La Sexualité Sacrée:Voici pourquoi les hommes doivent faire l’amour à la lumière

Les hommes seraient plus performants au lit lorsqu’ils font l’amour la lumière allumée. Ceci s’expliquerait par le fait que la lumière stimule la synthèse de testostérone, augmentant ainsi la satisfaction sexuelle, comme le suggèrent les travaux de chercheurs italiens. Si pour beaucoup d’hommes il convient de tamiser la lumière avant d’entamer une partie de jambe en l’air, cela pourrait bien être une erreur. Ce sont du moins les conclusions d’une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Sienne, en Italie. Il semblerait ainsi que la lumière vive, telle que la lumière du Soleil, pourrait aider les hommes dont la libido est affaiblie à briller au lit.

Peu importe l’âge,nous avons tous besoin de la lumière:expression de vie et d’amour.

On vous explique pourquoi.

Les chercheurs sont partis de l’observation suivante : dans l’hémisphère Nord, les taux de reproduction sont plus élevés au printemps et en été, par rapport aux mois d’hiver. Le pic de reproduction étant atteint au mois de juin, mois durant lequel la durée d’ensoleillement est maximale, les scientifiques se sont demandés si l’exposition à la lumière ne pouvait pas être liée à l’envie de faire des bébés. 30 minutes d’exposition à la lumière par jour booste la production de testostérone Pour montrer cela, ils ont recruté 38 hommes diagnostiqués avec une libido en berne, et ont soumis la moitié d’entre eux à des doses quotidiennes de lumière vive. Ainsi, chaque matin pendant deux semaines, ces hommes se sont exposés pendant 30 minutes à de la lumière vive.

 

Avant de débuter l’expérience, les expérimentateurs ont demandé à chacun des hommes d’évaluer leur satisfaction sexuelle sur une échelle de 1 à 10, et ont effectué des prélèvements sanguins en vue de doser leur taux de testostérone. Une fois les 15 jours d’expériences écoulés, le moins que l’on puisse dire, c’est que les résultats sont plutôt marquants. Les hommes ayant été exposés à la lumière ont vu leur satisfaction sexuelle grimper à 6,3 sur 10, soit 3 fois plus qu’auparavant, tandis que les hommes n’ayant pas suivi le traitement lumineux ont stagné à 2,7 sur 10.  Le taux de testostérone aussi a été modifié : les hommes exposés à la lumière sont ainsi passés de 2,1 nanogrammes de l’hormone par millilitre de sang en moyenne à 3,6 ng/ml. A l’inverse, ceux qui n’ont pas suivi le traitement lumineux ont stagné à 2,3 ng/ml de testostérone. Mimer les effets du soleil sur l’organisme Pour le professeur Faglioni, qui a participé aux recherches, cela ne fait aucun doute : « l’augmentation du taux de testostérone explique la satisfaction sexuelle plus importante » a-t-il indiqué au Telegraph. Selon lui, l’utilisation du traitement lumineux ne fait que « mimer » ce que la nature fait déjà, à travers le rayonnement solaire. Le mécanisme physiologique impliqué reste toutefois flou, comme en témoigne le chercheur : « la thérapie lumineuse inhibe l’activité de la glande pinéale dans le centre du cerveau, ce qui pourrait permettre la production de plus de testostérone, et il y a probablement d’autres effets hormonaux ». 

D’autres études sont nécessaires  Toutefois, il est encore trop tôt pour dire si oui ou non la thérapie lumineuse est bon moyen de rebooster la libido, prévient le professeur Faglioni. S’il est nécessaire que d’autres études soient menées sur un plus grand nombre de patients pour pouvoir tirer de réelles conclusions, la luminothérapie est une piste sérieuse. Ainsi, l’utilisation de la lumière à l’avantage de donner d’excellents résultats thérapeutiques, tout en permettant d’éviter la prise de médicaments. Il a de plus été montré que la luminothérapie pouvait être efficace pour soigner d’autres troubles, tels que les dépressions nerveuses.

————————–

Votre corps a besoin d’amour,donnez lui en!

« Dans votre corps, résident votre âme et votre partie divine. Il n’y a aucune séparation entre le corps, l’âme et le divin. Seule la conscience humaine qui n’est pas encore suffisamment éveillée crée cette séparation. Lorsque vous aurez conscience que votre corps reflète en permanence ce qu’est votre âme, vous aurez beaucoup plus d’Amour pour votre corps. Peu importe la forme qu’il a, s’il est un peu enveloppé ou trop mince ! Ce n’est pas l’aspect extérieur qui compte, c’est le regard que vous portez sur votre corps, sur cet élément tellement important pour l’évolution de votre âme sur la Terre !

Aimez votre corps ! Bien sûr, aimez-le en considérant que c’est un outil parfait, un outil totalement adapté aux expériences de vie dans la densité. Plus vous aimerez votre corps, plus vous lui donnerez l’Energie Vibration Amour-Lumière, plus sa santé sera parfaite.

Votre corps a besoin d’Amour, votre corps ne doit pas être délaissé, il a besoin que vous pensiez à lui, que vous l’aimiez, que vous l’acceptiez également tel qu’il est, et plus vous l’aimerez, plus il se transformera ! Vous verrez que les petites misères que vous avez parfois se transformeront et n’existeront plus.

Bien sûr, avant qu’il n’y ait une transformation totale de votre corps de matière, il y a un grand travail de nettoyage à faire, un grand travail sur vos pensées, un grand travail pour vider vos « tiroirs », mais vous êtes tous capables de le faire, vous êtes tous capables de transcender votre corps de matière, de le transformer dans l’Amour et la Lumière, de transcender ce que vous avez jugé inférieur. Lorsque vous regarderez votre corps avec d’autres yeux et avec une autre conscience, vous le respecterez, vous l’aimerez profondément.

N’oubliez pas, et nous le répétons, que votre âme est dans tout votre corps ! Alors si vous voulez avoir beaucoup d’Amour et de respect pour votre âme, aimez et respectez votre corps ! L’un ne va pas sans l’autre !

