Khadafi, c’est le chaos! Terrorisme, assassinats ciblés et violences intertribales font l’actualité de la Lybie post-Kadhafi où des manifestations ont régulièrement lieu contre les «nouvelles» autorités, de mouvance islamiste, accusées de faire sombrer le pays dans le chaos. L’on est loin de la fameuse exclamation «La Libye est libre!» faite par les opposants armés, la «communauté internationale» et les principaux médias internationaux le 23 octobre 2011. (…) »(2)

« Les milices, lourdement armées par l’Otan, dont certaines ont depuis bénéficié d’entraînement d’Al Qaîda, font la loi empêchant l’édification d’un Etat stable. Les ex-combattants étaient invités à rejoindre les deux corps de l’armée et de la police, mais les milices se livrent désormais à une bataille de leadership. Aussi, bien qu’officiellement progouvernementales, elles sont pourtant concurrentes de l’armée officielle (…) Elles sont accusées de graves entraves aux droits de l’homme par différentes ONG, rapportant de nombreux cas d’enlèvements, de tortures et d’assassinats extrajudiciaires. Il faut dire que le 23 octobre 2011 avait annoncé la couleur. N’est-ce pas en procédant au lynchage et à l’exécution sommaire de Kadhafi, de son fils Moatassim et d’une soixantaine de ses hommes (rapport HRW, octobre 2012) que les rebelles ont «libéré» la Libye?» (2)

Le 15 février 2011,tout bascule.Les mercenaires d'Al Qaïda armés et encadrés par la CIA ,commencent à organiser des troubles ,partout en Lybie.

Le 15 février 2011,tout bascule.Les mercenaires d’Al Qaïda armés et encadrés par la CIA ,commencent à organiser des troubles ,partout en Lybie.

«Outre les violations des droits humains poursuit la journalsite Mehdia Belkadi , les troupes rebelles ont mis la main sur tous les trafics comme celui de la drogue, des armes ou encore l’immigration clandestine (..) La flambée des violences a fait fuir la plupart des diplomates et des compagnies étrangères, retardant la reconstruction de ce pays. Deux ans et 50.000 morts après (Amnesty international, janvier 2012), l’Otan vient une nouvelle fois à la «rescousse». L’organisation a décidé lundi d’envoyer des conseillers en Libye pour aider Tripoli à renforcer ses institutions de défense. Pourtant, à l’origine du chaos libyen suite au détournement de la résolution de l’ONU, l’on a du mal à croire à l’efficacité de cette aide, bien que le Premier ministre se veut optimiste, prédisant «un avenir radieux», sans préciser s’il s’agissait d’un avenir proche.» (2)

 

En viron 2 mois avant l'assassinat de Kadhafi,la population de Tripoli était sortie dans la rue pour manifester son soutient au grand leader. La presse occidentale déformera  l'événement en parlant de manifestants hostiles. Après la mort du Grand Leader,des milliers de gens seront assassinés dans cette ville.

En viron 2 mois avant l’assassinat de Kadhafi,la population de Tripoli était sortie dans la rue pour manifester son soutient au grand leader.
La presse occidentale déformera l’événement en parlant de manifestants hostiles.
Après la mort du Grand Leader,des milliers de gens seront assassinés dans cette ville.

Bernard-Henri Lévy et  la dispartion  de la Libye en tant qu’Etat

Pour Mohammed Larbi: «La Libye a toujours été un immense dépôt d’armes qui fait, cette fois, le bonheur des milices après avoir fait celui des marchands de canons, ou des autres milices ailleurs dans la région sinon plus loin. (…) Les milices seraient-elles plus fortes au point d’imposer leur ordre, comme cela est apparu quand elles sont venues de Misrata pour réprimer une manifestation pour plus de sécurité? Cela s’est passé le 15 novembre et cette action a fait 46 tués et plus de 500 blessés. Une véritable démonstration de force face à une armée nationale demeurée faible (…). C’est dans un tel contexte que le gouvernement libyen tentait de rassurer les habitants de Benghazi en appelant au calme après de violents affrontements entre l’armée et le groupe djihadiste Ansar Al Charia.» (3)

On apprend que suite aux affrontements, le secrétaire d’Etat américain John Kerry indique que les Etats-Unis condamnent l’usage de la violence. Curieusement, la France ne dit rien. BHL occupé à attiser un autre feu ne s’intéresse plus à la Libye. On dit que la résolution scélérate votée  en mars 2011 et interprétée dans son sens tragique a été le fait de la France, il est indéniable que les fondements sont plus profonds. C’est à n’en point douter BHL le vrai ministre des Affaires étrangères qui fut le moteur de la curée.

