L’islam n’est pas plus compatible avec la démocratie que ne l’étaient le nazisme et le bolchevisme

L’islam est pacifique et nous tuerons tous ceux qui disent le contraire On sait que l’islam n’est compatible avec rien, sauf avec la folie meurtrière des siens en Syrie, en Irak, au Yémen, en Algérie hier, en Afghanistan, au Pakistan, au Nigéria et partout dans le monde. Aux yeux de ceux qui s’affublent du masque […]

via L’islam n’est pas plus compatible avec la démocratie que ne l’étaient le nazisme et le bolchevisme — Salem Ben Ammar

Publicités

Le Qatar a-t-il payé la plus grande rançon de l’histoire ?

Selon des informations de la BBC, le Qatar (à la manière de Lafarge) est soupçonné d’avoir financé des groupes terroristes par l’intermédiaire de tractations financières à la suite de l’enlèvement de membres de la famille royale.

La famille royale du Qatar

 

Le 16 décembre 2015, la famille dirigeante du Qatar fait face à une terrible nouvelle. 28 personnes participant à une partie de chasse royale ont été enlevées en Irak.

Une liste des otages a été rapidement remise au cheikh Mohammed bin Abdulrahman al-Thani. A l’époque, il était sur le point de devenir ministre des Affaires étrangères du Qatar.

Deux de ses propres parents ont été raptés (un de ses cousins et le mari de sa tante). Le cheikh al-Thani aurait alors contacté l’ambassadeur du Qatar en Irak, Zayed al-Khayareen, afin de résoudre cette crise au plus vite.

Selon une première version, ils auraient payé plus d’un milliard de dollars afin de libérer les hommes. L’argent aurait été versé à des groupes et des individus considérés comme des « terroristes » par les États-Unis : le Kataeb Hezbollah en Irak, au général Qasem Soleimani (chef de la Force Qods des Gardiens de la révolution iranienne) et Hayat Tahrir al-Sham, autrefois connu sous le nom de Front Al-Nosra, alors qu’il était affilié à al-Qaïda en Syrie.

Selon une seconde version, la version officielle défendue par le Qatar, aucune somme d’argent n’a été versé aux « terroristes », mais seulement à l’État irakien. L’argent se trouverait toujours dans le coffre de la banque centrale d’Irak à Bagdad.

Des échanges de messages entre le cheikh al-Thani et l’ambassadeur du Qatar ont été dévoilés par un gouvernement hostile au Qatar. Ces documents ont été transmis à la BBC.

Les personnes prises en otage ont été raptées alors qu’elles étaient parties en Irak afin de participer à une chasse aux faucons. La fauconnerie est une pratique adulée par les rois et les princes dans le Golfe. Le camp des chasseurs a été envahi par des pick-up montés avec des mitrailleuses lourdes dans les premières heures de la matinée. Un ancien otage a déclaré au New York Times qu’il pensait que c’était « Isis » (l’Etat islamique, Daech), le groupe djihadiste sunnite. L’un des ravisseurs a proféré une insulte chiite aux sunnites.

En mars 2016, les lignes ont commencé à bouger. Les autorités ont appris que les ravisseurs venaient du Kataeb Hezbollah (les Brigades du Parti de Dieu), une milice chiite irakienne soutenue par l’Iran. Le groupe voulait de l’argent. Au total, les otages ont passé 16 mois en captivité.

Les revendications des ravisseurs ont évolué peu à peu. En plus d’une importante somme d’argent, le Qatar devrait quitter la coalition menée par les Saoudiens contre les rebelles chiites au Yémen. Le Qatar devrait également assurer la libération des soldats iraniens détenus par les rebelles en Syrie.

À la fin d’une session de négociations, un représentant du Kataeb Hezbollah, Abu Mohammed, a apparemment pris l’ambassadeur à part et lui a demandé une rançon de 10 millions de dollars (7,6 millions de livres sterling). L’ambassadeur a utilisé deux médiateurs irakiens, tous deux sunnites. Ils ont rendu visite au ministre des Affaires étrangères du Qatar, demandant à l’avance des « cadeaux »: 150 000 dollars en argent liquide et cinq montres Rolex.

