Google Earth : une mystérieuse sphère métallique volante apparait soudainement

Des internautes ont découvert sur Google Earth une étrange sphère métallique volante qui a enflammé des chasseurs d’OVNI. Nous sommes très nombreux à utiliser le service et il n’est pas rare d’y repérer des choses pour le moins curieuses. Une vidéo présente une anomalie pour le moins surprenante.

Google permet d’explorer notre bonne vieille planète et même l’espace avec ses outils de cartographies. Alphabet n’a de cesse d’améliorer Google Earth pour permettre aux internautes de voyager et partir à la découverte de nouveaux paysages avec un niveau de détail particulièrement bluffant sans même avoir à mettre le nez dehors. Il n’est pas rare de voir les internautes partager quelques trouvailles pour le moins étranges, comme des OVNI ou des traces d’anciennes civilisations sur le service.

 

Google Earth : les chasseurs d’OVNI s’enflamment devant cette étrange sphère métallique

Comme le relate l’Express, ce qui semble être une sphère métallique étrange survolant le ciel des États-Unis a été repéré sur Google Earth par des internautes. L’endroit exact se trouve entre le Vermont et l’État de New York. Il n’aura pas fallu attendre longtemps avant de voir les ufologues s’extasier devant cette anomalie et l’interpréter comme étant une soucoupe volante. D’autres observateurs estiment quant à eux qu’il s’agit d’une goutte d’eau apparue au moment de la prise de vue. Des algorithmes sont à l’oeuvre pour l’assemblage des images et il arrive souvent que des bugs surviennent au moment du traitement numérique avant d’être publiés le service.

Google Earth peut être assimilé à un outil de recherche très puissant. Un internaute a d’ailleurs pensé trouver la preuve de l’existence du Kraken, alors qu’au final c’était une mauvaise interprétation des images de Google Earth puisque c’était un simple rocher. L’imagination nous joue parfois des tours surtout lorsqu’une image un peu floue est présentée. N’hésitez pas à nous donner votre opinion concernant cette vidéo. Qu’en pensez-vous ?

 

 

 

 

 

 

 

Réalisme fantastique:Un immense géoglyphe en forme d’orque redécouvert au Pérou

Sur une colline désert du sud du Pérou, des archéologues allemands et péruviens ont redécouvert un immense géoglyphe en forme d’orque. Vieux d’au moins 2.000 ans, il pourrait être encore plus vieux que les symboles découverts dans la région de Nazca. 

Les lignes de Nazca figurent parmi les plus grands mystères archéologiques connus à ce jour. Près de 100 ans après leur découverte au Pérou, l’existence de ces géoglyphes reste l’objet de nombreuses interrogations qui reviennent régulièrement sur le devant de la scène. C’est le cas aujourd’hui avec l’annonce par des scientifiques de la découverte d’un tracé très particulier.  

Le géoglyphe en question se trouve sur une colline déserte de la région reculée de Palpa, voisine de la désormais célèbre province de Nazca, dans le sud du Pérou. Long de 70 mètres et large de 25 mètres, le symbole représente un cétacé, plus précisément une orque, selon les conclusions des archéologues. Une représentation qui ne manque pas d’intriguer.

Pourquoi un mammifère marin a-t-il été dessiné en plein désert ? Les spécialistes l’ignorent mais l’orque était semble-t-il considérée comme une créature semi-mythique puissante dans les antiques traditions péruviennes. L’énigme est renforcée par les mystérieux symboles et le trophée représenté aux côtés de l’animal.   

Un géoglyphe redécouvert

En réalité, la découverte du géoglyphe ne date pas d’hier. C’est en consultant un catalogue de géoglyphes imprimé dans les années 1970 après une expédition menée au Pérou que les archéologues sont tombés sur la photographie de l’orque. Toutefois, la localisation et sa taille n’étaient pas clairement décrites et le motif semblait avoir été oublié de tous.

L’équipe allemande et péruvienne a alors décidé de retrouver sa trace, d’abord en utilisant Google Earth puis en se rendant directement sur place. « Le trouver n’a pas été facile, parce que [la localisation et la description] étaient incorrectes, j’avais presque perdu espoir« , a confié à LiveScience, Johny Isla, à la tête du ministère de la Culture dans la région d’Ica. 

« Mais j’ai étendu la zone de recherche et j’ai fini par le trouver quelques mois plus tard » en 2015, a-t-il poursuivi. Après avoir documenté la découverte, une équipe de spécialistes a été dépêchée sur place pour nettoyer et restaurer le géoglyphe ancien victime de l’érosion et du temps qui passe. 

L’un des plus vieux jamais identifiés

Après des mois d’analyses, les archéologues ont confirmé qu’il s’agissait bien d’une orque. Mieux, ils ont pu estimer son âge. Le géoglyphe remonterait à au moins 2.000 ans, ce qui fait de lui l’un des plus vieux découverts dans la province de Palpa où plus de 1.000 tracés ont été identifiés. Il serait même plus ancien que les tracés mis au jour à Nazca.

La manière dont il a été confectionné fournit également de nombreuses informations aux spécialistes. Les contours de l’orque ont été tracés sur le flanc de la colline selon un relief négatif, en retirant une fine couche de pierres. Cette technique est similaire à celle utilisée par le peuple de la culture Nazca pour façonner des géoglyphes.

