La Vérité sur la Pangée, ancien supercontinent et sur Amasia celui de l’avenir

Il y a environ 300 millions d’années, la Terre n’avait pas sept continents, mais un supercontinent massif appelé Pangea, entouré d’un seul océan appelé Panthalassa.

L’éclatement du supercontinent de la Pangée.

L’explication de la formation de Pangea a inauguré la théorie moderne de la tectonique des plaques , qui postule que la couche extérieure de la Terre est divisée en plusieurs plaques qui glissent sur la coquille rocheuse de la Terre, le manteau.

Au cours des 3,5 milliards d’années d’histoire de la planète, plusieurs supercontinents se sont formés et brisés, résultat du brassage et de la circulation dans le manteau terrestre , qui constitue la majeure partie du volume de la planète. Cette rupture et cette formation de supercontinents ont radicalement modifié l’histoire de la planète. 

« C’est ce qui a conduit l’évolution de la planète à travers le temps. C’est le principal pilier de la planète », a déclaré Brendan Murphy, professeur de géologie à l’Université St. Francis Xavier, à Antigonish, en Nouvelle-Écosse.

Il y a plus d’un siècle, le scientifique Alfred Wegener a proposé la notion de supercontinent ancien, qu’il a baptisé Pangaea (parfois orthographié Pangaea), après avoir rassemblé plusieurs éléments de preuve.

La première et la plus évidente était que les « continents s’emboîtaient comme une langue et un groove », ce qui était assez évident sur toute carte précise, a déclaré Murphy. Un autre indice révélateur selon lequel les continents de la Terre étaient tous une masse terrestre provient des archives géologiques. Les gisements de charbon trouvés en Pennsylvanie ont une composition similaire à ceux de la Pologne, de la Grande-Bretagne et de l’Allemagne à la même époque. Cela indique que l’Amérique du Nord et l’Europe ont dû être une seule et même terre. Et l’orientation des minéraux magnétiques dans les sédiments géologiques révèle comment les pôles magnétiques de la Terre ont migré au cours des temps géologiques, a déclaré Murphy.

Dans les archives fossiles, des plantes identiques, telles que les Glossopteris , une graine de fougère disparue , se trouvent sur des continents désormais très disparates. Et les chaînes de montagnes qui se trouvent maintenant sur différents continents, comme les Appalaches aux États-Unis et les montagnes de l’Atlas au Maroc, faisaient toutes partie des montagnes de la Pangée centrale, formées par la collision des supercontinents Gondwana et Laurussia.

La Pangée s’est formée par un processus progressif s’étalant sur quelques centaines de millions d’années. Il y a environ 480 millions d’années, un continent appelé Laurentia, qui comprend des parties de l’Amérique du Nord, a fusionné avec plusieurs autres micro-continents pour former l’Euramerica. Euramerica a fini par entrer en collision avec le Gondwana, un autre supercontinent comprenant l’Afrique, l’Australie, l’Amérique du Sud et le sous-continent indien.

Il y a environ 200 millions d’années, le supercontinent a commencé à se briser. Le Gondwana (aujourd’hui l’Afrique, l’Amérique du Sud, l’Antarctique, l’Inde et l’Australie) s’est séparé de Laurasia (Eurasie et Amérique du Nord). Il y a environ 150 millions d’années, le Gondwana s’est séparé. Selon un article paru en 1970 dans le Journal of Geophysical Research, l’ Inde s’est détachée de l’Antarctique et l’Afrique et l’Amérique du Sud se sont effondrées . Il y a environ 60 millions d’années, l’Amérique du Nord s’est séparée de l’Eurasie.

Des Estemmenosuchus sont surveillés par un Eotitanosuchus

Avoir une masse terrestre massive aurait permis de réaliser des cycles climatiques très différents. Par exemple, l’intérieur du continent était peut-être complètement sec, car il était enfermé derrière des chaînes de montagnes massives qui bloquaient toute humidité ou pluie, a déclaré Murphy.

Mais les gisements de charbon trouvés aux États-Unis et en Europe révèlent que certaines parties de l’ancien supercontinent près de l’équateur devaient être une forêt tropicale luxuriante, semblable à la jungle amazonienne, a déclaré Murphy. (Le charbon se forme lorsque des plantes et des animaux morts tombent dans des eaux marécageuses, où la pression et l’eau transforment la matière en tourbe, puis en charbon.)

« Les gisements de charbon nous disent essentiellement qu’il y avait une vie abondante sur terre », a déclaré Murphy .

Selon un article publié en 2016 dans la revue Paléogéographie, Paléoclimatologie, Paléoécologie, les modèles climatiques confirment que l’intérieur continental de Pangaea était extrêmement saisonnier . Les chercheurs de cette étude ont utilisé des données biologiques et physiques de la formation de Moradi, une région de paléosols stratifiés (sols fossiles) dans le nord du Niger, pour reconstituer l’écosystème et le climat à l’époque de la Pangée. Comparable au désert de Namibie et au bassin du lac Eyre en Australie, le climat était généralement aride avec des périodes humides courtes et récurrentes qui incluaient parfois des crues éclair catastrophiques.

La pangée a existé pendant 100 millions d’années et pendant cette période, plusieurs animaux ont prospéré, y compris les Traversodontidae, une famille d’animaux phytophages qui comprend les ancêtres des mammifères.

Traversodontidae

Pendant la période permienne , des insectes tels que les coléoptères et les libellules ont prospéré. Mais l’existence de la Pangée a coïncidé avec la pire extinction de masse de l’histoire, l’événement d’extinction Permian-Trias (P-TR). Également appelé le grand moribond, il s’est produit il y a environ 252 millions d’années et a causé l’extinction de la plupart des espèces sur Terre. Au début du Trias, des archosaurs sont apparus, un groupe d’animaux qui a donné naissance à des crocodiles et à des oiseaux, ainsi qu’à une pléthore de reptiles. Et il y a environ 230 millions d’années, certains des premiers dinosaures ont fait leur apparition sur la Pangée, y compris les théropodes, des dinosaures en grande partie carnivores qui avaient pour la plupart des os et des plumes remplis d’air semblables à ceux des oiseaux.

La configuration actuelle des continents ne sera probablement pas la dernière. Les supercontinents se sont formés plusieurs fois dans l’histoire de la Terre, pour être ensuite divisés en nouveaux continents. À l’heure actuelle, par exemple, l’Australie se dirige vers l’Asie et la partie orientale de l’Afrique se détache lentement du reste du continent.

feuilles de Glossopteris

Les géologues ont remarqué qu’il existe un cycle quasi régulier au cours duquel les supercontinents se forment et se brisent tous les 300 à 400 millions d’années, mais c’est exactement ce qui constitue un mystère, a déclaré Murphy. Selon un article paru en 2010 dans le Journal of Geodynamics, la plupart des scientifiques pensent que le cycle des supercontinents est largement influencé par la dynamique de la circulation dans le manteau .

Au-delà, les détails deviennent flous. Bien que la chaleur formée dans le manteau provienne probablement de la désintégration radioactive d’éléments instables, tels que l’uranium, les scientifiques ne sont pas d’accord pour savoir s’il y a des mini-poches de chaleur dans le manteau ceinture, a déclaré Murphy.

Les scientifiques ont créé des simulations mathématiques en 3D pour mieux comprendre les mécanismes du mouvement continental. Dans un article publié en 2017 dans Geoscience Frontiers , les scientifiques Masaki Yoshida et M. Santhosh expliquent comment ils ont produit des simulations de mouvements continentaux à grande échelle depuis la débâcle de Pangea il y a 200 millions d’années. Les modèles montrent comment les forces de mouvement des plaques tectoniques et les forces de convection du manteau ont travaillé ensemble pour briser et déplacer de grandes masses terrestres. Par exemple, la grande masse de Pangea isolait le manteau en dessous, provoquant des écoulements de manteau qui ont déclenché la débâcle initiale du supercontinent. La décroissance radioactive du manteau supérieur a également augmenté la température, provoquant des écoulements de manteau vers le haut qui ont rompu le sous-continent indien et ont amorcé son mouvement vers le nord.

Le supercontinent d’Amasia…dans  plusieurs millions d’années!

Yoshida et Santos ont créé des modèles géologiques supplémentaires pour prédire la convection du manteau et les mouvements des mouvements continentaux dans le futur. Ces modèles suggèrent que sur des millions d’années, l’océan Pacifique fermera ses portes alors que l’Australie, l’Amérique du Nord, l’Afrique et l’Eurasie se rejoignent dans l’hémisphère nord. À terme, ces continents vont fusionner pour former un supercontinent appelé « Amasia ». Les deux continents restants, l’Antarctique et l’Amérique du Sud, devraient rester relativement immobiles et séparés du nouveau supercontinent.

