L’hécatombe dans le monde financier continue : l’économiste en chef de Russel Investments retrouvé mort

La série des suicides continue.
Avec Mike Dueker,la série des suicides continue.Il a été à l’emploi de la Federal Reserve Bank…de St-Louis.

Le suicide apparent d’un économiste en chef est le dernier en date d’une série de morts étranges dans le monde financier depuis une semaine. L’économiste en chef Mike Dueker de Russell Investments a été retrouvé mort dans un suicide apparent aux Etats-Unis, le dernier d’une série de décès prématurés chez les financiers et chefs d’entreprise dans le monde depuis la semaine dernière.
 

Selon la police, il semble que Dueker ait pris sa propre vie en sautant d’une rampe près du Tacoma Narrows Bridgeà Tacoma, Washington, a rapporté l’AP vendredi.

Selon Bloomberg, Dueker, 50 ans, avait été porté disparu depuis le 29 janvier et ses amis et des officiers de polices étaient partis à sa recherche.

Dueker a travaillé pour Russell, basée à Seattle, pendant cinq ans et a élaboré un indice du cycle économique qui prévoit les performances économiques. Il était auparavant vice-président adjoint et économiste de de la Réserve fédérale de St. Louis.

Il a publié des dizaines d’articles de recherche au cours des deux dernières décennies, un grand nombre sur la politique monétaire, selon le site Web de la Fed de St. Louis, qui le classe parmi les 5% des économistes en rapport au nombre de travaux publiés. Son œuvre la plus citée était un article de 1997 intitulé « Renforcer le cas pour la courbe de rendement comme prédicateur de la récession aux États-Unis », publié par la banque de réserve alors qu’il était un chercheur là bas.

 

« Nous étions profondément attristés d’apprendre sa mort aujourd’hui, » a déclaré un porte parole de la compagnie à Bloomberg. « Il a fait de bonnes contributions qui ont aidé nos clients et plusieurs de ses associés. »
 

Ce suicide aux Etats-Unis suit une série de morts parmi les financiers et chefs d’entreprises depuis plus d’une semaine.

 

Le dimanche 26 Janvier: la police de Londres a trouvé William Broeksmit, un ancien cadre supérieur de 58 ans à la Deutsche Bank AG, mort à son domicile d’après un suicide apparent.

 

Le lundi 27 Janvier: Le directeur de Tata Motors, Karl Slym, est mort après être tombé d’une chambre d’hôtel à Bangkok dans ce que la police a appelé un suicide potentiel.

Slym, 51 ans, a assisté à une réunion du conseil d’administration de l’unité thaïlandaise de Tata Motors dans la capitale thaïlandaise et logeait avec sa femme dans une chambre au 22ème étage de l’hôtel Shangri-La. Le personnel de l’hôtel a retrouvé son corps dimanche au quatrième étage.

 

Le mardi 28 Janvier: un employé de 39 ans à la JP Morgan est mort d’une chute du toit du siège européen de JP Morgan à Londres.

L’homme, Gabriel Magee, était vice-président du département de la technologie de la banque d’investissement, a déclaré une source à WSJ.

 

La semaine dernière, un directeur de la communication du Royaume-Uni à Swiss Re AG est mort. La cause du décès n’a pas été rendue publique.

Le Wall Street Journal a rapporté cette semaine que les décès parmi les financiers ont secoué Londres et soulevé plus de préoccupations au sujet des niveaux de stress des banquiers.

Il note qu’en Août dernier, le chef des finances de Zurich Insurance Group AG s’est suicidé et a laissé une note blâmant le président de l’entreprise d’avoir créé un environnement de travail insupportable.
 

En Août, un stagiaire de 21 ans de Bank of America est mort après avoir passé des nuits blanches consécutives de travail au bureau londonien de la banque.

Les banques de Wall Street, y compris Bank of America, Goldman Sachs, JP Morgan, Credit Suisse, ont par la suite dit à leurs banquiers juniors de prendre plus de temps libre.

Le même scénario du  Jeudi Noir de Wall Street en 1929 semble se reproduire,mais de façon plus hypocrite!

Source: 
Fr.sott.net
Publicités

Il était une fois la Libye

La Lybie.
La Lybie.