Néanmoins, les créateurs de l’orque ont également utilisé le relief positif, par exemple pour les yeux, en ajoutant des piles de pierres. D’après les spécialistes, cette technique correspondrait à celle employée par le peuple de la culture Paracas qui a occupé la région de 800 à 200 avant notre ère, soit bien avant la culture Nazca apparue autour de -200.

« C’est peut-être le géoglyphe le plus ancien Nazca« , a expliqué au journal allemand Welt, Markus Reindel, archéologue de la Commission pour l’archéologie des cultures non-européennes (KAAK) et en charge du projet Nazca Palpa. Au total, les géoglyphes de Palpa et Nazca couvrent une surface de 450 kilomètres carrés mais leur but exact demeure un mystère.

Des symboles religieux ?

Les archéologues pensent que ces tracés figuraient essentiellement des symboles religieux et étaient utilisés par de multiples cultures. D’où la variété observée dans les très nombreux géoglyphes découverts, mesurant parfois plusieurs centaines de mètres de long et représentant aussi bien des silhouettes zoomorphiques, anthropomorphiques que des formes géométriques. 

Pour en savoir plus, les spécialistes espèrent poursuivre leurs études tout en préservant ces témoignages du passé. Outre l’érosion, les géoglyphes sont en effet sous la menace d’autres facteurs qui pourraient les endommager voire les faire disparaitre. « A Nazca comme à Palpa, l’héritage archéologique et en particulier les géoglyphes, sont menacés par l’urbanisation et le développement de l’agriculture« , a conclu Johny Isla. 

Ovni:cette photo d’une étrange colonne de lumière affole toute une population

Cette photo montre un phénomène lumineux étrange, une colonne de lumière qui apparaît dans une photographie pendant un orage en Argentine. De quoi rapidement affoler les chasseurs d’OVNI qui y ont vu un rayon tracteur ou quelques chose dans le genre lancé par des extraterrestres. Loin de remettre en doute l’authenticité de la photo, des scientifiques expliquent qu’il s’agit en fait d’une conjonction rare de phénomènes météorologiques.

La photo évoque un phénomène surnaturel : on y voit une étrange colonne lumineuse semblant tout droit venir d’un ciel nuageux. En fait, la photographe à l’origine de ce cliché ne s’est rendue compte de sa présence qu’après avoir pris la photo. Celle-co a été prise lors d’un orage dans le parc de San José en Argentine. Rapidement devenue virale, l’image a subi son lot d’interprétations. Certains y ont vu la manifestations d’extraterrestres, d’autres la formation d’un portail vers une autre dimension.

Cette photo a-t-elle immortalisé la manifestation d’un OVNI ?

En fait, la promeneuse responsable de ce cliché n’a pas vu la colonne sur le moment. Par chance, elle a appuyé sur le déclencheur exactement au même moment où un éclair s’est abattu sur le sol. Ce qui aiguille déjà vers la manifestation d’un phénomène plus rationnel, et surtout optique. Il n’a pas fallu longtemps à des scientifiques pour trouver l’explication.

Des experts cités par le journal régional local Realidad Regional expliquent que ce phénomène est météorologique. Deux masses d’airs de températures très différentes sont capables de distordre la lumière, en raison de la variation de l’indice de réfraction avec la température. Or justement les données météo semblent confirmer la présence de ces conditions.

Dans ce cas, la lumière générée par les éclairs peut parvenir distordue à un observateur. Ce qui peut lui donner une apparence étrange, ici cette forme de tube. Etonnant, n’est-ce-pas ?

 

 

Vidéo insolite:un objet non-identifié s’écrase au sol en Idaho le 4 septembre 2017

Les équipes de pompiers répondent aux rapports d’un objet inconnu qui s’est  «écrasé» dans la région de Bonners Ferry.Suite … De nombreuses  personnes ici à Sandpoint ont vu et entendu cette chose. Même les gens de Calgary ont remarqué cela!

Rapport sur les témoins oculaires:

« Nous l’avons senti. C’était beaucoup plus intense que le tonnerre, mais pas tout à fait comme un tremblement de terre . Cela a secoué les fenêtres.

 

 

 

 

Insolite:L’armée canadienne enquête sur un mystérieux bruit dans l’Arctique

 Les Rangers canadiens patrouillent sur l'île d'Ellesmere, au Nunavut.
Les Rangers canadiens patrouillent sur l’île d’Ellesmere, au Nunavut.

 

 

Une patrouille militaire et des spécialistes de l’acoustique vont être dépêchés dans l’Arctique pour enquêter sur un bruit mystérieux entendu cet automne par des Inuits et dont l’origine reste inexpliquée, a indiqué jeudi l’armée canadienne.

Mammifères marins? Sous-marin étranger? Hallucination collective? Depuis que des Inuits du village d’Igloolik ont entendu en octobre un étrange «bip» à plusieurs reprises au large du détroit de Fury et Hecla, à environ 2700 km au nord de Montréal, les spéculations vont bon train.

Situé entre le Passage du Nord-Ouest et le nord de la baie d’Hudson, ce détroit peu profond est d’ordinaire très fréquenté par les narvals, les baleines boréales, les phoques annelés et les phoques barbus, mais depuis l’été dernier, la vie animale a disparu, selon les chasseurs inuits.

«Il n’y avait plus aucun animal», avait affirmé à l’époque Paul Quassa, élu local de cette région, à l’assemblée législative du Nunavut, attribuant cette absence à ce «bip».