Apprenez à vous aimer! Beaucoup d’êtres humains disent : « Je m’aime », mais quel Amour donnent-ils à leur corps ?

Lorsque vous avez des pensées inférieures par rapport à vous-mêmes ou à d’autres, lorsque vous avez des réactions de violence ou de pensées inférieures, votre corps souffre ! Vous pouvez lui dire que vous l’aimez, ce n’est pas le vrai Amour, c’est l’illusion de l’Amour !

Je vous conseille de faire ce petit exercice : offrez l’Energie Amour-Lumière à tout votre corps en commençant par vos pieds, puis vos jambes, vos cuisses, votre ventre, votre torse, vos épaules, vos bras, vos mains, et finissez par la tête. Faites cet exercice d’Amour sur toutes les parties de votre corps, tout particulièrement sur celles qui sont en dysharmonie ou douloureuses.

Lorsqu’il y a une douleur dans le corps c’est qu’il y a un manque d’Amour pour cette partie du corps ; cette souffrance peut également être générée par des pensées inférieures d’appréciation par rapport à vous-mêmes, à la Vie, à tout ce qui vous entoure.

Ne soyez pas réactifs ! Apprenez à lâcher-prise ! Plus vous lâcherez prise avec ce que vous êtes et avec des évènements extérieurs à votre vie, plus vous avancerez, et à ce moment-là vous comprendrez ce que c’est d’offrir l’Amour à votre corps. Dans le lâcher-prise, il y a automatiquement de l’Amour parce que vous n’avez pas de pensées inférieures, vous êtes dans l’acceptation et de vous-mêmes, de ceux qui vous entourent et de toute situation.

Il est très important de comprendre votre corps, de comprendre qu’il a une conscience propre et qu’il est totalement lié à votre âme puisqu’il est également votre âme, qu’il est également lié à votre divin car il n’y a aucune séparation entre toutes les parties de vous-mêmes ».

 

 

La Sexualité Sacrée:la puissance du verbe dans le « sexting » et l’art de la conversation érotique

Nous sommes devenus friands de communication érotique, accros aux « sextos ». Encore faut-il savoir jouer sur les mots – et les images. Cette semaine, explorons l’art de la conversation « sextuelle ».

La conversation sexuelle est un art compliqué : les mots du désir sont trop médicaux, trop explicites, trop régressifs, on ne sait pas nommer une chatte – alors comment la caresser ? C’est vrai dans le feu de l’action, c’est toujours vrai dans nos écrans. Il n’empêche que l’écrit permet de prendre son temps pour trouver les mots justes, la périphrase bien trempée, les points de suspension chirurgicaux.

sexting-001

Le « sexting » combine sexe et texto… mais, ironiquement, le terme est mal choisi. D’abord parce qu’il y a bien longtemps que les applications de messagerie, comme celle de Facebook, ont détrôné le texto, mais surtout parce que le sexting s’est émancipé du pur textuel. On se sexte massivement par photos interposées. Une application comme WhatsApp permet d’envoyer des messages audio saupoudrés de soupirs. Les adeptes de la vidéo enverront leurs clins d’œil sur Snapchat. Ne parlons même pas des émoticônes (la fameuse aubergine : tout un symbole). Instagram, Vine, Tinder, Kik, FaceTime… parce que le sexe est partout, la conversation sexuelle s’exporte sur tous les supports imaginables.

Avec un succès qui ne se dément pas, puisque non seulement le sexting est entré en 2014 dans le dictionnaire de Cambridge (camarades français, encore un effort : côté Larousse, on apprend que « sexto » signifie « sixièmement »), mais aussi dans la plupart de nos vies érotiques. En France en 2013 (autant dire avant l’invention de l’imprimerie), 29 % d’entre nous avaient déjà reçu des photos ou vidéos de personnes dénudées, 20 % en avaient envoyé et 20 % en avaient réclamé. Chez les moins de 25 ans, 35 % en avaient reçu, un quart en avait envoyé. Mais ce ne sont pas seulement les jeunes qui sextent le plus : ce sont aussi les femmes. Si les chiffres américains sont très semblables, l’an dernier au Canada, plus de huit personnes sur dix avaient sexté au moins une fois dans l’année écoulée, et neuf personnes sur dix avaient déjà tenté l’expérience. Cette tornade montre à quel point nous sommes friands de communication érotique (et à quel point nous nous ennuyons dans la file d’attente du supermarché).

sexting-002

Une torture délicieuse

Puisque nous sommes accros (admettons-le), comment bien sexter ? En utilisant à notre avantage les contraintes du support : le temps et l’espace. Le sexting se pratiquant en l’absence du partenaire, embrassons cette frustration. Le fondement de l’érotisme repose sur le fait de se donner à moitié ? Alors le sexting en est l’arme absolue, et il convient de rappeler à intervalle régulier la sentence du délai : « On ne touche pas. » (On complétera par gentillesse : « Pas toute de suite. ») Quitte à être dans l’absence physique et la présence émotionnelle, autant rendre la torture délicieuse. Cette guerre des nerfs peut prendre des formes multiples – qui écrit le plus, qui propose, qui attend ? Qui lâche la première photo après une conversation purement écrite ? Parmi ces mille manières de s’agacer, il faut en outre compter la possibilité du silence, de la douche froide dont on sait qu’elle ne blessera pas, ou de la réponse très retardée. Paradoxalement, ne pas sexter peut se révéler le meilleur sexting.

Sending a text mesage
Sending a text mesage

Quitte à instrumentaliser l’absence, notons qu’un bon échange comporte une très assumée part de bluff. On peut se faire passer pour plus malins et éloquents que nous le sommes, mais aussi pour plus déshabillés ou actifs (que la personne n’ayant jamais écrit « je suis toute nue » en jogging informe me jette la première carte SIM). Les mensonges « blancs » sont admis. On se doute bien que vous n’êtes pas réellement en train de vous caresser sous votre chemise (votre agenda stipule que vous êtes en réunion dans la salle B23). Ce n’est pas grave. Mentez comme un arracheur de dents.

