Conspiration et Nouvel Ordre Mondial: la Russie remet en cause la conquête de la Lune

Conquête américaine de la Lune...un beau tournage!
Conquête américaine de la Lune…un beau tournage!

En riposte aux investigations de la justice américaine sur la Fifa, la Russie envisage d’ouvrir une enquête sur les alunissages entre 1969 et 1972.

Les premiers pas de l’homme sur la Lune, le 21 juillet 1969, la Russie n’y croit pas. Moscou envisagerait de lancer une enquête sur tous les alunissages menés par les États-Unis entre 1969 et 1972, selon un article du Moscow Times. Une initiative surprenante qu’un représentant russe a justifiée comme une réponse aux investigations de la justice américaine sur la Fifa.

« Les autorités américaines ont franchi une ligne ». Des soupçons de corruption pèsent notamment sur les conditions d’attribution du Mondial 2018, qui aura lieu en Russie. « Les autorités américaines ont franchi une ligne en lançant des accusations de corruption visant neuf officiels de la Fifa », écrit le quotidien russe. La riposte du pays de Vladimir Poutine n’aura donc pas tardé.

Des bandes originales disparues. Dans le collimateur des enquêteurs russes : la disparition d’enregistrements de l’équipage d’Apollo 11. La Nasa avait admis en 2009 avoir supprimé les bandes originales de l’alunissage de l’équipage de Neil Armstrong pour « des raisons d’économie ». Un lot de 200.000 cassettes, comprenant le célèbre « petit pas pour l’homme et grand pas pour l’humanité », avait ainsi été effacé. L’agence spatiale américaine affirme toutefois avoir copié des enregistrements de l’alunissage grâce notamment à des archives de la chaîne de télévision CBS News.

« Révéler ce qui est arrivé ». « Nous ne soutenons pas qu’ils n’ont pas volé (sur la Lune), et que tout a été tourné dans un studio. Mais tous les artefacts scientifiques – ou culturels – font partie de l’héritage de l’humanité et leur disparition sans laisser de trace est une perte commune. Une enquête va révéler ce qui est arrivé », a expliqué Vladimir Markin, porte-parole du Comité d’enquête de la Russie, dans une tribune publiée par le journal russe Izvestia. Reste à savoir comment les enquêteurs russes remettront en cause, 46 ans après, cet évènement historique.

Sources: Europe 1

Publicités

L’escalade actuelle vers la Troisième Guerre Mondiale

 

 

 

Le ministère russe de la Défense a récemment reçu un lot de complexes mobiles de guerre électronique Krassoukha-4, capables de brouiller les satellites occidentaux.
Le ministère russe de la Défense a récemment reçu un lot de complexes mobiles de guerre électronique Krassoukha-4, capables de brouiller les satellites occidentaux.
La Russie a créé une unité de drones sur la péninsule des Tchouktches, dans la région militaire de l'Est, pour garantir la sécurité en Arctique,
La Russie a créé une unité de drones sur la péninsule des Tchouktches, dans la région militaire de l’Est, pour garantir la sécurité en Arctique,

Le Royaume-Uni autorise le largage de la bombe atomique sur la Russie

 

Le Ministère de la Défense a rapporté aujourd’hui que la Fédération est désormais en « état de guerre », activant totalement ainsi l’ordre nucléaire de la « Main Morte » du président Poutine présenté le 29 Juillet 2014 aux forces des fusées stratégiques de la Fédération de Russie.

Vladirmir Poutne serrant la main  à des soldats.
Vladirmir Poutne serrant la main à des soldats.

Selon ce rapport, l’activation complète de l’option nucléaire tant redoutée « Main Morte » a été autorisée en vertu de l’ordre précédemment lancé par le président Poutine, en raison de la découverte que les forces nucléaires du Royaume-Uni (RU) prépareraient une première frappe contre des cibles militaires et civiles situées au sein de la Fédération.

L’intention des forces nucléaires du Royaume-Uni préparant une première attaque contre la Fédération, dit le rapport, a été révélée par les Services de sécurité fédérale (FSB) des experts du renseignement électroniques de travail en collaboration avec Kaspersky Lab qui ont découvert le mois dernier un gigantesque programme de cyber espionnage américain de la NSA, ciblant non seulement la Russie, mais l’ensemble de la Terre.

Les experts FSB et Kaspersky Lab, rapporte le ministère de la Défense, ont tous deux été en mesure de décoder le(s) code(s) informatique(s) impliqué(s) dans cette opération d’espionnage massive de la NSA qui leur a ensuite permis d’obtenir électroniquement les codes de lancement et les coordonnées de toutes les armes nucléaires du Royaume-Uni, démontrant ainsi leur plan de lancer une première frappe contre la Fédération au cours de la semaine du 15 Mars.

Bien que l’information récupérée par cette opération de renseignements du FSB et de Kaspersky a été supprimée en occident, quelques sites de contre-information l’ont rapportée, dont The verge qui a publié un article intitulé « Une erreur de réseau a redirigé du trafic pour l’agence d’armes nucléaires du RU via les Télécoms Russes », où l’on peut en parti lire:

« Depuis la semaine dernière, quelque chose d’étrange s’est passé sur l’Internet européen. Pendant cinq jours, le trafic Web reliant le Texas à certaines adresses au Royaume-Uni a été acheminé dans les réseaux de télécommunications ukrainiens et russes, faisant ainsi un grand détour de plusieurs milliers de kilomètres. Le trafic prend souvent un détour en raison de congestions dans le réseau ou de difficultés de connexion, mais ni l’une ni l’autre n’a été nécessaire pour prendre en considération ces nouveaux itinéraires. C’était plutôt le résultat d’un mauvais itinéraire informatique annoncé par Vega Telecom en Ukraine, qui s’est inséré entre les deux.

C’est particulièrement déconcertant en raison de la nature sensible de la plupart des sites concernés. Parmi les dizaines de sites concernés se trouvaient l’Atomic Weapons Establishment du Royaume-Uni, qui est chargé de la gestion des ogives nucléaires du Royaume-Uni, ainsi que le service de courrier officiel du Royaume-Uni, le Royal Mail. L’entrepreneur de défense américain Lockheed Martin a également effectué une connexion via un VPN qui a été prise dans la redirection ».(1)

La Russie montre sa puissance militaire

Plus de 80 000 soldats russes sont désormais engagés aux quatre coins de la Russie dans des exercices militaires à grande échelle, une démonstration de force mettant en oeuvre navires de guerre, défense anti-aérienne, blindés et bombardiers stratégiques, a annoncé jeudi l’état-major de l’armée russe. Ces manoeuvres surviennent alors que les tensions sont vives entre Moscou et les pays occidentaux. 

« Le nombre de soldats impliqués est désormais de 80 000 et le nombre d’avions est passé à 220 », a indiqué le chef d’état-major russe, Valeri Guerassimov, cité par l’agence de presse russe Ria Novosti.

 

L’armée russe avait commencé la semaine dernière par déployer 8000 artilleurs dans la péninsule ukrainienne de Crimée, annexée en mars 2014 par la Russie, et dans le sud-ouest, près de la frontière avec l’Ukraine.

 

Au même moment, environ 200 tankistes s’entraînaient à assiéger une ville dans le centre de la Russie. Et en Bouriatie (Sibérie), des unités aériennes s’entraînaient « à répondre de façon pratique à une guerre électronique », selon un porte-parole militaire.

 

Des bombardiers

Bombardiers russes

Dès lundi, la démonstration de force a pris de l’ampleur avec l’ordre donné par Vladimir Poutine d’organiser immédiatement des exercices militaires surprise impliquant le déploiement de bombardiers stratégiques en Crimée ou de 38 000 soldats dans la région stratégique de l’Arctique.

 

Des bombardiers stratégiques Tupolev 22-M3 ont atterri mercredi dans la péninsule annexée. Moscou a plusieurs fois répété sa volonté de voir ces bombardiers à long rayon d’action être basés en Crimée à partir de 2016. Dans la foulée, les soldats des régions centre et ouest du pays ont à leur tour été mis en état d’alerte.

 soldats russes 001

Et plus de 3000 soldats ont par ailleurs été envoyés sur l’île Sakhaline, proche du Japon dans l’Extrême-Orient russe, selon le ministère de la Défense. Des batteries de missiles anti-aérien y ont été installées.

