Les révoltes réussies d’esclaves à bord des navires négriers

Revolte d'esclaves

 

Révoltes réussies à bord de navires négriers

Les révoltes d’esclaves à bord des navires furent une constante de la traite transatlantique.

Elles étaient d’autant plus redoutables lorsque les bâtiments étaient en vue des côtes : au départ – les Africains n’hésitant pas à partir en pirogue aider les déportés – et parfois à l’arrivée où les victimes luttaient pour la liberté avec l’énergie du désespoir.

La plupart des révoltes échouèrent et donnèrent lieu à une répression d’une barbarie inouïe : déportés jetés par dessus bord ou dépecés (les autres victimes étant contraintes à des actes de cannibalisme).

Il y eut cependant des succès.

Voici six premiers exemples de révoltes réussies.

1751 : Au moment de son départ, le Willingmind, battant pavillon britannique, qui était au mouillage sur un fleuve de Sierra Leone, est pris et incendié par les captifs qui regagnent les côtes.

1767 : Après 4 jours de navigation, les déportés du navire britannique L’Industry, destinés à être vendus en Caroline, massacrent l’équipage, prennent le bâtiment et remettent le cap sur l’Afrique. Ils réussissent à échouer le bateau et à regagner le rivage de Sierra Leone.

1769 : Alertés par les coups de feu tirés à bord du Nancy de Liverpool, qui vient de lever l’ancre, signal de la révolte, des Africains de New Calabar (Nigeria) partent en pirogue porter secours aux déportés. La lutte est victorieuse et les les déportés regagnent le continent.

1770 : L’Ave Maria, en partance pour la Guadeloupe, est pris d’assaut par des Africains du littoral qui libèrent les captifs et épargnent la vie de l’équipage.

1771 : Le Nécessaire de La Rochelle, est pris par les 52 déportés qu’il emmènent. Après avoir vaincu l’équipage, ils se libèrent et mettent le cap sur l’archipel des Bijagos où ils échouent le bâtiment, à l’embouchure du Rio Geba (Guinée-Bissau).

1780 : Les côtes de Guyane étant en vue, 200 déportés prennent le contrôle du bateau hollandais La Vigilantie, tuent les marins et gagnent le rivage à la nage avant de se fondre dans la nature.

 

……………………………………………………………………

Augustine

L’Augustine de Nantes « prise par les noirs »

Le 26 décembre 1788, les captifs de L’Augustine de Nantes, 55 tonneaux, partie de Nantes le 25 juin, se révoltent et partent avec le bâtiment.

Une partie de l’équipage est alors à terre, au Mayombe, à l’embouchure du fleuve Congo (Gabon).

Récit des rescapés de l’équipage :

Les esclaves, au nombre de 40, s’y sont emparés d’un coffre d’armes et ont attaqué 7 hommes de l’équipage qui étaient alors à bord.

2 sont massacrés, les 5 autres ont été blessés et jetés à la mer; mais ils ont eu le bonheur de se sauver dans le canot et se sont réfugés à Mayombe où le bateau était en traite.

Le navire La Belle Ninette, aussi de Nantes, est venu chercher l’équipage qu’il a amené avec le capitaine qui était à terre lors de l’événement.

Les noirs, une fois maîtres du bateau, ont levé l’ancre et ont appareillé.

Le navire n’a jamais été retrouvé. Le capitaine est mort au Mayombe.

 

 

 

Une nouvelle chronique du blog:Journal de l’Afrique

Nous présenterons un Journal de l’Afrique ,le plus souvent possible …voici notre première chronique:

 

Ensemble, libérons l’Afrique des médiamensonges !
otan_cnt_bhl56da-90143
Malgré son milliard d’habitants et ses nombreuses ressources naturelles, l’Afrique est quasi absente des grands médias. Confinée aux faits divers, elle se résume à trois grands maux : Dictature, Misère, Guerre.
 
Silence sur les causes et les responsables de ces fléaux. Silence sur l’action des grandes puissances, sur la conquête des zones d’influence et sur les enjeux géostratégiques. Alors que chaque guerre en ce continent vise à faire main basse sur les matières premières. Silence enfin sur les réussites des peuples africains.
 
Ensemble, libérons l’Afrique des médiamensonges et du brouillard dissimulateur ! Les Africains doivent connaître la vérité. Ils doivent être informés sur les causes et les conséquences réelles des actions qui se déroulent sur leur continent et ailleurs.
 
Nous sommes heureux de vous présenter le nouveau “Journal de l’Afrique” (JDA), qui donnera la parole au continent sous forme de newsletter régulière. Fameux défi ! Que nous ne pourrons réaliser qu’avec votre aide, chers lecteurs !
 
Nous comptons sur vous pour libérer l’Afrique des médiamensonges.
 
CARLOS SIELENOU & MICHEL COLLON
 
 
Le dessin du mois…Voici des liens vers des articles écrits par des africains que nous soutenons:
 
 
   par Hugo Chavez Frias
   
   par Mikaël Doulson 
 
   par Capitaine Martin
 
   par Piero Gleijeses
 
   par Sam La Touch
 
   par Théofile Kouamouo
 
 
 
Brèves
 
Après Hollande, Obama convoque une grand’messe néocoloniale
 
Cameroun : Bolloré perd le port de Kribi
 
Télécommunication : Israël espionne les Nigérians 
 
Sud-Soudan : 12 500 casques bleus pour protéger…le pétrole !
 