L’échange possède également une dimension programmatique. Nous sommes dans le préliminaire très avancé, celui qui étend la zone du rapport sexuel de plusieurs heures, voire de plusieurs jours. Sans communication, on se fait son fantasme en solo, et le moment venu, peut-être les scénarios sont-ils incompatibles – ce qui peut constituer une bonne ou une mauvaise surprise. En se titillant en amont, les amants peuvent synchroniser leurs désirs, voire prendre des décisions pragmatiques (si le rapport sexuel fantasmé implique un lieu extérieur, il sera peut-être plus commode de porter une jupe. Ou un parapluie).

sexting004

Une franchise libératoire

Côté dialogue, parce que le sexting nous débarrasse de l’obligation de l’immédiateté comme des élans poétiques interminables, il autorise une certaine franchise – parfois brute de décoffrage. Cette franchise sera libératoire pour les couples bloqués dans l’incommunicabilité verbale de leurs désirs. Si on ne sait pas dire, peut-être pourra-t-on écrire.Inventer des néologismes. Tourner autour du pot. Lancer un jeu de questions-réponses. Proposer un « action ou vérité ». Ou envoyer un lien vers un article qui évoque le fantasme en question, ou opter pour une photo… Tout ce qu’un face-à-face ne permet pas.

sexting005

Enfin, et désolée d’être barbante, mais un bon sexto est un sexto sécure. Parmi les insécurités, comptons la potache mais toujours possible erreur de destinataire (et la proposition langoureuse envoyée à la belle-sœur : histoire vécue), le hack informatique diffusant vos données en public (c’est encore arrivé cette semaine à 800 000 utilisateurs d’un site pornographique), le scandale médiatique si vous êtes une célébrité sportive, artistique ou politique (avec des dommages collatéraux surprenants, comme c’est actuellement le cas pendant la campagne présidentielle américaine), le vol de téléphone portable, le harcèlement.

Même la création de comptes anonymes et l’utilisation de vault apps (des systèmes « coffre-fort » interdisant l’accès à vos photos, par exemple en demandant un mot de passe) ne vous protègent pas du très redoutable revenge porn – que deviennent ces textes et ces images quand, et si, la relation s’interrompt ? Pour achever votre enthousiasme : si les trois quarts d’entre nous préféreraient garder leur correspondance privée (sans blague), un quart des sexteurs admettent montrer ce qu’ils reçoivent à leurs amis – en moyenne trois amis, ce qui fait beaucoup de voyeurs par rebond.

Une règle fondamentale

Il n’y a pas de bonne réponse à ces risques, seulement une règle fondamentale : ne jamais prendre de photos comportant à la fois votre visage et vos parties intimes. Si vous en recevez, rigolez un moment (tout de même) puis effacez-les. Refusez de voir les sextapes volées des stars, les correspondances de vos amis : protéger sa vie privée commence par respecter celle des autres.

sexting_fullsize_story1

Ceci étant dit, et toute paranoïa abusive laissée de côté, le sexting reste une formidable manière de maintenir et de faire évoluer sa sexualité, en l’inscrivant dans un temps long – l’anticipation, la réalisation ou pas du programme, le plaisir de relire ses échanges après-coup. Il se trouvera toujours des grincheux pour affirmer que cette « tendance » est vulgaire, inutile, illégitime, voire le signe de la fin du monde. Ceux-là peuvent retourner lire Les Liaisons Dangereuses, pendant que nous autres les vivons. En vrai.

La Sexualité Sacrée:Les hommes nus, à rebrousse-poil

Echapper au visage de bébé, mais obtenir des fesses de nourrisson. Une tendance qui en dit long sur la virilité contemporaine.

La beauté s'exprime différemment de nous,mais avec des points communs  sur ce dessin datant de 430 avant Jésus Christ.
La beauté s’exprime différemment de nous,mais avec des points communs sur ce dessin datant de 430 avant Jésus Christ.

Qu’est-ce que la virilité ? La question agite les polémiques, les clubs de foot, les facs – qu’est-ce qu’un vrai mâle, et, si une telle chose existe, comment se fait-il que le mâle se transforme au fil du temps, évolue comme un Pokémon d’avatar en avatar ? Nous sommes en 2016, nous avons embrassé les identités fluides. Or le poil, plus que jamais, est un marqueur identitaire – il raconte qui est prépubère, qui est femelle, mâle, queer, ironique, contestataire.

Jupiter et Thétis:une oeuvre du 19 ième siècle.
Jupiter et Thétis:une oeuvre du 19 ième siècle.

Nous sommes en 2016 et 44 % des hommes (américains, too bad) s’épilent le derrière, tandis que d’autres sont prêts à dépenser jusqu’à 22 000 dollars (20 312 dollars) pour se faire transplanter une barbe. Echapper au visage de bébé, mais obtenir des fesses de nourrisson. Faire remonter la toison au menton. Faire remonter la sexualité du bas en haut. Ces tendances en disent long sur la virilité contemporaine, certes, mais aussi sur le déplacement du désir.

Jusqu’à tout récemment, l’homme velu affichait son poil partout, librement, sauf sur son visage : seule la face était publique, seule la partie visible par les collègues de bureau était civilisée. Il fallait « faire propre » pour aller travailler. Les hommes étaient des grizzlis empaquetés dans des open spaces.

Aujourd’hui, c’est presque l’inverse. Parce que la sexualité est publique mais que les barbus hipsters (les « jeunes indépendants », les « millennials ») travaillent volontiers à la maison ou dans des environnements dénués de dress code strict, on ratiboise dans tous les sens sauf sur le visage. Ainsi le pubis masculin sera-t-il arboré au-dessus du col de chemise. Et pourquoi pas ?

On hygiénise

Au début du 20 ième sicle:un dessin représentant une relation homosexuelle .Les corps sont épilés.
Au début du 20 ième sicle:un dessin représentant une relation homosexuelle .Les corps sont épilés.