«Il est de la responsabilité de l’Occident de ´´nettoyer le désordre qu’il a mis´´ en Libye, où la rébellion a proclamé révolue l’ère de Mouammar Kadhafi après sa prise de contrôle de la majeure partie de Tripoli», a estimé la presse d’Etat chinoise. ´´Renverser le régime de Kadhafi représente un spectacle pour les médias, discuter de la reconstruction ne l’est pas´´.»

 Editorial du quotidien chinois Global Times rapporté par l’AFP le 23 08 2011

 D’une façon prophétique, Mustafa Abdul Jalil, l’ex-chef du CNT, a déclaré à al-Jazeera que si les insurgés commettaient des actes de vengeance, il démissionnerait. «Il y a des groupes islamistes extrémistes qui cherchent à créer des turbulences dans la société libyenne. Je ne serai pas fier d’être à la tête d’un Conseil avec de tels rebelles.» C’était il y a deux ans, quelques semaines avant le lynchage d’El Gueddafi qui n’a pas apporté le bonheur aux Libyens, c’est plus que jamais le chaos.

 

Le Grand Guide  Socialiste du Peuple Lybien:Muhammar Kadhafi
Le Grand Guide Socialiste du Peuple Lybien:Muhammar Kadhafi

Ce qui reste de la Libye: la guerre de tous contre tous

La Libye heureuse a disparu! Dans une analyse sans concession, un éditorialiste de la Voix de la Russie écrit: «La menace de famine, les conflits intestins incessants, le collapse de l’économie et la probabilité de désintégration nationale sont les réalités de la Libye d’aujourd’hui après «la leçon de démocratie» donnée par la coalition occidentale. Existe-t-il une chance de remettre ce pays dans la voie de la paix et qui doit être tenu pour responsable des conséquences désastreuses d’une révolution financée de l’extérieur? Deux ans après la «révolution libyenne», la situation dans ce pays a atteint le point critique. Les autorités actuelles et les leaders d’une énième vague de protestations bloquent les relations économiques élémentaires du pays avec le monde extérieur dont dépendent énormément de choses. Les uns ne peuvent pas payer les importations de denrées alimentaires parce que les autres bloquent les exportations de pétrole qui sont nécessaires comme l’oxygène pour renflouer le budget. Par ailleurs, la production de pétrole a chuté de 10 fois par rapport à l’époque «prérévolutionnaire» parce que le pays est à nouveau en proie aux affrontements armés entre les différentes fractions rivales, ce qui bloque les autorités qui le tentent d’enrôler des hommes armés pour les intégrer aux forces de sécurité» (1).

 

Le Grand Guide  du Peuple Lybien était littéralement tombé amoureux de Condoleeza Rice .Celle-ci ,vous vous en doutez s'en était bien servi .
Le Grand Guide du Peuple Lybien était littéralement tombé amoureux de Condoleeza Rice .Celle-ci ,vous vous en doutez s’en était bien servi .

Pour l’éditorialiste russe: «Les pays occidentaux sont responsables – y compris financièrement – face au peuple libyen: «Ils doivent assumer leur responsabilité. Ils ont fait passer la résolution les autorisant à prendre la défense du peuple prétendument opprimé par le régime de Kaddhafi. Ils ont porté 30.000 frappes aériennes contre la Libye et ont réduit en ruine 11 villes de ce pays. L’Occident avait promis 10 milliards de dollars pour les reconstruire mais elles sont toujours en ruine. Si les pays occidentaux voulaient réellement instaurer la paix pour les Libyens, ils devraient prendre des mesures urgentes pour que la Libye reste au moins un État fédéré au lieu de partir en morceaux), explique-t-il. C’est la menace d’une catastrophe humanitaire d’envergure pour ce pays de 6 millions d’habitants dépourvu de secteur agro-industriel digne de ce nom. C’est ainsi que l’incertitude pèse actuellement sur la livraison de 50 000 tonnes de blé, quantité qui suffit à nourrir pendant plusieurs mois la population de la seule capitale, mais pas le reste du pays. Si l’ONU avait rempli sa vocation elle aurait dû accuser ceux qui ont poussé le pays à la crise et leur faire payer les frais de reconstruction de l’économie, de l’éducation, de la santé publique et des autres secteurs. Ceux qui ont ruiné le pays doivent en assumer la responsabilité. Après tout, cette responsabilité avait été en son temps imposée à l’Allemagne.» (1)

Misrata ...avant et après la guerre provoquée par l'occident.
Misrata …avant et après la guerre provoquée par l’occident.