 

Toujours dans le cadre de ces manoeuvres, une vingtaine de bâtiments de guerre, vedettes, navires et sous-marins sont en route pour la mer de Baltique. Ils acheminent des batteries de missiles Iskander-M dans l’enclave occidentale de Kaliningrad, frontalière de la Pologne et de la Lituanie.

 

Cette série d’exercices militaires, qui durera jusqu’à la fin du mois de mars, implique aussi le déploiement de soldats en Arménie et dans les deux républiques séparatistes géorgiennes d’Abkhazie et d’Ossétie du sud.

 

La Norvège procède par ailleurs depuis le 9 mars, et jusqu’à mardi, à des grandes manoeuvres dans la province du Finmark, près de sa frontière avec la Russie. Baptisées Joint Viking, elles sont, en faisant intervenir plus de 5000 soldats, les plus importantes de l’armée de ce pays scandinave depuis 1967.

 

L’OTAN a annoncé il y a quelques semaines la création de six centres de commandement dans l’est de l’Europe pour rassurer les pays voisins de la Russie dans le contexte du conflit en Ukraine et alors que Washington a débuté le déploiement de 3000 soldats en Lituanie.(2)

 

Les États-Unis et la Grande-Bretagne arment les bataillons néo-nazis de la Garde Nationale ukrainienne

Néo-nazis ukrainiens

Les accords de Minsk 2 ont été signés il y a deux mois à peine, mais les USA et la Grande-Bretagne continuent à promouvoir un processus d’escalade militaire en Ukraine.

Le congrès US avait approuvé en décembre 2014 l’augmentation de l’aide militaire à l’Ukraine, comprenant pour la première fois la fourniture d’armes létales. Des livraisons de matériel militaire ont déjà eu lieu, comme des radars anti-mortier ou des lunettes de vision nocturne, et les USA ont prévu d’acheminer dans le courant du mois de mars des drones Raven, 30 véhicules blindés ainsi que 200 Jeep Humvees à destination de l’armée ukrainienne.

Début mars, la Grande-Bretagne annonçait également l’envoi de matériel militaire « non létal », pour un montant d’1,3 millions de dollars, afin d’aider le pays à se défendre contre « l’agression de la Russie » selon le ministre anglais de la défense Michael Falon. 75 militaires britanniques sont également arrivés en Ukraine afin de commencer une mission d’entraînement de leurs homologues ukrainiens, sans qu’on sache plus précisément quelles unités de l’armée de Kiev vont bénéficier de la formation britannique. Les États-Unis ont également envoyé 300 instructeurs militaires pour une mission de formation dans la région de Lvov, qui durera jusqu’au 31 octobre prochain.

Les déclarations faites par le président ukrainien Piotr Porochenko sur son site Internet, rapportées par Sputnik News, permettent d’en savoir un peu plus sur les unités ukrainiennes qui vont bénéficier de la formation des instructeurs US : il s’agira dans un premier temps de 780 membres de la Garde Nationale ukrainienne, sans toutefois que leur bataillon d’appartenance soit précisé. Il faut souligner à ce sujet que la Garde Nationale est composée en grande partie d’extrémistes néo-nazis et que certains bataillons, comme le tristement célèbre bataillon Azov, accusé de crimes de guerres, arborent ouvertement des symboles nazis et se réclament de l’idéologie raciste suprématiste, comme cela a été rapporté notamment par The Telegraph. Washington semble donc avoir fait le choix de former des combattants néo-nazis dans le cadre de son programme de soutien militaire à l’Ukraine.

Plus généralement, l’importance des bataillons de la Garde Nationale dans le déroulement des opérations militaires pose la question du financement des groupes néo-nazis dans le cadre des programmes d’assistance financiers de l’Ukraine.

Ainsi, le nouveau prêt du FMI d’un montant de plus de 17 milliards de dollars, sera utilisé par le gouvernement ukrainien principalement pour acheter des armes, selon le quotidien allemandDeutsche Wirtschafts Nachrichten, qui prévoit de porter le budget militaire à 5,2 % du PIB soit 3,8 milliards d’euros. La majeure partie du matériel sera fournie par le groupe américain Network Technologies Corporation. Selon le quotidien allemand, la nationalité américaine de la nouvelle ministre des finances ukrainienne, qui est également une ancienne fonctionnaire du département d’état US, Madame Natalie Jaresko, serait à l’origine du choix de ce fournisseur… Il faut noter que les crédits octroyés par l’Union Européenne sont également susceptibles de servir à l’achat d’armement à destination des bataillons de la Garde Nationale. La commission doit notamment soumettre au parlement européen le 25 mars le déblocage d’un nouveau prêt à l’Ukraine pour un montant de 1,8 milliards d’euros.

Dans le même temps, les chefs d’état de l’Union Européenne ont approuvé jeudi le prolongement des sanctions contre la Russie jusqu’au 31 décembre 2015 et conditionné leur levée à « la mise en œuvre complète des accords de Minsk » alors que la Russie n’a pourtant pas de prise directe sur leur application, et encore moins pour ce qui concerne la partie ukrainienne.

Le président de la RPD Alexandre Zakhartchenko, dans une lettre ouverte adressée à François Hollande et Angela Merkel, a dénoncé la mauvaise volonté évidente des autorités ukrainiennes de respecter le calendrier définit dans les accords de Minsk. Il pointe notamment le retard pris par le parlement ukrainien dans l’adoption du décret d’application sur le statut spécifique du Donbass, et dénonce également la persistance du blocus économique et financier, en violation des accords.

Sur le plan militaire, l’armée ukrainienne ne semble pas respecter non plus le calendrier de retrait des armements lourds et entretien l’opacité sur leurs emplacements.

Le renforcement de la formation militaire et de l’armement des forces ukrainiennes par l’axe Londres-Washington, conjugué à la mauvaise volonté évidente du gouvernement Porochenko de mettre en œuvre les accords de Minsk laisse donc craindre une reprise du conflit à la fin du printemps ou au début de l’été, dont la Russie et les indépendantistes seront évidemment tenus pour responsables, la trêve n’ayant servi qu’à la préparation opérationnelle d’une nouvelle offensive…(3)

 

 

nuclear_explosion1

 

Conclusion

 

Nous sommes rendu à vivre dans un monde ou parler de Paix fera de nous des …ennemis des gouvernements militaristes corrompus.

 

 

 

 


Légende:

1- Source: EU Times

2-Source:Le Devoir

3-Source:Arretsurinfo

Les enjeux des États-Unis,source de chaos

Une analyse de la situation actuelle des USA, et les conséquences planétaires USA: Ils veulent interdire aux pauvres d'avoir de l'argent!!!qu’elle entraîne, permettent d’éclairer beaucoup ce qui se passe aujourd’hui. Il est utile pour le moins et sûrement indispensable de mener une réflexion sur ce qu’elles signifient pour nous, afin de se préparer aux événements qui s’annoncent. Si vous ne comprenez pas encore ce que je dis, rassurez-vous ça viendra.

La conjoncture géopolitique mondiale actuelle est à son maximum de tensions depuis la fin de la guerre froide. Les États-Unis croyaient être parvenus, dans les années 1990, avec la chute du mur de Berlin et la dislocation de l’URSS, à asseoir leur domination incontestée sur le reste du monde. Mais les voici aux prises avec une concurrence nouvelle d’une ampleur inhabituelle animée non plus par la recherche d’une confrontation entre deux idéologies, le capitalisme et le communisme, mais désormais par la vision multipolaire des puissances émergentes (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) réunies dans les BRICS et les MINT (Malaisie, Indonésie, Nigéria et Turquie). Ces nouveaux joueurs gagnent de l’importance économique et militaire chaque année et sont résolument opposés à toute forme d’inféodation, politique, économique, militaire ou culturelle. Ce que les États-Unis ont mis en place au cours du XXème siècle et sont habitués à imposer. L’Europe, par contre, fidèle allié et vassal sacrificiel de l’Amérique, semble ignorer ce qui se passe. Embourbés dans l’Euro, l’Europe, un chômage structurel, un abandon de la jeunesse et leurs économies à taux de croissance zéro, les pays de l’Europe s’acheminent vers une issue où le sort de l’Amérique les contraindra à évoluer, se réveiller, et retourner leur veste. Pour l’instant l’Europe sanctionne la Russie et devra si ça continue faire face à une situation de guerre.

Défiés, les USA résistent, leurs efforts et leurs actions menacent la stabilité du monde et sèment le chaos, voulu dans leur stratégie de maintien d’un rôle aujourd’hui révolu et qui leur échappe.