Sous la plume du journaliste palestinien Ramzy Baroud, nous lisons un portrait assez complet de Bernard-Henry Levy son «deux poids, deux mesures» sa sacralisation d’Israël et sa haine de l’Islam: «Lévy, qui apparaissait parfois comme le défenseur le plus en vue d’une guerre contre la Libye, a largement disparu des feux de la rampe dans le contexte libyen. (…) Proclamer qu’au mieux, Lévy est un imposteur intellectuel, c’est rater la logique claire qui semble unifier toutes les activités de cet homme, travail et écrits. Il semble obsédé à «libérer» les musulmans, de la Bosnie au Pakistan, de Libye et d’ailleurs (…) Tout au long de sa carrière difficile à cerner, Lévy a fait beaucoup de mal, quelquefois en servant de laquais aux hommes de pouvoir, d’autres fois en menant ses propres croisades. Il est un grand partisan de l’intervention militaire, et son profil est semé de références à des pays musulmans et à des interventions militaires, de l’Afghanistan au Soudan et finalement à la Libye.» (4)

«Dans le New York magazine du 26 décembre 2011, poursuit Ramzy Baroud  Benjamin Wallace-Wells parlait du «philosophe» français comme d’un ´´Messie qui ne craint pas de promouvoir la violence pour le plus grand bien de l’humanité´´. Dans l’article ´´European Superhero Quashes Libyan Dictator´´, Wallace-Wells écrivait sur «le philosophe [qui] a réussi à pousser le monde à écraser un vilain méchant». Le méchant en question est bien sûr Mouammar Kadhafi, le dirigeant libyen qui fut renversé et massacré après qu’il aurait été sodomisé par des rebelles lors de sa capture en octobre 2011. (…) En mars 2011, Lévy a pris sur lui de s’envoler pour Benghazi pour «recruter» des insurgés libyens. Ce fut un moment décisif, puisque c’est ce type de médiation qui permit à des groupes armés de transformer un soulèvement régional en une guerre totale impliquant l’Otan. (..)»(4)

«Des massacres, il y en eut en effet, mais pas dans le sens suggéré par les «interventionnistes humanitaires» occidentaux. Le dernier en date a eu lieu il y a quelques jours, vendredi 15 novembre à Tripoli – 43 personnes auraient été tuées et 235 blessées quand des miliciens ont attaqué des manifestants pacifiques qui exigeaient simplement que le militants de Misrata quittent leur ville. S’agissant de la personnalité de BHL, Ramzi Baroud, nous dit que: «La droite israélienne est fascinée par B.-H. Lévy. Dans le Jerusalem Post, la célébration de son influence globale culmine avec la citation suivante: «Un philosophe français et un des leaders du mouvement des Nouveaux Philosophes qui disait que les juifs ont vocation à fournir une voix morale unique dans le monde.» Mais la moralité n’a rien à voir là-dedans. Les exploits philosophiques de notre homme semblent viser exclusivement les musulmans et leurs cultures. Une semaine après que le Jerusalem Post eut célébré l’influence morale de Lévy dans le monde, le quotidien Haaretz décrivait son soutien à l’armée israélienne en titrant le 30 mai 2010: «Bernard-Henri Lévy: Je n’ai jamais vu une armée aussi démocratique que les FDI.»(4)

Il avait été fait Grand Chevalier de l'Ordre de Malte...Ce qui le rattache aux Francs-maçons et aux Illuminati.

Il avait été fait Grand Chevalier de l’Ordre de Malte…Ce qui le rattache aux francs-maçons et aux Illuminati.

B.H.L.: le représentant autoproclamé de la tribu d’Israël

Hichem Hamza nous décortique la mécanique de BHL avec un sacerdoce immuable, la défense du sionisme et d’Israël: «Double allégeance. Réalisateur d’un film consacré à son engagement dans le conflit libyen, Bernard-Henri Lévy a toujours affirmé que son combat s’inscrivait dans une démarche universaliste en faveur des droits de l’homme. Oumma a exhumé des documents suggérant le contraire. L’aveu s’est tenu le 17 novembre dernier au micro de RCJ. Invité par la Radio de la Communauté Juive pour promouvoir son «journal de guerre» en Libye, l’écrivain Bernard-Henri Lévy a fait son coming out communautaire, reconnaissant, avec une emphase inédite, s’être engagé contre le colonel Kadhafi en raison, notamment de son appartenance religieuse. Oumma a repéré et mis en ligne l’extrait stupéfiant de cet entretien réalisé par RCJ ». (5)