Une zone génitale glabre n’est pas seulement plus visible : elle est aussi plus accessible, plus susceptible d’être subvertie – des fesses épilées sont des fesses plus faciles à caresser. Plus faciles à pénétrer. Le corps du mâle contemporain n’est plus destiné au marché du travail mais à ses partenaires sexuels. On peut d’ailleurs y percevoir une manifestation de l’égalité des genres : si les femmes sont priées d’annihiler ce qui dépasse du maillot (voire ce qui dépasse de leur peau), eh bien les hommes suivent le mouvement. Le désir est à ce prix.

Je n’évoque évidemment pas la notion de « prix » au hasard, tant l’industrie cosmétique a intérêt à mettre tout le monde sous pression. Vous trouverez en boutique des crèmes dépilatoires spécialement conçues pour les mâles, ainsi que des gels de rasage pour pénis. Si la peau picote, des after-shave spécifiques permettent de récupérer un toucher soyeux et velouté. Quant à la cosmétique de la barbe, elle se porte bien : soins, sérums, gammes luxueuses de rasoirs et de ciseaux pour les indispensables retouches… L’homme est prié de consommer (des produits) pour pouvoir consommer (sa sexualité). Le look naturel ? Inexistant, persona non grata. L’industrie gagne sur tous les tableaux et commande un magnum de champagne.

Photo prise par Gloeden,en Allemagne entre les 2 guerres.Les standards changent.
Photo prise par Gloeden,en Allemagne entre les 2 guerres.Les standards changent.

Mais au fait, pourquoi les hommes acceptent-ils si facilement de mettre la main au porte-monnaie ? Pas seulement pour séduire, encore moins pour la joie de se transformeren objets sexuels. C’est plutôt que la sexualité, en atteignant l’espace public, a dû passer par le cabinet de toilette. Point de « saletés » ou de « cochonneries » dans le collectif : on hygiénise. La masturbation devient un entraînement sexuel, le missionnaire se fait geste-santé. C’est évidemment sur cette idée que jouent les vendeurs de sérums et de cire. Côté pile, on vante des pratiques sexuelles plus confortables et propres (le côté lisse « protégeant » des sécrétions et odeurs gênantes, les femmes connaissent bien l’argument – mais qui demande à être « protégé » de la sexualité ?). Côté face, une étude récente montrerait que la barbe protège des infections (grâce à un sympathique microbe planqué dans la toison). Bingo, ouvrez le tiroir-caisse.

En 1956,on ne dessine plus de barbes...C'est démodé et de mauvais goût!
En 1956,on ne dessine plus de barbes…C’est démodé et de mauvais goût!

Cette tendance porte un nom poétique : le « manscaping », du mot anglais landscape (« paysage »). Il s’agirait pour les hommes de devenir les paysagistes de leur propre corps, de décider s’ils sont plutôt garrigue ou forêt noire, vallons aux côtes apparentes ou collines bien alignées d’abdominaux. Simple question de vocabulaire ? Je n’y mettrais pas ma main à couper. La comparaison du corps au paysage a jusqu’à présent été réservée aux femmes – on se rappelle les interprétations freudiennes des rêves où la dense forêt, la touffe, le buisson, représentent un pubis féminin surmonté de bulbes et de rivières. Tandis qu’aux corps masculins on associe plutôt l’architecture, la colonne de marbre – prétentieux !

Chaos velu

Aux femmes, la nature, aux hommes, la culture : une conception binaire dont il fallait évidemment se débarrasser, mais dont le dépassement entraîne des tensions. On peut ainsi voir dans la barbe foisonnante une stratégie masculine de compensation : l’affirmation d’une virilité solide quand la pression sociale exige qu’on aille à contre-poil, qu’on emprunte aux femmes leurs valeurs et artifices (je sais bien, moi, que les lecteurs du Monde sont de grands sensibles tartinés de crème de jour et occupés à terminerpéniblement leur régime après-fêtes, afin de rentrer dans leur pantalon moulant préféré). Rien d’étonnant à ce que nous confondions volontiers, de nos jours, les mots « barbus » et « réactionnaires »…

L'émancipation gaie a fini par faire disparaître tous les poils. Une mode venue de San Francisco.
L’émancipation gaie a fini par faire disparaître tous les poils.
Une mode venue de San Francisco.

Conséquence logique de ce chaos velu ? Une grosse envie d’en rire, rendue d’autant plus urgente que la barbe a longtemps été synonyme de sagesse. Le patriarche sérieux comme un pape, sourcils froncés, avec sa barbe à papi, laisse place au « garçon sensible », vulnérable aux injonctions de la société mais incroyablement créatif quand il s’agit de les contester par l’absurde.

Ainsi, alors qu’on célébrait en 2015 la tendance de barbes à paillettes permettant aux hommes de s’infantiliser autant que les femmes, alors que le « man bun » (le chignon pour garçons façon prof de yoga) disparaissait en quelques mois, voici venu la « man braid » : la tresse au sommet du crâne, comme une contre-tonsure. Si cela ne vous suffit pas, vous pouvez opter pour le « merkin » – une perruque pubienne décorative qui aurait été utilisée dans les temps anciens pour couvrir, chez les prostituées, les signes de syphilis. (Il en existe quantité en ligne, pour homme comme pour femme d’ailleurs, de 10 à 50 euros environ.)

Même parti pris humoristique côté littérature : Emmanuel Carrère, dans son roman La Moustache (Gallimard, 2005), décrit l’histoire d’un homme qui un beau jour se débarrasse de sa moustache… une décision apparemment anodine, mais qui entraînera de très rocambolesques développements. (Je vous recommande chaudement ce livre pour passer l’hiver, pour rigoler un bon coup et pour vous interroger sur l’identité masculine.)

Alors, difficile d’être homme dans un monde où il faudrait s’afficher simultanément glabre et velu ? Peut-être. Mais si ces questions intimes sont aujourd’hui exploitées commercialement et politiquement, les mâles y répondent avec le sourire. De quoi nous mettre tous, et toutes, de bon poil.

Plus de 800 ans avant JC,les néo-assyriens  exhibaient leurs barbes au combat contre les démons.
Plus de 800 ans avant JC,les néo-assyriens exhibaient leurs barbes au combat contre les démons.