 

Quelle qu’en soit l’origine, ce bruit «provient du fond de la mer» et éloigne les animaux, avait-il ajouté, après s’être rendu sur place avec les chasseurs l’ayant entendu.

L’armée a été appelée en renfort et a dépêché en novembre un avion de patrouille Aurora, équipé d’une batterie de radars. Après 1h30 de survol, «aucune anomalie acoustique» ni «aucune présence à la surface de l’eau ou sous-marine» n’ont été constatées, a résumé jeudi à l’AFP Josée Bilodeau, major de la Force opérationnelle interarmées Nord.

En revanche, l’équipage de l’appareil a observé deux bancs de baleines et six narvals, a-t-elle remarqué.

À la suite de cette patrouille, l’enquête a été officiellement classée mais, «afin de répondre aux inquiétudes de la population locale», deux soldats spécialistes de l’acoustique vont être dépêchés sur place entre le 25 janvier et le 2 février.

Ils vont se joindre à une patrouille de Rangers – corps de l’armée canadienne formé de réservistes inuits – qui devait déjà inspecter la zone, a indiqué la major Bilodeau.

« Cela va permettre de rassembler des informations de première main auprès de ceux qui avaient rapporté en premier » ce son inconnu, a-t-elle dit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De fantastiques images capturées sur Google Earth qui vont vous surprendre

Google Earth et Google Earth Pro sont d’incroyables applications qui offrent à tout le monde un puissant outil pour explorer la Terre, et désormais on peut même explorer les planètes autour de la nôtre, ainsi que la Lune. Google Earth a favorisé l’émergence d’une génération entière de chasseurs d’extraterrestres, de géologues amateurs, de chercheurs de glyphes et d’aventures. Voici  plusieurs  images capturées sur Google Earth qui vont vous surprendre, et vous montrez toute la puissance et la versatilité offerte par l’outil d’imagerie par satellite de Google.

 

Une base aérienne secrète américaine a récemment été découverte grâce à Google Earth. Cette base clandestine est connue sous le nom de Zone 6 et se trouve dans la plaine du Yucca, au cœur du désert du Nevada. On dit que la base est contrôlée par l’agence nationale de sécurité nucléaire du gouvernement américain, qui jusqu’à présent avait gardé son existence secrète, même des experts de l’industrie de la défense ! Le site est une zone aérienne réglementée, interdite au vol (même de l’espace) et au public. L’agence aux commandes de la base a déclaré que leur but était le développement de techniques contre-terroristes, y compris, mais sans s’y limiter, le test d’équipements conçu pour détecter des matériaux radioactifs.
Une base aérienne secrète américaine a récemment été découverte grâce à Google Earth. Cette base clandestine est connue sous le nom de Zone 6 et se trouve dans la plaine du Yucca, au cœur du désert du Nevada. On dit que la base est contrôlée par l’agence nationale de sécurité nucléaire du gouvernement américain, qui jusqu’à présent avait gardé son existence secrète, même des experts de l’industrie de la défense ! Le site est une zone aérienne réglementée, interdite au vol (même de l’espace) et au public. L’agence aux commandes de la base a déclaré que leur but était le développement de techniques contre-terroristes, y compris, mais sans s’y limiter, le test d’équipements conçu pour détecter des matériaux radioactifs.

 

On pense avoir trouvé le vol MH370 sur Google Earth. L’homme qui a fait cette découverte est un fervent chercheur d’OVNI utilisant l’outil de Google pour chercher les traces de manifestations extraterrestres. L’image ci-dessus est censée être celle d’un Boeing localisé quelque part entre le Mozambique et Madagascar.Vous noterez qu'on ne se presse pas pour aller vérifier et  faire une déclaration publique:le Nouvel Ordre mondial cherche à protéger les Rotschild qui seraient les vrais responsables de la destruction de l'appareil.
On pense avoir trouvé le vol MH370 sur Google Earth. L’homme qui a fait cette découverte est un fervent chercheur d’OVNI utilisant l’outil de Google pour chercher les traces de manifestations extraterrestres. L’image ci-dessus est censée être celle d’un Boeing localisé quelque part entre le Mozambique et Madagascar.Vous noterez qu’on ne se presse pas pour aller vérifier et faire une déclaration publique:le Nouvel Ordre mondial cherche à protéger les Rotschild qui seraient les vrais responsables de la destruction de l’appareil.

 

Google Earth est de plus en plus l’outil de prédilection de ce qu’on appelle des géoarchéologues amateurs. La découverte ci-dessus a été faite en 2014 au nord du Kazakhstan. Ce gigantesque géoglyphe a été créé par d’anciennes civilisations, et constitue un exemple parmi tant d’autres dans cette région du Kazakhstan. Grâce à Google Earth, les archéologues ont pu découvrir plus 50 géoglyphes répartis sur toute la planète.
Google Earth est de plus en plus l’outil de prédilection de ce qu’on appelle des géoarchéologues amateurs. La découverte ci-dessus a été faite en 2014 au nord du Kazakhstan. Ce gigantesque géoglyphe a été créé par d’anciennes civilisations, et constitue un exemple parmi tant d’autres dans cette région du Kazakhstan. Grâce à Google Earth, les archéologues ont pu découvrir plus 50 géoglyphes répartis sur toute la planète.