Précédant l’Amasia,le réchauffement global de la planète devrait donner ce résultat…a ce stade,dans quelques centaines d’années ,l’humanité aura disparue!

 

 

 

 

 

Publicités

La Sexualité Sacrée:Sappho ,la poètesse de l’amour lesbien

‘Sappho et Alcaeus’ (1881) par le Lauréat Alma-Tadema.

 

En plus d’être née sur l’île de Lesbos vers 630 avant JC, et cette date est souvent contestée, on en sait étonnamment peu sur la vie de la  poètesse  bien-aimée Sappho. La seule source fiable d’informations biographiques provient de sa propre poésie. Cependant, il est souvent contesté que ses écrits soient en réalité de nature autobiographique ou, comme ils l’ont fait dans des festivals et pour un large public, qu’ils racontent des histoires et des mythes.

En outre, une grande partie de ses écrits ont été perdus au fil des ans. En effet, elle a été prolifique à son époque et a écrit environ 10 000 lignes (environ 2 000 de moins que l’ Odyssée), mais aujourd’hui, seules environ 650 lignes survivent. Cela nous laisse peu ou pas de preuves vérifiables sur qui était cette femme.

Femme au stylet et a la tablette de cire (définie comme étant Sappho).
Fresque murale de Pompéi.

Sappho était-elle une lesbienne?

Pourtant, son nom a survécu et sa réputation en tant que poètesse lyrique douée. Elle a beaucoup écrit sur l’amour et la passion pour tous les peuples et pour les deux sexes. Elle décrit en détail l’amour émotionnel entre les femmes et écrivait occasionnellement sur les actes sexuels entre femmes.

Sappho et la lyre.

 

 

Ces découvertes ont conduit à penser que Sappho était une lesbienne. Le terme « lesbienne » dérive du nom de sa patrie « Lesbos » et le terme « amour saphique » est dérivé du nom du poète. Nous ne saurons peut-être jamais avec certitude si Sappho aimait les femmes, l’amour pour les femmes décrit dans sa poésie pourrait avoir été entièrement fictif. Mais Sappho écrivait à propos d’autres aspects de sa vie dans les strophes de sa poésie, ce qui a amené beaucoup à croire qu’elle était lesbienne.

Sappho et Erinna dans un jardin de Mytilène’ (1864) par Siméon Salomon.

 

Cependant, dans sa propre période, elle n’était pas considérée comme gay. Plutôt l’inverse. Dans la comédie athénienne classique (de la vieille comédie du Ve siècle à Menander à la fin du IVe et au début du IIIe siècle av. J.-C.), Sappho était caricaturé en tant que femme hétérosexuelle. En effet, ce n’est qu’à la période hellénistique (environ trois siècles après sa mort) qu’elle a été décrite comme homosexuelle.

Au milieu du Ier siècle après JC, le philosophe romain Sénèque, précepteur de Néron, se plaignait d’un érudit grec qui avait consacré tout un traité à la question de savoir si Sappho était une prostituée. Certains auteurs anciens supposaient qu’il devait y avoir deux Sapphos: l’un le grand poète, l’autre une femme très espiègle. Il y a une entrée pour chacun dans la Suda , la grande encyclopédie byzantine du 10ème siècle de l’ancien monde méditerranéen.

Ramasser les détails des fragments

La vérité est que nous ne pouvons tirer que des conclusions de divers fragments de poésie attribués à Sappho. Et ce sont vraiment des «chutes». Toutes les œuvres survivantes de Sappho sont partiellement détruites, sauf Hymn for Aphrodite . Plus de la moitié des lignes originales survivent dans une dizaine d’autres fragments et le reste des fragments de l’œuvre de Sappho ne contient qu’un seul mot. Ses poèmes sont en réalité classés comme fragment 1 – fragment 213. Ces fragments ont été attribués à plusieurs livres que le poète aurait écrits durant sa carrière littéraire.

Alcaeus et Sappho. Le côté A d’un grenier à kalathos à figures rouges, ca. 470 av. De Akragas (Sicile).

 

Récemment, il y a eu des découvertes majeures de plus de la poésie de Sappho. En 2004, le poème Tithonus et un nouveau fragment précédemment inconnu ont été découverts et, en 2014, des fragments de neuf poèmes: cinq déjà connus mais avec de nouvelles lectures, dont le poème des Frères , ont été retrouvés dans un ancien vase égyptien.

Le style du poète

Même si très peu de son travail a survécu, de ce qui reste nous pouvons déterminer que Sappho était extraordinairement talentueux. Elle possédait une clarté de langage et une simplicité de pensée qui créent des images clairement définies et magnifiquement construites.

Elle a écrit et chanté dans un dialecte éolien, une sorte de grec ancien qui était une langue accentuée, un peu comme le chinois aujourd’hui. Elle a utilisé un schéma rythmique que Sappho aurait inventé sous le nom de « Sapphic Stanza ». Chaque strophe de quatre lignes se compose de trois lignes identiques sur le plan métrique, de onze syllabes de longueur, suivies d’une quatrième ligne plus courte de cinq syllabes.

Pilier Hermaic avec un portrait féminin, appelé « Sappho »; inscription « Sappho Eresia » c’est à dire. Sappho d’Eresos. Copie romaine d’un original grec classique.

Elle a été admirée par d’autres poètes de son temps. Un auteur grec, écrivant trois siècles après sa mort, a prédit avec confiance que «les colonnes blanches de la belle chanson de Sappho perdurent et dureront, s’exprimant à haute voix. . . tant que les navires quittent le Nil. « 

Solon, le poète, homme d’État et tout autour de Wiseman, a demandé qu’on lui enseigne une de ses chansons « afin que je puisse l’apprendre et ensuite mourir ». Le philosophe Platon a également écrit d’elle dans l’ Anthologia Graeca , un recueil d’anciens poèmes d’auteurs estimés, lorsqu’il déclare:

« Certains disent que les Muses sont neuf: quelle imprudence! Regardez, il y a aussi Sappho, de Lesbos, le dixième. »

Bien qu’une grande partie de son travail ait été perdue, Sappho conserve suffisamment de poésie pour apprécier son talent de poète et son importance en tant qu’anciene écrivaine.


EN COMPLÉMENT

l’île de Lesbos et le tourisme sexuel dans le monde antique

 

Zeus se change en taureau et vole Europa.

Les tendances sexuelles de la Grèce antique sont presque aussi mythologiques que leurs héros légendaires. En fait, tout le panthéon grec des dieux est réputé pour ses ébats et ses exploits sexuels hédonistes. Mais laisse-t-on le mythe passionnant en nuage? La vérité et l’histoire ancienne de l’île de Lesbos, longtemps associées au lesbianisme, peuvent être très différentes de ce que la plupart des gens supposent. Dans un nouveau documentaire et article de la BBC , l’île aurait été le théâtre d’un commerce du sexe très actif – pour les hommes!

Dans le mythe grec, il y a des histoires de Zeus se transformant en cygnes et en taureaux et des rayons de lumière dorée pour imprégner les femmes. Tirésias, le Theban qui avait été à la fois un homme et une femme, a été aveuglé par Hera pour avoir dit que les femmes jouissaient davantage du sexe que les hommes, faisant perdre à Hera un pari avec Zeus. la vie pour compenser). (Hera, furieuse aussi, a changé une des prairies de Zeus en une vache et fait voler une mouche à travers le monde; Zeus l’a finalement sauvée.) Et la pauvre Dionysos? Est-ce que ces femmes folles de Maenad l’ont vraiment déchiré chaque année dans une frénésie? Chaste Artemis dans la piscine en train de se baigner avec ses jeunes filles se déchaîna avec fureur quand Actaeon vit son nu, le transforma en cerf, et ses chiens le chassèrent et le tuèrent.

Par leur réputation, les anciens Grecs ont adopté l’homosexualité, tant masculine que féminine, mais un endroit particulier connu pour ses lesbiennes, Lesbos, était en réalité une île où les femmes connues pour leur beauté servaient le commerce du sexe des hommes en vacances. À un tournant surprenant, Lesbos aurait été l’ancienne capitale du tourisme sexuel des hommes de la mer Égée. Vient maintenant un nouveau documentaire de la BBC qui dit que Lesbos était l’ancien équivalent du Magaluf moderne, une ville de l’île de Majorque, en Espagne, connue pour son tourisme sexuel, sa consommation excessive et sa débauche.

Carte de Lesbos par Giacomo Franco (1597).

 

Selon cet article sur une autre BBC, les femmes de Lesbos qui n’étaient pas impliquées dans le commerce du sexe, c’est-à-dire les non-prostituées, ne se sont pas regroupées pour voler les touristes ivres du monde antique. 

Le rapporteur grec dit que les femmes de Lesbos ne pouvaient pas résister, mais pas à cause de la force brutale et du nombre élevé d’enfants qui se mêlaient à des malheureux ivres, mais parce qu’ils étaient si beaux.