Cette menace politique se double du spectre d’un important déclin économique qui ne fait qu’amplifier la première. S’étant rendus compte au début des années 1980 que la structure de coûts de leur production était de moins en moins concurrentielle, les États-Unis ont entamé, et continuent de poursuivre, une politique de libéralisation systématique des échanges commerciaux internationaux dont les effets à déplorer les plus pervers et douloureusement ressentis ont été la désindustrialisation de leur économie et un appauvrissement collectif qui se traduit par la disparition rapide de leur classe moyenne. La consommation diminue et appauvrit l’économie 

 ; et seules des manipulations statistiques grossières permettent de cacher les effets dévastateurs sur le taux de croissance, l’emploi et la dette. Si des gestionnaires de fonds refusent de constater ce déclin de l’Amérique, d’autres en France comme les Éconoclastes Olivier Delamarche et Philippe Béchade démontrent le délitement de ce qui fût la première économie au monde et tirent chaque jour la sonnette d’alarme. Pour ceux qui s’intéressent à la question John Williams de « Shadowstats » rétablit les vrais chiffres et des dizaines d’analystes dénoncent les manipulations, mensonges et parfois crimes économiques que Wall Street déverse à jet continu. Des experts comme Paul Craig Roberts, David Stockman, Bruno de Landevoisin ou James Rickards expliquent bien les vraies réalités économiques de l’Amérique et du reste du monde.

Les bénéfices escomptés de la financiarisation de l’économie US ne sont pas au rendez-vous. Non seulement alimente-t-elle une multiplication de bulles spéculatives dans tous les domaines qui finissent toutes par éclater à répétition un jour ou l’autre, mais il n’existe aucun mécanisme de redistribution de la maigre richesse qu’elle crée, et le fossé des inégalités sociales en train de se creuser constitue une menace sérieuse à leur stabilité politique à moyen et long terme. Les bulles du Nasdaq et celles des subprimes ont rendu les années 2000 à 2008 catastrophiques et bien qu’ayant éclaté elles continuent de pourrir l’économie mondiale. La financiarisation de l’économie et l’avènement de Wall Street qui se joint à la City de Londres ont permis aux banquiers de dominer le monde avec leurs pires abus. Pour le moment impunis.

L’absence de croissance économique réelle se reflète dans le degré d’endettement des USA qui se situe désormais parmi les pires du monde développé, et ils sont de plus en plus tentés par des aventures militaires hasardeuses dont ils pensent qu’ils pourraient sortir à la fois vainqueurs sur le plan politique, et renforcés sur le plan économique. Leur situation se complique dès qu’on y introduit la donnée du pétrole dont ils ont longtemps contrôlé le marché et qui leur échappe, d’où leurs interventions dans les pays Arabes et autres pays producteurs de pétrole. AQMI, Al Qaeda, et Boko Haram ne sont que des moyens créés et manipulés par la CIA pour garder la mainmise sur le pétrole des autres, et bénéficier à l’empire sur la route de la déchéance inexorable. Coup dur pour eux, l’Arabie Saoudite qui se dissocie, au profit de la Chine, est en train de tuer le pétrole de schiste et les sables bitumineux avec la réduction de 50% des prix du pétrole. Au cours de la dernière année, certains événements sont survenus, certains connus, d’autres non, qui ont amené l’Arabie Saoudite à remettre en question son soutien jusque là indéfectible aux États-Unis et au dollar US. Le résultat se reflète ces jours-ci dans la baisse du cours du pétrole, dont les effets commencent seulement à s’exercer.

Combinés à la remise en question du statut du dollar comme monnaie de réserve mondiale depuis quelques années et aux gestes concrets posés en ce sens par la Russie, la Chine, l’Iran, et quelques autres depuis un an, il est clair que ces événements marquent pour les États-Unis le commencement de la fin de leur hégémonie mondiale. Ils ont toutefois tellement à y perdre qu’ils vont tenter par tous les moyens de maintenir leur emprise. L’Amérique a de beaux restes. Un dollar qui est encore la monnaie de réserve et de paiement principale du monde et permet à la Fed d’agir sur liquidités et taux d’intérêt mais pas sur la vélocité de M1 qui diminue de jour en jour, et alimente la spéculation à bon compte des banquiers de la cabale. Leur joug sur la pensée défaillante des « sheeple » que nous sommes s’exerce par les médias à la solde exclusive de la cabale des ‘élites’ globalistes, dont l’Amérique est encore un bras armé. Manipulation, mensonges et false flags de toute nature se déversent de manière ininterrompue sur tous les fronts. Il faudrait une force formidable pour nettoyer ces écuries d’Augias. Nos articles Internet et blogs de la presse alternative n’ont agi à ce jour que comme un jet d’eau faiblard, quoique comme un moyen formidablement efficace d’éveiller les consciences.

Nous sommes entrés depuis quelques mois dans le cercle rouge, vous savez ce cercle de la légende Japonaise où tous les participants à une issue fatale qui les concernent se retrouvent, dans l’attente inexorable de leurs destins respectifs. Les dés ne sont pas tous jetés, mais chacun y va de sa martingale. Pour les États-Unis, leur capacité militaire qui est leur atout principal pourrait être défaite par la Russie, leur domination économique passée l’étant par la Chine.

Les mythes ont bon dos, et la vie dure. Il serait temps de remettre en cause celui de l’Amérique et la perception faussée que nous avons d’elle. Si son action a été importante au moment de la libération, bien que moindre par rapport aux 27 millions de tués Russes contre le fascisme, elle nous a séduit par sa musique et ses Big Mac, par Hollywood et son Obama. Un loup déguisé en agneau, comme cette Amérique où il a perdu tout pouvoir et où seul peut encore s’exercer son droit de veto avant d’être éventuellement éjecté avec perte et fracas. L’avenir de l’Europe et de la France ne serait-il pas de voir comment se rapprocher de la Russie et des Brics, pour la créer de l’Atlantique à l’Oural et tourner le dos à l’Otan et aux multiples moyens que les USA ont déployé pour nous asservir.

Sources: Oulala.info

Discours du 4 août 2013 de Vladimir Poutine sur l’Islam

poutine-islam

Il s’agit du plus court discours de la carrière de Vladimir Poutine:

Le 4 Août 2013, Vladimir Poutine, le président de la Russie, s’adressa à la Douma (l’Assemblée Fédérale Russe), et a prononcé un discours sur les tensions avec les minorités en Russie:

En Russie, vivez comme les Russes. N’importe quelle minorité, de n’importe où, si elle veut vivre en Russie, pour travailler et manger en Russie, elle doit déjà parler le Russe, et doit respecter les lois Russes. Si elles préfèrent la loi de la Charia et vivre comme le font les musulmans alors nous leur conseillons de ne pas se rendre à ces lieux où la loi étatique est en vigueur.

La Russie n’a pas besoin de minorités musulmanes. Les minorités ont besoin de la Russie. Et nous ne leur accorderons aucunes faveurs spéciales, ou ne changerons nos lois pour qu’elles reflètent leurs désirs, peu importe le volume de leurs cris contre la ‘discrimination’. Nous ne tolèrerons aucun manque de respect envers la culture Russe. Nous ferions mieux d’apprendre des suicides de l’Amérique, l’Angleterre, la Hollande et la France, si nous devons survivre en tant que Nation. Les musulmans prennent le contrôle de ces pays et ils n’obtiendront pas la Russie. Les coutumes et traditions russes ne sont pas compatibles avec le manque de culture ou les manières de vivre primitives de la loi de la Charia et des musulmans.
Quand cet honorable corps législatif suggère de créer de nouvelles lois, il faut avoir avant tout l’intérêt national russe à l’esprit, que les minorités musulmanes ne sont pas Russes.

Source: Before It’s News, le 15 Août 2014

Nouvel Ordre Mondial:tous les conflits actuels sont liés à l’énergie fossile

La plupart des réserves mondiales de pétrole et de gaz naturel sont situés dans les zones les cercles noirs sur la carte ci-dessous à savoir le golfe Persique, la mer Caspienne et la Russie.

Pour donner un exemple de grandeurs, le golfe Persique détient plus de 50% des réserves prouvées de pétrole du monde, tandis que l’Afrique ne détient que 10% environ des réserves prouvées de pétrole du monde. En outre, la Russie, le Qatar et l’Iran détiennent plus de 50% de gaz naturel les réserves prouvées de la planète. 