 

Un archéologue amateur originaire du Pays de Galle a découvert les traces d’une hutte de berger remontant à l’âge de bronze. La hutte, découverte à l’aide de Google Earth à Blaenau Gwent, serait vieille d’environ 4 500 ans. Sur les images satellites, la hutte ne semble être qu’un simple cercle isolé parmi un habitat dense. En explorant le site, l’archéologue Ian Fewings fit l’incroyable découverte qu’il s’agissait en fait d’anciens vestiges.
Un archéologue amateur originaire du Pays de Galle a découvert les traces d’une hutte de berger remontant à l’âge de bronze. La hutte, découverte à l’aide de Google Earth à Blaenau Gwent, serait vieille d’environ 4 500 ans. Sur les images satellites, la hutte ne semble être qu’un simple cercle isolé parmi un habitat dense. En explorant le site, l’archéologue Ian Fewings fit l’incroyable découverte qu’il s’agissait en fait d’anciens vestiges.

 

Un véhicule découvert dans un lac serait celui d’un homme nommé Davie Lee Niles, qui a disparu en 2006. En 2011 sa famille procéda à ses funérailles, bien que l’homme de 72 ans n’ait jamais été retrouvé. La voiture découverte dans le lac n’était pas visible au sol à cause du manque de clarté de l’eau. La voiture fut récupérée avec les restes d’un squelette d’homme et il fut établi que la voiture appartenait bien à Davie Lee Niles.
Un véhicule découvert dans un lac serait celui d’un homme nommé Davie Lee Niles, qui a disparu en 2006. En 2011 sa famille procéda à ses funérailles, bien que l’homme de 72 ans n’ait jamais été retrouvé. La voiture découverte dans le lac n’était pas visible au sol à cause du manque de clarté de l’eau. La voiture fut récupérée avec les restes d’un squelette d’homme et il fut établi que la voiture appartenait bien à Davie Lee Niles.

 

Grâce à Google Mars et Google Moon (les versions cosmiques de Google Earth), Marcelo Irazusta et son fils James ont découvert récemment que le nombre 58 était gravé sur la surface de la Lune et de Mars. Preuve ou non d’un signe d’intelligence extraterrestre, ces images ont fait l’objet de controverses. Mais personne ne peut nier la présence étrange du nombre 58 sur ces astres stellaires.
Grâce à Google Mars et Google Moon (les versions cosmiques de Google Earth), Marcelo Irazusta et son fils James ont découvert récemment que le nombre 58 était gravé sur la surface de la Lune et de Mars. Preuve ou non d’un signe d’intelligence extraterrestre, ces images ont fait l’objet de controverses. Mais personne ne peut nier la présence étrange du nombre 58 sur ces astres stellaires.
Gemma Sheridan, citoyenne britannique, fut secourue après que son signe SOS ait été détecté sur Google Earth, en tout cas c’est l’histoire qu’on a racontée à propos de ce canular. L’image ci-dessus, l’image Google Earth du signe SOS de la prétendue naufragée, provient en réalité d’une enquête faite en 2010 par Amnistie internationale sur les violences au Kirghizstan.
Gemma Sheridan, citoyenne britannique, fut secourue après que son signe SOS ait été détecté sur Google Earth, en tout cas c’est l’histoire qu’on a racontée à propos de ce canular. L’image ci-dessus, l’image Google Earth du signe SOS de la prétendue naufragée, provient en réalité d’une enquête faite en 2010 par Amnistie internationale sur les violences au Kirghizstan.

 

 

Google Earth a permis de découvrir une série de géoglyphes dans l’oasis d’Azraq en Jordanie. Ils sont conçus de telle manière qu’ils s’alignent avec le lever de soleil au solstice d’hiver. Ces structures remontent à au moins 8 500 ans, et sont donc plus anciennes que les géoglyphes de Nazca au Pérou.
Google Earth a permis de découvrir une série de géoglyphes dans l’oasis d’Azraq en Jordanie. Ils sont conçus de telle manière qu’ils s’alignent avec le lever de soleil au solstice d’hiver. Ces structures remontent à au moins 8 500 ans, et sont donc plus anciennes que les géoglyphes de Nazca au Pérou.

 

 

Un documentaliste néo-zélandais nommé Shaun Higgins a récemment résolu un mystère qui déconcertait les cartographes depuis un siècle. Les cartes de navigation ne faisaient aucune mention de Sandy Island, qui a était découverte sur Google Earth et se retrouve maintenant dans la base de données mondiale du littoral. La cartographie des plaques tectoniques ne comportait pas cette information cruciale, ainsi cette île fut oubliée depuis 1908 !
Un documentaliste néo-zélandais nommé Shaun Higgins a récemment résolu un mystère qui déconcertait les cartographes depuis un siècle. Les cartes de navigation ne faisaient aucune mention de Sandy Island, qui a était découverte sur Google Earth et se retrouve maintenant dans la base de données mondiale du littoral. La cartographie des plaques tectoniques ne comportait pas cette information cruciale, ainsi cette île fut oubliée depuis 1908 !

 

Cet endroit est localisé sur Google Earth avec les coordonnées 33.396157 ° N, 444 869 ° E, et montre inexplicablement un lac de couleur rouge sang aux s’abords de la ville de Sadr City en Iraq. Il n’y a aucune explication connue au sujet de cet étrange phénomène.
Cet endroit est localisé sur Google Earth avec les coordonnées 33.396157 ° N, 444 869 ° E, et montre inexplicablement un lac de couleur rouge sang aux s’abords de la ville de Sadr City en Iraq. Il n’y a aucune explication connue au sujet de cet étrange phénomène.