Mehdia Belkadi abonde dans le même sens et écrit: «Instabilité politique, insécurité alarmante, situation critique des droits de l’homme, économie désastreuse, embrasement dans la région et risque de guerre civile féroce, le constat est sans appel. Deux ans après l’assassinat de l’ex-guide Mouamar Al Khadafi, c’est le chaos! Terrorisme, assassinats ciblés et violences intertribales font l’actualité de la Lybie post-Kadhafi où des manifestations ont régulièrement lieu contre les «nouvelles» autorités, de mouvance islamiste, accusées de faire sombrer le pays dans le chaos. L’on est loin de la fameuse exclamation «La Libye est libre!» faite par les opposants armés, la «communauté internationale» et les principaux médias internationaux le 23 octobre 2011. (…) »(2)

« Les milices, lourdement armées par l’Otan, dont certaines ont depuis bénéficié d’entraînement d’Al Qaîda, font la loi empêchant l’édification d’un Etat stable. Les ex-combattants étaient invités à rejoindre les deux corps de l’armée et de la police, mais les milices se livrent désormais à une bataille de leadership. Aussi, bien qu’officiellement progouvernementales, elles sont pourtant concurrentes de l’armée officielle (…) Elles sont accusées de graves entraves aux droits de l’homme par différentes ONG, rapportant de nombreux cas d’enlèvements, de tortures et d’assassinats extrajudiciaires. Il faut dire que le 23 octobre 2011 avait annoncé la couleur. N’est-ce pas en procédant au lynchage et à l’exécution sommaire de Kadhafi, de son fils Moatassim et d’une soixantaine de ses hommes (rapport HRW, octobre 2012) que les rebelles ont «libéré» la Libye?» (2)

Le 15 février 2011,tout bascule.Les mercenaires d'Al Qaïda armés et encadrés par la CIA ,commencent à organiser des troubles ,partout en Lybie.
Le 15 février 2011,tout bascule.Les mercenaires d’Al Qaïda armés et encadrés par la CIA ,commencent à organiser des troubles ,partout en Lybie.

«Outre les violations des droits humains poursuit la journalsite Mehdia Belkadi , les troupes rebelles ont mis la main sur tous les trafics comme celui de la drogue, des armes ou encore l’immigration clandestine (..) La flambée des violences a fait fuir la plupart des diplomates et des compagnies étrangères, retardant la reconstruction de ce pays. Deux ans et 50.000 morts après (Amnesty international, janvier 2012), l’Otan vient une nouvelle fois à la «rescousse». L’organisation a décidé lundi d’envoyer des conseillers en Libye pour aider Tripoli à renforcer ses institutions de défense. Pourtant, à l’origine du chaos libyen suite au détournement de la résolution de l’ONU, l’on a du mal à croire à l’efficacité de cette aide, bien que le Premier ministre se veut optimiste, prédisant «un avenir radieux», sans préciser s’il s’agissait d’un avenir proche.» (2)

 

En viron 2 mois avant l'assassinat de Kadhafi,la population de Tripoli était sortie dans la rue pour manifester son soutient au grand leader. La presse occidentale déformera  l'événement en parlant de manifestants hostiles. Après la mort du Grand Leader,des milliers de gens seront assassinés dans cette ville.
En viron 2 mois avant l’assassinat de Kadhafi,la population de Tripoli était sortie dans la rue pour manifester son soutient au grand leader.
La presse occidentale déformera l’événement en parlant de manifestants hostiles.
Après la mort du Grand Leader,des milliers de gens seront assassinés dans cette ville.