Média : Euronews s’implante en Afrique
 
Les Frères musulmans déclarés « terroristes »
 
Fonds africains : L’Occident grand bénéficiaire du détournement.
 

………………………………………………………………………………..

VIDÉO:
L’ancien président Jacques Chirac explique l’origine africaine de la richesse de la France

 

………………………………………………………………………

LES BRÈVES DU MOIS

 

Brève 1 
 
 Euronews s’implante en Afrique
 
Euronews lancera mi-2015 une chaîne d’information multilingue panafricaine, Africanews, basée à Brazzaville, en partenariat avec la télévision publique du Congo.24H/24 Africanews émettra d’abord en anglais et en français, puis dans d’autres langues (portugais, arabe, swahili, etc.). Michael Peters, président du directoired’Euronews, a signé samedi 25 décembre 2014 avec Jean Obambi, directeur général de TV Congo, l’accord de coopération pour lancer la chaîne. BBC a déjà un siège au Sénégal et la Télévision chinoise CCTV s’est installée au Kenya. 
 
………………………………………………………………………………………………….
 
Brève 2 
 
Après Hollande, Obama convoque une grand’messe néocoloniale 
 
Triés sur le volet par l’administration US, les dirigeants de 47 pays africains sont conviés à la Maison Blanche les 5 et 6 août 2014 pour faire « progresser les objectifs de l’administration en matière de commerce et d’investissement en Afrique » et mettre en évidence « l’engagement des Etats-Unis envers la sécurité de l’Afrique, le développement de la démocratie et de ses habitants  ». La présidente de la commission de l’UA, Nkosazana Dlamini-Zuma, est également invitée. Nombre de chefs d’Etat invités s’étaient rendus à l’Elysée fin décembre pour le Sommet de la Françafrique.
 
 
…………………………………………………………………………………………………..
 
Brève 3 
 
 Cameroun : Bolloré perd le port de Kribi 
 
Pour la seconde fois en 10 jours, le Premier ministre camerounais, Philémon Yang, a publié le 22 janvier 2014 dans le quotidien gouvernemental, Cameroon Tribune, un communiqué déclarant « infructueux » le marché pour le « financement, la construction et l’exploitation du terminal à conteneurs du port en eau profonde de Kribi ». Le chef du gouvernement camerounais invite par ailleurs « le soumissionnaire » à « passer retirer sa soumission sous quinzaine ». « Le soumissionnaire » n’est autre que le groupe Bolloré Africa Logistics qui contrôle plusieurs ports en Afrique de l’Ouest et centrale.
 
………………………………………………………………………………………………….
 
Brève 4
 
 Israël espionne le Nigeria 
 
 « Les employés de la firme israélienne de défense électronique Elbit Systems, ont discrètement débarqué à Abuja pour installer un centre d’espionnage complet qui aidera le gouvernement nigérian à fliquer toutes les activités en ligne de ses citoyens », révèle le journaliste Oglala Emanuel. Dans le cadre de ce business, une « équipe d’une vingtaine d’officiers de renseignement nigérians sont actuellement en formation » au siège de Elbit à Haïfa pour faire fonctionner le système (WIT) WiseIntelligent Technology, explique le journal Premium Times basé à Abuja. En plus des équipements de surveillance, Elbit fabrique des drones que l’armée israélienne a utilisés lors de l’attaque contre des civils à Gaza.
 
 
………………………………………………………………………………………………….
 
Brève 5 
 
 Sud-Soudan : 12 500 casques bleus pour protéger le pétrole
 
A l’unanimité de ses 15 membres, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté fin décembre 2013 une résolution qui fait passer le plafond autorisé des effectifs de laMinuss de 7 000 à 12 500 soldats. Leur mission avouée : s’interposer entre les forces fidèles au président Salva Kiir et celles de Riek Machar. Les combats se focalisent autour de l’Etat pétrolier d’Unity. Le pétrole est épargné des combats. Car, « les installations et les exportations pétrolières, qui représentent 95% des revenus du pays, ne seraient cependant pas affectées par les combats », a confirmé l’ambassadeur sud-soudanais à Khartoum, Mayen Dut Wol. Comme quoi le déploiement des soldats dans ce pays vise avant tout la protection du pétrole. 
 
………………………………………………………………………………………………….
 
Brève 6 
 
 Les Frères musulmans déclarés « terroristes »
 
Critiqués en novembre par les USA, leurs alliés d’hier, les Frères musulman sont désormais considérés comme « organisation terroriste en Egypte ». La décision a été rendue public le 25 décembre 2013 par le vice-premier ministre, Hossam Eissa. « Toutes les activités » de la confrérie sont désormais interdites, notamment « les manifestations », a ajouté le ministre de la solidarité sociale, Ahmad El-Boraie. Lors de la 28ème session du Conseil consultatif pour la sécurité outre-mer du 20 novembre, John Kerry avait profondément critiqué les frères musulmans en indiquant qu’ils avaient « volé » la révolution égyptienne.
 
………………………………………………………………………………………………….
 
Brève 7 
 
 Fonds africains : L’Occident profite du détournement
 
« Des milliards de dollars sortent illégalement d’Afrique » vers les pays occidentaux, a affirmé le ministre sud-africain des Finances au G20 à Johannesburg. PravinGordhan n’a pas révélé le montant exact de ces transferts illégaux. Mais a précisé qu’avec cet argent, « l’Afrique pourrait être fondamentalement un meilleur endroit avec plus d’écoles, plus d’infrastructures et plus d’activités économiques ».