En avril 2016, la rançon avait atteint la somme d’un milliard de dollars. Les enchères et les revendications ont par la suite explosé avec des revendications exorbitantes pour financer des intermédiaires. En janvier 2017, une rançon d’un milliard de dollars était évoquée. 150 millions de dollars de paiements indirects ou de « pots-de-vin » auraient également été actés. Le Kataeb Hezbollah aurait été le plus grand bénéficiaire de ces sommes en échange des otages (près de 50 millions, selon des informations de la BBC). Le Qatar aurait donc financé indirectement une organisation terroriste via le versement de cette rançon.

La crise des otages a pris fin fort heureusement en avril 2017. Les otages du Qatar ont été libérés. Un avion de Qatar Airways se serait rendu à Bagdad afin de livrer de l’argent et ramener les otages. Ces éléments ont également été dévoilés par le Washington Post en avril 2018.

 

L’étau se resserre sur ceux qui ont financé le terrorisme islamique!

 

 

 

 

Ancien président tunisien : la CIA derrière le «Printemps arabe» – Le Saker Francophone

condolezza-rice_with_tunisian_president_ben_ali1Ben Ali termine en constatant que la Tunisie actuelle est un refuge pour les bandes criminelles et les services secrets étrangers. La CIA contrôle tout ce qu’elle veut. Un accord a été signé récemm…

Source : Ancien président tunisien : la CIA derrière le «Printemps arabe» – Le Saker Francophone

France:les actes anti-chrétiens en hausse depuis 2008

En 2016, les actes racistes, antisémites et antimusulmans ont nettement reculé, a annoncé le ministère de l’Intérieur, avec une diminution de 44,7%. Ce qui n’est pas le cas des actes anti-chrétiens. Entre 2008 et 2016, les atteintes aux sites chrétiens, qui comprennent les lieux de culte et sépultures, ont augmenté de 245% ! En 2016, […]

via France : les actes anti-chrétiens en hausse constante depuis 2008 — civilwarineurope

Effroyable prédiction de Poutine concernant l’Europe et la crise des migrants

Vladimir Poutine a présenté deux voies possibles pour l’Union Européenne par rapport à la crise des migrants
Vladimir Poutine
L’une d’elle serait de défendre par la force physique et l’armée les frontières de Schengen, la deuxième serait de laisser venir les migrants clandestins et avec eux des terroristes, ce serait alors la fin de l’Union Européenne ce qui pourrait induire/amener la troisième guerre mondiale et même un nouvel holocauste. 

Selon le président russe, le plus important serait d’en finir avec l’arrivée des migrants au sein de l’UE et de dire clairement aux migrants, par les dirigeants de l’UE, de cesser de venir en Europe car ils seront rejetés.
 « Si les politiciens de l’UE ne se réveillent pas à temps, en moins d’une année l’enfer se déchaînera en Europe

Pour les migrants qui fuient la guerre, ils devront être gardés dans des camps de réfugiés en Turquie jusqu’à ce que la guerre soit finie Syrie. 

Selon Poutine, si les politiciens de l’UE ne se réveillent pas à temps, en moins d’une année l’enfer se déchaînera en Europe.

Cette prédiction de Vladimir Poutine a été faite au début de 2016!
 

Comment l’Arabie saoudite promeut la charia au Québec

MISE à JOUR : Le Journal de Montréal rapportait, le 15 octobre, que des livres qui dénigrent la façon de vivre des femmes occidentales et vantent les valeurs islamiques ont été envoyés gratuitement à des bibliothèques de la plupart des régions du Québec par la Ligue islamique mondiale (LIM), un organisme basé à La Mecque en Arabie saoudite. 