Bernard-Henri Lévy et  la dispartion  de la Libye en tant qu’Etat

Pour Mohammed Larbi: «La Libye a toujours été un immense dépôt d’armes qui fait, cette fois, le bonheur des milices après avoir fait celui des marchands de canons, ou des autres milices ailleurs dans la région sinon plus loin. (…) Les milices seraient-elles plus fortes au point d’imposer leur ordre, comme cela est apparu quand elles sont venues de Misrata pour réprimer une manifestation pour plus de sécurité? Cela s’est passé le 15 novembre et cette action a fait 46 tués et plus de 500 blessés. Une véritable démonstration de force face à une armée nationale demeurée faible (…). C’est dans un tel contexte que le gouvernement libyen tentait de rassurer les habitants de Benghazi en appelant au calme après de violents affrontements entre l’armée et le groupe djihadiste Ansar Al Charia.» (3)

On apprend que suite aux affrontements, le secrétaire d’Etat américain John Kerry indique que les Etats-Unis condamnent l’usage de la violence. Curieusement, la France ne dit rien. BHL occupé à attiser un autre feu ne s’intéresse plus à la Libye. On dit que la résolution scélérate votée  en mars 2011 et interprétée dans son sens tragique a été le fait de la France, il est indéniable que les fondements sont plus profonds. C’est à n’en point douter BHL le vrai ministre des Affaires étrangères qui fut le moteur de la curée.

Sous la plume du journaliste palestinien Ramzy Baroud, nous lisons un portrait assez complet de Bernard-Henry Levy son «deux poids, deux mesures» sa sacralisation d’Israël et sa haine de l’Islam: «Lévy, qui apparaissait parfois comme le défenseur le plus en vue d’une guerre contre la Libye, a largement disparu des feux de la rampe dans le contexte libyen. (…) Proclamer qu’au mieux, Lévy est un imposteur intellectuel, c’est rater la logique claire qui semble unifier toutes les activités de cet homme, travail et écrits. Il semble obsédé à «libérer» les musulmans, de la Bosnie au Pakistan, de Libye et d’ailleurs (…) Tout au long de sa carrière difficile à cerner, Lévy a fait beaucoup de mal, quelquefois en servant de laquais aux hommes de pouvoir, d’autres fois en menant ses propres croisades. Il est un grand partisan de l’intervention militaire, et son profil est semé de références à des pays musulmans et à des interventions militaires, de l’Afghanistan au Soudan et finalement à la Libye.» (4)

«Dans le New York magazine du 26 décembre 2011, poursuit Ramzy Baroud  Benjamin Wallace-Wells parlait du «philosophe» français comme d’un ´´Messie qui ne craint pas de promouvoir la violence pour le plus grand bien de l’humanité´´. Dans l’article ´´European Superhero Quashes Libyan Dictator´´, Wallace-Wells écrivait sur «le philosophe [qui] a réussi à pousser le monde à écraser un vilain méchant». Le méchant en question est bien sûr Mouammar Kadhafi, le dirigeant libyen qui fut renversé et massacré après qu’il aurait été sodomisé par des rebelles lors de sa capture en octobre 2011. (…) En mars 2011, Lévy a pris sur lui de s’envoler pour Benghazi pour «recruter» des insurgés libyens. Ce fut un moment décisif, puisque c’est ce type de médiation qui permit à des groupes armés de transformer un soulèvement régional en une guerre totale impliquant l’Otan. (..)»(4)

«Des massacres, il y en eut en effet, mais pas dans le sens suggéré par les «interventionnistes humanitaires» occidentaux. Le dernier en date a eu lieu il y a quelques jours, vendredi 15 novembre à Tripoli – 43 personnes auraient été tuées et 235 blessées quand des miliciens ont attaqué des manifestants pacifiques qui exigeaient simplement que le militants de Misrata quittent leur ville. S’agissant de la personnalité de BHL, Ramzi Baroud, nous dit que: «La droite israélienne est fascinée par B.-H. Lévy. Dans le Jerusalem Post, la célébration de son influence globale culmine avec la citation suivante: «Un philosophe français et un des leaders du mouvement des Nouveaux Philosophes qui disait que les juifs ont vocation à fournir une voix morale unique dans le monde.» Mais la moralité n’a rien à voir là-dedans. Les exploits philosophiques de notre homme semblent viser exclusivement les musulmans et leurs cultures. Une semaine après que le Jerusalem Post eut célébré l’influence morale de Lévy dans le monde, le quotidien Haaretz décrivait son soutien à l’armée israélienne en titrant le 30 mai 2010: «Bernard-Henri Lévy: Je n’ai jamais vu une armée aussi démocratique que les FDI.»(4)

Il avait été fait Grand Chevalier de l'Ordre de Malte...Ce qui le rattache aux Francs-maçons et aux Illuminati.
Il avait été fait Grand Chevalier de l’Ordre de Malte…Ce qui le rattache aux francs-maçons et aux Illuminati.