Les conflits liés à l'énergie annoncent clairement la prochaine guerre mondiale.
Les conflits liés à l’énergie annoncent clairement la prochaine guerre mondiale.

On voit donc  venir de loin les  États-Unis et l’Europe, avec leurs économies développées, et il y a le développement de l’Est à savoir la Chine et l’Inde, qui menace de dépasser l’Occident déjà développé. Les zones riches en énergie sont situés entre l’Occident et l’Orient. La plupart des revenus du golfe Persique et de  la mer Caspienne viennent du  pétrole, mais aussi la plupart des revenus de la Russie proviennent de l’exportation d’énergie (gaz naturel et pétrole). 

Par conséquent ,les conflits surgissent en 3 niveaux. Le premier  niveau  est représenté par les conflits entre les pays riches en énergie qui sont en concurrence les uns avec les autres sur qui va exporter davantage vers les riches clients à savoir les États-Unis, l’Europe et la Chine. Par exemple, le pétrole de la  riche Arabie Saoudite et le gaz naturel du  riche Qatar, en concurrence avec l’Iran, qui est riche  dans les  deux, créent un conflit  sur…à  savoir qui va vendre plus à l’Europe et la Chine, c’est une guerre de l’énergie entre les Etats-Unis et Russie post-communiste. 

Tous ces pays sont également en concurrence avec la Russie qui est riche en pétrole et en gaz naturel aussi. La Russie détient effectivement les plus grandes réserves prouvées de gaz naturel dans le monde, et dispose d’un avantage géographique sur ses concurrents car  est situé très proche de l’Europe et la Chine. Il y a beaucoup de tension (les guerres) entre les pays riches de l’énergie sur qui va vendre plus, et à travers laquelle itinéraires (pipelines et voies maritimes), à des clients riches à savoir le gazoduc Qatar-Turquie ou le pipeline Iran-Irak-Syrie etc. Dans ces conflits les pipelines de gaz naturel et les routes maritimes sont d’une importance stratégique pour les pays riches en énergie. 

La deuxième source de conflits existe entre l’Occident et l’Orient, à propos de qui va influencer plus les pays riches en énergie, afin d’accéder librement aux sources d’énergie, dont les compagnies pétrolières vont profiter des sources d’énergie, et sur qui sera en mesure de couper l’approvisionnement en énergie du concurrent en cas de confrontation. Ce niveau de conflit se manifeste principalement entre les USA et la Chine. Les régions riches en énergie sont entre l’Ouest et l’Est, mais plus proche de l’Orient. 

Le troisième niveau de conflit entre le riche en énergie et l’énergie des pays assoiffés,… sur qui va avoir le dessus. Ce conflit se manifeste principalement entre les USA et la Russie. Toutes les guerres en Europe (Ukraine), en Asie (Syrie et Irak) et en Afrique (Libye) sont des exemples de ces simples faits. Je dois souligner que la Libye est le 9 ième  plus riche  pays pétrolier  du monde.

L’AXE IRAN-CHINE-RUSSIE CONTRE L’EMPIRE

 

Les accords de la Chine avec le Kazakhstan et la Russie, pour la construction de pipelines qui fournira la Chine en pétrole et gaz naturel de ces deux pays étaient d’une grande importance géopolitique, à la fois pour la Chine et la Russie tant que pays individuels, mais aussi comme un coaltions contre les Etats-Unis, il est pas un secret que les oligarques russes, pour la plupart d’anciens agents du KGB, ont formé une alliance avec les communistes chinois contre les Américains.

carte énergie china-middle-east

Les Russes, pour commencer, de vendre la plupart de leur gaz naturel vers les marchés européens. Si les Européens étaient de les boycotter, ils sont confrontés à de graves difficultés financières. Avec le nouveau contrat avec les Chinois, les Russes vont vendre 400 milliards de dollars de gaz naturel pour les Chinois pour les 30 prochaines années et aura un deuxième acheteur majeur. 

Les Chinois d’autre part, à la différence de pétrole et de gaz naturel riche Russes, doivent importer la plupart de leur pétrole et de gaz naturel. La dépendance énergétique sur le golfe Persique est un grand handicap pour les Chinois, depuis le Golfe est dominée militairement par les Américains (région dans le cercle rouge). Pour les importations chinoises voir l’image ci-dessous.

capture2

Source: http://www.china-briefing.com/news/2011/04/13/the-géopolitique-de-chine-african-petrole.html

 

En outre, les navires chinois qui transportent l’énergie du Golfe à la Chine, doivent passer si les détroits entre la Malaisie et l’Indonésie (zone de cercle bleu). Cependant la Malaisie a une coopération militaire étroite avec les États-Unis Fondamentalement, les Américains peuvent couper les approvisionnements énergétiques chinois très facilement en cas de confrontation militaire.

Avec l’énergie qui coule en provenance du Kazakhstan et de la Russie, la Chine de s’assurer qu’ils ne seront pas manqué de combustibles en cas de confrontation. Pour les tensions entre les Etats-Unis et la Chine en ce qui concerne le pétrole du golfe Persique, voir l’article du Wall Street Journal qui suit.

http://online.wsj.com/news/articles/SB10001424127887324755104579073283948517714

De plus la Chine a construit avec le Turkménistan un pipeline de gaz naturel, en suivant la route Turkménistan-Ouzbékistan-Kazakhstan-Chine (ligne orange), voir Wikipedia

http://en.wikipedia.org/wiki/Central_Asia%E2%80%93China_gas_pipeline

La Chine veut mettre la main sur l’énergie iranienne, soit par une extension du gazoduc Iran-Pakistan (ligne rose), voir Forbes

http://www.forbes.com/sites/chriswright/2014/05/22/400-billion-gas-deal-shows-russia-looking-to-china-to-replace-western-money/

 ou par une extension de la ligne Turkménistan (ligne verte). Cela renforcerait la Chine et l’Iran. Il augmenterait considérablement les options énergétiques de la Chine et secutiry, et il serait de protéger l’Iran contre les sanctions de l’Occident. On voit donc qu’il existe une très forte coalition de civilisations inférieures contre les Américains, composé principalement des communistes chinois, les mollahs iraniens et ex KGB et des oligarques russes actuels. 

Nous pourrions dire que les Américains ont perdu complètement la bataille de l’énergie de la mer Caspienne, car la seule chose qu’ils ont réussi ,était de transférer de l’huile à la Méditerranée par la route Azerbaïdjan-Géorgie-Turquie (l’oléoduc Bakou-Ceyhan). Voir carte ci-dessous

carte baku-ceyhan-pipeline

Nous  ne devrions donc pas supposer que les Américains ont le pouvoir de lutter pour l’énergie aborigènes riches à jamais. Si nous prenons la puissance militaire américaine comme donné, nous pourrions nous réveiller un jour pour voir les communistes chinois comme  étant la première puissance militaire du monde. Et ça,c’est très effrayant.

.

Pour l’affaire Chine Russie voir Forbes

http://www.forbes.com/sites/chriswright/2014/05/22/400-billion-gas-deal-shows-russia-looking-to-china-to-replace-western-money/

Pour l’affaire Chine Kazakhstan voir Wikipedia

http://en.wikipedia.org/wiki/Kazakhstan%E2%80%93China_oil_pipeline

Pour l’affaire Turkménistan Chine voir Wikipedia

http://en.wikipedia.org/wiki/Central_Asia%E2%80%93China_gas_pipeline

 

L’ÉTAT ISLAMIQUE:UNE STRATÉGIE SIONISTE ET OCCIDENTALE DANGEREUSE

A la carte ci-dessous vous pouvez voir la progression de l’armée de l’État islamique (Etat islamique d’Irak et de la Syrie ou de l’Etat islamique d’Irak et du Levant). Vous pouvez voir que ISIS contrôle la partie orientale de la Syrie et la partie nord-ouest de l’Irak.

L'expansion de l'État Islamique...bien armé et bien financé.
L’expansion de l’État Islamique…bien armé et bien financé.

Cela pourrait être une situation qui plaît à toutes les parties dans une certaine mesure et une trêve pourrait être atteint. À la situation décrite par la carte ci-dessus, Assad qui est un allié russe et iranien, conserve la région à côté des frontières israéliennes et à côté de la mer Méditerranée. Cela signifie que les Russes gardent la base navale qu’ils ont dans le port syrien de Tartous. En outre Assad contrôle toujours les riches offshore de ressources de gaz naturel de la Syrie, qui est déjà accepté d’être exploitées par les Russes. Gardez à l’esprit que Assad est pleine conscience que les pires choses qui pourrait arriver à lui dire ce qui s’est passé à Kadhafi en Libye.