La LIM, dont le cheikh Saïd Fawaz est l’envoyé au Québec, était derrière le projet de tribunaux de la charia dénoncé par Fatima Houda-Pépin en 2005. 

********************

Comme l’expliquait Fatima Houda-Pépin, plusieurs imams des plus grandes mosquées au Québec ont été formés à l’étranger. Souvent, ils visent moins à aider les musulmans à s’intégrer à notre culture qu’à amener les Québécois à accommoder les valeurs qu’ils promeuvent.

Le New York Times a publié un article sur des documents diplomatiques saoudiens diffusés par Wikileaks et qui expliquent notamment le financement de l’exportation de la charia par l’Arabie saoudite.

FAWAZ_LIM

Selon le NYT, qui a analysé plusieurs dizaines de milliers de documents :

Pendant des décennies, l’Arabie Saoudite a versé des milliards de pétrodollars à des organisations islamiques sympathisantes à travers le monde, pratiquant la diplomatie du carnet de chèques pour faire avancer son agenda.

[…]

Parmi ses initiatives récentes, l’Arabie a rémunéré des prédicateurs étrangers ; construit des mosquées, des écoles et des centres d’études ; et torpillé des fonctionnaires et des médias étrangers perçus comme une menace pour les visées du Royaume.

Les documents couvrent essentiellement la période de 2010 au début 2015. Ils documentent les activités de sensibilisation religieuse coordonnées par le Conseil suprême des Affaires islamiques, un organisme interministériel dissous par le roi Salman lors d’un remaniement effectué après son accession au trône cette année.

Le ministère des Affaires étrangères relayait les demandes de financement à des officiels à Riyad; le ministère de l’Intérieur et l’agence de renseignement approuvaient parfois les bénéficiaires potentiels après vérification; la Ligue islamique mondiale aidait à coordonner la stratégie; et les diplomates saoudiens supervisaient les projets à travers le monde. Ensemble, ces officiels identifiaient des leaders et des associations islamiques sympathiques à l’étranger, ils distribuaient des fonds et de la littérature produite en Arabie saoudite, ils formaient des prédicateurs et leur versaient un salaire pour travailler dans leurs pays.

L’Arabie saoudite investit depuis longtemps dans la formation de prédicateurs étrangers ; elle octroie des bourses à des étudiants musulmans étrangers pour leur permettre d’étudier la charia dans des universités saoudiennes.

Source: WikiLeaks Shows a Saudi Obsession With Iran, NY Times, 16 juillet 2015

Capture d’écran 2015-07-24 à 16.29.47

Voir la suite de l’article: SUITE

Nouvel Ordre Mondial: un chef djihadiste exige la mutilation génitale de 2 millions de filles en Irak

Les mutilations,les infections et les tortures vont suivre avec les menaces et le chantage des malades mentaux qui  contrôlent l'État Islamique. Sur cette photo ,nous voyons  une  jeune fille se faire mutiler génétiquement  pour satisfaire aux normes des  arriérés mentaux qui décrètent de fausses interprétations du Saint Coran.
Les mutilations,les infections et les tortures vont suivre avec les menaces et le chantage des malades mentaux qui contrôlent l’État Islamique.
Sur cette photo ,nous voyons une jeune fille se faire mutiler génétiquement pour satisfaire aux normes des arriérés mentaux qui décrètent de fausses interprétations du Saint Coran.

Un leader djihadiste associé avec le groupe terroriste  islamiste ISIS – l’Etat islamique – a ordonné que toutes les femmes âgées de 11 à 46 ans en  Irak subissent des mutilations génitales féminines (MGF), selon un porte-parole de l’ONU.

 

 
La représentante de l’Organisation des Nations Unies  en Irak, Jacqueline Badcock, parlant de la capitale provinciale kurde d’Erbil, a déclaré aux journalistes lors d’une vidéoconférence organisée à Genève que les islamistes qui ont  le contrôle de la ville irakienne de Mossoul avait émis une fatwa ou édit demandant toutes les familles autour de la ville nord de l’Irak Mossoul pour circoncire les  filles dans les âges spécifiés ou faire face à une punition sévère.