 

Recherches paranormales:Les incubes et les sucubes ,les démons du sexe

Tout à propos de ces créatures infernales  qui attaquent  les hommes et les femmes durant la nuit  afin de  les pervertir, de voler et de tuer votre énergie sexuelle dans le lit.
Introduction:
C'est dans notre sommeil que les esprits de la nuit cherchent à nous influencer.
C’est dans notre sommeil que les esprits de la nuit cherchent à nous influencer.
Bien que la tradition judéo-chrétienne et d’autres cultures monothéistes ont considérés les incubes et les succubes comme des êtres maléfiques,de  monstrueuses  projections de  nos convoitises et de nos  travers, des métaphores de  fantasmes alarmistes qui provoquent des rêves humides ou la paralysie du sommeil, les théories modernes les  ont  exclu, les qualifiant de fraudes ou (comme dans le cas de Jung)  les relient directement à l’archétype de «l’âme».
D’autre part, il y a des théories laïques qui voient les démons lubriques comme des êtres qui peuvent maîtriser et utiliser pour atteindre des formes supérieures de plaisir sexuel et les états altérés de la conscience. William Burroughs est l’un des rares écrivains modernes qui redéfinissent et qui a traité le sujet dans ses livres, des articles et des interviews. Dans son roman The Place of Dead Roads (1984), un personnage de Burroughs parle  des esprits japonais, des démons capables de prendre n’importe quelle forme (homme, femme ou enfant) pour séduire leurs victimes et, dans une conversation avec Victor Bockris l’écrivain lui-même dit:
 
 « Le cauchemar et le succube peut être nocif et destructeur. Comme dans toute situation sexuelle, le danger dépend de comment vous manipuler. Toute activité  sexuelle  est potentiellement dangereuse, parce que nos sentiments sexuels nous rendent vulnérables. Combien de personnes ont été ruinés par un amant? Le sexe  implique un point d’invasion de l’esprit et du corps ,et ainsi , les  succubes et les  incubes tout simplement,nous font  intensément prendre conscience  de cela. (…) Le sexe est physique. S’il était possible pour quiconque d’appuyer sur un bouton pour faire apparaître un incube ou une succube, je pense que la plupart des gens préfèreraient avoir des rapports sexuels avec un de ces démons pervers que d’entreprendre  d’ ennuyeuses copulations  avec des personnes réelles. « 
Nos cauchemards sont des portes ouvertes,des tentatives  de communications entre ces entités et notre esprit.
Nos cauchemards sont des portes ouvertes,des tentatives de communications entre ces entités et notre esprit.

Invoquer les succubes et les incubes

Dans l’école tantrique Kaula, ce sont des rituels compliqués pour  invoquer ce type de démons sexuels. Toujours dans le monde de la magie, il y a des rituels pour attirer l’ incube et le succube, par exemple à travers la gnose liminal (un état intermédiaire entre le sommeil et la raison dans laquelle vous pouvez contrôler l’action et  un onirique voyage astral), les pratiques  du chamanisme (dans certaines tribus africaines, là ,il y a des  sorciers capables d’invoquer des démons lubrifiant dans un miroir, puis les exterminer) ou une évocation érotique (accumuler de l’énergie sexuelle et de  l’imagination à travers la pornographie, la masturbation sans orgasme et d’autres techniques, se concentrant sur la création d’une forme mentale d’ombre pour faire l’amour).
 
En outre, il y a des experts spiritualistes, comme Burroughs, qui ont parlé de l’utilisation et du contrôle des incubes et succubes, c’est à dire prendre le diable par les cornes de l’utiliser à leur avantage, que ce soit pour l’exploration de soi, pour le plaisir ou de confier certaines actions soit sur le plan psychique (de la divination, les mystères de résolution, etc.) ou dans le physique (l’attribution de certaines tâches).
 
Cependant, toutes ces pratiques sont  imprudentes  pour les individus qui  n’ont  pas d’expériences  sur les batailles magiques et spirituelles . L’invocation et le fait  de jouer avec une succube ou un incube peut être très nocif pour la santé physique  et  mentale, non seulement parce que les relations avec l’entité sucent beaucoup d’énergie (parce que le corps absorbe et parce que le travail dans certains états de conscience est fatigant), mais parce que  le plus grand plaisir sexuel atteint peut  prendre une nouvelle tournure,une nouvelle dimension :l’appelant pourrait  générer une unité qui  créerait un «couplage» de copulation avec le diable, et vous faire  glisser vers un état d’épave physique et mentale.
 
Personnellement, je vous suggère de NE JAMAIS  faire ou participer à des  rituels sataniques avec  une telle entité comme étant potentiellement dangereuse  comme un démon et c’est la souche la plus basse,et elle  peut causer des dommages sérieux  aux humains .Une pareille entité condamne les gens qui sont autour de lui ,à un véritable enfer.
……………………………………………………………………………………………………………….