 

 

Grâce à Google Earth de nombreuses gravures et motifs ont été tout récemment découverts dans le désert de Gobi en Chine. On pense qu’il s’agit d’une base militaire secrète, et la structure ci-dessus est supposée être un étalage d’antenne Yagi utilisé pour le suivi météorologique.
Grâce à Google Earth de nombreuses gravures et motifs ont été tout récemment découverts dans le désert de Gobi en Chine. On pense qu’il s’agit d’une base militaire secrète, et la structure ci-dessus est supposée être un étalage d’antenne Yagi utilisé pour le suivi météorologique.

 

 

Ce pentacle se trouve dans un coin isolé du Kazakhstan et mesure 366 mètres de diamètre. Ce pentacle gravé au sol est une découverte plutôt étrange et obscure, car localisée dans les steppes d’Asie Centrale.
Ce pentacle se trouve dans un coin isolé du Kazakhstan et mesure 366 mètres de diamètre. Ce pentacle gravé au sol est une découverte plutôt étrange et obscure, car localisée dans les steppes d’Asie Centrale.

 

Cette image Google Earth tire son origine d’un endroit aux abords de la base de Norwich au Royaume-Uni. Le ministère de la défense britannique a déclaré qu’il s’agissait d’un circuit motocycliste, mais les experts restent dubitatifs. Personne ne sait vraiment à quoi sert le dispositif ci-dessus.
Cette image Google Earth tire son origine d’un endroit aux abords de la base de Norwich au Royaume-Uni. Le ministère de la défense britannique a déclaré qu’il s’agissait d’un circuit motocycliste, mais les experts restent dubitatifs. Personne ne sait vraiment à quoi sert le dispositif ci-dessus.

 

L'image ci-dessus peut sembler être un visage, mais c'est une formation tout à fait naturelle que l'on trouve en Alberta Canada. Il est connu comme le "Badlands Guardian" et le visage est formé par une vallée érodée.
L’image ci-dessus peut sembler être un visage, mais c’est une formation tout à fait naturelle que l’on trouve en Alberta Canada. Il est connu comme le « Badlands Guardian » et le visage est formé par une vallée érodée.

 

 

Sur Google Earth on trouve plein d’images d’avions, mais on n’a pas affaire à un avion ici ! C’est en réalité un missile de croisière tiré lors d’un exercice militaire.
Sur Google Earth on trouve plein d’images d’avions, mais on n’a pas affaire à un avion ici ! C’est en réalité un missile de croisière tiré lors d’un exercice militaire.

 

Ce cercle de culture a été découvert à Standdaarbuiten dans la province hollandaise du Brabant. Cette formation découverte le 30 juillet 2013 n’a pas d’origine connue. Elle est localisée aux coordonnées suivantes : GPS 516 354, 45 497.
Ce cercle de culture a été découvert à Standdaarbuiten dans la province hollandaise du Brabant. Cette formation découverte le 30 juillet 2013 n’a pas d’origine connue. Elle est localisée aux coordonnées suivantes : GPS 516 354, 45 497.

 

Bien que le cercle de culture ci-dessus n’ait pas de coordonnées cataloguées, on sait qu’il se trouve dans un endroit perdu au milieu du désert du Nevada.
Bien que le cercle de culture ci-dessus n’ait pas de coordonnées cataloguées, on sait qu’il se trouve dans un endroit perdu au milieu du désert du Nevada.

 

La publicité pour KFC sur les systèmes d’imagerie satellite comme Google Earth est vraiment quelque chose d’effrayant, tout en étant une idée géniale de la part du géant de la restauration rapide KFC.
La publicité pour KFC sur les systèmes d’imagerie satellite comme Google Earth est vraiment quelque chose d’effrayant, tout en étant une idée géniale de la part du géant de la restauration rapide KFC.

 

Cette imposante image prise au Chili a été élaborée en utilisant des bouteilles de Coca-Cola vides. Une merveilleuse créativité pour un désastre écologique. Il aura fallu 70 000 bouteilles pour créer cette œuvre d’art.
Cette imposante image prise au Chili a été élaborée en utilisant des bouteilles de Coca-Cola vides. Une merveilleuse créativité pour un désastre écologique. Il aura fallu 70 000 bouteilles pour créer cette œuvre d’art.

 

Mirny constitue le deuxième plus grand trou creusé par l’homme sur la planète, et a été creusé sous l’impulsion de Staline. À tous les niveaux, cet endroit offre vraiment une vue effrayante. C’est une mine de diamant à ciel ouvert et le survol de la zone est réglementé, car elle est connue pour aspirer les hélicoptères en raison des énormes flux d’air qu’elle produit.
Mirny constitue le deuxième plus grand trou creusé par l’homme sur la planète, et a été creusé sous l’impulsion de Staline. À tous les niveaux, cet endroit offre vraiment une vue effrayante. C’est une mine de diamant à ciel ouvert et le survol de la zone est réglementé, car elle est connue pour aspirer les hélicoptères en raison des énormes flux d’air qu’elle produit.