 

Mme Badcock, déléguée de l’ONU , résidente et coordinatrice  humanitaire en Irak,  a déclaré « La pratique est quelque chose de très nouveau pour l’Irak … et ce doivent d’ être abordées. »

 

« Cela n’est  pas la volonté du peuple irakien, ou des femmes de l’Irak dans ces zones vulnérables visées par les terroristes »,  at-elle ajouté .

 

Selon  International Business Times , Abu Bakr al-Baghdadi, chef de l’Etat islamique auto-proclamé, a ordonné la mutilation génitale féminine de 2 millions de filles irakiennes qui cherchent à justifier la fatwa comme étant pour «distancer  les filles de la débauche et de l’immoralité. »

 

Al-Baghdadi est soupçonné d’avoir été né à Samarra, en Irak en 1971. Selon son  entrée de Wikipedia , il a été nommé le Calife – chef de l’Etat et monarque absolu théocratique – de l’État islamique autoproclamé situé dans l’ouest de l’Irak et le nord- est de la Syrie. Les rapports suggèrent que Al-Baghdadi était un imam à peu près au moment de l’ invasion américaine  de l’Irak,en 2003.

 

Ahmed Obaydi, un porte-parole de la police de Mossoul, a déclaré sur le journal du  Kurdistan BasNews , « la décision de Baghdadi d’avoir toutes les femmes excisées est, comme il le prétend, pour empêcher l’immoralité et de promouvoir des attitudes islamiques parmi les musulmans. La décision a été prise par Baghdadi comme un «cadeau» pour les personnes à Mossoul « .

 

Mais activiste civile Asil Jamal, cité par la même  sortie de nouvelles , a été plus direct, en commentant, «Quand ISIS arrivait premier à Mossoul, les gens ont été chaleureusement les accueillir, mais à la suite de souhaits horribles ISIS», la circoncision féminine en particulier forcé, il devient clair pour les gens que ces militants ISIS ne connaissent pas autre chose que la torture. « 

 

MGF ou la découpe rituel de la organes génitaux des filles et des femmes est largement pratiquée  dans de larges zones de l’Afrique, le Moyen-Orient et en Asie. de la pratique est venu de vives critiques, non seulement de l’Organisation des Nations Unies, mais aussi les droits humains et les groupes de défense des droits des femmes.

 

En 2012, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution appelant tous les Etats à interdire la pratique, mais en dépit de la condamnation générale, les femmes dans un certain nombre de pays ont continué à souffrir de cette pratique barbare.

 

Plus tôt cette semaine, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance ( UNICEF ) a publié de nouvelles données qui, dit l’UNICEF, a confirmé la nécessité d’une action urgente pour mettre fin à la mutilation génitale féminine et le mariage des enfants – deux pratiques qui affectent des millions de filles à travers le monde,  a dit l’UNICEF .

 

Les chiffres de l’UNICEF pour ceux qui ont subi l’humiliation de la MGF sont stupéfiantes. L’  organisation estime  que plus de 130 millions de filles et de femmes ont subi une forme de MGF dans les 29 pays d’Afrique et du Moyen-Orient où la pratique nuisible est la plus courante.

 

La campagne de l’UNICEF pour mettre fin à la MGF peut être suivie sur les médias sociaux sous le hashtag #endFGM.