sucube 001

LES INCUBES

Son nom vient du latin incubare – «mentir» – c’est le nom de ce démon, ce qui signifie « Je m’allonge sur vous. »
C’ est un démon  de sexe masculin qui s’attaque aux femmes la nuit, dans leur  lit, généralement pendant le sommeil. L’apparition de l’incube n’est pas forcément intéressante, car il  ne cherche pas la séduction,ni de  réveiller sa victime, mais réveiller  les instincts sexuels les plus bas et primordiaux. Selon les pays, l’incube  est parfois représenté comme un nain ventru, d’autres comme un monsieur grand, maigre et velu, parfois comme un beau jeune homme, d’autres bien habillés ou  encore comme un reptile,un lézard. Dans tous les cas, il est toujours muni d’un attribut sexuel  de grande taille.
Les plus connus sont: Zabulon, Leviathan, ou Alpiel Belaam Efelios et bien qu’il existe plusieurs théories à ce sujet, il est supposé que les  succubes soient  les descendants de Nefelines, anges tombés en disgrâce,des anges déchus  qui ont  engendré une race dégénérée.
L’incubus se faufile dans l’esprit et à la naissance du  désir féminin, causant des rêves humides, des pensées  lubriques , déviantes ou exagérées afin  de la pervertir avant d’attaquer. Après plusieurs nuits de préchauffage, le cauchemar peut  se matérialiser et les femmes accouplées  avec un sauvage et agréable  partenaire  auront des relations humaines qui meubleront leurs nuits  en mille orgasmes, parfois entrecoupées de moments de clarté qui  résulteront ,à la fin, dans une véritable horreur. Le lendemain matin, les victimes rassasiées des incubes ne vont retenir presque rien, juste qu’elles ont  eu un rêve humide et brutal  et tellement bizarre que, à en juger par la quantité de sperme et de sang  en elles (ou en eux),cela n’a pas été une simple  expérience surréaliste. La victime se sent gagner par  la faiblesse et le découragement, comme si  le cauchemar avait  commencé à retirer son énergie érotique à travers les rapports sexuels.
L’attaque des cauchemars se fait sur  toutes sortes de femmes, indépendamment de l’âge, l’état matrimonial ou l’apparence physique: il n’a pas d’importance pour eux,les incubes et les succubes,ils ne font pas de différence entre  ce qui est beau ou laid, grand ou petit, veuves, célibataires ou mariées, les femmes enceintes ou infertile, malades ou en bonne santé, nymphomanes  ou anorgasmiques: le fait est que d’être une femme et avoir une énergie sexuelle faible pour le nourrir, lui enlever nuit après nuit, de sorte que le démon est de plus en plus forte et que sa victime (qui, accrochée  au plaisir, est capable de quitter son mari et tout pour se consacrer au  diable) est progressivement affaiblie, conduisant parfois à des crises cardiaques ou des  morts  violentes causées  par le plaisir sexuel intense que votre corps  a déjà consommé, mais  pas pris  en charge.
Si la victime est enceinte, elle peut donner naissance à des bébés morts ou handicapés mentaux, mais aussi des avortements aspect moyen moyenne humaine et animale, déformé, et penchant particulièrement pervers pour des créatures maléfiques.
Il est dit que l’Antéchrist pourrait être très engendré par un démon lubrique, mais il y a des théories que ces êtres aberrants peuvent aller des rapports sexuels avec des pouvoirs magiques incroyables: il n’est pas surprenant, il y a des experts qui ne jurent que Merlin était le fils d’un incube et une prostituée.
Dites-moi où vous vivez et je vais vous dire votre nom
Représentation d'artiste de Trauco.
Représentation d’artiste de Trauco.
Comme le « Trauco » est également connu dans la province chilienne de Chiloé dépeint comme un nain qui séduit les jeunes filles à la puberté, parfois Trauco est utilisé pour expliquer les grossesses non désirées soudaines ou, en particulier chez les femmes non mariées.
Ancienne statue hongroise représentant Liderc.
Ancienne statue hongroise représentant Liderc.
En Hongrie, il est appelé « Liderc » et peut être un amant satanique qui vole la nuit et apparaît comme une lumière de balayage ou un oiseau de feu.
Au Paraguay est connu comme « Kurupí », un être mythologique avec un pénis gigantesque, enlevant les femmes au viol.
Au Guatemala, il est connu comme « Le Vieil Homme Sombrerón », un être de taille moyenne, galant, qui s’habille en noir, utilise de minuscules bottes et un grand chapeau (d’où son nom), séduit les jeunes femmes, enamorándolas avec de belles chansons.
Au Brésil, il est connu comme « Boto » être jeune et belle, costume blanc, chaussures blanches et sa marque chapeau blanc cherche à couvrir une partie de la face et le trou dans le haut de sa tête.
En El Salvador, il est connu comme « Cipitio » nain bedonnant qui aiment les femmes.
Dans la mythologie guarani, « la Pombero » bas-homme, maigre, villosités-enlèvements abondantes et viole les femmes qui laisse habituellement enceinte.
Succubus
C’est une créature démoniaque qui prend la forme d’une belle femme, cette légende comme celle de Incubus origine au Moyen Age. La succube prend cette forme pour séduire les hommes dans leur sommeil, en particulier les jeunes et les religieux, est introduit dans les rêves comme une femme très attirante et persuasive. Ce personnage a des nuances d’une femme vampire.
Son apparition est variable, la seule constante: il est toujours une belle et sensuelle femme. Bien qu’ils sont décrits toujours belle, avoir une beauté démoniaque, parfois décrit avec des ailes, ou des caractéristiques démoniaques comme des cornes, queue, yeux de serpent, et même avec un serpent enroulé autour du corps.Une autre caractéristique est que semble toujours nu, la victime ne peut pas oublier, même pour se réveiller.
Les théories sur ses motivations:
Je ne cherche pas à susciter des succubes, la raison de leurs actions est d’éliminer l’énergie et la vitalité de leurs victimes, comme ce flux. Les victimes, après une rencontre avec un succube avec des déficiences physiques et spirituelles, y compris pour atteindre la mort.
Il y a aussi la version que le succube recueille le sperme de leurs victimes, puis générer d’autres femmes, dont les enfants qu’ils auront à gérer des actions démoniaques.