Les Saoudiens et les Qataris sont heureux parce que si ISIS contrôle la partie orientale de la Syrie et de la partie occidentale de l’Irak, les Iraniens ne seront pas en mesure d’envoyer le pétrole iranien et du gaz naturel à la mer Méditerranée, à travers le pipeline Iran-Irak-Syrie, et  blesser ainsi pétrole saoudien et de gaz naturel du Qatar, c’est  « La guerre de l’énergie entre les Etats-Unis et la Russie ». S’il vous plaît notez encore  que les Saoudiens sont riches en pétrole, les Qataris sont riches en gaz naturel, et les Iraniens sont riches  des deux à la fois.

 La Turquie est heureuse  aussi, parce que le pipeline Iran-Irak-Syrie ne se terminera pas en Syrie,c’est- à-dire à côté de Bakou-Ceyhan pipeline de la Turquie. Le pipeline iranien permettrait de réduire les recettes turques et  beaucoup de l’importance géopolitique de la Turquie.

 Les Iraniens sont un peu heureux, car leur allié ,le président syrien ,Bashar al Assad, conserve la région à côté d’Israël. Assad est le lien principal des Iraniens à la frontière israélienne. En outre, les Iraniens utilisent Assad afin d’armer les terroristes du Hezbollah au Liban, dans le but d’attaquer Israël. Les deux ,Assad et le Hezbollah ,sont très importants pour les Iraniens, au  cas ou Israël tenterait  d’attaquer ses installations nucléaires. Par conséquent toutes  ces connexions restent à la disposition des Iraniens.

Pendant que ses sbires djihadistes ont le ventre creeux,Abou Bakr al-Baghdadi,le calife autoproclamé de tous les musulmans aurait une Rolex  pour tenir l'heure.
Pendant que ses sbires djihadistes ont le ventre creeux,Abou Bakr al-Baghdadi,le calife autoproclamé de tous les musulmans aurait une Rolex pour tenir l’heure.

 Iraniens confrontés au problème principal, car il serait leur propre pétrole et de gaz naturel qui aboutirait à la mer Méditerranée par le pipeline Iran-Irak-Syrie. Cependant c’est ce qui arrive quand un pays est un ennemi des Etats-Unis, tandis que ses ennemis à savoir les Saoudiens, la Qatarsis et les Turcs sont de très bons amis avec les Etats-Unis Les Qataris ont permis aux Américains de construire des bases de l’armée et de l’aéroport de gros au Qatar, et les  Etats-Unis sont  toujours la puissance militaire la plus forte dans le monde. Et quand les armes parlent,les mensonges,les actes de propagande et les  conneries se mettent  en marche.

Abou Bakr al-Baghdadi  a été détenu,torturé et son cerveau lavé par les tortionnaires de la CIA ,à Quantanamo ...parce qu'il aurait tramé dans le complot du 11 septembre 2001. Pour s'en débarrer ,on lui a donné la promotion de calife de tous les musulmans. Je ferai un article sur son discours pourri,un jour.
Abou Bakr al-Baghdadi a été détenu,torturé et son cerveau lavé par les tortionnaires de la CIA ,à Quantanamo,pendant 5 longues années …parce qu’il aurait tramé dans le complot du 11 septembre 2001.
Pour s’en débarrer ,on lui a donné la promotion de calife de tous les musulmans.Ce malade est devenu la pire menace de l’Occident chrétien.
Je ferai un article sur son discours pourri,un jour.

 

 

 

EN CONCLUSION

Les nazis au pouvoir en Ukraine et la formation, suivie de l’extension de l’État Islamique sous le califat « autoproclamé » d’Al Baghadi  fait partie d’un programme bien rodé de contrôle du territoire,afin de s’approprier les richesses en énergie fossile,par le Nouvel Ordre Mondial,c’est-à-dire …l’Empire.Les États-Unis d’Amérique ont la triste responsabilité d’avoir lavé le cerveau du schizophrène-paranoïaque qui gère cet « état-voyou » ,du temps qu’il était prisonnier ,à Quantanamo ,soupçonné qu’il était ,d’avoir participé aux attentats du 11 septembre 2001.La façon  que le Nouvel Ordre Mondial a financé,armé et fourni  des soldats-mercenaires venus de partout de l’Occident Chrétien ,combattre au nom de celui qui se prétend … »le calife de tous les Musulmans dans le Monde! »…tend à nous prouver hors de tout doute possible que le peuple américain supporte une tyrannie qui s’est érigé au pouvoir par un coup d »état intérieur (Inside job). Pendant que nous lignes,les  gouvernements des États-Unis d’Amérique,de l’état sioniste d’Israel,de l’émirat du Qatar et de la monarchie  d’Arabie Saoudite ont  créé ensemble ce monstre politique qui sert si bien leurs intérêts capitalistes …D’autant plus que l’État Islamique effectue le sale boulot de nettoyage ethnique dans la région.

Le mensonge sert bien le gouvernement de Barack Hussein Obama ,comme vous allez le lire plus loin.

Islam radical 004

Le 30 août 2014,l’armée irakienne,jardis entraînée à coup de milliards de dollars par l’US Army,a lancé une offensive pour briser le siège imposé par l’État Islamique à une ville turcomane,au moment ou Washington  affirme (croix sur le cœur)  chercher à former une large coalition pour combattre ce groupe responsable de terribles exactions en Irak et en Syrie.

La base radicale des terroristes en Irak,c'était eux.
La base radicale des terroristes en Irak,c’était eux.

Les djihadistes sunnites ultra-radicaux de l’État Islamique qui posent une menace sans précédent ,sont engagés depuis 2013 dans une guerre de génocide en Syrie et mènent depuis le 9 juin 2014 ,une vaste offensive en Irak,proclamant un califat  sur les vastes régions conquises dans les deux pays voisins.

Le roi Abdallah d’Arabie Saoudite a prévenu l’Occident qu’elle serait la prochaine cible de ces djihadistes ,à moins d’agir très rapidement,surtout après que la Grande-Bretagne a relevé pour la première fois depuis 2011,son niveau d’alerte ,face à la menace  du fou de l’État Islamique.

Depuis juillet 2014,l'État Islamique contrôle les plus importants champs pétroliers du nord de l'Irak...mais cela était prévu par Washington.
Depuis juillet 2014,l’État Islamique contrôle les plus importants champs pétroliers du nord de l’Irak…mais cela était prévu par Washington.

En Irak,l’armée appuyée par des miliciens chiites et des combattants kurdes,a lancé un assaut pour desserrer l’étau autour de la ville turcomane chiite d’Amerli,à 160 km au nord de Bagdad,assiégée depuis plus de  deux  mois par l’État Islamique.

Les soldats appuyés par un soutien aérien irakien,avançaient depuis le Nord ,selon  divers responsables de l’armée irakienne.Ils auraient réussi à reprendre une dizaine de villages sur le chemin d’Amerli,et des renforts  ont été envoyés.

Les djihadistes contrôlent aussi  le plus important de la Syrie...donc ils ont  conclu le pacte avec  Obama...et Israel.
Les djihadistes contrôlent aussi le plus important de la Syrie…donc ils ont conclu le pacte avec Obama…et Israel.

… »Le nettoyage ethnique de l’État Islamique »

Les djihadistes de l’État Islamique accusés de « nettoyage ethnique » par l’ONU,ont commis de nombreuses exactions dans le Nord de l’Irak,notamment contre les minorités yazidie et chrétienne.

Plus de 1,6 million d’Irakiens ont été déplacés cette année 2014 par les violences en Irak,dont 850,000  durant le seul mois d’août,selon l’Organisation internationale des migrations (OIM).

Le 30 août 2014,l’Observatoire syrien des Droits de l’Homme  a annoncé que l’État Islamique avait vendu en Syrie « au moins 27  » femmes yazidies capturées en Irak.

Alors que les forces irakiennes n’ont repris que très peu de secteurs aux djihadistes,le ministère de la défense irakienne a annoncé avoir reçu des hélicoptères de combat russes MI-28 pour  les aider dans leur lutte.

John Kerry
John Kerry

Hier,dans le New York Times,le secrétaire d’état et Illuminati bien connu,John Kerry,aussi membre de Skull and Bones …comme George W. Bush,a appelé à une réaction conjuguée conduite…bien sur,par les États-Unis (qui d’autre?) et la plus large  coalition des nation possible » …contre l’État Islamique.