« Lesbos avait une réputation très particulière pour la production de très belles femmes. Ils étaient vraiment censés être les personnes les plus sexy du monde grec », a déclaré Edith Hall, de King’s College à Londres, dans la série, qui sera diffusée le 4 mai sur BBC Four. « Dans le monde grec antique, le mot lesbienne signifiait en fait une femme qui jouait un rapport sexuel intime sur un homme. »

La personne la plus célèbre qui ait jamais vécu à Lesbos était le poète Sappho, une femme qui a célébré les belles femmes de l’île. On en sait très peu sur cette artiste qui a vécu vers 630 av. J.-C., mais sa poésie captive les lecteurs deux mille ans après sa rédaction. Elle est souvent définie comme une lyre car ses écrits étaient destinés à être joués accompagnés de la lyre. En outre, elle était une innovatrice, car elle était l’un des premiers poètes à écrire à la première personne, rendant l’expérience personnelle et individuelle. Ses œuvres sont maintenant synonymes d’amour féminin.

La BBC a envoyé une équipe pour enquêter sur l’histoire sexuelle de l’île de Lesbos et cette femme énigmatique. La plus grande partie de la poésie de Sappho est perdue, mais certains restent, y compris ce poème, traduit par Mary Barnard:

Je n’ai pas entendu un mot d’elle 
Franchement, je voudrais être morte
Quand elle est partie, elle
a beaucoup pleuré ; elle m’a dit: « Cette séparation doit être
supportée, Sapho. Je pars à contrecœur. »

J’ai dit: « Vas-y, et sois heureux 
mais souviens-toi (tu le sais  
bien) que tu pars enchaîné par amour

« Si vous m’oubliez, pensez à 
nos cadeaux à Aphrodite 
et à toute la beauté que nous partagions

« tous les diadèmes violets, 
boutons de rose tressés, aneth et 
crocus tordus autour de votre jeune cou

« La myrrhe a versé sur ta tête
et sur des tapis mous des filles avec
tout ce qu’ils souhaitaient le plus à côté d’eux
 » alors qu’aucune voix ne chantait des
refrains sans le nôtre,
aucun bois n’a fleuri au printemps sans chanson … « 

Des recherches plus approfondies sur les réalités et les pratiques culturelles historiques de la sexualité peuvent changer la façon dont nous percevons le monde antique, mais toutes les fenêtres sur le passé doivent être ouvertes pour avoir un regard plus vrai sur  le passé.

Actaeon Surprenant Diana (Artemis) dans le bain, par Titian

 

Voici des fragments découverts récemment d’une oeuvre de Sappho.

 

 

 

 

 

 

Des découvertes récentes qui prouvent que nous devons ré-écrire l’histoire

Le problème avec l’histoire est que tout ce qui s’est passé avant le 20ème siècle a dû être écrit, et les gens sont de terribles témoins oculaires. Nous ne pouvons jamais vraiment savoir ce qui s’est passé même pendant des événements historiques très bien documentés comme The Alamo ou la bataille de Bosworth parce que les historiens embellissaient souvent les détails, enregistraient la fiction comme un fait ou écrivaient seulement ce que la classe dirigeante voulait savoir. Et avant que les humains n’aient développé une langue écrite, eh bien, tous ces moments sont perdus dans le temps, comme des larmes sous la pluie. (Merci,  Roy Batty.) Mais de temps en temps, de nouveaux détails alléchants émergent des archives archéologiques, ou d’un document précédemment négligé, ou même de l’ADN de quelqu’un. Et parfois ces détails sont si surprenants qu’ils changent complètement notre compréhension de l’histoire.


Certaines personnes modernes portent l’ADN d’autres espèces humaines

 

Nous savons depuis quelque temps que des gens génétiquement modernes se mêlent parfois à des Néandertaliens, et puisque les génétiquement modernes étaient probablement aussi responsables du génocide éventuel des espèces néandertaliennes, ces liaisons étaient probablement l’équivalent des hommes des cavernes de Montagues et de Capulet, seulement plus poilus.

De nouvelles preuves ont découvert qu’un tel mélange de différentes espèces humaines ne se limitait pas seulement aux Néandertaliens et aux Homo sapiens. Selon la BBC , à côté de nous, il y avait au moins quatre autres espèces d’hominidés vivant sur la planète Terre, y compris les Néandertaliens, les Denisovans (qui vivaient dans le sud de la Sibérie), un petit hominidé indonésien surnommé « le Hobbit ». , « et Homo naledi, qui a été découvert dans un système de grottes sud-africain en 2015.

L’ADN néandertalien est présent chez l’homme originaire d’Afrique et peut représenter 1 à 2% des génomes de ces individus . L’ADN de Denisovan fait son apparition dans les génomes des populations vivant en Asie de l’Est et en Océanie. Et en 2016, le généticien statistique Ryan Bohlender a révélé que les insulaires du Pacifique pourraient porter l’ADN d’un autre hominidé disparu. Il commence donc à se rendre compte que le mélange des espèces était loin d’être une affaire clandestine occasionnelle entre amants maudits – il est arrivé si souvent qu’il est possible que vous ayez personnellement votre mâchoire, votre odorat ou votre préférence pour traîner dans des grottes. un ancien ancêtre presque humain.

 

C’est un peu comme dire que Christophe Colomb n’a pas découvert l’Amérique ou que les chiens et les chats se ressemblent. À part oops, Columbus n’a pas totalement découvert l’Amérique , et certains chiens et chats se ressemblent, mais surtout dans les mèmes Internet. L’idée que les premiers Américains ont traversé le pont terrestre de Bering est bien aimée dans les classes d’histoire de l’école primaire, mais il y a de nouvelles preuves que ce n’est probablement pas vrai.

Une étude publiée en 2016 a souligné que lors de la première traversée, la Béringie n’avait pas les ressources nécessaires pour soutenir une importante population de migrants. Les animaux et les plantes n’ont commencé à se faire construire en Béringie que vers 12 600 ans et la première traversée a eu lieu il y a plus de 1 000 ans. Au lieu de cela, il est plus probable que les premiers migrants aient traversé les Amériques en voyageant le long de la côte du Pacifique, maintenant submergée.

Si vous êtes toujours totalement déçu que Beringia ne soit pas sur l’itinéraire des premiers Américains, ne vous inquiétez pas – il est tout à fait probable que d’ autres groupes aient utilisé cette route , bien plus tard.


Les guerriers viking pourraient être des femmes

 

Si vous êtes un fan de Vikings sur  History Channel, vous trouverez probablement cette information aussi déroutante que possible, parce que tout le monde sait que les jeunes filles bouclier étaient une chose, et Lagertha pourrait vous botter les fesses, par la façon. Si vous n’êtes pas un fan des Vikings , voici une preuve que Lagertha et ses cohortes de jeunes filles de bouclier ne sont pas seulement basées sur des choses dans les sagas vikings qu’un historien ancien ou un autre inventé au hasard.

Dans les années 1880, le squelette d’un guerrier viking a été déterré en Suède, et tout le monde a juste supposé que le squelette appartenait à un homme, principalement parce que Xena Warrior Princess n’atteindrait pas les ondes depuis plus d’un siècle. Le guerrier, qui a été enterré avec des armes, des boucliers, et deux chevaux, a aidé les historiens à imaginer ce que le guerrier viking par excellence pourrait être, sauf pour la partie où il était une elle.

Le New York Post a rapporté que le squelette est resté incorrectement sexué jusqu’à récemment, quand un ostéologue a remarqué les pommettes fines et les «os de la hanche féminins» et a décidé de faire une analyse d’ADN. Ce qu’ils ont découvert ne surprendra pas les fans de Vikings , mais en ce qui concerne la culture viking, les Vikings ne portent pas de casques à cornes à la grande échelle des informations choquantes sur les Vikings. Passons en revue: les guerriers viking pourraient être des femmes, et ils pourraient aussi être des chefs militaires. Donc, d’une certaine manière, les hordes viking étaient plus progressistes que nous.


Les dinosaures n’étaient pas à sang froid … ou à sang chaud, soit

Le mot « dinosaure » signifie « lézard terrible », et ce n’est pas parce que les dinosaures aimaient traîner dans les bars tard dans la nuit et utiliser des lignes de ramassage cheesy sur les dinosaures fille. C’est parce que les gens pensaient qu’ils étaient de gros lézards.

Lorsque les premiers fossiles de dinosaures ont été découverts dans les années 1600, personne ne savait vraiment quoi penser. Selon la BBC , le gardien du musée du XVIIe siècle Robert Plot a identifié un fossile comme l’os de la cuisse d’un énorme humain, preuve que des géants ont déjà marché sur la Terre. Cent ans plus tard, un autre gars est venu et a donné au fossile de Plot le malheureux nom latin Scrotum humanum, que vous comprendriez si vous regardiez l’illustration originale de Plot de sa trouvaille. Incidemment, dans les années 1990, deux scientifiques britanniques ont dû supplier la Commission internationale de nomenclature zoologique d’effacer définitivement le nom de la liste des dinosaures officiels, ce qui n’a absolument rien à voir avec cette histoire mais était trop beau pour être omis.

Dans les années 1850, les scientifiques savaient que les dinosaures n’étaient pas des humains gigantesques ou des scrotums terrifiants, mais ils ne pouvaient pas les imaginer autrement que trapus et bas au sol comme des iguanes. Et avec cette supposition est venue une autre: les dinosaures étaient des lézards, donc ils étaient de sang-froid. En 2014, quelqu’un a finalement décidé d’étudier la question –  une équipe de biologistes a utilisé une formule de taux de croissance, de température corporelle et de taille pour conclure que les dinosaures devaient être quelque part entre les deux. Ils ne pouvaient pas réguler exactement la température de leur corps, mais ils ne pesaient pas lourd et ne paraissaient pas non plus.


George Washington n’avait pas de dents en bois

La composition des prothèses de George Washington n’est pas exactement le genre de détail historique qui rabaisse les régimes ou réécrit des manuels entiers, mais comme le cerisier qu’il n’a jamais découpé et le dollar en argent qu’il n’a jamais jeté à travers le Potomac, c’est un mythe si aimé il semble insensible à la logique gravitationnelle.

George Washington n’avait pas de dents de bois, mais il est possible que, à mesure qu’il vieillissait, ses prothèses devinrent si dégoûtantes qu’elles semblaient faites en bois. Imaginez à quel point ils devraient être énormes pour arriver à ce point. Quoi qu’il en soit, parce que pour une raison quelconque, ils étaient troublés par le mythe persistant selon lequel les dents de George Washington étaient en bois, et parce que pour une raison quelconque, ses dents ont fini dans un musée, NBC News ditLes chercheurs ont décidé de régler l’argument en soumettant lesdites dents à une série de scintigraphies au laser. Enfin, la réponse: les dents de Washington étaient faites d’ivoire, d’or, de plomb (yikes) et de dents réelles, dont certaines étaient humaines et d’autres animales. Maintenant, on se demande pourquoi ils n’étaient pas tous ivoire, tout or ou tout l’âne, mais cela serait trop rationnel, et si nous croyions que les dents de Washington étaient rationnelles, eh bien, nous pourrions ne pas croire ce truc au sujet du cerisier et alors où serait l’histoire américaine?

 


 

Les enfants Incas étaient ivres quand ils étaient sacrifiés

 

La civilisation inca était le plus grand empire  des Amériques, mais elle était terrifiée par sa propre vulnérabilité. Selon The Guardian , les Incas vivaient dans un environnement instable où les catastrophes naturelles étaient des événements réguliers, et ils croyaient qu’ils devaient prendre des mesures drastiques pour protéger leur civilisation. Alors que nous, les gens modernes, blâmons d’habitude ceux qui président et qui restent là à se plaindre pendant quatre ans, l’Inca a décidé qu’ils feraient mieux de tuer un tas de petits enfants pour apaiser les dieux.

Contrairement à la croyance populaire, les sacrifices des enfants Incas n’étaient pas arrachés aux bras de leurs parents – ils étaient généralement les enfants de familles aisées qui les offraient volontairement parce qu’il y avait un certain prestige. Dans la mort, votre enfant est devenu un dieu, et vous deviez être un dieu de maman, et c’était plutôt cool si vous avez négligé toute la partie de l’équation mort-de-votre-aimé. 

Jusqu’à récemment, il était assez difficile de comprendre comment les enfants pouvaient être heureux de mourir, même s’ils avaient été endoctrinés en pensant qu’ils pouvaient avoir des frites sans fond et des jeux vidéo illimités dans l’au-delà. En 2013, Gizmodo a rapporté que les sacrifices incas ont reçu des feuilles de coca et de la bière de maïs en quantités croissantes jusqu’à un an avant le sacrifice, puis ils ont été chargés avec plus de bière jusqu’à ce qu’ils s’évanouissent. Cela leur permettait de les mettre facilement dans leurs tombeaux rituels, où ils glissaient paisiblement et complaisamment jusqu’à la mort.


Les chats nous ont domestiqués

La plupart des animaux domestiques descendent d’espèces sociales , ce qui aide en partie à expliquer comment nous avons pu les domestiquer. Les animaux qui vivent dans des groupes sociaux sont habitués à prendre des ordres d’un alpha, et tout ce que nous avons vraiment fait était de devenir le nouvel alpha.

Ensuite, il y a le chat. Tous les chats de maison sont des descendants du chat sauvage africain , et la chose amusante à propos des chats sauvages africains est qu’ils ne sont pas des animaux sociaux – les femelles sont solitaires à moins d’élever des chatons ou sont à la recherche d’un partenaire. Alors, comment avons-nous réussi à devenir l’alpha du chat? Comme n’importe quel chat peut vous le dire, nous ne l’avons pas fait.

Selon une étude menée par  Yaowu Hu de l’Académie des Sciences de Chine , les premiers signes de domestication des chats peuvent être trouvés dans des fosses à ordures chinoises de 5300 ans, où les chercheurs ont découvert les os des chats rongeurs. Mais au moins un chat trouvé là ne mangeait pas de souris, il vivait de l’équivalent en 3300 BC de  « nourriture féline de luxe ». Donc, même s’il est vrai que les humains ont profité de la prise de contrôle des rongeurs par les chats, il est vrai qu’au moins un ancien chat a réussi à en prendre soin même s’il possédait les compétences de chasse d’un avocat d’âge moyen vivant à Brooklyn. Et parce que les wildcats africains n’acceptent aucun ordre d’alpha, la seule explication logique est que le chat était l’alpha. Et il en était ainsi, et il en sera toujours ainsi.


Le roi Tut n’a pas été assassiné

 

Rois égyptiens, malédictions antiques, trésors enfouis, érections momifiées – l’histoire du roi Toutankhamon a tout … sauf le meurtre. Le jeune roi n’a pas rencontré sa fin entre les mains d’un rival politique ou d’un amant jaloux, au lieu de mourir d’une manière sacrément ennuyeuse et ordinaire.

La chose à propos de Tut est qu’il n’est pas célèbre pour avoir construit les pyramides ou amené le monothéisme en Egypte ou quelque chose comme ça, il est célèbre parce qu’il a été enterré avec un trésor extraordinaire et aucun pécheur n’a jamais été assez intelligent pour comprendre cela ,en  1922, quand un homme blanc est entré par effraction et est ensuite mort d’une piqûre de moustique maudite par la momie . Avant cela, il n’y avait pas beaucoup d’ écrits à propos de Tut, et la cause de sa mort était pure spéculation. Parce qu’il est mort si jeune, certaines personnes pensaient qu’il devait avoir été assassiné – les théories allaient d’un coup à l’arrière de la tête par courtoisie d’un rival politique à l’ empoisonnement . Ensuite,  selon The Guardian, les chercheurs ont dû faire pleuvoir sur le défilé de mystères de meurtres de tout le monde …avec des tests d’ADN et des tomodensitogrammes, qui ont révélé que le roi souffrait de malaria sévère et d’une jambe cassée et infectée. Et le pauvre enfant n’était pas seulement malade, il avait aussi une fente palatine et un pied bot, qui étaient des conditions héréditaires – les tests génétiques ont également révélé que ses parents étaient frère et soeur. Donc, la vraie histoire ici n’est pas comment King Tut est mort, mais qu’il était un Targaryen, ou peut-être un des enfants de Cersei.


La bière ancienne était probablement dégueulasse

Que feriez-vous si vous vous retrouviez soudainement en possession d’une recette de bière mésopotamienne de 5 500 ans? Vous brasser de la bière. Et c’est exactement ce que Gizmodo dit qu’une équipe d’archéologues de l’Université de Chicago a fait avec l’aide de certains fabricants de bière professionnels de la Great Lakes Brewing Company, dans l’Ohio. Il aurait eu tort de ne pas le faire.

L’équipe cherchait l’authenticité, ils ont utilisé un vaisseau en céramique comme ceux que les archéologues ont déterrés en Irak, ils ont utilisé de la levure d’un « pain à la bière » fabriqué par un boulanger à Cleveland, ils ont malté l’orge sur un toit. le mélange sur un bûcher de merde brûlante. Quand ils eurent terminé, ils eurent une concoction qu’un membre de l’équipe dit avec tact était «trop aigre pour la langue moderne», ce qui était comme admettre que le truc avait un goût de Pabst Blue Ribbon avec un demi-Mickey et un quart de vinaigre de cidre de Bragg. Mais bon, bière de 5 500 ans, n’est-ce pas? Cool.


 

Les ancêtres humains pourraient faire de l’art abstrait

 

Les humains modernes ont longtemps été considérés comme les seules créatures ayant un concept d’art abstrait. Assurément, aucune autre créature ne pourrait être assez avancée pour jeter une canette de peinture sur un mur et prétendre que c’était beaucoup plus qu’une crise de colère. Evidemment tout ce temps nous avions tort – selon Science Magazine , notre ancêtre ancien Homo erectus semble également avoir eu quelques idées sur l’art abstrait.

En 2007, un étudiant diplômé étudiant les anciennes coquilles de mollusques a trouvé un motif en zig-zag sculpté dans un fossile de 500 000 ans. Les tests ont confirmé que les eaux-fortes avaient des milliers d’années – elles ont été faites avant l’enfouissement de la coquille dans les sédiments, et l’analyse microscopique a confirmé qu’elles avaient été gravées par une personne pendant une seule séance. Les résultats ont cependant quelques critiques. Les coquilles ont été découvertes à côté des fossiles d’Homo erectus, mais comme les objets ont été déposés sur le site lors d’une inondation, il est impossible de dire définitivement que Homo erectus a quelque chose à voir avec les sculptures. Pourtant, l’âge de la coquille suggère que la gravure est antérieure au plus ancien exemple connu de l’art abstrait d’au moins quelques centaines de milliers d’années. Même si c’était vraiment plus comme un doodle que comme le numéro 25 de Jackson Pollock, il montre que les ancêtres humains avaient une idée du design, ou à tout le moins étaient capables de s’agiter quand ils s’ennuyaient.

 


 

Le peuple Clovis n’a pas été tué par un astéroïde

Astéroïdes! Ils gardent les scientifiques de la NASA debout la nuit et inspirent les films vraiment terribles de Ben Affleck. Nous les adorons parce que, comme les calderas de Yellowstone et les bombes nucléaires, ils ont le potentiel de mettre fin instantanément et complètement à la civilisation telle que nous la connaissons, et cela rend heureux Hollywood.

Un astéroïde a anéanti les dinosaures et, pendant un certain temps, certains scientifiques ont cru qu’un astéroïde avait également détruit le peuple de Clovis. Dans le cas où vous n’êtes pas vraiment sûr de ce que l’accord est avec les gens de Clovis, le National Geographic dit qu’ils étaient parmi les premiers migrants à atteindre les Amériques, quelque part il y a environ 13 000 ans. La culture a été de courte durée – quelques centaines d’années après leur arrivée, leurs pointes caractéristiques ont disparu des archives fossiles, ce qui semblait indiquer qu’elles avaient elles-mêmes disparu de la planète Terre.

Alors qu’est-il arrivé au peuple Clovis? Une théorie de 2006 a suggéré  qu’une comète a frappé la Terre, ce qui a provoqué des feux de forêt, une extinction de masse et probablement d’autres horreurs post-apocalyptiques comme la coopération entre républicains et démocrates. Mais en 2011, deux archéologues ont dénoncé la théorie, invoquant l’absence de particules extraterrestres sur de nombreux sites Clovis et aucune indication que la population de l’Amérique du Nord ait décliné à cette époque ou que les républicains et les démocrates s’entendaient. La nouvelle théorie: Les gens de Clovis ont arrêté de faire ce genre de pointe de lance et ont trouvé un nouveau design. Je parie que vous ne le verrez jamais dans un film de Ben Affleck.


Richard III n’était pas un bossu

Shakespeare l’appelait un «crapaud vénéneux empoisonné», ce qui aurait été assez méchant si c’était vrai et il avait vécu pour entendre l’insulte. En fait, Richard III n’était pas bossu et n’aurait pas pu être utilisé comme ingrédient dans les fléchettes empoisonnées. Aujourd’hui, nous savons qu’être bossu n’a rien à voir avec la personnalité, mais souvenez-vous que c’était une époque où les gens jetaient leurs pots de chambre dans la rivière , alors ils n’étaient pas vraiment prédisposés à la rectitude politique. Pourtant, la description «en botte» a persisté à partir de l’époque Tudor jusqu’à ce que le squelette de Richard a été trouvé enterré sous un parking en 2012.

Au début, la colonne vertébrale profondément incurvée du squelette a fait croire à tout le monde que Shakespeare avait eu raison, mais selon CNN, les chercheurs ont montré plus tard que la scoliose du roi ne l’aurait pas beaucoup troublé et n’aurait certainement pas été évidente pour la plupart des gens. Il n’y a pas non plus de preuve qu’il boitait, avait une tête inclinée de façon permanente, ou un visage comme un crapaud – en fait, ses contemporains le décrivaient comme «l’homme le plus beau de la pièce après son frère». Alors, qu’est-ce qu’il y a avec tout ce truc de bossu? Le successeur de Richard Tudor n’avait pas vraiment de prétention au trône, et pour le protéger, il avait un fort intérêt à se faire passer pour le meilleur pour le poste. Clairement, un bossu avec une personnalité «empoisonnée» aurait été bien pire que celui qui a fondé la dynastie des Tudor et qui a engendré Henry VIII. Il a, en fait, une personnalité empoisonnée, mais c’est une autre histoire.

 


( a suivre)

 

 

Du nouveau sur l’épave du U-Boat trouvé près des côtes du Danemark

En avril de cette année, lors d’un projet de cartographie des navires coulés dans la mer du Nord et Skaggerak, le musée de la guerre de la mer à Thyborøn a fait une découverte sensationnelle.

 

S’étendant sur 123 mètres de profondeur, à dix milles nautiques au nord de Skagen, se trouvait l’épave du type le plus avancé de sous-marin Kriegsmarine produit: un type XXI.

De toutes les armes développées par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale, l’U-boat était l’un des plus redoutés, et à juste titre. Les sous-marins allemands étaient responsables du naufrage d’environ 2 779 navires, pour un total d’environ 14,1 millions de tonneaux de jauge brute – environ 70% de toutes les pertes de navires alliés sur tous les théâtres de guerre.

Ce bateau particulier, désigné U-3523, a été chargé en profondeur par un bombardier britannique Libérateur le 6 mai 1945 – le lendemain de la capitulation officielle de l’Allemagne. Il n’était pas engagé dans une mission mais essayait probablement de s’échapper.

La découverte a été d’autant plus surprenante que l’épave a été retrouvée à environ neuf milles marins à l’ouest de la position donnée par le bombardier britannique.

Le bateau de type XXI était le premier sous-marin conçu pour opérer principalement submergé, plutôt que de passer le plus clair de son temps comme navire de surface. Il a également eu une gamme beaucoup plus grande que les types précédents et pourrait théoriquement avoir navigué tout le chemin vers l’Amérique du Sud en une seule fois.

Le sous-marin découvert était l’un des deux qui ont fini en service sur les 118 commandés, et aucun d’eux n’a pris part au combat réel.

Après la guerre, la Grande-Bretagne, la France et la Russie ont tous construit un certain nombre de sous-marins ex-nazis de type XXI afin d’étudier la technologie.

En Russie, ils sont devenus connus sous le nom de bateaux de classe Whiskey et ont été utilisés jusque dans les années 1980. Un mémorable s’est échoué dans les skerries suédois.

En raison de la profondeur de l’épave, le musée n’a pas l’intention d’élever le sous-marin. Aujourd’hui, seul un exemple de ce type de sous-marin existe toujours. C’est au musée maritime de Bremerhaven.

 

 

 

Le Tycoon britannique qui dort dans le lit d’Adolf Hitler

Le plus grand collectionneur de souvenirs nationaux-socialistes du monde a 100 millions de livres, y compris des chars Panzer et des fusées V2.

Quand il avait cinq ans, Kevin Wheatcroft a reçu un cadeau d’anniversaire inhabituel de ses parents: un casque de Stormtrooper SS. Il l’avait spécialement demandé.

L’année suivante, lors d’une vente aux enchères de voiture à Monte Carlo, il demanda à son père multimillionnaire une Mercedes: le G4 qu’Hitler fit entrer dans les Sudètes en 1938. Tom Wheatcroft refusa de l’acheter et son fils pleura jusqu’à la maison.

Kevin Wheatcroft a maintenant 55 ans, et selon le Sunday Times Rich List, une valeur de £ 120 millions. Il vit à Leicestershire, où il s’occupe du portefeuille immobilier de son défunt père et supervise la gestion du Donington Park Racetrack et du musée automobile (dont il est également propriétaire).

 

La passion dominante de sa vie, cependant, est ce qu’il appelle la Wheatcroft Collection – largement considérée comme la plus grande accumulation au monde de véhicules militaires allemands et de souvenirs du National Socialisme allemand.

La collection a été en grande partie gardée privée, sous haute surveillance, dans les bâtiments industriels que Wheatcroft possède près de Market Harborough, ou chez lui dans le Leicestershire, le sud-ouest de la France et le sud-ouest de l’Allemagne. Il n’y a pas d’évaluation officielle, mais certaines estimations évaluent la valeur à plus de 100 millions de livres sterling.

Parmi les tribus Internet des amateurs de la Seconde Guerre mondiale, la Wheatcroft Collection est décrite comme une mine quasi-mythique. Maintenant, il ouvre prudemment à un public plus large, lançant un site Web plutôt grinçant et mettant une poignée de véhicules exposés à son musée automobile.

Le père de Wheatcroft, Tom, un travailleur de chantier de Castle Donington, est revenu de la Seconde Guerre mondiale un héros. Il revint également avec une femme, la mère de Wheatcroft, Lenchen, qu’il avait vue d’abord depuis une tourelle de chars alors qu’il se dirigeait vers son village de Basse-Saxe.

Tom, qui est mort en 2009, a fait des millions dans le boom de la construction d’après-guerre, puis a passé le reste de sa vie à se livrer à son zèle pour les voitures.

Les chiffres exacts sont difficiles à obtenir, mais le chiffre d’affaires global annuel du marché pour les souvenirs de NS est estimé à plus de £ 30 millions. Le commerce est interdit ou strictement réglementé en Allemagne, en France, en Autriche, en Israël et en Hongrie. Aucune grande maison de vente aux enchères ne s’occupera des souvenirs nationaux-socialistes et eBay non plus.

Une édition spéciale de Mein Kampf.

Pourtant, l’entreprise prospère, avec l’intérêt des acheteurs en Russie, en Amérique et au Moyen-Orient.

Quand je suis allé voir la collection, Wheatcroft m’a rencontré à Market Harborough. «Je veux que les gens voient ce genre de choses», m’a-t-il dit. Il n’y a pas de meilleure façon de comprendre l’histoire. Mais je ne suis qu’un homme et il y en a tellement.

Il a récemment acheté deux autres granges et une douzaine de conteneurs d’expédition pour abriter sa collection. Alors que nous nous dirigions vers le premier entrepôt, il se recula un moment, comme choqué par l’ampleur de tout cela.

«Chaque objet a une histoire», me dit Wheatcroft alors que nous enjambions des torpilles de sous-marins et des fusées V2. Il possède un escadron de 88 chars – plus que les armées danoise et belge combinées. Nous étions à côté d’un Panzer IV, couvert de rouille et couvert de taches de balles.

Wheatcroft grattait la peinture pour révéler des couches de couleurs: sa livrée actuelle, le bleu canard des phalangistes chrétiens de la guerre civile libanaise, le vert de l’armée tchèque qui utilisait les véhicules dans les années soixante, et enfin le taupe allemand original. Le char fut abandonné dans le désert du Sinaï jusqu’à son expédition vers Leicestershire. La valeur de ses machines est éblouissante. « Le Panzer IV m’a coûté 25 000 $. On m’a offert deux millions et demi pour ça.

En essayant de calculer la valeur des objets autour de moi, j’ai abandonné quelque part au nord de £ 50 millions. Wheatcroft a fait fortune, presque sans s’en rendre compte. « Tout le monde suppose que je suis un enfant riche gâté qui veut se livrer à ces jouets », at-il dit. Ce n’est pas du tout comme ça. Mon père m’a soutenu, mais seulement quand j’ai pu prouver que la collection fonctionnerait financièrement.

Dans l’un des entrepôts, j’ai repéré une porte en bois sombre, de lourds boulons de fer d’un côté.

«C’est la porte de la cellule de Hitler à la prison de Landsberg», a-t-il dit. « Où il a écrit Mein Kampf. J’étais dans la région lorsque la prison a été démolie. Je conduisais là, garé et regardé la démolition.

«Au déjeuner, j’ai suivi les constructeurs jusqu’au pub et je leur ai acheté un tour. Je l’ai fait trois jours de suite et à la fin je suis parti avec la porte, des briques et les barres de fer de sa cellule.

Près de la porte était assis un trio de casiers à vin rouillés. Ils étaient d’Hitler. Nous les avons retirés des ruines du Berghof [la maison d’Hitler à Berchtesgaden] en mai 1989. L’endroit a été dynamité en ’52, mais mon ami et moi avons escaladé les ruines du garage et les descentes d’air pour entrer. ‘

Le niveau inférieur abritait la Mercedes G4 que Wheatcroft a vue enfant à Monaco. « J’ai pleuré et pleuré parce que mon père ne m’achèterait pas cette voiture. Maintenant, presque 50 ans plus tard, j’ai enfin compris.

À l’étage, dans une longue salle à pignons, se trouvaient des douzaines de mannequins en uniforme des Jeunesses hitlériennes, officiers SS, Wehrmacht. Un mur a été plâtré avec des croquis par Hitler, Albert Speer et quelques nus plutôt bons par le chauffeur de Göring.

Sur des tables encombrées se trouvait une maquette de l’eyrie de montagne Kehlsteinhaus d’Hitler, une mitraillette tordue du Bf110 écrasé de Rudolf Hess (dans lequel il volait en Écosse), le téléphone du commandant de Buchenwald, machines Enigma.

 

Nous étions devant des photographies signées de Hitler et Göring.

«Je pense que je pourrais abandonner tout le reste, dit-il, les voitures, les chars, les canons, aussi longtemps que je pourrais avoir Adolf et Hermann. Ils sont mon vrai amour.

J’ai demandé si Wheatcroft s’inquiétait de ce que les gens pourraient lire dans sa fascination pour le nazisme. «J’essaie de ne pas répondre quand les gens m’accusent d’être un nazi», a-t-il dit. J’ai tendance à me tourner le dos et à les laisser paraître ridicules. Je pense qu’Hitler et Göring étaient des personnages si fascinants à bien des égards. L’oeil d’Hitler pour la qualité était juste extraordinaire.

« Plus que cela, cependant, je veux préserver les choses. Je veux montrer à la génération suivante comment c’était en réalité. Cette collection est un souvenir pour ceux qui ne sont pas revenus.

Ses pièces les plus précieuses sont conservées dans sa maison. Dans le salon était assis le gramophone et la collection de disques d’Eva Braun dans une belle boîte en noyer. La salle de billard encombrée abritait une sélection de meubles de Hitler, ramassés dans une maison d’hôtes à Linz.

«Le souhait du père du propriétaire était de laisser une certaine pièce fermée à clé. Je savais qu’Hitler avait vécu là et l’avait finalement persuadé de l’ouvrir et c’était exactement ce qu’il avait été quand Hitler dormait dans la pièce. Sur le bureau se trouvait un buvard couvert des signatures de Hitler à l’envers, les tiroirs étaient pleins de copies signées de Mein Kampf. J’ai tout acheté. Je dors dans le lit, bien que j’ai changé le matelas. Un sourire timide et conspirateur.

Dans la salle à manger géminée se trouvait l’horloge grand-père du fugitif SS Josef Mengele, coiffée d’un ours à l’air déprimé. J’ai eu du mal à sortir ça de l’Argentine. Je l’ai finalement fait passer clandestinement comme des pièces de tracteur à l’usine Massey-Ferguson à Coventry.

Par un escalier en colimaçon, Wheatcroft s’arrêta sous un portrait en pied d’Hitler. «C’était sa peinture préférée de lui-même, utilisée pour des timbres et des reproductions officielles. Dans une chambre à coucher exceptionnelle, Wheatcroft tendit la main vers un placard et, avec des mains prudentes, sortit le costume blanc d’Hitler.

«J’étais à Munich avec un revendeur», m’a-t-il dit en me montrant l’étiquette manuscrite du tailleur: Reichsführer Adolf Hitler. « Nous avons eu un appel à rendre visite à un avocat, qui avait un lien avec Eva Braun.

En 1944, Braun avait déposé une valise dans un coffre ignifugé. Il m’a cité un prix, contenu inaperçu. L’affaire était verrouillée.

«Nous sommes allés à Hambourg et avons fait ouvrir un serrurier. A l’intérieur se trouvaient deux ensembles complets de costumes de Hitler, deux ceintures de Sam Browne, deux paires de chaussures, deux paquets de lettres d’amour écrits par Hitler à Eva, deux croquis d’Eva nue, des bains de soleil, deux crayons autopropulsés. Une paire de lunettes au monogramme AH. Une paire de flûtes à champagne monogrammées. Une peinture d’un paysage urbain de Vienne par Hitler qu’il a dû donner à Eva.

J’étais dans un monde de rêve. La plus grande découverte de ma carrière de collectionneur. Maintenant, il est difficile de savoir quoi faire avec tout ça. Je sens que je suis un gardien jusqu’à ce que la prochaine personne arrive, mais je dois l’afficher, je dois le sortir dans le public.