Selon le Malleus Maleficarum  ou Marteau des sorcières (le guide de chasse les plus importants de la Renaissance sorcières) les succubes  ne renversent pas  le sperme de leurs victimes, mais plutôt vont le recueillir et ensuite l’utiliser  pour imprégner les femmes et créer des monstres.
Dans d’autres textes contemporains on précise que les succubes, lors de la réception du sperme à l’intérieur d’elles (un succube est surtout féminin),  vont développer un pénis et devenir incubes afin de réinjecter plus tard, le  même  sperme sur des victimes de sexe féminin.
Les théories sur ses motivations:
Je ne cherche pas à susciter des succubes, la raison de leurs actions est d’éliminer l’énergie et la vitalité de leurs victimes. Certaine  victimes, après une rencontre avec un succube,se retrouvent  avec des déficiences physiques et spirituelles, suscitant des problèmes pouvant aller jusqu’à la mort.
Il y a aussi la version que le succube recueille le sperme de leurs victimes, puis générer d’autres femmes, dont les enfants qu’elles auront ,serviront à gérer des actions démoniaques.
Et le dernier  élément important de cette affaire est que les démons sont incapables de se reproduire de sorte  que le sperme de succube  qu’elle a  obtenue de  sa victime ,lui fait prendre  alors la forme d’un homme.Cette masse de sperme (une succube peut faire de nombreuses victimes mâles avant de devenir incube)  embarrassera  une femme avec le sperme de ses  anciennes victimes et cela  produira un enfant .Ce processus  de grossesse serait plus susceptible d’être possédé par des démons, et  l’on pourrait  voir apparaître des signes qui servent à déterminer ce qu’il pourrait avoir comme défauts physiques dans l’enfant ou un retard mental.
Comme dans les temps anciens les personnes ayant un retard mental, le syndrome de Down ou malformations ont été cachés, afin que personne ne puisse savoir  que vos parents avaient copulé avec les démons.
C’est en utilisant le sperme de leurs victimes pour se reproduire que le succube devient  Incubus (la contre partie mâle).
succubus
Il existerait  une succube très célèbre qui vivrait  à  l’est de l’Europe  dans des pays  musulmans , appelée  «um à duwayce ». Elle apparaît comme une belle femme  ,très parfumée  errant dans le désert, elle séduit les hommes, mais a l’dentée vagin, du pénis et commence ses victimes et Laissé pour mort dans le désert. Et l’autre est la  célèbre succube Lilith, personnage de folklore juif qui  aurait été la première femme d’Adam.
Représentation de um al Duwayce ,la succube musulmane...Elle serait proche de l'idée de djinn qu'on se fait.
Représentation de um al Duwayce ,la succube musulmane…Elle serait proche de l’idée de djinn qu’on se fait.
Um al Duwayce apparaîtrait aux hommes du désert.
Um al Duwayce apparaîtrait aux hommes du désert.
Il y a beaucoup de démons qui s’attaquent sexuellement aux hommes et aux femmes, peut-être les plus fascinant incubes et succubes en sont. Quel est ce mystère ?
Indépendamment de la religion ou de place dans le monde que vous demandez, il y a différentes versions mais toujours en conservant ses caractéristiques et qui certainement peuvent empoisonner votre esprit.L’énergie sexuelle et spirituelle extravertie,démoniaque, rend fou  au contact d’ effrayants  plaisirs, et si vous ne trouvez pas un   remède  ,vous pouvez même perdre  votre vie pour vous envoyer tout droit en enfer, ou subir des  épreuves sans ménagement.
Malheureusement les hommes sont excités par la vue et tombent plus facilement au pied d’une fille sexy.
C’est une chose  scientifiquement prouvée  que, bien que l’homme résiste consciemment, inconsciemment votre corps subit une série de changements (agitation respiratoire, augmentation du rythme cardiaque, la dilatation des pupilles des yeux, etc.) et à travers  les sens l’excitation sexuelle (érection , peau hyper-sensible, accroître la séparation de la salive, etc.) qu’il est impossible de tout  maîtriser.
Les attaques des  succubes se font sur toutes sortes d’hommes, mais elles  ont une préférence pour le plus spirituel, en particulier les artistes et  les religieux. Il y a plus à jeter un oeil à  un classique de la  littérature  romaine  gothique : » Le Moine » ,écrit par Matthew Gregory Lewis en 1796, dans lequel un prêtre se retrouve en enfer à cause d’un démon déguisé sous la forme d’une belle femme.
La succube Lilith et … les vampires
Dans la tradition judéo-chrétienne, en particulier dans les anciennes éditions des manuscrits de la Bible et  de la Tora des juifs, dans l’Ancien Testament de la Bible, en particulier dans la Genèse et le livre de Job, il est un personnage qui a été caché par le Vatican, Lilit est considérée comme la première femme d’Adam, qui, en refusant d’être dominé par l’homme a été expulsé du paradis et vouée à donner naissance pour toute  l’éternité et tous ses enfants sont nés morts.
Lilith est l'un des noms d'Ishtar la déesse venue des Étoiles dans la tradition babylonnienne.
Lilith est l’un des noms d’Ishtar la déesse venue des Étoiles dans la tradition babylonienne.
Selon certaines interprétations ,Lilith est le serpent qui tente Eve de manger du fruit défendu et à être  dominé par les hommes de leur misère.
Lilith,peinture par John Collier.La présence de serpents est représentative du personnage.
Lilith,peinture par John Collier.La présence de serpents est représentative du personnage.
Lassée  de  voir naître  ses enfants morts,elle  a fait un pacte avec Lucifer et a obtenu le pouvoir d’absorber la vie des hommes et le  droit de redonner  cette vie à ses nouveaux enfants, selon certaines interprétations les enfants de Lilith sont des vampires, des succubes et des incubes, mais  cela ne permet pas de maintenir cette vitalité  qui serait très longue :ils se doivent  d’être énergivore  de sang  humain.
Les succubes dans la magie noire
La magie noire de l’Europe est basée sur les rituels magiques pour invoquer des démons, de sorte que les succubes qui sont invoqués ,le sont   pour atteindre des objectifs différents, y compris le vol de  l’énergie humaine, la conception de grossesse extra  conjugales  ou provoquer une personne à être moins démoniaque par l’intervention des  succubes .Il est  donc plus facile de convoquer et de contrôler une succube qu’un démon ,c’est pourquoi  elles ont été très recherchées  pour servir dans les sortilèges et les rituels  ou les demandes sont nombreuses.