« Nous ne permettroins pas au cancer de l’État Islamique de s’étendre à d’autres pays.Le monde peut affronter ce fléau ,et au bout du compte le vaincre »,a-t-il assuré,en dénonçant les intentions « génocidaires » de l’État Islamique.

Reconnaissez-vous John Kerry sur la photo?
Reconnaissez-vous John Kerry sur la photo?

Ceci nous rappelle mot pour mot…la condamnation de Saddam Hussein par George W. Bush après le 11 septembre 2001.Nous nous rappelons tous que ce sont les États-Unis d’Amérique  qui ont armés et financés Saddam Hussein pour créer  une défense contre la menace iranienne sur l’Arabie Saoudite  quand c’est justement ce même pays qui finance le terrorisme  d’Al Qaïda …partout dans le monde.

Nous voyons donc se profiler la méthode militaire d’extermination de masses choisie par  l’Empire (le  Nouvel Ordre Mondial)…: on créé artificiellement ,en le supportant financièrement et militairement un état  dont on taxe la crédibilité par des rumeurs ou des actions (vraies ou fausses…ça n’a pas d’importance) puis on le condamne devant l’ONU…et ensuite on le détruit,on l’abat en s’assurant de tuer le plus de gens possibles.

Ainsi,lentement mais surement ,on met en marche le plan illuminati de dépopulation mondiale.L’objectif à long ou moyen terme:éliminer au moins 40% de la population mondiale.

C’est pourquoi,le Mouvement Mondial de Désobéissance Civile est devenu une nécessité incontournable!

 

 Des membres de la redoutable brigade Ousoud al-Anbar (les Lions de Anbar), affiliée à l’État islamique en Irak et au Levant, la branche d’el-Qaëda en Irak.

Des membres de la redoutable brigade Ousoud al-Anbar (les Lions de Anbar), affiliée à l’État islamique ,jadis  la branche d’Al-Qaëda en Irak…Armée par qui?

 

 

 

 

 

Vol MH-17: le 17 juillet 2014,le congrès américain votait la guerre contre la Russie

 

LE CONGRES USA A VOTE LE 17 JUILLET UNE DÉCLARATION DE GUERRE CONTRE LA RUSSIE

Le jour du crash du Boeing , voici ce qui avait été voté…

Ils ont voté la Guerre

Au Congrès des USA,ils doivent  prendre les gens pour des idiots.
Au Congrès des USA,ils doivent prendre les gens pour des idiots.

Le congrès a adopté, le 17 juillet, le jour du crash du boeing 777 de la Malaysia MH17, l’ « Acte de prévention de l’agression russe», qui garantit à l’Ukraine, la Géorgie et la Moldavie, le statut d’«alliés majeurs non-OTAN des États-Unis», autorisant le président à fournir à ces pays et à d’autres pays de l’Est, directement ou par l’intermédiaire de l’OTAN, le maximum d’aide militaire et économique pour s’opposer à la Russie.

Le crash est la signature de déclaration de guerre envoyée à la Russie.

La guerre mondiale vient de commencer…

http://www.mondialisation.ca/tragedie-mondiale-du-vol-mh17-ukraine-objectif-centre/5392665

Les États-Unis se préparent à renverser Poutine

Le Département d’Etat des États-Unis va fournir 30 milliards de dollars afin de financer une ingérence directe dans les affaires intérieures de la Russie, ou, pour être exact, renverser Poutine.

Numéro de document 2277 sur le site officiel du Congrès des États-Unis appelé «Loi sur la prévention de l’agression russe 2014» (la «Loi sur la prévention de l’agression de la part de la Russie 2014»).
Budget: 10 milliards de dollars par an sur la période 2015-2017.But des crédits « le développement de la démocratie en Russie ». (amélioration de la gouvernance démocratique, la transparence, la responsabilité, la primauté du droit et mesures anti-corruption)

Le site du crash du Vol MH17.
Le site du crash du Vol MH17.

En fait cette guerre était déjà décidée

“Le département d’Etat américain n’envisage pas de répondre aux questions de l’Etat-major de l’armée russe relatives au crash du Boeing 777 malaisien dans l’est de l’Ukraine, a annoncé lundi aux journalistes la porte-parole de la diplomatie US Mary Harf.
Selon cette dernière, les déclarations publiques de la partie russe ne méritent aucune confiance, Moscou étant impliqué “dans la propagande et la désinformation”.

http://fr.ria.ru/world/20140722/201897667.html

Le 17 juillet dans l’UE

Le parlement Européen a également voté une loi le 17 Juillet qui considère que l’annexion de la Crimée est une violation du Droit International. L’UE est donc complice des USA.

http://www.les-crises.fr/resolution-pe-ukraine/

Le nouveau drapeau de l'union Européenne.
Le nouveau drapeau de l’union Européenne.

Appel urgent aux statisticiens du monde entier

Quelle est la probabilité pour qu’un avion s’écrase le jour où le Congrès Américain décide d’autoriser l’implantation de soldats dans les pays limitrophes du pays qu’on rend responsable de ce crash et le jour ou le Parlement européen adopte une résolution lui donnant le droit de faire une intervention armée pour réparer une annexion déclarée comme étant une violation du droit international ?

* 4 jours après le crash de l’avion ,Moscou accusait l’Ukraine:lien vidéo

SOURCES: WikiStrike

La Russie coupe le gaz à l’Ukraine, dont dépend l’Europe

Gazprom-650x25016 juin 2014

La Russie a mis sa menace à exécution lundi et coupé le gaz à l’Ukraine après l’échec de leurs négociations, risquant d’affecter l’Europe et d’aggraver le pire conflit sur le continent depuis la fin de la Guerre froide.

Les dirigeants pro-occidentaux ukrainiens avaient espéré parvenir à un accord de dernière minute dimanche à Kiev dans le bras-de-fer énergétique qui les oppose à Moscou, alors que le pays est confronté à une violente insurrection prorusse dans l’Est.

La Russie a réduit à zéro les livraisons de gaz vers l’Ukraine, ne laissant transiter que les volumes destinés aux pays européens, a indiqué le ministre ukrainien de l’Energie Iouri Prodan, assurant que son pays ne perturberait pas le transit vers l’Europe.

Environ 15% du gaz consommé en Europe transitent par le territoire ukrainien.

Le commissaire européen à l’Energie, Guenther Oettinger, a néanmoins averti que l’Europe pourrait être confrontée cet hiver à une pénurie de gaz si l’Ukraine puisait dans les volumes destinés à l’UE, faisant écho aux mises en garde de Gazprom à Bruxelles sur de possibles perturbations comme lors des précédents conflits gaziers en 2006 et 2009.

A l’expiration de son ultimatum lundi à 06H00 GMT, Gazprom a annoncé qu’il ne fournirait à l’Ukraine, dont la dette gazière atteint 4,5 milliards de dollars, que ce qu’elle règlera en avance.

Naftogaz reçoit son gaz pour les volumes qu’elle paye. Rien n’a été payé, donc rien ne sera livré, a résumé le porte-parole de Gazprom, Sergueï Kouprianov.

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev dirigeait lundi à la mi-journée une réunion de crise avec son ministre de l’Energie Alexandre Novak et le patron de Gazprom, Alexeï Miller.

Cour d’arbitrage internationale

Gazprom a aussi annoncé lundi avoir saisi la cour d’arbitrage internationale de Stockholm concernant la dette gazière de l’Ukraine. Aussitôt, Kiev a répliqué en annonçant avoir lancé une procédure devant la même juridiction afin de trancher sur le prix.

L’opérateur gazier ukrainien, Naftogaz, réclame en outre 6 milliards de dollars, estimant avoir trop payé depuis 2010.

Kiev a refusé la hausse des prix décidée par Moscou après l’arrivée au pouvoir de dirigeants pro-occidentaux fin février, conséquence de la chute du président prorusse Viktor Ianoukovitch : les 1.000 mètres cubes de gaz sont alors passés de 268 à 485 dollars, un prix sans équivalent en Europe. Dans sa dernière offre, Moscou avait proposé 385 dollars.

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a dénoncé dimanche l’arrogance de Kiev qui rejette un compromis raisonnable ce qui s’expliquerait, selon lui, par l’ingérence d’un État tiers.

Après l’espoir d’une détente né des premiers contacts entre le président russe Vladimir Poutine et le nouveau chef de l’État ukrainien Petro Porochenko, le ton est monté entre Kiev et Moscou au cours du week-end.

Loi martiale dans l’Est

Le président pro-occidental ukrainien a promis une réponse adéquate aux séparatistes après l’attaque contre l’avion abattu à Lougansk (49 morts), la plus meurtrière pour l’armée ukrainienne depuis le lancement le 13 avril d’une opération militaire dans l’Est séparatiste prorusse qui a fait plus de 300 morts.

L’introduction de la loi martiale dans l’Est rebelle sera abordée lundi lors d’une réunion du conseil de sécurité nationale et de défense convoqué par M. Porochenko, a indiqué dimanche le ministre ukrainien de la Défense Mikhaïlo Koval.

M. Porochenko avait présenté la semaine dernière à Vladimir Poutine son plan de paix, faisant naître l’espoir d’une détente mis à mal après l’attaque de Lougansk revendiquée par les insurgés prorusses.

Les États-Unis ont réaffirmé vendredi que la Russie avait fourni aux séparatistes dans l’est de l’Ukraine des chars et des lance-roquettes, du matériel qui a franchi ces derniers jours la frontière entre les deux pays.

Poutine insulté par un ministre

La décision de Gazprom intervient après un week-end particulièrement tendu après des incidents samedi devant l’ambassade russe en Ukraine, en marge d’une manifestation pour protester contre l’attaque meurtrière de Lougansk.

La diffusion dimanche d’une vidéo montrant le ministre ukrainien des Affaires étrangères insultant le président russe Vladimir Poutine a rajouté à l’indignation de Moscou.

Sur ces images, Andriï Dechtchitsa, venu calmer la foule, dit aux manifestants qu’il est prêt à exiger avec eux que la Russie se retire de l’Ukraine et lâche Poutine connard, un slogan lancé par des supporteurs de football il y a plusieurs semaines et devenu depuis en Ukraine un refrain très populaire.

Plusieurs hauts responsables russes ont crié au scandale et appelé le président ukrainien à limoger M. Dechtchitsa.

Un manifestant avait décroché samedi le drapeau russe tandis que d’autres ont renversé les voitures diplomatiques, jeté des pavés et un cocktail molotov sur le bâtiment.

Source : Romandie

Nouvel Ordre Mondial :Êtes-vous prêts pour la guerre nucléaire ?

nuclear_explosion1

 

 

Faites bien attention à la colonne de l’invité de Steven Starr sur “La létalité des armes nucléaires”

Washington pense que la guerre nucléaire peut-être gagnée et planifie une première frappe nucléaire sur la Russie et peut-être la Chine, afin de prévenir tout défi à son hégémonie mondiale.

Le plan est dans un stade déjà bien avancé et sa mise en application est en cours. Comme je l‘ai rapporté auparavant, la doctrine stratégique américaine a changé et le rôle des missiles nucléaires a été élevé de celui de rôle de frappe en retour à celui de frappe offensive. Des bases de missiles anti-balistiques (MAB) ont été établies en Pologne à la frontière avec la Russie et d’autres bases sont en cours d’établissement. Une fois terminée la mise en place, la Russie sera complètement encerclée par des bases de missiles américaines.

Les MAB, connu aussi sous le nom de “guerre des étoiles”, sont des armes faites pour intercepter et détruire les Missiles Balistiques Inter-Continentaux (MBIC ou ICBM en anglais). Dans la doctrine guerrière de Washington, les Etats-Unis frappent la Russie en premier et quelque soit la force de rétaliation dont dispose encore la Russie, celle-ci est empêchée d’atteindre les Etats-Unis par les MAB. La raison donnée par Washington pour changer sa doctrine de guerre est la possibilité que des terroristes puissent obtenir une arme nucléaire avec laquelle ils pourraient détruire une ville américaine. Cette explication est un non-sens total. Les terroristes sont des individus ou un groupe d’individus, pas un pays ayant un pouvoir de menace militaire. Utiliser des armes nucléaires contre des terroristes détruirait bien plus que les terroristes et serait inutile dans la mesure où une frappe par missile conventionnel embarqué sur drone serait bien suffisant.

La raison donnée par Washington pour sa base de MAB en Pologne est de protéger l’Europe des MBIC iraniens. Washington et les gouvernements européerns savent que l’Iran n’a aucun MBIC et que l’Iran n’a aucune intention manifeste d’attaquer l’Europe.

Aucun gouvernement ne croit aux raisons invoquées par Washington. Chaque gouvernement réalise que les raisons de Washington ne sont que de faibles tentatives de masquer le fait qu’il est en train de créer la capacité au sol de gagner une guerre nucléaire.

Le gouvernememt russe comprend que le changement de la doctrine de guerre américaine et la construction de bases de MAB à ses frontières est dirigée contre la Russie et est une indication évidente que Washington planifie une frappe nucléaire initiale contre la Russie.

La Chine a aussi compris que les intentions sont les mêmes à son encontre. Comme je l’ai écrit il y a plusieurs mois, en réponse à la menace de Washington, la Chine a appelé l’attention du monde en signifiant sa capacité de détruire les Etats-Unis si Washington initiait un tel conflit.

Quoi qu’il en soit, Washington pense qu’il peut gagner une guerre nucléaire avec peu ou pas de dommages aux Etats-Unis. Cette croyance rend la possibilité de cette guerre encore plus possible (et plausibe).

Steven Starr est clair, cette croyance est fondée sur l’ignorance. Une guerre nucléaire n’a aucun vainqueur. Même si les villes américaines étaient sauvées de la frappe en retour par les MAB, les effets des radiations et de l’hiver nucléaire qui s’en suivraient après la destruction de la Russie et de la Chine, détruiraient également les Etats-Unis.

Les médias, maintenant concentrés en très peu de mains de manière si convéniente, sont complices en ignorant ce problème. Les gouvernements des états vassaux de Washington en Europe de l’ouest et de l’est, au Canada, en Australie et au Japon, sont aussi complices, parce qu’ils acceptent cet état de fait et le plan de Washington en lui fournissant ces bases pour pouvoir le réaliser. Le gouvernement polonais dont l’insanité ne fait plus de doute, a probablement signé l’arrêt de mort de l’humanité. Le congrès des Etats-Unis est complice, parce qu’aucun débat, aucune enquête ne sont faits au sujet des plans de la branche exécutive de déclencher une guerre nucléaire.

Washington a créé une situation très dangereuse. La Russie et la Chine étant clairement menacées d’une frappe nucléaire initiale, elles pourraient bien décider elles-mêmes de frapper en premier. En effet, pourquoi la Russie et la Chine devraient-elles attendre gentiment l’inévitable, tandis que leurs adversaires créent la capacité de se protéger en développant un bouclier AMB ? Une fois que le bouclier sera terminé, la Russie et la Chine seront certaines qu’elles seront attaquées, à moins qu’elles ne capitulent avant.

Ce rapport de 10min ci-dessous émanant de Russia Today (RT) clarifie que le plan secret de Washington pour une frappe nucléaire initiale contre la Russie n’est pas en fait un secret. Le rapport clarifie également que Washington se prépare à éliminer tous leaders politiques européens ne s’alignant pas avec son plan.

http://rt.com/shows/the-truthseeker/162864-us-plans-strike-russia/ A transcript is provided by Global Research:http://www.globalresearch.ca/us-plans-first-strike-attack-on-russia-or-china/5384799

Alors les lecteurs vont me demander: “Mais que pouvons-nous faire ?” Voici ce que vous pouvez faire.Si vous résidez aux États-Unis  d’Amérique ou au Canada anglais: Vous pouvez mettre un terme au ministère de la propagande en refusant d’allumer vos télés, de regarder Fox News, CNN, the BBC, ABC, NBC, CBS, en arrêtant de lire le New York Times, le Washington Post, le LA Times.Si vous résidez au Québec : boycottez Radio Canada,TéléMédia,etc…fermez votre télé et profitez  du bon air.Renseignez-vous auprès de  réseaux anti-système sur le web.

Sortez tout simplement des médias officiels. Ne croyez pas un mot de ce que vous dit le gouvernement, Ne votez pas. Comprenez que le mal est concentré à Washington. Au XXIème siècle (13 ans et demis), Washington a détruit en partie ou totalement 7 pays. Des millions de gens ont été assassinés, estropiés, déplacés et Washington n’a montré absolument aucun remord ou quoi que ce soit s’en approchant ; les églises “chrétiennes” non plus du reste. La dévastation que Washington a infligé est dépeinte comme étant un grand succès (de la démocratie). Washington a prévalu.

Washington est absolument déterminé à prévaloir et le mal absolu que Washington représente et  mène le monde à la destruction.Bien sur ,Ottawa suit derrière,comme un « petit chien de poche »!

Source :Paul Craig Roberts
____________

Article original : Are You Ready for Nuclear War ?, le 3 juin 2014

 

La Russie va créer une alternative à Visa et Mastercard,son propre système de paiement électronique parallèle

L’actu évolue vite, et deux bombes viennent d’être lâchées, la première étant la candidature de Ioulia Timochenko à la présidence de l’Ukraine, la seconde étant une alternative russe aux cartes Visa et Mastercard en Russie, ce qui risque de ne pas faire du bien à l’économie américaine…

 

Vladimir Poutine, aujourd'hui, au Kremlin.

 

La Russie va créer son propre système de paiement électronique comme alternative aux systèmes des géants américains Visa et Mastercard, a annoncé jeudi le président russe Vladimir Poutine.

« Nous devons défendre nos intérêts et nous le ferons », a déclaré M. Poutine à des membres du Conseil de la Fédération (chambre haute du Parlement) dans des propos retransmis par la télévision russe.

Visa et Mastercard ont arrêté vendredi de fournir leur service de paiement aux clients de plusieurs banques russes après l’annonce la veille de sanctions par Washington à l’encontre de la banque Rossia, contrôlée par le milliardaire Iouri Kovaltchouk, et de certaines personnalités russes.

Ces limitations ont depuis été levées et ne concernent plus que la banque Rossia.

« Dans certains pays comme le Japon et la Chine, ces systèmes fonctionnent, ils fonctionnent très bien », a souligné M. Poutine.

« Ils ont d’abord commencé en se concentrant d’abord sur leur marché national, sur leur territoire, sur leur population, et deviennent maintenant de plus en plus populaires », a-t-il observé.

Il a par ailleurs jugé « regrettable » la manière de procéder des groupes américains.

« Je pense que cela ne (les) mènera qu’à la perte de certains segments du marché, un marché très lucratif », a-t-il déclaré.

 

arton24339-e205b

 

Ce qu’ils ont dit:

Visa et Mastercard vont voir arriver prochainement un système de paiement électronique concurrent.

Vladimir Poutine a annoncé que suite à l’arrêt sans préavis de la fourniture de leurs services aux clients de plusieurs banques russes, la Russie allait créer son propre système de paiement.

« Nous devons défendre nos intérêts et nous le ferons ! Dans certains pays comme le Japon et la Chine, ces systèmes fonctionnent, ils fonctionnent très bien. Ils ont d’abord commencé en se concentrant sur leur marché national, sur leur territoire, sur leur population, et deviennent maintenant de plus en plus populaires.  »

Le Président russe a aussi déploré l’attitude des banques états-uniennes :

« Je pense que cela ne (les) mènera qu’à la perte de certains segments du marché, un marché très lucratif ! »

Elvira Nabioullina, la présidente de la banque centrale de Russie s’est réjouie de cette décision :

« Nous devons créer un système qui assure sans accroc les paiements internes. Actuellement, 95 % des paiements par carte en Russie se font via des systèmes étrangers. »

Les systèmes états-uniens et le système russe existeront parallèlement.

 

 

Source: 7sur7.be

Ukraine : dérapage imminent vers un nouveau Dantzig

 

Crise ukraine 002

 

 

L’Ukraine est devenue le nouveau Dantzig. La poudrière où il ne faudrait pas jouer avec du feu. Couper la Russie des positions stratégiques en mer et ouvrir un corridor plus que menaçant pour la sécurité des Russes ne sont pas du goût de Poutine. C’est comme ça qu’à deux reprise les allemands ont déclenché une guerre mondiale qui visait bien plus la Russie communiste que n’importe qui d’autre. D’ailleurs à l’époque, l’Europe de l’Ouest ne s’était pas plus opposée à la montée du fascistes que maintenant. Elle l’avait tout autant soutenu avec de fumeuses théories sur un espace vitale germanique légitime à reconquérir. En faisant la sourde oreille face aux appels de la Russie pour contenir l’Allemagne dans ses frontières, ce qui allait devenir l’Europe de l’Ouest nazifiée parlait de maintenir la paix en préparant sa propre défaite. La sortie de crise par la guerre fut le grand programme.
C’est aussi là que le pacte germano-soviétique a pris forme. Staline n’était pas dupe et tentera en vain de résonner Hitler de ne pas faire la guerre salvatrice voulue par la bourgeoisie atlantiste et anti communiste.

L’annexion de l’Ukraine par l’europe fait suite à un coup d’état organisé par les fascistes de Svoboda et dePravy Sektor, n’entraine pas l’adhésion pleine et complète à l’Europe. Ce sont juste des accords commerciaux de privatisation et de libéralisations de marchés forcées. Le passage du FMI se fera sentir comme partout où il passe. Si les Ukrainien se pensaient pas bien lotis, c’est qu’ils ne connaissaient pas encore le savoir faire du FMI pour transformer les modestes en mort de faim (http://histoireetsociete.wordpress….)
Mais ces accords sont aussi et surtout la mise sous tutelle de son territoire et de son armée par L’OTAN ! Cela fait des années que les USA encerclent la russie avec un bouclier anti missile sous l’excuse fallacieuse de nous protéger de l’Iran. Voila que l’Ukraine en cédant sa souveraineté aux fascistes et à l’Europe qui les soutient devra remettre ses armes et son territoire au main d’une armée des plus atlantiste (à ne pas rater http://reseauinternational.net/bouclier-anti-missile-le…/ ).
Poutine n’est pas plus sot que Staline. Si on ne peut théoriquement pas nous atteindre avec des missiles en europe, on ne peux logiquement pas en tirer non plus. L’intégration au commandement de l’OTAN des européens est une mise sous tutelle militaire de toute l’Europe. Mais Poutine n’est pas du tout du genre à se laisser vassaliser ou à laisser son pays et ses intérêts se faire attaquer sans réagir. Sa détermination dans le conflit Syrien ou en Tchétchénie en dit long, et la réaction pourrait mettre le feu aux poudres.

Les infos concernant la menace faite par la Russie et la chine de tourner le dos au dollar et de mettre fin au petro dollar sont à prendre au sérieux et semblent se confirmer. (http://resistanceauthentique.com/le-conseiller-de-poutine-menace-les-americains-de-dumper-les-t-bonds-dabandonner-le-dollar-us-si-il-y-des-sanctions/)
Les menaces de sanctions sur les avoir Russe sont déja anticipées par poutine (http://www.lesechos.fr/…/0203447120732-ukraine-la…). La Russie rapatrie tous ses avoirs des banques US et prend des garanties sur ses réserves en dollar et appelle les oligarques à en faire autant.

La chine et la Russie vident progressivement depuis des années leurs réserves de change en dollar et l’Iran continue de vouloir ouvrir une bourse mondiale du pétrole en toute devise convertible. Indépendante de l’OPEP et du NYMEX (bourse US du pétrole). Plusieurs ont tenté de le faire et en ont payé le prix fort. Kadhaffi, Saddam Hussein et L.Bagbo nous le confirmeraient si ils le pouvaient encore. Mais bien d’autres encore pourraient en faire de même.
Le Yuan chinois est maintenant convertible sur la City londonienne et la Russie échange déjà ses roubles avec eux (http://www.47carat.com/…/la-chine-et-la-russie-signent…/).
L’annonce de poutine ne fait qu’anticiper la fin de l’hégémonie monétaire américaine. Le dollar déja antiinflationniste va devenir un gouffre pour tous ceux qui en possèdent.
Si les américains ne font pas machine arrière en Ukraine leur monnaie ne vaudra même plus le prix du papier aussi vert soit-il.

 La question qu’il est à poser face à ce tsunami économique, aussi peu couvert par les médias que l’affaire des missiles de cuba qui faillit déclencher une guerre atomique sans même que personne en entende parler, est : 
-Que se passera-t-il si la première puissance militaire mondiale fait faillite ?
-Que se passera-t-il quand les lobbys de la guerre et du pétrole aux USA verront tout leurs dollars dépréciés ?
-Et que se passe-t-il dans l’histoire quand un immense empire n’a plus les moyens de se financer ?

La fin du pétro dollar est le début de bien d’autres choses.

Crise ukraine 001

Sources: Agoravox.fr