« Curieusement, la scène décrite ici par BHL ne figure pas dans son film intitulé Le serment de Tobrouk. Si l’on peut effectivement y apercevoir BHL se vanter auprès des émissaires des clans libyens d’appartenir lui-même à une«ancienne tribu», à nul moment le voit-on déclamer sa «filiation» envers Israël devant la foule de jeunes gens rassemblés en avril 2011 à Benghazi. Trois jours après cette interview, BHL a participé à la convention nationale du Conseil représentatif des institutions juives de France. Lors de son discours, l’homme a complété sa confession -passée alors inaperçue- de RCJ en affirmant s’être engagé avec, «en étendard», sa «fidélité au sionisme et à Israël», ajoutant que c’était «en tant que juif» qu’il avait «participé à cette aventure politique, contribué à élaborer pour mon pays et pour un autre une stratégie et des tactiques». Cette «double allégeance» est assumée.(5)

Pour autant, BHL doit rendre compte à la Communauté des Hommes? Pour Karim Bouali les conséquences de l’ingérence occidentale en Libye, déclenchée par l’activisme irresponsable de Bernard-Henry Lévy, dépassent les frontières de ce pays et touchent toute la région. (…) La dernière fois que cet individu a refait surface, c’était pour tenter de peser sur la décision des puissances occidentales, Etats-Unis et France principalement, qui hésitaient à entrer en guerre contre la Syrie. Il ne faut pas attendre de ces puissances qu’elles actionnent la CPI pour le jeter en prison et le juger pour crime contre l’humanité.» (6)

Conclusion provisoire sur le drame libyen

Dans une interview au Temps d’Algérie quelques semaines après la libération de la Libye,et le lynchage de El Gueddafi, j’avais déclaré que le grand mérite de celui-ci, quand bien même c’était un tyran, c’est qu’il a su préserver les équilibres entre les tribus. D’une certaine façon, les équilibres sociologiques ont pu être protégés. Il ne faut jamais oublier aussi que la Libye a le 1er PIB après l’Afrique du Sud. C’est-à-dire que les Libyens vivaient bien. La Libye, petit pays de 6 millions d’habitants, dispose de  46 milliards de barils dont 35% d’après les Français leur reviennent (16 milliards). Pour les Occidentaux, c’est une bénédiction. A partir de maintenant, pour le nouvel ordre qui va se mettre en place, les réserves pétrolières des pays arabes sont désormais hypothétiques. Elles appartiendront tôt ou tard au monde occidental, Les 480 milliards de dollars de réserves de change vont être utilisés par ceux qui ont détruit la Libye pour reconstruire ce pays. Mais la Libye, ce ne sont pas simplement des bâtiments, des routes, des usines, c’est une civilisation qui vient d’être démolie. (…) Ce qui arrive en Libye risque malheureusement d’arriver dans les autres pays, et l’Algérie n’est pas à l’abri.» (7)

Ce qui intéresse encore une fois l’Occident, ce ne sont pas les droits de l’homme, mais les richesses des pays faibles. Pour autant, l’Algérie ne doit pas rester les bras croisés en face du chaos libyen, c’est tout de même un pays maghrébin qui partage avec nous une histoire, une culture, une langue, un espace, voire une religion. Aucune déclaration dans le dernier 5+5 concernant la Libye, on parle de sécurité alimentaire alors qu’un pays risque la famine. Notre compétence diplomatique africaine devrait en toute logique et humanité nous amener à nous «ingérer» en apportant notre part d’empathie envers ce pays, en le mettant en garde contre l’émiettement.

La sécurité de la Libye, c’est notre sécurité. Rappelons-nous: El Gueddafi nous avait aidés dans la difficile gestion de l’après 24-février 1971. Nous avions subi un embargo de la part des compagnies pétrolières Qu’attendons-nous pour porter aide et assistance à ce pays qui est frère en humanité?

Source:Professeur Chems Eddine Chitour

NOTES:


1. http://french.ruvr.ru/2013_11_09/La-Libye-en-tourmente-0573/

2. Mehdia Belkadi http://www.reporters.dz/ index.php++cs_INTERRO++option =com_content ++cs_AMP++amp;view=article&…

3. Mohammed Larbihttp://www.elwatan.com/ international/repere-desordre-libyen-27-11-2013-236519_112.php

4. R. Baroud http://www.legrandsoir.info/bernard-henri-levy-et-la-destruction-de-la-libye.html

5. H.Hamza http://oumma.com/12986/bernard-henri-levy-representant-tribu-israel 2 06 2012

6. http://www.algeriepatriotique.com/ content/levy-la-cpi

7. Chems Eddine Chitour: Interview au Le Temps d’Algérie par Saïd Mekla 06 – 09 – 2011

Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :