Nouvel Ordre Mondial:Allemagne: 91% – ou 1,98 million – les «réfugiés» toujours sur l’assistance sociale trois ans plus tard

Les affirmations selon lesquelles l’afflux massif de non-Blancs prétendant être des réfugiés en Allemagne «stimulerait l’économie» ont été réfutées encore une fois.

Un nouveau rapport officiel admettant que 91 pour cent des plus de deux millions d’envahisseurs qui sont entrés dans le pays depuis 2015 sont encore sur l’aide sociale – et que ceux qui travaillent sont pour la plupart dans le niveau de subsistance fausses « emplois » gouvernementaux.

Selon le dernier rapport de l’Institut für Arbeitsmarkt- und Berufsforschung (Institut pour la recherche d’emploi, IAB), un institut de recherche du Bundesagentur für Arbeit (bureau spécial de l’Agence fédérale pour l’emploi, BA), «l’intégration au marché du travail loin . . . pour la plupart des réfugiés. « 

Selon le rapport, « seulement neuf pour cent des réfugiés arrivés en Allemagne en 2015 et 2016 sont employés ».

Plus révélateur encore sont les nouvelles contenues dans le rapport que parmi les «réfugiés» qui ont fait leur chemin en Allemagne en 2013 ou avant, au moins 66% sont encore assistés sociaux.

Selon un autre reportage de la Deutsche Welle, 216 000 «réfugiés» auraient trouvé du travail (bien que ce service de presse n’admette pas que la plupart étaient dans des «apprentissages» sponsorisés par le gouvernement et d’autres faux emplois).

Si ce chiffre est exact, cela signifie qu’il y a environ 2.184.000 faux «réfugiés» non blancs en Allemagne en ce moment, étant donné que seulement 9% ont du «travail», et que 1.968,00 vivent de l’aide sociale subventionnée par les contribuables.

Cela tend à lier avec les chiffres officiels du gouvernement allemand, qui a dit que en Octobre 2017 qu’il y avait 1,6 million de « Hartz IV » les bénéficiaires de l’aide sociale qui étaient « les migrants non-européens, » un chiffre qui « était de 1,36 millions la période précédente de 12 mois. « 

En décembre 2017, l’Office fédéral des migrations et des réfugiés (BAMF), chargé de l’administration de la politique allemande en matière de réfugiés, a admis qu’il «manquerait ses propres objectifs d’intégration – parce que les non-blancs refusaient même de participer à cours. »

Le BAMF fait place pour 430.000 « cours d’intégration » en 2017, mais seulement 280.000 des envahisseurs ont pris la peine d’assister aux cours gratuits et de ce nombre, le BAMF dit que 84000 ont pris part à des « cours de soutien linguistique axés sur une carrière en Allemagne. »

 

 

Publicités

Nouvel Ordre Mondial:Le visage de Londres après 40 ans d’immigration venue du tiers monde

C’est le visage de Londres, en Grande-Bretagne, après 40 ans d’immigration du Tiers Monde: un voyou noir armé d’un couteau de jungle attaquant un automobiliste en plein jour dans la banlieue de West Croydon, filmé par un passant.

 

L’incident, qui a été filmé par une personne inconnue et ensuite partagé sur WhatsApp parmi des milliers d’utilisateurs, montre un véhicule accidentellement renversant un homme noir sur un vélo.

Le mâle noir qui se dégage saute, tire le couteau de  jungle de sa veste et charge le véhicule, qui a ralenti et s’est arrêté.

L’homme noir attaque le véhicule avec le couteau pour tenter de briser les vitres et d’ouvrir les portes, laissant l’occupant terrifié – et réussissant seulement à s’échapper en fuyant lorsque l’attaquant noir se déplace de l’autre côté du véhicule dans un tenter d’accéder.

Le véhicule sans pilote revient ensuite dans la circulation.

Selon un rapport du London Evening Standard, il n’y a pas encore eu d’arrestations liées à l’incident.

À mesure que Londres devenait progressivement non-blanche au cours des décennies – directement à la suite de la promotion de l’immigration du Tiers-Monde par les gouvernements successifs depuis les années 1950 – la métropole s’est progressivement remplie de non-Blancs du monde entier.

Les Blancs ont cessé d’être une majorité dans la ville il y a près de huit ans, et les crimes de toutes sortes ont augmenté de façon spectaculaire, les crimes de couteau étant les plus médiatisés, les voyous noirs de tous âges s’entretuant au hasard.

Comme on l’a vu plus haut, l’invasion du Royaume-Uni par le tiers-monde il y a sept ans a entraîné une augmentation massive des crimes, dont une augmentation de 20% des viols, une augmentation de 33% des meurtres, une augmentation de 40% des vols, et une augmentation de 25% de la criminalité de couteau au cours de la dernière année seulement, selon les dernières statistiques.

Alors que les libéraux refusant la race insistent sur le fait que la criminalité non-blanche – et la criminalité violente comme l’incident ci-dessus – est due au fait que les Noirs ont des taux de schizophrénie beaucoup plus élevés que les Blancs.

En outre, les Noirs ont une prédisposition génétique sous la forme d’une prépondérance de l’allèle 2-répétition du gène MAOA qui «confère un risque accru de comportements de tir et d’agression», selon une étude du Psychiatric Quarterly de septembre 2014.


Les Noirs et la schizophrénie comme moteurs de la criminalité violente

 

Selon un rapport de l’Institute of Psychiatry du Royaume-Uni, les personnes «afro-caribéennes» sont six fois plus susceptibles que les Blancs d’être diagnostiquées schizophrènes. (Inutile de dire que ce rapport blâme le «racisme» blanc pour les taux élevés de schizophrénie noire , même s’il est établi que la génétique joue le rôle dominant dans la cause de cette maladie).

Un rapport officiel du gouvernement, intitulé Aesop («Éthiologie et ethnicité dans la schizophrénie et autres psychoses») mené par des psychiatres et des épidémiologistes de l’unité de psychiatrie sociale de l’Institut de psychiatrie de l’hôpital Maudsley au sud de Londres a révélé que Les communautés caribéennes sont 9 fois plus susceptibles de souffrir de schizophrénie que les personnes de la communauté blanche et l’ont décrite comme une «épidémie».

Un rapport de 2008 dans le British Journal of General Practice a également déclaré que l’incidence de la schizophrénie chez les Caribbéens noirs vivant au Royaume-Uni était considérablement plus élevée que dans la population britannique blanche, mais qu’elle était encore plus élevée chez les Caribbéens noirs de seconde génération.

« La plus grande étude à ce jour a démontré un risque neuf fois plus élevé de schizophrénie chez les Caribéens noirs résidant au Royaume-Uni: des découvertes qui préoccupent les communautés noires des Caraïbes, leurs médecins généralistes et les responsables des services de santé ».

L’article du British Journal of General Practice signalait que ces patients schizophrènes noirs étaient «plus susceptibles d’être sans emploi, d’avoir un dossier de condamnations, et d’être résidents dans des quartiers déshérités du centre-ville».

Ce n’est pas seulement en Grande-Bretagne que cela se trouve: selon un rapport paru en 2007 dans l’International Journal of Epidemiology, les Noirs aux États-Unis sont 200% plus susceptibles de développer la schizophrénie que les Blancs.

Le journal a également annoncé que les «données indiquent [s] des taux considérablement élevés de schizophrénie chez les Afro-Américains en comparaison avec les blancs dans cette cohorte de naissance» et que cette «variance» (de ce qu’ils ne disent pas, bien qu’il soit évident qu’ils moyenne) a également été noté en Grande-Bretagne.

Les Noirs et le gène «Violence» du MAOA

Selon une étude intitulée « L’allèle à 2 répétitions du gène MAOA confère un risque accru de comportements de tir et d’agression », publié dans le Psychiatric Quarterly (2014 sept., 85 (3): 257-65) doi: 10.1007 / s11126-013 -9287-x), l’allèle « 2-repeat du gène MAOA confère un risque accru de comportements de tir et d’agression. »

L’étude a indiqué que «l’allèle à 2 répétitions» peut avoir des effets sur la violence qui sont indépendants de l’environnement. La présente étude s’appuie sur cette recherche et examine l’association entre l’allèle à 2 répétitions et les comportements de tir et de poignardage dans un échantillon de mâles tiré de l’Étude longitudinale nationale sur la santé des adolescents.

« Les analyses ont révélé que les hommes afro-américains qui portent l’allèle 2-repeat sont significativement plus susceptibles que tous les autres génotypes de se livrer à des tirs et des coups de couteau et de signaler avoir plusieurs victimes de tir et d’agression. »

Ceci est alors le résultat de l’immigration de masse du Tiers-Monde: la destruction du Premier Monde blanc, et son remplacement par une société typique des images comme vu ci-dessus.

Ce sera le sort de toutes les nations blanches à moins que l’immigration du tiers-monde ne soit non seulement interrompue, mais renversée – et que le temps s’écoule rapidement pour que cela se réalise.

 

Le Québec sous la gérance du crime organisé:Danger d’islamisation au Québec, disent des musulmans laïques

Les demandes d’accommodements religieux proviennent principalement d’agents en mission pour implanter l’idéologie islamiste au Québec, prévient l’Association québécoise des Nord-Africains pour la laïcité.

Même homme…passeport différent!

«En tant qu’association de citoyens originaires principalement de pays musulmans, ce qui nous préoccupe le plus, ce sont les demandes incessantes d’accommodements religieux émanant de groupes idéologiques qui se drapent du voile de l’intégrisme et entendent imposer leur mode de vie d’un autre temps», exposé l’AQNAL devant la ministre de la Justice qui prépare l’adoption du projet de loi sur la neutralité religieuse de l’État et les accommodements religieux.

Le projet de loi 62 permettra le port du niqab, du hijab et du tchador, a soutenu l’AQNAL, qui dit y voir une brèche que s’empresseront d’emprunter les islamistes. «Le voile intégral est reconnu partout dans le monde comme l’instrument privilégié de l’idéologie prônée par les islamistes pour défier les lois du pays d’accueil et fragiliser sa cohésion sociale», a affirmé un membre de l’AQNAL, Ferid Chikhi.

«Ce projet de loi n’existerait pas si l’islamisme ne s’était pas invité dans l’espace public depuis les années 1990 (…) Il y a une idéologie qui se développe, c’est l’islamisme, le fondamentalisme wahhabite. Les musulmans qui ne pratiquent pas sont montrés du doigt (…) Les accommodements religieux ouvrent une brèche vers l’endoctrinement et la radicalisation», a ajouté M. Chikhri.
Plusieurs demandes d’accommodement ne sont pas inspirées de l’islam, ont soutenu les porte-parole de l’AQNAL. «Toutes les demandes faites dans les entreprises et les institutions tournent autour de pratiques qui sont déjà accommodées par l’islam. Ceux qui demandent un lieu de prière au travail, l’islam recommande de reporter la prière le soir ou la nuit», a précisé Ferid Chikhri.

L’AQNAL soutient que le projet de loi 62 rate la cible et réclame l’adoption d’une charte québécoise de la laïcité. «Il faut arriver à cette charte de valeurs parce qu’elle va se mettre au-dessus de toutes les religions. Elles seront toutes traitées de la même manière et personne ne viendra dire ma religion est meilleure que la tienne.

Le projet de loi 62 pèche par une méconnaissance de l’islam, convient l’AQNAL, qui prend l’exemple du port du voile. «Il y a une méconnaissance. Les exégètes de l’islam de l’Université du Caire le disent; le voile n’est pas une obligation, il n’est pas musulman, il est culturel. C’est Saint-Paul qui l’a imposé aux premières chrétiennes (…)La gardienne d’enfants qui porte le voile dans un CPE, elle envoie un message aux enfants qu’il faut se couvrir la tête et le visage», a prétendu M. Chikhri.

 Source:Journal de Québec

Cette France qui Partitionne sous nos Yeux — Cellule44

par Yves Mamou • 12 décembre 2016 Quatre policiers ont été blessés (deux grièvement brûlés) après qu’une quinzaine de « jeunes » (jeunes musulmans des cités) aient pris d’assaut leurs voitures et jeté des pierres et des cocktails Molotov sur eux. La police n’a pas du tout apprécié que le ministre de l’Intérieur traite les […]

via Cette France qui Partitionne sous nos Yeux — Cellule44