 Sources:

http://www.digitaljournal.com/news/world/isis-leader-demands-female-genital-mutilation-of-2-million-girls-breaking-news/article/392221?utm_content=bufferf4c68&utm_medium=social&utm_source=facebook.com&utm_campaign=buffer

Nouvel Ordre Mondial: les terroristes islamiques reconnaissent l’autorité du calife de l’État Islamique

Récemment à Mossoul,une ville de l'Irak envahie par  l'ISIS,tous les chrétiens qui ont été fait prisonniers ont été crucifiés dans les rues...dans l'indifférence de Washington qui  vient de règlementé  l'immigration des chrétiens sur son territoire,mais pas les islamistes.
Récemment à Mossoul,une ville de l’Irak envahie par l’ISIS,tous les chrétiens qui ont été fait prisonniers ont été crucifiés dans les rues…dans l’indifférence de Washington qui vient de règlementé l’immigration des chrétiens sur son territoire,mais pas les islamistes.

le chef terroriste Abu Sayyaf fait serment à l’ISIS aux Phillippines

 

Sa force et son influence semble se répandre de  plus en plus rapidement. Comme plusieurs groupes terroristes islamistes se soumettent à l’autorité de l’État islamique, plus ils se sentiront  contraints de suivre leurs traces …L’État Islamique,aidé par l’argent des États-Unis d’Amérique,de la monarchie des Saoud ,en Arabie Saoudite et de l’État sioniste d’Israel qui a tout intérêt à diviser les musulmans entre eux,bien cet état est devenu une grande menace pour l’Occident Chrétien!

 

 

 

« L’Etat islamique (IS), anciennement connu sous ISIS ou l’Etat islamique en Syrie et en Irak ou ISIS, élargit son recrutement sur les médias sociaux aux Philippines.

Le 23 Juillet, une vidéo du dirigeant Abu Sayyaf Isnilon Hapilon avec des hommes masqués a été postée sur YouTube. Hapilon porte sur  sa tête  une récompense pouvant aller jusqu’à 5 millions de dollars américains pour les récompenses du Programme de justice. Il a été inculpé dans le district de Columbia aux USA , pour «actes terroristes contre des ressortissants des États-Unis et d’autres ressortissants étrangers. Le FBI dit qu’il était «le député ou le commandant en second de l’organisation terroriste étrangère, le groupe Abu Sayyaf.

La vidéo de propagande commence avec des photos fixes pour  établir la notoriété de Hapilon: sa photo entourée sur les affiches des terroristes les plus recherchés des Etats-Unis, qui comprennent les dirigeants d’al-Qaïda. Le Symbolique drapeau noir d’Al-Qaïda, qui est utilisé par des groupes extrémistes dans plus de 20 pays à travers le monde (y compris les combattants étrangers de ISIS), poivrent  le montage d’ouverture.

Dans le clip vidéo qui dure un peu plus de 6 minutes, Hapilon, vêtu d’une robe noire, relie les bras avec ses hommes, dont la plupart se cachent le visage. En utilisant une combinaison de son dialecte natal, Yakan, et arabe, Hapilon et ses hommes prêtent serment d’allégeance ou «bay’ah,« un serment, à l’État Islamique  et de son chef, Abou Bakr al-Baghdadi.

«Nous nous engageons à bay’ah calife cheikh Abou Bakr al-Baghdadi Ibrahim Awad Al-Qurashi Al-Husseini pour la fidélité et l’obéissance dans l’adversité et le confort», explique Hapilon,suivant  la lecture d’une feuille de papier. Les hommes, apparemment membres du groupe Abu Sayyaf, des bras de liaison avec lui dans la vidéo récitent le serment après lui.

«Nous nous engageons à lui obéir sur tout ce qui nos cœurs désirent ou non, et à lui plus de valeur que n’importe qui d’autre, » Hapilon mène les hommes. «Nous ne prendrons aucune émir d’autre que lui à moins que nous voyons en lui un acte évident de l’incrédulité qui pourrait être remise en cause par Allah dans l’au-delà. » 

Un nouvel État Islamique est ressugi  en ce mois de juillet 2014...qui n'augure rien de bon pour l'avenir...immédiat. Abu Bakr al-Baghdadi s'est même auto-proclamé "Calife de tous les Musulmans". L'Empire après avoir financé  des terroristes ,est maintenant face è un monstre en gestation.
Un nouvel État Islamique est ressugi en ce mois de juillet 2014…qui n’augure rien de bon pour l’avenir…immédiat.
Abu Bakr al-Baghdadi s’est même auto-proclamé « Calife de tous les Musulmans ».
L’Empire après avoir financé des terroristes ,est maintenant face è un monstre en gestation.