Un autre objectif de l’invocation des succubes est de transformer un homme en quelque chose de complètement inutile, comme étant visité chaque nuit par le diable, il devient  accro et dépendant  etil finira par  laisser  toute sa vie pour cela, ainsi il ne lui reste plus d’énergie pour rien d’autre, se dirigeant dans certains cas,tout droit vers la mort.
Beaucoup de sorcières ont été brûlées à l’Inquisition pour avoir été accusé d’être possédé par des succubes, mais pas seulement, car de nombreuses prostituées ont chuté sur le bûcher pour le même «crime».
Y a-t-il une solution?
« Permettez – moi de quitter cette peau et ces os!Je voudrais mourir! »
Qui n’a jamais entendu cette phrase: au  lieu de cela, demandez vous «pourquoi» vous allez disparaître,mourir, trop souvent cette phrase a été répétée par nos ancêtres et des anciens. Cet état de malheur repose sur l’existence de ces démons, mais mal appliquée à la vie quotidienne.
Selon les différentes religions et les chercheurs de la démonologie, seule  l’exorcisme peut libérer ce démon sexuel.
Cependant, il doit être accompagné d’un peu plus de choses pour être efficace:
Il est extrêmement difficile de se débarrasser d’ un démon lubrique, d’abord parce qu’une volonté forte est nécessaire: tout le monde est doux-amer et les orgasmes multiples se répètent avec les  copulations avec ces êtres surnaturels qui  sont bien la première étape qui consiste à déterminer et à se décider de se débarrasser du démon à tout prix.Ce qui rend leurs oreilles sourdes aux  sirènes et le rejet de ses offres sexuelles.
Ensuite, vous devez installer un piège pour les arrêter les rites  spirituels en  l’enfermant  dans une bouteille, un verre ou un triangle, ce qui nécessite une connaissance assez avancée de la magie.
Il est également possible de se débarrasser de ces démons en utilisant la gnose liminale afin  de résorber les qualités propres de l’organisme et le nom de l’entité, l’élimination de toute association érotique, quoique la glace ,les douches froides permettent un contrôle sur les les organes génitaux. Bien que cela semble étrange,ce n’est pas si différent que cette technique est souvent utilisée pour exorciser les amateurs chair.
 Curiosités
Parmi notre culture de divertissement sont logés beaucoup de personnages démoniaques. Certains  peuvent passer la rampe  et d’autres moins.
Les  succubes célèbres 
Ce caractère influençant les x-men, n’est ni plus ni moins  que celui d’une succube, cachée  derrière la peau d’une  mutante,elle  est capable de changer de forme et elle est  à l’aise pour obtenir ce qu’elle  veut.Elle utilise cette compétence pour séduire quelques-uns des personnages de la série, y compris le célèbre carcajou.
Est-ce une coïncidence ou une succube est certainement caché dans ce personnage?
Morrigan, également connu sous le nom de  Morrigu, est la déesse celtique de la mort et la destruction. Elle est généralement représentée avec une armure et des armes. Morrigan est présente   dans toutes les guerres, prenant la forme d’un corbeau ou d’une corneille. Son rôle dans la guerre est d’inculquer aux soldats la force (et la colère) et la volonté de se battre. Son nom signifie « grande reine » ou « reine spectrale ». Morrigan peut aussi être traduit par Carrie ou trouver écrit ou Carrigan.
Morrigan est la déesse de la guerre, et donc la mort. Mais il représente également le renouvellement, la mort en donnant naissance à une nouvelle vie, l’amour et le désir sexuel. Vie et mort sont très proches dans le monde celtique.
Selon CAPCOM et Darkstalkers,les créateurs de  jeu:
…ou l’influence des démons dans les jeux vidéo
Morrigan Aensland ,vue  ainsi dans une création artistique moderne.
Morrigan Aensland ,vue ainsi dans une création artistique moderne.
Morrigan Aensland (Succubus, d’origine écossaise) Morrigan, est née  en 1678 en Ecosse, a été choisie  par Bélial de  la famille Aensland, pour gouverner le Makai à la mort des propriétaires . Elle est une succube puissante,de  Classe S, pour cette raison, ses pouvoirs Belial séparés en trois parties, un mensonge dans Bélial, Morrigan autre partie, et le dernier dans une zone étanche. Morrigan ne le savait pas , pas même que la  zone de  ses pouvoirs ont été scellés pour se  matérialiser et viennent à la vie comme Lilith.Ella souvent s’ennuie dans son château, le château Aensland, c’est pour cette raison qu’elle fréquente le monde humain afin  de chercher un autre type de divertissement, jusqu’à ce qu’un jour, vous vous sentez une énergie étrange envahir le monde des humains (cette énergie était Pyron), alors il décide de visiter le monde des humains ,une fois de plus .Après  la mort de son père adoptif, elle devrait se prononcer sur  le Makai ,mais elle a  toujours évité de  prendre leurs responsabilités  et suit sa vie comme avant en ce que Felicia rencontre dans une ruelle avec quatre mauvaises personnes qui firent  pleuvoir les coups  sur Morrigan,avant  qu’elle puisse se  défendre. Elle dut subir  quatre défaites, Morrigan  pour reprendre possession de son château.Pour enfin, se réunir avec Lilith  quand celle-ci  répondit à son aide, les deux succubes se réunirent ensemble,formant un couple.

UN MIRACLE DANS LA BAIE DE TAIJI

 

Miri,le courageux et légendaire manifestant!
Miri,le courageux et légendaire manifestant!

UN MIRACLE DANS LA BAIE DE TAIJI
Une chose monumentale s’est passée dans la baie de Taiji, hier, le premier jour de la saison de chasse aux dauphins. Même si les pêcheurs de Taiji ont réussi à capturer une nacelle d’environ 60 dauphins à gros nez (toujours en attente de leur sort), la baie de Taiji a été abordée par des manifestants japonais – une première dans l’histoire de la baie. Bien qu’il y ait protestation dans le monde entier, beaucoup pensent que si l’on veut un changement, cela doit venir de l’intérieur du Japon et du peuple japonais. La plupart font l’erreur de blâmer tout le Japon pour cette barbarie, alors qu’en vérité, beaucoup de Japonais ne savent pas ce qui se passe. Ce monsieur s’est immergé sous l’eau et a entendu les cris des dauphins capturés, Li se mit à pleurer en remontant à la surface – une scène touchante et surréaliste.
Partout dans le Monde les consciences s’éveillent…
Merci à cette homme courageux !