La section des motos et véhicules rapides.
Un camion de transport de troupes.

 

Le Panzer PZ 4 Variants avec son canon anti-aérien.

 

 

Volkswagen Kübelwagen

 

 

 

Sources:Daily Mail

 

Ré-écrire l’histoire: Fritz Kristen le « héro nazi » banni des livres d’histoire

 

 

Les choses ont commencé à changer en 1933 lorsque le Parti national-socialiste allemand des travailleurs a pris le pouvoir. Au fur et à mesure que l’économie allemande s’améliorait, sa famille en récolta les fruits et, oubliant leur humiliation, tomba amoureuse du national-socialisme. Déterminé à faire sa part, Christen a rejoint les Jeunesses hitlériennes avant que cela devienne obligatoire.

Après le lycée, il a rejoint le Waffen-Schutzstaffel (Armed SS); l’aile militaire du NSDAP. Christen s’est qualifié pour la 3e Panzer Division SS Totenkopf. Ils étaient une force de combat choisie parmi les SS-Totenkopfverbände qui travaillaient comme gardes du camp de concentration.

Puis, le 22 juin 1941, l’opération Barbarossa a commencé; l’invasion de l’Union soviétique.

Trois millions de soldats allemands, soutenus par environ 650 000 soldats de Finlande et de Roumanie, ont franchi la frontière soviétique dans 134 divisions sur trois fronts. L’Italie, la Croatie, la Slovaquie et la Hongrie ont également envoyé des forces dans un assaut qui s’étendait de la mer Baltique au nord à la mer Noire au sud.

Bien que les Soviétiques aient attendu une invasion, ils ont été pris par surprise. À la mi-septembre, l’unité de Christen se trouvait dans le district de Demyansk à Novgorod, en Oblast, en Russie. Près de 300 miles au nord-ouest de Moscou.

Le 21 septembre, les services de renseignements allemands ont annoncé qu’une offensive soviétique majeure se dirigeait vers eux. Les forces soviétiques avaient sondé le Totenkopf avec des tentatives d’attaque qui devenaient plus vicieuses. L’unité de Christen s’enfonça dans les bois à l’extérieur du village de Lushno, préparant leur tour.

Il est arrivé dans la matinée du 24 septembre. Christen était en charge d’un canon antichar de 50 mm situé sur le bord de la forêt au nord de Lushno, gardant une clairière à l’est. Il a plus tard prétendu que le froid inquiétait davantage les soldats que les Soviétiques avançant, et ils étaient sûrs d’une victoire rapide.

À l’aube, leur confiance a chuté lorsqu’ils ont vu les forces russes qui approchaient. Une ligne de chars moyens soviétiques T-34-85 roulait leur chemin. Derrière eux, suivait une grande force d’infanterie pour ramasser ce que les chars n’avaient pas.

Avant que le soleil se soit pleinement levé, les chars soviétiques ont commencé leur barrage. Avec seulement des arbres et des abris pour les protéger, le groupe de Christen était assis des canards. Ce que les chars n’ont pas pulvérisé, c’est l’infanterie.

Kristen a tiré avec son canon anti-char tandis que des hommes tombaient autour de lui. Il avait détruit cinq ou six chars quand il y avait une accalmie dans les combats. Cependant, les Soviétiques ne reculaient pas; ils se regroupaient.

Kristen a appelé les noms des soldats, mais il n’y a pas eu de réponse. Tout le monde était mort ou grièvement blessé. Il était le seul à se battre.

Comme les Soviétiques ne l’attaquaient pas, le seul Allemand commença désespérément à creuser une tranchée autour de son arme antichar. Il se demanda vaguement pourquoi personne ne lui avait pris des photos.

Le modèle de canon antichar que devait manoeuvrer Fritz Kristen

Quand le soir est tombé, l’attaque a repris. Les arbres se sont brisés autour de lui. Des fragments de bois et de métal ont déchiré la chair de ses camarades blessés. Kristen a étreint le sol. Quand le tir s’est finalement arrêté, il a poussé un soupir de soulagement. Puis il entendit le bruit de nombreuses bottes qui se dirigeaient vers lui. C’était l’infanterie soviétique.

L’ancien jeune Hitler a ouvert le feu. À sa grande surprise, ils se retirèrent – pensant probablement qu’il n’était pas seul. Quand la nuit tomba, il s’attendait à une nouvelle attaque, mais aucune ne vint. Il a utilisé le temps pour chercher des munitions et l’a ramassé dans sa tranchée.

Il a cherché de la nourriture et de l’eau mais n’en a trouvé aucun. Il a essayé de dormir mais le feu sporadique tout au long de la nuit l’a forcé à riposter.

Avant l’aube, les Soviétiques ont attaqué avec un barrage de plusieurs chars. Il a réagi en détruisant sept chars, forçant les autres à battre en retraite. Resté seul pour le reste de la journée, il chercha encore de la nourriture ou de l’eau mais en vain.

Les tirs ont recommencé ce soir-là. Christen a couru d’avant en arrière à travers sa ligne manning différentes armes. À un moment donné, il a partiellement démantelé son canon anti-char, l’a traîné sur plusieurs mètres, l’a étayé avec une bille, puis a tiré sur les chars entrants. Il l’a gardé tout le jour suivant, malgré sa faim et sa soif, aggravées par le froid.

Le 27 septembre, Kristen savait qu’il ne pouvait pas tenir le coup. Ses munitions étaient finies. Il ne lui restait plus qu’un pistolet pris sur le cadavre de son officier. Le matin s’est allongé, mais il n’y a pas eu d’attaque. Cela a changé à midi.

Une force beaucoup plus grande se dirigeait vers lui, alors Christen se prépara. Il se demanda s’il devrait sauver la dernière balle pour lui-même. Puis il a entendu les soldats parler. Ils étaient allemands!

Malgré l’absence de nourriture et d’eau pendant près de trois jours, il a tué plus de 100 soldats et détruit 13 chars tout seul.

Il fut le premier SS avec un simple soldat (SS-Sturmann) à obtenir la Croix de Chevalier de la Croix de Fer personnellement de son Führer Adolf Hitler le 20 octobre 1941.

Fritz Kristen en compagnie du Führer Adolph Hitler lors de la remise de sa croix de Fer.
Fritz Christen est né le 29 juin 1921 à Wredenhagen en Allemagne. En raison des difficultés qui ont suivi la perte de l’Allemagne dans la Première Guerre mondiale et les effets de la Grande Dépression, sa famille a souffert.

Il a survécu à la guerre et a vécu jusqu’au 23 Septembre 1995. Sa tombe est à Neusorg, Oberpfalz, en Allemagne.

 

Aidez-nous en partageant cet article  car votre serviteur est censure par certains médias.

Aidez-nous en souscrivant même $1 ou 1 euro pour nous permettre d’améliorer le site…et le faire vivre longtemps après ma mort!


Participez avez nous au développement du site

Aidez nous à développer davantage notre recherche et notre futur projet d’exploration des bases secr`tes allemandes en Antartique!

Nous prévoyons investir davantage sur notre site web...Nous prévoyons voyager plus afin de rencontrer des personnes qui sont au coeur de l'actualité et nous avons commencer des travaux sur le développement d'une fondation dont le but sera d'aller explorer les bases secrètes allemandes abandonnées en Antartique. Vous pouvez donner la somme que vous voulez à partir de $1 canadien. Merci de penser à votre futur collectif!

C$1.00

Portraits remarquables d’Abraham Lincoln avant sa présidence

On se souvient principalement d’Abraham Lincoln comme étant le 16e président des États-Unis qui a dirigé l’Union pendant la guerre civile et qui a déclenché la série d’événements qui ont abouti à l’abolition de l’esclavage. Il est communément considéré et représenté avec affection dans la culture pop comme un personnage digne et moraliste dont les discours et le leadership ont défié les humbles débuts d’où il est venu.

La photographie qui reste de Lincoln cimente cet héritage et montre clairement pourquoi cette figure puissante a déplacé la nation américaine à des hauteurs historiques.

Photo de 1858 par Byers.

 

 

Photo de 1846.Ce daguerréotype (le premier type de photographie) est la première image confirmée d’Abraham Lincoln. Il aurait été fait par Nicholas H. Shepherd peu après l’élection de Lincoln à la Chambre des représentants des États-Unis.
Le saviez-vous? Lincoln voulait que les femmes aient le droit de vote en 1836. Il était pour les  suffragettes avant que cela puisse devenir un mouvement populaire.