 

Ici, nous pouvons voir sur cette image Google Earth d’anciennes ruines trouvées en Antarctique. C’est effrayant lorsqu’on pense que la Terre a sans doute déjà fait l’expérience d’énormes bouleversements climatiques, assez puissants pour modifier le climat de la planète entière à un temps où l’homme ne pouvait se déplacer qu’en marchant.Les allemands du Troisième Reich savaient qu'une très ancienne civilisation avait prospéré ,jadis,en Antartique.
Ici, nous pouvons voir sur cette image Google Earth d’anciennes ruines trouvées en Antarctique. C’est effrayant lorsqu’on pense que la Terre a sans doute déjà fait l’expérience d’énormes bouleversements climatiques, assez puissants pour modifier le climat de la planète entière à un temps où l’homme ne pouvait se déplacer qu’en marchant.Les allemands du Troisième Reich savaient qu’une très ancienne civilisation avait prospéré ,jadis,en Antartique.

 

Le cercle de culture d’Avebury, et l’Avery Inn voisine sont dits hantés. La complexité de ce cercle de culture a soulevé de nombreuses questions, mais on ne sait toujours pas s’il s’agit d’une structure faite par l’homme.
Le cercle de culture d’Avebury, et l’Avery Inn voisine sont dits hantés. La complexité de ce cercle de culture a soulevé de nombreuses questions, mais on ne sait toujours pas s’il s’agit d’une structure faite par l’homme.

 

 

Google Earth a capturé l’image très troublante d’un homme semblant se tenir debout sur les ruines d’une maison dans un village fantôme du Gloucestershire.
Google Earth a capturé l’image très troublante d’un homme semblant se tenir debout sur les ruines d’une maison dans un village fantôme du Gloucestershire.

 

Cette photo a été postée sur Reddit avec le titre suivant : « Un meurtre près de chez moi sur Google Maps ». Immédiatement, ce poste a suscité les spéculations les plus folles du fait qu’un meurtre se soit fait diffuser sur Google.
Cette photo a été postée sur Reddit avec le titre suivant : « Un meurtre près de chez moi sur Google Maps ». Immédiatement, ce poste a suscité les spéculations les plus folles du fait qu’un meurtre se soit fait diffuser sur Google.

 

Les dunes du désert de Xiangshawan en Mongolie constituent certainement un no man’s land aride, mais il s’est transformé en attraction touristique après la construction de l’hôtel Desert Lotus. Vue du ciel, on dirait bien un lotus.
Les dunes du désert de Xiangshawan en Mongolie constituent certainement un no man’s land aride, mais il s’est transformé en attraction touristique après la construction de l’hôtel Desert Lotus. Vue du ciel, on dirait bien un lotus.

 

Voici une gigantesque image de Jésus repérée en Hongrie. Qu’est-ce que ça veut dire ? Essaie-t-il de nous dire quelque chose ?
Voici une gigantesque image de Jésus repérée en Hongrie. Qu’est-ce que ça veut dire ? Essaie-t-il de nous dire quelque chose ?

 

Ironiquement, ce bâtiment en forme de croix gammée situé en Californie est une base de la marine de guerre des États-Unis. Et devinez quoi ? Ils ont dépensé des centaines de milliers de dollars pour en dissimuler la forme.
Ironiquement, ce bâtiment en forme de croix gammée situé en Californie est une base de la marine de guerre des États-Unis. Et devinez quoi ? Ils ont dépensé des centaines de milliers de dollars pour en dissimuler la forme.

 

Une fille morte dans la rue ? Non. C’est Azura Beebeejaun qui jouait au mort pour piéger ses amis. Maintenant, elle est partout sur internet.
Une fille morte dans la rue ? Non. C’est Azura Beebeejaun qui jouait au mort pour piéger ses amis. Maintenant, elle est partout sur internet.

 

 

La représention d'un Gulliver géant a été découverte il y a quelques années,en Angleterre.
La représentation d’un Gulliver géant a été découverte il y a quelques années,en Angleterre.

 

 

 

 

 

 

 

Du nouveau sur les crânes de Paracas :la version de la science officielle

Retournons  en 2014: les crânes allongés de Paracas au Pérou viennent de  gagner beaucoup d’attention, lorsque comme  préliminaire  les études d’un généticien sur des test d’ ADN  qui démontrent  qu’ils ont l’ADN  d’un type  mitochondrial  particulier  » avec des mutations inconnues pour tout être humain (que ce soit  un primate ou un animal connu à ce jour) « . Cette semaine, un second test  de  l’ ADN des crânes a été achevé et les résultats sont tout aussi fascinant.Les crânes testés, qui remontent à plus de 2000 ans, ont été montré pour avoir une origine commune  européenne  et du Moyen – Orient réuniee . Ces nouveaux résultats surprenants sont en train de changer notre compréhension de la façon dont les Amériques ont été peuplées.

Les détails  sont très visibles :ik est clair que ce ne sont pas des crânes humains.
Les détails sont très visibles :ik est clair que ce ne sont pas des crânes humains.

Le désert de la péninsule de Paracas est situé dans la province de Pisco , sur la côte sud du Pérou. En 1928, l’ archéologue péruvien Julio Tello, fait une découverte étonnante: un cimetière massif contenant des tombes remplies avec les restes de personnes  comprenant  les plus grands crânes allongés trouvés partout dans le monde. Ceux – ci sont maintenant  connu comme étant  les «crânes Paracas». Au total, Tello a trouvé plus de 300 de ces crânes allongés, certains remontent  à environ 3000 ans.

On dirait un homme de néandertal ...géant!
On dirait un homme de néandertal …géant!