 

Flashback: ISIS,le  chef  du califat Pour le monde musulman: «Obéissez-moi » – « Le chef de l’ISIS, al-Bagdhadi, a donné un message à l’ensemble du monde musulman:« obéissez-moi … »Le message entier va comme suit:« Les moudjahidines ont été récompensés par la victoire de Dieu après des années de djihad et ils ont réussi à atteindre leur objectif et se hâtèrent d’annoncer le califat et choisissez l’imam … C’est un fardeau pour accepter cette responsabilité d’être responsable de vous … Je ne suis pas mieux que vous ou plus vertueux que vous. Si vous me voyez sur la bonne voie, aidez-moi. Si vous me voyez sur le mauvais chemin, me conseiller et arrêter le temps. Et obéissez-moi autant que j’obéis à Dieu.  » Qu’advient-il de ceux qui n’obéissent pas? Voici une photo de l’une des victimes récentes de Baghdadi …

Sources: Shoebat.com

 

Nouvel Ordre Mondial:les mercenaires terroristes de l’EIIS en marche vers Bagdad

 

Terroristes Irak 001

 

IRAK – AFP PROPAGANDE – Les USA et la Turquie dans leur comédie

Il ne faut pas se leurrer, les USA veulent se réinstaller en IRAK

Les jihadistes s’approchent de Bagdad, Washington envisage des frappes aériennes

Kirkouk (Irak) – Les rebelles jihadistes sunnites ont pris mercredi une nouvelle ville en Irak et avançaient vers la capitale Bagdad dans une offensive fulgurante, obligeant le Conseil de sécurité à se réunir jeudi et Washington à envisager des frappes aériennes.

Cette avancée des combattants de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), face à des forces gouvernementales en déroute et un pouvoir chiite impuissant, a poussé environ un demi-million d’habitants à fuir.

Le porte-parole de l’EIIL, Abou Mohammed al-Adnani, a exhorté les insurgés à marcher sur Bagdad et a critiqué le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki pour son incompétence, dans un enregistrement sonore daté de mercredi et traduit par le réseau américain de surveillance des sites islamistes SITE.

Depuis mardi, ces combattants islamistes –exclus du réseau Al-Qaïda car jugés trop radicaux– se sont emparés, dans le nord du pays, de la deuxième ville d’Irak, Mossoul, de sa province, Ninive, et de secteurs dans deux provinces proches, Kirkouk et Salaheddine, majoritairement sunnites. Mercredi, ils ont pris Tikrit, à 160 km au nord de Bagdad, et avançaient vers la capitale. Ils ont en outre tenté, en vain, de prendre Samarra, à une centaine de km de Bagdad, selon des témoins.

L’EIIL a en outre pris en otages 49 Turcs au consulat de Turquie à Mossoul, parmi lesquels le consul et des membres des forces spéciales, de même que 31 chauffeurs de poids-lourds turcs dans cette province.

Le Conseil de sécurité des Nations unies se réunira à huis-clos à partir de 11H30 (15H30 GMT) pour discuter de la situation en Irak. L’envoyé spécial de l’ONU en Irak, Nickolay Mladenov, y interviendra par vidéo-conférence.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a lancé un appel à la solidarité internationale avec l’Irak.

Il a également réclamé la libération immédiate et sans conditions de la cinquantaine de citoyens turcs pris en otage au consulat de Mossoul.

Le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a menacé l’EIIL des représailles les plus sévères s’il leur était fait le moindre mal.

L’Iran chiite mais aussi les Etats-Unis ont apporté leur soutien au gouvernement de Nouri al-Maliki face au terrorisme.