B.H.L.: le représentant autoproclamé de la tribu d’Israël

Hichem Hamza nous décortique la mécanique de BHL avec un sacerdoce immuable, la défense du sionisme et d’Israël: «Double allégeance. Réalisateur d’un film consacré à son engagement dans le conflit libyen, Bernard-Henri Lévy a toujours affirmé que son combat s’inscrivait dans une démarche universaliste en faveur des droits de l’homme. Oumma a exhumé des documents suggérant le contraire. L’aveu s’est tenu le 17 novembre dernier au micro de RCJ. Invité par la Radio de la Communauté Juive pour promouvoir son «journal de guerre» en Libye, l’écrivain Bernard-Henri Lévy a fait son coming out communautaire, reconnaissant, avec une emphase inédite, s’être engagé contre le colonel Kadhafi en raison, notamment de son appartenance religieuse. Oumma a repéré et mis en ligne l’extrait stupéfiant de cet entretien réalisé par RCJ ». (5)

« Curieusement, la scène décrite ici par BHL ne figure pas dans son film intitulé Le serment de Tobrouk. Si l’on peut effectivement y apercevoir BHL se vanter auprès des émissaires des clans libyens d’appartenir lui-même à une«ancienne tribu», à nul moment le voit-on déclamer sa «filiation» envers Israël devant la foule de jeunes gens rassemblés en avril 2011 à Benghazi. Trois jours après cette interview, BHL a participé à la convention nationale du Conseil représentatif des institutions juives de France. Lors de son discours, l’homme a complété sa confession -passée alors inaperçue- de RCJ en affirmant s’être engagé avec, «en étendard», sa «fidélité au sionisme et à Israël», ajoutant que c’était «en tant que juif» qu’il avait «participé à cette aventure politique, contribué à élaborer pour mon pays et pour un autre une stratégie et des tactiques». Cette «double allégeance» est assumée.(5)

Pour autant, BHL doit rendre compte à la Communauté des Hommes? Pour Karim Bouali les conséquences de l’ingérence occidentale en Libye, déclenchée par l’activisme irresponsable de Bernard-Henry Lévy, dépassent les frontières de ce pays et touchent toute la région. (…) La dernière fois que cet individu a refait surface, c’était pour tenter de peser sur la décision des puissances occidentales, Etats-Unis et France principalement, qui hésitaient à entrer en guerre contre la Syrie. Il ne faut pas attendre de ces puissances qu’elles actionnent la CPI pour le jeter en prison et le juger pour crime contre l’humanité.» (6)

Conclusion provisoire sur le drame libyen

Dans une interview au Temps d’Algérie quelques semaines après la libération de la Libye,et le lynchage de El Gueddafi, j’avais déclaré que le grand mérite de celui-ci, quand bien même c’était un tyran, c’est qu’il a su préserver les équilibres entre les tribus. D’une certaine façon, les équilibres sociologiques ont pu être protégés. Il ne faut jamais oublier aussi que la Libye a le 1er PIB après l’Afrique du Sud. C’est-à-dire que les Libyens vivaient bien. La Libye, petit pays de 6 millions d’habitants, dispose de  46 milliards de barils dont 35% d’après les Français leur reviennent (16 milliards). Pour les Occidentaux, c’est une bénédiction. A partir de maintenant, pour le nouvel ordre qui va se mettre en place, les réserves pétrolières des pays arabes sont désormais hypothétiques. Elles appartiendront tôt ou tard au monde occidental, Les 480 milliards de dollars de réserves de change vont être utilisés par ceux qui ont détruit la Libye pour reconstruire ce pays. Mais la Libye, ce ne sont pas simplement des bâtiments, des routes, des usines, c’est une civilisation qui vient d’être démolie. (…) Ce qui arrive en Libye risque malheureusement d’arriver dans les autres pays, et l’Algérie n’est pas à l’abri.» (7)

Ce qui intéresse encore une fois l’Occident, ce ne sont pas les droits de l’homme, mais les richesses des pays faibles. Pour autant, l’Algérie ne doit pas rester les bras croisés en face du chaos libyen, c’est tout de même un pays maghrébin qui partage avec nous une histoire, une culture, une langue, un espace, voire une religion. Aucune déclaration dans le dernier 5+5 concernant la Libye, on parle de sécurité alimentaire alors qu’un pays risque la famine. Notre compétence diplomatique africaine devrait en toute logique et humanité nous amener à nous «ingérer» en apportant notre part d’empathie envers ce pays, en le mettant en garde contre l’émiettement.

La sécurité de la Libye, c’est notre sécurité. Rappelons-nous: El Gueddafi nous avait aidés dans la difficile gestion de l’après 24-février 1971. Nous avions subi un embargo de la part des compagnies pétrolières Qu’attendons-nous pour porter aide et assistance à ce pays qui est frère en humanité?

Source:Professeur Chems Eddine Chitour

NOTES:


1. http://french.ruvr.ru/2013_11_09/La-Libye-en-tourmente-0573/

2. Mehdia Belkadi http://www.reporters.dz/ index.php++cs_INTERRO++option =com_content ++cs_AMP++amp;view=article&…

3. Mohammed Larbihttp://www.elwatan.com/ international/repere-desordre-libyen-27-11-2013-236519_112.php

4. R. Baroud http://www.legrandsoir.info/bernard-henri-levy-et-la-destruction-de-la-libye.html

5. H.Hamza http://oumma.com/12986/bernard-henri-levy-representant-tribu-israel 2 06 2012

6. http://www.algeriepatriotique.com/ content/levy-la-cpi

7. Chems Eddine Chitour: Interview au Le Temps d’Algérie par Saïd Mekla 06 – 09 – 2011

Vidéo:La Grande-Bretagne distingue islam et islamisme

La Grande-Bretagne distingue islam et islamisme

Le Royaume-Uni va classer « l’extrémisme islamiste » comme une idéologie distincte dans le cadre de sa stratégie de lutte contre le terrorisme et l’islam radical, après le meurtre brutal d’un soldat britannique en pleine rue en mai dernier. Les deux assassins présumés avaient affirmé avoir agi au nom de l’islam.

Cette classification permettra d’expulser certains radicaux des mosquées ou des associations. La nouvelle définition mentionnera clairement que « l’extrémisme islamiste » est une interprétation déformée de l’islam qu’il faut distinguer des pratiques religieuses traditionnelles. Les interviews de Saïda Keller-Messahli, fondatrice et présidente du Forum pour un islam progressiste, et de Hani Ramadan, directeur du Centre islamique de Genève.

La Grande-Bretagne distingue islam et islamisme

 

Lieux mystérieux de la Terre: le village de Pluckley

 

Fantôme 0002

 

Pluckley est souvent décrit comme le village le plus hanté en Grande-Bretagne. Il serait  fréquenté par au moins une douzaine de fantômes. Il est également répandu que dans les bois à proximité ,on entend pousser des  cris, vous pouvez encore entendre les cris de refroidissement de la mort.

Des hordes de chasseurs de fantômes viennent ici chaque Halloween, il n’est pas étonnant que de nombreux habitants de Pluckley sont devenus  fatigué  de sa réputation macabre.
Lire la suite  en anglais sur http://news.nster.com/content183.html?b=2 # QxkH9yXoggT5hALR.99

Ré-écrire l’histoire: une « légende  » Ojibway sur un « Homme du Ciel »

A-Abduction-alL’engouement a commencé pour les ovni (UFO)  à la fin des années 1940, quand une vague de personnes ont signalé avoir vu des objets étranges dans le ciel de l’Amérique. En effet, c’est en 1947  que le terme de  soucoupe volante  est entré dans la conscience populaire après que le pilote Kenneth Arnold a vu plusieurs  objets brillants en forme de soucoupe  passer au-dessus des sommets lointains alors qu’il volait dans l’État de Washington. Ce n’était pas la première vague d’observations d’OVNI, si l’on se limite au vingtième siècle, cependant. Une première vague a eu lieu en Grande-Bretagne, en 1909, lorsque des centaines de personnes ont décrit des objets volants en forme de dirigeables et émettre des faisceaux de lumière des manoeuvres extrêmement avancées ,au-dessus de leurs têtes. Une décennie plus tôt, tout au long de 1896 et de 1897, il y avait une  grande rumeur populaire  sur des observations similaires aux États-Unis. Mais ce n’étaient pas les premiers rapports  de vaisseau spatial extraterrestre au dossier. Légendes des êtres divins venant des cieux existent dans de nombreuses cultures. En Amérique du Nord, il ya de nombreuses grottes qui remontent à des milliers d’années. Ces chiffres des tableaux et des objets un peu comme l’imagerie moderne des étrangers et des soucoupes volantes. Une légende fascinante vient du peuple des Premières Nations du centre de l’Ontario. Leur conte «Skyman» peut en fait être l’une des premières rencontres exotiques sur dossier. Selon le récit enregistré en 1917 par l’ethnologue  GE Laidlaw, il y a 500 ans, il y avait dans un grand village Ojibwa, environ 550 personnes autochtones vivant quelque part dans notre région. Un jour, deux d’entre eux sont  tombé sur un étranger assis sur l’herbe dans un champ. Son visage , celui d’un homme mâle, était notamment « propre et brillant. » Les indigènes approchèrent de  l’étranger et lui ont demandé qui il était et comment il est arrivé  sur le terrain. « Je ne suis pas l’un de vous. Je n’appartiens pas à cette terre. J’ai suis  tombé d’en haut « , a expliqué l’étranger. Comme ils recevaient  rarement des visiteurs, les Ojibwa l’invitèrent  à venir dans leur village. L’étranger a accepté, mais à une condition: « . Rentrez chez vous et nettoyez l’endroit où je vais rester, et quand vous revenez à moi, j’irai avec vous pendant quelques jours » .Une fois entendu, les hommes Ojibwa retournèrent à leur communauté , parlèrent  à leurs concitoyens au sujet de leur expérience, et nettoyèrent la cabane où ils accueillirent  « L’Homme du Ciel ».

Ojibway village

L’étranger  les accompagna  dans leur village, mais il était clairement inquiet. Il regarda le ciel souvent et dit aux gens que dans deux jours quelque chose allait venir le chercher pour le ramener vers le ciel. Un après-midi, « L’Homme du Ciel » leva les yeux et dit: «Il s’en vient . » Les villageois tendirent leurs cous et tournèrent leurs yeux dessus et j’ai vu quelque chose qui ressemblait à une série qui brille étoile descendre des cieux et de planer près du sol. Ce fut la plus belle chose que l’un d’eux avait jamais vu. « L’Homme du Ciel »  entra dans  l’étoile brillante et a disparu de la vue. L’étoile  brillante a  alors « tiré en arrière » dans le ciel et disparu. Cette histoire semble être la description d’une rencontre avec un «ancien astronaute », comme on le voit dans de nombreuses cultures et popularisée par théoricien suisse Erich von Daniken,auteur renommé  de « Chariots of the Gods » .

De nombreux théoriciens modernes d’OVNI croient  que L’Homme du Ciel » était un astronaute extraterrestre échoué sur Terre, dont l’embarcation était en quelque sorte  endommagée ou détruite. Ils soulignent le fait que « L’Homme du Ciel » est  entré clairement dans  l’étoile brillante comme une preuve que l’objet était un engin spatial, en quelque sorte. Était-il «propre et brillant» parce qu’il portait un costume argenté? A-t-il demandé à ses hôtes de nettoyer ses quartiers de peur de contracter un virus humains contre lequel il n’avait pas d’immunité naturelle? Beaucoup de chercheurs pensent  que « L’Homme du Ciel » n’était  pas seulement qu’un  conte mythologique, mais plutôt une rencontre réelle du premier type entre un  « alien »…pacifique et toute une communauté Ojibway. Et ceci  a été rapporté ,dans toutes les tribus , à proximité. Peut-être que nous aussi, nous devrions  lever  nos cous et  surveiller davantage le  ciel.

En plein centre de l'Ancienne Confédération Iroquoise,les Ojibway ont toujours été en contact avec les sioux Dakota et Lakotas ,...donc ils ont connu la légende de Katulak  et du Grand Événement  social qui suivi.
En plein centre de l’Ancienne Confédération Iroquoise,les Ojibway ont toujours été en contact avec les sioux Dakota et Lakotas ,…donc ils ont connu la légende de Katulak et du Grand Événement social qui suivi.