Les scientifiques qui ;es ont étudié,ont  longtemps pensé que la plupart de ces crânes allongés sont le résultat de la déformation crânienne, soit une méthode d’aplatissement de la tête , ou soit  la liaison de la tête, dans laquelle le crâne est intentionnellement déformé par application d’une force sur une longue période de temps.Cependant, alors que la déformation crânienne modifie la forme du crâne, il ne modifie pas les autres caractéristiques qui sont les  caractéristiques d’un crâne humain régulier, comme cela est le cas pour les crânes en Paracas. il ne modifie pas non plus leur ADN.

paracas 005

L’auteur et chercheur L A Marzulli décrit comment certains des crânes de Paracas sont différents de crânes humains ordinaires:

« Il y a une possibilité que cela aurait pu être la pression du  berceau  serrant la tête dont on se servait pour monter les enfants.(…)Mais la raison pour laquelle je ne pense pas est  parce que la position du foramen magnum est de retour vers l’arrière du crâne. Un foramen magnum normale serait plus proche de la ligne de la mâchoire … « 

Le musée archéologique de Paracas a récemment permis aux scientifiques de prélever des échantillons de trois des crânes allongés pour faire des test d’ ADN , dont un nourrisson. Les sujets seront envoyés aux États – Unis pour l’ analyse et les tests seront  dévoilés  plus tard.

Des années de recherches à venir. D'ou viennent-ils?
Des années de recherches à venir.
D’ou viennent-ils?

Nous espérons bientôt apprendre comment les anciens habitants de  Paracas ont modifié leur structure osseuse d’une manière qu’aucune autre culture n’a être capable de faire…comme eux. Jusque-là, le mystère demeure.


NOTES D’UNE SCIENTIFIQUE

 

La scientifique L. Starr.
La scientifique L. Starr.

 J’ai été personnellement au Pérou et a eu le plaisir de tenir plusieurs de ces crânes moi – même. J’ai tenu plusieurs  crânes allongés, ainsi qu’un crâne MASSIF non-allongé qui a également été trouvée dans le même tombeau de Paracas. L’un d’eux est le même type de crâne étrange que le fameux crâne Starchild  étudié par le Dr Steven Greer du Disclosure Project , qui a également été testé pour l’ ADN et sur lequel on avait constaté la présence d’un  ADN mitochondrial étrange,voire unique au monde. Curieusement, le crâne est beaucoup plus léger que la moyenne parce qu’il est fait d’une substance plus proche de  l’ émail des dents que de l’ os.

Je suis allé voir ces crânes, m’attendant que leur explication soit liée à la déformation crânienne. J’étais absolument choqué. Après les avoir tenu, et les avoir étudié de près, je suis maintenant convaincu qu’ils n’étaient pas normal, en moyenne, comme les humains « terrestres ».

Pour commencer, ils  pèsent  3 fois  plus que le crâne humain moyen. Que, et leurs arcades sourcilières sont beaucoup plus définies. Même le crâne normal,semblant  humain  se sentait beaucoup plus dense, et pesait deux fois le poids du crâne humain moyen, même si elle était absente, la mâchoire inférieure devait être énorme. Il doit avoir été de quelqu’un avec de l’ADN de Neandertal ou au moins un homme de taille absolument énorme…un géant,par exemple! 

 

 

Insolite:un bateau fantôme d’origine inconnue qui hantait les mers du sud

Le Jian Seng était un navire – citerne et bateau de fantôme de 80 mètres d’origine inconnue qui a été repéré à la dérive 180 km au sud-ouest de Weipa, Queensland dans le golfe de Carpentarie par un avion Coastwatch australienne en 2006. Le navire a été trouvé inopérant et sans équipage à bord, avec les marques d’ identification enlevés, mais aucun signe d’activité ou de la violence illégale. La Garde côtière n’a jamais été en mesure de déterminer les origines du navire et sabordé dans les eaux profondes.

Le mystérieux navire qui hantait les mers.
Le mystérieux navire qui hantait les mers.
Appréhension

Les photographies du navire ont été prélevés et analysés au service des douanes australien, qui a dépêché immédiatement un bateau de patrouille. Le navire australien des douanes Storm Bay est arrivé pendant la nuit et a attendu jusqu’au matin avant de lancer un appel d’offres à bord du navire, qui a été à la dérive dans des eaux inconnues.Il n’y avait aucun signe d’activité humaine récente trouvée à bord, ni aucun signe qu’il avait été engagé dans des activités illégales comme le braconnage ou la contrebande de personnes.

Un porte – parole des douanes australien a abordé la newsmedia le 24 Mars 2006, indiquant que même si elles avaient été incapables d’obtenir une preuve documentaire de son port d’enregistrement ou de l’ origine, les matériaux récupérés semblaient indiquer le navire a été appelé Jian Seng , bien que le nom et les caractéristiques d’identification avait été peint.

 

Une grande quantité de riz a été trouvé à bord, ce qui conduit l’abordage à croire que le navire avait probablement été utilisé comme un navire de ravitaillement pour les bateaux de pêche avec de la nourriture et de carburant dans les eaux en dehors de la zone économique exclusive australienne et qui avait cassé la remorque et dérivé à sa position actuelle. Le abordage a affirmé que le navire avait été à la dérive pour un temps exceptionnellement long avant d’être trouvé, et que les moteurs étaient inutilisables et impossibles d’être renouvelées. Ils ont également signalé que le bateau dérivait lentement vers le sud. Il avait été largement dépouillé, ce qui suggère qu’il pourrait avoir été sur son chemin à un scrapyard lorsque sa remorque a cassé.