Les Etats-Unis soutiendront les dirigeants irakiens alors qu’ils forgent l’unité nationale nécessaire pour remporter le combat contre l’EIIL, a affirmé le porte-parole de la Maison Blanche Jay Carney dans un communiqué. ( les USA jouant la carte chiite ? – Vilistia )

– Pas de soldats américains renvoyés en Irak –

L’Irak a de son côté officieusement indiqué aux Etats-Unis qu’il était ouvert à l’idée de frappes aériennes américaines afin d’enrayer l’offensive jihadiste, a affirmé mercredi à l’AFP un responsable américain, confirmant une information du Wall Street Journal.

L’administration du président Obama envisage plusieurs options pour aider Bagdad, éventuellement par le biais de frappes effectuées par des drones, selon ce responsable qui s’exprimait sous couvert de l’anonymat.

La diplomatie américaine s’est défendue d’avoir été prise par surprise, affirmant avoir exprimé depuis des mois ses inquiétudes ( ???) à propos de la menace terroriste que pose l’EIIL pour toute la région.

En conséquence, Washington se tient prêt à venir en aide à Bagdad face à l’agression de l’EIIL, a déclaré la porte-parole du département d’Etat Jennifer Psaki, annonçant une augmentation de l’assistance américaine.

Mais en aucun cas les Etats-Unis n’envisagent de renvoyer des troupes au sol en Irak, selon Mme Psaki, après le départ le 31 décembre 2011 du dernier soldat américain, au terme d’un très lourd engagement militaire des Etats-Unis pendant huit ans.

En 2011, Bagdad et Washington n’étaient pas parvenus à s’entendre sur le maintien d’un contingent américain en Irak et beaucoup s’étaient alors alarmés d’une nouvelle poussée des violences une fois les Américains partis.

Washington a par la suite englouti des dizaines de milliards de dollars pour former et équiper les forces armées irakiennes, celles-là mêmes qui ont visiblement fui devant les jihadistes.

– Réunion du Parlement jeudi – 

L’EIIL, qui ambitionne d’installer un Etat islamique, a prévenu qu’il n’arrêterait pas la série d’invasions bénies. Le groupe contrôlait déjà des secteurs de la province occidentale d’Al-Anbar à la frontière syrienne. Accusé d’abus en Syrie, il y tient de larges secteurs de la province pétrolière de Deir Ezzor (nord-est), faisant craindre une unité territoriale avec le nord-ouest irakien.

Symboliquement, le groupe a diffusé mercredi sur internet des photos de jihadistes créant une route entre la Syrie et l’Irak en aplanissant au bulldozer un mur de sable.

Impuissant et miné par des clivages confessionnels, le gouvernement irakien a appelé le Parlement, qui se réunit jeudi, à décréter l’état d’urgence.

Mais face à l’avancée dans le Nord des combattants jihadistes aguerris, soldats et policiers ont montré peu de résistance, le gouverneur de Ninive, Athil al-Noujaïfi, accusant les commandants militaires d’avoir abandonné le champ de bataille.

Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), plus de 500.000 personnes ont été déplacées à l’intérieur et autour de Mossoul, qui compte habituellement deux millions d’habitants.

A 50 km de Mossoul, des files interminables d’hommes, femmes et enfants attendaient à un barrage kurde pour obtenir un permis de séjour pour passer au Kurdistan autonome.

Arrivée avec sa famille, Zahra Chérif, 39 ans, explique avoir quitté la ville par peur des massacres si l’armée lance un assaut sur la ville pour la reprendre à l’EIIL.

Dans Mossoul, les combattants, vêtus d’uniformes militaires ou de tenues noires, le visage découvert, étaient positionnés près des banques, des administrations publiques et au siège du Conseil provincial, selon des témoins.

Selon des experts, l’EIIL est constitué en grande partie en Irak d’ex-cadres et membres des services de sécurité de Saddam Hussein  ( ????) ayant rejoint la rébellion après l’invasion américaine de 2003.

*Dans un article précédent ,nous avons évoqué  le financement et le recrutement des jeunes djihadistes en europe par la CIA ,voir ce lien: lien