 

Photo de 1854.C’est la deuxième plus ancienne photographie connue de Lincoln. Il a été pris à Chicago par un photographe itinérant pour donner à M. George Schneider, l’ancien rédacteur en chef de l’Illinois Staats-Zeitung, le journal allemand anti-esclavage le plus influent de l’Ouest.
Le saviez-vous? Lincoln pratiquait le droit sans diplôme. Il a seulement eu environ 18 mois de scolarité formelle.

 

Photo de 1857.Le rédacteur en chef Joseph Medill est allé avec Lincoln pour prendre cette photo juste avant sa nomination au Sénat. Il a dit que le photographe, Alexander Hessler, a insisté pour lisser les cheveux de Lincoln, mais Lincoln n’a pas approuvé le style élégant et a rapidement passé ses doigts à travers avant de s’asseoir. Le négatif original de ceci a été brûlé dans le grand feu de Chicago.
Le saviez-vous? Lincoln détestait être appelé Abe. Il aurait préféré être appelé par son nom de famille.

 

Photo de 1857.Bien que certains historiens aient daté cette photographie lors de la séance du tribunal du 13 novembre 1859, la plupart des comptes crédibles remontent au 27 mai 1857. Le photographe, Amon T. Joslin, possédait une galerie dans un bâtiment à côté du Woodbury Drug Store à Danville, IL, où Lincoln se rendait fréquemment alors qu’il était un avocat itinérant. Aujourd’hui, l’une des copies originales réside dans la bibliothèque historique de l’État de l’Illinois.
Le saviez-vous? Lincoln n’a pas bu, fumé ou mâché.
Photo de 1858.Cette photo a été faite pendant la campagne de Lincoln et Douglas, et elle a été largement utilisée pour les rubans de la campagne électorale de 1860. Lincoln a aimé cette image et a souvent signé des copies photographiques pour des admirateurs, même s’il était habituellement son propre critique le plus dur. Il a dit un jour: «Je ne vois pas pourquoi tous les artistes veulent me ressembler à moins que ce soit parce que je suis l’homme le plus honnête de l’Illinois.
Le saviez-vous? Il était un grand amoureux des animaux, donc il ne voulait pas chasser ou pêcher.
Photo de 1858.Il est spéculé lorsque la copie photographique de ce daguerréotype perdu a été créée, mais il est connu qu’un soldat de la guerre civile de Parme, Ohio, était le propriétaire original de ce portrait.
Le saviez-vous? Lincoln était le seul président à avoir un brevet: Lincoln a inventé un dispositif pour libérer les bateaux à vapeur qui s’échouaient, ce qui était un ajout significatif à la technologie de transport.

 

Photo de 1858.Anciennement dans la collection Lincoln Monument à Springfield, Illinois, Lincoln portait un manteau de lin pour l’occasion.
Le saviez-vous? Lincoln n’a jamais appartenu à une église organisée. Lincoln lisait la Bible tous les jours, mais il ne pratiquait jamais réellement dans une communauté religieuse organisée.

 

Photo de 1858.Le photographe Samuel G. Alschuler a conseillé à Lincoln d’enlever une couche de plumeau pour cette photo. Comme Lincoln n’avait pas de manteau plus foncé, Alschuler lui offrit le sien, mais les bras de Lincoln s’étendaient au-delà des manches. (Alschuler était un homme beaucoup plus petit.) Lincoln a trouvé l’événement entier incroyablement amusant, que vous pouvez remarquer du sourire sur son visage.
Le saviez-vous? Le chat de Lincoln s’appelait Tabby et il mangeait à la table de la Maison Blanche.

 

Juillet 1858.Cette image aurait été prise par Preston Butler le jour après que Lincoln ait prononcé un discours à Springfield dans lequel il a exhorté l’esclavage à être placé sur le cours de «l’extinction ultime», déclarant qu’il soutient les principes d’égalité mis en avant dans la Déclaration de l’indépendance.
Le saviez-vous? Lincoln a établi Thanksgiving comme fête nationale.
Aout 1858.Lincoln a refusé de « réparer » pour cette photo parce qu’il voulait une image aussi réaliste que possible pour les générations futures.
Le saviez-vous? Lincoln a perdu dans sa première offre sur un billet présidentiel. L’inconnu Lincoln était un candidat vice-présidentiel échoué en 1856.

 

Septembre 1858.Toujours l’auto-déprécateur, Lincoln a déclaré à propos de cette photo, « Ce n’est pas une très belle image, mais c’est le meilleur qui pourrait être produit par le sujet pauvre. » Pris à Springfield, Illinois, il est maintenant logé à Chicago Musée d’histoire.
Le saviez-vous? Les voleurs de tombes ont été arrêtés en 1876 quand ils ont essayé de voler le corps de repos de Lincoln.

 

1859.Lincoln assis pour ce portrait à la galerie de Cooke et Fassett à Chicago. Cooke a écrit en 1865, « Mme. Lincoln a prononcé la meilleure ressemblance qu’elle ait jamais vue de son mari.
Le saviez-vous? Lincoln était un lutteur habile bien documenté. Lincoln a défendu le fils de son adversaire de lutte le plus célèbre contre les accusations de meurtre.
Février 1860.C’était la première photographie de Mathew Brady de Lincoln, le jour du discours de Cooper Union. Les artistes de Harper’s Weekly ont même transformé l’image de Brady en un portrait en pleine page de la gravure sur bois pour donner un aperçu visuel du récit du triomphe de Lincoln.
Le saviez-vous? Lincoln a créé les heures de service secret avant son assassinat. Cependant, ce n’est qu’en 1901 que les services secrets ont été officiellement chargés de protéger le commandant en chef.

 

Juin 1860.Le partenaire juridique de Lincoln, William Herndon, a hautement complimenté cette image d’Alexander Hesler en disant: «Il y a la courbe particulière de la lèvre inférieure, la taupe solitaire sur la joue droite, et une pose de la tête si essentiellement Lincolnienne; aucun autre artiste ne l’a jamais attrapé. « 
Le saviez-vous? Lincoln a personnellement tiré des fusils à l’extérieur de la Maison Blanche. Il voulait connaître l’artillerie utilisée par ses troupes de l’Union pendant la guerre civile.
Juin 1860.Ce portrait a également été créé par Hesler, le même jour que le précédent. (Il a pris un total de quatre le 3 juin.) Quand Lincoln l’a vu, il a remarqué: «Ça a l’air meilleur et ça m’exprime mieux que tout ce que j’ai jamais vu; si cela plaît aux gens, je suis satisfait.
Le saviez-vous? Quelques mois avant que John Wilkes Booth assassine Lincoln, le fils aîné du président, Robert Todd Lincoln, a été sauvé par le frère de Wilke de tomber sur les voies ferrées.

 

1860.Après cette unique impression, le négatif a malheureusement été perdu quand un incendie a détruit la galerie du photographe William Seavey.
Le saviez-vous? Lincoln est tombé sous le feu de l’ennemi sur un champ de bataille de la guerre civile à Fort Stevens.

 

1860.Bien que le photographe soit inconnu, cet examen de la stature profonde de Lincoln reste puissant aujourd’hui. Il a été pris pour l’usage par le sculpteur Henry Kirke Brown et a été trouvé en 1931.
Le saviez-vous? Quand Lincoln avait 9 ans en 1818, sa mère, Nancy, est morte d’empoisonnement au lait, ce qui a tué un certain nombre de personnes dans le sud de l’Indiana.
Aout 1860.Ce coup frappant est en fait la dernière photographie imberbe de Lincoln. Cet ambrotype (vu par la lumière réfléchie) était l’un des six pris le lundi 13 août 1860 dans le studio de daguerréotype du photographe Preston Butler. (Seulement deux ont survécu.)
Le saviez-vous? Quand Lincoln occupa la Maison Blanche, il utilisa la Lincoln Bedroom comme bureau personnel. C’est là qu’il a rencontré des membres du Cabinet et des documents signés, y compris la Proclamation d’émancipation.
Novembre 1860.Une fille de 11 ans nommée Grace Bedell était la personne derrière la barbe de M. Lincoln: Elle lui a écrit: «Laissez pousser vos moustaches … Vous seriez beaucoup mieux, car votre visage est si mince. Toutes les dames aiment les moustaches et elles taquineraient leurs maris pour voter pour vous, et alors vous seriez président.
Le saviez-vous? Il n’y a pas de descendants directs de Lincoln. Le dernier descendant incontesté de la lignée familiale, Robert Todd Lincoln Beckwith, est décédé le 24 décembre 1985 sans enfants.
24 février 1861.Cela a été pris lors de la première séance du président élu Lincoln à Washington le 24 février, le lendemain de son arrivée en train. Au 1er mars 1861, il était le 16ème président de l’Amérique.
Le saviez-vous? Le chien de Lincoln, Fido, a été tué par un assaillant ivre un an après la mort de Lincoln. D’autres animaux appartenant à Lincoln sont également morts dans un feu stable de la Maison Blanche.