La baie Tempête contrôlée Jian Seng pendant plusieurs jours avant qu’une décision a été prise de le remorquer vers le port le plus proche.Un remorqueur de sauvetage a remorqué le navire à Weipa, sur Cape York, où l’ eau huileuse qui a posé un danger pour l’ environnement a été retiré. Étant donné qu’aucun propriétaire du navire ne pourrait jamais être localisé, il a été remorqué à l’ eau profonde , le 21 Avril 2006 et sabordé.

Les implications politiques

Chris Ellison, ministre de la justice et des douanes, a affirmé que la détection de ce navire illustre l’efficacité de la réponse à la détection des navires violant les frontières australiennes, alléguant qu’elle a été détectée dans un tronçon à distance des eaux australiennes et photographié par un avion des douanes, qui est retourné à base avec des photos tandis qu’un navire a été immédiatement envoyé. Cela a été contesté par le sénateur Joseph William Ludwig, affirmant que l’extraordinaire exploit était le fait qu’il n’a pas été intercepté plus tôt, si l’on considère à quel point sud, il était entré dans le golfe. La zone dans laquelle il a été constaté est notoire pour les navires de pêche illégaux indonésiens et pour les personnes ou les opérations de trafic de drogue. Le sénateur Ludwig a allégué que la douane australienne avait réclamé ce fut une région qu’ils avaient spécifiquement pris pour cible, et a ensuite demandé comment ils peuvent espérer intercepter des bateaux de pêche illégaux quand un camion-citerne massive a été manqué pour une telle potentiellement longue période de temps.

Source

 

C’était hier…et aujourd’hui:le 14 mars 1938,un cargo disparaissait mystérieusement

L'Anglo Australian ,un superbe navire!
L’Anglo Australian ,un superbe navire!

 

L’anglo-australien (photo), un cargo de 5500 tonnes, a disparu avec un équipage de 38 hommes  dans l’Atlantique Nord ,le 14  Mars 1938, sans même un message radio. Après avoir navigué du port gallois de Cardiff, il  était signalé  la dernière fois,  au large des Açores, le 14 Mars.

Les astronautes d’Apollo 10 ont entendu une musique étrange derrière la lune

 L'équipage d'Apollo 10 le 3 avril 1969 au Centre spatial Kennedy: de gauche à droite Eugene Cernan, pilote du module lunaire, le commandant Thomas Stafford, et John Young, pilote du module de commande
L’équipage d’Apollo 10 le 3 avril 1969 au Centre spatial Kennedy: de gauche à droite Eugene Cernan, pilote du module lunaire, le commandant Thomas Stafford, et John Young, pilote du module de commande

 

La Nasa a rendu public l’enregistrement d' »une musique bizarre » entendue par l’équipage d’Apollo 10 en mai 1969 lors de leur survol de la face cachée de la Lune sans aucun contact radio avec la Terre.

Les trois astronautes, Thomas Stafford, le commandant, John Young, pilote du module de commande et Eugene Cernan, pilote du module lunaire, effectuaient le vol de répétition générale avant le premier alunissage le 21 juillet 1969 lors de la mission Apollo 11, qui fit de Neil Armstrong le premier homme à poser le pied sur le sol lunaire.

Le cas de ces sifflements a été présenté dimanche soir sur la chaîne câblée Discovery dans le cadre de sa série intitulée « Les dossiers inexpliqués de la Nasa ».

Ces sons ont duré quasiment une heure. Ils ont été enregistrés et transmis au centre de contrôle à Houston (Texas, sud des Etats-Unis) où ils ont été transcrits et archivés. La bande sonore a refait surface en 2008 et pu être entendue par le public seulement maintenant.

« Vous entendez ça? ce sifflement… », dit Eugen Cernan sur l’enregistrement. « C’est vraiment une musique bizarre », poursuit-il alors que leur vaisseau survole la face cachée de la Lune à 1.500 mètres d’altitude, coupé de tout contact radio avec la Terre.

Les trois astronautes ont jugé le phénomène tellement étrange qu’ils ont débattu du fait de savoir s’ils devaient ou pas le signaler au centre de contrôle à leur supérieurs, de crainte de ne pas être pris au sérieux et de compromettre leurs chances d’effectuer de futurs vols, selon l’émission de Discovery.

Aussi bizarres que puissent avoir été ces sons, ils n’ont pas une origine extra-terrestre, insiste la Nasa.

Un ingénieur de l’agence spatiale interviewé dans le cadre de cette émission a expliqué que « les radios dans les deux vaisseaux, le module lunaire et le module de commandement, (qui étaient alors attachés, Ndlr) créaient des interférences entre elles ».

Cette explication est mise en doute par l’astronaute Al Worden, commandant du module de commande de la mission Apollo 15. Intervenant dans cette même émission, il déclare que la « logique me dit que si quelque chose a été enregistré là bas, il devait y avoir quelque chose ».

John Young a effectué un autre vol vers la Lune dont il a pu fouler le sol en tant que commandant de la mission Apollo 16.

Eugene Cernan, commandant d’Apollo 17, la dernière mission lunaire, a éte le dernier homme à marcher sur la lune.

Douze personnes au total « auraient  marché » sur la lune.